Vous êtes sur la page 1sur 2

ICTAAL Instruction sur les conditions techniques d’aménagement des

autoroutes de liaison | Édition 2015

Préambule
Objet du document et domaine d’application
L’ICTAAL traite de la conception des autoroutes interurbaines .
le terme autoroute désigne une route à chaussées séparées comportant chacune au moins deux
voies en section courante, isolée de son environnement et dont les carrefours sont dénivelés.

Elle ne s’applique pas :

• aux autres types de routes principales – les artères interurbaines et les « routes »– qui font l’objet
du guide Aménagement des Routes Principales (ARP) ;

• aux routes à chaussées séparées comportant chacune une seule voie de circulation et des créneaux
de dépassement, qui font l’objet du guide 2x1 voie, route à chaussées séparées ;

• aux autoroutes situées en milieu urbain, considérées comme des voies structurantes
d'agglomération (VSA), et relevant du guide Voies Structurantes d'Agglomération - Conception des
voies à 90 et 110 km/h, y compris lorsqu’elles assurent la continuité ou l’aboutissement d’une
autoroute interurbaine. Il est toutefois recommandé en milieu périurbain, lorsque le caractère urbain
actuel ou futur de la voie est faible, d’appliquer les règles de l’ICTAAL.

Conception générale
Fonction de l’autoroute
L’autoroute relie, principalement à moyenne ou longue distance, agglomérations ou régions, y
compris dans le contexte européen. Elle offre aux usagers un niveau de service élevé, tant pour la
sécurité, les temps de parcours, le confort, que les services annexes.

Choix de la catégorie
On distingue :

• la catégorie L1, appropriée en région de plaine ou vallonnée où les contraintes de relief sont
modérées ;

• la catégorie L2, mieux adaptée aux sites de relief plus difficile, compte tenu des impacts
économiques et environnementaux qu’il implique.

Ces catégories L1 et L2 sont respectivement appropriées à des vitesses maximales autorisées de 130
et 110 km/h.
Une section d’autoroute franchissant un site de relief particulièrement difficile est à considérer
comme « hors catégorie » et bénéficie de règles particulières énoncées au chapitre 8.

Des sections consécutives de catégories différentes doivent présenter une longueur d’au moins une
dizaine de kilomètres.
Les unités les plus employées sont le nombre de véhicules par jour et l'unité de la « 30e heure » La
30e heure est la trentième heure la plus chargée de l'année. Dimensionner une chaussée pour
accueillir le trafic de la 30° heure correspond à accepter qu'elle sera saturée 29h par an.

Dimensionnement de l’autoroute