Vous êtes sur la page 1sur 16

LYCÉE ST GATIEN MODULE TECHNIQUE

Système :
• Courant d’emploi IB
Section des • Courant admissible

BTS conducteurs • Facteurs de correction


• Chute de tension dans une
ÉLECTROTECHNIQUE canalisation

• Méthodologie
Pour déterminer la section des conducteurs de phases, il faut procéder de la façon suivante :
• Déterminer le courant maximal d’emploi
• Rechercher le dispositif de protection
• Déterminer le courant admissible dans les canalisations
• En déduire la section des conducteurs
• Valider cette section par un calcul de chute de tension
• Détermination du courant maximal d’emploi
Le courant maximal d'emploi IB dans les conducteurs de phase est déterminé en multipliant la puissance nominale Pn
de chaque appareil d'utilisation ou groupe d'appareils par les cinq facteurs ci-après :

IB = Pn . a. b . c . d . e avec IB en A et Pn en kW

• Facteur tenant compte du facteur de puissance et du rendement


Le facteur , η étant le rendement électrique de l’appareil

• Facteur d'utilisation des appareils


Appareils Valeur du facteur b
éclairage et chauffage 1
moteur 0.75
Installation industrielle entre 0.3 et 0.9

• Facteur de simultanéité
La détermination des facteurs de simultanéité nécessite la connaissance détaillée de l'installation considérée et
l'expérience des conditions d'exploitation, notamment pour les moteurs et les prises de courant.
Il n'est pratiquement pas possible de spécifier des valeurs du facteur c pour chaque type d'installation, mais, en
l'absence d'indications plus précises, la valeur du facteur de simultanéité peut être prise dans le tableau suivant :

Utilisation Facteur de simultanéité c


Eclairage 1

Chauffage et conditionnement de l’air 1

Prises de courant 0.1 à 0.2 (*)

Ascenceurs (**) 1
et 0.75
Monte charges 0.60

(*) Dans certains cas, notamment dans les installations industrielles, ce facteur peut être plus
(**) élevé
Le courant à prendre en considération pour chaque moteur est égal à son courant nominal
majoré du tiers de son courant de démarrage

Nombre de circuits de courants nominaux voisins Facteur de simultanéité c


2 et 3 0.9
4 et 5 0.8
5à9 0.7
10 et plus 0.6

• Facteur tenant compte des prévisions d'extension


La valeur du facteur d doit être estimée suivant les conditions prévisibles d'évolution de l'installation;
• il est au moins égal à 1 et, pour les installations industrielles
• une valeur d'au moins 1,2 est recommandée.

• Facteur de conversion des puissances en intensités


Le facteur de conversion de la puissance exprimée en kVA, en intensité exprimée en ampères e, est égal à :

Facteur de conversion e
monophasé 127 V 8
monophasé 230 V 4,35
en triphasé 230 V 2
en triphasé 400 V 1,44

• llustration
Exemple d’estimation des puissances (les facteurs indiquées à titre d’exemple n’ont qu’une valeur indicative)
• Courant nominal du dispositif de protection

• Détermination de la lettre de sélection


Pour déterminer une section de conducteur à partir d’une intensité d’emploi, on doit tenir compte du mode de pose.
A chaque mode de pose correspond une méthode de référence désignée par une lettre majuscule : B, C, D, E, F.
• B : Les conducteurs sont enfermés des enceintes non ventilées. La dissipation de la chaleur est mauvaise
• C : Les câbles sont à l’air libre, mais disposés contre des parois qui limitent la dissipation de la chaleur.
• D : Elle concerne uniquement les câbles enterrés.
• E : Elle concerne les câbles multiconducteurs à l’air libre.
• F : Elle concerne les câbles monoconducteurs à l’air libre.
• Détermination du facteur de correction K
Par construction, K dépend du mode de pose et de différents facteurs tels que K = K1 x K2 x K3 x K4 x K5…..
décrits dans les tableaux de la NF C 15-105
Tableaux BF1 ou BF2 : facteur de correction lié à la température
Tableau BF1 Tableau BF2
Facteurs de correction pour des températures ambiantes Facteurs de correction pour des températures du sol
différentes de 30 °C différentes de 20 °C
Tableau BG1 : facteur de correction lié au groupement de plusieurs circuits

Remarque : Lorsque les câbles sont disposés en plusieurs couches, il faut de plus appliquer les coefficients suivants
au tableau BG1
Tableaux BH et BJ : facteurs de correction en fonction du nombre de conduits

Tableau BH–dans l'air et de leur disposition Tableau BJ – noyés dans le béton et de leur disposition

Tableaux BK : facteurs de correction pour groupement de plusieurs câbles


• Tableau BK1
câbles posés directement dans le
sol.

• Tableau BK2 –
pour conduits enterrés

• Tableau BK3 –cas de plusieurs


circuits ou câbles dans un même
conduit enterré

Tableau BL : facteurs de correction pour les câbles enterrés en fonction de la résistivité thermique du sol
• Section des conducteurs
• Section des phases
On définit un courant fictif admissible dans les canalisations : qui permet de déterminer la section de phase en
fonction de la lettre de pose et de l’isolant du conducteur

Courants admissibles et protection contre les surcharges Courants admissibles (en ampères) dans les canalisations
pour les méthodes de références B, C, E et F en l’absence de enterrées
facteurs de correction (méthode de référence D)
.

Rq : Une tolérance de 5 % est admise sur les valeurs de


courants admissibles lors du choix de la section des
conducteurs.
Ainsi par exemple, si pour un courant d'emploi IB de 100 A, le
résultat des calculs donne une section de 26,7 mm², la section
de 25 mm² est acceptable puisqu'elle admet un courant
admissible de 96 A, l'écart de courant admissible étant
inférieur à 5 %

• Section des conducteurs de neutre


La section de neutre est fonction de la section de phase, et du taux de distorsion observée sur le signal.

Tableau de synthèse selon NF C 15-105

Remarque : Dans le cas de circuits triphasés avec neutre et lorsque le taux d’harmoniques en courant de rang 3 et
multiple de 3 n’est défini ni par l’utilisateur ni par l’application, il est recommandé que le concepteur applique au
moins les règles suivantes :
• prévoir une section du conducteur neutre égale à celle de la phase (facteur 0,84)
• protéger le conducteur neutre contre les surintensités
• ne pas utiliser de conducteur PEN.

• Section du conducteur de protection


Sa section minimale est définie dans le tableau suivant :
Lorsqu’un conducteur de protection est commun à plusieurs circuits empruntant le même parcours, la section du
conducteur de protection doit être dimensionnée en fonction de la plus grande section des conducteurs de phase.

• Vérification des chutes de tension


• Calcul des chutes de tension
Formule générale
La chute de tension sur une canalisation est calculée par la formule

Circuit Chute de tension (en V) Chute de tension normalisée (en


%)
Monophasé: deux phases U = 2. IB.(R cos  + X sin )
Monophasé: phase et neutre
Triphasé équilibré U =.I.(R cos  + X sin )

Résistance de ligne avec  résistivité du conducteur en service normal


avec •  = 22.5 mm²/km pour le cuivre
•  = 36  mm²/km pour l'aluminium
cos  facteur de puissance (en l'absence d'indication précise on peut prendre cos = 0,8)
IB courant maximal d'emploi, en ampère
X = . L Réactance de la ligne avec l réactance linéique des conducteurs (~8 10 -3 / km)

Tableau simplifié des calculs


Le tableau ci-après donne, avec une bonne approximation, la chute de tension par km de câble.

ΔU (volts) = K x In x L

avec:
K : donné par le tableau

• In : Calibre de la
protection
• L : longueur du câble
en km.

K : donné par le tableau

• In : Calibre de la
protection
• L : longueur du câble
en km.

• Aspects normatifs
La chute de tension normalisée doit répondre à des critères définis par la norme NF C 15-100.
Eclairage Autres usages
Type A - Installations alimentées directement par un
branchement à basse tension, à partir d'un réseau de
distribution publique à basse tension 3% 5%

Type B - Installations alimentées par un poste de


livraison ou par un poste de transformation à partir d'une
installation à haute tension et installations de type A
dont le point de livraison se situe dans le tableau général 6% 8%
BT d’un poste de distribution publique

Rq : en cas de chute de tension supérieure à la norme, passer à une section de conducteur plus grande, jusqu’à ce
que la norme soit vérifiée.

• Exemple
Soit l’installation ci-contre. Le but est de déterminer la section des divers conducteurs et protection à la terre.

1) Calcul de la section des câbles


Paramètre Symbole C1 C2 C3
Lettre de sélection F F F
Facteur de correction K K 0.9 0.82 0.8
• Facteur lié à la pose 1 0.95 -
• Facteur lié à la pose 1 1 -
• Facteur lié à la température 0.9 0.87 -
Détermination des courants
• Courant maximal d’emploi Ib - - -
• Courant normalisé In 100 A 15 A 30 A
• Courant admissible dans la canalisation Iz = k * In 100 A 18 A 33 A
i
b
r
e

d
e

l
a

p
r
o
t
e
c
t
i
o
n
• L

:
l
o
n
g
u
e
u
r
d
u

c
â
b
l
e

e
n

k
m
.

• Aspects normatifs
La chute de tension normalisée doit répondre à des critères définis par la norme NF C 15-100.

Eclairage Autres usages


Type A - Installations alimentées directement par un
branchement à basse tension, à partir d'un réseau de
distribution publique à basse tension 3% 5%

Type B - Installations alimentées par un poste de


livraison ou par un poste de transformation à partir d'une
installation à haute tension et installations de type A
dont le point de livraison se situe dans le tableau général 6% 8%
BT d’un poste de distribution publique

Rq : en cas de chute de tension supérieure à la norme, passer à une section de conducteur plus grande, jusqu’à ce
que la norme soit vérifiée.

• Exemple
Soit l’installation ci-contre. Le but est de déterminer la section des divers conducteurs et protection à la terre.

1) Calcul de la section des câbles


Paramètre Symbole C1 C2 C3
Lettre de sélection F F F
Facteur de correction K K 0.9 0.82 0.8
• Facteur lié à la pose 1 0.95 -
• Facteur lié à la pose 1 1 -
• Facteur lié à la température 0.9 0.87 -
Détermination des courants
•Courant maximal d’emploi Ib - - -
•Courant normalisé In 100 A 15 A 30 A
•Courant admissible dans la canalisation Iz = k * In 100 A 18 A 33 A
•Courant fictif Iz’ = Iz / K 110 A 22 A 41 A
Choix de la section du conducteur
• Nature de l’isolant PR PVC PR
• Nombre de phases 3 2 3
• Section de phase (et neutre) SPH 25 mm² 2.5 mm² 2.5 mm²
• Section de la protection SPE 16 mm² - -

2) Calcul de la chute de tension


Paramètre Symbole C1 C2 C3
Longueur du câble L 20 m 200 m 100 m
Résistance totale  0.018  1.8  0.018 
 = 22.5  .mm / km
Réactance X = * L
 = 8 10-3 / km
Cos  0.8 0.9 0.8
Tension de ligne U 400 V 230 V 400 V
Chute de tension
• Chute de tension en Volt U 2.5 V 48.6 V 37.4 V
• Chute de tension normalisée (en %) 0.63 % 21.1 % 9.3 %

Les chutes de tension pour les câbles C2 et C3 excèdent les impératifs de la norme.
Il est donc nécessaire de passer à une section bcp plus importante.