Vous êtes sur la page 1sur 22

Chapitre 6 – L’aire et le volume des solides

Section 1 : L’aire des corps ronds

A) Rappel l’aire d’un prisme et d’une pyramide

Faces latérales
Apothème

Bases

 Aire latérale : C’est l’aire des faces latérales.

Aire latérale = Additionner l’aire de toutes les


faces latérales

 Aire totale : C’est l’aire de toutes les faces qui forment le solide.

Aire totale = Aire latérale + Aire de la ou des bases


ou
At = A l + A b

Ex 1. Aire totale d’un cube de 5 cm de côté (Faire le développement au tableau)

Ex 2. Aire totale d’un prisme à base carré de 20 cm de hauteur et 12 cm X 12 cm


de base
Ex 3. Aire totale d’une pyramide à base carré

12 cm 14 cm

20 cm

Ex 4. Aire totale d’un cylindre ayant un rayon de 2 cm pour la base.

8 cm
B) L’aire d’un cône droit
apex

hauteur
apothème
Surface latérale
(ou surface conique)
base

rayon

Pour calculer l’aire latérale d’un cône droit, on peut s’appuyer sur la relation permettant
de calculer l’aire d’un triangle

Cône

Mesure de la base est la circonférence = 2r,


où r est le rayon de la base.
b  h C base  a 2r  a
Alatérale = = = =  ra
2 2 2

Exemple :
Pour calculer l’aire totale du cône droit suivant :

6 cm A totale = A base + A latérale


A totale =  r2 +  ra
A totale =  (3)2 +   3  6
A totale = (   9) + (   18)
3 cm
A totale = 27  cm  84,cm2
C) L’aire d’une sphère

La relation qui permet de calculer l’aire d’une sphère vient directement de celle qui permet
de calculer l’aire d’un disque, puisqu’on peut recouvrir la sphère exactement avec quatre
disques de même rayon.

A1

A2 A3

A4

A1 disque + A2 disque + A3 disque + A4 disque = Asphère


4  A disque = Asphère
4   r2 = Asphère
4  r2 = Asphère

La relation qui permet de calculer l’aire d’une sphère vient directement de celle qui permet de
calculer l’aire d’un disque, puisqu’on peut recouvrir la sphère exactement avec quatre disques de
même rayon.
Beige Violet Bleu Bourgogne
Beige
Violet

Bleu

Bourgogne

A disque + A disque + A disque + A disque = Asphère


4  A disque = Asphère
4  r2 = Asphère
4r 2
= Asphère
Exemples :

Pour calculer l’aire de la sphère suivante :

5 cm
A sphère = 4  r2
A sphère = 4  (5)2
A sphère = 4  (25)
A sphère = 100  cm2  314,2 cm2

Pour calculer le rayon de la sphère suivante :

A sphère = 4  r2
700 = 4  r2
r 700 4r 2
=
4 4
55,71  r2
7,46 mm = r
A sphère = 700 mm2

Section 2 : Le volume des solides


A) La conversion d’unités de mesure de volume
Le système international (SI) d’unités de mesure est un système décimal, c’est-à-dire
que pour convertir une unité de mesure de longueur, il faut multiplier ou diviser le nombre
par une puissance de 10. multiplier

/ ou * 10 Longueur km hm dam m dm cm mm

/ ou * 100 Aire km2 hm2 dam2 m2 dm2 cm2 mm2

/ ou * 1000 Volume km3 hm3 dam3 m3 dm3 cm3 mm3

diviser
Exemples :
1) 1 km = _________________m
2) 300 km = _______________hm
3) 2 km2 = ________________hm2
4) 5 m3 = _________________mm3
5) 250 m = ________________mm
6) 5 m3 =_________________hm3
7) 65 dm2=_______________cm2
8) 750 dm2 = _____________dam2
9) 0,346 m =______________km
10)1,45 mm2 =_____________ dm2
B) Les relations entre les unités de mesure de volume et de capacité

Définitions :

 Volume : C’est la mesure de l’espace délimité par la surface d’un solide.


 Capacité : Correspond au volume de sa partie évidée qui lui permet de contenir
les liquides ou autres matières.

Mille Mille
fois fois
plus plus
1 dm 1m
1 cm1 000 cm3 ou 1 dm3
Volume 1 cm3 1 000 dm3 ou 1 m3
1 1 000 ml ou 1 L 1 000 L ou 1 kl
ou 1 ml
1000L
Capacité

Sachant qu’une capacité d’’un litre est équivalent à un volume de 1 dm3, on peut
convertir des mesures de volume.
10 fois moins10 fois moins 10 fois moins

Capacité Kilolitre Hectolitre Décalitre Litre Décilitre Centilitre Millilitre


0,001kl hl dal 1l dl cl 1000 ml
Volume 0,001 m3 1 dm3 1000 cm3

Exemples:
1) 250 dm3 = __________________litre
Donc 1000 fois moins
2) 320 cm3 = __________________ml
3) 5 ml = _____________________litre
4) 250 ml = ___________________mm3
5) 750 dal = ___________________litre
6) 2kl = ______________________m3
7) 300 l = ____________________cm3
8) 4 kl = ______________________ml
9) 0.345 dm3 = __________________dl
10)2,567 hl = __________________ dl
C) Le volume de prismes droits et de cylindres droits

Le volume d’un prisme ou d’un cylindre est l’empilement de la face de la base le nombre
de fois que représente la hauteur.

V = Abase 
h

Exemples :

Prisme droit à Calcul du


Cylindre droit Calcul du volume
base carré volume

V = A base  h V = A base  h

6 cm V = c2  h
5 cm
V =  r2  h

V =22  6 V =  (4)2  5
4 cm
2 cm V = 24 cm3 V = 80  cm3  251,3 cm3
D) Le volume de pyramides droites ou de cônes droits

V=

Prisme droit à base Calcul du


Cylindre droit Calcul du volume
carré volume

A base  h A base  h
V= V=
3 3
15 cm 12 cm 6 cm
c  h
2
r 2  h
V= V=
3 3
3 cm
20 cm
20  15
2
( 3 )2  6
V= V=
3 3
V = 2000 cm3
V = 18  cm3  56,5 cm3
E) Le volume d’une boule

Le volume d’une boule équivaut à la somme des pyramides ou des cônes qui la
constituent.

Étape Formule Solide

Le volume d’une
des pyramides est Abase  h h
Vune pyramide =
donné par la 3
relation suivante.

Puisque la hauteur des


pyramides correspond
au rayon de la boule, r
Abase  r
la relation devient la Vune pyramide =
suivante. 3

Le volume de la boule
correspond à la A r A r A r
Vboule = base1 + base2 + … + baseN
somme des volumes 3 3 3
des pyramides.
On peut mettre en
r
évidence
r Vboule =
3
 (Abase1 + Abase2 + … + AbaseN)
3
La somme des aires r
des bases des Vboule =
3
 (Asphère)
pyramides correspond
à l’aire de la sphère. r
Vboule =
3
 (4 r 2
)

En multipliant les 4r 3


Vboule =
monômes, on 3
obtient
une relation pour
calculer le volume
d’une boule.

Exemples : 4 r 3
Pour calculer le volume de la boule suivante : Pour calculer le rayon Vboule = 3
de la boule suivante :
4r 3
20=
4 r 3 3
Vboule = 60 4r 3
3 =
4(2)
3 3 3
2 cm Vboule =
3
60 4r 3
r =
4(8) 4 4
Vboule =
3 3
4,77 = 3 r 3
32
Vboule =
3
cm3  33,5 cm 3
Vboule = 20 cm3
r  1,7
Section 3 : Les solides décomposables

A) Le volume et l’aire de solides décomposables

Il est possible de considérer un solide comme étant formé de solides plus simples pour
calculer son volume ou son aire.

L’aire d’un solide décomposable correspond à la surface VISIBLE de chacun des solides
simples qui le composent.

Pièges et astuces
Pièges et astuces
Certaines faces des 5 mm 50 mm 12 mm
solides qui forment
un solide Solide décomposable 10 mm
décomposable ne
doivent pas être 13 mm
considérées dans le
calcul de l’aire totale Solides plus simples
du solide
décomposable. C’est et recherche de
notamment le cas mesures
des bases de la manquantes
demi-sphère, du
cylindre et du cône
dans l’exemple ci-
contre.

Volume Aire
V crayon A totale (crayon)

V = V12 sphère + V cylindre + V cône A = Alatérale(1 sphère) + Alatérale (cylindre) + A latérale (cône)
2

V=
1
 4 r
2 3
3 

 +  r2h +
2
r h A=
1
2
4r 2  +2rh +  ra
  3

V=
1
 4(5 )
3 

+  (5)2 • 50 +
(5)2  12 A=
1
2

4(5)2  + 2  • 5 • 50 +  • 5 • 13
2 3 
3
  1
1  500   25  12 A = 100   + 500  + 65 
V = 2  3  + 25  • 50 + 2
  3 A = 615  ≈ 1 932,08
4300
V= ≈ 4 502,95
3

V crayon ≈ 4 502,95 mm3


A totale (crayon) ≈ 1 932,08 mm2

Remarque :

Il faut garder en tête qu’un « trou » ou un « creux » diminue le


volume d’un solide, mais augmente son aire.

Problèmes écrits

Exemple 1
Exemple 1 : Voici le solide suivant :

5
4 5

a) Quel est le volume du solide suivant ?

b) Quelle est l’aire totale de ce solide ?


Exemple 2

Quel volume de pain y a-t-il dans le pain de ménage illustré ci-dessous ?

Exemple 3
Un cube est surmonté d’une pyramide régulière de 6 cm d’apothème. On désire
recouvrir de solide d’une fine couche d’or. Selon ce procédé de dorure, un gramme d’or
peut recouvrir 27,7 cm2 et coûte 30$, taxes incluses. Calcule le coût de l’or qu’il faut
utiliser pour recouvrir le solide.

Exemple 4

Que vaut le volume de ce solide ?


Exemple 5

Un menuisier doit fabriquer une pièce à partir du morceau de bois représenté ci-
dessous. Cette pièce, de forme conique, a pour sommet le centre de l’une des faces
carrées du morceau de bois et pour base le cercle inscrit dans l’autre face carrée. Calcule
le volume de bois qui ne sera pas utilisé pour la conception de cette pièce.

Exemple 6

Exemple 6

Voici le dessin d’une grange à côté de laquelle se trouve un silo à grain. Les dimensions
sont en mètres.

a) Calcule le volume total de la grange.

b) Calcule le volume total du silo.

c) Si on veut repeindre la grange et la silo de la même couleur, quelle quantité de


peinture doit-on utiliser si 1 litre couvre 4m 2. (Attention, on ne peint pas le toit de la
grange!!!)
Section 4 : La similitude de solides

A) Le rapport de similitude

 Le rapport de similitude est le rapport entre les mesures des côtés homologues de
figures semblables. Ce rapport entre deux mesures linéaires est représenté par la
lettre k.
 Les côtés homologues de deux figures sont les côtés qui se correspondent.

Côté homologue
B C
E F

G H
A D

Côté homologue
Exemple :
Soit les deux trapèzes isocèles semblables ABCD et EFGH.
Figures semblables Rapport de similitude (k)
A 4 B Le rapport des
mesures des
5 4 5 grandes bases
est
= 20 = 2
D C mGH
k=
10 mCD 10
k =2
1
k= Le rapport des
2 8
E F
mesures des
10 10
petites bases

H G est
20

= 8 =2
mEF
k=
m AB 4

Le rapport des périmètres est


10  10  8  20 48 = 2
k= =
5  5  4  10 24

Dans l’exemple présenté dans le tableau ci-dessus, la figure initiale n’est


1
pas identifiée. Le rapport de similitude peut donc être au lieu de 2.
2

Exemple 1: Soient les deux figures semblable suivantes.,


E F
A B
4 12

D x C
H G
15

On peut déterminer une mesure d’un côté dans une figure à partir de la mesure
homologue dans une figure semblable et du rapport de similitude (k) entre les deux
figures.
m BC 4 1
Rapport de similitude =  
m FG 12 3

Hauteur du rectangle ABCD • rapport de similitude = Hauteur du rectangle EFGH


1
15 • =5
3

Exemple 2 : Soient les deux figures semblables et que k= 5,


F
B

A C
5
E G
x

côté AC du triangle ABC • rapport de similitude = côté EG du triangle EFG


5 • 5 = 25

Remarque :

– L’inverse multiplicatif d’un rapport de similitude est aussi un rapport de similitude.

– Lorsque k = 1, les figures sont isométriques, c’est-à-dire que les figures ont les
mêmes mesures de côtés et d’angles.

B) Les solides semblables

Deux solides sont semblables si le rapport des mesures de tous leurs segments
homologues est constant.

Dans des solides semblables :


– le rapport de toutes les mesures de longueurs homologues
(arêtes, diagonales, apothèmes, périmètre …) est k ;
– le rapport de toutes les
3 3 mesures de surfaces homologues (aires
k aires totales, …) est k2 ;
des faces, aires latérales,
– le rapport des volumes des solides est k3.

k 2 similitude
Comment transformer le rapport

k k2 k3

k2

k3
V prisme1 936
k3 = V = = 108 =
3
Le rapport des volumes (k ) prisme2 3  1  2 6
27

Exemple 1:
Soient les deux prismes semblables suivants.

S
R
6

Q D C
P 2
V
W B
G
3 1 H
E F
T U 3
9
Remarque : Dans l’exemple présenté ci-dessus, la figure initiale n’est pas identifiée. Le
rapport de similitude des volumes peut être 1 .
27

Les rapports k, k2 et k3 permettent de calculer des mesures d’un solide à partir des
mesures homologues d’un solide semblable.

Exemple 1 : Soient les deux triangles semblables suivants.

3 cm
5 cm

a) Si le périmètre du grand triangle est 12 cm, quel est le périmètre du petit


triangle ?
b) Si l’aire du petit triangle est de 6 cm2, quelle est l’aire du grand triangle ?

Exemple 2 :

Pièges et astuces
Voici deux boules semblables. Quel est le rapport du volume des
boules ? Lorsque la valeur du
rapport de similitude
(k) n’est pas donnée,
il est utile de
déterminer d’abord
cette valeur à partir
de la valeur de k2 ou
de k3.

Atotale = 625 cm2


2
Atotale = 900 cm

Étapes Démarche

1. Repérer deux mesures connues d’éléments


homologues et calculer le rapport
correspondant.
2. Trouver la valeur du rapport de similitude
(k2) à partir du rapport des aires (k3).

Exemple 3 :
Voici deux pyramides semblables. Le volume de la petite pyramide est 8 fois plus petit
que celui de la grande pyramide. On veut déterminer la hauteur de la grande pyramide.

4 cm

V = 512 cm3

Étapes Démarche
1. Trouver la valeur du rapport de similitude (k) à partir k = 3 k
3

du rapport des volumes (k3). k= 38 =2


2. Déterminer la hauteur de la grande pyramide à l’aide h grande pyramide = h petite pyramide • k
du rapport de similitude et de la hauteur de la petite h grande pyramide = 4 • 2 = 8 cm
pyramide.

Exemple 4 :

Ces deux gâteaux ont cuit dans deux moules de forme semblable. Celui de 20 cm de
diamètre demande un glaçage couvrant 750 cm 2 de surface. Le glaçage du gâteau de 15
cm de diamètre devra couvrir quelle surface ?