Vous êtes sur la page 1sur 9

 

 
 

 GUIDE D'AUDIT COMPTABLE ET FINANCIER    
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Revue
analytique
 
 
 
 
 
Secteur privé 
  Rapport Définitif – 4 Juillet 2009 
 

P
our  acquérir  la  connaissance  de  l’entité  auditée  et  de  son  environnement,  l’auditeur 
doit mettre en œuvre des procédures analytiques en tant que procédures d’évaluation 
des  risques.  La  mise  en  œuvre  de  ces  procédures  peut  révéler  des  aspects  de  l’entité 
dont  l’auditeur  n’était  pas  conscient  et  l’aideront  à  évaluer  le  risques  d’anomalies  significatives 
dans  le  but  de  déterminer  la  nature,  le  calendrier  et  l’étendue  des  procédures  d’audit 
complémentaires.  Les  procédures  analytiques  peuvent  porter  sur  des  données  financières 
(comptes historiques, comptes ou données prévisionnels, soldes intermédiaires de gestion …) ou 
non financières. 

Les procédures analytiques consistent de la part de l’auditeur à opérer des comparaisons entre les 
montants, à vérifier leur cohérence par rapport à la connaissance générale de l’entité, à procéder 
au calcul d’un certains nombre de ratios. 

METHODOLOGIE 

Étape  Objectif 

 Recueillir des données issues :  
o de la comptabilité générale (sur trois exercices) 
o de la comptabilité analytique 
Collecte des données 
o de gestion (RH, commerciales, …) 
o des marchés 
o des comptes des principaux concurrents 
 Calculer des ratios, 
Exploitation des données 
 Analyse documentaire 
 Conduire des entretiens d’analyse : des entretiens avec les 
contrôleurs de gestion, le chef comptable voire même du 
Analyse et compléments  dirigeant sont souvent nécessaires pour analyser 
efficacement les résultats issus de l’exploitation des 
données. 
Rédaction du 
 Sous le format préconisé. 
mémorandum de synthèse 

2
REVUE ANALYTIQUE ‐ SECTEUR PRIVÉ   
RAPPORT DÉFINITIF ‐ 4 JUILLET 2009 
 

OUTILS : 
NOTE 1 :RATIOS GÉNÉRAUX 
NOTE 2 : RATIONS PAR CYCLE 

NOTE 1  RATIOS GÉNÉRAUX 

 
Les  ratios  peuvent  fournir  une  information  à  l’auditeur  sur  la  fiabilité  des  états  financiers 
mais  également  sur  les  risques.  La  liste  proposée  n’est  pas  exhaustive  et  devra  être 
complétée  au  regard  du  contexte  de  la  mission.  Ces  ratios  seront  calculés  pour  l’entité 
auditée mais également pour d’autres entreprises du même secteur. 
Synthèse sur les critères d’examen des dossiers de demande d’accord de classement par la 
BCEAO 

Source : Avis aux banques et établissements financiers N° 4/AC/02 relatif au dispositif des accords de 
classement 

Ratios de décision  Modalités de calcul  Normes 

Capitaux propres après déduction des non‐valeurs et des 
distributions de dividendes 
Autonomie financière  Minimum : 20 % 
 
Total du Passif du bilan 

Dettes financières 
Capacité de remboursement    Maximum : 4 
Capacité d’autofinancement globale 

Résultat net 
Rentabilité    Minimum : > 0 
Chiffre d’affaires HT 

Total Actif Circulant net incluant le total Trésorerie ‐ Actif 
Liquidité générale    Minimum : 1 
Total Passif Circulant incluant le total Trésorerie ‐ Passif 

   

3
REVUE ANALYTIQUE ‐ SECTEUR PRIVÉ   
RAPPORT DÉFINITIF ‐ 4 JUILLET 2009 
 

Ratios d’observation  Modalités de calcul 

Stock moyen de marchandises 
Rotation des stocks de marchandises                                                                                     X 360 
Achats de marchandises HT 

Stock moyen de matières premières 
Rotation des stocks de matières 
                                                                                              X 360 
premières 
Achats de matières premières HT 

Stock moyen de produits fabriqués 
Rotation des stocks de produits 
                                                                                               X 360 
fabriqués 
Chiffre d’affaires HT 

Clients – Avances reçues de la clientèle 
Délai client                                                                                                 X 360 
Chiffre d’affaires TTC 

      Fournisseurs d’exploitation – Avances versées sur commandes 
Délai fournisseur                                                                                                                            X 360 
Achats TTC 

Fonds de roulement 
Équilibre financier*   
Besoin de financement global 

* La norme retenue pour le ratio d’équilibre financier est un minimum de 60 % pour les entreprises 
industrielles et de 40 % pour les autres entreprises. 
 
 
AUTRES INDICATEURS :

SIG et analyse de leurs variations sur les trois derniers exercices 
 
Fonds de roulement, Besoin en Fonds de roulement, variation de trésorerie 

4
REVUE ANALYTIQUE ‐ SECTEUR PRIVÉ   
RAPPORT DÉFINITIF ‐ 4 JUILLET 2009 
 

NOTE 2  RATIOS PAR CYCLE 

La liste proposée est fournie à titre indicatif et devra être complétée par l’auditeur au regard 
du contexte de la mission et des spécificités de l’entité auditée. 
 
 
     
Analyse  des  variations  N  et  N‐1  sur  les  comptes 
  CHARGES  d’immobilisations  
IMMOBILISEES, 
Analyse des durées d’amortissements au regard de la durée 
IMMOBILISATIONS 
INCORPORELLES,  Calcul  de  l’ancienneté  moyenne  des  immobilisations  par 
IMMOBILISATIONS  catégories 
CORPORELLES  Taux  de  renouvellement  des  immobilisations  (valeur  des 
entrées de la période/ valeur totale) 
Nombre  de  bien  acquis  par  catégorie,  valeur  moyenne  de 
l’acquisition par catégorie 
Nombre  de  biens  cédés  par  catégories,  VNC  et  prix  de 
cession moyens par catégorie 
Taux  de  sortie  du  patrimoine  (valeur  des  sorties  de  la 
période / valeur totale) 
Taux de financement des immobilisations par emprunt 
 
 

     
Variations exercice N/N‐1 
Comparatif  des  revenus  générés  par  les  immobilisations 
IMMOBILISATIONS  financières (N/N‐1) 
FINANCIERES  Évolution du portefeuille de participation (% de détention et 
valeur) 
 
     

5
REVUE ANALYTIQUE ‐ SECTEUR PRIVÉ   
RAPPORT DÉFINITIF ‐ 4 JUILLET 2009 
 

     
Le guide d’audit propose les ratios suivants comme approche de la 
revue analytique. Les ratios proposés devront être complétés par 
l’auditeur au regard des spécificités de l’entité auditée : 
STOCKS  Analyse des variations N et N‐1 sur les comptes de stocks  
Calcul  du  délai  de  rotation  des  stocks,  des  ratios  sur  les 
éléments  stockés  en  nombre  de  jours  de  production,  en 
nombre de jours d’achat  
Évolution de la dépréciation des stocks et motifs 
Les variations et les ratios doivent faire l’objet d’une analyse 
argumentée. Des échanges entre l’auditeur et l’entité auditée 
pourront être nécessaires. 
 
 

     

Analyse  des  variations  N  et  N‐1  sur  les  comptes  de 


provisions 
VENTES  Analyse comparative des ventes par compte et par client 
CLIENTS  Délai moyen de règlement des clients 
Calcul du point mort et seuil de rentabilité 
Calcul du BFR et analyse en jour de CA 
Évolution des créances douteuses et des provisions 
Analyse des litiges en cours et leurs évolutions. 
 
 

   

6
REVUE ANALYTIQUE ‐ SECTEUR PRIVÉ   
RAPPORT DÉFINITIF ‐ 4 JUILLET 2009 
 

     
Le guide d’audit propose les ratios suivants comme approche de la 
    revue analytique. Les ratios proposés devront être complétés par 
l’auditeur au regard des spécificités de l’entité auditée : 
AUTRES CREANCES  
Analyse  des  variations  N  et  N‐1  sur  les  comptes  d’autres 
ET  
créances et autres dettes 
AUTRES DETTES 
Analyse spécifique sur les opérations en devises de  l’entité 
(cours, outils de couverture) 
Les variations et les ratios doivent faire l’objet d’une analyse 
argumentée. Des échanges entre l’auditeur et l’entité auditée 
pourront être nécessaires. 
 
 

     
Analyse  des  variations  N  et  N‐1  sur  les  comptes  de 
trésorerie 
TRESORERIE  Analyse  du  résultat  financier  de  l’opération  (charges  et 
produits financiers, variation et constitution) 
(active et passive) 
Analyse du tableau de financement 
Identification des nouveaux comptes et argumentation de 
leur ouverture 
 
 

     
Analyse des variations N et N‐1 sur les comptes de dettes 
    financières et charges financières associées 
Rapprochement avec le tableau de financement 
DETTES  
FINANCIERES  Ratio  d’endettement  de  l’entité  et  comparaison  le  cas 
échéant avec les taux du secteur 
 
 

     

7
REVUE ANALYTIQUE ‐ SECTEUR PRIVÉ   
RAPPORT DÉFINITIF ‐ 4 JUILLET 2009 
 

     
Variations exercice N/N‐1 

FOURNISSEURS  Analyse comparative des charges N/N‐1 
Délai moyen de paiement des fournisseurs N/N‐1 
ACHATS, TRANSPORTS 
Besoin en Fonds de Roulement N/N‐1 
ET SERVICES EXTÉRIEURS 
 
     
 
 

     
Le guide d’audit propose les ratios suivants comme approche de la 
    revue analytique. Les ratios proposés devront être complétés par 
l’auditeur au regard des spécificités de l’entité auditée : 
DETTES 
Analyse  des  variations  N  et  N‐1  sur  les  comptes  dettes 
FISCALES 
fiscales et charges d’impôts 
Analyse des taux d’imposition et de leur évolution 
Les variations et les ratios doivent faire l’objet d’une analyse 
argumentée. Des échanges entre l’auditeur et l’entité auditée 
pourront être nécessaires. 
 
 
 
 
     
Analyse des variations N et N‐1 sur les comptes de charges 
de personnel et dettes associés 
DETTES SOCIALES  Analyse  de  la  cohérence  entre  l’évolution  des  charges 
CHARGES DE  sociales et les effectifs 
PERSONNEL  Analyse de la cohérence des taux de cotisations 
Analyse des variations éventuelles de la grille des salaires 
Rapport  CA/  effectifs  et  analyse  sur  les  trois  derniers 
exercices 
 
 

8
REVUE ANALYTIQUE ‐ SECTEUR PRIVÉ   
RAPPORT DÉFINITIF ‐ 4 JUILLET 2009 
 

     
Analyse  des  variations  N  et  N‐1  sur  les  comptes  de 
provisions 
RISQUES  Analyse  des  dommages  et  réparations  sur  les  trois 
derniers exercices 
PROVISIONNES 
Analyse  des  reprises  de  provisions  pour  amélioration  et 
réalisation du risque 
Analyse des litiges en cours et leurs évolutions. 
 
 

     
Analyse  des  variations  N  et  N‐1  sur  les  comptes  de 
capitaux propres 
CAPITAUX   Évolution de l’affectation de résultats sur les trois derniers 
exercices 
PROPRES 
 
     

     

9
REVUE ANALYTIQUE ‐ SECTEUR PRIVÉ   
RAPPORT DÉFINITIF ‐ 4 JUILLET 2009