Vous êtes sur la page 1sur 1

DIVERSITÉ DE LA GASTRONOMIE FRANÇAISE

La gastronomie en France est un sujet très vaste qui doit se vivre pour être compris et apprécié.
Néanmoins, avant de venir en France, il est indispensable de savoir que la gastronomie peut être définie comme
l’art de la table, lié au plaisir de manger.
Cette spécificité française est soumise à certaines règles de savoir vivre ; c’est ce que l’on nomme le
service à la française. Chaque pays possède ses spécialités culinaires qui dévoilent son identité. Les français eux,
vouent un véritable culte aux plats et à la cuisine. Les grands chefs cuisiniers se considèrent plus comme des
artistes, eux qui manient les saveurs pour en faire des œuvres d’art pour le palais. Il faut comprendre qu’en
France, manger est un rituel du bonheur. Les repas solennels se partagent toujours autour d’un grand repas et
l’abondance des plats permet de juger de l’importance de la fête. Le plaisir de manger accompagne les repas et les
convives. Le but avoué est de profiter de l’instant et de l’oisiveté qui se présente.
Dans le monde professionnel, les Grands Chefs cuisiniers considérés comme des artistes, sont soumis à
une grande pression de la part des autorités culinaires qui, chaque année, distinguent les restaurant et les chefs de
France par des étoiles. Plus un restaurant possède d’étoiles, plus vous êtes assuré de trouver la meilleure des
cuisine. Les étoiles apportent aux établissement beaucoup de prestige et permettent au chef décoré de varier ses
recettes et d’en créer de nouvelles. Finalement, le tour de France des plats peut s’avérer être une aventure riche et
très enrichissante pour qui apprécie la cuisine et s’intéresse à l’histoire des plats et à celle des régions de France.
La France jouit d’un patrimoine culinaire tellement vaste qu’il serait trop long d’en dresser une liste
complète. De plus, les grands chefs français, en tant qu’artistes de la cuisine, invente chaque année des plats
particuliers qu’il est impossible de recenser. Néanmoins, certaines spécialités les plus réputées hors de France sont
à même de représenter les plats de notre pays. Ces spécialités sont par ailleurs très répandues en France et peuvent
être dégustées au travers tout l’hexagone.
Commençons par un des mets les plus prestigieux de la cuisine française : le foie gras. Le foie gras est une
sorte de pâté, mais ne vous avisez jamais de parler du foie gras comme d’un pâté, ce serait un sacrilège. Le foie
gras se déguste les jours de fête et principalement à noël et le premier de l’an. Très cher, le foie gras se déguste sur
des petits pains grillés mais peu aussi se cuisiner à la poêle ou fondu sur de la viande.
Un second met très rare et cher mais particulier à certaines régions françaises : la truffe. C’est un
champignon assez rare qui pousse en respectant des règles strictes imposées par la nature. Poussant sous terre,
sous les chênes seulement, il n’y a que des chiens ou des cochons truffiers qui parviennent, avec leur odorat
développé, à trouver sous terre le fameux champignon. La truffe se déguste par petits morceaux tant son prix est
très élevé. Il est plus rare d’avoir le privilège de goûter à ce champignon à moins d’aller dans des restaurants
prestigieux.
Déjà plus abordable et plus réputé au-delà de la France, sont les fruits de mer. Rien d’exceptionnel
puisque chaque pays possédant des côtes peut en profiter. Seulement, chaque région développe sa façon de
préparer les fruits de mer. Ainsi, nous avons en France et plus particulièrement en Charente-Maritime, l’éclade.
Cette préparation consiste à disposer des moules fraîches sur une planche possédant en son centre quatre clous.
Les moules sont disposées autour de ces clous et le reste se met autour, comme une suite de dominos. Il ne fait
alors pas bouger brusquement sous peine de tout faire tomber. Ensuite, on dispose sur les coquillages un tapis
d’épines de pins. Ces épines sont un combustible très efficace. On met le feu à cette préparation et une fois le feux
et les cendres dissipées, les moules sont cuites et prêtes à être dégustées ; avec les doigts et un peu de beurre.
Les régions atlantiques sont aussi spécialisées dans l’élevage d’huîtres. Ces mollusques sont très appréciés
des français et elles accompagnent le foie gras lors des fêtes de noël. Les huîtres se dégustent crues avec un peu de
citron et de beurre salé ou cuites et farcies.
Evidemment, il est impossible de venir en France sans manger du fromage. Loin des produit offert par les
supermarchés sous vide, les véritables fromages rebutent de prime abord à cause de leur forte odeur. Cette
caractéristique se destine à la plupart des produits fromagers car le produit est issu de moisissures. Le fromage est
préparé artisanalement et provient du lait de différents animaux, généralement celui de la vache, des brebis ou des
chèvres. Il se mange en fin de repas toujours accompagné de pain et est très apprécié avec certains vins.
La France c’est aussi sa viennoiserie et sa pâtisserie. Les croissants, chocolatines et autre pain tels que la
baguette, sont propres au patrimoine gastronomique. Ces viennoiseries sont consommées à tout heure et
accompagnent les petits déjeuner. Les boulangeries représentent l’endroit où l’on prépare et vend la viennoiserie.
Les boulangers travaillent la nuit pour travailler la pâte des viennoiseries et des pains, il les fait cuire et les vend le
matin. Le plus apprécié des français, c’est de pouvoir déguster tout ça au sortir du four, encore chauds, fondants et
croustillants. Ces « friandises » typiquement françaises sont par ailleurs très appréciée des américains et des
anglais.
Les aliments sucrés sont le péché mignon des français. La preuve en est : la pâtisserie. La pâtisserie c’est
l’art des produits sucrés et la confection de desserts. Les pâtissiers se révèlent être les meilleurs fabricants de
gâteaux et autre merveilles sucrées qui peuvent emprunter des milliers de forme et de goûts différents. Les
pâtisseries se dégustent à la toute fin d’un repas. Beaucoup de personnes connaissent les subtilités qui permettent
de préparer les desserts communs, à condition de suivre à la lettre les recettes pour avoir le résultat escompté.