Vous êtes sur la page 1sur 96

Marchés de Capitaux

Pr. Mariam Cherqaoui

Février 2017
Marchés de Capitaux

INTRODUCTION GENERALE

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

2
INTRODUCTION GENERALE

Section 1- Demande et Offre de Financement de l’Economie

 La diversité et l’importance des besoins de financement des agents économiques


• E/tes privées : Couverture des investissements lourds, des déficits de trésorerie
• Ménages: Couverture des consommations en biens de première nécessité , etc.
• Etat: Couverture des déficits budgétaires

 Les besoins peuvent être aussi bien en monnaie locale qu’en devise étrangère

 La qualité de l’offre de financement est déterminante pour la croissance économique


• Relation positive entre masse monétaire et croissance économique/sous contrôle de
l’inflation
• Relation positive entre l’efficience bancaire/ des marchés et croissance économique

 L’offre de financement peut se faire aussi bien à travers des actifs monétaires que
non monétaires

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

3
INTRODUCTION GENERALE

Section 2- Dualité de l’Offre de Financement Mondiale

 Deux formes de financement historiquement différenciés


• Bancaire : Forme de finance la plus ancienne , Finance intermédiée ou indirecte
• Marchés de Capitaux : Forme plus récente, Finance Directe ou désintermédiée
 Ces deux canaux de financement sont plus complémentaires que concurrents mais
avec tout de même une tendance vers une plus grande marchéisation des économies

 Des acteurs de référence historiquement spécialisés


• Du côté Bancaire: Banques de second rang et Banque Centrale
• Du côté Marchés : Bourse de Valeurs, Sociétés de Bourse, institutions financières non
bancaires

 La spécialisation des acteurs dans l’une des deux formes de finance tend à
s’estamper Ex: Banques universelles, Fonds de pension (Trust Funds) et autres
investisseurs institutionnels

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

4
INTRODUCTION GENERALE

Les Canaux de Financement de l’Economie

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

5
INTRODUCTION GENERALE

Banques Versus Marchés Financiers : Dualité ou Complémentarité ?

Graphique 1 – Crédit bancaire au secteur privé, 1960-2009 Graphique 2 – Capitalisation du marché boursier, 1991-
(en pourcentage du PIB) 2009 (en pourcentage du PIB)

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

6
INTRODUCTION GENERALE

Section 3- Place des Marchés de Capitaux dans le Système Financier

 Le système financier est le système nerveux central des économies de marché


modernes.

• Sans système bancaire ni marchés de capitaux fonctionnels qui gèrent les


systèmes de paiement et collectent et orientent l’épargne non bancaire, il
serait impossible de gérer l’ensemble complexe des relations économiques
nécessaires à une économie décentralisée caractérisée par un niveau élevé
de division et de spécialisation du travail mais aussi de plus en plus
mondialisée requérant des échanges en devises instantanés et
permanents.

 Les marchés de capitaux remplissent des fonctions communes avec le système


bancaire mais se distinguent également par des fonctions propres

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

7
INTRODUCTION GENERALE

Missions différenciées des Banques et des Marchés de Capitaux

Banques et Institutions Marchés de


Financières Assimilées Capitaux
Création Monétaire √
Financement des projets √ √

Gestion des systèmes de paiement √

Couverture des risques √ √√


Fructification de l’épargne √ √√
Spéculation √
Divulgation d’informations √ √√

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

8
Marchés de Capitaux

CHAPITRE 1- GENERALITES SUR LES


MARCHES DE CAPITAUX

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

9
INTRODUCTION GENERALE

Section 1- Les marchés des capitaux: Définition et Fonctions

 Les marchés des capitaux sont des marchés physiques ou virtuels


qui représentent la jonction entre les offres et les demandes de
capitaux à court, moyen et long terme
Les principales fonctions assignées aux marchés des capitaux sont:
 Assurer un financement permanent de l’économie nationale
 Structurer la liquidité de l’épargne
Permettre le partage du risque
Servir de référence pour apprécier la valeur des actifs
(développement des entreprises, contrôle de la qualité de la
gestion des dirigeants , etc.)

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

10
INTRODUCTION GENERALE

Section 2- Classification fonctionnelle des marchés de capitaux (1/2)

 Les marchés primaires fournissent une arène au sein de laquelle


les propositions d'investissement des vendeurs peuvent être cotées,
amenées sur le marché et vendues à des premiers acheteurs.

 Lorsqu'il s'agit d'actions, ce processus renvoie à différentes


appellations : émissions nouvelles, lancements, et IPO’s.

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

11
INTRODUCTION GENERALE

Section 2- Classification fonctionnelle des marchés de capitaux (2/2)

Un marché secondaire est le lieu de rencontre d'investisseurs


désireux de vendre et d'investisseurs désireux d'acheter des
instruments financiers préalablement émis.

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

12
INTRODUCTION GENERALE

Section 3- Classification organisationnelle des marchés de capitaux

 Dans un marché organisé ou réglementé: Ex. Bourse des Valeurs


Centralisation de la négociation des ordres d’achat et de vente par une
entreprise de marché/Institution Bourse
L’accès est réservé aux membres négociateurs et compensateurs
Marchés dirigés par les ordres

Dans un marché de gré à gré (OTC): Ex. Marché des changes


l’acheteur et le vendeur sont en relation directe :accords bilatéraux
L’animation des marchés se fait par des professionnels (Market
maker/Market dealer)
Marchés dirigés par les prix
En l’absence de chambre de compensation, les marchés de gré à gré sont
exposés au risque de contrepartie et au risque de règlement-livraison .

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

13
INTRODUCTION GENERALE

Les principaux intervenants des marchés organisés

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

14
INTRODUCTION GENERALE

Section 4- Classification par nature d’engagements des marchés de


capitaux

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

15
INTRODUCTION GENERALE

Section 5 - Classification économique des marchés de capitaux

• Assure le financement par endettement


Marché Monétaire
court-terme

Marché des Actions • Assure le financement en capitaux propres

• Assure le financement par endettement


Marché des Obligations
long-terme

Marché des Changes • Assure le financement en devises

• Assure la couverture des risques à moyen


Marché des Dérivés
et court-terme

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

16
Marchés de Capitaux

CHAPITRE 2-LE MARCHE MONETAIRE

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

17
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 1 –Définition, Evolution et Catégories

Le marché monétaire est le marché de la dette à court ou moyen terme


pour les financements interbancaires et les opérations de politique
monétaire.

 Le marché monétaire est un marché de liquidité de masse. Il s’oppose


ainsi au marché boursier dit marché financier spécialisé dans des capitaux
de détail.

 Initialement, le marché monétaire était confiné aux seules transactions


entre banques ou entre celles-ci et quelques organismes non financiers
habilités qui peuvent s’échanger des montants de liquidités importantes à
court-terme.

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

18
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 1 –Définition, Evolution et Catégories

 L’accroissement des besoins de financement à court-terme des


acteurs financiers et non financiers a permis l’accroissement de la taille
et la diversification des produits du marché monétaire.

 Actuellement, le marché monétaire est scindé en deux


compartiments

Le Marché Interbancaire Le Marché des TCN


Réservé aux Banques et à Ouvert également aux
certains organismes habilités entreprises non financières

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

19
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 2 –Le marché Interbancaire

I- Définition et Spécificités

Le marché interbancaire permet aux banques et à certains organismes


habilités d’équilibrer leurs trésorerie en compensant entre elles leurs
déficits ou excédents nets de capitaux ou en empruntant des sommes
complémentaires.

 Le marché interbancaire est un marché de court-terme (les échanges


ont des maturités de 1 jour à 1 an).

 Le marché interbancaire est un marché de gré à gré. Cela signifie que


les banques traitent et négocient librement entre elles.

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

20
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 2 –Le marché Interbancaire

II- Intervenants

Les banques commerciales et certains organismes habilités: Ils sont


tantôt du côté de l’offre lorsqu’ils prêtent des liquidités disponibles ou
du côté de la demande lorsqu’ils empruntent pour couvrir des besoins
de financement à court-terme.

La Banque Centrale: intervient pour injecter ou retirer des liquidités,


ce qui lui permet d’équilibrer le bilan des banques commerciales en cas
de crise de liquidités.

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

21
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 2 –Le marché Interbancaire

III-Forme des transactions interbancaires

Les interventions opérées sur le marché interbancaire peuvent


s’effectuer sous forme d’avances en blanc ou de pensions gagées
Les avances en blanc sont des prêts interbancaires non gagés qui
s’opèrent par la remise de liquidités à échéance fixée sans aucune
contrepartie en titres. La majorité des avances en blanc sont de très
court-terme (85% des volumes sont au jour le jour)
Les pensions sont des prêts interbancaires gagés qui s’opèrent par la
remise de liquidités à échéance fixée contre mise en pension ou en
garantie de titres identifiés mais non livrés.

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

22
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 2 –Le marché Interbancaire

III-Forme des transactions interbancaires

Les interventions opérées sur le marché interbancaire peuvent


s’effectuer sous forme d’avances en blanc ou de pensions gagées
Les avances en blanc sont des prêts interbancaires non gagés qui
s’opèrent par la remise de liquidités à échéance fixée sans aucune
contrepartie en titres. La majorité des avances en blanc sont de très
court-terme (85% des volumes sont au jour le jour)
Les pensions sont des prêts interbancaires gagés qui s’opèrent par la
remise de liquidités à échéance fixée contre mise en pension ou en
garantie de titres identifiés mais non livrés.

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

23
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 2 –Le marché Interbancaire

III-Forme des transactions

 Les transactions sur le marché interbancaire n’interviennent qu’après


compensation

 La compensation est une méthode permettant d’annuler ou de


neutraliser des créances réciproques

Les créances peuvent être des engagements propres de la banque ou


des engagements de la banque pour le compte de sa clientèle

 La compensation débouche sur le règlement des positions auprès des


comptes tenus par la Banque Centrale

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

24
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 2 –Le marché Interbancaire

IV- Les interventions de BAM sur le marché interbancaire

A l’initiative de BAM

Les pensions à une semaine sur appel d’offres

Les opérations d’open-market

 A l’initiative des banques

Les prises de pension à 5 jours, 7 jours et 24 H

Les avances et les facilités de dépôt

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

25
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 2 –Le marché Interbancaire

V- Taux d’intérêts sur le marché interbancaire

Le taux d’intérêt appliqué à chaque transaction interbancaire sur des


liquidités dépend des titres qui servent de support à l’opération et de la
durée du prêt de liquidité correspondant. Il y a donc autant de taux
d’intérêt que de types de transactions bilatérales

Néanmoins, sont calculés par les autorités monétaires des taux


d’intérêt interbancaires globaux de référence à partir de ces taux
microéconomiques individuels afin d’évaluer et de suivre l’état de
tension du marché de la liquidité bancaire.

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

26
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 2 –Le marché Interbancaire

V- Taux d’intérêts sur le marché interbancaire

Type de Taux Valeurs 2014 selon BAM


TAUX DES AVANCES AU JOUR JJ 3,5% (taux plafond de BAM)
LE JOUR
TAUX DES PENSIONS (24H, 7J 1 24 H 2,4 %
S 2 S 1 Mois) 1 S 2,5% (Taux directeur de BAM)
2 S 2,55%
1 M 2,6%

TAUX DES FACILITES DE 1,5% (Taux plancher de BAM)


DEPOTS A 24 H

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

27
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 3 –Le marché Interbancaire élargi

I- Définition et Spécificités

Le marché interbancaire élargi est ouvert aux opérateurs disposant


d’excédents de liquidités mais privés d’agir sur le marché interbancaire tels
les OPCVM, les assurances, les caisses d’épargne et les grandes entreprises

 Le point fort de ce marché est sa liquidité du fait de l’importance du


nombre d’intervenants sur ce marché.

Le point faible de ce marché est sa rentabilité plus réduite pour les
banques que le marché interbancaire. Souvent le taux d’emprunt sur ce
marché est plus faible que le taux interbancaire du fait de l’existence d’une
concurrence acharnée causée par les OPCVM et les Assurances

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

28
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 3 –Le marché Interbancaire élargi

II- Forme des transactions

La forme standard de transaction sur ce marché est la pension livrée ou


le Repo’s ( Repurchase Agreement ou Accord de prise en pension)
 Les opérations Repo’s sont des transactions d’achats ou de ventes
provisoires de titres de créances négociables généralement des bons du
trésor. Les titres sont rétrocédées à l’échéance à leur détenteur initial (entité
qui a emprunté) contre le remboursement de l’emprunt (capital+ intérêt)
Le marché de la pension livrée se divise en marché du « vrac » (General
Collatéral GC) où ce qui importe c'est l'opération de refinancement, et donc
le taux d'intérêt, non le titre-sous-jacent et celui du spécifique, où l'on
cherche à couvrir ponctuellement des positions courtes en tel ou tel titre

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

29
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 3 –Le marché Interbancaire élargi

II- Forme des transactions

1-Au moment de la négociation

Vente de titres
A B

Remise de liquidités
Les liquidités reçues correspondent au nominal des titres mises en
pension qui peut s’écarter de la valeur de marché moyennant une
décote

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

30
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 3 –Le marché Interbancaire élargi

II- Forme des transactions

2-A l’échéance

Remise de liquidités
A B

Vente de titres précédemment acquis


auprès de A

Les liquidités versées par A correspondent au nominal des


titres précédemment mises en pension majoré des intérêts et
appels de marge si la valeur des titres a baissé (Loan to value
LTV)

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

31
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 3 –Le marché Interbancaire élargi

III- Evaluation

Les flux financiers d’un Repo conclu à un taux d’intérêt in fine T sont
en général:

 Vente au comptant avec livraison à une date D1 d’un montant


nominal N de titres pour un montant numéraire M1
 accompagnée d’un engagement de rachat par le cédant, à une
date D2, du même nominal, pour un montant M2 correspondant
à M1 augmenté des intérêts T du repo
M2= M1* (1+T* (D2-D1))
360

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

32
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 3 –Le marché Interbancaire élargi

III- Evaluation

Décote
 Décote = (VM - M1)/VM
 Plus le crédit du vendeur de titres (= emprunteur du numéraire) est
élevé aux yeux de sa contrepartie et plus M1 pourra être proche de la
valeur de marché VM des titres.
L'application d'une décote importante aura pour objectif de limiter
le risque de crédit supporté par le prêteur du numéraire
 Elle permet également une limitation des risques de marché pris
par l'établissement vendeur des titres sur les marchés financiers

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

33
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 3 –Le marché Interbancaire élargi

III- Evaluation

Appels de marge
 Afin d'assurer la plus grande sécurité des transactions et en sus de la
décote éventuellement appliquée, les titres sont généralement réévalués
périodiquement et des appels de marge en numéraire permettent de
réajuster le montant effectivement prêté en fonction des fluctuations du
marché
Exemple: Soit une banque qui a emprunté 20,0M DHS grâce à la mise en
pension de titres en valant 20,4M DHS. Si la valeur marchande des titres
tombe à 20,1M DHS, le prêteur ne dispose plus d’un coefficient de décote
de 2 %. Si l’entente prévoyait un appel de marge, les courtiers doivent
fournir pour 0,3M DHS de titres.

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

34
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 3 –Le marché Interbancaire élargi

III- Evaluation

Exemple : Une banque A a un besoin de liquidités de 200 000 000DHS. Elle


emprunte de la Banque B 100 000 000 DHS sur l’interbancaire au taux de 3%
sur 24H et conclue avec l’OPCVM C une opération d’emprunt Repo’s sur 24H
de 100 000 000 DHS à 3% également.

Travail A faire

Enregistrer ces opérations monétaires dans les comptes des entités


concernées tenues par BAM

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

35
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 4 –Le marché des Titres de créances Négociables

I- Définition et Spécificités

Le marché des titres de créances négociables (TCN) permet un accès


facile aux marchés financiers puisqu’il est ouvert à tous les opérateurs
économiques
 Les TCN sont des titres négociables représentant un droit de créance
pour une durée fixe. Ce sont typiquement des instruments de placement.
Les TCN sont dématérialisés et transmissibles . Ils sont stipulés au
porteur et font l’objet d’une inscription en compte.
Les TCN sont émis au gré de l’émetteur. Ils ne sont pas cotés en bourse
mais négociables sur un compartiment réglementé du marché monétaire.

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

36
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 4 –Le marché des Titres de créances Négociables

I- Définition et Spécificités

Les spécificités des TCN par rapport aux titres de dettes classiques sont:
 Un montant unitaire élevé

 une échéance fixe qui généralement ne peut être prorogée

 la qualité des émetteurs (des établissements de crédit, des sociétés


financières agrées, des entreprises financières publiques ou privées
susceptibles de faire appel public à l’épargne)

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

37
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 4 –Le marché des Titres de créances Négociables

II- Catégories de TCN

 TCN émis par des entreprises financières


Catégorie Définition Spécificités
Bons des sociétés Titres émis par des sociétés de Durée : 2 à 7 ans
de financement financement (société de leasing Mt min. : 100 000 Dhs
(BSF) et de crédit à la consommation) Taux fixe ou révisable

Certificats de Titres négociables émis par des Durée : 10 jours à 7 ans


dépôt (CD) établissements de crédit et Mt min. : 100 000 Dhs
matérialisant des dépôts à Taux fixe si durée <=1 an
terme. Ils peuvent être cédés Taux fixe ou révisable si
avant échéance durée >1 an

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

38
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 4 –Le marché des Titres de créances Négociables

II- Catégories de TCN

 TCN émis par des entreprises non financières


Catégorie Définition Spécificités
Billets de Titres émis par des entreprises Durée : 10 jours à 1 an
trésorerie (BT) non financières ayant Mt min. : 100 000 Dhs
directement accès aux marchés Taux fixes
des capitaux+ 3 années
d’existence au moins et des
fonds propres d’un montant
minimal de 5 M de Dhs

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

39
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 4 –Le marché des Titres de créances Négociables

III- Evaluation des TCN

Evaluation des titres de créances négociables à l’aide des intérêts


simples selon la formule FF=Fi* (1+r)

 Taux d’intérêts proposés par les émetteurs en référence à des taux


du marché monétaire

Les intérêts sont calculés prorata temporis sur la base du taux


proportionnel, in fine, 360 jours

Les intérêts peuvent être précomptés ou post comptés

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

40
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 4 –Le marché des Titres de créances Négociables

Exemple: Soit un titre de créance négociable d’une valeur de 1 000 000


Dhs émis au taux facial de 4%. La durée du TCN s’élève à 90 jours.
 Les intérêts s’élèvent donc à : 1 000 000 * 4% *90/360 = 10 000 Dhs
 Si les intérêts sont post comptés, les intérêts sont rajoutés au montant
initial lors de l’échéance
 L’émetteur recevra : 1 000 000 Dhs
L’émetteur remboursera: 1 010 000 Dhs
Si les intérêts sont pré- comptés, les intérêts sont payables d’avance
et sont soustraits au capital lors de l’émission
 L’émetteur recevra : 990 000 Dhs
L’émetteur remboursera: 1 000 000 Dhs

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

41
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 5 –Le marché des Bons du Trésor

I- Définition et Spécificités

Les bons du trésor sont des titres obligataires (c'est-à-dire des titres
d'emprunts) émis par l'État par l'intermédiaire du Trésor Public

Les bons de trésor peuvent être des bons à court-terme (durées de 13,
26 et 52 semaines) , à moyen terme (durées de 2 et 5 ans) ou à long-
terme (durées de 10, 15, 20 et 30 ans)

 Inscrits auprès du dépositaire central au nom des établissements


propriétaires admis à soumissionner , ces bons sont négociables de gré
à gré sur le marché secondaire

Le marché des BDT est animé par des IVT (Intermédiaires en Valeurs de
Trésor)

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

42
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 5 –Le marché des Bons du Trésor

I- Définition et Spécificités

L’émission des Bons du Trésor se fait selon un calendrier précis publié par
le ministère des finances chaque mois avec le privilège d’annulation ou de
modification à tout moment
 Les séances d’adjudication se tiennent tous les mardis pour les bons
à court-terme et le deuxième et le dernier mardi du mois pour les bons
à moyen terme à 10 ans et à 15 ans et le dernier mardi du mois pour les
bons à 20 ans et 30 ans
Les résultats sont portés le jour même aux participants et au public
Le règlement des adjudications se fait le lundi suivant la séance
d’adjudication

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

43
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 5 –Le marché des Bons du Trésor

II- Adjudication des Bons du Trésor

La technique d’adjudication des bons du trésor consiste à satisfaire les


demandes sur les bons du trésor en fixant un prix ou taux limite en dessus
duquel toutes les autres propositions sont rejetées

 Le Trésor Public peut si les taux lui paraissent trop élevés renoncer en
tout ou en partie à l’adjudication ou augmenter l’offre de bons si au
contraire les taux qui lui sont proposés sont favorables

 Le montant minimal unitaire des bons servis par adjudication est fixé
par voie réglementaire. Ce montant a été réduit de 5 millions de Dhs à
100 000 Dhs depuis le mois de mai 2011

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

44
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 5 –Le marché des bons du Trésor

II- Adjudication des Bons du Trésor

 Pour chaque catégorie de bons, le soumissionnaire a la possibilité de


proposer un unique montant ou le dissocier en plusieurs tranches assorties
de taux ou de prix distincts

 Les soumissions sont reçues par BAM qui dresse un tableau anonyme des
offres. Celui-ci est transmis au ministère des finances qui fixe le taux ou le prix
limite de l’adjudication

 Les soumissions sont classées par ordre croissant des taux d’intérêt. la
satisfaction des demandes s'effectue en privilégiant les soumissions aux taux
d'intérêts les plus faibles. le taux d'intérêt correspondant à la dernière offre
retenue sera appelé taux marginal ou taux limite  Rats Adjudication.xls

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

45
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 5 –Le marché des bons du Trésor

III- Evaluation des Bons du Trésor

Le remboursement des bons de trésor se fait in fine (remboursement


de la totalité à l’échéance)

Le règlement des intérêts s’effectue à l’échéance ou à l’émission pour


les bons de trésor à courte échéance (inférieure à une année) et
annuellement ou à terme échu ( à la date d’anniversaire ) pour les bons à
moyen et long-terme

 Très liquides et très stables, les Bons du Trésor sont recommandés


pour se constituer un fond de portefeuille mais ne permettent pas
d'espérer des rémunérations importantes

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

46
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 5 –Le marché des bons du Trésor

III- Evaluation des Bons du Trésor

Exemple d’application
Le 15 avril, une banque souhaite placer ses liquidités à court terme pendant
13 semaines. Elle soumissionne à une émission de bons du trésor en proposant :
Offre 1 : 50 millions de Dhs à 3,5% post-compté
Offre 2 : 50 millions de Dhs à 3,41% post-compté
Offre 3 : 50 millions de Dhs à 3,53% post-compté
Offre 4 : 50 millions de Dhs à 3,445% post-compté
Le taux marginal du Trésor (post-compté ) est 3,44%. Quelles sont les offres servies et
à quel prix?
Le 15 mai, 30 jours après les avoir acquis, la banque décide de revendre ses bons. Le
taux in fine est alors de 3%. Quel est le prix de revente de ce titre par la banque ?

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

47
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 5 –Le marché des bons du Trésor

III- Evaluation des Bons du Trésor

Corrigé Q1

Le taux marginal de 3,44% signifie que le trésor ne servira pas les offres
demandant un taux supérieur. La durée du placement est de 91 jours.

Seule l'offre 2 sera servie au taux proposé par la Banque de 3,41% et le prix
de soumission est de :

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

48
CHAPITRE I-LE MARCHE MONETAIRE

Section 5 –Le marché des bons du Trésor

III- Evaluation des Bons du Trésor

Corrigé Q2

Il reste 61 jours avant l'échéance. Celui qui se portera acquéreur de ces


bons touchera 50 000 000 Dhs dans 61 jours.

Le prix à payer est de:

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

49
Marchés de Capitaux

CHAPITRE 2-LE MARCHE FINANCIER

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

50
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Section 1 –Définition, Catégories et Fonctions

Le marché financier est le lieu où s’échangent des « instruments


financiers » , particulièrement des actions et des obligations
Les marchés financiers se caractérisent par des échanges de capitaux plus
diversifiés aussi bien en montants qu’en échéances
Les marchés financiers organisés font l’objet d’une réglementation
et fonctionnent sous la surveillance des autorités de régulation
L’intermédiation des ordres d’achat et de vente se fait obligatoirement
par des professionnels qui sont désignés comme des « services
d’investissement »

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

51
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Section 1 –Définition, Catégories et Fonctions

Le marché financier se compose de deux compartiments: le marché


primaire et le marché secondaire
 Le marché financier primaire est réservé aux émissions d’actions par des
entreprises (première introduction ou opérations sur capital) et aux
lancements de nouveaux emprunts obligataires
La Bourse de valeurs désigne le marché secondaire des instruments
financiers où les titres déjà émis s’échangent contre des liquidités
 La Bourse de valeurs est bien souvent une personne morale de droit
privée placée sous l’autorité des instances de régulation

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

52
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Section 1 –Définition, Catégories et Fonctions

Le marché boursier remplit quatre principales fonctions:


 L’orientation de l’épargne: Vers un marché qui offre l’avantage d’un
financement à moindre coût, plus souple et plus liquide que celui bancaire
 La transformation des échéances: En permettant aux investisseurs de
transformer à tout moment des échéances longues en échéances courtes
 L’information sur la santé des entreprises et des économies: Bourse=
Reflet de la « valeur de marché » et « Baromètre de la conjoncture »
 Le contrôle et la sanction des dirigeants : sanctions directes ou indirectes
à travers des OPA

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

53
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Section 2 –Acteurs Clefs du Marché Financier

Autorités de régulation
Banques

Banque Centrale
Investisseurs
Bourse
Dépositaire Central

Sociétés de Bourse Ordres boursiers


Ordres de Règlement-Livraison

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

54
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Section 2– Acteurs Clefs du Marché Financier

Sell-Side Buy Side


Banques d’investissements Investisseurs Institutionnels (zinzins)
Courtiers : Traders *Fonds de pension
 Grossiste: Broker *Compagnie d’assurance
Animateurs de marchés *Hedge Funds
 Analystes Financiers Investisseurs Particuliers
OPCVM

Capter les investisseurs Construire un portefeuille


Innovation et Animation Financière Rentabiliser un portefeuille

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

55
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Section 3– Valeurs Mobilières

Les valeurs mobilières sont des titres financiers négociables et fongibles


 Les deux grandes catégories de valeurs mobilières sont les actions
(titres de capital) et les obligations (titres de dettes)
 D’autres produits financiers sont assimilés à des valeurs mobilières :
Les parts d’organismes de placement en valeurs mobilières
(OPCVM)
 Les parts de fonds de placement collectifs en titrisation (FPCT)

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

56
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Section 4 – Actions

L’action est un titre de propriété qui représente une quotité du capital


social d’une société par action (SA, SCA). Son détenteur appelé
actionnaire devient copropriétaire de l’entreprise.
 Une action ordinaire ou classique se décompose de plusieurs droits qui
en font sa valeur :
 Droits financiers : droit préférentiel de souscription , droit aux
dividendes et droit sur l’actif net en cas de liquidation
 Droits politiques: droit de vote, droit de regard sur la gestion
 Droit patrimoniaux: droit de propriété total ou limité par des
clauses particulières

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

57
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Section 4 – Actions

 D’un point de vue financier, l’action représente :


la valeur unitaire du capital social
 la valeur liquidative de l’actif net comptable
un produit de placement à revenu variable
 Son cours sur le marché boursier obéit à la loi de l’offre et de la demande
et dépend de plusieurs facteurs
 Internes à l’E/te: santé financière de l’E/te, projets organisationnels
et commerciaux
Externes à l’E/te: risque pays, risque sectoriel, risque réglementaire

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

58
-Focus N°1- Typologie des actions

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

59
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

-Focus N°2- Cotation boursière d’une Action

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

60
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Section 5 – Obligations

L’obligation est un titre financier qui matérialise l’engagement juridique


d’un emprunteur envers un prêteur par lequel le premier s'engage à
rembourser le second et à lui verser des intérêts
Cet engagement prévoit un échéancier de flux financiers qui définit les
modalités et caractéristiques du paiement des intérêts et du
remboursement de l’emprunt
Les obligations sont souvent cotées en Bourse. Une bonne partie des
obligations sont également négociées de gré à gré tels les TCN et les bons
du trésor.

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

61
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Section 5 – Obligations

Le cours d’une obligation dépend de plusieurs facteurs dont:


 Internes à l’E/te: Santé financière et risque de crédit
 Externes à l’E/te: Taux d’intérêt, conjoncture
 Le cours des obligations est généralement exprimé en pourcentage
du nominal et au pied du coupon couru
On appelle spread de crédit l’écart entre une obligation privée et un
emprunt d’état théorique qui aurait les mêmes flux financiers. C’est un
indicateur du risque spécifique de l’E/te.

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

62
Focus N°3-Catégories d’Obligations

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

63
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

-Focus N°3- Cotation boursière d’une Obligation

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

64
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Focus N°4-Comparaison Actions-Obligations

L’action ordinaire L’obligation classique


Une partie du capital Un emprunt (Dette)
Le détenteur est un associé Le détenteur est un créancier

Le dividende est variable d'après les L'intérêt perçu est fixe et il est
bénéfices de l'entreprise appelé « Coupon »
L'actionnaire a un droit de vote Aucun droit de vote

En cas de liquidation de l’E/te, le L'obligataire est prioritaire pour le


remboursement de l'actionnaire se remboursement en cas de
fera après le remboursement de liquidation de l‘E/te
toutes les dettes

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

65
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Section 6 –OPCVM

 Les Organismes de Placement Collectifs en Valeurs Mobilières sont des


fonds d’investissement qui permettent à tout épargnant de confier la
gestion de ses capitaux à un professionnel qui se charge de les investir sur
un ou plusieurs marchés financiers
D’un point de vue financier, l’OPCVM est panier de titres commun à
plusieurs épargnants qui détiennent individuellement des parts
On distingue deux types d’OPCVM:
 Les sociétés d’investissement à capital variable-SICAV-
 Les fonds communs de placement-FCP-

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

66
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Focus N°5-Catégories d’OPCVM

Société Anonyme qui émet des Copropriété dépourvue de la


parts de capital et dont l’objectif personnalité morale qui émet des
est la gestion d’un portefeuille en parts et dont la gestion est
valeurs mobilières confiée à un organisme de gestion

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

67
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Focus N°6-Fonctionnement d’un OPCVM

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

68
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Section 6 –OPCVM

Les parts d’OPCVM sont des instruments financiers dont le montant est
proportionnel à la quote-part de l’actif net de l’OPCVM
L’actif net d’un OPCVM est le montant de son actif comptable diminué
des dettes
Les actifs se forment principalement de l’ensemble des liquidités et des
valeurs mobilières détenues par le fonds
Les passifs se forment principalement des parts et titres émis par le fonds
ainsi que des emprunts contractés
Il existe plusieurs types de parts: les parts prioritaires dites senior, les
parts subordonnées dites junior, les parts séquentielles ou encore les
parts à remboursement in fine

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

69
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Focus N°9–Répartition de l’actif net des OPCVM au Maroc-Fin 2010

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

70
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Focus N°10–Evolution de l’actif net et du nombre des OPCVM

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

71
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Section 7 –Fonds Communs de Placement en Titrisation

La titrisation est un montage financier qui permet à une entreprise,


banque ou institution financière (le cédant) de réorganiser son actif
financier en cédant un portefeuille d’actifs relativement il-liquide et le
transformer en titres négociables sur le marché
 Cette technique s’est principalement développée grâce aux banques
comme moyen d’augmenter la liquidité des prêts accordés jusqu’à
échéance et de réduire leur coût de financement global
Sa première application s’est faîte au domaine des prêts hypothécaires
et notamment immobiliers. Par la suite, elle s’est étendue aux crédits à la
consommation et aux crédits commerciaux.

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

72
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Section 7 –Fonds Communs de Placement en Titrisation

 L’initiateur de l’opération de titrisation transmet à un véhicule de


titrisation un bloc relativement homogène de créances. Ce véhicule, appelé
FCT, est une entité juridique ad-hoc gérée par un établissement gestionnaire.
Le FCT est comparable à un fonds d’investissement qui finance l’achat des
actifs cédés en émettant des titres. Cependant, les titres émis par ce véhicule
de titrisation sont adossés aux actifs cédés et sont généralement dénommés
Asset-Backed Securities (ABS).
Ces titres sont placés par la suite auprès des investisseurs qui seront
rémunérés directement par les revenus des créances achetées par le FCT.

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

73
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Focus N°7-Fonctionnement d’un FCPT

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

74
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Focus N°8–Flux Financiers d’un FCPT

Banque
Investisseurs
Crédits à Dettes
la clientèle 22 MMDhs Obligations
1 2
25 MMDhs +2 MDhs
- 2 MMDhs
crédits Trésorerie
titrisés Capital+Intérêts - 2 Mdhs
Trésorerie Fonds
+2 MMdhs Propres
3 MMDhs

4 FPCT 3
Crédits Obligations
titrisés 2 MDhs
Produit de l’émission 2 MDhs Produit de l’émission

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

75
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Section 7 –Fonds Communs de Placement en Titrisation

Avantages Limites
• Performance assez proche des attentes du fait de •Visibilité réduite du fait de l’existence
l’exigence d’un rating par tranche d’instruments à niveaux de risque variés au
•Permet de financer le crédit pour des secteurs clés sein du véhicule de titrisation
(PME et crédit à la consommation en particulier)
grâce au concours des investisseurs non bancaires
(assureurs, gestionnaire de fonds…)
•C'est un outil de déconsolidation du bilan des • Existence d’un conflit d’intérêt puisque
banques ce qui leur permet de continuer de prêter l’organisme émetteur de FCPT et bien souvent
à l'économie réelle gestionnaire du FCPT
•Source de liquidité indirecte via son utilisation
comme collatéral aux opérations de liquidité
banque centrale ou à des opérations privées de
repo

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

76
CHAPITRE II-LE MARCHE FINANCIER

Focus N°11–Le marché mondial de la titrisation

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

77
Marchés Financiers Internationaux

CHAPITRE 3-LE MARCHE DES CHANGES

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

78
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Section 1 –Définition et Catégories

Le marché des changes est le lieu fictif de rencontre entre les offres
et les demandes de devises étrangères contre de la monnaie nationale
 Le marché des changes vise à remplir plusieurs fonctions:
 Achat de titres étrangers
 IDE à l’étranger
Couverture des risques de change
 Spéculation
 Le marché des changes est soit un marché au comptant soit un
marché à terme, soit un marché optionnel

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

79
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Section 2 –Le Marché des Changes au Comptant

Le marché au comptant : sert à l’acquisition ou la vente immédiate de


devises Taux de Change utilisé = Cours au comptant ou Cours Spot
 Sur le marché du comptant, les achats et les ventes de devises sont
livrés deux jours ouvrables (j+2) après la date de conclusion de la
transaction (j). Une exception US Dollar contre CANADIAN Dollar 24h
 Pour un même couple de devises, le marché des changes au comptant
cote : Un cours acheteur « ASK » , Un cours vendeur « BID »  BID<ASK
du côté buy side
La différence entre les deux cours (BID, ASK) est appelée « spread de
change» . Elle représente la marge bénéficiaire des market makers (avant
déduction des coûts de transaction)

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

80
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Section 2- Le Marché des Changes au Comptant

Toute opération de change doit impérativement porter sur un couple de


devises, les montants, un cours de change, une date de valeur et les
comptes en devises correspondants
 Les opérations se font par téléphone, par Reuters dealing ou via les
plateformes électroniques. Le marché fonctionne en continu
L’exécution de l’opération de la clientèle diffère selon que les ordres sont
« au mieux » ou à « cours limité ». Les « ordres au mieux » sont exécutés
immédiatement par le cambiste au meilleur cours pouvant être obtenu sur
le marché

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

81
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Section 3 –Le Marché des Changes à Terme

Le marché à terme sert à l’acquisition différée d’une devise. C’est un


contrat passé aujourd’hui qui spécifie l’achat ou la vente d’une
quantité de devises, à un prix défini aujourd’hui, pour une livraison et
un règlement effectués à la date d’échéance du contrat (le terme)
Taux de Change utilisé = Cours de change à terme
 Exemple : Une entreprise aura besoin de 1 M$ le 7 janvier
(3 mois) pour payer une importation  Sa banque lui propose
aujourd’hui de lui vendre 1 M$ dans 3 mois au cours, décidé dès
aujourd’hui, de 1€ = 1,5$

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

82
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Section 3 –Le Marché des Changes à Terme

 Si le cours à terme est supérieur au cours comptant d’une


devise, on dit que la devise est cotée avec un report ou est en
report
 Cours à terme = cours au comptant + report
 Si le cours à terme est inférieur au cours comptant d’une
devise, on dit que la devise est cotée avec un déport ou est en
déport
 Cours à terme = cours au comptant - déport

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

83
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Section 4 –Les Options de Change

 L’option de change est un contrat dans lequel l’acheteur acquiert,


moyennant le versement d’une «prime», le droit, mais non l’obligation,
d’acheter (ou de vendre) une quantité déterminée de devises, à un
prix convenu et pendant une période de temps définie
 L’acheteur peut donc soit :
 Exercer son droit et acheter (ou vendre) la devise
moyennant le versement du prix initial convenu (appelé « prix
d’exercice »)
 Ne pas exercer l’option, si l’achat (ou la vente) du bien
correspondant sur le marché au comptant est plus intéressant.
Dans ce cas, il perd le montant de la prime.

 Le vendeur reste quant à lui tributaire de la décision de l’acheteur

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

84
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Section 4 –Les Options de Change

 Deux types d’options: Les options d’achat ou « call » et les options de


vente ou « put »
 Selon le sens de la transaction, ceci donne lieu à 4 positions:

Transactions sur options Transactions sur options de


d’Achat Vente

1 3

2 4

1-Paie la prime et achète une option d’Achat 3-Paie la prime et achète une option de Vente
2-Reçoit la prime et vend une option d’Achat 4-reçoit la prime et vend une option de Vente

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

85
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Section 4 –Les Options de Change

 On distingue également selon le prix d’exercice de l’option, deux


types d’options:
 Les options dites « à la monnaie » ou « at the money »: Lorsque
son Prix d’exercice=Cours de l’actif sous-jacent
 Les options dites « dans la monnaie » ou « in the money lorsque
son prix d’exercice # Cours de l’actif sous-jacent
 Si Option d’achat: Prix d’exercice < cours de l’actif sous-jacent
 Si Option de vente: Prix d’exercice > cours de l’actif sous jacent

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

86
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Section 4 –Les Options de Change

 Les options peuvent également être classées, selon la durée


d’exercice de l’option, en Options dites « à l’américaine » et Options
dites « à l’européenne »

** Dans tous les cas,


l’option reste négociable
en permanence jusqu’à la
date d’échéance

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

87
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Section 5 –Les Swaps de Change

 Le swap de change est une transaction par laquelle 2 contreparties


s’échangent des flux financiers de même nature, libellés dans 2 devises
différentes.
31/07/N 31/01/N+1

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

88
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Section 6 – Les différentes cotations d’une monnaie

Le taux de change exprime le prix relatif d’une monnaie par


rapport à une autre
 La cotation au certain : 1 unité de monnaie nationale (ici l’euro)
correspond à e unités de monnaie étrangère
 1€ = 1,45$
 La cotation à l’incertain: 1 unité de monnaie étrangère correspond
à e unités de monnaie nationale
 1 $ = (1/1,45)=0,96 €

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

89
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Section 6 – Les différentes cotations d’une monnaie

 La majeure partie des transactions effectuées sur le marché


des changes, sont cotées à l’incertain, c’est-à-dire en exprimant
la contre-valeur en monnaie nationale de la devise étrangère
cotée

Devises cotées à l’incertain Devises cotées au certain

MAD, JPY, CHF EUR, GBP, USD

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

90
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Cours de change au certain et à l’incertain de devises de


références

Cours de change au 6 Octobre 2008


EURO USD YEN (100) GBP CHF
EURO 1 0,7400 0,7332 1,2882 0,6466
USD 1,3514 1 0,9909 1,7409 0,8736
YEN 136,38 100,9150 1 199,27 87,25
GBP 0,7763 0,5744 0,5018 1 0,4998
CHF 1,5466 1,1447 1,1461 2,0010 1
Lecture : 1€ = 1,3514$

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

91
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Section 6 – Les différentes cotations d’une monnaie

Toutes les monnaies ne sont pas cotées contre toutes les autres
monnaies  Cours croisés calculés à partir des cours contre les
grandes monnaies
Exemple fictif (Yuans contre GBP)
1€ = 2 Yuans
1€ = 0,5 GBP
1GBP = ?? Yuans ?
1 GBP = 2€ et avec ces 2€ j’obtiens 4 Yuans
 1GBP = 4 Yuans

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

92
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Section 6 – Les différentes cotations d’une monnaie

La multiplication des échanges entraine une cohérence des cours croisés
S’il existe des incohérences possibilité de gains sans risque
Exemple : 1€ = 2 Yuans, 1€ = 0,5 GBP et 1 GBP = 5 Yuans
Je possède 1 000 £ que je veux transformer en €. H1:Pas de coûts de
transaction
Si j’utilise le cours direct, chaque £ me rapporte 2€.
Si j’utilise le cours croisé via le Yuan, chaque £ me rapporte 5 Yuans et 5
Yuans me rapporte 2,5€. Donc 1£ me rapporte 2,5€.  Je gagne 0,5€ par £
Cette situation ne durera pas car les agents vont acheter des Yuans contre
des £ et vendront les Yuans contre des € donc le cours du Yuan se modifiera

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

93
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Section 7 – Le Marché des Changes à l’International

Caractéristiques du marché des changes international:


 L’hégémonie du Dollar américain
•3 200 milliards de USD (=2 265 MM €) échangés en moyenne
quotidiennement , 1 880 MM en 2004 et 820 MM en 1992
•« Le dollar intervient dans 86% des transactions de change contre
37% pour l’€, 16% pour le ¥ » Une transaction = 2 devises, les pourcentages
exprimés correspondent donc à un total de 200%- (Chiffres BRI 09/2007)

Le plus gros marché du monde : nombreux intervenants : entreprises,


banques centrales, investisseurs institutionnels, agents de change,
particuliers

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

94
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Section 7 – Le Marché des Changes à l’International

Un marché mondial dominé par les places américaine et anglaise

1. New York+Chicago :
16%
2. Londres : 34%
3. Singapour: 5,8%
4. Genève+Zurich: 6,1%
5. Tokyo : 6%
6. Paris: 3% (8ème place)

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

95
CHAPITRE III-LE MARCHE DES CHANGES

Section 7 – Le Marché des Changes à l’International

Un marché d’une grande variété de produits et d’acteurs

Février 2017 Pr. Cherqaoui Mariam

96