Vous êtes sur la page 1sur 3

L’analyse d’ESG :

Le groupe OCP : à une double activité, une activité commerciales et une activité de production,
l’activité commerciale est négligeable par rapport à l’activité de production.

Le CA d’affaire généré par l’activité de production a augmenté de 68% par rapport à l’année N-1 alors
que la consommation de l’exercice a connu une forte croissance allant jusqu’à 340%. C’est-à-dire une
augmentation qui dépasse la croissance du cycle de production. Cette croissance de la
consommation de l’exercice a influencé tous les résultants à savoir le résultat d’exploitation, le
résultat courant et le résultat net de l’exercice.

La part de lion issu de la répartition de la valeur ajoutée était celle du groupe avec 61% en 2011 cette
part à baissé en 2012 à 58%.

L’analyse du tableau de financement


Les principales ressources du groupe au titre de l’année 2011 c’est l’autofinancement suivi par les
augmentations des capitaux propres. Alors que dans l’année N c’est le contraire le principal
ressource c’est les augmentations du capitaux suivi par l’autofinancement.

La majorité de ses ressources ont été utilisé en trésorerie en N-1 alors qu’en N le groupe a fait des
investissements important.

La solvabilité du groupe OCP :


Les capitaux propres/total passifs : 60 326 298 / 100 814 115 =59.83 % soit 60%

Le groupe OCP est solvable vu que les capitaux propres représentent 60 % du total du passif, c’est-à-
dire au-delà du plafond qui est fixé au 30% du passif.

ratio de solvabilité
les éléments La formule 2012
ratio de solvabilité capitaux propres / total du passif --- 60%

La liquidité du groupe OCP.


La liquidité générale du groupe OCP= réalisation + disponibilité/dette à court terme.

51 059 956 .13/ 14 635 681= 348.87 %.

ratio de liquidité
les éléments La formule 2012
liquidité générale réalisation + disponibilité/dette à court terme --- 348.87 %.

Sur le cout terme le groupe est très à l’aise vu que le groupe a la capacité d’honorer 3 fois ces
engagements envers ces créanciers autrement dit le groupe est très liquide.

L’exigibilité du groupe OCP.


Les dettes à court terme/total du passif = 14 635 681/ 100 814 115 = 14.51%

Le groupe OCP à une faible exigibilité puisque les dettes à court terme ne représente que 14.51%.
A partir de l’analyse de la solvabilité, la liquidité et l’exigibilité, on constate que le groupe présente
un risque très faible.

ratio d'exigibilité
les éléments La formule 2012
ratio d'exigibilité Les dettes à court terme/total du passif --- 14.51%

La structure du groupe OCP.


Le financement structurel : capitaux permanents/ actif immobilisation

86 178 435 / 49 754 159= 173%

Sur le long terme est dans une situation confortable puisque les immobilisations sont financées en
totalité par les financements permanents.

Le financement de l’activité : le fonds de roulement / BFR =96 %

Le fonds de roulement arrive à financier presque l’intégralité du besoin généré par l’activité.

ratio de structure
les éléments La formule 2012
Le financement structurel capitaux permanents/ actif immobilisation --- 173%
Le financement de l’activité le fonds de roulement / BFR 96%

L’analyse de la rentabilité du groupe.


La rentabilité économique : le résultat d’exploitation/actif économique = 15.15%

La rentabilité financière : le résultat net de l’exercice/capitaux propres = 17.42%

ratio de la rentabilité
les éléments La formule 2012
La rentabilité économique le résultat d’exploitation/actif économique --- 15.15%
La rentabilité financière le résultat net de l’exercice/capitaux propres 17.42%

La rentabilité économique est une mesure de la performance économique de l'entreprise dans


l'utilisation de l'ensemble de son capital économique, c'est-à-dire des immobilisations, du besoin en
fonds de roulement et de la trésorerie nette est de 15.15 %

Le recours à l’endettement a permet au groupe d’améliorer sa rentabilité de 2.27% puisque il a passé


de 15.15 à une rentabilité financière de 17.42%

La décomposition de la rentabilité financière.

La rentabilité financière= (le résultat net/CA)*(CA/TA)*(TP/CP)

La rentabilité commerciale = résultat net / CA = 0.22

Taux d’exploitation des actifs = (CA/TA)=0.4656


La rentabilité brut des capitaux propres = (TP/CP) = 1.67

La décomposition de la rentabilité financière.


les éléments La formule 2012
La rentabilité commerciale résultat net / CA --- 0.22
Taux d’exploitation des actifs (CA/TA) 0.4656
La rentabilité brute des capitaux propres (TP/CP) 1.67

La rentabilité financière du groupe vient en grande partie de son efficacité commerciales c’est-à-
dire chaque 100 DH investi permet de généré 22 DHS de bénéfice.

Aussi la rentabilité financière du groupe vient de la rentabilité brute des capitaux propres.

La sous exploitation des actifs à diminuer la rentabilité financière du groupe.

Les axes à améliorer :

La consommation de matière première : le groupe doit réactiver le rôle du service de contrôle de


gestion, aussi il doit mener des missions d’audit sur cette zone de risque parce que c’est inadmissible
d’avoir une augmentation du CA de 68% alors que la consommation augmente de 340%. On
recommande aussi groupe de revoir même ses systèmes de contrôle interne qui ont une relation
avec la production.

La trésorerie du passif : la société a une trésorerie actif suffisante pour apurer la trésorerie passif, il
y’a aura toujours une marge de sécurité au niveau de la trésorerie actif.
Si le groupe refuse la première solution, une autre solution qui est moins couteuse en matière de
taux d’intérêt et de charge financière.

Cette solution consiste à transformer la trésorerie du passif aux crédits à moyen et long terme.

La surcapitalisation : le groupe est surcapitalisé, cette situation influence la rentabilité financière du


groupe, ce dernier peut réduire ces capitaux jusqu’au 30 % du passif et combler cette réduction par
des crédits à long terme.

Cette pratique va permettre au groupe d’améliorer la rentabilité financière, en conservant l’équilibre


financier du bilan.

La sous exploitation de l’actif : le groupe sous exploite ses actifs économiques ce qui influence la
rentabilité économique et financière du groupe. Et comme solution à cet effet le groupe doit soit
réduire des actifs en faisant la cession les immobilisations non stratégique et la réduction des besoins
généré par l’activité. Soit par le maintien d’un niveau normal de l’exploitation des actifs afin de
neutraliser le taux d’exploitation des actifs.

Le BFR : même si le FR couvre presque la totalité du BFR, ce dernier représente 1/3 du total du bilan,
le groupe doit fournir beaucoup d’effort à ce niveau en comparant toujours le BFR réel avec le BFR
normatif afin d’être efficient