Vous êtes sur la page 1sur 20

Contenu:

Introduction……………………………………………………………2

1.Classification des condensateurs ............................……..............……3

2. La partie et les bases théoriques de processus......................................5

3. Le principe de fonctionnement du condenseur barométrique ..............6

4.Le calcul de l’appareil ………….............…..................................... 7-16

Mod feuille Nr. Document Signé Date


Effectué Petrov M. Lettre Feuille feuilles
Controlé Chiaburu V Condensateur 1

Barométrique UTM FTMIA gr. FFT-161


Introduction

Afin de créer le vide en industrie alimentaire on utilise assez souvent le processus de la


condensation de la vapeur au refroidissement de l’eau ou de l’air froid. La cause de la
formation du vide dans ce cas est ce, que le volume, occupé du condensât obtenu, est de
mille et plus fois moins que le volume de la vapeur.

La condensation des vapeurs on effectue en échangeur de chaleur, nommés


condensateurs. On distingue : les condensateurs à surface, dans lesquels la vapeur et l’agent
refroidissant sont séparés de la surface thermique – s’utilise afin d’obtenir le condensât pur ;
les condensateurs avec le mélange, dans lesquelles le condensât formé se mélange avec
l’agent refroidissant.

Le vide en installation d’évaporation on crée à l’aide des condensateurs avec le


mélange, dans lesquels se condense la vapeur secondaire du dernier corps.
Ces condensateurs s’appellent barométriques et se distinguent en : mouillés –si le
mélange de l’eau et du condensât s’éloigne ensemble avec les gaz non condensé ( ces
condensateurs d’habitude sont du niveau inférieur- sont installés au même niveau que
l’installation et s’installent en installation de la capacité d’évaporation modérée ) et – sèches,
si le mélange des liquides s’éloigne séparément des gaz (ces condensateurs d’habitude sont
du niveau supérieur – sont installés au niveau environ 11m par rapport à l’installation
d’évaporation, travaillent en contr courant (la vapeur se meut
contraire à l’eau) et s’installent en installations de la capacité élevée).

Le condensateur barométrique sec


aux planches, fonctionnant au contr courant, Gaz non
L’eau condensés
est présenté sur la figure. La vapeur à condenser
entre par le raccord inférieur de tuyau 3 dans 4
le corps cylindrique du condensateur 1 , prévu 1
Vapeur
des planches segmentaux 2, ayant des bords
pas hautes. Par le raccord supérieur 4 on pompe 2
3
l‘eau à l’hauteur 12–16 m , qui après s’écoule par
planches.
Le mélange du condensât et de l’eau 5
( l’eau barométrique) s’écoule par le tube
6
barométrique 5 dans le réceptacle de l’eau
barométrique 6 . Le tube barométrique avec
réceptacle de l’eau barométrique jouent le rôle
du dispositif hydraulique de fermeture.

feuill

Mod. Feuill nr. Document signe date 2


Le calcul des condensateurs barométrique consiste en détermination de la
consommation de l’eau,des dimensions du condensateur,des raccords des tuyaux et du tube
barométrique et du débit des gaz non condensables.
La consommation de l’eau on détermine du bilan thermique du condensateur.
Qv  Qeau ,
ou pour celui avec le mélange
W  hv  ceau t b   Geau  ceau  t b  t1  ,
d’où
W  hv  ceau  t b 
Geau 
ceau  t b  t1 
.

Pour le condensateur superficiel


W  hv  ceau  t sat   Geau  ceau  t b  t1 
ou W  rv  Geau  ceau  t b  t1  ,
d’où
W  rv
Geau 
ceau t b  t1 
.
W , Geau - les débit de la vapeur à condenser et de l’eau refroidissant, kg s ; hv , rv -l’enthalpie de la vapeur et la chaleur latente de l’évaporation ,
Ici
kJ kg ; ceau - la capacité thermique de l’eau, kJ kg  K  ; t1 , t b t sat - les températures initiale de l’eau,de l’eau
0
barométrique et de la saturation(du condensât de vapeur ), C.

D’habitude la consommation spécifique de l’eau pour condensateur barométrique


constitue en moyenne 15  60 (kg.eau kg.vapeur).

Le diamètre du condensateur on calcule de l’équation intégrale de la continuité du flux (le


débit volume da la substance respective)

W  d c2 m3
Qv     Sc     0,785 d c2 , s ,
v 4
d’où
4Qv Qv W
dc    .
  0,785  v  0,785  
Ici Qv ,  v - le débit volume (m 3 s) et la densité (kg m3 ) de la vapeur; S c , d c - la section vive (m 2 ) et le diamètre (m) du condensateur.

La vitesse de la vapeur on admet de l’intervalle 15 – 55 (m s ) en dépendance du


potentiel de celle.

La quantité nécessaire des planches on calcule selon la température désirée de l’eau


barométrique. Pour une planche
0, 7
t  t  0,029  H 
l g sat    ,
t sat  t  Fr 0,2  d eq 
 

feuill

3
Mod. feuill Nr Document Signé Date
En considérant H constante et ignorant la variation du débit de l’eau à la condensation, la
chauffe de l’eau dans un condensateur à n planches s’exprime par
n
t sat  t1  t sat  t  
  ,
t sat  t 2  t sat  t  
0
où t1 ,t 2 - les températures à l’entrée du condensateur et à la sortie de celui ( C) ,

Donc d’ici la quantité nécessaire des planches


 t t 
l g  sat 1 
n   t sat  t 2 
 t  t  .
l g  sat 

 sat
t  t  

Théoriquement la pression absolue dans le condensateur doit être égale à la pression


de la vapeur saturée à la température de la condensation. Mais en réalité avec la vapeur
secondaire dans le condensateur arrive une certain quantité de l’air, dégagée de la solution
bouillonnant et pénétrée par les garnissages à cause des défauts du montage des conduits et
de l’appareillage. A l’assistance de l’air la pression absolue dans le condensateur est égale à
la somme des pression partielles de la vapeur et de l’air, c’est-à-dire à la pression de la
vapeur saturée plus la pression partielle de l’air. Donc l’arrivée de l’air en condensateur
empire la dépression dans celui, c’est pourquoi il est nécessaire de l’éloigner à l’aide de la
pompe à vide. Le débit de l’air à aspirer dépend de la qualité de l’assemblage de
l’installation, n’a pas la solution précise et se détermine d’après la formule empirique
Gair  0,001  0,025 Geau  10 W  ,
où Gair , Geau ,W - les débits masse : de l’air,de l’eau et de la vapeur, kg s .

La température de l’air pour les condensateurs du schéma cocourant on admet égale à


celle de l’eau barométrique t air  t b , et pour contre courant – la formule empirique
t air  t1  0,1 t b t1   4 , 0 C .
Le débit volume de l’air aspiré se détermine selon l’équation de l’état du gaz idéal
Gair RT Gair  288  273  t air  m3
Qair    , ,
M air p air p air s
où R M air  8314 29  288 J kg  K  , pair  p  pv - la pression partielle de l’air, p v - la pression
partielle de la vapeur,qui se considère égale à la pression de la vapeur saturée à la
température de l’air.
Afin d’éloigner l’air on utilise les pompes à vide de différente constructions, prévues
du capteur des gouttes d’eau.
Le calcul des dimensions du tube barométrique.
Le diamètre du tube barométrique on calcule à l’aide de l’équation de la continuité,
où il s’admet, que le débit du liquide s’écoulant
Gl  Geau  W , kg s ,
et la vitesse d’écoulement du liquide   2 m s .

L’hauteur de la colonne de l’eau en tube barométrique doit équilibrer la pression


barométrique, annuler les pertes hydrodynamiques et assurer la vitesse d’écoulement, c’est
à dire
H t.b  H b  H h  0,5 , m .
L’hauteur H b dépend de la dépression dans le condensateur et s’exprime par
H b  10,3  pv , si la dépression pv  1  p abs est exprimée par la fraction de
l’atmosphère ;
pv
H b  10,3  p mm.col.Hg , Torr  ;
760 , si v est exprimée par la colonne de Hg,
pv
H b  10,3  p v est exprimée par Pa.
10 5 , si
L’hauteur H h dépend des résistances hydrauliques et s’exprime par l’équation
  
2


H
Hh   1      ,
 d  2g
où  - le coefficient de la résistance du frottement ;  - le coefficient de la résistance
locale ;
 - la vitesse de l’écoulement, m s ; H , d - l’hauteur et le diamètre du tube , m .

L’hauteur 0,5m - est l’hauteur de réserve.


A titre de refroidissement évacuation de l'eau de condensation rencontrer deux systèmes.

Le condensateur barométrique est aussi appelé condensateur direct parce qu’il condense les
vapeurs à travers le contact direct avec l’eau froide.

a) avec la colonne barometriquee ou avec la haute


pression.

b) condensateurs mélange avec de la pression


abaissee

feuill
4
Mod. feuill Nr Document Signé Date
2.La partie et les bases théoriques de processus
...
Les condenseurs barométriques sont utilisés pour désurchauffer et condenser les vapeurs
entrants, ainsi refroidir les gaz sortant, tout en développant la pression la plus basse possible.

Le condensateur barométrique est un condensateur de mélange sec à niveau élevé. Il est


composé d'un corps cylindrique terminé avec une partie conique qui se lie à un conduit de fluide.

Pour augmenter la surface de contact entre la vapeur et le liquide de refroidissement, le corps


cylindrique du condensateur est équipé à l'intérieur avec des plaques perforées, occupant
partiellement la section libre. Le fluide fuit par les plaques à travers les trous de la plaque, même
par le déversement.

L'élimination du liquide s’effectue en bas sous l'action de la pression hydrostatique d'une colonne
d'une hauteur d'environ 10 m, pour compenser la différence entre la pression atmosphérique et la
pression dans la chambre de condensation.

Les gaz non condensables sont évacués par un tuyau à partir de la partie supérieure du
corps du condensateur à l'aide d'une pompe à vide. Pour ne pas entraîner les gaz incondensables
avec le liquide, entre la pompe à vide et le condenseur on intercale un séparateur des gouttes

Description de la conception
Il existe deux principaux types de condensateurs, contre-courant et courant parallèle.
Les condenseurs à contre-courant sont construits de sorte que les vapeurs et le débit du fluide de
condensation écoulent dans des directions opposées.
Les condenseurs d'écoulement parallèles circulent dans le même sense.

Le fluide de condensation et les vapeurs condensées sont éliminés soit par l'utilisation d'un
tuyau d'échappement ou une pompe. Quand un tuyau d'échappement est utilisé, l'unité est élevée
à une hauteur suffisante pour permettre le drainage par gravité. Lorsqu'une pompe est utilisée, le
système est appelé un condenseur barométrique de bas niveau.
Il faut noter que d'autres éléments, tels que les dispositifs de contrôle de niveau et les soupapes
sont nécessaires en addition de la pompe sur la conception de niveau

feuill

5
Mod. feuill Nr Document Signé Date
3. Le principe de fonctionnement du condenseur barométrique

En industrie chimique, du sucre et d'autres industries alimentaires n'est pas besoin


d'obtenir pout les necesite technologiques condensés purs, donc sont utilisés condenseurs
de mélange principalement, qui sont plus simples que la zone des condensateurs après la
construction et l'exploitation moins cher. Après la methode de fonctionnement les
condensateurs de mélange sont classifies comme humide et sec. Les condenseurs
barométriques sec l'eau et condensée est drainé par lui-même à travers un tuyau, l'air et les
gaz sont pompés à partir du haut du condenseur au moyen d'une pompe à
vide à sec.
Condenseur barométrique de mélange contre-courant est
composé d'un corps, qui est équipé à l'intérieur avec des plaques
perforées qui ocuppe partiellement cette section libre du
condenseur pour augmenter la surface de contact entre la
vapeur et le liquide de refroidissement, et de la colonne
barométrique pour drainer l'eau de refroidissement et du
condensat dans le réservoir de condensat.
La vapeur pénètre dans le condenseur à travers le fond, l'eau de refroidissement est
amené par le haut et dégoulinant sur les étagèrea de bordures.
A l'intérieur du corps du condenseur de type cascade a lieu le mélange d'eau et la vapeur.
Liquide draine de thaler en thaler de sorte que les trous dans les plaques et la plaque
débordante. Déversant sur une étagère à l'autre, l'eau forme un rideau d'eau à travers
laquelle passe la vapeur ,donne sa chaleur de condensation est condensé. L'eau de
refroidissement du condenseur entrant en contact avec la vapeur d'eau, elle se condense et
sa température augmente. Plus la surface spécifique du volume d'eau lors de son contact
avec la vapeur d'eau la température finale de l'eau augmente et réduire le coût de l'eau.
Les plaques que nous avons dans le condensateur favorise l'augmentation de temps de
situation des particules d'eau dans le condenseur. Ayant à l'esprit le mouvement de l'eau,
ils en même temps créer des rideaux, et même les gouttes de jets d'eau en raison de la
surface est augmentée plusieurs fois.
La sortie de liquide se trouve au fond sous l'action de la pression hydrostatique de la
colonne barométrique hauteur supérieure à environ 10 m, afin de compenser la différence
entre la pression atmosphérique et la pression régnant dans la chambre de condensation et,
avec l'eau de refroidissement est évacuée par la pression de la colonne. Les gaz non
condensables sont évacués par une buse dans la partie supérieure du corps de condensateur
au moyen d'une pompe à vide.
Les gaz non condensables dans le condenseur arrivant des sources suivantes:

• air dissous dans l'eau de refroidissement; L'eau de refroidissement est souvent saturé
avec de l'air à l'entrée et perdu en chauffant la majeure partie des air dissous; bien
entendu, cette source de non condensable mélange de gaz ne se produit que dans des
condensateurs;

feuill

6
Mod. feuill Nr Document Signé Date
• l'air dissous dans le liquide dont ils sont issus de la vapeur;
• l'air entre à l'intérieur de l'instalation; il peut être la principale source de gaz non
condensables; il est d'autant plus important que la dépression du système d'exploitation est
plus élevé ,négligence dans le contrôle des fuites sur les brides, les glandes, les pores dans
les valves de soudure et d'accroître la quantité d'air à l'intérieur de l'instalation, la
possibilité d'aspiration de la pompe à vide;
• gaz condensables du côté de la plante; par exemple, dioxyde de carbone;

Comme pour les gaz non condensables peuvent être entraînées de liquide entre la pompe à
vide et d'un condenseur à interposer un séparateur de gouttes. Condenseurs barométriques
sont fabriqués avec les plaques côté ou centrales.
Le plus souvent utilisé comme plaques laterale parceque sont plus faciles à installer ne
nécessite pas l'installation d'un tuyau central dont la présence diminue dans les mêmes
conditions de section de travail et d'un condenseur de productivité.

Le calcul de l’appareil

Les dates initiales:

Le débit de vapeur secondaire:Gd= 8000kg/h;


Dépression dans l’appareil: Δpv = 0,7 atm.;
La température de l'eau de refroidissement: tl’eau = 20°C;
La température finale: T '= 81 ° C;
L’enthalpie de vapeurs sèches saturés: i "= 631.5 * 4,19 kJ/kg= 2646 kJ / kg;
Le volume de la vapeur sèche saturée: V '= 3,304 m3/kg;

a) La détermination de la consommation horaire de l’eau froide

1. On détermine la pression absoluee du condenseur:


Pabs= 1- Δpv

Pabs = 1- 0,7= 0,3 atm.

2. On détermine la température barométrique, dans la pratique, il faut moins de 3 ° C tfin

tbar= t‫ ״‬- 3

tbar= 81– 3= 78°C

feuill

7
Mod. feuill Nr Document Signé Date
3. La consommation d'eau froide est déterminée à partir du bilan énergétique du condenseur.
i‫ ״‬+ m* tinitial = (1+m) * tfinal

Etant donée que la température finale de l’eau correspond à la température barometriquee:

tfinal = tbar. = 78°C

on peut déterminer la consommation spécifique de l'eau froide:


m  i  ct  2646 4.19  78  9,54kg / kg
''

c(t bar  t in )
vap.
4.19(7820)

4. On détermine la quantité d'eau froide:

Gl’eau = w* m ; w=G*(1-Bd/Bc)=8000*(1-15/56)=5920kg/h

Gl’eau = 5920*9,54 = 56476,8 kg/h

Gl’eau = 56476,8 / 3600 = 15,6*10-3m3/s

5. On détermine le diamètre du condenseur:

4W V '' , m
dcond. 
3600 * 3,14n

 n   la vitesse relative de la vapeur raportee a la section de condenseur 15 m/s

4* 5920 3,304 
dcond.      1,8m  1800mm
3600*0.785*15

6. On choisit l’épaisseur de paroi égale avec 5 mm.

Le diamètre intérieur du condensateur est:


Dint=dcond-(5*2)=1800-10=1790 mm

feuill

8
Mod. feuill Nr Document Signé Date
7. On détermine la longueur des étagères

d int. 1790
l   50   50 945mm
2 2

8. On détermine l'épaisseur de la plaque pour de la formule:

d int.   b 
2 2

     50 2 ,
 2  2 

D’ou
2
b
   8952  502 =798 525
2 

b = 1787 mm.

On propose pour l’installation 6 étagères et la distance entre eux est 0,5 m

9. On calcule la quantité de l'eau qui s'écoule sur les étagères.

W + Gl’eau= 5 920+ 56 476= 62 396 kg/h,

62396
396396  17,3*10 m / s
3 3

36001000
33

11. On calcule la hauteur de la couche de liquide sur les étagères,


3
 0,0414m

feuill

9
Mod. feuill Nr Document Signé Date
11. On calcule la vitesse initiale de l'eau en mouvement sur les étagères,

W G 17,3 10 3
0   0.32m / s
bh 1,787*0.03

12. On calcule la vitesse moyenne de circulation de l'eau à travers les étagères

0  0 2  2gH 0.32  0.32 2  29,81 0,5


moy    1,73m / s
2 2

H=0,5 m

13. On determine l'épaisseur de tuyau de l’eau:

 W  Gl 'eau 17,310


3
 0,055m
med  b 1,7  1,787

14. On determine le diamètre équivalent de la conduite

d  2 b   2 1,787*0.055 0,108m
b  1,787 0.055
equiv.

Utilisant l'équilibre énergétique, on calcule la variation de la temperature de l’eau a passant sur


une autre étagère.

t ''  t1 g  dech. 0,2  H 0,7


    
lg
t  t2
0,029    
 0  dech. 
'' 2



0,2 0,7
8115  9,81 0,108  0,5 
lg 0,029*      0.029*1.04*8.14 0.134
81  t 2  0,322  0 ,108
2

feuill

10
Mod. feuill Nr Document Signé Date
D’ou 8120 1.35 ;
81 t 2

t2  36,11C

t21'  47,96C

t 22 C
''

t2 3        C
'''

t 24 67,82C
''''

16. On calcule la quantité de chaleur nécessaire pour chauffer l'eau pour chaque
étagère.

Q  Gsec  c t 2  t1 


Ou: Gsec - le consomme secondaire de vapeur de l’eau
c - la chaleur specifique de l’eau– 4,19 kj/kg*k

62 396
Gsec   17,3 kg / s
3600

Q 1  17,3 4,19  36,11 20   1476.14k j / s


Q2  17,3 *4.19(47,96 36,11) 828.92kj / s
Q3  17,3 *4.19(56,68  47,96) 466.09kj/ s
Q4  17,3 *4.19(63,10  56,68)  261.76kj/ s
Q5  17,3 *4.19(67,82 63,10)  146.89kj / s

17. On détermine la quantité de vapeurs condensés

Q
Qvap  , kg / s
i  c  t2
''

1167.6
Qvap.1  0,468kg / s
4,19(631.5 36,11)

feuill

11
Mod. feuill Nr Document Signé Date
858.8
Qvap.2  0,351kg / s
4,19631.5 47,96

632.02
Qvap.3   0,262kg / s
4,19631.5 56,68 

465.3
Qvap.4  0,195kg / s
4,19631.5 63,10 

342.1
Qvap.5  0,144kg / s
4,19631.5 67,82

18. On calcule de diamètre du tuyau barométrique


d tuyau 
W  Gl 'eau 4 17,3*10 3  4
 0,191m
  3,14  0,6

     -la vitesse d’ecoulemment de l’eau, 0,5 – 0,6 m/s

b) Le calcul de la construction de condensateur


1. On calcule la hauteur du tuyau barométrique
Htot= H1+H2+Hajoute

Premierement on calcule la hauteur du tuyau barométrique qui correspond a depression 0,6 atm:

H1=Δpv* 10,33

H1 = 0,7*10,33=7,23 m

feuill

12
Mod. feuill Nr Document Signé Date
2. On calcule le critère Reynolds. Aussi on propose valeur aproximative de H = 8 m.

  d toyau
Re 


Donc, la viscosite cinematiquee de l’eau est


68.7C 0.43106 m2 / s

0,6* 0.157
Re  235700
0,00000430

3. On détermine le coefficient de frottement pour le tube sous regime Reynolds -laminaire.

On utilise la formule :

0.221 0.221
0.0032  0.0032  0.0149
Re 0.237 2 33020.237

4. On calcule les pertes de pression dans le tuyau barometrique:

2    
H 2    2,5   H  0,6  2,5  0,014 8   0,0280m
2

2g  dtuyau  19,62  0,191


 

5. On prend la longueur de tuyau barométrique comme H = 1m. On peut calculer la hauteur


totale:

Htotal=7.231+0.0280+1=8.259m

feuill

13
Mod. feuill Nr Document Signé Date
c) Le calcul de conduit des vapeurs

Le calcul des conduites d'eau est déterminée par l'eau consumulde et sa vitesse d'écoulement = 2 m /
s.

1. On calcule la consommation de l’eau

V  Gl 'eau  56 478  15.610 3 m 3 / s


3600  36001000

2. On calcule le diametre du tuyau de l’eau

4 V 4 15,6103
dcond   0,099m
 3,14  2

3. On calcule le consomation des vapeurs

W V '' 5920*3.304
Vsec    5,433m3 / s .
3600 3600

4. Calcule le diametre du conduit pour vapeurs

4Vsec
d vap   45,43 0,371m
 vap 3,1450

On propose: vap  50 m/s.


d) Le calcul de la pompe à vide

1. On calcule la quantité d'air nécessaire pour le pompage:

G 'air 0,000025W  0,000025G  0,01W


l

G 'air  0,000025 5920  0,000025 56 476 0,01 5920  0,0168kg / s


l
feuill

14
Mod feuill Nr Document Signé Date
2. Détermine la température de l'air respire:

tl'air tinit  4  0,1tbar.  tinit ,C

7820 29.8C
t air  20 4  0,1 

La pression absoluee dans condensateur est de 25331,25 Pa

La pression de la vapeur partielle a la tair =29.8°C c’est de 0,046 atm.* 105 =4060 Pa

3. On calcule la pression partielle de l’air

pair  25331  06021271N


m2

4. On calcule le volum de l’air secondaire

288 - constante gazeuse de l'air

288Gair 273 taer  2880,0168*273  29.8


Vair   0,06m3 / s 247m3 / h
pair 21271

5. Calcule le diametre du tuyau de l’eau qui appare du volumde l’ air secondair


Vair= 0,057 m3/s et la vitesse de l’air
= 15 m/s

4 Vair 4  0,057
d air   0,069m
 air 3,14 15

6. On calcule la puissance de la pompe à vide:

 m1

N  * m   P 
m
P era *Vaer  2 1 
3600 * 
m *102 m 1 
P 1 
  
  
 
 m - nous prenons 0.75
m =1.25

P P er 21271N 0.21271N


m2 cm 2
1 a

feuill

15
Mod. feuill Nr Document Signé Date
Pbar 745
P2    1.012 N
735.6 735.6 cm 2

 1.251 
1 1.25  1.012 
* 2127* 247 
1.25
N  * 
3600 * 0.7 *102 1.25 1  0.45731

 
0.0000036 * 5* 21271* 247* 0.366 34,612kw

La puissance de la pompe à vide N  35kw

feuill

16
Mod. feuill Nr Document Signé Date
Ministère de l’Education Nationale de la République de Moldavie
Université Technique de Moldavie

Faculté Technologie Alimentaire


Spécialité Filière Francophone “ Technologies Alimentaires,,

Projet d’année
Discipline : OUIA
Condensateur barométrique

Effectué par Petrov Mariamna


Étudiant du groupe FFT-161:

Profeseur: Chiaburu Vasile

Chisinau 2017