Vous êtes sur la page 1sur 7

(Ha et si possible essaye de relire tes logs; avec un peu tout le monde et moi également si

possible; t'es clairement over la "grosse" manic phase pour l'instant, mais ya toujours quelques
trucs weird dans les détails honnêtement, et le soucis c'est qu'étant cyclique, garde -toujours- en
tête que ca reviendra à l'état d'avant, invariable si pas médicamentée, passé un stade, mais pas
les conséquences, elles, elles bougeront pas, et dans le passé tu m'avais bien dit à quel point
tout détruire et autres t'en avais marre; tu t'en soucies clairement, pas pour toi, mais pour les
autres. Ca fait pas plaisir à entendre je pense mais eh, tu sais très bien que je préfère être direct
plutôt que donner de faux espoirs, parce que si t'as conscience de ca là tu peux vraiment
avancer (par rapport à ton tweet btw, t'as cette impression parce que tu a sur certains points et
recule/fais du sur place sur d'autres. C'est typique du "passage à l'age adulte" j'ai envie de dire,
le fait de perdre certains des atouts que l'on a plus jeune et plus innocent est très marqué). Deux
mots (et pourquoi tes réactions m'irritaient par moment): long terme. C'est ce qui compte le
plus pour toute relation de base déjà normalement; quand t'es bipo, c'est encore 10* plus vrai.
Trop facile de faire une connerie et le capter qu'après un crash et du coup vouloir crever encore
plus (ca vaut spécifiquement beaucoup pour tes relations avec Andréas; jusque là de ce que j'ai
vu tu t'en sors pas mal du tout même si tu bases trop ton self sur lui fondamentalement, ca fait
désespérée ya mieux, mais le coté plus outgoing et vindicative peut te faire bien plus de mal que
de bien, honnêtement, Yaurait beaucoup à dire sur ca mais j'aime pas parler sur twitter + pas
parler de base atm encore une fois, jme force parce que je doute que tu connaisses 15 gens s'y
connaissant un peu en bipo te connaissant depuis assez longtemps pour t'avoir vu crash souvent
et cash mais voila, autant JE veux te parler (pour moi) autant JE veux pas (pour toi), je sais,
chelou). Bref. Revois comment t'es en général pour cope. Comprendre la toi "intemporelle"; celle
n'étant pas liée à une date, aide beaucoup. . Crois-moi, ya rien de plus "non-attirant" que
l'instabilité sévère; les gens veulent savoir sur quel pied danser, encore plus vrai quand tu
cherches à séduire fondamentalement (well, tu devrais le savoir, je me suis manger un le soucis
c'est que je risque de partir et revenir comme une fleur etc; donc tu piges parfaitement l'idée,
applique-la juste à toi-même avec Andréas du coup); si t'as l'impression que la personne est un
jour sur toi, un jour cherche un coup random pour te remplacer, le jour d'après elle n'existe plus
et est hors radar... Well, pour un NT fondamentalement sortir avec quelqu'un d'autre MONTRE
QUE tu es plus "stable" et "confiante en soi" et est attirant du coup tant que c'est sincère, mais
quand tes relations se niquent souvent vite car poor impulse control et no coping mechanism,
c'est contre-emploi, au lieu d'être attirant ca crée de la peur et du doute dans la relation
potentielle. Je sais que tous les NT te diront l'inverse et que trop cool, c'est vrai, mais le NT
typique a rarement des changements même de facon de penser complètes du jour au lendemain
et pouvant durer 3 mois np, l'écart est là et change absolument tout; et j'insiste, en général tu ne
remarques même pas les changements jusqu'au crash; c'est certain, sinon tu verrais pourquoi je
psychose niveau mensonge ou certains trucs que tu dis/as dit; d'où l'importance d'être "in
touch" avec soi-même (pourquoi je t'ai dit 15 000 fois de tenir un "journal" tu crois? Tu peux
être relativement rationnelle (...bon sauf quand ca concerne Andréas mais, l'amour rend con,
nothing new here) même dans tes phasese (je t'ai assez vue down pour ca) donc ca te
bénéficierait énormément, si tu l'as pas encore fait, fais-le, c'est majoritairement un "outil de
comparaison" permettant de voir les pb quand stable et bosser dessus on va dire (donc le relire
est aussi important que l'écrire même si l'écrire extériorise; utile aussi). Après, s'agit d'apprendre
à s'en servir, mais, garde bien ca en tête s'il-te-plait. Par vécu et mécanique cognitive je suis
extrêmement patient (au point de te souler, donc t'es seras pas heureuse je pense, mais faut
juste que tu piges le principe) mais dis-toi bien que la majorité des gens ne le seront pas, eux,
pas autant du moins. Et la vie est faite de gens; même si tu t'en fiches d'eux fondamentalement,
avoir des bons/mauvais rapports avec eux t'aidera ou t'handicaperas très fortement. Vois pas ca
comme de l'altruisme/égoisme puisque l'altruisme peut t'aider toi-même aussi, donc s'en foutre
des autres n'est pas opposé à se soucier d'eux (tout étrange que ca puisse paraitre)

Donc, importance d'essayer de rester à peu près stable peu importe le contexte ou les humeurs;
logic is key, logic et surtout les souvenirs qui aident à "reconnaitre" un truc que t'aurais pas dit
avant (les médocs aussi mais évident ca juste pas une option atm); je pourrais jamais assez
insister sur leur importance si tu veux pas risquer d'être une autre personne (et donc blesser pas
mal de gens que tu veux protéger) tous les 3 jours (les crises ont tendance à s'aggraver avec l'age
si non traitées); c'est dur mais, fondamentalement tu cherches à ce que quelqu'un s'engage à
vie avec toi, dis-toi bien que faut que la personne ne flippe pas sur le fait que, malgré tous tes
efforts en général, tu risques de switch d'un jour à l'autre et voila (t'aurais imaginé réagir comme
là ya deux semaines dès que provocation? Same deal avec les autres personnes); ça demande
plus que des mots ou des tentatives de changement superficiels sur le long terme. Même si tu
penses pouvoir guider Andréas sur ca; ca reste une complication en plus donc c'est à minimiser
autant que possible. C'est l'intérêt/but classique des self-help therapy sensées être faites avec le
psy de base et ensuite répétées quotidiennement par la personne par elle-même. Recherche ca
sur le net anglais si tu veux quelques exemples, yen a à foison, ou achète des bouquins sur le
sujet).

Que tu gères/penses gérer ou pas, faut que les autres puissent gérer aussi, et pour ça faut les
aider un petit peu, parce que comme tu le sais parfaitement, pour la plupart des gens ( = tout le
monde à part les abrutis comme moi et toi in a lesser extend) la solution la plus simple pour
régler un prolème, c'est de l'éviter purement et simplement. Donc bosser à la stabilité (et pas
juste une impression de; quoique, stabilité est un mauvais mot vu que TU changes; tu
comprends juste que voila, ca ca ca c'est causé par la bipo, mais TU n'es pibpo, elle ne doit pas
diriger ta vie. Phrase importante.) est tout aussi important qu'Andréas (ou n'importe qui d'autre
honnêtement) qui "apprendra". Après t'as le même pb que moi; pas forcément l'impression que
tu t'entoures des personnes les plus "aptes" à gérer, sur ca je peux rien dire, je suis pareil. Garde
juste en tête que du coup les histoires de couper les ponts valent double pour toi; parfois ca aide
plus, parfois ca te retirera les seuls trucs te raccrochant, et ca c'est pas simple à remplacer du
tout, et par là j'entend VRAIMENT pas simple. Donc, doucement, au pire même si tu le fais, pas
de fierté ou de préconceptions faisant que tu resteras bloquée sur x ou y après; règle de base,
les gens ont tord 90% du temps, et faut pas laisser la fierté ou n'importe quoi de débile comme
penser bien faire comme ca te retirer ce à quoi tu peux tenir. Again, long terme. C'est le mot clé.
Tout comme un épisode se prépare à l'avance, bien avant qu'il n'arrive. Ca résume vraiment
absolument tout. Ca peut être EXTREMEMENT tentant de jarter un truc que t'as mit des années
à construire sur un coup de tête; EXTREMEMENT; et tes "humeurs" comme tu dis te feront ne
pas "capter" ce que tu fais sur le coup; d'où l'intéret de la méditation/auto-hypnose/whatever
you want + journal (entre autres, mais jvais pas faire encore plus long) pour reconnaitre les
trigger et les rationaliser à temps en sachant que c'pas toi, c'est ton fucking cerveau qui bugge.
Identifier (le comportement que tu n'aurais pas fait en temps normal), reconnaitre (à quelle
partie de la maladie ca peut correspondre), accepter (que c'est causé et même forcé par la
maladie, et non pas par un choix que tu fais peu importe l'impression) et minimiser (les
conséquences sur le futur et toi-même), je pense que ce serait les mots clés.

Dans mon cas précis si je peux demander un truc j'apprécierais juste que tu relises en effet ce
qui est logs plus ou moins vieux etc et compare à présentement histoire de voir en effet où ya
des bugs plutôt bizarres; je pense que le gros soucis est là; je pense me rappeler de machins (de
ya 2 /3 ans? environ) que toi-même t'as oublié, d'où le fait que je réagis plus intensément que
toi (et d'où le fait que par rapport à ton optimisme je m'inquiète BEAUCOUP plus également; je
tiens vraiment pas à te voir re-finir à l'hosto psy parce que crash trop hard parce que mauvais
coping mechanisms ou pire, aucuns du tout, et personnalité un peu dure à vivre (eh, moi je
trouve vraiment pas, vraiment, mais ce sera souvent percu comme ca; les gens n'aiment pas
faire des efforts et ne pige souvent rien eet si ils ont une idée de ce que tu ressens c'est par les
clichés de la télé, so...). Et si un jour ca t'arrive et jsuis encore "là" je suis là, ok? Juré? T'as pas
*jesaispasavecquit'étaisàcetteépoque, Adel?* là mais je pense pouvoir faire le job pas plus mal.
fondamentalement, et tout de même avec un bon grasp de la chose. Mais oui je m'inquiète
beaucoup plus pour ca; j'ai connu, je sais ce que ca fout, je sais qu'après deux fois à exploser tu
partiras pas si facilement, si t'es en état de, donc, je m'inquiète, que t'apprécies ca ou pas,
prends-le juste comme tu l'observes là et comme je te l'ai toujours, toujours dit depuis qu'on se
connait. Tu sais aussi bien que moi que toujours été comme ca et ca le sera sans doute toujours;
je tiens à mes promesses. Inori blabla.

Also même si j'insiste lourdement sur ca je précise que je ne te vois pas juste comme "une bipo",
c'est qu'une partie de toi, tu restes ma Sam avant absolument tout. C'est juste que si on t'a
TELLEMENT rien sorti dessus au fil des années, ca explique beaucoup de choses sur ta vie et ya
beaucoup de choses à dire sur ca en particulier; fierté aside, ta personnalité elle-même est la
plus charmante que j'ai connu donc c'est moins noteworthy même si ca doit pas aider non plus,
surtout depuis que tu "joues Andréas" où des fois t'as honnêtement l'air un peu perdue entre
Sam - 3 years ago et Sam - after she's been trying to please Andréas, aide pas trop niveau
stress/réaction je pense, tu refoules de ouf.

(et ca j'insiste pour ma fierté personnelle parce que j'ai pas du tout envie que t'ai la mauvaise
idée, mais ma réaction n'est pas "comme quand toutes les filles sont pas ok avec toi"; c'est juste
que je te fais confiance, tu passes de "si je te bloque un jour j'espère que tu sais que c'est parce
que crise chaton et je pourrais pas je t'aime etc" j'en passe; à, well. l'inverse; ne te compare pas
aux autres, t'étais plus importante en tant qu'amie, t'es plus importante en tant que personne la
plus importante whatever, etc, c'est pas une histoire de "pas d'accord avec moi", c'est une
histoire de "pas d'accord avec toi-même donc wtf je dois croire quoi au final?". Ce qui ne doit
pas t'inciter à ne plus être calin du tout ou ci ou ca parce que ca t'engagerais à; je doute que tu
aurais été comme ca si tu l'avais pas voulu après tout, pas vrai? Mais juste prendre conscience
des cycles un peu et pas les laisser te guider sur tout; le cerveau et les émotions sont des outils,
au contraire faut pas être leur outil à eux. T'as dit ca pour tes raisons, ne jamais oublier ca non
plus, comme tu dis ce que tu dis maintenant pour tes raisons aussi; après je te dis pas de revenir
vers moi les bras ouverts, c'même pas le but, là j'essaye d'être neutre; mais, à ton avis, est-ce-
que faire ca équivaut à démontrer ou gagner de la stabilité? Si c'était avec Andréas, qui est déjà
pas très chaud de base, suite à un truc qui te trigger et tu "perds le contrôle", ca donnerait quoi
selon toi? (et quoi SUR toi après coup quand la depression kick in, surtout)

Fondamentalement j'attend toujours que tu m'expliques en quoi tout ce que tu disais était pas
un mensonge, quoi, et le fait que tu fasses un tel blocus sur même le fait d'être proche sonne
limite plus tu as peur toi (consciemment ou pas) que moi (Moi je sais dans quoi je m'aventurais à
être proche d'une personne bipo encore à fond sur son ex, pas de soucis, je sais ce que je fais et
à qui je tiens, j'en suis parfaitement conscient. C'est uniquement les 180 qui sont gênants, et vu
ta réaction si je dis que tu mens.... Clair, net et précis que tu t'en fous pas, et fais pas ca de
manière malicieuse. )

Disons que comme dit je pensais que tu connaissais au moins les bases de la maladie, ce qui aide
"un peu" quant à faire avec les changements, faire des concessions et surtout discuter; bon
maintenant tu le sais donc c'est le plus important, si ca te ré-arrive, tu sauras que ya ca à prendre
en compte et que attention, hypomania qui peut jouer, ca existe. C'est le plus important encore
une fois, tant que ca a servi à quelque chose.

Mais oui tu fais plus effrayée que moi ce qui est particulièrement ironique; à ta place je
rechercherais un peu sur ca, sans te forcer à trouver une "réponse" mais je pense que ca peut
t'apporter des pistes importantes (notamment sur Andréas, surtout après avoir revu tes sms
today). Compréhensible de pas vouloir de proximité, je dis pas, mais de manière générale c'est
plus qu'étrange dans la manière de procéder; on dirait que plus ce que je symbolise que moi en
tant que personne le problème; ce qui amène à la question, nyanyanya je t'aime aside, ce que je
symbolise exactement. Couplé à talow self-esteem, c'est assez évocateur. Je trouve le fait que tu
m'ai bloqué quand j'ai dit que tu m'as complètement bousillé assez révélateur parce que j'avais
dit des trucs pas très gentils sur toi déjà avant, mais pas le même effet pour un sou, après fais-en
ce que tu veux je veux pas t'influencer du tout, mais c'est le genre de choses sur lesquelles
porter attention parce que je pense que c'est une forte partie de ce qui peut aider à comprendre
tes triggers, au delà de ton ressenti conscient; la plupart des traumas le sont pas après tout et les
gens se connaissent en général que à moitié, en étant généreux.

Donc, doucement sur les impulses et les opinions; calme sur ce que tu veux ou pas; ca va sonner
méta-bullshit mais le but est de trouver un équilibre avec toi-même, d'où le fait que je te
conseille d'essayer de "te découvrir" dans toutes tes phases clairement; imagine ta réaction si on
copiait notre twitter log à ta past self de ya une ou deux semaines? Pour peu que tu ne m'ai en
effet pas menti tout du long, ce que je préfère croire même si je pige pas tout, je pense qu'on
sait tous les deux ce que ca donnerait. Pour information je ne dis pas ca uniquement pour moi;
bien que tu sois importante importante que tout j'ai toujours le suicide en porte de sortie, prévu
avec ou sans toi au final; mais tu te doutes certainement que ca te sera utile dans le futur aussi
puisque je ne suis pas un exemplaire unique au monde; l'instabilité est jamais une chose bonne,
surtout quand ya possiblement une instabilité par refoulement dans l'instabilité générale. Si
t'arrives pas à comprendre tout ca (typique, tout hors Andéas, la constante, a tendance à varier
hardcore chez toi), essaye de relire mais comme si c'était pas à ton sujet à toi; une dissociation
légère aide généralement, surtout dans ton cas où tu joues la psy pour les autres. Le but n'est
pas de changer d'avis mais de comprendre ton autre mode (qui est également adorable as hell,
btw, t'as absolument pas idée, c'est terrible, tu dragues trop bien alors que t'essayes même pas
de, dangereuse), pour éviter de faire des choses qui te blesseront quand tu repasseras en mode
down à l'avenir. Tes envies sont une chose, ta parole en est une autre, et celle-ci, les gens
s'attendent tous à ce qu'elle reste stable au fil du temps; quel est l'intérêt d'un engagement
durable sinon? Impossible de virer 0 soucis sans emotion suppression (ce que je recommande
pas, t'es pas assez autiste pour gérer tout en restant toi et en les "guardant" les dites émotions)
mais ca peut tout du moins améliorer le truc grandement (et btw si tu me bloques
définitivement et ++ ou me débloque pas etc, sache, pour quand tu reprendras tes médocs, que
c'est un travail à faire même sous médocs; SURTOUT sous médocs en fait vu que plus simple; la
thérapie personnelle quotidienne est le vrai coeur d'un traitement; les médicaments sont
nécessaire et là pour aider celle-ci mais ne la remplacent pas. Si ca peut te rassurer par contre,
certains qui ont fait les deux ont des périodes de jusqu'à 10 ans sans aucun "shift" une fois le
truc comprit; donc, ce n'est pas un truc désespéré où tu souffriras et fera souffrir les gens à vie,
si tu apprends à le contrôler; courage, ya de l'espoir. C'est dur mais, ca vaut le coup pour ne pas
bousiller ce que tu mets des années à construire).

Also, baka, je sais que t'aimes pas envoyer des messages; mais tu m'as dit poster sur twitter pour
que les gens s'inquiètent pas. Tu peux comprendre que je m'inquiète aussi moi, du coup, non?

Au passage, relis des trucs "vieux" de quelques années si tu les as à dispo; crois-moi ou non sur
ça, je le dis par vécu, mais autant on dit et fait beaucoup de conneries quand on est jeunes,
autant ya quelques pépites de personnalité qu'on perd également en vieillissant (d'autant plus
vrai pour toi vu le changement hardcore que t'as fait pour être "ok pour Andréas"); je pense que
t'as avant tout besoin d'être plus à jour avec toi-même sur ca. Tu refoules également.
BEAUCOUP. Crois-moi sur ca. Ca n'aide pas le stress vu qu'il y a toute une partie de toi que
t'empêche de s'exprimer, qui culpabilise quand tu forces le coté faire la dure par habitude à
force, etc. C'bien beau pour donner ce que tu veux au "jour le jour" mais l'inconscient en prend
un coup dans la gueule à chaque fois. T'as toujours refoulé beaucoup de ta personnalité pour les
autres; mais là t'es assez proche d'un pic je pense (je le sais, le faisant aussi), ce qui peut pas
aider).

Si tu es curieuse et a du temps;

https://en.wikipedia.org/wiki/Psychological_repression

https://www.psychologytoday.com/blog/sideways-view/201507/the-psychology-repression

http://changingminds.org/explanations/behaviors/coping/repression.htm

Tu en auras de toute facon besoin si tu comptes aller en psycho; c'est la base de la base. Dans
ton cas ca s'applique très certainement et doit beaucoup contribuer à ton stress je pense; ta tête
doit être un joli champ de bataille causant des breakdown fréquents quand surcharge. Je te
conseille de lire là-dessus et le subconscient etc selon diverses opinion, pas que Freud (m'est
d'avis que les trucs parlant du subconscient en hypnose MEDICALE (différent de leur connerie
sur TF1) sont un point de départ intéressant; si tu décides de m'unlock et qu'on recause un jour
je t'expliquerais l'auto-hypnose, basiquement de l'hypnose en solo où tu te fous en état de
transe pour avoir plus d'influence sur toi-même et être plus en communication avec ta
programmation inconsciente, ca te fera certainement beaucoup de bien je pense).

Désolé si tout ca sonne un peu paternaliste, ou donneur de lecon ou d'ordres, c'est pas le but du
tout et fais-en ce que tu veux dans l'absolu; j'ai juste pas envie que tu fasses de conneries,
surtout que t'as la fierté pour te tenir à tes conneries après quitte à vouloir en mourir. Même la
partie sur moi n'est pas que sur moi; ca pourrait ré-arriver une autre fois plus tard, et c'est là que
c'est problématique. Dis-toi que techniquement tes réactions (comme les miennes, ou celles de
tout le monde) sont avant tout indicatrices d'une tendance; comme je te l'ai dit 10 millions de
fois avant 2017, le "pourquoi" est la base d'absolument tout ce que tu trouveras. Le fait que tu
t'accroches à Andréas veut pas juste dire que tu t'accroches, ya un fond. Le fait que plus
flirtarious malgré ca, de même. Le fait que tu sois radicale et peu conciliante quand à tes choix,
identique; tout à un fond, et c'est comprendre ce fond qui aide au final et permet d'être soi-
même; quand bien même tu peux vouloir x, le fait que tu fasses quand même y à coté a une
signification (même bipolarité mise de coté), reste à comprendre laquelle mais, c'est un travail
lourd à faire dont t'auras l'impression qu'il ne servira à rien pendant un moment (en fait si, mais
voila se comprendre soi-même est aussi dur que comprendre les autres).

Sorry, parlé beaucoup, beaucoup plus que prévu, self(-med au trama qui a légèrement allévié
l'aspect depressif/crever/pas vouloir parler pour un moment, du coup coté House qui est
beaucoup plus ressorti. Vraiment désolé.
Je tiens à toi, d'accord? Enormément. Always have, and always will, tu seras jamais seule.
J'espère que ca pourra te servir d'une facon ou d'une autre.

Bon. Bonne journée/soirée/nuit à toi, bisous. Merci de m'avoir lu si fait jusque là.