Vous êtes sur la page 1sur 22

ROYAUME DU MAROC

MINISTERE DE L’INTRIEUR
PROVINCE D’ERRACHIDIA
PACHALIK DE JORF
MUNICIPALITE E JORF

OBJET DU MARCHE : AMENAGEMENT DES KSOURS DE LA MUNICIPALITE DE


JORF

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

MARCHE N°1/2012

Marché passé par appel d’offres ouvert sur offre de prix en application de l’alinéa 2 paragraphe 1 de
l’article 16 de l’alinéa 3 paragraphe 3 de l’article 17 du décret n°2-06-388 du 16 mouharem 1428 (
5/2/2007) fixant les conditions et les formes de passation des marchés de l’Etat ainsi que certaines
dispositions relatives à leur contrôle et leur gestion.

1
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L'INTERIEUR
PORVINCE D'ERRACHIDIA
PACHALIK DE JORF
MUNICIPALITE DE JORF

MARCHE N° : 1/2012

Marché passé par appel d'offre ouvert sur offre de prix ( En séance publique) en application de
l'alinéa 2§1 de l'article 16 de l'al 3§3 de l'article 17 du décret n° 2-06-388 du 16 mouharrem 1428
(05/02/2007 ) fixant les conditions et les formes de passation des marchés de l'état ainsi que certaines
règles relatives à leur gestion et à leur contrôle.

ENTRE

MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA MUNICIPALITE DE JORF

ET

Monsieur:…………………………………………………………..En qualité de………………………………

Agissant au nom et pour le compte de :………………………………………………………………………….

Raison Social et Forme juridique de la Société………………………………………………………………...

Au Capital de:…………………………………………………………………………………………………...

Adresse du Siége Social de la Société :…………………………………………………………………………..

Faisant élection de domicile à :………………………………………………………………………………….

Inscrit au registre de commerce de :…………………………sous n°…………………………………………

Affilié à la CNSS sous n°……………………………………………………………………………………….

PATENTE N°…………………………………………………………………………………………………….

Titulaire du compte n°:………………………………………………………………………………………….

Ouvert à la :……………………………………………………………………………………………………..

DESIGNE CI-APRES PAR L'ENTRPRENEUR :

D'AUTRE PART

Il a été contrevenu et arrêté ce qui suit :

CHAPITRE I : INDICATIONS GENERALES


2
CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

ARTICLE 1 : OBJET DU MARCHE

Le présent marché à pour objet : AMENAGEMENT DES KSOURS DE LA MUNUCIPALITE


DE JORF

ARTICLE 2 : DIVISION PAR LOTS

Les présents travaux font l’objet d’un lot unique.

ARTICLE 3 : DESCRIPTION DES TRAVAUX

Les travaux comprennent essentiellement : Les travaux détaillés dans le bordereau des prix et

détail estimatif du présent marché .

ARTICLE 4 : PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE - DOCUMENTS


GENERAUX ET TEXTES SPECIAUX

Les obligations de L’entrepreneur, pour l’exécution des travaux objet de présent marché

résultante de l’ensemble des documents suivants.

PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE

1)Les pièces constitutives du marché comprennent :


-Acte d’engagement.
-Le cahier de prescription spéciale (C.P.S)
-Le bordereau des prix et détail estimatif .
-Le cahier des prescriptions communes(C.P.C)
-Le cahier des clauses administratives générales (C.C.A.G-T)

2) En cas de contradiction ou de différence entre les pièces constitutives du marché, ces pièces
prévalent dans l’ordre ou elles sont énumérés ci-dessus.

ARTICLE 5 : REFERENCE AUX TEXTES GENERAUX ET SPECIAUX


Les travaux devront être réalisés conformément aux documents ci-après :

1)- Le décret n° 2.06.388 du 16 mouharrem 1428 (5 février 2007) fixant les conditions et
formes de passation des marchés de l’Etat ainsi que certaines règles relatives à leur
gestions et à leur contrôle
2)- Le cahier des clauses administratives générales applicable aux marchés de travaux exécutés
pour le compte de l’Etat approuvé pour le décret Royal n° 2.99.1087 du 19 mouharam
1421(4mai 2000) désigne ci-après par le vocable (C.C.A.G.T).

3
3)- Le cahier des prescriptions communes .
4)-Le devis général réglant les conditions d’exécution des travaux de fourniture ..
5)-Le bordereau des salaires minima de la province en vigueur à la date de remise des offres
6)-Les dispositions du présent marché ,le bordereau des prix et le détail estimatif annexés.
7)-Les ordres de service et dessins d’exécution .
8)-Le devis général d’Architecture (D.G.A) réglant les conditions d’exécution des bâtiments
9)-Les conditions d’exécutions du gros œuvre, les toitures, terrasses en béton armé ,
édition 1946 de l’institut technique de bâtiments et des travaux publics .
10)-Le décret n° 2.76.576 du 5 choual 1396 (30 Septembre1976) portant règlement de la
comptabilité des collectivité locales et de leur groupements .
11)-Circulaire n°4/59/S.G.G/CAB du 12 février 1969 et l’instruction n° 23/59/S.G.A/CAB
du 16 Octobre 1956 relative aux travaux de l’Etat ,des établissements publics et des
collectivités locales
12)-Le dahir portant loi n°1.76.584 du 5 choual 1396 (30 Septembre 1976) relatif à
l’organisation des finances des collectivités locales et de leur groupement.

13)-L’entrepreneur adjudicataire devra se procurer ses documents s’il ne les possède et ne


pourra en aucun cas exciper de l’ignorance de ceux-ci pour se dérober aux obligations qui y
sont continues.
14)-Le dahir n° :1.85.347 du 7 rabia II 1406 (20/12/95) pour application de la loi n° :30.85
concernant la T.V.A .Si le présent marché déroge à une prescription C.C.A.G-T ,
l’entrepreneur se conformera aux prescriptions du présent marché .
14) le décret royal n° 330-66 du 10 moharram 1387 ’21 avril1967) portant le règlement général
de la comptabilité publique modifié par le décret n°2-79-512 du 12 mai 1980.
15) La circulaire n° 242-56p du 13 juin 1940 relative à la fourniture de ciment et le décret n°1-
85-347 du 20 décembre portant promulgation de la loi 3-85 relative la TVA.
16) Le dahir n°1-60-371 du 31 janvier 1961 et n°1-62-02 du 19 octobre 1962 modifiant celui du
28/8/1948 relatif au nantissement des marchés publics
17) La circulaire 6001 bis TP du 7/8//1985 relative aux transports des matériaux et marchandises
pour l’exécution des travaux publics et L’arrêté 350-67 des TPC du 15/7/1967 et règles
techniques PNM7 CL006et 005 y sont annexés.
18) La circulaire 1/61/C8A/SGG du 30/1/1961 relative à l’utilisation des produits d’origine et de
fabrication nationale.
19) Le décret n°2-76-577 du 30.9.1976 relatif au contrôle de la régularité des engagements de
dépenses des collectivités locales et leurs groupements.
20) Le Dahir n° 1.02.297 du 25 raja 1423 (3.10.2002) relatif à l’application de la charte
communale.
21) Textes applicables en matière d’assurance
22) Textes applicables en matière d’accident de travail( dahirs du 12/3/74 et 27/12/74)
23) La circulaire n° 33/Cab du 21.7.1988 du 1er ministre relative aux marchés publics
remplacement de la retenue de garantie par une caution personnelle et solidaire.
24) Dahir n°1-56-211 du 8 joumada I 1376 ( 11/12/1956) relatif aux garantie pécuniaires des
soumissionnaires et adjudicataires de marchés.
25) Les règlements en vigueur contre les risques d’incendies de panique dans les établissements
recevant du public ( locaux d’habitation).
26) Les règlements de police et de voirie en vigueur au moment de l’exécution des travaux.
27) Le Dahir n° 1.70.157 du 30.7.70. relatif à la normalisation modifiée par le dahir portant loi
n° 1.93.221 rendant applicable l’ensemble des normes marocaines ou à défaut les normes
françaises
28) La note circulaire n16 du 1.2.82 relative à la nouvelle procédure d’acquittement des droits
de timbre.
29)Les textes législatifs et réglementaires concernant l’emploi et la sécurité du personnel.

30)Arrêté du 1er ministre n° 3.17.99 du 28 rabie I 1420 ( 12.7.1999) fixant les conditions de
révision des marchés passés pour le compte de l’état.
4
31) Les textes officiels règlementant la main d’œuvre et les salaires et notamment le
bordereau des salaires minimums.
32) Conditions d’exécution du gros œuvre , toiture , terrasses en béton armé édition 1949 de
l’institut du Bâtiment et des travaux publics .
33) Devis général d’architecture ‘ édition 1956 du Royaume du Maroc et le décret royal
n°406/67.
34) Devis général pour les travaux d’assainissement ( édition 1961)

35)Règles d’exécution de l’étanchéité ( cahier noir)

36) Le cahier des charges provisoires pour la fourniture des liants hydrauliques en date de
16/5/1951.
37) Les règles techniques de conception et de calcul des ouvrages et construction e béton armé
dite Règles CCBA 68.

38)dahir n°1-08-153 du 22 safar 1430 ( 18 /2/2009) portent promulgation de la loi n°17-08 modifiant et
completant la loi n° 78-00 portant charte communale telle qu’elle été modifié et completée

Dahirn° 1-09-02 du 22 safar 1430 ( 18/2/2009) portent promulgation de laloi n° 45-08 relative à -(39
l’organisation des finances des collectivities locales et leur groupement

40) Ainsi que tous les textes réglementaires rendus applicables à la date de la
soumission .

ARTICLE 6 : DELAIS D’EXECUTION -_ PENALITES


:
Le délais d’exécution est fixé à 2 ( deux) mois, il prendra effet à compter du lendemain du jour
de la notification de l’ordre de service, prescrivant de commencer leur travaux, délivré par le président
de la Municipalité de JORF.

A défaut par l’entrepreneur d’avoir terminé les travaux à la date déterminée conformément au 1er
alinéa, il lui sera appliqué, sans préjudice de l’application de l’article n° :60 du C.C.A.G.T .
Une pénalité de (1/1000) un pour mille par jour de calendrier de retard. Cette Somme sera déduite
d’offre et sans mise en demeure préalable des sommes dues à l’entrepreneur.

ARTICLE 7 : PROGRAMME ET CADENCE DES TRAVAUX :


En exécution de l’article n°37 du C.C.A.G-T l’entrepreneur devra soumettre au service technique
dans les quinze jours de la notification de l’approbation du marché, le calendrier d’exécution des
travaux, selon lesquels il s’engage à conduire le chantier, comportant tous renseignements et
justifications utiles, notamment sur l’interférence de ses travaux avec ceux des autres corps d’état.

Au cas ou la cadence d’exécution deviendrait inférieure à celle prévue au dite calendrier,


l’administration pourrait faire application des mesures prévues à l’article 70 du C.C.A.G-T.

ARTICLE 8 : CAUTIONNEMENT PROVISOIRE ET DEFINITIF :

En application de l’article n°12 paragraphe n°1 du C.C.A.G-T :

-Le cautionnement provisoire est fixé à : 10.000.00 ( dix mille Dirhams .)

-Le cautionnement définitif est fixé à :trois pour cent (3%) du montant initial du marché, arrondi à la
dizaine de dirhams supérieur, le dit cautionnement doit être constituer dans les (30) trente jours qui
suivent la notification de l’approbation du marché.

5
ARTICLE 9 : RETENUE DE GARANTIE :

En application des dispositions de l’article 13 du C.C.A.G.T.


Une retenue de garantie d’un dixième (1/10°) du montant des travaux sera opérée sur chaque
décompte mensuel, cette retenue de garantie cessera de croître lorsqu’elle aura atteint les sept pour cent
(7%) du montant initial du marché, elle pourra être remplacer à la demande de l’entrepreneur, par une
caution personnelle et solidaire dans les conditions prévues par la réglementation en vigueur,
conformément à l’article 59 de C.C.A.G.T.
ARTICLE 10 : DELAI DE GARANTIE :

Le délai de garantie est fixés à : (1) une année après réception provisoire prononcée
immédiatement après l’achèvement complet des travaux. Si au moment de la réception définitive il est
reconnue que certains ouvrages ne sont pas en bon état, le délai de garantie est prolongé jusqu’à ce que
les travaux nécessaire aient été exécutés par l’entrepreneur, à défaut, l’administration peut faire exécuter
elle même ces travaux aux frais de celui-ci.

ARTICLE 11 : OBLIGATIONS DIVERSES DE L’ENTREPRENEUR :

L’entrepreneur se conformera strictement aux plans, tracés, ordres de service, lettres et


instructions qui lui sera dressées par le maître d’oeuvre. L’entrepreneur sera tenu de provoquer lui même
les instructions écrites figurées qui pourraient lui manquer, dans ces conditions, il ne pourra

jamais se prévaloir du manque de renseignement pour justifier une exécution contraire à la volonté de
l’administration.
L’entrepreneur ne pourra élever aucune réclamation, ni prétendre à l’indemnité ou plus-value
pour la gène et les sujétions résultants de la présence d’ouvriers d’autres corps d’Etat, appelés à
travailler sur le chantier.
Il est précisé que parmi les dépenses incluses dans les prix, selon l’article n°49 du C.C.A.G-T
figurent les autorisations réglementaires, les frais de branchement du chantier aux réseaux d’eau,
d’électricité, etc … et les consommations correspondantes pendant toute la durée de travaux. Au cas ou
les branchements ne seraient pas réalisées lors du démarrage du chantier ou pendant les travaux,
l’entrepreneur devra assurer les approvisionnements à l’aide de citernes et de groupes électrogènes, ces
matériels devront être en nombre suffisant pour ne pas gêner la cadence normale d’exécution et
d’avancement des travaux. L’entrepreneur ne pourra prétendre à aucune plus-value pour ces dispositions
qui doivent être comprises dans les prix unitaires.
Pour le dégagement le nettoiement et la remise en état des emplacements mis à la disposition des
entrepreneurs, est fixé à quinze jours(15) de calendrier à compter de la date de réception provisoire. En
outre, une pénalité spéciale de (1/10000) un dix millième du montant initial du marché, par jour de
calendrier sera appliquée en cas de retard, à compter de la date d’expiration du quinze jours indiqués
plus haut. ( dispositions de l’article 4 du C.C.A.G.T.)

ARTICLE 12 : PROVENANCE DES MATERIAUX :

En l’application de l’article n° 38, du C.C.A.G-T les matériaux produits destinés à l’exécution


des travaux doivent être conforme à des spécifications technique ou à des normes marocaines
homologuées ou à défaut aux normes internationales .

ARTICLE 13 : ECHANTILLONNAGE:
L’entrepreneur devra soumettre à l’agrément du service technique de jorf un échantillon de
chaque espèce de matériaux ou de fournitures qu’il se propose d’employer, il ne pourra mettre en oeuvre
ces matériaux qu’après acceptation donnée par ordre de service délivré par le service technique
municipal. Les échantillons acceptées seront déposés au bureau du chantier prévu à l’article n° 201,
paragraphe n°2 du D.G.A et serviront de base de vérifications pour la réception des travaux.
6

L’entrepreneur devra présenter, à toutes réquisitions, les certificats et attestations prouvant


l’origine et la qualité des matériaux proposés.
Les retards qui pourraient être apporté à l’approbation des dessins d’exécutions ne pourront en aucun
cas être imputable à l’administration et l’entrepreneur en subira seul toutes les conséquences.

Pendant toute la durée des travaux, les agents du bureau de contrôle auront libre accès au
chantier et pourront prélevés aussi souvent que nécessaire, pour examen, les échantillons de matériaux
et de matériels à mettre en oeuvre. Ils vérifieront que les ouvrages sont réalisés conformément aux plans
revêtus de leur visa, ils assisteront à la réception des fouilles et aux réceptions provisoires et définitifs .

L’entrepreneur sera tenu de fournir à ses frais la main d’oeuvre des échafaudages, les charges
ect.. nécessaires aux essais prévus soit par le cahier des prescriptions spéciales, soit par le devis général
d’architecture (D.G.A)

ARTICLE 14 : SOUS-TRAITANT

Les conditions de sous-traitances sont régies par la disposition de l'article 84 du décret n°2-06-388
précité.

ARTICLE 15 : FRAIS DE TIMBRE ET D’ENREGISTREMENT :

En application de l’article 6 du C.C.A.G.T . l’entrepreneur devra supporter les frais de timbres et


les frais d’enregistrements des différentes pièces du marché

ARTICLE 16 : VALIDITE DU MARCHE :

Le présent marché ne sera définitivement valable et exécutoire qu’après visa de percepteur et


notification de son approbation par les autorités compétentes. L'approbation doit être notifiée dans un
délai de quatre vingt dix (90) jours à compter de la date de l'ouverture des plis du marchés attributaire.
Les conditions de prolongation de ce délai seront faites éventuellement selon l'article 79 du décret
2-06-388 du 5 février 2007.

ARTICLE 17 : DOMICILE DE L’ENTREPRENEUR :

A défaut par l’entrepreneur de satisfaire aux prescriptions de l’article n°17 du C.C.A.G-T en ne


faisant pas élection de domicile à proximité du chantier, toutes notifications relatives à l’entreprise lui
seront valablement faites dans le bureau de monsieur le président du conseil municipal de jorf.

ARTICLE 18 : MODE D’EVACUATION ET DE REGLEMENT DES OUVRAGES :

L’entrepreneur est réputé d’avoir parfaitement connaissance de toutes les sujétions imposées par
l’exécution des travaux et de toutes les conditions locales susceptibles d’influer sur les prix des
ouvrages et notamment.
-De la nature et de qualité des terres traversées.
-Des conditions de transport et d’accès au chantier à toute époque de l’année .
-Du régime des eaux des pluies de la région, des risques d’inondations, ainsi que toutes les sujétions
découlant de l’exécution des travaux dans la région.

- Des conditions des recrutements, d’emplois et de rémunérations de la main d’oeuvre, ainsi que les
charges résultants de la réglementation du travail et des salaires applicables au MAROC .
7
Les prix seront forfaitaires et comprendront tous les frais, faux frais, impôts taxes y compris
taxes de transaction , bénéfice, taxes sur les produits et sur le chiffre d’affaire, ainsi que toutes sujétions
éventuelles .

ARTICLE 19 : NANTISSEMENTS :

Dans l’éventualité d’une affectation en nantissement de présent marché il est précisé que :
La liquidation des sommes dues par la municipalité de jorf en exécution du présent marché sera
opérer par les soins de monsieur le président de la municipalité de jorf ordonnateur.

Le fonctionnaire chargé de fournir au titulaire de présent marché ainsi qu’au bénéficiaire du


nantissement au subrogation les renseignements et état prévu à l’article 7 du dahir 28 Aout 1948, et le
président de la municipalité de jorf ordonnateur.

Les paiements prévus au présent marché seront effectués par monsieur le percepteur
d’ERFOUD seul qualifié pour recevoir les significations des créanciers du titulaire du présent marché.

En application de l’article 11 du C.C.A.G-T l’administration contractante délivrera à


l’entrepreneur sur sa demande et contre récépissé un exemplaire spécial du marché portant la mention
« exemplaire unique » et destiné à former titre, conformément aux dispositions du dahir du 28 Aout
1948 relatif au nantissement des marchés publics .

ARTICLE 20 : MODE DE REGLEMENT OUVRAGES :

Travaux prévus au marché :

Les travaux seront payés en appliquant les prix de bordereau, les quantités réellement exécutées
qui auront été déterminée par les attachements contradictoires relevées sur place et ayant reçu l’accord
de la division technique provincial et de service technique municipal.

Travaux réglementaires :
Sont désignés par ce terme tous les travaux en plus de ceux prévus au marché.
Ces travaux seront réglés sur la base des prix unitaires portées au bordereau des prix , dans le cas
d’ouvrage ou de fourniture non prévus au marché, il sera demandé à l’entrepreneur d’établir une
proposition des prix avec sous détail à l’appui sur la base de laquelle sera passée au bordereau des prix
supplémentaire.
Il est précisé que seuls considérés comme travaux supplémentaires, et par suite réglé à
l’entrepreneur, les travaux dus à des changements ordonnés par ordre de service dument délivré par le
service technique de la municipalité de jorf.

ARTICLE 21 : SERVICE MEDICAL DE CHANTIER :

L’entrepreneur est tenu d’organiser le service médical de ses chantiers conformément aux textes
en vigueur et d’assurer à ses frais les soins médicaux et les fournitures pharmaceutiques aux ouvriers et
employés victimes d’accidents ou de maladies survenues du fait des travaux ainsi que le paiement des
indemnités dues à eux-mêmes qu’à leurs ayants droit

ARTICLE 22 : DELAI DE VALIDITE DES OFFRES :

Conformément à l’article 79 du décret 2-06-388 du 16 Moharrem 1428 relatif au (05/02/ 207)


que les soumissionnaires restent engager par leurs offres pendant un délai de (90) quatre vingt dix
jours à compter de la date d’ouverture des plis.
8
ARTICLE 23 : ASSURANCES ET NOTIFICATION AUX ASSUREURES :

L’entrepreneur doit être titulaire d’une police d’assurance de « responsabilité civile du chef
d"entreprise » concernant les conséquences pécuniaires de dommages de toutes natures corporels et
matériels causées aux tiers, soit par le personnel salarié en activité de travail ou par le matériel
d’entreprise ou d’exploitation soit de fait des travaux, soit encore de fait d’accident survenus après la fin
des travaux et mettant en cause sa responsabilité. L"entrepreneur doit également fournir une attestation
d"assurance attestent que la totalité de son personnel est assurée contre les risques prévus par la
législation en vigueur sur les accidents. L’entrepreneur est tenu également de fournir une attestation
d’assurance atteste que les véhicules automobile utilisés sur chantier sont assurés conformément à la
législation et à la réglementation en vigueur. Dans tous les cas l’entrepreneur restera soumis aux
dispositions de l’article 24 paragraphes 1.2.4.5et 6 du C.C.A.G.T. tel qu’il a été modifié par décret n° 2-
05-1433 du 28/12/2005

ARTICLE 24 : RESILIATION DU MARCHE :

Se référer aux dispositions prévues dans le C.C.AG.T. et les dispositions de l’article 24 du


décret n°2-06-388 DU 5/2/2007
Au cas ou l’entrepreneur ne pas faire face à ces obligations, l’administration se réserve le droit
de résilier le présent marché sans que l’entrepreneur ne puisse élever de protestation ni prétendre à
l’indemnité à quelque titre que ce soit sans préjudice des poursuites pour réparation des dommages subis
éventuellement par la MUNICIPALITE DE JORF.

ARTICLE 25 : CONDITIONS DE REGLEMENT :

Tous les paiements prévus au présent marché effectués au compte indiqué sur l’acte
d’engagement de l’entrepreneur et ce sur présentation d’un décompte.

ARTICLE 26 : REVISION DES PRIX :

Vu le délai d’exécution, les prix sont fermes et non révisables.

ARTICLE 27 : PRIX ET MODALITE DE DETERMINATION :


Les travaux objet du présent marché comprenant les prix détaillés dans le bordereau des prix et
détail estimatif

ARTICLE 28 : RECEPTION DES TRAVAUX :


Par application de l’article 65 du C.C.G.T. l’entrepreneur avise le maître de ‘ouvrage par écrit
de la date à laquelle il estime que les travaux ont été achevés ou le seront réceptionné
. A la fin des travaux de tous les corps de l’état ; il sera procédé en présence de l’entrepreneur à
la réception provisoire des travaux , le maître de l’œuvre décidera après la visite du chantier si cette
réception peut être prononcée . Tous les défauts constatés dans le chantier au cours de la réception
provisoire seront repris conformément aux règles de l’art et au frais de l’entrepreneur

ARTICLE 29 : EMPLACEMENT A LA DISPOSITION DE L’ENTREPRENEUR:

L’entrepreneur pourra disposer pour l’installation de son chantier le stationnement de son


matériel et le dépôt provisoire des matériaux des domaines publics constituant les emprises des routes
classées à condition que les emplacements ne présentent aucun danger ni gênant la circulation. Ces
emplacements remis en leur état initial dans le délai de (30) jours qui suivra la réception provisoire des
travaux.

9
ARTICLE 30 : SIGNALISATION TEMPORAIRE DU CHANTIER :

En complément à l’article 26 des fascicules n°1 de C.P.C : Dix jours après la notification de
l’approbation du marché, l’entreprise doit établir et présenter à l’administration les plans de
signalisation temporaires de chantier en cinq exemplaires en se conformément à la directive de la
signalisation temporaire de chantier des travaux routier de la direction des routes et de la circulaire
routier en date de Novembre 1994.
En cas de carence de l’entrepreneur dans la mise en place de maintien d’une signalisation
temporaire, de chantier routier conforme à la directive de la direction des routes et de la circulaire
routier, les autorités compétentes ou l’administration peuvent prendre au frais de l’entrepreneur, les
mesures nécessaires après mise en demeure de celui-ci sans indemnité aucune, la signalisation
temporaire de chantier jusqu’à achèvement des travaux, l’intervention des autorités compétentes ou de
l’administration ne dégage pas pour autant la responsabilité de l’entrepreneur.

ARTICLE 31 : SUJETION DIVERS :

1) SUJETION RESULTANT DU MAINTIEN DES COMUNICATIONS :

Pendant l’exécution des travaux, la circulaire routière au droit du chantier sera provisoirement
déviés si la qualité ne peut être obtenue sous l’effet du trafic.

Les déviations auront une longueur aux plus de DEUX Kms (2 kms) et seront bien
entretenues (Nivellement arrosage ,compactage,….), l’entrepreneur ne pourra prétendre à aucun
plus-value concernant la déviation.

2) SUJETION RESULTANT DU MAINTIEN DES COMMUNICATIONS

Les travaux des déviations visés ci-dessus sont soumis aux dispositions de l’article 52 § 1 alinéa
1 § 2 alinéa 1 du C.C.A.G.T sont élargis à tous qui se réalisera simultanément du présent marché.

ARTICLE : 32 augmentation et démunition dans la masse des travaux

L'entrepreneur est tenu de mener à son terme la réalisation des ouvrages faisant l'objet du
marché tant que l'augmentation de la masse des travaux n'excède pas dix pour cent 10% de la masse
initiale des travaux se référer à l'article 52 du CCAGT
Il de même lorsque la diminution dans la masse des travaux n'excède pas vingt cinq pour cent
(25%) de la masse des travaux se référer à l'article 53duC.C.A.G.T.

ARTICLE:33 changement dans l'importance des diverses natures de l'ouvrage

L'Entrepreneur ne peut réclamer d'identité si certaines natures de l'ouvrage sont augmentées de


trente pour cent (30%) ou diminuer de vingt cinq pour cent (25%) par rapport aux quantités portées au
détails estimatif du marché ceci suite à, l'ordre de service su maître de l'ouvrage en raison de
circonstances qui ne sont ni de la faute ni du fait de l'entrepreneur se référer à l'article 52 du C.C.A.G.T

ARTICLE : 34 PHOTO ALBUM


A l’achèvement des travaux l’entrepreneur devra fournir au maître de l’ouvrage des photos relevant de
l’exécution des travaux

10
ARTICLE :35 ATTACHEMENT ET CAHIER DE CHANTIER

1) ATTACHEMENTS : L es attachements seront pris contradictoirement entre l’entrepreneur et les


agents chargés par le maître de l’ouvrage pour le suivi et le contrôle.
2) CAHIER DE CHANTIER : l’entrepreneur est tenu de fournir un cahier Trifold ; ce cahier est
destiné à recevoir les instructions ou les informations du maître de l’ouvrage ; la bonne marche du
chantier .
Le cahier de chantier est toujours sur chantier et sera présenté à chaque visite du maître de
l’ouvrage.

ARTICLE :36 REGLEMENT DE VOIRIE


L’entrepreneur devra obligatoirement se soumettre à tous les règlements de police de voirie
en vigueur . l’entrepreneur sera responsable de tous les dégâts ou détournements commis par son
personnel ou par des tiers sur son chantier ou dans les bâtiments avoisinants mis à disposition

ARICLE 37 : CONTROLE DU CHANTIER


Le contrôle et la surveillance normale des travaux par l’administration ; l’entrepreneur devra
laisser accès de son chantier aux agents de contrôle du chantier leur présenter s’il le demandent
toutes les pièces du projets ou dessin d’exécution et leur fournir tous les renseignements et
explications nécessaires pour l’exécution de leur mission

ARTICLE 38 RECEPTION DEFINITIVE

En application de l’article 68 du C.C.A.G.T la réception définitive sera prononcée un( 1) an après


la date du procès verbal de réception provisoire. Durant cette période l’entrepreneur est tenu à
l’application de garantie contractuelle prévue par l’article 67 du CCAG-T

ARTICLE 39 CONNAISSANCE DU DOSSIER

L’entreprise soumissionnaire déclare :


- Avoir apprécié toutes difficultés résultant du terrain ;de l’emplacement des
constructions ; des accès ; des alignements ; des branchements en eau et en
électricité et toutes autres difficultés et charges qui pourrait se présenter pour
laquelle aucune réclamation ne sera prise en considération.
- Avoir pris pleine connaissance de l’ensemble du dossier du projet.
- Avoir préciser tout point susceptible de contestations
- Avoir fait tout calcul et sous détail
- N’avoir rien laisser au hasard pour déterminer le prix de chaque nature d’ouvrage
présenté par elle et de nature à donner lieu à discussion.

ARTICLE 40 ORDRE DE SERVICE – LETRES – INSTRUCTIONS

L’entrepreneur se conformera strictement aux plans ; tracés et dessins de détails dressés


ainsi qu »aux ordres de service ; lettres et instructions qui lui seront notifiés et adressés par
le maître de l’ouvrage .
L’entrepreneur sera tenu lui-même de provoquer les instructions écrites ou figurées qui
pourraient lui manquer. Dans ces conditions il ne pourra jamais se prévoir du manque de renseignements
pour justifier un retard dans l’exécution
ARTICLE 41 PRESENCE DE L’ENTREPRENEUR . DIRECTION ET ENCADREMENT DU
CHANTIER
L’entrepreneur est tenu d’assister personnellement aux visites du chantier faites par les agents de
surveillance. .Pendant la durée des travaux l’entrepreneur sera représenté en permanence sur le
chantier par un responsable qualifié.
11
La direction de chantier devra être assurée effectivement sans interruption Si la qualification du
responsable n’ apparaît pas suffisance l »administration pourra en demander un remplacement ou
assistance jugée nécessaire.
ARTICLE 42 ETABLISSEMENTS DES DECOMPTES PROVISOIRES ET DEFINITIFS DES
OUVRAGES

La prise des attachements ; l établissement des décomptes provisoires et définitifs se feront


conformément aux dispositions des articles 56-57-59et 62 du CCAG-T.
Par dérogation au CCAG-T et après achèvement des travaux constatés par l’administration
l’entrepreneur disposera d’un délai de (2) deux semaines pour présenter à l’administration les
métrés et attachements des travaux qui serviront à l’établissement des décomptes.
Passé ce délai et sans mise en demeure préalable les décomptes généraux et définitifs seront
établis avec les éléments en possession de l’administration et les décomptes seront clos sans que
l’entrepreneur puisse élevé ni réclamation ni réserve.

ARTICLE 43 DOCUMENTS A FOURNIR PA L’ENTREPRENEUR

L’entrepreneur fournir les documents suivants dans des délais indiqués :


1 - plan d’implantation : 15 jours à compter de la date de notification de l’approbation du
marché ou commencement des travaux.
2 - Etudes des matériaux : 15 jours à compter de la date de la notification de l’approbation.
3 - Formulation des bétons par un laboratoire agrée par l’administration 15 jours à compter
de la date de la notification de l’approbation du marché
4 - Provenance des matériaux : 15 jours à compter de la date de la notification de
l’approbation du marché.
5- Planning des travaux : 15 jours à compter de la date de la notification du marché ou
démarrage des travaux.

ARTICLE 44 CONTROLE TECHNIQUE

L’entrepreneur sera soumis éventuellement au contrôle technique par les agents désignés à cet
effet. Pendant toute la durée des travaux les agents de contrôle seront libre d’accès au chantier et
pourront prélever aussi souvent que nécessaire pour examen les échantillons des matériaux et
matériels à mettre en œuvre.
Ces agents vérifieront que les ouvrages sont réalisés conformément aux plans revêtus. Ils
assisteront à la réception des travaux : aux réceptions provisoires et définitives.
L’entrepreneur est tenu de fournir à ses frais la main d’œuvre ; les charges etc…. nécessaires aux
essais prévus soit dans le CPS soit par DGA.

45 MODIFICATION

Le maître de l’œuvre avec le consentement du maître de l’ouvrage se réserve le droit de modifier


à tout moment telle ou telle partie d’ouvrage qu’il jugera nécessaire sans changer l’objet du
marché pour une meilleure réalisation du projet . IL est précisé que seul seront considérés comme
travaux modifiés et par suite réglés ou retenue à l’entrepreneur. Les travaux dus à des changements
ordonnés par ordre de service de l’administration. Ces modifications doivent s’inscrire dans les
limites fixées par les articles 52.53.et 54 du CCAG-T.

ARTICLE 46 TRVAUX SUPPLEMENTAIRES

Les travaux supplémentaires sont prescrits dans les conditions du paragraphe 4 de l’article 72 du
décret n°2-06-388 du 16 mouharam 1428 ( 5/2/2007) .
Ces travaux de même nature que celle des travaux initialement prévus seront réglés par
application aux quantités de l’ouvrage en plus ou en moins les prix unitaires du bordereau des prix
établis par l’entrepreneur 12.
Les prix figurants à ces propositions seront obligatoirement établis par analogie avec les prix
figurant au bordereau des prix établis par l’entrepreneur.

47 MALFACONS

Si des malfaçons viennent d’être décelées les ouvrages seront démolis et refaits à la charge
de l’entrepreneur . Si ces réfections entraînent des dépenses pour d’autres corps de l’état ; ces
dépenses seront de même à la charge de l’entrepreneur.
ARTICLE 48 ESSAIS DE MATERIAUX ET MATERIEL

En application de l’article 4 paragraphe 3 du DGA les frais d’essais des matériaux seront à la
charge de l’entrepreneur pour tous les travaux ou fourniture qui n’auront pas satisfaits aux
conditions imposées par le DGA .
Les essais seront faits conformément à la norme NF 23/301 ( février 1961) ils seront faits
obligatoirement par un laboratoire agrée par l’Etat.
L’entrepreneur doit tenir en permanence sur le chantier tous les éléments nécessaires pour études
d’essais ou analyse à sa charge .
Sont aussi à sa charge toute main d’œuvre nécessaires à ces essais ; échafaudages ; branchements
et toutes sujétions à la demande du maître d’œuvre.
NB. Les honoraires du laboratoires seront à la charge de l’entreprise titulaire

ARTICLE 49 PRESCRIPTION DANS L4EMPLOI DE LA MAIN D’OEUVRE

Se référer à l’article 20 du CCAG-T.


ARTICLE 50 AJOURNEMENT DES TRAVAUX

L’entrepreneur est tenu de se conformer aux dispositions de l’article 44 parag. A Alinéa 1 du


CCAGT

ARTICLE 51 CESSION DU MARCHE

Conformément aux dispositions de l’article 26 du CCAG-T la cession du marché est interdite


Sauf dans les cas de cession de la totalité ou d’une partie de l’entreprise titulaire à l’occasion
d’une fusion ou d’une cession . les cessionnaires doivent satisfaire aux conditions requises du
concurrent prévues à l’article 22 du décret n°2-06-388 du 5 .2.2007

ARTICLE 52 : MESURES DE SECURITE ET D’HGIENNE

L e titulaire doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité dans le chanter et
notamment :
* aux conditions de logement du personnel du chantier
* au ravitaillement et au fonctionnement du chantier
* au gardiennage et à la police du chantier ( propreté. Discipline .règlement du chantier)
* aux conditions de sécurité et de protection du personnel du chantier et des tiers
*A la protection de l’environnement

ARTICLE 53 CAS DE FORCE MAJEURE

Conformément à l’article 43 du CCAGT les travaux doivent être interrompus lorsque le seuil
des intempéries dépasse :
 20mm/j pour la pluviométrie
 60km /h pour le vent
 5cm pour la neige

13
CHAPITRE II

TABLEAU 1 COMPOSITION DES BETONS

désignation Ciment Gravette


cjp45 sable Grain 10/15 Emploi
kg de riz -15/20
Béton 1 350 350 700- 300 Béton armé
Béton 2 350 350 300-700 Béton armé
Béton 3 300 540 1000 Béton banché
et dallage reflué
Béton 4 300 450 1000 Gros Béton
Béton 5 250 450 1000 Béton de
propreté et
forme

TABLEAU 2 : COMPOSITION DES MORTIERS

Désignations Gain Emploi


Ciment Chaux sable de riz
Gravettes
CPJ 35 grasse
( kg) éteinte 10/15-
kg 15/20
MORTIER 300 150 1000 Hourdage de
N°1
maçonneries
MOTRIER 400 1000 500 Mortier de
N°2 reprise de béton
MORTIER 500 1000 Enduit gobeties
N°3 chaque support
de revêtement
MORTIER 350 150 1000 Corps d’enduit
N°4 1000 scellement
250 carreaux
MORTIER 500 700 300 Silicate 1 Mortier étanche
N°5 dosé par
sac de
ciment
MORTIER 250 450 1000 FORME DE
N°6 PENTE
MORTIER 250 100 1000 CHAPE DE
N°7 1000 LISSAGE
250

L’entrepreneur devra se procurer par ses propres moyens et à ses frais d’eau nécessaires à l’exécution
des travaux de compactage.

14
CHAPITRE III : DESCRIPTION TECHNIQUE DES PRIX

L’entrepreneur est tenu de visiter les lieux du projet en vue de prendre connaissance de la nature des
travaux à exécuter et toutes les difficultés qui en découlent.
Aucune réclamation de plue value et autres ne sera admise par l’administration

PRIX N°1 PAVAGE EN PIERRE PLATES Y/C TERRASSEMENT ET SABLAGE

Ce prix rémunère comprend les travaux suivants :


a) Terrassement et décapage à profondeur et évacuation des déblais à la décharge publique
remblaiement nécessitant cette opération par les matériaux stables ainsi que le compactage et
arrosage de fond de forme à95 % DE L’OPM
b) Fourniture et mise en œuvre d’une couche de sable 0.10m BIEN REGLEE ET ARROSEE
c) Fourniture et mise en place d’un revêtement en pierre de 5 cm d’épaisseur de type local avec
remplissage des joints . l’ouvrage doit exécuté en ciment cpj 45 .
L’échantillon est à présenter pour approbation au maître de l’ouvrage
Ouvrage payé en m2………………………………………………………………………….prix n°1

.
ANNEXE N°I
MODELE D’ACTE D’ENGAGEMENT
ACTE D’ENGAGEMENT
A- Partie réservée à l’administration

Appel d’offres ouvert sur offres de prix N°……1/2012…………. du…………………..


Objet du Marché : aménagement des ksours de la municipalité de jorf
Passé en application de l’aliéna 2 Paragraphe 1 de l'article 16 et aliéna 3 Paragraphe 3 de l'article 17 du
décret N° 2-06-388 du 16 Moharrem 1428 (05 février 2007), fixant les conditions et les formes de passation
des marchés de l’état ainsi que certaines règles relatives à leur contrôle et à leur gestion.
B- Partie réservée au soumissionnaire
a) Pour les personnes physiques
Je soussigné (nom prénom et qualité) ……………….............................................…………………..
agissant en mon nom personnel et pour mon propre compte
Adresse du domicile élu : …………………………………………………………........................... ……..
affilié à la CNSS sous le N° …………………………………………………………………………………
inscrit au registre de commerce de.....................…….. sous le N°............……….…………..,……………………
N° de Patente .........................................................................................

b) Pour les personnes morales


Je soussigné .........................…………….….......... ……………………………………(Nom, prénom et qualité au
sein de l’entreprise)
agissant au nom et pour le compte de la société……………………………………………..…… (Raison sociale
et forme juridique de la société)
au capital de : ………………………………………………………………………………………….
Adresse du siège social de la société …………………………………………………….…………
Adresse du domicile élu ………………………………….…………………………………………..
Affiliée à la CNSS sous le n°........…………………………..…………………………………….....
Inscrite au registre de commerce de................................... (localité) sous le n°.........………...….
N° de Patente ……………………………………….………………………………………………

En vertu des pouvoirs qui me (nous) sont conférés


Après avoir pris connaissance du dossier d'appel d'offres concernant les prestations précisées en objet de la
partie A ci dessus.
Après avoir apprécié à mon point de vue et sous ma responsabilité leur nature et les difficultés que comportent
ces prestations :
1) remets, revêtus de ma signature, un bordereau des prix - détail estimatif conformément aux modèle figurant
au dossier d’appel d’offres;
2) m'engage à exécuter lesdites prestations conformément au cahier des prescriptions spéciales, et
moyennant les prix que j'ai établis moi même, lesquels prix font ressortir :

- montant hors TVA de (en chiffres et en lettres)…..................................................... ………………….


………………………………………………………………………………………………………………………………..

- taux de la T.V.A (en %)……………………………..………………………………………………………..


- montant de la TVA (en chiffres et en lettres)……………………… ………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………

- montant TVA comprise(en chiffres et en lettres) ……………………………………..………


…………………………………………. …………………………………………………………………….

l’Etat se libérera des sommes dues par lui en faisant donner crédit au compte (bancaire CCP ou de la TGR)
…………………………ouvert à mon nom à ………………………… sous relevé d’identité bancaire (RIB) N°
…………….........................................................................
Fait à ............... le ................
(Signature et cachet du concurrent)
ANNEXE N° II
MODELE DE DECLARATION SUR L'HONNEUR

DECLARATION SUR L'HONNEUR

Mode de passation :Appel d’offres ouvert sur offre de prix


Objet du Marché : aménagement des ksours de la municipalité de jorf
A- Pour les personnes physiques

Je soussigné ………………..................................……………................................( Nom, prénom et qualité)


agissant en mon nom personnel et pour mon propre compte
Adresse du domicile élu : ……………………………………………………................................... …………….
affilié à la CNSS sous le N° ………………………………………………………………………………………..
inscrit au registre de commerce de.....................…….. ( localité) sous le n°............……..., ………………
N° de Patente ..........................................................................................................................................
N° du compte courrant (RIB) ……………………………………….…………………………………………..

B- Pour les personnes morales


Je soussigné .........................………….........................................................(Nom, prénom et qualité au sein de
l’entreprise)
agissant au nom et pour le compte de la société…………… …………………………………(Raison sociale et
forme juridique de la société)
au capital de : ………………………………………………………………………………………….
Adresse du siège social de la société ………………………………………………………………
Adresse du domicile élu ……………………………………………………………………………..
Affiliée à la CNSS sous le n°........……………………………………………………………….....
Inscrite au registre de commerce de....................... (localité) sous le n°.........………....…….
N° de Patente …………………………………………………………………………………………
N° du compte courrant (RIB) ……………………………………….………………………………

Déclare sur l’honneur :

1- m’engager à couvrir, dans les limites fixées dans le cahier des charges, par une police
d’assurance, les risques découlant de mon activité professionnelle ;
2- que je remplie les conditions prévues à l’article 22 du décret N° 2-06-388 du 16 moharrem 1428 (05 février
2007) fixant les conditions et les formes de passation des marchés de l’état ainsi que certaines
dispositions relatives à leur contrôle et à leur gestion
- Etant en redressement judiciaire j’atteste que je suis autorisé par l’autorité judiciaire compétente à
poursuivre l’exécution de mon activité.
3- m’engager si j’envisage recourir à la sous- traitance :
- m’assurer que les sous-traitants remplissent également les conditions prévues par l’article 22 du décret N° 2-
06-388 précité.
- Que celle-ci ne peut dépasser 50% du montant du marché, ni porter sur le lot ou le corps de l’état principal
du marché ;
4- m’engager à ne pas recourir par moi-même ou par personne interposée à des pratiques de fraude ou de
corruption de personnes qui interviennent à quelque titre que ce soit dans les différentes procédures de
passation, de gestion et d’exécution du présent marché.
5-m’engage à ne pas faire, par moi-même ou par personnes interposées, des promesses, des dons ou des
présents en vue d’influer sur les différentes procédures de conclusion du présent marché

- certifie l'exactitude des renseignements contenus dans la présente déclaration sur l’honneur et dans les
pièces fournies dans mon dossier de candidature.

- reconnais avoir pris connaissance des sanctions prévues par l’article 24 du décret N°2-06-388 précité,
relatives à l’inexactitude de la déclaration sur l’honneur.

Fait à............................., le.......................


Signature et cachet du concurrent (2)

(2) en cas de groupement chacun des membres doit présenter


sa propre déclaration sur l’honneur.
ANNEXE N° III
MODELE DE DECLARATION DE SOLIDARITE POUR UN
GROUPEMENT D’ENTREPRISES OU DE SOCIETES

Nous soussignés :

1) …………………………………………………………………………………….. ( Nom et Prénom )


Agissant en Qualité de : …........................................................................................................
Faisant élection de domicile à : …..............................................................................................
Objet ou nature de l’entreprise ou de la société : ......................................................................
Raison sociale de l’entreprise ou de la société : ......................................................................
Nationalité : …………………………….......................................................................................
2) …………………………………………………………. ( Nom et Prénom )
Agissant en Qualité de : …........................................................................................................
Faisant élection de domicile à : …..............................................................................................
Objet ou nature de l’entreprise ou de la société : ......................................................................
Raison sociale de l’entreprise ou de la société : ......................................................................
Nationalité : …………………………….......................................................................................

En vertu des pouvoirs qui nous sont conférés joints au présent dossier, afin de préciser l’engagement conjoint
et solidaire que nous avons souscrit par la déclaration de soumission relative à l’appel d’offres international
……………………… ( N° et objet de l’appel d’offres )

PRMIER:

Reconnaissant que l’engagement conjoint solidaire souscrit oblige chacune des entreprises ou sociétés que
chacun de nous représente, à exécuter aux conditions du marché, la totalité des prestations de ladite
soumission même en cas de défaillance, pour quelque cause que ce soit, de l’autre ou de toutes les autres
parties .

DEUXIEME :

Demandons que les sommes qui nous seront dues au titre du présent marché nous soient versées à un
compte unique ouvert au nom de notre groupement : …………………………..
apurés de l’établissement bancaire marocain suivant :
Agence de : ………………………………………………………………………………..
Adresse : ………………………………………………………………………………..
Sous le numéro : ………………………………………………………………………….
et déclarons également que tous les versements effectués à ce compte seront considérés par nous
libératoires par l’Administration à l’égard de chacun .

TROSIEME:

Désignons pour nous représenter valablement apurés de l’Administration.


Au titre de mandataire commun pilote …………………………………………….... ( Nom et prénom ) qui déclare
l’accepter .

Fait à ………………….. Le …………………..

Cachets et signatures de tous Le mandataire commun pilote


Les membres du groupement Cachet et signature précédés
De la mention LU et ACCEPTE
MARCHE N°1/2012.
OBJET DU MARCHE : AMENAGEMENT DS KSOURS DE LA MUNICIPALITE DE
JORF

N Désignations des U Q Prix unitaire en DHS Prix total


ouvrages hors TVA
En En
chiffres lettres

PAVAGE EN PIERRE
1 PLATE de 5 cm d’épaisseur M2 1380
Y/C TERRASSEMENT ET
SABLAGE DE 10 CM

TOTAL HORS TVA…….

TVA 20%………………….
TOTAL TTC…………

Le présent bordereau des prix est arrêté à la somme de :………………………………………….

………………………………………………………………………………………………….

17
MARCHE N° : 1/2012

OBJET DU MARCHE :AMENAGEMENT DES KSOURS DE LA MUNICIPALITE


DE JORF

Marché passé en application de l'alinéa 2§1 de l'article 16 et al 3§3 de l'article 17 du décret n°2-06-388
Du 16 mouharem 1428 ( 05/2/2007) fixant les conditions et les formes de passation des marchés de l'état
ainsi que certaines règles relatives à leurs gestion et à leur contrôle.

PRESENTE PAR LE PRESIDENT


DE LA MUNICIPALITE DE JORF

A JORF LE :……………………… A JORF LE :……………………

VU ET VERIFIE PAR CHEF SEVICE


TECHNIQUE MUNICIPAL

ARRETE A LA SOMME DE …………………….

……………………………………………………………….

LU ET ACCEPTE PAR L’ENTREPRENEUR

LE GOUVERNEUR DE LA PROVINCE D’ERRACHDIA

VU ET APPROUVE

A ERRACHIDIA .LE……………………

18