Vous êtes sur la page 1sur 100

u!

ea
uv
No

Enquêtes, reportages, témoignages — Semaine du vendredi 9 février 2018 — 3,50 €

L’affaire
Nicolas
Hulot
2 K) Le dessin de Pierre Kroll

9 février 2018 / n°5 — 0


0 Parole contre parole
Cofondateurs Laurent Beccaria, enquête que nous publions dans ce numéro s’inscrit dans le dé-

L’
Patrick de Saint-Exupéry
Direction de la rédaction
Constance Poniatowski,
bat public de ces derniers mois, ce puissant mouvement de libé-
Patrick de Saint-Exupéry
Rédaction en chef
ration de la parole sur les abus envers les femmes.
Nicolas Delesalle, Gaëlle Macke
Direction artistique Quintin Leeds
La société change, ses repères et ses exigences aussi. Elle ne
Chef d’édition Isabelle Talès
Relation lecteurs, adjointe à la rédaction
tolère plus la domination et la prédation auxquelles trop de
en chef Anne-Sophie Jacques
Représentant lecteurs Damien Carême
femmes sont confrontées, ni leur impunité.
Rédaction Adrien Absolu, Alice Babin, Cependant, ces affaires sont complexes par nature. La mise au jour des
Mathilde Boussion, Charlotte Chaffanjon,
Seymourina Cruse, Samuel Forey, faits est rendue difficile par l’absence de témoins extérieurs et par la dif-
Arthur Frayer-Laleix, Tiphaine Honnet,
Anne Jouan, Frédéric Legrand ficulté qu’éprouvent les femmes à en parler et à porter plainte (à tel point
(à Marseille), Mathieu Lehot, Léna Mauger,
Estelle Maussion, Olivier Monod, que le délai de prescription est passé en 2017 de dix à vingt ans en matière
Emmanuelle Morau, Anne-Sophie Novel
(à Bordeaux), Mathieu Palain, Émile Rabaté de viol). C’est souvent la même histoire qui revient, tissée de silence et de
(à Lorient), Haydée Sabéran (à Lille),
Benoist Simmat, Thibaut Solano (à Lyon), douleur, de honte et de colère. L’onde de choc se répercute longtemps dans
Laurent Valdiguié, Sylvain Venayre
Photo Simon Danger (directeur), la vie des femmes et dans celle de leur famille.
Magali Gasperini Courroy,
Nicolas Foucher (assistant) Ebdo a eu connaissance d’un sombre été qu’une jeune femme, alors âgée
Maquette Sandra Fauché, Clémentine
Simonet, Léa Taillefert-Rolland de 20 ans, nous a raconté avoir vécu après s’être rendue pour son travail
Infographie Camille Beurton,
Charlotte Le Mogne chez Nicolas Hulot. Elle en est revenue, dit-elle, transformée à jamais. Que
Secrétariat de rédaction Safia Bouda,
Geneviève Caux, Bertrand Courrège, s’est-il passé entre eux ? Comment vivre avec le souvenir de ce qu’elle a ap-
Margaux Velikonia avec André Spiga
Directeur de la stratégie numérique pelé auprès des siens « un acte sous contrainte » ? La jeune femme a choisi à
Maxime Guedj
Numérique Adélaïde Michel, la fois de se taire et de parler. Elle a enfoui ce jour maudit pour elle afin de
Steven Sanséau, Marion Vasseur
Marketing Julie Musialek préserver sa famille au nom prestigieux. Et elle s’est régulièrement rappe-
Coordinatrice Raechel Isolda
Directrice de la diffusion
lée au souvenir de Nicolas Hulot pour « le punir » dit-elle.
Frédérique Nodé-Langlois
Vente au numéro Gestion et promotion :
Combien de femmes en France dans les usines, les ateliers ou les bureaux
Bayard Presse. Marchands de journaux et ont vécu le même dilemme que la « Marie » de notre enquête ? Comment
dépositaires, 0 800 29 36 87. Distribution
Presstalis. Relations abonnés établir la vérité des faits ? Faut-il parler ou se taire ? Demander réparation
Pour vous abonner : aboebdo.com, pour
toute question sur votre abonnement : judiciaire ou se reconstruire par ses propres moyens ?
abo@ebdo-lejournal.com, 01 76 41 05 95
du lundi au vendredi de 9h à 12 h et de 14h à De nombreuses questions se posent également dans l’exercice du journa-
17h. EBDO, Service abonnement : TBS BLUE
6, rue d’Ouessant, 35760 Saint-Grégoire. lisme, alors que les dénonciations d’abus sexuels se multiplient. Interrogé
Tarif de référence kiosque : 3,50 �.
Fabrication Philippe Martin Photogravure par Ebdo, le ministre conteste tout comportement répréhensible. Les deux
Key Graphic Impression, brochage,
routage SIEP, 77590 Bois-le-Roi. récits sont là : d’un côté l’honneur d’un homme et sa conscience, de l’autre
Papier de couverture provenance Italie ; taux de
fibres recyclées : 0 % ; eutrophisation : 0,029 kg/To
de papier. Papier intérieur provenance Italie ;
la douleur d’une femme et de sa famille. Parole contre parole.
taux de fibres recyclées : 0 % ; eutrophisation :
0,018 kg/To de papier. Fallait-il occulter cette histoire au nom du rayonnement exceptionnel de
Directeur administratif
et financier Laurent Regeffe Nicolas Hulot, animateur de télévision et inlassable militant d’une cause
Comptabilité Stéphanie Louchet,
Laurent Lefranc populaire, devenu en 2017 numéro 3 du gouvernement ?
Festival Les Rendez-Vous de juillet
Marie-Pierre Subtil, Thibaut Brugat-Dreux,
Ebdo est un journal indépendant, financé seulement par ses lecteurs,
Sharlie Minette qui raconte le monde tel qu’il est, avec ses lumières et ses raisons d’espé-
Ebdo est un hebdomadaire édité par
Rollin Publications SAS au capital rer, ses ombres et ses secrets, ses questions aussi. Nous ne pouvions pas
de 46 506 euros. 27, rue Jacob, 75006
Paris N° Siret 49950287000029 détenir ces éléments sur un homme public dans le contexte actuel sans en
Actionnaires BSA (Beccaria Sivry
et Associées) 41 %, Patrick de Saint- rendre compte. Ce temps-là est révolu. C’est pourquoi nous avons décidé
Exupéry 41 %, Charles-Henri Flammarion,
Marie-Pierre Subtil, Thierry Mandon, de publier l’enquête de Laurent Valdiguié et Anne Jouan.
Dominique Villeroy de Galhau
CPPAP 0120C93590; ISSN 2606-3573 ;
dépôt légal à parution. Laurent Beccaria
Président Laurent Beccaria
Directeur général, directeur
de la publication Thierry Mandon
17-19, rue Visconti, 75006 Paris.
Tél. : 01 85 73 63 60 Contacter Ebdo:
contact@ebdo-lejournal.com et sur les
Où est le H ? La disparition du « h » d’Ebdo sera compensée
réseaux sociaux @ebdolejournal chaque semaine par l’ajout d’un « h » en trop dans le journal.
Si vous le trouvez, rendez-vous sur leh.ebdo-lejournal.com.
Chaque jeudi, un gagnant sera désigné par tirage au sort
et recevra un cadeau. Dans le n° 4, le « h » était page 4.
0 — 9 février 2018 / n°5
S)
Sommaire
S
2 k) Le dessin de Pierre Kroll
3 e) Édito
Parole contre parole

6 f) Focus
Supermarchés, la nouvelle donne
Pourquoi y a-t-il deux Corées ?
Le décollage de la fusée Falcon Heavy
Un plan de départ pour les fonctionnaires

16 E) Enquête
L’affaire
36 Reportage
Nicolas Hulot
Ebdo révèle le secret, enfoui depuis vingt ans,
d’une femme et de ses proches. Le ministre
de la Transition écologique et solidaire répond.

24 i) En images
Promenons-nous sur les rails !
La nature a repris ses droits en plein Paris,
le long des 32 km d’une ancienne voie ferrée.

32 v) La vie des autres


Pour des paysans du Cantal,
le bonheur est sur la scène
36 R) Reportage
Paris-Brazzaville,
24 En images
très chers amis
Le président congolais a ruiné son pays et fait
enfermer ses opposants. Mais il garde le soutien
d’un allié historique : la France.

46 p) Portrait
16 Enquête Marie-Françoise Gonzalez,
bouillonnante marchande de frites
Cette figure rebelle de Hénin-Beaumont a fermé
boutique, mais n’a pas prévu de se taire.
COUVERTURE ET DER : ÉTIENNE LAURENT/
EPA-EFE/MAXPPP/PHOTOMONTAGE EBDO
JÉRÔMINE DERIGNY/COLLECTIF ARGOS –
CARL COURT/GETTYIMAGES/AFP – AMÉLIE
50 • Votre ebdo
Toutes les infos pour s’abonner et participer
BENOIST/BSIP
SOMMAIRE : DESTIN POUR EBDO – ISTOCK
– MRZYK ET MORICEAU – ANDREW TESTA/
NYT/REDUX-REA – RÉGIS BAUDONNET
32 La vie des autres POUR EBDO – CLÉMENT FABRE – RAPHAËL
Retrouvez Ebdo sur les réseaux sociaux
DE BENGY/HANS LUCAS POUR EBDO –
CHRISTOPHE MORIN/IP3 – JÉRÔMINE
DERIGNY/COLLECTIF ARGOS @ebdolejournal
9 février 2018 / n°5 — 0
52 j) Jeux
56 ≤≥ L’histoire du soir
Panique au village des crottes de nez

58 t) Théma
Le miel
Tout ce qu’il faut savoir sur cette précieuse 58 Théma
denrée en trois coups de cuillère à pot.

70 m) Fait maison
Cabillaud rôti aux agrumes ;
56 L’histoire du soir
semis de tomates ; pouf

74 c) Culture
Les inspirations de la réalisatrice Ariane Doublet
Chronique sur « Un jour ça ira »
Notre sélection autour du mot « Ovalie »

78 é) On vous fait un dessin


C’est quoi, les ondes
gravitationnelles ?
82 s) Sciences
Le moustique OGM,
agent éradicateur
Des insectes ont été modifiés génétiquement
pour lutter contre leur propre espèce et les
maladies que celle-ci transmet à l’homme.

R)
70 Fait maison
88 À rebours
Jeux olympiques, joutes politiques
Dès leur origine, les JO modernes ont balancé
entre l’idéal d’une paix mondiale et la défense
des intérêts nationaux.

91 C) Chronique
Les passions amoureuses
82 Sciences

par Tobie Nathan


92 P) Paroles
“ Les gourous se font plus discrets mais pas
moins toxiques ” Camille raconte comment il
a vécu dix ans sous l’emprise d’un psychiatre.

98 P) Ma page
Une page blanche, pour écrire ou gribouiller

99 g) La BD d’Emmanuel Guibert
Le smartphone et le balayeur
78 On vous fait un dessin

0 — 9 février 2018 / n°5


6 f) Focus
Un projet de loi prévoit
d’encadrer les promotions
dans les grandes surfaces
La mesure va pénaliser
les clients sans forcément
profiter aux agriculteurs
Par Estelle Maussion 7 Olivier Touron/Divergence pour Ebdo

es bousculades dues à de 10 %, c’est-à-dire d’obliger à

L la ruée sur des pots de


Nutella à – 70 % ont fait
le tour des télévisions.
Derrière le buzz, une question :
comment Intermarché a-t-il
revendre au prix d’achat + 10 %.
Objectif de ces mesures expéri-
mentées pendant deux ans :
redonner de la valeur aux pro-
duits alimentaires et relâcher la
pu proposer cette promotion pression sur les prix, au profit
monstre – dans quelques ma- des paysans étranglés.
gasins du nord et de l’est de la
France –, alors que la vente à « Un leurre »
perte est interdite en France ? Mais est-ce bien ce qui va se
Seule l’enquête ouverte dans la passer en pratique ? Déjà, alors
foulée par les services du mi- que les limites des promotions
nistère de l’Économie pourra y semblaient fixées au sortir des
répondre. En attendant, « les pro- États généraux, à 34 % de la va-
motions à – 70 %, nous sommes leur (soit au maximum un pro-
maintenant dans l’obligation de duit offert pour deux achetés) et
les arrêter », a indiqué le patron à 25 % du volume annuel vendu,
d’Intermarché, Thierry Cotillard. ces bornes n’apparaissent plus
De fait, le gouvernement veut dans le projet de loi : il faudra at-
mettre le holà à ces superpro- tendre une ordonnance pour les
motions sur les denrées alimen- préciser. Par ailleurs, ces restric-
taires dans les grandes surfaces. tions sur les promos n’obligent
Après les États généraux de l’ali- en rien les Leclerc, Carrefour, In-
mentation, grand débat entre termarché, Super U, Casino, Cora
tous les acteurs de la filière or- et autres à se montrer moins fé-
ganisé par les pouvoirs publics roces dans leurs négociations
de juillet à décembre 2017, le mi- annuelles (traditionnellement de
nistre de l’Agriculture, Stéphane décembre à fin février) sur les ta-
Travert, a présenté le 31 janvier rifs « normaux » des produits.
un projet de loi pour l’équilibre Enfin, même si les grands dis-
des relations commerciales dans tributeurs limitent la casse des
le secteur agroalimentaire. Le prix en magasins, rien ne garan-
texte prévoit notamment d’enca- tit qu’ils redistribueront bien
drer les promotions et aussi de le surplus à leurs fournisseurs ?
relever le seuil de vente à perte Aucun dispositif dans la loi
9 février 2018 / n°5 — 0
f) 7
Au Leclerc de Templeuve-en-Pévèle,
près de Lille, lundi 5 février.

0 — 9 février 2018 / n°5


8 f) Focus
ne les y contraint. La FN- Seul point positif : la logique dants : les consommateurs. La
SEA, premier syndicat agricole, des contrats entre les paysans et restriction des superpromos va
n’y trouve rien à redire. Mais Ni- ces industriels est inversée. Les peser sur le pouvoir d’achat des
colas Girod, à la Confédération négociations devront partir du plus modestes, qui les chassent
paysanne, est sceptique : « On prix de production des premiers dans les rayons pour tenir leur
agit au niveau de la distribution et non plus du prix de revient budget. De même, en relevant le
en espérant juste que cela pro- qu’imposent les seconds, ce qui seuil de revente à perte, on aug-
fitera aux producteurs, c’est un devrait redonner de l’oxygène au mente les prix, donc le montant
leurre. » monde agricole. du ticket de caisse.
Reste que, paradoxalement, Selon les calculs de l’associa-
Jusqu’à 177 euros par ménage les gagnants à coup sûr de cette tion de défense des consom-
D’autant que, entre les dis- loi seront moins les agriculteurs mateurs UFC-Que Choisir, le
tributeurs et les agriculteurs, il que les distributeurs : l’encadre- surcoût pour les clients repré-
y a les industriels de l’agroali- ment des promotions va aug- sentera entre 1,7 et 4,9 milliards
mentaire (Nestlé, Lactalis, Pep- menter leurs marges sans qu’on d’euros, soit, au pire, 177 euros
siCo, Bonduelle…) qui peuvent les oblige à les partager. par ménage sur les deux ans de
aussi vouloir prélever leur dîme. À l’inverse, il y aura des per- l’expérimentation.

Au Leclerc de Templeuve, “si les promos


s’arrêtent, c’est la fin des petits plaisirs”
magasin pour les promos, et repar-
tiront peut-être avec plus.
Moitié prix sur les colorations
Schwarzkopf. Les coquillettes Pan-
zani sont à 1,79 euro les trois pa-
quets de 500 grammes, trois pour
le prix de deux. Le Nutella est à
4,97 euros le pot familial, mais avec
la réduction de 30 % de la carte de
fidélité, il revient à 3,48 euros. Ici,
les promos forment pas moins de
20 % du chiffre d’affaires du maga-
sin, alors qu’à Templeuve le taux de
pauvreté est deux fois inférieur à la
moyenne nationale.
Au Leclerc de Wattrelos, com-
mune bien plus populaire près de
Roubaix, que Thomas Pocher di-
Dans cet hypermarché on est au smic, ça compte. Je dé- rige aussi, il y a 30 % de « promo-
du Nord, comme ailleurs pense 270 euros par mois en nour- philes » et les promos font un quart
en France, impossible de riture, pour deux personnes, dont des ventes.
se passer des promotions, 30 % de promos », dit cette femme
pour plaire aux clients et de ménage de 55 ans, payée Presque une tonne
résister à la concurrence. 1 100 euros par mois. Elle fait par- de prospectus par jour
tie des 15 % de « promophiles » de Annie s’arrange. « Avec mes deux
Dans son chariot, il y a du sham- cet hypermarché Leclerc de Tem- filles, on partage. » Elle montre l’af-
pooing, des biscuits, bientôt des pleuve-en-Pévèle, près de Lille. fiche Panzani qui pend du plafond.
coquillettes. Comme toujours, C’est comme ça que les appelle « Par exemple, les paquets de co-
Annie a commencé par l’allée des Thomas Pocher, patron du maga- quillettes à 1,79 euro les trois, là, on
promos, face à l’entrée. « Quand sin. Ceux qui poussent la porte du va en prendre chacune un. Quand
9 février 2018 / n°5 — 0
f) 9
mière. » Il distribue presque une
tonne de prospectus par jour. « On
cherche à réduire. Mais si j’arrête
d’en déposer dans les boîtes aux
lettres, les promophiles ne sont
pas contents. » Et en face, c’est la
guerre : Auchan, Carrefour, les ma-
gasins hard discount. « Les enjeux
sont colossaux : un point de part
de marché, c’est de l’ordre d’un
milliard d’euros. »
Il donne un exemple : la plupart
des briques de soupe qu’il vend
sont au-dessous d’un euro le litre.
« Je vous mets au défi de cuisiner
une soupe à moins d’un euro le litre.
Des gens me disent : “Je peux pas
acheter plus cher, je suis à l’os.” Et
dans mes équipes, on me dit : “S’il
n’y a plus de promo, on fait quoi ?” »
« C’est un peu le couple
dealer-drogué »
Janvier est un mois difficile :
après les fêtes, on économise
pour les vacances. Octobre-no-
vembre aussi : on est à sec, après
les vacances. « Alors on sponso-
rise le business à coups de bons
d’achat », déplore Thomas Pocher.
Il y a des promos tous les mois :
« Si je ne propose pas ça, je suis
personne. C’est un peu le couple
dealer-drogué. » Il souhaite qu’on
soit « arrivé au bout », rêve de fa-
voriser l’approvisionnement local.
« Je vends plus de pommes sous
forme de Pom’Potes que de fruits,
c’est dingue ! » En tête de gon-
dole, à côté des yaourts en promo,
Au Leclerc de Templeuve, les promos représentent 20 % des ventes. il a mis des yaourts aux fruits à
70 centimes l’unité, de la ferme
il y a une promo sur les alcools, pine à moi y est allée, il n’y avait plus voisine. Ce n’est que 1 % des ventes
on s’appelle : “Qui en a besoin, qui rien, et puis elle a vu les couches de yaourts aux fruits, « mais, au-
fait une fête ?” On fait les comptes sur Facebook à 10 euros le paquet, delà du symbole, c’est un engage-
après. » S’il n’y avait pas les pro- elle était écœurée. Des gens ont ment. Ça, vous ne le verrez jamais
mos de Leclerc, elle n’irait qu’à Lidl. stocké pour revendre, et gagner en 2 + 1 gratuit ».
Elle s’inquiète : « C’est malheureux 3 euros par paquet. » Annie pousse son chariot et
qu’ils parlent d’arrêter tout ça. » Sa Le patron du magasin dit ne glisse avant de dire au revoir: « Si les
fille Allison, 28 ans, mère au foyer pas parvenir à se passer des pro- promos s’arrêtent, c’est la fin des
de trois enfants : « C’est vrai que la mos, face au budget serré des petits plaisirs. » Sur le chemin du
promo de – 70 % sur les couches, clients. « Dès la troisième se- retour, elle passera chez Lidl pour
c’était beaucoup. Les gens se sont maine du mois, on ne vend plus le café, les boissons, la farine. •
précipités à Intermarché, une co- que 80 % de ce qu’on fait la pre- Haydée Sabéran
0 — 9 février 2018 / n°5
10 f) Focus
f)
Corée, au sud, appelle à l’apai-
Les deux Corées sement depuis son élection
en mai 2017. Mais les signaux
sous le même drapeau envoyés par le dictateur nord-
coréen, Kim Jong-un, n’étaient
aux Jeux olympiques pas rassurants (essais de mis-
siles nucléaires, échanges de
Nord et Sud, pourquoi plus en plus belliqueux avec le
président américain, Donald
deux États ? Trump...).
Le 1er janvier, Kim Jong-un a fi-
Par Camille Beurton et Charlotte Le Mogne nalement fait un pas vers le Sud
en se disant prêt à envoyer une
délégation aux Jeux. Suspendus
es athlètes des deux Co- commune, l’expérience avait été depuis deux ans, les contacts

L rées ont décidé de défiler


ensemble lors de la cé-
rémonie d’ouverture des
Jeux olympiques d’hiver, organi-
sés du 9 au 25 février à Pyeong-
tentée en 1991, aux champion-
nats du monde de ping-pong et
au Mondial de football junior.
Ce rapprochement inter-
vient après une longue période
officiels ont repris et des repré-
sentants des deux pays se sont
rencontrés au « village de l’armis-
tice », Panmunjeom.
Retour sur l’histoire de
chang, en Corée du Sud. Une de tensions. Moon Jae-in, le leur séparation, il y a soixante-
équipe intercoréenne de hockey président de la République de dix ans.
féminin a même été formée.
Événement aussi diploma- Athlètes coréens Corée du Nord 19 participations
tique que sportif (lire p. 88), présents en 2018 10 aux JO
35 depuis 1948
les JO ont déjà été l’occasion Équipe commune
de rapprochements : les Coréens 122
ont défilé ensemble à trois re- 34 participations
aux JO
prises entre 1998 et 2006. Quant Corée du Sud depuis 1948
à la formation d’une équipe

Des histoires opposées depuis soixante-dix ans


1939 - 1945 1948 1950 - 1953
Seconde Guerre mondiale Proclamation Guerre de Corée
des deux États
Dirigeants nord-coréens Kim Il-song
République populaire démocratique de Corée
Corée 1960 1970
Province japonaise
République de Corée République autoritaire puis dictature
Dirigeants sud-coréens

Avant 1945 1945-1953


Domination japonaise Une partition qui mène à la guerre
Après une longue domination À la fin de la Seconde Guerre mondiale, URSS et États-Unis divisent la Co-
chinoise, le Royaume de Corée rée en deux zones au niveau du 38e parallèle. Le Nord est administré par
passe sous contrôle japonais les Soviétiques, le Sud par les Américains. En 1948, des élections doivent
en 1895. Annexé en 1910, il permettre de réunifier la péninsule mais celles-ci ne sont organisées qu’au
le reste jusqu’à la capitulation Sud, qui proclame la République de Corée. Le Nord se déclare comme un
japonaise, en 1945. État un mois plus tard. Les tensions s’intensifient et dégénèrent en guerre
en 1950. Au moins un million de Coréens sont tués. Un armistice, signé
le 27 juillet 1953, définit la frontière actuelle.
9 février 2018 / n°5 — 0
f) 11
Russie
Vladivostok
Vladivostok
divost
divostok
div ok

Chine Des niveaux de vie


très éloignés
Population
En 2016 25 millions
C. du Nord d’habitants 51 millions
Corée C. du Sud d’habitants
du Nord Espérance de vie à la naissance
Mer du Japon En 2015
71 ans
yongy
Pyongyang
ongyang
one démilitarisée (DMZ)
Zone 82 ans

238 km
Produit intérieur brut par habitant
Panmunjeom
anmunjeom
om Estimations 2016
38e parallèle
Gangneung 1 213 €
Séoul
oul
éoul
Zone économique 32 320 €
Sites P yeong
Pyeongchang
Pyeong
ongchang
spéciale de Kaesong dess JO
de O
(opérations communess Accès à l’électricité
suspendues à ce jour
jour)) En % de la population en 2014
Corée 32 %
100 %
du Sud
Mer Jaune Budget Effectifs
de la défense militaires
Estimations 2009 Estimations 2016
Japon en milliards d’euros
3,17 1 190000 militaires
24,11 630 000 militaires

Sources : CIO, Banque mondiale,


IISS (The Military Balance 2016) via CSIS,
100 km
ministère français des Affaires étrangères, OCDE

1991
Dissolution de lÕURSS
Kim Jong-il Kim Jong-un

Dictature communiste
1980 1990 2000 2010
Transition vers la démocratie Démocratie
Kim Dae-jung Moon Jae-in

1953-1991 1991-1998 1998-aujourd’hui


Un enjeu de la guerre froide Le Nord en grande difficulté Des tentatives de réchauffement
Les tentatives de déstabilisation Un pacte de non-agression et Élu en 1998, le Sud-Coréen Kim
sont nombreuses de part et d’autre de réconciliation est signé en 1991. Dae-jung met en place la « poli-
de la frontière, mais la situation Mais, après la mort de Kim Il-song tique du rayon de soleil ». En 2000,
reste relativement stable. La chute en 1994, la Corée du Nord un accord mène notamment à la
de l’URSS à partir de 1989 laisse les s’enfonce dans la crise. Tandis création d’une zone économique
Coréens espérer une réunification, que l’appareil militaire devient intercoréenne à Kaesong. Mais la
mais ce sont deux pays qui font le pivot du régime, de graves poursuite du programme nucléaire
leur entrée à l’ONU en 1991. famines frappent la population. nord-coréen gèle les discussions.
0 — 9 février 2018 / n°5
12 f) Focus
SPACE X/YOUTUBE

9 février 2018 / n°5 — 0


f) 13
La fusée Falcon
Heavy a libéré
une voiture
dans l’espace
On a marché
sur la Lune,
va-t-on rouler
sur Mars ?

ne voiture qui flotte

U dans l’espace. L’image


est folle, paraît tru-
quée. Elle est vraie.
Mardi 6 février, la fusée géante
Falcon Heavy, de l’entreprise
privée SpaceX, a réussi sa mis-
sion. Le monstre a décollé, deux
de ces trois propulseurs sont
revenus sur Terre, et une voi-
ture pilotée par un mannequin
nommé Starman, en hommage
à une chanson de David Bowie,
a été lancée dans l’espace. Elle
naviguera infiniment dans
l’éther et suscitera peut-être un
jour l’étonnement des extrater-
restres. Hypnotisés, des millions
d’internautes ont suivi en di-
rect le balancement silencieux
de la voiture Tesla d’Elon Musk,
fondateur de SpaceX, autour de
la Terre, avant son départ vers
l’orbite lointaine de Mars. Mars,
dessein véritable du milliar-
daire né en Afrique du Sud, qui,
en cinq ans, est passé du statut
de zouave à celui d’épouvantail
d’un secteur spatial jusque-là
monopolisé par les États. On
pourra conspuer le coup de pub
faramineux de l’entrepreneur,
hurler à la pollution spatiale.
On pourra aussi regarder cette
image avec des yeux d’enfants.
Mars n’a jamais été aussi proche
des Terriens.
Nicolas Delesalle
0 — 9 février 2018 / n°5
14 f) Focus
Le gouvernement prépare
un plan de départs volontaires
pour les fonctionnaires
Le dispositif existe depuis 2009,
sans succès, car les conditions
financières ne sont pas assez attractives

omment réduire les 150 000 postes avaient ainsi été 17,1 % des postes). Enfin, point

C effectifs de fonction-
naires alors que leur
statut interdit de les
licencier ? Malgré la contesta-
tion des agents dans les mai-
supprimés. Le gouvernement
aurait pu de nouveau miser sur
le non-remplacement de cer-
tains départs alors que plus de
100 000 agents partent en re-
phare porté par le ministre de
l’Action et des Comptes publics
Gérald Darmanin, « le gouver-
nement veut imaginer, avec les
agents publics, un plan de dé-
sons de retraite, les tribunaux, traite chaque année. Mais à cette parts volontaires pour ceux qui
les prisons, les hôpitaux, contre politique du rabot, le président souhaiteraient partir ». En clair,
le manque de personnel juste- préfère une « souplesse de gestion il s’agit d’inciter les agents à dé-
ment, Emmanuel Macron, pré- contemporaine », inspirée des missionner moyennant une in-
occupé de réduire la dépense méthodes du secteur privé. C’est demnité de départ.
publique, n’entend pas renon- ainsi que le Premier ministre,
cer à sa promesse de campagne : Édouard Philippe, a annoncé le Ce dispositif est-il inédit ?
supprimer pendant son mandat 1er février un plan de réforme de Non. Même si elle est peu
120 000 postes d’agents publics l’État « sans totem ni tabou » qui connue, cette possibilité existe
(sur 5,48 millions de fonction- va réviser frontalement les at- déjà dans la fonction publique
naires au 31 décembre 2016). tributs de la fonction publique. hospitalière depuis 1999, dans
Avant lui, seul Nicolas Sarkozy Au menu : la réforme du statut la fonction publique d’État de-
avait affiché un tel objectif, choi- du fonctionnaire ; la rémunéra- puis 2008 et dans la fonction
sissant alors de ne pas remplacer tion au mérite ; le recours accru publique territoriale depuis
un fonctionnaire sur deux par- à des contractuels (qui sont, eux, 2010. Elle est réservée à des
tant à la retraite. De 2007 à 2012, licenciables et occupent déjà agents qui sont à plus de cinq
ans de la retraite (plus de deux
ans pour l’hospitalière). Les
conditions sont très restrictives
La France, un pays de fonctionnaires ? puisque ne peuvent y prétendre
Nombre d’agents publics pour 1 000 habitants que les agents dont le service
Norvège 159 est restructuré, sauf dans la ter-
ritoriale, où les candidats qui
Danemark 144
veulent créer leur entreprise
Suède 139 peuvent aussi y avoir droit. Mais
France 89 dans les collectivités, les in-
Royaume-Uni 79 demnités (en fonction de l’an-
cienneté) sont plafonnées à un
Espagne 61
maximum de 24 mois de salaire
Allemagne 59 brut hors primes.
Italie 59 Par exemple, la mairie de
Sources : OCDE, calculs France Stratégie (chiffres arrondis) Poissy (Yvelines) a signé des
9 février 2018 / n°5 — 0
f) 15

Le chantier du plan de départs pour les agents publics, annoncé le 1er février, sera porté par Gérald Darmanin.

chèques allant de 15 000 à Tous les fonctionnaires Combien le gouvernement


70 000 euros pour le départ pourront-ils prétendre est-il prêt à payer pour inciter
de trois employés à ce plan de départs ? des fonctionnaires à partir ?
(sur environ 1 000 agents), de- Non, car il ne sera ouvert Le montant de l’indemnité
puis l’entrée en vigueur de son qu’aux agents des secteurs où sera un facteur clé mais il est
plan en 2016. Pour les deux l’on cherche à supprimer des trop tôt pour savoir qui pourra y
autres fonctions publiques, la postes. « Par exemple, l’utilisa- prétendre et combien il pourra
marge de négociation est un tion de logiciels pour le contrôle toucher. Le plan de départs s’ins-
peu plus large mais reste pla- des déclarations de revenus ou crit dans une réforme plus vaste,
fonnée, encore bien loin des de cotisations sociales va ré- « Action publique 2022 », censée
conditions dans le privé, où il duire le besoin humain dans ces remettre à plat les attributs de
n’y a pas de limite. services », illustre le secrétaire la fonction publique, qui sera
En fin de compte, les indem- d’État à la Fonction publique l’objet toute cette année d’une
nités sont peu attractives pour Olivier Dussopt, qui ajoute : concertation avec les syndicats
les fonctionnaires sachant « Ce n’est pas : “Qui veut partir ? (tous les citoyens peuvent aussi
qu’il leur faut démissionner de Levez le doigt !” ». donner leur avis sur www.fo-
la fonction publique, et donc Ainsi, les agents travaillant rum-action-publique.gouv.fr).
perdre la garantie d’un emploi dans des domaines jugés straté- Le débat s’annonce rude : la CGT
à vie sans avoir droit au chô- giques, comme l’Éducation fustige déjà une « attaque » et
mage. Selon le secrétariat nationale ou la police ne seront Sud-Solidaires un « dynamitage »
d’État à la fonction publique, pas concernés par le dispositif. de la fonction publique. Même la
CHAMUSSY/SIPA

entre 700 et 800 fonctionnaires Mais pour les autres, santé CFDT, plus conciliante, déclare
partent chaque année dans et justice y compris, tout est « [qu’] ils y vont fort ».
le cadre actuel. possible. Charlotte Chaffanjon
0 — 9 février 2018 / n°5
16 E) Enquête

Le long silence d’une


femme et de ses proches,
comme une ombre dans la
vie d’une vedette devenue
numéro 3 du gouvernement.
L’enquête d’Ebdo révèle un
secret enfoui depuis vingt
ans. Le ministre répond.
Par Anne Jouan et Laurent Valdiguié
9 février 2018 / n°5 — 0
E) 17

Nicolas Hulot
La parole
d’une famille,
la conscience
d’un homme icolas Hulot a-t-il re- 31 ans, ancienne salariée de la Fondation

N noncé à se présenter à la
dernière présidentielle à
cause d’une affaire sur-
gie de son passé ? À l’été
2016, il prend tous ses
amis de court quand il
décide, pour la deuxième fois dans sa car-
rière politique, de se retirer de la course à
l’Élysée. Crédité pourtant de 11 % des in-
Hulot et aujourd’hui chargée de mission
à l’Assemblée nationale, est entendue sur
procès-verbal dans « l’affaire Denis Bau-
pin »*, un cadre d’EELV accusé de harcèle-
ment sexuel. Au policier qui l’interroge, le
27 mai 2016, elle mentionne son « histoire
personnelle » : « J’ai connu des faits de har-
cèlement sexuel dans un emploi précédent,
où l’auteur avait sous-entendu que c’est moi
ÉTIENNE LAURENT/EPA-EFE/MAXPPP PHOTOMONTAGE EBDO

tentions de vote dans les sondages, il poste qui avais essayé de le séduire, me culpa-
sur Facebook, le 5 juillet 2016, un message bilisant. » Le harcèlement en question
d’empêchement : « Je ne me sens ni suffi- concernerait-il des relations tumultueuses
samment armé ni suffisamment aguerri. » avec l’actuel ministre de la Transition
Yannick Jadot, candidat à la primaire du écologique et solidaire ? Plusieurs sources
parti Europe Écologie-Les Verts (EELV), au sein de l’ancien groupe écologiste à
explique alors que « des rumeurs ont cir- l’Assemblée nationale l’évoquent. Selon
culé de manière pas très sympathique et il certains, la jeune femme se serait confiée
a voulu protéger sa femme et ses enfants ». sous le sceau du secret absolu à Cécile
Mais de quoi exactement ? Duflot, qui a dirigé le parti écologiste de
Première piste. Quelques semaines 2006 à 2012. « Aucun commentaire », réagit
avant cette annonce, une jeune femme de cette dernière.
0 — 9 février 2018 / n°5
18 E) Enquête L’affaire Nicolas Hulot

De la télé à
la politique
Nicolas Hulot s’est d’abord
imposé comme une
vedette de la télé dans
les années 1990 avant
de devenir une figure
de la cause écologiste
et d’être nommé ministre
en mai 2017.
1988 L’émission « Ushuaïa », que Nicolas Hulot a créée sur TF1
en 1987, le lance comme animateur-aventurier.

Interrogée par Ebdo lundi 29 janvier, à savoir et, pour ma part, je ne l’ai su que
l’ancienne salariée de la Fondation Hu- des années plus tard, incidemment, au dé-
lot dément « complètement » tout lien avec tour d’une conversation chuchotée », confie
Nicolas Hulot. Notre coup de fil avec elle à Ebdo un oncle de la jeune femme. « Mais
dure quelques minutes à peine, mais il si je croise Hulot un jour, je lui mets mon
suffit à déclencher un « vent de folie », selon poing sur la figure », ajoute-t-il.
l’expression du ministre face à un journa- Dans les récits des proches, il y a d’abord
liste. Mercredi 31 janvier, le numéro 3 du une grande pudeur à évoquer la douleur
gouvernement décroche en personne son « d’une femme de la famille » et une souf-
téléphone pour appeler plusieurs rédac- france pour toutes « ces années de silence ».
tions et « démentir » à son tour. Une sorte Vient ensuite une colère sourde. Pudeur et
d’opération préventive. Maladroite et ner- colère, deux sentiments contraires et en-
veuse à la fois. tremêlés. Avec, au milieu, cette difficulté à
prononcer le mot « viol ». Comme si nom-
Pudeur et colère mer les choses renforçait encore, vingt
PASCUCCI/TF1/SIPA - JEAN-BERNARD VERNIER/SYGMA VIA GETTY IMAGES

Car il y a une deuxième piste, une affaire ans après, la douleur de tous ceux qui par-
plus ancienne avec une autre femme. Se- tagent le secret. « Ma fille n’a jamais utilisé
lon nos informations, recoupées auprès de le mot “viol” devant moi, glisse le père de la
l’intéressée et de trois membres de sa fa- jeune femme. Elle a toujours préféré parler
mille, Nicolas Hulot aurait abusé d’elle du- d’acte sous contrainte. »
rant l’été 1997. La scène s’est déroulée dans Ebdo a pu s’entretenir longuement avec
une des maisons du ministre. Sans témoin. celle qui est devenue mère de famille et a
Comme souvent dans ce genre de cas choisi de « régler les choses » à sa « façon »,
(seules 13 % des femmes déposent plainte), comme elle dit. « Je ne veux pas apparaître,
la victime présumée a d’abord décidé de ni maintenant ni jamais », commence-t-
ne pas en parler, ni à son entourage pro- elle dans une entrée en matière glaciale,
fessionnel ni à sa famille. Une grande fa- avant de livrer pendant près d’une heure
mille française qui aurait été secouée par un témoignage bouleversant. Comment
« le scandale d’une plainte », selon un de ne pas respecter cette demande initiale ?
ses membres. « Nous avons mis longtemps Ebdo a donc fait le choix de protéger l’ano-
9 février 2018 / n°5 — 0
E) 19

1997 Nicolas Hulot (ici avec l’ex-ministre Raymond Marcellin et le maire de Marseille
Jean-Claude Gaudin) est fait chevalier de la Légion d’honneur par Jacques Chirac.

nymat qu’elle réclame. Ce qui nous im- Marie a 20 ans et débute sa vie profes-
pose aussi, au nom de la protection des sionnelle. Nicolas Hulot en a 42, il est en
sources, de ne pas livrer une série de dé- pleine ascension. « On aurait pu se rencon-
tails qui rendraient possible son identifi- trer dans plein d’autres endroits, mais c’est
cation. Fallait-il, dès lors, s’interdire tout lui qui a insisté pour que cela se passe chez
récit et choisir de taire un épisode occulté lui », confie la jeune femme.
de la vie de l’une des personnalités préfé- « Finalement, elle a raconté à sa mère ce
rées des Français, une vedette des médias qui s’était passé, se souvient son père. Ce
et de la société civile depuis plus de trente n’était pas facile de déposer plainte, plus en-
ans, devenue il y a dix mois un des princi- core à l’époque qu’aujourd’hui, c’était parole
paux membres du gouvernement ? Cette contre parole. Je crois qu’elle n’a pas eu envie
enquête est notre réponse.

Une vedette du petit écran


« Ma fille est devenue
différente. Moi, sur
Tout remonte à l’été 1997. Un été sans
histoire jusqu’à la mort de Lady Diana,

le coup, je n’ai pas su


fin août. Pour des raisons profession-
nelles, Marie (son prénom a été modifié)

pourquoi »
se retrouve dans une maison du présen-
tateur de l’émission « Ushuaïa ». Nicolas Le père de Marie
Hulot est alors une des vedettes du petit
écran. Après le succès d’« Ushuaïa », née
en 1987, la première chaîne lui a confié d’affronter tout cela. Et puis, notre nom de
en 1996 une émission encore plus ambi- famille aurait encore tout amplifié. » Marie
tieuse, « Opération Okavango », dont la décide néanmoins de « régler ses comptes ».
mission est de dresser un état des lieux de « J’ai fait ce que je devais faire au moment
la planète. Sa fondation Ushuaïa, devenue où je l’ai fait », lance-t-elle, énigmatique.
« Fondation Nicolas Hulot pour la nature Et sa vie va changer du tout au tout.
et l’homme », a été reconnue d’utilité pu- « Ma fille est devenue différente. Moi, sur
blique un an auparavant. Cet été 1997, le coup, je n’ai pas su pourquoi, mais elle
0 — 9 février 2018 / n°5
20 E) Enquête L’affaire Nicolas Hulot

2007 Présenté comme un candidat possible dans la course à l’Élysée, Nicolas Hulot (ici à un rassemblement
« Votons pour la planète ») se contente de « peser sur la campagne » avec son « pacte écologique ».

s’est mise à détester son milieu profes- pour faire un tour du monde. « Ensuite,
sionnel », ajoute son père. Lors d’une ré- comme tout un chacun, elle a connu des
union en public, au mois de septembre hauts et des bas. Mais c’est vrai qu’elle est
suivant, elle prend la parole devant un partie loin de France suite à cet événement »,
parterre de collègues pour dénoncer « cer- poursuit son père, avec un mélange de
taines pratiques » inexcusables. « Elle a fait gêne et peut-être aussi le besoin d’évoquer
le nécessaire pour qu’il sache qu’elle était le « drame intime » de sa fille aînée.
furieuse », dit son père. Dans les mois qui « Je n’ai pas voulu déposer plainte, ré-
suivent, Marie abandonne une carrière pète la jeune femme. Mon but n’était pas
toute tracée et prend une année sabbatique de le faire juger, mais de le mettre devant sa
conscience. » En 2008,
l’année suivant la pres-
cription de dix ans et
Le principe de la prescription alors que la justice ne
pouvait plus ouvrir le
La prescription est le l’Assemblée nationale bition, etc.) le délai de dossier (lire l’encadré),
moment à partir duquel a adopté un texte dou- prescription est mainte- Marie décide de mettre
la justice ne peut plus blant plusieurs délais nant de six ans à comp- les points sur les i : elle
engager de poursuites à de prescription. ter des faits. pousse la porte d’une
l’égard d’une personne Si la qualification de l’in- En cas de viol, d’attou- petite gendarmerie de
soupçonnée d’avoir fraction est criminelle chements sexuels sur province et demande
commis une infraction. (viol), le délai de pres- un mineur de moins de que soit dressé un pro-
DENIS ALLARD/REA - JS EVRARD/SIPA

Le délai de prescrip- cription est désormais 15 ans ou commis par cès-verbal racontant sa
tion varie en fonction de vingt ans à compter un ascendant, une per- version des faits.
de la gravité de l’infrac- des faits, contre dix ans sonne ayant autorité ou « Tout était prescrit
tion commise. Jusqu’en auparavant. par plusieurs personnes, et elle était certaine que
2017, il était de dix ans Si la qualification de l’in- le délai de prescrip- cela ne donnerait pas
pour les crimes et de fraction est délictuelle tion reste de vingt ans à lieu à un procès, mais,
trois ans pour les délits. (agression sexuelle, har- compter de la majorité au moins, les choses
Mais le 16 février 2017, cèlement sexuel, exhi- de la victime. étaient dites », explique
9 février 2018 / n°5 — 0
E) 21

2011 Il s’engage dans la campagne présidentielle (ici à Nantes) comme candidat à la primaire
du parti Europe Écologie-Les Verts. Il sera battu par Eva Joly.

son père. La jeune femme confirme sans littéralement furieux, je l’ai su parce qu’il
entrer dans les détails : « J’ai tenu à ce qu’il a essayé de me joindre, ainsi que quelqu’un
sache la façon dont j’avais vécu les choses, et d’autre de la famille, confie le père de Ma-
je lui ai fait savoir. » Et voilà comment, tout rie. Mais ma fille nous a demandé de ne pas
en répétant que « la page était tournée », lui parler, alors personne ne l’a jamais rap-
Marie décida, onze ans après, de raconter pelé. » Face aux sollicitations pressantes de
son séjour chez Nicolas Hulot à un officier l’animateur, la famille de Marie oppose un
de gendarmerie. Parce qu’à l’évidence, la silence glacial.
blessure était toujours là. Pour Nicolas Hulot, depuis cette déposi-
tion, le témoignage de la jeune femme sur
Une épée de Damoclès procès-verbal reste une épée de Damoclès.
Faut-il voir dans cette déposition
un lien avec les intentions politiques
naissantes de l’ancien animateur À l’été 2008, Nicolas
d’« Ushuaïa » ? Les rapprochements de
dates sont troublants. À partir de l’été Hulot est interrogé
2006, son nom circule comme un « pos-
sible candidat à la présidentielle de dans une gendarmerie
2007 ». Il crée le « pacte écologique » dans
le but de « peser dans la campagne », avant
de renoncer en janvier 2007.
de Bretagne
Quoi qu’il en soit, Nicolas Hulot sera in- « Je crois que ma fille, à sa façon, lui a fait
formé durant l’été 2008 de la déposition de quelques rappels. Un des derniers, je crois
Marie. Il est interrogé à son tour, dans une deviner, était avant la présidentielle de
gendarmerie de Bretagne. Un procès-ver- 2012 », se souvient son père, qui ne serait
bal est dressé le 16 août. Pour sa part, il « pas vraiment étonné » que les renonce-
« conteste » la plainte (lire son interview ments successifs de Nicolas Hulot à se pré-
p. 23). Les choses en resteront là puisque le senter à l’Élysée puissent être liés à cette
parquet de Saint-Malo classe l’affaire sans affaire. « Ma fille l’a tenu à bout de fusil »,
suite le 3 novembre suivant. « Hulot était résume-t-il.
0 — 9 février 2018 / n°5
22 E) Enquête L’affaire Nicolas Hulot

2015 À la COP 21, la conférence sur le climat qui se tient à Paris, Nicolas Hulot achève sa mission
d’« envoyé spécial pour la protection de la planète » que lui avait confiée le président Hollande en 2013.

De fait, à l’été 2016, Nicolas Hulot lot à la présidentielle s’explique simple-


prend tous ses proches de court quand il ment par « la panique de ne pas être aimé
décide à nouveau de se retirer de la course des gens et de devoir choisir un camp ».
à l’élection suprême. À l’eurodéputé écolo- Serge Oru, le directeur général du WWF
giste Pascal Durand, Nicolas Hulot confie (Fonds mondial pour la nature), un de ses
« que c’était la décision la plus dure qu’il grands amis, se définit comme son « com-
avait eu à prendre de toute sa vie », qua- pagnon de route ». Selon lui, Hulot n’a
lifiant même cette renonciation comme pas été candidat car « ce sont des codes et
« une plaie, une souffrance ». Un renonce- des armes qu’il n’a pas. C’est un honnête
ment à se lancer dans la plus violente des homme, un homme intègre et courageux ».
compétitions politiques par peur d’un Il ajoute : « C’est un homme seul, comme un
éventuel « déballage » sur sa vie privée ? chevalier. » Tous font valoir que les renon-
cements successifs de Nicolas Hulot aux
« Multiples conquêtes » présidentielles de 2007 et 2017 ne sont que
La journaliste d’Europe 1 Bérengère des « choix politiques ». Mais comme tous
Bonte, qui a publié une biographie auto- ignorent le récit de Marie, peuvent-ils ima-
risée (Sain Nicolas, Éditions du moment, giner autre chose ?
2010) n’y croit pas. « C’est simplement un « À mes yeux, il a été puni », dit la jeune
grand séducteur, il a une petite collection femme, refusant d’évoquer plus en détail
GILLES BASSIGNAC/JDD/SIPA - THOMAS SAMSON/AFP

de nanas, plein de conquêtes, rien de plus », ce qui ressemble à une vieille cicatrice.
confie-t-elle à Ebdo, même si dans son « Surmontée », assure-t-elle. À l’heure de
livre, au chapitre intitulé « Le séducteur », l’affaire Weinstein et du phénomène mon-
elle évoque le cas « d’une fille de ministre dial #Metoo, Marie convient de « la diffi-
courtisée à la limite du harcèlement ». Dans culté des femmes qui culpabilisent » à porter
la biographie, parue il y a sept ans, la jour- des accusations contre des hommes. Avant
naliste raconte ses « multiples conquêtes » de conclure, comme une ultime sup-
et rapporte les confidences de sa troisième plique : « Je ne veux plus, ni de près ni de
épouse : « Au début, je l’ai mal vécu. Main- loin, être en relation avec lui. » •
tenant, je relativise. Ou je fais l’autruche. » *L’affaire Baupin a été classée en mars 2017 par le parquet
Pour sa biographe, le renoncement de Hu- de Paris pour cause de prescription.

9 février 2018 / n°5 — 0


E) 23

2017 Il accepte pour la première fois d’entrer dans un gouvernement, avec le titre de ministre
de la Transition écologique et solidaire, numéro trois dans l’ordre protocolaire.

Nicolas Hulot : « La prescription des faits


a été constatée par le parquet »
Sollicité par Ebdo mardi 6 février Durant l’été 1997, vous auriez possession de la procédure, vous
au matin, le ministre de la abusé sexuellement d’une jeune ne pouvez ignorer que sur le plan
Transition écologique et solidaire femme dans l’une de vos mai- juridique la prescription des faits a
a dans un premier temps accepté sons. Qu’en dites-vous ? en effet été constatée par le par-
le principe d’une discussion Ces propos sont mensongers et quet. Et j’ajoute que l’enquête avait
par téléphone. Avant de deman- gravement diffamatoires. permis de constater, suite aux
der à répondre par écrit à nos auditions de la plaignante et de
questions. Suite à la déposition devant les moi-même, l’absence de tout agis-
gendarmes de cette dernière sement répréhensible.
0 Plusieurs sources durant l’été 2008, vous avez été
assurent qu’une ancienne sala- entendu par des gendarmes Ces accusations secrètes
riée de la fondation Hulot a été d’Ille-et-Vilaine le 16 août de ont-elles joué un rôle dans
victime de harcèlement sexuel cette année-là. Quelle a été votre vos renoncements à l’élection
de votre part et que l’affaire position devant les enquêteurs présidentielle ?
s’est soldée par une transaction. concernant ces accusations ? La réponse est non car je n’ai rien
Qu’en dites-vous ? Lors de cette procédure, j’ai claire- à me reprocher. Je ne peux en re-
Nicolas Hulot C’est un pur ment et fermement contesté l’en- vanche que me demander qui ma-
mensonge. Il n’y a jamais eu ni semble des termes de la plainte. nipule les médias en diffusant de
harcèlement sexuel ni a for- telles rumeurs mensongères qui
tiori transaction. Cette rumeur Le parquet de Saint-Malo a mettent en cause mon honneur.
nauséabonde circule depuis classé l’affaire sans suite le Et surtout qui y a intérêt ?
des mois sans le moindre fon- 3 novembre 2008 pour cause Qui essaie de me déstabiliser moi,
dement. Pour le vérifier, je vous de prescription. Qu’en dites- et de faire barrage aux combats
invite à vous mettre en relation vous aujourd’hui ? que je mène ?
avec l’intéressée. Puisque vous semblez être en Propos recueillis par L.V.
0 — 9 février 2018 / n°5
24 i) En images Promenons-nous sur les rails !

La voie ferrée passant sous la rue de la Mare, dans le 20e arrondissement de Paris.
9 février 2018 / n°5 — 0
i) 25

Promenons-nous
sur les rails !
En plein Paris, tout le long des 32 kilomètres
d’une voie ferrée abandonnée, la nature
a repris ses droits. Pour la plus grande joie
des habitants, qui envahissent les tronçons
de la petite ceinture ouverts à la balade.
Jérômine Derigny/Collectif Argos Texte Emmanuelle Morau

0 — 9 février 2018 / n°5


26 i) En images Promenons-nous sur les rails !

Les rails sont toujours propriété


En 1900, il était possible
de faire le tour de Paris
de la SNCF, qui souhaite garder
des tronçons en l’état. Les
installations des habitants doivent
via la petite ceinture,
soit une distance de
donc rester cantonnées aux talus,
comme ce jardin partagé dans le
18e arrondissement qui fait face au
bar La Recyclerie, avec ses tables 31,5 kilomètres, en 1 h 21
sous les arcades végétalisées.

9 février 2018 / n°5 — 0


i) 27

En 2020, dix kilomètres de la petite ceinture


seront ouverts au public. En attendant, les
riverains – particuliers, collectifs – se sont
déjà approprié les espaces autorisés.
Villa du Bel-Air, dans le 12e arrondissement,
on tourne un clip au smartphone. Dans
le 14e arrondissement, le long de la rue
des Coulmiers, un jardin partagé organise
une journée portes ouvertes.

0 — 9 février 2018 / n°5


28 i) En images Promenons-nous sur les rails !
Sortir du
train-train
En 2015, la mairie de Paris signe un
accord avec la SNCF pour réamé-
nager la petite ceinture, à l’abandon
depuis 1991. L’entreprise ferroviaire
met gratuitement à sa disposition
certains tronçons de la voie, et la
Ville de Paris, qui a lancé une vaste
concertation auprès des riverains
et associations, prend en charge
l’entretien des lieux ouverts à la
balade. La photographe Jérômine
Derigny, qui travaille sur le lien so-
cial et l’espace public, a suivi pen-
dant un an, de l’été 2016 à l’été
2017, les réalisations des différents
projets des collectifs d’habitants
le long des voies. Des paysagistes,
des architectes, des artistes ont
réfléchi, avec les riverains des neuf
sites concernés, à la façon d’inves-
tir cet espace abandonné.
« Je trouvais intéressant de par-
ler d’une initiative par laquelle les
gens se réapproprient l’endroit où
ils vivent, explique la photographe.
J’avais envie de montrer d’un côté,
la concertation citoyenne, et de
l’autre, la volonté de conserver
l’esprit d’interdit qui plane sur ces
friches et ces rails inutilisés ; là, au
cœur de la cité, c’est la rencontre
entre la magie du lieu insolite et
l’étrangeté de la ville à l’abandon. »
À Paris comme ailleurs, les friches
sont de précieux espaces de biodi-
versité, leur protection relève de la
responsabilité collective.
Pour en savoir plus: le site de l’association
Sauvegarde petite ceinture,
www.petiteceinture.org, qui retrace
notamment l’histoire de cette voie ferrée

Le collectif d’architectes et de
designers YA+K organise une
séance de yoga avec les riverains
sur le quai de la Villa du Bel-Air,
dans le 12e arrondissement.
9 février 2018 / n°5 — 0
i) 29

Promenade organisée par le


collectif Les Pipistrelles (pour la
reconquête de la Petite ceinture
Paris-14e), sur un tronçon de la
voie ferrée habituellement fermé.
Il passe sous l’ancienne gare de
Montrouge, au niveau de l’avenue
du Général-Leclerc.

0 — 9 février 2018 / n°5


30 i) En images Promenons-nous sur les rails !

En haut, une passerelle du


12e arrondissement surplombant
la voie ferrée. Ci-dessus,
un membre de l’association
Sauvegarde de la petite ceinture
présente un bout de la ligne dans
le 18e arrondissement. Et anime
régulièrement des conférences
sur l’histoire de la voie,
née au 19e siècle.

9 février 2018 / n°5 — 0


i) 31

“ J’avais envie de montrer Près de la rue Petit, dans le

d’un côté, la concertation


19e arrondissement, des élèves
de l’école privée Living School
citoyenne, et de l’autre, participent à un chantier d’objets

la volonté de conserver
roulants (chariots, etc.), organisé
par le collectif Les Saprophytes.
l’esprit d’interdit qui plane Ces architectes, paysagistes,

sur ces friches ”


plasticiens se définissent comme
des « catalyseurs d’actions
La photographe Jérômine Derigny citoyennes ».

0 — 9 février 2018 / n°5


32 v) La vie des autres

L’équipe des Tr’acteurs au lycée agricole de Saint-Flour, mi-janvier. La troupe joue une dizaine de fois par an.

Pour des paysans du Cantal,


le bonheur est sur la scène
Éleveur de vaches salers, Dominique Chanut a choisi le théâtre
pour parler de son métier. Avec humour, la troupe amateur
les Tr’acteurs invite le public à mieux connaître les agriculteurs.
Par Thibaut Solano 7 Raphaël de Bengy/Hans Lucas pour Ebdo

l y a onze ans, Dominique Chanut créait avec théâtre-forum, pendant lesquelles les spectateurs

I neuf autres agriculteurs la troupe de théâtre


amateur les Tr’acteurs près de Mauriac, dans
le Cantal. La bande de copains (sept hommes
et trois femmes) donne une dizaine de représen-
tations chaque année dans des coins de cam-
montent sur scène pour réagir à la place des per-
sonnages. Cette démarche trouve son origine au
début des années 2000, au lendemain de la crise
de la vache folle, dans l’idée de redorer l’image
abîmée de la profession.
pagne d’Auvergne, du Limousin et d’Occitanie, Guidés par leur coach, le comédien Philippe
pour montrer avec humour le quotidien des Coudert, les Tr’acteurs remplissent les salles.
paysans. Le célibat, les conflits entre citadins et Ebdo était avec la troupe le 18 janvier, jour où Do-
ruraux, la place de la femme… À chaque spec- minique et ses amis ont joué devant leur « relève »,
tacle, la compagnie propose trois saynètes de les élèves du lycée agricole de Saint-Flour.
9 février 2018 / n°5 — 0
v) 33

6 h 30 Nourrir les vaches


Dominique commence toutes ses journées
aux aurores pour nourrir ses 48 vaches salers,
dans son étable d’Ally. Il leur donne le foin qu’il
a fauché l’été dans ses champs. D’ici à avril,
les vaches auront vêlé et il pourra débuter
888888888888
888 4 les traites. Étienne, son neveu de 20 ans, l’aide
à la tâche. Dans quelques années,
4 c’est lui qui devrait reprendre l’exploitation.

4
4
7 h 30 Petit 4
déjeuner rapide
Après le bétail, retour au
bercail : Dominique prend
4
son petit déjeuner dans
la maison qu’il occupe
avec sa compagne,
deux kilomètres plus
loin. Devant son bol de
café, ses yeux rieurs
trahissent une pointe de
lassitude : « L’exploitation
appartenait à mon père, et
avant à mon grand-père.
Je l’ai reprise en 1992.
Je n’ai eu qu’un seul métier
4
dans ma vie, éleveur.
Et j’en ai fait le tour. »
4
Il aura 57 ans cette année. 4
4
4
4
Brève titre
88888888888
10 h Dans les caves
Dominique se rend trois fois
Breve texte / Voloria conemqui do- par semaine à la coopérative de
luptium sequissita sae volorestior Saint-Bonnet-de-Salers, qui achète
reperum, ut quid quae cus simin cum son lait pour en faire des fourmes de
doluptio ium qui que sectotaspis que cantal. Ces tommes d’une quaran-
num, corepudio tem. Em doluptiore taine de kilos, les seules au lait cru
voluptatiam qui occab idus ent rem de vaches salers, sont très prisées.
eatqui conse eum nis expla volesto et La structure regroupe 65 éleveurs.
ium nihil maio. Ipsuntorion nit eles es « Chaque trimestre, on se réunit
cumquas earum eumquatiorit vitiam pour fixer le prix du lait. » Le calcul
ullorecuptas nullorendam, eum ape- s’effectue en fonction de leur coût
riatem nusant alianis de solendun. de revient et de la concurrence.
0 — 9 février 2018 / n°5
34 v) La vie des autres Pour des paysans du Cantal, le bonheur est sur la scène

88888888888
13 h Plat du jour chez Marguerite
Pause déjeuner au seul restaurant de
Saint-Bonnet. Pendant que la radio chante
de la variété française, on parle de la pluie
et du beau temps autour d’un kir. Derrière
le comptoir, c’est Marguerite qui sert.
Tous les habitués en conviennent : 555
« Le jour où elle baissera le rideau, il n’y
aura plus de vie à Saint-Bonnet. » Sauf si 555
quelqu’un veut bien prendre la suite dans 55555554 555
ce village de 290 habitants.
55555554 555
55555554 555
55555554 555
222223
4 555
4 555
4 15 h Un tour chez le cousin 555
Jean-Marc
4 Petite visite chez Jean-Marc, cousin de
Dominique et président de la compagnie des
555
4 Tr’acteurs. Il élève ses vaches dans le secteur
de Mauriac. Cet après-midi, Jean-Marc
555
4 peste en agitant son téléphone pour capter
le réseau : depuis deux semaines, il n’a plus
555
4 Internet et le portable passe mal. Nous ne
sommes pourtant pas en zone blanche.
555
4 555
4 555
1222222 555
222

18 h Sur la route
Dominique rejoint le reste de la troupe pour
faire trajet commun, dans la voiture des co-
pains, jusqu’au lycée agricole de Saint-Flour,
où les Tr’acteurs se produisent le soir. Cette
petite ville est à l’autre bout du département
et la route est longue : une heure trente
de virages, parfois très sinueux. « Et encore,
on a de la chance, il ne neige pas… »
9 février 2018 / n°5 — 0
v) 35
20 h En coulisses
Arrivée au lycée. Dans le vestiaire, le trac
apparaît sur les visages des comédiens
amateurs à mesure que la salle se remplit :
150 personnes attendent le début du spec-
tacle, dont beaucoup de jeunes. Un public
parfois difficile, rivé sur son smartphone.
Mais ces élèves incarneront demain leur
557888888 « relève ». « Beaucoup de jeunes ne pensent
qu’au boulot, déplore Géraud, l’un des co-
56 médiens (à droite). Pour certains, faire du
4 théâtre, c’est passer pour un fainéant. »
56 4
56
20 h 30 Sur scène 4
56 Dominique monte sur
scène pour la première 4
56 saynète : il joue un « jeune »
agriculteur tétanisé par 4
56 son père qui le pousse
à travailler toujours plus. 4
56 Son personnage préfé-
rerait rencontrer l’amour. 4
56 « T’as qu’à voir la fille des
Dupont, au village d’en 4
56 face, suggère son pater-
nel. Elle est mignonne. » Et 4
56 lui de répondre : « Mais elle
a 60 ans… » Éclats de rire. 4
56 Des adolescents lâchent
leur smartphone pour le- 4
56 ver les yeux. C’est gagné.
4
565 4
56 21 h Jeu de rôles
4 Principe du théâtre-forum : on re-
56 joue les trois saynèthes, mais des
4 volontaires du public prennent la
23 place des comédiens. Comment au-
4 raient-ils réagi dans la même situa-
tion ? Un garçon, Benoît, monte sur
4 l’estrade et se glisse dans la peau du
jeune agriculteur. Il tient tête au père
4 autoritaire : « Moi, j’ai envie d’aller
en boîte le samedi soir ! » Les spec-
4 tateurs applaudissent. Comme s’il
avait parlé en leur nom. •
4
888888888888 88888
0 — 9 février 2018 / n°5
36 R) Reportage Paris-Brazzaville, très chers amis

Paris-Brazzaville,
très chers amis

9 février 2018 / n°5 — 0


R) 37
À la tête d’un pays ruiné,
Denis Sassou-Nguesso se
maintient au pouvoir par la
peur. De plus en plus contesté,
le président de la République
aché derrière un du Congo

C kiosque à journaux,
Roland observe le bal-
let des gardes du corps
devant l’un des hôtels
les plus luxueux de Pa-
ris. Ils sont une cin-
quantaine, épais comme des armoires :
« Des miliciens ramenés par Sassou pour
nous casser. C’est une honte d’accueillir un
assassin pareil ! » Ce 11 décembre 2017, le
Bristol reçoit un vieil ami de la France.
peut compter
sur un allié
historique :
la France.
Par Mathilde Boussion,
envoyée spéciale à Brazzaville,
et Émile Rabaté
Son Excellence Denis Sassou-Nguesso,
7 Destin pour Ebdo
74 ans dont trente-trois passés à la tête
de la République du
Congo, est venu as-
Dans le nord sister au One Planet
de la capitale Summit, le sommet
congolaise, les sur le climat organisé
beaux quartiers par Emmanuel
acquis au pouvoir.
Dans le sud,
les bastions
déshérités
de l’opposition.

0 — 9 février 2018 / n°5


38 R) Reportage Paris-Brazzaville, très chers amis
Macron. Les opposants ont promis de Tous les fonctionnaires cumulent les ar-
faire du bruit. Ils ne sont finalement que riérés de salaires à l’exception des mili-
huit à avoir osé le déplacement. Roland taires et des policiers. Paralysés par des
Nitou est hors de lui : « Ça ne vous choque grèves, l’unique université publique et
pas qu’il dorme ici avec toute sa suite alors le plus grand centre hospitalier du pays
que chez nous, les femmes ac- ont été fermés pendant des mois. Les
couchent par terre ? » pensions de retraite ? Pas versées depuis
À 9 000 km de là, la capitale, un an. Pendant ce temps, le privé licen-
Brazzaville, est mangée par les cie en masse. Partout, « c’est la crise ». La
ravins faute d’entretien et le crise pour Jean-Guillen, qui a perdu son
ministère de la Communica- job dans une compagnie d’électricité ;
tion ne reçoit plus les e-mails. pour Nadine, qui peine à gagner 40 eu-
Les routes ? Plutôt des pistes de ros par mois en vendant de l’huile d’ara-
rallye dans les pires quartiers. chide, contre 300 auparavant. À la veille
Brazzaville
Les jours de pluie, certains de Noël, un opérateur de télécoms déses-
taxis préfèrent abandonner le péré par l’absence de clientèle a lancé un
client sur le bord du chemin jeu concours : une carte SIM achetée, une
plutôt que d’affronter la boue. chance de gagner un panier de vivres.
Dans les maisons, l’électricité « Comme ça, les gens auront un bon repas
fonctionne par intermittence, l’eau par ha- pour les fêtes », sourit un agent de la com-
sard : « On vit au bord du deuxième fleuve le
plus puissant au monde [le Congo] et on est
les plus mal lavés », résume un artiste.
Denis Sassou-Nguesso dort au Bristol et
les caisses de l’État congolais sont vides.

Plombé par
la chute des
prix du pétrole
et la gestion
calamiteuse
des élites, le pays
connaît sa pire
crise économique
depuis la
guerre civile
des années 1990.

9 février 2018 / n°5 — 0


R) 39
pagnie en montrant un paquet de pâtes d’or noir avant la crise, blâme la baisse des
et des oignons. cours du brut et sollicite l’aide du Fonds
Petit pays pétrolier d’Afrique centrale, monétaire international (FMI) pour relan-
la République du Congo, surnommée cer l’économie. D’abord favorable, l’institu-
Congo-Brazzaville pour la différencier de tion s’est ravisée en découvrant que le pays
sa grande voisine, la République démocra- avait caché une bonne partie de sa dette.
tique du Congo, est ruinée. L’État, dont le Initialement évaluée à 77 % du produit in-
budget dépendait à 75 % des exportations térieur brut, elle s’élèverait plutôt à 110 %.

Dilapider l’argent

Le caisses du Congo
public, sport national
Denis Sassou-Nguesso

sont vides. Les retraites avait pourtant loué les


services d’un conseil-

n’ont pas été versées ler économique spécial :


Dominique Strauss-

depuis un an, les routes Kahn. À la tête d’une


société de conseil, l’an-

sont des pistes de rallye cien directeur général


du FMI vend son

0 — 9 février 2018 / n°5


40 R) Reportage Paris-Brazzaville, très chers amis
expertise aux gouvernements qui le de ces infrastructures n’a plus servi depuis
désirent. Choix judicieux : il connaît le les Jeux africains de 2015. Dommage aussi
système par cœur et était à la tête de l’ins- que le bijou, situé à plus de quarante mi-
titution quand le Congo a obtenu une géné- nutes du centre-ville, soit inaccessible à la
reuse remise de dette, en 2010. Mais cette majorité des habitants. Le président, lui,
fois, l’affaire s’annonce plus compliquée : s’est fait bâtir un nouveau palais juste en
épinglant « la faiblesse des organismes de face du stade. « Il ne voulait pas être en re-
lutte contre la corruption » et la mauvaise tard aux matchs », grince un jeune.
gestion des fonds publics, le FMI exige des On comprend encore mieux pour-
réformes avant d’accorder ses faveurs. quoi quand Claver Lembouka Ebenga,
Au détour d’une route flambant neuve fan inconditionnel de l’animateur Cyril
dans une zone quasi dé- Hanouna et directeur des arts et de la ciné-
serte de Brazzaville, on matographie dans un pays qui n’a plus de
Sassou-Nguesso comprend mieux pour-
quoi. Ici, à Kintélé, le
cinémas, expose son rêve pour le ministère
de la Culture : ouvrir des bureaux sur tout
le Françafricain pouvoir a fait construire le continent pour éviter de payer l’hôtel en
un complexe spor- déplacement. « Comme ça, tu gardes l’in-
tif démesuré : stade de demnité journalière pour toi ! » Costume
60 000 places couleur or, Mao parfaitement taillé et belle montre au
piscine olympique, palais poignet, le fonctionnaire de 38 ans explose
PATRICK ROBERT/CORBIS VIA GETTY IMAGES

des sports, hôtel, boulo- de rire sans remarquer le malaise des uni-
drome… Dommage qu’en versitaires français qui l’écoutent.
dehors du stade de foot- Dilapider l’argent du contribuable pour
ball, pratiquement aucune se remplir les poches passe pour un sport

Denis Sassou-Nguesso,
74 ans, cumule plus de
trente-trois années passées
à la tête du Congo. Engagé
dans l’armée congolaise au
lendemain de l’indépen-
dance, en 1960, il tire ses
premières cartouches sous
les ordres d’instructeurs
français, passe par l’Algérie
et est formé en France. De
retour à Brazzaville, il prend
rapidement du galon et de-
vient ministre de la Défense.
Nommé « président provi-
soire » en 1979 par le parti
unique, il reste au pouvoir
jusqu’en 1992, date des pre-
mières élections multipar-
tites. Il reprend le pouvoir
par un coup d’État en 1997,
au cours d’une guerre civile
qui fait 400 000 morts. Le
conflit perdure aujourd’hui
dans la région du Pool. É.R.
9 février 2018 / n°5 — 0
R) 41
national. La justice française enquête sur lises de billets, une montre à 60 000 euros
un réseau présumé de blanchiment de dé- et des rivières de diamants, selon des docu-
tournement de fonds publics au profit du ments publiés par Mediapart.
clan Sassou-Nguesso. Elle s’interroge sur Le fils cadet du président, Denis-Christel
l’origine des fonds qui ont permis à la fa- Sassou-Nguesso, est l’un des dirigeants de
mille d’acquérir une vingtaine de proprié- la Société nationale des pétroles du Congo.
tés en France. Appartement à deux pas de Cet établissement public est soupçonné
la tour Eiffel pour le fils du président, hôtel de siphonner une partie de la rente pétro-
particulier avec piscine intérieure à Neuil- lière au profit du clan. Avocat de la partie
ly-sur-Seine pour l’une des filles… Chez un civile dans l’enquête dite des « biens mal
neveu, les policiers ont découvert des va- acquis », William Bourdon dénonce « une
kleptocratie caricaturale » et souligne le
« sentiment d’impunité » du clan : « Ils ont
longtemps considéré la France comme un
havre de paix. Et c’était vrai. Sous Sarkozy,
tout a été fait pour ralentir la procédure. »
Depuis, cinq membres de la famille du pré-
sident ont été mis en examen.

« Si tu parles, tu vas en prison »


Denis Sassou-Nguesso dort au Bristol et,
dans les rues de Brazzaville, les militaires
profitent du couvre-feu pour rançonner
les véhicules plus souvent que d’habi-
tude. Leurs barrages quadrillent la ville
tous les soirs depuis que les combats font
rage à cinquante kilomètres de là, dans la
région du Pool. À l’origine du conflit, une
attaque de « rebelles »
sur la capitale la veille
Excédés par la de l’annonce des résul-
hausse des prix tats de l’élection prési-
et l’absence dentielle, au printemps
d’eau courante, 2016. « Aujourd’hui, il
beaucoup de est acquis pour tout le
gens regardent monde que cet épisode
avec défiance était monté de toutes
les hommes pièces », assure un intel-
en costume, lectuel congolais.
associés au Le lendemain
pouvoir.

0 — 9 février 2018 / n°5


42 R) Reportage Paris-Brazzaville, très chers amis
de l’attaque, Sassou-Nguesso est réélu patientent des heures pour faire le plein.
dès le premier tour avec 60 % des voix « Pourtant, on est un État pétrolier hein,
– résultat contesté par l’opposition. Dans lâche l’un d’entre eux. Mais il ne faut pas
la foulée, les troupes du gouvernement parler. Ici, c’est la dictature, si tu parles, tu
sont envoyées mater le Pool rebelle. Près vas en prison. »
de deux ans plus tard, très peu de témoi- Denis Sassou-Nguesso dort au Bristol et
gnages parviennent de la région assiégée. à Brazzaville, depuis la rue, la prison cen-
Le gouvernement refuse de parler de trale bruisse de rumeurs. Des cris dont on
« guerre ». L’ONU évoquait 80 000 déplacés ne saurait dire s’ils sont des ordres ou des
en juillet dernier mais ils sont probable- plaintes. La route pour accéder à la prison
ment bien plus, entassés dans les taudis est fermée à la circulation depuis que les
de la capitale comme Boris, sa femme, principaux rivaux de Sassou à la dernière
son père de plus de 80 ans et ses huit en- présidentielle y sont enfermés avec leurs
fants. Boris a passé sa vie à cultiver gom- équipes de campagne. D’après l’opposition,
bos, piments et endives jusqu’à ce que des une centaine de prisonniers politiques
hommes en armes attaquent les soldats croupissent derrière les barreaux.
stationnés dans son village à l’automne der-
nier. « En partant, les rebelles ont dit que les Des tirs sur la foule
hélicoptères allaient bombarder et qu’il fal- Maurice Massengo Tiassé, vice-président
lait fuir. On était en train de partir quand les de la Commission des droits de l’homme
militaires ont mis le feu aux maisons. » du Congo-Brazzaville en exil, raconte ce
La famille prend la route avec les vête- qu’il se passe derrière les murs : « Cette
ments qu’elle porte sur le dos. Cachée en prison a été conçue pour une centaine de
forêt, elle passe deux jours sans manger personnes, elle compte actuellement entre
avant que le père engloutisse ses écono- 800 et 900 détenus. Ils sont confinés de-
mies dans onze tickets de bus pour la ca- bout, assis, accroupis, dans des cellules sur-
pitale. À Brazzaville, ils vivent dans une peuplées et dépendent de leur famille pour
poignée de mètres carrés aux murs cras- manger. Il n’y a quasiment pas d’accès aux
seux. Sans aide du gouvernement ni d’au- sanitaires. Tous les jours, des gens meurent
cune ONG, Boris gagne étouffés, malades ou torturés. »
à peine plus de 2 euros Alors que Le pouvoir multiplie les arrestations
par jour en ramassant du beaucoup depuis l’automne 2015. Cette année-là,
bois. Le propriétaire me- d’équipements Denis Sassou-Nguesso annonce un ré-
nace de les expulser si sont mal pensés férendum sur une réforme de la Consti-
l’ardoise de 20 000 francs et difficilement tution lui permettant de se représenter
CFA, à peine 30 euros, accessibles, aux élections. À l’approche du vote, des
n’est pas réglée. Deux les bars sont dizaines de milliers de personnes enva-
mois de loyer. les seuls lieux hissent les rues de Brazzaville. « C’était la
Peu avant Noël, le gou- vraiment première fois que je voyais des banderoles
vernement a annoncé en populaires dire “Non à la dictature” », se souvient
fanfare la signature d’un de la capitale.
accord de paix avec la ré-
bellion. Cinq jours plus
tard, le chef des insurgés
assurait que le texte ne lui
avait jamais été soumis.
Depuis, des négociations
sont en cours. Reste que
les combats ont détruit la
voie ferrée qui acheminait
le pétrole jusqu’à la ca-
pitale. Brazzaville est ré-
gulièrement à sec. Les
jours de pénurie, les taxis
9 février 2018 / n°5 — 0
R) 43
un manifestant. Un an plus tôt, en oc- dit qu’il faut arrêter avec les dictatures et
tobre 2014, au Burkina Faso, la population que, six mois plus tard, il explique que le pré-
avait réussi à mettre son président dehors. sident a le droit de consulter son peuple, la
En République du Congo, Sassou persiste. position de la France est claire. Tant que les
Fin octobre 2015, les forces de l’ordre intérêts français ne sont pas menacés, on s’en
tirent sur la foule. La répression fait quatre fout que des Congolais meurent. »
morts selon le pouvoir, une vingtaine se- Antoine Glaser, ancien rédacteur en chef
lon l’opposition. Le lendemain, François de La Lettre du Continent, une publication
Hollande déclare : « Denis Sassou-Nguesso spécialisée sur l’Afrique, confirme : « Sas-
peut consulter son peuple, ça fait partie de sou a toujours vendu le fait qu’il défendait
son droit, et le peuple doit répondre. » Le les intérêts stratégiques de la France dans la
président français avait soutenu la tran- région. Il jouit d’une sorte de prime à la stabi-
sition démocratique au Burkina Faso. Pas lité, parce que c’est bon pour le business. C’est
au Congo. Deux ex-manifestants n’en re- affreux à dire mais c’est comme ça. »
viennent toujours pas : « Quand Hollande Malgré les manifestations monstres de
2015, le changement de Constitution est ap-
prouvé à 92,9 %. Cette année-là, les entre-
prises d’armement françaises livrent

“ Tant que les intérêts


français ne sont pas
menacés, on s’en fout
que des Congolais
meurent ”

0 — 9 février 2018 / n°5


44 R) Reportage Paris-Brazzaville, très chers amis
pour 1,9 million d’euros de matériel Macron le reçoit dans le cadre d’un repas
au Congo-Brazzaville et la France renou- de chefs d’État organisé en marge du One
velle trois accords de coopération visant à Planet Summit. S’accrochant à deux mains
appuyer « la formation, l’entraînement et au président français, Sassou fait durer
l’organisation » des militaires congolais. les salutations tandis que son hôte tente
Côté pétrole, Total exploite la moitié des ostensiblement de s’écarter. Plombé par
gisements du pays. L’entreprise entretient la guerre du Pool, sa réélection contestée,
depuis longtemps des liens privilégiés avec l’enquête sur les biens mal acquis et ses
Sassou-Nguesso. Son ancêtre, Elf, l’a sou- cachotteries au FMI, il semble devenu un
tenu pendant le coup d’État qui l’a ramené ami encombrant.
au pouvoir en 1997. Selon la phrase d’un
député socialiste français à l’époque, « il n’y Aucun changement à l’horizon
a pas une balle qui n’ait été payée par Elf » Pour redorer son image, le président
dans la guerre civile qui meurtrit alors le congolais cherche désormais à vendre son
pays. Dans la capitale, il y a aussi ces bus pays comme le nouveau leader africain
électriques qui parcourent les quelques du développement durable. Sa dernière
routes asphaltées. Parfaitement incongrus création : le Fonds bleu pour le Bassin du
dans un pays pétrolier à l’agonie, ils sont la Congo. Officiellement, ce fonds rassemble
propriété du groupe Bolloré, bien implanté une douzaine de pays de la région en
au Congo. Depuis 2009, l’industriel breton quête de financements pour « des projets
exploite également le terminal de conte- concrets » visant à développer l’exploita-
neurs du port de Pointe-Noire, sur la fa- tion responsable des ressources en eau.
çade atlantique. Andréa Ngombet, coordinateur du ré-
Des flashs crépitent. Denis Sas- seau d’opposition #sassoufit, y voit plu-
sou-Nguesso a quitté la suite du Bris- tôt une nouvelle lessiveuse d’argent sale :
tol pour la cour de l’Élysée. Emmanuel « Le Congo-Brazzaville a la réputation de
ne jamais honorer ses dettes et ses contrats.
Symbole de Qui voudrait y investir ? Aucune entreprise
l’extravagante sérieuse ! C’est juste un moyen de faire re-
gestion du
pays, les bus du
groupe Bolloré
qui sillonnent la
capitale roulent
à l’électricité,
alors que, dans
les maisons, les
coupures sont
incessantes.

9 février 2018 / n°5 — 0


R) 45
venir l’argent des comptes offshore. Si Sas- une société offshore appartenant à « Kiki le
sou a X millions sur un compte à Macao, pétrolier », le fils Sassou.
subitement on voit apparaître une société Avec un tel casting, l’initiative écolo a
chinoise qui signe un gros contrat pour un du mal à convaincre à Paris. D’après un
projet bidon que personne n’ira vérifier, et diplomate français, la délégation « s’est
l’argent revient sous forme de paiement au pris une veste » auprès des investisseurs.
Congo. » Accoudés au zinc d’un café proche du
Derrière le Fonds Bleu se cache un Fran- ministère de l’Économie, deux officiels
çais à la réputation sulfureuse. Jean-Yves congolais font le bilan de la tournée pari-
Ollivier préside la Fondation Brazzaville, sienne sans remarquer qu’ils sont écoutés :
qui a appuyé la création du Fonds. En af- « Sassou n’arrive à accrocher personne à
faires avec Sassou depuis la fin des années son agenda. Hier, il parlait même de chan-
1980, ce négociant en matières premières ger d’hôtel parce qu’il avait la honte. Il se
est proche des services secrets français. rabat sur le ministre de l’Économie pour
Dans les années 2000, il fut « consultant » qu’il soit son avocat auprès de Macron. »
pour le groupe suisse de négoce de pétrole Au même moment, le président congolais
Vitol, accusé par une société américaine est effectivement reçu par Bruno
d’avoir effectué des versements suspects à Le Maire. Lui qui avait l’habitude de rece-
voir au Bristol a été

Pour redorer son image, convoqué à 8 heures


du matin.

Sassou fait passer son Vu de la résidence


de l’ambassadeur de

pays pour le nouveau France à Brazzaville


pourtant, le soutien

leader africain du de la France au ré-


gime reste ferme.

développement durable « Chaque pays a son


histoire. Le change-
ment peut venir de
la réforme portée par un
homme », assure Bertrand
Cochery. Sassou, un réfor-
mateur ? « Il y a des éléments
dans le changement de
Constitution qui vont dans
ce sens. »
La nuit est tombée sur
Brazzaville. Dans une ruelle
mal éclairée, l’un des fon-
dateurs du mouvement
Ras-le-bol, porté par une
partie de la jeunesse, ne
voit aucun changement à
l’horizon. Et résume d’un
trait le sentiment par-
tagé par de plus en plus de
Congolais : « Ça me fait mal
que le pays des droits de
l’homme soutienne les dic-
tatures en Afrique centrale.
On est des sacrifiés.
La Françafrique doit
disparaître ! » •
0 — 9 février 2018 / n°5
46 p) Portrait Sujet

À Hénin-Beaumont, on
aimait bien les frites de
Marie-Françoise Gonzalez.
Et ses coups de gueule
contre la mairie FN aussi.
Mais la marchande a fermé.
Sans regrets, ce n’est pas
le genre de cette rebelle.
Par Haydée Sabéran Ed Alcock/Myop pour Ebdo

e soyons pas dans la Marine Le Pen députée en 2017. des gens, les détournements de

N nostalgie ! » Elle dit ça à


toute vitesse, en répri-
mant un rire, comme
souvent. Les cuves de frites sont
vides, les frigos aussi, le rideau
La commerçante lançait « fa-
chos ! » quand elle croisait des
cadres FN. La chef du Front na-
tional l’appelle « la vilaine » et ra-
contait que ses frites étaient les
fonds de l’ex-maire socialiste, les
patrons voyous de Metaleurop
et de Samsonite, tous les ingré-
dients de la montée du FN, ça l’a
énervée aussi. Depuis sa friterie,
est baissé. Il reste son nom sur plus mauvaises de la ville. elle a assisté, effarée, au change-
la devanture, Friterie Gonza- ment de discours.
lez. Marie-Françoise Gonzalez a « Ça m’égnieeerve » Ses sœurs sont bibliothécaire
vendu des frites à Hénin-Beau- Ceux qui l’aiment l’appellent et enseignante, mais elle, la plus
mont pendant trente ans, « Sas ». Une contraction de « Ma- rebelle des Gonzalez, n’a pas fait
comme son père avant elle. C’est rie-Françoise », prononcée avec d’études. Elle a passé sa jeunesse
fini, il va falloir s’y faire. Elle est l’accent de sa mère, arrivée d’Es- entre petits boulots et voyages,
en liquidation judiciaire depuis pagne en 1948. Sas dit tout le en Amérique du Sud, en Grèce,
août 2017. temps « ça m’énerve ». Passez une en Espagne, en Yougoslavie. Et
Cette brune à lunettes de heure avec elle, si elle ne l’a pas en Angleterre, « deux fois par an,
59 ans, au cheveu court et au dit trois fois, c’est qu’elle n’a rien pour acheter des vinyles ». Elle
rouge à lèvres écarlate, pe- dit. « Ça m’égnieeerve. » Exemple : est boulimique de bouquins, de
tite-fille de combattant répu- la jeunesse « sacrifiée, sous-di- films et de musique, sans frime.
blicain espagnol, était la plus plômée », engluée dans le bassin « Julio Cortázar, t’as lu ? J’aime
célèbre marchande de frites de minier, « qui se tape les logements bien Marelle. Et de Russell Banks,
France. Celle qui tenait tête au de merde, les salaires de merde, Trailerpark. J’ai regardé les séries
Front national depuis son snack les boulots de merde, corvéable à The Wire et Breaking Bad avec
de la place Carnot, dans la petite merci » dans les entrepôts d’Ama- mon fils. Et moi qui ai horreur des
ville du Pas-de-Calais qui a élu zon à dix kilomètres, ça l’énerve. films en costumes, on s’est tapé
Steeve Briois maire en 2014, et La gauche locale divisée et loin tout Game of Thrones. » Ses
9 février 2018 / n°5 — 0
47

Marie-Françoise Gonzalez, à La Belle Anglaise, le café-concert d’Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais.


0 — 9 février 2018 / n°5
48 p) Portrait Marie-Françoise Gonzalez
nier des Mohicans qui râlait ». Et
maintenant ? « Je suis d’accord
sur les grandes lignes. Mais sur
les réseaux sociaux, quand ils se
mettent tous sur quelqu’un, ça
me gêne. » Durant les premiers
porte-à-porte, elle avait « honte ».
« On arrive quand il y a le feu
au lac. On ne peut pas se placer
au-dessus de la mêlée en disant
“c’est pas bien de voter FN”. »
Le jour de l’installation du maire
FN, deux malabars l’ont jetée
dehors. Elle avait juste crié
« résistance ! »

Fatboy Slim et Mélenchon


Elle appartient à plusieurs
À la friterie Gonzalez, les portions étaient généreuses. bandes. Ça peut créer des di-
lemmes. Le week-end où Mé-
enfants, entre études d’art Vaillant, son ancienne employée. lenchon, candidat face à Le Pen
et petits boulots, l’une à Berlin, « J’allais travailler avec le sou- aux législatives en 2012 à Hé-
l’autre à Bruxelles, l’influencent. rire. Elle me manque. » Sas met la nin-Beaumont, a organisé sa
« Le rap, je devrais plus m’y inté- faillite sur le compte des fins de marche, elle avait des places
resser. Mais le style chaîne en or mois difficiles des habitants, et pour l’artiste de bigbeat (un
et gonzesses, c’est pas mon truc. » de la concurrence des fast-foods genre d’électro) Fatboy Slim de
Elle écoute France Culture le du centre commercial voisin. l’autre côté de la Manche, à Bri-
matin. En râlant. « Cette vision Parfois, elle y va pour voir. ghton. « J’ai dit aux potes : “J’y
libérale du monde, c’est de plus « Ça m’égnieeerve. » vais pas, je dois faire de la barbe
en plus pénible. » Mais elle est Malgré sa méfiance envers à papa pour les gosses à la ma-
« accro, parce qu’ils sont moins les partis, elle avait pris sa carte nif.” Ils ont râlé. Alors on a fait les
dans le buzz ». Certains matins, chez Jean-Luc Mélenchon en deux, et on a pris le ferry retour à
à l’aube, elle écoute les cours du 2012, « pour ne pas être le der- 5 heures du mat’. »
Collège de France dans son lit.
On se régalait de ses frites. Dans sa cuisine, des photos de son père, François.
Cuites deux fois dans l’huile
d’arachide, pas trop salées. Ar-
rosées de vinaigre comme on
les aime dans le Pas-de-Calais.
« Il y avait toujours de la bonne
musique, des journaux à lire,
et quelqu’un à qui parler », ra-
conte Pascal Wallart, longtemps
journaliste au quotidien La
Voix du Nord. Elle lui offrait des
compilations. « Des mix made
in Marie-Françoise. Beaucoup
d’électro, de la soul, du funk an-
nées 1970. Des petites choses in-
connues. » Il a remarqué qu’après
le 15 du mois, quand les clients
prenaient des portions plus pe-
tites, elle offrait du rab. « Pas
vilaine du tout », confie Cindy
9 février 2018 / n°5 — 0
p) 49

Depuis qu’elle a quitté sa friterie, Marie-Françoise donne parfois un coup de main à La Belle Anglaise.

Ça produit aussi des mé- ne comprend pas. « Gonzalez », qui rêvait de voyages, loin d’un
langes. Son ami graphiste : « On insiste Sas. L’œil de la femme père « adorable, mais patriar-
n’était pas dans la même bande, s’allume : « Gonzaleeez ! » Le nom cal », a fait la tournée dans les
mais comme je venais de me sé- magique. Un mythe local. Le ca- corons pendant dix ans. Et main-
parer, elle m’a invité au “tournoi mion de ses parents marchands tenant ? « Ma situation actuelle
annuel intergalactique de bad- de frites et de glaces, lui de Cas- n’est pas des plus brillantes » À
minton” dans son jardin, avec tille, elle d’Aragon, « comme dans 59 ans, il lui reste « entre trois et
remise de coupes. On s’est marré. » la chanson de Boby Lapointe », cinq ans » à travailler. Une friterie
Il l’appelle Sas. Elle le traite de se marre Sas. a proposé de l’embaucher. « Au
« gauche molle » parce qu’il a voté Sa mère, Carmen, a vu la black. J’ai dit non. » Elle vit sur le
Benoît Hamon en 2017. guerre d’Espagne, « des trucs salaire de son mari, graphiste à
durs, les pelotons d’exécution ». son compte. Elle n’a pas droit au
Un mythe local À 20 ans, elle a traversé les Py- chômage et leur maison pourrait
Devant une bière à La Belle rénées à pied, puis a vécu sans être vendue.
Anglaise, le café de son ami Fa- papiers. Avant de la rencontrer, Elle passe à la friterie chaque
brice Guillaumet, l’autre cœur François, le père, avait été mar- jour pour voir sa mère qui vit au
battant d’Hénin-Beaumont, une chand d’oublies, ces biscuits premier. Elle lui fait ses courses
dame raconte qu’elle est de Mon- gaufrés en éventail. Puis, il a sil- et l’emmène se promener. Elle
tigny-en-Gohelle. « La tournée lonné le bassin minier avec ses donne des coups de main à La
de ma mère », dit Sas. La dame glaces, en camionnette. Sa fille, Belle Anglaise et fréquente tou-
jours l’Escapade, la salle d’Hé-

Sa mère a vu la guerre d’Espagne. nin où elle a vu, à 16 ans, le


groupe de free jazz-rock Magma,
Avant de la rencontrer, son père « pour nous, c’était Woodstock ».

avait été marchand d’oublies Et cuisine des frites à la maison,


elle qui n’en faisait jamais.
0 — 9 février 2018 / n°5
50 •) Votre ebdo
7 9
4Nous venons à votre 6
4rencontre ! 6
4L’équipe d’Ebdo sera jeudi 6
415 février à Lyon : au 6
4New Tree Café de 16 h à 17 h, 6
4et au Café de la cloche de 18 h 6
4à 20 h. Puis le vendredi 6
416 février à Beauchastel, 6
4en Ardèche, dans la librairie 6
7Écrire son histoire pour 94roulante de Pascale Girard : 6
4rendez-vous sur le parking 6
4Ebdo ? Il n’y avait pas pensé… 64de La Poste, de 17 h à 20 h. 6
4Enfin, le samedi 17 février 6
4 endant dix ans, j’ai été ensemble. Il débarque en 64à Romans-sur-Isère, dans 6

4 P sous l’emprise d’un


manipulateur. S’il
m’a fait découvrir de belles
pleine conférence de ré-
daction. S’assoit aux cô-
tés des journalistes. Puis
6
4la Drôme, à la librairie des
4Cordeliers, dès 19 h. Vous
4pourrez rencontrer Damien 6
6
6

4 choses, il m’a surtout humi- nous nous mettons au 64Carême, représentant des 6
lié, fait souffrir et dépenser de boulot. Je propose de sup- 4lecteurs, Raechel Isolda, coor-6
4 grosses sommes d’argent. À primer les passages sur 64dinatrice du journal et, selon 6
ma femme et moi. » L’homme son épouse, qui a aussi 4les dates, les journalistes 6
4 qui dépose ce message dans été sous le joug du gou- 64Thibaut Solano, Olivier Monod6
La Source début décembre rou. Il soupire, accepte. 4et Geneviève Caux. 6
4 nous demande si son témoi- Puis avoue que d’avoir 61 3
gnage peut intéresser Ebdo. écrit son histoire lui a fait 97
4 Intriguée, je lui demande du bien. Une façon de solder 6
par mail s’il souhaite témoi- cette période compliquée.
4 gner auprès d’un journaliste On coupe encore, sans par- 6
ou écrire lui-même un texte. venir à la bonne longueur.
4 Ma question le surprend. Il Je suggère d’ôter un para- 6 Comment
préfère me parler, pour com- graphe entier. Il n’est
4 mencer. Alors nous parlons. pas satisfait. On laisse alors 6 vous abonner ?
Écrire ? Il n’y avait pas pensé. le texte en suspens.
4 Il préfère réfléchir. Un mois plus tard, bonne 6
Quelques jours plus tard, nouvelle : la séquence des
4 il me dit qu’il veut bien ten- Paroles s’agrandit, nous ré- 6 Connectez-vous sur
ter l’écriture, à condition de cupérons deux pages supplé-
www.aboebdo.com
4 rester anonyme. Il esquisse mentaires pour accueillir son 6 Contactez-nous
deux hypothèses : « Je n’y histoire. Je préviens notre
4 arrive pas et on passe à un témoin, qui accepte finale- 6 par téléphone au
01 76 41 05 95
échange avec vous, j’y arrive ment la publication avec son
4 et vous m’aidez sans conces- prénom : Camille. Vous pou- 6 du lundi au vendredi de 9 h à 12 h
sion. » À Noël, il me rend vez le lire pages 94-95. Nous et de 14 h à 17 h
4 finalement trois pages ! Je avons donc échangé pendant 6 Complétez et retournez
sais que ce sera trop long. deux mois avant de publier le bulletin d’abonnement
4 Constance, notre codirec- son récit. Parfois, il faut sa- 6
trice de la rédaction, et moi voir prendre le temps. Retrouvez Ebdo
4 sortons donc les ciseaux. Anne-Sophie Jacques, chargée
de la relation avec les lecteurs
6 sur les réseaux sociaux
L’homme doit passer @ebdolejournal
4 début janvier à Paris. Vous êtes abonnés et vous souhaitez
6
Rendez-vous est pris envoyer vos textes ? Connectez-vous sur
4 pour terminer l’exercice 6
La Source : source.ebdo-lejournal.com.

1 3
9 février 2018 / n°5 — 0
Votre 0 • 51
e)
Choisissez votre tarif d’abonnement
en fonction de vos ressources

par mois par mois par mois par mois

C’est le prix normal C’est le prix minimum C’est un abonne- C’est une offre
pour financer un pour que Ebdo existe. ment de soutien. pour ceux qui ne
Ebdo de qualité Cela nous permet peuvent pas faire
et indépendant. d’accueillir plus. Mais votre
des abonnés présence est
qui ont moins importante pour
de ressources. Ebdo.

Plus simple, plus rapide, abonnez-vous aussi sur Internet : aboebdo.com


À COMPLÉTER ET À RENVOYER ACCOMPAGNÉ DE VOTRE RÈGLEMENT
Bulletin d’abonnement EBDO - Service abonnement - TBS BLUE - 6, rue d’Ouessant - 35760 St Grégoire
Renseignements par téléphone : 01 76 41 05 95

EBAP5
Oui, je souhaite m’abonner à la formule* durée libre, par MANDAT DE PRÉLÈVEMENT MENSUEL SEPA
prélèvement mensuel, je choisis le montant que je souhaite régler. À retourner accompagné d’un relevé d’identité bancaire ou postal.
Je suis libre de suspendre et d’interrompre à tout moment. Merci d’écrire en lettres capitales.
 15 €  10 €  20 €  5 € Les tarifs indiqués sont garantis 1 an. Au-delà de la 1re année d’abonnement, ils sont susceptibles
d’être modifiés. Vous conservez la possibilité d’interrompre l’abonnement à tout moment, sans frais
Je complète le mandat SEPA ci-contre. par simple lettre. En signant ce mandat, vous autorisez Rollin Publications à envoyer des instructions
Je préfère régler en une seule fois, je choisis la durée et le montant à votre banque pour débiter votre compte, et votre banque à débiter votre compte conformément
que je souhaite payer. aux instructions de Rollin Publications. Vous bénéficiez d’un droit à remboursement par votre banque
selon les conditions décrites dans la convention que vous avez passée avec elle. Toute demande de
3 mois (12 N°) :  45 €  30 €  60 €  15 € remboursement doit être présentée dans les 8 semaines suivant la date de débit de votre compte.
6 mois (24 N°) :  90 €  60 €  120 €  30 € Titulaire du compte
Par chèque bancaire ou postal joint à l’ordre de EBDO Nom : ........................................... Prénom : .....................................
Par carte bancaire n° Adresse : ..........................................................................................
..........................................................................................................
Expire à fin : Cryptogramme (au verso de votre carte) :
Code postal : .............................................Ville : ...............................
Date et signature Indiquez les coordonnées de votre compte
(obligatoires) Type de paiement : paiement récurrent
IBAN :
Mes coordonnées
BIC :
 Mme  Mlle  M. Nom : ............................................................................
À ................................................................
Prénom : .......................................................................................................... ICS FR83ZZZ555102 Le ..............................................................
Adresse : ..........................................................................................................
............................................................................................................................
Signature obligatoire
CRÉANCIER
Code postal :.............................................Ville : ............................................ Rollin Publications - 27, rue Jacob
Tél. : .................................................................................................................. 75006 PARIS
Votre e-mail nous est indispensable pour la gestion de votre abonnement : Offre valable jusqu’au 31/03/2018 et réservée à la France métropolitaine ; pour l’étranger, merci de consulter les tarifs sur
notre site Internet. Prix de vente en kiosque : 3,50 € - *48 N°/AN. Délai de réception de votre 1er numéro : entre 10 et 20 jours
Email : ................................................@........................................................... après enregistrement de votre règlement. Conformément à la loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous disposez d’un
droit d’accès et de rectification des données vous concernant. Il vous suffit de nous écrire en nous indiquant vos coordonnées.
 J’accepte
0 — 9de recevoir
février 2018les offres d’Ebdo - Rollin Publications.
/ n°5 EBDO : Service abonnement - TBS BLUE - 6, rue d’Ouessant - 35760 SAINT GRÉGOIRE. EBDO RCS PARIS 499 502 870.
52 j) Jeux
Facile Moyen

Menez l’enquête !
Au cours d’une soirée, cinq amies se remémorent la première rencontre avec celui qui est devenu leur
compagnon. Retrouvez le prénom et l’âge de chacune, le lieu de la première rencontre et l’année. Remplissez
la grille en utilisant les indices donnés. Procédez ainsi : lisez attentivement l’énoncé. Puis analysez les indices.
Ceux-ci vous fourniront des informations que vous reporterez dans la grille.
Exemple : Vous pensez que Myriam a 42 ans,

Restaurant
Entreprise

Vacances
Gymnase
alors portez 1 en D4 et 0 en D1, D2, D3, D5, A4,
40 ans

43 ans
42 ans
38 ans
37 ans

2004

2006

2008
2005

2007
Train
B4, C4, E4. Ainsi de suite jusqu’à avoir rempli
la grille et pouvoir lire les bonnes réponses.

A B C D E F G H I J K L M N O
Les indices
A. En 2004, la première Christine 1
rencontre a eu lieu dans Élodie 2
l’entreprise. Hélène 3
B. La femme de 42 ans,
qui n’est ni Élodie ni Hélène, Myriam 4
a rencontré l’homme de sa Viviane 5
vie en 2007, ailleurs qu’au
restaurant. 2004 6
C. La femme la plus âgée, 2005 7
qui n’est pas Myriam, a
rencontré son futur mari 2006 8
dans le train ; Hélène, 2007 9
qui a un an de moins que 2008 10
Myriam, connaissait déjà
son futur compagnon Entreprise 11
depuis un an. Gymnase 12
D. Christine avait
26 ans quand elle a Restaurant 13
rencontré son futur mari en Train 14
vacances, deux ans avant
Vacances 15
la rencontre de Myriam.

Prénom Âge Lieu Année


Christine
Élodie
Hélène
Myriam
Viviane

9 février 2018 / n°5 — 0


j) 53
Difficile
Kemaru
Complétez la grille sachant qu’une zone
d’une case contient le chiffre 1, une zone
de deux cases contient les chiffres 1 et 2,
etc. Les deux mêmes chiffres ne peuvent
se toucher (par un côté ou un angle).

Moyen
5 3 6
6 8 9
Facile
Sudoku 8 1 5
Remplissez les cases 1 2 3
avec des chiffres 9 7 6 3
allant de 1 à 6 ou de 2 1
4 7
1 à 9 en veillant à ce
qu’un même chiffre 6 5
1 9 4 5
ne figure qu’une fois 2 5
par colonne, une fois 2 1 7
par ligne, et une fois 6 3 2 9 7
par carré de 6 ou
9 cases. 1 5 6 9 8 5

Exemple
7r889
3 1 2 4 Faites sauter les grilles
2/ 5+
Matoku La grille est constituée d’un nombre égal de lignes et de
42 556
4 3 1
6x colonnes contenant des blocs de 2 à 4 cases délimités par un trait épais.
12x
e4 3 1 d 2
Placez dans chaque case un chiffre de 1 à 4 (niveau facile), de 1 à 5
(niveau moyen) et de 1 à 6 (niveau difficile). Il ne peut y avoir deux fois
4x 4+
41 556
2 4 3
le même chiffre sur une ligne verticale ou horizontale. Le chiffre écrit en bas
à gauche d’un bloc est le résultat de l’opération (addition, soustraction...)
12x
qf223 effectuée avec les chiffres des 2, 3 ou 4 cases d’un même bloc.
4 Facile Moyen Difficile
ar889
4
e 556e
4 556
1f223

0 — 9 février 2018 / n°5


54 j) Jeux

En reportant les lettres numérotées, trouvez le mot mystère.


Tous
des flèches !
CERCLE FABLE AGIR SUR
1 2 3 4 5
COMPOSÉ
6 7
BEIGNET
8
DISPARI- AUQUEL
MÉTAL- SYMBO- TIONS DE LE ON NE CHIMIQUE DU INTRAN-
LIQUE LIQUE BILLARD PEUT RIEN MANQUE VIETNAM
VOYELLES REPRO- SIGEANTS
GENS DES SAUCE PORT DE C’EST
DICOS TAMISÉE CALCIUM ALGÉRIEN CHER SAVEUR FORT

5
IL OFFICIE QUI
À L’ÉTUDE DÉPASSE
CRI DANS LA
LE PRÉ MESURE 8
IRONIE
IL
CENTE- CIRCULE
NAIRE AU JAPON
ET PLUS
EMPOIS- C’EST
SONNÉ LA JOIE
IL A DES
BOULES IL DOMINE
À NOËL LA TERRE
ELLE FUT RACING- PRASÉO- SYMBOLE
VACHE CLUB DYME DE
POUR
ZEUS CAP SYMBO- L’ERBIUM
PATRON 6 À TENIR LISÉ RÉFUTER
ACCRO- INSULAIRE
SOCIÉTÉ CHAGE EN
PAR MÉNAGE GARNIR
ACTIONS QUI UN
PARFUME 2 HAMEÇON
BIEN ON
DEMANDE QUI MISE
ÉLEVÉE QU’ELLE LAISSERA EN ASSO-
SOIT DU BIEN CIATION
À CRAN SOLIDE
AVÉRÉ ILLUMINER
PAS
FAIT PAR LÀ,
GORGÉ PERDRE
D’EAU LA SORTIE !
LA TÊTE
C’EST RANGÉE
UN VRAI COMME
DES
LABYRIN- BÛCHET-
4 THE TES
PER- TÊTE DE
SONNEL PÈRE DE SÉRIE
IL TRA- LA PETITE HABITUER
VAILLE SIRÈNE AU
LA PIERRE COMBAT

PAS PEU MARQUE


FIER L’INTEN-
SITÉ
3
MÉDIA DE DISQUE CALMER
NOTRE MODERNE
TEMPS FLEUR IL EST
ARRO- DES PLUTÔT
GANT VENTS AMICAL
GRATTE COUCHE
LE FOND SUR LA
VITRE
SOUTIENS CRI DE
DE TÊTES GAUCHE
LONGUE ANIMAL BLONDE PRÉNOM
CORDE TACHETÉ ANGLAISE DE
POUR LE ESPÈCES CONÇU, MADAME
BÉTAIL D’ÂNES IMAGINÉ 7 BOVARY
FEMME ÉVÉNE-
DE DÉTAIL MENT
HEUREUX
FUT OU MAL-
FORCÉ HEUREUX
VITESSE CHANGE RADIO
DE D’ATMO- DU SUD
NAVIRE SPHÈRE PRÉCISE
IL ROULE BÊTE QUI UNE POS-
PARTOUT PARESSE SESSION

LINGE DE S’EXPRIMA
FANTÔME SANS
UN MOT

IL BÉQUILLE
S’ÉCLAIRE AU PERDIS
EN DE VUE
PREMIER CHANTIER
LE MATIN NAVAL 1

9 février 2018 / n°5 — 0


j) 55
Solutions
LE MOT MYSTÈRE EST : ACROPOLE.

La chasse S
A
C
E G A R A
E
R E
M I M
R M
R
E
N
I
A
S T
T
T I
S U A
O E U D
E
V T
N

aux erreurs E
E
C I E R E

E
A L E
B U E
I
T
L
P
O
C
S S O E
O C E L
E R R A
L A
S
F I
Dans cette lettre, relevez les 5 – La marche à pied est un pléonasme.
4 – Châtaigniers.
R S S A G I A V D V D T
quatre anomalies, anachronismes 3 - On ne dit pas inclination mais déclivité.
T
N
I T A N
S E N U
R
E R
R B R I E
E A N D
M A
M
ou impossibilités et corrigez 2 – Gîtes.
1 – Hôtelière. E S T E R E H N F L E G O
les cinq fautes d’orthographe LES FAUTES : A I R E R C L E E L E R
ou impropriétés de langage. le Grand Nord.
4 – Le harfang est une chouette qui vit dans
S
E
D I
L I E N N
E E
I
H I S S
S C E N E
S A

L’office de tourisme d’Ajaccio Tyrrhénienne.


3 – La côte orientale est sur la mer
R P R E R C I I O G U
E L I E S S E L E V I N A
répond à une demande de Corse-du-Sud.
2 – Ajaccio est le chef-lieu de la V A S M E R C U H S A M E
renseignements. du 28 courant.
1 – On ne peut répondre le 25 à une lettre
E E N O R M E O T A I R N
S D I S T E P E C Y C L O E N
Ajaccio, le 25 avril 2018 LES ANOMALIES :
LA CHASSE AUX ERREURS
I I N O M E A
Cher Monsieur, TOUS DES FLÈCHES !

Suite à votre courrier du 28


S E S E A
E I N S E R

courant, vous trouverez ci-jointe


R S I E G E
TOURNOI.
A A L P A G
TALOCHE -
la brochure concernant les DES MOTS FAÇON PUZZLE

hébergements en Haute-Corse.
Sachez que nous avons une grande
capacité hotelière et beaucoup de 2 6 4 3 5 1
gites ruraux sur la côte orientale 5 1 3 4 2 6

(plages sur l’Adriatique) comme 6 5 2 1 4 3

sur la côte occidentale. Les visites


4 3 1 5 6 2
1 4 6 2 3 5
possibles sont très nombreuses, 3 2 5 6 1 4

tant historiques (Napoléon est né 1 2 5 6 3 8 7 9 4

à Ajaccio) que géographiques. Au


7 3 9 2 5 4 6 8 1
4 8 6 9 7 1 3 2 5
cours de vos balades sur le GR 20 5
6
4
9
2
7
7
8
9
1
3
2
1
4
6
5
8
3
qui parfois présente une forte 8 1 3 4 6 5 2 7 9

inclination, vous traverserez nos 2


3
5
7
4
1
1
5
8
2
6
9
9
8
3
4
7
6
forêts de châtaigners et apercevrez 9 6 8 3 4 7 5 1 2

peut-être des animaux protégés MATOKU SUDOKU KEMARU

comme le harfang ou le gypaète 2007


2008
Gymnase
Restaurant
42 ans
38 ans
Viviane
Myriam
barbu. Après la marche à pied, vous 2004 Entreprise 37 ans Hélène
pourrez apprécier nos spécialités 2005 Train 43 ans Élodie
2006 Vacances 40 ans Christine
culinaires et déguster un bon rosé. Année Lieu Âge Prénom
Nous espérons, cher Monsieur, MENEZ L’ENQUÊTE !

vous voir prochainement dans


notre île de Beauté.

Des mots façon puzzle En regroupant et en mélangeant


les lettres des deux mots de quatre et
Placez de trois lettres proposés, composez
E R E A L P
ces quatre un troisième mot de sept lettres.
pièces pour A S S I E
reconstituer TA LC + O H E = T
A G A I N S
une grille de
mots croisés. G E R E S E NOIR + OUT = R

0 — 9 février 2018 / n°5


56 ≤≥ L’histoire du soir à lire avec un enfant, ou avec vos yeux d’enfant

Panique au village des crottes de nez


l était une fois un pays, le Pays des Crottes ce doigt ? D’où venait-il ? Qu’allait-il faire de

I de Nez. Dans ce pays vivaient Monsieur


et Madame Loulou (Henri et Josiane) avec
leurs enfants (Mimosa, Tina et Bernard),
trois adorables crottes de nez.
Toute la famille habitait dans une maison,
la famille Boulette ? Et surtout : allait-il revenir ?
Les habitants se barricadèrent et organisèrent
des rondes de nuit.
La famille Loulou avait peur. Ce qui est bien
normal, tu ne trouves pas ? Si peur qu’elle décida
une très jolie maison-nez, située dans un très joli de partir très très très loin.
village au milieu d’autres maisons-nez.
Tout allait super bien.
Jusqu’au jour où… Les habitants découvrirent La nuit dernière,
Papy Boulette en larmes, devant sa maison un doigt géant a surgi
complètement saccagée.
Tiens-toi bien, voici ce qu’il raconta : « La nuit sans prévenir et s’est
dernière, un doigt géant a surgi sans prévenir et
s’est mis à fouiller partout, du sol au plafond.
mis à fouiller partout
Il a enlevé toute ma famille, mon fils, sa femme,
mes petits-enfants. » Papy reniflait sans pouvoir Ils arrivèrent dans une superbe région monta-
se calmer. gneuse. Là, ils firent connaissance avec une grosse
Très vite, la panique envahit le village. Qui était mouche bien habillée qui vendait des maisons :
9 février 2018 / n°5 — 0
≤≥ 57

un agent immobilier. La mouche leur dit : Là, leurs yeux s’illuminèrent. Au milieu des herbes
« Suivez-moi les Loulou, j’ai un tas de chouettes folles, des coquelicots et des pissenlits, se
baraques à vous faire visiter. » dressait une maison magnifique, toute marron avec
Ils commencèrent par visiter une des petites fenêtres. Une maison-crotte ! C’était
maison-bouche. Puis une maison-pomme, exactement ce qu’il leur fallait. Sûr que le doigt
une maison-brouillard, une maison-fesses, ne viendrait jamais mettre les pieds ici ! Ils étaient
une maison-moustache, une maison-oreille, super heureux. Et plus heureux encore lorsque la
une maison-bûche, une maison-œil, mouche déclara : « Savez-vous que j’ai d’autres
une maison-ananas, une maison-slip, maisons-crottes à vendre ? Un village entier ? »
une maison-chapeau, une maison-coquillage, « Fantastique, s’écria Josiane Loulou. Appelons
une maison-pied, une maison-tuba et une immédiatement tous nos amis du village-nez. »
maison-banane. La suite, tu la devines ? Toutes les crottes
Hélas ! Aucune de ces maisons ne leur conve- de nez quittèrent le village-nez… pour rejoindre
nait. La mouche se gratta la tête puis déclara : le village-crottes. Elles y vécurent heureuses
« J’ai une dernière maison à vous faire visiter. et n’entendirent plus jamais parler du doigt.
Vous verrez, elle est un peu spéciale. D’ailleurs Ainsi, tout est bien qui finit bien.
personne n’en veut. »
Ils roulèrent encore, mais pas trop longtemps, ne Extrait de Panique au village des crottes de nez
t’inquiète pas. Ils arrivèrent alors dans une prairie. de Mrzyk et Moriceau, aux Éditions Les fourmis rouges
0 — 9 février 2018 / n°5
La lune de miel est finie.
La disparition des abeilles
sonne l’alerte et fait chuter
la production de nectar.
Mais l’or jaune reste une
denrée recherchée, tant
pour son goût que pour
ses vertus thérapeutiques.
À tel point que les hommes
vont parfois jusqu’à risquer
leur vie pour le récolter.
Dossier coordonné par Seymourina Cruse
7 Compositions de miel : Régis Baudonnet pour Ebdo

55 000 fleurs
butinées pour
1 cuillère de miel
Combien d’abeilles ont consacré
toute leur vie à la production de
10 g de miel (une cuillère à café) ?
Pour le savoir, comptez le nombre
d’abeilles dispersées entre
ISTOCK

les pages 58 à 69…


9 février 2018 / n°5 — 0
t) 59

0 — 9 février 2018 / n°5


Dans l’exploitation
d’un apiculteur
qui produisait
du miel bio en
Haute-Savoie.
Après la perte
des deux tiers de
ses abeilles, il a
AMÉLIE BENOIST/BSIP

décidé de revenir
à une apiculture
conventionnelle.

9 février 2018 / n°5 — 0


Le péril
jaune
L’hécatombe des abeilles menace
plus du tiers des ressources
alimentaires. À commencer par
le miel. En vingt ans, sa production
a été divisée par deux en France.
Une chute qui a favorisé l’essor
d’un marché frauduleux.
Par Tiphaine Honnet et Emmanuelle Morau

n France, on consomme

E 600 grammes de miel par an


et par personne. Une gourmandise
devenue denrée rare : en vingt ans,
la production nationale a été divisée par
deux. La faute à la disparition des abeilles,
un phénomène mondial qualifié de « syn-
drome d’effondrement des colonies ».
Le taux de mortalité atteint 30 % sur notre
territoire : 300 000 ruches disparaissent
chaque année. Avec pour conséquence,
moins de miel mais aussi une pénurie de
nourriture, car plus du tiers de l’alimenta-
tion mondiale dépend des insectes pollini-
sateurs, et des abeilles en particulier.
D’où vient cette hécatombe ? Premier
responsable avéré : le réchauffement cli-
matique. Les saisons se dérèglent et, avec
elles, tout un écosystème. Les apiculteurs
déplacent les ruches selon les floraisons
pour que les abeilles butinent en conti-
nuité. Mais l’assurance de la récolte n’est
jamais là, ces voyages stressent les colo-
nies et les rendent plus vulnérables aux
parasites, comme l’acarien Varroa (prin-
cipal responsable de la perte des colonies)
ou le frelon asiatique (prédateur répandu
en Europe). D’autres préfèrent disséminer
les abeilles autour de monocultures in-
tensives de colza, de tournesol ou de

0 — 9 février 2018 / n°5


céréales. Mais ces cultures, plus ren-
tables que les vergers, champs de luzerne
ou autres plantes fleuries, ne donnent pas
grand-chose à butiner.
Le coup de grâce est porté par les pro-
duits chimiques pulvérisés sur les champs.
Chaque année, au moins 6 millions d’hec-
tares sont traités aux insecticides néonico-
tinoïdes (produits agissant sur le système
nerveux central des insectes) qui déso-
rientent les butineuses et tuent les larves.
Alertés depuis longtemps, les différents
gouvernements avancent d’un pas puis
reculent de deux. Le projet de loi sur la
biodiversité, adopté en juillet 2016, prévoit
l’interdiction de ces produits en 2018, mais
Vrai miel ? Faux miel ? En achetant au premier prix, on accordera des dérogations jusqu’en 2020.
achète le plus souvent un simple mélange de sirops. Une
raison pour privilégier l’achat en direct chez l’apiculteur. Fraude massive
Autre problème, la profession est très
peu structurée. « Aujourd’hui, déplore Joël
Schiro, président du Syndicat des produc-
teurs de miel de France, le dernier des clam-
pins peut se dire apiculteur ! » Et recourir
à des pratiques apicoles plus ou moins or-
thodoxes. Des traitements aléatoires, mais
aussi une importation d’espèces non adap-
tées qui demandent une alimentation ren-
forcée en glucose.
Une étude de la Direction générale de la
Les ouvrières concurrence, de la consommation et de la
répression des fraudes a fait grand bruit en
au cœur du système 2015 : portant sur les miels premiers prix,
La vie d’une ruche est réglée comme du elle montre que 42 % des pots ne sont pas
papier à musique. Les abeilles butineuses conformes à la réglementation énoncée
récoltent le pollen et le nectar des fleurs par une directive européenne, soit une
pour les transmettre aux abeilles « substance sucrée naturelle produite par
ouvrières qui construiront et rempliront les abeilles de l’espèce Apis mellifera. »
les alvéoles, avant de nourrir les larves La fraude, massive et indétectable au goût,
pondues par la reine, jusqu’à 2 000 par consiste à mélanger la récolte d’une ruche
jour. Les mâles, appelés faux-bourdons, à des sucres exogènes (canne, maïs, bette-
GOUHOURY/ANDIA.FR

ne servent qu’à la reproduction. rave, blé, riz) ou à de l’eau. « Denrée mon-


Ce système matriarcal fascine diale, soumise à des différences de prix très
depuis toujours. importantes, le miel est un produit qui pré-
sente un risque élevé de falsification du pro-
9 février 2018 / n°5 — 0
En
La ruche 20 ans
la production
des chiffres Les
apiculteurs
nationale a été
divisée par 2
Comment lire
perdent une étiquette ?
50%
de leur ruche
Julien Henry, directeur de
chaque année 30% La maison du miel, à Paris :
16 000
tonnes de miel
(8 % il y a 10 ans) C’est le taux
de mortalité des
abeilles.
“ En grande distribution, il est
produites dans difficile d’avoir une vraie traçabi-
Il était lité, on se retrouve souvent avec la
l’Hexagone de 5 % il y a
vingt ans formule « mélange de miels origi-
naires ou non originaires de l’UE ».
contre
Ce n’est pas forcément mauvais
pour la santé, mais cela dénature
le produit et trompe le client. Il
35tonnes
500 faut trouver au moins l’indication
importées géographique sur le pot, pays ou
en 2016 région. Un miel d’acacia de France,
par exemple. Quand ce sont des
petites récoltes, on peut les tracer
jusqu’au lieu-dit.
80%
des espèces
Sur le marché du miel, il existe
végétales trois labels encadrés : l’AOP
dépendent (appellation d’origine protégée)
des insectes avec son miel de Corse, l’IGP
pollinisateurs (indication géographique proté-
soit gée) avec son miel d’Alsace, et le
Label Rouge avec son miel de la-
10%
du chiffre
vande de Provence. Souvent, plus
il y a de mentions, plus il se cache
duit », note Éric Jamin, d’Eurofins, d’affaires autre chose derrière. Un miel « ré-
premier laboratoire mondial d’analyses mondial de colté à froid », cela ne veut rien
agroalimentaires. À Nantes, ses l’agriculture, dire puisqu’il est toujours récolté
(153 milliards
équipes vérifient que les échantillons d’euros) à froid, avant d’être chauffé lors du
répondent à la définition officielle conditionnement. Autres inscrip-
du miel. Pour détecter les faux, impossible tions douteuses : miel « crémeux »,
de se fier à l’œil, ni au toucher ni au goût. « solide » ou « liquide ». Un miel se
Le laboratoire utilise la résonance compose de différents sucres,
magnétique nucléaire. mais il reste vivant. Il peut cristalli-
ser en fonction du pollen ou chan-
Made in China ger de texture au contact de l’air.
En 2016, 16 000 tonnes de miel ont été Éviter aussi les mentions du type
produites en France et 35 500 tonnes « miel cru » ou « miel pur » qui sont
importées. D’où vient celui que nous des non-sens.
consommons, si la production hexago- Enfin, l’apiculture bio reste très
nale ne couvre même pas le tiers de la de- floue. Son cahier des charges im-
mande ? Le miel premier prix et le moins pose seulement 50 % de culture
cher du monde est le plus souvent chinois. bio autour de la zone de la récolte,
On trouve de bons miels en Chine, mais mais rien n’empêche l’abeille de
aussi beaucoup composés de sirops tirés butiner aussi des champs traités
de différents sucres. « Les Chinois ne s’en aux pesticides. Cela dit, même
cachent pas, explique Julien Henry, si elle ne garantit pas un meilleur
à La maison du miel, à Paris, ils vendent miel et reste peu encadrée, la dé-
un produit qui correspond à la somme
que vous êtes prêts à payer. » •
marche bio est à encourager. ”
0 — 9 février 2018 / n°5
Un monde de récoltes
De l’Himalaya aux Cévennes en passant par la République du
Congo et la Russie, voyage en images chez les chasseurs de miel.
Textes et photos Éric Tourneret

Inde Then Mari


s’accroche à l’échelle
de corde à l’aide de sa
tête et de ses pieds
passés entre les barreaux
de l’échelle. Des millions
d’abeilles bourdonnent,
seule la fumée lui permet
de continuer sa tâche.
Il remplit la boîteen
fer-blanc de mielà
la force de ses braset
s’aide d’une deuxième
perche de bambou pour
couper la galette de
miel collée à la paroi.

Népal L’abeille géante de l’Himalaya a été observée jusqu’à


4 000 m d’altitude. Son nid est fait d’un unique rayon,
qui peut mesurer jusqu’à 2 m de long. Elle produit un miel
de rhododendron toxique mais réputé pour ses vertus
thérapeutiques, premier médicament pour hommes et bêtes
de cette région sans routes. La déforestation la menace.
9 février 2018 / n°5 — 0
t) 65
Russie Issangugin Sentimir
récolte un arbre-ruche
(bortye). Le tronc de ce sapin
a été creusé il y a plusieurs
générations pour accueillir
une colonie sauvage.

République du Congo
Les Pygmées sont
des athlètes de la forêt.
En équilibre sur un tronc,
entouré d’abeilles en colère,
le chasseur plonge sa main
dans le nid pour récolter
les galettes. Dans la culture
Mbendjélé, la meilleure façon
de trouver une femme dans
un campement, c’est de lui
offrir du miel. Un homme doit
savoir grimper aux arbres
et ne pas avoir peur des
piqûres d’abeilles.

Allemagne Heinrich
Inselmann balaie les abeilles
avec une aile d’oiseau pour
ne pas les écraser en
remettant à sa place le panier
qu’il vient d’inspecter.
Son rucher de Neuenkirchen
est centenaire, comme
plusieurs de ses ruches.
France Situé au cœur d’une châtaigneraie
dans le Parc national des Cévennes, ce rucher
exceptionnel comptait 250 ruches-troncs.
Propriété de particuliers, il est aujourd’hui
entretenu par une association qui récolte le miel
de la vingtaine de ruches toujours peuplées.
0 — 9 février 2018 / n°5
oi, je veux bien consacrer du dit que leurs bienfaits pourraient venir du

M temps aux sollicitations, mais


faut me donner plus de person-
nel ! » Marie-Laure l’a dit genti-
ment, mais fermement. Il faut avouer
qu’à chaque fois, c’est pareil : un journaliste
sucre. Or, « quoi de plus sucré que le miel ? »,
expliquait-il à la presse il y a vingt ans.
Les pansements au miel font leur entrée à
l’hôpital dans la foulée. Les résultats sont
spectaculaires, mais snobés. « À l’époque,
débarque et les semaines suivantes, les ap- le service est extrêmement isolé. Il faut dire
pels inondent le centre hospitalier univer- qu’en face, il y a toute l’industrie pharma-
sitaire (CHU) de Limoges : « Des médecins, ceutique, alors ouvrir un pot de miel pour
des infirmières, des particuliers, et même soigner des gens… On a été pris pour des
des vétérinaires… Ils veulent tous le pro- hurluberlus », souffle le Pr Valleix qui a pris
tocole d’application du miel ! » Une dame la relève de Bernard Descottes, décédé en
est allée jusqu’à l’appeler chez elle le jour 2009. Connues depuis l’antiquité, louées
de l’anniversaire de sa fille. Depuis, l’infir- dans le Coran, les vertus thérapeutiques
mière ne donne plus son nom en interview. du miel sont tombées en désuétude avec
À Limoges, on est débordés mais bonne l’avènement de la médecine moderne.
pâte, alors on veut bien jouer le jeu, en- Les études menées au CHU sont pourtant
core une fois. Oui, le miel aide à la cicatri- claires : en moyenne, la cicatrisation au
sation des plaies difficiles. Dans le service miel est deux fois plus rapide qu’avec un
de chirurgie digestive, ça fait plus de pansement gras traditionnel.
trente ans qu’on s’en sert. L’histoire com- Pourquoi ? « Le miel stimule la croissance
mence en 1984 sur l’intuition d’un éminent des cellules tout en étant anti-inflamma-
chirurgien. En discutant avec un biologiste toire et anti-bactérien grâce à son acidité
des vertus des pommes utilisées pendant et son sucre notamment », résume Denis
les guerres napoléoniennes pour recouvrir Valleix. Depuis les débuts, plus de 3 000 pa-
les plaies, le très respecté Pr Descottes se tients ont été traités dans le service. Utilisé

Piqués
d’apithérapie
Le CHU de Limoges utilise le miel
pour la cicatrisation de plaies difficiles.
Pionnier longtemps ignoré, il est
aujourd’hui submergé par les demandes
et imité par d’autres hôpitaux.

9 février 2018 / n°5 — 0


sur des plaies chirurgicales profondes ou pharmacie et l’industrie cosmétique s’est
étendues, il est également « emprunté » engouffrée dans la brèche. « Il paraît même
par d’autres services, en dermatologie par qu’une marque se sert de nous pour faire de
exemple, pour traiter escarres ou ulcères. la pub… », raconte Marie-Laure. « Le corps
En 2009, il a même sauvé le pied d’un alpi- humain est programmé pour cicatriser. Le
niste promis à l’amputation. miel devient utile quand la plaie s’ouvre ou
s’infecte mais raconter qu’une cicatrice sera
« Ni une mode, ni un remède miracle » plus belle grâce au miel, tout ça, c’est du bu-
Acheté en pot de 1 kilo auprès d’apicul- siness », tranche le Pr Valleix.
teurs rigoureusement sélectionnés, le miel Le comble étant qu’à l’inverse de la ten-
du CHU est 100 % naturel. Il est simple- dance générale, l’hôpital utilise de moins
ment testé pour vérifier qu’il ne contient en moins de miel. Si le coût reste bien in-
ni bactéries ni champignons avant d’être férieur à celui des pansements industriels,
reconditionné en petits pots afin de limi- le contrôle et le reconditionnement mobi-
ter les risques de contamination. Coût : lisent des bras là où le CHU en manque. À
moins de 1 euro les 60 grammes de miel de l’autre bout de la chaîne, le filon est d’or :
châtaignier, thym ou lavande, les plus effi- la marque évoquée par Marie-Laure, c’est
caces. Mais le Pr Valleix met en garde : « Il Guerlain, qui vend 100 euros les 15 ml
ne faudrait pas que ce soit une invitation à de « crème yeux Abeille Royale ». Une
aller chercher du miel au supermarché pour gamme développée « en s’appuyant sur les
soigner l’ulcère de la belle-mère. Ce n’est ni travaux de recherche du professeur Des-
une mode, ni un remède miracle, mais un cottes », assure le parfumeur sur son site.
traitement délivré sur prescription. » Une chose est sûre : à Limoges, on est dé-
Si les soignants sont prudents, c’est que bordés, mais on n’a jamais vu les cher-
l’apithérapie fait son grand come-back : du cheurs de Guerlain.
« miel médical » est aujourd’hui vendu en Mathilde Boussion, à Limoges

Stock de flacons
de miel de lavande
au CHU de Limoges.
Acheté en pot de 1 kg,
il est reconditionné
en petits pots afin de
limiter les risques
de contamination.
YOHAN BONNET/HANS LUCAS POUR EBDO

0 — 9 février 2018 / n°5


Acacia
Robinia pseudoacacia
Grand produit de consomma-
tion, le miel d’acacia se reconnaît
à sa texture liquide, à sa couleur
presque translucide et à son goût
floral très doux. On le trouve en
France (dans le bassin parisien, en
région Centre, en Aquitaine, en Al-
sace, dans la vallée du Rhône et les
Pyrénées) et dans les pays de
l’Est (Serbie, Hongrie, Roumanie).
On le déguste dans une boisson,
notamment avec les thés qu’on ne
sucre pas (thé vert, par exemple).
Le miel d’acacia fait partie des
miels qui ne les dénature pas.

Un essaim de saveurs
C’est le plus souvent sur une tartine qu’ils dégoulinent,
mais certains miels adoucissent le thé et prêtent
leur parfum aux fromages.
Par Tiphaine Honnet 7 Régis Baudonnet pour Ebdo

Châtaignier
Castanea sativa Mill.
Brun foncé, liquide pendant plusieurs mois avant
de cristalliser de façon grossière, le miel de châ-
taigner se caractérise par son amertume et ses
arômes boisés. La variété corse, labellisée AOP/
AOC, dégage une sensation de sucré très basse
par rapport aux autres miels. On le trouve
en Corse et dans les Cévennes, les Pyrénées,
l’Ardèche, la Bretagne et le Massif central.
On le déguste au dessert, ingrédient d’honneur
du pain d’épices et de la ganache au chocolat.
9 février 2018 / n°5 — 0
Mélilogie, l’art
Rhododendron de savourer le miel
Rhododendron ferrugineum L. comme un bon cru
Liquide et épais, le miel de rhododendron Le miel se goûte comme un grand vin,
s’oppose au miel de châtaignier par son goût mais sa saveur ne change pas avec le
très sucré. Loin d’être néfaste pour la santé, il temps. Sa dégustation est un art, ap-
serait riche en oligo-éléments et recommandé pelé « mélilogie », qui fait appel aux
pour atténuer les effets des traitements par quatre sens. La robe du miel doit être
chimiothérapie. On le trouve dans les Pyré- uniforme, sans résidus ni écume à la
nées, le Jura et les Alpes. On le déguste avec surface (vue). L’origine florale se re-
un fromage ou tout simplement sur une tartine connaît à l’ouverture du pot (odorat).
beurrée pour apprécier sa finesse. Le miel ne doit être ni trop collant,
ni trop cristallisé (toucher). Avec la
langue, on écrase le miel contre le pa-
lais pour réveiller les arômes et on
avale lentement afin qu’ils perdurent
en bouche (goût). Pour « rincer le pa-
lais » entre deux miels dégustés, on
croque un morceau de pomme verte.

Carotte 600 g
Daucus Carota L.
Rouge orangé, le miel de de miel
=
carotte ou de carotte sauvage
se distingue par son caractère
consommation annuelle
terreux et son arôme de carotte
moyenne des Français
crue. Il est l’un des rares miels
=
à faire la part belle aux légumes.
3 millions
de fleurs butinées
On le trouve en région Langue- =
doc-Roussillon. On le déguste 90 000 km parcourus
dans une recette sucrée-salée, par les abeilles
un camembert rôti, par exemple.
Il peut aussi donner du peps
à la vinaigrette.

0 — 9 février 2018 / n°5


70 m) Fait maison

Cabillaud rôti
aux agrumes
Ça ne baigne pas que dans l’huile.

Pour 4 personnes

4 filets de
cabillaud (800 g)

2 citrons jaunes
2 citrons verts

1 pamplemousse
rose
2 oranges

4 cuil. à soupe
d’huile d’olive

1 gousse de
vanille
30 g de câpres
sel, poivre

9 février 2018 / n°5 — 0


m) 71
1 Préchauffez le four
(th. 6/180 °C). Pour la 7888888888888
4Jardin
marinade, pressez les
citrons, ajoutez l’huile,

4Les semis de tomates,


les câpres, du sel et du
poivre. Fendez la vanille

4ça commence maintenant


en deux, récupérez les
graines et incorporez-les.
Déposez les filets dans our déguster le plus tôt pos-
cette préparation, cou- 4P sible de bonnes tomates,
vrez d’un film et laissez vous pouvez démarrer les semis
30 min au réfrigérateur. 4 ce mois-ci si vous habitez au
bord de la mer. Sous un climat
2 Pelez les oranges 4 continental, attendez mars,
et le pamplemousse, et en montagne, avril.
coupez-les en quartiers 4Collectionnez les culs de
en retirant leur peau. bouteille en plastique (d’une
Déposez le poisson et 4 vingtaine de centimètres de
la marinade dans un plat haut et percés dans le fond).
allant au four. Disposez
les quartiers tout autour.
4 Disposez trois ou quatre graines

3
4 dans chaque bouteille, recou-
Couvrez d’un papier vrez d’une fine couche de terre
sulfurisé et enfournez
20 min.
4 et tassez en douceur.
Arrosez légèrement en faisant
4 couler l’eau sur vos doigts pour
Variantes briser le jet.
Remplacez le cabillaud 4 Installez vos semis dans une
par de la lotte ou de la caisse, près d’une fenêtre bien
julienne. Utilisez d’autres 4Choisissez les graines d’une exposée ou dans une véranda.
agrumes : mandarines, variété de tomate précoce (bio Les plantules apparaîtront en
yuzu, combava… Pour un 4 de préférence, pour pouvoir ré- huit jours. Au gré de la pousse,
goût plus exotique, ajou- cupérer les graines de vos fruits maintenez la terre légèrement
tez à la marinade 2 cm de 4Remplissez
et les réutiliser l’année suivante).
aux deux tiers
humide, ajoutez du terreau ou du
gingembre frais haché ou compost pour favoriser le déve-
du curry doux en poudre. 4 les culs de bouteille d’un terreau loppement des nouvelles racines
Parfumez le plat avec du léger ou d’une terre de jardin et le renforcement de la tige.
thym ou du basilic. 4 finement tamisée. Supprimez les pieds malingres,
Les premières racines doivent gardez les plus beaux de chaque
Touche perso 4 s’y épanouir sans obstacle bouteille. Une fois les risques de
Pour la présentation, (ni cailloux ni mottes). gelée écartés, découpez le plas-
parsemez de zestes 4Tassez légèrement avec tique aux ciseaux et plantez les
d’agrumes et de pista- le poing ou une planchette, pieds de tomates en pleine terre.
ches hachées grossiè- 4 arrosez copieusement et laissez Henri Morel
rement. Servez avec du l’eau s’égoutter. 7 Marie-Claude Eyraud
quinoa à la coriandre et
un vin blanc sec fruité.
4
Infos utiles
4C’est le moment !
Au compost En hiver, nos déchets manquent de variété. Pour rééquili-
Un plat riche en oméga-3
et en vitamines, et le tout
4brer votre compost, qui s’est un peu tassé et dont la décomposition s’est
ralentie, aérez-le et ajoutez brindilles, sciure ou morceaux de cartons.
sans gluten. 4Au balcon C’est le moment de s’occuper des vieux pots. Recensez ceux
dont les plantes sont mortes. Jetez la terre ou stockez-la dans un sac
Jesiel Maxan
7 Régis Baudonnet 4et brossez les terres cuites pour les réutiliser plus tard.
0 — 9 février 2018 / n°5
4
72 m) Fait maison
Matériel
8 7 bouteilles en plastique
8 du carton épais
8 un pull à col roulé (taille M)

Un pouf 8 du ruban adhésif large


8 un élastique
8 un moule rond

qui a de la 8 des clous


8 un cutter
8 des ciseaux

bouteille
Une idée 100 % récup’ pour
8 du fil et une aiguille

recycler vos bouteilles vides et


ce pull que vous ne mettez plus.
Super facile même pour les
allergiques à la couture.
Par Raphaële Vidaling

9 février 2018 / n°5 — 0


m) 73
Entourez les bouteilles avec
la bande de carton. Fermez
Découpez 4 disques de car- le haut et le bas de la corbeille
Assemblez les bouteilles et ton au cutter, en vous aidant du en fixant deux disques dans
maintenez-les ensemble avec moule comme emporte-pièce. l’épaisseur du carton à l’aide
le ruban adhésif. Choisissez un Découpez aussi une bande de quelques clous.
moule rond de même diamètre de carton de la hauteur
que le lot ainsi obtenu. des bouteilles. 3
1 2

4
Doublez chacun des disques 6
et fixez le tout avec du ruban Disposez les manches
adhésif. Pour davantage de
confort, vous pouvez
5
Retournez le pull à l’envers, cou-
en rond afin de garnir l’assise,
retournez le pull pour en
recouvrir cette base de molle- sez les ouvertures des manches habiller le pouf, puis cousez
ton, de papier bulle ou d’une découpées. Et fermez le col à les extrémités sous la base
vieille couverture découpée. mi-hauteur avec un élastique. de la corbeille…
0 — 9 février 2018 / n°5
74
c) Culture

Les inspirations d’Ariane Doublet


“ Il faut savoir regarder
les détails, les creux ”
La réalisatrice de documentaires travaille sans quitter sa région,
le pays de Caux, où elle a grandi. De son village normand, elle
a appris à voir loin, très loin, jusqu’à embrasser le monde entier.

9 février 2018 / n°5 — 0


c) 75
0 Vous vivez et avez grandi à Vattetot-sur- catalogues d’expo de Bonnard, les lumières, les
Mer, dans le pays de Caux, en Normandie. Vous couleurs. Avec elle, j’observais les cadres et ce qui
tournez vos films dans la région. Et vous parlez se passait en dehors du cadre.
du monde entier…
Ariane Doublet L’écrivain portugais Fernando Et la culture de vos parents vous a rattrapée ?
Pessoa disait : « Dans mon village, il y a le monde Oui, je suis passée par la photo. Je suis allée
entier. » Dans Les réfugiés de Saint-Jouin, quand voir des expos. Cartier-Bresson m’a marquée. Il a
je filme l’accueil d’une famille syrienne, les beaucoup travaillé en Inde, il y avait une familia-
Hammoud, par les habitants et le maire, ou rité avec le travail de mon père. J’ai lu La chambre
quand je filme l’arrivée d’une délégation de com- claire de Roland Barthes sur la photo. Il décrit ce
merçants chinois venant acheter du lin textile au qu’il nomme le « punctum », la pointe vers laquelle
pays de Caux dans La pluie et le beau temps*, nous se dirige le regard. Un détail, quelque chose qui at-
sommes à l’autre bout du monde mais aussi dans tire votre attention et à partir duquel vous projetez
mon village. J’ai retrouvé cette proximité dans un peu de vous-même dans telle ou telle photo. Ce
L’usage du monde de Nicolas Bouvier, qui raconte détail, minuscule, essentiel, qui vous perce. Cela
le voyage de deux jeunes Suisses jusqu’en Afgha- m’a accompagnée dans ma formation, puis mon
nistan en Fiat 500. Ils tombent en panne la nuit travail. Grâce à ce texte, j’ai commencé à regarder
dans un village, trois hommes viennent les aider. différemment les photos et les peintures. J’ai com-
Nicolas Bouvier décrit tout ce qui se passe, il a pris que l’auteur éclaire volontairement son œuvre
une capacité à s’intéresser à tout. Il nous montre pour lui donner une consistance.
que la moindre action, le moindre geste peuvent
devenir passionnants si on sait bien les regarder. Réalisatrice de documentaires, vous avez bien
dû aller au cinéma ?
C’est de votre village que vous avez appris à voir Avant d’entrer à la Fémis [École nationale supé-
le monde ? rieure des métiers de l’image et du son], j’étais à la
Je refusais de lire, sauf des BD. J’aimais beau- fac de Censier à Paris, et j’allais au ciné-club deux
coup Gaston Lagaffe, un personnage hors cadre, fois par jour. Ce qui m’a marquée, c’est le sens
libre. Mes parents ont compris que je ne lisais pas, du détail, le souvenir sans nostalgie, sans rien
mais que je regardais tout autour. Je passais ma vie de spectaculaire. Comment la mémoire de Fel-
chez les fermiers à apprendre à conduire le trac- lini transforme les instantanés de la vie ordinaire.
teur. Je les accompagnais avec joie faire les courses La plus mince anecdote se trouve sublimée, par
chez Auchan. Je regardais la télé exemple quand sa mère étend le
chez eux, j’adorais le jeu « Inter- Son choix linge dans Amarcord. J’aimerais
villes ». Je connaissais tous les 2222222 faire découvrir les courts-mé-
commerçants du village : l’enca- 5a trages de Vittorio De Seta à ceux
dreur, le marchand de couleurs, 31 qui ne le connaissent pas encore.
le marchand de charbon… Je 788885588889 Ce cinéaste italien est parti seul,
savais comment ils travaillaient. 455555555556 Livres en Sicile et en Calabre, filmer
J’ai appris la culture des gestes, L’usage du monde
455555555556 des pêches au thon et à l’espa-
les métiers du monde rural, le de Nicolas Bouvier,
455555555556 don. Le regard qu’il porte sur les
vocabulaire. Dans une cuisine, dessins de Thierry Vernet
455555555556 gens qu’il filme et les gestes des
il y a un mot précis pour chaque (La Découverte)
455555555556 pêcheurs sont d’une humanité
chose, jusqu’à la manière Gaston Lagaffe
455555555556 bouleversante. Il est mon mo-
d’éplucher. d’André Franquin (Dupuis)
455555555556 dèle quand je filme les gestes des
Quand mon père, Pierre Dou- La chambre claire
455555555556 uns et des autres en Normandie.
blet, grand reporter, rentrait de Roland Barthes
455555555556 Il faut savoir regarder les gestes,
d’Inde, d’Éthiopie ou d’Afgha- 455555555556(Gallimard) les détails, les creux.
nistan, il projetait ses photos et 455555555556 DVD Propos recueillis par
me proposait de l’aider à choi- 455555555556Amarcord Colombe Schneck
sir. J’adorais ces moments très de Federico Fellini
455555555556 7 Jean-Luc Bertini/Pasco & Co.
formateurs. Il me racontait les (Warner Bros)
455555555556 pour Ebdo
cérémonies des femmes à pla- Le monde perdu
455555555556
*Les films d’Ariane Doublet sont disponibles
teaux, les enfants de Calcutta. de Vittorio De Seta
455555555556 dans un coffret DVD sous le titre Suite
Ma mère, elle, me montrait des ( Carlotta Films )
455555555556 normande aux éditions Montparnasse.

0 — 9 février 2018 / n°5


76 c) Culture Sujet

« Un jour ça ira » a pour héros un ado de 13 ans.

Un abri pour Djibi Par Anne-Sophie Jacques

e film a commencé depuis vingt mi- semble à un hôpital. D’ailleurs, dans l’entrée

L nutes. Je regarde la projection de


presse sans vouloir y plonger. J’ai
longtemps hésité. Il se trouve que je
connais Édouard Zambeaux, coréalisateur
avec son frère Stan du documentaire tourné
il y a écrit “CHU”, pour centre d’hébergement
d’urgence. Tout le monde a besoin d’aide, même
les riches. Ils ont peut-être eux aussi un numéro
d’urgence, comme le 115. Mais je ne connais pas
le numéro ».
à l’Archipel, un centre d’hébergement d’ur- À cet instant, j’oublie mes réserves et je me
gence du 18e arrondissement de Paris géré laisse toucher par la candeur de ces enfants
par l’association Aurore et fermé depuis. Je qui ont trouvé refuge en plein Paris. Voyage
ne suis pas intime avec Édouard, mais il m’a dans un lieu où l’on découvre les douches vé-
hébergée quelques jours alors que j’étais en tustes, les chambres improvisées, les fenêtres
rade. Dilemme. Peut-on chroniquer le film de brinquebalantes. S’imposent la chaleur des
quelqu’un qu’on connaît ? À première vue, non. notes du piano, le visage des parents fatigués
Puis il y a eu le message d’Ari déposé dans La mais debout, et ce Djibi qui se vit comme un
Source, notre plateforme numérique d’échange « serial déménageur », cinq lieux différents

On suit en douceur ce petit


avec les lecteurs. Il nous
conseillait ce « documentaire
lumineux sur la résilience et
monde de déracinés qui devront
bientôt partir. Une fois encore
le pouvoir des mots, lorsque
des ados sans abri s’en em-
parent. Un condensé irrésis-
tible de sensibilité, de chaleur et d’humour : il y en treize ans, gamin sensible qui sait voyager
a des films, comme celui-ci, qui vous réconcilient léger. « Où sont mes racines ? » se demande-t-il.
avec (la dureté de) la vie ». J’échange alors par Au Sénégal, en Italie, et dans sa valise aussi.
mail avec Ari. Pas de bol, lui aussi est un ami Les réalisateurs suivent en douceur ce petit
d’Édouard. D’où la seconde question : faut-il monde de déracinés. L’Archipel va fermer et ils
s’abstenir de parler d’un film parce que son au- devront bientôt partir. Une fois encore. Quit-
teur a trop d’amis ? Là encore, non. Donc nous ter cet endroit où la vie de famille avait repris
voici dans la salle, mon dilemme et moi. ses droits. Partir encore en s’accrochant à cette
EUROZOOM

Jusqu’aux mots de Djibi, l’un des héros. Cet conviction : un jour, ça ira.
ado décrit le lieu d’accueil qui, pour lui, « res- Un jour ça ira, en salle mercredi 14 février.

9 février 2018 / n°5 — 0


c) 77
Livre Boucherie Ovalie Film Invictus
Un océan d’eau plate bouillon- Afrique du Sud, 1995,
nait depuis des millions d’an- Coupe du monde de
nées quand soudain, quelqu’un rugby. Mandela vient
y ajouta du sel. L’océan, c’est d’être élu et compte
le rugby, ses valeurs sempiter- sur son équipe pour
nelles, ses règles obscures, le réconcilier un peuple
sel, c’est la Boucherie ovalie, un divisé par des années
blog devenu livre, puis deux, qui d’apartheid. Détails :
ne prennent rien au sérieux. On y les Springboks n’ont
pleure en contractant les abdos, jamais été soutenus
on y apprend. Absurde et beau par les Noirs et
comme un pilier qui réfléchit ou l’équipe est médiocre. Ils vaincront quand même. Bourré
un arrière courageux. N.D. de grands sentiments et de lyrisme, ce film pourra passer
Boucherie Ovalie, guide de survie pour angélique. Tant pis, semble dire Eastwood. Le seul vrai
au pays du rugby, éd. Marabout. vainqueur, c’est l’espérance. N.D.
Invictus, de Clint Eastwood, 2010. En DVD (Warner Bros).

Notre sélection culturelle autour d’un mot de l’actu

Ovalie
Les Bleus ont encore entamé le tournoi des Six-Nations avec une défaite encourageante
contre l’Irlande. Sans plan de jeu, mais avec un gros cœur, le XV de France
s’en ira dimanche 11 février tenter de perdre la tête haute face aux Écossais. À moins que ?
2009 WARNER BROS. ENTERTAINMENT IAND SPYGLASS ENTERTAINMENT FUNDING, LLC.

BD Les Rubipèdes
Pour Michel Iturria, légendaire Polar Du bruit sous
dessinateur de presse du quoti- le silence
dien Sud-Ouest, le « ruby », c’est Qui a tué l’un des rugbymen
l’Illiade de notre époque. Ses hé- vedettes de Toulouse une
ros se nomment Achille, Patrocle semaine avant la finale du
ou Diomède. Ils sont demi de mê- championnat ? Pour le savoir,
lée ou trois-quarts aile. Comme la police ne suit pas une tra-
chez les Grecs, ils se livrent à jectoire aussi rectiligne qu’un
des batailles épiques suivies de drop irlandais. Les secrets de
grands banquets (les fameuses vestiaires remontent à la sur-
troisièmes mi-temps). Entre face, les âmes apparaissent
deux matchs se posent parfois plus cabossées encore que les
« les questions graves et existen- genoux et le final est aussi noir
tielles » : « Qui sommes-nous ? » qu’un maillot All Black. I.T.
« Où allons-nous ? » « Que se passe-t-il sous la mêlée ? » • É.R. Du bruit sous le silence, de Pas-
Les Rubipèdes, d’Iturria, 10 albums, sur Internet. cal Dessaint, éd. Rivages/Noir.
0 — 9 février 2018 / n°5
78 On vous fait un dessin

C’est quoi, les ondes


gravitationnelles ?
Par Clément Fabre
... avec Albert Einstein

9 février 2018 / n°5 — 0


79

0 — 9 février 2018 / n°5


80 On vous fait un dessin Les ondes gravitationnelles

9 février 2018 / n°5 — 0


81

Fin
0 — 9 février 2018 / n°5
82
ANDREW TESTA/PANOS-REA

S) Sciences

9 février 2018 / n°5 — 0


s) 83
Génétique
3

Le moustique
OGM, agent
éradicateur
Des insectes génétiquement modifiés
sont conçus pour lutter contre leur propre
espèce et les maladies qu’elle transmet
à l’homme, paludisme et dengue en tête.
Par Sabine Casalonga

aviez-vous que des En 2015, la Malaisie a renoncé

S moustiques trans-
géniques ont été in-
troduits depuis 2009
dans plusieurs pays pour lutter
contre les maladies transmises
à sa stratégie jugée coûteuse et
inefficace. Fin 2016, un essai en
Floride a été suspendu à cause
de l’opposition de la population
locale. Enfin, aucune étude in-
par ces insectes ? Il s’agit des dépendante n’a démontré une
moustiques mâles OX513A de réduction des cas de dengue à la
l’entreprise Oxitec. Le principe ? suite des lâchers de moustiques
Les mâles porteurs d’un gène de OGM. L’association britannique
stérilité s’accouplent avec des GeneWatch dénonce des ré-
femelles sauvages et engendrent sultats biaisés et le manque de
une progéniture non viable. transparence des essais.
D’après leurs résultats* sur les
îles Caïmans, en Malaisie, au Pa- Un gène espion
nama et au Brésil, plus de 80 % Néanmoins, l’espoir soulevé
des moustiques Aedes aegypti, par les moustiques transgé-
vecteurs des virus de la dengue, niques reste fort. Et pour cause,
chikungunya et Zika, ont été le moustique est responsable de
ainsi localement supprimés. 800 000 décès chaque année en
L’inconvénient ? Il faut relâcher raison des maladies qu’il trans-
des millions de moustiques du- met, paludisme et dengue en
rant plusieurs semaines, pour tête. Les méthodes de lutte ac-
un effet limité à une saison et à tuelles, principalement à base
un quartier de ville, ce qui sup- d’insecticides, s’avèrent large-
pose un coût élevé. La descen- ment insuffisantes et néfastes
dance des mâles sauvages, elle, pour l’environnement.
Dans un laboratoire d’Oxitec. est bien viable et se redéploie la Une nouvelle stratégie, dite
La société britannique fabrique saison suivante. de forçage génétique, émerge et
des moustiques mâles modifiés En 2017, Oxitec a annoncé promet une meilleure efficacité.
génétiquement afin d’engendrer deux nouveaux projets de tests En 2015, des chercheurs de l’Im-
des descendants non viables. en Inde et en Colombie. L’entre- perial College de Londres ont
prise essuie toutefois des revers. créé en laboratoire un mous-
0 — 9 février 2018 / n°5
84 s) Sciences

tique capable de rendre sté- les bénéfices l’emportent sur les


riles, en quelques générations, risques », confirme Éric Marois.
toutes les femelles de l’espèce Toutefois, d’après les derniers
Anopheles gambiae, porteuse du tests en laboratoire, la technolo-
paludisme. Ils introduisent dans gie ne s’avère pas aussi efficace
la population des moustiques que prévu puisqu’une partie des
génétiquement modifiés por- moustiques résiste à l’action du
teurs d’un gène espion. Celui-ci gène espion.
est capable, lors de la reproduc- Les recherches sur le forçage
tion, de repérer un gène cible, de génétique sont soutenues par la
le couper et de le remplacer par Fondation Bill et Melinda Gates
une autre version. De génération dans le cadre du projet Target
en génération, le gène espion se Malaria qui vise à conduire des
répand et « force » la diffusion de essais d’ici cinq à dix ans dans
la version voulue du
gène cible. Les cher-
La puissance
cheurs de l’Imperial
College de Londres du forçage génétique
ont utilisé cette tech-
inquiète les défenseurs
nique pour rempla-
cer un gène de la de l’environnement
fertilité chez les fe-
melles et les rendre stériles. plusieurs pays africains tels que
Éric Marois, de l’université le Burkina Faso, le Mali et l’Ou-
de Strasbourg, utilise la même ganda.
technique pour éradiquer le pa- En France, dans son avis de
ludisme sans faire disparaître le juin 2017, le Haut Conseil des
moustique. L’idée est de diffuser biotechnologies n’exclut pas le
un gène de résistance à la mala- recours aux moustiques trans-
die et non un gène de stérilité. géniques, notamment des tests
La puissance du forçage géné- très encadrés avec la technique
tique inquiète les défenseurs de utilisée par Oxitec. Mais il es-
l’environnement. « Le transgène time « prématuré d’envisager une
se propage en théorie comme un application de forçage génétique
incendie dans toute l’aire de ré- sur le terrain ». •
partition géographique de l’es- *D. Carvalho et coll., PLOS Neglected
pèce, il faudra donc s’assurer que Tropical Diseases, 2015.

9 février 2018 / n°5 — 0


s) 85

Grégoire Borst, professeur de psychologie du développe-


Une question à : ment à l’université Paris-Descartes (LaPsyDÉ - CNRS)

Pourquoi est-il
difficile de rester
attentif pendant
une heure ?

«
Que nous soyons en réunion, que du sucre (du glucose) et de l’oxygène. Rester
nous assistions à une conférence concentré est une activité qui sollicite nos res-
ou que nous suivions un cours, sources cognitives mais surtout énergétiques.
il est très difficile de rester concentré plus de Et bien que notre cerveau ne constitue que 2 %
ANDREW TESTA/THE NEW YORK TIMES-REDUX-REA – ILLUSTRATION LAURENT DUVOUX

quelques minutes. Une expérience révèle que à 5 % de notre masse corporelle, il consomme,
plus d’un quart des étudiants déclarent avoir en continu, plus de 20 % des ressources éner-
du mal à se concentrer en cours une fois passées gétiques de notre organisme. Il a donc du mal
les vingt premières minutes. Cette proportion at- à fournir un effort prolongé et cherche le plus
teint même 45 % après quatre-vingts minutes en souvent à limiter sa consommation énergétique.
classe. Et suivre un cours en ligne, seul devant Pour rester attentif, il faut s’adapter aux wli-
son ordinateur, ne résout pas le problème : plus mites physiologiques de notre cerveau en s’amé-
de 54 % des étudiants ont des difficultés à main- nageant, par exemple, des pauses toutes les
tenir leur concentration plus de trente minutes. vingt minutes. Une autre possibilité est d’entraî-
Nous avons du mal à garder un niveau d’at- ner son cerveau à être attentif aux informations
tention élevé pendant plus de quelques mi- importantes dans notre environnement.
nutes car tout un réseau de neurones s’active Certaines études suggèrent que la méditation
dans les parties frontales (à l’avant) et pariétales ou que certains jeux vidéo
(en haut) de notre cerveau quand nous nous permettraient d’améliorer nos
concentrons. Or, l’activation de ces neurones capacités de concentration.
requiert de l’énergie et plus particulièrement Grégoire Borst

0 — 9 février 2018 / n°5


86 s) Sciences Sujet
Sociologie
3

Les cadres
récupèrent
mieux d’un
AVC que
les ouvriers
Selon l’étude d’une
sociologue, la vie menée
avant un accident vasculaire
cérébral a un impact sur
le degré de récupération
des capacités.
n France, l’accident vas-

E culaire cérébral (AVC)


fait des ravages. C’est la
première cause de mor-
talité chez les femmes et la troi-
sième chez les hommes. Elle est
due à une hémorragie ou à un
vaisseau sanguin bouché dans
le cerveau. Une personne sur
cinq qui en est atteinte décède
dans le mois qui suit, et les trois
quarts des survivants gardent Un patient victime d’un AVC lors d’une séance d’électrostimulation
des séquelles définitives. Ils avec une ergothérapeute, en 2014, au CHU de Bordeaux.
peuvent se retrouver paralysés
ou soudain amnésiques, ne plus La vie menée avant l’accident a déroulent, comme à l’école, en
savoir parler ni compter. un impact sur le degré de récu- temps limité, avec un crayon et
pération physique et intellec- un papier. De plus, « les questions
Comme à l’école tuelle. Même abîmés, le corps et renvoient à un mode de vie plutôt
La récupération après un AVC l’esprit gardent en mémoire ce bourgeois et cultivé. On demande
dépend-elle de notre sexe et de qu’ils ont été. de réagir à des phrases qui font
notre classe sociale ? Oui, répond Un ancien sportif paralysé référence au fait de passer des
la sociologue Muriel Darmon, profite ainsi davantage des vacances au ski ou de rédiger un
qui réalise depuis 2015 une en- séances de kiné, parce qu’il a faire-part de fiançailles », sou-
quête inédite sur le sujet. Se- l’habitude de faire souffrir son ligne la sociologue. Ce qui ne
lon elle, les ouvriers récupèrent corps pour progresser, mais renvoie pas à des événements de
moins bien que les cadres. aussi parce que le simple fait vie de tout le monde. En d’autres
Muriel Darmon a passé plu- d’écouter des consignes au mi- termes, pour que la rééducation
sieurs mois dans des services lieu d’un gymnase lui est fami- soit plus efficace, elle devrait
de rééducation pour personnes lier. De même, la rééducation faire référence à la vie et à l’his-
ayant subi des lésions au cer- intellectuelle favorise les an- toire particulière du malade. Et
BURGER/PHANIE

veau. Sa rencontre avec quantité ciens bons élèves. si c’était ça, aussi, la médecine
de malades lui a permis de for- Les tests qui servent à exer- personnalisée ? •
muler et de tester son hypothèse. cer le cerveau des patients se Marion Rousset
9 février 2018 / n°5 — 0
s) 87
Paléontologie
3

Un festin de
dents humaines
C’est un drôle d’article que co-
signe Bruno Maureille dans la
revue Paléo. Il décrit la transfor-
mation de deux dents d’homme
de Neandertal après leur pas-
sage dans… le système digestif
de hyènes des cavernes, ces
prédateurs qui les côtoyaient
il y a soixante mille ans. « Ces L’acanthaster pourpre, une étoile de mer dévoreuse de coraux.
dents peuvent être confondues
avec des dents de bovidés, à Biologie
cause des modifications dues 3
aux sucs digestifs », affirme le
chercheur. Sa publication va
permettre à ses collègues de
La Grande Barrière de
réexaminer leurs collections
de quenottes préhistoriques,
corail en eaux troubles
car certaines ont pu être at- Le plus grand récif corallien Barrière de corail, au large des
tribuées à tort à des animaux. du monde est affecté par le côtes australiennes. Après le
réchauffement climatique. blanchissement d’une partie des
En témoigne l’évolution coraux ou encore l’invasion par
de la population des tortues l’acanthaster pourpre, une étoile
vertes de la côte nord-est de mer dévoreuse de coraux.
de l’Australie. Le plastique est également
un terrible ennemi pour le co-
n monde sans mâles. C’est rail. Selon une étude parue dans

U le destin qui attend les


tortues de la côte nord-est
de l’Australie. C’est simple, 99,1 %
Science, la probabilité qu’un
corail soit malade passe de 4 %
à 89 % en présence de plastique.
des jeunes tortues vertes sont Les chercheurs estiment que
Bruno Maureille a fait sa trou- des femelles. Ce taux tombe à 11,1 milliards d’objets en plas-
vaille en Charente : « Il s’agit 68 % dans une autre colonie plus tique sont présents dans les co-
d’une caverne qui était ouverte au sud, selon une étude publiée raux de la zone Asie-Pacifique.
par le toit et comportait un dans la revue Current Biology. En 2015, le gouvernement aus-
étage. C’est là que les proies Le réchauffement climatique, tralien s’est engagé à dépenser
mais aussi des hommes étaient et particulièrement celui du 1,3 milliard d’euros d’ici à 2050
dépecés. » Dans cet atelier sable des plages, est le coupable pour sauver la Grande Barrière.
d’équarrissage, les Néanderta- désigné. Le sexe d’une tortue Quelque 39 millions d’euros ont
liens prenaient ce qui les inté- ne dépend pas de ses chromo- été débloqués pour lutter contre
ressait sur les cadavres, avant somes, comme chez l’humain. l’acanthaster. Son développe-
Il dépend de la température ment serait notamment dû au
UMR5199 PACEA CNRS – ISTOCK

de partir dans une autre ca-


verne. Les dents des carcasses du sable dans lequel l’œuf est ruissellement des eaux agri-
abandonnées ont donc été pondu et passe les deux mois de coles. Pour les tortues, le salut
mangées puis évacuées par son développement. pourrait venir d’un arrosage des
des charognards. Charmant. • Ce résultat est une preuve sup- plages ou de l’augmentation des
O.M. plémentaire de la dégradation de zones ombragées.
la faune et la flore de la Grande Olivier Monod
0 — 9 février 2018 / n°5
88 r) À rebours

CARL COURT/GETTY IMAGES/AFP

55554
55554
4
55554
55554
55554
55554
55554
55554
2018 55554
55554
2008
22222235 22222235
55555595 55555595

Le fil de 55554
55554
55554
Les JO d’hiver, qui se déroulent
à Pyeongchang, du 9 au 25 février,
55554
55554
55554
Cérémonies grandioses,
stades spectaculaires,
l’histoire 55554
55554
55554
55554
sont l’occasion d’un rapprochement
55554
55554
55554
55554
succès sportifs…
55554entre les deux Corées. 55554Pékin 2008 est une vitrine
55554
55554de la puissance chinoise.

9 février 2018 / n°5 — 0


r) 89

Jeux olympiques,
joutes politiques
Dès leur origine, les JO modernes ont balancé entre l’idéal
d’une paix mondiale et la défense des intérêts nationaux.
Par Sylvain Venayre

a cérémonie d’ouverture paix entre les nations – ce qu’on à Athènes, dès 1896. Bikelas

L des Jeux olympiques


d’hiver à Pyeongchang,
ce 9 février, n’est pas
qu’un événement sportif. Le dé-
filé commun des athlètes des
appelle depuis quelques années
le « pacifisme ». Pour Couber-
tin, le sport doit permettre cela
tout autant que les nouveaux
moyens de communication,
compte sur le « philhellénisme »
des congressistes, leur admira-
tion devant le combat mené par
la Grèce pour se libérer de l’Em-
pire ottoman.
deux Corées, pays séparés depuis les progrès scientifiques ou le
1953 après trois ans de guerre, libre-échange : « Exportons des Une terrible contradiction
symbolise un rapprochement rameurs, des coureurs, des escri- Depuis le début du 19e siècle,
inattendu entre Nord et Sud. meurs : voilà le libre-échange de ce pays est un symbole puissant.
Preuve que les JO restent le reflet l’avenir, affirme-t-il, et le jour où Pour la gauche, il incarne la li-
voire le théâtre d’événements il sera introduit dans les mœurs berté, victime du despotisme
politiques, comme ils l’ont été de la vieille Europe, la cause de la politique. Pour la droite, le chris-
dès leur origine. paix aura reçu un nouvel et puis- tianisme, victime de l’islam.
L’affaire commence en 1894, à sant appui. » Les Jeux rénovés Partisan de la « Grande Idée »
Paris, lorsque le jeune Pierre de doivent aider à réaliser l’union de réunir tous les Grecs en un
Coubertin organise le congrès heureuse de l’humanité. Ce n’est seul état (« Megali Idea »), le roi
fondateur des Jeux olympiques pas un hasard si Coubertin est Georges Ier veut faire des Jeux
modernes dans les bâtiments l’un des premiers Français à uti- un instrument politique. Il les
de l’université de la Sorbonne. liser ce nouveau mot appelé à un organise au moment de la fête
Son idée est simple : profiter de bel avenir, « mondialisation ». nationale grecque et de la Pâque
la grande exposition universelle Mais au congrès de la Sor- orthodoxe. Lors de son discours
prévue dans la capitale française bonne, en 1894, les choses ne se d’adieu aux athlètes, le roi ré-
en 1900 pour promouvoir l’athlé- passent pas exactement comme clame même que les compéti-
tisme à l’échelle mondiale. le prévoyait Coubertin. L’émis- tions olympiques se tiennent
Depuis le milieu du 19e siècle, saire grec, le linguiste Demetrios désormais de manière perma-
les expositions internationales Bikelas, obtient que les pre- nente en Grèce. Les Jeux sont
sont un moyen de favoriser la miers JO modernes se déroulent ainsi pris d’emblée dans

55554
55554
1980 55554
55554
1913 55554
55554
1900
22222235 22222235 22222235
55555595 55555595 55555595
55554 55554 55554
55554 États-Unis en tête, des pays 55554 Le Français Pierre de 55554 Paris organise pour
55554 55554 55554
55554 occidentaux boycottent 55554 Coubertin crée le symbole 55554 la première fois les
55554 55554 55554
55554 les Jeux de Moscou pour 55554 olympique : cinq anneaux de 55554 Jeux olympiques.
55554 55554
55554 protester contre l’invasion 55554 couleur sur fond blanc.
55554
55554 soviétique en Afghanistan.

0 — 9 février 2018 / n°5


90 r) À rebours Les Jeux olympiques
Les JO sont-ils sortis du Le moment fort de la compéti-
tion est d’ailleurs le triomphe
malentendu qui les faisait admirer d’un paysan grec dans le mara-

d’abord par les nationalistes ? thon. Cette victoire déclenche


un enthousiasme, loin des rêves
universalistes de Coubertin, qui
une terrible contradiction. tème métrique aux JO, c’est bien fait le bonheur d’un journaliste
D’un côté, une vision libérale hé- dans une perspective universa- français enchanté par le spec-
ritée de l’universalisme des Lu- liste même si, en bon Français, il tacle de ces foules nationalistes :
mières, au 18e siècle, actualisée juge que la France est la nation Charles Maurras.
par le libre-échange et le nouvel la plus universaliste du monde. La défaite de la Grèce contre
imaginaire de la mondialisation. Mais le défilé des athlètes de l’Empire ottoman, en 1897, per-
De l’autre, une instrumentalisa- 1896 montre bien que cette mon- met à Coubertin de reprendre le
tion par le nationalisme triom- dialisation est très relative : sur contrôle du Comité international
phant, au tournant des 19e et 245 concurrents, 170 sont grecs. olympique et d’imposer sa vision
20e siècles. de l’athlétisme. Selon ses vœux,
l’olympisme devient alors véri-
Le football ? Trop anglais ! À lire tablement international à Paris
Quand Coubertin écarte les Jeux olympiques. d’abord, en 1900, puis à Saint-
sports trop spécifiquement bri- Un siècle de passions, par Louis, aux États-Unis, en 1904.
tanniques (football, golf) ou Patrick Clastres (Ed. Musée International, soit. Mais mon-
américains (baseball, basket, national du sport, 2008). dial ? Les JO d’aujourd’hui sont-
volley), lorsqu’il impose le sys- ils sortis du malentendu qui les
faisait admirer d’abord par le na-
tionaliste Charles Maurras ? En
1913, Coubertin crée le symbole
olympique : cinq anneaux entre-
lacés sur fond blanc, de couleurs
différentes (bleu, jaune, noir, vert
et rouge) mais de dimensions
égales. On y voit généralement
les cinq continents, égaux et soli-
daires. Mais Coubertin précisait
que les cinq couleurs associées
au fond blanc représentaient
aussi les drapeaux de tous les
états présents aux Jeux. L’olym-
pisme avait peut-être la forme du
monde, mais ses couleurs de-
meuraient celles des nations.

Sylvain Venayre est professeur


d’histoire contemporaine à l’université
54 Grenoble-Alpes.
55554
55554
55554
55554
55554
55554
55554
55554
1896 55554
55554
1894
22222235 22222235
55555595 55555595
INTERFOTO/LA COLLECTION

55554 55554
55554 Le premier Comité international 55554 Pierre de Coubertin préside
55554 55554
55554 olympique (avec Coubertin, assis 55554 à Paris le congrès qui relance
55554 55554
55554 à gauche, et Bikelas au centre) se 55554 les Jeux olympiques.
55554
55554 réunit à Athènes, qui accueille les
55554
54 premiers JO de l’ère moderne.

9 février 2018 / n°5 — 0


Chronique c) 91

Les passions amoureuses, un rendez-vous de quelques semaines avec


Tobie Nathan, psychologue et écrivain

Ma sœur, mon épouse

C ’est une toute jeune femme, à la


fois insolente et pudique, fouineuse et discrète.
D’immenses yeux d’or illuminent son visage de
lune. Elle est belle ! Elle a 20 ans, épouse d’un
jeune homme incarcéré et déjà maman.
Unique enfant d’immigrés espagnols, d’un père
« Il doit faire ses dents », avait pensé sa mère. Et
ils l’avaient pris dans leur lit. Vers les 6 heures, il
ne faisait pas encore jour, il avait recommencé à
pleurer. La maman l’avait serré contre elle et c’est
à ce moment, très précisément, que le bélier a
défoncé la porte.
courageux maçon un tantinet alcoolique et d’une Les hommes en noir, casqués, masqués, armés,
mère gardienne d’immeuble et femme de mé- ont surgi dans leur petit studio de 20 mètres car-
nage. Ses parents se sont ren-
contrés en France alors qu’ils Plus question de départ en Orient,
étaient adolescents. Coup de
foudre les emportant dans ni de burqa, ni de respect de la
une passion totale. L’histoire
s’est mal terminée. Sept ans
charia. Reste cette passion intacte
plus tard, sa mère avait pris un amant, son père a rés, ont arraché le père à ses draps, l’ont jeté face
voulu la tuer puis tenté de se suicider. Elle se sou- contre le plancher, menotté. Et tout cela en hur-
vient de la scène. Elle avait 5 ans. Le corps bascu- lant, en claquant les portes, arrachant les tiroirs,
lant du balcon, rattrapé en dernière limite par un vidant sur le sol le contenu des placards, du frigo,
oncle qui passait là. Les cris, les pleurs, le chaos démontant la vasque des toilettes, les carrés du
du monde lorsque les policiers ont verrouillé les faux plafond… Et lui, le petit, les yeux exorbités,
menottes aux poignets de son père, accusé de vio- n’avait même plus la force de pleurer.
lences sur sa femme. Eux, ses parents, s’étaient connus sur un forum
Je regarde son gamin aux yeux si clairs, âgé de parlant de religion. Lui, Breton de Mayenne,
18 mois à peine. Il rappelle étrangement l’enfant était passionné comme elle par les mondes
espiègle de la Madone de Michel-Ange dans sa cachés, les histoires de dieux, de diables et de
crypte d’une église de Bruges. Lorsqu’un tout- démons. Ils se sont convertis ensemble à un islam
petit, lors d’une réunion avec des étrangers, s’ac- intégriste, ont rejoint un groupe de jeunes qui
tive ainsi calmement, sans crier, sans pleurer, sans avaient décidé de s’installer en terre d’islam et
se précipiter dans les bras d’un parent, c’est qu’un s’étaient donné rendez-vous à Raqqa, en Syrie.
événement terrible s’est passé. Celui-là, pensai-je, L’irruption des commandos du GIGN les a bruta-
LÉA TAILLEFERT-ROLLAND

a dû assister à un cataclysme ! lement ramenés sur terre. Plus question de départ


C’était un an plus tôt, l’enfant ne devait pas en Orient, ni de burqa, ni de respect pointilleux
avoir six mois. Ses parents s’étaient couchés tard, de la charia. Reste cette passion intacte qui la ra-
comme tous les soirs. Mais sitôt qu’ils avaient mène quatre fois par semaine au parloir pour lui
éteint la lumière, lui s’était mis à pleurer. déclarer son amour, encore.
0 — 9 février 2018 / n°5
92 P) Paroles
Ces pages Paroles
7
“ Je suis trop
sont à vous.
Elles accueillent 4
vos témoignages, 4
vos récits, vos
4 triste, je n’arrive
pas à chanter ”
expériences.
4
4
4En Haute-Savoie, Lison pouvoirs publics. Je suis béné-
vole dans une association et j’ac-
4Rawas est bénévole dans une
association. Elle côtoie de compagne des jeunes majeurs
étrangers dans leurs démarches
4jeunes migrants qui arrivent
d’Italie en grande détresse, administratives (pour l’obtention
d’un titre de séjour entre autres),
4etunsetitrebatdepour leur obtenir
séjour. et je sais aussi que c’est faux. À
sa sortie de l’hôpital, il va se re-
4 ier, sur Facebook, je tombe trouver dehors s’il n’est pas pris

4 H sur la vidéo d’un guide de


moyenne montagne qui
raconte le sauvetage d’un jeune
en charge par des bénévoles de
la société civile. En tant qu’an-
cienne directrice de plusieurs Pôle
4 Guinéen. Il était perdu, pieds nus emploi locaux, j’ai souhaité faire
dans la neige, dans un couloir bénéficier ces jeunes de mon ré-
4 d’avalanche des Hautes-Alpes. seau et de mes connaissances des
Heureusement pour lui, il avait le rouages de l’administration. Cela
4 numéro de téléphone d’un guide fait plusieurs mois que je m’oc-
(on ne sait pas trop comment il cupe de ce dossier, et franche-
4 l’avait eu), qui lui a envoyé un hé- ment, je commence à m’épuiser.

,;
licoptère de secours. Il a été sauvé Je pense aux jeunes que j’ac-
4 mais reste traumatisé. compagne, ils sont tous dans des
situations très
Vous voulez participer aux pages
4En essayant de les aider compliquées.
Paroles ? Si vous êtes abonnés,
4et de leur donner espoir, Des histoires de
vie difficiles :

4nous sommes à la limite


rendez-vous sur La Source
des secourus en
(source.ebdo-lejournal.com).
de l’illégalité
Méditerranée,
Cette plateforme numérique nous
des jeunes qui
permet de recueillir vos textes,
rédigés idéalement à la première
4 ont vu mourir
Lors de sa visite à l’hôpital, le leur famille. Et en France, les dif-
personne. Ce peut être un récit, un
coup de cœur, une expérience, une
4 guide explique qu’il lui a menti férentes administrations se ren-
en lui disant que tout irait bien voient la balle. J’essaye de les
rencontre ou encore un voyage.
Vous pouvez écrire directement
4 maintenant, qu’il serait pris en aider et de leur donner espoir.
charge, qu’on lui donnerait à Les autres membres de l’associa-
sur La Source ou y déposer un
fichier. Dans un second temps, la
4 manger, qu’il serait au chaud. tion aussi. Nous sommes à la li-
En effet. Il a 22 ans et ne rentre mite de l’illégalité…
rédaction échange avec vous pour
une éventuelle publication.
4 dans aucun cadre prévu par les Ce soir, j’ai un concert dans un
source.ebdo-lejournal.com.
1
9 février 2018 / n°5 — 0
P) 93

9
centre de vacances. Il débutera 6
par deux chansons sur l’exil et 76 9
l’intégration : Je rêve d’ailleurs,
de Lady Sir, et Les bâtisseurs de 4“6Ne me parlez plus 6
France, de Toma. Je chante et je
joue de l’alto, une sorte de violon. 4de 6
super Lune ! ” 6
En général, je dédie la deuxième
aux étrangers venus nous aider à 4Gérard
6Coutedes préside couleur. On ne sait pas d’où il 6
construire notre beau pays : à tous l’Association vient. La Lune bleue décrit une
ceux que je croisais dans le métro 4astronomes
6 Pour amateurs succession de pleines Lunes 6
à 5 heures du matin, ceux qui tra- d’Auvergne. lui, dans une période donnée.
vaillent sur les chantiers. C’était 4les6événements lunaires
pleine Lune d’une saison. Pour
6
Pour certains, c’est la troisième
une autre époque, quand j’habi-
tais Paris. Maintenant, je vis à Sal- 4dont les médias ont
tant parlé récemment
6 d’autres, une deuxième dans 6
lanches, au pied du mont Blanc, un même mois.
et j’essaye de sensibiliser le public 4sont6insignifiants.
’ai beaucoup entendu
Enfin une Lune « rouge 6
de nos concerts à la cause sang » est une éclipse de Lune.
des étrangers en France. Sans
le dire, je dédicace ces chansons
à mon père, qui a fui la guerre
J
46
46
parler de la « super Lune
bleue de sang » du 31 jan-
vier. Ça m’agace ! Si cette ex-
Quand la Terre se trouve entre 6
le Soleil et la Lune, celle-ci ap-
paraît rouge cuivré. La Lune 6
au Liban et qui m’a permis de pression décrit la simultanéité n’émettant pas de lumière, elle
naître ici, dans le pays de la li- 46
de trois événements, les deux reflète celle du Soleil. En cas 6
berté, de l’égalité et la fraternité. premiers (super Lune et Lune d’éclipse, les rayons du Soleil
Je prends mon alto pour 46
bleue) sont anecdotiques, et le n’arrivent pas directement 6
m’échauffer et là je me rends dernier (Lune de sang) n’était sur la Lune, ils sont déviés par
compte que je suis trop triste, je 46
pas visible de France. Pourquoi l’atmosphère terrestre (prin- 6
n’arrive pas à chanter. Je peux donc en parler autant ? cipalement les rayons autres
jouer de mon instrument, mais 46 L’expression « super Lune », que les rouges). La Lune prend 6
c’est dur. Nous avons été embau- pour commencer, a été in- alors cette teinte de sang. En
chés pour donner de la joie au pu- 46
ventée en 1979 par un… astro- janvier, le phénomène était vi- 6
blic. Je ferai donc un effort pour logue ! Elle décrit une pleine sible aux États-Unis. Le 27 juil-
masquer ma peine, je dédierai 46
Lune quand notre satellite let, il le sera en Europe. 6
mentalement ces deux chansons est au plus près de la Terre. Je trouve dommage que l’on
au jeune Guinéen. 46
La distance entre la Terre et ne parle de notre satellite qu’à6
Le soir venu, je joue et je chante la Lune varie de 355 000 km à travers ces phénomènes insi-
en regardant, dehors, les congères 46
410 000 km. Ce qui fait, pour gnifiants. Avec un matériel as- 6
de neige, d’un mètre de hauteur. nous observateurs, une varia- sez accessible, on peut voir sa
Je retiens mes larmes en pensant 46
tion du diamètre de la Lune de surface et apprendre des élé- 6
aux corps que les promeneurs 13 % maximum. À peine vi- ments sur sa formation et son
vont retrouver en montagne cet 46
sible à l’œil nu ! La luminosité, évolution au gré des bombar- 6
été… Le personnel du centre de elle, peut évoluer jusqu’à 30 %, dements météoritiques et des
vacances passe une excellente 46
mais pas de quoi s’extasier… éruptions volcaniques.• 6
soirée, nous aussi ! Je repars heu- La Lune « bleue », ensuite. Témoignage issu de La Source,
reuse que tout se soit bien passé, 46
Ce terme n’a rien à voir avec la recueilli par Olivier Monod 6
mais avec ma tristesse enfouie.•
Par Lison Rawas, texte issu 16 3
de La Source

3
0 — 9 février 2018 / n°5
94 P) Paroles

7
4
“ Les gourous se font
plus discrets, mais pas
4
4
4
4 moins toxiques ”
4On ne s’attend pas à être tasse de thé du Dr D. Pour des dimension : la thérapie analy-
séances de vingt minutes, tique et corporelle. Je découvre
4manipulé par une personne
dont le métier est de c’est cher (60 euros) surtout là que le Dr D. est entouré de
quand on en enchaîne deux (on plusieurs cercles plus ou moins
4nous aider à aller mieux.
C’est ce qui est arrivé à falsifie les feuilles de soins, rapprochés. Le premier est
car c’est interdit par la Sécurité constitué de psychiatres hospi-
4Camille, 43 ans : il a vécu
pendant dix ans sous sociale). Mais comme c’est taliers et de psychologues
remboursé, ce n’est pas très qu’il n’hésite pas non plus à hu-
4l’emprise de son psychiatre,
qui est devenu son gourou grave. Le Dr D. est psychiatre, milier en public. L’humiliation,
inscrit à l’Ordre des méde- une de ses armes préférées.
4et l’a arnaqué.e dirige une entreprise
cins, il faut bien que je lui fasse En pointant en public mes fai-
confiance, tout de même ! blesses, réelles ou supposées,
4
4
4
J que j’ai fondée en
2004, pour être plus
indépendant. Je suis
plutôt introverti, j’ai peu d’amis,
et je voulais transmettre à mes
Très vite, je suis invité à parti-
ciper à des séances de groupe
qu’il anime. On est une dizaine
assis par terre, les plus témé-
raires étalent leur vie privée.
il s’assure ma loyauté : puisqu’il
connaît ces faiblesses, je peux
m’en remettre à lui pour les
combler et lui laisser diriger
ma vie à ma place. Cette emprise
enfants plus de vie que je De son côté, le Dr D. délivre ses est largement amplifiée par
4 n’en montre habituellement. l’effet du

4 Avec ma solide formation scien-


tifique, j’aime bien maîtriser Le Dr D. est psychiatre, groupe.
Ces stages

4 les événements de manière inscrit à l’Ordre des mettent aussi


rationnelle. Pour résoudre un
problème, on va chercher médecins, il faut bien en évidence sa
dimension de
4 une aide officielle. J’ai donc que je lui fasse confiance, gourou. Il est

4 ouvert l’annuaire, décroché


mon téléphone et pris ren- tout de même ! vénéré, on lui
offre des ca-
dez-vous avec le premier psy- deaux. À table,
4 chiatre qui m’a répondu : sentences. Il est capable en il est servi en premier. A poste-
le Dr D. C’est le point de départ quelques minutes de cerner riori, je me demande comment
4 d’une période de dix ans qui va quelqu’un. Ces séances hebdo- je ne me suis pas posé de ques-
marquer durablement ma vie. madaires vont être complétées tions. Deux mots l’expliquent : la
4 Dès les premières séances par des stages résidentiels supériorité et la peur. Le Dr D.
de psychanalyse, je vois bien d’une semaine, pendant lesquels est tellement supérieur à nous
4 que ce n’est pas vraiment la nous passons à une autre tous (y compris ses collègues)

9 février 2018 / n°5 — 0


P) 95

9
que nous lui devons le plus l’appui. Avec le recul, ce qui [Mission interministérielle 6
grand respect. J’ai essayé frappe le plus, c’est le manque de vigilance et de lutte contre
une fois de partir en milieu de professionnalisme. La 6
les dérives sectaires] pour qu’ils
de séminaire. Il a alors utilisé comptabilité est catastrophique, me confirment avoir depuis
une autre de ses armes, le les conventions de formation longtemps un lourd dossier sur 6
chantage : « Si vous partez, comportent des erreurs, les pro- cette personne. Et que je pouvais
j’arrête toutes les activités grammes de formation sont fac- m’estimer heureux de m’en tirer 6
avec vous. » tices, mais permettent aux à si bon compte.
participants 6
Le bilan est impossible à éta-
Le bilan est impossible de se faire blir, à part le coût financier, de
6
à établir, à part le coût financer par
leurs entre-
l’ordre de 100 000 euros. Au ni-
veau humain, je rattrape le
financier, de l’ordre prises. Le Dr D. temps perdu, je suis beaucoup 6
de 100 000 euros n’hésite
d’ailleurs pas
plus disponible pour mes filles.
Avec ma femme (qui a aussi été 6
à inciter à la sous le joug du Dr D.), les rela-
Je me joins bientôt au « groupe fraude puisque, selon lui, « c’est tions sont bien meilleures de- 6
entreprise » du bon Dr D., le sport national ». Voilà un autre puis que personne ne nous fait
l’élite de ses groupes, sans aspect du gourou : il est au-des- culpabiliser sur nos petits dé- 6
doute du fait de son tarif. Très sus des lois. J’ai appris plus tard fauts. Mon entreprise, qui pro-
intéressé par le monde de qu’il avait eu des déboires avec gressait lentement, voit une 6
l’entreprise, et surtout par ses le fisc, l’Ordre des médecins, la évolution significative de son
aspects financiers, il a créé justice, l’Académie… À plusieurs activité, et j’arrive enfin à me6
très tôt un groupe d’entrepre- reprises nous avons eu la projeter sur le long terme.
neurs, de cadres supérieurs, consigne de ne plus échanger Aux dires des associations 6
de professions libérales, pour par voie électronique, car il avait d’aide aux victimes, les
travailler sur leurs probléma- peur que ses conversations ne néosectes du type de celles 6
tiques. Mais si les vrais coachs soient écoutées. du Dr D. sont de plus en plus
peuvent arriver à de très bons C’est grâce à un des aspects fréquentes. Les gourous se 6
résultats en amenant la per- positifs du travail avec le font plus discrets, ce qui les
sonne à trouver elle-même la Dr D. que je m’en suis sorti. rend plus difficiles à détecter,6
bonne réponse, la méthode Il m’a poussé à suivre une mais pas moins toxiques.
du Dr D. est tout autre. Lui est formation en management. La responsabilité de l’aide aux 6
fort, et nous sommes minables. Finalement, cela m’a sauvé. victimes incombe donc à
Il préfère donc nous donner la Une spécialiste des relations l’entourage. La victime elle- 6
solution. Si certains dans ce au travail nous a enseigné même, si elle lit ce texte, par
groupe arrivent à progresser, à détecter les cas de harcèlement exemple, ne se sentira absolu- 6
d’autres essuient des échecs et d’emprise. Malgré le choc ment pas concernée. Cela
retentissants. Et ce malgré des de cette révélation, elle a mis renforcera sans doute même 6
séances individuelles, bien un an et demi à me faire lâcher sa dépendance car elle se
rémunérées, pour les aider. prise. Jusqu’au dernier moment dira qu’elle a beaucoup 6
En commercial habile, il je pensais me tromper, et il de chance d’être tombée sur
nous fait signer notre engage- a fallu que je consulte des asso- quelqu’un d’honnête.• 6
ment pour l’année suivante, ciations locales d’aide aux Par Camille, texte issu de
avec chèque de caution à victimes ainsi que la Miviludes La Source (lire aussi page 50) 6
3

0 — 9 février 2018 / n°5


96 P) Paroles

7 9
4“ J’étais à “ça” de devenir 6

4la trentenaire dynamique ”


4 6
6
4Alice Emorine a refusé les continents, j’ai découvert prises ou dans du matériel. De 6
d’autres façons de vivre. Je
4qu’à 30 ans sa vie soit
plus ou moins réglée. n’ai pas d’enfant, et j’ai décidé
quoi s’occuper puisque 30 ans
c’est loin d’être la fin. 6
d’étudier pour avoir un travail
4Elle a décidé de faire
“autrement”, de prendre qui me plaît. Seulement, j’ai
À l’heure de l’embauche, si
vous voyez au café quelqu’un 6
l’impression qu’aux yeux du
4son temps et d’étudier
pour avoir un travail qui monde je suis finie. Depuis, je
qui dessine, qui réfléchit, qui
gratte sur un cahier, qui in- 6
me sens « autre », vous savez,
4lui plaît vraiment.
a grand-mère a 88 ans,
cette case à cocher sur les docu-
vente, qui observe, qui écoute,
c’est probablement un « autre », 6
ments : marié, divorcé, céliba- car nous, on a décidé de faire
4
4
M mon grand-père de la
famille opposée, 92.
J’ai 28 ans. Si tout va bien et
taire… autre. Salarié, étudiant,
en recherche d’emploi… autre.
Locataire, propriétaire… autre.
autrement. Il y a ceux qui réus-
siront plusieurs fois, ceux qui
pensent avoir réussi et qui
6
6
que je mise sur 80 ans, il m’en chercheront
4 À l’heure de l’embauche,
reste donc 52 à vivre. Mais à s’épanouir 6
4 si vous voyez au café
qu’est-ce que vais faire de tout
ce temps ? J’ai bien intégré à
davantage,
ceux qui 6
quelqu’un qui invente, qui
l’adolescence qu’il fallait choi- tenteront
4 observe, qui écoute, c’est
sir une carrière professionnelle,
vite, passer le bac, vite, aller
une nou-
velle aven-
6
4 probablement un “autre”
à l’université, vite, travailler,
vite. « Parce qu’après il sera trop
ture, ceux
qui à 50 ans
6
4 tard. » Après quoi ? Personne n’a
jamais été clair là-dessus. C’est
Nous sommes toute une n’auront pas la Rolex mais le 6
bande comme ça. Nous temps, la satisfaction d’avoir
4 comme si on signait un accord sommes « autres ». Nous errons vécu. Ceux qui auront huit en- 6
sur ce principe : à 30 ans, ta vie dans les rues en cherchant une fants, ceux qui n’en veulent
4 doit être une affaire plus ou chance de recommencer notre pas, ceux qui aiment leur tra- 6
moins réglée. Mais dans deux vie sans se presser, parce qu’on vail, ceux qui l’utilisent pour
4 ans, j’ai 30 ans et c’est la cata ! l’a choisie, parce qu’enfin nous payer leur passion, ceux qui 6
Je viens de comprendre avons trouvé ce qu’on voulait auront « réussi » à percevoir que
4 que j’avais le temps. Pourtant, en faire. Nous payons nos for- la vie est longue. Et ceux qui ne 6
j’étais à « ça » de devenir la tren- mations avec nos économies, seront « rien » que des robots,
4 tenaire dynamique. J’ai arrêté nous investissons sans aides maussades et dépressifs.• 6
mon travail rémunérateur pour dans nos propres sociétés, dans Par Alice Emorine, texte issu
4 me balader davantage entre des tentatives d’autoentre- de La Source 6
1 3

9 février 2018 / n°5 — 0


P) 97

7 9
4 “ Tout est très codifié 6
dans les quartiers ”
4 6
4 6
4 6
heure je vais finir. Je marche…
4Dans son boulot, il ne
maîtrise pas tout, 10 ou 15 km par jour ! On a des
et une des demandes les plus
fortes parmi les jeunes avec 6
véhicules de service mais, par
4etFaure
il adore ça. Emmanuel
est éducateur de choix personnel, je préfère être
qui je bosse. Sauf que, comme
ils trafiquent la nuit, ils sont 6
rue. Il raconte son quotidien à pied, c’est plus simple. en décalage permanent. Il y a
4avec des jeunes en Tout est très codifié dans les donc un gros boulot à faire sur 6
4difficulté de Dreux, dans
un coin assez costaud.
quartiers. Les échanges ne se
font pas comme ça. On fonc-
le rythme.
Je suis parfois confronté à 6
tionne par signe : un clin d’œil, des comportements violents
4 e bosse dans les quartiers un geste de la main, et je com- mais je n’ai jamais eu peur. Je 6
4 J depuis vingt-quatre ans
et suis éducateur de rue
depuis quinze ans. À Trappes
On fonctionne par signe,
un clin d’œil, un geste de
me souviens
d’un jeune, on 6
rentrait du tri-
4 d’abord, dans les Yvelines, 6
bunal, il n’avait
puis aujourd’hui à Dreux, dans la main, et je comprends pas obtenu ce
4 l’Eure-et-Loir.
J’ai toujours été dans le so- qu’il faut qu’on se voie, qu’il voulait.
Sur le retour,
6
4 cial ou l’éducatif. Ça m’a chopé
à 14 ans. Je suis tombé sur les
qu’il y a un besoin 6
sur l’autoroute,
à 110 km/h, il
4 livres de Guy Gilbert, le prêtre prends qu’il faut qu’on se voie. a tiré le frein à main. J’ai tenté6
qui éduquait des jeunes dans Qu’il y a un besoin. Sinon, ça de lui parler. Il a enlevé les clés
4 des quartiers. Après ça, mon peut être une demande qui du contact. Je l’ai plaqué et on 6
souhait était d’intervenir dans vient des missions locales, de s’est arrêté. Une fois dehors, il
4 ces coins-là, avec les jeunes l’école, de l’assistante sociale, a saccagé le véhicule. On en a 6
en difficulté, en voie de margi- d’une asso de quartier… reparlé plus tard, quand la ten-
4 nalisation. Dreux, c’est assez Les repères spatio-temporels sion était retombée. 6
costaud : le coin est une plaque sont différents. Par exemple, Voilà. Dans ce boulot, on ne
4 tournante du trafic de drogues. j’avais le cas d’un jeune qui se maîtrise pas tout. Ça rebondit 6
Mon boulot est financé à 80 % levait assez fréquemment vers en permanence, mais quand ça
4 par le département et le reste 17 heures. Et moi, lors de nos arrive, il faut savoir faire face,6
par la ville, sauf que, depuis entretiens, bah j’essayais de pour rassurer le jeune et ras-
4 2013, les budgets ont baissé. À lui donner des rendez-vous de surer les habitants. Et en fait, 6
Dreux, on est quatre pour un plus en plus tôt. On est arri- j’adore cette part d’incertitude
4 peu plus de 10 000 habitants. vés à se voir à 14 heures, puis à dans mon métier. J’aime arri- 6
L’idée, c’est de bourlinguer 11 heures… Aujourd’hui, l’idéal ver seul dans un quartier, dé-
4 dans les quartiers, pour se faire serait qu’on arrive à se voir couvrir, observer, écouter. C’est 6
connaître des jeunes et des vers 8 heures. Pour pouvoir se presque une démarche ethno-
4 habitants et établir le contact rapprocher au maximum du logique finalement.• 6
avec eux. Le matin, je me lève, rythme du monde du travail. Témoignage issu de La Source,
4 et je ne sais pas trop à quelle Le travail, c’est un manque recueilli par Alice Babin 6
1 3
0 — 9 février 2018 / n°5
98 p) Ma page
Cette page est la vôtre. Presque blanche afin que vos notes, vos trouvailles,
vos émotions et vos gribouillages y impriment la tonalité de la semaine.

Mes notes

Mes trouvailles

Mes émotions

Mes gribouillages

À garder ou à partager sur les réseaux sociaux avec le hashtag #ebdomapage


9 février 2018 / n°5 — 0
La BD d’Emmanuel Guibert G) 99

0 — 9 février 2018 / n°5


À la reconquête
d’une friche urbaine Page 24

Congo Brazza, un pays ruiné Page 36

Du rififi
dans le miel
Page 58

Des JO pour
rapprocher
M 05933 - 5 - F : 3,50 €
les Corées
Pages 10 et 88
BELGIQUE 4,20 € - LUXEMBOURG 4,20 € - SUISSE 6,30 CHF

Vous aimerez peut-être aussi