Vous êtes sur la page 1sur 3

Le francais des moyens de transport

Les moyens de transport au début du XXème siècle n’étaient évidemment pas comparables à ceux
d’aujourd’hui. A la campagne, la plupart du temps les gens se déplaçaient à pied, en charrette ou en
calèche tirée par un cheval. Quelques fois à dos de cheval. Les enfants des hameaux devaient se rendre
à pied à l’école, ce qu’ils effectuaient souvent avec des sabots de bois et par tous les temps.

La bicyclette

La bicyclette, si elle permettait de participer déjà à des courses cyclistes, est devenue un moyen de
déplacement commun.

La motocyclette

Les premières motocyclettes datent de la fin du XIXe siècle.

Il y avait peut-être des motocyclettes à Quintenas mais à ce jour nous n’avons pas trouvé trace.

L’autobus à Quintenas

La Société Annonéenne de Transport automobile avec les premiers autobus à pneus pleins viennent
concurrencer les diligences. Elle est créée en 1908 et dessert le bassin de l’Ay.

C’est le début de l’automobile

La voiture a fait son apparition à la fin du XIXème siècle. Dans les grandes villes on pouvait apercevoir
quelques automobiles se mêlant aux calèches.

À Quintenas

Très peu d’automobiles devaient circuler dans les rues, seules les familles aisées pouvaient en posséder.

Pourtant la municipalité s’inquiète déjà des excès de vitesses de certains véhicules. (Voir délibération du
conseil municipal)

Le train

Le train était un moyen de déplacement important à cette époque-là, les gares les plus proches de
Quintenas sont Annonay et Midon sur la commune de Vernosc-les-Annonay.

La ligne fut ouverte en 1869, sa fermeture date de 1953.

Le train venait de St Rambert d’Albon, il passait à la petite gare de Midon à Vernosc-les-Annonay et


continuait jusqu’à Firminy en passant par Annonay, St Marcel-les Annonay…etc.
Prémices de l’aviation

L’avion était alors essentiellement utilisé dans le domaine de l’aéronautique militaire.

C’est à partir de 1919 qu’un début d’organisation de l’aviation civile prend forme en France.

A l’armistice de 1918, l’aviation militaire française comptait 10 000 appareils dont 3 800 en ligne,
répartis en 288 escadrilles, 3 000 appareils en écoles et 3 000 en réserve. Notre industrie aéronautique
était la première au monde. Elle employait 190 000 personnes et avait produit pendant les quatre
années de guerre 50 000 avions et 90 000 moteurs! Ces chiffres traduisent le spectaculaire et
foudroyant développement d’une aviation qui était encore dans les limbes en 1914 avec à peine 160
avions en ligne.

Les transports dans la Guerre

Pour nos soldats la bicyclette sera aussi un moyen de se déplacer, certaines compagnies en seront
équipées.

Les armées en 1914 étaient hippomobiles, les militaires ne se faisaient qu’une vague idée de
l’importance future des véhicules motorisés (Tout ça pour l’armée c’est du sport… Général Foch). Avant
guerre les vélocipèdes et les automobiles commencent à être employées, mais les projets de véhicules
blindés tout terrain sont rejetés en bloc, en France ou ailleurs au début du siècle. Ils se développeront
pendant la guerre.

Histoire des taxis de la Marne

Les renseignements de l’état-major français sont formels : les allemands de Von Kluck, ceux-là même qui
sont passés par la Belgique neutre et ont déboulé à travers le nord de la France, ont viré de bord. Ils ne
vont pas contourner les armées françaises par l’ouest, en débordant Paris. Ils veulent maintenant
foncer vers les Français regroupés à l’est de la capitale, autour de Meaux, après leur grande retraite.

Pour contrer cette offensive, il faut faire monter des milliers d’hommes sur le front. Et d’urgence.
Heureusement, Paris possède un dense réseau de voies ferrées. Et la concentration des troupes va
s’opérer surtout en train. Mais pas seulement. Il faut faire feu de tous bois et Gallieni a mobilisé les
transports parisiens, ainsi que les taxis. Ces Renault noirs et rouges surnommés les « deux pattes ». Ce 7
septembre 1914, plusieurs centaines d’entre eux, réquisitionnés, stationnent devant l’Ecole militaire.
D’autres sont arrêtés par des agents, leurs passagers priés de descendre. Ils vont effectuer la course
la plus célèbre de leur histoire.

http://familles-de-quintenas.com/les-moyens-de-transport/
Types de Transport

Le mot « transport » vient du latin « transportare » qui signifie transporter ou faire traverser. Ce mot a
de nombreuses significations, dont la plus importante est de transporter des marchandises ou des
passagers d’un lieu à un autre.

L’anglais fait la différente entre « transport » et « transportation », le premier mot étant utilisé pour le
transport de passagers, tandis que le deuxième porte sur le transport de marchandises.

En français, ce sont les mots « transport » et « fret » qui sont utilisés pour marquer cette distinction.

Les types de transport à débattre sont: Le transport routier, le transport ferroviaire, le transport aérien,
le transport maritime.

Le transport de marchandises peut se faire en camion, en train, par avion ou par navire. De manière
générale, on peut dire que trains et camions sont utilisés pour les transports intracontinentaux, par
exemple de la France en Espagne, tandis que navires et avions sont utilisés pour les transports
intercontinentaux, par exemple de la France aux Etats-Unis. Il existe cependant certaines nuances
auxquelles vous devez faire attention car chaque type de transport a ses forces et ses faiblesses.

https://transporteca.fr/types-de-transport/