Vous êtes sur la page 1sur 38

PÉRIODE D’ACCRÉDITATION : 2016 / 2021

UNIVERSITÉ PAUL SABATIER

SYLLABUS MASTER

Mention Mécanique

M2 modélisation et simulation en mécanique et


énergétique

http://www.fsi.univ-tlse3.fr/
http://www.mecanique-energetique.ups-tlse.fr/

2017 / 2018

31 JANVIER 2018
SOMMAIRE

PRÉSENTATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
PRÉSENTATION DE LA MENTION ET DU PARCOURS . . . . . . . . . . . . 3
Mention Mécanique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

Parcours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

PRÉSENTATION DE L’ANNÉE DE M2 modélisation et simulation en mécanique


et énergétique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

RUBRIQUE CONTACTS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
CONTACTS PARCOURS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
CONTACTS MENTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
CONTACTS DÉPARTEMENT : FSI.Méca . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7

Tableau Synthétique des UE de la formation . . . . . . . . . . . . . 8


LISTE DES UE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
GLOSSAIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
TERMES GÉNÉRAUX . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
TERMES ASSOCIÉS AUX DIPLOMES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
TERMES ASSOCIÉS AUX ENSEIGNEMENTS . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35

2
PRÉSENTATION

PRÉSENTATION DE LA MENTION ET DU PARCOURS

MENTION MÉCANIQUE
La mention de master Mécaniquepropose une formation scientifique pluridisciplinaire dans les domaines de la
mécanique des fluides et des solides, de l’énergétique et des transferts thermiques, en couvrant un large éventail
de domaines d’application, depuis l’aéronautique, l’espace et les transports jusqu’à l’environnement, la santé, le
bâtiment et le secteur de l’énergie. Les deux années de master permettent aux étudiants d’acquérir les compétences
opérationnelles, scientifiques et techniques dans les domaines de la mécanique et de l’énergétique en maı̂trisant à
la fois les connaissances fondamentales (théories et concepts) du domaine et les méthodes (démarche et outils)
à mettre en œuvre pour la résolution de problématiques issues de l’industrie ou de la recherche académique. Les
diplômés ont accès à des postes d’ingénieur ou de cadre dans l’industrie, en bureau d’études ou en recherche et
développement (R& D), ou poursuivent leur projet professionnel dans le cadre d’une thèse de doctorat avec en
perspective les métiers de la recherche, dans un cadre académique (chercheur, enseignant-chercheur) ou industriel
(ingénieur-chercheur, ingénieur R& D).

PARCOURS
Le master2 MSME propose une formation généraliste dans le domaine de la modélisation et de la simulation
numérique dans les sciences de la mécanique des structures, de la mécanique des fluides et de l’énergétique.
Les débouchés sont l’ingénierie et la recherche avec des emplois cadres dans les bureaux d’études ou de conception,
les laboratoires publics ou privés de recherche fondamentale ou appliquée, et les centres ou laboratoires d’essais.
Les domaines couverts sont la mécanique et l’énergétique incluant les aspects environnementaux.
L’accès est de plein droit pour les étudiants ayant un M1 Mécanique et Energétique de l’UPS.
L’accès est sur dossier (avec si besoin un entretien) pour
– les étudiants de d’autres formations françaises
– les étudiants européens possédant un Master 1 ou 2
– les ingénieurs de l’industrie ayant un équivalent M1
Les étudiants non européens doivent utiliser le service CAMPUS-FRANCE.
Pour réussir le M2 il faut posséder préalablement des connaissances correctes dans au moins 3 des 4 domaines
suivants : mécanique des structures et des fluides, transferts thermiques, simulation numérique /programmation.
Démarrer par le M1 Mécanique et Energétique peut être une alternative.

PRÉSENTATION DE L’ANNÉE DE M2 MODÉLISATION ET SIMULATION EN MÉCANIQUE


ET ÉNERGÉTIQUE
A - Faculté des Sciences et d’Ingénierie
Les enseignements sont effectués au sein de la Faculté des Sciences et d’Ingénierie, dans le département de
Mécanique. Les enseignements sont assurés par des personnels du département de Mécanique de l’Université
Paul Sabatier. Ils sont aidés par des enseignants chercheurs de l’Institut National Polytechnique de Toulouse, des
chercheurs du CNRS, des ingénieurs d’AIRBUS France, du Centre National des Etudes Spatiales ainsi que des
PME de la région.
B - Fonctionnement
La formation comprend 8 modules dédiés :
1. à la modélisation physiques,
2. aux outils pour le calcul scientifique,
3
3. à l’apprentissage de codes de simulations numériques,
4. à la professionnalisation,
5. à l’anglais,
6. aux applications industrielles,
7. aux projets tuteurés
8. à un stage de 4 à 5 mois.& #8203 ;
Un travail personnel très très important est nécessaire et exigé des étudiants : la somme des heures de présence
devant les enseignants et les heures de travail personnel doit représenter environ 40 heures par semaine.
L’enseignement du premier semestre démarre suivant le calendrier de la FSI la seconde semestre de septembre,
le 12 septembre 2016 et se termine suivant le même calendrier le 10 février 2017, ce qui correspond à 18
semaines de travail effectif. Les étudiants sont en contact permanent avec les enseignants et les responsables
d’enseignements, via le courrier électronique, le site web particulier de la formation et la liste de diffusion propre
au master pro « m2p-msme.etu@univ-tlse3.fr ». Un délégué de promotion coordonne aussi les échanges.
Les étudiants disposent de la bibliothèque de l’université et de l’UFR MIG contenant des livres fondamentaux
couvrant les domaines du master 2 MSME.
L’emploi du temps permet l’indispensable autoformation pour mieux comprendre ou récupérer ses retards via
la biblothèques ou tout autre moyen numérique. Les enseignements sont proposés dans un ordre chronologique
réfléchi et logique pour proposer d’abord les bases avant les applications et les mini-projets. Le module d’insertion
professionnel commence tôt pour aider les étudiants à préparer un CV et les entretiens utiles pour la recherche
d’un stage.
L’emploi du temps et la plupart des informations circulent à travers le site web du M2 MSME, l’outil moodle
et la liste de diffusion commune.
Le premier semestre est constitué des 5 premiers modules, et le second des 3 derniers. Il n’y a pas de contrôle
partiel et une note inférieure à 6/20 dans une unité d’enseignement d’un module bloque toute compensation sur
le semestre sans avis du jury.
Le diplôme est obtenu si le premier semestre et le second semestre sont validés. La moyenne de chaque semestre
est la moyenne pondérée par les crédits ECTS des modules impliqués. La compensation par semestre n’est possible
uniquement que sur décision du jury du diplôme.
La seconde session est organisée la première semaine de juillet, pour les modules de 1 et 5 uniquement,
sous la forme d’examen écrit complémenté éventuellement par un oral.
Lorsque que la note d’une unité d’enseignement est inférieure à 6/20 et que le module n’est pas compensé par le
jury, la matière doit être repassée en seconde session si elle existe.
Il n’y a pas de seconde session pour les modules 2,3, 4, 6 et 8. Pour ceux ci un seul contrôle continu est organisé.
Ceci signifie que l’absence au contrôle continu (examen, TP noté, ...) entraı̂ne une défaillance sur le semestre.
On pourra se référer au tableau des MCC pour les détails.
L’ensemble des cours, les travaux dirigés et les travaux pratiques sont obligatoires. La présence est donc un
élément intervenant dans la note des UE ou sous UE.
Il est extrêmement difficile pour un étudiant de suivre le master MSME de façon convenable et d’obtenir le
diplôme tout en ayant une activité salariée.
Tout rapport ou compte rendu de TP d’un étudiant n’ayant pas suivi physiquement l’UE ou sous-UE ou le TP
sera automatiquement refusé.
Les règles de redoublement sont celles indiquées par le CEVU. Pour le M2, le redoublement est autorisé de plein
droit, mais le triplement est refusé.
C - Débouchés
Le master a pour objet de former des ingénieurs cadre ou des chercheurs capables de travailler en équipe dans
les différentes secteurs : le bureau d’étude (calcul, modélisation), la conception (modélisation/simulation), les
recherches fondamentales ou appliquées, les essais et leur exploitation.
Les différents secteurs industriels intéressés sont :
– les transports (aéronautique, spatial, automobile, ferroviaire)
– l’énergie (fossile, nucléaire, nouvelles énergies, éolienne, ...)
4
– l’environnement
Les emplois de cadre sont pourvus dans tous les types d’entreprises :
– PME, PMI et sous-traitants
– Grands groupes industriels
– Secteur publique et recherche
Les plus grand groupes industriels, régionaux, nationaux voir internationaux accueillent nos étudiants en stage,
et ont offert des postes (CDD, CDI). Chaque année, de nouvelles entreprises participent au master MSME.
Les réseaux sociaux professionnels ((LinkedIn et Viado notamment) permettent de développer les relations entre
les anciens étudiants et la promotion et d’obtenir des offres de stages ou d’emplois ciblées.
De nombreux exemples de carrière réussie par nos anciens étudiants (DESS MSME, Master Pro MSME) sont
illustrés à travers ces réseaux sociaux qu’on recommende aux étudiants.
D - Adresses importantes
Le master MSME dispose d’un site web propre contenant un grand nombre d’informations, en plus de rubriques
pratiques comme l’emploi du temps ou la liste des anciens élèves. Il est conseillé de le regarder régulièrement.
L’adresse officielle http ://www.masterpro.mecanique-energetique.ups-tlse.fr
renvoit en fait vers le site google : https ://sites.google.com/site/masterpromsme/
Pour le Département de Mécanique : http ://www.mecanique-energetique.ups-tlse.fr
La liste de diffusion avec modérateur est m2p-msme.etu@univ-tlse3.fr
Attention : les étudiants et les enseignants du diplôme reçoivent les messages.
E - Accès au M2 MSME
Les conditions d’accès ont été indiquées dans la description du parcours.
Compte tenus des difficultés des matières enseignées et du niveau exigé par les industriels à la sortie du master,
il est important de souligner que l’implication des étudiants dans leur formation doit être totale.
Pour les candidats étrangers, une excellente connaissance du français est indispensable, justifiée par une année de
séjour dans un pays de langue française ou par une attestation d’une formation dans une école de langue, avant
la rentrée universitaire.
La procédure de dépôt des candidatures et les dates limites sont celles proposées par l’université à travers son
site web. Elle démarre généralement courant avril.
Les dossiers complets sont à déposer ou à envoyer au secrétariat du M2 MSME de l’université avant la fin juin.
Le jury d’admission de réunit début juillet. Si la première semaine de rentrée la limite de 24 étudiants n’a pas été
atteinte, le jury peut accepter des demandes d’admissions tardives si elles sont justifiées et de qualité.
F - Stages
La recherche d’un stage fait partie de la formation d’un étudiant en M2, et l’université n’a pas vocation à trouver
un stage à un étudiant. Cependant, au fil de l’année, le responsable du master 2 fait suivre les offres de stage
à la promotion et peut émettre des recommandations et des classements auprès d’entreprises quand elles le
demandent.
Les stages peuvent être effectués à l’étranger mais il faut s’y prendre à l’avance pour prendre en compte les
inévitables délais administratifs.
Les stages sont en général partagés entre la France et la région toulousaine, très dense en entreprises du secteur
visé par le master.
Chaque année quelques étudiants de niveau très faible ou très maladroits ont une grande difficulté à trouver un
stage. La personnalité et la capacité à (dé)montrer ses compétences et convaincre sont aussi importants que les
connaissances et le savoir-faire réels. Dans ce cas l’ étudiant peut redoubler pour trouver son stage et finaliser
son diplôme.
Notons que l’absence de nationalité française ou européenne peut être un frein au stage et à l’emploi dans certains
secteurs d’activité ou entreprises et qu’il vaut mieux réfléchir à l’avance sur le choix des entreprises ciblées.
Le module d’insertion professionnelle a pour vocation de préparer les étudiants à cette recherche. Créer un porte
folio est recommandé.
Les étudiants ont accès aux ressources numériques de l’université dans le cadre de leur formation. Ces ressources
ne peuvent être employées à des fins d’utilisation industrielle. Tout stage proposant cela sera refusé.
Le sujet de stage doit être approuvé par le responsable de la formation et le travail demandé durant le stage
doit correspondre à celui d’un niveau ingénieur ou master seconde année. Les étudiants sont suivis durant leur
5
période hors de l’université par un tuteur, enseignant universitaire de la formation uniquement, qui veille au bon
déroulement du stage. Le tuteur n’a pas vocation à faire le travail scientifique de l’étudiant, mais peut être
consulté (sans obligation de réponse).
G- Les projets tuteurés
Les sujets de projets tuteurés sont proposés par l’équipe enseignante et parfois des industriels, par exemple
pour préparer un stage. Les étudiants ayant un projet professionnel précis peuvent faire une proposition de sujet
qui sera alors évaluée par l’équipe enseignante et pourra être acceptée ou refusée.

6
RUBRIQUE CONTACTS

CONTACTS PARCOURS
RESPONSABLE M2 MODÉLISATION ET SIMULATION EN MÉCANIQUE ET ÉNERGÉTIQUE
AIRIAU Christophe
Email : christophe.airiau@imft.fr Téléphone : 05 61 55 62 53 / 05 34
32 28 27
BRANCHER Pierre
Téléphone : 05.61.55.88.82 (Ran-
Email : brancher@imft.fr
gueil) / 05.34.32.29.33 (Banlève)
SCHULLER Thierry
Email : Thierry.Schuller@imft.fr

SECRÉTAIRE PÉDAGOGIQUE
MARTINEZ Joëlle
Email : jmartinez@adm.ups-tlse.fr Téléphone : 05.61.55.69.15
Université Paul Sabalier
1TP1 - Porte 6
118 route de Narbonne
31062 TOULOUSE cedex 9

CONTACTS MENTION
RESPONSABLE DE MENTION MÉCANIQUE
BRANCHER Pierre
Téléphone : 05.61.55.88.82 (Ran-
Email : brancher@imft.fr
gueil) / 05.34.32.29.33 (Banlève)

CONTACTS DÉPARTEMENT: FSI.MÉCA


DIRECTEUR DU DÉPARTEMENT
FERRERO Jean-François
Email : jean-francois.ferrero@univ-tlse3.fr

SECRETARIAT DU DÉPARTEMENT
BOUTEILLIER Catherine
Email : amig11@adm.ups-tlse.fr Téléphone : 0561556992
Université Paul Sabalier
118 route de Narbonne
31062 TOULOUSE cedex 9

7
TABLEAU SYNTHÉTIQUE DES UE DE LA FORMATION
8

Obligatoire
Facultatif
ECTS

Projet
Cours

Stage
TD

TP
page Code Intitulé UE
Premier semestre
EIMKM3AM MODÉLISATION PHYSIQUE 12 O
12 EIMKM3A1 Mécanique des fluides 16 16
13 EIMKM3A2 Energétique 24 24
14 EIMKM3A3 Mécanique des structures 24 24
EIMKM3BM OUTILS POUR LE CALCUL SCIENTIFIQUE 3 O
15 EIMKM3B1 Matlab 20
16 EIMKM3B2 Calcul formel 4 12
17 EIMKM3B3 Analyse de données 6 14
EIMKM3CM CODES DE SIMULATION NUMÉRIQUE 9 O
18 EIMKM3C1 Code de simulation en mécanique des fluides 6 16
19 EIMKM3C2 Code de simulation en méca des structures et multiphysique 36
20 EIMKM3C3 Code de simulation des systèmes 10
EIMKM3DM PROFESSIONNALISATION 3 O
21 EIMKM3I1 Introduction à l’entreprise, gestion 16
22 EIMKM3I2 Insertion professionnelle 16
23 EIMKM3VM ANGLAIS 3 O 24
Second semestre
EIMKM4AM APPLICATIONS INDUSTRIELLES 9 O
24 EIMKM4A2 Optimisation en aéronautique 10 6 8
25 EIMKM4A3 Contrôle thermique spatial 10 6 8
26 EIMKM4A4 Problématiques industrielles - développement durable 10 6 8
EIMKM4BM PROJETS TUTEURÉS 6 O
27 EIMKM4B1 Projet 50
28 EIMKM4B2 Bureau d’études (fluides) 6
30 EIMKM4B4 Bureau d’études (énergétique) 6
32 EIMKM4B6 Bureau d’études (structures) 6
29 EIMKM4B3 Bureau d’études (fluides) 25
Obligatoire
Facultatif
ECTS

Projet
Cours

Stage
TD

TP
page Code Intitulé UE
31 EIMKM4B5 Bureau d’études (énergétique) 25
33 EIMKM4B7 Bureau d’études (structures) 25
34 EIMKM4CM STAGE 15 O 4
9
10
LISTE DES UE

11
UE MODÉLISATION PHYSIQUE 12 ECTS 1er semestre
Sous UE Mécanique des fluides
EIMKM3A1 Cours : 16h , TD : 16h

ENSEIGNANT(E) RESPONSABLE
AIRIAU Christophe
Email : christophe.airiau@imft.fr Téléphone : 05 61 55 62 53 / 05 34
32 28 27

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– Connaı̂tre les différents modèles appliquées en mécanique des fluides
– Comprendre les modèles utilisés dans les codes de simulations
– Connaı̂tre les lois fondamentales de la mécanique des fluides et leur forme en fonction du type de fluide et du
régime d’écoulement
– Connaı̂tre les hypothèses associées à chaque modèle classique d’écoulement fluide
– Connaı̂tre les principales conditions aux limites en fonction du type de fluide ou d’écoulement
– Apprendre à modéliser un écoulement fluide dans divers cas de références

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


Il est constitué de deux parties disctintes équitablement réparties en horaires :
Ecoulements de fluides visqueux compressibles :
– Comportements des fluides
– Classes d’écoulements
– Equations fondamentales locales et globales
– Modélisation des conditions aux limites
– Applications sur de nombreux exemples (turbomachine, palier hydrodynamique, explosion, ...)
Ecoulements turbulents :
– Physique de la turbulence
– Contraintes turbulentes
– Modèles algébriques
– Modèles à une ou plusieurs équations de transports
– Calcul de champs turbulents sur de nombreux écoulements de référence

PRÉ-REQUIS
– Connaissances fondamentales en mathématiques
– Connaissances fondamentales (niveau M1) en mécanique des fluides incompressibles et compressibles

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
– Mécanique des fluides, Chassaing, Cépadues
– Turbulence, Chassaing, Cépadues
– Aérodynamique fondamentale, Giovannini, Airiau, Cépadues

MOTS-CLÉS
Fluides visqueux, compressibilité, couche limite, turbulence, équations de conservation, équations locales et glo-
bales

12
UE MODÉLISATION PHYSIQUE 12 ECTS 1er semestre
Sous UE Energétique
EIMKM3A2 Cours : 24h , TD : 24h

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– Appronfondir les connaissances des modèles et de la physique pour les trois modes de transmission de la chaleur
(conduction, convection et rayonnement), pour des cas stationnaires et instationnaires
– Connaı̂tre les méthodes de simulation numérique utilisées couramment dans l’industrie pour les transferts de
chaleur, en insistant sur les conditions aux limites.

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


L’apprentissage est basé la description et l’étude des modèles théoriques qui permettent de décrire les phénomènes
physiques ainsi que les couplages entre ces modes de transferts.
Ces modèles sont directement appliqués à des cas pratiques par des exemples originaux ou classiques de la
littérature. L’enseignement est composé de 3 parties partageant équitablement le volume horaire et qui sont les
extensions des connaissances acquises en L3 et Master 1 :
– Rayonnement, incluant la technique de Monte Carlo pour le calcul des flux
– Conduction , incluant la méthode des éléments finis et la méthode nodale pour la thermique
– Convection, avec les équations discrétisées en volumes et éléments finis.

PRÉ-REQUIS
Conduction stationnaire et instationnaire 1D, convection (solution analytique-corrélations),
rayonnement des corps à caractéristiques isotropes.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
– Transferts de chaleur, Giovannini, Bédat, Cépadues
– Transferts thermiques : Cours et exercices corrigés, J. Taine, Dunod

MOTS-CLÉS
Conduction, convection, rayonnement, instationnarité, différences, volumes et éléments finis, technique de Monte
Carlo

13
UE MODÉLISATION PHYSIQUE 12 ECTS 1er semestre
Sous UE Mécanique des structures
EIMKM3A3 Cours : 24h , TD : 24h

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
Connaı̂tre les modèles, les méthodes et les stratégies de résolution pour les simulations numériques :
– Stabilité des systèmes dynamique non linéaire et dynamique des structures embarquées en rotation.
– Plasticité, grands déplacements et grandes déformations,
– Milieux anisotropes, structures en composites

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


L’enseignement est équitablement partagé entre 3 cours portant sur
– la dynamique non linéaire
– nonlinéarité structures et matériaux
– milieux anisotropes composites
Une des finalités est de compléter et d’approfondir les connaissances acquises en mécanique du solide en s’appuyant
sur l’emploi d’outils modernes (calcul symbolique et numérique)

PRÉ-REQUIS
Mécanique des milieux continus, résistance des matériaux, élasticité linéaire, dynamique des vibrations linéaires
(niveau de L3 à M1)

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
– Solid Mechanics using the Finite Element Method, A. Berlioz, P. Trompette, Wiley
– Matériaux composites, D. Gay, Hermès.
– Des polycopiés et des supports de cours sont remis par les enseignants.

MOTS-CLÉS
Dynamique des structures, composites, nonlinéarités structures

14
UE OUTILS POUR LE CALCUL SCIENTIFIQUE 3 ECTS 1er semestre
Sous UE Matlab
EIMKM3B1 TP : 20h

ENSEIGNANT(E) RESPONSABLE
AIRIAU Christophe
Email : christophe.airiau@imft.fr Téléphone : 05 61 55 62 53 / 05 34
32 28 27
BRANCHER Pierre
Téléphone : 05.61.55.88.82 (Ran-
Email : brancher@imft.fr
gueil) / 05.34.32.29.33 (Banlève)

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– Compléter les capacités de programmation dans le langage Matlab
– Explorer la vectorisation et la modularité de l’outil
– Apprendre à créer ou modifier des scripts, fonctions et sous-fonctions pour résoudre des problèmes d’ingénieries

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


– Bases de l’algorithme : structures de données et structures de contrôle ;
– Environnement, gestion des variables, fonctions et scripts, rendu graphique ;
– Analyse d’image, de données, FFT.

PRÉ-REQUIS
L’algorithme, programmation sur un language quelconque

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
”Introduction à Matlab”, Jean-Thierry Lapresté, Ellipses

MOTS-CLÉS
Algorithme, Programmation, Matlab

15
UE OUTILS POUR LE CALCUL SCIENTIFIQUE 3 ECTS 1er semestre
Sous UE Calcul formel
EIMKM3B2 Cours : 4h , TP : 12h

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– Connaı̂tre l’intérêt et les capacités d’un langage formel
– Connaı̂tre les bases du langage Maple
– Savoir modéliser et résoudre un problème avec Maple
– Mener des analyse et des calculs
– Concevoir des modèles analytiques

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


Exemples élémentaires des mathématiques
Instructions de base
Instructions avancées, modules
Graphique
Procédures
Applications à la modélisation et à la simulation

PRÉ-REQUIS
Déjà connaı̂tre langage de programmation

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
voir à la bibliothèque, cours disponibles sur internet, site web de Mathworks

MOTS-CLÉS
Langage formel, Maple, modélisation, analyse

16
UE OUTILS POUR LE CALCUL SCIENTIFIQUE 3 ECTS 1er semestre
Sous UE Analyse de données
EIMKM3B3 Cours : 6h , TP : 14h

ENSEIGNANT(E) RESPONSABLE
LO JACONO David
Email : david.lojacono@imft.fr Téléphone : 6795
MASI Enrica
Email : enrica.masi@imft.fr Téléphone : 8226

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
L’analyse des données (A.D.) est un sujet très vaste qui concerne plusieurs domaines comme, par exemple
la recherche et le développement, la production et la qualité en industrie, l’économie et la finance. Dans cet
sous-UE, l’application est restreinte à l’utilisation des techniques d’analyse des données issues de la simulation
numérique en mécanique. Les objectifs sont alors :
– Se familiariser avec les outils de traitement des données.
– Utiliser l’A.D. pour la caractérisation des phénomènes physiques reproduits par la simulation numérique.
– Evaluer (a posteriori) la prédictivité des modèles employés.
– Développer (par analyse a priori) de nouveaux modèles.

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


– Eléments d’analyse statistique : fonction et variables aléatoires continues, fonctions de distribution, densités
de probabilité, lois. Moments des variables aléatoires. Vecteurs de variables aléatoires, densités de probabilité
jointe, marginale, conditionnelle. Indépendance, moments, corrélations ;
– Estimation, discrétisation, représentation graphique ;
– Introduction à la méthode de décomposition orthogonale aux valeurs propres (POD, en anglais).
De nombreux exemples et outils sont introduits en travaux pratiques, en analysant des données numériques
issues de simulations lourdes.

PRÉ-REQUIS
Notions de base de statistiques, algorithmique, langages de programmation, outils de visualisation graphique.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
Féménias J.-L. (2003) Probabilités et statistique pour les science physiques. Dunod

MOTS-CLÉS
Analyse, traitement des données, simulation numérique, mécanique.

17
UE CODES DE SIMULATION NUMÉRIQUE 9 ECTS 1er semestre
Sous UE Code de simulation en mécanique des fluides
EIMKM3C1 Cours : 6h , TP : 16h

ENSEIGNANT(E) RESPONSABLE
LO JACONO David
Email : david.lojacono@imft.fr Téléphone : 6795
MASI Enrica
Email : enrica.masi@imft.fr Téléphone : 8226

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– Apprendre à connaı̂tre et utiliser la simulation numérique en mécanique des fluides (CFD, en anglais). La CFD
permet de prédire le comportement d’un écoulement fluide dans des configurations plus ou moins complexes qui
seraient peu ou pas accessibles par l’expérience. Elle s’appuie sur la modélisation théorique et numérique des
écoulements fluides ; une grande attention doit donc se consacrer au choix des modèles/méthodes appropriées.
– Connaı̂tre les différentes méthodes de discrétisation
– Apprendre à se poser les questions pertinentes au regard du choix des méthodes, qui précède la simulation
numérique.
– Savoir mener les trois étapes de la CFD : prétraitement, simulation, post-traitement.

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


– Présentation générale de la CFD et son utilisation dans les applications industrielles ;
– Rappel de modèles/méthodes numériques utilisés en CFD (différences finies, éléments finis, volumes finis ;
schémas explicites, implicites ; incompressibles, compressibles, à densité variable ; eulériens, lagrangiens). Intro-
duction à la méthode spectrale ;
– Les trois étapes de la CFD : pré-traitement (réalisation d’un maillage, choix des conditions initiales et aux
limites) ; simulation numérique (choix des méthodes, critères de convergence et stabilité) ; post-traitement
(outils/techniques de post-traitement, critères d’analyse) ;
– Introduction à la méthode des modèles d’ordre réduit (ROM, en anglais).

PRÉ-REQUIS
Simulation numérique et calcul scientifique (niveau M1).

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
Computational Fluid Dynamics, T.J. Chung, Cambridge University Press

MOTS-CLÉS
Simulation numérique (CFD), modèles/méthodes numériques.

18
UE CODES DE SIMULATION NUMÉRIQUE 9 ECTS 1er semestre
Sous UE Code de simulation en méca des structures et multiphysique
EIMKM3C2 TP : 36h

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– Mettre en oeuvre une modélisation numérique par éléments finis d’un problème de mécanique des structures
déformables , en statique et en dynamique, sur la base des outils industriels Natran-Patran et Ansys
– Savoir créer des structures filaires (barre, poutre), des structures plaques et des structures volumiques
– Savoir concevoir et qualifier un maillage
– Savoir mener une étude critique des résultats issus de simulations numériques (comparaison aux solutions
analytiques, validation des conditions aux limites, etc ...).
– Savoir modéliser un problème multi-physique avec l’outil de simulation numérique Comsol Multiphisics
– Savoir étendre les modèles classiques de mécanique et des transferts pour résoudre simultanément les phénomènes
physiques couplés.

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


Les travaux pratiques concernent l’apprentissage de trois outils numériques :
1 - Nastran-Patran (10h)
Les sujets suivent une complexité croissante allant des structures filaires de type barre et poutres (treillis) jusqu’à
des structures 2D (plaques) et 3D (solides). La réponse à des chargements statiques est calculée ainsi que les
limites de rupture. La réponse dynamique (analyse modale linéaire) est étudiée.
2 - Ansys (16 h)
Les sujets traités couvrent le domaine du calcul de structures :
– Portique dans le plan et manivelle en 3 D,
– Systèmes réticulés composés de barres et de poutre dans l’espace, combinaisosn des sollicitations,
– Elasticité plane en 2D (coefficients de surcontraintes, iso-chromatiques, iso-pachiques, ...),
– Vibrations d’une aile d’avion, (fréquences propres et réponse),
– Utilisation de passerelles avec la CAO format d’exportation IGES
– Utilisation d’un modeleur, ”defeaturing”
3 - Comsol (10h)
Il s’agit de simuler et analyser des problèmes pouvant être rencontrés dans des bureaux d’études, en rapport avec
des projets liés aux matériaux, aux écoulements et l’énergétique, comme par exemple : l’isolation thermique des
bâtiments, le stockage de chaleur ou la pollution des sols, ...

PRÉ-REQUIS
Mécanique des solides et des structures, RDM, méthodes numériques. Elasticité linéaire.
Transferts (thermiques et massique) et mécanique des fluides.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
– Solid Mechanics using the Finite Element Method, A. Berlioz, P. Trompette, Wiley,
– Mechanical Vibrations for Engineers, M. Lalanne, P. Berthier, J. Der Hagopian, Wiley,
– Comsol for Engineers M. Tabatabaian, Mercury Learning (2014)

MOTS-CLÉS
Mécanique des structures, méthode des éléments finis, élasticité, logiciel industriel, problèmes multi-physiques,
transferts

19
UE CODES DE SIMULATION NUMÉRIQUE 9 ECTS 1er semestre
Sous UE Code de simulation des systèmes
EIMKM3C3 TP : 10h

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– Savoir construire sous forme de schéma-blocs graphiques la modélisation de systèmes physiques dans divers
domaines de l’ingénierie
– Savoir simuler sous MapleSim le système modélisé
– Apprendre à utiliser des bibliothèques de composants physiques (électricité, hydraulique, mécanique et ther-
mique)
– Par une approche mixte symbolique et numérique, apprendre à générer les équations de comportement des
systèmes modélisés et à les simuler.
– Apprendre à créer des liens entre le calcul forme sous Maple et la simulation sous MapleSim

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


Ce module constitue une initiation à la modélisation de systèmes mécaniques simples dans un premier temps.
– La première partie, servant de prise en main du logiciel, concerne la modélisation d’un problème cinématique
simple. En utilisant des éléments de la bibliothèque, le mécanisme est modélisé à l’aide de liaisons cinématiques
standard (Encastrement, rotule, glissière..) et de corps rigides. Cette première étude est focalisée sur le choix,
l’utilisation et la combinaison des outils à disposition dans le logiciel permettant de créer un modèle, d’exploiter
les résultats et de visualiser en 3D la simulation.
– La deuxième partie concerne la modélisation d’un problème de statique simple. Ce problème peut être résolu
facilement « à la main »et permet de construire un modèle statique en utilisant de façon adéquate les éléments
de la bibliothèque et en mettant en place une méthodologie de « construction » pour obtenir le résultat déjà
connu théoriquement.
– Fort de cette expérience de simulation de systèmes simples, il est demandé de modéliser et de simuler un
système plus complexe, avec rédaction d’un compte rendu complet associé au fichier MapleSim.

PRÉ-REQUIS
Connaissances des matières fondamentales

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
Documentation du logiciel MapleSim sur internet

MOTS-CLÉS
Simulation, Modélisation, Corps rigides, Cinématique, Liaisons cinématiques, Physique

20
UE PROFESSIONNALISATION 3 ECTS 1er semestre
Sous UE Introduction à l’entreprise, gestion
EIMKM3I1 Cours : 16h

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
Cette UE a pour vocation principale de préparer l’étudiant à l’environnement économique et juridique de l’entre-
prise, par une sensibilisation au management et à la gestion des entreprises.

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


Différentes dimensions managériales sont abordées :
– Management général : les éléments de base de l’organisation et de la stratégie de développement de l’entreprise
– Initiation la finance
– Gestion de projet
– Initiation à la propriété intellectuelle et industrielle
Les interventions sont animées par des enseignants et des cadres de l’industrie ou des services.

PRÉ-REQUIS
aucun

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
– F. Cocula, Introduction générale à la gestion, Dunod, 2014, 5ème édition, 128 pages
– I. Calmé, J. Hamelin, JP. Lafontaine, S Ducroux, Introduction à la gestion, Dunod, 2013, 3ème éd
– L. Marino, Droit de la propriété intellectuelle, PUF, 2013,

MOTS-CLÉS
Management, Gestion, Finance, Marketing, Gestion de projet, Stratégies de croissance

21
UE PROFESSIONNALISATION 3 ECTS 1er semestre
Sous UE Insertion professionnelle
EIMKM3I2 Cours : 16h

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
Ils consistent à accompagner les étudiants pour les aider à :
– rédiger des écrits professionnels, CV et lettre de motivation, en utilisant les particularités des formats papier
ou électronique, et de la communication synchrone et asynchrone,
– développer les qualités en communication écrite et orale : maitriser d’une façon harmonieuse les relations
professionnelles (interculturalité, relations hiérarchiques, team building),
– convaincre et persuader lors d’entretiens de recrutement et jusqu’à la signature du contrat de travail,
– finaliser et optimiser le P.P.P (Projet Professionnel Personnel).
– devenir cadre ou manager

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


1- Accompagnement des étudiants vers le stage et la vie professionnelle(12h de cours)
– analyser et synthétiser efficacement de façon à mieux communiquer oralement et à l’écrit, à propos de thèmes
suivants : réussir son entretien de recrutement, les speed net working, le marché de l’emploi, les codes du
recrutement, point sur les outils du recrutement, utilisation des réseaux sociaux, négocier son contrat de
travail, son salaire, l’intérêt de l’expatriation...
– apprendre à mieux se connaı̂tre (ses points faibles et ses points forts) afin de mieux communiquer.
METHODE
– apports théoriques, «Communication écrite, orale », et «Bien démarrer sa vie professionnelle »
– mise en situation, avec la présentation orale (diaporama) et écrite d’un sujet en lien avec le recrutement,
– connaissance de soi, pédagogie inversée, développement du leadership, accompagnement adapté.
2- Management & Leadership - la boı̂te à outils du manager (4h)
– Différences entre les rôles de leader et de manager, complémentarité.
– Boı̂te à outils du manager : techniques de feedback inspirées du coaching, la participation active aux réunions,
les clés d’une présentation efficace et la gestion du temps.

PRÉ-REQUIS
L’étudiant aura déjà expérimenté des méthodes de recherche de stage ou/d’emploi, il sait s’exprimer en français
ou/et en anglais.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
– Méthodes de recrutement, Frédéric BONTE, Yann BUSTOS, Vuibert 2014
– Comment le web change le monde F. PISANI, D. PIOLET, Ed. Pearson 2011.
– Progresser en communication, M. L. FOUGIER, M. ROCCA, G. SEBASTIEN, Ed. PUG 2007

MOTS-CLÉS
Compétences professionnelles et personnelles, Projet Professionnel Personnel (PPP) CV, lettre de motivation,
entretien, négociation de contrat de travail

22
UE ANGLAIS 3 ECTS 1er semestre
EIMKM3VM TD : 24h

ENSEIGNANT(E) RESPONSABLE
CHAPLIER Claire
Email : claire.chaplier@univ-tlse3.fr

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
Niveau C1 du CECR L(Cadre Européen de Certification en Langues)
Développer les compétences indispensables aux étudiant/es en vue de leur intégration dans la vie professionnelle.
Perfectionner les outils de communication permettant de s’exprimer dans le contexte international d’aujourd’hui
et acquérir l’autonomie linguistique nécessaire à cette intégration

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


Contenu linguistique de la discipline :
Enseignement axé sur le travail de l’expression orale
Documents du domaine de spécialité pouvant faire l’objet de collaboration entre enseignants de science et ensei-
gnants de langue
Nécessité d’un parcours individualisé répondant aux attentes de chaque étudiant.
Compétences : Compréhension Orale - Expression Ecrite - Expression Orale - Compréhension Ecrite
- Savoir communiquer en anglais scientifique
- Savoir repérer les éléments constitutifs d’une communication écrite ou orale dans le domaine de spécialité
- Savoir prendre la parole en public (conférence ou réunion) dans le cadre d’un colloque, projet de recherche,
projet professionnel

PRÉ-REQUIS
N/A

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
N/A

MOTS-CLÉS
Projet - Repérer - Rédaction anglais scientifique - style - registre - critique - professionnel -commenter

23
UE APPLICATIONS INDUSTRIELLES 9 ECTS 2nd semestre
Sous UE Optimisation en aéronautique
EIMKM4A2 Cours : 10h , TD : 6h , TP : 8h

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– Connaı̂tre des exemples de problèmes d’optimisation globalement rencontrés dans le domaine du transport
aéronautique, en structures, en aérodynamique, en propulsion, etc ...
– Connaı̂tre le vocabulaire commun propre à l’optimisation
– Connaı̂tre les différentes classification associées à un problème d’optimisation
– Connaı̂tre les principales méthodes pour résoudre un problème d’optimisation
– Savoir résoudre un problème d’optimisation, analytiquement, par langage formel, ou sous la base de program-
mation (ou boı̂tes à outils).

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


Le cours associés à des exercices et des TP permet d’englober une partie très importante du domaine de l’optimi-
sation, en associant à la fois des aspects ingénieries et applications, des aspects algorithmiques et mathématiques.
Il est globalement découpé en
– Problèmatiques de l’optimisation en aéronautiques (trainée, bruit, consommation, calcul aérodynamique, opti-
misation de maillage, ...)
– Vocabulaire, classification des problèmes d’optimisations
– Optimisation sans contrainte
– Optimisation sous contraintes
– Analyse de sensibilité
– Métamodèles, surface de réponses, réduction de modèles, ...
Les TP traitent du calcul de variations ou dérivées, d’un problème d’optimisation de poutre en langage formel
et en Matlab, d’un problème de réduction de modèle et d’autres exemples qui peuvent changer d’une année sur
l’autre.

PRÉ-REQUIS
Les connaissances fondamentales en mathématiques, en mécanique des fluides et des structures, les langages
Maple et Matlab.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
– L’optimisation est pluridisciplinaire, il faut cherche des livres ou cours (sur internet, bibliothèque) en fonction
des aspects traités. De nombreuses thèses sont disponibles.
– Engineering optimization, theory and practise, Rao, Wiley

MOTS-CLÉS
Optimisation sans ou sous contrainte, sensibilité, fonctionnelle objective, gradients, algorithmes génétiques,
réduction de modèle.

24
UE APPLICATIONS INDUSTRIELLES 9 ECTS 2nd semestre
Sous UE Contrôle thermique spatial
EIMKM4A3 Cours : 10h , TD : 6h , TP : 8h

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– Savoir décrire l’environnement et les flux thermiques dans l’environnement spatial
– Connaı̂tre les différents dispositifs de contrôle des flux thermiques dans les satellites
– Savoir déterminer les flux thermiques et les températures d’un système spatial

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


Le cours est décomposé en thématiques :
– Bilan des flux thermiques dans l’environnement spatial
– Constitution d’un satellite
– Controle passif
– Contrôle actif
Des TD d’applications permettent d’appréhender le bilan thermique d’un satellite.
Deux TP sous Thermica (propriété d’Airbus Espace) organisés par des ingénieurs du CNES et d’Airbus Espace
sont réservés à l’application sur deux cas concrets industriels.

PRÉ-REQUIS
Les transferts thermiques, la simulation numérique, méthodes nodales

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
Un polycopié complet est fourni.

MOTS-CLÉS
Controle thermique, satellite, spatial

25
UE APPLICATIONS INDUSTRIELLES 9 ECTS 2nd semestre
Sous UE Problématiques industrielles - développement durable
EIMKM4A4 Cours : 10h , TD : 6h , TP : 8h

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– Présenter un problème dans un des domaines d’applications du master 2 qui pourra varier en fonction des
enseignants de cette unité.
– Déterminer et donner les connaissances théoriques nécessaires à sa compréhension, sa modélisation et sa
simulation
– Mettre en oeuvre la démarche d’analyse et de résolution du problème considéré
– Proposer une analyse critique et des développements futurs

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


Le contenu sera revu chaque année. Sans exclusivité de thématiques, mais avec une préférence vers les énergies
vertes et le développement durable.Exemple de problème possible :
– conception ou choix technologiques ou techniques associées à des éoliennes ou hydroliennes
– récupération d’énergie
– motorisation (automobile ou transport aérien)
– Interaction fluide-structure dans le domaine maritime ou aérien.

PRÉ-REQUIS
Les modules précédents du master MSME

MOTS-CLÉS
problématiques industrielles, développement durable, énergies vertes

26
UE PROJETS TUTEURÉS 6 ECTS 2nd semestre
Sous UE Projet
EIMKM4B1 Projet : 50h

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– apprendre à poser un problème et le modéliser sur la base d’un cahier de charge
– proposer et mettre en oeuvre la méthodogie de résolution sur la base des connaissances et capacités apprises
au cours du semestre
– rédiger un rapport d’activité
– défendre son travail lors d’une présentation orale

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


Le sujet des projets est proposé par l’équipe enseignante, parfois sous une proposition ou idée d’un industriel.
Un étudiant souhaitant travaillé sur une thématique proche de son stage peut proposer un sujet, qui sera validé
ou pas par l’équipe enseignante.
Les étudiants travaillent en binôme à raison d’une 50h par étudiants avec une soutenance la dernière semaine
du premier semestre. Les étudiants sont évalués sur leur connaissance du sujet, leur capacité à choisir et mettre
en oeuvre une solution, sur leur autonomie, et sur leur capacité à rédiger et présenter leur travail.

PRÉ-REQUIS
Tous les modules de M2 MSME du premier semestre

MOTS-CLÉS
projet, mécanique, fluides, énergétique

27
UE PROJETS TUTEURÉS 6 ECTS 2nd semestre
Sous UE Bureau d’études (fluides)
EIMKM4B2 TP : 6h

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– Savoir résoudre un problème complexe en mécanique des fluides
– Savoir aborder la modélisation d’un système fluide et le décomposer en processus élémentaires
– Savoir proposer des méthodes de résolution et les appliquer
– Savoir présenter de façon convaincante la démarche employée, les résultats obtenus et tirer des perspectives
intéressantes.

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


Les TP permettent de présenter une approche complète de modélisation et de résolution d’un ou plusieurs
problèmes de mécanique des fluides.

PRÉ-REQUIS
Les modules dédiés à la modélisation et à la simulation

MOTS-CLÉS
Modélisation, simulation, mécanique des fluides

28
UE PROJETS TUTEURÉS 6 ECTS 2nd semestre
Sous UE Bureau d’études (fluides)
EIMKM4B3 Projet : 25h

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– Savoir résoudre un problème complexe en mécanique des fluides
– Savoir aborder la modélisation d’un système fluide et le décomposer en processus élémentaires
– Savoir proposer des méthodes de résolution et les appliquer
– Savoir présenter de façon convaincante la démarche employée, les résultats obtenus et tirer des perspectives
intéressantes.

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


Les étudiants par binôme doivent modéliser et résoudre des problèmes proposées par l’enseignant et présenter
lors d’un oral et par la rédaction d’un petit rapport, leur démarche et leurs résultats.

PRÉ-REQUIS
Les modules dédiés à la modélisation et à la simulation

MOTS-CLÉS
Modélisation, simulation, bureau d’étude

29
UE PROJETS TUTEURÉS 6 ECTS 2nd semestre
Sous UE Bureau d’études (énergétique)
EIMKM4B4 TP : 6h

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– Mettre en oeuvre les modèles physiques et numériques vus dans le cours d’énergétique
– Apprendre à modéliser et résoudre ou simuler des problèmes d’énergétique dans des configurations proches de
l’industrie

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


Le BE démarre par des travaux pratiques encadrés pour introduire les problématiques et commencer à les résoudre.
Ces séances se poursuivent sous la forme d’un mini projet avec la rédaction d’un rapport et une petite soutenance.
Le sujet est proposé par l’équipe encadrante.

PRÉ-REQUIS
Les cours d’énergétiques, de méthodes numériques, de programmation. Comsol

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
– Des documents propres à chaque problématiques se trouvent sur internet
– Les Techniques de l’Ingénieur

MOTS-CLÉS
Bureau d’étude, énergétique, rayonnement, convection, conduction, couplages

30
UE PROJETS TUTEURÉS 6 ECTS 2nd semestre
Sous UE Bureau d’études (énergétique)
EIMKM4B5 Projet : 25h

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– Savoir résoudre un problème complexe en énergétique
– Savoir aborder la modélisation d’un système d’un point de vue énergétique et transfer de chaleur et le
décomposer en processus élémentaires
– Savoir proposer des méthodes de résolution et les appliquer
– Savoir présenter de façon convaincante la démarche employée, les résultats obtenus et tirer des perspectives
intéressantes.

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


Les étudiants par binôme doivent modéliser et résoudre des problèmes proposées par l’enseignant et présenter
lors d’un oral et par la rédaction d’un petit rapport, leur démarche et leurs résultats.

PRÉ-REQUIS
Les modules précédents, les connaissances en énergétiques, en méthodes numériques, en programmation

MOTS-CLÉS
Bureau d’étude, énergétique

31
UE PROJETS TUTEURÉS 6 ECTS 2nd semestre
Sous UE Bureau d’études (structures)
EIMKM4B6 TP : 6h

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– Savoir résoudre un problème complexe en mécanique des structures
– Savoir aborder la modélisation d’un système composé de structures déformables et le décomposer en processus
élémentaires
– Savoir proposer des méthodes de résolution et les appliquer
– Savoir présenter de façon convaincante la démarche employée, les résultats obtenus et tirer des perspectives
intéressantes.

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


Les TP permettent de présenter une approche complète de modélisation et de résolution d’un ou plusieurs
problèmes de mécanique des structures.

PRÉ-REQUIS
Les cours de mécanique des structures

MOTS-CLÉS
Mécanique des structures

32
UE PROJETS TUTEURÉS 6 ECTS 2nd semestre
Sous UE Bureau d’études (structures)
EIMKM4B7 Projet : 25h

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– Savoir résoudre un problème complexe en mécanique des structures
– Savoir aborder la modélisation d’un système composé de structures déformables et le décomposer en processus
élémentaires
– Savoir proposer des méthodes de résolution et les appliquer
– Savoir présenter de façon convaincante la démarche employée, les résultats obtenus et tirer des perspectives
intéressantes.

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


Les étudiants par binôme doivent modéliser et résoudre des problèmes proposées par l’enseignant et présenter
lors d’un oral et par la rédaction d’un petit rapport, leur démarche et leurs résultats.

PRÉ-REQUIS
Les modules précédents, les cours de structures, de simulation numérique, de programmation

MOTS-CLÉS
Bureau d’étude, mécanique des structures

33
UE STAGE 15 ECTS 2nd semestre
EIMKM4CM Stage : 4 mois minimum

OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
– Mettre l’étudiant en situation, dans le cadre d’un projet in situ dans l’industrie ou un laboratoire de recherche
– Apprendre à travailler en équipe
– Développer son autonomie au travail
– Suivre les étapes d’un projet, de la pré-étude à l’écriture du rapport final et à la présentation orale du projet

DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE DES ENSEIGNEMENTS


– Travail sous la responsabilité d’un encadrant de l’industrie ou du laboratoire
– Un tuteur universitaire de la formation est affecté au suivi du stage.
– Durée du stage : de 4 à 6 mois, soutenance obligatoire début juillet. Fin obligatoire : 31 août.
– Début du stage : à partir de la seconde ou troisième semaine de février, suivant le calendrier scolaire de
l’université.
– Le sujet doit être en rapport avec les domaines scientifiques et techniques visées par le master 2 MSME
– Le sujet doit demander un travail correspondant à une activité classique d’un stage ingénieur ou master 2.

PRÉ-REQUIS
L’ensemble des connaissances apprises lors des formations précédentes, et plus particulières en M1 et M2

MOTS-CLÉS
Stage, autonomie, suivi de projet

34
GLOSSAIRE

TERMES GÉNÉRAUX

DÉPARTEMENT
Les départements d’enseignement sont des structures d’animation pédagogique internes aux composantes (ou
facultés) qui regroupent les enseignants intervenant dans une ou plusieurs mentions

UE : UNITÉ D’ENSEIGNEMENT
Unité d’Enseignement. Un semestre est découpé en unités d’enseignement qui peuvent être obligatoire, optionnelle
(choix à faire) ou facultative (UE en plus). Une UE représente un ensemble cohérent d’enseignements auquel est
associé des ECTS.

ECTS : EUROPEAN CREDITS TRANSFER SYSTEM


Les ECTS sont destinés à constituer l’unité de mesure commune des formations universitaires de Licence et de
Master dans l’espace européen depuis sa création en 1989. Chaque UE obtenue est ainsi affectée d’un certain
nombre d’ECTS (en général 30 par semestre d’enseignement). Le nombre d’ECTS est fonction de la charge
globale de travail (CM, TD, TP, etc.) y compris le travail personnel. Le système des ECTS vise à faciliter la
mobilité et la reconnaissance des diplômes en Europe.

TERMES ASSOCIÉS AUX DIPLOMES


Les diplômes sont déclinés en domaines, mentions et parcours.

DOMAINE
Le domaine correspond à un ensemble de formations relevant d’un champ disciplinaire ou professionnel commun.
La plupart de nos formations relèvent du domaine Sciences, Technologies, Santé.

MENTION
La mention correspond à un champ disciplinaire. Elle comprend, en général, plusieurs parcours.

PARCOURS
Le parcours constitue une spécialisation particulière d’un champ disciplinaire choisie par l’étudiant au cours de
son cursus.

TERMES ASSOCIÉS AUX ENSEIGNEMENTS

CM : COURS MAGISTRAL(AUX)
Cours dispensé en général devant un grand nombre d’étudiants (par exemple, une promotion entière), dans de
grandes salles ou des amphis. Au-delà de l’importance du nombre d’étudiants, ce qui caractérise le cours magistral,
est qu’il est le fait d’un enseignant qui en définit lui-même les structures et les modalités. Même si ses contenus
font l’objet de concertations entre l’enseignant, l’équipe pédagogique, chaque cours magistral porte la marque de
l’enseignant qui le dispense.

35
TD : TRAVAUX DIRIGÉS
Ce sont des séances de travail en groupes restreints (de 25 à 40 étudiants selon les composantes), animés par
des enseignants. Ils illustrent les cours magistraux et permettent d’approfondir les éléments apportés par ces
derniers.

TP : TRAVAUX PRATIQUES
Méthode d’enseignement permettant de mettre en pratique les connaissances théoriques acquises durant les CM
et les TD. Généralement, cette mise en pratique se réalise au travers d’expérimentations. En règle générale,
les groupes de TP sont constitué des 16 à 20 étudiants. Certains travaux pratiques peuvent être partiellement
encadrés voire pas du tout. A contrario, certains TP, du fait de leur dangerosité, sont très encadrés (jusqu’à 1
enseignant pour quatre étudiants).

PROJET OU BUREAU D’ÉTUDE


Le projet est une mise en pratique en autonomie ou en semi-autonomie des connaissances acquises. il permet de
vérifier l’acquisition des compétences.

TERRAIN
Le terrain est une mise en pratique encadrée des connaissances acquises en dehors de l’université.

STAGE
Le stage est une mise en pratique encadrée des connaissances acquises dans une entreprise ou un laboratoire de
recherche. Il fait l’objet d’une législation très précise impliquant, en particulier, la nécessité d’une convention pour
chaque stagiaire entre la structure d’accueil et l’université.

36
37