Vous êtes sur la page 1sur 21

PRÉPADELF B2 Oral - Nouvelle édition

Production orale - Propositions de corrigés

1 Générations

Sujet 1 p. 69


Et si on divorçait ?
La friabilité conjugale est devenue impressionnante. La génération des couples mariés dans les années 90 va
dépasser les 40 % de taux de divorce, affirme France Prioux, de l’Institut national d’études démographiques (Ined).
On divorce de plus en plus tôt. Le pic s’observe vers 5 ans de mariage. Mais à toutes les saisons du couple, le
danger rôde. Le nombre de divorces a augmenté de 12 % en 11  ans, passant de 120 000 en 1996 à 134 000 en
2007, alors qu’on s’unit de moins en moins devant M. le Maire : 267 000 mariages seulement ont été célébrés en
2007, soit, cette année-là, 2 mariages pour 1 divorce.
Marianne, 28/11/2009

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI

Production orale
Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.
Dans cet article publié dans le magazine Marianne, il est question d’un phénomène qui prend
.........................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................................
une ampleur impressionnante de nos jours, celui de la fragilité des couples, notamment avec
.........................................................................................................................................................................................
l’augmentation des divorces. Quelle est l’étendue de ce phénomène ? Quelles en sont les causes ? Que
.........................................................................................................................................................................................
penser de la banalisation du divorce et de son impact sur les enfants ?
.........................................................................................................................................................................................
D’après les chiffres qui sont présentés dans ce document, on voit d’abord que le mariage est de
.........................................................................................................................................................................................
moins en moins solide. Les couples divorcent de plus en plus tôt, la plupart des divorces ayant lieu
.........................................................................................................................................................................................
après cinq ans de mariage. Le nombre de divorces a augmenté de 12 % entre 1996 et 2007. Ainsi, il
y.........................................................................................................................................................................................
aurait pour les couples mariés dans les années 90, 40 % de divorce, ce qui est considérable.
.........................................................................................................................................................................................
Quelles peuvent être les causes de ce phénomène ? D’abord, bien entendu, la libéralisation des
.........................................................................................................................................................................................
mœurs et la crise de l’institution du mariage. Aujourd’hui, on ne se marie plus pour des raisons
.........................................................................................................................................................................................
sociales ou financières comme au début du siècle dernier. Depuis Mai 68 et depuis que la femme est
.........................................................................................................................................................................................
devenue autonome financièrement, on se marie par amour et donc les couples attendent beaucoup de
.........................................................................................................................................................................................
cette union. Et comme le divorce n’est plus condamné par la société, dès que la passion disparaît
.........................................................................................................................................................................................
dans le couple, la solution évidente est le divorce.
.........................................................................................................................................................................................
L’individualisme est une autre raison qui explique ce phénomène. Ce qui compte avant tout
.........................................................................................................................................................................................
aujourd’hui, c’est l’épanouissement personnel et la satisfaction immédiate de ses désirs. On fait
.........................................................................................................................................................................................
passer son propre bonheur avant celui des enfants ou de son conjoint, qu’on soit marié, pacsé
.........................................................................................................................................................................................
ou qu’on vive en couple sans être mariés. La séparation est vue comme un droit à la liberté, au
.........................................................................................................................................................................................
changement, à une vie meilleure.
.........................................................................................................................................................................................
Enfin, une autre cause des divorces est l’allongement de la durée de vie. Comment imaginer pouvoir

.........................................................................................................................................................................................
vivre pendant 70 ans avec la même personne sans lassitude ? À l’époque de nos arrières-grands-
.........................................................................................................................................................................................
parents, on se mariait pour la vie mais la vie s’arrêtait plus tôt ! Et puis aujourd’hui, on croit
.........................................................................................................................................................................................
qu’il est facile de refaire sa vie (grâce aux sites de rencontres sur Internet, par exemple !). Comme
.........................................................................................................................................................................................
l’espérance de vie augmente, pourquoi ne pas imaginer se marier deux ou même trois fois dans le
.........................................................................................................................................................................................
courant de son existence ?
.........................................................................................................................................................................................
Quel est mon avis sur ce phénomène ? Personnellement, je pense que la plupart des couples ne
.........................................................................................................................................................................................
voient pas la réalité en face. Dans un couple, les sentiments évoluent et la passion du début se
.........................................................................................................................................................................................
transforme. Aujourd’hui, dès qu’on s’aperçoit que son conjoint ne correspond pas à l’idéal qu’on
.........................................................................................................................................................................................
s’était formé, on le laisse tomber ! Ne vaudrait-il pas mieux essayer de construire son couple dans
.........................................................................................................................................................................................
la durée ? Finalement, à quoi ça sert de divorcer pour reproduire les mêmes erreurs dans son
.........................................................................................................................................................................................
nouveau couple ?
.........................................................................................................................................................................................
Mais surtout, le divorce n’est pas sans risques pour les enfants. Des enquêtes récentes ont montré
.........................................................................................................................................................................................
qu’ils souffrent énormément de la rupture de leurs parents, non seulement parce qu’ils subissent une
.........................................................................................................................................................................................
perte affective (beaucoup d’entre eux voient peu ou plus du tout leur papa) et que tout s’écroule
.........................................................................................................................................................................................
autour d’eux, mais aussi parce que la vie devient très compliquée lorsque les parents se remarient.
.........................................................................................................................................................................................
Vivre dans une famille recomposée, ce n’est pas si facile que ça.
.........................................................................................................................................................................................
Je crois donc qu’on ne doit pas banaliser à ce point le divorce ou les séparations en général et
.........................................................................................................................................................................................
que les lois devraient être changées de façon à donner du poids à une décision trop souvent prise à
.........................................................................................................................................................................................
la légère.

Sujet 2 p. 71


La confusion des âges
Depuis une vingtaine d’années, les relations entre générations ont beaucoup évolué. Un chiffre résume
étonnamment la situation : 69 % des Français disent avoir « beaucoup de complicité » avec leurs parents ! Et ils sont
de moins en moins nombreux à ressentir « un fossé » entre leurs valeurs et celles de leurs aînés. On est loin des
violents conflits générationnels des années 60-70. Les difficultés économiques, elles aussi, contribuent à rapprocher
les âges. Avant, il fallait être autonome, quitter le nid au plus vite. Aujourd’hui, cela prend plus de temps de trouver
Production orale

une situation stable, et les parents servent de soupape de sécurité dans cet entre-deux.
Le Nouvel Observateur, 25/11/2010

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI

Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.

D’après cet article du Nouvel Observateur, les rapports entre les parents ont beaucoup changé en
.........................................................................................................................................................................................

.........................................................................................................................................................................................
vingt ans. Près de 70 % des jeunes déclarent avoir beaucoup de complicité avec leurs parents. On
.........................................................................................................................................................................................
peut se demander si cette bonne entente entre parents et enfants n’a pas un impact négatif sur le
.........................................................................................................................................................................................
développement personnel des jeunes.
.........................................................................................................................................................................................
Aujourd’hui, parents et enfants se ressemblent de plus en plus. Les parents se comportent souvent
.........................................................................................................................................................................................
comme des jeunes : ils s’habillent comme eux, écoutent la même musique, lisent les mêmes BD,
.........................................................................................................................................................................................
regardent les mêmes émissions de télé. Ils sont même parfois « amis » sur le même réseau social !
.........................................................................................................................................................................................
Ils partagent également les mêmes valeurs. Des études récentes ont montré, par exemple, qu’ils ont
.........................................................................................................................................................................................
la même attitude méfiante face aux dirigeants politiques, aux institutions religieuses ou aux grandes
.........................................................................................................................................................................................
entreprises. On peut aussi parler de rapprochement spatial, puisque peu de jeunes ont les moyens de
.........................................................................................................................................................................................
quitter le toit familial à cause de la crise économique, de l’allongement des études et du sentiment

.........................................................................................................................................................................................
de précarité.
.........................................................................................................................................................................................
Cette entente est surprenante si l’on pense aux conflits qui déchiraient parents et enfants
.........................................................................................................................................................................................
dans les années 60, et même plus récemment. On peut, à première vue, s’en réjouir. Un climat de
.........................................................................................................................................................................................
confiance s’établit entre les membres de la famille. Les jeunes s’ouvrent à leurs parents, peuvent
.........................................................................................................................................................................................
leur parler de problèmes qu’autrefois ils auraient cachés : relations amoureuses, sexualité, alcool,
.........................................................................................................................................................................................
cigarette, drogue, problèmes psychologiques, etc.
.........................................................................................................................................................................................
D’autre part, dans les familles plus démocratiques d’aujourd’hui, même les décisions (achats,
.........................................................................................................................................................................................
déménagement, etc.), sont prises en commun. On n’est plus au temps du pater familias, seule
.........................................................................................................................................................................................
autorité de la maison  !
.........................................................................................................................................................................................
Il est donc très agréable d’avoir des parents avec lesquels on s’entend et souvent très confortable
.........................................................................................................................................................................................
aussi, surtout lorsque l’on vit chez eux et qu’ils se chargent des différentes tâches quotidiennes…
.........................................................................................................................................................................................
Pour ma part, j’estime que le rapprochement entre générations peut aussi nuire à
.........................................................................................................................................................................................
l’épanouissement personnel des jeunes. Par exemple, je ne sais pas s’il est positif d’avoir des
.........................................................................................................................................................................................
parents si proches. Je crois que pour grandir l’adolescent a besoin de s’opposer à ses parents. Il va
.........................................................................................................................................................................................
découvrir sa propre personnalité par opposition avec celle de son père ou de sa mère.
.........................................................................................................................................................................................
Et puis, vivre dans un cadre trop confortable ou trop sécurisant peut freiner la conquête de
.........................................................................................................................................................................................
l’autonomie chez les jeunes. Il faut avoir envie de partir de chez soi pour devenir indépendant.
.........................................................................................................................................................................................
Par conséquent, il faudrait faire durer « l’entre-deux » dont parlent les sociologues le moins
.........................................................................................................................................................................................
longtemps possible. Mais est-ce réalisable, aujourd’hui, en ces temps de crise ?

2 Qualité de vie

Sujet 1 p. 73


Malbouffe

Production orale
Les ados indifférents
Les adolescents n’en font qu’à leur tête. En général, comme en matière d’alimentation, ainsi que le constate une
étude de l’Institut Pasteur de Lille. Certes, ils prétendent ne pas cracher sur un plat de grand-mère ni bouder les
carottes cuites ou le couscous. Mais à la moindre occasion, ils se moquent comme d’une guigne des « discours
moralisateurs » des institutions. Moins d’un lycéen sur deux prend un petit déjeuner quotidien, les trois quarts
grignotent entre les repas. On ne va pas s’acheter un panier de choux de Bruxelles quand on est entre copains, a
lancé un adolescent interrogé. Dans ces circonstances, ils préfèrent manger n’importe quoi, pourvu que ça ne soit
pas cher. Résultat : leur alimentation ne contient pas assez de fruits et de légumes, trop de lipides, de protéines et
de produits sucrés.
Marianne, 16/10/2010

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI


Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.

Cet article publié dans Marianne commente les résultats d’une enquête menée par l’Institut
.........................................................................................................................................................................................

.........................................................................................................................................................................................
Pasteur de Lille sur l’alimentation des ados. Il en ressort que les jeunes sont indifférents à la
.........................................................................................................................................................................................
malbouffe même s’ils semblent apprécier les bons plats traditionnels de leur grand-mère. Alors,
.........................................................................................................................................................................................
puisque les conseils diététiques ne marchent pas sur les ados, nous allons essayer de chercher
.........................................................................................................................................................................................
comment faire pour inverser la tendance et donner aux ados l’envie de « bien » manger ?
.........................................................................................................................................................................................
Si l’on reprend les résultats de l’enquête, moins d’1 lycéen sur 2 prend un petit déjeuner

.........................................................................................................................................................................................
quotidien, les trois quarts grignotent entre les repas et, quand ils se retrouvent entre copains. ils
.........................................................................................................................................................................................
préfèrent manger bon marché même si c’est mauvais pour leur santé. Leur alimentation est pauvre
.........................................................................................................................................................................................
en fruits et légumes et riche en lipides, protéines et glucides. Mais pourquoi les jeunes mangent
.........................................................................................................................................................................................
mal  ?
.........................................................................................................................................................................................
C’est bien triste à dire, mais je crois que le premier responsable de cette tendance est la
.........................................................................................................................................................................................
famille elle-même. Les mères, qui sont de plus en plus actives, n’ont plus le temps (ni l’envie
.........................................................................................................................................................................................
d’ailleurs  !) de faire la cuisine. Elles n’ont pas envie, quand elles rentrent à la maison fatiguées,
.........................................................................................................................................................................................
de surveiller l’alimentation de leurs enfants et encore moins de provoquer des conflits autour de la
..............................................................................................................................................................................
nourriture. D’autre part, certains foyers ont adopté la mauvaise habitude d’expédier le dîner devant
.........................................................................................................................................................................................
la télévision ou de grignoter entre les repas, tout ce qu’il faut pour devenir obèse ou avoir une
.........................................................................................................................................................................................
maladie cardiovasculaire !
.........................................................................................................................................................................................
Il faut aussi tenir compte du facteur économique. Certaines familles n’ont pas les moyens
.........................................................................................................................................................................................
d’acheter des fruits et des légumes frais, elles ne peuvent que manger de la malbouffe. C’est
.........................................................................................................................................................................................
d’ailleurs la même raison qui pousse les jeunes ados, lorsqu’ils se trouvent entre eux, à fréquenter
.........................................................................................................................................................................................
les fast-foods. Comment pourraient-ils se permettre de prendre un repas équilibré dans un bistrot,
.........................................................................................................................................................................................
vu le prix des consommations ?
.........................................................................................................................................................................................
Que faire pour inverser la tendance ? D’après moi, il s’agit d’un problème difficile à résoudre
.........................................................................................................................................................................................
car on ne peut ni demander aux mères de redevenir des femmes au foyer, ni aux producteurs de
.........................................................................................................................................................................................
baisser les prix des fruits et des légumes. Je pense qu’il faut continuer à développer les initiatives
.........................................................................................................................................................................................
de sensibilisation pour bien montrer aux jeunes combien il est essentiel de suivre une alimentation
.........................................................................................................................................................................................
équilibrée. La Semaine du goût dans les écoles me paraît une chose importante. Mais les parents
.........................................................................................................................................................................................
doivent donner l’exemple chez eux également.

Sujet 2 p. 75


Partager son véhicule ?
Les Français freinent
Conduire en solo est devenu une hérésie environnementale et un plaisir coupable au même titre que le bain,
l’ampoule à incandescence et les fraises en hiver. Plus question de rouler seul (sauf à vélo ou en roller) ou de garder
Production orale

égoïstement sa voiture : désormais, il faut miser sur le covoiturage ou l’auto-partage.


Chez nos voisins suisses et allemands, l’auto-partage est une affaire qui roule. Chez nous, ça démarre doucement.
Pour l’instant, la France ne représente que 2 % du marché européen et compte seulement 25 000 adeptes pour
1 000 véhicules. Mais les spécialistes prédisent une accélération du mouvement avec le lancement d’Autolib’, la
voiture en libre-service attendue en fin d’année à Paris.
Marianne, 16/04/2011

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI


Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.

Cet article publié dans Marianne présente un phénomène nouveau, en matière de transports : le
.........................................................................................................................................................................................

.........................................................................................................................................................................................
partage de véhicules sous la forme du co-voiturage ou de l’auto-partage. Je vais réfléchir tout
.........................................................................................................................................................................................
d’abord aux avantages de cette pratique et aux obstacles à son développement, puis j’essaierai
.........................................................................................................................................................................................
de voir si l’auto-partage est une solution d’avenir. Si ce type de pratique s’est considérablement
.........................................................................................................................................................................................
développé dans des pays comme la Suisse ou l’Allemagne, en France il peine à démarrer. En effet,
.........................................................................................................................................................................................
les Français ne seraient que 25 000 pour 1 000 véhicules à faire de l’auto-partage, ce qui ne
.........................................................................................................................................................................................
représente que 2 % du marché européen. Toutefois, le lancement d’Autolib’ pourrait accélérer le
.........................................................................................................................................................................................
mouvement.
.........................................................................................................................................................................................
Il est évident que le partage de véhicules est une bonne contribution à la lutte contre la
.........................................................................................................................................................................................
pollution atmosphérique et les nuisances liées à la circulation automobile. Le nombre de voitures

.........................................................................................................................................................................................
utilisées quotidiennement diminue et on pollue moins, puisqu’on réduit les émissions de gaz
.........................................................................................................................................................................................
carbonique dans l’atmosphère. On a également moins de problèmes d’embouteillage et plus de place
.........................................................................................................................................................................................
pour garer sa voiture. D’autre part, cela représente une économie en carburant, puisque les frais
.........................................................................................................................................................................................
d’essence sont partagés entre les passagers. Enfin, certaines personnes n’auront plus à dépendre des
.........................................................................................................................................................................................
transports en commun puisqu’elles pourraient leur préférer le co-voiturage, par exemple.
.........................................................................................................................................................................................
Or, si les Français semblent peu enthousiastes, cela peut être dû à certains inconvénients que
.........................................................................................................................................................................................
présente ce type de pratique. D’abord, ce n’est pas toujours facile de partager sa voiture avec
.........................................................................................................................................................................................
un inconnu. Comment se sentir à l’aise ? Que dire ? Ensuite, cela pose sûrement des problèmes
.........................................................................................................................................................................................
d’organisation. Il faut programmer ses déplacements à l’avance pour se trouver une voiture à
.........................................................................................................................................................................................
partager ou un passager en co-voiturage. Je pense donc que c’est une solution idéale pour les
.........................................................................................................................................................................................
travailleurs dont l’horaire est fixe mais pas pour tous les autres. Enfin, je pense que cela convient
.........................................................................................................................................................................................
surtout aux personnes qui habitent près du centre-ville, ce système n’étant pas développé dans les
.........................................................................................................................................................................................
banlieues éloignées.
.........................................................................................................................................................................................
À mon avis, le partage de véhicules a certes des mérites écologiques mais il est une fausse
.........................................................................................................................................................................................
solution. Je pense qu’il est préférable d’améliorer la qualité des transports en commun et de donner
.........................................................................................................................................................................................
envie aux citadins de les utiliser.

3 Loisirs

Sujet 1 p. 77


Visites des musées en déclin
Deux enquêtes menées séparément en France et en Belgique débouchent sur le même résultat : à l’inverse
de la plupart des autres pratiques culturelles, les visites des musées sont en régression, malgré les milliards de
financements publics et la multiplication des expositions événementielles. Les arts plastiques concernent moins les
jeunes que le secteur musical. Puisqu’actuellement la génération du baby-boom a atteint l’âge de la retraite, on

Production orale
peut craindre que la fréquentation des musées sera encore plus préoccupante à moyen terme, si la recherche de
nouveaux publics ne devient pas une priorité absolue.
www.oivo-crioc.org, 11/08/2011

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI


Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.

.........................................................................................................................................................................................
Cet article mis en ligne sur le site oivo-crioc.org présente les résultats d’un sondage concernant
.........................................................................................................................................................................................
la fréquentation des musées en France et en Belgique. D’après cet article, contrairement aux autres
.........................................................................................................................................................................................
pratiques culturelles, celle-ci est en baisse. N’est-il pas urgent, pour sauver les musées, de réfléchir
.........................................................................................................................................................................................
aux causes de la désaffection des jeunes et de trouver des moyens pour attirer le jeune public ?
.........................................................................................................................................................................................
Je vais me concentrer, dans cet exposé, sur la France. Celle-ci est connue dans le monde entier
.........................................................................................................................................................................................
pour son patrimoine culturel exceptionnel et chaque année, des millions de visiteurs franchissent les
.........................................................................................................................................................................................
portes de ses musées (71,6 millions d’entrées enregistrées en 2010). L’État investit des milliards et
.........................................................................................................................................................................................
il n’y a pas une année sans une exposition événementielle dans un grand musée parisien (Monet,
.........................................................................................................................................................................................
Manet…). Les Journées du patrimoine sont un bon exemple des efforts faits par la France : chaque
.........................................................................................................................................................................................
mois de septembre, plus de 1 500 sites sont ouverts gratuitement au public. Or il semble que de
.........................................................................................................................................................................................
telles initiatives ne soient pas suffisantes : les Français délaissent leurs musées qui ne sont plus
.........................................................................................................................................................................................
visités que par les touristes et les seniors.
.........................................................................................................................................................................................
Pourquoi cette désaffection ? Certaines enquêtes expliquent qu’un bon pourcentage de Français
.........................................................................................................................................................................................
préfère lire que de visiter un musée et qu’ils sont nombreux à considérer que surfer sur Internet

.........................................................................................................................................................................................
est l’activité ayant la plus grande valeur culturelle. D’autre part, plus de la moitié des personnes
.........................................................................................................................................................................................
interrogées affirment se sentir « livrées à elles-mêmes » dans un musée et se plaignent du manque
.........................................................................................................................................................................................
d’explications. Personnellement, je me demande si ce n’est pas parce que la culture classique
.........................................................................................................................................................................................
disparaît petit à petit que les visiteurs se sentent perdus dans un musée. Ils n’ont plus de points de
.........................................................................................................................................................................................
repère historiques et artistiques.
.........................................................................................................................................................................................
À ces raisons, il faut ajouter celles qui concernent particulièrement les jeunes. Ceux-ci évoluent
.........................................................................................................................................................................................
dans un univers qui est à l’opposé de celui des musées : ils aiment le mouvement, le bruit, la
.........................................................................................................................................................................................
rapidité, la liberté alors que le musée, c’est l’absence de mouvement, le silence, la lenteur et les
.........................................................................................................................................................................................
interdictions (parler, prendre des photos, manger…).
.........................................................................................................................................................................................
Il faut dire également que les visites de musées sont souvent imposées par les parents ou l’école et
.........................................................................................................................................................................................
que les jeunes ont souvent tendance à ne pas supporter ce qui est obligatoire !
.........................................................................................................................................................................................
Alors, que faire pour stopper le désintérêt des jeunes à l’égard des musées ? Je pense tout
.........................................................................................................................................................................................
d’abord qu’il faudrait que les visites au musée soient bien préparées par des documentaires, des
.........................................................................................................................................................................................
conférences, des maquettes, par exemple, et qu’une fois dans les salles du musée, les jeunes aient
.........................................................................................................................................................................................
quelque chose à faire et pas seulement à regarder des œuvres qu’ils ne comprennent pas.
.........................................................................................................................................................................................
Il faudrait que les musées soient plus vivants, que les artistes aillent à la rencontre des jeunes,
.........................................................................................................................................................................................
leur présentent leurs œuvres et leurs techniques. Un célèbre graffeur pourrait être invité, par
.........................................................................................................................................................................................
exemple, pour parler des graffiti que les jeunes aiment tant. Les musées devraient aussi organiser
.........................................................................................................................................................................................
des ateliers pratiques où les jeunes essaieraient d’appliquer les techniques d’un grand peintre
.........................................................................................................................................................................................
ou d’un sculpteur. Et puis, bien sûr, les musées devraient imaginer une approche plus ludique :
.........................................................................................................................................................................................
organiser des visites virtuelles à la manière d’un jeu vidéo, des projections en 3 D ou autres moyens
.........................................................................................................................................................................................
techniques avancés, mettre les jeunes vraiment dans la peau des habitants ou des artistes d’une
.........................................................................................................................................................................................
époque en utilisant vidéo et son. Je pense enfin qu’il serait bon de prévoir des jours de visite
.........................................................................................................................................................................................
gratuits et pas seulement pendant les Journées du patrimoine, car les tickets d’entrée sont de plus
.........................................................................................................................................................................................
en plus chers. Et puis les jeunes, à cause d’Internet, sont devenus très sensibles à la gratuité.

Sujet 2 p. 79


Le plaisir de lire baisse chez les jeunes de 15 ans
Production orale

Les élèves de 15 ans, auxquels s’intéresse la dernière étude internationale PISA pour l’OCDE, lisent de moins en
moins par plaisir. En moyenne, parmi les pays de l’OCDE, en 2009, 37 % des élèves affirment ne pas lire par plaisir,
selon l’organisation internationale. Les jeunes Français qui étaient 70 % à aimer lire en 2000 ne sont plus que 61 %
en 2009.
www.lefigaro.fr, 09/092011

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI

Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.

Cet article paru sur site du Figaro publie les résultats d’une étude PISA sur les jeunes et la
.........................................................................................................................................................................................

.........................................................................................................................................................................................
lecture dans les pays de l’OCDE. D’après cette étude, les élèves de 15 ans lisent de moins en moins
.........................................................................................................................................................................................
par plaisir et le nombre de ceux qui aiment lire a sensiblement baissé depuis 2000. Que traduit
.........................................................................................................................................................................................
cette baisse ? Faut-il s’en inquiéter ? Comment redonner aux jeunes d’aujourd’hui le goût de la
.........................................................................................................................................................................................
lecture  ?
.........................................................................................................................................................................................
Les jeunes sont de moins en moins nombreux à aimer lire. Pour eux, la lecture est une activité
.........................................................................................................................................................................................
scolaire, le plus souvent notée. Pour eux, un livre, c’est d’abord un manuel. Et quand ils ont passé
.........................................................................................................................................................................................
leur journée dans leurs livres scolaires, ils n’ont pas envie, pour se distraire, de se plonger dans
 .........................................................................................................................................................................................
un roman ! Chatter sur Internet ou aller sur le profil Facebook de leurs copains est beaucoup plus
.........................................................................................................................................................................................
attirant. Je crois aussi que les enseignants sont largement responsables de ce manque de plaisir.
.........................................................................................................................................................................................
Au collège et encore plus au lycée, l’approche des textes au programme est tellement « technique »
.........................................................................................................................................................................................
qu’elle dégoûte les élèves de la littérature. On n’arrive plus à donner aux jeunes le goût de la
.........................................................................................................................................................................................
lecture.
.........................................................................................................................................................................................
D’autre part, les habitudes de lecture ont changé. L’étude PISA dont parle l’article se réfère à
.........................................................................................................................................................................................
la lecture de livres, c’est-à-dire de romans. Les jeunes se tournent de plus en plus vers d’autres
.........................................................................................................................................................................................
types de lecture. Les enquêtes montrent qu’ils privilégient Internet qu’ils considèrent comme un
.........................................................................................................................................................................................
moyen d’information et de divertissement. N’oublions pas enfin que ce sont des lecteurs assidus de
.........................................................................................................................................................................................
bandes dessinées et de mangas, des œuvres où les textes sont réduits au minimum, ce qui montre
.........................................................................................................................................................................................
bien que les temps ont changé et la culture des jeunes aussi. Quel est le jeune qui n’est pas affolé
.........................................................................................................................................................................................
quand il a à lire un livre de 500 pages !
.........................................................................................................................................................................................
Que faire pour redonner aux jeunes de 15 ans le goût de la lecture ? D’abord, bien entendu,
.........................................................................................................................................................................................
revoir les cours de français à l’école. Enseigner la littérature d’une manière plus spontanée, moins
.........................................................................................................................................................................................
technique. Proposer des livres plus proches des centres d’intérêt des ados. Inviter des auteurs à
.........................................................................................................................................................................................
parler de leurs œuvres en classe. Je pense aussi qu’on pourrait multiplier les initiatives comme le
.........................................................................................................................................................................................
Goncourt des lycéens. Pourquoi ne pas instituer un Goncourt des collégiens ? Je trouve vraiment que
.........................................................................................................................................................................................
c’est intéressant de faire classer par les élèves les livres qu’ils ont lus et de récompenser leur
.........................................................................................................................................................................................
auteur préféré.
.........................................................................................................................................................................................
Malheureusement, les programmes scolaires sont trop rigides et trop chargés pour changer les
.........................................................................................................................................................................................
choses. Ceux qui n’ont pas en eux un goût inné pour la lecture ne pourront jamais découvrir les
.........................................................................................................................................................................................
livres grâce à l’école…

4 Internet

Sujet 2 p. 81

Production orale
La quasi-totalité des jeunes est connectée à Internet
Les adolescents entre 12 et 17 ans passent en moyenne 16 heures sur Internet chaque semaine, contre 14 heures
devant la télévision. Avec les cadres, et contrairement à l’ensemble de la population, aux ouvriers et aux seniors, ils
sont la seule catégorie à consacrer plus de temps à Internet qu’à la télévision.
Les jeunes entre 12 et 17 ans détiennent le taux d’équipement en ordinateurs le plus élevé, à 96 % devant les
18-24 ans (89 %), les 25-39 ans (92 %), les 40-59 ans (82 %), les 60-69 ans (61 %) et les 70 ans et plus (28 %).
www.journaldunet.com, 14/10/2010

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI


Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.

.........................................................................................................................................................................................
Cet article mis en ligne sur journaldunet.com publie les résultats d’une enquête qui montre que
.........................................................................................................................................................................................
la presque totalité des jeunes entre 12 et 17 ans est connectée à Internet. Or, il y a de nombreux
.........................................................................................................................................................................................
articles dans la presse qui mettent les adultes en garde contre les risques d’Internet pour les
.........................................................................................................................................................................................
jeunes. Je rechercherai tout d’abord quels sont les risques, puis quelles mesures prendre pour éviter
.........................................................................................................................................................................................
ces risques.
.........................................................................................................................................................................................
Si l’on reprend les chiffres de l’enquête, les ados entre 12 et 17 ans passent en moyenne 16
.........................................................................................................................................................................................
heures hebdomadaires sur Internet et c’est la seule catégorie, avec les cadres, à consacrer plus de
.........................................................................................................................................................................................
temps à Internet qu’à la télévision. Les jeunes ados seraient plus facilement exposés aux risques
.........................................................................................................................................................................................
d’Internet puisqu’ils y passent un temps considérable !

.........................................................................................................................................................................................
Les jeunes ados qui se connectent à Internet risquent notamment d’être exposés à des contenus
.........................................................................................................................................................................................
inadaptés à leur âge, à des images violentes ou pornographiques qui peuvent les choquer. Ils
.........................................................................................................................................................................................
peuvent également être victimes de harcèlement en ligne, subir des méchancetés, voire des insultes.
.........................................................................................................................................................................................
C’est souvent le cas d’élèves obèses ou différents des autres à cause d’un handicap ou d’une très
.........................................................................................................................................................................................
forte timidité. Ils peuvent parfois entrer en contact avec des individus mal intentionnés ou même
.........................................................................................................................................................................................
dangereux, surtout s’ils appartiennent à un réseau social et s’ils révèlent trop de détails sur leur
.........................................................................................................................................................................................
vie privée. Enfin, de nombreux ados jouent à des jeux d’argent en ligne ou deviennent dépendants
.........................................................................................................................................................................................
aux jeux en réseau.
.........................................................................................................................................................................................
Que faire pour protéger les ados contre tous ces risques ? Le premier rôle revient aux parents
.........................................................................................................................................................................................
qui doivent rester vigilants. Internet ne doit pas jouer le rôle d’une baby-sitter ! Les parents doivent
.........................................................................................................................................................................................
rester près de leurs enfants quand ils chattent. Ils doivent discuter avec eux, leur demander à
.........................................................................................................................................................................................
quels sites ils se connectent, les informer des risques et peut-être même installer un filtre parental
.........................................................................................................................................................................................
sur l’ordinateur pour éviter, au moins, les images choquantes. Le deuxième rôle revient à l’école qui
.........................................................................................................................................................................................
doit sensibiliser les enfants aux risques d’Internet. Les enseignants doivent mettre leurs élèves en
.........................................................................................................................................................................................
garde en insistant bien sur toutes les précautions à prendre lorsque l’on va sur les réseaux sociaux :
.........................................................................................................................................................................................
ne pas donner son nom, son adresse ou son numéro de téléphone, ne pas publier de photo, ne pas
.........................................................................................................................................................................................
donner rendez-vous à un inconnu, faire la différence entre les « vrais » et les « faux » amis, bien
.........................................................................................................................................................................................
définir ses paramètres de confidentialité, etc. À l’école, les enfants sont sans doute plus sensibles à
.........................................................................................................................................................................................
ces consignes qu’à la maison.
.........................................................................................................................................................................................
Pour finir, je voudrais dire que parfois la presse exagère les risques auxquels les jeunes
.........................................................................................................................................................................................
internautes sont confrontés et que la plupart des ados ont déjà acquis les réflexes nécessaires pour
.........................................................................................................................................................................................
se protéger contre ces risques.

Sujet 2 p. 83


Carte musique jeunes :
le gouvernement revoit sa copie
Production orale

Depuis son lancement, la Carte musique jeunes a eu du mal à séduire les 12-25 ans. Seulement 50 000 jeunes ont
été convaincus par cette opération lancée par le ministère de la Culture qui consiste à financer jusqu’à 25 € sur un
budget de 50 l’achat de musique en ligne.
Malgré cet échec, le gouvernement entend persévérer tout en apportant quelques modifications pour ramener les
jeunes vers le téléchargement légal.
Pour relancer cette initiative, le site proposant cette carte sera simplifié et la carte sera disponible sur smartphone.
De plus, elle sera aussi commercialisée sous la forme d’une carte prépayée, en vente dans les grandes surfaces.
En persévérant avec ce dispositif, Frédéric Mitterrand tire un enseignement de la récente étude de l’Hadopi qui a
mis en évidence que le pirate type est un homme âgé de 15 à 39 ans et que le prix de la musique est le véritable
frein au téléchargement légal.
D’après www.degroupenews.com, 24/01/2011

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI

Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.

.........................................................................................................................................................................................
Cet article mis en ligne sur le site degroupenews.com annonce la décision du ministre de
.........................................................................................................................................................................................
la Culture, Frédéric Mitterand, de relancer la Carte musique jeunes qui vise à encourager le
.........................................................................................................................................................................................
téléchargement légal des 12-25 ans malgré l’échec de la carte précédente. Que penser d’une telle
.........................................................................................................................................................................................
mesure  ? Cette carte parviendra-t-elle à résoudre le problème du téléchargement illégal ?

.........................................................................................................................................................................................
Si l’État français propose une nouvelle carte cette année, c’est que le téléchargement est un
.........................................................................................................................................................................................
vrai problème. D’après une étude réalisée au début de 2011 par la loi Hadopi, presque 50 % des
.........................................................................................................................................................................................
personnes interrogées ont téléchargé illégalement au moins une fois. Parmi ces personnes, 13 %
.........................................................................................................................................................................................
feraient du piratage régulier.
.........................................................................................................................................................................................
On connaît les conséquences du piratage sur le monde de la musique. Les maisons de disques
.........................................................................................................................................................................................
voient chuter leurs ventes de CD. La baisse de leur chiffre d’affaires les empêchent de soutenir les
.........................................................................................................................................................................................
jeunes artistes débutants qui ont beaucoup plus de mal à se faire connaître. Quant aux artistes
.........................................................................................................................................................................................
déjà connus, ils ne touchent plus de droits d’auteur, qui représentent une grande partie de leurs
.........................................................................................................................................................................................
revenus habituels.
.........................................................................................................................................................................................
À mon avis, la carte que propose le gouvernement n’est pas une mauvaise idée. Elle permettrait
.........................................................................................................................................................................................
aux jeunes, qui n’ont pas les moyens de s’acheter des CD ou des titres sur les sites marchands,
.........................................................................................................................................................................................
d’écouter de la musique à peu de frais. Les CD qu’on achète dans les grandes surfaces spécialisées
.........................................................................................................................................................................................
sont vraiment très chers. L’article précise d’ailleurs que le prix de la musique est un obstacle au
.........................................................................................................................................................................................
téléchargement légal.
.........................................................................................................................................................................................
D’autre part, cela éviterait de diminuer les sanctions concernant les jeunes ayant été identifiés
.........................................................................................................................................................................................
comme pirates. On sait qu’ils peuvent être punis d’une amende très élevée (1 500 à 300 000 € !).
.........................................................................................................................................................................................
Enfin, cette carte semble très pratique, puisqu’on peut l’acheter dans une grande surface et
.........................................................................................................................................................................................
qu’elle est disponible sur smartphone.
.........................................................................................................................................................................................
Je me demande tout simplement si cela va vraiment diminuer le piratage de musique. Est-ce qu’il
.........................................................................................................................................................................................
n’y aurait pas un peu de provocation dans le téléchargement illégal ?

5 Éducation

Sujet 1 p. 85


30 % des élèves de quartiers populaires mal à l’aise à l’école

Production orale
Les deux tiers des élèves de primaire et de collège des quartiers populaires aiment peu, pas trop ou pas du
tout aller à l’école. Plus d’un tiers déclare avoir mal au ventre avant d’y aller. C’est ce qu’indique le baromètre
Trajectoires /Afev publié ce mercredi.
À la question « Aimes-tu aller à l’école ou au collège ? », 73,3 % répondent « un peu, pas trop ou pas du tout ». Les
collégiens sont même 82,5 % à exprimer cette réponse.
À l’origine de ce désamour ? L’ennui, d’abord. 23,7 % des élèves interrogés déclarent « s’ennuyer souvent », voire
« tout le temps » à l’école et 40,4 % s’ennuient « parfois ». 29,4 % se déclarent « mal à l’aise », de temps en temps,
voire « très souvent » à l’école.
Parmi ceux qui se sentent mal à l’aise, 30,8 % l’expliquent par des « problèmes relationnels avec les autres élèves »
(insultes, bagarres) et 16 % par les exigences scolaires (stress et appréhension dus aux contrôles, questions, etc.).
D’après www.lexpress.fr, 22/09/2010

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI


Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.
Cet article publié sur le site de L’Express publie les résultats d’un sondage sur le rapport des
.........................................................................................................................................................................................

.........................................................................................................................................................................................
élèves de primaire et de collège avec l’école. D’après cette enquête, une grande majorité des élèves
.........................................................................................................................................................................................
interrogés n’aiment pas aller à l’école et quelque 30 % s’y sentent mal à l’aise.
.........................................................................................................................................................................................
Le thème de la souffrance des enfants à l’école revient régulièrement. Peut-être serait-il temps de
.........................................................................................................................................................................................
s’attaquer réellement à ce problème, notamment dans les quartiers populaires ?
.........................................................................................................................................................................................
D’après le sondage, plus de 70 % des élèves interrogés aiment « un peu, pas trop ou pas du

.........................................................................................................................................................................................
tout  » aller à l’école. Ils expliquent ce manque d’amour pour l’école par le fait qu’ils s’y ennuient
.........................................................................................................................................................................................
(plus de 20 % des élèves), qu’ils ont des problèmes de relations avec leurs camarades (plus de 30 %)
.........................................................................................................................................................................................
et qu’ils ont peur de l’échec (plus de 15 %).
.........................................................................................................................................................................................
Ce sondage montre toutes les failles du système éducatif français que l’on accuse d’être élitiste
.........................................................................................................................................................................................
et d’accroître les inégalités. Si les élèves s’ennuient à l’école, ce n’est pas seulement parce que les
.........................................................................................................................................................................................
programmes scolaires sont inadaptés et ne correspondent pas à leurs centres d’intérêt, mais c’est
.........................................................................................................................................................................................
aussi parce que les adolescents sont démotivés et démobilisés. Ces élèves qui déclarent s’ennuyer
.........................................................................................................................................................................................
font partie des 160 000 élèves qui décrochent chaque année à l’école et qui sortent du système sans
.........................................................................................................................................................................................
aucun diplôme.
.........................................................................................................................................................................................
L’école est un lieu de souffrance. Il est concentré sur le savoir, la réussite et la sélection à
.........................................................................................................................................................................................
outrance. En France, les élèves sont sanctionnés et non pas encouragés. Ils sont mis constamment en
.........................................................................................................................................................................................
situation d’échec. Les élèves des quartiers défavorisés sont particulièrement stressés par l’école car
.........................................................................................................................................................................................
ils sont dans une situation de faiblesse. Souvent, ils transportent leur échec depuis la maternelle
.........................................................................................................................................................................................
où ils commencent déjà à ne pas maîtriser les savoirs élémentaires. Ils n’ont souvent personne à la
.........................................................................................................................................................................................
maison pour leur expliquer une leçon ou un devoir à faire.
.........................................................................................................................................................................................
Enfin, il ne faut pas oublier les cas de violence à l’école qui sont dus à l’absence d’encadrement
.........................................................................................................................................................................................
familial, à la révolte des élèves face aux inégalités et aux discriminations dont ils souffrent et au
.........................................................................................................................................................................................
fait que les élèves savent très bien qu’aujourd’hui l’école ne les aidera pas à trouver du travail et
.........................................................................................................................................................................................
à s’insérer dans la société, comme elle a pu le faire pour leurs grands-parents.
.........................................................................................................................................................................................
Affronter ces problèmes me semble excessivement complexe et je n’ai pas vraiment de solutions
.........................................................................................................................................................................................
à proposer. Je pense que le gouvernement devrait s’atteler à ce problème très grave et non plus
.........................................................................................................................................................................................
essayer de rafistoler un système qui ne va plus du tout. Je sais qu’il y a beaucoup d’articles sur la
.........................................................................................................................................................................................
question et beaucoup d’initiatives, comme le tutorat ou la formation des enseignants pour affronter
.........................................................................................................................................................................................
la violence dans les écoles. Mais je crois que ce sont des initiatives isolées et qu’elles ne résolvent
.........................................................................................................................................................................................
pas vraiment le problème. Il faudrait revoir le système éducatif à la base.

Sujet 2 p. 87


Découvrir les internats d’excellence
Production orale

Nouveau dispositif, les internats d’excellence sont destinés aux collégiens, lycéens et étudiants qui ne bénéficient
pas d’un environnement favorable pour réussir leurs études. Onze établissements ont été ainsi mis en place.
Dans le cadre de la promotion de l’égalité des chances et de la mixité sociale, le ministère de l’Éducation nationale
a mis en place un nouveau dispositif : les internats  d’excellence.
Il consiste à accueillir en internat des élèves issus de l’éducation prioritaire ou des zones urbaines sensibles. Avec
l’objectif de tenter d’améliorer les conditions de leur réussite scolaire, notamment grâce à un accompagnement
renforcé.
Les élèves du collège, du lycée ou de l’enseignement supérieur peuvent donc, s’ils le souhaitent, demander à
intégrer l’un de ces établissements.
D’après www.viesdefamille.fr, 10/05/2010

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI


Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.

.........................................................................................................................................................................................
Cet article mis en ligne sur viesdefamille.fr présente une nouvelle initiative pour aider les élèves
.........................................................................................................................................................................................
défavorisés  : les internats d’excellence. Ceux-ci permettraient à des élèves de tous niveaux, issus
.........................................................................................................................................................................................
de l’éducation prioritaire ou des zones sensibles, de devenir internes dans des établissements où ils
.........................................................................................................................................................................................
sont accompagnés pour réussir leur scolarité. Comment évaluer cette mesure ? Si elle présente de
.........................................................................................................................................................................................
nombreux avantages, résout-elle pour autant les problèmes des élèves des quartiers défavorisés ?
.........................................................................................................................................................................................
On ne peut pas ignorer les aspects positifs de ces internats pour les élèves des ZEP ou des
10
.........................................................................................................................................................................................
quartiers difficiles. Tout d’abord, l’État prend en charge les frais de scolarité et d’internat, ce qui
.........................................................................................................................................................................................
permet à des élèves motivés et méritants qui n’ont pas les moyens de faire des études d’excellence
.........................................................................................................................................................................................
et d’accéder, peut-être, à une grande école habituellement réservée aux élèves issus de familles
.........................................................................................................................................................................................
aisées. De plus, ces établissements permettent aux élèves de changer de cadre, de sortir de leur
.........................................................................................................................................................................................
banlieue et d’un milieu familial qui n’est pas en mesure de les aider dans leurs études. Ils vivent
.........................................................................................................................................................................................
dans un lieu tranquille où ils peuvent se consacrer à leurs études et à des activités culturelles
.........................................................................................................................................................................................
et sportives dont ils sont privés habituellement. Et comme ils bénéficient d’un accompagnement
.........................................................................................................................................................................................
pédagogique personnalisé, ces élèves ont plus de chances de réussir. Enfin, on leur donne le goût de
.........................................................................................................................................................................................
l’ambition, ce qui est un moteur de réussite scolaire et sociale. Ces élèves réalisent qu’ils sont tout
.........................................................................................................................................................................................
à fait capables de réussir et peuvent se projeter dans un avenir professionnel brillant.
.........................................................................................................................................................................................
Cependant, il faut se demander si cette mesure est vraiment efficace. D’abord, ces internats
.........................................................................................................................................................................................
coûtent cher et l’État n’est pas en mesure de les développer sur une grande échelle. Il n’y a
.........................................................................................................................................................................................
actuellement qu’une douzaine d’internats d’excellence, ce qui est bien peu. D’autre part, n’est-ce
.........................................................................................................................................................................................
pas injuste pour tous ceux qui restent dans leur mauvais établissement de banlieue ? Au moins, les
.........................................................................................................................................................................................
bons élèves de leur classe les tiraient vers le haut. Les profs ne pouvaient pas trop descendre le
.........................................................................................................................................................................................
niveau de la classe et les cours étaient plus intéressants. Les moins bons élèves avaient le moyen
.........................................................................................................................................................................................
de comparer leurs résultats à ceux des meilleurs.
.........................................................................................................................................................................................
Bref, je me demande si l’on peut dire vraiment qu’il s’agit d’une mesure qui cherche à
.........................................................................................................................................................................................
promouvoir l’égalité des chances.
.........................................................................................................................................................................................

6 Travail

Sujet 1 p. 89


Télétravail : la France à la traîne

Production orale
La France est très en retard sur le télétravail. Lors d’une conférence sur le sujet qui a eu lieu lundi à Bercy, le
secrétaire d’État chargé des PME, Frédéric Lefebvre, a précisé que ce mode d’organisation du travail ne concernait
pour l’heure que 9 % de salariés français, contre 18 % des Européens.
Pour accélérer son développement, il a annoncé un plan d’action comportant trois grands axes : une simplification
du cadre juridique du télétravail, une facilitation du recours au télétravail et une meilleure information des salariés
et des entreprises sur le sujet. Un site Internet sur le télétravail devrait ainsi être bientôt mis en place pour présenter
les principaux enjeux managériaux, juridiques et techniques, a expliqué Frédéric Lefebvre.
D’après www.20minutes.fr, 14/11/2011

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI


Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.

.........................................................................................................................................................................................
Cet article mis en ligne sur 20minutes.fr présente les mesures mises en œuvre par le
.........................................................................................................................................................................................
gouvernement pour rattraper le retard de la France en matière de télétravail. Si le secrétaire
.........................................................................................................................................................................................
d’État chargé des PME s’est penché sur le sujet, c’est sans doute que le télétravail offre un certain
.........................................................................................................................................................................................
nombre d’avantages pour les entreprises, mais qu’en est-il pour les salariés ?
.........................................................................................................................................................................................
Il est sûr que les entreprises ont beaucoup à gagner au télétravail. Premier point, le télétravail
.........................................................................................................................................................................................
leur permet de réduire le coût de leur loyer puisqu’elles n’ont plus besoin de grands bureaux.
.........................................................................................................................................................................................
Ensuite, le télétravail réduit l’absentéisme : il y a moins d’arrêts de travail dus aux grèves, aux
.........................................................................................................................................................................................
petits rhumes ou aux problèmes de garde d’enfants. Et surtout, les salariés, moins stressés, sont
.........................................................................................................................................................................................
plus efficaces.
11
.........................................................................................................................................................................................
Pour le salarié, c’est un énorme gain de temps puisqu’il n’a plus à se déplacer jusqu’à son lieu de
.........................................................................................................................................................................................
travail. Il évite ainsi les embouteillages ou les trains bondés du matin. C’est un gain de temps mais
.........................................................................................................................................................................................
aussi d’argent puisqu’il n’a plus à payer essence ou ticket de transport. D’autre part, il travaille chez
.........................................................................................................................................................................................
lui, donc dans un cadre qu’il a choisi et dans lequel il se sent bien. Il travaille dans le calme et la
.........................................................................................................................................................................................
sérénité. Plus de bruit, plus de sonneries téléphoniques à répétition, plus de conversations inutiles avec
.........................................................................................................................................................................................
ses collègues. Enfin, gros avantage, il peut gérer ses horaires comme il l’entend. Les salariés qui ont
.........................................................................................................................................................................................
du mal à se réveiller tôt, par exemple, peuvent commencer plus tard et finir plus tard aussi. Pour
.........................................................................................................................................................................................
toutes les personnes qui ont déjà eu recours au télétravail, l’autonomie est l’atout majeur.
.........................................................................................................................................................................................
Tous ces avantages sont théoriques, parce qu’en pratique, le télétravail peut vite devenir un
.........................................................................................................................................................................................
enfer pour les salariés, s’ils n’y prennent pas garde. Tout d’abord, parce que le fait de travailler
.........................................................................................................................................................................................
tout le temps seul, de ne plus rencontrer chaque jour ses collègues sur son lieu de travail, d’avoir
.........................................................................................................................................................................................
moins de relations sociales, ou même tout simplement de ne plus pouvoir bavarder cinq minutes
.........................................................................................................................................................................................
devant la machine à café, le sentiment de ne plus faire partie d’une équipe peut provoquer des
.........................................................................................................................................................................................
dépressions. Ensuite, parce qu’il est parfois difficile d’établir une frontière entre vie professionnelle
.........................................................................................................................................................................................
et privée. Il arrive souvent, par exemple, que les managers téléphonent à leurs cadres à des
.........................................................................................................................................................................................
moments ou à des heures normalement consacrés à la famille ou à la vie privée (soirée, week-end).
.........................................................................................................................................................................................
Il arrive aussi que la famille du salarié qui travaille chez lui ne parvienne pas à respecter son
.........................................................................................................................................................................................
temps de travail et le sollicite constamment pour des activités familiales ou des tâches ménagères.
.........................................................................................................................................................................................
Pour ma part, je pense qu’il faut beaucoup d’organisation et de rigueur pour pouvoir travailler
.........................................................................................................................................................................................
chez soi. Si on ne possède pas ces qualités, il vaut mieux aller tous les jours au bureau.

Sujet 2 p. 91


Le stress au travail : un débat à l’Union européenne
Une délégation de l’Observatoire du stress à France Télécom s’est rendue, le 6 octobre 2011, au Parlement
européen pour assister à l’audition de M. Éric Albert devant la Commission de l’emploi et des affaires sociales. Co-
fondateur de l’Institut français d’action sur le stress (IFAS), M. Éric Albert a abordé la dimension individuelle, puis
collective du stress au travail.
Production orale

Concernant la dimension individuelle du stress, M. Albert a présenté le stress comme étant lié à la capacité
d’adaptation de chaque individu face aux contraintes auxquelles il doit faire face. Ainsi, cette adaptabilité serait
perfectible et il revient à chacun de s’entraîner, comme un sportif, pour acquérir une résistance accrue au stress.
De leur côté, les entreprises auraient intérêt à conserver un cadre de travail « stressant », c’est-à-dire dynamique et
changeant afin de stimuler la capacité d’adaptation de leurs salariés.
D’après www.observatoiredustressft.org, 08/11/2011

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI

Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.

.........................................................................................................................................................................................
Cet article mis en ligne sur le site de l’Observatoire du stress présente les grandes lignes de
.........................................................................................................................................................................................
l’intervention au Parlement européen d’Éric Albert sur le stress. D’après le co-fondateur de l’Institut
.........................................................................................................................................................................................
français d’action sur le stress, l’homme a la faculté de s’adapter au stress et les entreprises
.........................................................................................................................................................................................
auraient intérêt à faire travailler leurs salariés dans un cadre stressant pour augmenter leur
.........................................................................................................................................................................................
capacité d’adaptation. Que penser des affirmations d’Éric Albert ? Faut-il finalement stresser les
.........................................................................................................................................................................................
salariés pour qu’ils soient plus performants ou, au contraire, les faire travailler dans un cadre plus
.........................................................................................................................................................................................
humain  ?
.........................................................................................................................................................................................
D’après des enquêtes récentes, de nombreux salariés français se plaignent du stress sur leur lieu
12 .........................................................................................................................................................................................
de travail. Un tiers des Français choisissent le mot « stress » pour qualifier leur travail. En 2009, ils
.........................................................................................................................................................................................
étaient 41 % à se déclarer stressés au travail et 64 % disaient avoir souffert d’un symptôme de stress
.........................................................................................................................................................................................
comme une fatigue importante, des tensions musculaires, des troubles du sommeil ou des difficultés à
.........................................................................................................................................................................................
ne pas penser au travail une fois rentrés chez eux. Autre donnée intéressante : une bonne proportion
.........................................................................................................................................................................................
d’actifs d’âge mûr se déclare impatiente d’arriver à la retraite, ce qui est à mettre en relation avec
.........................................................................................................................................................................................
le stress, évidemment.
.........................................................................................................................................................................................
Quelles sont les causes du stress au travail ? Tout d’abord les conditions de travail, en particulier
.........................................................................................................................................................................................
dans les entreprises. Les exigences face au travail des salariés sont considérables. L’organisation
.........................................................................................................................................................................................
même du travail est une source de stress. Les relations sociales au sein de l’entreprise sont très
.........................................................................................................................................................................................
mauvaises parce qu’elles sont trop hiérarchisées et souvent conflictuelles. Les salariés se sentent isolés
.........................................................................................................................................................................................
et jamais «  à la hauteur » de ce qu’on leur demande. Enfin, la crise économique augmente la peur du
.........................................................................................................................................................................................
licenciement et cette peur ne peut que générer du stress.
.........................................................................................................................................................................................
On commence à mesurer aujourd’hui l’impact du stress. Pour le salarié qui travaille dans un
.........................................................................................................................................................................................
environnement stressant, aller travailler devient un véritable calvaire. Le stress qu’il ressent dans
.........................................................................................................................................................................................
son travail rejaillit sur sa vie privée. Il est souvent dans l’incapacité d’expliquer pourquoi il va
.........................................................................................................................................................................................
si mal, il se sent incompris et s’isole des siens. D’autre part, ce stress peut avoir de lourdes
.........................................................................................................................................................................................
conséquences sur sa santé. On sait aujourd’hui que le stress est un facteur aggravant dans les
.........................................................................................................................................................................................
maladies comme le cancer ou les troubles cardiaques. De nombreux cas de suicide de salariés sur
.........................................................................................................................................................................................
leur lieu de travail (notamment à France Télécom) ont montré à quel point le stress pouvait être
.........................................................................................................................................................................................
destructeur. Le stress au travail est donc considéré par tout le monde comme un véritable danger.
.........................................................................................................................................................................................
Les révélations d’Éric Albert selon lesquelles les entreprises chercheraient à alimenter le stress de
.........................................................................................................................................................................................
leurs salariés afin d’augmenter leur capacité d’adaptation sont pour moi complètement ahurissantes.
.........................................................................................................................................................................................
L’homme n’est tout de même pas une machine à laquelle on demanderait de produire toujours plus ! Il
.........................................................................................................................................................................................
faut respecter son droit à travailler dans des conditions humaines. Et je me demande si ce ne serait
.........................................................................................................................................................................................
pas dans l’intérêt des entreprises de favoriser au contraire un environnement serein dans lequel des
..............................................................................................................................................................................
salariés épanouis pourraient développer leurs capacités, s’exprimer sur leur travail et apporter ainsi
.........................................................................................................................................................................................
davantage à l’entreprise.

7 Santé et bien-être

Production orale
Sujet 1 p. 93


Manger mieux
Des cantines toutes bio
Toutes les cantines du V arrondissement de Paris proposent depuis septembre des menus avec environ 60 %
e

d’ingrédients bio. Une initiative qui permet de faire découvrir de nouveaux aliments aux enfants et bénéficie à
l’agriculture locale.
Midi à la cantine de l’école Saint-Jacques dans le Ve arrondissement de Paris. Les enfants arrivent tout excités
devant les plats préparés par les cantinières. Au menu : des tomates, du rougail de saucisses, des pâtes, du
camembert et des fruits. Viande, fromage, pâtes et pain affichent le label AB (agriculture biologique). Ce n’est pas
une surprise car depuis septembre, les 14 cantines de cet arrondissement ont environ 60 % de produits issus de
l’agriculture biologique sur leur menu. Un message qui semble passer auprès des enfants. « Le bio, c’est bon pour
la santé, c’est pour ça qu’on en mange», commente Adrien en CM2. Et sa voisine, Céline, d’ajouter : « Les viandes,
elles n’ont pas de trucs chimiques dedans !»
Au total, ce sont plus de 3 400 repas et environ 500 goûters bio qui sont distribués chaque jour dans les écoles.
D’après www.alimentation.gouv.fr, 22/06/2011

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI


13
Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.

.........................................................................................................................................................................................
D’après cet article mis en ligne par le site alimentation.gouv.fr, les cantines des établissements
.........................................................................................................................................................................................
scolaires du Ve arrondissement de Paris ont adopté des menus avec des ingrédients biologiques à
.........................................................................................................................................................................................
60  %. Que penser d’une telle initiative ? Ne faudrait-il pas chercher à étendre cette mesure à des
.........................................................................................................................................................................................
quartiers qui en ont davantage besoin ?
.........................................................................................................................................................................................
Depuis les années 80, on s’est tournés vers une agriculture intensive qui fait une utilisation
.........................................................................................................................................................................................
massive de substances chimiques de toutes sortes : pesticides, engrais, hormones, antibiotiques…
.........................................................................................................................................................................................
D’après une enquête très récente, les Français ingurgiteraient 455 produits chimiques différents
.........................................................................................................................................................................................
dont 50 nocifs pour leur santé ! Et une bonne partie de ces substances provient des méthodes de
.........................................................................................................................................................................................
production de l’industrie agro-alimentaire.
.........................................................................................................................................................................................
On ne peut donc qu’applaudir une initiative comme celle qui est présentée dans cet article.
.........................................................................................................................................................................................
Passer au bio, c’est protéger la santé d’enfants qui sont en pleine croissance et les préserver de
.........................................................................................................................................................................................
graves problèmes de santé comme le cancer. D’autre part, c’est un moyen de sensibiliser les élèves
.........................................................................................................................................................................................
à une alimentation plus saine. En leur faisant manger des fruits et des légumes bio, en leur faisant
............ ........................................................................................................................ ....................................................
prendre conscience qu’il s’agit de produits frais et bons pour leur santé, on leur fait découvrir qu’il
y.........................................................................................................................................................................................
a autre chose que les hamburgers, les frites et les sucreries. Certains affirment également que
.........................................................................................................................................................................................
les produits bio sont plus savoureux. Il s’agirait donc d’une véritable éducation au goût pour les
.........................................................................................................................................................................................
enfants. Enfin, ce type d’initiative a l’avantage d’encourager les agriculteurs à produire du bio, car
.........................................................................................................................................................................................
l’approvisionnement des cantines scolaires est un marché intéressant.
.........................................................................................................................................................................................
Cependant, ce qui est vraiment regrettable, c’est qu’il s’agit d’une initiative isolée qui
.........................................................................................................................................................................................
ne concerne qu’un arrondissement sur les vingt que compte la capitale. Qui plus est, le Ve
.........................................................................................................................................................................................
arrondissement est un arrondissement plutôt aisé dans lequel les enfants mangent déjà chez eux des
.........................................................................................................................................................................................
produits bio. On se demande s’il n’y a pas un peu de démagogie derrière tout ça. Pourquoi ne pas
.........................................................................................................................................................................................
étendre l’initiative aux quartiers défavorisés ? Cela donnerait l’occasion aux enfants de ces quartiers
.........................................................................................................................................................................................
de manger des aliments que leurs familles ne peuvent pas se permettre d’acheter.
.........................................................................................................................................................................................
Je voudrais ajouter, pour conclure, que cela ne suffit pas de passer au bio. Il faudrait éliminer
.........................................................................................................................................................................................
d’autres risques pour la santé comme les récipients en plastique qui contiennent des substances
.........................................................................................................................................................................................
dangereuses pour la santé des enfants, comme les phtalates.

Sujet 2 p. 95
Production orale


L’obsession de la minceur
Afin de répondre aux critères de minceur, de nombreuses femmes ont recours aux diètes. Constamment, on
suggère aux femmes de suivre des régimes et on leur enseigne à se sentir coupables de manger. Par exemple, dans
les magazines féminins, le nombre d’articles sur les diètes est important. La santé n’est pas le premier but visé par
les séances d’exercices et les régimes amaigrissants. La beauté est beaucoup plus importante, la santé n’étant qu’un
outil de plus pour l’atteindre. Les publicités, les films et les émissions de télévision mettent encore plus d’emphase
sur la nécessité d’être mince afin de vendre leurs produits.
www.media-awareness.ca

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI


Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.

.........................................................................................................................................................................................
Dans cet article mis en ligne sur un site canadien, le journaliste dénonce l’exploitation par les
.........................................................................................................................................................................................
médias de l’obsession de la minceur chez les femmes. La publicité notamment met en avant des
.........................................................................................................................................................................................
femmes très minces dans le seul but de vendre des produits pour être « belle ». Pourquoi cette
.........................................................................................................................................................................................
obsession de la minceur aujourd’hui ? Que faut-il en penser ?
.........................................................................................................................................................................................
Comme le dit l’article, la presse féminine est remplie de pages consacrées aux régimes
14
.........................................................................................................................................................................................
amaigrissants. Dès le mois d’avril fleurissent les numéros spéciaux « Perdez 10 kilos avant l’été ! ». Les
.........................................................................................................................................................................................
forums et les sites proposent des centaines de diètes, le plus souvent très farfelues et dangereuses
.........................................................................................................................................................................................
pour la santé. Le marché de la minceur se développe de plus en plus : de célèbres gourous de la
.........................................................................................................................................................................................
minceur (nutritionnistes, diététiciens et autres spécialistes) inventent tous les ans un nouveau régime
.........................................................................................................................................................................................
miracle et prennent d’assaut les plateaux de télévision pour faire la promotion de leurs livres et de
.........................................................................................................................................................................................
leurs produits. On trouve des centres de gymnastique et des spas à tous les coins de rue. Les crèmes
.........................................................................................................................................................................................
amincissantes et autres produits de beauté promettent des merveilles et les chirurgiens esthétiques se
.........................................................................................................................................................................................
frottent les mains. Il y a même des mères qui viennent consulter des spécialistes de la minceur pour
.........................................................................................................................................................................................
leurs petites filles car même les petites filles sont obsédées par leur ligne !
.........................................................................................................................................................................................
À quoi est dû ce souci collectif de la minceur ? Alors qu’autrefois les rondeurs étaient un
.........................................................................................................................................................................................
signe de beauté et de prospérité, aujourd’hui il faut les éliminer ou les cacher comme quelque
.........................................................................................................................................................................................
chose de honteux. Le rôle des médias est prédominant. Les magazines de mode, la télévision, le
.........................................................................................................................................................................................
cinéma offrent tous la même image de la femme mince et bien dans sa peau. Mais il ne s’agit
.........................................................................................................................................................................................
plus seulement de beauté : la minceur est devenue aujourd’hui le signe d’une réussite sociale alors
.........................................................................................................................................................................................
que les gens bien enveloppés ou en surpoids sont associés à la pauvreté et à des défauts honteux
.........................................................................................................................................................................................
comme le manque de volonté, la paresse, etc. C’est pour cette même raison que les hommes
.........................................................................................................................................................................................
politiques suivent des régimes amaigrissants pour plaire à leurs électeurs et montrer leur force de
.........................................................................................................................................................................................
caractère.
.........................................................................................................................................................................................
Tout le monde sait que l’image de minceur véhiculée par les médias est totalement fausse,
.........................................................................................................................................................................................
les photos de top modèles et d’actrices étant retouchées à l’ordinateur avant d’être publiées.
.........................................................................................................................................................................................
La minceur telle qu’elle est représentée dans les magazines de mode est un idéal d’autant plus
.........................................................................................................................................................................................
dangereux qu’il est impossible à atteindre. Et les risques physiques et psychologiques que cela
.........................................................................................................................................................................................
représente sont nombreux : outre les répercussions sur les os, le cœur, les reins, cela peut aboutir
.........................................................................................................................................................................................
à des troubles du comportement alimentaire comme la boulimie et l’anorexie. Il y a même des cas
.........................................................................................................................................................................................
de top modèles littéralement mortes de faim pour rester maigres et continuer à servir de porte-
.........................................................................................................................................................................................
manteaux aux vêtements des grands couturiers !
.........................................................................................................................................................................................
Il faut donc prendre de la distance avec l’image du corps imposée par les médias et apprendre à
.........................................................................................................................................................................................
s’accepter et à ne pas demander l’impossible à notre corps.

Production orale
8 Médias

Sujet 1 p. 97


Une relation amour-haine
La téléréalité reste à la fois la forme de télévision la plus regardée et la plus controversée. En février, un sondage
de la société de conseil aux entreprises The Foundation lui décernait la palme de la pire invention de la décennie.
Malgré leur addiction à Big Brother, 32 % des Britanniques la jugeaient en effet vulgaire. Paradoxalement, selon le
dernier rapport annuel du cabinet Eurodata TV, qui analyse des programmes télévisés de 80 pays dans le monde,
les émissions de téléréalité seraient très plébiscitées par les téléspectateurs. Elles occuperaient d’ailleurs la première
place d’un classement traditionnellement occupé par les fictions. Une relation amour-haine qui n’étonne pas
le directeur du Ceisme (Centre d’études sur les images et les sons médiatiques), François Jost. Il estime que les
candidats de ces émissions sont bien plus proches du téléspectateur que celui-ci ne veut bien l’avouer.
D’après www.terrafemina.com, 04/11/2011

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI

Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.
15

.........................................................................................................................................................................................
Cet article mis en ligne sur le site terrafemina.com commente la relation ambivalente des
.........................................................................................................................................................................................
téléspectateurs avec les émissions de téléréalité. Malgré les polémiques dont elle fait l’objet,
.........................................................................................................................................................................................
cette forme de télévision continue de faire de nombreux adeptes, surtout chez les jeunes. Comment
le succès d’émissions comme Loft Story, Star Academy, la Tentation d’une île ou Carré
.........................................................................................................................................................................................
expliquer
Viiip
.........................................................................................................................................................................................
auprès des jeunes ? Que penser de la préférence des téléspectateurs pour la téléréalité ?
.........................................................................................................................................................................................
À quoi est dû le succès de la téléréalité chez les jeunes ? Je pense que la raison principale est
.........................................................................................................................................................................................
que les jeunes s’identifient parfaitement aux candidats qui ne sont ni des dieux, ni des super héros,
.........................................................................................................................................................................................
mais des gens bien ordinaires avec des qualités et des défauts comparables aux leurs. Ces candidats
.........................................................................................................................................................................................
ont également la même culture musicale, les mêmes goûts en matière de vêtements ou de déco,
.........................................................................................................................................................................................
le même langage qu’eux. D’autre part, la téléréalité reflète les préoccupations d’un public jeune :
.........................................................................................................................................................................................
la vie des candidats tourne autour des relations humaines, de l’amour, de l’amitié. Les jeunes se
.........................................................................................................................................................................................
projettent donc facilement sur les personnages de ces émissions et se sentent proches d’eux. C’est
.........................................................................................................................................................................................
comme s’ils étaient les spectateurs de leur propre vie.
.........................................................................................................................................................................................
Malheureusement, il s’agit d’émissions très vulgaires. En effet les candidats offrent des modèles
.........................................................................................................................................................................................
médiocres  : ce sont des gens qui ne font rien du matin au soir, leurs conversations ne présentent
.........................................................................................................................................................................................
aucun intérêt, ils passent leur temps à dire du mal des autres et à se disputer. Ils s’expriment
.........................................................................................................................................................................................
très mal, dans une langue basique, pleine de fautes de syntaxe. Ensuite, il y a dans ces émissions
.........................................................................................................................................................................................
une exhibition de la vie privée qui peut parfois choquer, par exemple des scènes juste un peu
.........................................................................................................................................................................................
voilées où les candidats prennent leur douche, circulent à demi-nus ou font l’amour. Mais ce qui est
.........................................................................................................................................................................................
encore plus grave, c’est que les valeurs qui y sont véhiculées sont très critiquables. Les jeunes y
.........................................................................................................................................................................................
apprennent qu’il n’y a qu’une chose qui compte dans la vie : devenir riche et célèbre, et qu’il faut
.........................................................................................................................................................................................
écraser son adversaire pour réussir.
.........................................................................................................................................................................................
Pour ma part, je déteste non seulement les émissions de téléréalité mais en général la télévision.
.........................................................................................................................................................................................
Je préfère me distraire autrement et me cultiver.

Sujet 2 p. 99


La presse papier, espèce en voie de disparition ?
Production orale

Le futurologue américain Ross Dawson, membre du très sérieux Future Exploration Network a mis en ligne, à la fin
de l’année dernière, une carte du monde affichant l’extinction de la presse papier pays par pays.
Selon ce spécialiste, la disparition commencera aux États-Unis en 2017, avant de s’étendre sur l’ensemble de la
planète, d’abord en Grande-Bretagne et en Islande (2019), puis au Canada et en Norvège en 2020. La France se
voit donner un peu de répit, puisque Dawson ne prévoit la fin « que » pour 2029.
D’après www.influencia.net, 23/03/2011

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI


Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.

.........................................................................................................................................................................................
Cet article mis en ligne sur le site influencia.net publie les prévisions du futurologue américain
.........................................................................................................................................................................................
Ross Dawson, selon lequel la presse papier devrait disparaître progressivement. Cette disparition
.........................................................................................................................................................................................
devrait commencer aux États-Unis en 2017, pour continuer en Grande-Bretagne, au Canada et
.........................................................................................................................................................................................
en Norvège. La France devrait être touchée un peu plus tard, en 2029. Il semblerait, d’après
.........................................................................................................................................................................................
cet article, que nous soyons en train de vivre les dernières années de la presse papier. Faut-il
.........................................................................................................................................................................................
s’inquiéter de sa disparition prochaine ?
.........................................................................................................................................................................................
Depuis 1914, les ventes de journaux n’ont cessé de baisser. L’époque où le journal était la
.........................................................................................................................................................................................
seule source d’information, en qui on avait une totale confiance, est révolue. Aujourd’hui, les jeunes
16 .........................................................................................................................................................................................
lecteurs ont toute une panoplie d’outils technologiques (smartphone, tablette, ordinateur) pour se
.........................................................................................................................................................................................
tenir au courant de l’actualité en permanence. Ils n’ont pas envie d’attendre la sortie d’un journal
.........................................................................................................................................................................................
ou d’un magazine pour savoir ce qui se passe dans le monde. Ils n’ont pas envie non plus de lire de
.........................................................................................................................................................................................
longs articles de fond écrits par des journalistes qui donnent leur avis. Ils veulent avoir plusieurs
.........................................................................................................................................................................................
sources d’information pour comparer les points de vue et se faire leur propre opinion : ils cherchent
.........................................................................................................................................................................................
donc l’information sur Internet et notamment sur les sites des agences de presse.
.........................................................................................................................................................................................
Autre raison évidente du déclin de la presse papier : la gratuité. Les journaux gratuits distribués à
.........................................................................................................................................................................................
l’entrée du métro ont largement contribué au déclin de la presse papier. De plus, quand la presse
.........................................................................................................................................................................................
papier a commencé à mettre ses articles en ligne elle le faisait gratuitement, sans abonnement, ce
.........................................................................................................................................................................................
qui a favorisé l’expansion de la presse numérique. Aujourd’hui, on peut acheter en ligne toute la
.........................................................................................................................................................................................
presse à un coût inférieur à celui de la version papier.
.........................................................................................................................................................................................
Alors, que penser de ce phénomène ? Faut-il s’inquiéter de la disparition de la presse papier ? Je
.........................................................................................................................................................................................
pense que de toute façon il s’agit d’un phénomène irréversible. Impossible de revenir en arrière :
.........................................................................................................................................................................................
nous avons affaire à une révolution technologique qu’on ne peut arrêter, au même titre que
.........................................................................................................................................................................................
celle qui a affecté les moyens de transport ou l’agriculture. Et puis, la presse en ligne, même si
.........................................................................................................................................................................................
elle n’offre pas le même confort de lecture que la presse papier, a quand même des avantages,
.........................................................................................................................................................................................
notamment écologiques, puisqu’on n’a plus à abattre d’arbres pour fournir le papier nécessaire à
.........................................................................................................................................................................................
l’impression. Et on n’a plus de problèmes de stockage et de recyclage des journaux papier.
.........................................................................................................................................................................................
Toutefois, il faut être conscient que l’information qui circule sur Internet n’a pas la qualité
.........................................................................................................................................................................................
de la presse papier qui prend le temps de vérifier ses informations. Les scoops, les informations
.........................................................................................................................................................................................
sensationnelles, les faits divers les plus atroces ou les nouvelles de people sans intérêt sont plus
.........................................................................................................................................................................................
fréquents que les articles de fond qui mènent à une réflexion. Certains pensent que les deux types
.........................................................................................................................................................................................
de presse (presse en ligne et presse papier) devront coexister pour se compléter. Espérons qu’ils
.........................................................................................................................................................................................
auront raison.

9 Économie

Production orale
Sujet 1 p. 101


Le père Noël de plus en plus fan d’Internet
Le père Noël des temps modernes a de moins en moins besoin de son traîneau. Il préfère faire ses courses en
ligne et opter pour la livraison à domicile. 64 % des internautes (70 % de la population), soit plus de 25 millions de
Français, déclarent ainsi avoir l’intention d’acheter leurs cadeaux de Noël en ligne, selon une étude Médiamétrie-
Netratings menée pour le compte de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad). En 2010, ils
n’étaient que 39 %. 46 % des cyberacheteurs comptent consacrer plus de la moitié de leurs dépenses à l’achat en
ligne, contre 39 % en 2010.
www.lesechos.fr, 18/11/2011

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI


Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.

.........................................................................................................................................................................................
D’après cet article mis en ligne sur le site lesechos.fr, le nombre de personnes ayant l’intention
.........................................................................................................................................................................................
de faire ses achats de Noël en ligne a augmenté considérablement cette année. Même si le e-
.........................................................................................................................................................................................
commerce connaît un large succès, on peut toutefois se demander s’il ne présente que des
.........................................................................................................................................................................................
avantages.
.........................................................................................................................................................................................
Tout le monde connaît les avantages du commerce en ligne. Pendant la période des fêtes de
17
.........................................................................................................................................................................................
Noël, ces avantages sont encore plus intéressants. Premièrement, on n’a pas besoin de se déplacer
.........................................................................................................................................................................................
et la plupart des fois, on est livré à domicile, ce qui évite de transporter des dizaines de paquets.
.........................................................................................................................................................................................
On peut choisir tranquillement sans avoir sur le dos un vendeur insistant qui cherche à vous
.........................................................................................................................................................................................
vendre les produits sur lesquels le magasin touche le plus d’argent. Et puis, en période de fêtes,
.........................................................................................................................................................................................
il est appréciable de ne pas avoir à entrer dans des magasins bondés et de ne pas avoir affaire
.........................................................................................................................................................................................
à des vendeurs surmenés et souvent désagréables. Si on n’a pas d’idées de cadeau, les boutiques
.........................................................................................................................................................................................
en ligne sont là pour faire ce travail à notre place : elles proposent un assortiment inégalable de
.........................................................................................................................................................................................
produits (livres, CD, DVD, bijoux, appareils téléphoniques…) dans lequel on est sûr de trouver son
.........................................................................................................................................................................................
bonheur. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les prix. Et il est facile d’aller sur les sites de
.........................................................................................................................................................................................
consommateurs pour comparer les performances des appareils et les prix. Enfin, on est libre de faire
.........................................................................................................................................................................................
ses achats le soir très tard ou le dimanche, ce qui permet de gagner du temps.
.........................................................................................................................................................................................
Mais le commerce en ligne ne présente pas que des avantages. D’abord, on ne peut pas se faire
.........................................................................................................................................................................................
une idée réelle du produit que l’on va acheter parce qu’on ne peut pas le toucher. On ne voit
.........................................................................................................................................................................................
souvent qu’une petite photo à l’écran ! Comment savoir s’il est en parfait état ? Ensuite, les frais
.........................................................................................................................................................................................
d’envoi augmentent souvent sérieusement le prix du produit, surtout quand on achète dans une
.........................................................................................................................................................................................
boutique située à l’étranger. Il faut d’ailleurs souvent aller retirer le paquet à la poste, où l’on
........... .......................................................................................................................... ...................................................
perd le temps que l’on a gagné en passant la commande depuis chez soi ! Et que dire du risque de
.........................................................................................................................................................................................
se faire pirater son numéro de carte bleue ? Il faut toujours faire attention à ce que le paiement
.........................................................................................................................................................................................
soit sécurisé. Enfin, personnellement, je trouve que c’est autre chose de commander un cadeau d’un
.........................................................................................................................................................................................
click de souris et autre chose de faire le tour des boutiques, d’hésiter entre plusieurs cadeaux en
.........................................................................................................................................................................................
pensant à la personne à qui on va offrir ce cadeau. C’est ce côté impersonnel qui me gêne le plus.
.........................................................................................................................................................................................
Pour finir, je dirais que c’est bien pratique, surtout s’il s’agit de l’achat de livres ou de DVD,
.........................................................................................................................................................................................
mais que ça manque un peu de charme pour Noël…

Sujet 2 p. 103


Comment les ménages perçoivent la publicité
L’étude annuelle menée par l’agence de publicité Australie fait le point sur ce que les Français pensent de la
Production orale

publicité, des marques et de la consommation. L’agence constate depuis sept ans que les Français trouvent la
publicité de plus en plus banale. Pour eux, une des principales qualités d’une publicité est son caractère distrayant
et c’est sur ce critère qu’ils la jugent insuffisante.
81 % des sondés considèrent la publicité comme envahissante, 57 % la trouvent agressive, et 53 % dangereuse. Ils se
disent 37 % à être « publiphobes », contre 13 % à être « publiphiles » (contre respectivement 25 % et 20 % en 2004).
L’image des marques a tendance à s’effriter. Les personnes qui notent mal la publicité ne sont pas celles qui vivent
le plus difficilement, mais celles qui n’ont pas envie de dépenser. Elles se divisent en deux populations : d’une part
les individus qui n’ont pas envie de consommer et qui vivent difficilement (14 % des Français), d’autre part ceux
qui n’ont pas envie mais vivent confortablement (25 %).
D’après www.la-croix.com, 13/10/2011

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI


Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.

Cet article mis en ligne sur le site du journal La Croix publie les résultats d’une étude annuelle
.........................................................................................................................................................................................

.........................................................................................................................................................................................
sur la manière dont les ménages perçoivent la publicité. D’après cette étude, les Français ont un
.........................................................................................................................................................................................
regard de plus en plus négatif sur la publicité. Par exemple, en 2011, ils ne sont plus que 13 %
.........................................................................................................................................................................................
à être « publiphiles » contre 20 % en 2004. Comment expliquer la détérioration de l’image de la
.........................................................................................................................................................................................
publicité d’année en année ? Quel impact ce phénomène peut-il avoir sur les marques ? En cette
.........................................................................................................................................................................................
période de crise, je me demande si on ne pourrait pas envisager une autre façon de consommer.
18
.........................................................................................................................................................................................
La première critique des Français interrogés à l’égard de la publicité est son manque de
.........................................................................................................................................................................................
créativité. Ils la jugent banale, incapable de leur apporter un peu de fantaisie ou d’humour. Ils lui
.........................................................................................................................................................................................
reprochent également son agressivité. Et cette critique, pour moi, est bien plus grave. Les images
.........................................................................................................................................................................................
publicitaires comportent, pour la plupart, des allusions sexuelles qui peuvent être choquantes et qui
.........................................................................................................................................................................................
véhiculent une image dégradante de la femme. Ces publicités s’étalent dans les magazines ou à la
.........................................................................................................................................................................................
télévision sans aucun respect pour les enfants ou les ados qui les voient.
.........................................................................................................................................................................................
La grande majorité des personnes interrogées la trouve en outre trop envahissante. On sent là
.........................................................................................................................................................................................
une grande saturation et on la comprend. La publicité est partout : dans la rue, sur nos écrans de
.........................................................................................................................................................................................
télé, dans nos boîtes aux lettres, sur tous les sites que l’on consulte, dans nos mails et sur notre
.........................................................................................................................................................................................
profil Facebook… Qui ne s’est jamais plaint du nombre de spams incroyable qui envahit chaque jour
.........................................................................................................................................................................................
son courrier électronique ? Ce matraquage publicitaire est devenu insupportable. Enfin, certaines
.........................................................................................................................................................................................
personnes, les « publiphobes », rejettent totalement la pub qui nous pousse à acheter des produits
.........................................................................................................................................................................................
dont on n’a pas besoin.
.........................................................................................................................................................................................
La dégradation de l’image de la pub rejaillit sur les marques. Désormais, les Français se
.........................................................................................................................................................................................
méfient des grandes marques (sans doute à cause de leurs prix élevés gonflés par leurs dépenses
.........................................................................................................................................................................................
publicitaires). On les voit abandonner les grandes surfaces comme Carrefour pour aller faire leurs
.........................................................................................................................................................................................
achats dans les hard-discount où les grandes marques de l’industrie agro-alimentaire sont absentes.
.........................................................................................................................................................................................
La crise économique influence les Français. Ils ne supportent plus la pub, non seulement parce
.........................................................................................................................................................................................
qu’elle les pousse toujours à consommer alors qu’ils n’en ont plus les moyens mais aussi parce qu’ils
.........................................................................................................................................................................................
ne croient plus en la société de consommation qui augmente les inégalités.
.........................................................................................................................................................................................
La manière de consommer de certains Français a déjà changé. Ils sont nombreux à attendre que
.........................................................................................................................................................................................
leurs achats aient une dimension solidaire, d’où le succès du commerce équitable. La publicité et le
.........................................................................................................................................................................................
marketing s’adaptent progressivement à cette demande. On voit par exemple beaucoup de grandes
.........................................................................................................................................................................................
marques qui réservent une partie de leurs profits à des opérations écologiques ou humanitaires.
.........................................................................................................................................................................................
Personnellement, j’espère que ce n’est pas une mode et que la crise économique nous aura au
.........................................................................................................................................................................................
moins permis de changer de modèle de consommation.

10 Attitudes et valeurs

Production orale
Sujet 1 p. 105


Pour attirer les jeunes, les associations leur proposent
des compensations en échange d’actions de bénévolat
Échange heures de bénévolat contre places de concert. C’est la nouvelle tendance importée des États-Unis pour la
société Rockcorps, qui multiplie les initiatives en ce début d’année. Le principe est simple : les jeunes s’engagent
via un site Internet à assurer quatre heures de bénévolat au profit d’une association recensée par Rockcorps et sont
conviés en échange à un concert dans leur région. Bilan : une étude menée par Rockcorps auprès de volontaires
français montre que 57 % n’avaient jamais réalisé auparavant d’actions de volontariat et que 99 % souhaitent
renouveler cette expérience.
D’après www.lefigaro.fr, 31/01/2010

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI


Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.

.........................................................................................................................................................................................
Cet article mis en ligne sur lefigaro.fr présente une initiative originale en matière de bénévolat :
.........................................................................................................................................................................................
motiver les jeunes à faire du volontariat en échange de compensations « en nature ». Cette idée,
19
.........................................................................................................................................................................................
inspirée des États-Unis, a été lancée par la société Rockcorps qui propose des places de concert à
.........................................................................................................................................................................................
des jeunes qui assurent quatre heures de bénévolat.
.........................................................................................................................................................................................
Le principe même du bénévolat semble remis en question par cette initiative. Les jeunes
.........................................................................................................................................................................................
d’aujourd’hui seraient-ils totalement fermés à toute forme de solidarité ?
.........................................................................................................................................................................................
Parlons du bénévolat des jeunes. Des enquêtes montrent que la jeune génération ne s’engage
.........................................................................................................................................................................................
pas beaucoup. Si environ 37 % des jeunes de 19 à 29 ans sont membres d’au moins une association,
.........................................................................................................................................................................................
seuls 3 % d’entre eux participent à des associations liées à l’environnement, au soutien d’une cause
.........................................................................................................................................................................................
ou à la vie de leur commune. Cependant, on peut noter que de nombreux étudiants de grandes
.........................................................................................................................................................................................
écoles font du soutien scolaire bénévole dans des cités défavorisées.
.........................................................................................................................................................................................
Il y a plusieurs freins à l’engagement des jeunes. En premier lieu, ceux-ci invoquent le manque
.........................................................................................................................................................................................
de temps, la difficulté de concilier le bénévolat avec leur vie étudiante, professionnelle, amicale ou
.........................................................................................................................................................................................
amoureuse. Ensuite, certains jeunes qui aimeraient faire quelque chose disent qu’ils ne savent pas
.........................................................................................................................................................................................
où s’adresser et dans quelle action s’investir. Mais il y a des causes beaucoup plus profondes : la
.........................................................................................................................................................................................
plupart d’entre eux pensent que leur action ne changera rien : la planète ne sera pas sauvée parce
.........................................................................................................................................................................................
qu’ils participeront à une association liée à l’environnement, les pauvres resteront pauvres malgré
.........................................................................................................................................................................................
les collectes de produits alimentaires assurées par des jeunes, etc. C’est ce pessimisme qui les
.........................................................................................................................................................................................
empêcherait d’agir. Enfin, la jeunesse d’aujourd’hui est très individualiste. Elle préfère se replier sur
.........................................................................................................................................................................................
la famille et les copains plutôt que de se tourner vers un monde inconnu et souvent dur.
.........................................................................................................................................................................................
Une initiative comme celle qui a été lancée par la société Rockcorps est intéressante parce
.........................................................................................................................................................................................
qu’elle permet d’encourager les jeunes à s’engager. Mais le succès même de l’initiative montre quand
.........................................................................................................................................................................................
même le manque de générosité de ces jeunes qui n’auraient peut-être pas bougé s’ils n’avaient
.........................................................................................................................................................................................
pas eu la certitude de recevoir quelque chose en échange. On constate aussi que pour bon nombre
.........................................................................................................................................................................................
d’étudiants l’engagement est un moyen d’acquérir des compétences et d’améliorer leur CV. Enfin, des
.........................................................................................................................................................................................
enquêtes ont montré que les jeunes étaient prêts à se battre et à descendre dans la rue mais pour
.........................................................................................................................................................................................
faire valoir leurs propres droits. Personnellement, je pense que le principal frein au bénévolat des
.........................................................................................................................................................................................
jeunes est leur égoïsme.
.........................................................................................................................................................................................
Je trouve que c’est un peu dommage de toujours attendre quelque chose en retour d’un service.
.........................................................................................................................................................................................
Mais dans la société individualiste dans laquelle nous vivons, est-ce si surprenant ?

Sujet 2 p. 107
Production orale


Europe : les jeunes se méfient de leurs gouvernements
Ils sont la génération de la mort du politique et du déclin des institutions. Du moins dans les pays occidentaux, où
l’engagement militant est d’autant moins fort qu’on l’estime inutile. Les jeunes Français, si pessimistes sur l’avenir
de leur pays, ne sont que 12 % à envisager de s’engager dans un parti, alors qu’ils sont tout de même 21 % aux
États-Unis, et surtout 42 % au Maroc, 37 % en Inde ou 27 % en Turquie.
Cette moindre implication dans le devenir du monde va de pair avec une défiance globale envers les institutions,
nationales ou internationales. Alors que les Chinois et les Indiens expriment à 71 % leur confiance en leur
gouvernement, les jeunes Européens de l’Ouest sont franchement défiants envers le leur, la palme revenant aux
jeunes Français, qui ne sont que 17 % à faire confiance à leur gouvernement. Et la confiance en les médias se
révèle proportionnelle à celle accordée au politique.
D’après www.lefigaro.fr, 20/01/2011

II. PRÉPARER SON MONOLOGUE SUIVI


Faites votre monologue suivi en reprenant les idées précédentes. Illustrez-les par des exemples, si nécessaire.

.........................................................................................................................................................................................
Cet article mis en ligne sur lefigaro.fr commente la défiance des jeunes Européens envers la
20 .........................................................................................................................................................................................
politique, les institutions et les médias. Alors que le monde vit une crise excessivement grave, on
.........................................................................................................................................................................................
constate une désaffection des jeunes à l’égard du politique. Que traduit cette attitude ? Faut-il s’en
.........................................................................................................................................................................................
inquiéter  ?
.........................................................................................................................................................................................
La perte de confiance des jeunes Européens, et en particulier des jeunes Français, se rencontre
.........................................................................................................................................................................................
également chez leurs parents. Elle se traduit d’abord par une abstention de plus en plus importante
.........................................................................................................................................................................................
aux élections : lors des élections législatives de 2007, on a enregistré un taux d’abstention de près
.........................................................................................................................................................................................
40  % alors qu’il était de 19 % quarante ans plus tôt ! 80 % des jeunes ne croient plus aujourd’hui
.........................................................................................................................................................................................
à l’utilité politique et sociale des élections. Comme le montrent les résultats d’une enquête publiée
.........................................................................................................................................................................................
dans cet article, ils ne sont que 12 % à envisager de s’engager dans un parti. Le mouvement des
.........................................................................................................................................................................................
Indignés est caractéristique de ce phénomène : Le mouvement n’est lié ni à un parti politique, ni à
.........................................................................................................................................................................................
une organisation syndicale mais il dénonce les systèmes politiques. Les jeunes préfèrent descendre
.........................................................................................................................................................................................
dans la rue pour faire valoir leurs droits en matière d’éducation ou de travail.
.........................................................................................................................................................................................
Pourquoi cette défiance généralisée ? Tout d’abord parce que les Français, comme tous les
.........................................................................................................................................................................................
Européens d’ailleurs, sont déçus par la politique. Ils reprochent aux élites de ne pas faire leur
.........................................................................................................................................................................................
travail, de ne penser qu’à leur prochaine élection, de ne plus avoir de morale (ils les considèrent
.........................................................................................................................................................................................
tous comme corrompus), et d’aggraver les inégalités en soutenant toujours les plus riches. La
.........................................................................................................................................................................................
terrible crise que connaît l’Europe, qui aggrave la précarité et la pauvreté, n’arrangent pas les
.........................................................................................................................................................................................
choses. Elle met en évidence l’incapacité des hommes politiques à trouver des solutions efficaces
.........................................................................................................................................................................................
et durables. De plus, le développement de l’individualisme, chez les adultes comme chez les jeunes,
.........................................................................................................................................................................................
entraîne le rejet des idéologies et le refuge dans des valeurs comme la famille ou les amis.
.........................................................................................................................................................................................
Mais cette dépolitisation n’est-elle pas dangereuse ? Personnellement, je pense que moins on
.........................................................................................................................................................................................
s’intéresse à la politique, moins on peut faire valoir ses droits. De plus, en boudant les urnes, on
.........................................................................................................................................................................................
peut donner le pouvoir à des hommes politiques incapables, voire dangereux, surtout en période de
.........................................................................................................................................................................................
crise économique mondiale.

Production orale

21