Vous êtes sur la page 1sur 5

5ème Journées Tunisiennes sur les Ecoulements et les Transferts

Monastir 19-20-21, Mars, 2006


JTET 2006

ETUDE EXPERIMENTALE DE LA FREQUENCE


CARACTERISTIQUE D’UN JET AXISYMETRIQUE
Kechiche Najah, Abbassi Ali, Zaouali Yassine, Ben Aissia Habib

Unité de Métrologie en Mécanique des Fluides et Thermique


Ecole Nationale d’Ingénieurs de Monastir
Avenue Ibn El Jazzar 5019 Monastir –Tunisie

Email : Kechiche2000@yahoo.fr

Page 1
5ème Journées Tunisiennes sur les Ecoulements et les Transferts
Monastir 19-20-21, Mars, 2006
JTET 2006

Résumé
Les mesures locales de vitesse longitudinale instantanée axisymétrique et ils ont montré que les études
d’un jet axisymétrique, descendant, isotherme et à profil antérieures, faites sur ce type d’écoulement, laissent
de vitesse initiale uniforme ont été entreprises au moyen beaucoup à désirer à cause des techniques employées
d’un vélocimètre laser He-Ne en diffusion avant. et des approximations faites.
L’analyse spectrale de l’évolution de la fluctuation de
vitesse montre que la transition du laminaire au Dans ce papier, une étude expérimentale par
turbulent est atteinte pour des fréquences Anémométrie Laser à effet Doppler (ALD) et une analyse
caractéristiques du jet. Les résultats sont comparés à spectrale des mesures obtenues pour un jet axisymétrique,
ceux obtenus par une étude expérimentale effectuée sur descendant, isotherme et à profil de vitesse initiale
le même type du jet par tomographie laser associée aux uniforme ont été effectuées. L’analyse spectrale de
traitements d’images. l’évolution de la fluctuation de vitesse a montré que la
transition de laminaire au turbulent est atteinte pour une
Mots Clef fréquence caractéristique du jet.
Jet axisymétrique, Analyse spectrale, Transition,
Fréquence caractéristique. 2 Dispositif expérimental

1 Introduction Le jet étudié est axisymétrique et généré par une buse


circulaire de diamètre intérieur d=12,4 mm présentant un
Les jets sont des écoulements qui se rencontrent convergent correctement profilé (Fig.1).
communément dans la nature. Moins trivialement, les
applications des jets sont multiples dans l’industrie. La Deux rayons parallèles et cohérents, issus de l’optique
connaissance des propriétés de transport et de mélange d’émission sont focalisés au point de mesure. Les
de ces écoulements est essentielle notamment dans la particules qui passent à travers le point de mesure vont
conception de chambres de combustion ou de réacteurs réfléchir la lumière avec une fréquence proportionnelle à
chimiques, pour lesquels il est impératif d’optimiser le leurs vitesses. La lumière réfléchie est détectée par un
mélange. De ce fait, plusieurs études ont été effectuées photomultiplicateur  PM  disposé en avant du volume
afin de caractériser ce type d’écoulement. de mesure. Une carte d’acquisition est conçue pour faire
l’acquisition des données à travers un ordinateur.
En ce qui concerne l’étude d’un jet libre, celle-ci fait L’ensemble des enregistrements de la vitesse en diverses
l’objet de publications abondantes. Toutefois, peu d’entre sections du jet est traité en différé.
elles permettent de créer une liaison entre les paramètres
de l’écoulement à la sortie de la buse et ceux qui influent
sur la stabilité du jet. Becker et Massaro [1] ont 1: Lentille convergente.
2: Jet axisymetrique.
l’avantage de présenter une étude d’injecteur classique 3: Faisceau laser.
4: Laminarisateur d’écoulement.
pour mieux connaître la structure du jet, notamment le 5: Système de déplacement horizontal assuré par un moteur pas à pas.
6 : Système de déplacement vertical.
point d’apparition des ondulations turbulentes. Pour ce 7 : tuyau souple. 8 10
qui est des différentes structures de jets libres, Hoyt 8: Vanne de contrôle secondaire.
9: Ruban chauffant. 6 7
et Taylor [2, 3] ont mené une série d’études 10: Chambre d'essai.
11
11: Générateur de fumée.
expérimentales qui aboutissent à des prises de vues très 12: Vanne de contrôle de l'ensemencement. 9 1
13: Vanne de contrôle primaire. 5
pertinentes. Celles-ci permettent de mieux visualiser 14: Chambre de tranquilisation. 4
quelles sont les formes physiquement possibles que peut 15: Filtre dessiccateur.
16: Injecteur.
14 12
16
prendre un jet libre. 17: Volume de mesure.

Pour un nombre de Reynolds faible inférieur à une Arrivée de l'air. 17


certaine valeur critique égale à 10, le jet est totalement 15 13
2 3
laminaire d’après Hiroshi Sato et Fujihiko Sakao [4]. Figure 1. Dispositif expérimental
Pour un nombre de Reynolds supérieur à Rec et inférieur
à 50, des fluctuations périodiques apparaissent dans le jet 3 Résultats et discussion
et disparaissent en aval sans produire des fluctuations
irrégulières. Lorsque le nombre de Reynolds est supérieur Les résultats obtenus par une analyse spectrale 2D
à 50 les perturbations périodiques deviennent irrégulières effectuée sur les spectres de fluctuation de vitesse
et turbulentes, la fréquence de fluctuation périodique est longitudinale du jet sont représentés dans une échelle
grossièrement proportionnelle au carré de la vitesse du normalisée afin de pouvoir suivre l’évolution de la
jet. Capp [5] a conduit une étude expérimentale en se fréquence caractéristique dans le sens de l’écoulement.
basant sur la technique de mesure d’anémométrie laser à Les figures 2, 3, 4, 5, 6 et 7 représentent l’évolution de la
effet Doppler (ALD) afin d’examiner la contrainte densité spectrale de puissance (DSP) de la fluctuation de
d’intégration axiale. Lehrmann [6] a employé la même vitesse pour une valeur de nombre de Reynolds égale à
technique pour examiner le processus d’entraînement, la 832 et pour différentes valeurs de la distance
distribution de la vitesse moyenne et l’intensité de longitudinale à partir de la sortie de la buse (x/d).
turbulence. Hussein et al. [7] ont utilisé des techniques Dans la zone proche de la buse figures 2,3 et 4, on
plus sophistiquées de ALD pour étudier le jet remarque la présence de plusieurs fréquences qui ont de

Page 1
5ème Journées Tunisiennes sur les Ecoulements et les Transferts
Monastir 19-20-21, Mars, 2006
JTET 2006

faibles valeurs de DSP et qui ont le même ordre de


grandeurs. Le jet est le siège d’une interaction complexe
entre plusieurs modes qui peuvent s’amplifier ou
s’atténuer. Ceci nous incite à suivre l’évolution de ces
modes plus loin de la sortie de la buse. Sur les figures 5,6
et 7 et pour des valeurs plus grandes de x/d, on remarque
la présence d’une fréquence caractéristique aux alentours
de 9Hz. Pour cette fréquence, la valeur de DSP est égale à
0.051 à la section x/d=29.19 (figure 5) et qui s’est
amplifiée pour avoir une valeur de 0.14 pour x/d= 30.8
(figure 6) pour atteindre enfin une valeur maximale égale
à 7.63 pour x/d=34.03 (figure 7). On remarque que les
autres fréquences qui se présentent dans le jet à la section
proche de la sortie de la buse s’atténuent complètement à
la distance longitudinale 34.03, le jet se comporte comme
un sélecteur de fréquence.

Il a été remarqué que pour un nombre de Reynolds


égale à 832 la présence d’une seule fréquence
caractéristique de valeur égale à 9 Hz. En plus, la valeur
de DSP s’amplifie à partir d’une certaine distance
longitudinale loin de la sortie de la buse pour atteindre sa
valeur maximale à x/d égale à 34.03.
La valeur de la fréquence caractéristique issue de
l’analyse spectrale des données ALD de la vitesse du jet
Figure 4. Spectre de fluctuation de vitesse
est en accord avec celle trouvée expérimentalement par la
Re=832, x/d=25.97
technique de mesure : tomographie laser associée au
traitement d’images sur ce même type du jet d’air et pour
le même nombre de Reynolds [8]. En effet, les résultats
prélevés des profils de vitesse du jet dans cette étude,
montrent que la vitesse de phase est de l’ordre de 0.46
m/s et que la longueur d’onde moyenne est d’environ 54
mm pour un nombre de Reynolds égale à 832, ce qui
donne une fréquence d’apparition des instabilités
sinueuses de l’ordre de 8.54 Hz, cette valeur est proche
de celle trouvée par la technique de mesure ALD.

Figure 5. Spectre de fluctuation de vitesse


Figure 2. Spectre de fluctuation de vitesse Re=832, x/d=29.19
Re=832, x/d=6.61

Page 2

Figure 3. Spectre de fluctuation de vitesse Figure 6. Spectre de fluctuation de vitesse


Re=832, x/d=13.06 Re=832, x/d=30.8
5ème Journées Tunisiennes sur les Ecoulements et les Transferts
Monastir 19-20-21, Mars, 2006
JTET 2006

Bibliographie

[1] H.A. Becker, T.A. Massaro, Vortex evolution in a


round jet, Journal of Fluid Mechanics, Vol. 31, pp. 435-
448, 1968.
[2] J.W.Hoyt, J.J. Taylor, Effect of nozzle shape and
polymer additives on water jet appearance, Journal of
Fluids Engineering, Vol. 101, pp. 304, 1979.

[3] J.W. Hoyt, J.J. Taylor, Turbulence structure in a water


jet discharging in air, Phys. Fluids, Vol. 20, pp. S253,
1977.
[4] HIROSHI Sato et FUJIHIKO Sakao, An
experimental investigation of the instability of a two
dimensional jet at low Reynolds number , Journal of
Fluid Mechanics, Vol 20, part 2, p337-352
[5] S.P. Capp, Experimental investigation of the turbulent
axisymmetric jet. PhD dissertation, University at Buffalo,
Suny, 1983.
[6] B. Lehrmann, Laser Doppler measurements in a

Figure 7. Spectre de fluctuation de vitesse


Re=832, x/d=34.03

4 Conclusion

Une étude expérimentale par Anémométrie Laser à


effet Doppler (ALD) suivit d’une analyse spectrale des
mesures expérimentales d’un jet axisymétrique,
descendant, isotherme et à profil de vitesse initiale
uniforme ont été effectuées. L’évolution 2D de la
fluctuation de vitesse pour un nombre de Reynolds
(Re=832) nous a permis de déterminer la fréquence qui
caractérise la transition dans le jet.

La fréquence caractéristique qui a été calculé en


utilisant la technique de mesure ALD avait pour valeur
9Hz. Cette valeur est en bon accord avec la fréquence
caractéristique d’apparition du mode sinueux calculée en
utilisant la technique de mesure par tomographie laser
associée aux traitement d’images pour le même nombre
de Reynolds.

La valeur de la densité spectrale de puissance DSP est


faible pour des distances proches de la sortie de la buse
qui est caractérisé par l’existence de plusieurs fréquences
tandis que pour des distances longitudinales plus loin
et en aval elle devient très importante pour une seule
fréquence qui représente le mode le plus énergétique
responsable de la transition dans le jet.

Page 3
5ème Journées Tunisiennes sur les Ecoulements et les Transferts
Monastir 19-20-21, Mars, 2006
JTET 2006

turbulent free jet. DFVLR-Forschungsbericht, pp55-86,


1986.
[7] J. H. Hussein, S. Capp, and W. K. Georges, Velocity
measurements in a high Reynolds-number, momentum
conserving, axisymmetric, turbulent jet, J. Fluid Mech
258, pp. 31-75, 1994.
[8] Y. Zaouali, N. Kechiche, H. Ben Aissia, J. Jay and J-
P. Schon, Experimental study of the instabilities in the
laminar turbulent transition zone of an axisymmetric jet
at low Reynolds number, Journal of Flow Visualization
and Image Processing, 2004.

Page 4