Vous êtes sur la page 1sur 7

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE L’ENSEITGNEMNT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE


ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUE DE CONSTANTINE
CLUB PREPA POLYTECH CONSTANTINE

C L U B P R E P A

Polyetch Constantine
SUPPORT DE COURS

ANALYSE NUMERIQUE II

Réalisé par :

Badreddine BOUSEBA
1ère Année Cycle Ingénieur
Filière Automatique
badreddine.bouseba@gmail.com

Année Universitaire : 2017/2018

Page | 1
TABLE DES MATIERES

1 ER
CHAPITRE : L’INTERPOLATION POLYNOMIALE
1- Lagrange ……………………………………………………………………………………….. (03)
2- Newton ……………………..………………………………………………………………….. (04)
3- Vandermonde …………………………………………………………………………………... (05)
4- Hermite …………………………………………………………………………..…………….. (xx)

2 EME
CHAPITRE : DERIVATION ET INTEGRATION NUMERIQUE
1 - Dérivation numérique ………………………………………………………………………… (xx)
2 - Intégration numérique…………………………………………………………………………. (06)

3 EME
CHAPITRE : LES EQUATIONS DIFFERENTIELLES
1 - Méthodes d’Euler ……………………………………………………………………………… (xx)
2 - Méthodes de Runge-Kutta ……………………………………………………………………...(xx)
3 - Méthode des différences finies …………………………………………………………………(xx)

Page | 2
CHAPITRE 1 :
L’INTERPOLATION POLYNOMIALE

1/ Lagrange :

On a (𝒙𝟎 , 𝒙𝟏 , … , 𝒙𝒏 ) : 𝒏 + 𝟏 points deux à deux distincts.


(𝒚𝟎 , 𝒚𝟏 , … , 𝒚𝒏 ) étant leurs images par une fonction 𝒇 continue. 𝒚𝒊 = 𝒇(𝒙𝒊 )
𝒏 : le degré du polynôme de Lagrange interpolant (𝒙) , c'est-à-dire :
𝒏 + 𝟏 = nombre de points données (Points d’interpolation).
Le polynôme de Lagrange est donné par :

𝑃𝑛 𝑥 = 𝐿𝑖 ∗ 𝑓(𝑥𝑖 )
𝑖=0
𝑛
𝑥 − 𝑥𝑗
𝐿𝑖 =
𝑥𝑖 − 𝑥𝑗
𝑗 =0
𝑗 ≠𝑖

Sur l’ensemble de points donnés, on a également :

𝑃𝑛 𝑥𝑖 = 𝑓(𝑥𝑖 )
L’erreur de l’interpolation est donnée par :

𝑛+1 𝑛
𝑠𝑢𝑝[𝑥 0 ,…,𝑥 𝑛 ] |𝑓 𝑥 |
𝑓 𝑥 − 𝑃𝑛 𝑥 = ∗| 𝑥 − 𝑥𝑖
𝑛+1 !
𝑖=0

Point faible de cette méthode :

Elle n’est pas récursive : Si on souhaite passer d’un polynôme de degré (𝑛) à un polynôme de
degré (𝑛 + 1) on doit reprendre tout le processus à zéro.

Page | 3
2/ Newton :

On a (𝒙𝟎 , 𝒙𝟏 , … , 𝒙𝒏 ) : 𝒏 + 𝟏 points deux à deux distincts.


(𝒚𝟎 , 𝒚𝟏 , … , 𝒚𝒏 ) étant leurs images par une fonction 𝒇 continue. 𝒚𝒊 = 𝒇(𝒙𝒊 )
𝒏 : le degré du polynôme de Newton interpolant (𝒙) , c'est-à-dire :
𝒏 + 𝟏 = nombre de points données (Points d’interpolation).
Le polynôme de Newton est donné par :

𝑃𝑛 𝑥 = 𝑦0 + 𝑦0 , 𝑦1 ∗ 𝑥 − 𝑥0 + 𝑦0 , 𝑦1 , 𝑦2 ∗ 𝑥 − 𝑥0 ∗ 𝑥 − 𝑥1
+ ⋯ + 𝑦0 , 𝑦1 , … , 𝑦𝑛 ∗ 𝑥 − 𝑥0 ∗ … ∗ (𝑥 − 𝑥𝑛−1 )
Sur l’ensemble de points donnés, on a également :

𝑃𝑛 𝑥𝑖 = 𝑓(𝑥𝑖 )
L’erreur de l’interpolation est donnée par :

𝑛+1 𝑛
𝑠𝑢𝑝[𝑥 0 ,…,𝑥 𝑛 ] |𝑓 𝑥 |
𝑓 𝑥 − 𝑃𝑛 𝑥 = ∗| 𝑥 − 𝑥𝑖
𝑛+1 !
𝑖=0

Si la fonction originale n’est pas donnée , c'est-à-dire qu’on an uniquement des valeurs
discrètes , ( Un tableau de population / Année par exemple ! ) , on a la formule d’erreur
suivante :

𝑛−1

𝑒 𝑥 = ( 𝑥 − 𝑥𝑖 ) ∗ 𝑦0 , 𝑦1 , … , 𝑦𝑛
𝑖=0

Avantage de cette méthode ( Par rapport à la méthode de Lagrange ) :

Elle est récursive : Si on souhaite passer d’un polynôme de degré (𝑛) à un polynôme de degré
(𝑛 + 1) il suffit d’ajout un point, ce qui implique l’apparition d’une autre différence divisée.

Page | 4
3/ Vandermonde :

On a (𝒙𝟎 , 𝒙𝟏 , … , 𝒙𝒏 ) : 𝒏 + 𝟏 points deux à deux distincts.


(𝒚𝟎 , 𝒚𝟏 , … , 𝒚𝒏 ) étant leurs images par une fonction 𝒇 continue. 𝒚𝒊 = 𝒇(𝒙𝒊 )
𝒏 : le degré du polynôme interpolant (𝒙) , c'est-à-dire :
𝒏 + 𝟏 = nombre de points données (Points d’interpolation).
Le polynôme interpolant est donné par :

𝑃𝑛 𝑥 = 𝑎𝑖 ∗ 𝑥 𝑖 = 𝑎0 + 𝑎1 𝑥 + 𝑎2 𝑥 2 + ⋯ + 𝑎𝑛 𝑥 𝑛
𝑖=0

Sur l’ensemble de points donnés, on a également :

𝑃𝑛 𝑥𝑖 = 𝑓(𝑥𝑖 )
Ce qui implique que :

𝑃𝑛 𝑥0 = 𝑎0 + 𝑎1 𝑥0 + 𝑎2 𝑥0 2 + ⋯ + 𝑎𝑛 𝑥0 𝑛 = 𝑓(𝑥0 )
𝑃𝑛 𝑥1 = 𝑎0 + 𝑎1 𝑥1 + 𝑎2 𝑥1 2 + ⋯ + 𝑎𝑛 𝑥1 𝑛 = 𝑓(𝑥1 )

𝑃𝑛 𝑥𝑛 = 𝑎0 + 𝑎1 𝑥𝑛 + 𝑎2 𝑥𝑛 2 + ⋯ + 𝑎𝑛 𝑥𝑛 𝑛 = 𝑓(𝑥𝑛 )

D’où la matrice de Vandermonde :

1 𝑥0 𝑥02 𝑥0 𝑛 𝑎0 𝑦0
1 𝑥1 𝑥1 ² … 𝑥1 𝑛 𝑎1 𝑦1
… = …

1 𝑥𝑛 𝑥𝑛 ² 𝑥𝑛 𝑛 𝑎𝑛 𝑦𝑛

Le reste c’est de résoudre le système d’équation linéaires par l’une dés méthode étudiées dans
l’Analyse Numérique du semestre 1 ( Gauss , LU … ) , c'est-à-dire de trouver les coefficient
𝒂𝒊 .

La formule d’erreur est la même.


Résultat :

Les 3 méthodes précédentes donnent exactement le même polynôme interpolant.


On dit alors que ce polynôme est unique

Page | 5
CHAPITRE 2 :
DERIVATION / INTEGRATION
Rectangle : n=0
𝑏 𝑏 𝑎 +𝑏
𝑎
𝑓 𝑥 𝑑𝑥 = 𝑎
𝑓 𝑦 𝑑𝑥 = 𝑏 − 𝑎 ∗ 𝑓 𝑦 ..........................................𝑦 = 2
𝑏−𝑎 3
2
Erreur : 𝑒 = 𝑓 (𝜂)
24

Trapèze simple : n=1


𝑏 𝑏−𝑎
𝑎
𝑓 𝑥 𝑑𝑥 = ∗ 𝑓 𝑎 + 𝑓(𝑏)
2
𝑏−𝑎 3
2
Erreur : 𝑒 = − 𝑓 (𝜂)
12

Simpson simple 1/3 : n=2


𝑏 𝑏−𝑎 𝑎+𝑏
𝑎
𝑓 𝑥 𝑑𝑥 = ∗ 𝑓 𝑎 + 4𝑓( ) + 𝑓(𝑏)
6 2
𝑏−𝑎 5
4
Erreur : 𝑒 = − 𝑓 (𝜂)
2880

Simpson simple 3/8 ( Ou Newton ) : n=3


𝑏 𝑏−𝑎 2𝑎+𝑏 𝑎+2𝑏
𝑎
𝑓 𝑥 𝑑𝑥 = ∗ 𝑓 𝑎 + 3𝑓 + 3𝑓( ) + 𝑓(𝑏)
8 3 3
𝑏−𝑎 5
4
Erreur : 𝑒 = 𝑓 (𝜂)
6480

Trapèze composé : n sous intervalles


𝑏 ℎ 𝑛−1 𝑏−𝑎
𝑎
𝑓 𝑥 𝑑𝑥 = 2 𝑓 𝑎 + 2 ∗ 𝑖=1 𝑓 𝑥𝑖 + 𝑓(𝑏) ................................. ℎ = 𝑛
; 𝑥𝑖 = 𝑎 + 𝑖ℎ
𝑏−𝑎 3
2
Erreur : 𝑒 = − 𝑓 (𝜂)
12𝑛 2

Simpson composé : n paires de sous intervalles


𝑛 𝑛
𝑏 ℎ −1
2 2
𝑎
𝑓 𝑥 𝑑𝑥 = 3 𝑓 𝑎 + 2 ∗ 𝑖=1
𝑓 𝑥2𝑖 + 4 ∗ 𝑖=1
𝑓 𝑥2𝑖−1 + 𝑓(𝑏) ...
𝑏−𝑎
ℎ= ; 𝑥𝑖 = 𝑎 + 𝑖ℎ
𝑛
ℎ5 4
Erreur : 𝑒 = −𝑛 180 𝑓 (𝜂)
>> Exact pour les polynômes de degré inférieur ou égale à 3

Page | 6
Quadrature de Gauss :
Nombre de Les points (𝑥𝑖 ) Polynôme de Poids
points Legendre
1 0 𝑥 2
2 1 1 (3𝑥 2 − 1)/2 1; 1
− ;+
3 3

3 3 1 (5𝑥 3 − 3𝑥)/2 5 8 5
− ;0;+ ; ;
5 3 9 9 9

𝑏 𝑏−𝑎 𝑛 𝑏−𝑎 𝑎+𝑏


𝑎
𝑓 𝑥 𝑑𝑥 = 𝑖=1 𝜔𝑖 𝑓 𝑥𝑖 +
2 2 2
Origine :
Polynôme de Legendre :
2𝑛+1 𝑛
℘ℓ𝑛+1 𝑥 = . 𝑥. ℘ℓ𝑛 𝑥 − 𝑛+1 . ℘ℓ𝑛−1 𝑥
𝑛+1
avec : ℘ℓ0 𝑥 = 1 et ℘ℓ1 𝑥 = 𝑥
1 𝑛
−1
𝑓 𝑡 𝑑𝑡 = 𝑖=1 𝐴𝑖 𝑓 𝑡𝑖 ; 𝑖 = {1 ; 2 ; … ; 𝑛} . On obtient 2𝑛 équations :

𝐴1 𝑡1 0 + 𝐴2 𝑡2 0 + ⋯ + 𝐴𝑛 𝑡𝑛 0 = 2
𝐴1 𝑡1 1 + 𝐴2 𝑡2 1 + ⋯ + 𝐴𝑛 𝑡𝑛 1 = 0
2
𝐴1 𝑡1 2 + 𝐴2 𝑡2 2 + ⋯ + 𝐴𝑛 𝑡𝑛 2 = 3

2
𝐴1 𝑡1 2𝑛−2 + 𝐴2 𝑡2 2𝑛−2 + ⋯ + 𝐴𝑛 𝑡𝑛 2𝑛−2 = 2𝑛−1
𝐴1 𝑡1 2𝑛−1 + 𝐴2 𝑡2 2𝑛−1 + ⋯ + 𝐴𝑛 𝑡𝑛 2𝑛−1 = 0

avec 𝑡𝑖 : les racines du polynôme de Legendre sur [−1,1]

Exemple : Calculer l’intégrale de f(x) à 3 ordonnée par cette méthode


Solution : Il faut arriver au ℘ℓ3 𝑥 , c'est-à-dire obtenir les 3 1ères équations précédentes.

𝑏−𝑎 2𝑛 +1 .𝑛!.𝑓 2𝑛 (𝜂)


Erreur : 𝑒 =
2𝑛 ! 3 .(2𝑛+1)
>> Exact pour les polynômes de degré inférieur ou égale à 5

Page | 7