Vous êtes sur la page 1sur 24

I.

BIENVENUE EN ENTREPRISE :
DÉCOUVRIR L’ENTREPRISE

A Cobra – Leader mondial du bracelet-montre


Monsieur Daniel Boivin, P.-D.G. de Cobra, présente son entreprise :

Cobra dans sa forme actuelle est né en 1974 du regroupement de quatre petits


fabricants dont deux bisontins, qui avaient des ambitions de se développer à l’exportation
et qui ont pris conscience qu’ils ne pouvaient le faire qu’en jonctionnant leurs moyens.
En 74, Cobra, c’était Compagnie Industrielle du Bracelet. Cette volonté de
développement à l’exportation nécessitait un nom, une marque qui puissent se mémoriser
et se prononcer, disons, dans la quasi-totalité des langues.
Nous sommes fabricants de bracelets pour montres, donc mono-produit, mais
nous avons deux grands marchés, le marché industriel : nous travaillons avec l’industrie
horlogère pour l’équipement des montres neuves et qui représente environ 60% de notre
activité et notre deuxième marché, le marché grand public, où il s’agit de distribuer à
l’intention des consommateurs les bracelets de renouvellement et qui représente 40% de
notre activité.
Cobra, c’est 800 personnes, 150 sur le site de Besançon, 650 personnes dans notre
unité de l’île Maurice, un chiffre d’affaires annuel d’environ 120 millions de francs; c’est
également important de le souligner, 66% à l’exportation avec deux grandes zones
d’export, l’Europe et le Sud-Est asiatique avec des places fortes telles que Hong Kong, la
Corée, Taïwan, le Japon.
Nous avons décidé de nous introduire en Bourse pour deux raisons essentielles :
la première, pouvoir nous doter de moyens supplémentaires au plan financier, pour nos
développements avenir, la seconde, et elle est importante également, c’est l’image de
Cobra, c’est donc une consommation beaucoup plus forte, beaucoup plus ouverte, et c’est
savoir dire effectivement à ses clients quels sont les points forts de la politique
commerciale, quels sont les moyens, quelles sont les ambitions de l’entreprise.

(D’après Claude Le Ninan, “Le Français des Affaires”, 1993, p.28)

Pour en savoir plus

Choix stratégiques

Dès 1975, nous avons implanté notre filiale à l’île Maurice parce qu’il était
nécessaire pour nous d’incorporer dans nos produits une main-d’oeuvre à plus faible
coût. Nous sommes en effet une industrie de main-d’oeuvre et, si nous avons choisi l’île
Maurice, c’est pour quelques raisons essentielles : la première, nous avons recherché un
pays avec une stabilité politique et sociale car il s’agit là d’un bien, d’un investissemnt à
long terme. Nous avons également fait ce choix parce que la population mauricienne est

1
naturellement bilingue, c’est-à-dire qu’elle parle anglais et français, et pour que nos
techniciens puissent faire passer ce qu’on appelle le tour de main, les finesses du métier.
Eh bien, il était préférable pour nous d’avoir à former les gens en français.
Entre nos deux sites, la répartition s’opère de la façon suivante : Besançon
travaille en amont et en aval, et l’île Maurice travaille au centre. Alors je m’explique : en
amont nous fabriquons à Besançon l’ensemble des productions techniques, finissage des
cuirs, outillage, tous les matériels de production, les boucles bien entendu, toute la part
recherche, créativité, matières nouvelles, l’ensemble de ces éléments sont transmis à l’île
Maurice pour la fabrication proprement dite du bracelet et la totalité de la production
mauricienne revient à Besançon pour la commercialisation sur nos deux marchés de
l’industrie horlogère et du grand public. Mais je voudrais souligner un point important :
dans notre organisation, entre les deux sites, de l’île Maurice et de Besançon, nous
travaillons d’une façon très pointue avec une liaison informatique chaque jour pour gérer
cet atelier qui est à 10 000 kilomètres de façon aussi fine que s’il était sur le site de
Besançon au niveau du suivi des encours de la production des stocks, des commandes qui
sont transmises à l’île Maurice.
Notre positionnement est un positionnement moyen, haut et très haut de gamme.
Cela veut dire que nous travaillons en termes de clients avec des gens tels que Swatch,
Omega, Longines, Gucci. Notre politique commerciale est sous-tendue pour trois
éléments importants, de créativité, de qualité et de service, et effectivement le terme
créativité est très important car il s’agit de voir aujourd’hui la montre et le bracelet-
montre comme un accessoire de mode, et c’est véritablement le bracelet qui est un des
composants les plus importants dans l’habillage de la montre.
Pour maintenir notre position de leader, nous devons impérativement savoir
garder notre avance. Cela veut dire être forts en termes de créativité, mais pas créativité
seulement ou recherche des formes, des matières, mais en sachant adosser cette créativité
à de l’innovation technique, à des mises au point de matières nouvelles, de telle sorte à
garder toujours effectivement une force de proposition importante à l’ensemble de notre
clientèle, et cette force de proposition, pas seulement au niveau de la montre neuve et de
l’équipement de l’industrie horlogère mais également au niveau du marché du grand
public : par exemple, avec mise au point Cobra d’un nouveau concept de
conditionnement et de présentation du bracelet qui permet au détaillant horloger-bijoutier
de présenter au consommateur le bracelet sur la montre sans avoir à le retirer de son étui.
C’est ça notre métier.
Il s’agit pour nous de poursuivre notre croissance sur nos deux marchés, un, le
marché de l’industrie horlogère, et je voudrais vous dire que la production annuelle de
montres neuves au niveau mondial est de 800 millions de montres. Vous voyez que nous
avons de quoi faire au niveau de l’équipement de la montre neuve. Il y a encore de belles
perspectives devant nous également sur notre deuxième marché qui est le marché du
grand public, pour suivre notre implantation premièrement au niveau des pays européens,
deuxièmement au niveau des pays de l’Asie, les pays à plus forte population et pouvoir
d’achat. Nous avons déjà commencé une distribution en Corée et au Japon, et, en qui qui
concerne l’Europe, nous venons de racheter un distributeur en Allemagne. Vous voyez
que les perspectives sont bonnes et que nous avons beaucoup de travail à réaliser.

(D’après Claude Le Ninan, “Le Français des Affaires”, 1993, p.31)

2
Vocabulaire
L’ENTREPRISE (n.f.) Entrepreneur, -euse (n.)

Entreprenant, -e (adj.)
Entreprendre (v.III)

LE MARCHÉ (n.m.) un marché monétaire / financier / conclu

une étude de marché

conquérir un marché (v.III) un marché à terme


conclure un marché (v.III)

(UN) INVESTISSEMENT(n.m) investir (v.II) à long / moyen / court


terme
investisseur (n.m.)

(LE) FINANCEMENT (n.m.) financer (v.I)

financier, ère (adj.)

(LE) COÛT (n.m.) coûter (v.I)

coûteux, -euse (adj.)

(LA) COMSOMMATION (n.f.) consommer (v.I)

Biens de consommation consommateur (n.m.)


(n.m.)
produire (v.III)
(LE) PRODUIT

producteur (n.m.)
haut / moyen / bas de gamme

(LE) COMMERCE commerçant (n.m.)

de (en) gros / de (au) détail commercer (v.I)


le grossiste / le détaillant

3
Regrouper – le regroupement Jonctionner – la jonction
Développer – le développement Fabriquer - la fabrication
Répartir – la répartition Communiquer – la communication
Positionner – le positionnement Délocaliser – la délocalisation

Administration – administratif Commerce - commercial


Finance – financier

Direction générale, commerciale, financière, commerciale, technique

de production, du personnel, des ressources humaines, de communication

des achats
Chef
des ventes

Retenez ! le chiffre d’affaires le cahier des charges


la main-d’oeuvre le pouvoir d’achat
les encours (m) : produits en cours de fabrication
le suivi : action de veiller à la bonne marche des opérations
le site : emplacement d’une entreprise

Avez-vous bien compris?

1. Regardez la séquence de la vidéo ou lisez le texte ci-dessus et choisissez la bonne


réponse :

1. La société a. est née en 1974.


b. existait avant 1974.
c. a pris sa forme actuelle en 1974.

2. Le nom de Cobra a été choisi a. parce qu’il est facile à retenir.


b. parce qu’il évoque un animal.
c. pour des raisons historiques.

3. Le marché principal de la société est celui a. du grand public.


b. des fabricants de montres.
c. du renouvellement.

4. Cobra emploie a. 650 personnes à Maurice et 150 à Besançon.


b. 650 personnes à Besançon et 150 à Maurice.
c. 150 personnes à Besançon et 950 à Maurice.

4
5. Les pays où la société exporte a. ceux d’Europe.
le plus sont b. ceux d’Europe et d’Asie du Sud-Est.
c. Hong-Kong, Taïwan, la Corée et le Japon.

6. La société a choisi de s’introduire a. d’améliorer sa réputation.


en Bourse essentiellement afin b. d’avoir une meilleure politique commerciale.
c. d’obtenir des capitaux supplémentaires et
d’améliorer sa réputation.

7. Cobra a choisi de délocaliser sa production


à Maurice pour des raisons a. économiques et géographiques.
b. économiques, géographiques et culturelles.
c. économiques, politiques et culturelles.

8. Les activités de production s’effectuent a. à Besançon et à Maurice.


b. à Besançon uniquement.
c. à Maurice uniquement.

9. La commercialisation des produits


se fait à partir de a. Besançon.
b. Maurice.
c. Besançon ou Maurice, selon le cas.

10. La politique commerciale de la a. créativité, qunatité, service.


société repose sur les éléments b. créativité, qualité, sérieux.
suivants : c. créativité, qualité, service.

11. Le présentoir pour bracelets est


destiné au marché a. de l’équipement (l’industrie horlogère).
b. du renouvellement (le grand public).
c. des pays de l’Asie.

12. Les critères de pénétration du marché


asiatique sont : a. le nombre de consommateurs et leurs
habitudes d’achat.
b. le nombre de montres vendues et les
facilités de distribution.
c. le nombre de consommateurs et leur
pouvoir d’achat.

2. Complétez la fiche de présentation ci-dessous :

Nom (raison sociale) : Cobra


Produits :
Historique :
Implantations industrielles :

5
Types de marchés :
Chiffre d’affaires (C.A.) :
Part du C.A. à l’exportation :
Zones principales d’exportation :

Pour présenter une entreprise :


- sa taille (petite et moyenne (PME), grande selon : son C.A., le nombre de ses
salariés, son capital social) ;
- son activité : secteur primaire, secondaire, tertiaire;
- son statut juridique : privée / publique

B
Communication
1. Faites une présentation orale de la société Cobra. Utilisez le vocabulaire
suivant : entreprise, fabricant, marché, encours, consommateur; investir, développer,
financer, répartir, s’élever (à); à long / moyen / court terme; haut / moyen / bas de
gamme.

2. Ecoutez la présentation de l’entreprise VECO et introduisez dans le texte les


verbes suivants à la forme correspondante : aider, assister, confier, contrôler, diriger,
embaucher, placer, seconder, s’occuper, superviser, travailler.

Le directeur général de l’entreprise VECO, Gérard Hochet, présente son


entreprise à un nouveau collaborateur (un nouvel employé) , Bernard Tinot, qui vient
d’être ……………au service des approvisionnements:
Notre entreprise se présente de la manière suivante :
Je suis ………………………… dans ma mission par trois collaborateurs :
Raymond Maguet, Pierre Burlaud et Marc Sauvageot, notre directeur commercial que
vous connaissez déjà.
Monsieur Pierre Burlaud ………………….. tout à la fois le service des études,
………… par Jean Dubois, et le service de fabrication. Les ateliers 1 et 2 qui
comprennent chacun un chef d’équipe et quatorze ouvriers sont ………… sous la
direction de Joël Darmont, chef de fabrication.
Jean Dubois est, quant à lui, …………….. par deux dessinateurs et un technicien.
…………….. sous l’autorité de Raymond Maguet, Daniel Videlier est
responsable du service du personnel. Il est ……. de 3 employés.
La comptabilité a été ………. à Martine Brunet qui …………… avec deux
comptables, un aide-comptable et une dactylo. Quant à Robert Morin, il ………….. de la
sécurité.
Enfin le directeur commercial a sous sa responsabilité Véronique Paviot,
responsable des ventes, …….. de quatre employés et de trois représentants, Jeanne Yvert,
chef de publicité, et puis André Lancien que je vous présenterai tout à l’heure, puisque
c’est avec lui que vous allez travailler. Il ……… les approvisionnements, mais aussi la
gestion des stocks où ……… trois magasiniers.

6
Voilà, nous avons fait le tour de l’entreprise. Il vous reste à mettre des visages sur
tous ces noms.
(Michel Danilo, “Le Français de l’Entreprise”, 1990, p.38)

3. Complétez l’organigramme ci-dessous et introduisez aussi les cases que vous


ne retrouvez pas par rapport à la présentation :

……………………………
……………………………

Directeur Administratif Directeur Technique ………………………..


…………………………… ………………………… Marc Sauvageot

Chef du ………… Chef de Chef ……….. Chef ……….. Chef


personnel ……… sécurité des ……….. des ……….. des
études ……….. achats J.Yvert ventes
……….. M.Brunet ………. ……… …… ……
… …

4. Utilisez les verbes : analyser, coordonner, établir, fournir, fixer, gérer, lancer,
maintenir, mettre au point, rechercher, veiller, pour présenter la hiérarchie de
l’entreprise. Dites de quel poste il s’agit.

a. Il / elle ……………………… de nouveaux moyens de financement.


b. Il / elle ……......... une campagne publicitaire.
c. Il / elle …………. les objectifs commerciaux et financiers à atteindre.
d. Il / elle ……….. aux différents services les équipements nécessaires.
e. Il / elle ………………. à ce que les consignes de sécurité soient bien respectées.
f. Il / elle ................... les résultats des enquêtes.
g. Il / elle ……… les activités des différents services.
h. Il / elle cherche à ……………. et à ………………… les relations suivies avec la
clientèle.
i. Il / elle ………………… les ateliers.
j. Il / elle ………....de nouveaux produits.

5. Faites la fiche de présentation de votre société ainsi que son organigramme ;


présentez-les oralement!

6. Vous participez à la réunion d’un groupe d’investisseurs intéressés par une


prise de participation dans Cobra. Vous discutez des avantages et inconvénients que
présente cette société : délocalisation d’une partie de la production à Maurice,
positionnement sur le marché, recherche et créativité, politique d’exportation, importance
du marché du bracelet, concurrence de certains pays, etc.

7
C Répétez votre grammaire

A. Les articles indéfinis

Des
Un Une
C’est Ce sont stocks fiches
- stock - fiche
achats chaînes
- achat -chaîne

B. Les articles définis

marché vente marchés ventes


le la les
l’ achats industries
achat industrie

C. Les numéraux cardinaux

1 - un, 2 - deux, 3 - trois, 4 - quatre, 5 - cinq, 6 - six, 7 - sept, 8 - huit, 9 - neuf, 10 - dix
11 - onze, 12 - douze, 13 - treize, 14 - quatorze, 15 - quinze, 16 - seize, 17 - dix-sept,
18 - dix-huit, 19 - dix-neuf, 20 - vingt, 21 - vingt et un, 22 - vingt-deux, .... 30 - trente,
40 - quarante, 50 - cinquante, 60 - soixante, 70 - soixante-dix, 71 - soixante et onze,
72 - soixante-douze, .... 80 - quatre-vingts, 81- quatre-vingt-un, .... 90 - quatre-vingt-dix,
91 - quatre-vingt-onze, ...100 - cent, 101 - cent un ... 200 - deux cents, 201 - deux cent
un, ...1000 - mille, 2000 - deux mille.

D. Travailler
à Bucarest chez Renault
à l’étranger

en France (la France) au bureau


au Portugal (le Portugal) à la banque
aux Etats-Unis (les Etats-Unis) à l’école
en Iran (l’Iran)
dans une entreprise

E. Les adjectifs démonstratifs

chiffre chaîne chiffres chaînes


ce
cette ces
cet encours études
encours étude hommes hôtesses
homme hôtesse

8
F. Le présent de l’indicatif

Être Avoir
je suis j’ai
tu es tu as
il /elle est il / elle a
nous sommes nous avons
vous êtes vous avez
ils/elles sont ils/elles ont

Les verbes du I-er groupe


Travailler Se présenter S’appeler Employer
je travaille je me présente je m’appelle j’emploie
tu travailles tu te présentes tu t’appelles tu emploies
il travaille il se présente il s’appelle il emploie
nous travaillons nous nous présentons nous nous appelons nous employons
vous travaillez vous vous présentez vous vous appelez vous employez
ils travaillent ils se présentent ils s’appellent ils emploient

Les verbes du II-ème groupe Les verbes du III-ème groupe


Remplir Partir - par… je pars nous partons
je remplis tu pars vous partez
tu remplis il part ils partent
il remplit Sortir - sor…
nous remplissons (Per)mettre - (per)met… je mets nous mettons
vous remplissez tu mets vous mettez
ils remplissent il met ils mettent
Prendre - prend… je prends nous prenons
Attendre - attend… tu prends vous prenez
Répondre - répond… il prend ils prennent
Vendre - vend…

G. La comparaison - La quantité
Une
Uneheure
heured’usine
d’usinecoûte
coûtedeux
deuxfois moinscher
foismoins qu’uneheure
cherqu’une heurede
dechantier.
chantier.
Une
Uneheure
heurededechantier
chantiercoûte
coûtedeux
deuxfois pluscher
foisplus qu’uneheure
cherqu’une heured’usine.
d’usine.
Aucune
Aucuneautre autrechaîne
chaînen’amortit
n’amortitsesseshôtels
hôtelssur
surd’aussi
d’aussilongues
longuesséries quelalaFormule
sériesque Formule1.1.
Le
Leprix
prixreste
resteplus quejamais
plusque jamaisdéterminant.
déterminant.
Avec
Avecplusplusououmoins
moinsde debonheur.
bonheur.
La moindre erreur sepaie
La moindre erreur se paiecash.
cash.
Tout
Toutest estconçu
conçupour
pourêtre
êtrelelemoins
moinschercherpossible.
possible.
L’amortissement
L’amortissementest estultrarapide
ultrarapide::un unan
anchez
chezFormule
Formule11contre
contretrois
troischez
chezIbis.
Ibis.
La
Lacompression
compressiondes descoûts
coûtsestestencore
encoreplus
plusimpressionnante
impressionnantepar rapportààNovotel.
parrapport Novotel.
IlIlfaut
fautdeux
deuxmois
moispour
pourédifier
édifierl’hôtel
l’hôtelalors qu’unIbis
alorsqu’un Ibisdemande
demandeun unan
ande
detravaux.
travaux.
Quand
Quandlalachaîne augmentéses
chaîneaaaugmenté sestarifs de10
tarifsde 10francs,
francs,sa
safréquentation
fréquentationaachuté
chutéde deprès de10%.
prèsde 10%.

9
1. Mettez un article indéfini devant les noms suivants. Faites-en des propositions.

Renouvellement, regroupement, étude, bracelet, site, chiffre, marché, consommateur,


investissement, stock, entreprise, regroupement, jonction, choix, détaillant, pays, finance,
composant, main-d’oeuvre, pouvoir d’achat, encours, développement.

2. Mettez un article défini devant les noms de l’exercice 1.

3. Repérez les noms masculins et les noms féminins de l’exercice 2.

4. Où voulez-vous faire un stage? Complétez les propositions :

Vous pouvez faire un stage .... une grande entreprise ... l’étranger, ... France,
....Espagne, ... Canada, ...Italie, ... Allemagne, .... Grèce, .... Portugal, .... Japon, .... Chine,
... Belgique, ... Pays-Bas.

5. Écrivez les chiffres suivants en toutes lettres :

80, 185, 300, 321, 3 000, 3 210.

6. Repérez les verbes au présent de l’indicatif du texte “Cobra – leader mondial du


bracelet-montre”. Indiquez l’infinitif de chacun de ces verbes.

7. Comparez la SARL et la SA en introduisant des expressions qui indiquent un


rapport d’égalité / de supériorité / d’infériorité ou une opposition :

a. Le capital social minimum est ………………………. pour la SA que pour la SARL.


b. Le nombre maximum d’associés est limité à 50 pour la SARL. …………., leur
nombre n’est pas limité pour la SA.
c. Les associés de la SA et de la SARL ont un statut ……….. .
d. Chaque associé d’une SARL détient des parts sociales. ………………., l’associé
d’une SA détient des actions.
e. La responsabilité des associés d’une SARL et d’une SA est ……….. . Dans les deux
cas, ils sont solidairement responsables dans la limite de leur apport à la société.
f. La gestion d’une SARL est assurée par un gérant, ………. dans une SA elle est
assurée par un P-DG ou un direteur.
g. Ceux qui apportent l’argent nécessaire à la création d’une SARL sont appelés
associés, ……………….. les apporteurs de capitaux d’une SA sont appelés
actionnaires.
h. Le contrôle de gestion se fait de manière ……… . Pour la SA …….. pour la SARL, il
est effectué par les propriétaires, associés ou actionnaires.
i. La cession des parts sociales d’une SARL est limitée. ……….., pour la SA elle est
entièrement libre.
j. Finalement, la SARL est généralement ………………….. que la SA.

10
D Pour aller plus loin

A. Repérez
1. Retrouvez les éléments qui expriment la comparaison dans le texte ci-dessous :

De plus en plus d’initiatives fleurissent pour meubler les soirées des esseulées.
Cela va des chippendales à l’Elysée - Montmartre, aux réductions de 50% dans certains
théâtres privés, jusqu’aux cartons jaunes de l’amour en carte postale.
De même qu’à l’époque romantique, tous les goûts sont dans la nature, mais
l’initiative de Régis Bulot, avec plus de cent restaurants français des Relais & Châteaux,
ressemble à une charmante parade à la désertion des restaurants aux heures les plus
chaudes du Mondial. Du 10 juin au 12 juillet, un peu plus qu’un mois, le public féminin
sera l’objet d’une espèce de tentations gourmandes sans pareil pour toute réservation de
quatre convives, la quatrième sera invitée, avec choix à la carte. Comme cela équivaut à
un cadeau déjà très alléchant, nous gageons que ces joyeuses tablées de copines
gourmandes créeront une ambiance extraordinaire sous les lambris des Relais &
Châteaux, autant de moments de loisirs et de distraction.
D’autant plus que chacun des établissements a tenu à apporter une touche
personnelle selon l’imagination de leurs patrons en proposant des surprises telles qu’un
cadeau de bienvenue, une animation spéciale, ou une dégustation.
Plus ces établissements sont différents, plus les femmes auront l’embarras du
choix et préféreront sortir plutôt que d’attendre le retour de leurs maris.

B. Trouvez le mot qui manque

2. Complétez les phrases ci-dessous :

1. Il était déçu car (...) il étudiait ce problème, (...) la solution lui paraissait évidente.
2. (...) que son conseiller l’avait prévu, il n’a pas pu obtenir ce contrat.
3. (...) on étudie ce rapport, (...) on découvre ses lacunes.
4. Il lui aurait fallu (...) de fonds pour pouvoir monter cette affaire.
5. Ce dépliant ne montre pas la région (...) elle est.
6. Il s’acharne à faire ce projet (...) qu’à penser à un autre.
7. Il nous a rapporté ces propos (...) il les avait entendus.
8. Le prêt-à-porter est (...) abordable (...) la haute couture.
9. Dépenser est (...) facile (...) économiser.
10. Je ne me suis jamais (...) amusé que ce soir-là.

3. Utilisez plus, moins, aussi ... que.

1. Un train express est (...) rapide (...) un omnibus.


2. Cette ville balnéaire est (...) peuplée en hiver (...) en été.

11
3. La vie est (...) chère en France (...) dans notre pays.
4. Son père est (...) malin (...) son associé.
5. Les femmes sont (...) nombreuses (...) les hommes dans un combinat sidérurgique.
6. Il n’a jamais été (...) occupé (...) l’année dernière.
7. Elles sont toujours (...) aimables et (...) souriantes avec leurs clients.
8. La formule de politesse d’une lettre de réclamation est (...) chaleureuse (...) celle d’une
lettre de remerciement.
9. Depuis qu’il est directeur, il est (...) autoritaire (...) avant.
10. Depuis qu’elle est menacée du chômage, elle est (...) ponctuelle et (...) consciencieuse
(...) ses collègues.

4. Utilisez plus, moins, autant ... que, davantage.

1. Pour gagner le même salaire, il faut travailler (...) que lui.


2. Les jeunes voyagent (...) les retraités.
3. Il travaille (...) et son travail lui plaît (...) qu’avant.

C. Proposez la forme du verbe

5. Mettez les verbes entre parenthèses au mode et au temps qui conviennent.

1. Je suis d’autant plus étonné de ne pas le voir arriver qu’il me (promettre) d’être
ponctuel.
2. La réunion a rassemblé autant de manifestants qu’on le (escompter).
3. Ce salon contient moins de modèles de voitures qu’on ne (s’attendre) à en trouver.
4. Tu auras d’autant plus de chances de le convaincre que tu (insister).
5. Il a réussi à conclure un contrat aussi avantageux qu’il le (espérer).
6. Les négociations se sont déroulées tout autrement qu’on ne le (présumer).
7. Les dommages causés par l’accident ont été bien pires qu’on ne le (craindre).
8. Notre partenaire s’est révélé plus conciliant qu’on ne le (imaginer).
9. Ce client mécontent s’est comporté beaucoup mieux qu’on ne le (croire).
!0. Ils ont gagné les enchères, ainsi qu’on le (prévoir).

6. Même exercice.

1. Je vous donne mon avis, mais vous ferez comme vous (vouloir).
2. J’ai fait une réservation pour le vol 250 de demain comme je vous le (dire).
3. Ils sont arrivés au bureau à 9 heures, comme ils le (faire) tous les jours.
4. Vous devez construire ce modèle comme votre client vous le (demander).
5. Il nous ont envoyé cette commande le 9 juin comme nous (convenir).
6. Notre directeur nous traitent comme si nous (être) incompétents.
7. Il lui a demandé d’arrêter son travail mais elle a continué comme si elle ne le
(entendre) pas.
8. À un moment donné il s’est tu comme s’il (être) à bout d’arguments.
9. Ils se sont longtemps consultés comme s’ils (prendre) une décision.
10. Il s’arrêta net comme s’il (se rappeler) un détail essentiel.

12
7. Même exercice.

1. Plus les lois sont nombreuses, moins elles les (observer).


2. Plus le travail avançait, plus je (rassurer).
3. Plus vous (envoyer) des offres, plus vous aurez des clients.
4. Plus les prix augmentaient, moins on (vendre).
5. Plus la crise s’aggravait, moins je (rassurer) mes collaborateurs.
6. Plus on le (critiquer), moins il (obéir).
7. Plus nos stocks augmentent, plus notre anxiété (croître).
8. Moins on a d’activités, plus on (avoir) envie d’en avoir.
9. Autant j’aime les travaux imaginatifs, autant je (détester) le travail répétitif.
10. Plus longtemps il (laisser) vieillir ce vin, meilleur il (être).

D. Proposez l’élément de relation et la forme du verbe


8. Utilisez plus (moins, autant) ... que, aussi ... que, de même que, ainsi que,
comme, comme si, tant que, si ... que.
Mettez les verbes à la forme convenable.

1. Elle s’est dévouée à cette société (...) elle en (être) la directrice.


2. Le capital d’une société à responsabilité limitée (...) celui d’une société de personnes
(diviser) en parts d’intérêt.
3. Ce syndicat n’a pas (...) de membres (...) vous le (penser).
4. Le PDG ne (avoir) pas (...) de responsabilités (...) le gérant.
5. Les obligations (offrir) (...) de risques (...) les actions.
6. Le capital d’une société par actions est (...) élevé (...) ne l’est celui d’une société en
nom collectif.
7. Notre société a fait (...) de bénéfices cette année (...) elle en (faire) l’année dernière.
8. Dans cette société en commandite simple, les commandités sont (...) nombreux (...) ne
le sont les commanditaires.
9. Les parts des fondateurs donnent droit à un pourcentage (...) important (...) les actions.
10. Les sociétés de personnes ne sont pas (...) puissantes (...) les sociétés de capitaux.

9. Même exercice :

1.Dans une SARL, les associés ne sont pas responsables que de leur apport (...) le gérant.
2.La Bourse avait (...) monté (...) nous ne le supposions d’après les rumeurs.
3. (...) la société en commandite simple, la société en commandite par actions se compose
de commandités et de commanditaires.
4. Cette société s’est lancée dans de grosses affaires (...) elle (avoir) un important capital
à sa disposition.
5. (...) les obligations, les actions rapportent souvent un intérêt fixe en plus de la
participation aux bénéfices.
6.. Dupont est (...) compétent (...) Durand; il a (...) bien réussi (...) lui et son directeur lui
a donné (...) responsabilités; ils gagnent (...) l’un (...) l’autre.

13
E. Transformez

10. Utilisez d’autres expressions de comparaison sans changer le sens général


et en faisant toutes les modifications nécessaires :

1. Cette compagnie publicitaire a moins rapporté qu’on ne l’espérait.


2. Les voitures sont bien plus rapides de nos jours qu’il y a cinquante ans.
3. Nos concurrents étaient en fait moins dangereux qu’on n’aurait pu le craindre.
4. Tous nos partenaires, aussi bien ceux des pays occidentaux que ceux de l’Europe
Centrale et Orientale, ont participé à la réunion.
5. Plus le moteur sera puissant, plus son prix augmentera.
6. Les Européens consomment aujourd’hui moins de cigarettes qu’il y a dix ans.
7. Il surpasse tous ses camarades en spontanéité.
8. Je trouve que la foire de cette année a été aussi bien organisée que celle de l’année
dernière.
9. Plus le prix augmente, plus la qualité doit être à la hauteur.
10. Hélène parle mieux le français qu’elle ne l’écrit.

F. Reliez autrement

11. Transformez la phrase en deux propositions indépendantes en employant


plus ... moins, moins ... plus, plus ... plus, moins ... moins.

1. Il devient d’autant plus compétent qu’il acquiert de l’expérience.


2. Cette foire sera d’autant plus appréciée que les exposants seront nombreux.
3. Il fournit d’autant moins d’idées qu’on le paye moins.
4. Cette situation nous ennuie d’autant plus que nous y sommes moins préparés.
5. J’appréciais d’autant moins ses services que ses erreurs devenaient plus fréquentes.
6. J’avais d’autant plus l’embarras du choix que les offres étaient plus intéressantes.
7. Notre succès commercial sera d’autant plus important que nous investirons dans la
publicité.
8. Vous pouvez gagner d’autant plus que vous prendrez des risques.
9. Notre mission sera d’autant plus difficile que notre client sera exigeant.
10. Il est d’autant moins aimable avec ses fournisseurs qu’il découvre des défauts de leurs
produits.

12. Exprimez la comparaison avec plus que, moins que, autant que.

1. J’appréciais leurs produits / je les apprécie moins maintenant / -


2. Nos employés avaient le sens du devoir / ils l’ont moins maintenant / -
3. Les syndicats ont défendu les droits des salariés / ils les défendent autant maintenant /
=
4. Nous recevions quelquefois des échantillons des fabriques de produits de beauté / nous
en recevons plus maintenant / +

14
5. Cette fabrique exportait beaucoup en Asie / elle y exporte plus maintenant / +
6. Ils écrivaient toujours des lettres de remerciement / maintenant ils en écrivent autant /
=
7. On leur envoyait beaucoup de lettres de réclamation / on leur en envoie moins
maintenant / -
8. Ils organisaient quelquefois des conférences de presse / ils en organisent plus souvent
maintenant / +
9. Nous invetissions beaucoup dans la publicité / nous investissons autant maintenant / =
10. Elle lisait quelquefois des offres d’emploi / elle en lit plus souvent maintenant / +

13. Exprimez la comparaison avec plus ... que, moins ... que, autant ... que.

1. Elle / avoir de l’argent / vous / -


2. On trouve des confections pour adultes / pour enfants / +
3. Ils ont des clients cette année / l’année dernière / +
4. Il / avoir du succès / elle / -
5. En ville, il y a des parkings / dans la banlieue / -
6. On obtient des crédits cette année / l’année dernière / +
7. Nous participons aux foires internationales / aux salons spécialisés / =
8. Il éprouve du plaisir à inviter / à être invité / -
9. On vend des fourrures en hiver / en été / +
10. Il court des risques s’il investit beaucoup / peu / -

14. Utilisez plus, moins, autant de ... que.

1. avoir du travail / je / cette année/ l’année dernière (=)


2. avoir de l’argent / elle / lui (-)
3. recevoir / ils / offres / nous / (+)
4. avoir du succès / tu / moi (+)
5. avoir des relations / il / son concurrent (-)
6. avoir des raisons / je / de / me / plaindre / toi (+)
7. depuis / être indépendant / il / disposer de liberté (+)
8. depuis / cet échec / avoir de la confiance / il / en / lui (-)
9. vouloir / ces vacanciers / toujours / des loisirs / des contraintes (+)
10. avoir de la chance / vous / en affaires / lui (+)

15. Introduisez tous les degrés de comparaison possibles dans les phrases
suivantes.

1. Leur situation économique est mauvaise : je le croyais.


2. Ce jeune ingénieur a des idées : on se l’imaginait.
3. Ils ont des ennuis : je le pensais.
4. Elle aura de la peine à s’affirmer : je le prévoyais.
5. Ce fournisseur est aimable : son associé l’est aussi.
6. Son père se débrouillait bien dans les affaires : tu le disais.
7. Les chaussures sont commodes : le vendeur l’a dit.

15
8. Ce commerçant est honnête : je le pensais.
9. La récolte de céréales est bonne : elle promettait de l’être.
10. Son erreur est grave : son collaborateur me l’avait fait comprendre.

16. Reliez les deux propositions en utilisant le pronom neutre le.

1. Les pourparlers ont été difficiles. Je croyais qu’elles seraient plus faciles.
2. Le taux de change a été très élevé. Nous pensions qu’il serait moins élevé.
3. Notre client n’a pas été content. Nous espérions qu’il serait plus content.
4. Dans ce magasin, il y a beaucoup de choix. Elle pensait qu’il y en avait moins.
5. Il a bien réussi ses tests au concours pour ce poste. Il ne pensait pas les réussir aussi
bien.
6. Notre déménagement a coûté très cher. On nous avait dit qu’il ne serait pas cher.
7. Cette démonstration a été longue. Tout le monde pensait qu’elle serait moins longue.
8. Ma profession est dure à pratiquer. Je pensais qu’elle serait moins dure.
9. Leur directeur est très autoritaire. Ils espéraient qu’il serait moins autoritaire.
10. Leur accueil a été très froid. Je pensais qu’il serait moins froid.

G. Faites correspondre

17. Reliez la colonne de gauche aux deux colonnes de droite pour trouver les
expressions courantes.

1. Il est propre comme le loup blanc comme les blés


2. Il est bavard comme un Turc comme la pluie
3. Il est riche comme un poisson dans l’eau comme un coq en pâte
4. Il est sourd comme bonjour comme chou
5. Il est heureux comme un coeur comme un boeuf
6. Il est bête comme une pie comme la neige
7. Il est têtu comme un roi comme le lait
8. C’est simple comme une carpe comme un âne
9. Il est rusé comme le bon pain
10. Il est connu comme Crésus
11. Elle est jolie comme l’eau de roche
12. Il est bon comme un singe
13. Il est blanc comme un coup de trique
14. Il est ennuyeux comme ses pieds
15. Il est clair comme un renard
16. Il est faux comme un sou neuf
17. Il est fort comme chou
18. Il est blond comme un jeton
19. Il est sec comme un linge
20. Il est malin comme une bourrique
21. Il est muet comme une allumette
22. Il est à l’aise comme un pot

16
18. Même exercice.

1. On dirait des jumelles, elles se ressemblent comme un chien dans un jeu de


quilles
2. Il boit comme quatre
3. Son appétit est insatiable, il mange comme une Madeleine
4. Il se tient droit comme un livre
5. Il ment comme deux gouttes d’eau
6. Elle pleure comme un champignon
7. Il parle comme un loir
8. Il nage comme un i
9. Elle pousse comme un arracheur de dents
10. Il dort comme un poisson dans l’eau
11. Il court comme un gant
12. Si on élève la voix, elle tremble comme dans un moulin
13. Ils arrivent comme un ogre
14. On entre dans cette maison comme un pot
15. Il vit comme un bossu
16. Elle rit comme un oiseau
17. Cette robe lui va comme une feuille
comme l’oiseau sur la branche
comme un dératé
comme un trou
comme une marmotte
comme un éléphant dans un
magasin de porcelaines

H. Complétez les phrases


19. Utilisez le comparatif et le superlatif de bon et de bien.

1. Ils travaillent plus, mais ils seront (...) payés.


2. Jean est un bon négociateur. Yves est un (...) négociateur que son collègue.
3. Dans cette confiserie, on trouve (...) bonbons au chocolat de la ville.
4. Pour aller au Louvre, qu’est-ce qui est (...)? le métro ou le bus?
5. Les poulets de ferme sont (...) que les poulets industriels.
6. Depuis qu’il a obtenu cette promotion, il travaille (...)
7. Il trouve que c’est (...) qu’on se voie avant de prendre une décision.
8. Les performances de nos machines sont (...) que celles de nos concurrents.
9. Nous avons des robes de toutes les couleurs. C’est le bleu qui se vend (...) cette année.
10. Les fruits frais sont (...) que les fruits en conserve.
11. Laurent travaille très bien; il est devenu (...) employé de notre boîte.

17
20. Introduisez dans les phrases suivantes aussi ou autant.

1. En affaires, il faut communiquer (....) facilement en français qu’en espagnol.


2. Vous pouvez en commander (...) que vous voudrez.
3. Notre chef travaille (...) que nous.
4. Nous exportons (...) en France qu’en Belgique.
5. Notre représentant est (...) habile que le vôtre.
6. Malgré la crise, il gagne (...) qu’avant.
7. Les chemisiers sont (...) chers que les coupe-vent.
8. Elle marche toujours (...) rapidement pour faire les courses mais elle ne sort plus (...).
9. Malgré son âge, il voyage (...) qu’autrefois et se débrouille (...) bien dans les affaires.
10. Nous participons (...) souvent aux foires internationales qu’il y a cinq ans mais nous
n’exposons plus (...).

21. Complétez les phrases ci-dessous.

1. Elle s’habille toujours comme si ....


2. Il dépense sans compter comme si .....
3. Il se dépêche toujours comme si ......
4. Elle a fait tellement de préparatifs comme si .....
5. Il se comporte avec une telle arrogance comme si ...
6. Ils nous ont fait tellement de reproches comme si ....
7. Vous lui expliquez comme si ....
8. Il leur parle comme si .....
9. Il s’est donné tant de mal à dresser ce dossier comme s’il ....
10. Ils étaient tellement déçus comme si .....

I. Complétez le texte

22. Complétez le texte ci-dessous :

Aujourd’hui, grâce à l’évolution formidable des fibres textiles, on parvient à obtenir un


confort (...) grand, à créer un glamour étonnant, (...) facilement (...) en utilisant des
matières traditionnelles (...) la soie. On arrive à une seconde peau pratiquement invisible.
On évolue vers le confort qui ne nuit pas au sexy. On peut jouer sur la couleur qui était
jusqu’alors pratiquement inexistante. On a (...) envie de dévoiler la lingerie sous un
vêtement.
(“Air France – Madame”)

J. Faites des phrases


23. Faites des phrases avec les expressions :

a. une espèce de, une sorte de, un genre de, un type de ;


b. contrairement à, à la différence de, de même que, pareillement à, autrement ;
différemment, en comparaison de, à côté de, par rapport à ;

18
c. selon, comme, suivant ;
d. avoir l’air, comparer, différer, diverger, (se) différencier, (se) distinguer, égaler,
équivaloir, faire semblant, faire penser, feindre, ressembler, simuler, on dirait
quelqu’un, quelque chose.

K. Expliquez les phrases


24. Expliquez les phrases suivantes :

1. Il vit tant bien que mal.


2. Les colis arriveront, au mieux, dans deux jours.
3. Autres temps, autres moeurs.
4. Nous comprenons votre réaction : on serait scandalisé à moins!
5. Fais comme bon te semblera.
6. Les prix ont plus que doublé en six mois.
7. Il fait son devoir comme personne.
8. Nous avons embauché beaucoup de spécialistes, et non les moindres, pour s’occuper
de cette affaire.
9. Il nous a rapporté les paroles de son chef telles quelles.
10. Il n’en fait qu’à sa guise.

L. Enrichissez votre vocabulaire


25. Utilisez le, la (les) même(s) et le substantif ou une nominalisation
conceptuelle pour répondre aux questions suivantes, reprenant l’idée contenue dans
la question.
Vous pouvez employer : attitude, comportement, coutume, dimension,
gentillesse, opinion, opportunité, pointure, réaction, service, taille, tempérament

1. Il a très mal réagi en apprenant la résiliation du contrat. Et son adjoint?


2. Le directeur général n’admet pas qu’on le contredise. Et le directeur technique?
3. J’ai acheté des chaussures 40 pour mon fils. Qu’est-ce que tu as pris pour le tien?
4. Je me suis présenté au bureau de recrutement. Et toi?
5. Heureusement, nous avons bénéficié d’un crédit pour rééquiper ce service. Et vous?
6. Cette secrétaire est toujours prête à rendre service. Sa collègue est aussi gentille?
7. J’estime que ce contrat présente bien des avantages, qu’en pensez-vous?
8. Ce bureau a deux mètres de large et un mètre de haut. Et le vôtre?
9. La cérémonie du thé est sacrée au Japon. Et en France?
10. Notre chef est colérique. Et le vôtre?
11. J’ai acheté une jupe 42. Et toi?
12. Le syndicat critique la politique de recrutement du directeur. Et les cadres?

26. Introduisez les mots suivants exprimant l’idée de « modèle » dans les
phrases ci-dessous : brouillon, échantillon, maquette, modèle, moule, original, patron,
prototype, spécimen, type.

19
1. Ils n’ont pas commencé la construction de cette halle, mais ils nous en ont présenté (...)
lors de notre entretien.
2. Dans ce magasin on trouve un petit nombre de (...) de robes, mais dans des tailles et
des couleurs différentes.
3. Sa secrétaire a recopié le (...) de sa lettre de réclamation pour qu’il n’y ait plus de
ratures.
4. Ils nous ont envoyé leur offre ainsi que des (...) de leurs produits pour que nous
puissions les analyser avant de passer notre commande.
5. Notre fournisseur nous a montré le (...) de cette voiture avant qu’elle soit construite en
série.
6. Ces gâteaux ont la même forme et dimension car ils sont faits dans les mêmes (...).
7. Ces chemisiers ont une coupe impeccable car on se sert d’un (...) élaboré par les
meilleurs professionnels.
8. Cet éditeur nous envoie toujours un (...) de ces nouveaux livres avant leur lancement.
9. Pour pouvoir photocopier ces documents, il faudrait en avoir l’(...).
10. Toutes les machines-outils de ce (...) ont les mêmes caractéristiques.

27. Remplacez les adjectifs en italique par des synonymes et faites les
transformations nécessaires. Utilisez : analogue, autre, différent, identique, meilleur,
même, pareil, semblable, voisin.

1. C’est une situation analogue à celle que je t’ai déjà présentée.


2. Ils ont l’un et l’autre un pareil goût du risque.
3. Les deux itinéraires sont pareils en longueur.
4. Jusqu’ici, il a toujours agi selon sa fantaisie, mais maintenant ce n’est plus pareil, il est
obligé de rendre des comptes.
5. Toutes les assiettes du service sont pareilles.
6. Je n’ai encore jamais vu une pareille obstination.
7. Qui donc a pu donner des ordres pareils sans mon consentement?
8. Ils vendent savons, lessives et produits similaires.
9. Par des méthodes différentes, ils sont arrivés à des résultats comparables.
10. Il faut vous y prendre d’une autre manière.
11. Ce projet est préférable à ceux que vous m’avez déjà présentés.

28. Même exercice.

1. Que faire dans un cas semblable?


2. Nous n’avons jamais vu rien de semblable.
3. Il s’est déjà trouvé dans des circonstances tout à fait semblables.
4. Il a abouti à des conclusions identiques.
5. Mon opinion est identique à la vôtre.
6. Ils ont les mêmes qualités et les mêmes défauts.
7. Dans des conditions différentes, le résultat serait tout à fait autre.
8. De telles raisons ne peuvent pas suffire à vous convaincre.
9. On n’a jamais rien vu de tel.
10 Votre emploi du temps sera différent de celui de vos collègues.

20
29. Remplacez les verbes en italique par des synonymes : correspondre,
différencier, différer, (se) distinguer, égaler, rappeler, ressembler et des adverbes :
profondément, totalement.

1. Cela n’est pas conforme à votre manière de penser et d’agir.


2. Le prix de sa voiture équivaut à quatre ou cinq mois de son salaire.
3. Aucun de ses concurrents n’a pu atteindre à son niveau de qualité.
4. Ce poste me fait penser à mon emploi précédent.
5. Lui et moi, nous n’avons pas du tout les mêmes opinions sur cette question.
6. Ils ont deux styles de commandement tout à fait différents.
7. Ce sont des détails qui permettent de faire ressortir leurs différences.
8. Il se distingue de ses associés par son élégance.
9. Ces produits sont tellement semblables qu’il est difficile de percevoir la différence qui
les sépare.
10. Il était tout à fait différent des autres candidats.

M. À vous d’agir

30. Répondez aux questions suivantes en utilisant de plus en plus, de moins en


moins. Donnez une explication à votre réponse.

1. Il a toujours autant de clients? (non)


2. Est-ce qu’il reçoit toujours des réclamations? (oui)
3. Vous recevez toujours autant de prospectus? (oui)
4. Est-ce qu’elle écrit toujours autant de lettres? (non)
5. Est-ce qu’ils ont toujours autant de visiteurs? (non)
6. Les séjours à la mer coûtent toujours aussi cher? (oui)
7. Est-ce que leurs produits sont toujours aussi compétitifs? (non)
8. Les embouteillages sont toujours aussi nombreux aux heures de pointe? (oui)
9. Les heures d’affluence dans le métro sont toujours aussi pénibles? (oui)
!0. Est-ce qu’il est toujours aussi difficile de surveiller le magasin aux heures de pointe?
(non)

31. Répondez par un superlatif.

1. La tour Eiffel est un monument célèbre?


2. Est-ce que l’avenue des Champs-Elysées est plus célèbre que les autres avenues
parisiennes?
3. Est-ce que le Pont-Neuf est plus ancien que les autres ponts de Paris?
4. Est-ce qu’il est vrai que le Château de Versailles est très visité?
5. Est-ce qu’au Brésil le football est plus populaire que les autres sports?
6. Est-ce que le fromage est un aliment très apprécié en France?
7. Est-ce que ce restaurant est plus cher que les autres restaurants du quartier?
8. Ce centre commercial est très grand?
9. Est-ce que la Chine est un pays très peuplé?

21
10. Est-ce qu’il pratique des prix moins chers?

32. A. Introduisez dans les phrases suivantes le plus ... possible.

1. Ecrivez votre nom lisiblement!


2. Arrivez tôt au bureau demain matin!
3. Transmettez-lui vite ce message!
4. Téléphone-moi souvent!
5. Expliquez-lui clairement le fonctionnement de ce four à micro-ondes!

B. Remplacez vite par : dans les plus brefs délais, dès que possible, dans les
meilleurs délais, par retour du courrier.

1. Dites-le-lui très vite!


2. Répondez-nous vite!
3. Envoyez vite notre commande!
4. Ils nous ont promis que nous aurons vite cette commande.
5. Ils ont répondu très vite à notre lettre.

33. Répondez aux questions suivantes en employant de plus en plus, de moins


en moins, de pire en pire, de mieux en mieux, de mal en pis.

1. Est-ce que les gens consomment beaucoup de médicaments? Oui, ....


2. Est-ce que le chômage augmente? Oui, .... (il y a)
3. Est-ce que la situation s’est détériorée ces derniers temps? Oui, ...
4. Est-ce leur situation financière s’est améliorée? Oui, ....(aller)
5. Est-ce que les prix des ordinateurs augmentent? Non, ... (coûter)
6. Elle a suivi un cours d’informatique. Est-ce qu’elle se débrouille bien? Oui, ...
7. Est-ce que ça va bien? Non, ...
8. Est-ce que vos clients sont compréhensifs? Non, ...
9. Est-ce que vous vous entendez aussi mal qu’avant? Non, ...
10. Est-ce qu’ils ont autant de dettes que l’année dernière? Oui, ...

34. Trouvez des sujets de débats. Etablissez plusieurs comparaisons sur


chacun des thèmes ci-dessous :

1. Les moyens de transport d’aujourd’hui et ceux d’autrefois.


2. Le règlement d’une entreprise actuelle et celui d’une entreprise du début du siècle.
3. Les rapports entre les patrons et les employés actuellement et à la fin du siècle dernier.
4. Le travail dans une société privée et publique.
5. L’importance de la formation et de l’expérience pour la réussite professionnelle.

22
Bibliographie

Cilianu-Lascu, Corina – Limba franceză – Culegere de exerciţii lexico-gramaticale cu


profil economic, Editura Meteor Press, 2000.
Cilianu-Lascu, Corina, Perişanu, Mariana – Le Français à l’usage des professionnels,
Editura Meteor Press, 2001.
Danilo, Michel, Tauzin, Béatrice – Le Français de l’Entreprise, CLE International, 1990,
Livret complémentaire, 1991.
Le Ninan, Claude – Le Français des affaires, Didier / Hatier, 1993.

23
24