Vous êtes sur la page 1sur 2

Le Centre régional d’investissement (CRI) de la région Fès-Meknès a approuvé,

en 2016, quelque 168 projets d’un investissement global de 2,87 milliards de


dirhams (MMDH).

Les projets d’investissement adoptés prévoient la création de plus de 5.252


postes d’emploi, tous secteurs d’activités confondus, selon des données
statistiques du CRI.

Les projets d’investissement agréés au titre de l’année écoulée concernent la


province de Boulemane avec 15 projets (151,1 MDH), la préfecture de Fès avec
32 projets (748,7 MDH), la province de Moulay Yacoub avec 24 projets (611,6
MDH) et la province de Sefrou avec 16 projets (56,7 MDH).

Les projets concernent également les provinces de Taza avec 21 projets (183,7
MDH), de Taounate avec 5 projets (153 MDH ), la préfecture de Meknès avec 43
projets (667,7 MDH) et les provinces d’El Hajeb et Ifrane avec respectivement 2
projets (151 MDH) et (10 projets (155,4 MDH), note la même source.

Quelque 285 dossiers d’investissement déposés ont été étudiés par la commission régionale
d’investissement durant l’année 2016.

Un total de 3.849 certificats négatifs (CN) pour la création d’entreprises ont été délivrés au titre de
l’année 2016 au niveau de la région Fès-Meknès, contre 4.387 l’année précédente.

Plus de 9.300 entreprises créées, 54 milliards de DH investis et 1.480 projets… en 10 ans

Pour 2013, l’enseignement est en tête des secteurs créateurs d’emplois au niveau de la région
QUELQUE 9.349 entreprises, tous secteurs d’activités confondus, ont été créées dans la région Fès-
Boulemane. C’est le bilan des dix dernières années, révélé dernièrement par le Centre régional
d’investissement (CRI) de la région Fès-Boulemane. Entre 2003 et 2013, le Centre a instruit et
approuvé près de 1.480 projets d’un investissement global de 54,52 milliards de DH. Au cours de la
même période, l’établissement a délivré également plus de 19.916 certificats négatifs dans les divers
secteurs et branches économiques, destinés à donner un coup d’accélérateur à la dynamique
économique de la région. Ces statistiques montrent, selon Hamid Boukir, directeur du CRI, que «la ville
de Fès et sa région, à l’instar de notre Royaume, évoluent dans le cadre d’une dynamique de
croissance sociale et économique». Cette dynamique est stimulée par une panoplie de projets
structurants réalisés ou en cours de mise en œuvre. Des projets qui concernent d’une part
l’amélioration des capacités et des structures économiques, et d’autre part le renforcement des
infrastructures et des services sociaux. Chiffres à l’appui, le responsable du centre affirme qu’au titre
du 1er semestre 2013, le nombre de certificats négatifs (CN) délivrés s’est établi à 1.061. L’analyse de la
nature des CN délivrés permet de constater une orientation vers les secteurs des services divers et du
BTP avec respectivement une part de 36% et 27%, et vers la forme juridique «SARL» avec une part de
86% du total. L’établissement a permis la création de 700 entreprises au premier semestre 2013. Ces
entreprises vont générer quelque 3.404 emplois. En effet, la répartition des créations par nature
juridique révèle la dominance de la forme juridique «SARL» avec une part de 83% et des personnes
physiques avec 15% du total. Au niveau de la répartition des créations par secteur d’activité, le secteur
du BTP vient en tête avec 37% du total, suivi du secteur du commerce avec une part de 31%. En ce qui
concerne les projets d’investissement, 114 dossiers déposés ont été traités, ils portent sur des
demandes d’autorisation et des projets d’investissement. Parmi ces dossiers, 83 ont reçu l’avis
favorable de la commission régionale d’investissement. Le montant global des investissements prévus
pour ces dossiers approuvés correspond à 2 milliards 110 millions de DH. Le nombre d’emplois prévus
est de 2.243. Selon les données statistiques du CRI, le volume d’investissement prévu a enregistré une
évolution significative.

En effet, il a presque triplé en passant de 711 millions de DH au 1er semestre 2012 à 2,11 milliards
pour la même période de cette année. Enfin, le même constat a été observé au niveau des emplois
prévus qui ont progressé de 72%.

Vous aimerez peut-être aussi