Vous êtes sur la page 1sur 2

Etude de cas :

Le plan d'affaires de DATP SA ainsi que le calcul des flux de trésorerie disponibles sont présentés dans le
tableau ci-dessous :

Il convient d'actualiser les flux de trésorerie futurs à un taux d'actualisation correspondant au coût
moyen pondéré du capital. L'établissement de ce dernier dépend des caractéristiques du marché sur
lequel la société évolue et de la sensibilité de la société au marché (détermination d'un taux sans risque
du pays, d'une prime de risque du marché, d'un bêta de la société ou sectoriel, d'une prime de taille si
nécessaire) ainsi que de la structure financière de la société (part de la dette par rapport aux fonds
propres de la société évaluée) et du coût de la dette. Le coût moyen pondéré du capital (t) retenu dans
notre cas est de 12,5%. Il convient également de retenir une valeur terminale (VT) à la fin de l'horizon
explicite du business plan. L'approche la plus courante pour la détermination de la valeur terminale est
celle dite de Gordon-Shapiro. La formule de Gordon-Shapiro permet de calculer la VT sur la base d'une
estimation d'un taux de croissance à l'infini (g) et d'un flux normatif (F0). La formule de Gordon-Shapiro
est la suivante :

Avec F1 pour le flux normatif calculé à l'horizon du business plan plus un an. Le taux de croissance doit
être déterminé d'après le taux de croissance anticipé du secteur et de l'économie sur le long terme et
d'un flux normatif. L'établissement d'un flux normatif doit se faire quant à lui sur la base d'hypothèse
cohérente avec celles retenues lors de la construction du plan d'affaires. Le flux normatif dépend non
seulement du taux de croissance à l'infini retenu mais de la politique d'investissement de la société et de
l'évolution du BFR envisagée. Nous prendrons ici un taux de croissance à l'infini de 1,5% et un flux
normatif calculé à partir du résultat d'exploitation (EBIT) après impôt 2020e avec une croissance de
1,5%.
Ainsi les Flux de Trésorerie actualisés sont les suivants :

Ainsi la valeur des capitaux propres est la suivante :

 Nous trouvons ainsi une valeur des capitaux propres de la société DATP SA de 35,2m€ via la
méthode des DCF. Le multiple induit VE/EBIT de cette méthode est de 6,7x pour 2015.