Vous êtes sur la page 1sur 21

Chapitre 7 – Coûts et gestion à base d’activités

Corrigés de l’entraînement du manuel

Corrigé de l’exercice 7.1

Coût des inducteurs par centre de regroupement

Inducteurs

Activités

Coût des activi- tés (€)

Volume de

Coût de

l’inducteur

l’inducteur

Référence composant acheté

Gestion fournisseurs

 

59

832,00

108

554,00

Référence composant fabriqué

Gestion sous-traitance

 

34

782,00

34

1

023,00

Livraison reçue

Gestion livraisons

 

11

475,00

85

 

135,00

Référence produit

Conception produits Promotion

 

382

401,00

   
 

55

740,00

   

438

141,00

3

146 047,00

Modification apportée

Développement

 

285

312,00

6

47 552,00

Lot fabriqué

Planification fabrication Lancement fabrication Contrôle fabrication

 

22

188,00

   
 

137

772,00

 

72

756,00

   

232

716,00

86

2

706,00

Unité assemblée

Assemblage

 

87

255,00

41550

 

2,10

Commande client

Expédition

 

100

274,00

362

277,00

Coût ajouté

Comptabilité Administration générale

 

72

976,00

   
 

114

504,00

 

187

480,00

1 249 787

 

15 %

Coût des activités par produit

 

E1

E2

E3

Référence composant acheté Référence composant fabriqué Livraison reçue Référence produit Modification apportée Lot fabriqué Unité assemblée Commande client

554 € × 25 = 13 850 € 1 023 € × 12 = 12 276 € 135 € × 20 = 2 700 €

554 € × 38 = 21 052 € 1 023 € × 7 = 7 161 € 135 € × 30 = 4 050 €

554

€ × 45 = 24 930 €

1 023 € × 15 = 15 345 € 135 € × 35 = 4 725 €

 

146

047 €

146

047 €

 

146

047 €

47 552 € 2 706 € × 26 = 70 356 € 2,10 € × 16 400 = 34 440 € 277 € × 135 = 37 395 €

 

47 552 × 5 = 237 760 €

2 706 € × 25 = 67 650 € 2,10 € × 19 200 = 40 320 € 277 € × 187 = 51 799 €

2 706 € × 35 = 94 710 € 2,10 € × 5 950 = 12 495 €

277

€ × 40 = 11 080 €

Sous-total

 

364

616

338

079

 

547

092

Coût ajouté

15 % × 364 616

= 64 692 €

15 % × 338 079 = 388 791€

15 % × 547 092 = 82 064 €

Coût total

 

419

308 €

388

791 €

 

629

196 €

Coût unitaire

419 308 / 16 400 = 25,57 €

388 791 / 19 200 = 20,25 €

629 196 / 5 950 = 105,74 €

Résultat par unité produite

 

E1

E2

E3

Coût des activités Coût composants

25,57

20,25

105,74

21,75

18,80

32,85

Coût produit Prix de vente

47,32

39,05

138,59

57,00

46,00

109,00

Résultat

9,68

6,95

-29,55

Conditions de rentabilité de E3 Volume de production. Taille des séries. Absence de modifications.

Corrigé de l’exercice 7.2

1. Coût des inducteurs

Inducteurs

 

Activités

Coût des

Volume des

Coût des in- ducteurs

 

activités

inducteurs

 

Planifier la production Contrôler les produits Effectuer un entretien

 

35

680

   

Nombre de séries

 

9 600

 

19

680

 

64

960

 

16

(1)

4

060

Heures machine

 

Réparer

 

14

112

8

820 (2)

 

1,6

Nombre de composants

Contacter le fournisseur

 

42

000

 

7 (3)

6

000

Nombre de manipula- tions

Réaliser la manutention Insérer en fabrication

 

64

698

   

262

080

 

326

778

 

107

(4)

3

054

Heures de MOD

 

Réaliser le montage

 

126

000

18 000 (5)

 

7

Nombre

de

types

de

Organiser la promotion Étudier les améliorations

 

174

000

   
 

157

000

moteurs

 

331

000

 

20

(6)

16 550

Nombre de clients

 

Effectuer un suivi clients

 

262

500

 

105

(7)

2

500

 

Embaucher, former ;etc. Administrer

 

16

000

Coûts des

 

Coût ajouté

 

100

727

activités =

   

116

727

1

167

350

9,1 %

(1) 1 série de moteurs standard et 15 séries de moteurs spéciaux

(2)

(3) Composants C1 à C7

(4)

spéciaux = (1 2) + (7 15) (5) Heures de montage = 12 000 + 6 000 (6) 1 type de moteur standard + 19 types de moteurs spéciaux

(7)

5 400 + 1 200

+ 1620 + 600

Nombre de manipulations pour les moteurs standard + nombre de manipulations pour les moteurs

D’après l’information commerciale de l’annexe 2

2.

Coût unitaire des produits

   

M 100

M 500

Éléments de coût

 

Calcul

Mon-

Calcul

Mon-

 

tant

tant

Charges directes

       

Composants

360

000 / 30 000

12,00

96 000 / 6 000 187 200 / 6 000

16,00

MOD production

432

000 / 30 000

14,40

31,20

Coûts des activités Nombre de séries Heures machine Nombre de composants Composants communs Composants M500 Nombre de manipulations Heure de MOD Nombre de types de moteurs Nombre de clients Coût ajouté

4 060 / 30 000 (6 600 1,6) / 30 000

0,14

(4 060 15) / 6 000 (2 220 1,6) / 6 000

10,15

0,35

0,59

(2 6 000 1/2) / 30 000

0,20

(2 6 000 1/2) / 6 000 (5 6000) / 6 000 (7 15 3 054) / 6 000 (6 000 7) / 6 000 (19 16 550) / 6 000 (100 2 500) /6 000 (10,15 + … .+ 41,67) 9,1 %

1,00

5,00

(2 1 3 054) / 30 000 (12 000 7) / 30 000 16 550 / 30 000 (5 2 500) /30 000 (0,14+…….+ 0,42) 9,1 %

0,20

53,45

2,80

7,00

0,55

52,41

0,42

41,67

0,47

17,13

Coût produit

 

31,53

 

235,60

Prix de vente

 

37,00

 

174,00

Résultat

 

5,47

 

-51,60

3. Conclusions

La méthode ABC révèle la vente à perte des moteurs M 500. Le processus de production est mal adapté à la production de produits spécifiques fabriqués en petites séries. On relève le coût important des activités de gestion des composants, de mise en fabrication (donc de conjonction de ces 2 inducteurs dans l’inducteur composant / série), de gestion des types moteurs ou de suivi des clients. Propositions : recentrage sur la production de moteurs standard ou remis à plat du processus de production pour l’adapter à une production en petites séries.

Corrigé de l’exercice 7.3

1. Système comptable actuel

Nombre d'heures de MOD

Produit

Production

Temps unitaire

Temps MOD

=

A

600

000

0,025

15

000

B

400

000

0,015

6

000

C

150

000

0,005

750

D

200

000

0,040

8

000

E

50 000

0,015

750

Total

30

500

Coût n° 1

Coût d'unité d'œuvre = 3 050 000 = 100 €

30 500

Produit

Temps unitaire

Coût n° 1

= 100

A 0,025

2,50

B 0,015

1,50

C 0,005

0,50

D 0,040

4

E 0,015

1,50

2. Prise en compte de la diversité d'activités

2.1. Calcul des coûts

Nombre d'heures machine

Produit

Production

Temps unitaire

Temps machine

=

A

600

000

0,004

2

400

B

400

000

0,015

6

000

C

150

000

0,025

3

750

D

200

000

0,020

4

000

E

50 000

0,005

250

Total

16 400

Coût de l'heure

Coût n° 2

3 050 000

(30 500 16

400) = 65,03 €

   

Activité manuelle

Activité automatique

 

Produit

Temps unitaire

Charges impu-

Temps unitaire

Charges impu-

Coût n° 2

tées

tées

   

= 65,03

= 65,03

= +

 

A 0,025

1,63

0,004

0,26

1,89

B 0,015

0,98

0,015

0,98

1,96

C 0,005

0,33

0,025

1,63

1,96

D 0,040

2,60

0,020

1,30

3,90

E 0,015

0,98

0,005

0,33

1,31

2.2.

Écart entre le coût n° 1 et le coût n° 2

 
 

Produit

Coût n° 1

Coût n° 2

Écart A

 

A

2,50

1,89

0,61

B

1,50

1,96

- 0,46

C

0,50

1,96

-1,46

D

4

3,90

0,10

E

1,50

1,31

0,19

Le coût de l'heure ayant été fixé au même montant (65,03 €) aussi bien pour la main-d'œuvre que pour les machines, l'écart n'est imputable qu'à des différences dans les heures (de MOD ou de machine) consommées.

La règle peut se formuler : « les petits consommateurs d'une activité non intégrée à l'architec- ture de calcul des coûts (technique automatique pour le coût n° 1) subventionnent les gros consommateurs de cette activité ».

2.3.

Autre calcul de l'écart

Les 16 400 heures machine sont supposées consommées par chaque produit dans les mêmes proportions que les 30 500 heures de MOD. Le système actuel impute donc, pour chaque

heure de MOD,

16 400

30

500 = 0,5377 heures machine.

Les écarts sont ainsi retrouvés pour les produits A et B :

 

A

B

h.

MOD

0,025

0,015

h.

machines imputées au coût n° 1

0,025 0,5377 = 0,01344

0,0150,5377 = 0,0081

h.

machine réelles (coût n° 2)

0,004

0,015

Écart en heures machine

0,00944

0,0069

Écart en valeur

0,00944 65,03 = 0,61

0,0069 65,03 = 0,45

3. Prise en compte de la diversité du coût des activités

3.1. Calcul des coûts

Coût horaire

- Heure de MOD : 1311600

30 500

= 43 €

- Heure machine : 1738 400 = 106 €

16 400

Coût n° 3

 

Activité manuelle

Activité automatique

 

Produit

Temps unitaire

Charges impu- tées

Temps unitaire

Charges impu- tées

Coût n° 3

= 43

= 106

= +

 

A 0,025

1,08

0,004

0,42

1,50

B 0,015

0,65

0,015

1,59

2,24

C 0,005

0,22

0,025

2,65

2,87

D 0,040

1,72

0,020

2,12

3,84

E 0,015

0,65

0,005

0,53

1,18

3.2. Écart entre le coût n° 2 et le coût n° 3

Produit

Coût n° 2

Coût n° 3

Écart B

 

A 1,89

1,50

0,39

B 1,96

2,24

- 0,28

C 1,96

2,87

- 0,91

D 3,90

3,84

0,06

E 1,31

1,18

0,13

L'écart obtenu trouve sa source dans la différence des coûts unitaires des unités d'œuvre.

3.3. Somme des deux écarts

La somme des deux écarts représente l'erreur commise sur le coût des produits lorsqu'on ne considère que l'activité manuelle dans l'analyse du centre Montage. En d'autres termes, cette somme résulte du non-respect de la règle d'équiproportionnalité dans l'emploi de toutes les ressources du centre (règle dite de l'homogénéité du centre d'analyse).

L'écart A est un écart sur quantité et l'écart B un écart sur prix. Pour les produits A et B, l'écart sur prix s'analyse ainsi :

 

A

B

Écart sur coût horaire MOD Écart sur coût horaire machines

(65,03 43) 0,025 = 0,55 (65,03 106) 0,004 = 0,16

(65,03 43) 0,015 = 0,33 (65,03 106) 0,015 = 0,61

Total

0,39

0,28

4. Prise en compte de l'effet de série

4.1. Calcul des coûts

Nombre de lots (cf. annexes 1 et 2)

A 600 000 / 20 000 =

30

B 400 000 / 5 000 =

80

C 150 000 / 10 000 =

15

D 200 000 / 2 000 =

100

E 50 000 / 1 000 = Total

50

275

Coût unitaire des inducteurs

- Heure de MOD : 854 000

30 500

= 28 €

- Heure machine : 1295 600

16 400

= 79 €

- Nombre de lots : 900 400

Coût n° 4

275

= 3 274 €

Produit

Volume de

Charges imputées

Volume de

Charges imputées

Volume de

Charges imputées

Coût n° 4

l'inducteur

l'inducteur

l'inducteur

= 28

= 79

= 3 274

= ++

 

A 0,025

0,70

0,004

0,32

1 / 20 000

0,16

1,18

B 0,015

0,42

0,015

1,19

1 / 5 000

0,65

2,26

C 0,005

0,14

0,025

1,98

1 / 10 000

0,33

2,45

D 0,040

1,12

0,020

1,58

1 / 2 000

1,64

4,34

E 0,015

0,42

0,005

0,40

1 / 1 000

3;27

4,09

4.2. Écart entre le coût n° 3 et le coût n° 4

Produit

Coût n° 3

Coût n° 4

Écart C

 

A 1,50

1,18

0,32

B 2,24

2,26

0,02

C 2,87

2,45

0,42

D 3,84

4,34

0,50

E 1,18

4,09

2,91

Cet écart constate le subventionnement des petites séries par les grandes.

4.3. Autre calcul de l'écart

Dans le calcul du coût n° 3, une partie des coûts apparents de l'activité manuelle et de l'activi- té automatique était causée, en réalité, par le traitement des lots :

 

Coût apparent (coût n° 3)

Coût réel (coût n° 4)

Différence due

Différence par unité d'œuvre

aux lots

Activité manuelle

1 311 600

854 000

457

600

457

600

= 15

 

30

500

Activité automatique

1 738 400

1 295 600

442

800

442

800

= 27

 

16

400

Dans le système précédent, le coût du traitement des lots était implicitement imputé par le biais des heures de MOD et des heures machine. Les écarts sont ainsi expliqués pour les pro- duits C et E (aux arrondis près) :

 

C

E

Coût implicite du lot affecté à la MOD Coût implicite du lot affecté aux machines Total du coût implicite du lot Coût réel du lot

0,005 15 = 0,08 0,025 27 = 0,68

0,015 15 = 0,23 0,005 27 = 0,14

0,76

0,37

3 274 / 10 000 = 0,33

3 274 / 1 000 = 3,27

Écart

0,43

2,90

Le produit C, produit en grande série, subventionnait le produit E dont la fabrication comporte le lancement d'un grand nombre (50) de petits lots (1 000 unités).

Corrigé de l’exercice 7.4

1. Coût de P1

Coût unitaire des inducteurs

     

Coût unitaire

Inducteurs

Coût total de l’inducteur

 

Volume de

l’inducteur

de l’inducteur

(euros)

Nombre de références

Relations fournisseurs…….18 000 Suivi des stocks……………80 000 98 000

7

14 000

Nombre de lots récep- tionnés

Contrôle réception…….…125 000

125

(1)

1

000

Nombre de manipulations

Logistique interne ………

59

500

595

(2)

 

100

 

Ordonnancement A1……

25 000

   

Nombre de lots fabriqués

Production A1 ……….…200 000

125

(3)

2

000

Contrôle…………………

25 000

   

250 000

   

Nombre de modèles

Conception……………….300 000

3

100 000

Poids des composants

Ordonnancement A2……

213

000

106 500 (4)

 

2

Temps machine

Production A2…………

.

.600 000

200 000

 

3

Coût ajouté

Administration……………164 550

1 645 500 (5)

0,10

(1) Nombre de lots réceptionnés

Composant A : ( (0,1 40 000) + (0,2 30 000) + (0,1 15 000) ) / 500 = 23 lots. Idem pour les autres composants. Nombre de manipulations : (30 5) + (30 4) + (65 5) = 595 (2) Nombre de lots fabriqués : (10 +20) + (5 +15 +10) +(5 + 10 + 50) (3) Poids des composants : (1,2 40 000) + (1,3 30 000) + (1,3 15 000) (4) Coût ajouté : 282 500 + 525 000 + 813 000 + 25 000 = 1 645 000

ou : 98 000 + 125 000 + …

Coût de P1

+ 200 000 = 1 645 000

Inducteur

 

Coût de P1

   

Coût unitaire

Nombre de références Référence A Référence D Référence E Référence F Référence G

14

000 1/3 = ………4 667

 

14

000 1/2 = ……

7

000

14

000 1/2 = ………7 000

37

334 / 40 000 = 0,93

14

000 1

= ……

14

000

 

14

000 1/3 = ………4 667 37 334

Nombre de lots réception- nés

 

50

1 000 = 50 000

50

000 / 40 000 = 1,25

Nombre de manipulations

 

30 5 100 = 15 000

15 000 / 40 000 = 0,375

Nombre de lots fabriqués

 

30

2 000 = 60 000

60

000 / 40 000 = 1,50

Nombre de modèles

 

100 000

100

000 / 40 000 = 2,50

Poids des composants

(1,2 40 000 ) 2 = 96 000

96

000 / 40 000 = 2,40

Temps machine

 

(3 40 000) 3 = 360 000

360

000 / 40 000 = 9,00

Coût ajouté

(37 334 + 50 000+

+

360 000)

71 833 / 40 000 = 1,80

0,10 =…………………71 833

Coût des activités

 

790 167

 

19,75

Coût des composants

 

2 640 000 (1)

 

66,00

Coût de revient

 

3 430 167

 

85,75

(1) 40 000 ( (0,1 40) + (0,2 90) +(0,4 10) + (0,5 20) + (1 30))

2. Phénomène de subventionnement

Le phénomène de subventionnement est décelé par comparaison des charges indirectes impu- tées par chacune des méthodes :

 

P1

P2

P3

Centres d’analyse

23,23

18,99

21,18

ABC

19,75

17,06

33,88

Incidence de la mé- thode des centres

+ 17 %

+ 10 %

- 37 %

Avec la méthode des centres d'analyse, les produits P1 et P2 subventionnaient le produit P3. Cette méthode utilise uniquement des unités volumiques. C'est donc le volume de production qui détermine le rattachement des charges indirectes aux produits finis.

Avec la méthode ABC, on utilise des inducteurs qui ne sont pas forcément volumiques et qui prennent en compte la manière de gérer la production : conception des produits et donc nom- bre de références consommées, taille des lots et donc nombre de séries

Le produit P3 est fabriqué en petites séries et utilise 5 références ; il nécessite donc plus de manipulations, plus de frais de lancement, plus d'effort pour gérer les références.

Le calcul de coûts avec la méthode ABC permet de prendre en compte ces différents élé- ments : le coût unitaire de P3 augmente alors que les coûts unitaires de Pl et P2 diminuent (plus pour Pl que pour P2).

Le subventionnement fausse les coûts et conduit à des prix de vente soit surévalués (non compétitifs), soit sous-évalués (non rémunérateurs).

3. Modification du coût de P3

Deux inducteurs sont concernés :

Lots fabriqués :

Nombre de lots = 30 + 30 + (15 000 / 500) = 90 lots. Coût de l’inducteur = 250 000 / 90 = 2 778 €

Manipulations :

Nombre de manipulations = 150 + 120 + (3 0 5) = 420 manipulations Coût de l’inducteur = 59 500 / 420 = 141,67 €

Variation du coût de P3

Lots fabriqués : Variation = (30 2 778) - (65 2 000) = Manipulations : Variation = ( 150 141,67) - (325 100) = Valeur ajoutée = (- 46 660 Ŕ 11 248) 0,10 =

- 46 660 € - 11 249 € - 5 791 € - 63 700 €

Soit Ŕ ( 63 700 / 15 000 ) = - 4,25 € par unité. Nouveau coût de P3 = 174,63 €, ce qui ne laisse qu’un résultat sensiblement nul sur ce pro- duit.

4. Coût des autres produits

Le coût des autres produits est modifié puisque le coût de plusieurs inducteurs est changé.

P1

Coût de l’inducteur « lot fabriqué » : 30 (2 778 Ŕ 2 000) =

+ 23 340 €

Coût de l’inducteur « Manipulation » : 150 (141,67 Ŕ 100) =

+

6 251 €

Coût de l’inducteur « Valeur ajoutée » (23 340 + 6 252) 10 % = Variation totale

+

2 959 € 32 550 €

Soit

(32 550 / 40 000) = + 0,81 € par unité

Nouveau coût = 89 + 0,81 = 89,81 €

 

P2

Coût de l’inducteur « lot fabriqué » : 30 (2 778 Ŕ 2 000) =

+ 23 340 €

Coût de l’inducteur « Manipulation » : 120 (141,67 Ŕ 100) =

 

+

5 000 €

Coût de l’inducteur « Valeur ajoutée » (23 340 + 6 252) 10 % = Variation totale

Soit

Nouveau coût = 115 + 1,04 = 116,04 Modifications faibles mais représentant cependant environ 5 % des charges indirectes.

+ 2 834 € 31 174 €

(31 174 / 30 000) = +1,04 € par unité

Remarque : Variation de coût P1 + Variation de coût P2 + Variation de coût P3 0 (arrondi dans le nouveau coût des induc- teurs).

Cette modification n’est pas pertinente car elle ne traduit pas une dégradation des conditions d’exploitation, mais résulte d’un processus plus efficient sur un produit.

Le calcul des coûts en imputation rationnelle éviterait cette variation des coûts engendrée par une situation de sous-activité.

Corrigé exercice 7.5

Première partie : analyse en coûts complets traditionnels

1. Calcul des coûts et résultats unitaires

Les charges indirectes sont réparties en fonction de la minute de moulage.

Calcul du temps de moulage

 

Lavande

Myosotis

Jasmin

Œillet

Total

Production

600 000

300 000

100

000

40 000

 

Temps unitaire moulage

4

5

8

18

 

Temps total moulage

2 400 000

1 500 000

800

000

1 440 000

5 420 000

Montant des charges indirectes = 2 496 000 €

 

2 496 000

Coût minute de moulage = 5 420 000 = 0,46€

Coûts et résultats unitaires

 
   

Lavande

 

Myosotis

Jasmin

Œillet

 

Composants

 

0,70

 

0,92

1,10

3,00

Charges indirectes

 

1,84

 

2,30

3,68

8,28

Coût unitaire

 

2,54

 

3,22

4,78

11,28

Prix de vente

 

1,60

 

2,60

11,00

30,00

Résultat

 

- 0,94

 

- 0,62

6,22

18,72

On constate la perte sur les produits industriels et le fort bénéfice sur les produits de luxe. Les bénéfices sur les produits de luxe sont normaux puisque l’entreprise fixe ses prix de vente sans rencontrer beaucoup de contraintes.

On remarque la responsabilité des charges indirectes dans la perte des produits industriels ; ces charges représentent 115 % et 88 % du prix de vente ! L’hypothèse d’une mauvaise défi- nition de ces prix de vente n’est pas défendable puisque l’entreprise s’aligne sur les prix du marché. Une analyse de ces charges et de leur répartition s’impose.

2.Abandon d’un modèle

En se basant sur l’analyse en coûts complets, les deux modèles industriels sont déficitaires.

La perte est due à l’affectation des charges indirectes (72 % du coût total pour ces deux pro- duits). Or, l’imputation de ces charges est discrétionnaire puisque toutes les charges sont imputées sur une seule unité d’œuvre. L’information n’est pas fiable.

Par ailleurs, les ventes des produits Lavande et Myosotis représentent 86 % du volume total de vente et 43 % du CA de l’entreprise. La décision d’abandon semble peu réaliste.

On pourrait calculer la marge sur coûts spécifiques de chaque produit, c’est-à-dire ici, la marge sur coût d’achat des composants qui représente la contribution à la couverture des coûts généraux :

 

Lavande

Myosotis

Jasmin

Œillet

Composants

0,70

0,92

1,10

3,00

Prix de vente

1,60

2,60

11,00

30,00

Marge / coût d’achat

0,90

1,68

9,90

27,00

On conclut alors que tous les produits concourent à la couverture des coûts de structure. Si l’abandon d’un produit ne réduit pas les coûts de structure, la décision d’abandon ferait di- minuer le résultat global.

3. Finalité du coût complet

Détermination de la rentabilité pour les produits positionnés sur un marché à prix déter- miné par la concurrence.

Fixation du prix de vente pour les produits positionnés sur un marché peu concurrentiel.

Valorisation des stocks.

Respect de la législation sur la vente à perte.

Deuxième partie. Mise en place de la méthode ABC

4. Coût des inducteurs

Inducteurs et activités

Coût total

Volume des in- ducteurs

Coût par induc- teur

Nombre de références Étude des marchés Gestion sous traitants Réception

 

149

760

   

112

320

112

320

 

374

400

12

31 200

Nombre de modèles Conception

 

464

000

4

116 000

Nombre de lots Ordonnancement

 

378

400

478

791,63

Nombre de lots industriels Fusion industrielle Moulage industriel Maintenance industrielle

 

88

400

   

100

000

30

000

 

218

400

46

4 747,83

Nombre de flacons industriels Polissage industriel

 

120

000

900

000

0,13

Nombre de flacons de luxe Fusion artisanale Moulage artisanal Maintenance artisanale Polissage manuel Contrôle manuel Impression chrono

 

120

000

   

180

000

136

800

84

800

84

800

84

800

 

691

200

140

000

4,94

Coût ajouté

 

249

600

2 246 400

11,11 %

5. Coût des produits

Analyse du coût de gestion des références

Référence

Coût inducteur

Nombre de produits utilisant la référence

Coût par pro- duit

Silice

31

200

 

1 040 000

0,03

Chaux

31

200

 

1 040 000

0,03

Soude

31

200

1

040 000

0,03

Sélénium

31

200

 

40

000

0,78

Silicate

31

200

 

40

000

0,78

Oxyde de fer

31

200

 

100

000

0,312

Oxyde de cuivre

31

200

 

300

000

0,104

Oxyde de cobalt

31

200

 

100

000

0,312

Potasse

31

200

 

140

000

0,222

Bouchon lavande

31

200

 

600

000

0,052

Bouchon myosotis

31

200

 

300

000

0,104

Chromo

31

200

 

40

000

0,78

Coût et résultat par produit

 

Lavande

Myosotis

Jasmin

Oeillet

Coût direct

0,70

0,92

1,10

3,00

Nombre de références

3 × 0,03 + 0,052 = 0,14

3 × 0,03 + 0,104 + 0,104 = 0,30

3 × 0,03 + 2 × 0,312 + 0,222 = 0,94

3 × 0,03 + 3 × 0,78 + 0,222 = 2,65

Nombre de modèles

0,19

0,39

1,16

2,90

Nombre de lots

0,02

0,09

0,59

7,07

Nombre de lots industriels

0,09

0,55

   

Nombre de flacons indus- triels

0,13

0,13

   

Nombre de flacons luxe

   

4,94

4,94

Coût ajouté = coûts des activités

0,57

1,46

7,63

17,56

Charges imputées (11,11 %)

0,06

0,16

0,85

1,95

Coût total

1,33

2,54

9,58

22,51

Résultat

0,27

0,06

1,42

7,49

Tous les produits sont bénéficiaires. L’affectation à la minute de moulage ne tenait pas compte du volume de production (imputation des coûts fixes), de la taille des lots et de la spécificité des produits. Les flacons de luxe étaient subventionnés par les flacons industriels.

6.Nouveau coût unitaire de Œillet.

Le nombre de lots est modifié : 40 000 / 500 = 80 lots au lieu de 357 actuellement. Nombre total de lots (toutes productions) = 11 + 35 + 75 + 80 = 201

Nouveau coût de l’inducteur =

378

400 = 1 882,59 €

201

Coût imputé à Œillet (par produit) =

1882,5980 =

40 000

1882,59 = 3,77

500

Diminution du coût unitaire = 7,07 - 3,77 = - 3,30 € Le coût ajouté est modifié ce qui modifie les charges générales imputées à raison de :

- 3,30 11,11 % = - 0,37 € Variation totale du coût unitaire = - 3,67 € Nouveau coût = 22,51 Ŕ 3,67= 18,84 € La production du Œillet par lots de 500 exemplaires réduit le volume de l’inducteur « gestion des lots » et augmente le coût unitaire de cet inducteur (1 882,59 € au lieu de 791,63 €). Les coûts des autres produits sont donc modifiés en raison de la progression de ce coût et de celle des charges imputées en fonction du coût ajouté.

De toute façon, la répartition du coût ajouté est arbitraire. Elle n’est pas pertinente pour la prise de décision.

7. Commentaire des résultats

L'analyse a permis d'opérer des choix stratégiques relatifs à la gamme de produit ; ces choix sont basés sur la rentabilité vraie des produits.

L'analyse ABC montre les modifications des processus de production qui permettent d'amé- liorer la rentabilité des produits. C’est donc bien une aide au pilotage.

8. Présentation des principes de la comptabilité par activités

Principes

Le coût ABC est un coût complet intégrant les coûts directs et indirects. Ces derniers sont affectés aux activités nécessaires à la chaîne de production et de distribution du produit. Les

coûts des activités sont affectés aux produits en fonction de la consommation de ces activités par les produits.

Calcul plus pertinent

L’innovation principale est la disparition des centres auxiliaires et de la répartition secondaire

des charges indirectes. Toutes les activités se comportent comme des « centres d’analyse principaux ». Il est donc plus facile de suivre l’affectation des activités aux produits. Par ail- leurs, le choix des inducteurs est généralement plus pertinent que dans une pratique routinière de la méthode des centres d’analyse où les unités d’œuvre sont exclusivement volumiques. En outre, la mise en évidence du coût des activités conduit à une analyse comparative du rap- port coût/avantages de chacune des activités.

Corrigé exercice 7.6

1. Expliquer pourquoi les activités autres que l’approvisionnement et le lancement en fabrica- tion peuvent être regroupées

Les quatre activités regroupées admettent le même inducteur : l’unité de produit fabriqué et vendu. Elles doivent donc être regroupées afin de calculer le coût par inducteur.

2. Justifier le coût unitaire des trois inducteurs retenus.

   

Volume

Coût unitaire de l’inducteur

Inducteurs

Activités et coûts des activités

d’inducteurs

Type de compo- sant acheté

Approvisionnement

3 200 €

10

(1)

320,00 €

Los mis en fabri- cation

Lancement des séries en fabrication

12

480 €

26

(2)

480,00 €

Unité de produit fabriqué et vendu

Montage

6 900 € 8 280 € 2 070 €

   

CEE

 

Distribution

Ad. générale

3

450 €

20 700 €

3 450 (3)

6,00 €

(1) 10 composants répertoriés dans le tableau « composants » de l’annexe 2 (2) 6 pour Brise ; 10 pour Alizé ; 10 pour Rafales (en divisant la production par la taille des lots)

(3)

1 200 + 1 500 + 750

3. Justifier le nombre d’inducteurs des trois activités

Type de composant acheté

 

Composants par produit

Nombre

 

Brize

Alizé

Rafale

inducteurs

pour Alizé

Boîtier type 1

1

     

0

Boîtier type 2

 

1

   

1

Boîtier type 3

   

1

 

0

Ventilateur (moteur-hélice) type A

1

     

0

Ventilateur (moteur-hélice) type B

 

1

1

1/2

Résistance chauffage & rhéostat type A

1

     

0

Résistance chauffage & rhéostat type B

 

1

1

1/2

Cellule photoélectrique

1

1

2

1/3

Buse de sortie chromée

   

1

 

0

Package de petites fournitures

1

1

2

1/3

Total

     

2

2/3

Soit 2,667 / 1500 par unité produite (nombre d’inducteurs / Volume produit)

Lots mis en fabrication

Nombre d’inducteurs pour le produit = Nombre de lots = 10 Nombre d’inducteurs par unité produite = 10 / 1500

Unité de produit fabriqué et vendu

Nombre d’inducteurs par unité produite = 1 Ou : 1500 inducteurs pour la production et 1 500 / 1 500 par unité produite.

4. Calculer les coûts réels des trois modèles

Calcul préalable du coût unitaire par inducteur

   

Volume

Coût unitaire de l’inducteur

Inducteurs

Activités et coûts des activités

d’inducteurs

Type de compo- sant acheté

Approvisionnement

3 050 €

10

305,00 €

Los mis en fabri- cation

Lancement des séries en fabrication

11

560 €

18

642,22 €

Unité de produit fabriqué et vendu

Montage

4 900 € 7 480 € 1 840 €

   

CEE

 

Distribution

Ad. générale

3

050 €

17 270 €

2 760

6,26 €

Calcul des coûts réels

Charges directes

 

Brise

 

Alizé

 

Rafale

 

Qté

Prix unit.

Montant

Qté

Prix unit.

Montant

Qté

Prix unit.

Montant

Boîtier type 1

1

275

6,00

7

650,00

           

Boîtier type 2

     

1

080

7,00

7

560,00

     

Boîtier type 3

           

452

5,00

2

260,00

Ventilateur type A

1

260

12,20

15

372,00

           

Ventilateur type B

     

1

080

14,50

15

660,00

496

14,50

7

192,00

Résistance type A

1 305

10,50

13

702,50

           

Résistance type B

     

1

052

12,10

12

729,20

450

12,10

5

445,00

Cellule photoélectrique

1 275

7,70

9

817,50

1

060

7,70

8

162,00

902

7,70

6

945,40

Buse de sortie chromée

           

450

10,60

4

770,00

Package

1

270

2,40

3

048,00

1

070

2,40

2

568,00

900

2,40

2

160,00

Total composants

1

260

39,36

49

590,00

1050

44,46

46

679,20

450

63,94

28

772,40

MOD montage

310

33,00

10

230,00

265

33,00

8

745,00

140

33,00

4

620,00

MO directe CEE

630

27,50

17

325,00

530

27,50

14

575,00

310

27,50

8

525,00

Total MOD

1260

21,87

27

555,00

1050

22,21

23

320,00

450

29,21

13

145,00

Attention ! Dans un calcul en coûts unitaires, le coût total des composants n’est pas égal à la somme des coûts des composants de la nomencla- ture ; on utilise parfois plus de composants que ce qui résulte de l’application de la nomenclature au volume de production.

Charges indirectes

   

Brise

Alizé

Rafale

Inducteurs

Coût inducteur

Nombre induc-

 

Nombre induc-

 

Nombre induc-

 

teurs

Coût produit

teurs

Coût produit

teurs

Coût produit

Type compo-

305,00

3,667 / 1 260

0,89

2,667 / 1 050

0,77

3,667 / 450

2,49

sant

Lots en fabrica- tion

642,22

6 / 1260

3,06

6 / 1 050

3,67

6 / 450

8,56

Produit fabri-

             

qué

6,26

1

6,26

1

6,26

1

6,26

Total activités

   

10,21

 

10,70

 

17,31

Coût de revient et résultat

 

Brise

Alizé

Rafale

Coût direct

61,23

66,67

93,15

Coût indirect

10,21

10,70

17,31

Coût de revient

71,44

77,37

110,46

Prix de vente

65,00

98,00

136,00

Résultat

- 6,43

20,63

25,54

Déficit du produit Brise. Prix de vente mal fixé ? Composants trop coûteux ?

Corrigé exercice 7.7

1. Présenter le tableau de répartition des charges. Calculer le coût de production des

particules obtenues.

Tableau de répartition

 

Opération 6

Opération 7

Expédition

Services géné-

raux

Répartition se-

70 000

10 000

135 000

153 000

condaire

Unité d’œuvre

La tonne de par- ticules produite

La tonne de par- ticules produite

La tonne de produits vendus

100 € de coût de production des produits vendus

Nombre d’UO

5 000

5 000

30 000

12 750 (1)

Coût de l’UO

14,00

2,00

4,50

12,00