Vous êtes sur la page 1sur 6

Grippe 20/12/2017

Bulletin hebdomadaire Semaine 50


Santé publique France, dans le cadre de ses missions de surveillance, de vigilance et d’alerte dans les domaines de la
santé publique, analyse les données de la grippe issues de son réseau de partenaires et publie les indicateurs résultant de
l’analyse de ces données dans ce bulletin mis en ligne chaque semaine sur son site internet.

Points clés
► Activité grippale en forte augmentation en métropole
► 8 régions métropolitaines en épidémie, 4 en phase pré-épidémique
► Majorité de virus de type A
► En médecine de ville: majorité de virus de sous-type A(H1N1)pdm09
Santé publique France
s’appuie sur un réseau
d’acteurs pour assurer
la surveillance Chiffres clés en métropole
de la grippe : En semaine 50
médecins libéraux,
urgentistes, ► 193 consultations pour syndrome grippal pour 100 000 habitants en médecine am-
laboratoires, bulatoire (Sentinelles) (Intervalle de confiance à 95% : [173 - 213])
réanimateurs
et épidémiologistes ► 9% des consultations de SOS Médecins pour syndrome grippal
► 3214 passages aux urgences pour syndrome grippal dont 273 (8%) hospitalisations
(Oscour®)

Depuis le début de la surveillance (semaine 40)


► 81% de virus grippaux de type A détectés (CNR Virus des infections respiratoires)
► 83 cas graves admis en réanimation signalés (début de la surveillance semaine 45)

Figure 1: Taux de consultations pour syndrome grippal pour 100 000 habitants en
métropole : saisons 2015-2016, 2016-17 et 2017-18

CNR Virus des infections respiratoires

Figure 2 : Niveau d’alerte par région en semaine 50/2017

S 49/2017

Semaine 50/2017- Situation au 20/12/2017 Page 1 Bulletin hebdomadaire grippe


En France métropolitaine

En médecine ambulatoire
En semaine 50 (du 11 au 17 décembre 2017), le taux de consultations pour syndrome grippal estimé à partir
des données du Réseau Sentinelles est de 193/100 000 habitants [Intervalle de confiance à 95% : 173-
213]. La proportion de syndromes grippaux parmi les consultations de SOS Médecins est de 9%. Ces
indicateurs sont en franche augmentation par rapport à la semaine dernière (Figure 3).

Figure 3 : Évolution hebdomadaire des taux de consultations pour syndrome grippal : pourcentage
parmi les actes (SOS Médecins) et taux de consultations pour 100 0000 habitants (Sentinelles), semaines
40/2013 à 50/2017*, France métropolitaine

*Données provisoires sur les 2


dernières semaines

En milieu hospitalier
► Passages aux urgences et hospitalisations pour grippe
En semaine 50, le réseau Oscour® a rapporté 3214 passages pour grippe ou syndrome grippal dont 273 hos-
pitalisations (8%). Ces deux indicateurs sont en forte augmentation par rapport à la semaine 49 (+113% et
+144% respectivement). Les passages pour syndrome grippal concernent plus particulièrement les moins de
15 ans (Figure 4).

Figure 4 : Évolution hebdomadaire des hospitalisations pour grippe : nombre de cas graves admis en
réanimation (SpFrance) et part de la grippe pour 1000 hospitalisations (Oscour®) par semaine d’admission,
semaines 40/2013 à 50/2017*, France métropolitaine

*Données provisoires sur les 2


dernières semaines

Semaine 50/2017- Situation au 20/12/2017 Page 2 Bulletin hebdomadaire grippe


► Surveillance des cas graves de grippe admis en réanimation
En semaine 50, 31 cas graves ont été admis en réanimation (versus 22 pour la semaine 49).
Depuis le 1er novembre 2017, 83 cas graves de grippe ont été signalés (Figure 4). L'âge moyen des cas
est de 57 ans. La majorité (81%) d’entre eux présente des facteurs de risque et 49% des cas pour lesquels
le statut vaccinal était renseigné n’étaient pas vaccinés. Un virus de type A a été identifié chez 83% des
cas. Parmi les cas admis en réanimation, 4 sont décédés (Tableau 1).

Tableau 1 : Description des cas graves de grippe admis en réanimation, 2017-2018,


France métropolitaine
Statut virologique* Effectif %
A(H3N2) 1 1
A(H1N1)pdm09 23 28
A non sous-typé 45 54
B 14 17
Co-infectés 0 0
Non confirmés 0 0
Classes d'âge
0-4 ans 3 4
5-14 ans 1 1
15-64 ans 45 54
65 ans et plus 34 41
Non renseigné 0 0
Sexe
Sexe ratio M/F - % d'hommes 1.1 52
Facteurs de risque de complication
Aucun 16 19
Grossesse sans autre comorbidité 0 0
Obésité (IMC > 40) sans autre comorbidité 0 0
Autres cibles de la vaccination 67 81
Non renseigné 0 0
Statut vaccinal
Non Vacciné 17 20
Vacciné 18 22
Non renseigné ou ne sait pas 48 58
SDRA (Syndrome de détresse respiratoire aigu)
Pas de Sdra 30 36
Mineur 6 7
Modéré 13 16
Sévère 29 35
Non renseigné 5 6
Gravité
Ventilation non invasive 19 23
Oxygénothérapie à haut débit 24 29
Ventilation mécanique 42 51
Ecmo (Oxygénation par membrane extracorporelle) 4 5
ECCO2R (Epuration extracorporelle du CO2 ) 0 0

Décès parmi les cas admis en réanimation 4 5


Total 83 100

Surveillance des virus grippaux


En semaine 50, en médecine ambulatoire (Sentinelles), 67% des 85 prélèvements sont positifs pour la
grippe ; cette proportion est en très forte augmentation par rapport à la semaine 49 (32%). La proportion de
prélèvements positifs pour grippe en milieu hospitalier (Renal) est de 11% en semaine 50, en augmentation
également par rapport à celle de la semaine 49 (8%) (Figure 5).
Depuis la semaine 40, semaine de reprise de la surveillance,
► En médecine ambulatoire, 126 virus grippaux ont été détectés sur les 461 prélèvements analysés (27%)
 81% virus de type A : 64% A(H1N1)pdm09, 15% A(H3N2) et 2% non sous-typés
 19% virus de type B : 10% virus B/Yamagata , 1% virus B/Victoria et 8% sans lignage

► En milieu hospitalier, sur les 22 725 prélèvements analysés, 872 (3,8%) virus grippaux ont été détectés :
76% de type A et 24% de type B.

Semaine 50/2017- Situation au 20/12/2017 Page 3 Bulletin hebdomadaire grippe


Figure 5 : Proportion hebdomadaire de prélèvements positifs pour la grippe, en France métropoli-
taine , 2017-2018
100 50
Médecine ambulatoire (Sentinelles)
Médecine hospitalière (Renal)
80 40

% en médecine hospitalière
% en médecine amublatoire

60 30

40 20

20 10

0 0
*Données provisoires sur les 2
201740

201742

201744

201746

201748

201750

201752

201802

201804

201806

201808

201810

201812

201814
dernières semaines
Semaine

Dans les collectivités de personnes âgées1


Depuis la semaine 40, sur environ 10 000 collectivités de personnes âgées recensées en France, 197 foyers
d’infections respiratoires aiguës (IRA2) ont été signalés à Santé publique France. Parmi eux, 18 foyers ont
été attribués à la grippe (Figure 6).

Figure 6 : Évolution hebdomadaire du nombre d’épisodes d’infections respiratoires aiguës en


collectivités de personnes âgées par semaine de début de l’épisode, semaines 40/2013 à 50/2017*,
France métropolitaine

*Données provisoires sur


les 2 dernières semaines

Pour en savoir plus sur la gestion des IRA en collectivités de personnes âgées, suivez ce lien :
Recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique.
1
Une collectivité de personnes âgées est définie comme un établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes au sein d’un établissement
hospitalier (unité de soins de longue durée) ou maison de retraite.
2
Un foyer d'IRA est défini par la « survenue d’au moins 5 cas d’IRA dans un délai de 4 jours parmi les résidents ».

Semaine 50/2017- Situation au 20/12/2017 Page 4 Bulletin hebdomadaire grippe


Surveillance régionale

En métropole
Forte augmentation des indicateurs des syndromes grippaux en métropole. Cette semaine, 8 régions sont
en phase épidémique : Bretagne, Pays-de-la-Loire, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Hauts-de-France, Ile-de-
France, Bourgogne-Franche-Comté et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Quatre régions sont en phase pré-
épidémique (Figure 7).

Figure 7 : Niveau d’alerte par région en semaine 50/2017

Cette carte régionale est établie à partir de critères statistiques, épidémiologiques et virologiques. Les critères statistiques s’appuient
sur l’analyse de seuils générés à partir de 3 sources (Réseau Sentinelles, SOS Médecins et Oscour®) selon 3 méthodes statistiques
différentes (Serfling, Serfling robuste, Modèle de Markov caché).

Pour en savoir plus sur la situation de la grippe dans les régions, consultez les derniers
Points Epidémiologiques des Cire.

Dans les départements d’outre-mer


Aux Antilles une augmentation de l’activité grippale est constatée en Guadeloupe et en Martinique impliquant
un passage en phase pré-épidémique. Dans les autres îles des Antilles, les indicateurs sont à leur niveau de
base.

La Guyane est passée en phase pré-epidémique cette semaine.

A La Réunion, l’épidémie de grippe saisonnière, de forte intensité cette année, a atteint son pic début
octobre. Depuis, l’activité grippale diminue et a retrouvé son niveau de base dans les services d’urgences et
chez les médecins sentinelles (sous réserve de consolidation des données). Depuis le début de l’année 2017,
62 personnes présentant une forme grave de grippe ont été hospitalisées en réanimation dont 14 sont
décédées. Le virus B a été majoritairement détecté sur l’ensemble de la période épidémique (51%).

A Mayotte, l’épidémie débutée fin septembre semble avoir atteint son pic en semaine 45. Depuis la semaine
46, il semble que l’épidémie de grippe décroît sous réserve de confirmation ces prochaines semaines. La part
des consultations pour syndrome grippal chez les médecins sentinelles est passée de 16% en semaine 46 à
11% en semaine 49. Cependant ces proportions restent à des niveaux élevés par rapport à celles observées
à la même période depuis 2010. Huit personnes ont été hospitalisées en réanimation, dont deux sont
décédées. Parmi les virus grippaux détectés en 2017, le virus A(H1N1)pdm09 est majoritaire.

Pour en savoir plus sur la situation de la grippe dans les DOM, consultez les derniers Points
Epidémiologiques de la Réunion et de Mayotte, de la Martinique, de la Guadeloupe, des Iles du Nord, et de la
Guyane.

Semaine 50/2017- Situation au 20/12/2017 Page 5 Bulletin hebdomadaire grippe


Europe (Bulletin conjoint ECDC-OMS)

En semaine 49, l’activité grippale demeurait faible dans les 41 autres pays européens partici-
pant à la surveillance.

Depuis la semaine 40, parmi les prélèvements réalisés par les médecins sentinelles des pays
participant à la surveillance, 505 virus grippaux ont été détectés :
- 40% virus de type A : 16% A(H3N2), 18% A(H1N1)pdm09 et 6% non sous-typés
- 60% virus de type B : 1% de type B/Victoria, 22% de type B/Yamagata et
37% non sous-typés

► Pour en savoir plus sur la surveillance européenne de la grippe :


http://www.flunewseurope.org

Devenez acteur de la surveillance de la grippe : un e-mail suffit !


Renseignements et inscription sur www.grippenet.fr

► La prévention pour diminuer le risque de grippe

 La vaccination est la meilleure façon de se protéger de la grippe et de ses complica-


tions. Un délai de 15 jours après la vaccination est nécessaire pour être protégé.
Pour plus d’information, consultez le site Vaccination info service.

 Les mesures barrières


− Se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydro-
alcoolique
− Porter un masque quand on présente un syndrome grippal
− Limiter les contacts avec les personnes malades
− Aérer son logement chaque jour pour en renouveler l’air
Directeur de publication
Pour en savoir plus sur la prévention, consultez le site de Santé publique France. François Bourdillon

Rédactrice en chef
Sibylle Bernard-Stoecklin

Comité de rédaction
Pour vous abonner au Bulletin hebdomadaire grippe. Christine Campèse
Daniel Lévy-Bruhl
Yann Savitch
Pour en savoir plus sur la grippe saisonnière, suivez ces liens: Contact presse
Vanessa Lemoine
► En France : la surveillance de la grippe ; les données de surveillance
Tél : 33 (0)1 55 12 53 36
► En région : consultez les Points Epidémiologiques des Cire presse@santepubliquefrance.fr

► A l’international : OMS et ECDC Diffusion


Santé publique France
12 rue du Val d’Osne
94415 Saint-Maurice cedex
Remerciements aux réseaux de médecine ambulatoire notamment le réseau Sentinelles, les médecins de SOS Tél : 33 (0)1 41 79 67 00
Médecins, aux services d’urgences du réseau Oscour ®, aux réanimateurs et à leurs sociétés savantes (SRLF, invs.santepubliquefrance.fr
GFRUP, SFAR), aux ARS, aux laboratoires, au CNR des virus influenzae, aux cliniciens, ainsi qu’à l’ensemble des
professionnels de santé qui participent à la surveillance de la grippe.

Semaine 50/2017- Situation au 20/12/2017 Page 6 Bulletin hebdomadaire grippe