Vous êtes sur la page 1sur 9

Compte rendu du TP 1

Fait par : Imane Dahhou

I. Convertisseur buck :

On considère un convertisseur avec des dispositifs de commutation idéaux qui fonctionne avec la
période de commutation de T et un rapport cyclique D. Le montage est le suivant :

^ ^
i1 i2

Figure 1 :schéma d’un convertisseur buck

Dans l’intervalle [0 , DT] : Q conduit et D est bloquée

-V0 –VL + Vin = 0


𝑑𝑖𝐿 1
𝑑𝑖𝐿 D’où = (Vin - V0 )
VL = L 𝑑𝑡 𝐿
𝑑𝑡

Dans l’intervalle [DT,T] : D est passante et Q ne conduit pas

V0 –VL = 0
𝑑𝑖𝐿 − V0
D’où =
VL = L
𝑑𝑖𝐿 𝑑𝑡 𝐿
𝑑𝑡

En appliquant la loi des nœuds, on a : iL = i1 + i2


dV0 V0
Sachant que i1 = c . et i2 = , on injecte sur l’équation obtenue par la loi des nœuds et on
𝑑𝑡 𝑅
obtient :

∀𝑡: dV0 1 V0
= . ( iL - )
𝑑𝑡 𝐶 𝑅

1
Pour visualiser le courant iL et la tension V0, on se base sur les équations précédentes et on les implémente
sur Simulink avec les valeurs d’entrée suivantes :

Le schéma du circuit est le suivant :

Figure 2: représentation d’un convertisseur buck sous Simulink/Matlab

Pour passer de Vin à 0, le « switch » nécessite une condition pour passer du port 1 au port 3 . C’est
pourquoi, on propose de mettre un signal porte dont la fréquence est 100 KHz et la largeur
d’impulsion est égale à 0.5.

Les allures de V0 et iL se présentent respectivement comme suit :

Figure 3: allure de la tension Vo

2
Figure 4: allure du courant iL

La valeur de V0 est égale à 12 V ce qui compatible avec le fait que c’est un convertisseur BUST : la
valeur d’entrée est divisée par 2.

 Calcul de ∆IL et ∆V0 :


Vin .(1−D).D ∆IL
Théoriquement : ∆IL = ∆V0 =
𝑓.𝐿 8.𝐶.𝑓

Pour D=0.5, Vin =24V, f=100 KHz, C=220 𝜇𝐹 et L=69 mH , on obtient :

∆IL = 8.69 *e-4 A et ∆V0 = 4.9 *e-6 V

Sur les graphes obtenus à partir de Simulink , on a : ∆IL = Imax – Imin

Avec Imax =0.9235 A et Imin=0.92265 A donc ∆IL =8.5*e-4 A

 Fonctionnement critique :

∆IL
La relation définissant le mode de fonctionnement en conduction critique est : <ILimite> =
2

3
Vin .(1−D).D
Le développement de <ILimite> donne : <ILimite> = ; <ILimite> = 4.34*e-4 A
2.𝑓.𝐿

 Passage de la conduction continue à la conduction discontinue :

∆IL
Le changement de conduction nécessite la vérification de la condition suivante : <IL> = (*)
2
V0
On sait que < IL > = < I1 >+ <I2> et comme < I1 > = 0 , on a : < IL > = <I2> = 𝑅

Vin .(1−D).D V0 V0 .(1−D)


Sachant que ∆IL = et V0 = D.Vin , (*) devient : =
𝑓.𝐿 𝑅 2.𝑓.𝐿

2.𝑓.𝐿
D’où : R= Application numérique : R=27.6 KΩ
1−𝐷

La résistance maximale qu’il ne faut pas dépasser pour assurer le passage à la conduction
discontinue est de 27.6 KΩ.

 Caractéristique de sortie du convertisseur :


Vo <IL> .f.L
On trace y = en fonction de x =
Vin 𝑉𝑖𝑛𝑡

<ILimite> .f.L 1
Pour x < : y= , Sinon : y=D
𝑉𝑖𝑛𝑡 1+2.𝑥⁄
𝐷²

En utilisant Matlab ( voir le programme en annexe) , on obtient :

Figure 5: caractéristique de sortie du convertisseur buck


4
II. Convertisseur Boost :

Le montage est le suivant :

^
i2

Les paramètres d’entrée sont les mêmes que la première partie à l’exception de Vin qui est

La loi des nœuds donne : iD = ic + iR


𝑉0 𝑑𝑉0 𝑉0 𝑑𝑉0
Sachant que iR = et ic =c. 𝑑𝑡 on a donc : iD = 𝑅 + c. 𝑑𝑡 (**)
𝑅

 Dans l’intervalle [0 , DT] : Q est passant et D est bloquée


𝑉0 𝑑𝑉0 𝑑𝑉0 𝑉0
(**) devient 0 = 𝑅
+ c. 𝑑𝑡 d’où =-
𝑑𝑡 𝑅.𝐶

–VL + Vin = 0
Aussi 𝑑𝑖𝐿 Vin
𝑑𝑖𝐿
d’où =
VL = L 𝑑𝑡 𝐿
𝑑𝑡

 Dans l’intervalle [DT,T] : D est passante et Q ne conduit pas

V0 –VL + Vin = 0 𝑑𝑖𝐿 1


D’où = (-V0 + Vin )
𝑑𝑖𝐿 𝑑𝑡 𝐿
VL = L 𝑑𝑡

𝑉0 𝑑𝑉0 𝑑𝑉0 1 𝑉0
L’équation (**) devient : iL = 𝑅 + c. 𝑑𝑡 d’où = - ( iL - )
𝑑𝑡 𝐶 𝑅

Le schéma vérifiant ces équations est le suivant :

5
Figure 6: représentation d’un convertisseur boost sous Simulink/Matlab

Même principe que la première partie, on insère une condition qui permet le passage du port 1 (
valeur Vint = 10 V) au port 3 ( Vin = 0 V) .

Les allures de V0 et iL se présentent respectivement comme suit :

Figure 7: allure du courant IL

6
Figure 8: allure de la tension Vo

 Calcul de ∆IL et ∆V0 :

Théoriquement : (Vin−Vo )(1−D) Vin .D


∆IL = ∆V0 =
𝑓.𝐿 (1−𝐷)𝑓.𝑅.𝐶

Application numérique : ∆IL =7.24*e-4 A ; ∆V0 =0.0349 V

Sur les graphes obtenus à partir de Simulink , on a : ∆IL = Imax – Imin

Avec Imax =3.0773 A et Imin=3.0766 A donc ∆IL =7.24*e-4 A

Pour ∆V0 :

Graphiquement, on obtient : ∆V0 = 20.0174 - 19.9825 = 0.0349 V

Les valeurs expérimentaux et les valeurs théoriques sont les mêmes.

 Fonctionnement critique :
∆IL
En fonctionnement critique , on a : <IL> = et sachant que I2 = (1-D). <Il>
2

on obtient : (1−𝐷).∆IL
Ilim =
2

Application numérique : Ilim = 1.81*e-4 A

7
 Passage de la conduction continue à la conduction discontinue :

Le conducteur est de type boost, donc I2 = (1-D) <IL>

La valeur moyenne du courant aux bornes de l’inducteur soit vérifier la condition suivante :

∆IL Vo .(1−D).D
<IL> = avec ∆IL =
2 𝑓.𝐿

2.𝑓.𝐿
D’où
R= Application numérique : R=110.4 KΩ
𝐷.(1−𝐷)²

La résistance maximale qu’il ne faut pas dépasser pour assurer le passage à la conduction
discontinue est de 110.4 KΩ.

 Caractéristique de sortie du convertisseur :

Vo I2 .f.L
On trace y = en fonction de x =
Vin 𝑉𝑖𝑛𝑡

I2 .f.L 𝐷² 1
Pour x < : y = 1+ , Sinon : y=
𝑉𝑖𝑛𝑡 2.𝑥 1−𝐷

 En utilisant Matlab, on obtient :

Figure 8: allure de la caractéristique de sortie du convertisseur boost

8
Annexe : programmes de la caractéristique de sortie des convertisseurs

 Convertisseur buck

 Convertisseur Boost :