Vous êtes sur la page 1sur 30

abcDicoefgDunodhijk

lmnopqrstuvwxyz
LEXIQUE de
GESTION et de
MANAGEMENT
Sous la direction de
Jean-Philippe Denis
Alain-Charles Martinet
Ahmed Silem

9e édition

p00I-0II-9782100743131.indd 1 11/30/15 6:16 PM


Mise en page : Lumina Datamatics

© Dunod, 2016
5, rue Laromiguière, 75005 Paris
ISBN 978-2-10-074313-1

p00I-0II-9782100743131.indd 2 11/24/15 4:37 PM


Lexique de Gestion et de Management

Sous la direction de
Jean-Philippe Denis (Université Paris-Sud)
Alain-Charles Martinet (Université de Lyon)
&
Ahmed Silem (Université de Lyon)

Avec le concours de

Florence ALLARD-POESI Patrick HETZEL


Alain ASQUIN Marie-Rachel JACOB
Lamia AZOUAOU Rémi JARDAT
Christian BANLIAT Paul LAURENT
Christophe BENAVENT Serge Didier LENGA
Jacques BICHOT Alain MARION
Jacques BRASSEUL Alain-Charles MARTINET
Sandra CHARREIRE-PETIT Ulrike MAYRHOFER
Wafi CHTOUROU Imen MHEDHBI
Pascal CORBEL Robert PATUREL
Halim DABBOU Marielle A. PAYAUD
Jean-Philippe DENIS Claude PELLEGRIN
Emmanuelle DUBOCAGE Yvon PESQUEUX,
Hervé DUMEZ Xavier RICHET
Raffi DUYMEDJIAN Pierre ROMELAER
Christophe EVERAERE Pascale de ROZARIO
Fatma FOURATI-JAMOUSSI Khalissa SEMAOUNE
Jean-Jacques FRIEDRICH Achour SILEM
Fabien GARGAM Ahmed SILEM
Olivier GERMAIN Bérangère SZOSTAK
Riadh GHENIMA Alain TESTON
Vincent GIARD Paul VEYS
Soumaya HERGLI Michel WISSLER

III

Book 1.indb 3 18/11/15 8:16 PM


Abréviations

Compt. Comptabilité analytique, comptabilité générale, systèmes


d’information comptable.
Cont. Contrôle de gestion, gestion budgétaire.
Doct. Doctrine.
Dr. Droit commercial, droit du travail, droit fiscal.
Éco. ind. Économie industrielle.
Env. Environnement.
Fin. Gestion financière, gestion fiscale.
Gén. Problèmes généraux communs à plusieurs champs.
Gest. adm. Gestion administrative, sociologie des organisations,
organisation et structure de l’entreprise.
Gest. appr. Gestion des approvisionnements, gestion des achats.
Gest. comm. Gestion commerciale, marketing.
Gest. prod. Gestion de la production.
Gest. ress. hum. Gestion des ressources humaines et du personnel, gestion
sociale.
Hist. Histoire.
Log. Logistique, transports.
Méth. Méthodes, méthodologie, mathématiques, statistiques.
Socio. Sociologie.
Strat. man. Politique générale, stratégie, management, planification,
théorie des organisations.

IV

Book 1.indb 4 18/11/15 8:16 PM


Avertissement

Le langage économique est dominant dans les médias et les relations professionnelles
depuis plusieurs décennies.
Mais l’entreprise et sa gestion n’ont sans doute jamais occupé le devant de la scène
autant qu’aujourd’hui. Dans ce contexte, les dirigeants et cadres, les étudiants et plus
généralement ceux qui veulent comprendre le monde dans lequel ils vivent, sont
confrontés à un vocabulaire considérable, en perpétuelle évolution.
Au sens large, la gestion est en effet simultanément un ensemble de pratiques, de
méthodes et techniques et, plus récemment, de propositions à vocation scientifique.
De ce fait, elle accueille de nombreuses influences en provenance du droit, de l’écono-
mie, de la psychologie, de la sociologie, des mathématiques et statistiques, de l’infor-
matique…
En se bornant strictement aux classiques fonctions de l’entreprise – direction géné-
rale, marketing, finance, production, ressources humaines… –, on pressent déjà le
nombre des notions que le gestionnaire est invité à connaître.
Les auteurs de ce lexique n’ont pas voulu en faire une encyclopédie. Leur critère fonda-
mental de choix, pour retenir ou écarter telle notion, s’est fondé à la fois sur la pratique
courante des affaires et sur le contenu des enseignements des universités et écoles de
gestion. C’est pourquoi le présent ouvrage accorde une place beaucoup plus impor-
tante aux méthodes et techniques de gestion qu’aux aspects strictement scientifiques.
Les sciences de gestion n’ont été mises à contribution que lorsque leurs concepts ont
été jugés suffisamment diffusés dans les entreprises avancées.
De la même façon, les termes juridiques, économiques, statistiques… ont été retenus
lorsqu’ils font partie du paysage usuel de l’entreprise.

Liste des symboles utilisés

Le souligné et le gris pour certains mots indiquent qu’ils sont définis dans le
même article ou bien qu’ils invitent le lecteur à les consulter comme entrée
plus développée dans le lexique.

Le symbole précédant certains mots indique les termes (définis dans le


lexique) susceptibles de compléter sa recherche.

Letter A.indd 5 11/30/15 6:18 PM


Book 1.indb 6 18/11/15 8:16 PM
A
paramètres de celle-ci, la valeur cher- A
chée, directement sur le graphique.

Abattement [Fin.]
Mesure de caractère général ayant pour
conséquence de réduire la base d’impo-
sition.

ABC  [Gest. comm.]


Sigle en marketing direct dans lequel A
signifie le pays d’origine, B le pays de
AAA (Triple A) [Fin.] transit et C le pays de destination.
Notation attribuée par une agence de
notation internationale et exprimant la ABC (Analyse, méthode de classement) 
solidité financière d’un organisme, d’un [Log./Gest. prod./Gest. comm.]
emprunteur qui émet un emprunt, ou ABC : vient de l’American Audit Bureau
d’un placement dans un fonds qui of Circulation. Analyse qui consiste à
maximise le rendement et minimise les classer en ordre un stock d’articles, de
risques. Le triple A est la meilleure note. produits de détail, des consommateurs,
La dégradation du rang se traduit par les prix, territoires, etc., en trois grands
des lettres comme «  AAA (triple A groupes :
moins) ou bien aab, ou encore AA+ », A : Très important ;
etc. B : Important ;
C : Peu important.
Abandon de créance [Compt.] La méthode dite ABC s’apparente beau-
Décision d’une entreprise de renoncer à coup à la loi de Pareto, encore appelée
une créance sur un tiers. Il se traduit par loi des 20/80. Dans cette dernière, le
l’inscription d’une charge exception- groupe A représente 20 % des clients,
nelle chez l’entreprise qui le consent, mais 80 % des ventes de la firme. Dans
déductible fiscalement lorsqu’il procède une analyse des causes et des effets pour
d’un acte de gestion normal n’ayant pas un problème donné, la règle des 20/80
pour contrepartie une augmentation de signifie que 20 % des causes produisent
l’actif. L’annulation de la dette qui en 80 % des effets.
résulte se traduit chez l’entreprise béné- ➢➢ Gestion des stocks.
ficiaire de l’abandon par l’inscription
d’un produit exceptionnel. ABC (Activity-based Costing : Coûts à
base d’activité) [Compt.]
Abaque [Méth.] Méthode de comptabilité des coûts par
Graphique établi pour deux variables activité. Cette méthode de calcul du coût
dont l’une est observable et l’autre s’en de revient d’un produit ou d’un service
déduit à la suite d’un calcul long ou fas- consiste à identifier les activités ou les
tidieux. L’utilisateur évite ces calculs et processus requis par sa création et à
lit, en partant de l’observation et des prendre en compte leurs coûts respectifs.

Book 1.indb 1 18/11/15 8:16 PM


ABC
A Source : liste officielle publiée au JO du valeur d’un produit, ce qui implique de
26 mars 2004. raisonner en termes d’activités et de
Selon la définition proposée par la chaîne de valeur. En d’autres termes, il
coopérative d’entreprises industrielles s’agit d’une méthode de calcul en coûts
américaine CAM-I (Computer Aided complets, qui met plus l’accent sur l’ex-
Manufacturing-International), la méthode plication des causes des coûts des acti-
ABC est conçue pour « mesurer les coûts vités (inducteurs de coûts), que sur le
et les performances d’activités et d’objets calcul du coût des produits obtenus.
générateurs de coûts (notamment les Les inducteurs d’activités (unités
produits). Les coûts sont affectés aux d’œuvre) permettent l’imputation aux
activités en fonction de leur consomma- coûts des produits des ressources
tion de ressources. Les coûts sont affec- consommées par les activités, sachant
tés aux objets générateurs de coût en qu’une activité est un ensemble de
fonction de leur utilisation d’activités. tâches ordonnées entre elles pour un
ABC identifie les relations causales entre objectif précis. Les activités concou-
facteurs de coût et activités ». Elle a été rant à un même but sont regroupées
inspirée par le mouvement de selon des processus transversaux.
recherche au début des années 1980 Les principales phases de la méthode
aux États-Unis dans le cadre du pro- ABC sont l’identification des activités
gramme Cost Management System, (connaître ce que chaque service de
avec pour principaux représentants l’entreprise fait), évaluer les ressources
Kaplan, Miller, Porter. L’objet de ces consommées par les activités sur la base
recherches est de dépasser les méthodes du postulat:
traditionnelles inadaptées de compta- « Les produits consomment les activités
bilité analytique qui découpent l’entre- et les activités consomment les res-
prise en fonction et par produit, alors sources ».
que l’objectif de l’entreprise est de pro- La matrice des ressources consommées
duire de la valeur ou d’augmenter la peut être représentée ainsi :

Centres d’analyse Achats et ……… Entretien Usinage Expéditions


Activités approvisionn.
Usinage xxxx
Contrôle des approvisionn. xx
Entretien matériel xxx
Gestion des fournisseurs xxxx
Ordonnancement
………
Total centres d’analyse xxxx xx xxx xxxx x

La troisième étape est la définition des peuvent être le temps consacré à une acti-
inducteurs de coûts par activité, l’équiva- vité, le nombre d’unités du produit
lent de l’unité d’œuvre de la comptabilité contrôlé, le nombre de fournisseurs ou de
analytique traditionnelle. Ces inducteurs clients gérés par les activités de gestion des

Book 1.indb 2 18/11/15 8:16 PM


ABM
fournisseurs et gestion de la clientèle, etc. Abductif, Abduction [Méth.] A
En faisant une matrice dont les lignes cor- Démarche méthodologique, préconisée
respondent aux inducteurs et les colonnes notamment par le logicien américain
aux activités, il est alors possible d’identi- Charles S. Peirce (1839-1914), qui
fier les inducteurs les plus fréquents et de consiste à tirer de l’observation, sur un
repérer le nombre d’inducteurs par acti- nombre limité de cas, des conjectures
vité. À la suite de quoi, on calcule le coût qu’il convient ensuite de tester et de dis-
unitaire d’un inducteur par le rapport cuter.
entre, d’une part, le coût des ressources
attribuées à l’activité et, d’autre part, le Abilène (Paradoxe d’) [Socio.]
nombre d’inducteurs. La fin logique de Parabole énoncée par Jerry B Harvey
cette troisième étape est le calcul du coût (The Abilene Paradox and other Medita-
des produits ou tout autre élément pour tions on Management, Jossey-Bass, 1988)
lequel le calcul du coût est pertinent qui présente une famille qui, collective-
comme par exemple le coût d’une ligne ment, décide de se rendre à Abilene,
de produit, le coût des projets, etc. Texas, malgré le fait que, individuelle-
ment, aucun d’eux ne veut vraiment faire
A, B, C (Tranches)  [Gest. ress. hum.] le voyage, pour illustrer l’effet de confor-
Parties de la rémunération des cadres misme dans une organisation « où l’incli-
prises en compte pour le calcul des coti- naison de se conformer à l’action des
sations de retraite complémentaire des autres prend la priorité sur les processus
cadres. Ces parties sont définies par rap- décisionnels indépendants, rationnels ».
port au montant du plafond de la Sécu-
rité sociale. La tranche A représente la ABM (Activity Based Management) 
partie du salaire limitée à une fois ce [Strat. man.]
plafond ; la tranche B est comprise entre Habituellement traduit par « gestion par
une fois et quatre fois ce plafond ; la les processus ». Méthode de management
tranche C est la partie supérieure à transversal des activités de l’organisation
quatre fois ce plafond. à des fins de pilotage, suite logique de
l’utilisation du calcul des coûts à base
ABCD  [Gest. comm.] d’activités (ABC). Piloter l’entreprise par
Forme plus détaillée de la classification ses activités consiste à mettre au premier
ABC en gestion commerciale. Elle cor- plan celles qui ont un caractère straté-
respond à une classification des ménages gique et de les regrouper dans un tableau
selon leur revenu. Conventionnellement, de bord permettant de suivre les indica-
A est la classe la plus aisée qui réunit 15 % teurs favorisant la réactivité et la prise de
des ménages. B est la classe moyenne décisions. Ainsi l’ABM ne se limite pas à
supérieure (30 % des ménages), tandis des informations de nature comptable.
que C est la classe moyenne inférieure La recherche de la performance globale,
(40 % des ménages). D rassemble les en termes notamment de coûts, délais,
ménages ayant les revenus les plus faibles qualité, procède d’un changement des
(15 % des ménages) (d’après la défini- mentalités : en confiant aux acteurs de
tion de la SECODIP). terrain les moyens de définir et contrôler

Book 1.indb 3 18/11/15 8:16 PM


Abo
A économiquement par eux-mêmes leur caires (prêts à la consommation,
action, on vise à améliorer le mode de encours de cartes de crédit…).
fonctionnement de l’organisation.
ABSA
Abondement [Fin.] ➢➢ Action à bons de souscription d’ac­
Versement fait par les entreprises qui tions (ABSA).
mettent en œuvre un plan d’épargne ou
système d’épargne collectif qui donne Absentéisme (Taux d’)  [Gest. ress. hum.]
au salarié d’une entreprise la possibilité Pourcentage du personnel d’une entre-
de participer avec celle-ci à la constitu- prise absent au travail pour une période
tion d’un portefeuille de valeurs mobi- déterminée par rapport au total des tra-
lières. vailleurs. On peut calculer ce taux égale-
➢➢ Intéressement, Participation. ment en rapportant le nombre d’heures
(ou de journées) perdues au nombre
Abonnement [Fin.] total d’heures de travail qui devaient
Technique qui consiste à répartir cer- être effectuées.
taines charges annuelles suivant cer- ➢➢ Coût caché.
taines périodes (par ex., abonnement
aux titres de transports, frais de télé- ABSO
phone, prime d’assurance). ➢➢ Action à bons de souscription d’obli­
gations (ABSA).
Above the Line  [Gest. comm.]
Littéralement, au-dessus de la ligne, qui Absorption [Strat.]
correspond dans le domaine de la com- Opération par laquelle une société,
munication publicitaire aux investisse- appelée société absorbante, qui conserve
ments publicitaires d’une entreprise dans sa personnalité juridique, reprend la
les grands médias (télévision, presse, totalité du patrimoine (actif et passif)
radio, affichage, cinéma). L’expression d’autres sociétés, dénommées sociétés
coûts médias est la traduction préconisée absorbées, dissoutes à la suite de leurs
pour éviter la polysémie de « au-dessus de apports. En contrepartie, les proprié-
la ligne » qui peut tout aussi bien s’appli- taires des sociétés absorbées reçoivent,
quer à la balance des paiements d’un pays le plus souvent, des titres (actions) de la
qu’au budget de l’État. société absorbante qui augmente son
capital social pour financer les actifs
Abri fiscal [Fin.] nets désormais possédés.
Activité ou placement financier permet- En gestion stratégique, il convient de
tant au contribuable de bénéficier d’exo- différencier les absorptions réalisées au
nération ou d’avantages fiscaux par sein d’un même groupe (absorptions de
rapport au régime normal d’imposition. filiales…) qui correspondent à de
simples restructurations ou réorganisa-
ABS (Asset-backed Securities) [Fin.] tions internes sans aucune conséquence
Titres représentatifs d’un portefeuille au niveau de la zone de contrôle ou d’in-
d’actifs financiers hors prêts hypothé- fluence du groupe, et les absorptions de

Book 1.indb 4 18/11/15 8:16 PM


Abu
sociétés indépendantes financièrement du groupe BPCE - Banque Populaire et A
et économiques du groupe d’apparte- Caisse d’Epargne - condamné en 2013 à
nance de la société absorbante qui 315 millions d’€ de dommages et inté-
constituent une modalité juridique de rêts) ou encore «  Kerviel » (ancien
réalisation de la croissance externe. employé du groupe Société Générale
ayant fait perdre une somme de 4,9 mil-
Abus de biens sociaux (ABS) [Dr.] liards d’€ en trading à son employeur)
Délit commis par un responsable de démontrent la complexité du point de
société en utilisant les biens, le crédit ou vue managérial de tels dossiers.
la réputation de la société dans la pers-
pective d’en tirer un avantage personnel Abus de dépendance économique, Abus
direct ou indirect (en avantageant une de domination
autre entreprise dans laquelle il est inté- ➢➢ Abus de position dominante, Antitrust
ressé directement ou indirectement) au (Lois), Dépendance.
dépend de l’intérêt de la société et de ses
membres aussi bien associés que salariés. Abus de majorité [Dr.]
Décision majoritaire contraire à l’inté-
Abus de confiance [Dr.] rêt social, susceptible d’être annulée.
Infraction pénale qui est, selon l’article
314-1 du Code pénal, « le fait par une per- Abus de minorité [Dr.]
sonne de détourner, au préjudice d’au- Blocage par la minorité contraire à l’in-
trui, des fonds, des valeurs ou un bien térêt social d’une décision majoritaire.
quelconque qui lui ont été remis et qu’elle
a acceptés à charge de les rendre, de les Abus de position dominante [Dr.]
représenter ou d’en faire un usage déter- Pratique illicite anticoncurrentielle
miné ». Ce délit est constitué par trois élé- d’une entreprise en situation de mono-
ments : un détournement, un préjudice et pole ou de quasi-monopole, sans pour
une intention. Ce délit pour être caracté- autant que le monopole soit en lui-
risé comme tel suppose au préalable la même illicite. Ces abus peuvent être des
réunion de deux conditions : l’intention- refus de ventes, des pratiques discrimi-
nalité et la matérialité. Dans la mesure où natoires à l’égard des clients ou des four-
le management travaille précisément sur nisseurs, des prix très bas pour éliminer
la création des conditions de confiance, les concurrents de faibles capacités ou
on comprend aisément combien la pour établir une barrière à l’entrée pour
démonstration, par exemple de l’inten- des concurrents potentiels.
tionnalité, est susceptible de poser des ➢➢ Antitrust (Lois), Dépendance.
problèmes en termes de responsabilités
entre l’auteur dudit délit, une hiérarchie Abusus [Dr.]
qui pourrait être fautive de ne pas avoir su Un des attributs du droit de propriété
empêcher l’accomplissement ou encore qui consiste en un droit pour le proprié-
une organisation dont la culture, par taire d’une chose d’en disposer libre-
exemple, aurait pu y inciter. Les affaires ment aussi bien juridiquement (donner,
dites « Piccano-Nacci » (ancien employé vendre) que matériellement (détruire).

Book 1.indb 5 18/11/15 8:16 PM


Acc
A Accident du travail  [Gest. ress. hum.] sociale entre l’employeur et une ou
Accident ayant entraîné un arrêt de tra- plusieurs organisations syndicales de
­
vail d’au moins 24 heures. salariés portant sur les salaires et les
En France depuis la loi du 9 avril 1898, conditions de travail.
les victimes d’accident du travail ➢➢ Convention collective.
reçoivent une indemnité de l’em-
ployeur. Accord de branche  [Gest. ress. hum.]
Depuis le 30 octobre 1946, l’assurance Accord conclu entre un ou plusieurs
accident du travail est obligatoire pour groupements d’entreprises de la même
l’employeur et le préjudice doit être branche d’activité et une ou plusieurs
intégralement réparé. Les entreprises, organisations syndicales représenta-
par le biais du Comité d’hygiène, de tives. Il ne s’impose qu’aux adhérents à
sécurité et des conditions de travail l’une des organisations patronales
(CHSCT), sont tenues de faire une poli- signataires du texte. Cependant l’exten-
tique de prévention et d’information. sion est possible par arrêté ministériel.
Le taux de fréquence et le taux de gravité
constituent des indicateurs sociaux. Accord de compensation
1) Taux de fréquence = nb d’accident ➢➢ Compensation, Compensation interen­
de travail/quantité d’heures de travail. treprises.
2) Taux de gravité = nb de journées
perdues/nb total d’heures de travail. Accord de régulation  [Gest. ress. hum.]
Accord d’entreprise entre la direction et
Accompagnement (Crédit d’) [Fin.] les représentants des salariés fondé sur
Concours financier apporté par une une répartition de la durée du travail
banque à une entreprise sur une attesta- pour toute ou partie de l’année, afin de
tion délivrée par l’administration rela- répondre rapidement aux fluctuations
tive à un marché public, l’attestation ne exceptionnelles ou saisonnières du
signifiant pas ouverture effective du niveau d’activité, tout en limitant le
droit à paiement. recours aux heures supplémentaires. Les
accords de régulation permettent un
Accord collectif  [Gest. ress. hum.] aménagement et une flexibilité du temps
Accord écrit relatif aux rémunérations de travail. Ils constituent une contrepar-
et aux conditions de travail, établi à la tie de la réduction du temps de travail
suite de négociations sociales au niveau consécutive à l’application des lois Aubry
de la branche, entre les représentants sur les 35 heures, adoptées en France.
des employeurs et une ou plusieurs Celles-ci concernent, plus spécifique-
organisations syndicales de salariés. ment, la définition de la durée légale de
➢➢ Accord d’entreprise, Convention collec­ travail hebdomadaire qui est ramenée à
tive. 35 heures.

Accord d’entreprise  [Gest. ress. hum.] Accord de règlement [Fin.]


Convention, au sein d’une entreprise, Transaction globale portant sur des sinist­
établie à la suite d’une négociation res, négociée par une société d’assurances

Book 1.indb 6 18/11/15 8:16 PM


Acc
qui désire mettre un terme à la liquida- Accréditif [Fin.] A
tion d’une activité qu’elle ne pratique Opération par laquelle une banque met
plus. Lorsqu’un tel accord concerne l’in- à la disposition d’un client ou d’une
tégralité d’une catégorie de sinistres et tierce personne des fonds d’un montant
qu’il est conclu pour solde de tout et pour une durée déterminés, auprès
compte, mettant définitivement un terme d’une autre place financière (agence ou
aux engagements de l’entreprise dans correspondant).
cette catégorie, on parlera d’un « accord L’accréditif suppose la remise de docu-
de règlement définitif ». Angl. : Cut-off, ments. On parle souvent d’accréditif
Clean-cut (accord de règlement définitif). documentaire.

Accord de taux futur (ATF) [Fin.] Accroche  [Gest. comm.]


Instrument financier de couverture, Tout signe visuel ou sonore destiné à
matérialisé par un contrat à terme de attirer l’attention en communication
gré à gré (Futures en anglais) par lequel publicitaire. Une accroche peut être
les parties se garantissent mutuellement aussi bien une musique, des images, que
un taux d’intérêt fixe pour un montant des mots ou des phrases écrites ou dites.
donné (emprunt ou dépôt), une période
déterminée à venir et à une date future Accrual [Compt.]
précisée. À cette date future, l’une des Accumulation de paiements ou d’avan-
parties règle à l’autre la différence de tages au fil du temps.
rémunération de l’emprunt ou du dépôt
correspondant à la différence entre le Accruals [Compt.]
taux fixé et le taux du marché du Somme de la variation du BFR, des
moment. reprises de dotations aux amortisse-
Angl. : Future Rate Agreement (FRA). ments et aux provisions et des comptes
de régularisation (production immobili-
Account sales [Compt.] sée et stockée), moins celle des dotations.
Document que le consignataire établit à Soit de manière soustractive plus simple :
l’intention du consignateur concernant Accruals = Résultat − flux de trésorerie
les marchandises reçues en consigna- Cette définition s’applique aux accruals
tion, les produits non vendus, le chiffre totaux, dans la mesure où on distingue
d’affaires brut, les commissions qu’il a accruals normaux et accruals discrétion-
obtenues, les dépenses qu’il a financées naires dans le cadre de la gestion du
et, enfin, la somme qu’il doit au consi- résultat.
gnateur.
Accruals accounting [Compt.]
Accounting (Accruals) [Compt.] Trad. : Comptabilité d’engagement ou
Trad. : Comptabilité d’engagement ou Comptabilité patrimoniale.
Comptabilité patrimoniale.
Accruals discrétionnaires [Compt.]
Accounting (Cash flow) [Compt.] Différence entre accruals totaux et
Trad. : Comptabilité de caisse. accruals normaux.

Book 1.indb 7 18/11/15 8:16 PM


Acc
A Accruals normaux [Compt.] d’une personne physique – le vendeur –
Ajustements comptables aux flux de tré- la propriété de biens ou le bénéfice d’une
sorerie de la firme permis par la régle- prestation de service en contrepartie du
mentation comptable et les organismes règlement, dans des conditions négo-
de normalisation comptable du pays ciées, d’un montant déterminé qu’elles
(adpatée de Paul Healy, « The effect of ont accepté. Cette définition juridique
bonus schemes on accounting deci- posée, il faut distinguer l’analyse comp-
sions », Journal of Accounting and Econo- table de l’achat et l’analyse commerciale
mics 7, 1985, p. 89). ou comportementale.
1° Les achats représentent une des prin-
Accruals totaux cipales charges de l’entreprise (compte
➢➢ Accruals 60 du PCG sauf le compte 603 « varia-
tions des stocks »). Au sens large, les
Accueil du personnel  [Gest. ress. hum.] achats comprennent, outre les marchan-
Ensemble des dispositions prises pour dises, matières premières, matières
rendre plus efficace et plus agréable le consommables et emballages, les fourni-
début du travail d’un salarié dans l’en- tures consommables stockées (combus-
treprise : remise d’un livret d’accueil, tibles, produits d’entretien, fournitures
visite des bureaux ou des installations, d’atelier et d’usine, fournitures de maga-
présentation aux autres responsables et sin et de bureau), les matières et fourni-
collaborateurs, formation à la sécurité, tures non stockées (eau, énergie, essence,
conférence de présentation de l’entre- fournitures d’entretien, de petit équipe-
prise (son histoire, ses produits et ser- ment, fournitures administratives…),
vices, l’évolution de son chiffre les études, prestations de service, équipe-
d’affaires), exposé sur l’organisation de ments et travaux incorporés directement
la production, présentation des procé- aux ouvrages et produits. Les achats sont
dures et types de services que le salarié enregistrés le plus souvent dans un jour-
doit connaître, entretien mensuel de nal auxiliaire des achats, au prix d’achat
suivi avec le supérieur hiérarchique et/ c’est-à-dire au prix facturé net des rabais
ou un membre du service du personnel. et remises figurant sur la facture, et des
taxes récupérables, auquel s’ajoutent les
Achalandage  [Gest. comm.] droits de douane se rapportant aux
Ensemble des clients habituels d’un biens acquis et, éventuellement, les frais
magasin attirés par l’emplacement ou accessoires d’achats payés à des tiers
par l’enseigne, la publicité d’un fonds de (transports, assurances, commis-
commerce. L’achalandage est une sions…) lorsque ces dépenses peuvent,
immobilisation incorporelle. sans ambiguïté, être affectées à une des
catégories d’approvisionnements ou de
Achat  [Gest. appr./Gest. comm./Compt.] marchandises existant dans l’entreprise
Opération par laquelle une entreprise ou (l’annexe doit alors fournir le détail des
une personne physique – l’acheteur – frais accessoires incorporés aux achats
acquiert auprès d’une autre entreprise ou de l’exercice).

Book 1.indb 8 18/11/15 8:16 PM


Ach
Il convient encore de noter que :
−− les réductions financières (escompte
d’exploitation comme les matières pre- A
mières, les produits semi-finis et finis en
de règlement), par définition fonction quantité et qualité dans les délais répon-
du mode de règlement de l’achat et non dant aux besoins de l’entreprise.
de l’acte d’achat lui-même, ne sont pas Les actes de la fonction d’achat sont
enlevées du prix d’achat dont il a été notamment :
question ; −− la recherche des meilleurs fournis-
−− les réductions commerciales, seurs à la suite d’appels d’offre ;
connues postérieurement à la compta- −− l’établissement des commandes ;
bilisation des achats qu’elles concernent, −− la relance des fournisseurs ;
sont enregistrées dans le compte Rabais, −− la surveillance des livraisons et le
remises et ristournes obtenus sur achats, contrôle des factures.
à son crédit (compte de charges « néga-
tives ») ; Achat à terme [Fin.]
−− c’est la date de naissance de la dette de Opération d’achat réalisée sur un mar-
l’entreprise qui permet de connaître à ché à terme ou conclu dans le cadre d’un
quel exercice comptable rattacher les marché de gré à gré et dont le dénoue-
achats. ment n’interviendra qu’à une échéance
2° Du point de vue comportemental, on fixée d’avance.
distingue aussi bien pour l’achat effec- Les achats à terme ont un caractère spé-
tué par une personne physique à titre culatif, l’acheteur anticipant une hausse
individuel que pour un achat industriel probable des matières premières,
(Business to business) : devises, valeurs mobilières, taux d’inté-
−− l’achat impulsif (achat non prévu) ; rêt et contrats d’instruments financiers
−− l’achat réfléchi qui repose sur une sur lesquels porte la transaction.
démarche d’information et d’analyse de ➢➢ Marché à terme, MATIF.
la pertinence de la décision d’achat ;
−− l’achat routinier pour la satisfaction Achat automatique  [Gest. comm.]
d’un besoin courant qui se fait sans Achat correspondant à une habitude,
recherche d’information particulière. sans recherche d’information préalable,
d’analyse comparative et de réflexion.
Achat (Centrale d’)  [Gest. appr.] Syn. : Achat réflexe. Le contraire de
Organisme commun à plusieurs entre- l’achat prémédité ou achat réfléchi.
prises dont il centralise les achats dans la
perspective d’obtenir de meilleures Achat avec effet de levier
conditions auprès des fournisseurs. ➢➢ Leverage Buy Out (LBO).
Syn. : Groupement d’achat.
Achat d’espace  [Gest. comm.]
Achat (Fonction)  [Gest. appr.] Consiste à négocier avec les supports
La fonction achat, composante de la publicitaires (ou leurs régies) pour
fonction approvisionnement, a pour obtenir les insertions souhaitées dans
but de procurer à l’entreprise les valeurs les meilleures conditions possibles.

Book 1.indb 9 18/11/15 8:16 PM


Ach
A Achat en retour (Buy back)  [Gest. comm.] chandises…)  + Stocks de début de
1° Promotion des ventes qui consiste à période (de matières, marchandises…)
proposer la reprise d’ancien matériel à – Stocks de fin de période (de matières,
un prix intéressant contre la vente d’un marchandises…).
nouveau produit de remplacement. En
anglais, on rencontre deux expressions Achats spéculatifs  [Gest. comm.]
synonymes : Buy back et Cash back. Achats anormalement élevés en vue de
2° Pour un exportateur de biens d’équi- bénéficier d’une tarification plus avan-
pement, et pour ceux qui en particulier tageuse.
réalisent des transferts de technologies,
engagement d’acheter auprès de l’im- Acheteur  [Gest. comm./Gest. appr.]
portateur une partie des produits fabri- Celui qui réalise un acte d’achat. Dans
qués avec ce matériel exporté. une organisation industrielle ou com-
merciale, l’acheteur négocie les prix
Achat impulsif  [Gest. comm.] d’achat pour un ou plusieurs produits et
Achat décidé d’une manière très rapide peut coordonner les approvisionne-
et sans préméditation, au moment où le ments.
client se trouve en présence du produit
dans un point de vente. Acheteur (Crédit) [Fin.]
➢➢ Achat. Procédure de crédit à l’exportation
caractérisée par un contrat de prêt et par
Achat industriel un contrat d’assurance crédit.
➢➢ Achat. Le prêt est octroyé par les banques
nationales à des acheteurs étrangers,
Achat réfléchi l’exportation étant payée comptant.
➢➢ Achat, Achat automatique.
Acheteur muet  [Gest. comm.]
Achat routinier Acheteur non effectif qui réalise des
➢➢ Achat. pseudo-achats dans le cadre de l’étude
du comportement du vendeur dans un
Achat sur simulation électronique  centre de distribution.
[Gest. comm.] Syn. : Client mystère, Visite mystère.
Traduction de Virtual Shopping propo-
sée par la commission de terminologie Acompte [Fin.]
« Économie et finances » (9e liste, Notes Somme versée en règlement de la frac-
bleues de Bercy, no 184, 1er au 15 juin tion exécutée d’une prestation, d’une
2000) et qui désigne un achat fondé sur production convenue.
une présentation simulée des produits. Il peut bien entendu être consenti ou
reçu. Dans ce dernier cas, l’acompte per-
Achats consommés [Compt.] met (comme l’avance) de bénéficier d’un
Ils sont obtenus, pour une période, moyen de financer des besoins de finan-
grâce au calcul suivant : Achats hors cement cycliques normaux de l’entreprise
taxes de la période (de matières, mar- et diminue par conséquent le besoin en

10

Book 1.indb 10 18/11/15 8:16 PM


Act
fonds de roulement d’exploitation. Enfin, douanes… compris dans le coût d’ac- A
l’acompte est employé pour payer de quisition hors taxes récupérables, ser-
façon anticipée et partielle le travail effec- vant à l’enregistrement dans le compte
tué par les salariés de l’entreprise. d’immobilisation concerné. Par opposi-
➢➢ Arrhes, Avance, Avoir. tion, sont passés dans les comptes de
charges (avec étalement possible sur
Acompte sur dividendes [Compt.] plusieurs exercices) les droits de muta-
Somme versée aux associés à valoir sur tion, les frais d’actes, les honoraires et
les dividendes d’un exercice clos en commissions…
cours avant l’approbation des comptes
par l’assemblée générale. Des acomptes Acquisition (Opération de
sur dividendes ne peuvent être distri- rapprochement) [Strat.]
bués que lorsqu’un bilan, établi au cours Opération de rapprochement par
ou à la fin de l’exercice et certifié par un laquelle une entreprise prend le contrôle
commissaire aux comptes, révèle que la d’une autre société qu’elle intègre en
société a réalisé un bénéfice suffisant son sein.
depuis la clôture de l’exercice précédent.
Acquit [Fin.]
ACP (Analyse en/par composantes Acte écrit par lequel le créancier donne
principales) [Méth.] au débiteur décharge de son engagement.
Méthode d’analyse factorielle des don-
nées dont le but est de condenser et Acquit à caution [Dr./Fin.]
réduire des données quantitatives (elle Titre devant accompagner les mouve-
traite exclusivement des caractères numé- ments de certaines marchandises com-
riques on dit encore des variables portant une déclaration détaillée de
métriques). Le prétraitement est soit cen- celles-ci et l’engagement souscrit par
tré soit centré-réduit. La méthode de le redevable, contresigné par une cau-
calcul consiste à construire la matrice des tion solidaire, de s’acquitter dans les
covariances, pour la diagonaliser ensuite délais fixés et sous les peines de droit
en vue d’extraire les valeurs et les vecteurs des obligations concernant ces mar-
propres. Les axes factoriels sont définis chandises.
comme les vecteurs propres. Comme
pour toutes les méthodes d’analyse facto- Acte de commerce [Dr.]
rielle, la lecture et l’interprétation sont Opération réalisée par un commerçant
facilitées par le traitement graphique en au sens du droit commercial. Une opé-
projetant les données du tableau réduit ration est un acte de commerce soit par
sur les axes factoriels orthogonaux (i.e. les sa nature (comportement habituel
facteurs sont indépendants). d’achat en vue de la revente dans l’es-
poir de dégager des bénéfices), soit par
Acquisition (Frais d’acquisition des sa forme (les effets de commerce du type
immobilisations) [Compt.] lettre de change), soit de l’acte dont elle
Frais de transport, d’installation, de est accessoire, suivant l’adage l’accessoire
montage, de manutention, droits de suit le principal (par ex., achat d’une

11

Book 1.indb 11 18/11/15 8:16 PM


Act
A v­ oiture par un industriel pour visiter ses Actif carbone
clients et/ou ses fournisseurs). ➢➢ Finance carbone.

Acteur du micro-environnement  Actif circulant ou Actif cyclique ou Actif


[Strat.] de roulement [Compt.]
Agent économique en contact direct Éléments de l’actif qui n’ont pas voca-
avec l’entreprise. tion à rester durablement dans l’entre-
prise du fait de leur destination ou de
Actif  [Gest. ress. hum./Compt.] leur nature. Il s’agit donc d’actifs qui
1° Personne exerçant une activité ou sont absorbés ou transformés au cours
ayant l’âge légal pour travailler et d’un même cycle de production ou
recherchant un emploi. d’exploitation :
2° Ressource contrôlée par l’entitée et −− les éléments d’actif liés à l’exploita-
permettant d’obtenir des avantages tion (stocks et en-cours, avances et
économiques futurs (définition adap- acomptes versés sur commandes d’ex-
tée de l’IFRS). Plus simplement, l’actif ploitation, créances d’exploitation) ;
est l’ensemble des biens et des droits −− les éléments d’actifs hors exploitation
dont dispose une personne physique (créances diverses, capital souscrit et
ou une personne morale pour exercer appelé mais non versé) ;
son activité. Du point de vue comp- −− les actifs financiers (valeurs mobi-
table, l’actif correspond aux emplois lières de placement et disponibilités).
des ressources inscrites au passif du Dans une conception financière clas-
bilan. sique, il est utile de modifier la valeur de
La définition liminaire correspond à l’actif circulant comptable en faisant
l’actif réel par opposition à l’actif fictif remonter dans les actifs immobilisés la
correspondant à des dépenses enga- valeur du stock outil et en prenant en
gées mais figurant à l’actif du bilan et compte les éléments de l’actif immobi-
ayant pour objet les frais d’établisse- lisé qui doivent devenir liquides dans un
ment, les frais de recherche, les charges délai inférieur à un an (cas des immobi-
à répartir sur plusieurs exercices, les lisations financières à moins d’un an
primes de remboursement des obliga- notamment).
tions.
Actif comptable, Actif du bilan [Compt.]
Actif amortissable [Compt.] Ensemble des éléments positifs du
Il est constitué de tous les éléments patrimoine d’une personne physique ou
immobilisés qui se déprécient nécessai- morale évalués selon les principes
rement avec le temps et pour lesquels il comptables fondamentaux. L’actif
convient de procéder à la constatation comptable d’une entreprise correspond
comptable de la perte de valeur qu’ils à son patrimoine commercial. Il est
subissent. Autrement dit, l’actif amor- essentiellement composé de l’actif
tissable se compose essentiellement des immobilisé (dans lequel se trouvent,
immobilisations corporelles à l’excep- outre le capital souscrit non appelé, les
tion, le plus souvent, des terrains. immobilisations incorporelles dont les

12

Book 1.indb 12 18/11/15 8:16 PM


Act
frais d’établissement, les frais de conception plus large, il se composera, A
recherche-développement, le fonds outre des éléments précédents, des
commercial…, les immobilisations cor- créances pouvant être immédiatement
porelles et les immobilisations finan- mobilisées (effets bancables) et des
cières) et de l’actif circulant. Des valeurs mobilières de placement réali-
comptes de régularisation peuvent sables sans délai (dont les Bons du Tré-
venir encore compléter l’actif comp- sor notamment).
table de l’entreprise (charges constatées
d’avance et charges à répartir sur plu- Actif dominé [Fin.]
sieurs exercices notamment). Du fait Actif qui offre un rendement inférieur à
des conventions comptables existantes, celui d’un autre actif dans toutes les
l’actif comptable d’une entreprise com- conjectures face à un avenir incertain.
prend des actifs réels et des actifs fictifs.
Par contre, ne figurent pas dans l’actif Actif économique [Fin.]
comptable, certains actifs immatériels Montant des capitaux engagés dans l’ac-
comme les capacités de gestion de tivité productive. L’actif économique
l’équipe dirigeante, l’expérience et la correspond aux moyens mis en œuvre
formation du personnel qui influencent en immobilisations et aux capitaux
pourtant la valeur de l’entreprise. engagés dans le cycle d’exploitation, y
compris les biens en crédit-bail.
Actif disponible ou Valeurs disponibles Syn. : Capital économique.
ou Disponibilités ou Liquidités [Fin.]
Pour le plan comptable, il s’agit des Actif fictif [Compt.]
espèces ou valeurs assimilables à des Représenté par tous les éléments d’actif
espèces et, d’une manière générale, de sans valeur patrimoniale ou de valeur
toutes valeurs qui, en raison de leur patrimoniale discutable, mais devant
nature, sont immédiatement conver- figurer à l’actif du bilan du fait des
tibles en espèces pour leur montant conventions comptables. Il ne doit pas
nominal (y compris les bons qui sont être confondu avec la fictivité que
remboursables dès leur souscription à constitue la survaleur frauduleuse de
tout moment, et les comptes bancaires à certains éléments d’actif qui possède un
terme lorsqu’il est possible d’en dispo- caractère délictueux et qui est contraire
ser par anticipation). aux règles comptables.
Dans une acception étroite, il comprend Classiquement, l’actif fictif est surtout
les soldes des comptes caisses, banques, constitué des frais d’établissement cor-
diminués éventuellement des comptes respondant à des non-valeurs.
bancaires bloqués et de l’encaisse de
transaction (fonds de caisse) qui corres- Actif financier [Fin.]
pondent à des sommes indisponibles, et Élément du patrimoine positif (avoirs)
majorés des valeurs à l’encaissement correspondant à des titres de valeurs
(coupons échus à encaisser, chèques et mobilières ou à un placement auprès
effets remis à l’encaissement, effets d’agents économiques dits institutions
remis à l’escompte…). Dans une financières.

13

Book 1.indb 13 18/11/15 8:16 PM


Act
A Actif hybride [Fin.] Actif immobilisé, fixe, stable durable,
Valeur mobilière complexe comprenant acyclique [Compt.]
à la fois des dettes et des titres représen- −− Selon la conception comptable, l’actif
tatifs du capital social. Les obligations immobilisé est l’ensemble des éléments
convertibles en action complétées par corporels, incorporels (enregistrés) et
des dettes financières assorties de droit financiers destinés à être utilisés de façon
de souscriptions sont une des formes durable dans le cadre de l’activité de l’en-
possibles, parmi beaucoup d’autres, treprise. Il s’agit d’éléments d’actif qui ne
d’actifs hybrides. se consomment pas par le premier usage ;
−− La conception financière reprend la
Actif immatériel, Actif incorporel, Actif conception comptable et y ajoute la par-
intangible [Compt.] tie des stocks et en-cours indispensable
Actif sans aucune constitution physique, au fonctionnement régulier de l’entre-
matérielle ou corporelle mais dont prise (stock outil), et les créances à plus
l’existence se justifie par les droits qu’il d’un an. Toutefois, les immobilisations
confère à son propriétaire. L’actif intan- financières à moins d’un an et le capital
gible désigne tous les éléments de l’en- souscrit-non appelé qui sera appelé et
treprise, qui participent à la réussite de versé au cours de l’année à venir seront
celle-ci en termes de revenus, autres que exclus des actifs stables pour l’analyse
ceux qui sont identifiés et qui corres- financière.
pondent aux équipements et autres
biens matériels et monétaires. Ces élé- Actif incorporel
ments de l’actif immatériel, ou actif ➢➢ Actif immatériel.
incorporel, richesse incorporelle, ou
encore capital immatériel sont en exten- Actif intangible
sion : ➢➢ Actif immatériel.
−− le savoir-faire industriel et organisa-
tionnel ; Actif liquide [Compt.]
−− la capacité de négociation ; Créances ou somme d’argent réalisables
−− les actifs relevant de la propriété à très court terme.
industrielle : les brevets, les dessins et
modèles, les marques, la propriété litté- Actif matériel
raire et artistique (les droits d’auteur et ➢➢ Actif tangible.
les droits de reproduction), les logiciels
et bases de données ; Actif net comptable (ANC) [Compt.]
−− les éléments nés d’autorisations Il s’obtient en ôtant de la valeur comptable
administratives : permis miniers, quo- nette des éléments de l’actif comptable le
tas (sucriers, laitiers, d’importa- passif exigible comptable. Il correspond
tion…), autorisations d’ouverture donc à une date donnée à la situation nette
d’exploitation (pharmacie, grandes comptable de l’entreprise. Il est souvent
surfaces…), autorisations diverses considéré comme la valeur minimale de
(atterrissage…). l’entreprise, car l’évaluation comptable

14

Book 1.indb 14 18/11/15 8:16 PM


Act
−− grâce à l’utilisation d’un indice
retient systématiquement la valeur la plus A
basse entre le prix du marché et les coûts unique de prix pour réévaluer tous les
d’acquisition ou de production. éléments de l’actif ;
−− au moyen d’indices différenciés sui-
Actif net comptable corrigé (ANCC)  vant la nature des éléments de l’actif
[Compt.] concernés ;
Méthode d’évaluation financière d’une −− par des expertises, recours au marché
société. L’ANCC s’obtient en déduisant de l’occasion, aux valeurs d’assurances,
l’actif fictif de l’actif net comptable. aux cours moyens en Bourse… en fonc-
tion des types d’actif à évaluer.
ANCC = ANC − Actif fictif.
Actif sans risque [Fin.]
Actif – passif (Gestion) [Fin.] Désigne un actif dont la rentabilité est
Principe selon lequel les besoins en certaine avec un émetteur qui ne peut
financement d’emplois stables doivent pas faire faillite. Il sert de base pour
être satisfaits par des ressources stables. déterminer la rentabilité des autres
➢➢ ALM. actifs, la différence entre les deux renta-
bilités est la prime de risque.
Actif réalisable [Compt.]
Valeur de tous les éléments d’actif dont le Actif sous-jacent [Fin.]
degré de liquidité dans le cas du fonction- Désigne le support de l’option pouvant
nement normal de l’entreprise est à court être acquis ou cédé par le détenteur qui
terme c’est-à-dire à moins d’un an, sans lève l’option.
pour autant être des valeurs disponibles. Ce support peut être une valeur, une
Syn. : Valeurs réalisables. matière première ou tout instrument
financier.
Actif redéployable, Actif non spécifique
➢➢ Actif spécifique. Actif spécifique, Actif redéployable 
[Gén.]
Actif redressé (ou Actif estimé) [Compt.] Distinction proposée par Oliver Wil-
Il correspond à la traduction, sur une base liamson, qui va au-delà de la concep-
d’estimations économiques extra-comp- tion comptable, en intégrant la
tables des éléments positifs du patri- ressource humaine. Est actif spécifique
moine de l’entreprise. ce qui ne peut être utile que dans un
processus de production particulier. La
Actif réel [Compt.] spécificité empêche la mobilité de la
Le plus souvent, il se compose des mêmes main-d’œuvre, et lorsqu’elle concerne
éléments que l’actif comptable évalués les équipements, elle constitue une bar-
toutefois à leur valeur économique et rière à la sortie. Les actifs redéployables
non d’après les conventions comptables sont des actifs non spécifiques, qui
en vigueur. Le passage de l’actif comp- assurent une certaine flexibilité à l’or-
table à l’actif réel peut se faire : ganisation.

15

Book 1.indb 15 18/11/15 8:16 PM


Act
A Actif tangible, Actif matériel, Actif valeurs composées de ce type, en plus des
corporel [Compt.] ABSA et ABSO, sont : les obligations à
Actif dont la constitution permet de le bons de souscription d’actions (OBSA)
percevoir d’une manière sensible. Un et les obligations à bons de souscription
actif tangible peut être par exemple un d’obligations (OBSO).
bâtiment, une machine-outil, un ordina-
teur, un camion, du mobilier de bureau. Action à dividende prioritaire sans droit
➢➢ Immobilisation. de vote (ADP) [Fin.]
Ne permet pas de participer aux assem-
Action [Fin.] blées générales, ni de voter, mais elle
Titre délivré par une société de capitaux bénéficie de tous les autres droits des
(société anonyme et de commandite par actionnaires.
action) qui confère à son détenteur la Ces actions prévues par la loi du 13 juil-
propriété d’une partie du capital avec let 1978 reformée par la loi du 3 janvier
tous les droits attachés à cette propriété : 1983 priment toutes les autres, même
cette action lui permet d’une part d’in- les actions privilégiées, le dividende
tervenir dans la gestion et, d’autre part, prioritaire sur le bénéfice étant prélevé
de retirer un revenu variable en fonction avant la constitution de réserves autres
des bénéfices réalisés par la société. Ce que la réserve légale.
revenu est appelé « dividende ». Plus
généralement, l’action fait partie des Action collective  [Socio./Gest. ress. hum.]
valeurs mobilières c’est-à-dire repré- Mouvement organisé associant plu-
sente une valeur susceptible d’être sieurs personnes qui cherchent à obte-
transformée en liquidité sur le marché nir un effet particulier. La grève de
financier (bourse). salariés pour obtenir une amélioration
Les actions des grandes entreprises sont des conditions de travail, le barrage des
souvent cotées en bourse. Les actions routes par les agriculteurs qui veulent
non cotées doivent être nominatives par une revalorisation des prix d’interven-
opposition aux actions « au porteur » tion sont, parmi beaucoup d’autres,
qui n’indiquent pas le titulaire des deux exemples d’action collective de
droits. nature conflictuelle. Mais toute action
collective ne relève pas nécessairement
Action à bons de souscription d’actions d’une logique de conflit social.
(ABSA), Action à bons de souscription
d’obligations (ABSO) [Fin.] Action commerciale  [Gest. comm.]
Titre complexe comprenant à l’émission Ensemble des moyens et des mesures
seulement des valeurs mobilières clas- adoptés pour pénétrer, développer ou
siques (action, obligation) et des bons de maintenir un marché. Les principales
souscription attachés. Une fois l’émis- variables de l’action commerciale sont
sion effectuée, le titre support (action ou la nature (qualité) du produit, le prix, la
obligation) et le bon de souscription distribution, la publicité et la communi-
sont scindés pour devenir indépendants, cation, le service après-vente.
et cotés séparément. Les différentes ➢➢ Marketing, 4 P.
16

Book 1.indb 16 18/11/15 8:16 PM


Act
Action cyclique [Fin.] Action dépréciée [Fin.] A
Action pour laquelle le rapport bénéfice Action dont le cours évolue moins favora-
sur le cours de l’action (PER), est très blement que l’indice boursier de la place.
sensible aux fluctuations économiques
conjoncturelles. À l’inverse, une action à Action gratuite [Fin.]
faible sensibilité conjoncturelle est une Action qui provient de la conversion en
action défensive. capital des réserves, des bénéfices non
encore affectés ou des primes d’émission.
Action d’apport [Fin.] Les actions gratuites sont réparties entre
Contrepartie d’apports en nature (ter- les actionnaires au prorata de leurs
rains, matériel, clientèle…). Négociables droits sociaux antérieurs.
deux ans après leur création en principe.
Action privilégiée (Action de priorité) 
Action de capital [Fin.] [Fin./Dr.]
Dans une société où il y a coexistence Action qui confère à son détenteur des
d’actions de jouissance et d’actions droits plus grands que ceux attachés aux
dont le capital n’a pas été remboursé, actions ordinaires, soit lors de la distribu-
on qualifie ces dernières d’actions en tion des bénéfices lorsque ceux-ci sont
capital. insuffisants, soit lors du remboursement
de la valeur nominale au moment de la
Action défensive liquidation si l’actif ne permet pas de
➢➢ Action cyclique. rembourser toutes les actions, soit lors de
la distribution de bonis de liquidation.
Ces droits peuvent être cumulés.
Action de garantie [Fin./Dr.]
Action appartenant à un membre du Actionnaire [Fin.]
conseil d’administration et servant de Personne physique ou personne morale
garantie à ses actes de gestion. Elle est qui détient une fraction du capital social
nominative et inaliénable. d’une entreprise constituée sous la
forme d’une société de capitaux (société
Action de jouissance [Fin.] anonyme, société en commandité par
Remplace l’action dont le capital a été actions), qui est rémunéré, éventuelle-
totalement amorti, donc remboursé ment par une part des bénéfices (divi-
aux actionnaires. Si ces actions ne dendes). Un actionnaire est un
donnent plus droit au dividende statu- copropriétaire et à ce titre il assume sur
taire, elles permettent de participer aux ses apports les risques de l’activité de
assemblées générales et donnent droit à l’entreprise. En anglais on dispose de
la répartition éventuelle des réserves de deux mots : shareholder (plus courant)
la société. et stockholder.

Action de numéraire [Fin./Dr.] Actionnaire de référence [Fin.]


Action libérée en espèces par opposition Principal actionnaire d’une société de
à l’action d’apport. capitaux.

17

Book 1.indb 17 18/11/15 8:16 PM


Act
A Actionnariat ouvrier  [Gest. ress. hum.] Activité normale [Compt.]
Système de participations ouvrières aux Niveau d’activité devant être atteint
bénéfices par répartition de l’actif de la pendant une période dans des condi-
société en actions. tions jugées normales d’exploitation
➢➢ Coopérative, Participation. compte tenu du potentiel existant. Elle
ne correspond généralement pas au
Activer [Compt.] niveau maximal théorique d’activité.
Inscrire à l’actif du bilan. Elle est utile dans la méthode de l’impu-
tation rationnelle des charges fixes et
Activité [Compt./Cont.] dans la méthode des coûts préétablis
Ensemble d’actions et de tâches de notamment.
même nature qui ont pour objectif de
réaliser ou de permettre, à plus ou Activité principale
moins long terme, un ajout de valeur à ➢➢ Chaîne de valeur.
un bien ou service (passation des com-
mandes, réception des livraisons…). Activité principale exercée (Code APE)
L’enchaînement d’un ensemble d’activi- ➢➢ APE (Code), NAF (Code).
tés constitue un processus. Le quasi
synonyme d’activité est production qui Activité standard
désigne également tout processus qui ➢➢ Activité normale.
ajoute de la valeur à un bien ou à un
service, mais la production étant plus Activités (Analyse de portefeuille d’)
englobante que l’activité, puisque la ➢➢ Analyse de portefeuille d’activités.
production peut se confondre avec le
processus en ce qu’elle est l’ensemble Actuaire
comprenant les activités passation des ➢➢ Actuariat.
commandes, de réception, de trans-
formation, de stockage, de livraison,
Actualisation [Méth.]
etc.
Méthode de calcul économique qui per-
➢➢ ABC (coût à base d’activité), Chaîne de
met d’évaluer aujourd’hui un revenu à
valeur, Production, Valeur ajoutée.
percevoir ou une dépense à engager
dans le futur. Elle est l’inverse de la capi-
Activité (Comptabilité à base d’, Coût
talisation. La valeur actuelle d’une unité
à base d’)
monétaire disponible dans le futur est
➢➢ ABC (Coûts à base d’activité).
inférieure à la valeur d’une unité moné-
taire disponible aujourd’hui.
Activité d’exploitation [Compt.]
La valeur actuelle du capital qui sera dis-
Activité pour laquelle un compte d’ex-
ponible au bout de n années est alors :
ploitation élémentaire distinct peut être
C0 Cn (1 + i )
−n
élaboré. =

Activité de soutien Le problème délicat est le choix de i,


➢➢ Chaîne de valeur. c’est-à-dire du taux d’actualisation.

18

Book 1.indb 18 18/11/15 8:16 PM


Adj
Pour le calcul économique appliqué aux Adam (Méthode)  [Gest. comm.] A
choix des investissements, on peut utili- Test par sondage, destiné à établir pour
ser soit le taux d’intérêt du marché un produit donné, le prix acceptable par
financier, soit le coût du capital, soit le le plus grand nombre de consomma-
taux d’actualisation préconisé par les teurs possible. Ce « prix psychologique »
institutions. ou « prix optimal de vente » se situe dans
une fourchette limitée vers le haut par
Actuariat [Fin.] l’effet revenu et vers le bas par le rapport
Technique mise en œuvre par l’actuaire, qualité-prix.
faisant appel à la statistique et au calcul
des probabilités, dans le cadre des opé- Additivité de la valeur (Principe d’) 
rations d’assurance. [Fin.]
Principe qui stipule que, sur un marché
Actuariel (Taux, Rendement) [Fin.] parfait, la valeur actualisée des actifs est
Taux ou rendement qui prend en compte égale à la somme des valeurs actualisées
le taux d’intérêt nominal, la capitalisa- de chacun des actifs considérés séparé-
tion des intérêts (intérêts composés), les ment. En d’autres termes, la valeur de la
frais initiaux de l’emprunt, les primes firme sur un marché efficient est indé-
d’émission, les primes de rembourse- pendante de la répartition des flux de
ment, les frais annuels de gestion, les dif- liquidités allant aux actionnaires et aux
férés d’amortissement, les dates de créanciers.
jouissance, les décalages entre les dates ➢➢ Modigliani-Miller (Théorème de).
des appels de fonds, etc. Le taux actuariel
est dit également taux effectif ou rende- Adhocratie  [Gest. adm.]
ment effectif. Il est net s’il tient compte Structure d’organisation dans laquelle
de l’impôt sur le revenu, et il est brut les individus sont étroitement interdé-
dans le cas contraire. C’est le seul taux pendants les uns des autres et ont sou-
vraiment universel car donnant la réalité vent à affronter des situations complexes
des taux pour des opérations à échéances ou ambiguës. C’est une structure évolu-
différentes. tive peu formalisée, adaptée à des
En désignant par t le taux proportion­ activités de projets peu stabilisés ou
­
nel annuel en %, et par L le nombre de standardisés et lorsque les membres de
versements par an, le taux actuariel l’organisation sont pour l’essentiel des
annuel en % vaut : experts.

⎡⎛ t ⎞
L
⎤ Adjudication [Dr.]
100 ⎢⎜1 + ⎟ − 1⎥
⎣⎢⎝ 100 L ⎠ ⎥⎦ L’adjudication comporte deux sens :
1° Acte par lequel sont mis en libre
Syn. : Taux équivalent, Taux effectif. concurrence, soit des personnes qui
➢➢ Actualisation. désirent acquérir un bien, soit des entre-
preneurs qui s’offrent à prendre en
Actuelle (Valeur) charge des travaux ou des fournitures.
➢➢ Valeur actuelle. En principe pour l’acquisition d’un

19

Book 1.indb 19 18/11/15 8:16 PM


ADL
A bien, l’adjudication est une enchère qui niveau de maturité d’un secteur (quatre
est remportée par celui qui propose le niveaux) et la position concurrentielle
prix le plus élevé, et pour l’exécution de de l’entreprise (cinq modalités). Les seg-
travaux, comme pour les marchés ments stratégiques de l’entreprise sont
publics, c’est l’entrepreneur qui propose ensuite placés dans cette matrice en les
le prix le plus bas qui emporte le mar- représentant par des cercles proportion-
ché. Mais il existe d’autres formes d’en- nels au chiffre d’affaires du segment.
chères comme par exemple les enchères Quatre choix stratégiques peuvent
à la Vickrey. découler du diagnostic qu’autorise cette
2° Au sens financier : procédé d’émis- matrice : le développement naturel pour
sion d’un emprunt. la position concurrentielle forte avec un
secteur en croissance ou à la maturité ;
Adjudication de bons du trésor un développement sélectif qui implique
Prix Montant en euros de privilégier l’activité à position
concurrentielle favorable ; la réorienta-
5% 1 500 millions
tion des activités en prenant appui sur
5,5 % 2 500 millions
les compétences du métier de base ;
6% 4 000 millions l’abandon pour les activités à position
concurrentielle défavorable ou margi-
On distingue, d’une part, l’adjudication nale dans des secteurs en maturité et sur-
« à la française » pour laquelle le prix à tout en déclin.
l’émission est unique pour toutes les ➢➢ Matrice d’analyse stratégique.
offres de souscription et il correspond au
prix marginal et, d’autre part, l’adjudica- Administrateur [Gén.]
tion « à la hollandaise » selon laquelle les Personne en charge de la gestion des
prix sont ceux proposés par les adjudica- affaires d’une personne physique ou
taires, mais, dans ce cas, les offres dont morale de droit privé ou de droit public.
les prix sont les plus élevés sont servies ➢➢ Conseil d’administration, Société ano­
en premier. Ainsi dans l’exemple suivant, nyme.
le prix unique marginal dans les enchères
à la française est de 5,5 % pour un mon- Administrateur judiciaire [Dr.]
tant global de 4 000 millions d’euros, Personne en charge de la gestion d’une
alors que la t­ echnique hollandaise donne entreprise placée, par le tribunal de
un montant de 1 500 millions d’euros à commerce, en redressement judiciaire.
5 % et 2 500 millions d’euros à 5,5 %. Il établit un plan de redressement, met
➢➢ Enchères, Hollandaise (Adjudication en place de nouveaux moyens de finan-
à la). cement, et opère éventuellement une
cession partielle ou totale de l’entre-
ADL (Matrice ou Modèle de la société)  prise. Celui auquel est cédée l’entre-
[Strat.] prise est le repreneur. Un débat s’est
La société de conseil Arthur D. Little a instauré sur le mode de désignation et
mis au point une matrice d’analyse stra- les qualifications des administrateurs
tégique résultant du croisement du judiciaires. On a pu dire que le

20

Book 1.indb 20 18/11/15 8:16 PM


Adm
Maturité du secteur
A
Position concurrentielle marginale de l’entreprise

démarrage croissance maturité déclin

forte
dominante DÉVELOPPEMENT NATUREL

forte

favorable

rentabilité
DÉVELOPPEMENT
défavorable SÉLECTIF

RÉORIENTATION ABANDON
marginale

fort(s) faible(s)
besoins financiers

r­emplacement des cadres qui Elle ne participe pas à la prise de déci-


connaissent l’entreprise par un admi- sion dans le domaine de la politique
nistrateur désigné par le tribunal de générale.
commerce sans une connaissance des
spécificités de la firme et de son envi- Administration du personnel
ronnement conduirait souvent les ➢➢ Gestion ressources humaines.
redressements judiciaires à la liquida-
tion (disparition) des entreprises, l’ad- Administration publique [Gén.]
ministrateur devenant liquidateur. Unité institutionnelle (au sein du sec-
➢➢ Faillite. teur institutionnel administration) de la
comptabilité nationale dont la fonction
Administration [Gén.] principale est de produire des services
En gestion et organisation des entre- non marchands destinés à l’ensemble
prises, Henri Fayol, dans son ouvrage des agents économiques sur le territoire
Administration industrielle et générale national, en procédant également à des
(1916), définit l’administration par cinq opérations de redistribution du revenu,
verbes : « prévoir, organiser, comman- recourant à l’impôt et aux cotisations
der, coordonner, contrôler ». sociales obligatoires pour obtenir les
Administration au sens de Fayol appa- moyens financiers nécessaires à son
raît synonyme de plusieurs autres fonctionnement et à ses investisse-
notions plus employées de nos jours : ments.
gestion, direction.
Les auteurs modernes emploient Admission (à la cote) [Fin.]
administration pour désigner une Autorisation donnée par les dirigeants
fonction auxiliaire dans l’entreprise. d’une bourse des valeurs d’inscrire un

21

Book 1.indb 21 18/11/15 8:16 PM


ADP
A titre à la cote et de la traiter. En France, Affacturage (Factoring) [Fin.]
cette autorisation est délivrée par l’AMF Opération de gestion des créances « des
(Autorité des marchés financiers). comptes clients  » par un organisme
financier extérieur à l’entreprise.
ADP (Action à dividende prioritaire sans L’organisme appelé factor prend en
droit de vote) charge le recouvrement des créances de
➢➢ Action à dividende prioritaire sans l’entreprise pour son propre compte et
droit de vote. avance à l’entreprise la valeur de ces
créances nettes d’une commission. Les
ADPIC (Accords sur les droits de risques d’insolvabilité du débiteur sont
propriété intellectuelle liés au commerce) pris en charge par le factor. C’est une
➢➢ Droit de propriété. opération de crédit à court terme et une
opération d’assurance.
ADV (Axe de visibilité)  [Gest. comm.]
Voie de circulation piétonne ou auto- Affectation (des éléments de coût) 
mobile d’où l’on peut voir un support [Compt.]
d’affichage (la distance de visibilité est Inscription directe, immédiate, sans
au maximum de 80 mètres). calcul intermédiaire, d’une charge à un
coût ou à un compte de coût.
Ad valorem [Fin.]
Locution latine signifiant « suivant Affermer (ou Affermage) [Dr.]
la valeur » et qui s’emploie pour Action de louer de façon contractuelle,
qualifier des marchandises sur les- par exemple : affermer une terre, un
quelles il faut payer des droits calcu- immeuble, une ligne de transport.
lés en fonction de leur valeur et non
pas en fonction de leur volume. Ad Affiliation  [Gest. comm./Info.]
valorem s’oppose à la commission 1) Programme par lequel une entreprise
fixe. rémunère par une commission les sites
partenaires qui établissent des liens vers
AFC (Analyse factorielle des ses produits ou son site.
correspondances) [Méth.] 2) Adhésion à un réseau ou à une cen-
Méthode d’analyse factorielle des don- trale d’achat.
nées qui consiste à rechercher la meil-
leure représentation simultanée de Affimétrie  [Gest. comm.]
deux ensembles constituant les lignes GIE fondé en 1992 par les sociétés d’affi-
(par ex., des individus) et les colonnes chage Avenir, Dauphin et Giraudy et
(par ex., des variables structurelles et ayant développé un logiciel de média-
de comportement) d’un tableau de planning permettant de déterminer
contingence, en vue de mettre en évi- l’audience précise des réseaux d’affi-
dence les « correspondances », c’est-à- chage exprimée en ODV (occasion de
dire les liaisons entre ces deux voir), couverture, répétition et GRP. Ces
ensembles. données sont obtenues par le ­croisement

22

Book 1.indb 22 18/11/15 8:16 PM


Age
des déplacements effectués par les de l’agence) Dans la relation d’agence, le A
­individus et les ADV (Axe de visibilité) mandant, le délégant, ou principal dis-
des panneaux. pose d’une information partielle, insuf-
fisante par rapport au mandataire,
Affinité (d’une cible)  [Gest. comm.] délégué ou agent. La théorie de l’agence,
Désigne le rapport audience utile sur basée sur les contrats, notamment entre
audience totale d’un support déterminé. propriétaires et dirigeants des entre-
On parle également d’indice d’affinité. prises, étudie toutes les formes de coo-
On définit une échelle d’affinité pour pération et les systèmes d’incitation en
classer les supports. vue de susciter un comportement de
l’agent qui respecte les intérêts du prin-
Affrètement [Log.] cipal (théorie normative de l’agence).
Contrat par lequel le fréteur (loueur) Gérard Charreaux considère que l’hy-
met à la disposition d’un affréteur (loca- pothèse de séparation totale entre les
taire) un navire, un avion, un wagon, un actionnaires et les dirigeants est rare-
camion, etc., pour le transport de mar- ment vérifiée, notamment dans les
chandises ou de personnes, moyennant nations européennes. Cette approche
une rémunération. réduit les actionnaires à la seule fonc-
tion financière d’apporteurs de capitaux
AFNOR  [Gest. adm.] et à l’assomption du risque financier.
Association française de normalisation. Cette conception, indique-t-il, a un
Association reconnue d’utilité publique faible pouvoir explicatif au vu des struc-
qui élabore, homologue et diffuse les tures réelles d’actionnariat.
normes françaises. ➢➢ Droit de propriété, Gouvernance.

Agence (Théorie de l’, Relation d’)  Agence de notation [Fin.]


[Strat. man.] Agence indépendante chargée de l’éva-
Cette théorie trouve son fondement luation de la qualité de la dette d’une
dans l’évolution des grandes sociétés entreprise. Les principales agences sont :
par action ou sociétés de capitaux qui Standard and Poor’s, Fitch et Moody’s.
dégrade le pouvoir de contrôle des pro-
priétaires sur les actifs, phénomène mis Agence conseil en communication,
en évidence par Berle et Means dès 1932. Agence de publicité  [Gest. comm.]
Plus généralement, l’idée fondamentale Entreprise qui conçoit et réalise les cam-
de la théorie de l’agence repose sur pagnes de communication pour le
l’analyse des effets de la délégation ou de compte d’annonceurs. La conception
la décentralisation de la décision (théo- des messages (stratégie de « création »
rie positive de l’agence) et sur les actions publicitaire), et l’élaboration du plan
à mettre en œuvre en vue d’une déléga- médias (stratégie médias) sont les deux
tion dans laquelle le délégué ne perde principales tâches de l’agence conseil en
pas le point de vue et ne néglige pas les communication, nom qui a remplacé
intérêts du délégant (théorie normative celui d’agence de publicité dans les

23

Book 1.indb 23 18/11/15 8:16 PM


Age
A ­ rganismes représentatifs de la profes-
o proposition faite par S. Milgram (1979)
sion. L’agence peut s’adresser éventuelle- est que le dispositif organisationnel
ment en sous-traitance à des spécialistes peut même conduire un individu à réa-
pour la réalisation des films ou des pho- liser des actes contraires aux valeurs
tos nécessaires. qu’il avait énoncées en dehors du
contexte d’expérience. La notion d’état
Agencements et aménagements  agentique s’oppose à celle d’acteur.
[Compt.]
Dépenses correspondant à des travaux Agglomération (Économies d’) [Gén.]
réalisés en vue de rendre utilisable les Formes particulières d’économies exter­
diverses immobilisations corporelles de nes ou effets de voisinage positifs. Les
l’entreprise et notamment les terrains et entreprises installées à faible distance les
les bâtiments. unes des autres peuvent profiter de la
main d’œuvre, des fournisseurs et des
Agent (Théorie principal) clients présents dans cette aggloméra-
➢➢ Agence (Théorie de l’). tion, chaque firme peut se spécialiser et
devenir le client ou le fournisseur des
Agent commercial  [Gest. comm.] autres (effets externes positifs réci-
Mandataire indépendant qui négocie proques) ; les consommateurs n’ont pas
des actes commerciaux (achat, vente, à faire de multiples déplacements pour
location), pour le compte d’industriels se procurer les biens dont ils ont besoin,
ou de commerçants. le grand nombre d’entreprises en
concurrence leur permet d’avoir des
Agent de maîtrise prix avantageux ; tout le monde peut
➢➢ Maîtrise. profiter des infrastructures publiques
ou des services d’intérêt général à faible
Agent représentatif [Méth.] frais : l’eau, le gaz, l’électricité sont dis-
Représentation théorique simplifiée à ponibles pour tous à partir de l’instant
l’extrême d’un agent économique pour où ils sont disponibles pour une per-
la modélisation d’un comportement sonne, sans engager des coûts aussi éle-
particulier. La notion de firme représen- vés que les coûts de la première
tative proposée par Alfred Marshall est installation, etc.
cependant plus réaliste que le produc-
teur maximisateur de la pure théorie Agio [Fin.]
néoclassique de l’équilibre général. Différence entre la valeur nominale et la
valeur réelle d’échange d’une monnaie
Agentique (État)  [Strat. man.] ou d’un effet de commerce.
Postulat selon lequel le comportement Ce terme, dans son acceptation géné-
d’un individu dans une organisation rale, est en voie d’extinction. Il est sur-
serait le résultat des contraintes posées tout usité dans le domaine bancaire
par celle-ci et non l’expression de ses pour désigner les conditions d’escompte
propres tendances psychologiques. La (intérêt plus commission du banquier).

24

Book 1.indb 24 18/11/15 8:16 PM