Vous êtes sur la page 1sur 11

White Paper – Refroidissement performant pour baies serveurs

______________________________________________________________________

Isolation du couloir froid/Cold Aisle Containment

OPTIMISATION DU REFROIDISSEMENT DES BAIES


SERVEURS POUR UNE MEILLEURE EFFICACITE DE LA
CLIMATISATION RESIDANTE DANS UNE SALLE
INFORMATIQUE

1/11
White Paper – Refroidissement performant pour baies serveurs
______________________________________________________________________

Sommaire :

1. Introduction: Réduction des pertes, optimisation du refroidissement

2. Mise en place de baies serveurs dans des salles informatiques – Couloirs froids et

chauds

2.1 L'air froid arrive par en bas (sol)

2.2 L'air froid arrive par en haut (plafond)

3. Optimisation Niveau 1: Avec ventilateurs radiaux dans les portes arrière

4. Optimisation Niveau 2: Revêtement du couloir froid

5. Optimisation Niveau 3: Le couloir froid est fermé aux deux extrémités (à l'avant et à

l'arrière)

6. Optimisation Niveau 4: Portes refroidies par eau installées à l'arrière des serveurs

7. Optimisation Niveau 5: Portes refroidies par eau installées à l'avant des serveurs

8. Optimisation Niveau 6: Chambre fermée avec échangeurs thermiques (LHX20) installés

à l'avant et à l'arrière

9. Optimisation Niveau 7: installation d'une climatisation, uniquement en tant que sécurité

10. Conclusion

11. Présentation de la société Schroff et informations relatives à l'auteur

2/11
White Paper – Refroidissement performant pour baies serveurs
______________________________________________________________________

1. Introduction: Réduction des pertes, optimisation du refroidissement


Ces dernières années ont vu s'accroître les performances des serveurs dans les salles
informatiques et, par la même occasion, les besoins en refroidissement. Aujourd'hui encore, les
salles informatiques sont refroidies quasi-exclusivement par le biais de l'air. Les serveurs et
autres composants informatiques sont donc montés dans les baies de telle manière à aspirer
par l'avant l'air frais résidant et à rejeter à l'arrière la chaleur. L'air frais est généré par la
climatisation centrale de la salle. Afin de délester cette dernière, il convient donc d'optimiser le
refroidissement lorsque:
• La salle comporte une quantité trop importante de baies serveurs; la climatisation
résidante n'est alors plus capable d'assurer un refroidissement suffisant.
• Une mauvaise configuration des baies serveurs entraîne un refroidissement trop
conséquent de la salle. La climatisation utilise alors inutilement une partie de sa
capacité de refroidissement.

2. Installation de baies serveurs dans une salle informatique – couloirs froids et


chauds
En cas de ventilation par le seul moyen de l'air, la puissance de refroidissement maximale par
baie serveur est limitée par la capacité de la salle à apporter suffisamment d'air froid à l'avant
des baies et à évacuer la chaleur qui se dégage à l'arrière. Si l'arrière d'une rangée de baies
serveurs (rangée n°1) est disposée face à l'avant d e la rangée de baies suivante (rangée n°2),
les serveurs de la rangée n°2 vont directement aspi rer une partie de la chaleur dégagée par la
rangée n°1. Les baies serveurs sont donc disposées de manière à créer des "couloirs chauds et
froids", ce qui permet d'ores et déjà d'optimiser la climatisation d'une salle informatique. Les
propositions énoncées ci-dessous supposent que les baies bénéficient déjà d'une circulation de
l'air adaptée.

2.1 L'air froid arrive par en haut (plafond)


Lors de la mise en place des couloirs chauds et froids, l'air froid peut être acheminé dans le
couloir correspondant par deux voies différentes. Première possibilité: l'air froid est généré par la
climatisation installée au plafond et ce même dispositif permet également d'évacuer sur les
côtés la chaleur dissipée (non représenté sur le schéma ci-dessous).

3/11
White Paper – Refroidissement performant pour baies serveurs
______________________________________________________________________

Cette solution est privilégiée lorsque, par exemple, la salle informatique ne prévoit pas de
plancher technique. Elle comporte cependant l'inconvénient de produire une quantité importante
de pertes énergétiques. La contiguïté entre la bouche d'aspiration et la bouche d'extraction est à
l'origine de "court-circuits d'air", ce qui signifie qu'une partie de l'air froid est immédiatement
aspiré. Par ailleurs, la chaleur n'est que partiellement évacuée par la climatisation, l'air chaud
restant se mêle à l'air froid qui arrive par en haut et se retrouve donc à nouveau aspiré par les
serveurs dans les baies.

2.2. L'air froid arrive par en bas


Lorsque l'arrivée d'air froid s'effectue par le bas via un plancher technique, il est tout à fait
possible d'éviter une partie des pertes énergétiques décrites ci-dessus. Ce système permet
également d'évacuer la chaleur dissipée au moyen de la climatisation résidante (plafond).

4/11
White Paper – Refroidissement performant pour baies serveurs
______________________________________________________________________
Par ailleurs, le risque de cours-circuits d'air entre la bouche d'aspiration et la bouche d'extraction
est nul, étant donné que l'arrivée d'air (plancher technique) et l'évacuation d'air (plafond) sont
suffisamment éloignées l'une de l'autre. Mais pour que l'air froid arrive en quantité suffisante
jusqu'aux serveurs montés dans le haut de la baie, une partie de cet air passe au-devant des
serveurs et est directement aspiré par la bouche correspondante de la climatisation. Dans ce
cas-là, la vitesse de circulation de l'air froid joue un rôle primordial. Si celle-ci est trop basse, les
serveurs montés dans la partie supérieure de la baie ne sont pas suffisamment refroidis et la
température de l'air à cet endroit précis de la baie atteint alors des valeurs trop importantes,
entraînant de ce fait la formation de points chauds. Si la vitesse est trop élevée, l'air froid passe
rapidement au-devant des serveurs montés dans la partie inférieure de la baie, ils ne sont donc
pas suffisamment refroidis. Cet équilibre se retrouve compliqué par le mélange air froid/air
chaud qui a lieu dans le couloir froid. Celui-ci entraîne un gradient de température entre la partie
supérieure et la partie inférieure de la baie. Dans le meilleur des cas, ce gradient atteint jusqu'à
5 K et ne peut être réduit au minimum que par l'isolation.

3. Optimisation Niveau 1: avec ventilateurs radiaux dans les portes arrière


Afin d'optimiser encore davantage le refroidissement, les portes arrières standard des baies
serveurs sont remplacées par des portes comportant des ventilateurs. Ces derniers aspirent la
chaleur hors de la baie serveur avant de l'évacuer directement via la bouche d'aspiration de la
climatisation. Cette solution est privilégiée dans le cas de salles informatiques sans plancher
technique, et ce, afin de réduire au mieux les "court-circuits d'air" qui se créent entre l'air froid et
l'air chaud. Ainsi, les pertes énergétiques sont considérablement diminuées et les systèmes sont
refroidis de manière homogène sur l'intégralité de la hauteur de montage. Ce dernier avantage
est également conservé dans le cas de salles informatiques avec plancher technique.

Le remplacement de portes standard par des portes arrières avec ventilateurs radiaux s'effectue
rapidement et aisément, et ce, même lorsque les serveurs sont en état de marche.

5/11
White Paper – Refroidissement performant pour baies serveurs
______________________________________________________________________

4. Optimisation Niveau 2: revêtement du couloir froid


Afin de conserver au maximum l'air frais résidant dans les couloirs froids et d'éviter la variation
entre une vitesse de circulation de l'air trop basse et trop élevée, l'arrivée d'air froid via le
plancher technique offre diverses possibilités. La solution la plus simple consiste à recouvrir les
couloirs froids.

Ainsi, la vitesse de circulation de l'air frais est diminuée et une quantité importante d'air se
trouvant dans le couloir froid est aspirée par les serveurs des baies. Le gradient de température
le long de la baie est considérablement réduit, ce qui améliore l'efficacité de la climatisation.
Cependant, l'inconvénient réside en la présence de pertes d'énergie à l'avant et à l'arrière du
couloir froid.

5. Optimisation Niveau 3: revêtement ET fermeture du couloir froid aux deux extrémités


Outre son revêtement, le couloir froid est également fermé aux deux extrémités (porte ou sas).

6/11
White Paper – Refroidissement performant pour baies serveurs
______________________________________________________________________
Ceci permet de créer une "chambre" dédiée à la circulation de l'air froid; celui-ci n'aura ainsi plus
d'autre choix que de traverser les baies serveurs. Par ailleurs, cette solution ne génère plus
aucune perte et le gradient de température le long de la baie est également évité, contribuant de
cette manière à une utilisation optimale de la climatisation en termes d'énergie.

6. Optimisation Niveau 4: Portes refroidies par eau installées à l'arrière des serveurs
Ce niveau d'optimisation consiste à remplacer les portes situées à l'arrière des serveurs par des
équivalents intégrant des échangeurs thermiques air/eau passifs ou actifs.

Ici, la mise en œuvre d'échangeurs thermiques air/eau actifs ou passifs permet de délester
partiellement la climatisation résidante. Dans les deux cas, il est possible de diminuer
préalablement la température d'air dégagée par les serveurs en sortie de baie afin qu'elle soit
inférieure à la température d'entrée d'air froid dans la baie. Cette caractéristique est
particulièrement avantageuse lorsque la climatisation atteint ses limites et que, simultanément,
la salle informatique doit accueillir des baies serveurs supplémentaires.
Les portes arrière avec échangeurs thermiques air/eau actifs autorisent une répartition
homogène de l'air sur l'intégralité de la hauteur de baie. Les ventilateurs des échangeurs
thermiques aspirent la chaleur dissipée à l'arrière de la baie serveur et injectent l'air refroidi dans
les serveurs. En cas d'installation de portes arrière avec échangeurs thermiques passifs, la
résistance de l'air de ces derniers doit être conforme aux ventilateurs des serveurs afin que
ceux-ci soient encore à même d'évacuer la chaleur.

7. Optimisation Niveau 5: Portes refroidies par eau installées à l'avant des serveurs
Ce niveau d'optimisation consiste à remplacer les portes situées à l'avant des serveurs par des
équivalents intégrant des échangeurs thermiques air/eau passifs ou actifs.
Il ne peut cependant être réalisé que si la configuration physique des serveurs le permet.

7/11
White Paper – Refroidissement performant pour baies serveurs
______________________________________________________________________
Afin d'accéder à la face avant des serveurs, ces derniers doivent être refroidis par l'arrière
(arrivée de l'air froid à l'arrière). Par ailleurs, les câbles patch et autre raccords principaux
doivent être connectés à l'avant pour éviter un éventuel montage de charnières sur les portes
avec échangeurs thermiques air/eau. Ce concept offre à l'utilisateur de nombreux avantages :
• L'installation d'une climatisation résidante n'est plus nécessaire. Seule la mise en œuvre
d'un groupe d'eau glacée est indispensable afin de produire l'eau froide des échangeurs
thermiques.
• La mise en œuvre de soupapes à deux voies devant chaque échangeur thermique
permet une utilisation optimale de l'eau froide, et ce, dans le but de conserver la
température préréglée des serveurs.
• La mise en œuvre de soupapes à deux voies devant chaque échangeur thermique
air/eau permet d'utiliser de façon économique la pompe de circulation avec une pression
constante et une quantité d'eau variable.
• Les pertes significatives d'énergie provoquées par la climatisation de la salle
informatique et par le plancher technique (dispositif de climatisation du bâtiment) sont
évitées. Au contraire, étant donné que la température générée dans la salle informatique
est plus élevée que la température extérieure, une partie de la chaleur est rejetée dans
l'environnement par-delà les murs du bâtiment, ce qui déleste le groupe d'eau glacée.
• Des économies sont effectuées en matière de coûts énergétiques. Il est par ailleurs
possible d'accentuer encore davantage ces économies, de par l'utilisation exclusive
d'échangeurs thermiques air/eau passifs.

8. Optimisation Niveau 6: chambre fermée avec échangeurs thermiques air/eau (LHX 20)
installés à l'avant et à l'arrière
L'installation d'échangeurs thermiques aux extrémités des deux rangées de baies serveurs –
c'est-à-dire à droite et à gauche de la "cellule froide" - autorise un refroidissement nettement

8/11
White Paper – Refroidissement performant pour baies serveurs
______________________________________________________________________
plus efficace. D'autre part, il est possible de monter des ventilateurs radiaux dans les portes
arrière. Il est donc ici essentiel de distinguer les salles équipées d'un plancher technique de
celle qui n'en comportent pas. Dans les deux cas cependant, l'efficacité du refroidissement des
serveurs est considérablement améliorée.

Si la salle informatique est équipée d'un plancher technique, l'adjonction supplémentaire d'air
froid implique de nombreux avantages:
• La température résidante dans la "cellule froide" peut atteindre une valeur inférieure à la
température de l'air issu du plancher technique.
• Les serveurs disposent d'une quantité plus importante d'air
• La quantité d'air froid excédentaire issue du plancher technique peut être mise à
disposition des autres baies serveurs
• Les baies serveurs placées à proximité des échangeurs thermiques utilisent davantage
d'air froid issu des échangeurs, ce qui permet aux baies centrales de la salle de recevoir
en quantité plus importante l'air froid en provenance du plancher technique.
• La quantité d'air présente le long de la baie serveur est répartie de manière plus
homogène.

Si la salle informatique ne comporte pas de plancher technique, il convient de veiller non


seulement à la puissance de refroidissement maximale des échangeurs thermiques mais
également à l'alimentation en air froid des baies serveurs. Ce système offre également certains
avantages:
• Les baies serveurs disposent d'un air nettement plus froid que la climatisation n'est
capable d'en produire
• La climatisation résidante est considérablement délestée
• Ce concept peut également être mis en œuvre dans d'autres types de salles
• La quantité d'air présente le long de la baie serveur est répartie de manière plus
homogène, ce qui prévient la formation de "points chauds"

9/11
White Paper – Refroidissement performant pour baies serveurs
______________________________________________________________________
• Le gradient de température le long de la baie est éliminé, ce qui implique une meilleure
efficacité énergétique du système dans son intégralité.
Par ailleurs, il est possible de compléter l'efficacité de concept en installant les portes décrites
dans les niveaux d'optimisation précédents.

9. Optimisation Niveau 7: installation d'une climatisation, uniquement en tant que sécurité


Ce dernier niveau d'optimisation consiste à refroidir les baies serveurs fermées installées a
posteriori au moyen d'échangeurs thermiques air/eau (LHX20). Ce concept n'exerce aucune
influence sur l'environnement direct et les avantages du refroidissement par eau sont
pleinement exploités. La température interne des baies est parfaitement adaptée aux besoins
des serveurs.

Ce concept permet l'installation a posteriori de baies serveurs supplémentaires dans des salles
informatiques où les capacités de la climatisation résidante sont exploitées au maximum. Il n'est
alors plus possible d'augmenter la quantité d'air froid mais un refroidissement par eau est
néanmoins réalisable. Quant aux baies disposées au préalable dans la salle, elles sont
refroidies via le dispositif de climatisation. Si besoin est, un groupe d'eau glacée dédié aux
échangeurs thermiques peut être installé.

Si la salle informatique n'est pas équipée a posteriori mais qu'elle bénéficie d'une nouvelle
conception, toutes les baies serveurs peuvent être refroidies au moyen d'échangeurs
thermiques air/eau (LHX20): ceux-ci autorisent une dissipation de la chaleur, sans influence
directe sur l'environnement. Ainsi, ce système permet de refroidir de façon ciblée les points les
plus chauds dans la salle informatique. En considérant des conditions normales de
fonctionnement, la puissance offerte par la climatisation peut être réduite au minimum. Celle-ci
ne doit alors évacuer qu'une partie de la chaleur qui circule au-travers des baies avant d'être
rejetée dans la salle. Elle assume également une fonction supplémentaire liée à la sécurité. En

10/11
White Paper – Refroidissement performant pour baies serveurs
______________________________________________________________________
effet, en cas de dysfonctionnement d'un échangeur thermique, la porte de la baie s'ouvre alors
automatiquement et les serveurs intégrés sont alors refroidis un certain temps au moyen de l'air
froid résidant dans la salle et généré par la climatisation.

10. Conclusion
L'optimisation du refroidissement dans une salle informatique peut s'effectuer de différentes
manières, ce qui permet de délester la climatisation résidante surchargée et d'installer des baies
serveurs supplémentaires. Par ailleurs, l'efficacité des composants électroniques (par ex.:
serveurs) en termes de puissance est également améliorée. De nombreux fabricants reconnus
sont désormais membres d'organisations écologiques à but non lucratif telles que „Green Grid“
ou encore „Climate Savers Initiative“.

11. Présentation de la société Schroff et informations relatives à l'auteur


La société Schroff est mondialement reconnue pour la conception et la fabrication d'habillage
pour les secteurs de l’électronique, de l’automatisme, des réseaux et des télécommunications.
Schroff propose une large gamme de produits standard, à la pointe de l'innovation et de la
qualité : baies indoor et outdoor, coffrets, bacs à cartes, alimentations, cartes-mères et
systèmes d'intégration pour cartes à microprocesseur. Grâce à notre savoir et à de vastes
ressources (hommes, machines, etc.), nous sommes en mesure d'offrir à chaque utilisateur LA
solution d'habillage électronique qu'il recherche. Par ailleurs, Schroff dispose de connaissances
spécifiques ainsi que de moyens d'ingénierie et de production performants, qui lui permettent de
fournir des habillages dédiés à des domaines d'application complexes tels que l'électronique,
l'automobile, le ferroviaire, l'aérospatial l'aéronautique, la défense ou encore les
télécommunications et l'informatique. Nos produits et services résultent d'une observation
rigoureuse des intérêts globaux des marchés de l'électronique. Le savoir d'experts en habillage
électronique, en CEM et en gestion thermique a permis à Schroff d'élargir ses compétences et
d'en faire ainsi une société actuellement en pleine expansion.

Le Dr.-Ing. Adam Pawlowski est diplômé de l'école polytechnique "Politechnika Warszawska" à


Varsovie, il a étudié la construction de moteurs pour avions, avec une spécialisation en matière
de processus de combustion. En tant que chercheur à l'Université Technique de Berlin, il a
effectué sa thèse dans le domaine "Théorie des vibrations mécaniques". De nombreuses
années durant, il a été responsable du département "Recherche et Développement" en matière
de gestion thermique au sein de sociétés spécialisées dans les climatisations pour armoires
électriques ou encore dans l'industrie automobile. Le Dr.-Ing. Pawlowski a intégré Schroff en
août 2005 où il occupe depuis la fonction de chef de produit en Gestion thermique.

11/11