Vous êtes sur la page 1sur 34

Rôle de l’apport en

oxygène dans les


.
limitations de VO2 max

M1 EOPS Parcours Préparation du Sportif


« Facteurs limitant la performance sportive »
.
VO2max : estimation simple de la puissance maximale
du métabolisme aérobie et de l’aptitude physique aérobie

max
VO2 (l/min)

Exercice progressif sur


cycloergomètre
.
PMA
repos
0 100 200 300
Puissance (W)
Normes
.
- VO2max absolue (l/min)
spécifique ou relative (ml/min/kg)
.
- VO2max sédentaires ♂ 44-50 ml/min/kg
♀ 38-42 ml/min/kg

.
- après 25-30ans VO2max de 1%/an (âge +
sédentarisation)

.
- athlètes VO2max jusqu’à 80-85 ml/min/kg
.
plafonnement de VO2

Vmax
3 ADP + 3 Pi + ½ O2 + NADH + H+ 3 ATP + H2O + NAD+

Vitesse dépend de : - la disponibilité en O2


- capacité métabolique (glycolyse,
Krebs, chaîne respiratoire)
Sang AGL glucose La O2

glycogène Muscle
AG glycogénolyse

glucose G6P
2 NAD+ O2
glycolyse

2
ATP NADH
+ H+
pyr La
Cytosol Acyl-CoA

Mito Phosphorylation oxydative


pyr O2
Acyl-CoA
H2O
CO2
2 NADH + NADH + H+
H+
β-oxydation Acétyl CoA FADH2
ATP
Krebs

NADH + H+ ATP
CO2
FADH2
Rappel sur l’apport
en Oxygène à
l’organisme
Les étapes du transport et de l’utilisation de l’O2
CO 2 O2

Convection

Diffusion

Convection .
Qc

CvO2 CaO2
Diffusion

Convection (Mb) CO 2 O2
+
Diffusion (Mitochondrie) ATP
Utilisation de l’O2
7
Les pressions partielles

Loi de Dalton : pression totale exercée par un


mélange de gaz (ie l’air) est égale à la somme des
pressions partielles exercées par chacun des gaz qui
constituent le mélange

8
1° étape : Constitution de l’air atmosphérique pour une
pression de 760mmHg (= niveau de la mer)

% approximatif pression partielle (mmHg)

Azote (N) 78.6% 597 mmHg


Oxygène (O2) 20.9% 159 mmHg
CO2 0.03% 0.3 mmHg
Eau 0.46% 3.7 mmHg

9
2° étape: Changement des sommes des pressions partielles
au niveau des alvéoles =

Augmentation des vapeurs d’eau (rôle du trajet


respiratoire)
Perte d’O2 qui passe dans le sang
Gain de CO2 qui arrive aux alvéoles + VR (air vicié)

ALVEOLES % approximatif pression partielle (mmHg)

Azote (N2) 74.9 (78.6) % 569 (597) mmHg


Oxygène (O2) 13.7 (20.9) % 104 (159) mmHg
CO2 5.2 (0.03) % 40 (0.3) mmHg
Eau 6.2 (0.46) % 47 (3.7) mmHg

Chiffre entre () pression atmosphérique 10


Rappel : Transport de l’Oxygène

Une fois dans les capillaires pulmonaires l’O2 va être transporté jusqu’aux
Tissus par le réseau artériel systémique

- sous forme dissoute : PaO2 ~ 100 mmHg (90 à 105 mmHg)


Pour 1 mmHg de PO2 0,003 ml d’O2 DISSOUS / dL de sang

0,003 x 100 = 0,3 ml d’O2 dissous/ 100ml de sang artériel

- sous forme d’oxyhémoglobine : SaO2 ~ 97% (99-96%)


SO2 = HbO2/ Hb (%)
1g de HbO2 1,39ml d’O2

[Hb] ~ 15g.dL-1

1,39 x 15 x 0,97 = 20,3ml d’O2/dL de sang artériel liés à Hb

11
Relation entre PO2 et SO2

97%
N
SaO2

PaO2 100 mmHg


Contenu sanguin en O2 = O2 dissout + combiné à l’Hb

(1,39 x [Hb](g.dL-1) x %SO2) + 0,003 PO2(mmHg)

Au niveau artériel : CaO2 ~ 20,5 ml.dL-1

Apport sanguin en O2 dépend de CaO2 et du débit sanguin

(1,39 x [Hb](g.dL-1) x %SO2) + 0,003 PO2(mmHg)

CaO2 x Qc
PambO2 = 159

PAO2 = 104

O2

Flux d’O2
PvO2 ≈ 40 PaO2 ≈ 100

O2

PmitoO2 < 10
. .
Principe de FICK : VO2 = Q x (CaO2 – CvO2)

. .
VO2max= Qmax x (CaO2 – CvO2)max

Extraction d’O2 (métabolisme musculaire)


. . .
VO2max= Qmax x CaO2 – Qmax x CvO2

apport d’O2

CaO2 CvO2
.
Q

O2
PROBLÉMATIQUE
.
Quelles sont les facteurs qui conditionnent le plateau de VO2 :
.
- L’apport en O2 aux tissus : Q x CaO2

- Les substrats/enzymes au niveau musculaire

.
PO2 => VO2 proportionnelle
Limitation : apport en O2 aux mitochondries

.
PO2 => absence d’augmentation de VO2
Limitation : mitochondrie
Même raisonnement si PO2
.
Facteurs limitant de VO2 max
I. Consommation maximale d’oxygène
Diminution de l’apport en O2
- Hypoxie
.
Effet de PiO2 sur VO2max (altitude)
.
VO max
2
(%Hypo/Normoxie) 100

90

80 FIO2 = 10,4%
(5400m)

70

-35%
60

50
0 1000 2000 3000 4000 5000 6000
Altitude (m)
.
Facteurs limitant de VO2 max
I. Consommation maximale d’oxygène
Diminution de l’apport en O2
- Hypoxie
- Réduction de la concentration en Hb
Hb = concentration d’hémoglobine en g.dL-1

15 Normoxie
Hb 14,0
VO2max (ml.(min.100g)-1)
Hypoxie
10 Hb 14.0

Normoxie
. Hb 6,9
Hypoxie
5 Hb 6.9

5 10 15 20
Apport Maximal en O2 (ml.(min.100g)-1)

D’après Hogan, JAP 1991


Stimulation maximale muscle chien
.
Facteurs limitant de VO2 max
I. Consommation maximale d’oxygène
Diminution de l’apport en O2
Augmentation de l’apport en O2
- Hyperoxie
CaO2 = 1,39 x [Hb] x SaO2 + 0,003 x PaO2

H
N
SaO2 CaO2

PaO2

Si 100% d’O2, CaO2 attendue ~12-13%


.
Effet de l’hyperoxie sur VO2max jambes

Cycling, N = 11

5
t w ic e le g V O 2 m a x ( l/m in )

* +8% mais CaO2


4

3 de ~12 à 13%
2

0
0,21 1
FIO2

d’après Knight, JAP 1993


.
VO2max jambe plus faible que celle attendue
/ de CaO2

Limitation centrale +++ et périphérique ++ en


normoxie

L’importance des limitations pourrait dépendre du statut


(Ent ou séd) des sujets
.
Facteurs limitant de VO2 max

I. Consommation maximale d’oxygène


Diminution de l’apport en O2
Augmentation de l’apport en O2

II. Effets de l’entraînement sur les déterminants


de VO2max
Relation entre apport d’O2 et VO2max

Saltin and Strange,


MSSE 1992

Supporte le rôle d’une adaptation centrale avec l’entraînement.


(VES +++)
VO2max suivant un déconditionnement et entraînement.

d’après Saltin, Circulation


1968

Supporte le rôle d’une adaptation centrale avec l’entraînement et


périphérique.
(VES +++)
Effets de l’entraînement d’1 jambe sur la VO2max jambes

E: Ex de la jambe entraînée
NT: Ex de la jambe non-entraînée
B: Ex des 2 jambes

Saltin, Acta. Physiol.


Scand. 1976

Supporte des adaptations périphériques.


(capillaires, enzymes mitochondriales)
.
Facteurs limitant de VO2 max

I. Consommation maximale d’oxygène


Diminution de l’apport en O2
Augmentation de l’apport en O2

II. Effets de l’entraînement sur les déterminants de VO2max

III. Effets de la modalité d’exercice sur VO2max


Arguments en faveur d’une limitation centrale
1
Entraînement sur bicyclette.ergométrique =>
augmentation de VO. 2 max des jambes
augmentation de VO2 max bras
(Clausen, Am. J. Physiol. 1973)

Tests
. de
VO2max

2
. .
VO2 max jambes VO2 max jambes + bras
limitation centrale cardiovasculaire
(Bassett and Howley, MSSE 1997)

Tests
. de
VO2max
Arguments en faveur d’une limitation centrale
3
L’addition d’un exercice bras à un exercice jambe
=> baisse du débit jambe (vasoconstriction)
=> debit cardiaque n’est pas suffisant pour perfuser
les bras
(Secher, Acta. Physiol. Scand. 1979)
Leg exercise Leg + arm exercise
Cardiac output l.min-1

Leg Blood Flow l.min-1

Oxygen uptake l.min-1


La limitation de VO2 par le débit sanguin
dépend du volume de muscles impliqués
Centrale vs périphérique

« Selon nos connaissances, lors d’un exercice sollicitant


une faible masse musculaire, il est probable que le flux
sanguin ne soit pas un facteur limitant pour la VO2 des
muscles ou la puissance développée.
Si la masse musculaire est plus importante, l’apport en O2
peut alors être une limitation »

Richardson and Saltin, MSSE 1998


Mechanism of fatigue according to the A.V. Hill
(Cardiovascular/Anaerobic) Model of Exercise Physiology

Heart Muscle Mitochondria

FATIGUE

Maximal Limiting Anaerobiosis


(Limiting) blood flow causes lactic
cardiac to muscle acidosis
output