Vous êtes sur la page 1sur 21

El Watan

LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Jeudi 9 septembre 2010


À l’occasion de l’Aïd El Fitr,
El Watan souhaite à ses lecteurs
et à ses annonceurs une bonne fête
et les informe que le journal

N° 6044 - Vingtième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1 ¤ . USA : 2,15 $. ISSN : 1111-0333 - http://www.elwatan.com
ne paraîtra pas pendant
les deux jours de l’Aïd.

LES ATTEINTES AUX LIBERTÉS DE CULTE ET DE CONSCIENCE

L’Etat devient-il
inquisiteur ?
● Le ton a été donné en ce Ramadhan moukaram 2010 : gare à celui qui n’ob-
serve pas désormais rigoureusement le jeûne, passible qu’il est d’enfermement
● Ne pas jeûner suppose-t-il enfreindre la loi ou l’ordre bien-pensant
d’un Islam rigoriste ? Le débat est lancé…
■ La force publique pour faire ■ UN
NOUVEAU DÉLIT
respecter les préceptes de l’Islam NOMMÉ «NON-JEÛNE»
UNE RÉGRESSION DE PLUS Par N. B. /P3
Par Ghania Lassal / P2 ■ Pointde vue :
■ Entretien. Miloud Brahimi, avocat DE L’UTILITÉ DE LA LOI EN
«AUCUN TEXTE PÉNAL ALGÉRIE P2
N’INCRIMINE UN NON-JEÛNEUR» Lire également l’analyse
Propos recueillis par Hacen Ouali / P3 de Hassan Moali en page 3

LIGUE DES CHAMPIONS AFRICAINE L’ISLAM DANS LE COLLIMATEUR DES EXTRÉMISTES

Les Canaris pour le leadership, DES ÉVANGÉLISTES AMÉRICAINS


l’Entente pour le rachat APPELLENTÀ BRÛLER LE CORAN
● La JSK, premier
qualifié au carré
d'as de la Ligue
des champions,
affrontera demain
soir Al Ismaïly avec
comme objectif de
terminer première
du groupe A
● L'ESS, à la traîne
dans le groupe A,
est condamnée à
PHOTO : DR

aller chercher les


trois points de
Tunis face à l'EST
pour espérer une L 'Eglise Dove World Outreach Center invite à
brûler publiquement le 11 septembre prochain
des exemplaires du Saint Coran. Elle encourage
abject, lancé par une poignée d’évangélistes améri-
cains, suscite une polémique mondiale. Cette initia-
tive nous rappelle le triste épisode des caricatures
qualification en d'autres centres religieux à en faire autant pour se du Prophète Mohamed dont les troubles provoqués
PHOTO : DR

demi-finale. souvenir des victimes des attentats et combattre ce à travers le monde ont duré quatre années.
Lire en page 27 qu’elle qualifie de «démon de l'Islam». Ce projet (Suite page 5) M. A. O.
Publicité
El Watan - Jeudi 9 septembre 2010 - 2

L’ACTUALITÉ

LA FORCE PUBLIQUE POUR FAIRE RESPECTER «LES PRÉCEPTES DE L’ISLAM»

Une régression de plus…


Q
ue reste-t-il des libertés indivi- interne avec force prépondérante, les
duelles en Algérie ? Plus principales conventions internatio-
grand-chose, semble-t-il, à la nales relatives aux droits civils, so-
lumière d'une série de faits divers, rap- ciaux, économiques et politiques de la
portés par la presse tout au long de ce personne humaine». D'autant plus que
mois de Ramadhan. Depuis son avè- ces «dé-jeûneurs» ont pris le soin de
nement, plus d'une dizaine de ci- commettre leur «forfait» loin des re-
toyens, surpris en flagrant délit, qui gards indiscrets et de la voie publique,
ont été arrêtés et déférés manu militari qui dans un local fermé, qui sur un
devant le parquet. Et le constat est là, chantier privé. Les policiers ne les ont
aussi triste qu'inquiétant : l'observance pas appréhendés dans la rue. Ils sont
ou non de ce pilier de l'Islam ne se allés les chercher dans un lieu privé et,
confine plus à la sphère privée. Y dé- qui plus est, sans mandat, semble-t-il.
roger n'est plus seulement passible de «Pénétrer dans des lieux privés sans
l'opprobre d'une société au sein de la- mandat est intolérable. Cela relève du
quelle l'intolérance n'en finit pas de délit dans le droit algérien. Car, dans
gagner du terrain ; aujourd'hui les les textes du moins, la vie privée est
forces de l'ordre et le système judiciai- garantie et protégée», insiste Me Bou-
re entendent faire régner le respect des chachi. Mais alors, comment expli-
préceptes de l'Islam. «Ces arrestations quer ces descentes et ces «opérations
arbitraires et ces poursuites ne sont en commandos», qui s'apparentent à rien
aucun cas fondées. Elles sont en totale moins qu'à l'Inquisition et à la chasse
contradiction avec la Constitution, qui aux sorcières ? «Certains agissent par
garantit la liberté de conscience et excès de zèle, d'autres sous la pres-
d'opinions», s'indigne maître Boucha- sion, parfois populaire. J'aimerais
chi, président de la Ligue algérienne dire que ce ne sont là que des actes
de la défense des droits de l'homme isolés. Seulement, les faits sont là. Et
(LADDH). De même, le Rassemble- la régression est palpable à tous les ni-
ment pour la culture et la démocratie veaux», s'inquiète l'avocat. Et ce repli, socioéconomiques. Car, non contents quent à violer et bafouer le moindre de perpétuel de mineurs devant l'Eternel.
(RCD) affirme, dans un communiqué «privé et public», concerne tant les li- de «ne pas protéger les citoyens et de ses droits». Transformant, par là L'Etat entendrait-il se substituer à l'in-
rendu public hier, que «l'Etat algérien bertés individuelles, non respectées, ne pas leur assurer les droits fonda- même, des citoyens et des individus en dividu, seul maître de sa conscience ?
a ratifié, les intégrant dans son droit que les droits de l'homme ou les droits mentaux, les pouvoirs publics s'appli- sujets, les maintenant dans un statut Ghania Lassal

POINT DE VUE

DE L’UTILITÉ DE LA LOI EN ALGÉRIE


«Il vaut mieux savoir où l'on est sans sa- les représentants religieux. Depuis quand un rie. Seulement, cette liberté ne concerne que le ment, que «tout individu qui porte atteinte aux
voir où l'on va, que savoir où l'on va sans imam intervient-il dans les affaires politiques ? politique et non la religion2». Cette déclaration est préceptes de l'Islam par des écrits, des dessins ou
savoir où l'on est.» Qu'un imam joue le rôle d'un président d'APC en contradiction avec celle du 1er Novembre 1954, tout autre moyen est passible de 3 à 5 ans de pri-
Un marin breton n'est qu'un symptôme du délaissement et de la dé- acte fondateur de notre République, qui stipule son…» Les non-jeûneurs n'ont pas porté atteinte
mission des représentants de l'Etat. Ainsi, ils ont que «le but est l'indépendance nationale par : 1) - aux préceptes de l'Islam ni par écrit, ni par dessin

L es derniers événements que la presse nationale


a rapportés me poussent à m'interroger sur le
modèle républicain que nos dirigeants souhaitent
mis en danger les valeurs républicaines ! Nos po-
litiques n'ont pas réussi à établir des institutions
La restauration de l'Etat algérien souverain, dé-
mocratique et social dans le cadre des principes
ni par aucun autre moyen, ils ont seulement exer-
cé leur droit de liberté de conscience, comme le
stables, en outre ils n'ont guère réussi à trans- islamiques. 2) - Le respect de toutes les libertés garantit la Constitution algérienne. Qu'en est-il de
: une république des citoyens ou une république mettre les valeurs républicaines aux générations fondamentales sans distinction de races et de la corruption, du vol des deniers publics, qui por-
des croyants ? Il s'agit des déclarations du mi- futures. confessions3». A vrai dire, selon les propos de ce tent atteinte aux valeurs morales de l'Islam ?
nistre des Affaires religieuses à propos de la Il suffit de relire la Déclaration du 1er Novembre ministre, on peut agréer un parti communiste sans Finalement, comme l'a bien dit Mohand Issad :
construction d'une mosquée dans le village 1954 pour se rendre compte que notre idéal répu- que ses adhérents soient communistes ! Dans le «Nos institutions sont excellentes dans le texte.
d'Aghribs, à Tizi Ouzou, ainsi que des procès blicain est confisqué par ces mêmes personnes même ordre d'idées, les écrivains, les intellectuels Nous avons des lois conformes aux standards in-
contre les non-jeûneurs. Ces deux événements ré- qui prétendent protéger cette déclaration. En fé- et les citoyens algériens non musulmans n'ont pas ternationaux. Ce qui boite dans ce pays, c'est leur
vèlent l'impuissance des autorités publiques à vrier 2009, le ministre des Affaires religieuses le droit d'exister dans une République algérienne. application, c'est-à-dire les hommes qui les appli-
s'imposer (ou leur complicité tacite !) dans l'espa- «estime que les imams sont des héritiers des En ce cas, il serait intéressant de savoir quelle quent.» Il poursuit en souhaitant que «nous réus-
ce public. Cependant, ils la cèdent volontiers à moudjahidine et des chouhada (martyrs)1». Un an conception a-t-il de la République ? sissions à faire fonctionner nos institutions com-
l'autorité religieuse. En fait, on assiste à une pré- après, certains parmi eux jugent qu’il n'est pas uti- Concernant les non-jeûneurs présentés à la justi- me elles fonctionnent ailleurs». C'est notre
dominance du religieux sur le civique. Plusieurs le de se lever à l'hymne national ! Alors Monsieur ce, leur seul tort était de ne pas être pratiquants. souhait à tous…
événements le confirment. L'autorité de l'Etat le ministre, sont-ils des héritiers des moudjahidi- Les policiers, dans leur zèle ramadhanesque, veu- Yazid Haddar
s'atrophie devant l'autorité du religieux et dans ne et des martyrs, qui ont donné leur vie pour que lent faire respecter la loi ; ils se sont précipités à Liberté 27-28 février 2009
l'espace public, les valeurs citoyennes cèdent leur ce drapeau soit levé et cet hymne soit chanté dans les mettre sous les verrous pour non-respect du El Watan 10 août 2010
place à la morale religieuse. Les représentants de une Algérie indépendante ? De plus, ce même mi- culte musulman. Que dit-elle cette loi ? Il s'agit de Elle est disponible sur le site de la Présidence
l'Etat, désormais, négocient l'espace public avec nistre déclare que «la liberté est assurée en Algé- l'article 144 bis du code pénal qui dispose, notam- El Watan 23 février 2009
Publicité
El Watan - Jeudi 9 septembre 2010 - 3

L’ACTUALITÉ

ATTEINTE AUX LIBERTÉS DE CULTE ET DE CONSCIENCE


Un nouveau
délit nommé L’Etat devient-il inquisiteur ?
O
n aurait certainement aimé finir ce et de l’inquisition. Et cela fait très

«non-jeûne» ce mois sacré du Ramadhan


dans un esprit de mansuétude,
dans un élan de générosité, et par-dessus
mauvaise publicité pour un pays qui pré-
tend jouer dans la cour des grands pays
en matière de respect des droits de
Depuis le début du mois sacré tout, dans une ambiance festive. Mais l’homme, notamment la liberté d’ex-
du Ramadhan, on assiste à des comme un atavisme qui se régénère, des pression et de conscience.
procès de personnes n'ayant forces du mal s’infiltrent subreptice- L’Algérie, qui collectionne déjà les mau-
pas observé le jeûne. En quatre ment pour casser cette belle communion vaises notes de toutes les institutions in-
semaines du mois sacré, la nationale. Cela devient récurrent. In- ternationales de veille, n’a sans doute
presse s'est faite l’écho de trois quiétant forcément, que des personnes pas besoin de cet autre coup de force – et
affaires liées à un «délit» que la qui pour une raison ou une autre coup de filet – à Aïn El Hammam, Ou-
loi ne condamne pas. Au «dé»jeûnent au lieu de jeûner soient zellaguen et Tébessa.
troisième jour du mois de prises dans une rafle de flics. Il s’en trouvera bien sûr un haut respon-
Ramadhan, soit le 13 août Ce qui s’est passé à Aïn El Hammam, à sable pour évoquer et invoquer des actes
dernier, et dans la localité de Aïn Ouzellaguen et à Tébessa donne assuré- «isolés». Mais le caractère itératif de ce
El Hammam, wilaya de Tizi ment une piètre image de notre Etat, ré- genre de manifestations d’intolérance
Ouzou, deux personnes ont été duit à traquer les non-jeûneurs à défaut traduit une tendance lourde au sein du
interpellées pour «dénigrement de chasser ces squatters de parkings sau- gouvernement qui veuille montrer patte
et non-respect des préceptes de

PHOTO : B. SOUHIL
vages qui règnent sur nos cités. blanche aux islamistes, histoire, peut-
l'Islam». Ces deux personnes,
Ce forfait – parce que ç‘en est vraiment être, de se mettre en phase avec la récon-
des ouvriers travaillant dans un
un – est religieusement illicite, juridi- ciliation nationale dans sa phase passi-
chantier privé surpris par des
quement illégal et socialement immoral. ve…
policiers en train de boire de
Sur quel substrat légal ou religieux, les Après la campagne maladroite contre
l'eau durant la pause-déjeuner,
policiers se sont-ils basés pour ouvrir les les chrétiens, y compris les plus cor-
comparaîtront le 21 septembre Les magistrats doivent statuer sur des affaires relevant de libertés individuelles
devant le juge. A noter que l'un
hostilités contre des personnes qui ont rects, la chasse aux couples dans cer-
des deux prévenus est de
osé se désaltérer ou s’alimenter durant fasse irruption dans les domiciles des faite des comportements odieux de cer- tains quartiers d’Alger, la descente dans
confession chrétienne. L'autre
les journées du Ramadhan ? Il n’y a évi- personnes, histoire de les prendre en tains zélés, professe avec force «qu’en les débits de boissons, voilà que la «poli-
affaire, qui a défrayé la demment aucune base et ces incursions «flagrant délit» de non-observance du religion, il n’y a point de contrainte» (La ce des mœurs» aux allures de pasdarans
chronique, est celle de la localité constituent tout simplement un abus Ramadhan. Ikraha Fi Eddine). Un fidèle ou un infi- algériens s’en va «cueillir» des per-
d'Ouzellaguen, dans la wilaya d’autorité, comme le souligne à juste En termes juridiques, cela s’appelle une dèle n’a de compte à rendre qu’à Dieu et sonnes chez elles pour les punir avant le
de Béjaïa, où une dizaine de titre Miloud Brahimi dans ses réponses à violation du domicile sanctionnée par la non à un flic ou un autre bras armé de châtiment de Dieu.
personnes ont été interpellées à notre confrère Hacen Ouali. loi algérienne. Aussi, ces policiers, à qui, l’Etat à qui l’on demande de jouer au re- Il est à espérer que les pouvoirs publics
l'intérieur d'un restaurant fermé. Difficile, en effet, d’expliquer cette pos- on s’en doute, on a mis la puce à dresseur des torts. A tort… aient juste perdu la «Qibla» en cette cha-
Le propriétaire du restaurant a ture de flics qui se drapent du «qamis» l’oreille, n’ont strictement aucun droit A l’arrivée, ces dérives dans l’expres- leur caniculaire et vont revenir au droit
été relâché après avoir été placé et jouant les gardiens du temple de la de punir un non- jeûneur. L’Islam qui est sion de l’autorité publique reçoivent chemin dès demain l’Aïd. Amen.
en détention provisoire, sept morale. C’est encore plus grave que l’on une religion de tolérance, abstraction logiquement l’estampille de l’intoléran- Hassan Moali
personnes parmi les prévenus
sont citées à comparaître et les
deux autres désignées comme MILOUD BRAHIMI. Avocat, défenseur des droits de l’homme
témoins à charge. Le procès qui
s'est ouvert le 6 septembre a été
reporté au 8 novembre prochain.
La dernière affaire en date, liée à
«Aucun texte pénal n'incrimine un non-jeûneur»
ce nouveau «délit de non- En plus de l'illégalité des arrestations n'observent pas le jeûne. Aucun texte pénal Non, je ne le pense pas. Je suis catégorique
jeûne», concerne, quant à elle, n'incrimine le fait de ne pas faire le Ramad- là-dessus, ce n'est pas délibéré. Il s'agit plutôt
dont font l'objet des citoyens qui han. Nous assistons effectivement à une gra- de fait d’agents zélés qui se croient dans un
une autre localité du pays, il
s'agit de Tébessa où trois n'observent pas le jeûne, maître Brahimi ve atteinte à la liberté des citoyens. Ces agis- autre temps. Il n'y a aucun plan prémédité,
personnes, dont l'âge varie parle également de l'inquisition et d'une sements contre des citoyens sont d'une mais on assiste malheureusement à une mani-
entre 20 et 30 ans, ont été dangereuse manifestation de gravité extrême, qu'il faudrait justement pu- festation dangereuse de l'intolérance. Une in-
placées mardi sous mandat de nir. quisition. Et effectivement c'est encore plus
l'intolérance qui est une conséquence de Comment peut-on décider alors de l'ar- grave quand ces arrestations se font dans les
dépôt par le procureur de la
République près le tribunal de l'ignorance. restation de ces personnes ? domiciles et les propriétés privées des citoyens.
Tébessa pour «atteinte aux Propos recueillis par C'est sur une initiative propre des agents de police Il s'agit d'une grave violation de la vie privée des gens. Et
préceptes de l'Islam». Les Hacen Ouali qu’on constate qu'il y a une atteinte et le procureur engage quand cela se passe en Kabylie, c'est encore plus grave,
prévenus ont été surpris par les une poursuite. Dans ce cas, il n'y a aucune plainte qui est parce que cela risque d'ouvrir les portes à toutes sortes
éléments de la police judiciaire On a assisté depuis le début du mois de Ramadhan déposée contre les mis en cause. Il s'agit bien évidem- d'instrumentalisation politicienne.
en train de déjeuner près de la à des arrestations en règle contre des citoyens qui n'ob- ment d'un abus de pouvoir et de droit. La personne arrê- Nous sommes en train de donner un très mauvais
muraille de la citadelle servent pas le jeûne et ils sont traduits devant la justi- tée, en cas de relaxe, peut déposer plainte et exiger une ré- exemple en matière du respect des libertés individuelles.
byzantine en plein centre-ville ce. Existe-t-il une base juridique sur laquelle s'appuie paration si elle juge qu'on lui a porté préjudice. Je dois Cette intolérance est le produit de l'ignorance. Ceux qui
de Tébessa. A noter qu'à chaque la justice pour condamner les non-jeûneurs ? dire que la justice n'a pas besoin de ce type de procès. Es- nous donnent des leçons en matière de religion, feraient
Ramadhan, l'interpellation de Tout d'abord, il faut souligner que ces arrestations pérons que les personnes arrêtées ne seront pas condam- mieux de faire l'effort de bien comprendre ce que dit la
personnes n’observant pas le sont contraires à la Constitution algérienne qui garantit nées. religion. Nous ne sommes pas plus musulmans que nos
jeûne est devenue depuis pourtant la liberté de conscience. D'un point de vue stric- La plupart de ces arrestations se sont déroulées voisins. Ces atteintes à la liberté individuelle et de
quelques années un acte tement juridique, il n'y a aucune base légale sur laquelle dans des endroits privés, particulièrement en Kabylie. conscience des citoyens ternissent gravement l'image du
coutumier. N. B. peuvent s'appuyer ses poursuites contre des citoyens qui Ne pensez-vous pas qu'il s'agit d'un plan élaboré ? pays à l'étranger. H. O.
Publicité
El Watan - Jeudi 9 septembre 2010 - 4

L’ACTUALITÉ

DJILALI HADJADJ PRESENTÉ AU PARQUET DE SIDI M'HAMED COALITION DES


ORGANISATIONS DE LUTTE
En détention jusqu'à CONTRE LA CORRUPTION
«Le gouvernement
lundi prochain algérien doit libérer
Djilali Hadjadj»
● Présenté hier matin au parquet de Sidi M'hamed, près la cour d'Alger, Djilali Hadjadj a été

L
a coalition des organisations de la société civile de la
placé en détention ● Le tribunal devant lequel il doit être présenté pour vider son mandat Convention des Nations unies de lutte contre la corruption
d'arrêt ne siège que le lundi. Il attendra le 13 septembre pour retrouver sa liberté. (UNCAC) s’inquiète du sort de Djilali Hadjadj et demande
aux autorités algériennes sa libération et son traitement, confor-

A
rrivé hier matin à Alger, Djilali Had- pu trouver un artifice pour le libérer et ne pas
jadj a été présenté par les policiers qui donner du grain à moudre à ceux qui nous mément à ses obligations légales internationales concernant le
l'escortaient au parquet de Sidi M'ha- surveillent à la loupe», regrette un de ses avo- procès équitable et le traitement digne des détenus.
med, près la cour d'Alger. Il devait vider le cats. En fait, tout le monde s'attendait à ce Dans un communiqué parvenu hier à notre rédaction, la coali-
mandat d'arrêt lancé à son encontre le 27 fé- que Hadjadj vide son mandat d'arrêt et re- tion de l’Uncac (Unucc en français), fondée en 2006 et compo-
vrier dernier par le juge d'instruction de la trouve sa liberté et sa famille. Cela n'a pas été sée de plus de 200 organisations de la société civile de plus de 60
troisième chambre. Assisté de trois avocats, il le cas, et ce, en dépit du fait que cette affaire pays, se dit «très inquiète de l’arrestation et de la détention
a été entendu et ce n'est qu'en fin d'après-midi soit entachée de nombreuses irrégularités continue par les autorités algériennes de la figure de proue de
l’action anti-corruption en Algérie, Djilali Hadjadj, et exige sa
que la décision de le placer en détention jus- procédurales criantes. La plus importante est
libération».
qu'à lundi prochain a été prise. Une décision le fait que Hadjadj et son épouse soient jugés
Le communiqué rappelle que l’association présidée par Hadjadj
qui a suscité une lourde déception chez sa fa- et condamnés par défaut sans qu'ils ne soient
(l’Aalcc) est membre de l’Uncac et souligne que celui-ci, «un
mille, tant celle-ci espérait le voir rentrer chez entendus ni durant l'instruction ni par le tri- défenseur hors-pair de la lutte contre la corruption a récemment
lui pour les fêtes de l'Aïd. Selon des sources bunal qui a prononcé trois ans (contre Djilali)
PHOTO : DR

publié plusieurs articles attaquant à la fois le Président algérien


judiciaires, il semble que le tribunal seul habi- et un an de prison ferme (contre son épouse), et la nouvelle officine anti-corruption créée le mois dernier»,
lité à vider le mandat d'arrêt ne peut se réunir pour «faux et usage de faux». Mieux encore, sans toutefois faire un lien direct entre l’arrestation et les posi-
que le lundi. dans cette affaire, il n’y a pas de plaignant et tions exprimées par Hadjadj. Le texte de l’Uncac n’omet pas de
Décréter une audience spéciale uniquement Djilali Hadjadj donc pas de partie civile. préciser qu’en novembre 2009, le gouvernement algérien avait
pour le mis en cause n'était pas possible, ex- reconduit si la peine est égale ou supérieure à Elle a été mise en action par auto-saisine du empêché l’Aalcc d’être représentée à la 3e Conférence des Etats-
pliquent nos interlocuteurs. Pourtant, d'autres 3 ans de prison. Or, Hadjadj a été condamné parquet d'Alger, en 2006, à la suite d'une parties de la Convention des Nations unies contre la corruption
professionnels du droit avancent d'autres ar- à 3 ans de prison, ce qui explique son caractè- lettre anonyme de dénonciation contre des (Cnucc) qui se tenait à Doha, alors qu’elle avait pris part à la 2e
guments. Ils affirment que du point de vue re toujours effectif. Dans ce cas précis, seul le fonctionnaires de la CNAS (caisse de la sécu- Conférence tenue en Indonésie au début de 2008.
procédure, le mandat d'arrêt n'a plus d'effet tribunal peut le vider et non pas le juge d'ins- rité sociale), ancien employeur de Hadjadj. Il La Convention des Nations unies contre la corruption (Cnucc)
une fois que l'affaire est renvoyée devant le truction qui l'a lancé le 27 février dernier». est également important de relever que du- est un accord qui lie les 146 Etats qui l’ont ratifié, dont l’Algé-
tribunal. «Le mandat d'arrêt délivré par un Les deux avis montrent qu'en la matière, le rant les six mois qu'a duré le mandat d'arrêt, rie. Cet accord contient des standards pour prévenir, détecter,
juge d'instruction ne peut être vidé que par le code de procédure pénale n'est pas bien ex- Hadjadj a beaucoup voyagé et à aucun mo- enquêter sur et sanctionner la corruption. Nouri Nesrouche
juge d'instruction et ne reste effectif que s'il plicite et laisse transparaître un flou suscitant ment la police des frontières ne l'a interpellé
est mentionné dans l'ordonnance de renvoi ainsi des lectures différentes du droit des- ou inquiété. La question de l'opportunité de
devant le tribunal. A ce moment, seul ce der- quelles découlent des mesures discutables. son exécution quelques jours seulement BOUMERDÈS
nier peut décider de sa reconduction ou de En tout état de cause, la mise en détention de après ses déclarations virulentes contre les
son annulation. Dans le cas de Djilali Had-
jadj, il n'a pas fait mention de cette décision.
Djilali Hadjadj est vraiment regrettable dans
la mesure où sa place n'est pas du tout dans
nouveaux textes sur la corruption reste lour-
dement posée. L'on se demande si son arres- Une attaque terroriste
Ce qui la rend caduque», déclarent certains
avocats. Faux, insistent des magistrats, «pour
qu'un mandat d'arrêt soit vidé, il faut qu'il y
une prison. Président de l'Association algé-
rienne de lutte contre la corruption, membre
de Transparency International, et journaliste,
tation n'obéit pas à d'autres considérations
que celles de faire appliquer les décisions de
justice. En tout état de cause, sa mise en dé-
repoussée à Naciria …
ait une décision du même juge qui l'annule.
Le tribunal, même s'il n'est pas fait mention
Hadjadj semblait, selon ses avocats, «très se-
rein» en apprenant en fin de journée la triste
tention a suscité de nombreuses réactions na-
tionales et internationales des défenseurs des U n groupe terroriste a ciblé hier encore le détachement des
gardes communaux de la localité d’Ihassamen, au sud de
Naciria, à 40 km de Boumerdès. L’attaque s’est produite vers
dans l'ordonnance de renvoi de ce mandat, le nouvelle. «C'est dommage que la justice n'ait droits de l'homme. Salima Tlemçani
21h. Les terroristes, embusqués dans le massif surplombant le
village, ont tiré une roquette en direction dudit détachement,
SELON UNE NOTE DU GOUVERNEMENT mais fort heureusement aucune victime n’est à déplorer du côté
des gardes communaux. Ces derniers ont aussitôt riposté en

Les GLD reconvertis en agents de sécurité


contraignant les terroristes à battre en retraite et pendre la
poudre d’escampette à la faveur de la nuit. Cette attaque est la
deuxième du genre après celle perpétrée dans la nuit de vendredi
dernier contre le même détachement. R. K.
● Après leur dissolution progressive, les Groupes de légitime défense (GLD) seront reconvertis
en agents de sécurité des entreprises publiques.
… et 3 gendarmes
Cnementale
’est ce que vient de procla-
mer une directive gouver-
datée d’août dernier
soins en personnel de sécurité.
Or, toutes ces entreprises ont
été saisies par leurs tutelles
On est d’accord, mais pour le
moment on ne sait toujours pas
comment les approcher ni quel
l’anonymat, tout en nous ap-
prenant que plusieurs entre-
prises publiques en manque blessés dans une
qui gèle tout recrutement des
agents de sécurité au niveau
des entreprises publiques. Ces
afin de leur imposer un ajour-
nement de ces recrutements en
attendant que le gouvernement
statut leur donner. Seront-ils
des permanents ou de simples
contractuels ? Sommes-nous
d’agents de sécurité souffrent
de cette situation. Pour rappel,
créés à partir de 1994, les GLD
embuscade à Souk El Had
dernières sont contraintes dé- apporte les dernières retouches libres de leur fixer les salaires ont joué un rôle important dans
sormais de recruter ces agents
parmi les anciens éléments des
aux modalités des reconver-
sions des anciens éléments des
qui nous conviennent ? En vé-
rité, nous sommes dans une si-
la lutte contre le terrorisme.
Comptant plus de 10 000 élé-
Tunerois gendarmes ont été légèrement blessés, avant-hier vers
21h, dans une embuscade tendue par un groupe terroriste à
patrouille de la Gendarmerie nationale sur la RN5 à Souk El
GLD. La récente note gouver- GLD. Néanmoins, un respon- tuation délicate depuis ments dans tout le pays, les Had, au sud-est de la wilaya de Boumerdès, à 50 km environ à
nementale est on ne peut plus sable du département des res- quelques jours, car nous man- GLD ont été dissous et désar- l'est d'Alger. Les terroristes, embusqués du côté sud de la route,
claire là-dessus, même si elle sources humaines d’une gran- quons gravement d’agents de més à partir de 2004. Après ont fait usage d'armes automatiques sur les véhicules de la pa-
ne précise pas pour autant les de entreprise publique nous a sécurité et nos besoins dans ce avoir contribué à sauver le pays trouille. Il s'en est suivi un accrochage qui a duré près de dix mi-
modalités exactes de ces re- révélé, mardi, qu’un flou total domaine sont urgents. Nous d’un sort cruel, les GLD de- nutes, ajoutent nos sources. La riposte des gendarmes a
conversions. De nombreuses entoure cette question. «On espérons que le gouvernement vront ainsi recommencer une contraint les assaillants à se retirer dans les maquis surplombant
entreprises publiques, a-t-on nous a demandé de puiser par- va nous éclairer dans les plus nouvelle vie grâce à cette re- Thénia et Souk El Had. Des usagers de la route qui se trouvaient
appris mardi, ont exprimé ces mi les GLD dissolus pour re- brefs délais», explique notre conversion. à cet endroit ont vécu un moment de panique indescriptible, té-
dernières semaines leurs be- cruter des agents de sécurité. interlocuteur, qui a requis Abderrahmane Semmara moigne-t-on. K. Omar
Publicité
El Watan - Jeudi 9 septembre 2010 - 5

L’ACTUALITÉ

L’ISLAM DANS LE COLLIMATEUR DES EXTRÉMISTES REPÈRES

Des évangélistes américains Nouvelles


croisades
appellent à brûler le Coran rationnelle. Elle est censée être World Outreach Center inquiète d'ajouter : «C'est précisément le F
aut-il s'inquiéter et craindre pour le dialogue inter-
religieux lancé avec conviction et foi par des
hommes de bonne volonté de tous horizons, pas
Suite de la page 1 immuable. Elle doit être acceptée au premier lieu la Maison- genre d'actions que les talibans seulement des religieux dans une conjoncture dominée
sans critique. Elle a de nom- Blanche et l’armée américaine utilisent et cela pourrait engen- par la montée de l'intolérance religieuse et des inté-

C
ette nouvelle vague anti-Is- grismes qui font régulièrement la une de l'actualité mon-
lam risque d’aggraver la breuses similitudes avec le nazis- engagée dans des pays musul- drer des problèmes significatifs.»
me, le communisme et le fascis- mans comme l’Irak et l’Afgha- Mais le pasteur de l'église, Terry diale ? Après la succession des atteintes à la foi qui n'a
fracture séparant les mu- épargné aucune religion avec une mention spéciale, ce-
sulmans des chrétiens. me. Elle n’est pas compatible nistan. Jones, n’est pas prêt à abandon-
avec la civilisation occidentale», ner son funeste projet. Certes, il pendant pour les attaques contre la religion musulmane
Cette initiative du pasteur de Flo- CRAINTES ET MISES qui ont créé dans certains pays un véritable climat d'isla-
ride, Jones Terry, intervient au a-t-il indiqué. Il ira encore plus reconnaît que le fait de brûler le
loin dans son argumentation en EN GARDE Coran serait un geste grave, mais mophobie justifié par des impératifs de sécurité et de dé-
moment où des mouvements ra- fense des principes républicains, un nouveau pas vient
dicaux aux Etats-Unis s’oppo- remettant en cause l’authenticité Le commandant des forces inter- il dit tout de même qu’il est «fer-
et la sacralité du Coran : «Le Co- nationales en Afghanistan craint mement résolu» à aller jusqu'au d'être franchi avec l'appel que vient de lancer une église
sent farouchement au projet de américaine (Dove World Outreach Center) installée en
construction d’une mosquée à ran n’a pas une origine éternelle. pour la vie des soldats américains bout. C’est une véritable frénésie
Le Dieu Tout-Puissant, Créateur et lance à cette petite église fon- anti-musulmane que rien ne Floride pour un projet infernal de commémorer l'anni-
quelques pâtés de maisons du versaire des attentats anti-américains du 11 septembre
Ground Zero, le site où se trou- du monde, n’en n’est pas la sour- damentaliste de sévères mises en semble stopper. Même pas la
ce. Il n’est pas saint. Le Coran est garde. «Si ce projet était mis à Constitution américaine qui, au 2001 en brûlant le Coran. «Koran Burning Day» est le
vaient les tours jumelles du nom du code de ces serial-killers tapis sous l'habit reli-
World Trade Center détruites lors d’origine humaine.» Il évoque exécution, cela servirait la pro- contraire, garantit le droit de le
également le fait qu’«un musul- pagande des talibans en Afgha- faire, de la même manière qu'il a gieux.
des attaques du 11 septembre Le multiculturalisme qui a façonné l'histoire contempo-
2001. Pour justifier son «projet» man n’a pas le droit de changer nistan et renforcerait le sentiment permis au Ku Klux Klan de brû-
de religion. L’apostasie est punis- antiaméricain dans le monde mu- ler des croix ou à des manifes- raine des Etats-Unis d'Amérique – une société multira-
pour le moins attentatoire au ciale qui vient de prendre une implacable revanche sur
monde musulman, le pasteur Ter- sable de mort». Comme il estime sulman», a averti le général Da- tants d'incendier le drapeau amé-
que l’enseignement islamique vid Petraeus qui commande la ricain. son passé tourmenté en portant à la Maison-Blanche le
ry Jones profère des contrevérités premier président noir en la personne du président Ba-
et fait des fausses interprétations transmet une peur irrationnelle et Force de l'OTAN (ISAF) et les Les discours jugés insultants par
rack Obama – est en train de voler en éclats sous les
du Saint Coran. Il livre ainsi dix un dégoût de l’Occident. Absur- troupes américaines en Afghanis- une partie de la population,
coups de boutoir de l'ordre religieux. La manifestation
raisons qui ont motivé son projet. de, l’interprétation donnée par ce tan. «Je suis très inquiet des ré- même majoritaire, ne peuvent
qui a eu lieu il y a quelques jours à Gran Zero, non loin
Parmi elles, la loi islamique qu’il pasteur à l’Islam a provoqué une percussions possibles», a-t-il dé- être réprimés par le gouverne-
du lieu des attentats contre les deux tours jumelles, pour
considère comme de nature tota- onde de choc et d’indignation à claré. «Cela pourrait mettre en ment s'ils ne représentent pas une protester contre le projet, soutenu à l'origine par le prési-
litaire. «Il n’y a pas de séparation travers le monde. danger à la fois les troupes et l'ef- incitation directe à la violence ou dent américain, de construction d'une mosquée sur ce
de l’Église et de l’État. Elle est ir- L'intention affichée du Dove fort global en Afghanistan.» Et une intimidation. M.A. O. site désormais symbolique pour la conscience américai-
ne, est révélatrice du poids de plus en plus grandissant du
LAMINE FOURA. Membre de groupe de dialogue interreligieux au Canada religieux dans la vie des institutions américaines.
Les groupuscules fondamentalistes, à l'image de cette

«Nous assistons à un choc entre des courants


funeste église de Floride qui sonne, à sa manière, le glas
de nouvelles croisades, sont bien évidemment encoura-
gés dans leur activisme par cet accès de religiosité, dont

extrémistes dans différentes civilisations»


l'ancien président Bush junior en avait fait son cheval de
Troie.
Vatican a fermement condamné, hier, l'initiative de
Propos recueillis par M. A. O. coup de musulmans de généraliser cet acte l'église américaine d'organiser cet autodafé du Coran. Un
d'intolérance d'un groupe extrémiste à tous les geste gravissime qui, s'il est mis à exécution, ne sera pas
Brûler en public un exemplaire du Coran. Américains et à tous les chrétiens comme c'est sans conséquences sur l'opinion musulmane et particu-
C'est ce que prévoit de faire samedi, pour le le cas des Occidentaux qui généralisent des lièrement les milieux fondamentalistes qui y verront, au-
neuvième anniversaire des attentats du 11 attitudes d'intolérance faites par des groupes delà de la profanation du livre sacré, une déclaration de
septembre 2001, le Dove World Outreach extrémistes minoritaires musulmans à tout le guerre contre l'Islam et les musulmans.
Center (Centre colombe pour aider le monde musulman. Je pense que nous devons Une provocation qui ouvre la voie à tous les dérapages au
monde), groupe fondamentaliste chrétien de part et d'autre combattre ces stéréotypes. nom de la guerre sainte. Le débat controversé ouvert en
basé à Gainesville, en Floride. Comment La plus grande erreur que nous devons éviter, France et dans d'autres capitales occidentales sur la ques-
interprétez-vous cet appel ? c'est la généralisation, et ceci ne peut passer tion du voile intégral, de la polygamie et, dernier sujet de
Je considère cet appel comme une provoca- que par la promotion d'approches critiques polémique, sur la commercialisation de la viande hallal
tion qui ne reflète ni les valeurs d'amour et de dans nos systèmes d'enseignement. Je consi- dans les grandes enseignes de la distribution et dans cer-
tolérance chrétiennes ni les valeurs de dia- dère que l'ignorance est à la source de l'intolé- tains fast- food qui ont la cote, a mis en lumière le fossé
rance religieuse. qui se creuse de plus en plus entre les communautés is-
PHOTO : D. R.

logue et d'ouverture occidentales. D'autre


part, je tiens à mentionner que c'est important Quelle réaction peut-on attendre du monde sues d'origines et de cultures diverses qui cohabitent sous
de mettre cet appel dans son contexte. Cet ap- musulman ? le même drapeau. Le moins que l'on puisse dire est que le
pel est fait par un groupe extrémiste minori- J'ai peur d'une réaction émotionnelle violente pari de la diversité, ce miroir aux alouettes destiné juste à
taire américain et qui ne représente ni la majo- Assiste-t-on à un choc des civilisations tel qui va confirmer des stéréotypes véhiculés se donner bonne conscience du côté des gouvernants, est
rité des Américains et encore moins la que décrit par l'Américain Samuel Hun- par des médias occidentaux. Je considère que loin d'être gagné. Omar Berbiche
majorité des chrétiens. Cet appel entre dans tington ? l'objectif principal de cet appel de provocation
une vague d'actes islamophobes que connaît Je pense plutôt que nous assistons un choc est de générer ce genre de réaction pour don-
l'Occident depuis plus de 10 ans. Cette mon- entre des courants extrémistes dans diffé- ner encore une fois une image négative de l'Is- LES VŒUX DU VATICAN
tée de l'islamophobie est alimentée par des rentes civilisations qui veulent à travers des lam et des musulmans. Ce que je souhaite, ■ Son Excellence Monseigneur Thomas Yeh Sheng-
éléments subjectifs autant que par d'autres ob- actes de ce genre entraîner la majorité dans c'est une réaction rationnelle qui consiste pre- Nan, Nonce Apostolique (ambassadeur du Vatican) en
jectifs. Le monde musulman vit des mutations des conflits et des chocs. Au même moment mièrement à mettre cet acte dans son contexte Algérie, désire faire parvenir à tout le peuple algérien
sociales, politiques et économiques impor- que ce genre d'acte arrive, des centaines d'ini- pour bien le comprendre et pour comprendre ses vœux les plus cordiaux de sérénité et de paix à
tantes et se retrouve par la même occasion au tiatives de dialogue intercivilisations et inter- sa signification, deuxièmement établir un l’occasion de l’Aïd El Fitr, qui conclut le mois de
cœur d'enjeux internationaux très importants. religieux existent à travers le monde où des plan de communication à travers les canaux Ramadhan.
Dans des questions comme celles du terroris- femmes et des hommes d'origine diverses et officiels diplomatiques et les canaux média- Son Excellence profite de cette circonstance pour
me, du pétrole et de l'énergie en général, de la de religions différentes travaillent ensemble tiques, et troisièmement que les communau- condamner fermement le projet d’un groupe
liberté, du conflit au Moyen-Orient, de la si- pour un rapprochement entre les différentes tés musulmanes aux USA évaluer les procé- évangélique américain de brûler publiquement un
tuation de la femme dans la société et de l'im- civilisations. La théorie des conflits de civili- dures légales possibles dans le contexte des exemplaire du Coran le 11 septembre. Cet acte est
migration, l'Islam, les musulmans sont au sations veut donner une interprétation civili- lois américaines pour le dépôt de plainte à tra- contraire à la foi chrétienne et aux enseignements de
cœur du débat. Des groupes extrémistes pro- sationnelle à des conflits purement politiques vers le système juridique américain l’Eglise catholique, qui exhorte à la paix, au respect et
fitent de ce climat d'amalgame pour lancer ce ou économiques. Les maîtres de ces conflits Comment jugez-vous la réaction du monde au dialogue entre les religions et les cultures.
genre d'appel qui n'est pas dans l'intérêt de la qui trouvent tout leur intérêt dans ce genre de occidental par rapport à cette initiative ? «Chrétiens et musulmans : ensemble pour vaincre la
paix et de la stabilité dans le monde. Autant choc veulent donner une couleur religieuse ou Plusieurs voix se sont élevées en Occident violence interconfessionnelle», est le titre du message
que l'Occident est appelé à revoir son ap- culturelle aux conflits pour rallier le maxi- pour dénoncer ce genre d'acte. Des journa- que le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux
proche de faire de l'Islam une cible, il est aussi mum de personnes à leur cause. listes, des intellectuels et des politiciens ont du Vatican adresse à tous nos amis musulmans pour la
important au monde musulman de voir d'une Une telle initiative ne risque-t-elle pas d'ag- critiqué cet appel mais en même temps, je fin du Ramadhan.
façon objective l'image négative que nous vé- graver la fracture entre musulmans et considère que ces réactions ne sont pas à la Aujourd’hui, fête de la Nativité de la Vierge Marie,
hiculons par nos réalités. Le manque de liber- chrétiens? hauteur de la gravité des conséquences de cet puisse Notre-Dame d’Afrique faire ouvrir nos cœurs au
té individuelle dans nos sociétés, l'émergence Bien sûr que ce genre d'initiative va encore acte sur les relations entre l'Occident et le pardon mutuel et à la réconciliation pour un dialogue
de discours intolérants, la désorganisation so- aggraver la fracture entre musulmans et chré- monde musulman. Comme les musulmans toujours plus respectueux et serein : «Notre-Dame
ciale et les dictatures politiques dans plusieurs tiens, d'autant plus que de part et d'autre, nous ont été appelés à dénoncer les actes de terro- d’Afrique prie pour nous et pour les musulmans.»
pays musulmans sont des éléments autant avons des stéréotypes qui représentent des risme commis au nom de leur religion, je pen- En renouvelant ses meilleurs vœux, Son Excellence
d'autres qui font très mal à l'image du monde barrières psychologiques pour un rapproche- se que les Occidentaux sont appelés à réagir à demande au Très-Haut de répandre sur vous
musulman. ment positif. Ce genre d'acte va pousser beau- cet acte provocateur. M.A. O. l’abondance de Ses Bénédictions.
El Watan - Jeudi 1 er juillet 2010 - 7

É V O C AT I O N

BENYOUCEF BENKHEDDA.1920-2003. ANCIEN PRÉSIDENT DU GPRA

Proscrit, poursuivi jusque dans sa tombe !


«Tout ce qui s’est fait de grand dans
Un homme de principes, un homme de foi
le monde s’est fait au cri du devoir ;
tout ce qui s’y est fait de misérable
s’est fait au nom de l’intérêt».
H. Lacordaire avec lui ,alors qu’il était hébergé au Champ de Ma-
nœuvres chez un professeur catholique, j’ai ouvert la
porte, je l’ai trouvé en train de prier. Il ne m’a pas vu.
Par Hamid Tahri Lorsqu’il a terminé, il a réagi avec une certaine pu-
deur ! Il ne voulait pas être vu. Pour lui, sa prière ne

L
a rumeur qui bruissait de longues se- concernait pas les autres. Un jour, il m’a envoyé un
maines durant a fini par se confirmer, le chef scout Drareni qui lui servait de liaison pour me
Journal Officiel l’a entériné. Le nom de demander d’aller au camp de Bossuet pour faire éva-
Benyoucef Benkhedda a été enlevé du der Aïssat Idir qui devait assister au congrès des syn-
fronton de la faculté d’Alger et rempla- dicats libres afin d’y représenter l’UGTA et défendre
cé par un numéro. Incrédules, ses la cause du FLN. Je lui ai fait dire que c’était impos-
proches et amis sont restés perplexes. Lorsque le Dr sible vu le dispositif sécuritaire entourant le camp. Le
Salim Benkhedda, fils du défunt, est allé s’enquérir de lendemain, je rencontrais M. Jean (Benkhedda avec
la situation, on lui a rétorqué que la plaque a été enle- lunettes et chapeau). Il m’a pris dans sa voiture et en
vée provisoirement pour les besoins d’un film ! Cu- dépit de tous les risques m’a fait passer à plusieurs re-
rieuse dérobade ! Quand l’histoire se charge de faire prises devant le commissariat central. C’était sa façon
du théâtre, elle en fait du bon ! Comment peut-on si à lui de me convaincre. Finalement, je suis parti à
bassement bafouer la mémoire d’un authentique Bossuet. Benkhedda est un homme ouvert aux autres

PHOTO : D. R.
moudjahid dont le parcours militant est digne d’éloges et qui écoute. Il y avait chez lui une propension à ne
? Pourtant, rappelle-t-on ici et là, la baptisation s’est pas aggraver les incidents et une volonté ferme dans
faite de la manière la plus officielle, il y a quelques an- ses convictions. En tant que chef du GPRA, il a été sol-
nées sous la direction du président de la République en licité pour l’affrontement avec Benbella, il a refusé
personne ! Pourquoi donc ce revirement et qu’est-ce parce qu’il a tenu compte des troupes françaises enco-
qui l’a motivé ? Bien que le temps n’efface pas la trace une faute monumentale. Je demande à Dieu et au tion. J’ai l’impression qu’on est toujours en train de re sur le terrain. Face à l’ambition effrénée de Benbel-
des grands hommes et que les personnages illustres peuple algérien de nous pardonner.» copier la France avec ce soudain changement d’ap- la pour le pouvoir, Benkhedda a fait prévaloir l’intérêt
ont pour tombeau la terre entière, cette forfaiture a sus- pellation. La déclaration de Kouchner disant que la suprême du pays. Lors de la crise entre l’Algérie et le
cité émoi et incompréhension. Mme Benkhedda a L’ALGÉRIE AU CŒUR France pourra s’entendre avec les Algériens après la Maroc en 1976, il a pris position avec fermeté à la fois
préféré avec philosophie tourner en dérision cette dé- Benkhedda a été choqué par les propos calomnieux et disparition de la génération du 1er Novembre prend pour éviter un affrontement fratricide entre les deux
cision inique. «Si c’est pour rehausser le niveau des mensongers de Benbella rappportés par El Djazira. tout son sens. Ne fait-il pas allusion à cette frange qui peuples frères et en faveur de tout ce qui a toujours été
étudiants, je suis d’accord !» Cri de désespoir ou dou- Cet épisode l’affecta profondément au cours des der- a débaptisé l’université d’Alger ? Si Benkhedda était le mot d’ordre du PPA et du FLN. Par le peuple et pour
leur contenue ? nières semaines de sa vie. Sur le lit de la mort il ne ces- encore vivant, il se poserait la question : ’’Est-ce le peuple, c’est-à-dire un régime démocratique...»
Qui est Benkhedda ? Salim dresse avec beaucoup de sa de le maudire. «C’est un menteur et un déma- qu’on s’est sacrifiés et formé des étudiants pour qu’ils
tendresse le portrait de son père «qui est la résultante gogue», disait-il. Pourtant Benkhedda avait bien aillent monnayer leur savoir à l’étranger’’? Pour moi, LA DÉBAPTISATION, UN SCANDALE
d’un parcours atypique qui sans attendre la vieillesse accueilli à son domicile Benbella avant le départ de ce c’est un encouragement à la fuite des cerveaux. Avec Quant à la débaptisation, Me Bentoumi se dit scanda-
lui avait offert l’expérience et imposée la souffrance». dernier en pèlerinage à La Mecque. Benkhedda lui cet acte de débaptisation, c’est comme si on avait ou- lisé et ne trouve pas les mots assez forts pour dénoncer
Benyoucef est né le 23 février 1920 à Berrouaghia, pe- avait suggéré de ne pas faire de déclaration. «Il faut vert sa tombe et jeté ses restes au gré des vents. On est cette dérive. Un de ses partisans raconte :
tite ville assise au milieu des vergers à 30 km au sud de sillonner l’Algérie et écouter les critiques des gens en train de le tuer une seconde fois. Et là, je me de- «Savez-vous que Benyoucef Benkhedda n’a jamais
Médéa. Son père Si Abdelaziz était un cadi respecté à après 15 ans de prison, il faut savoir se taire et bien mande si ce n’est pas un désaveu, une réaction contre pris un centime de la pension due à sa qualité de
Berrouaghia qui était lui-même fils d’un cadi célèbre écouter les autres.» 3 jours après, Benkhedda décou- le président de la République lui-même, qui avait moudjahid ? Durant le mandat de Zeroual, Mr Haf-
de Médéa, Si Mahiedine Benkhedda. Troisième en- vrit avec stupéfaction l’attaque en règle contre les cen- inauguré la cérémonie il y a quelques années. naoui Ahmed, alors secrétaire général du ministère
fant d’une fratrie de 6, son père lui avait choisi le nom tralistes dans une interview que Benbella avait accor- des Anciens Moudjahidine, reçoit l’ancien président
du saint homme de Miliana, Sidi Benyoucef. dée au journal Le Monde. A l’aube de l’indépendance, PRÉSIDENT DU GPRA du GPRA en son bureau. Ce dernier est venu deman-
taxé de tiède et de frileux, Benkhedda y voit plutôt un Sid Ali Abdelhamid, ancien cadre du PPA/MTLD : der une autorisation d’importation de véhicule pour
ORPHELIN À 11 ANS scrupule et un sens des responsabilités devant la me- «Benkhedda s’est engagé très jeune. Il a marqué sa ses besoins propres. Quel fût l’étonnement de Mr Haf-
Orphelin de père à l’âge de 11 ans, Benyoucef était nace de guerre civile. présence dès 1943 lorsque le parti a décidé une cam- naoui après vérification, de constater que Mr Ben-
très attaché à ses frères, surtout à Abdelhalim, l’aîné. «L’indépendance était entre nos mains. Pour rien au pagne d’insoumission pour que les jeunes Algériens khedda n’était pas inscrit au fichier des pensionnés.
«Il avait sacrifié sa jeunesse pour notre éducation», monde je n’aurais accepté de cautionner des tueries ne rejoignent pas l’armée française. Il a été arrêté en L’autorisation était tributaire d’une fiche de pension,
aimait-il à rappeler. Comme la plupart des indigènes d’Algériens par d’autres Algériens quelle que soit la avril 1943 avec Djemaâ Rezki, Mezghena, Bencher- Mr Hafnaoui s’est empressé de lui demander de faire
de l’époque, il fit ses premiers pas à l’école de la mos- ’’légitimité’’ de l’acte. Mon attitude est à mettre au challi et Debaghine. Torturés et déférés devant le tri- la demande de pension séance tenante Un rapide cal-
quée où il apprit le Coran et les rudiments de la langue compte d’une certaine conception de la morale qui en bunal militaire d’Alger et condamnés aux travaux for- cul du rappel lui a évalué celle-ci à quelques millions
arabe et fréquenta par la suite l’école primaire de Ber- Islam rend chacun coupable de chaque goutte de sang cés. Il a été le premier étudiant à abandonner ses de dinars. Homme de principe, Mr Benkhedda lui a
rouaghia. La famille s’installa ensuite à Blida où le versé. J’accepte d’être traité de pusillanime, ce dont études pour se mettre à la disposition du parti. Plus rétorqué que la morale ne l’autorise pas de puiser des
jeune Benyoucef s’inscrit au collège colonial (actuel- on m’a d’ailleurs si outrancement gratifié plutôt que tard, il a été désigné à la commission presse et infor- fonds du contribuable et que de ce fait sa qualité de
lement Ibnou Rochd). Il fit ses premières armes dans de vouloir se maintenir au «koursi», fut-ce au prix de mation du PPA avec Hadj Cherchalli.» En 1947, lors moujahid en serait altérée par ce qu’il considère com-
les Scouts musulmans puis une brève carrière sportive la vie d’un seul Algérien. Autant je fais preuve de dé- du congrès du parti et conjointement avec Abdelmalek me de la cupidité. D’autant que sa retraite et les reve-
boxe et football. «J’ai disputé mon premier et dernier termination face à l’ennemi, autant je suis plein de Temam, il avait proposé l’envoi des étudiants à l’étran- nus de son officine lui permettaient une vie décente. Le
match de boxe, au premier coup de poing, je me suis scrupules vis-à-vis de mes frères.» Tahar Gaïd, ex-am- ger. A l’époque cela paraissait utopique. Avec timidité secrétaire général rapporte qu’il lui suggéra d’accep-
cassé le doigt. J’ai tout de suite abandonné.» Dans le bassadeur, ancien moudjahid et ami du défunt té- et pudeur, Benkhedda nous avait demandé un délai de ter cette pension quitte à la distribuer à des œuvres ca-
monde de la violence, il n’était pas dans son jardin. Il moigne : «J’ai connu Benkhedda bien avant 1954 un mois pour terminer son diplôme, alors qu’il venait ritatives. En vain. Mr Benkhedda ne voulait rien en-
adhère au parti à 22 ans. Son ardeur et sa pugnacité lorsque j’étais étudiant. On se rencontrait à la place d’être désigné au secrétariat général. Benbellla l’avait tendre, arguant que la religion considère comme nulle
l’avaient fait remarquer par ses amis qui lui confièrent de Chartres, siège officiel du parti. Je me souviens, il interdit d’exercer en 1962. D’un autre côté, Benkhed- une œuvre de bienfaisance si elle n’émane pas de
des postes importants. Il devra faire face à plusieurs me chargeait de m’occuper de la rubrique consacrée da était acharné pour défendre ses convictions. A ce fonds propres ! Telle était une facette du personnage.
crises : l’OS, la crise berbériste, le conflit avec Messa- à la répression dans Algérie libre organe officiel du titre, il était intraitable. Alerté, le président Zeroual intervint personnellement
li... «Dans le parti, on a affronté une crise tous les ans, MTLD. C’était un homme très discret. Il ne parlait En 1976, il a eu le courage d’affronter le pouvoir ici en pour qu’une autorisation exceptionnelle lui soit ac-
mais la plus dure était celle de Messali dont je me que lorsqu’il avait quelque chose à dire, pas de choses Algérie, ce qu lui a valu la mise sous séquestre de la cordée. Chergui Brahim, vieux militant de la cause na-
rends compte de son principal défaut : le refus d’ad- superflues. La sagesse transpirait dans son comporte- pharmacie et assigné à résidence avec Lahouel, Ferhat tionale, a connu Benkhedda. «Il a été un militant
mettre toute critique ou d’en tenir compte. Le parti, ment. On sentait chez lui le nationaliste et le patriote Abbas et Cheikh Kheiredine. Me Bentoumi, ancien exemplaire tout au long de la guerre. A Alger, il a été
c’était sa propriété privée.» Au FLN, il est conseiller qui n’admettait pas le compromis. Lorsque les centra- bâtonnier, garde des souvenirs vivaces : «J’étais son une fourmi auprès de la bourgeoisie pour l’amener à
de Abane. Le congrès de la Soummam le désigne listes s’étaient opposés à Messali Hadj, ce n’était pas avocat lorsqu’il a été arrêté en novembre 1954 en sa épouser la cause de la Révolution. Le Bachaga Bouta-
membre du CCE, instance dirigeante du FLN. Res- le parti qui l’intéressait mais l’avenir de l’Algérien. qualité de SG du PPA/MTLD. Dans mes contacts, il leb, Bengana, Benchicou, Tamzali et les imams Chan-
ponsable politico-militaire de la Zone autonome d’Al- Dès sa sortie de prison, il n’a pas tardé à rallier le m’a toujours encouragé à m’occuper de tous les mili- derli, Baba Amar, Tchikou... Il a été la cheville ouvriè-
ger qu’il quitte en 1957 lorsque le CCE décide de se FLN. Il a participé à l’élaboration de la plateforme de tants quelque soit leur obédience. Il n’avait pas de re de la commission financière qui alimentait la
replier. Il gagne Tunis par le maquis en compagnie de la Soummam avec Abane et Ouzegane. Il s’occupait parti pris. Lors de son audition devant le juge il a re- Révolution. Je l’ai connu en 1950 lorsque j’ai été
Krim. Membre du CNRA, Benkhedda est ministre des affaires sociales et en tant que syndicalistes, nous vendiqué le programme du MTLD et il a affirmé que le nommé chef de daïra à Blida. Il venait chez moi pour
des Affaires sociales dans le premier GPRA et prési- avions toujours affaire à lui. C’est pourquoi je n’étais 1er novembre n’était que la conséquence négative de la réviser ses études de pharmacie. Il a été élu par le
dent de cet organe en août 1961. Il est au cours de l’été pas étonné de le voir ministre des Affaires sociales France qui refusait de reconnaître le droit des Algé- congrès de la Soummam comme membre du CCE et a
1960 au centre de la crise qui oppose Benbella et dans le gouvernement de Ferhat Abbas. Aujourd’hui, riens. Je voudrais rappeler deux choses, les caractères fini président du GPRA qui a amené à l’indépendance
l’état- major du GPRA. Benkhedda se retire de la scè- je reste bouche bée devant la mascarade de débaptisa- pieux et pudique de Benkhedda. Lors d’un contact de l’Algérie avec son unité territoriale. A l’indépen-
ne politique au lendemain de l’indépendance, ne s’oc- dance, il a évité par sa sagesse une congolisation de
cupant que de sa pharmacie à Alger. Il est signataire
d’un appel contre le régime de Boumediène. Il est as-
PARCOURS l’Algérie. Comment un homme de cette envergure
peut-il être poursuivi jusqu’à sa tombe pour l’humilier
signé à résidence en 1976 et libéré. Benkhedda en po- Benyoucef Benkhedda est né le 23 février 1920 dance du pays en 1962. Il s’est opposé, à tra- encore davantage par l’effacement de son nom de
liticien courageux avait fait son mea culpa en se à Berrouaghia et mort le 4 février 2003. Phar- vers un appel, à Boumediène et a créé son parti l’université d’Alger, dont la baptisation a été pourtant
confessant en direct à la TV dans les années 1980, re- macien de formation, ancien militant du MTLD, El Ouma à l’avènement du pluralisme. Ben- faite par le président Bouteflika ? Devant cette situa-
grettant le choix malheureux du parti unique et le faux il fut le deuxième président du Gouvernement khedda est décédé en 2003 et repose au cime- tion je m’élève avec véhémence contre cette décision
départ en 1962. «La Charte de Tripoli a été votée à provisoire de la République algérienne (GPRA) tière de Sidi Yahia, à Alger, aux côtés de son qui touche un symbole de la Révolution.» H. T.
l’unanimité. Personne ne s’y est opposé. Cela a été durant la guerre d’Algérie jusqu’à l’indépen- ami Saâd Dahlab. htahri@elwatan.com
El Watan - Jeudi 9 septembre 2010 - 8

ALGER INFO
VISITE D’INSPECTION D’AMAR GHOUL PLACE DU 1er MAI
(SIDI M’HAMED)
Réception de plusieurs ALTERCATIONS AU
BUREAU DE POSTE
projets après l’Aïd L mune
er
e bureau de poste de la place du 1 Mai, dans la com-
de Sidi M’hamed, était le théâtre d’altercations
entre usagers et employés. Avant-hier, à l’heure de fer-
meture, cette agence était encore pleine à craquer.
● Les entreprises sommées de respecter les délais impartis à la réalisation. Plusieurs dizaines de clients attendaient impatiemment
leur tour pour retirer leur argent. Ce qui s’est avéré

L
ans une visite d’inspec- impossible, puisque la fin du service a sonné avant
tion, qui l’a mené sur plu- même que les clients ne soient tous servis. Cette situa-
sieurs chantiers de la tion a mis plusieurs d’entre eux dans tous leurs états.
capitale, le ministre des Tra- Certains clients ont même demandé à ce que le service
vaux publics, Amar Ghoul, a soit prolongé, exceptionnellement, afin de permettre
affirmé que plusieurs projets aux personnes présentes et qui attendaient depuis plu-
seront réceptionnés après sieurs dizaines de minutes de retirer leur argent. Face à
l’Aïd. l’intransigeance des employés, des usagers, les nerfs à
Il s’agit principalement du pro- fleur de peau, ont exprimé leur colère et la situation a
jet d’aménagement de la tré- failli dégénérer.
mie et du viaduc Oulmen Les employés ont justifié leur refus par le respect de la
Khelifa aux Anassers, du tun- réglementation et des horaires de travail. Les usagers,
nel de Bab Ezzouar et du pro- dont la majorité sont des travailleurs, ont de leur côté
jet du dédoublement de la justifié leur inquiétude par la grande affluence enregis-
RN36 reliant la ville de Aïn trée ces derniers jours et l’impossibilité de retirer leur
Benian à Tessala El Merdja. argent en peu de temps. «C’est la deuxième fois que je
Sur le tronçon de la RN36, le viens ici, juste à ma sortie du travail, et que je repars
ministre s’est enquis de l’avan- bredouille», se plaint un usager. Il reconnaît, néan-

PHOTO : M. SALIM
cement des travaux de la tré- moins, qu’il aurait dû «ne pas attendre jusqu’à la der-
mie et du pont des Dunes, où il nière minute pour retirer son argent», d’autant qu’à
a donné des orientations chaque veille de l’Aïd, ce sont les mêmes scénarios qui
concernant la nécessité de par- se répètent au niveau des bureaux de poste, et ce, mal-
achever tous les travaux de gré les mesures prises par la direction générale
finition, notamment la réalisa- De gros moyens sont engagés pour parachever les tronçons dans les prochains jours d’Algérie Poste, consistant en l’ouverture des grands
tion de refuges pour les bus s’est longuement entretenu troi de projet», a-t-il déclaré. il s’agit principalement de pro- bureaux après le f’tour, de 22 h à minuit. Djamel G.
des deux côtés de la chaussée avec les responsables de l’en- Et d’ajouter : «Nous avons cédures d’expropriation qui

ACCIDENT MORTEL
et du renforcement de l’éclai- treprise réalisatrice (Cosider), organisé une réunion avec ont été accomplies définitive-
rage au niveau du sens giratoi- où il a insisté sur l’utilité toutes les entreprises interve- ment. Le projet sera réception-
re. Sur la même route, la délé- d’élargir les voies menant au nantes dans les projets des tra- né avant la fin de l’année en
gation s’est arrêtée sur les 700
mètres inachevés de la rocade
sud au niveau de Douéra.
viaduc ainsi que le conforte-
ment du mur du cimetière y
adjacent.
vaux publics, qu’elles soient
nationales ou étrangères, et ce,
pour leur signifier les nou-
cours». Le ministre a invoqué,
par ailleurs, l’équilibre existant
entre les deux périphéries de la
U n homme a été mortellement fauché, dans la mati-
née d’hier, par une voiture sur la route longeant le
marché Ali Mellah, dans la commune de Sidi M’hamed.
Le ministre a insisté sur l’obli- Par ailleurs, le premier respon- velles conditions qui ont trait capitale en termes de projets. L’homme, d’un certain âge, a été percuté de plein fouet
gation de parachever ce tron- sable du secteur a sollicité les au respect des délais impartis A l’est, il est question de par une voiture qui descendait à vive allure, alors qu’il
çon dans les prochains jours. Il responsables du chantier pour à la réalisation, aux conditions désengorger toute la région par essayait de traverser la route, «un couffin à la main»,
est question également sur le plus de célérité afin d’ouvrir le d’efficacité et à l’obligation de la réalisation de projets d’en- racontent des témoins oculaires. La victime a choisi de
même chantier de dévier les viaduc après l’Aïd. A l’écart recruter les ingénieurs et les vergures, tels que le dédouble- traverser la chaussée au lieu d’emprunter la passerelle
canalisations d’assainisse- de la visite, le ministre a inter- experts locaux.» ment de la RN24. À l’ouest, il aménagée pourtant à cet endroit.
ments de quelques maisons se pellé les entreprises, dans un Concernant le retard cumulé est question également de pro- Il est à noter que cet axe routier connaît des accidents à
trouvant sur le rebord de la point de presse, à respecter les dans la réalisation du dédou- jets devant relier la capitale répétition. Des citoyens, inconscients du danger qui les
route. délais de réalisation : «Toute blement de la RN24, le aux wilayas limitrophes, en guette en traversant la rue et c’est, dans la plupart cas, le
Sur le chantier du projet de entreprise qui ne respectera ministre assurera que «toutes l’occur rence Tipasa, drame. La présence de policiers et la dangerosité des
l’agencement du carrefour pas les délais de réalisation les contraintes liées à l’avan- Boumerdès et Blida. lieux ne dissuadent pas les piétons qui, pourtant,
Oulmen Khelifa, le ministre sera privée à l’avenir de l’oc- cée des travaux ont été levées, K. Saci remarquent que les voitures roulent à vive allure. R.A. I.

SUR LE VIF 24 HEURES


INTÉRÊT BOUROUBA : DANGER dégâts vu que les piétons
SUR LA VOIE FERRÉE n’étaient pas nombreux, la
Les citoyens qui habitent au matinée.
sud de la commune de La façade de cette
Bourouba, devant se rendre au construction s’est dégradée
marché hebdomadaire de depuis plusieurs années déjà
voitures, encourent un grand et les chutes de pierre sont
risque en traversant la voie fréquentes.
ferrée, particulièrement au La construction de style
niveau d’un pont qui ne colonial n’a pas été prise en
permet le passage que du charge par l’entreprise de
train ; les piétons surpris par transport qui compte y
L’être humain a ce dernier sont contraints de installer, dans quelques
organisée, depuis quelques
semaines, un point de vente
toujours besoin s’agripper aux bordures du
de cartes magnétiques, nous
jours, à l’initiative de la
pont pour laisser le train direction générale.
de s’informer, passer. a-t-on fait savoir.
Cette dernière a voulu
peut importe Cette situation devrait L’administration, qui abrite
accompagner les employés
interpeller les pouvoirs des services de l’ex–RSTA qui
l’âge, l’essentiel dans ce grand rendez-vous
publics, afin de fermer ce a son siège à Ghermoul, doit
qu'est la rentrée scolaire qui
est d’être à la passage qui a déjà causé être réhabilitée, il en va de
engage beaucoup de frais.
l’image de l’entreprise.
page ! plusieurs accidents graves. Une opération similaire a été
menée l’année dernière.
SIÈGE DE L’ETUSA :
UN BLOC DE PIERRE SE HÔTEL EL RIADH : HORAIRES
DÉTACHE DE LA DES TROUSSEAUX
CONSTRUCTION SCOLAIRES POUR LES DES PRIÈRES
ENFANTS El Fedjr 04 h 56
Un bloc de pierre s’est
PHOTO : M. SALIM

détaché hier, dans la matinée, Une cérémonie de remise de Dohr 12 h 45


de la façade de l’immeuble de trousseaux scolaires pour les El Asr 16 h 20
l’Etusa de la rue du Musset à enfants des travailleurs de El Maghreb 19 h 10
Sidi M’hamed, sans faire de l’hôtel El Riadh a été El Icha 20 h 28
El Watan - Jeudi 9 septembre 2010 - 8

CONSTANTINE INFO
UNE PASSERELLE QUI NE SERT
À RIEN CONCERTS DE LOUNIS AÏT MENGUELLET ET KHALED

Deux soirées artistiques


Il est notoire qu’en matière de
dilapidation des deniers publics, nos
élus et responsables locaux n’on de
leçons à recevoir de personne. Ils sont
rodés en la matière. Et dans ce contexte,

mémorables
les exemples sont légion. Entre autres
exemples édifiants, on avait évoqué
dans ces mêmes colonnes l’énorme
gâchis dont se sont rendus coupables
les services compétents de la ville des
Ponts suite à la construction de la
fameuse passerelle piétonnière de ● Après un mois marqué par une animation culturelle avec des hauts et des bas, le public de la ville du Vieux
Zouaghi. Cet ouvrage qui enjambe la
double voie routière du plateau de Aïn
Rocher a été agréablement charmé par deux grandes stars de la chanson algérienne.
El Bey avait, rappelons le, englouti un

D
budget énorme. Mais qu’importe. eux concerts évènements en
Il devait servir une bonne cause, l’espace de 24h, la ville n’en
à savoir permettre aux riverains de a jamais vu ni vécu. Des
traverser sans crainte cet axe routier à prestations que les mélomanes
grande circulation connu pour sa grande constantinois ont longtemps atten-
dangerosité. Sauf qu’il a été aménagé dues après un mois marqué par une
au milieu de nulle part. Résultat des animation culturelle avec des hauts
courses : personne ne l’a jamais et des bas. Le passage du chantre de
emprunté en raison de son éloignement la chanson kabyle, Lounis Aït Men-
des arrêts de bus et de taxis. C’est ce guellet, lundi soir à Constantine,
qu’on appelle un bide de première restera sans conteste l’un des mo-
beauté. Non content de ce fiasco ments culturels et artistiques mé-
(c’est le minimum qu’on puisse dire), morables et émouvants de l’histoire
nos décideurs remettent le couvert en de la musique de l’antique Cirta.
nous offrant plus tard et à une centaine Depuis son service militaire passé
PHOTOS:EL WATAN

de mètres en aval un espace vert et entre 71 et 73, Aït Menguellat n’a


de détente dont le destin est similaire jamais foulé le sol de Constantine,
à notre fameuse passerelle. Coincé entre bien qu’il affirme garder de bons
plusieurs voies rapides et donc souvenirs de la ville où il a composé
forcément dangereuses, cet espace ne certains de ses poèmes. Et sur invi-
profite à personne. Cherchez l’erreur ! tation du conseil des activités cultu-
Aït Menguellat et Khaled, Cirta s’en souviendra pour longtemps
A.B. relle de la ville de Constantine qu’il
reviendra à la cité des Ponts après et l’amour, tout court. Il sera venue légendaire et qui s’est encore vide ou presque. Une défection cer-
INCENDIE DANS UN IMMEUBLE À 37 ans. Sur la scène de la salle du d’ailleurs accompagné dans sa une fois exacerbée lors des veillés tainement due aux pluies qui se sont
MASSINISSA palais de la culture Malek Haddad, prestation de ses deux fils, choisis- ramadhanesques de cette année. Fi- abattues sur la ville peu avant le
Aït Menguellet a été accueilli com- sant d’alterner entre douces bal- dèle à lui-même, l’enfant terrible de concert. Les privilégiés de ce ren-
La tour n°8 de la cité des 400 logements me un roi. L’interminable et émou- lades et chansons rythmées afin de «Wahrân» pour laquelle – Oran - il dez-vous ont eu par contre plein
à la nouvelle ville Massinissa a failli vante ovation auquel il aura droit à ne pas rater l’occasion de festoyer a interprété deux chansons lors de leurs yeux, grâce à un Khaled
connaître un drame, mardi dernier aux son entrée sur scène, lui révèlera avec le public. Ce dernier se laissera ce concert, s’est montré d’une gé- unique et tonitruant, faisant parfois
environs de 21h, n’était l’intervention fortement tout l’amour que pouvait peu à peu à la danse, et sera empor- nérosité infinie et sans pareille. La même des petites acrobaties, taqui-
rapide et efficace des éléments de la lui porter les Constantinois. C’est té par les rythmes chatoyants que la communion entre lui et son nou- nant d’autres fois ses musiciens. Il
Protection civile qui empêcheront les d’ailleurs ému qu’il s’adressera au bande à Lounis ne cessait d’animer. veau public fut tellement parfaite et s’en ira aussi pianoter avec une
flammes de se propager vers les autres public pour le remercier de tant de Notons enfin que l’un des moments magique que le concert durera deux étonnante habilité quelques mélo-
parties de l’immeuble, composé de huit témoignages d’amour et de respect, forts de cette prestation sera sans fois le temps prévu. dies au synthétiseur et les specta-
étages et abritant 32 habitants. Les révélant qu’il allait interpréter des nul doute la lecture d’un poème fai- Un public surexcité et qui pardon- teurs médusés n’en rataient pas une
sapeurs-pompiers ont réussi à maîtriser chansons dont les poèmes ont été te par Lounis sous les airs doux de nera très vite au King son retard miette. Fan de malouf et de Fergani,
un incendie qui s’est déclaré dans un écrits durant son long séjour à flûte de son fils Djaâfar. Un pur d’une heure et demi sur le rendez- il a toujours eu, a-t-il déclaré, des
appartement, causant des difficultés Constantine au début des années moment de bonheur. Après deux vous. Peut-on vraiment faire la regrets de ne s’être pas produit
respiratoires à sept membres de trois 1970. Malgré une chaleur suffocan- heures d’un spectacle anthologique, moue à un roi ? Oh que non. Pour avant ce jour à Constantine, et il ve-
familles, dont quatre enfants âgés entre te, l’aération et la climatisation fai- le «sage poète» quittera humble- Khaled, il a fallu tout juste afficher nait de réaliser ce rêve devenu au fil
un et six ans. Selon le bilan établi par les sant cruellement défaut au niveau ment la scène laissant le public son large sourire pour reconquérir des ans un fantasme. Sa joie était
services de la Protection civile, de la salle de spectacle du palais de scander: «Imazighen, Imazighen». rapidement le cœur de ses fans. Les telle qu’il repassera en revue durant
l’incendie, dont l’origine demeure la culture Malek Haddad, laquelle Face à sa fameuse « feuille jeunes se laisseront alors tout de son concert les plus grands tubes de
inconnue, a causé des dégâts matériels était pleine comme un oeuf, les fans blanche» notre poète ne manquera suite aller en s’agitant dans tous les ses trentes années de sa riche carriè-
importants. Heureusement pour les ne se laisseront nullement découra- certainement pas, prochainement, sens et ce dès la première note. En re artistique. «Bakhta, El Baida, Aï-
locataires, aucune victime n’est à ger, en présence de cette légende vi- d’inspiration. outre, le morceau «El Arbi» choisi cha, Trig el Lycée, Sahra…»Et
déplorer. Les résidants pris de panique vante de la musique algérienne. en ouverture de cet événement ex- même des morceaux de son dernier
Tous se sont délectés fiévreusement LE KING TOUJOURS ÉGAL À ceptionnel sera naturellement ac- album dont le célébrissime «Liber-
ont été secourus sur place. S. A. LUI MÊME
des mots, des notes, de la musique compagné d’une ovation du tonner- té». Aux environs de 1h du matin, la
UN MORT ET CINQ BLESSÉS SUR et des poèmes que Aït Menguellet Pour une première à Constantine, la re, faite par les 10 000 spectateurs pluie s’étant invité au concert, Kha-
LA RN20 chantait avec tendresse. Ceux qui prestation explosive du King du Rai ayant assisté à ce concert. led écourtera sa dernière chanson
ne pouvaient en saisir le sens en de- Khaled dans la belle nuit fraîche de D’ailleurs, si le côté réservé aux «Aïcha» remerciant son chaleureux
La RN20 reliant la wilaya de Constantine vinaient aisément la beauté, la sin- mardi au stade Chahid Hamlaoui, a jeunes, et on s’y attendait un peu, public de mille baisers, faisant la
à celle de Guelma a été le théâtre de cérité et la profondeur. Lounis arraché la ville du vieux Rocher de était bondé de monde, celui laissé promesse de revenir bientôt.
trois accidents de la route, survenus chante son amour pour la Kabylie, sa torpeur et surtout sa placidité de- aux familles restera étonnamment Lamine Benzaoui/ Synthèse S.A.
mardi dernier, en l’espace de trois
heures, apprend-on auprès de la cellule
de communication de la Protection CIRCONCISION À EL KHROUB
civile. L’on déplore un mort et un blessé
suite au dérapage d’un camion de type
JMC qui est entré en collision avec un
Les problèmes des hémophiles abordés
autre semi-remorque de marque
Sonacome au lieudit El Houmer, dans la L a ville d’El Khroub où a eu lieu un certain octobre 2005, le scandale des
enfants mutilés, a été, en ce mois de Ramadhan, la destination de l’asso-
ciation nationale des hémophiles algériens (ANHA), qui tient à célébrer la
jouter le professeur, disant que les malades de Constantine jouissent d’une
prise en charge satisfaisante. «Nous avons également stimulé chez eux l’au-
totraitement pour leur permettre une bonne gestion de la maladie au quoti-
commune de Ain Abid, aux environs de
12h. La victime A.A., âgée de 27 ans et tradition de circoncision pour sensibiliser notamment les familles sur ce ri- dien», soutient-il. De son côté, Latifa Lamhene, présidente de l’ANHA nous
qui était à bord du JMC, polytraumatisée tuel. De l’avis des médecins membres de l’ANHA et ceux de l’association révèle que chaque année l’association procède à la circoncision de malades
succombera à ses blessures juste après pour la protection des hémophiles de la wilaya de Constantine, les besoins hémophiles, dont la tranche d’âge varie entre 1 et 35 ans. «La pénurie de mé-
son admission à l’hôpital de Aïn Abid. en matière de médicaments, qui devront être mis constamment à la disposi- dicaments et des facteurs vitaux de coagulation, qui prévalait avant, a fait
Entre le village de Bounouara et El tion des malades, demeurent encore importants. La mise en place d’un que la circoncision de ces personnes soit retardée», précise notre interlocu-
Khroub, deux autres accidents ont été centre de traitement de l’hémophilie, regroupant des professionnels de santé trice, assurant qu’une étude faite en 2006 a démontré que 7% cas de décès
enregistrés respectivement à 12h50 et spécialistes dans la prise en charge des malades, s’avère à l’heure actuelle chez les hémophiles étaient dus à la circoncision. Aujourd’hui, l’Algérie
14h50. Deux blessés ont été recensés primordiale. Le professeur Sidi Mansour, chef de service d’hématologie au compte, selon les chiffres communiqués par Latifa Lamhene, pas moins de
suite à une collision entre une voiture de CHU Benbadis, assure, en marge de cette soirée, avoir saisi plusieurs fois le 17 00 hémophiles.Cette rencontre et ces débats ont eu lieu à l’hôtel Arc-en-
marque Toyota et une Renault Symbol, directeur de cet établissement à propos d’un local implanté à l’intérieur du ciel d’El Khroub, suivis d’une soirée ramadhanesque, organisés à l’occasion
alors que deux autres passagers ont été CHU et fermé depuis 15 ans, pour qu’il le livre à l’association, qui souhaite de la circoncision de 14 hémophiles dont le plus jeune a 12 mois et le plus
victimes du dérapage de leur véhicule de l’exploiter comme un centre pour hémophiles. «Nous avons juste besoin âgé 19 ans. Le sourire illuminait ces visages d’enfants, qui rougissaient
marque Peugeot 406. S. A. d’un local, les moyens humains et matériels ne manquent pas», tiendra à ra- d’émotion. Selma B.
EL WATAN - Jeudi 9 septembre 2010 - 8

ORAN INFO
CRIMINALITÉ ARTISANAT
ÉTUDE SUR LES RISQUES
Plusieurs malfaiteurs ET LES MALADIES LIÉS
À L’EXERCICE DES MÉTIERS
appréhendés durant le Ramadhan LliésauneauxChambre de l’Artisanat et des métiers d’Oran lance
étude sur les risques et les maladies professionnelles
métiers de l’artisanat.
● «Contrairement aux années précédentes, aucun crime n’a été perpétré durant ce mois à Oran». Cette étude se déroulera en deux phases. La première
s’étendra du mois de septembre 2010 au mois de février
ne baisse de la connu une progression 2011. La seconde du mois de mars au mois de juin 2011.

«U criminalité a été
enregistrée à
Oran, durant le mois de ra-
considérable, «les auteurs ne
tardent pas à être pris car ils
récidivent toujours». Il cite-
«Dans la wilaya de Batna, une multitude d’artisans spécia-
lisés dans la taille de la pierre exerçaient leur métier sans
aucun équipement de protection. Ce qui en a résulté des in-
madan qui tire sa révéren- ra, à cet effet, le cas des deux fections liées à l’inhalation de la poussière de pierre qui
ce», a déclaré le responsable individus qui ciblaient les contient de la silicose, entraînant ainsi plusieurs cas de dé-
du service central de la poli- clientes du magasin cès», dira M.Bélaidouni, directeur de la CAM.
ce judiciaire relevant de la «GIGA», sis au boulevard Partant donc de ce constat, devait-il poursuivre, «le ministè-
sûreté de wilaya, M. Adel qui Maâta Mohamed El Habib. re de l’Artisanat et du Tourisme a décidé de confier cette
a soutenu «Contrairement L’un de ces individus a arra- opération à la Chambre d’Oran. Ainsi, le bureau qui sera
aux années précédentes, au- ché les sacs de plusieurs chargé de cette étude devra procéder à l’élaboration d’un
cun crime n’a été perpétré femmes après les voir déles- listing des activités artisanales classées selon l’ordre des
durant ce mois à Oran». En tées de leurs bijoux. Accom- risques. Les innovations, comme annoncées par ce res-
fait, durant ces dernières an- pagné de son complice, le ponsable, concernent la réalisation sdu guide de préven-
nées, chaque mois de Ra- voleur prenait la fuite vers le tion et de sécurité de chaque artisan. Un document qui lui
madhan avait son lot de quartier de Sid El Houari à sera remis lors de son inscription auprès de la Chambre.
morts, de victimes d’homi- bord d’une moto en marche. Il est aussi prévu la réalisation d’un écrit à apposer obli-
PHOTO : DR

cides volontaires ou involon- Un dispositif spécial a été gatoirement par chaque artisan dans son atelier sur le-
taires, notamment de blessés mis en place pour ces voleurs quel seront portées toutes les consignes de prévention et
graves mutilés suite à des qui, suite à la première plain- de sécurité de chaque métier (équipements et habille-
rixes qui se produisaient pra- te enregistrée, ont été pris en ments de sécurité, boîte de pharmacie, etc». Il s’agira, se-
tiquement au quotidien. Cet- Les plaintes déposées par les victimes ont trait aux actes de vols flagrant délit. Abordant les lon M.Bélaidouni, «de prodiguer une culture de la pré-
te année, l’on note que ce opérations de police, le chef vention individuelle». Hadj Sahraoui
mois sacré a été apparem- présentées à la justice qui les dont les auteurs demeurent de la P.J. dira que «ces opéra-
ment paisible, puisque le a écrouées». Le responsable inconnus d’où il s’avère dif- tions s’effectuent au quoti-
nombre de bagarres san-
glantes a considérablement
de la P.J. a indiqué qu’un dis-
positif spécial a été mis en
ficile de les identifier». Par-
mi les affaires qui ont secoué
dien» et qu’une «moyenne de
150 personnes sont interpel-
CONSTRUCTIONS ILLICITES
diminué. La plus importante
rixe qui a fait du bruit est cel-
place pour ce mois sacré
dans le but d’assurer la sécu-
les Oranais, celle traitée au
courant de cette semaine, où
lées par jour. 5 à 8 de ces
personnes, recherchés, ont
DES DÉMOLITIONS
le du quartier de Saint Pierre
où l’on a assisté à une guerre
rité des citoyens.
Il ajoutera : «Les plaintes dé-
une bande de braqueurs des
clients des banques a été na-
été présentées à la justice et
écrouées». À la fin du mois
SIGNALÉES À EL-MAKKARI
de gangs ayant opposé une posées par les victimes ont turalisée. de Ramadhan, selon notre lusieurs constructions illicites ont été signalées au cours
bande de malfaiteurs de ce généralement trait à des vols On notera, également, l’af- interlocuteur, un autre ren- P de cette dernière semaine du mois de Ramadhan, parti-
culièrement dans les quartiers relevant du secteur urbain El-
quartier à des délinquants de à la sauvette ou sous la me- faire du hold-up dans une bi- fort de police a été mis en
la cité Perret. Selon notre in- nace d’armes blanches. jouterie au quartier Maraval. place pour assurer la sécurité Makkari, apprend-on auprès du délégué, M.Brahmia
terlocuteur, «neuf individus, Ajoutons à cela d’autres af- S’agissant des vols sous la des citoyens dans les Smaïn, qui a indiqué que les contrevenants profitent de cet-
membres des deux parties faires relatives aux vols à menace ou à la sauvette qui, grandes artères commer- te période, précédant les fêtes de l’Aïd, pour mettre à exécu-
adverses ont été arrêtées et l’étalage ou à la roulotte, selon notre interlocuteur, ont çantes de la ville. R. K. tion leur dessein, en pensant que les responsables sont bien
plus préoccupés.
Les tentatives ont toutes échoué grâce aux interventions des
services techniques du secteur urbain et des agents de la
FORÊTS PUP, un corps de police chargé de veiller au respect des
règles de l’urbanisme qui ont mis en demeure un gérant de
Baisse considérable des incendies pizzeria, auteur de travaux d’extension de son établisse-
ment localisé à la Cité des Castors. Le mis en cause a été
sommé de procéder à la démolition de cette extension à ses
ne baisse considérable des incendies de forêts a été enre- grâce à la rapidité d’exécution des interventions des disposi- propres frais. A la Cité Grande terre, c’est une ouverture
U gistrée dans la wilaya d’Oran cette année par rapport à la
précédente, a-t-on fait remarquer à la conservation des forêts.
tifs combinés composés des éléments de la conservation des
forêts et ceux de la Protection civile que ces résultats positifs
pratiquée clandestinement par un résidant dans son habita-
tion appelée à être transformée en commerce qui été mise à
Celle-ci fait remarquer, dans un bilan qui n’a pas encore été ont été enregistrés. Il faut également ajouter à cela les nou- jour par les agents qui ont intimé l’ordre au propriétaire de
arrêté, que pas moins de 46 foyers d’incendies ont été déclen- velles pistes carrossables créées à la faveur du plan de réhabi- mettre fin aux travaux et de remettre en l’état cette habita-
chés depuis le 1er juin dernier sur une superficie parcourue lition de 85 kilomètres de pistes actuellement en cours de réa- tion. La même source a indiqué un autre cas concernant une
par le feu évaluée à 38 hectares contre 36 foyers déclarés l’an- lisation. D’autre part, des éléments spécialisés, appartenant à placette qui a été carrément clôturée pour permettre l’ex-
née dernières sur une superficie de 73 hectares. Cette année, la conservation, sont actuellement à pied d’œuvre pour le dé- tension d’un café aux Castors. Les travaux de démolition
un seul are (1000 mètres carrés) a été brulé par le feu, le reste broussaillement des forêts afin d’empêcher un tant soit peu ont été décidés sur place, conformément aux dispositions
des incendies n’ayant concerné que des broussailles dans les le déclenchement d’autres foyers en ces moments de canicule des règles d’urbanisme où tout projet de construction doit
communes de Boutlelis, Arzew, El Ançor et Boutlélis. C’est rappelle-t-on. A. Belkedrouci être autorisé par un permis de construire ou une autorisa-
tion d’aménagement. A. Bendenia
EN BREF
ENVIRONNEMENT
VEILLÉES RAMADANESQUES : L’ACTO ÉDUCATION NATIONALE : CONCOURS SOS-FAMILLES DISPARUES : LES
ANIME UNE SOIRÉE À SIDI EL HOUARI
L’Association Culturelle Traditionnelle
POUR LE RECRUTEMENT DE 787
ENSEIGNANTS
MEMBRES DU BUREAU TIENNENT LEUR
SIT-IN HEBDOMADAIRE
ACQUISITION DE 6000 BACS
Oranaise (ACTO) a animé, au niveau du
quartier de Sidi El Houari, une soirée
La direction de wilaya de l’Éducation a
procédé, hier, aux dernières retouches
Les membres du bureau d’Oran «SOS :
familles disparues» ont tenu, mercredi,
À ORDURES
folklorique et de la poésie «Melhoun». concernant les dispositions de devant le siège du tribunal d’Oran leur 6000 bacs à ordures d’une capacité de 240 litres chacun, se-
Selon son président, Cheïkh Nouna recrutement de 787 enseignants des trois sit-in hebdomadaire pour faire part de ront bientôt acquis au profit du groupement urbain d’Oran.
Mekki, cette rencontre a eu un succès à paliers. Les convocations relatives aux leurs préoccupations quant à la Ceci, en plus d’engins de collecte et de transport des déchets
l’Office Communal des Arts et de la concours de recrutement ont été lancées, disparition de leurs enfants durant la vers la décharge publique contrôlée d’El Karma. Cette opé-
Culture. La troupe traditionnelle depuis deux jours. Ces derniers seront période de la décennie noire. ration entre dans le cadre de l’application des directives du
«Arrahba» a présenté un riche tableau affectés respectivement pour les paliers Sur les 460 familles recensées à travers premier responsable de la wilaya d’Oran qui a insisté sur la
musical accompagné d’instruments du primaire (113 postes), du moyen (362) plusieurs wilayas de l’Ouest du pays, nécessité de consolider les efforts des communes pour la lut-
ancestraux de la «ghaïta» et du «gallal». et celui du secondaire avec 312 postes plus de 124 familles n’ont pas reçu les te contre le phénomène des décharges sauvages. D’autre
Après avoir rendu un vibrant hommage à budgétaires. 294 387 élèves sont inscrits indemnités prévues par la loi pour part, deux nouveaux projets seront lancés dans le cadre de la
l’Office Communal des Arts pour les pour la rentrée scolaire 2010/2011, dont faute de preuves. gestion des déchets urbains. Il s’agit de l’aménagement inté-
efforts qui ont été déployés durant ce 36 700 pour le primaire. 111 109 et 146 Il s’agit du constat délivré par les rieur du CET d’El Ançor, qui en est à plus de 80% de son
mois sacré de Ramadhan, Cheïkh Nouna 588 élèves sont respectivement inscrits services de sécurité attestant la taux de réalisation, ainsi que de l’étude d’aménagement de la
Mekki a présenté une pléiade de poèmes dans les cycles du moyen et du disparition de la personne en décharge publique contrôlée d’Aïn Turck qui, croit-on savoir,
qui ont enflammé l’assistance. T. K. secondaire. Z. S. question. T. K. est arrivée à sa phase de saturation. A.Yacine
El Watan - Jeudi 9 septembre 2010 - 9

RÉGION CENTRE

LE PHÉNOMÈNE PREND DE L'AMPLEUR À MÉDÉA TÉLÉCOMS


Tant de lacunes
Des mendiants à chaque à combler
coin de rue L
es chiffres avancés par le directeur de
la poste et des technologies de l'infor-
mation et de la communication au ni-
veau de la wilaya de Blida n'ont pas été du
goût de Moussa Benhamadi, ministre du
● Durant ce mois sacré, la mendicité a pris des proportions démesurées à Médéa ● Cela rend difficile de sépa- secteur, qui était, cette semaine, en visite
d'inspection et de travail dans la wilaya de
rer les vrais nécessiteux des faux et ne va pas sans ternir l'image d'une ville en plein essor. Blida. «Les chiffres que vous avancez ne

A
Médéa, en particu- aides alimentaires, ne fait reflètent pas la réalité, de l'offre et de la de-
lier durant les der- plus rougir comme au bon mande dans une wilaya qui, à juste titre, re-
niers jours du mois vieux temps. Autrefois, la cèle un potentiel humain conséquent, une
sacré de Ramadhan, le mendicité se limitait au dense urbanisation et une infrastructure
phénomène de la mendici- seuil des boulangeries où industrielle des plus consistantes du pays.
té prend énormément les personnes nécessi- Il y a sûrement une forte demande qui n'a
d'ampleur. Les ramifica- teuses prenaient place avec pas été prise en charge», martèle le mi-
tions de ce phénomène, par un seul souci ; se procurer nistre en s'adressant au directeur du secteur
le nombre et par la maniè- quelques baguettes de à Blida. Et d'ajouter : «A ce rythme-là, nous
re, ont pour ainsi dire, clo- pain ; juste de quoi nourrir n'atteindrons jamais les objectifs fixés
chardisé les rues et artères la famille. De nos jours, en pour 2014, à savoir faire bénéficier plus de
de la ville. revanche, des personnes 6 millions de foyers d'Algériens des ser-
Les responsables locaux qui s'adonnent à la mendi- vices des nouvelles technologies de l'infor-
observent un grand mutis- cité en viennent même à ta- mation et de la communication.» A Blida,
me face à ces situations qui rabuster les passants. Pour ce secteur souffre surtout de la vétusté de
donnent une image dégra- forcer la pitié et toucher la l'infrastructure de base : câblerie défaillan-
dante de la société. Dès le sensibilité des âmes chari- te, difficulté à réaliser des canalisations
matin, de nombreux men- tables, ces individus vont dans les normes et les délais, manque
diants, jeunes, vieux, jusqu'à imaginer de pi- d'opérateurs fiables dans la réalisation des
femmes et enfants, sans li- toyables scénarios. infrastructures de base, réseau défaillant.
mite d'âge et de sexe, s'em- D'autres n'hésitent pas à La sortie du ministre sur le terrain n'a pas
parent des endroits straté- agripper chaque passant manqué d'attirer des citoyens en colère en
giques à forte pour lui coller au nez une raison des mauvaises prestations de ser-
fréquentation au sein de la carte d'handicapé on un vices constatées dans les différents points
ville. Les uns probable- certificat médical. des services des postes et d'Algérie Télé-
ment par opportunisme, d'autres crative qui rapporterait mieux qu'un se bousculer à visage découvert du Le but étant de soutirer le maximum com. Des coupures téléphoniques non jus-
réellement par besoin, et d'autres en- emploi. Aujourd'hui, le fait de tendre matin au soir, devant les différents d'argent aux gens de bonne foi. De tifiées ou sans préavis, des quartiers sans
core par habitude d'une activité lu- la main pour demander l'aumône ou organismes chargés de distribuer des jeunes mendiantes assises à même le facteurs, des factures erronées ou forfai-
sol et criant à tue-tête, utilisent quant taires, des abonnés ADSL sans connexion
à elles d'autres méthodes plus poi- depuis des mois, manque de liquidités dans
NUIT DU 27e JOUR DU RAMADHAN gnantes : qui un bébé sale dans son
giron, qui entourée de chérubins en
les bureaux de poste constituent autant
d'anomalies qui ne cessent malheureuse-
Festivités et actions caritatives loques, elles n'hésitent pas à exhiber
leur misère. Durant ce mois sacré, la
ment de caractériser le secteur de la poste
et des télécommunications dans la wilaya
La nuit du 27e jour du mois de jeûne, Leilet El Qadr, nuit du 27e jour du Ramadhan offre aussi l'occasion
mendicité a pris des proportions dé- de Blida. Mohamed Abdelli
a été célébrée à Médéa, à l'instar des autres ré- de fêter les circoncisions d'enfants et de distribuer mesurées à Médéa.
gions du pays, comme à l'accoutumée, par des des vêtements neufs aux nécessiteux par les asso- Cela rend difficile de séparer les
prêches, des prières et des psalmodies, mais aussi ciations caritatives. Aussi à l'hôtel El M'sallah de vrais nécessiteux des faux et ne va BOUFARIK
par des actions caritatives. A la maison de la cultu- Médéa, une cérémonie de remise des prix aux réci- pas sans ternir l'image d'une ville en
re Hassan El Hassani, où des chants religieux ont
été programmés en soirée, des familles entières
tants les plus méritants du Livre Saint a été initiée
cette année par l'association Ahl El Kheir Ouel Ihs-
plein essor. C'est le paradoxe d'une
wilaya pourtant riche de ses terres Ruée sur
les services
ont pris part à cette veillée. La célébration de la san de Médéa. A. T. fertiles. A.Teta

DISPOSITIF CNAC À BLIDA postaux


Nouvelles mesures pour booster l'emploi D urant la dernière semaine du mois de
Ramadhan, les bureaux de poste de la
ville de Boufarik connaissent une forte af-
fluence d'usagers en provenance même des
L a direction régionale de
la Caisse nationale d'as-
surance chômage (CNAC)
CNAC les jeunes cadres,
dont les jeunes universi-
taires en chômage. Parmi les
agglomérations environnantes, qui dispo-
sent pourtant de services postaux, mais les
liquidités y sont vite épuisées. Cette ruée
de Blida a organisé, lundi autres conditions, le postu- vers les guichets, justifiée par les virements
dernier, une journée d'infor- lant doit avoir la nationalité de salaires effectués avant leur date habi-
mation sur les derniers algérienne et être inscrit au tuelle en raison de l'Aïd, est maîtrisée grâce
amendements des textes ré- moins un mois auprès des à une nouvelle organisation instaurée il y a
glementaires régissant le services de l'ANEM. quelque temps par l'agence postale du
dispositif de prise en charge Concernant les conditions centre-ville. Ainsi, les documents d'identité
des chômeurs promoteurs. de financement, le montant et les chèques ne sont plus déposés sur les
Dans une rencontre avec la maximum de l'investisse- comptoirs avec tous les risques de vol que
presse, le directeur régional ment est toujours fixé à 10 cela comporte. Dès l'ouverture des portes,
de la CNAC, Hadid Noured- millions de dinars. La nou- les clients se précipitent vers un distributeur
dine, a expliqué en détail les veauté est qu'il y a deux ni- de tickets, puis chacun attend son tour. Ne
nouvelles mesures induites veaux : le premier prévoit, se présentent au guichet que ceux qui voient
par ces amendements, dont pour un montant inférieur à leur numéro affiché dans l'enseigne lumi-
PHOTO : M. SALIM

celle touchant la tranche 5 millions de dinars, un ap- neux et sonore. Les personnes âgées trou-
d'âge des chômeurs éligibles port personnel de 5%. 25% vent leur compte avec ce procédé comme
à ce dispositif, désormais ra- sont accordés par la CNAC l'illustrent les propos de l'une d'elles :
baissée de cinq ans. Elle est et les 70% qui restent sont «Avant, les bousculades nous causaient
ainsi fixée entre 30 et 50 financés par la banque. Le beaucoup de désagréments, car on ne pou-
ans, au lieu de 35 à 50 ans deuxième prévoit, pour un L'agence CNAC de Blida a permis la création de 935 entreprises, dont 263 durant l’année en cours
vait pas pousser et courir pour se position-
auparavant. Le même res- montant supérieur à 5 mil- formation des chômeurs. obstacles bureaucratiques. positif d'emploi, l'agence de ner devant les guichets à l'heure d'ouvertu-
ponsable a expliqué cet lions de dinars, un apport Autre nouveauté à signaler, Ce comité doit se réunir tous Blida a permis, selon ses re du bureau de poste. Maintenant, il suffit
amendement par la nécessi- personnel de 10 %, la l'implication des cinq les 15 jours. Les dossiers de responsables, la création de de demander à quelqu'un de nous retirer un
té d'adapter les critères d'âge CNAC offre 20% et la banques publiques au sein projets retenus sont sanc- 935 entreprises, dont 263 ticket et le tour est joué.» Les nombreux
à l'évolution de la situation banque 70% du montant re- du comité de sélection, de tionnés par une attestation durant les huit mois de l'an- clients d'Algérie Poste espèrent une généra-
économique et aux besoins présentant le coût du projet. validation et de financement d'éligibilité et de finance- née en cours, soit 28% de lisation de ce nouveau système afin d'éviter
des demandeurs en vue de Parmi les avantages supplé- en vue d'accélérer l'examen ment. Il est à noter que de- l'ensemble des entreprises l'anarchie qui règne dans nos différents bu-
faire bénéficier du dispositif mentaires accordés, il y a la des dossiers et de lever les puis le lancement de ce dis- créées. Brahim B. reaux de poste. Anis B.
El Watan - Jeudi 9 septembre 2010 - 9

RÉGION EST
REPORTAGE
COMMUNE DE BORDJ BEN AZZOUZ (BISKRA) SKIKDA
Le maire
Virée au royaume de Aïn Kechra
tabasse
de Deglet Nour son adjoint
L
’un des adjoints du maire de Aïn Kechra, à l’ouest de
● Cette région compte parmi les 10 communes des Ziban qui vont bénéficier d’une indication Skikda, vient de déposer une plainte contre le P/APC
géographique labellisée (IGL) pour leur production de dattes. pour humiliation et coups et blessures. Dans sa lettre aux
pouvoirs publics et à la justice, la victime, qui dispose d’un cer-
tificat médical de 6 jours d’incapacité, revient sur cette sordide

D
’abord réticent à voyager
pendant le mois du jeûne, affaire qui fait les choux gras dans la commune de Aïn Kechra.
un beau matin, vous vous Il affirme avoir été roué de coups et qu’il ne doit son salut qu’à
décidez à honorer l’invitation la présence d’autres personnes qui sont intervenues pour le dé-
d’un ami habitant la commune faire des mains du premier magistrat de la ville. À l’origine de
de Bordj Ben Azzouz. Vous al- cette altercation, qui a eu lieu dans le propre bureau du maire,
lez faire un beau voyage, mais une banale histoire de véhicule. L’adjoint devant se rendre à
vous ne le savez pas encore. Les Collo pour répondre à une convocation de justice s’est vu refu-
appels téléphoniques répétés de ser un des véhicules de service. Son insistance fera sortir le
votre hôte ont fini par générer chef de l’exécutif de ses gongs et une dispute éclatera entre les
en vous de la gêne et c’est sans deux élus. Entre temps, la ville de Aïn Kechra et ses habitants
grand enthousiasme, et éreinté continuent de subir un sous développement des plus contrai-
par les rigueurs aoûtiennes, gnants. Khider Ouahab
mais mu par votre sens de l’ami-
tié et de la bienséance, que vous
vous retrouvez, en ce Ramad- BIN EL OUIDÈNE
han, sur la RN 46, en direction
du sud-ouest de la wilaya de Il égorge son ami pour
Biskra. À 41 km du chef-lieu de
celle-ci, située au cœur des Zi- quelques millions

PHOTO: EL WATAN
ban, vaste région plantée de mil-
lions de palmiers dattiers pro-
duisant les meilleures dattes du U n crime crapuleux a été commis, mardi, dans la paisible ré-
gion de Tahouna, dans la commune de Bin El Ouidène, au
sud-ouest de Skikda. La victime, marchand ambulant de fruits
monde et faisant la richesse de
la wilaya de Biskra, Bordj Ben et légumes, a été égorgée, et son corps dissimulé dans les ma-
Azzouz est une commune de la Plus de 300 cultivars de palmiers-dattiers, ont été identifiés par les services de la DSA quis. L’assassin, K. A, n’est autre que le propre ami de la victi-
daïra de Tolga qui est essentiel- Le ministère de l’agriculture ne exploité. «Ce fruit, conformé- saâda. Elle passe par des col- me qu’il devait accompagner à Jijel. À mi-chemin, le présumé
lement phoenicicole. Comptant s’est pas trompé en incluant ment aux recommandations lines qui escamotent la beauté assassin décide de délester son ami de 18 millions de centimes.
12 702 habitants dont 4 332 vi- Bordj Ben Azzouz dans la liste prophétiques, est consommé des vergers croissant sous les Pour ce faire, il lui assènera des coups avant de l’égorger. Intri-
vent dans des habitations rurales des 10 communes des Ziban qui pour rompre le jeûne durant le palmiers et privent les voya- guée par la disparition de son fils, la famille du défunt entame
ou des fermes disséminées sur vont bénéficier d’une indication mois de Ramadhan mais aussi geurs du parfum de résine va- les recherches, et les premiers soupçons sont portés sur K. A.,
un territoire de 23,4 km2, elle a parti se réfugier chez des parents Aïn Kechra. Ayant appris la
géographique labellisée (IGL) toute l’année. Il compose l’ordi- nillée embaumant l’air en cette
bénéficié au même titre que nouvelle, des dizaines de personnes de Tahouna se sont alors
pour leur production de Deglet naire de tout Oasien. Il a permis période de mûrissement des
beaucoup d’autres communes ruées vers Aïn Kechra pour obliger l’assassin à sortir de sa re-
Nour. aux moudjahidine de la Révolu- dattes. Pour sentir la magie des
de projets importants initiés traite. L’intervention des gendarmes permettra d’arrêter le cou-
tion algérienne d’échapper à la Ziban, voir l’œuvre miraculeuse
dans le cadre des différents ENVIRON 80 % DE LA pable qui, après audition, reconnaîtra les faits qui lui sont re-
famine, aux caravaniers de tra- de la nature et humer les odeurs prochés et indiquera jusqu’à l’emplacement où il a abandonné
plans de développement qui en POPULATION VIT DE LA verser les immensités saha- de la terre, il vaut mieux prendre
DATTE le corps du défunt. K. O.
ont fait, en quelques années, «un riennes et aux populations de la l’ancienne «Route de Tolga» qui
coin tranquille où il fait bon Un producteur de dattes, ren- région de se prémunir contre les traverse Bouchagroune. Vous
vivre», selon les dires de ses
propres habitants.
contré au hasard d’une prome-
nade dans les palmeraies, expli-
affres de la misère. Il renferme
les forces réunies de la terre, de
serez subjugués. De part et
d’autre de la route, des milliers
SOUK AHRAS
Un fait, assez rare pour être si-
gnalé, est que les habitants de
quera que «si l’Etat veut
vraiment développer ce cré-
l’eau et du soleil», vous dira-t-
on, avant d’ajouter que «la datte
de palmiers-dattiers jalonnent le
parcours. Sans avertissement,
Accident mortel à Sedrata
cette commune ne souffrent pas neau, il est d’abord nécessaire est un autre don d’Allah aux arrivera Lichana et, seulement
du problème de l’alimentation
en eau potable. Les routes sont
d’aider les agriculteurs à multi-
plier par dix le nombre de pal-
hommes.»
Alors ! Vous voulez visiter les
quelques kilomètres plus loin,
un carrefour. Bordj Ben Azzouz
U n homme âgé de 32 ans, répondant aux initiales de K. S., a
trouvé la mort, lundi, dans un chantier situé à la sortie est
de Sédrata. La chute d’un échafaudage du deuxième étage
neuves et le village est propre. miers plantés. Avant de pré- Ziban et ses palmeraies le temps est à 4 km de là, sur la gauche. d’un immeuble en cours de construction a été à l’origine de ce
Constellés de hameaux ances- tendre à vouloir exporter ou d’un après-midi qui restera in- Tirant son nom de la dynastie drame, a-t-on appris, hier, auprès de plusieurs sources concor-
traux et de douars en terre de pi- entreprendre des opérations de oubliable ? Votre enchantement des Azzouz qui firent de cet oa- dantes. Encore une fois, le non-respect des mesures d’hygiène
sée qui sont devenus des com- labellisation ou d’IGL pour les s’installera dès Aïn Bennaoui sis, vers l’an 1660, un relais im- et de prévention en milieu professionnel par certains em-
munes et pour d’autres des dattes, il faut d’abord avoir une qui apparaîtra soudainement au portant pour les caravanes et les ployeurs a causé l’irréparable et endeuillé une famille. Le
sièges de daïra, les Ziban es- production conséquente. La dat- détour d’un long virage à 7 km pèlerins en partance pour la corps de la victime a été déposé à la morgue et une enquête ou-
sayent de rattraper un retard te est chère car elle est rare. de Biskra. L’horizon y est acca- Mecque, Bordj Ben Azzouz est verte par les services de sécurité. A. Djafri
considérable en matière d’infra- Quelle est l’unité de condition- paré par une frange de verdure. constituée de deux noyaux ur-
structures de base. nement de dattes qui peut se tar- bains noyés dans une forêt de
Bordj Ben Azzouz est un centre
semi-urbain doté d’une polycli-
guer d’offrir du travail à ses em-
ployés toute l’année ?»
QUAND LES PALMES
PEIGNENT L’AZUR
palmiers. D’anciens murets en
«toub» bordent les palmeraies
JIJEL
nique et d’un centre de soins à
Sidi Kbelçi, de 4 écoles pri-
Abondant dans le même sens un
autre ajoutera: «Il ne faut incri-
C’est une rangée de palmiers à
la houppe si caractéristique.
où règne une ambiance de tra-
vail calfeutrée. Une armée de
Circoncision illégale
maires, d’un CEM et d’un lycée, miner ni la filière tunisienne, ni Dandinant sous les effets d’un travailleurs agricoles s’affaire
lesquels ont respectivement
comptabilisé pour l’année sco-
la spéculation, ni les chambres
froides, ni le troc qui est une
agréable souffle chaud arrivant
du sud, les palmes semblent
dans un silence impressionnant.
A la vue de tant de beauté et de
Frurgien
aisant fi de la directive des pouvoirs publics, préconisant
que la circoncision est un acte qui est du seul ressort du chi-
qui doit le pratiquer exclusivement dans une structure
laire écoulée: 364, 1 026 et 394 pratique disparue depuis les an- vouloir peigner l’azur pour le grâce émanant des palmiers et de santé, après établissement d'un bilan préopératoire, des per-
élèves. La construction d’une nées 1970 pour expliquer le débarrasser de quelques restes des hommes leur prodiguant des sonnes non qualifiées ont continué à agir en toute impunité
bibliothèque et la réfection du manque de datte; la production de nuages cotonneux. A El Had- soins, vous aurez l’impression pour circoncire des enfants sans tenir compte des risques aux-
stade de football sont planifiées est trop faible pour répondre au jeb, vous vous arrêterez pour de rentrer dans un monde à part. quels ces derniers peuvent être exposés. «Les complications
pour cette année. Environ 80 % marché, tout simplement.» Avec acheter des figues et des dattes à Celui des fellahs des Ziban, des chirurgicales sont fréquentes dans les actes de circoncision»,
de la population vit de la datte. ses conditions climatiques et la robe jaune et brun appelées producteurs de dattes, des indique un médecin qui se dit étonné de voir des parents
En discutant avec les gens, vous édaphiques idéales pour le pal- M’nagar; des dattes précoces, hommes rudes en apparence, en confier leurs enfants à n’importe qui, après tout ce qui s'est
vous rendrez compte très vite mier-dattier, la wilaya de Bis- succulentes et raffinées, que des harmonie avec leur environne- passé à El Khroub. Cela dit, le lundi, dernier, au lendemain de
que dans cette région, le pal- kra, et plus précisément la ré- enfants exposent sur des étals ment, grégaires et peu expan- la nuit du destin, des dizaines d'enfants ont du subir de véri-
mier-dattier n’est pas considéré gion des Ziban ouest où il a été improvisés à l’ombrage des pal- sifs, ayant acquis un savoir-faire tables traumatismes psychologiques dans une localité de l'est
comme les autres arbres. Il est identifié plus de 300 cultivars de miers bordant la bande d’as- inestimable dans le domaine de de la wilaya, lors d'une opération de circoncision collective. En
l’élément central autour duquel palmiers-dattiers, dont 80, y phalte. la phoeniciculture. Si vous déci- effet, devant le domicile d'un homme, connu depuis de longues
s’organise toute la vie des habi- compris la Deglet Nour, font Vous traverserez Bordj Enous, dez de faire une virée dans les années pour être «le chirurgien» de la région, des dizaines d'en-
tants des oasis. Il détermine le l’objet d’une opération de carac- Oued Zerari, Aïn Karma. En ar- Ziban, ils prendront le temps de fants, accompagnés de leurs parents dans de longs cortèges de
rythme des jours, des saisons et térisation et de classement ef- rivant au niveau de la commune vous expliquer leur métier et ce voitures, ont attendu des longues heures avant d'être circoncis.
des années. Il charrie les espoirs fectuée par les services tech- de Bouchagroune, soit à 24 km qui est nécessaire de faire pour «Les scènes d’enfants en pleurs qui défilent devant d'autres,
de prospérité et de sécurité ali- niques de la DSA, recèle un de Biskra, vous abandonnerez la le développer. attendant leur tour, sont insupportables», affirme un témoin.
mentaire. potentiel qui n’attend qu’a être nationale qui mène jusqu'à Bou- Hafedh Moussaoui Zouikri A.
El Watan - Jeudi 9 septembre 2010 - 9

RÉGION OUEST

ADRAR SANTÉ À TIARET DJIDIOUIA (RELIZANE)


Les enseignants
La ville se veut une
ont signé leurs
PV de reprise Pour une thérapie zone industriel
Environ 5294 personnes,
constituant le corps du
personnel pédagogique, des
trois paliers confondus, ont
dû rejoindre leurs postes ce
de choc L
a collectivité locale de Djidiouia, l’une des importantes ci-
tés de la wilaya, vient de bénéficier d’une assiette foncière
de près de 200 hectares qu’elle a d’ores et déjà décidé de
transformer en une autre zone d’activités.
L’ayant abandonné des années durant, ses exploitants, dans le
dimanche matin, selon le SG ● La DLEP et la DSP ont été chargées d’«élaborer une étude devant
cadre d’une EAC (exploitation agricole collective), ont finale-
de la direction de l’Éducation permettre l’aménagement, selon les normes, du service de la maternité ment obtenu des pouvoirs publics de «fructifier» ces terres ja-
de la wilaya d’Adrar. Cet «Zohra Aourai», jusque-là confiée à des entreprises non qualifiées». chères. Ainsi, les services de la PME (petites et moyennes entre-
impressionnant dispositif prises) doivent enclencher toutes les procédures nécessaires pour
humain sera chargé ul doute que le secteur entamer l’exploitation de cette superficie, doit-on savoir.
d’encadrer et d’assurer la
formation et l’éducation, pour
cette année scolaire
N de la santé à Tiaret ne
jouit pas d’une bonne
réputation. Plusieurs raisons
Conscients de l’impact direct de l’investissement industriel sur le
développement global de la localité, les instances concernées par
ce secteur comptent aussi se lancer dans une opération d’assai-
2010/2011, de près de 1015 sont invoquées par les uns et nissement de la situation de l’ancienne zone d’activité de la ville.
élèves du secondaire, 1922 les autres s’agissant d’un sec- «Tout opérateur ayant bénéficié d’un lot sur la base d’un cahier
du moyen et 2357 bambins du teur qui, en dépit des efforts de charge et ayant opéré une «incartade» en désorientant son
primaires. En outre, 5067 louables des pouvoirs publics projet ou l’ayant carrément abandonné sera mis en demeure
nouveaux enfants sont centraux et locaux, n’arrive pas avant qu’il ne soit délesté de sa parcelle», affirme-t-on.
attendus dans le cadre du à se hisser aux attentes des ci- Le cas de la zone de Oued Djemaâ, créée il y a des années, en
préscolaire. Sur le plan toyens. Le constat amer est est un témoignage tangible puisque les «faux» investisseurs se
infrastructure scolaire deux presque suggéré par le chef de sont accaparés de milliers de m2 à un prix symbolique sans
nouveaux lycées d’une l’exécutif local, à l’issue d’une qu’aucune activité industrielle ou artisanale n’apparaisse. Dans
capacité chacun de 800 longue visite d’inspection ef- certains cas, les lots se sont transformés en enclos pour l’élevage
places dont 300 en régime fectué cette semaine, dans di- en milieu urbain. Issac B.
d’internat (l’un à Timokten et verses infrastructures sani-

PHOTO : DR
l’autre à Tamentit) taires. Visite censée secouer
s’ajouteront aux 27 autres
établissements secondaires
une certaine léthargie et inocu-
ler la dimension humaine et
SIDI BEL ABBÈS
existant à travers la wilaya
ainsi que deux autres CEM
humanitaire dans la prise en
charge. Beaucoup de projets
Le secteur de la santé, qui semble se structurer grâce aux
intéressants projets, marque toujours le pas
L’APC cible le commerce
(Zaouiet Kounta et Talmine)
pour atteindre un total de 76
ont été initiés et d’autres sont
longtemps restés en gestation. dissant. Beaucoup de gens se plexe mère-enfant. Le service informel
collèges. Quant au primaire, La prise en charge de certaines sont, en effet, plaints de négli- néphrologie n’a pas été en reste
toutes les structures
fonctionnelles ont
pathologies souffre, toujours,
de l’absence de spécialistes
gences réelles ou supposées.
Certains se sont carrément di-
lors de cette visite. Le secteur a
bénéficié, à ce titre, de la réali- L esclencher
autorités communales de Sidi Bel Abbès viennent de dé-
une opération visant l’éradication graduelle du mar-
pratiquement bénéficié d’un quand bien même ces derniers rigés vers la justice. D’autres sation d’un grand centre en ché formel. Initié conjointement avec les services de sûreté et du
programme d’extension de rechignent à rejoindre Tiaret se sont résignés à la fatalité. cours de finition. Doté d’une commerce, la mesures doit toucher, dans une première phase, di-
classes ainsi que la pour des considérations de Cette structure, à vocation ré- enveloppe initiale de 160 mil- vers sites urbains littéralement envahis par la prolifération des
réalisation de deux nouveaux confort que le ministère se doit gionale, dispose de 105 lits et lions de dinars, ce centre dispo- marchands ambulants et autres vendeurs à la sauvette. Pour ce
groupes scolaires à Adrar de traiter énergiquement. Le 25 à 30 naissances sont enre- sera de 30 appareils pour la faire, les responsables communaux ont, d’ores et déjà, ciblé les
ville. A. A. secteur, qui semble se structu- gistrées par jour. dialyse et s’est offert un pla- populeux quartiers de Benhamouda et Sakia El Hamra, ainsi que
rer grâce aux intéressants pro- teau technique pour la chirur- les rues Oulhassi Mokhtar, Didouche Mourad et les artères adja-
jets, marque toujours le pas. Le RÉALISATION D’UN gie et un pavillon secondaire de centes où les commerces illicites se sont insidieusement propa-
SAÏDA wali a affiché une mine non ré- COMPLEXE MÈRE-ENFANT 16 lits. Le secteur, dans sa quê- gés provoquant, de fait, une concurrence déloyale qui est fort pré-
judiciable aux commerçants exerçant dans la légalité. Selon le
Le wali a, d’ailleurs, instruit te d’asseoir la prévention, vient
14500 cartables jouie à la vue de structures.
L’exemple le plus récurent res- son staff d’«élaborer une étude de bénéficier de deux polycli- président de l’APC de Sidi Bel Abbès, l’opération d’assainisse-
pour les démunis te celui de la maternité «Zohra devant permettre l’aménage-
ment selon les normes de cette
niques, inaugurées d’ailleurs
dans deux grandes cités (Zaa-
ment doit s’étendre dans une seconde étape aux espaces jouxtant
la coupole et assortie d’une procédure de recensement et de régu-
Aourai». Cette infrastructure,
la plus décriée par les citoyens, infrastructure sanitaire, roura et Karman). En clôture larisation d’un certain nombre de marchands ambulants auxquels
La direction de l’Action
n’incite pas à la confiance si jusque-là confiée à des entre- de sa visite, M.Bousmaha a vi- seront attribués des stands de vente au niveau du marché de Sidi
sociale de Saïda vient de
l’on se fie au taux de mortalité prises non qualifiées». La sité les urgences médico-chi- Djilali. Le responsable a indiqué que l’initiative a pour but précis
réceptionner le premier
infantile évoqué. La maternité DLEP ainsi que la DSP sont rurgicales de l’hôpital «Youssef d’endiguer la prolifération des activités commerciales infor-
arrivage des 14500
«Zohra Aourai», qui ne dispose chargées, ajoute le communi- Damerdji». Là aussi, selon le melles et leur impact négatif sur les espaces urbains (nuisances,
trousseaux scolaires
pas de gynécologues ni de pé- qué, de cette tâche. En atten- communiqué, des directives manque d’hygiène, encombrement, insalubrité,…). Compte tenu
constitués de cartables, de
diatres, continue de générer dant, le secteur reste concerné ont été données aux respon- de l’ampleur prise, au cours de ces dernières années par le com-
fournitures scolaires et de
ainsi un mécontentement gran- par la réalisation d’un com- sables concernés. A. Fawzi merce informel, la tâche s’annonce plutôt ardue. M. Habchi
tabliers, don du ministère de
la Solidarité au profit des
élèves nécessiteux. Selon le
directeur de la DAS, «on est CHLEF MASCARA
obligé de doter tous les
Le CRA multiplie
Menace sur le plan
secteurs relevant de notre
ministère à savoir les écoles
des non-voyants, celle des ses actions de solidarité
de développement
malentendants et des
handicapés. Le reste sera mis
à la disposition de la direction
de l’Éducation qui distribuera
L esaCroissant rouge algérien (CRA) a marqué, favorablement,
présence à travers le territoire de la wilaya de Mascara, du-
rant le mois de Ramadhan, par de multiples actions de solidarité
éjà fortement affecté par les retards, le pro- son successeur de redresser la situation en un
ces cartables à la frange la
plus défavorisée de la société
D gramme de développement risque encore de
connaître des perturbations avec les derniers
temps si court. Pour sa part, le directeur des Tra-
vaux Publics a été muté dans les mêmes fonc-
envers les familles et autres personnes démunies. Selon le coordi-
nateur du comité de wilaya du CRA à Mascara, M.Drir Benali,
(orphelins, victimes du changements opérés dans l’exécutif de wilaya. tions à Khenchela, a-t-on appris hier de sources «chaque famille des 360 nécessiteuses résidant au niveau des
terrorisme et nécessiteux)». En effet, deux directeurs et non des moindres, proches de la direction. Il a été remplacé par un douze communes a bénéficié, dès le début du mois de Ramadhan,
Sid Ahmed ont été touchés par les départs annoncés par leurs nouveau promu de la DTP de la willaya voisine d’une enveloppe financière de 3 000 dinars et d’un couffin, d’une
ministères respectifs. Il s’agit du directeur de d’Aïn Defla. Des cadres du secteur, avec les- valeur de 4 000 dinars, composé de produits alimentaires de
l’Urbanisme et de la Construction et celui des quels nous nous sommes entretenus, parlent base». «Chacune a bénéficié d’un quota de 60 couffins», a-t-il
Travaux publics. Le DUC, qui n’a passé qu’une d’une «perte» pour la wilaya, car ils estiment précisé. En prévision de la célébration de la fête de l’Aïd El-Fitr,
année à la tête de son secteur, a été carrément li- que ce responsable est derrière la «dynamique nous dira le coordinateur du CRA à Mascara, un important lot de
BUREAU DE vêtements neufs pour enfants (filles et garçons) a été distribué
mogé et remplacé provisoirement par le direc- que connaît le secteur» en dépit des critiques sur
teur du Logement et des équipements publics la gestion de certains projets. Ils craignent un ra- aux familles à travers les différentes localités de la wilaya. Ces ef-

CHLEF (DLEP). Le ou les motifs officiels de ce change-


ment subits demeurent inconnus pour le mo-
lentissement des activités avec l’arrivée d’un
chef de service à la tête d’une aussi importante
fets vestimentaires destinés aux enfants des familles nécessi-
teuses, d’une valeur de 100 millions de centimes, représentent le
EL WATAN

ment, mais, selon certaines indiscrétions, il se- direction de l’exécutif de wilaya. second don accordé par la cimenterie d’Oggaz du groupe Lafarge
rait lié «aux retards enregistrés dans le secteur et Cependant, du côté des officiels, ce changement Algérie au Croissant rouge algérien de Mascara. Le premier don,
Pour toutes vos rappelons-le, est également évalué à un million de dinars en den-
aux rapports tendus entretenus par ce respon- est vu d’un bon oeil car il permettrait, à leurs
annonces sable avec ses partenaires». Une chose est sûre : yeux, de donner une nouvelle impulsion aux rées alimentaires. Selon la responsable de communication de la-
publicitaires les opérations d’aménagement des villes et les deux secteurs concernés. Mieux, le wali de Chlef dite cimenterie, Mlle Mzad, «un budget de 200 millions de cen-
contactez le projets de construction dans le domaine connais- veut s’entourer d’une nouvelle équipe dirigeante times a été dégagé par la cimenterie dans le cadre de ses actions
sent des lenteurs considérables. Les observateurs pour réussir le nouveau plan quinquennal qui sociales, pendant ce mois de Ramadhan, envers la population dé-
Tél : 027 79 07 00 avertis restent sceptiques quant à la capacité de peine à démarrer. A.Yechkour munie à Mascara». Souag Abdelouahab
El Watan - Jeudi 9 septembre 2010 - 10

I N T E R N AT I O N A L E

LA BELGIQUE MENACÉE DE PARTITION

Fini le temps Un scénario


délicat
de la stabilité de façade à appliquer
M ême en Flandre, seuls 15% des personnes
interrogées se prononcent en faveur de
l'éclatement du pays.
L'impossibilité de former un gouvernement en
Belgique et les divergences croissantes entre
Flamands et francophones ont fait ressurgir
l'hypothèse d'une scission du royaume, mais
ce scénario comporte de nombreux obstacles
juridiques et économiques, estiment des
experts. Le chef des socialistes francophones,
Elio Di Rupo, a renoncé dimanche à former une
coalition gouvernementale faute d'accord avec
deux partis flamands sur l'avenir du pays.
Plusieurs responsables francophones,
essentiellement socialistes, ont dans la foulée
évoqué un «plan B», qui verrait la Flandre
PHOTOS : DR (nord, néerlandophone) quitter le giron belge
et les francophones (Sud) prendre leur destin
en main. «Parmi une grande partie de la
Carte de la Belgique

population flamande, c'est un vœu, donc, oui, il
faut se préparer à la fin de la Belgique», a
notamment déclaré la ministre de la Santé,

Grande place de Bruxelles


Laurette Onkelinx. Le député français de droite,
Nicolas Dupont-Aignan, a même estimé lundi
que la France devait «se préparer à accueillir
Par Mohammed Larbi Mais l'histoire est tellement ancienne, et la menace ront là où les présidents de leurs propres partis ont ses compatriotes wallons et bruxellois».
si récurrente, que peu de gens, paradoxalement, y échoué pendant presque trois mois, en raison de di- Toutefois, le scénario de la scission est rejeté
Toutefois, le scénario de la scission croient vraiment. Tous ceux qui tiennent la corde, vergences de fond sur l'avenir institutionnel et fi- par 57% de Belges, contre 14% qui y sont
entendent chacun crier plus fort que tous les autres. nancier du pays. «La Belgique est un pays difficile, favorables, selon un sondage publié par le
est rejeté par 57% de Belges, En fait, ne pas subir la menace de séparation entre il faut allier une partie du pays qui vote à gauche et quotidien la Libre Belgique. Même en Flandre,
contre 14% qui y sont favorables, francophones et néerlandophones. Pour beaucoup, une autre à droite», a relevé Bart de Wever, prési- seuls 15% des personnes interrogées se
il s'agit davantage de pourrissement de la scène po- dent du N-VA, un parti de droite. Si au bout du prononcent en faveur de l'éclatement du pays.
selon un sondage publié par le litique, puisque la Belgique vit une crise institution- compte un gouvernement ne peut être formé, la Les experts estiment qu'une séparation serait
quotidien la Libre Belgique nelle et politique depuis trois années, et de ce fait la Belgique devra retourner aux urnes, comme en juin lourde de conséquences en raison de
plus longue de son histoire. C'est pour éviter que où déjà le scrutin avait été convoqué face à l'incapa- l'interdépendance de la Flandre (6 millions
d'habitants), de la Wallonie (francophone, 3,5

O
n a souvent tendance à perdre de vue que de cette situation ne dure plus longtemps, et alors cité des deux communautés à s'entendre. Avec un
nombreux pays européens affichent une même que son pays assure pour ce semestre, la pré- risque de radicalisation accru de l'électorat fla- millions d'habitants) et de Bruxelles (1 million
stabilité de façade. Une fausse quiétude, sidence tournante de l'UE (Union européenne) que mand. Depuis juin 2007, le pays n'a en fait jamais d'habitants). «Les Wallons seront ceux qui
car ils sont eux aussi menacés de partition. L'image le roi des Belges, Albert II, est monté au créneau vraiment connu la stabilité politique. Il reste pour perdront le plus parce qu'ils sont les plus
ainsi évoquée ne renvoie plus seulement au courant comme le lui permet la Constitution. A vrai dire, re- l'heure gouverné par une équipe chargée de gérer pauvres», estime l'économiste Robert
qui a traversé l'ancienne Europe de l'Est, marquée, tiendra-t-on de lui, il a agi vite en désignant deux les affaires courantes. Mais se rend-on compte, les Deschamps, qui relève toutefois que toutes les
disait-on, au milieu des deux décennies écoulées médiateurs, les présidents de la Chambre des dépu- extrêmistes, ont eux-mêmes fini par nuancer leur régions en pâtiraient. Le sort de Bruxelles est
par la montée du sentiment nationaliste que l'on ten- tés et du Sénat à pied d'œuvre depuis mardi. Ils ont discours. Ce qui ne veut pas dire pour autant que également un frein majeur au divorce des
tait alors d'opposer à une force d'oppression généra- pour tâche de renouer les fils du dialogue. «Ceci est c'est un pas en arrière, d'autant que les analyses se Belges. La capitale est en effet peuplée à plus
lement située à l'extérieur des frontières. La preuve nécessaire pour préserver le bien-être économique multiplient qui feraient que le risque de scission de 90% par des francophones mais elle est
en a été donnée au début de cette année à l'occasion et social des citoyens et pour réformer durablement aura un impact moindre que ce qui était appréhen- géographiquement enclavée dans la Flandre,
de la proclamation de l'indépendance du Kosovo, nos institutions», a dit le souverain dans un commu- dé. L'Europe qui, indique-t-on, a accaparé de très rendant hypothétique l'existence d'un Etat
l'ancienne province serbe. De nombreux pays euro- niqué. Ce choix n'est pas anodin : le président de la nombreux pouvoirs, a rendu la procédure facile en francophone Wallonie-Bruxelles, qu'il soit
péens avaient refusé de reconnaître le nouvel Etat, Chambre, le socialiste André Flahaut, et celui du termes de frontières à surveiller ou de monnaie à indépendant ou rattaché à la France. La Flandre
non pas par sympathie ou alliance avec la Serbie, Sénat, Danny Pieters, membre du parti indépendan- frapper. Si le pas venait à être franchi ce serait la fin n'est par ailleurs pas prête à laisser Bruxelles,
mais de crainte de l'effet de contagion, bien réel. Et tiste flamand NV-A, représentent les deux princi- d'une autre mosaïque, mais un autre cauchemar poumon économique du pays, aux seuls
des nombreux pays européens qui en sont réelle- pales formations des deux grandes communautés pour cette Europe qui refuse d'aller au-devant de ses francophones. Une scission du pays
ment menacés, la Belgique était placée en tête. du pays. Mais il n'y a aucune garantie qu'ils réussi- propres antagonismes. M. L. nécessiterait en outre un partage de la dette
publique belge. Celle-ci, de 330 milliards
d'euros, risque encore de s'alourdir en raison

PLUS DE TABOU de la hausse prévisible des taux d'intérêt qui


seraient appliqués aux nouveaux Etats pour la
financer. Les obligations belges sont d'ailleurs
déjà sous pression. L'établissement de
Lmonde
e tabou de la scission de la Bel-
gique commence à tomber dans le
politique francophone, dont
on risque d'être les dindons de la far-
ce côté francophone», a-t-elle jugé.
Le parti indépendantiste flamand
nouvelles frontières serait également un vrai
casse-tête, notamment dans la banlieue de
plusieurs représentants de premier NV-A a remporté les élections dans la Bruxelles située en Flandre, où vivent plus de
plan ont ouvertement évoqué cette partie néerlandophone du pays. De- 100 000 francophones. Quant aux entreprises,
elles seraient confrontées à des législations
PHOTO : DR

éventualité, dimanche, en raison des puis, les négociations visant à former


difficultés à s'entendre sur l'avenir du un gouvernement de coalition avec différentes, ce qui pèserait sur l'emploi.
pays avec les Flamands. Les déclara- les francophones ont échoué en rai- Politiquement, la scission de la Belgique aurait
tions sont toutes venues du Parti so- son de divergences sur l'avenir du un retentissement beaucoup plus grand sur la
Flamands et Wallons pour une photo commune construction européenne dans son ensemble –
cialiste, vainqueur des récentes élec- royaume. Le roi des Belges, Albert II,
tions législatives du 13 juin en Wallo- a désigné samedi deux médiateurs, un la Wallonie et Bruxelles, la troisième ve de la séparation», a-t-il dit. Si les un projet qui ambitionne précisément de réunir
nie. «Espérons d'abord que ça n'arri- francophone et un Flamand, pour ten- région du pays, très majoritairement négociations pour former un gouver- des peuples différents – que la partition de la
ve pas, parce qu'en cas de scission, ce ter de relancer les discussions et sur- francophone mais enclavée à l'inté- nement restent dans l'impasse, les République tchèque et de la Slovaquie en 1993.
sont les populations les plus fragiles monter la crise politique. Un autre rieur de la Flandre, ont des outils Belges pourraient être à nouveau ap- Le royaume, qui accueille le siège des
qui en paieront le prix le plus lourd», responsable francophone, le ministre- «pour voir ce qu'on peut faire pour pelés aux urnes, avec un risque de ra- institutions de l'UE, est l'un des membres
a déclaré la ministre de la Santé et des président de Wallonie, Rudy Demot- soi-même et ne pas attendre demain». dicalisation accrue de l'électorat fla- fondateurs de l'Union. Une dissolution de la
Affaires sociales du gouvernement te, a appelé sa communauté à envisa- Ces prises de position s'ajoutent à cel- mand. Dimanche, plusieurs dizaines Belgique embarrasserait en outre des pays
actuel, Laurette Onkelinx, dans un ger désormais «toutes les hypo- le d'un autre responsable important de milliers de Flamands ont participé comme le Royaume-Uni ou l'Espagne, dont
entretien publié par le quotidien la thèses», dont celle de se prendre en du Parti socialiste francophone, Phi- à une manifestation annuelle consis- certaines régions réclament aussi plus
Dernière Heure. «D'un autre côté, on main toute seule sans la Flandre. «Il lippe Moureaux. tant à faire le tour de Bruxelles à vélo d'autonomie, voire l'indépendance. Selon
ne peut plus ignorer que parmi une est certain que nous devons nous Ce dernier a été le premier à briser le ou à pied pour rappeler aux franco- certains juristes, si la Flandre prenait seule son
grande partie de la population fla- prendre en main nous-mêmes», a-t-il tabou en évoquant dans une interview phones qui résident dans la capitale et envol, elle devrait renégocier son adhésion à
mande, c'est un vœu», a poursuivi Mme dit à la radio RTBF. Il faut aujour- vendredi la scission du pays. «On est sa banlieue qu'ils vivent entourés de l'UE, à l'ONU et à la zone euro, tandis que la
Onkelinx, également vice-Premier d'hui, a-t-il estimé, réfléchir à toutes jusqu'à présent dans un processus de la Flandre, et pour bien marquer le ca- Belgique «résiduelle» (francophone) en serait
ministre, «donc, oui, il faut se prépa- les hypothèses «qui nous imposent de délitement de l'Etat. On va peut-être ractère néerlandophone de leur terri- membre de droit. Sauf si la Wallonie repartait
rer à la fin de la Belgique. Sans quoi pouvoir nous assumer». A ses yeux, entrer dans l'organisation progressi- toire. M. L. sur les bases d'un nouvel Etat. M. L.
El Watan - Jeudi 9 septembre 2010 - 13

■ SIDI BEL ABBÈS. La piscine municipale ne


désemplit pas même au mois de Ramadhan P.14
■ CONSTANTINE. Le King fait vibrer
le vieux Rocher P.15
■ VU À LA TÉLÉ. Chronique hebdomadaire
de A. Merad P.15
■ BLIDA. Les rescapés d’Oliva P.16

HISTOIRES ORANAISES

Zohra, la mère conseillère


de l’Emir
Durant ses dix-sept
années de combat de
résistance contre le corps
expéditionnaire, la vie
intime de l’Emir
Abdelkader est liée à sa
«Deira», la capitale
itinérante d’un Etat en
devenir que cet illustre L’Emir Abdelkader était un
homme de plume et d’épée
humaniste, à la fois
stratège de guerre et fin
diplomate, a mis en place
pour gérer militairement
et politiquement le pays,
en quête de son
indépendance depuis qu’il
a été envahi, en 1830, par
une des plus grandes
puissances.

e témoignage d’un jeune officier

L d’artillerie danois, Adolphe Vilhelm


Dinesen, qui a découvert l’Algérie en
1837 comme volontaire dans l’armée
française, est d’un précieux concours pour
comprendre l’Emir qui avait le même âge. Son
ouvrage a été publié en danois en 1840 à
Copenhague et, la même année, il fut traduit en
PHOTO : D. R.

allemand à Berlin. Intitulé Abdelkader et les


relations entre les Français et les Arabes en
Afrique du Nord, il apporte de nouveaux
éclairages sur les actes, les fondements du règne
de cet homme d’Etat qui était, à ses heures, un
l’excellente conseillère de son fils par ses montra au-devant de nous pour nous recevoir en avez jeté les orages et la désolation de la
poète, un fervent soufi, un homme de plume et
d’épée. Sa «Deira» que la France coloniale lumières, sa perspicacité naturelle», disait d’elle quelques mots dits avec onction et sagesse. Elle guerre», note Isodore Pierre Schmidt dans son
surnomma la «Smala» accueillait aussi les l’historien A. de La Croix, dans son ouvrage nous fit entendre que notre défaite était sans livre Histoire des derniers prisonniers français
prisonniers que les combattants ont pu Histoire privée et politique d’Abdelkader (Paris doute la volonté de Dieu dont nous étions venus faits par Abdelkader en 1845 (Editions Paris
neutraliser lors des célèbres batailles. Certains 1845). Mais l’histoire a retenu de lalla Zohra troubler les simples serviteurs dans la terre que 1852). En fait, Abdelkader avait eu des
de ces prisonniers ont témoigné des conditions d’autres choses, rares en ces moments de le Ciel leur avait donnée en partage… Mais ce prisonniers depuis 1833. Quand il y avait des
dans lesquelles ils ont vécu leur séjour carcéral. détresse et de violence : sa douceur, sa bonté et Dieu est Tout-Puissant, ses desseins sont femmes, et il y en eut quelques-unes, c’était sa
Ils ont surtout loué le traitement plein de sa charité, combien de fois exercées en faveur impénétrables. Peut-être, après l’expiation, vous mère et son épouse qui s’en occupaient, qui
générosité que la mère de l’Emir leur a fait subir. des prisonniers français que le sort des armes rendra-t-il, un jour, à votre patrie et à votre veillaient personnellement à ce que leur séjour
Mais qui est cette dame dont on n’a pas parlé avait fait tomber aux mains de son fils. La Porte famille.» Cependant, il arrivait parfois à cette fut le moins rude possible et leur honneur
assez souvent alors qu’elle a joué un rôle de Vaux, médecin militaire, fut capturé au cours vénérable dame de dire sa colère aux captifs. protégé. Dans son livre Les prisonniers
prépondérant dans la vie de son quatrième fils, de la bataille de Sidi Brahim et conduit à la C’est ce qui arriva au capitaine Schmidt, d’Abdelkader, qu’il publia après sa captivité
Abdelkader. Le président de la section d’Oran de Deira. Ce prisonnier y trouva dès son arrivée comptant lui aussi parmi les prisonniers de Sidi Monsieur de France, enseigne de vaisseau,
la Fondation Emir Abdelkader, le Dr Chamyl tout le réconfort auprès de cette pieuse femme. Brahim : «Qu’êtes-vous venu faire dans notre écrit : «Tant que tu resteras auprès de moi, lui dit
Boutaleb, a recueilli quelques rares documents «La vieille mère du héros, dira ce témoin, se pays ? Il reposait calme et prospère et vous y l’Emir, tu n’auras rien à craindre, ni mauvais
sur cette femme vertueuse qui épousera en 1807 traitements, ni injures» et il tint parole.
Hadj Mohieddine. En réalité, ce dernier eut D’ailleurs, la politique humanitaire
quatre épouses. Les deux premières lui ont Abdelkader avait eu des prisonniers depuis 1833. Quand d’Abdelkader vis-à-vis des prisonniers fut
donné deux enfants, Saïd et El Mostfa illustrée par l’aboutissement d’un accord sur
quatre : El Hachemi, Ahmed, Aboubekr et il y avait des femmes, et il y en eut quelques-unes, l’échange de prisonniers, grâce à l’intervention
Abdelkader. «C’est une dame vertueuse par son fortuite de Monseigneur Dupuch, Evêque
âge et par sa grandeur d’âme. Elle fut c’était sa mère et son épouse qui s’en occupaient. d’Alger. Abdallah Bendenia
El Watan - Jeudi 9 septembre 2010 - 14

■ BON PLAN MUSIQUE


Ce soir à El Kheima, «Fi qaadet lahbab»
à l’hôtel Hiton à Alger, Habib, Massi,
Radia Manel pour la dernière
soirée du Ramadhan.

Béjaïa LA PISCINE MUNICIPALE DE SIDI BEL ABBèS


Nuit du court
métrage au TRB
Le court métrage a vécu sa nuit
Même en période de jeûne,
de Ramadhan à Béjaïa. C’est au
théâtre Malek Bouguermouh que
les animateurs de l’association
Project’heurts ont décidé de faire
passer un enchaînement de petits
elle ne désemplit pas !
films, regroupés à l’affiche en
trois programmes qu’un entracte La piscine municipale du jardin public de Sidi Bel
La piscine a permis de fuire
vient séparer. Le temps de Abbès est l’unique site de natation où convergent, les grandes chaleurs
prendre, pour les nombreux
cinéphiles présents, un thé
en cette période de grandes chaleurs, les amateurs
gracieusement offert par et autres adeptes de baignades.
l’association. La qualité des
productions projetées fait penser
ichée dans le décor n’a pas dissuadé les habitués de se

N
au cinéma d’art et d’essai, dans
leur majorité français. Dix fictions verdoyant dont se pare le baigner allégrement, en prenant
et un court métrage d’animation, jardin, la piscine fait toutefois le soin de garder la tête
Premier Voyage de Grégoire figure de véritable point hors de l’eau». Ces jours-ci, les
Sivan. Un voyage en train qui a de ralliement où se retrouvent enfants ne sont pas en reste, puisque
réduit une proximité accaparante quotidiennement de nombreux disposant d’un bassin d’initiation à
entre un père et sa fille, encore habitués issus, pour la plupart, des la natation, ils s’adonnent à diverses
nourrisson. Les spectateurs n’ont différents quartiers populaires. Bien jeux récréatifs et ludiques sous l’œil
pas aussi caché leur épatement plus, le site est devenu, la canicule bienveillant des maîtres nageurs. Ils
par la qualité de la mise en scène aidant, une alternative salutaire qui s’en donnent même à cœur-joie,
de Heureux qui comme Edward. leur permet, faute de pouvoir s’offrir s’autorisant même quelques
Une ovation a sanctionné le des vacances au-delà de la ville qui intrusions furtives dans le grand
tomber de rideau sur cette les a vus naître, d’échapper, le temps bassin destiné aux adultes et

PHOTO : D. R.
comédie musicale de Franck d’une baignade, à la torpeur estivale. disposant de deux superbes
Lebon. Qui comme Edward, un Pourtant, «cette piscine, restée à plongeoirs. Pour de nombreux
cadre, nouvellement recruté par l’abandon par le passé, a sombré parents rencontrés, la piscine
une multinationale où l’obsession dans un délabrement sans précédent municipale constitue un espace idéal
mortelle de la croissance est avant de tomber en désuétude, au pour des centaines d’enfants en risques qu’ils encourent. Une telle l’indigence humaine… Hormis la
diablement louée ; la recherche grand dam des mordus de la quête de fraîcheur et à des prix plutôt remarque devrait inciter les piscine municipale, qui est perçue
du profit au-delà de la négation plongée». Ces propos sont tenus par abordables (50 à 200 DA/heure). Le responsables locaux concernés à comme une véritable bouffée
de l’homme sans lequel, Nasser, le gérant de la piscine qui, au gérant de la piscine ne manquera pas réactiver la piscine semi-olympique d’oxygène, il n’existe aucune autre
paradoxalement, le phénomène prix d’un travail laborieux, a pu, dès de faire une remarque de taille en du complexe omnisports du 24 structure du genre dans une ville qui
de non-consommation s’en suit et l’année 2007 redonner vie au site et affirmant que depuis l’ouverture de Février 56 dont la fermeture depuis compte pourtant une population
par ricochet sape le profit. Les en faire un lieu de rencontre et de la piscine en 2007, aucune noyade plusieurs années déjà a porté un estimée à plus de 400 000 âmes
autres projections traitent de convivialité pour le public. «Depuis n’a été enregistrée au lac de Sidi sérieux coup à cette noble discipline composée, de surcroît,
sujets pas moins intéressants, tel notre installation, dira-t-il, nous M’hamed Benali où, faute de mieux, qu’est la natation. La raison de cette majoritairement de jeunes. Une
que l’amour, le handicap, la folie, nous sommes attelés à réhabiliter la les jeunes n’hésitaient pas à s’y fermeture ? Une banale histoire de triste réalité que ni les projets lancés
l’amnésie, l’immigration piscine dans le souci constant d’en rendre en faisant fi de l’interdiction panne affectant les installations dans le cadre du programme
clandestine et que par le jeu de faire un espace de détente et de formelle du site à la baignade et des techniques du site, aggravée par présidentiel, ni la bonne volonté de
l’intrigue, du relationnel, du divertissement tant pour les nombreuses associations soucieuses
déraisonnable ou encore du passionnés de la natation que pour de maintenir en «vie» une discipline
sentimental, les Isabelle Agid, les simples profanes.» Visiblement la piscine municipale constitue en voie d’extinction, ni encore les
Olivier Klein, Katia Grivot et les satisfait de l’attrait du public pour le discours sans lendemain de
autres réalisateurs des films au site, le gérant précisera que «la un espace idéal pour des centaines responsables noyés dans leur
programme tentent de dérouler. fréquentation du site est devenue incompétence n’ont pu changer.
R. Oussada telle que même la période de jeûne d’enfants en quête de fraîcheur. M. Habchi

BOUIRA. Soirées ramadhanesques

Mesbah Mohand Ameziane marque son retour


revenu, après avoir déserté la scène
Hier, à la maison de la culture Ali Zamoum de artistique pendant une vingtaine
Bouira, Mesbah Mohand Ameziane a enflammé la d’années.
scène en présence d'un public nombreux dont la Le chanteur a marqué son retour par
un excellent concert devant une
plupart sont des familles, des jeunes, filles et garçons. assistance nombreuse, mais aussi de
qualité ayant apprécié et applaudi
chacune des œuvres interprétées avec
n effet, il y avait un monde l’instar des Ath Laâziz, Haizer et

E fou à la salle de spectacles.


L'affiche était en effet
attirante, car c’est Mohand
surtout d’Ath Laksar venus assister
au gala de l’auteur de la célèbre
chanson Aya Fendjal sortie en 1978.
passion et amour par le chanteur.
Accompagné par l’un des meilleurs
guitaristes en Algérie, Mouloud Aït
Oumghar, l’un des fondateurs du
Ameziane, un monstre sacré de la L’artiste n’était peut-être pas au groupe de rock Les Lions d’Akbou,
chanson kabyle qui y figure. Avant sommet de sa forme, mais il n’a rien Mohand Ameziane, a entamé sa
que l’artiste fasse son apparition sur laissé paraître, multipliant les soirée par l’une de ses chansons
scène, ce sont des groupes d’artistes sourires et les regards complices avec célèbres, à savoir Aya Fendjal. Des
locaux qui ont fait vibrer la salle avec le public venu spécialement assister à dizaines de ses chansons ont été
PHOTO : D. R.

des chansons du style gnawa et son concert après une longue absence reproduites par plusieurs chanteurs
chaâbi. Le public s’est déplacé de sur scène. Lui qui a répondu de la nouvelle génération.
toutes les localités berbérophones à favorablement à l’appel du public, est A. Fedjkhi
El Watan - Jeudi 9 septembre 2010 - 15

Méga concert de khaled au stade hamlaoui à constantine

Le King fait vibrer le vieux Rocher


our une première à Constantine, la chansons lors de ce concert, s’est montré d’une reconquérir rapidement le cœur de ses fans. Les

P prestation explosive du King du raï,


Khaled, dans la belle nuit fraîche de
mardi, a arraché la ville du vieux
Rocher de sa torpeur et surtout sa placidité deve-
nue légendaire et qui s’est encore une fois exacer-
générosité infinie et sans pareille. La communion
entre lui et son nouveau public fut tellement par-
faite et magique que le concert durera deux fois le
temps prévu. Un public surexcité et qui pardonne-
ra très vite au King son retard d’une heure et
jeunes se laisseront alors tout de suite aller en
s’agitant dans tous les sens et ce dès la première
note. En outre, le morceau El Arbi choisi en
ouverture de cet événement exceptionnel sera
naturellement accompagné d’une ovation du ton-
Khaled a attiré les grandes
foules à Constantine

bée lors des veillés ramadhanesques de cette demie sur le rendez-vous. Peut-on vraiment faire nerre, faite par les 10 000 spectateurs ayant assisté
année. En effet, fidèle à lui-même, l’enfant terrible la moue à un roi ? Oh, que non ! Pour Khaled, il a à ce concert. D’ailleurs, si le côté réservé aux
de «Wahrân» pour laquelle il a interprété deux fallu tout juste afficher son large sourire pour jeunes, et on s’y attendait un peu, était noir de
monde, celui laissé aux familles restera étonnam-
ment vide ou presque. Une défection certainement
CONFIDENCES DE KHALED due aux pluies qui se sont abattues sur la ville peu
avant le concert, décourageant ainsi nombre de
Ayant animé une conférence de presse le jour de même si je venais à porter le drapeau de la RASD. ceux qui voulaient se rendre au stade Chahid
son dernier concert à Constantine, le King du raï Je me souviens qu’un journaliste voulait dénoncer Hamlaoui. Les privilégiés de ce rendez-vous en
s’est laissé aller à quelques confidences liées à ma présence à Layoun, mais le roi est intervenu ont eu par contre plein leurs yeux grâce à un Kha-
ses accointances avec «les grands» de ce monde, pour calmer les choses…». Concernant son concert led unique et tonitruant. Fidèle à lui-même, le
évoquant aussi quelques anecdotes liées au en duo avec le chanteur égyptien Mohamed King ne cessait en effet de se déhancher sur scène,
concert qu’il a animé au Caire en novembre Mounir à la veille de la rencontre Algérie-Egypte faisant parfois même des petites acrobaties, taqui-
dernier, ou encore son apparition lors du gala jouée au Caire en novembre dernier et qui a nant d’autres fois ses musiciens. Il s’en ira aussi
d’ouverture de la Coupe du monde de football en coïncidé avec l’agression du bus de la délégation
pianoter avec une étonnante habilité quelques
Afrique du Sud. Khaled, qui se défend de vouloir algérienne, Hadj Brahim évoquera ironiquement
s’immiscer dans la politique en général, a préféré cette épisode : «J’ai été conduit rapidement dans mélodies au synthétiseur et les spectateurs médu-
répondre à une question liée au racisme en France, ma chambre d’hôtel où j’ai été enfermé et certains sés n’en rataient pas une miette. Les ovations s’en-
en citant le président français Nicolas Sarkozy, le employés m’ont même empêché de regarder la chaîneront ainsi naturellement et continuellement
décrivant comme étant un homme bon télé afin que je ne me rende pas compte de ce qui au rythme des «péripéties» d’un King déchaîné.
intérieurement et pas du tout raciste. Il dira : se passais, mais j’avais reçu entre-temps des sms Ce dernier marquait aussi quelques haltes sou-
«Savez-vous que le joueur préféré de Sarkozy était de ma famille qui me résumaient le tout…». Enfin, daines afin de s’adresser au public, lancer

PHOTO : D. R.
l’ancien capitaine de l’équipe d’Algérie, Ali concernant sa dernière apparition lors du gala quelques blagues, taquiner les femmes et lancer un
Benarbia, pour lequel il voue la plus grande d’ouverture de la Coupe du monde football coucou à la sienne restée à Oran. Khaled est sans
admiration… C’est lui qui me l’a dit.» Et pour organisé en juin dernier en Afrique du Sud, le King conteste une véritable bête de scène, donnant l’im-
prouver être en bonne relation avec l’actuel révélera qu’il avait le choix entre 20 minutes lors pression de ne jamais s’arrêter. Fan de malouf et
président français, le King lancera fièrement plus du concert de la veille avec Shakira ou 3 minutes de Fergani, il a toujours eu, a-t-il déclaré, des Lici, Sahra… Et même des morceaux de son der-
tard : «C’est moi qui lui ait présenté Faudel». dans le Gala d’ouverture. Il dira à ce sujet : «J’ai regrets de ne pas s’être produit avant ce jour à nier album dont le célébrissime Liberté. Aux envi-
Khaled, faisant allusion à Mohamed VI, roi du préféré chanter 3 minutes et être vu par 3 milliards Constantine, et il venait de réaliser ce rêve devenu rons de 1h du matin, la pluie s’étant invitée au
Maroc, dira aussi : «Je suis fier de compter un roi de personnes drapé de l’emblème national, que de au fil des ans un fantasme. Sa joie était telle qu’il concert, Khaled écourtera sa dernière chanson
parmi mes amis. Lors de mon concert à Layoune, le chanter 20 minutes et n’être vu que par quelques repassera en revue durant son concert les plus
roi avait donné instructions à ce qu’on me laisse millions de téléspectateurs…».
Aïcha, remerciant son chaleureux public de mille
grands tubes de ses trente années de sa riche car- baisers, faisant la promesse de revenir bientôt.
libre de faire ce que je veux et ne pas me déranger, Lamine Benzaoui rière artistique. Bakhta, El Baïda, Aïcha, Trig el Lamine Benzaoui

Vu à la télé

Un label à améliorer… Par A. Merad

n n'est jamais mieux d'une heure et demie ou de deux sentimental vers le petit écran national L'Algérie dans ce domaine n'arrive

O servi que par soi-même !


C'est ce qu'inspire a prio-
ri comme lecture le der-
nier sondage d'opinion réalisé par
Media Sens, une agence conseil en
heures qui intervient juste après la
rupture du jeûne que l'Unique enre-
gistre ses meilleures performances.
Dans cet intervalle durant lequel les
Algériens aiment bien «décompres-
se fait presque naturellement. Alors,
on se demande à quoi, en fait, sert
d'avoir recours à une étude d'opinion
auprès d'une boîte spécialisée quand
le résultat est connu à l'avance. Autre-
pas encore à rivaliser avec les produc-
tions moyen-orientales dominées par
les marques de fabrique des Syriens,
des Egyptiens et des Libanais, et la
meilleure preuve est que ses réalisa-
toutes les données d'une juste évalua-
tion du mérite de nos créateurs. S'ils
avaient eu plus de temps à consacrer à
leurs œuvres —et sûrement plus d'ar-
gent —, ces derniers auraient-ils pu
média et publicité, pour le compte des ser» devant leur petit écran, les émis- ment dit, demandez à n'importe quel tions ne sont pas exportables et ne soigner leurs copies ? On le saura le
cinq chaînes de la télévision nationale sions locales allant du sitcom au téléspectateur algérien ce qu'il regarde franchissent même pas la zone Magh- jour où la télé se fixera des échéances
et ce, dans le but évident de crédibili- feuilleton de la soirée, en passant par le plus après le ftour, il vous répondra reb où pourtant les télés se ressem- de productions précises avec des par-
ser un tant soit peu une grille Ramad- les caméras cachées (qui ont bizarre- neuf fois sur dix le programme de la blent sensiblement. Le produit télévi- tenaires qui joueront le jeu à fond et
han si décriée par la presse, qui a eu ment proliféré cette année) ou les télé algérienne. En dépit de la pauvre- suel algérien ne pourra avoir une ne chercheront pas à faire dans le
en tous cas des échos très mitigés sketches chorbas, restent indétrô- té du contenu qui caractérise le gros vocation internationale que s'il s'amé- mercantilisme. Entre- temps, c'est
auprès des téléspectateurs. Le sondage nables. On ne le dira jamais assez que de la grille et qui cette année, para- liore sur le triple plan de la maîtrise malheureusement la loi de l'improvi-
effectué sur la base d'un échantillon pendant le Ramadhan c'est cette vérité doxalement, a atteint un niveau de technique, de la thématique (scénarii) sation qui règne et qui place la direc-
de 7000 personnes et sur une période télévisuelle qui prime. Le public algé- platitude inquiétant au moment où les et de la direction des comédiens. En tion de l'Unique dans une position
courte d'une semaine (du 17 au 23 rien ne se montre pas trop regardant responsables de l'Unique se donnent clair, il lui faudrait être esthétiquement inconfortable. Lorsqu'on arrive à être
août 2010) n'est en réalité une surprise sur la qualité du programme. Il préfè- des raisons d'être satisfaits après les vendable. Or, c'est loin d'être le cas pris à la gorge, c'est-à-dire ne plus
pour personne quand il nous révèle re donc consommer des images qui résultats de l'enquête de Media Sens, pour l'heure, même si les efforts de avoir le temps de visionner un produit
que durant ce mois de Ramadhan, ce lui renvoient son quotidien comme la préférence pour le produit local est Djamal Gacem, le réalisateur en l'oc- et découvrir pendant sa diffusion sa
sont les chaînes nationales, avec en dans un miroir, même si elles ne sont incontournable. Car, croire que c'est currence le plus fiable de sa généra- nullité au même moment que le télé-
tête la chaîne terrestre, qui ont inscrit pas bien agencées, que d'aller s'illu- par leur valeur technique ou artistique tion, sont très louables parce que sau- spectateur avant de le retirer, on se dit
les plus beaux scores en matière d'au- sionner sur des spectacles étrangers que les émissions phares qui ont été vant la face d'un programme par trop qu'il y a un sérieux problème de coor-
dimat. Plus 40% de taux de pénétra- qui ne soulèvent pas d'émotions parti- les plus suivies comme «Wash Dani» insipide, mais qui s'avèrent néanmoins dination et de collaboration qui doit
tion dans les foyers, et près de 20% de culières, bien qu'ils soient esthétique- la caméra cachée de Djamal Gacem insuffisants pour tirer vers le haut être réglé au plus vite. Le Ramadhan
taux d'audience pour l'ENTV, talonnée ment mieux faits. Du reste, après ou El Dakira El Akhira, le feuilleton toute la panoplie d'émissions de diver- est fini, c'est toute une année qui se
par A3, et laissant loin derrière les l'overdose des chaînes étrangères qui de Messaoud Laïb, serait une erreur tissement montées à la hâte et qui profile à l'horizon pour espérer qu'au
télés arabes comme MBC ou Nessma occupent, dans une large proportion grave d'appréciation tant le label de la donnent mauvaise réputation à la télé. niveau du Boulevard des Martyrs on
TV qui font figure de sérieuses de consommation, l'espace onze mois production algérienne demeure encore Faire dans la précipitation, voilà enco- retienne la leçon pour préparer le pro-
concurrentes le reste de l'année. C'est sur douze, l'Unique mérite bien une bien en retrait des normes universelles re le gros défaut qui rend le travail de chain dans des conditions plus appro-
évidemment pendant le laps de temps pause pendant le mois sacré. Le retour de réalisation propre à la télévision. réalisation médiocre et qui fausse priées. A. M.
Publicité
El Watan - Jeudi 9 septembre 2010 - 16

b o n p l a n c u lt u r e

■ LA GALERIE RACIM à Alger abritrera l’exposition


«La luz como pincel» (La lumière comme pinceau)
à partir du 14 septembre 2010, à l’initiative de l’Instituto
Cervantes d’Alger.

Il était une fois… Blida

Les rescapés d’Oliva


Un matin de l’année 1529, les
Les Andalous ont laissé
terrasses de La Casbah d’Alger leurs traces à Blida
vibrent sous les clameurs. Les
foules dévalent les ruelles de
la forteresse «Ribat El Feth»
pour l’accueil de Khair-Eddine
Barberousse, le Lion des mers.
Il est de retour après un long
périple dans l’incertitude des
combats au large de l’Espagne.
Cet événement historique peu
connu marque un acte décisif
dans la propulsion de la ville
des Roses.

es Beni Mezeghenna descendent de

L La Casbah pour l’accueil du héros


et son équipage. Le butin
exceptionnel comptait sept navires
de guerre espagnols capturés aux Baléares,
chargés de plusieurs centaines de réfugiés

PHOTO : M. SALIM
andalous délivrés dans la ville espagnole
d’Oliva au nord d’Alicante, à l’issue de deux
combats sur terre et sur mer. Ces familles
seront placées sous la protection de Sid Ahmed
El Kebir et formeront le noyau andalou de la
future ville de Roses. L’aventure commence décident d’armer une escadre de huit navires même rattrapée et cernée par les vaisseaux geste criminel des auteurs. Il est tout de même
alors que Khair-Eddine surveillait la sous le commandement du général Portundo espagnols. Alors, survient le miracle... étrange qu’il ne reste plus aucun descendant
navigation près des Baléares. En ce XVIe auquel ils promettent une forte prime de dix Curieusement, les Espagnols nantis par leur des Beni Bou N’çaïr. La tradition locale
siècle, c’est l’apogée de l’Empire ottoman qui mille ducas pour le retour des esclaves et le supériorité restent figés, sans initiative de raconte que le dernier d’entre eux, un
s’étend sur trois continents, de Tlemcen châtiment de l’Amiral d’Alger. A quelques combat. Le général espagnol n’avait pas charbonnier, serait mort vers 1740 sans laisser
jusqu’en Crimée. milles au large, les quatre galères algériennes compris le sens de la manœuvre de Khair- de descendant. En revanche, les Andalous
Embusqué dans cette position, Khair-Eddine sont repérées. Elles naviguent lentement sous Eddine qui a fait débarquer secrètement les installés dans la ville des Roses se perpétuent
reçoit des messagers qui l’informent de la la surcharge des passagers gagnés par rescapés sur la plage de Formentera. L’erreur sous des patronymes reconnaissables :
présence de deux cents familles andalouses en l’inquiétude. L’équipage leste tous les objets de jugement du général allait être fatale pour la Bourouis, Bentchicou, Longo, Randi, Ramoul,
grande détresse, réduites en esclavage à Oliva encombrants, y compris les barils de vivres des flotte espagnole. Persuadé que les galères Korteby....
dans le sud de la province de Valence. Il lève réserves alimentaires. Mais rien n’y fait. La algériennes avaient toujours en charge les L’histoire qui a parfois des côtés injustes a
l’ancre. La petite flotte cingle en direction des vitesse est trop réduite. Dans ces conditions familles, il comptait se saisir de tout le monde retenu le rôle de Sid Ahmed el Kebir comme le
côtes espagnoles. Il débarque à la tête de ses extrêmement redoutables, il n’y a aucune sans combat. A l’inverse, les marins d’Alger promoteur unique de la ville. Quant à la part de
matelots, livrant un rapide combat à l’issue chance d’échapper au sort que leur réserve ont compris le silence des canons espagnols Khair Eddine Barberousse, Blida lui a consenti
duquel les captifs sont rapidement soustraits à l’ennemi, à savoir la mort ou la galère pour comme une peur inspirée par Khair-Eddine un hommage bien modeste par une plaque qui
leurs seigneurs. Les quatre navires lourdement ramer le restant de leur vie. C’est alors que qu’ils nommaient «terreur du Diable». Il fait nomme une ruelle sinueuse peu connue en
chargés hissent les voiles et font route sur Khair-Eddine prend la décision d’accoster à mine de s’approcher du navire espagnol de dehors de sa vingtaine de riverains. (Fin)
Alger par temps clair et vent favorable. Mais, Formentera, aux Baléares où il fait débarquer commandement en laissant croire qu’il voulait Rachid Lourdjane
aussitôt informés de l’événement, les seigneurs les malheureux rescapés d’Oliva dans l’espoir pourparler. Assurés de leur supériorité, les
d’Oliva, touchés sans doute dans leur amour- d’échapper lui-même et ses hommes. Malgré Espagnols ne pouvaient pas imaginer une
propre par l’audace des marins algériens, l’allègement, la flotte algérienne est quand confrontation dans des circonstances
ordinaires de combat en mer. Ils auraient le Et de Blida, Nathaël,
dessus sans équivoque. Et voici que les
matelots d’Alger lancent leurs grappins et
que te dirai-je ?
grimpent aux gréements, yatagan et mousquet Ah ! douce est l’herbe du Sahel ; et tes fleurs
à la main. Au premier choc, le général d’oranger ! et tes ombres ! suaves les odeurs
Portundo trouve la mort. Privés de de tes jardins. Blida ! Blida ! petite rose ! au
commandement, les Espagnols font le choix début de l’hiver, je t’avais méconnue. Ton
d’arrêter le combat. Sur les huit navires bois sacré n’avait de feuilles que celles qu’un
espagnols, un seul a pu regagner Ibiza sain et printemps ne renouvelle pas ; et tes glycines
sauf. Khair-Eddine retourne à Formentera et et tes lianes semblaient des sarments pour la
récupère les rescapés morisques qui ont passé flemme. La neige descendue des montagnes
des moments affolants. t‘approchait ; je ne pouvais me réchauffer
dans ma chambre, et moins encore dans tes
Ces 200 familles seront le premier noyau du
jardins pluvieux…Blida ! Blida ! fleur du
peuplement andalou de la ville de Blida. Sahel ! petite rose. Je t’ai vue tiède et
Les réfugiés d’Oliva seront accueillis par Sid parfumée, pleine de feuilles et de fleurs. La
Ahmed El Kebir qui leur attribue un espace au neige de l’hiver avait fui. Dans ton jardin
sud de Zabana sur la route de Cheffa. Mais par sacré luisait mystiquement ta mosquée
une nuit de pleine lune, ils seront surpris dans blanche et la liane ployait sous les fleurs. Un
leur sommeil et sauvagement attaqués et olivier disparaissait sous les guirlandes
dépouillés par des bandes appartenant aux qu’une glycine lui faisait. L’air suave
Beni Bou N’çaïr. La légende raconte que toute apportait le parfum qui s’élevait des fleurs
cette tribu sera exterminée par d’étranges d’orangers et même des mandariniers grêles
maladies suite à la colère de Sid Ahmed el embaumaient. André Gide Les nourritures
Kebir touché dans son amour-propre par le terrestres (1897).
El Watan - Jeudi 9 septembre 2010 - 19

I D É E S - D É B AT

Aliments fonctionnels ou possible


appoint thérapeutique de demain
Par Salem Benamara(*) les mécanismes mis en jeu sont complexes. ment fonctionnel vient du Japon dans les Grâce à l’expérience de masse, elle-même pourraient bien être inventoriés comme
De plus, s’agissant d’essais in vitro, il est années 1980 avant de gagner l’Europe dans forgée par des siècles de pratique et de compléments alimentaires en appoint de

D
ans une récente étude portant sur la plus sage de prendre les résultats commu- les années 1990(5). De grandes enquêtes savoir-faire populaire, il est aisé de recon- l’alimentation de base. A ce propos, nous
caractérisation de l’activité anti- niqués qu’à titre informatif. Dans l’étude épidémiologiques ont en effet révélé l’im- naître un classique, parmi tant d’autres, avons recensé qu’à une certaine époque,
oxydante de 57 espèces végétales évoquée plus haut, le pouvoir antioxydant pact favorable de certains modes alimen- dans cette catégorie : l’huile d’olive. C’est dans certaines localités de Kabylie, les
locales menée dans le cadre d’un mémoire du matériel végétal est exprimé en équiva- taires sur les maladies chroniques (6). Il exis- par excellence un authentique remède uni- gens cueillaient les baies du myrte et les
de magistère(1) et dont la partie des résultats lent de vitamine C, c'est-à-dire en nombre te plusieurs définitions d’un aliment fonc- versel de tous les temps dans le pourtour conservaient par salage pour usage ulté-
relatifs aux fruits a été publiée dans la de mg de vitamine C pour 100 g de masse tionnel avec des allégations sous-jacentes méditerranéen (nutritif, combat le diabète, rieur à des fins alimentaires et médicinales.
revue Phytothérapie(2), nous avons été totale de matière brute. Voilà quelques tout aussi multiples. Nous en retenons le diurétique, anti-inflammatoire…). Ce n’est De son côé, Beloued (7) les a mentionnées
agréablement surpris par certains résultats résultats très partiels trouvés (le nom ver- sens général suivant : un aliment fonction- donc pas étonnant si le régime méditerra- dans son livre sur les Plantes médicinales
trouvés. Nous y reviendrons plus loin. Sur naculaire est donné entre parenthèses et en nel est un aliment ordinaire doté de pro- néen fait aujourd’hui office de modèle au d’Algérie, comme tonifiantes du cœur. Il
un autre plan, des auteurs(3) rappellent com- italique et les chiffres sont arrondis délibé- priétés propres ou ajoutées qui le rendent niveau mondial. Mais dans certaines situa- s’ensuit que l’identification et la mise au
bien le comportement alimentaire peut soit rément pour en faciliter la lecture) et que capable d’agir favorablement sur l’état de tions particulières il y a encore à notre point d’aliments fonctionnels doivent
atténuer ou accentuer la toxicité d’une sub- nous ne considérons à ce stade que comme santé. Cela sous entend implicitement que humble avis des études à mener pour éluci- constituer un nouveau défi pour les institu-
stance chimique étrangère au corps une ébauche. Ces données montrent que l’aliment reconnu comme fonctionnel, en der l’aspect lié à la pharmacocinétique tions universitaires en lançant des axes de
humain, dont les médicaments. Puisque les les produits végétaux ordinaires que nous sus de sa valeur nutritionnelle normale- quand il y a prise concomitante de médica- recherche chapeautés par des équipes mul-
circonstances s’y prêtent, nous ne pouvons consommons sous différentes formes, en ment attendue, peut s’avérer en mesure de ments et de l’huile ou d’un tout autre ali- tidisciplinaires touchant aux diverses
pas parler d’un tel sujet sans évoquer le plus qu’ils apportent les nutriments de base stimuler des fonctions physiologiques, ment d’ailleurs. Nous mentionnons délibé- facettes des sciences en rapport avec la
jeûne ne serait-ce que pour rappeler ses sont aptes, par leurs phytonutriments, à améliorer le processus de métabolisation rément ce précieux liquide car tout porte à santé : génie alimentaire, nutrition, diété-
vertus thérapeutiques à côté de l’arsenal protéger les cellules contre la rouille, c'est- des médicaments ou d’agir en synergie croire qu’une sorte de malédiction, sortie tique, épidémiologie...
des méthodes naturelles de soin à condition à-dire la dégénérescence. C’est dire aussi avec ceux-ci. d’on ne sait où, s’emploie à en tarir la sour- Le résultat attendu reste la justification
évidemment de bien y prendre conscience, que certains groupes alimentaires, surtout Les nutraceutiques, un concept proche, ce en s’acharnant à brûler cycliquement scientifique des allégations santé à assigner
comme nous l’avons déjà souligné dans d’origine végétale, ont à l’évidence été sont catégorisés comme un groupe d’ali- des oliveraies toutes entières lesquelles éventuellement à certains types d’aliments
une précédente contribution.(4) intégrés dans l’imaginaire populaire tant ments se déclinant sous diverses formes représentent dans notre société un patri- locaux ce qui va contribuer à coup sûr à
pour leurs bénéfices santé que pour leurs pharmaceutiques (comprimés par moine matériel et moral irremplaçable. De leur ajouter de la valeur et à les sauvegar-
POUVOIR ANTIOXYDANT /ANTIROUILLE qualités premières comme calmants de la exemple) et classés à mi-chemin entre les même, nous estimons que les fruits du der.
aliments et les médicaments. myrte, de l’arbousier et du murier sauvage L’ethnopharmacologie peut à ce titre jouer
Le pouvoir antioxydant peut être interprété faim et/ou de la soif.(voire tableau en bas
un rôle de premier plan. Le maintien et
simplement comme la capacité d’une sub- de page) Références bibliographiques : n° 4844 (17 octobre). l’amélioration du bien-être des populations
stance chimique à lutter contre la rouille 1- Allane T. 2010. Activités antioxydantes 5-Ninane V., Mukandayambaje R.,
ALIMENTS FONCTIONNELS/ mérite tous les investissements possibles en
des cellules. Il existe plusieurs méthodes et antibactériennes de quelques espèces Berben G. 2009. Probiotiques, aliments
NUTRACEUTIQUES argent et surtout en ressources humaines.
pour le quantifier, mais aucune ne reflète à végétales locales alimentaires et non fonctionnels et kéfir : le point sur la Intégrer le concept des aliments fonction-
elle seule et fidèlement la réalité tellement Il convient de noter que le concept d’ali- alimentaires. Mémoire de magistère FSI, situation règlementaire en Belgique et nels dans cette stratégie de prise en charge
université de Boumerdès. sur les avancées scientifiques en matière est un atout inestimable pour tous les
POUVOIR ANTIOXYDANT (MG DE 2-Allane T., Benamara S. (2010). Activités d’évaluation des effets santé du kéfir.
MATÉRIEL VÉGÉTAL VITAMINE C/100G DE MASSE TOTALE) acteurs concernés en ce sens que cela aide-
antioxydantes de quelques fruits Biotechnol. Agron. Soc. Environ. 13 (3), ra à mieux gérer les états maladifs à
Romarin (Iklil) 4900 communs et sauvages d’Algérie. 459-466. moindre frais. Vu le nombre incessant de
Menthe pouliot (felgou) 4700 Phytothérapie, 8 (3), 171-175. 6-Beaud C., sous la direction de Colas B. publications consacrées à ce sujet, il est
Myrte (chelmoun) (fruit+feuilles) 4600 3-Verbeeck R.K, Delzenne N.M. et Gurviez P. 204. L’étiquetage des fort probable qu’à plus ou moins longue
Arbouse (acesnou) 2000 Modulation nutritionnelle du produits alimentaires (2e partie) : les échéance, les aliments fonctionnels puis-
métabolisme des xénobiotiques. In allégations nutritionnelles à travers le sent s’imposer, si ce n’est pas déjà en cours
Fèves (cosses+graines) 1500
Roberfroid M.B. (coord.). Aliments phénomène «aliments santé». sous d’autres cieux, comme appoint de
Mures sauvages (thizwal) 1100
fonctionnels. Paris : Tech & Doc, 2002.p. Industries alimentaires et agricoles choix aux thérapeutiques classiques. S. B.
Datte (variété noire) 1000 315-332. Sciences et techniques (janv/fevr), 15-23.7-Beloued A. 2005. (*) Enseignant chercheur à l’uni-
Raisins (h’mar Bouaâmar) 500 agroalimentaires. ISBN: 2- 7430-0439-8 Plantes médicinales d’Algérie. Ed. OPU, versité M’hamed Bougara de
Orange 100 4-concept de la naturopathie. El Watan Alger, 284 p. Boumerdès

A propos de quelques prénoms usuels


Par Abdelkader Maïdi (*) lever le voile sur le prénom de Boualem, j'évoquerais au hasard d'une petite trois «B» comme l'avait surnommé de son vivant la presse), Benyoucef
découverte assez intéressante dans son contexte, pour ne pas dire étrange, Khider Mohamed, Boubnider (Sout El Arab). Benaouada, Bensalem,

J e me suis intéressé ces derniers temps à la signification attribuée au pré-


nom Boualem dans sa traduction littéraire, qu'un nombre non négligeable
dans le paquet des appellations propres dont nous sommes affublés indivi-
duellement, d'un foisonnement de patronymes d'éminentes personnalités
algériennes, ainsi que des martyrs majeurs de la Révolution du 1er Novembre
Belhouchet, Bousmaha (commandant Berrouaghia), Belkacem Cherif, Ben
Cherif, Beloucif, Bouhara, Bouchouareb, Benhadid, Benhamouda,
Benmaâlem, Belayat, Boukadoum, Boudlel, Boughaba, Boumehdi,
de nos compatriotes portent avec fierté. Comme chacun sait, ce substantif
nous rappelle à la bonne mémoire de l'éminent érudit devant le seigneur, en 54, dont les noms sont transcrits à partir du suffixe «Bou» ou «Ben», au Betchine, Benini, Ali Bouhadja, sans pour autant oublier El Hadj Belhadj
la personne de Sidi Mahieddine Abou Mohamed Abdelkader El Djillani, sur- même titre que Boualem. Bouabdellah, l'homme qui avait mis ses enfants, ses biens et son énergie à la
nommé «Abou Alam», (homme à l'oriflamme). Cet illustre savant est né en De prime abord, ceci nous donne à réfléchir sur la consonne «B», sujette disposition des djounouds de l'ALN au Maroc. Le fondateur des Scouts
1078 à Djillan, une petite ville située à mi-chemin entre Baghdad et Téhéran, éventuellement à une prémonition, à l'instar où elle est singulièrement desti- musulmans algériens, le chahid Bouras, ainsi qu'un ancien secrétaire de
mais néanmoins en territoire iranien. Cet infatigable voyageur doublé d'un née à pourvoir des noms de sommités, qu'à autre chose. Voyons un peu de l'UGTA en la personne de monsieur Benhamouda. Nous citerons également
théologien hors pair, qui était de son vivant un propagateur actif et empressé quoi il s'agit : nous entamerons cette constatation par des figures historiques ci-dessous l'une des figures de proue des personnalités nationales qui avaient
du soufisme, est l'un des créateurs de la première confrérie musulmane dans qui avaient en leur temps mené des insurrections contre les premiers enva- marqué de leur empreinte l'histoire de notre pays, pour évoquer par-là le
le monde islamique, pour citer par là la Tarika «Kadiria». Celle-ci pouvait se hisseurs français, pour ne citer que Cheikh Bouamama et Cheikh Ben mémorable Cheikh Béoud, l'un des savants reconnu et apprécié du dogme
targuer de posséder parmi ses adeptes les plus influents, l'auguste El Emir Haddad, le bras droit de Cheikh El Mokrani. Vint ensuite l'illustre Cheikh Ibadite, aujourd'hui disparu.
Abdelkader. Ben Badis, l'une des figures emblématiques du Mouvement réformiste algé- Des dirigeants de partis politiques : Ali Belhadj pour l'ex-FIS dissous,
Ce personnage mystique, qui prêchait la bonne parole, poussait des pointes rien, qui fonda en 1931 l'association des Oulémas. Des martyrs de la glo- Bouslimani et Bouguerra Soltani pour le Hamas, Belkhadem pour le FLN,
jusqu'à la mer Caspienne, tout en possédant un pied-à-terre en Turquie. Il rieuse Révolution dont on peut énumérer sans risque de se tromper, entre Boukhazna Ali pour le MEN et Benyounes Amara pour UDR. Un ancien
rejoindra son créateur le 11 février 1166 pour être enterré à Dharih, tout près autres : Ben Boulaïd, Ben M'Hidi, Bougara, Bounaâama, Badji Mokhtar, juge au Tribunal pénal international à la Haye, le TPI, un diplomate che-
de Baghdad. Si on se réfère à leur étymologie, on peut d'ores et déjà conclu- Boulahrouf, Boumendjel, Belouizdad, Bouchenafa, Bouakouir, Boukhalfa, vronné auprès des Nations unies, pour évoquer ci-après monsieur Mohamed
re sans risque de se tromper, que quatre prénoms si savamment usités dans Boukhezar, Bounetta, Bouattoura, Bounedjma, Ben Saâdi, Ben Béjaoui. Egalement l'ancien envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU
notre pays sont de naissance moyen-orientale, éventuellement d'essence Abderrahmane, Ben Hamidi, Ben Abdellah, Bouabdellah, etc. Des moudja- en Irak et en Afghanistan, qui n'est autre que Monsieur Lakhdar Brahimi,
perse, le pays natal de Sidi Mahieddine Abou Mohamed Abdelkader Abou hidètes reconnues comme telles : mesdames Bouhired, Ben Bouali, Bouazza ancien ministre des Affaires étrangères de 1991 à 1992. Des hommes et des
AJam El Djilani. et Boupacha. La plupart des présidents algériens, depuis l'indépendance du femmes de théâtre, de cinéma, des arts et culture, des journalistes, des scien-
Que l'en on juge : Abou Alam se métamorphosera de lui même pour s'ins- pays à ce jour, portent un nom propre commençant par la consonne «B», tifiques, des sportifs : Bachtarzi, Badie, Bouchouareb, Benguettaf,
taller confortablement dans celui de Boualem. El Djilani redeviendra avec le comme si cette coïncidence voulait perpétuer ce cas d'espèce dans le temps. Benguigui, Boudjedra, Belhadougua, Babaci, Bouchouchi, Bédjaoui,
temps El Djillali «le respectable». Quant à Mahieddine, c'est le prénom du Cette liste débute par Monsieur Benyoucef Ben Khedda, le premier président Bendamèche, Boudjemia, Benkortbi, Benchoubane, Boumehdi, Baroudi,
propre père de l'Emir Abdelkader, plus connu sous l'appellation de Abdel- du GPRA à l'orée de notre indépendance. Vinrent ensuite tour à tour : Ben Ben Mabrouk, Bénnani, Bouakaz, Bendamardji, Boukerdous, Belhouchet,
Kader Ben Mahieddine, ce qui veut dire qu’«il ravive la religion». On retrou- Bella, Boumediene (Boukharouba), Bendjedid, Boudiaf, pour enfin se Benchicou, Boulmerka, Boutadjine, Boukadoum, Belloumi, Bensaoula,
vera enfin celui d'Abdelkader qui signifie «le serviteur du Tout-Puissant». retrouver avec Monsieur Bouteflika, l'actuel président. Seul le nom du prési- Benidah, Bencheikh, Benguesmia, Bouguerra, etc. On trouvera dans le tas
Pour cela, le prénom de Boualem se voit attribuer sans le moindre souci deux dent Zeroual avait fait exception à la règle, puisque son nom débute par un deux vils individus, des traîtres à leur patrie pour évoquer ci-après le bacha-
significations distinctes : pour certains, c'est «l'homme porte-drapeau», «Z». Nous trouverons également dans le lot six ex-Premiers ministres : Ben gha Boualem, de son vrai nom Boualem Saïd Bénaïssa et le colonel félon
d'autres par contre lui destinent l'étiquette pompeuse de l'homme «distin- Ahmed Abdelghani, Brahimi Abdelhamid, Bélaïd Abdeslam, Benbitour, Belounis. Le «B» est un affixe qui deviendra de lui-même de composante
gué». Boualem est constamment accompagné d’un deuxième substantif, Benflis et Belkhadem. Deux présidents du Conseil constitutionnel : mes- intermaghrébine retrouvera facilement pour le Maroc Sidi Mohamed
comme s'il avait du mal à traverser la chaussée. On y trouvera pêle-mêle : sieurs Benhabylès et Bessaïeh. Cinq anciens ministres des Affaires étran- Benyoucef, qui deviendra par la suite le Roi Mohamed V. Des vizirs, des
Abdelkader ya Boualem, une chanson qui avait fait le tour du monde et dont gères dont on peut citer messieurs : Abdelaziz Boutéflika, l'actuel président vice-vizirs, des Premiers ministres, des chefs de parti : Ben Arafa, Ben
l'un de ses précurseurs était Cheikh Hemada de son vivant. On recensera de la République, Mohamed Seddik Benyahia, Brahimi Lakhdar. Bedjaoui Moussa, Berrada, Balafredj, Bouabid, Ben Barka, Bensouda, Boucetta,
ensuite Boualem El Djillali, Boualem Hamoud, etc. Abdelkader ya Boualem Mohamed et Belkhadem. Des ex-présidents du Sénat et de l'Assemblée Benkirène, Benosmane, Bennani, etc. Pour la Tunisie : Habib Bourguiba, le
et Boualem El Djillali évoquent une seule et même personne, s'agissant de nationale : Ben Alla, Bitat, Boumaza et Ben Salah. président Ben Ali, des Premiers ministres et également des chefs de parti :
Sidi Mahieddine Abou Mohamed Abdelkader Abou Alam El Djilani. Une D'anciens officiers supérieurs de l'ALN, ayant participé à la guerre de libé- Ben Amar, Ben Salah, Baccouche, Ben Youssef, l'opposant Ben Brik et le
zaouïa assez importante portant son nom est installée à l'ouest du pays. Dans ration les armes à la main. Des hommes dynamiques et intègres qui avaient cinéaste et homme d'affaires Ben Amar Tarek. A. M.
un autre ordre d'idées diamétralement opposé à la synthèse qui consistait à servi leur pays corps et âme : messieurs Boussouf, Ben Tobbal (l'homme aux (*) Auteur
El Watan - Jeudi 9 septembre 2010 - 24

L’ÉPOQUE
ON VOUS LE DIT AFFAIRE DES DÉTENUS DE BOUZAROURA (ANNABA) Le diktat des
Sonatrach ne lâchera
pas ses écoles de football
Les écoles de football
Le quatrième transporteurs
urbains de
Tizi Ouzou
de Sonatrach
renoueront bientôt
avec les
entraînements. C’est
un engagement du
évadé arrêté à Dréan Au lieu d’être au service
des citoyens et usagers
qui font leur existence et
leur raison d’être même,
directeur général, certains transporteurs
Nouredine Cherouati, urbains au niveau de la
qui a tenu à démentir ville de Tizi Ouzou n’en
l’information faisant font qu’à leur guise et ce
état de l’arrêt des qui les arrange. Ce qui ne
écoles de football devrait pas en principe
initiées il y a 3 ans par l’entreprise qu’il dirige. 21 000 manquer de faire réagir la
enfants de 46 wilayas, entourés par plus de 1000 direction des transports
encadreurs sont pris en charge au niveau de de la wilaya. La ville de
nombreuses villes et s’adonnent à la pratique du Tizi Ouzou dispose de
football sous la direction d’entraîneurs qui ont fait
trois lignes urbaines de
leurs preuves dans des clubs. Le patron de Sonatrach a
transport de voyageurs
été surpris par l’information annonçant la fin de
l’opération qui commence à donner ses premiers fruits (fourgons).
à travers les honorables participations des équipes de Les trois avec un itinéraire
Sonatrach aux tournois régionaux, nationaux et précis. La ligne n°1 est
internationaux. Il a tenu à rassurer les jeunes celle qui relie le centre-
footballeurs, leur encadrement et leurs parents de la ville (siège ADE) à «la
poursuite des efforts de Sonatrach dans ce domaine. Tour» en principe via Krim

PHOTO : D. R.
L’accompagnement se poursuivra avec une exigence et Belkacem. La ligne n°2
une qualité des entraînements dispensés et une est celle de la ceinture,
meilleure prise en charge de cette population juvénile c'est-à-dire le centre-ville
très attachée au ballon rond. Pour rappel, Sonatrach a (Artisanat) en aller-retour

A
été dans le passé, avec Air Algérie, la première près plusieurs jours d'in- sûres. Il a été appréhendé lors sous mandat de dépôt des deux via l’ex-marché et la
entreprise nationale à parrainer un club de football, en tenses recherches, les ser- d'une embuscade tendue par les autres fonctionnaires de l'établis- Nouvelle Ville.
l'occurrence le RC Kouba, et ce, depuis son vices de sécurité ont finale- policiers à quelques minutes de la sement, à savoir le chef de déten- La ligne n°3 est aussi une
engagement vis-à-vis du football en particulier et du ment réussi à mettre la main sur rupture du jeûne, c'est-à-dire vers tion et l'officier de sécurité, a-t-on boucle à partir de la gare
sport en général. Cette (bonne) nouvelle va faire le Guediri Samir qui s'est échappé le 18h30. Ses trois complices, tous appris de sources judiciaires. routière via le CHU, la
bonheur des enfants inscrits dans des écoles de 20 août dernier, avec trois com- des mineurs, ont, quant à eux, été Ces deux responsables, qui étaient Nouvelle-Ville et l’ex-
football de Sonatrach. plices, de la maison d'arrêt de arrêtés le lendemain de la specta- sous contrôle judiciaire, ont ainsi
marché dans le sens
Bouzaroura (Annaba). culaire évasion et, curieusement, rejoint leurs trois collègues – deux
La cavale de plus de deux se- au même moment, peu de temps agents de garde et un adjudant –, contraire des aiguilles
Berraf représentera le maines de ce criminel, âgé d'à pei- avant le f'tour, précisent nos également mis en cause dans la d’une montre.
Mais voilà, certains
Mouvement olympique ne 18 ans et condamné à 20 ans de
réclusion criminelle pour l'assas-
sources. Toujours dans le cadre de
cette même affaire, au terme de
même affaire, à la prison d'El Ala-
lik (El Bouni). transporteurs font fi de
africain à Rome sinat, en décembre 2009, d'une plusieurs heures d'audition, le Les cinq fonctionnaires de l'éta- tout cela. Ils se
jeune collégienne de 16 ans, a pris juge d'instruction près le tribunal blissement carcéral sont tous comportent en véritables
C'est l'Algérien Mustapha Berraf, en sa qualité de 1er
vice-président des Comités olympiques africains fin avant-hier à Dréan (wilaya d'El d'El Hadjar a décidé, en début de poursuivis pour imprudence et nababs. Ils assurent le
(ACNOA), qui représentera le Mouvement olympique Tarf), ont indiqué des sources soirée de lundi dernier, de la mise grave négligence. N. Benouaret transport au gré de leur
africain à la cérémonie offerte par le président de la humeur et surtout du
République italienne à Rome à l'occasion du 50e moindre effort.
BUREAUX DE POSTE À MASCARA Dès que vous montez
anniversaire des Jeux Olympiques. De nombreuses

Le manque de liquidités
personnalités politiques et sportives, comme MM. dans le véhicule, vous
Berlusconi, Rogge et autres seront attendues demain, êtes averti de son
vendredi 10 septembre, pour célébrer cette grandiose itinéraire à lui et non pas

pénalise la population
cérémonie. de celui qu’il est censé
emprunter pour vous
mener à votre destination
2 morts et 28 blessés ou point de chute qui se
dans un accident à Thénia L e manque de liquidités, depuis plusieurs jours, au
niveau des bureaux d'Algérie Poste pénalise gra-
scolaire, l'ensemble des bureaux de poste du chef-lieu
de la wilaya et autres localités limitrophes, pris d'as- trouve en principe sur la
Deux personnes sont mortes et 28 autres blessées vement une grande partie de la population de la wi- saut par de centaines de citoyens ennuyés, connaissent ligne.
dans un accident de la route survenu, mardi soir, sur le laya de Mascara. «Cela fait maintenant plus de trois une tension sans précédent. Au chef-lieu de Mascara, lorsque vous contestez,
réseau routier de Boumerdès, a-t-on appris mercredi jours que je n'arrive pas à retirer mon argent auprès la recette principale d'Algérie Poste fait l'exemple. vous avez droit à des
auprès de la Protection civile. Il s’agit d’un bus de des bureaux de poste. Chaque jour, après plusieurs Faute de liquidités, les titulaires de compte CCP, no- menaces lorsque ce ne
transport de voyageurs en provenance d’Alger qui a heures d'attente et de tension, je rentre bredouille. Il tamment des retraités et autres fonctionnaires, après sont pas des mots aussi
dévié de sa route sur la RN5, en traversant la commune faut dénoncer cette situation qui a atteint son pa- plusieurs heures d'attente, se retrouvent purement et grossiers que leur
de Thénia en direction de la wilaya d’El Tarf, selon les roxysme», tel est le cri de dénonciation lancé, hier, par simplement refoulés. Des usagers d'Algérie Poste à arrogance.
précisions de la même source. La route, glissante en S. Benaïssa, un citoyen de la ville de Mascara. Mascara, a-t-on constaté, ont pu retirer leur argent en Certains d’entre eux, ainsi
raison des chutes de pluie, serait à l’origine de ce A l'approche de la fête de l'Aïd El Fitr et de la rentrée pièces de 100 DA. que des clandestins qui
sinistre, selon la même source qui signale l’évacuation circulent au vu et au su de
des blessés vers les hôpitaux de Thénia, Bordj Menaïel tous au passage, créent
et Boumerdès.
CNAS DE TIZI OUZOU des bouchons

Il reçoit sa carte Chiffa


indescriptibles,
Les vols à répétition accentuant un peu plus
cet état de laisser-aller et
à Sidi M’hamed
10 ans après sa mort
d’anarchie qui caractérise
Durant le mois de Ramadhan, la bande de voleurs qui la ville de Tizi Ouzou. Ils
sévit entre le ministère du Travail, et les rues parallèles s’arrêtent, ils tournent là
du même quartier a imposé sa loi. Mardi après-midi où ils veulent, sans tenir
(16h), deux femmes ont été victimes de vols à la
sauvette (chaîne en or, et porte-monnaies). Ces vols ont
D écidément, on en voit et on en-
tend tous les jours des vertes
et des pas mûres avec nos adminis-
courrier (convocation) de retrait de
la carte Chiffa à un assuré social
décédé en 2001, dénotant de ce fait
toujours cette fameuse convoca-
tion pour constituer leur dossier
pour l'obtention de la carte Chif-
compte des
désagréments causés aux
eu lieu, comme toujours, à hauteur du chantier trations. La dernière bourde en qu’aucune mise à jour n’a été réa- fa. Comme quoi, que l’on soit usagers de la route, qu’ils
«Titanic», ce qui a permis aux voleurs de prendre la fuite. date nous vient des services de la lisée au niveau des services de cet- mort ou vivant, c’est pareil aux soient piétons ou
Le passage vers le chantier se situe au 41, Mohamed CNAS de Tizi Ouzou. En effet, te caisse alors que d’autres assu- yeux de certaines administrations. automobilistes. Seul leur
Belouizdad, mitoyen avec le centre de santé… cette caisse vient d’adresser un rés, bien vivants ceux-là, attendent Mohamed Rachid diktat compte.
Site web : http://www.elwatan.com E-mail : Yahia, Hydra. Tél : 021 56 32 77 - Tél/Fax : 021 56 10 75
ElWatan - Le Quotidien Indépendant admin@elwatan.com PAO/Photogravure : El Watan Impression : ALDP - Imprimerie Centre ; SIMPREC- Imprimerie Les manuscrits, photographies ou tout autre
Édité par la SPA “El Watan Presse” Publicité - Abonnement : El Watan 1, rue Bachir Attar - Est ; ENIMPOR - Imprimerie Ouest. document et illustration adressés ou remis
au capital social de 61 008 000 DA. Directeur de la Place du 1er Mai - Alger. Diffusion : Centre : Aldp Tél/Fax : 021 30 89 09 - Est : Société à la rédaction ne seront pas rendus et ne feront
publication : Omar Belhouchet Téél : 021 67 23 54 - 021 67 17 62 - Fax : 021 67 19 88. de distribution El Khabar. l’objet
Direction - Rédaction - Administration Maison de la Presse : R.C : N° 02B18857 Alger. Tél : 031 66 43 67 - Fax : 031 66 49 35 - Ouest : SPA El Watan d’aucune réclamation.
Tahar Djaout - 1, rue Bachir Attar 16 016 Alger - Place du 1er Compte CPA N° 00.400 103 400 099001178 - Diffusion, 38, Bd Benzerdjeb (Oran) Reproduction interdite de tous articles
Mai Tél : 021 68 21 83 - 021 68 21 84 - 021 68 21 85 - Compte devises : CPA N° 00.400 103 457 050349084 Tél : 041 41 23 62 - Fax : 041 40 91 66 sauf accord de la rédaction.
Fax : 021 68 21 87 - 021 68 21 88 ACOM : Agence de communication : 102 Logts, tour de Sidi
El Watan - Jeudi 9 septembre 2010 - 27

SPORTS

MARK WOTTE. LIGUE DES CHAMPIONS AFRICAINE. JSK - ISMAÏLY (DEMAIN 22H À TIZI OUZOU)
Entr. d’Ismaïly
«Vaincre
ou périr» Pour un feu d'artifice
L
es Kabyles seront une nouvelle fois
en appel ce vendredi face à une équi-
pe égyptienne, celle du Nadi Ismaïly
d’Ismaïlia pour le compte de la 5e et avant-
dernière journée des poules. Une avant-
dernière journée que les Kabyles vou-
PHOTO : EL WATAN

draient gagner. Pour assurer la demi-finale,


les Kabyles voudraient finir chez eux en
apothéose par un feu d'artifice de leurs at-
taquants. Ils veulent ainsi offrir un beau ca-
deau de l'Aïd à leurs fans qui seront une
Comment se présente la nouvelle fois nombreux ce vendredi pour
rencontre de vendredi ? les soutenir. Un cadeau de l'Aïd que vou-
Je dirais qu'au vu de l'ac- draient aussi offrir aux leurs les Darawichs
cueil qui nous a été réservé, qui sont à Tizi Ouzou avec la ferme inten-
elle se présente dans les tion de vaincre. Les Lions du Djurdjura
meilleures conditions. comme les Darawichs ne jurent que par la
Non, on voulait vous dire victoire. Ce qui promet une belle empoi-
sur le plan footballistique... gnade et surtout un jeu intense où l'on ne se
C'est une rencontre qui ne fera pas de cadeau. Les deux formations
sera guère une partie de plaisir, qui se retrouvent là pour la seconde fois
tant pour nous que pour la JSK. après le match aller disputé à Ismaïlia le 18
Elle s'annonce difficile et indé- juillet dernier ont beaucoup évolué depuis.
cise. Les Kabyles, qui sont pour l'heure invain-
Vous allez rencontrer une cus avec trois victoires et un nul, tenteront
équipe de la JSK qui a le vent de faire la passe de quatre victoires et assu-

PHOTO : DR
en poupe... rer ainsi définitivement leur première pla-
C'est pour cela que je vous ce. Les hommes de Geiger, qui au passage
dis que nous allons avoir fort à devront se passer des services de Yahia
faire face à cette équipe, mais Chérif et de Naïli suspendus, sont bien L’attaquant Hamiti pourrait retrouver la compétition ce vendredi face à l’Ismaïly d’Egypte
nous ferons en sorte de bien la concentrés sur leur sujet. Comme le dira
contrer et même de la battre. Kamel Bouhellal, le coach adjoint : «Les Aoudia pour constituer un duo d'enfer. Ha- pour moi une véritable thérapie. J'ai bien poignade en perspective et indécise, avec
Vous semblez bien opti- joueurs sont très concentrés sur leur sujet. miti tentera de tout faire pour marquer et envie de (re)goûter aux joies d'un but com- d'un côté une équipe égyptienne qui tient à
miste... Ils savent que la partie ne sera pas du tout ainsi évacuer le cauchemar qui le hante de- me ce fut le cas face à Heartland», affirme- la victoire, et de l'autre une équipe qui a en-
C'est là la nature de tout en- facile.» D'ailleurs, le staff technique a axé puis son dernier accident. «Un but sera ra l'enfant de Blida. Ainsi, une belle em- vie d'un feu d'artifice. M. Rachid
traîneur. Aussi, nous sommes son travail sur cette question de concentra-
dans l'obligation de remporter
les trois points de la victoire.
tion, surtout que l'adversaire est tout aussi
déterminé . «Nous sommes dans l'obliga- AMINE AOUDIA. Attaquant JSK
Pour nous, c'est vaincre ou pé-
rir. Nous n'avons pas d'autre al-
ternative si nous voulons at-
tion de remporter les trois points de la vic-
toire. Un autre résultat ne nous intéresse
guère, car il est synonyme d'élimination»,
«Les trois points resteront chez nous»
teindre le stade des demi-fi- nous dira le gardien remplaçant de l'EN, Al Ismaïly est venu à Tizi Ouzou, selon ses nous de lâcher le moindre point chez nous.
nales. Nous avons pris Sobhi. Avec une moyenne d'âge de 22 ans, dirigeants, pour repartir avec la victoire... Un seul point vous suffit pour être assurés
connaissance de la pelouse et la formation de l'Ismaïly semble avoir plus Ce sont eux qui le disent. Mais nous, nous définitivement de la première place...
je la trouve bonne. d'atouts que le Ahly national. Outre la jeu- disons autre chose. Les trois points de la victoire Nous voulons les trois points, une manière
Mais pour ce faire, il vous nesse de son effectif, elle a un jeu plus tech- resteront chez nous. pour nous de faire le plein chez nous et surtout
faudrait battre aussi le Ahly nique et plus vif, notamment en attaque. Mais vous allez affronter une équipe qui a ravir nos fans avec une belle victoire.
lors de la dernière journée ? C'est pourquoi les Lions du Djurdjura ont dans la tête l'adage : «vaincre ou périr»... Mais avec un but à la clé de Aoudia,la vic-
PHOTO :EL WATAN

Battre le Ahly, c'est déjà tout intérêt à se méfier de cet adversaire C'est normal qu'ils viennent avec cet état toire aura une autre saveur...
pour nous acquis. Le plus im- très déterminé. Les Kabyles voudraient d'esprit. C'est ce que nous aurions fait à leur pla- Bien évidemment, mais même si je ne
portant est de ne pas perdre à faire parler la poudre, notamment Farès ce. Mais encore une fois, ils ne vaincront pas. marque pas, le plus important reste la victoire.
Tizi Ouzou. M. R. Hamiti qui sera aligné aux côtés d'Amine Les vainqueurs ce sera nous. Pas question pour M. R.

EST-ESS (SAMEDI À 20H30 À RADES) ÉCHECS. MÉMORIAL MOKHTAR CHERGUI


Mohammed Haddouche vainqueur
L'Entente face à son destin Le MI (Maître International)
Mohamed Haddouche a remporté
Comité olympique algérien,
Rachid Hanafi et d'un
arrivé à Alger pour une nouvelle
session d'entraînement et de
L es yeux des milliers
d'Ententistes seront bra-
qués samedi (à partir de
amicaux disputés face au
MOC et l'USMAn, le staff
technique fait de la course
le collectif retrouve ses
marques, repères et la joie
de se défoncer sur un ter-
le 12e Mémorial «Mokhtar
Chergui», figure légendaire du
représentant personnel du
ministre de la Jeunesse et des
préparation des équipes
nationales en vue de leur
journalisme sportif algérien, qui Sports s'est tenue à la fin du participation aux Olympiades de
20h30) sur le stade de Rades contre la montre pour col- rain. Avec un tel état d'es- s'est tenu du 4 au 7 septembre au tournoi. De nombreux prix grande septembre à Khanti Mansik. Le
où leur équipe joue gros face mater les brèches et per- prit, le groupe n'est pas dis- siège de la FADE et a regroupé 38 qualité (microordinateurs senior trainer FIDE de renommée
à l'ES Tunis, leader du grou- mettre à son groupe d'abor- posé à lâcher prise. Il faut participants qui se sont affrontés portables, appareils photo mondiale a aussi permis à
pe A, d'autant plus que les der cette confrontation (la aussi savoir que l'adversai- en 7 rondes à la cadence rapide numérique, caméscopes l'occasion de ce tournoi et
hommes de Solinas n'ont sixième entre les deux re aura à supporter la pres- de 15 mn (+10 secondes) par numériques, téléphones véritable révolution pour les
plus le droit à l'erreur. Sa- équipes en deux saisons) sion de son intransigeant joueur. Mohamed Haddouche a portables...) ont été offerts par les échecs algériens, le transfert
chant qu'une place en demi- dans de bonnes dispositions public. En pareille conjonc- pris les commandes dès le début sponsors, à savoir les quotidiens instantané des résultats ronde
finales de coupe d'Afrique tactiques et physiques. ture, ce paramètre peut être et terminera invaincu avec 6 pts El Watan, Horizon, Le Soir après ronde sur le site mondial de
passe par un succès à Tunis Les retrouvailles seront un frein pour l'équipe loca- sur 7, talonné par Tarek Goutali, d'Algérie, El Moudjahid, le COA et référence chess-results.com.
où les gars de Faouzi Ben- marquées par les empreintes le». La motivation des Khaled Dorbane et Mahfoud l'entreprise de communication Dorénavant, tous les tournois se
zarti sont réputés intrai- des deux coaches et l'enga- joueurs atténue quelque peu Oussedik avec 5,5 pts. La lutte a Pixal. Ce tournoi fera déroulant en Algérie seront mis
tables. Même si le football gement des vingt-deux ac- les soucis du staff technique, été très serrée. La logique Elo a, incontestablement date avec la en temps réel sur la Toile via ce
demeure capricieux et im- teurs, soumis à l'obligation lequel est très préoccupé par semble-t-il, été quelque peu présence de 13 joueurs classés site, ce qui permettra un
prévisible à la fois, la mis- du résultat. Pour permettre à les bobos de santé de Fer- respectée avec 5 joueurs classés «international» dont 11 membres rayonnement plus grand des
sion des Ententistes qui re- son équipe de prendre sa re- radji et Metref. Le staff mé- international aux premières des sélections nationales filles et joutes nationales.
grettent les trois points per- vanche et se rapprocher da- dical fait de son mieux pour loges. Une très sympathique garçons et surtout grâce à De l'avis unanime des
dus à Sétif face aux gars de vantage du carré d'as, la di- remettre sur pied l'ex-Us- cérémonie de clôture, rehaussée l'arbitrage assuré par le GMI participants, ce tournoi a été une
Bab Souika, est plus que dé- rection n'a pas lésiné sur les miste qui ne sera pas de trop par la présence du président du tchèque, Igor Rausis, fraîchement réussite totale. K. G.
licate. Auréolés par leur suc- moyens. En plus d'une allé- durant ce big match. L'en-
cès face au Dynamos, les
Noir et Blanc y croient fer-
chante prime de qualifica-
tion, le collectif qui se trou-
traîneur a aussi visionné le
dernier EST - TP Mazembé
Un tournoi pour Zerga
mement, tout comme leurs ve en stage bloqué est plus et il a pris des notes. A un L'Association des anciennes gloires du football 2000). En marge de ces rencontres, les juniors de
milliers de fans devant que jamais mis devant ses joueur près (Francis et pro- algérien (ASGFA) organise le 17 septembre un l'USMA et du MCA se donneront la réplique. Faut-il
mettre le cap sur Tunis pour responsabilités. L'inamo- bablement Metref) le grou- match en signe de solidarité avec Abdelkader Zerga, rappeler que Zerga (72 ans) est toujours
prêter main forte aux parte- vible Slimane Raho dira à ce pe qui a entamé le match de ancien portier de l'EN, du MCA et de l'USM Alger. Ce convalescent au CHU Mustapha Pacha après avoir
naires de Delhoum. Après propos : «Après un labo- Dynamos sera certainement tournoi regroupera les anciens joueurs du MCA, de subi la semaine dernière une opération chirurgicale
les deux instructifs matches rieux début de compétition, reconduit. Kamel Beniaiche l’USMA, et ceux des sélections nationales (1990- (amputation de la jambe). K. T.
ALGER : 30° ORAN : 29° CONSTANTINE : 27° OUARGLA : 38°

El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Jeudi 9 septembre 2010


Retrouvez les prévisions complètes sur www.elwatan.com

COMMENTAIRE

Le test Par Ali Guissem

N
os dirigeants ne doivent certainement pas être en
odeur de sainteté avec le mois de Ramadhan. La
raison ne tient pas de la mise à mal de leurs nerfs
ou de leur estomac, mais il s'agit plutôt du passage
au crible de leurs actes de gestion. Sans complaisance, le
mois sacré si sentencieux rend son verdict. Les campagnes
médiatiques louant des prévisions positives accusent alors un
cinglant revers. C'est le cas des secteurs du commerce et de
l'agriculture qui n'ont pas cessé d'assurer pour l'un la disponi-
bilité des produits de consommation, et pour l'autre, le main-
tien des prix à la portée de tous dans le respect des règles
d'hygiène. Côté collectivités locales, l'accent est mis très tôt
sur l'interdiction de l'utilisation des rues et des trottoirs pour
les besoins des prières de Tarawih. Une manière d'affirmer
une certaine autorité publique capable d'assurer une discipli-
ne même à coups de matraque. Très timidement, l'Union des
commerçants a appelé, de son côté, ses adhérents à honorer
la profession en ces moments de grande piété.
Hélas, sur le terrain, la réalité est tout autre. Nos braves com-
MASCARA merçants, qui pour la majorité travaillent au noir au détriment
du Trésor public, ont vite fait de multiplier les prix comme
Un réseau CHARGÉ PAR LE PRÉSIDENT SARKOZY bon leur semble. Et la politique de la mise en place des
de faux-monnayeurs chambres froides censées réguler le marché en agissant sur
démantelé à Ghriss
Trois personnes, dont une
femme, ont été écrouées, cette
semaine, par le juge
Raffarin en mission à Alger l'équilibre entre l'offre et la demande n'a finalement servi que
les spéculateurs professionnels. L'anarchie est totale et la
déliquescence des valeurs morales et professionnelles n’est
pas prête d'atteindre le fond dans ce bazar à grande impunité.
Paris (France) le rôle serait notamment de Des récidivistes et autres repris de justice ont une fois de plus
d'instruction près le tribunal De notre bureau coordonner la coopération défrayé la chronique en ce mois de Ramadhan en commer-
de Ghriss, à 20 km de Mascara, économique franco-algé- cialisant de la viande saupoudrée de produits de morgue. Des
pour tentative de contrefaçon légumes irrigués avec des eaux usées et de la pastèque au

L
'ancien Premier rienne, ainsi que le déve-
et mise en circulation de faux ministre, Jean-Pierre loppement des investisse- gasoil sont autant d'autres procédés criminels utilisés dans la
billets de banque, a-t-on Raffarin, a été chargé ments français en Algérie et quête d'argent à tout prix. Sur un autre chapitre, le Ramadhan
appris hier d'une source par le président Sarkozy algériens en France», écrit a prouvé que la discipline n'est pas le souci majeur du com-
sécuritaire. C'est suite à des d'une mission sur la coopé- le président Sarkozy dans mun des Algériens. Les fidèles n'ont pas hésité à squatter les
informations faisant état de ration économique entre la sa lettre de mission. Si trottoirs et les voies publiques au point de perturber le ramas-
l'implication du dénommé B. France et l'Algérie et le «notre pays demeure l'un sage des ordures par les travailleurs de Netcom.
Rachid, 45 ans, et résidant à développement des inves- des tout premiers parte- Là encore, l'esprit rebelle l'a emporté sur le civisme et le res-
Ghriss, dans la fabrication de tissements dans les deux naires économiques de l'Al- pect des lois. Tout comme l'intolérance et l'excès de zèle ont
faux billets en devises qu'une pays, a annoncé hier l'Ely- gérie, pour autant, nul balayé le droit à la liberté de croyance.
perquisition a été effectuée à sée. «Cette mission aura acquis n'est définitif et nous La pratique d'envahissement des espaces publics est en passe
son domicile par les éléments pour but d'identifier et de devons veiller à maintenir de devenir un acquis pour les marchands de l'informel, au
de la police judiciaire relevant lever les obstacles entre la et autant que possible point que des policiers se font poignarder dès qu'il s'agit d'y
de la sûreté daïra de Ghriss. Au France et l'Algérie pour accroître nos positions et mettre de l'ordre.
Jean-Pierre Raffarin
cours de cette fouille, il a été leurs investissements éco- marché», poursuit le prési- Enfin, jusqu'au-boutiste dans ses contradictions avec l'ordre
procédé à l'arrestation du nomiques respectifs», précise la présidence de la dent. Il évoque également «des difficultés» ren- voulu par nos responsables, le Ramadhan a réussi là où les
présumé faux-monnayeur et République dans un communiqué. Le thème du contrées parfois par les entreprises françaises autres ont échoué. Il a su égayer la ville et faire profiter les
deux autres personnes, à développement des échanges économiques entre opérant en Algérie qui «nécessitent un accompa- familles de longues soirées d'évasion à la différence de la
savoir T. S., une femme de 47 les deux pays avait notamment été évoqué par le gnement extérieur». «Dans ce contexte, l'inter- monotonie régnante du restant des nuits de l'année, y com-
ans, originaire de la wilaya secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, et vention d'une personnalité spécifiquement pris les plus caniculaires d'entre elles.
d'Alger, et B. M., 45 ans, le Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, chargée des relations économiques bilatérales
originaire de Ghriss, et la les 21 février et 20 juin, lors d'entretiens à Alger. montrera à nos partenaires algériens comme à
récupération d'un lot de papier «Les deux hommes se sont accordés sur l'oppor- nos entreprises la volonté de la France d'appor- CARTE CHIFA
prêt à être imprimé et des tunité de confier de part et d'autre le suivi de ces ter un soutien concret à notre présence en Algé-
rouleaux de papier en
aluminium. A. Souag
relations à une personnalité de haut niveau dont rie», fait valoir M. Sarkozy. Rémi Yacine 15 millions d'assurés
DJAMEL OULD ABBÈS L’A DÉCLARÉ À ANNABA
sociaux bénéficiaires
■ Le ministre du Travail, de Chiffa en 2011 à l'effet

10 000 ÉQUIPEMENTS MÉDICAUX À L’ARRÊT l'Emploi et de la Sécurité


sociale, Tayeb Louh, a indiqué
que 15 millions d'assurés
d'assurer le suivi de
l'évolution du système outre
la création d'un deuxième

A l'issue de sa visite, mardi, dans la wi-


laya de Annaba, le docteur Djamel
Ould Abbès, ministre de la Santé, de la Po-
son audition il y a quelques jours. Dans ce
message qui s'apparente à un appel à
l'apaisement en cette rentrée sociale, le
ce contexte, que 10 000 équipements sont
immobilisés à travers le territoire national,
mais non sans rappeler le droit de regard
sociaux et ayants droit ont
bénéficié de la carte Chiffa au
premier semestre 2010. Lors
centre à Sétif pour la
sécurisation de la carte
électronique. Selon le
pulation et de la Réforme hospitalière, a ministre, qui se dit «défenseur» des droits qu'il a sur la conclusion des marchés. «Au- d'une visite qui l'a conduit, directeur général de la Caisse
affirmé l'entière disponibilité de son dé- socioprofessionnels des travailleurs de son cun marché ne sera conclu sans que je sois hier, à l'agence de sécurité nationale de sécurité sociale
partement pour répondre aux besoins légi- secteur, a tenu à rendre hommage aux per- informé», a-t-il lancé à l'adresse de ceux sociale de Birkhadem, M. (CNAS), Benrabah Zebbar, le
times des praticiens de la santé publique et sonnels médical et paramédical qui tra- qui convoitent les deniers publics, d'autant Louh a rappelé que plus de 4 nombre de dossiers parvenus
des personnels médical et paramédical. vaillent dans des conditions difficiles. Au plus que le secteur a bénéficié de quelque millions (4 514 772) de cartes à la CNAS dépasse les 4
«Une rencontre est d'ailleurs prévue la se- cours d'une virée inopinée à l'hôpital d'El 281 milliards de dinars pour le quinquen- électroniques Chifa ont été millions (4 826 977). Il a, par
maine prochaine avec le partenaire social Bouni, le ministre a déploré le fait qu'un nat 2010/2014. Le ministre a auparavant réalisées au premier semestre ailleurs, indiqué que le
et le dialogue restera ouvert pour trouver fournisseur de la structure, lié par un visité l'hôpital d'El Hadjar baptisé au nom 2010 au profit de pas moins de nombre de pharmacies
les solutions idoines aux contraintes aux- contrat de garantie de 10 ans, disparaisse du premier médecin martyr de la Révolu- 8 millions d'assurés sociaux. conventionnées avec la CNAS
quelles sont confrontés les personnels de au bout de deux ans sans que personne ne tion, Benaouda Berdjeb, ainsi que le projet Il a, dans ce contexte, s'élève à 9113 à travers le
la santé», a avancé le ministre qui dit avoir s'inquiète. C'est d'ailleurs l'aspect mainte- de construction d'un centre anticancéreux annoncé la création d'un territoire national dont 7534
transmis au président de la République nance des équipements qui a dominé les dont les travaux accusent beaucoup centre de recherche pour le ont eu à utiliser plus de 2
leurs préoccupations légitimes au cours de interventions du ministre. Il a relevé, dans de retard. A. S. développement de la carte millions de cartes Chifa.
Publicité