Vous êtes sur la page 1sur 3

Université de Tunis El Manar Novembre 2016

Institut Supérieur d’Informatique 1ère année LFSI


Département de Mathématiques Appliquées

SÉRIE 1: ESPACES VECTORIELS ET APPLICATIONS


LINÉAIRES

Exercice 1. Déterminer lesquels des ensembles E1 , E2 , E3 et E4 sont des sous-


espaces vectoriels de R3 .
E1 = {(x, y, z) ∈ R3 | 3x − 7y = z}
E2 = {(x, y, z) ∈ R3 | x2 − z 2 = 0}
E3 = {(x, y, z) ∈ R3 | x + y − z = x + y + z = 0}
E4 = {(x, y, z) ∈ R3 | z(x2 + y 2 ) = 0}

Exercice 2. Soit E = R3 . On définit le système


S = {e1 = (1, 1, 1), e2 = (1, 1, 2), e3 = (1, 2, 3)}
(1) Montrer que S est une base de E.
(2) Calculer les coordonnées de v = (5, 7, 12) dans cette base.
Exercice 3. (1) Montrer que {(x, y, z) ∈ R3 /x + y + z = 0 et 2x − y + 3z = 0}
est un sous-espace vectoriel de R3 . En donner une base.
(2) Soit F le sous-espace vectoriel de R4 engendré par u = (1, 2, −5, 3) et v =
(2, −1, 4, 7). Déterminer λ et µ réels tels que (λ, µ, −37, −3) appartienne à
F.
(3) Montrer que a = (1, 2, 3) et b = (2, −1, 1) engendrent le même sous espace
de R3 que c = (1, 0, 1) et d = (0, 1, 1).
(4) Soient E = {(x, y, z, t) ∈ R4 /x + y + z + t = 0} et F = {(x, y, z, t) ∈ R4 /x + y = z + t}.
Déterminer dim E, dim F, dim(E + F ), dim(E ∩ F ).
Exercice 4. Soit E un espace vectoriel sur R et x, y, z, t une famille libre d’éléments
de E, les familles suivantes sont-elles libres ?
(1) x, 2y, z.
(2) x, z.
(3) x, 2x + t, t.
(4) 3x + z, z, y + z.
1
SÉRIE 1: ESPACES VECTORIELS ET APPLICATIONS LINÉAIRES 2

(5) 2x + y, x − 3y, t, y − x.

Exercice 5. (1) Montrer que les vecteurs v1 = (0, 1, 1), v2 = (1, 0, 1) et v3 =


(1, 1, 0) forment une base de R3 . Trouver les composantes du vecteur w =
(1, 1, 1) dans cette base (v1 , v2 , v3 ).
(2) Montrer que dans R3 , les trois vecteurs a = (1, 0, 1), b = (−1, −1, 2) et
c = (−2, 1, −2) forment une base, et calculer les coordonnées dans cette base
d’un vecteur x = (x, y, z).
(3) Montrer que les vecteurs v1 = (1, 1, 1), v2 = (−1, 1, 0) et v3 = (1, 0, −1)
forment une base de R3 . Trouver les composantes du vecteur e1 = (1, 0, 0),
e2 = (0, 1, 0), e3 = (0, 0, 1) et w = (1, 2, −3) dans cette base (v1 , v2 , v3 ).
(4) Dans R3 , donner un exemple de famille libre qui n’est pas génératrice.
(5) Dans R3 , donner un exemple de famille génératrice qui n’est pas libre.

Exercice 6. On considère dans R3 , Π = vect {(1, 1, 1), (1, 1, −1)} et D = vect {(0, 1, −1)}.
Montrer que R3 = Π ⊕ D.

Exercice 7. Soit l’application f : R3 → R3 donnée par :

f (x, y, z) = (x + 2y + z, 2x + y + 3z, −x − y − z).

(1) Justifier que f est linéaire.


(2) (a) Déterminer une base et la dimension du noyau de f , noté ker f .
(b) L’application f est-elle injective ?
(3) (a) Donner le rang de f et une base de Imf .
(b) L’application f est-elle surjective ?

Exercice 8. (1) Déterminer l’expression de l’application linéaire de R3 dans R2


définie par f ((1, 0, 0)) = (1, 1) puis f ((0, 1, 0)) = (0, 1) et f ((0, 0, 1)) =
(−1, 1).
(2) Déterminer Kerf . En fournir une base. Vérifier si Kerf et Imf sont sup-
plémentaires dans R3 .

Exercice 9. Soit E = R3 [X], le R-espace vectoriel des polynômes à coefficients réels


de degré inférieur ou égal à 3. Soit ϕ l’application définie par : ∀P ∈ E, ϕ(P ) =
P (X + 1) − P (X).
(1) Vérifier que ϕ est un endomorphisme de E.
(2) Déterminer Kerϕ et Imϕ.
SÉRIE 1: ESPACES VECTORIELS ET APPLICATIONS LINÉAIRES 3

Exercice 10. Pour les applications linéaires suivantes, déterminer ker fi et Imfi .
En déduire si fi est injective, surjective, bijective.
f1 : R2 → R2 f1 (x, y) = (2x + y, x − y)
f2 : R3 → R3 f2 (x, y, z) = (2x + y + z, y − z, x + y)
f3 : R2 → R4 f3 (x, y) = (y, 0, x − 7y, x + y)

f4 : R3 [X] → R3 f4 (P ) = P (−1), P (0), P (1)