Vous êtes sur la page 1sur 8

GUIDE D’ACHAT

RENAULT 4

Renault 4
Pour lutter contre l’envahissante 2 CV, la Régie Renault a imaginé, à
l’aube des années soixante, une auto à tout faire. Rustique, solide, dure
au mal, réparable en un clin d’œil et pas chère. Résultat : plus de huit mil-
1961-1993 lions d’exemplaires en 32 ans de production ! Et elle aurait pu durer
encore plus longtemps si le pot catalytique n’avait précipité sa fin.

La rustique
de la Régie37 ■ GAZOLINE ■ JANVIER 1999
GUIDE D’ACHAT
RENAULT 4

Le haut de gamme en 1961 :


la R4L. “L” pour Luxe. Des
chromes à profusion (y
compris du plastique
imitation chrome sur les
feux AR). Cette version est
postérieure au mois de
novembre 1961, comme en
témoigne le
positionnement de l’orifice
de remplissage d’essence, à
l’aplomb du feu AR.

1961-1962De la R3 à la 4L monogramme (3, 4 AR sont en plastique, imita- et de la R4, mais avec siège
ou 4L) sur le tion chrome. Le volant de conducteur unique, porte AR
hayon AR rele- direction est à deux branches, battante, toit relevable
vable. La R3 et le contact se fait par clé-anti- (contre supplément), barres
la R4 sont vol, l’indicateur de niveau de torsion AR renforcées et
dotées d’une d’essence est au tableau et pneumatiques de 145 x 330
calandre, lumineux, le chauffage est (au lieu de 135 x 330). En
d’entourages couplé à un ventilateur. novembre, tous les modèles
de phares, de Enfin, ce modèle reçoit deux reçoivent un levier de com-
pare-chocs et pare-soleil, un lave-glace, des mande des vitesses avec
de balais d’essuie- couvre-pédales, un cendrier, bague repère en caoutchouc
La R4, tout comme la R3, a une
finition pour le moins légère. Pas glaces peints, d’un volant de des garnitures de portes inté- blanc et un nouveau réservoir La R4 Super qui apparaît en mars 1962 est dotée d’une étrange porte AR
de chromes, pas de vitre de direction à trois branches, rieures, un pavillon avec gar- de carburant (l’orifice de rem- qui se rabat vers le sol pour “faciliter le chargement”.
custode et pas de caoutchouc sur d’un contact au tableau de niture tendue par des plissage est déplacé à
les butoirs de pare-chocs. bord par touche basculante, arceaux. En octobre, la ver- l’aplomb du feu AR droit). En reçoit de nouveaux butoirs de enveloppant, banquette AR
d’une jauge à essence (à sion Fourgonnette R4 fait son décembre, le rétroviseur pare-chocs de forme rectan- repliable et rabattable,
Pour concurrencer directe- main) dans le réservoir, d’un apparition : finitions aussi intérieur est rectangulaire gulaire (et non plus arron- tableau de bord avec indica-
ment la 2 CV, Renault étudie chauffage sans ventilation, sommaires que celles de la R3 avec coins arrondis et la R4L die). En janvier 1962, une teur d’essence gradué et
une auto rustique de quatre d’un seul pare-soleil et de La 4L dans sa première serrure fait son apparition grille de retenue des bagages
places dont les premiers pro- portes sans garnitures inté- version, en juillet 1961. sur la porte AR de la fourgon- fixée derrière le dossier de la
totypes sont soumis à d’inten- rieures. A contrario, le nette. Il faut attendre le mois banquette AR. Enfin, sur les
sifs essais dès le début de modèle Luxe reçoit une fini- de mars pour voir un nou- R4L et Super, glissières de
1958. Mais il faudra attendre tion nettement améliorée : veau modèle au catalogue : la banquette AV fixées sur les
avril 1961 pour voir, offi- pare-chocs chromés, crosses R4 Super qui possède le longerons et non plus sur la
ciellement, les deux premiers de pare-chocs avec butoirs en même moteur que la R4 traverse du milieu. ■
modèles et le 6 juillet pour caoutchouc, enjoliveurs de mais dont la puissance a été
que la première R4 tombe des calandre, d’entourage de portée à 32 ch SAE (au lieu ▼ Numéros de fabrication
chaînes de Billancourt. Trois plaque de police, de bas de de 26,5). La carrosserie est R3 (type R1121) : du n° 1
modèles sont, en fait, au cata- caisse, de ceinture de pare- empruntée à la R4L mais au n° 2.526 - R4-R4L (type
logue. Une R3 (moteur 3 CV brise, de lunette AR... Les avec hayon rabattable doté R1120) : du n° 1 au n°
fiscaux, 603 cm3), une R4 enjoliveurs de roues sont d’une glace mobile. A l’AV 134.758 - R4 Super (type
(moteur 4 CV fiscaux, 747 chromés tout comme les comme à l’AR, adoption de R1122) : du n° 1 au n°
cm3) et une R4L (version balais d’essuie-glaces et les double pare-chocs. A l’inté- 7.216 - R4 fourgonnette
Luxe de la R4). Ces trois pre- entourages de phares. Les rieur, banquettes avec caout- (type R2102) : du n° 1
mières voitures arborent un poignées de portes et les feux chouc mousse et revêtement au n° 14.247.
38 ■ GAZOLINE ■ JANVIER 1999
GUIDE D’ACHAT
RENAULT 4

1963Finitions améliorées
En septembre 1962, le velle commande intérieure roues lisses, des pare-chocs
modèle R3 est supprimé du d’ouverture des portes chromés à lames avec de
catalogue, victime de son (tringlerie modifiée) et nouveaux butoirs de pare-
insuccès. Sur tous les montage en série de pneus chocs. Par ailleurs, l’enjoli-
modèles, nouvelle boîte de à arceaux droits. Le modèle veur de la plaque de police
vitesses avec première syn- R4 reçoit le moteur 4 CV AR et l’imitation chrome
chro, nouvelle traverse AV, de la R4 Super, des patins sur les côtés de feux AR est
nouveaux aérateurs de de caoutchouc sur les supprimée. La R4 Super
La planche de bord dépouillée de la R4 de base. Plus zen, tu meurs !
planche de bord, contact pédales et une ouverture reçoit un nouveau moteur
démarreur sur la colonne du hayon AR par poignée de 5 CV fiscaux (845 cm3, nouveaux monogrammes
de direction, lampe témoin tournante. Le modèle R4L 32 ch SAE), et les mêmes en plastique gris (au lieu ▼ Numéros de fabrication
de pression d’huile au reçoit, lui aussi, le moteur modifications que la R4L, à de métalliques et dorés). R4-R4L : du n° 134.759
tableau, compteur de de la R4 Super, une ouver- l’exception des pare-chocs Enfin, en janvier 1963, au n° 243.916 - R4 Super
vitesse gradué jusqu’à 120 ture du hayon par poignée qui conservent leurs les charnières de hayon AR (type R1124) : du n° 1
km/h (avant : 110 km/h), tournante, un starter auto- caractéristiques. En sont renforcées avec un au n° 26.561 - R4 four-
balais d’essuie-glaces à matique électrique, de décembre 1962, tous les sytème à ouverture com- gonnette : du n° 14.248
retour automatique, nou- nouveaux enjoliveurs de modèles reçoivent de pensée. ■ au n° 38.389.

En septembre veau modèle baptisé “La Pari- de la planche de bord

1964L’arrivée 1963, montage


d’un pare-chocs à
lames peint à l’AV
sienne”. Dérivé de la R4 Super, il
ne s’en distingue que par sa car-
rosserie de couleur noire avec
par une plaque “gris clair”. En
février 1964, la gamme fourgon-
nette s’enrichit d’une version avec

de la Parisienne sur la fourgon-


nette. En
décembre,
apparition
d’un
panneaux de caisse à façonnage
“Cannage” jaune ou “genre écos-
sais” vert ou rouge. Sur tous les
modèles, glaces de portes AR en
deux parties avec glace AR coulis-
glaces latérales coulissantes, ban-
quette AR et siège passager AV
repliables, et feutre d’insonorisa-
tion sous le pavillon. En avril, les
jantes sont à bords roulés pour
nou- sante, suppression de la glace de fêter le cap des 500.000 exem-
custode mobile, remplacée par plaires produits. ■
une vitre fixe, retour à la
commande de starter ▼ Numéros de fabrication
manuelle et habillage R4-R4L : du n° 243.917 au
de la partie inférieure n° 377.241 - R4L Super-R4
La déco façon cannage La Parisienne (type R1123) : du
de la Parisienne sera n° 75.093 au n° 158.639 -
plus appréciée que le R4 fourgonnette : du n° 38.390
style écossais. au n° 59.412.

1965Export 1966-1968Que de changements !


Refonte de ron avec un moyeu rectangu- fourgonnette), d’une tige de
En septembre 1964, le pement retenu sous le plan-
modèle R4 Super disparaît à cher par deux fixations au la planche laire, un climatiseur et une levier de vitesses chromée et
de bord tablette de vide-poches noirs, non plus peinte, d’un pom-
son tour. Un nouveau lieu de quatre. En pour 1967.
modèle fait son apparition : décembre, nouvelle distri- une poignée de frein à main à meau de levier avec
la R4 L Export Super bution entraînée par chaîne rappel automatique, des char- empreintes de doigts rempla-
(moteur 5 CV) ou R4L double (avant : pignon inter- nières en zamak boulonnées çant la boule, et un cric de
Export (moteur 4 CV). Sur médiaire en acier qui s’avé- sur le hayon et non plus sou- roue de secours de forme
toute la gamme, nouveau rait souvent bruyant) et dées (pour une meilleure parallélogramme. La Renault
carbu à commande d’accélé- modification du carter. En solidité de l’ensemble, 4, de son côté, reçoit les
rateur par câble et nouvelle janvier 1965, le réservoir nombre de charnières se des- mêmes garnitures de portes
pédale d’accélérateur, appa- de liquide de freins est soudant), une suspension AR que la version Export du mil-
reil de chauffage à encom- monté directement sur le avec barres de torsion lésime 1967. ■
brement réduit (boîtier en maître-cylindre et non plus réglables par cames (comme
plastique teinté en gris dans fixé sur la joue d’aile. En sur les fourgonnettes 350 kg) ▼ Numéros de fabrication
la masse), garnitures sur mars, tous les modèles et des tambours AV au dia- Type R1120 : du n° 505.487
passages de roues AR en reçoivent un antivol de Alors que la production vient reçoit des panneaux de cus- mètre passé à 200 mm. Les au n° 638.808 (1966), du n°
caoutchouc noir. Sur la R4 direction monté de série. ■ de dépasser le million tode vitrés, des pare-chocs modèles Export et Parisienne 680.809 au n° 798.838
et la fourgonnette, lames de d’exemplaires, l’appellation chromés sans butoirs et des reçoivent, eux, des sièges avec (1967) et du n° 798.839 au
pare-chocs AV et AR zin- ▼ Numéros de fabrication R4 s’efface pour laisser la enjoliveurs de roues chro- garniture à piqûres parallèles n° 940.220 (1968) - Type
guées et peintes couleur R4-R4L-R4L Export : du place à celle de Renault 4. més. L’ancienne R4L devient et des garnitures de portes R1123 : du n° 240.252 au n°
aluminium. Sur la R4L n° 377.242 au n° 505.486 - Cette modification intervient Renault 4 Export sans chan- avec empreintes rectangu- 338.580 (1966), du n°
Export et Parisienne, butoirs R4L Export Super-R4 La au salon d’octobre 1965 et gement et l’équipement de laires. Les modifications 338.581 au n° 471.376
de pare-chocs avec fixation Parisienne : du n° 158.640 s’accompagne d’un nouveau La Parisienne est unique- s’accélèrent en septembre (1967) et du n° 471.377 au
centrale (auparavant, fixa- au n° 240.251 - R4 four- monogramme sur le hayon ment disponible en version 1967 avec l’adoption d’une n° 620.610 (1968).
tion par deux équerres). En gonnette : du n° 59.413 AR (“RENAULT 4”). Tous les moteur 5 CV. Enfin, la four- boîte quatre vitesses, d’une Charnières de hayon boulonnées
novembre, tuyau d’échap- au n° 79.152. modèles reçoivent, par gonnette reçoit une barre sta- calandre incorporant les pro- et nouveau logo “Renault”.
ailleurs, une manivelle fixée bilisatrice à l’AV. En février jecteurs (sauf pour la
sur le côté d’auvent en 1966, la chaîne de distribu- fourgonnette), de
La R4 de base arrière du cric (au lieu d’être tion est désormais à maillons pare-chocs AV et AR
reçoit des pare- fixée en avant du cric), un simples. En septembre profilés et
chocs peints vase d’expansion en tôle (au 1966, la Renault 4 Luxe plus
couleur alu. lieu de verre) et un système devient simplement Renault gros
de recyclage des vapeurs 4. Tous les modèles reçoivent (sauf
d’huile supprimant le reni- une nouvelle planche de bord pour
flard. La Renault 4 Luxe beige foncé et un volant mar- la
39 ■ GAZOLINE ■ JANVIER 1999
GUIDE D’ACHAT
RENAULT 4

1969-1971Vive le plein air ! quette AR repliable et


1972-1974Sécurité et d
La pollution commence à préoc- d’une butée anti-recul sur le
rabattable. En avril 1970, ▼ Numéros de fabrication cuper le législateur qui impose tube de commande des vitesses
comme la loi l’y oblige, Type R1120 : du n° des moteurs “dépollués”. Ça fait (pour éviter l’intrusion de la
Renault monte des cein- 940.221 au n° 1.067.650 sourire. En attendant, la Régie colonne de direction dans l’habi-
tures de sécurité aux places (1969) et à partir du n° accroît la cylindrée de son tacle en cas de choc). Parallèle-
AV. La Renault Plein Air 1.067.651 (1970) - Type moteur 4 CV de base qui passe ment, des points d’ancrage pour
n’aura vécu qu’un seul été, R1123 : du n° 620.611 au de 747 cm3 à 782 cm3 en sep- ceintures de sécurité aux places
ou presque, puisqu’elle dis- n° 784.310 (1969) et à tembre 1971, sans changer sa AR sont installés de série, le ban-
paraît du catalogue en sep- partir du n° 784.311 puissance. Du coup, les numéros deau central de planche de bord
Cheveux au vent avec la version Plein Air sans portières. tembre 1970. Peu de (1970). de types sont modifiés (la R1120 est grené au lieu de lisse et le
Au salon d’octobre mêmes capot moteur, changements pour le millé- ▼ Numéros de série devient la R1126 et la fourgon- réglage en hauteur des sièges AV
1968, la gamme subit pare-chocs AV et planche sime 1971, à l’exception du Type R1120 : à partir du nette R2105 devient R2109). se fait par cales plastiques (au
une nouvelle mutation. La de bord que les limousines très attendu passage en n° 5.956.001 (1971) - Dans le même temps, les feux de lieu de cales bois). En sep-
Parisienne disparaît du dans un souci d’uniformi- douze volts et de l’adjonc- Type R1123 : du n° stationnement latéraux sont sup- tembre 1973, nouveaux chan-
catalogue, les moteurs 5 sation de la production tion d’une serrure à clé sur 4.741.001 au n° primés, tout comme la noix de gements en profondeur avec
CV sont réservés aux four- (mais les pare-chocs sont la porte AV droite. ■ 4.929.000 (1971). lancement du moteur (et donc le l’adoption de la boîte de vitesses
gonnettes et au nouveau peints en gris au lieu d’être trou de passage de manivelle de la Renault 6 (sauf fourgon-
modèle qui fait son appa- chromés. En septembre La calandre a changé en 1968 et ne sera modifiée qu’en 1975.
dans le pare-chocs AV) et la nette surélevée), d’une planche
rition : la Renault 4 Plein 1969, tous les modèles colonne de direction est à car- de bord de couleur noire, tout
Air (type R1123). Ce reçoivent un contacteur à dan. La Renault 4 Luxe perd ses comme le volant, le rétroviseur
modèle est, en fait, une droite du volant, interdi- butoirs de pare-chocs et la ver- et les boutons de commande. Le
limousine traitée en déca- sant le lancement du sion Export reçoit une nouvelle monogramme sur l’aile AV
potable sans portes. Tous démarreur deux fois consé- moulure de bas de caisse plus droite est supprimé et un nou-
les modèles reçoivent des cutives sans couper le discrète. Apparition de la four- veau monogramme “RENAULT
barres de torsion à l’AV contact dans l’intervalle gonnette R2108 à toit surélevé 4” dans un cartouche fait son
réglables par cames (sauf Plein Air) et une grille en plastique (charge utile : 400 apparition sur le hayon AR. La
comme les fourgonnettes, des vitesses gravée sur le kg). En septembre 1972, les version Luxe reçoit des butoirs
un embrayage à dia- pommeau du levier. Sur la moteurs dépollués arrivent donc. de pare-chocs. Les fourgon-
phragme et des glissières limousine, équilibreur de Ce changement s’accompagne nettes vitrées changent d’appel-
des sièges AV à billes. Les hayon permettant la ferme- d’une modification du losange de lation (R2392 en version 4 CV et
fourgonnettes ture d’une seule main. Sur capot (stylisé) et de l’adjonction R2391 en version 5 CV) et,
reçoivent, de leur côté, les la Renault 4 de base, ban-

plus, le rétro extérieur est base. En juillet 1980, nou- nou-

1978-1982 désormais noir au lieu de


chromé et les fourgonnettes
reçoivent des ceintures à
velle implantation des inter-
rupteurs sur la planche de
bord, appareil de chauffage à
velles
typogra-
phies

Sacrée Jogging enrouleur. Les versions


allongées prennent l’appella-
tion F6. En juillet 1978,
présentation de la version
GTL équipée du moteur
deux vitesses, freins AV et
AR avec système de rattra-
page automatique d’usure
des garnitures. La Renault 4
reçoit un pare-chocs gris, la
pour ses
mono-
grammes.
Les char-
nières de
cinq paliers “Cléon” de TL des roues ajourées à fixa- portes sont
1.108 cm3 déjà utilisé sur les tions apparentes (anciennes encastrées Pour 1982, écrous de roues avec
F6. La GTL se distingue des roues de la R6 TL). En mai (depuis mai 1981), les
autres modèles par sa 1981, version en tirage écrous de roues reçoivent améliorées (drap imprimé
calandre grise, ses pare- limité de la Renault 4 Jog- un capuchon de couleur diagonal pour les 4 et TL,
chocs gris, sa plaque de ging sur base de la GTL noire, et les garnitures sont drap chiné pour GTL). ■
police sur le pare-chocs AV avec, en plus, toit ouvrant,
entourée par deux crosses carrosserie blanche, pare-
de protection, ses roues chocs et protections laté-
ajourées, ses larges protec- rales bleues, armature des
tions latérales, ses sièges AV sièges tubes (5.000 exem-
séparés, sa planche de bord plaires seront produits).
à deux compartiments à Pour 1982, Renault
objets et ses bacs de range- adopte de
ment dans les portes AV.
Peu de modifications pour le
millésime 1979 : les
modèles Safari et break F6
disparaissent et une version
pick-up fait son apparition,
La version GTL apparaît en juillet 1978, avec ses pare-chocs gris. sur base de la fourgonnette
En juillet 1977, la Renault avec position de repos des F6. En novembre 1978,
4L redevient la Renault 4. balais côté passager (avant : les feux avant sont bicolores,
Mais, dans l’esprit du public, côté conducteur) pour une des ceintures de sécurité La vogue des séries limitées
le symbole sera plus fort que meilleure visibilité du sont montées en série à l’AR pousse à la création de cette
ces changements de déno- conducteur, une lunette AR et le totalisateur kilomé- version Jogging.
mination et la Renault 4 chauffante (sauf breaks), un trique est à six chiffres. Pour
restera définitivement la 4L. nouveau bouton de com- 1980, adoption des pneu- ▼ Numéros de série
Tous les modèles reçoivent mande du hayon AR et, sur matiques Tubeless, la Type R1126 : à partir du n° 0.793.001 la R1126 devient ainsi le type 112.600. Les
une nouvelle entrée d’air la planche de bord, le Renault 4 recevant les roues (1978), à partir du n° 0.870.001 (1979), à numéros de série commencent par une
sous la baie de pare-brise, contacteur “brake” passe à de la R5 de base, la GTL partir du n° 0.921.001 (1980) - Type 112.800 lettre qui identifie le millésime. Type
remplaçant la trappe exté- gauche, à la place du celles de la 5TL avec maca- (Renault 4 GTL) : à partir du n° 8.000.001 112.600 : à partir du n° B 0.000.001 (1981)
rieure (désormais, com- contacteur de lunette AR ron central. Par ailleurs, la (1978), à partir du n° 90.000.001 (1979), à et à partir du n° C 0.100.001 (1982) - Type
mande par l’habitacle), des qui, lui, vient prendre place TL adopte une calandre sans partir du n° A 0.000.001 (1980). A compter 112.800 : à partir du n° B 0.000.001 (1981)
essuie-glace à deux vitesses sous la planche de bord. De liseré peint comme la R4 de du millésime 1981, les types sont modifiés : et à partir du n° C 0.200.001 (1982).

40 ■ GAZOLINE ■ JANVIER 1999


GUIDE D’ACHAT
RENAULT 4

t dépollution 1975-1977Le retour de la 4L


désormais considérées comme défunte Export). Dans le
des breaks, reçoivent des points même temps, le modèle
d’ancrage pour ceintures de Safari fait son appari-
sécurité à l’AR. ■ tion : toutes

▼ Numéros de série
Type R1126 : du n° 0.200.001
au n° 0.315.000 (1972), à partir
du n° 0.315.001 (1973) et du
n° 0.410.001 au n° 0.502.000
(1974) - Type R1123 : du Le nouveau volant de la 4L 1977 est emprunté à la R5 TL.
n° 4.929.001 au n° 5.090.000
(1972) et à partir du alternateur en rempla- désormais emprunté à la
n° 5.090.001 (1973). La Safari arbore la nouvelle calandre cement de la dynamo. En R5TL (sauf Safari), le
apparue en septembre 1974. juillet 1976, les feux de tableau de bord est modifié
En septembre 1974, une sièges AV séparés et une les parties clignotants AV deviennent et on note l’apparition d’un
nouvelle calandre en plas- tablette AR rabattable. En chromées de la rectangulaires, le volant est indicateur de chute de
tique ABS sans enjoliveur juin 1975, apparition de la 4L sont peintes en pression de freinage, suite
central fait son apparition. fourgonnette longue noir, des bandeaux de pro- à l’adoption d’un double
Les ceintures de sécurité (R2370) qui remplace la tection en plastique noir circuit de freinage. Par
sont avec accrochage cen- fourgonnette surélevée bordent les flancs de caisse, ailleurs, carburateur indé-
tral sur brins séparés, R2108, et du break long les sièges tubes sont équipés réglable, ceintures à enrou-
adjonction d’un signal de (R2430) avec moteur 6 CV d’appuie-têtes, le volant de leurs (sauf fourgonnette
détresse et d’un essuie-glace de 34 ch DIN. Mini révolu- direction est emprunté à la tôlée). ■
à retour automatique. Par tion en septembre 1975 R5 TS, la planche de bord
ailleurs, la capacité du réser- avec le changement d’appel- possède, en son centre, une ▼ Numéros de série
voir d’essence est portée de lation. Les termes Luxe et pince porte-documents et Type R1126 : du
26 à 34 litres (sauf fourgon- Export disparaissent et on deux compartiments de ran- n° 0.502.001 au
nette 400 kg). La Luxe perd voit, de nouveau, revenir le gement et les portes AV sont n° 0.598.000 (1975), du n°
ses enjoliveurs de roues et symbole 4L (pour la Renault équipées de bacs de range- 0.598.001 au n° 0.696.000
Les sièges de la 4TL sont bien
Série limitée “Love” en 1974. reçoit une banquette AR 4 Luxe) auquel vient s’ajou- ment. Parallèlement, tous rembourrés, eux ! (1976) et à partir du
repliable. L’Export reçoit des ter le nouveau 4TL (pour la les modèles reçoivent un n° 0.696.001 (1977).

1983-1986Bienvenue “Bye, Bye”. La 4L tire


sa révérénce avec
cette série limitée à
1.000 exemplaires.

dans le Clan
Dès juillet 1982, der-
nières grosses modifica-
tions avant le baisser de
rideau. Les versions de
base et TL abandonnent
ainsi l’antique moteur
1987-1993
782 cm3 pour le 845 cm3
(34 ch DIN), adoptent un
rapport de pont rallongé,
une nouvelle planche de Version “4 Sixties”.
▼ Numéros de série
Type 112.302 (Renault 4
Séries limitées
Pas de modification
pour le millésime
feu AR anti-brouillard.
A l’été 1991, sortie
plus tard, la belle ces-
sera d’être produite,
bord couleur beige ou disques à l’AV, le levier de et 4 TL) : à partir du n° D
cendre, des commandes frein à main se retrou- Sixties” sur base de la 0.050.001 (1983), à partir 1987 si l’on excepte la d’une nouvelle version Renault renonçant à
simplifiées sous le volant vant alors entre les deux GTL avec deux toits du n° E 0.050.001 (1984), suppression du break en série limitée, “Carte l’équiper du désormais
empruntées à la R5. Par sièges. La nouvelle GPL ouvrants, des roues à partir du n° F 0.050.001 F4. Encore moins pour Jeunes” sur la base de obligatoire pot cataly-
ailleurs, le rétroviseur est, en fait, une TL avec styles, peinture noire (1985) et à partir du n° 1988. En juillet la Savane et tique. Plus de huit mil-
intérieur est désormais moteur 1.108 cm3 bridé à pour la calandre, les pare- 0.083.011 (1986) - Type 1988, très légère proposée en quatre lions d’exemplaires
collé sur le pare-brise (en 31 ch DIN. Pour 1984, chocs, les bas de caisse... 112.890 (Renault 4 TL- retouche des jantes qui teintes : pample- auront été produits en
haut), les rétros exté- peu de changements si (2.200 exemplaires). Mai GPL) : à partir du n° D sont à voile ajouré et mousse, blanc glacier, un peu moins de 30
rieurs adoptant la forme l’on excepte le pare-brise 1986 : la 4TL devient la 0.050.001 (1983), à partir reprennent le modèle rouge et séquoïa, sièges ans. Un record absolu
dite “drapeau”. Les sièges feuilleté monté en série Savane, la GTL s’appelant du n° E 0.050.001 (1984) 1986, et largeur des à motif vert sur fond pour la Régie qui
et les panneaux de portes et l’allumeur avec correc- “Clan”. La Savane aban- et à partir du n° F ceintures de sécurité bleu avec simili côtelé n’escomptait pas un tel
s’offrent un habillage teur d’avance à dépres- donne cependant le 845 060.001 (1985) - Type diminuée à 50 mm. En noir. Il faut attendre succès au début de sa
mixte tissu et simili (sauf sion monté sur les cm3 pour s’offrir le 112.800 (Renault 4 GTL) : juillet 1989, les décembre 1992 pour carrière. ■
modèle de base). De versions 845 cm3 qui, de “Cléon” et reçoit des à partir du n° D 0.050.001 Savane et Clan reçoi- voir apparaître une
même, toutes les versions plus, reçoivent un carbu disques à l’AV et des (1983), à partir du n° E vent un rétroviseur ultime version limitée, ▼ Numéros de série
équipées du moteur de 32 au lieu de 28. En roues à voile ajouté 0.000.001 (1984), à partir extérieur droit et un réalisée sur la base de Type 112 C00
1.108 cm3 (GTL et GPL) mars 1985, version à empruntées à la R5 GTL. du n° F 0.000.001 (1985) la GTL Clan. Baptisée (Savane) : à partir du
reçoivent des freins à tirage limité baptisée “4 Le modèle Clan est direc- et à partir du “Bye Bye”, elle ne n° 0.671.016 (1987) et
tement dérivé de la GTL n° 0.047.125 (1986). sera produite à partir du n°
La Renault 4TL mais avec des roues qu’à 1.000 0.680.103 (1988) -
s’appelle Savane à “styles” bicolores avec exemplaires, Type 112.800 (Clan) :
partir de mai 1986. tous numé- à partir du n°
enjoliveur central et
écrous chromés, une rotés. 0.508.969 (1987) et à
montre à affichage digi- Quelques partir du n° 0.683.904
tal, une sellerie spécifique semaines (1988).
et une finition noire des C’est dans sa finition “Clan” que
entourages de glaces. ■ la Renault 4 achève sa carrière.

41 ■ GAZOLINE ■ JANVIER 1999


GUIDE D’ACHAT
RENAULT 4
our comprendre l’engouement tement les orientations du projet 350 sont protégés par un brevet déposé,
P suscité par la Renault 4, il faut
remonter au milieu des années
cinquante. Le paysage automobile
en imposant une nouvelle idée :
concevoir une auto polyvalente, aussi
à l’aise en ville qu’à la campagne et
en 1936, par... Louis Renault ! Tel est
pris qui croyait prendre...
De fait, la nouvelle fille de Billan-
français est alors partagé en deux qui doit dégager son utilisateur de court, constitue une révolution
grandes familles. Les autos d’entrée toutes les servitudes entraînées par culturelle pour la Régie. Avec,
de gamme, pas chères, rustiques, à l’entretien. Il fixe, par ailleurs, un tout d’abord, l’abandon du tout-à-
la limite de l’ascétisme, emmenées objectif encore plus ambitieux en l’arrière défendu avec acharne-
par la fulgurante 2 CV Citroën qui matière de prix, la nouvelle auto ment par Fernand Picard.
entraîne, dans son sillage, toute une devant coûter 50.000 francs de moins La Renault 4 est une trac-
série de petites voitures (le plus sou- que la 2 CV. tion AV, la première de
vent, d’ailleurs, des micro-cars) des- Pour ceux qui en douteraient encore, l’histoire de la marque.
tinées à permettre au plus grand toutes les études menées à Rueil se Pour la première fois,
nombre d’effectuer de petits par- font en référence à la vedette de également, ce n’est
cours citadins, voire ruraux. A Citroën. Les ingénieurs iront même plus une structure
l’opposé, la bataille est beaucoup jusqu’à imaginer de propulser leur monocoque autopor-
plus sévère entre les constructeurs. auto avec un bi-cylindre à air ! Et, teuse, mais une auto
Là, on joue carrément le confort en sur les pistes d’essais de Lardy, les construite autour d’un
oubliant volontiers la puissance. Ces prototypes de la future Renault 4 châssis rectangulaire sur
modèles de 6 ou 7 CV fiscaux repré- sont suivis, comme leur ombre, par lequel vient se boulonner
sentent l’essentiel des ventes. Situa- une... armada de 2 CV qui servent de la carrosserie
tion qui s’explique par l’engouement maître-étalon.
d’un public sevré d’automobiles
après-guerre et qui préfère patien- Deuche améliorée ?
ter un an, voire deux, pour s’offrir A bien regarder, d’ailleurs, l’auto qui
un engin digne de ce nom. Simca sort pour la première fois des chaînes
avec son Aronde, Renault avec sa de Billancourt en juillet 1961, la nou-
Dauphine, Peugeot avec sa 203 puis velle Renault affiche une filiation évi-
sa 403 se battent sur un marché dente avec la Deuche. Si évidente que
juteux qui représente près de 60 % Pierre Bercot, le président de Citroën,
des immatriculations. menacera même la Régie d’un pro-
Dans ce contexte, Citroën est étran- cès pour concurrence déloyale,
gement isolé qui pratique une poli- démontrant dans une lettre adressée
tique du tout ou rien. Avec, d’un à Pierre Dreyfus et à Jean-Marcel
côté, les déhanchements voluptueux Jeanneney, le ministre de l’Industrie,
de sa Deuche carrément sous-équi- que la Renault 4 a outrageusement
pée et, de l’autre, la conduite Pull- copié la 2 CV en onze points bien
man d’une DS qui regroupe, à elle précis. Les tentatives de conciliation
seule, les avancées technologiques dureront plus de deux ans et, si Ber-
les plus pointues. Et la préparation cot renoncera finalement à traîner
d’un milieu de gamme (la série des la Régie Renault en justice, c’est sur
Ami) est plus destinée à fidéliser une l’insistance de Jeanneney qui lui fera
clientèle qui se montre de plus en comprendre qu’on « ne fait pas un
plus exigeante et ne s’avoue pas ten- procès à l’Etat ». Personne n’est

Destinée à concurrencer la Deuche, la 4L a été conçue pour limiter l’entret


tée par le passage brutal de la spar- dupe. Citroën est alors considéré (encore une technique Citroën). d’économie et de fiabilité, Pierre la carrière, éphémère, souffrira d’un
tiate 2 CV à la luxueuse DS. Renault, comme le constructeur à abattre, C’est, enfin, une cinq portes avec Dreyfus a imposé le bon vieux bloc manque de performances notoires et
lui, n’a pas ce souci. Sa gamme de l’empêcheur de rouler en rond et un véritable hayon relevable, solu- de la 4 CV, mais retourné. Il est alors d’un prix de vente trop élevé. Dans
véhicules est alors étendue et va de Pierre Dreyfus n’a pas caché, face à tion alors inusitée sur un véhicule disponible dans deux versions, les les deux cas, le bloc est à chemises
la 4 CV vieillissante à la Frégate à la son ministre de tutelle, que son d’entrée de gamme. commerçants ayant fait pression sur amovibles (solution plus économique
mise au point délicate, en passant par intention « est de porter un coup Par contre, la mécanique n’engendre le réseau pour obtenir une auto que le chemisage du bloc), la culasse
la rustique Dauphinoise, toujours en considérable à Citroën ». Cela dit, pas l’enthousiasme. Huit projets encore plus dépouillée : 747 cm3 (4 en alliage léger et les soupapes en
activité, la délicate Dauphine aux Renault a joué finement le coup, évi- avaient pourtant été menés de front CV fiscaux et 26,5 ch SAE à 4.500 tête sont actionnées par culbuteurs.
allures de petite bourgeoise, ou la tant de détourner des brevets Citroën qui auraient pu aboutir à la création tr/mn) et 603 cm3 (3 CV fiscaux, 20 Par ailleurs, le collecteur d’admission
rugueuse Colorale. Mais la première et rappelant, au passage, que les d’un nouvel ensemble moto-propul- ch SAE à 4.500 tr/mn). Ce dernier est en fonte (sur la 4 CV, il est en
crise de Suez a montré les limites sièges à lanières utilisés par Citroën seur, plus novateur. Mais, par souci bloc équipera les très rares R3 dont alliage léger) par souci d’économie.
d’un marché qui, pour la première Tout au long de sa carrière, ce
fois depuis la fin de la seconde guerre moteur subira peu de modifications,
mondiale, s’essouffle. A l’évidence, le voyant sa cylindrée augmenter très
salut des constructeurs passe par légèrement, tout autant que sa puis-
l’entrée de gamme, économique à sance puisqu’il montera jusqu’à 34
l’achat et à l’entretien. Qui plus est, ch DIN. Réputé increvable, facile à
le succès phénoménal de la 2 CV a réparer et simple d’entretien, il par-
surpris tout le monde (y compris, ticipera, pour beaucoup, au succès
d’ailleurs, Citroën) et Renault d’une auto à tout faire.
n’entend pas laisser son grand rival Car, et c’est un des points essentiels
jouer tout seul sur ce terrain. Dès qui explique l’engouement suscité
septembre 1952, les grandes lignes par la Renault 4, cette voiture sait
de la contre-attaque sont donc défi- se faufiler partout et se transformer,
nies par la Régie Renault. L’idée est à la demande, en petite utilitaire ou
simple et forte : concevoir une voi- en citadine agile. Surtout lorsqu’elle
ture économique, dépouillée, dont aura abandonné sa ridicule boîte
l’ensemble mécanique doit être trois vitesses (première non syncho)
démontable et interchangeable «ce dont l’étagement frise l’indigence
qui conduit à l’adoption de la for- (trou énorme entre la seconde et la
mule traction avant». Et elle ne doit troisième) pour une boîte trois
pas dépasser le prix psychologique de vitesses synchronisées puis pour
300.000 francs. Mais il faudra une quatre vitesses particulièrement
attendre la mi-56 pour que Pierre réussie. Avant de s’offrir cette amé-
Dreyfus, le nouveau P.d.g., influe net- Les premiers protos préfigurent ce que sera la future Renault 4, même si la ligne est encore hésitante. lioration ô combien attendue, les
42 ■ GAZOLINE ■ JANVIER 1999
GUIDE D’ACHAT
RENAULT 4
Rat des villes ou rat des champs ? La
simplicité de sa conception et son
incroyable robustesse ont vite fait de
convaincre ruraux et citadins que la
Renault 4 était l’auto la mieux adaptée à
leurs besoins.

Bonne à tout faire,


facile à restaurer
ien au maximum avec, notamment, la suppression de tous les graisseurs.
utilisateurs devront apprendre à (montés horizontalement à l’AR), de changer de fournisseur de rotules, grâce à l’adoption de petits pneus. nulle, le désembuage symbolique.
vivre avec le maniement d’un levier bagues en nylon spécial qui étaient histoire de réaliser quelques écono- Certes, la Renault 4 se penche sévè- On y crève de chaud en été, on se
dur (au tableau) ou huiler réguliè- (selon Renault) inusables et incas- mies de bouts de chandelle. De rement en virages et peut même pèle en hiver. Mais Dieu que cette
rement et abondamment la tringle- sables... Renault a incontestablement même, il faudra attendre plusieurs aller jusqu’à lever la patte AR. On bagnole a du tempérament. Elle
rie des vitesses jusqu’à la sortie de innové, toujours dans le souci de dizaines de milliers d’exemplaires notera son caractère franchement démarre par tous temps, s’enfonce
boîte pour pallier ce défaut notoire. simplifier l’entretien au maximum. avant que la barre de torsion AR ne sous-vireur sans jamais inquiéter son dans tous les types de chemins,
Ce qui n’empêchera pas le change- soit renforcée (y compris au niveau conducteur pour autant qu’on ne lui jouant les brinquebaleuses avec une
Plus de graisseurs ment fréquent de rotules, surtout sur de ses attaches, pas toujours très demande pas... l’impossible. Sinon, constance qui a vite fait de rassurer
Dans son souci de simplifier la tâche les premiers exemplaires, la gaine sûres), évitant les désagréables effets c’est tonneau garanti. On qualifiera les plus inquiets. Surtout, elle est
des utilisateurs, Renault a également caoutchouc censée les protéger se de lévitation du train AR (on a car- d’honnête le freinage, sans plus, la increvable. Reine à la ville comme à
pensé à limiter l’entretien au strict crevant fréquemment. Il faut égale- rément l’impression qu’il ne cesse de taille des tambours n’incitant pas à la campagne. On peut y charrier son
maximum en supprimant, notam- ment préciser que, juste avant la rebondir) sur mauvais revêtement. se prendre pour un Prost en grande fumier (bon, d’accord, l’odeur c’est
ment, tous les graisseurs d’articula- mise en production, Renault a décidé Cela dit, la tenue de route est royale, forme. D’ailleurs, on notera avec pas terrible) ou sa petite famille sans
tion ! Plus besoin de passer chez son satisfaction que c’est ce point qui craindre la panne intempestive. Et
garagiste, en dehors des vidanges aura suscité le plus d’améliorations si elle survient, on se dépanne sou-
(tous les 5.000 km, ce qui, à l’époque, au cours de la carrière de la 4L, qui vent avec trois fois rien. Renault en
constitue une exception de taille) ou finira même avec des disques à l’AV.. a d’ailleurs joué avec bonhommie,
des révisions classiques. De plus, le la présentant dans les situations les
circuit de refroidissement est de type Un succès phénoménal plus décalées (en caddy, en auto
scellé, évitant les continuelles vérifi- Tous ces atouts (et inconvénients) tout-terrain,...). Ou carrément
cations de niveaux et appoints régu- ne seraient rien sans un zeste de volante. Sans doute pour rendre un
liers. Un système nouveau chez mythe. Et, il faut bien l’avouer, mal- ultime hommage à la “quatre ailes”,
Renault et qui fonctionne très bien, gré son caractère spartiate (mais surnom qui lui a été vite affublé et
d’autant que la capacité du circuit a tout de même moins que la... 2 CV), que, malgré tous ses efforts, Renault
été augmentée, le radiateur étant la Renault 4 a su séduire. Pas telle- n’a pu ôter des esprits (rappelons
plus grand de 10 cm par rapport à ment par sa ligne, franchement que, au départ, la 4L n’est qu’une
celui qui équipait la 4 CV et la Dau- banale et même parfois ridicule version Luxe de la R4 de base et que
phine. lorsqu’à vide son arrière-train se sou- cette appellation n’a été employée
Peu d’innovations techniques, on le lève. Mais parce qu’elle a, dès le par Renault qu’au tout début de sa
voit. A l’exception des suspensions. départ, su jouer de ses déhanche- carrière). Bref, cette auto ludique a
Quatre roues indépendantes (à l’AV ments et de son côté un poil rus- marqué son temps. Et on peut
parallélogrammes transversaux, à Parmi toutes les études de motorisation, tique. Car c’est une rigolote, une même parier que si la législation
l’AR bras tirés), articulations par la Régie Renault a imaginé ce bloc transversal, auto marrante à conduire dans n’avait pas obligé la Régie à stopper
l’intermédiaire de rotules pour les toujours emprunté à la 4CV. Mais les problèmes de laquelle on respire autre chose que sa production (le pot catalytique
fusées AV, amortisseurs télescopiques transmission devaient jeter ce projet aux oubliettes. de l’aseptisé. L’aération est quasi imposait une injection et donc des
43 ■ GAZOLINE ■ JANVIER 1999
GUIDE D’ACHAT
Les clubs RENAULT 4
■ 4L que j’aime Club investissements supplémentaires), au-dessus des feux AR, entourage de cylindres ! Bref, au moindre doute vendre ou d’acheter. Résultat, des
3 avenue Jean Materne, B-5100 la Renault 4 poursuivrait, encore lunette AR, points d’attaches des sur la manière dont les propriétaires prix au ras des pâquerettes. Grosso
Jambes (Belgique). T. 00.32.81.30.80.33. aujourd’hui, sa route. En attendant, amortisseurs AR (sur les modèles ont entretenu leur auto, il vaut modo, les propositions de vente se
■ 4L/R6 Club de France on ne compte plus les 4L qui conti- équipés de points d’ancrage en tôle), mieux déposer le moteur et la boîte situent dans une fourchette comprise
2 rue Bouvreuils, 93330 Neuilly-sur- nuent à rouler, “dans leur jus” passages de roues AR, bas de caisse... et procéder à un examen minutieux entre 2.000 et 8.000 F suivant les
Marne. comme on dit ou dans des... courses Dans une moindre mesure, si l’auto de toutes les pièces. On évitera ainsi états. Avec une très légère surcote
■ Et, bien évidemment, le Club des de stock-cars, plusieurs dizaines de est très fatiguée, la corrosion peut les mauvaises surprises, quelques pour les séries spéciales (La Pari-
Anciennes Renault (liste des déléga- milliers de ces autos ayant ainsi fini s’être attaquée à l’ensemble de la car- réparations valant mieux qu’un sienne en tête) et, carrément, une
tions régionales au 01.47.77.48.55 leur vie. Affirmer qu’il s’agit d’un rosserie et on ne compte plus les moteur cassé. embellie pour la rarissime Plein Air
ou dans notre Annuaire de la voi- objet de collection digne d’être mastiquages et autres réparations au Pour autant, tout n’est pas rose pour qui peut atteindre les 20-25.000 F en
ture ancienne). vénéré est sans doute un peu exa- polyester qui leur ont permis d’ali- qui cherche un modèle antérieur à très bel état. A condition que ce soit
géré. Cela dit, les premiers modèles gner encore quelques milliers de 1968. D’abord pour les pièces des une... vraie, tellement il y en a eu de
Disponibilité pièces sont devenus rares (vous connaissez
beaucoup de R3, vous ?), tout
kilomètres. Car il ne faut pas se le
cacher, la plupart des Renault 4
boîtes trois vitesses (y compris les
deux demi-coquilles de carter de
fausses. Bref, ça ne vaut, à l’heure
actuelle, pas grand chose. Et on se
Pour les derniers modèles, direction comme la célèbre “La Parisienne” et encore en circulation sont bien fati- boîte). Quasiment introuvables. Tout demande bien pourquoi.
votre concessionnaire Renault habi- certains commencent sérieusement guées et il faut beaucoup de chance comme les biellettes de direction, les
tuel. Près de 80 % des pièces figurent à se pencher sur son cas. Il faut dire et de ténacité pour trouver un exem- rotules, les joints de transmission Verdict
encore au catalogue et, s’il vous qu’il est plus que temps. Les primes plaire complet, d’origine et non côté roue avec leurs quatre billes, la Il devient urgent de sauvegarder les
affirme péremptoirement que ce Balladur et Juppé ont, en effet, sin- maquillé. En l’occurrence, il faut dynamo pour les modèles six volts derniers exemplaires d’une auto qui
n’est pas le cas, faites-lui votre plus gulièrement clairsemé ce parc. Et il d’ailleurs privilégier la piste du pre- (le passage au douze volts est large- a marqué deux générations. Réhabi-
beau sourire et précisez-lui, tout aussi faut s’armer de patience pour espé- mier propriétaire, beaucoup de ces ment recommandé par nos lecteurs, liter serait, d’ailleurs, le terme plus
fermement, qu’il lui suffit de consul- rer dénicher un modèle antérieur à autos n’ayant pas changé de main entre autres à cause de ce pro- approprié. Car, considérée par beau-
ter son catalogue PR900 (édition 22.2, 1968. Sans parler de son ennemie depuis leur achat. Ce sont bien sou- blème)... Pour les autres, pas de souci coup comme une voiture d’occasion,
de fin 1996) pour vous satisfaire. Il y numéro un (en dehors de kilomé- vent celles-là qui, bien entretenues majeur, la plupart des pièces se on a tendance à oublier qu’elle va
découvrira, à sa grande surprise, qu’il trages et de traces d’usures impres- et parfois bichonnées à l’excès, retrouvant sans grand problème dans bientôt fêter ses quarante ans !
peut vous fournir tout ou presque. Y sionnantes) : la corrosion. constituent les plus intéressantes le réseau Renault qui continue D’accord, elle n’a pas l’aura d’une 2
compris des blocs moteurs 680-702
(pour la R1120), des ensembles che-
mises-pistons, des calandres (mais uni-
quement pour le dernier modèle), des
Ô joie, la grande majorité des pièces est distribuée par Renault !
ensembles optiques AR... Mais aussi
Tristes états bases de restauration. Un de nos lec- encore à proposer même, dans cer- CV (quoique) ou d’une 4 CV.
D’abord, l’étanchéité est une vue de teurs a, ainsi, découvert une “Pari- tains cas, des échanges standard. Cela D’accord, elle a été produite à plus
des éléments de carrosserie et tout ce l’esprit. A peine sortie de chaîne, la sienne” à 500 mètres de chez lui, dit, ça ne devrait pas durer. D’où de huit millions d’exemplaires ce qui,
qu’il faut pour garantir une conduite Renault 4 montrait déjà des signes détenue par une dame d’un certain l’urgence de constituer des stocks en à en croire certains ras du bulbe, lui
en toute sécurité. Malheureusement, de faiblesse côté joints. Ça fuit de par- âge qui n’osait plus la sortir, de peur prévision des pénuries à venir. ôte tout intérêt (ce qui ne les
ça ne devrait pas durer et, déjà, beau- tout et, à moins de refaire ses joints qu’on lui raye sa peinture comme Dans l’ensemble, remettre en état empêche pas de collectionner des
coup de pièces spécifiques aux pre- et d’assurer l’étanchéité au mastic cela lui était arrivé en... 1975 ! 18.000 une Renault 4 est une promenade Ford T ou des Coccinelle, allez com-
miers modèles ou aux séries limitées (style Rubson), on peut être sûr que km au compteur, toujours couchée de santé, tant sa conception facilite prendre comment fonctionne leur
commencent à manquer. Il est donc l’eau va s’infiltrer insidieusement et au chaud, sièges protégés par des le travail. Et son seul défaut c’est, cerveau !). Mais c’est oublier un peu
plus que temps de stocker. végéter sous les tapis. Première pré- plaids, la brave dame se contentait sans aucun doute, sa robustesse qui vite que cette dame se fait de plus en
caution, d’ailleurs, lorsque vous allez de la faire tourner une fois par a entraîné, de la part de ses proprié- plus rare. Ce qui devrait réveiller
La documentation voir une 4L : soulevez ces tapis. Le
plancher est donc un souci (mais
semaine pour aller voir sa fille à 10
km de là. L’occase comme on en
taires, un laxisme coupable. On ne
compte plus les tambours de freins
l’âme de sauveteur qui sommeille en
chacun d’entre nous et entreprendre,
■ Revue technique automobile : Renault diffuse un kit qui se rivette rencontre peu. Hélas. marqués par les rivets, tant les gar- de toute urgence, une opération de
Renault 4 (4 et 5 CV), 1961-1986, N° sur les côtés). Mais ce n’est pas le Pour le reste, pas d’inquiétudes nitures étaient usées, ou les pignon- salut public. Pour que nos enfants
288 et Renault 4 TL (1987-1993) et plus grave. Car, si le châssis est majeures. Certes, les mécaniques ont neries de boîte de vitesses marquées puissent encore voir rouler cette 4L
fourgonnette F6 (1975-1993), N° robuste et peut encaisser beaucoup souvent été maltraitées, victimes de profondément à cause de... l’absence aux allures de tank civilisé. Et qu’ils
388. Tous deux encore disponibles (ce qui explique que René Bonnet leur légendaire robustesse et il n’est d’huile. A croire que, à force d’enfon- puissent toucher du doigt cet étrange
(éd. ETAI). l’ait utilisé pour son “Missile”), les pas rare de tomber sur des autos qui cer le clou dans ses publicités, engin qui vous réapprend le plaisir
longerons sont sensibles à la corro- roulaient encore avec un embrayage Renault a fini par faire croire aux de la conduite. En toute simplicité
Gazonet sion. Essentiellement à l’AR, au
niveau des points d’ancrage de bras
tellement usé qu’il avait rayé le volant
moteur. Ou si peu souvent vidangées
propriétaires de 4L qu’il n’y avait
plus d’entretien du tout à faire ! Un
et pour un budget qui frise le ridi-
cule. Allez, au boulot ! ■
Sites Internet consacrés à la 4L. de suspension. Le reste est déjà plus que le liquide de refroidissement (de comble. JEAN-PATRICK BARAILLÉ
■ http://www.ucad.fr/pub/virt/mp/ classique : ailes AV, entourages de l’eau bien calcaire s’il vous plaît) avait
renault/renault4/index_r4.html. L’his- phares, de calandre (sur certains quasiment bouché les chambres A quel prix ?
toire de la pub pour les Renault 4 modèles seulement), de clignotants, d’eau des troisième et quatrième Il n’y a pas foule. Qu’il s’agisse de
en images. Très chouette.
■ http://www.myprovider.com/site/
r4/. Club R4 aux Pays-Bas.
■ http://geocities.com/MotorCity/
Track/5579. Egalement aux Pays-Bas,
le “Wonderful world of Renault 4”
de Marco Van der Steeg.
■ http://www.iijnet.or.jp/kn-photo/
hobby/club_r4jp.html. Club R4 au
Japon. Seul passage en français :
«défilé sur les Champs-Elysées» !
■ http://www.asahi-net.or.jp/~ye7r-
snhr/CAR/RENAULT4.HTML. Encore un
site japonais.
■ http://www.his.co.jp/okada/r4-e/
index.htm. Franchement hilarant et
ludique, ce site vous permet de visi-
ter la 4L de Norio Okada par devant,
par derrière, sur le côté...
■ http://users.cybercity.dk/~dko9328/
r4/R4.thm. Club R4 au Danemark.
■ http://friko6.onet.pl/wr/renault4/.
Un amateur de 4L en Pologne, Grze-
gorz Chyta. Quand on vous dit que la 4L est une
Retrouvez les adresses citées et les bonne à tout faire ! Jean-Marie
Albertini a ainsi transformé la sienne
liens pour vous connecter sur notre en... bétonnière. Fallait oser...
site : http://altern.org/gazonet
44 ■ GAZOLINE ■ JANVIER 1999

Vous aimerez peut-être aussi