Vous êtes sur la page 1sur 1

Chapitre 1 – Introduction à l'algorithmique et à la programmation Page 1/1

Chapitre 1 - INTRODUCTION A L'ALGORITHMIQUE ET A LA


PROGRAMMATION

I-1. Notion d’Algorithme

Un algorithme est la description des étapes à suivre pour résoudre un problème en un nombre
fini d’étapes. Il décrit un traitement sur un certain nombre de données (éventuellement
aucune).
Un algorithme s'écrit le plus souvent dans un langage proche du langage courant, appelé
langage algorithmique ou pseudo langage.

I-2. Langage de programmation

Pour être compris et exécuté par un ordinateur, un algorithme doit être traduit dans un langage
spécifique, qu’on appelle langage de programmation. On obtient ainsi ce qu’on appelle un
programme informatique qui contient l’ensemble des actions consécutives que l’ordinateur
doit exécuter. Ces actions sont appelées instructions.
Le langage utilisé par le processeur de l’ordinateur est appelé langage machine. C est le seul
langage que l’ordinateur connaît. Un programme en langage machine est uniquement
constitué d’une suite de 0 et de 1 (code en binaire), c'est pourquoi il est difficile de
comprendre et d'écrire des programmes dans ce langage.
Ainsi, il est plus pratique de réaliser un programme dans un langage plus compréhensible par
l'homme et de le traduire ensuite en langage machine à l’aide d’un programme spécialisé.
Selon la méthode de traduction, on distingue les langages compilés et les langages interprétés.

I-2-1. Langage compilé

Dans le cas d’un langage compilé (par exemple: C, C++, Pascal...) , le programme réalisé,
appelé programme source, est traduit complètement par ce qu’on appelle un compilateur
avant de pouvoir être exécuté par l'ordinateur. La compilation génère un programme dit
programme exécutable.
Ce programme généré est autonome, c’est-à-dire qu’il n’a pas besoin d'un autre programme
pour s’exécuter. Mais à chaque modification du programme source il faudra le recompiler
pour générer un nouveau programme exécutable qui prendra en compte les modifications.

I-2-2. langage interprété.

Dans le cas d’un langage interprété (par exemple: Perl, Lisp, Prolog...), le programme source
a besoin, pour chaque exécution, d'un programme annexe appelé interpréteur qui va le lire
pour traduire et faire exécuter une à une chacune des instructions. Dans ce cas, il n’y a pas de
génération de programme exécutable.

I-3. Structures de données

Une structure de données est une façon d'organiser des informations dans la mémoire de
l'ordinateur pour faciliter leur manipulation. Il existe plusieurs structures de données: tableau,
structure, liste chaînée, arbre...Leur choix influe fortement sur la simplicité du programme
et sur son efficacité.

Docteur F. CAMARA / ESTM

Vous aimerez peut-être aussi