Vous êtes sur la page 1sur 3

Compléments d’électricité appliquée

Corrigés Séance 5 : Le Load-Flow : Calcul théorique

Exercice 1 :
Le bilan de puissance en p.u. s’écrit S = VI * avec S égale à la puissance générée moins
la puissance consommée au nœud et I égale à la somme de tous les courants qui
sortent du nœud.

Pl = PGl − PCl = Vl (G Slm + Glm ) − VlVm [Glm cos(θ l − θ m ) + Blm sin(θ l − θ m )]


2

Ql = QGl − QCl = −Vl ( BSl + BSlm + Blm ) − VlVm [Glm sin(θ l − θ m ) − Blm cos(θ l − θ m )]
2

Exercice 2 :
- Les inconnues du problème sont la tension complexe à tous les nœuds, le courant
dans toutes les branches, les puissances réactives produites par chaque alternateur,
la puissance active produite au nœud pivot, …
Les grandeurs d’état sont les tensions complexes, elles déterminent entièrement
l’état du réseau.
On peut donc par après calculer simplement toutes les autres inconnues qui sont
appelées grandeurs de sortie.
- Type de nœuds : Nœud 1 : pivot / Nœud 2 : PV
- SB = 25 MVA / UB = 10 kV / IB = 1443 A / ZB = 4Ω
- Le système peut être ramené à une équation non triviale :
P2 = PG 2 − PC 2 = V2 2 (GS 21 + G21 ) − V2V1 [G21 cos(θ 2 − θ1 ) + B21 sin(θ 2 − θ1 ) ]
⇔ - 0,52 = 0,5 sin θ 2
Cette équation n’a pas de solution, ce qui signifie physiquement que la ligne ne
sait pas transporter autant de puissance. En refaisant le calcul pour PC2 = 12 MW,
on trouve θ 2 = - 61,6424°
- Les puissances actives et réactives du générateur 1 se calculent en écrivant les
équations de bilan de puissance à ce nœud (il ne s’agit pas d’équations nécessaire
pour résoudre le problème mais elles existent néanmoins pour calculer des
grandeurs de sortie).
On trouve :
PG1 = 11 MW. Ce résultat est évident puisqu’il n’y a pas de perte de puissance
active dans la ligne en l’absence de résistance.
QG1 = 18,4372 MVA.

Exercice 3 :
- Nœud 1 : pivot / Nœud 2 : PQ

Service de Génie Electrique – Elec372 1


P2 = PG 2 − PC 2 = V2 (G S 21 + G21 ) − V2V1 [G21 cos(θ 2 − θ 1 ) + B21 sin(θ 2 − θ1 )]
2

-
Q2 = QG 2 − QC 2 = −V2 ( BS 21 + B21 ) − V2V1 [G21 sin(θ 2 − θ 1 ) − B21 cos(θ 2 − θ1 )]
2

avec la même base qu’à l’exercice 2 :


1
−0,12 = −V2 − sin(θ 2 )
2 V2 = 0,8691

1 1 θ 2 = −16,03°
−0, 04 = −V2 2 (− ) − V2 cos(θ 2 )
2 2
- Les équations du problème change puisque l’on ne connaît plus la puissance
réactive injectée au nœud mais la tension. Le nœud redevient donc un nœud PV. Il
n’y a qu’une équation à une inconnue :
P2 = PG 2 − PC 2 = V2 (G S 21 + G 21 ) − V2V1 [G 21 cos(θ 2 − θ 1 ) + B21 sin(θ 2 − θ 1 )]
2

On trouve ϑ2 = -13,89° . En utilisant l’équation de bilan de puissance réactive au


noeud 2, on trouve Q2 = 0,0146 donc QG 2 = 1,3653 MVA .

Exercice 4 :
- Nœud 1 : pivot / Nœud 2 : PQ
- Nœud 1 : SB1 = 25 MVA / UB1 = 10 kV / IB1 = 1443 A / ZB1 = 4Ω
Nœud 2 : SB2 = 25 MVA / UB2 = 6.6 kV / IB2 = 2187 A / ZB2 = 1.7424 Ω
P2 = PG 2 − PC 2 = V2 (G S 21 + G 21 ) − V2V1 [G 21 cos(θ 2 − θ1 ) + B21 sin(θ 2 − θ1 )]
2

-
Q2 = QG 2 − QC 2 = −V2 ( BS 21 + B21 ) − V2V1 [G 21 sin(θ 2 − θ1 ) − B21 cos(θ 2 − θ1 )]
2

- Les équations sont donc les mêmes puisque le transformateur parfait du schéma
équivalent disparaît lorsque l’on travaille en p.u. dans des bases bien choisies
U cc = 0,1 x = 0,1 B21 = −10

V2 = 0,9959
De la même manière qu’à l’exercice 3, on trouve
θ 2 = −0,6904°
U 2 = 6,573 kV
θ 2 = −0, 6904°

Exercice 5 :
- Partant des équations de l’exercice 1, il faut sommer sur tous les nœuds voisins
k(l) :

Vm [Glm cos(θ l − θ m ) + Blm sin(θ l − θ m )]


2
Pl = PGl − PCl = Vl (G Slm + Glm ) − Vl
m∈k ( l ) m∈k ( l )

Vm [Glm sin(θ l − θ m ) − Blm cos(θ l − θ m )]


2
Ql = QGl − QCl = −Vl ( BSl + ( BSlm + Blm )) − Vl
m∈k ( l ) m∈k ( l )

- Nœud 1 : pivot / Nœud 2 : PV / Nœud 3 : PQ

Service de Génie Electrique – Elec372 2


- Il y a donc 3 équations non triviales à écrire :

Vm [G2 m cos(θ 2 − θ m ) + B2 m sin(θ 2 − θ m )]


2
P2 = PG 2 − PC 2 = V2 (G S 2 m + G2 m ) − V2
m =1, 3 m =1, 3

Vm [G3m cos(θ 3 − θ m ) + B3m sin(θ 3 − θ m )]


2
P3 = PG 3 − PC 3 = V3 (G S 3m + G3m ) − V3
m =1, 2 m =1, 2

Vm [G3m sin(θ 3 − θ m ) − B3m cos(θ 3 − θ m )]


2
Q3 = QG 3 − QC 3 = −V3 ( BS 3m + B3m ) − V3
m =1, 2 m =1, 2

Service de Génie Electrique – Elec372 3

Vous aimerez peut-être aussi