Vous êtes sur la page 1sur 4

FT.

com print article Page 1 sur 4

F ROYAUME-UNI

Fermer

Texte intégral du discours de Nicolas Sarkozy aux Français -


American Foundation , à Washington
Publié : Septembre 12 2006 19:45 | Dernière mise à jour : Septembre 12 2006 19:45

Mesdames et Messieurs,

Aujourd'hui est Septembre 12, 2006. Il est un moment important pour l'Amérique . Il ya cinq ans jour pour jour,
l'Amérique et le monde s'est réveillé , comme Bruce Springsteen chante , " à un ciel vide . "Je veux vous dire que
les Français ont été profondément choqués par l'horreur des attentats contre New York et en Amérique. Leurs
cœurs battent à l'unisson avec ceux de tous les Américains .

***

À l'invitation des Français -American Foundation , je suis venu aux États-Unis pour parler de l'amitié entre nos
peuples . Il s'agit de la journée pour le faire . Aujourd'hui, vous vous souvenez de vos concitoyens, peut-être vos
amis et parents , qui sont restés dans les tours jumelles . Je voulais être aux côtés de New-Yorkais pour
commémorer les victimes de cette tragédie . Je voulais rencontrer les héros de Septembre 11: les policiers , les
pompiers , tous ceux qui faisaient la fierté et l'honneur de cette ville sinistrée. Au nom de la République française ,
je donnai des décorations sur les pompiers et le chef de police de New York , car au-delà des désaccords qui
ponctuent parfois les relations entre nos deux pays , la compassion pour la souffrance Français se sentent -
américain et le respect de l'énergie et de combativité montre les Américains . Ni a la communauté française de
New York, avec qui j'ai rencontré hier , oublier que plusieurs de leurs membres ont péri dans les Twin Towers .

Il semble que la relation entre nos deux pays a toujours été un particulier. En particulier, vous pouvez comprendre
compliqué. C'est le cas depuis l'époque de George Washington. Tout d'abord, avant tout, il y avait notre amitié .
Le 19 Octobre 1781, il était un jeune homme de 24 ans, Lafayette , qui a dirigé l'assaut final contre le camp
anglais à Yorktown . Il y avait autant de soldats français sur le champ de bataille que les Américains . Mais quand
le général anglais O'Hara , vice- Cornwallis , tend son épée au comte de Rochambeau , le chef du corps
expéditionnaire français , il a refusé de Rochambeau , et c'est à George Washington , le chef des rebelles
américains, que le général vaincu avait à se rendre. Il ya deux ans , en Normandie , les Français ont montré qu'ils
n'avaient pas oublié et n'oubliera jamais le sacrifice de centaines de milliers de jeunes Américains qui ont traversé
l'Atlantique deux fois , en 1917 et en 1944 , pour sauver notre continent, qui était sur le point de suicide .

La relation entre la France et les États-Unis est dans une classe à part . On me dit que la France reçoit vaste et
rarement positif de couverture dans la presse américaine . Je voudrais faire une confession : Les États-Unis est
traité de la même façon dans la presse française . Mais il est inutile d'analyser ce que les journalistes français et
américains écrivent sur nos pays respectifs . Il est souvent bien loin de la vérité ! La vérité est que l' écoute
français de Madonna , tout comme ils l'habitude d'aimer écouter Elvis et Sinatra , comme moi, ils vont au cinéma
pour voir Miami Vice et plaisir à regarder Le Faucon maltais ou La Liste de Schindler pour une deuxième ou
troisième fois ; ils lisent James Ellroy et, comme moi , de relire Hemingway , ils portent des jeans américains et de
l'amour hamburgers américains et de la pizza . Rien ne rend plus fier que de voir un acteur français dans un film
américain ou un musicien français de jouer avec les plus grands Américains . Et tout rêve français parents
d'envoyer leurs enfants dans une université américaine .

Vous devez comprendre que la virulence de la presse et une partie des élites françaises contre les Etats -Unis
reflète une certaine envie de votre brillant succès . Parce que derrière la critique , qui est si souvent fondées sur
des préjugés et des inexactitudes , personne en France n'oserait nier la vérité : Les États-Unis des indicateurs
économiques avancés du monde , la puissance militaire et monétaire. Votre économie est florissante , votre vie
intellectuelle est riche , et de la recherche aux États-Unis est structuré de telle manière que les meilleurs
chercheurs du monde travaillent dans votre universités , deviennent rapidement des patriotes américains. Ce fait
même est la preuve que le modèle d' intégration de l'Amérique est aussi efficace que jamais, puisque plus de la
moitié des lauréats du prix Nobel de l'Amérique sont des immigrés. En ce qui concerne les arts , si nous parlons
de musique, le cinéma ou les arts du spectacle , le divertissement populaire nous avons presque tout l'amour ne
fait pas obstacle originale , exigeante, profondément moderne créations artistiques qui influencent le monde de
l'art contemporain . Je pense en particulier de l'art contemporain , dont la capitale mondiale a longtemps été à
New York , et qui bénéficie d'un système particulièrement intelligent des incitations fiscales .

Regardons vers l'avant.

Il ya quelque chose les Français n'ont pas compris assez clairement : La crise de nos deux pays ont connu en
2003 était probablement la plus grave depuis 1966 , lorsque les forces américaines se retirèrent à partir de bases
de l'OTAN en français. Il a été aussi sévère que c'était parce qu'il s'agissait d'une crise émotionnelle qui a résonné
profondément avec le peuple américain . Vous Américains ont été frappés en plein coeur le Septembre 11, 2001,
et n'a jamais compris l'opposition de la France à la guerre en Irak , ce qui vous a pris comme une trahison .

Vous devez nous ont détesté , puis , pour la France d'avoir été la cible d'une telle campagne médiatique hostile.
Au plus fort de la guerre , la France a été accusé d'avoir délivré un passeport et un visa à Saddam Hussein et
expédié des armes à l'Irak . Pourtant, même pendant les pires heures de ce différend politique, nos services de
renseignement travaillent ensemble sur une base quotidienne . Je suis bien placé pour le dire, car j'étais déjà
ministre de l'Intérieur à l'époque. Notre collaboration a été impeccable, ce qui est logique étant donné que nous
avons les mêmes adversaires . Ben Laden cible New York, mais il pourrait tout aussi bien ciblées Paris. Même si
cette période difficile est derrière nous , je dois vous dire , comme un ami : Si vous avez été indignés de l'attitude
de la France , vous devriez savoir que les Français , et pas seulement les 300.000 qui vivent en Amérique , ont
été profondément blessé par tous les accusations calomnieuses dirigées contre eux.

http://www.ft.com/cms/s/407732fc-428b-11db-8dc3-0000779e2340,dwp_uuid=ebe33... 26/08/2010
FT.com print article Page 2 sur 4

Mais je pense que nous commençons à dépasser cette crise. Heureusement donc , que la cote de popularité de
la France auprès des Américains a été inférieur à celui de la Libye à l'époque. En contrepartie , cependant, je dois
avouer que dans la vue de la France et dans toute l'Europe , à cette époque , l'Amérique a été perçue comme une
menace à la paix mondiale . Mais les faits sont les faits : nous sommes voisins de l'océan et même nos deux pays
sont intimement liés. La France est le deuxième investisseur étranger aux Etats-Unis , avec une participation de
quelque $ 150 milliards. Trois mille entreprises françaises sont situées aux États-Unis , directement ou
indirectement employant 600.000 travailleurs américains. Un milliard de dollars sont échangés chaque jour entre
la France et les États-Unis . Et nous sommes particulièrement fiers que depuis plusieurs années maintenant, les
meilleurs soldats de la France ont été la lutte contre les talibans aux côtés des soldats américains en
Afghanistan , payant de leur sang .

Mais il est vrai que dans nos deux pays , la crise a provoqué la réapparition de toutes les idées fausses colportées
sur nos deux peuples . Juste comment cette relation est devenue si complexe et si passionné ?

Pour les États- Unis, la France est l'un des rares pays avec lesquels il n'a jamais été en guerre , et vice versa . Et
pourtant, chacun sait qu'à un moment donné de leur histoire , nos deux nations ont combattu avec presque tous
les grands pays qui constituent aujourd'hui la communauté internationale . Mon attachement à nos relations avec
l'Amérique est bien connue et m'a valu des critiques importantes en France . Mais je ne suis pas un lâche . Je
suis fier de cette amitié et je le proclame avec joie. Ne soyons pas peur de dire que les relations entre la France et
les États-Unis sont souvent difficiles . Il ne faut pas le nier . Mais nos désaccords m'ont toujours paru secondaires
par rapport aux choses que nous partageons.

Car le paradoxe est que nos deux peuples sont séparés par des valeurs communes . Nous partageons les valeurs
de liberté . Les États-Unis et la France ont assumé une mission universaliste : pour promouvoir la démocratie et
défendre la liberté et des droits de l'homme . Certains analystes soulignent que nous nous ressemblons . Par
conséquent , nous avons tous deux déteste et admirer l'un l'autre.

Peut-on s'attendre à un résultat positif de tout cela? Je suis sûr.

***

Je crois que cet universalisme que nous partageons doit renforcer et nous unir plutôt que nous diviser . Nous
sommes , dit-on incompatibles , à ses rivaux . Je ne partage pas ce point de vue . Notre vision commune doit
nous unir pour travailler pour un monde de paix, de tolérance et de la sécurité . Est-ce que cela veut dire que tous
nos postes devraient être en ligne avec le vôtre? Certainement pas . Tant mieux que la France occupe une
position autonome , en ce qui concerne les États-Unis , il est souvent nécessaire ! Mais il n'y a pas d'avenir dans
l'opposition entre vous et nous .

Je suis convaincu que nos relations souffrent de trop d' incompréhensions causées par un manque de dialogue et
parfois par la mauvaise foi . Je ne veux pas d'attribuer la culpabilité, mais de chercher des solutions . Nous
devons reconstruire le lien transatlantique sur la base de confiance et de responsabilité partagée . Nous devons
être capables d'échanger des idées et de dialoguer sans être d'accord sur certains points .

Nouvelle désaccords et des malentendus se poseront à l'avenir. Ils sont inévitables , même entre alliés. Mais ils
ne devraient pas se transformer en crises . Au contraire , elles devraient fournir l'occasion d'un dialogue
constructif , sans arrogance et sans mélodrame. Certes, nous pouvons être en désaccord , mais comme nous
tenons à exprimer ces désaccords nous devons nous rappeler que nous avons été et resteront des amis pour un
temps très long . Je reconnais que la France n'est pas sans blâme : Bien que je crois que nos désaccords ont
souvent été légitimes , il ya différentes façons de les exprimer. Il n'est pas opportun d'essayer et d'embarrasser
ses alliés ou de donner l'impression de se réjouissaient de leurs difficultés . J'ai toujours été favorable à l'efficacité
modeste sur la grandiloquence stérile. Et je ne veux pas voir un arrogant France avec une présence réduite.

Nous sommes tous les enfants de la guerre - même l'un contre le totalitarisme nazi et soviétique , dans laquelle le
rôle des États-Unis a été décisive , même existentielle . Je considère que nos relations avec les États-Unis d'être
l'un des piliers de notre politique étrangère , à côté d'une Union forte politique européenne. Je crois qu'il est temps
de lancer une nouvelle ère dans les relations transatlantiques dans lequel nous faire disparaître les malentendus
et les grands discours qui se dressent sur la voie d'un dialogue réel. Nous devons rétablir notre alliance, fondée
sur les nouvelles menaces du 21ème siècle , et de défendre nos valeurs et intérêts communs .

Les défis auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui exigent que nous travaillions ensemble . Partager des
valeurs communes et la même vision , ce n'est qu'ensemble que nous pourrons faire face à de nouveaux fléaux
transnationaux : la prolifération des armes de destruction massive , le terrorisme , les États défaillants , les
catastrophes environnementales et humanitaires , et les pandémies .

L'Amérique est le partenaire évident et naturel de l'Europe dans tous ces combats . Et l'Europe doit être forte,
présente dans le monde , responsable. Après des siècles de guerre et la haine , après la Shoah , les nations
européennes embarqué sur l'un des plus ambitieux projets de leur histoire : la construction d'un espace de paix,
d'union et de solidarité. Les États-Unis a toujours été à la pointe de cet effort - il à l'appui, son financement à
travers le Plan Marshall , la protégeant contre l'impérialisme communiste .

Aujourd'hui, les Etats -Unis ne doit pas , ne peut pas s'inquiéter de la prochaine étape que les Européens veulent
mettre en œuvre: établissement d'une union politique européenne avec la force et l'influence sur la scène
internationale . Ne vous méprenez pas : il n'est pas destiné à être un adversaire de l'Amérique . Il est impensable
pour l'Europe à forger son identité en opposition aux États-Unis , ou quelqu'un d'autre . Que vous croyez ou non
dans le concept de la civilisation , il est évident que les liens entre l'Europe et les États-Unis sont uniques et
irremplaçables .

Il est dans l'intérêt des États-Unis pour cette politique de l'Europe d'être gouvernable et cohérente . Il doit
répondre aux besoins quotidiens de ses citoyens . C'est pourquoi je suis résolument opposé à l'idée d'une Europe
élargie sans cesse , une Europe sans frontières et donc sans identité. À cet égard , le rejet de l'an dernier de la
Constitution européenne devrait satisfaire personne , il retarde considérablement l'émergence de l'Union
européenne comme un acteur responsable sur la scène internationale . Nous devons donc élaborer sans délai
des règles de fonctionnement qui nous permettent de prendre des décisions .

http://www.ft.com/cms/s/407732fc-428b-11db-8dc3-0000779e2340,dwp_uuid=ebe33... 26/08/2010
FT.com print article Page 3 sur 4

***

Renouveler la relation transatlantique est une nécessité si nous voulons atteindre nos objectifs à long terme
international. Quels sont ces objectifs ?

Tout d'abord , nous devons veiller à la protection de nos intérêts vitaux , c'est , d'abord et avant tout , la sécurité
de notre territoire et nos concitoyens . Nous devons donc assumer nos responsabilités en tant que membres
permanents du Conseil de sécurité et de promouvoir nos valeurs démocratiques sur la scène internationale ,
parce que c'est un devoir moral mais aussi parce que c'est la seule façon d'assurer la stabilisation réelle des États
- miné par des conflits nationaux ou étrangers , par promouvoir leur développement économique et les aider à
établir des états vraiment régi par la règle de droit et ouvrir la société civile .

Correspondant à ces deux objectifs à long terme sont deux nouveaux types de défis auxquels nous faisons face
ensemble.

1 / Tout d'abord, nous sommes confrontés à de nouvelles menaces. L'empire soviétique n'existe plus , et en
Europe a été réuni avec ses frères de l'Est , qui ont été trop longtemps abandonnés derrière le rideau de fer . Le
monde d'aujourd'hui est complexe , ses dangers multiples et multiformes . Il est souvent plus inquiétant : certains
sont aujourd'hui encore nostalgique d'un ordre ancien qui était censée être plus stable et plus rassurant . Je ne
suis pas l'un d'eux . Il faut nous réjouir de l'effondrement du totalitarisme , et je n'ai certainement pas manquer les
jours de l' équilibre de la terreur et la destruction mutuelle assurée .

Comme ministre de l'Intérieur pendant plusieurs années , je suis cependant que trop conscient des nouvelles
menaces auxquels sont confrontés nos démocraties . Lorsque les terroristes attaquent New York, Londres ,
Amman , Madrid , Alger, Tel Aviv , Le Caire , Nairobi , Jakarta et d'autres capitales , je sais que demain , Paris
pourrait de nouveau être victime de cette nouvelle forme de barbarie . Cette idéologie de la haine de la
démocratie , la liberté , la modernité et l'égalité entre les hommes et les femmes ne fait pas de distinction, ne fixe
pas de hiérarchie entre ses ennemis .

Pour ignorer ce danger serait une folie . La perspective d' une nouvelle attaque , cette fois avec le produit ou
même des armes nucléaires , peut être évitée que par le renforcement de notre coopération dans le domaine du
renseignement. Comme je l'ai dit, je suis bien placé pour souligner que jusqu'à présent il a été exemplaire et a
survécu à toutes les crises politiques . En effet , j'ai rappelé Condoleezza Rice, Alberto Gonzales et Michael
Chertoff de détermination de la France dans cette lutte commune . La tragédie du 11 Septembre nous rappelle à
tous de la fragilité de notre mode de vie et de la nécessité de la défendre en tout temps . Cette lutte sera longue et
incertaine, mais une nouvelle tragédie est inévitable si nous ne consacrons pas toutes nos ressources pour
travailler ensemble.

Bien sûr, la crise stratégique majeur auquel nous sommes confrontés aujourd'hui est la question du nucléaire
iranien. position de la France est claire et sans ambiguïté : Dans le cadre du traité de non prolifération nucléaire,
l'Iran n'a pas le droit d'essayer et d'acquérir une arme nucléaire . Bien que les Iraniens ont le droit souverain
d'acquérir une capacité nucléaire civile , tout le monde sait qu'il ya un trop grand nombre tous les soupçons sur
les intentions réelles de Téhéran . Nous ne pouvons pas prendre ce risque .

Grâce à son soutien au Hezbollah et à travers propos inacceptables de son président sur l'Holocauste et
l'existence d'Israël , le régime iranien a fait lui-même un pays hors la loi . La perspective d'un tel régime doté
d'armes aussi destructrices que des missiles nucléaires est terrifiante . Elle ouvrirait la voie à une course
meurtrière des armes dans la région , comme d'autres pays voudraient franchir le pas eux-mêmes. Il serait aussi
une menace constante pour l'existence d'Israël . Histoire nous a montré les conséquences de la complaisance
face à l'agression et au fondamentalisme . Résoudre cette question de la demande la plus grande fermeté et
d'unité. La diplomatie doit être notre arme principale , mais nous devons laisser toutes les options ouvertes .

Le débat sur le programme nucléaire iranien , repris par d'autres pays qui sont eux-mêmes compte tenu des
programmes d'enrichissement d'uranium , doit inciter la communauté internationale à prendre des mesures fortes
sur le marché mondial du nucléaire . Je suis convaincu que cette source d'énergie continuera à représenter une
solution majeure pour l'avenir, lorsque nous sommes confrontés à une pénurie de combustibles fossiles . Donc, je
voudrais faire une proposition : Pourquoi ne pas créer une banque mondiale du combustible nucléaire sous l'égide
de l'AIEA ? Les nations nucléaires contribuerait à elle financièrement ou en nature , et devrait garantir les
livraisons de combustible nucléaire civil ainsi que le retraitement des matières fissiles à toutes les nations qui
cherchent à développer l'énergie nucléaire à des fins pacifiques tout naturellement renoncer à l'option nucléaire
militaire. Il me semble que de cette manière , la communauté internationale , représentée par l'AIEA , offrirait
toutes les garanties d' accès sécurisé aux bienfaits de l'énergie nucléaire sans risque de détournement à des fins
militaires . En outre, elle prive certaines nations potentiel de prolifération , sous prétexte qu'ils ont le droit à
l'énergie nucléaire civile ou l'indépendance énergétique .

Nous ne pouvons pas plus longtemps esquiver le débat sur les menaces environnementales . C'est un sujet de
discussion avec l' administration américaine actuelle . Nous devons sauver la planète contre les conséquences de
la suractivité de l'homme . La moitié de nos forêts anciennes ont déjà disparu de la surface de la terre , la fonte
des glaces au Groenland ; les émissions mondiales de dioxyde de carbone augmenteront d'au moins 75 pour cent
au cours des 25 prochaines années alors que la situation est déjà critique . L'effet de serre , la pollution des
océans et le pillage des ressources naturelles sera pas seulement le changement climatique , la désertification , la
perte de la biodiversité , la dégradation de la santé ou la mise en danger des formes les plus fragiles de la vie .
Les guerres de la faim et les guerres de l'eau qui menacent le monde à venir pourraient être les plus terribles
l'humanité ait jamais connu , car ils seront des guerres de désespoir . Le problème de l'environnement n'est pas
seulement un problème de qualité de vie , mais le problème de la vie elle-même. Nous devons cesser de vivre
aux dépens de l'environnement des générations futures . Parce que ce qu'il ya de tragique , c'est que cette dette
ne peut pas être remboursé . La vie détruite ne peut pas renaître . J'ai donc l'idée que champion avec le droit
commercial international , il devrait y avoir un droit international de l'environnement avec la même force juridique
contraignante .

2 / En outre, dans le monde d'aujourd'hui , nos actions se déroulent sous l' œil averti et curieux de l'opinion
publique nationale et mondiale . Pour cette raison, nous ne pouvons plus échapper à notre devoir moral de la

http://www.ft.com/cms/s/407732fc-428b-11db-8dc3-0000779e2340,dwp_uuid=ebe33... 26/08/2010
FT.com print article Page 4 sur 4

promotion de nos valeurs démocratiques . Avec l'avènement de la mondialisation , c'est un truisme de dire que le
monde est devenu un village . Mais parce que nous sommes au courant de tout si vite , garder le silence implique
une plus grande culpabilité. Le silence peut être expliqué et excusé par l'ignorance . Le silence n'est pas
acceptable quand on sait . Mais il est caractéristique du monde d'aujourd'hui que nous savons tout en temps réel .
Dans le passé , vous avez découvert à la fin, mais il y avait un décalage entre l'événement et la connaissance de
cet événement. Ce décalage pourrait prendre des mois ou des années . Aujourd'hui, c'est une question d'heures .
Donc, la conséquence de la mondialisation est que le silence est devenu inacceptable.

Il est donc de notre devoir de travailler ensemble pour tenter de mettre un terme aux conflits qui embrasent la
poudrière du Moyen-Orient . Nous ne pouvons pas nous permettre de rester impuissante face à la montée des
tensions et l'agressivité de certaines forces régionales . Et notre expérience de ces derniers mois nous montre
que lorsque nous Français et Américains travaillent ensemble, nous sommes efficaces .

C'est ainsi que la résolution 1559- inspirée par les Français et les Américains , a été adoptée . C'est cette unité et
cette détermination qui a permis de soutenir le mouvement national libanais et de provoquer le départ des troupes
syriennes .

Aujourd'hui, je me félicite de l'adoption de la résolution 1701 et soutiens sans réserve la décision du président
Chirac d'envoyer 2.000 soldats au Liban pour servir dans la FINUL . L'intervention israélienne au Liban peut être
considérée comme maladroite et disproportionnée. La vérité est qu'il n'y avait qu'un seul agresseur et qui était le
Hezbollah . Israël a le droit et le devoir de défendre ses citoyens . Il a été le Hezbollah qui a décidé de prendre en
otage le peuple libanais dans une aventure insensée .

Je crois aussi qu'il est essentiel pour nous de continuer à travailler ensemble pour résoudre les conflits en
Afrique . De toute évidence, je pense du Darfour . L'horreur quotidienne qui s'est retranché il a fait un nom
tristement familière . Le degré de violence et de cruauté il rappelle les pires tragédies du continent africain a
connu ces dernières décennies. Je sais comment le président Bush est impliqué sur cette question . Il est urgent
d' agir dès maintenant pour que le Darfour ne reste pas une page honteuse de notre propre histoire , de sorte que
notre indifférence , notre aveuglement , notre manque de courage ou peut-être un peu de toutes ces choses
ensemble, ne pas nous conduire à détourner les regard du premier crime contre l'humanité commis au 21e
siècle .

***

Comme je l'ai dit, les défis auxquels nous sommes confrontés sont nombreux et complexes . Nous allons
probablement rencontrer de nouveaux échecs , de nouvelles déceptions. Mais le plus grand échec serait celui de
l'inaction . Nous vaincrons si nous restons unis , renforcé par ce que nous avons en commun et enrichie par nos
différences . Division signifierait retraite. Divisés nous perdrons . Il est donc dans le nom de notre amitié vieille de
plusieurs siècles , Mesdames et Messieurs, que je vous dis que les Français continueront d'être vos amis
exigeants amis, des amis qui se tiennent sur leurs pieds . Si nous nous couchons , nous ne sommes pas vraiment
amis. Vous pouvez compter sur moi pour garder vous dis la vérité telle que nous la voir, mais comme un ami . / .

Droit d'auteur Le Financial Times Limited 2010 . Imprimer un seul exemplaire du présent article pour un usage personnel .
Contactez-nous Si vous souhaitez imprimer plus de distribuer aux autres.

"FT" et "Financial Times" sont des marques de commerce du Financial Times . Politique de confidentialité | Termes
© Copyright Le Financial Times Ltd 2010.

http://www.ft.com/cms/s/407732fc-428b-11db-8dc3-0000779e2340,dwp_uuid=ebe33... 26/08/2010