Vous êtes sur la page 1sur 24

Royaume du Maroc

Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime


Direction de l’Irrigation et de l’Aménagement de l’Espace Agricole
Division des Aménagements

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

DE L'APPEL D'OFFRES OUVERT :


N°5/13/DIAEA/DA/SAHA

RELATIF A :

ETUDE D’INVENTAIRE ET DE CARACTERISATION DES


PERIMETRES EXISTANTS DE LA PMH ET IDENTIFICATION DES
POSSIBILITES DE L’EXTENSION PAR L’IRRIGATION DES
PERIMETRES ASSOCIES AUX PETITS ET MOYENS BARRAGES
PAR BASSINS HYDRAULIQUES

 Lot 1: Sebou/Moulouya/Loukkos

 Lot 2: Tensift/OumErRabia/Bouregreg

 Lot 3: Souss Massa Draa/Guir-Ziz-Rhéris/Sakia El Hamra et Oued Eddahab


CHAPITRE I

I - CLAUSES GENERALES

PREAMBULE:

L’espace agricole en terres cultivables au Maroc s’étend sur près 8,7 millions Ha soit près de
12 % du territoire nationale. Les surfaces irriguées représentaient 1,5 million d’hectares soit
17 % des terres cultivables. Le reste soit 7,2 millions d’hectares de superficie agricole utile,
est constituée de terrains en bour.

Dans cet espace dont les potentialités des écosystèmes et des zones agro-écologiques sont
très contrastées, l’agriculture est naturellement très diversifiée.

L’aménagement de l’espace agricole en terres cultivables est une porte d’entrée


incontournable des politiques de développement agricole et rural.

Dans les zones irriguées, le contexte de raréfaction drastique des ressources en eau sous
l’effet conjugué de la limitation des ressources en eau aggravé par le changement climatique
et l’augmentation de la demande en eau et des coûts de mobilisation de nouvelles
ressources, le défi majeur est d’améliorer la productivité de l’eau et sa valorisation.

Pour relever ce défi susmentionné, la direction de l’irrigation et de l’aménagement de


l’espace agricole (DIAEA) réalise entre autre deux importants programmes d’aménagement à
savoir :

 Le programme d’extension de l’irrigation (PEI) à partir des barrages existants et ceux


en cour de réalisation;
 Le programme de la réhabilitation et la sauvegarde des périmètres de PMH.

A cet effet, et pour les besoins de ces deux programmes, la présente étude a été lancée en
visant un double objectif :

- Caractériser et diagnostiquer la situation actuelle de l’irrigation de la petite et


moyenne hydraulique au Maroc ;
- Etudier les perspectives de l’irrigation à partir des petits et moyens barrages
existants et projetés au niveau national.

En effet, et étant donné l’importance socio-économique du secteur de la PMH et qui réside


dans la répartition de ces périmètres sur tout le territoire du pays et leur situation
géographique intermédiaire entre zones de montagnes et zones de plaines et entre grands
périmètres irrigués et zones d’agriculture pluviale, la Direction de l’Irrigation et de
l’Aménagement de l’Espace Agricole a envisagé de réaliser dans le cadre de cette étude
l’établissement de la situation actuelle de ces périmètres. Cette situation doit englober toutes
les données y afférentes (Situation et localisation administrative, coordonnées, superficie,
nature de la ressource en eau et son débit, infrastructures existantes d’irrigation et leur
état, nombre de bénéficiaires, organisation autour de l’eau/AUEA, droit d’eau…….), associée
à une base de données SIG dynamique de ces périmètres. Ce travail va permettre
l’élaboration d’un plan d’action pour la programmation des projets PMH pour la période
2014-2025.

3
Par ailleurs, et dans le cadre de la valorisation des ressources en eau et afin d’assurer la
résorption du décalage d'équipement des superficies irrigables à partir des barrages existants
et ceux projetés, la Direction de l’Irrigation et de l’Aménagement de l’Espace Agricole a
intégré au niveau de cette étude une mission d’identification des possibilités de l’irrigation à
partir des barrages existants et projetés (y compris les ouvrages et seuils de dérivation des
eaux de crues) au niveau de chaque bassin hydraulique du pays.

1. OBJET DE L’APPEL D’OFFRES

L'objet du présent CPS consiste en la réalisation d'une étude d’inventaire et de


caractérisation des périmètres existants de la PMH et identification des possibilités de
l’extension par l’irrigation des périmètres associés aux petits et moyens barrages existants
ou projetés à l’horizon 2020. Cette étude sera effectuée par bassin hydraulique et en trois
lots, l’allotissement est réparti comme suit:
 Lot 1: Sebou/Moulouya/Loukkos
 Lot 2: Tensift/OumErRabia/Bouregreg
 Lot 3: Souss Massa Draa/Guir-Ziz-Rhéris/Sakia El Hamra et Oued Eddahab

Il y a lieu de préciser que chaque lot fera l’objet d’un marché séparé. Chaque
soumissionnaire doit présenter une offre par lot, sachant qu’un ingénieur-conseil peut
soumissionner pour plus d’un (01) lot.

Le nombre maximal de lots à attribuer au même soumissionnaire est : un (01) seul lot à
condition de répondre aux exigences du présent CPS et RC et suivant la procédure
d’évaluation et d’attribution du marché.

Les articles qui suivent du présent CPS sont à respecter pour chaque lot (1, 2 et 3).

2. ZONE DE L'ETUDE

L'étude se déroulera en deux missions :


 La première mission concerne tous les périmètres de la Petite et moyenne hydraulique
pérennes et saisonniers existants par bassin hydraulique du pays conformément à
l’allotissement indiqué ci-dessus ;

 La deuxième mission concerne les périmètres de la PMH associés aux petits et moyens
barrages existants ou projetés à l’horizon 2020 (y compris les ouvrages et seuils de
dérivation des eaux de crues) au niveau de chaque bassin hydraulique du pays,
conformément à l’allotissement sus-indiqué.

3. DOCUMENTS DISPONIBLES

L’Ingénieur Conseil sera amené à effectuer, dès le démarrage des études, des recherches
auprès :
 De la Direction de l’Irrigation et de l’Aménagement de l’Espace Agricole ;
 Des Directions Régionales de l’Agriculture ;
 Des Offices Régionaux de Mise en Valeur Agricole ;
 Des Directions Provinciales de l’Agriculture ;
 Direction Générale d’hydraulique ;
 Des Agences des Bassins Hydrauliques des bassins versants concernés ;
 Et des autres organismes concernés.
4
Il faut signaler qu’une étude concernant le volet possibilités d’extension de l’irrigation à l’aval
des petits et moyens barrages a été effectuée en 2011 par le MAPM dans la zone d’action de
la DRA de Rabat Salé- Zemour- Zaer, et que les soumissionnaires aux lots 1 et 2 ,
comprenant entre autres la zone du bassin hydraulique Bouregreg, sont invités à en tenir
compte. En effet, cette étude devra faire l’objet d’une analyse critique et d’une actualisation
dans le cadre de la mission II de la présente étude.

4. NOMENCLATURE DES TERMES UTILISES

a) "ADMINISTRATION" ou "MAITRE D’OUVRAGE" désignant la Direction de l’Irrigation et de


l’Aménagement de l’Espace Agricole.

b) "INGENIEUR CONSEIL" désigne la ou les personnes firmes ou sociétés dont la


soumission a été acceptée par la commission d'appel d'offres et comprend ses
représentants personnels successeurs et mandataires autorisés.

c) "ORDRE DE SERVICE" désigne une notification par écrit établie par l'Administration.
Cette notification est à considérer comme pièce contractuelle postérieure à la conclusion
du marché, à moins que la notification n'ait pas fait l'objet de constatation de la part de
l'Ingénieur Conseil.

5
CHAPITRE II

II - CLAUSES TECHNIQUES

5. CADRE ET OBJECTIFS DE l’ETUDE

Les objectifs assignés à l'étude objet du présent appel d’offres est (i) de caractériser la
situation actuelle de l’irrigation de la petite et moyenne hydraulique et (ii) d’étudier les
perspectives de l’irrigation à partir des barrages existants et projetés au niveau national. En
effet, la présente étude à un double objectif :

 Etablissement de la situation actuelle de ces périmètres. Cette situation doit englober


toutes les données y afférentes (Situation et localisation administrative, coordonnées,
superficie, nature de la ressource en eau et son débit, infrastructures existantes
d’irrigation et leur état, nombre de bénéficiaires, organisation autour de l’eau/AUEA,
droit d’eau…….), associé à une carte de localisation de ces périmètres. Ce travail va
permettre l’élaboration d’un plan d’action pour une programmation efficace des projets
PMH pour la période 2014-2025.

 Etablissement d’une mission d’identification des possibilités de l’irrigation à partir des


barrages existants et projetés (y compris les ouvrages et seuils de dérivation des eaux
de crues) au niveau de chaque bassin hydraulique du pays.

6. CONSISTANCE DE l’ETUDE

Pour chaque lot (1, 2 et 3), les prestations à la charge du consultant dans le cadre de cette
étude porteront sur deux missions :

6.1. MISSION I : Inventaire, délimitation et caractérisation de l’espace


irrigué de type petite et moyenne hydraulique

a-Objectifs de la mission :

En adoptant une méthodologie adéquate (pouvant utiliser les images satellites, les données
existantes, la collecte de données...), les objectifs de cette mission sont de :

 Inventorier et caractériser la PMH avec un diagnostic;


 Etablir un plan d’action de la PMH au Maroc ;
 Réaliser une cartographie de l’espace irrigué type PMH à l’échelle nationale en utilisant
un SIG ;
 Elaborer une base de données PMH sur l’espace irrigué au Maroc.

Ces deux derniers éléments seront intégrés dans le SIG-Irrigation de la DIAEA.

Ces objectifs seront atteints à travers :

 La délimitation préliminaire de l’espace de la PMH sur la base des images satellites de


haute résolution spatiale (le consultant est tenu de contracter un abonnement ou
équivalent pour l’acquisition vis internet ou autres les images exigées pour cette étude);
 L’élaboration d’une base de données ;
 La validation de cette délimitation sur le terrain au niveau des directions provinciales de
l’agriculture et collecte des données disponibles sur les zones

6
 Elaboration d’une base de données liée à un SIG.

Ce travail doit aboutir à une cartographie sur SIG exhaustive de l’espace irrigué type PMH.
La carte ainsi établie, doit avoir au moins les éléments suivants :

 La délimitation des zones irriguées ;


 L’origine de l’eau pour chaque zone ;
 Le réseau d’adduction de l’eau jusqu’à la tête de chaque zone ;
 Le nom et la superficie de chaque zone délimitée ;
 Un système de codage permettant de relier chaque zone à son DPA, région, origine de
l’eau, bassin versant élémentaire, agence de bassin hydraulique. Ce système doit
permettre de formuler des requêtes pour exploiter la base de données.
 Le relevé des principaux aménagements hydro-agricoles visibles sur l’image utilisée et
complété sur le terrain.

b-Périmètres de l’étude:

L’étude couvre l’ensemble du territoire national répartie en trois lots et englobe les
périmètres irrigués type PMH. En effet, l’irrigation de la petite et moyenne hydraulique (PMH)
concerne les périmètres d’irrigation de faible taille (inférieure à 100 ha) à moyenne
(dépassant rarement 5.000 ha). Ils sont alimentés par des ressources en eau généralement
peu ou pas régularisées. La majorité de ces périmètres sont traditionnels aménagés et gérés
directement par les usagers.

Selon l’origine et la régularité des ressources en eau, on distingue deux grandes catégories
de périmètres de PMH :

 Périmètres d’irrigation pérenne où les ressources en eau sont disponibles durant une
longue période de l’année. Cette catégorie regroupe plusieurs types de périmètres
propres à des situations géographiques particulières: (i) les périmètres des plaines et
vallées irriguées au fil de l’eau, (ii) les périmètres constitués des basses terrasses
alluviales situés dans les méandres des rivières et irrigués par relevage des lâchés des
barrages existants à l’amont, (iii) les périmètres traditionnels de montagne et de
piedmont alimentés par des sources d’eau pérennes, (iv) les périmètres irrigués par
pompage dans les nappes aquifères, et (v) les périmètres d’oasis alimentés par des eaux
de puits, khettaras ou forages.

 Périmètres d’irrigation saisonnière et de crue alimentés en eau uniquement en


périodes de bonne hydraulicité, et par les eaux de crue de certains oueds à régime
hydrologique particulier dans le Sud de l’Atlas et les hauts plateaux de l’Oriental.

c-Etapes de la mission I :

La mission se déroulera en deux étapes à savoir :


- Inventaire de la PMH : examen et analyse de l’état des lieux des périmètres de PMH
avec un inventaire détaillé. Cet inventaire également établi doit être synthétisé dans
une base de données liée à un SIG sur support informatique préalablement validé par
la DIAEA.

- Elaboration d’un plan d’action pour une programmation des projets PMH
(aménagement, formation…) après analyse des besoins et du diagnostic.

7
Etape 1: Inventaire et analyse de la PMH et l’élaboration d’une base de données
SIG : Analyse de l’état de lieux des données disponibles et inventaire des périmètres de la
PMH
Avant d’entamer ses prospections, l’IC prendra connaissance et analysera les données
disponibles. Il s’agit de :

- La base de données SIG-Irrigation ;


- Les cartes d’occupation des sols disponibles.

Suite à cette analyse, l’IC établira le canevas de collecte de données et le présentera à la


DIAEA pour validation. L’IC entamera alors l’inventaire des périmètres de la PMH avec la
collecte de données. Il s’agit à titre indicatif de la :

- Situation générale de la zone ;


- Localisation administrative du périmètre ;
- Localisation géographique, notamment les voies d’accès au périmètre et distances
par rapport aux principales agglomérations proches et aux structures d’intervention ;
- Origine de l’eau ;
- Gestion sociale de l’eau : droit d’eau, organisation autour de l’eau ;
- Etat des réseaux, historiques des interventions en termes d’aménagement…,
identification des besoins.
- Données sur les AUEA existantes et identification de leur besoins en formation.

Après la validation des données collectées un diagnostic et une analyse des besoins
s’imposent avant d’entamer la deuxième étape de cette mission et qui consiste à la
proposition d’un plan d’action PMH 2014-2025.

Livrable de l’étape 1-mission I :

A la fin de cette étape, l’IC doit fournir les livrables suivants :

- Un rapport de synthèse ;
- Inventaire des périmètres de la PMH y compris la présentation cartographique de ces
périmètres ;
- Inventaire des AUEA renseignant sur entre autres : DPA/ORMVA, Périmètre, AUEA,
opérationnalité, Constitution, Adresse, Superficie, Adhérents , AUEA Formée,
Formation, Date, réunions (AG, CA,…), âge, Nombre d’adhérents ,7éme membre,
trésorerie….
- Base de données SIG dynamique et son installation à la DIAEA ;
- L’attention de l’IC est attirée sur la nécessité d’accorder tout le soin à la présentation
des résultats de cette mission notamment à travers des illustrations et cartes. Des
exemplaires de ces bases de données seront fournis aux régions concernées. Une
licence par région du logiciel correspondant sera installée pour l’exploitation de la
carte d’irrigation ;
- l’intégration de l’ensemble des bases de données partielles dans une base de
données globale, cette dernière sera intégrée sur le SIG-Irrigation installé sur le
serveur de données de la DIAEA ;
- Formation des utilisateurs de cette base de données et SIG au niveau central et
régional. L’objet principal de cette assistance sera l’exploitation de la base de
données ainsi établie pour l’évaluation de la demande en eau agricole par type de
prélèvement, par barrage, par bassin, par nappe, par région…etc. L’IC doit préparer à
cet effet un manuel d’utilisation et un plan de formation à long terme.

8
Etape 2 : Elaboration d’un plan d’action pour une programmation efficace des
projets PMH durant la période 2014-2025

Il s’agit de définir un programme annuel qui comprend des opérations de travaux de


réhabilitation des périmètres irrigués de PMH (y compris zones d’action des ORMVA) au
niveau de toutes les provinces du Royaume. Il vise la sauvegarde et le maintien en état de
fonctionnement des ouvrages et séguias principales des périmètres d’irrigation existants.
L’IC doit définir, en concertation avec le maitre d’ouvrage, les critères de classement des
périmètres par région et par priorité à l’aménagement.
Le programme à retenir annuellement concernera souvent le démarrage et/ou l’achèvement
des travaux dans des périmètres irrigués existants répartis sur les 16 régions du Royaume,
ces travaux porteront sur la réhabilitation des réseaux et ouvrages d’irrigation.

En outre ce plan d’action doit suggérer un programme d’appui aux AUEAs, adapté aux
besoins spécifiques de chaque groupe d’AUEA permettant de pallier aux problèmes
rencontrés par ces associations.

Livrable de l’étape 2-mission I :

- Un rapport du plan d’action de la programmation des projets PMH durant la période


2014-2025 ;
- Un rapport du plan d’action pour l’appui aux AUEAs.

MISSION II : Identification des possibilités de l’irrigation à partir des petits et


moyens barrages au niveau national

a-Objectifs de la mission :

En adoptant une méthodologie adéquate (pouvant utiliser les images satellites, les données
existantes, la collecte de données, l’analyse...), l’objectif de cette mission est d’identifier les
possibilités de l’irrigation à partir des barrages existants et projetés (y compris les ouvrages
et seuils de dérivation des eaux de crues) au niveau de chaque bassin hydraulique du pays.

b-Périmètres de l’étude:

L’étude couvre l’ensemble du territoire national répartie en trois lots :

- Lot 1: Sebou/Moulouya/Loukkos
- Lot 2: Tensift/OumErRabia/Bouregreg
- Lot 3: Souss Massa Draa/Guir-Ziz-Rhéris/Sakia El Hamra et Oued Eddahab

c-Etapes de la mission II :

La mission se déroulera en trois étapes à savoir :

- Etape 1 : état des lieux


- Etape 2 : diagnostic des périmètres d’irrigation associés aux barrages sélectionnés
- Etape 3 : Elaboration d’une base des données évolutive sous le SIG.

ETAPE 1 : Etat des lieux

9
L’IC doit établir l’état des lieux selon la répartition suivante :

 Grands barrages : Inventaire et collecte des données des périmètres associés aux grands
barrages cités aux tableaux ci-annexés (la plupart des périmètres d’irrigation associés
aux grands barrages ont été étudiés, aménagés ou en cours d’études ou d’aménagement
par le MAPM), un travail de synthèse et d’analyse critique sera fait à cette étape). En
complément à ce travail, le consultant est tenu de traiter les périmètres associés aux
grands barrages, non encore identifiés ni étudiés.

 Concernant les petits, moyens barrages, ouvrages et seuils de dérivation:

 Inventaire et collecte des données de base ;


 Etablissement des critères de sélection des barrages-périmètres associés;
 Résultats de la sélection.

L’étude prévoit pour ses trois lots (1,2 et 3) un inventaire d’environ 300 petits et moyens
barrages dont environ une centaine est réalisée.

Les tableaux ci-inclus donnent à titre indicatif la liste des petits et moyens barrages à traiter
(La liste des petits et moyens barrages est triée par lot et n’est nullement limitative sauf qu’il
faut mentionner que la capacité minimale des petits et moyens barrages objets de la
présente étude est de 100 000 m3).

L’étape I concernera aussi, l’état des lieux des ouvrages d’évacuation des eaux des crue et
des seuils de dérivation existants au niveau des zones de l’étude ((les données de la mission
I seront exploitées à ce niveau), et une proposition d’aménagement de périmètres irrigués y
associés devra être étudiés. Il s’agit d’une étude de faisabilité technique des aménagements
pour l’irrigation des périmètres identifiés.

La liste des ouvrages d’évacuation et d’épandage des eaux des crues et des seuils de
dérivation des eaux d’irrigation est également à établir par le consultant (les données de la
mission I seront exploitées à ce niveau).

Les petits, moyens barrages, ouvrages et seuils de dérivation qui seront sélectionnés par la
suite seront au nombre de 160 minimum pour les petits et moyens barrages et de 100 pour
les ouvrages et seuils de dérivation à détailler dans la mission II, répartis par lots comme
suit :
 Lot 1:minimum de 50 pour les petits et moyens barrages et de 30pour les ouvrages
et seuils de dérivation ;

 Lot 2:minimum de 60 pour les petits et moyens barrages et de 20 pour les ouvrages
et seuils de dérivation ;

 Lot 3:minimum de 50 pour les petits et moyens barrages et de 50 pour les ouvrages
et seuils de dérivation.

Livrable de l’étape 1-mission II :

10
L’étape I s’achève par la présentation des fiches sommaires des barrages-périmètres
irrigués associés (Les superficies des périmètres irrigués ou à irrigués resteront à ce stade
approximatives et seront affinées dans les étapes suivantes).

La fiche technique sommaire des périmètres irrigués (ou à irriguer) comprendra au minimum
les données suivantes (à développer par l’IC qui peut enrichir ces fiches par d’autres
données utiles) :
 Localisation et superficie du périmètre/ Carte de délimitation ;
 Caractéristiques du barrage ;
 Données générales sur le périmètre ;
 Contraintes et potentialités ;
 Mise en valeur agricole ;
 Propositions d’aménagement hydro-agricole.

ETAPE 2 : Diagnostic des périmètres d’irrigation associés aux barrages


sélectionnés

Cette étape se fera sur la base d’enquêtes, d’observations et d’investigations sur le terrain,
ainsi que sur la base de dépouillements des données existantes au niveau des différents
services du Maître d’Ouvrage et/ou des services des Administrations et organismes
extérieurs.

L’ingénieur conseil est tenu de procéder au diagnostic de la situation existante à travers


l’examen, collecte et analyse des données disponibles ainsi qu’à travers des visites et
prospections de terrain des zones irriguées et irrigables à partir des barrages existants et
projetés validés lors de l’étape I.

Il faut noter qu’au cas où les ressources en eau mobilisées sont destinées à l’AEP, l’I.C est
appelé à analyser la possibilité d’irrigation en cas de disponibilité des ressources en eau
complémentaires.

L’I.C est tenu de présenter un diagnostic pour chaque périmètre validé dans l’étape
précédente en détaillant au minimum les aspects suivants :

1. Caractéristiques du périmètre
 Localisation et superficie

L’I.C est invité de déterminer pour chaque périmètre :


- Situation générale du périmètre ;
- Localisation administrative ;
- Localisation géographique ;
- Superficie brute et nette du périmètre ;
- Distance par rapport au barrage ;
- Les caractéristiques du barrage (Oued, volume de la retenue, volume régularisé,
coordonnées(X,Y), Hauteur…..).

 Milieu physique et ressources naturelles

11
L’Ingénieur Conseil présentera et détaillera les aspects suivants :

- Nature de la topographie ;
- Climatologie : Pour les données climatologiques, l’Ingénieur Conseil utilisera les relevés
des stations les plus représentatives des conditions du périmètre, ce qu’il devra justifier
en tant que telles. Les volets qui seront traités, sont : pluviométries ; températures,
ensoleillement…
- Pédologie : l’Ingénieur Conseil indiquera les caractéristiques générales des sols de la
zone d’étude.
- Ressources en eau disponibles : l’I.C est invité à présenter :
 L’origine, la nature et l’importance des ressources en eau disponibles au niveau du
périmètre ;
 Pour la détermination des volumes stockés au niveau des barrages existants il ne
faut pas se contenter juste des données de bathymétrie mais il faut se baser sur
les relevés hydrauliques et tracer les courbes cote-volume, cote-surface pour
aboutir à un volume disponible pour la tranche d’irrigation, ce qui va se répercuter
positivement par la suite sur les superficies irrigables ;
 Le volume des eaux régularisées pour l’irrigation du périmètre existant ;
 Les possibilités de renforcement des apports des barrages (Ressources en eau
souterraines, pompage, eaux pluviales…) ;
 La qualité des eaux de ces ressources.
 Données socio-économiques :

L’Ingénieur Conseil détaillera les aspects suivants :

- Population et emploi : L’étude devra utiliser au maximum les données disponibles sur la
base des résultats. On indiquera l’importance de la population du périmètre, la part de la
population active agricole, le nombre de foyers agricoles, la situation de l’emploi.
- Potentialités et contraintes agro-socio-économiques. L’ingénieur est tenu de détailler les
aspects suivants :
 occupation actuelle des sols, contraintes d’ordre foncier (nombre
d’exploitants/propriété, taille des exploitations, …),
 contraintes topographiques (situation du périmètre à irriguer par rapport à la prise
d’eau, …etc.),
 contraintes climatiques,
 production végétale (assolements, rotations, rendements, pratiques culturales, …).

 Consistance de l’aménagement hydro-agricole :

L’I.C est appelé à présenter le système de l’irrigation au niveau du périmètre en décrivant


les aspects suivants :

- La prise (l’I.C doit tenir compte des possibilités de dérivation de l’eau à partir des
barrages existants et prévoir un piquage direct pour les périmètres projetés) ;
- L’Adduction ;
- Réseau d’irrigation ;
- Autres équipements (pistes, lignes de courant électrique,…).

 Mise en valeur agricole :

12
L’I.C est tenu de présenter la situation actuelle et projetée au niveau du périmètre concerné
en détaillant les assolements et les productions suivant le Plan Maroc Vert. En se basant sur
les données précédentes (données climatiques et assolement), l’Ingénieur Conseil sera
amené à déterminer les assolements projetés en spécifiant les besoins en eau des cultures et
des périmètres en gros.

L’I.C est tenu de présenter la situation actuelle et projetée au niveau du périmètre concerné
en détaillant les assolements et les productions suivant le Plan Maroc Vert.

En se basant sur les données précédentes (données climatiques et assolement), l’Ingénieur


Conseil sera amené à déterminer les assolements projetés en spécifiant les besoins en eau
des cultures et des périmètres en gros.

2. Fiches techniques

A l’issus des données collectées précédemment, l’I.C doit synthétiser ces informations
relatives à chaque périmètre sous forme de fiche technique.
Le modèle et la structure des fiches techniques devront être définis en commun accord avec
l’administration et doivent contenir le maximum d’informations utiles pour décider d’une
éventuelle action de développement.

Les propositions des superficies irrigables, ne doivent pas se limiter au seul critère de
disponibilité des ressources en eau mobilisables à partir des barrages, mais elles doivent
tenir compte des renforcements en eau d’irrigation à partir des autres ressources en eau
(souterraines, eaux pluviales, eaux usées, transfert entre bassin versant…).

En cas de non disponibilité d’information sur les volumes des eaux mobilisables des barrages
destinés à l’irrigation, l’I.C doit proposer des options d’aménagements assez diversifiés en
précisant des hypothèses de volumes estimatifs.

L’Ingénieur conseil procédera par la suite à la délimitation de tous les périmètres sur cartes à
l’échelle la plus appropriée au format A3.

L’Ingénieur Conseil est tenu de reporter l’ensemble de ces barrages (existants et projetés),
sur une carte de 1/250.000ème avec une mise en relief des barrages et au 1/50.000ème en
précisant les caractéristiques de chaque barrage (cartes 1/50 000 chaque fois que c’est
disponible, sinon l’IC doit fournir des cartes 1/100 000).

Etablissement d’une stratégie d’aménagement des périmètres associés aux moyens et petits
barrages à l’horizon 2020 :
 hydro-agricole par zone d’action de la DRA et ORMVA ;
 Evaluation des coûts de ce programme ;
 Impacts socio-économiques des aménagements prévus.

13
Livrable de l’étape 2-mission II :
Ce travail devra être présenté sous forme d’un rapport comprenant des notes pour chaque
périmètre irrigué analysé en plus des fiches techniques.
- Carte de localisation des barrages au 1/250.000ème avec mise en relief des barrages et au
1/50.000ème (en cas d’absence de carte 1/50.000ème se limiter à 1/100 000ème);
- Cartes de délimitation des périmètres par barrage à l’échelle approprié au format A3.
- Rapport sur la stratégie d’aménagement des périmètres associés aux moyens et petits
barrages à l’horizon 2020.

ETAPE 3 : Elaboration d’une base des données évolutive sous le SIG (via un logiciel
adapté à celui utilisé par la DIAEA) avec des applications et interface facilitant son
utilisation.

Cette étape commencera par la mise en œuvre du tableau d’analyse SWOT établi sur la base
d’informations des fiches techniques fruits de l’étape II, selon la matrice suivante :

 Les Forces (facteurs positifs et d'origine interne) ;


 Les Faiblesses (facteurs négatifs et d'origine interne) ;
 Les Opportunités (facteurs positifs et d'origine externe) ;
 Les Menaces (facteurs négatifs et d'origine externe).

Chaque élément de la matrice d’analyse ci-dessus sera utilisé et analysé pour chacun des
projets d’aménagement hydro-agricole pour alimenter la base des données, cette dernière
constituera un outil de programmation et de planification des projets.
Concernant la conception de la base des données évolutive intégrée au SIG, elle doit
permettre de produire :
 Une synthèse des projets d’aménagement hydro agricole identifiés ;
 Une carte dynamique des zones irriguées ou à irriguer à l’échelle national, par bassin
hydraulique, et par DRA/ORMVA ;
 Des fiches projets actualisées ;
 Des notes de synthèse.

Livrable de l’étape 3-mission II :


- Un document cartographique
- Base de données sous SIG +Documents cartographiques à l’échelle nationale, par bassin
hydraulique et par DRA/ORMVA.

7. Nombre des exemplaires des dossiers

Les dossiers à établir par l’Ingénieur Conseil seront remis à l’Administration dans le nombre
des exemplaires suivants :
 Edition provisoire : 20 exemplaires.
 Edition définitive : 40 exemplaires.

3
A la fin des travaux, les rapports, la base des données évolutive et les calques des cartes
seront également remis à l’Administration sur des fichiers informatiques.

8. METHODOLOGIE D'EXECUTION

Le titulaire est tenu de remettre au plus tard 15 jours après la notification du marché dudit
appel d’offres, une note méthodologique de conduite de l’étude.
Elle devra faire apparaître :
a- La qualification et les compétences du personnel proposé (appuyés par des CV et
diplômes) pour assurer l’étude en question ;
b- La liste des moyens matériels et techniques qui seront affectées pour la réalisation de la
présente étude ;
c- L’organisation de sa structure, la relation avec les différentes parties de cette structure ;
d- La méthodologie qui sera adoptée pour l’accomplissement de différentes prestations de
cette étude. Le titulaire doit établir cette note méthodologique en mettant l’accent sur la
logistique et la méthodologie avec laquelle il compte approcher et réaliser les différentes
prestations objet de l’étude. Cette note devra apparaître l’approche qui sera suivi et
l’intervention du personnel de l’équipe qui sera chargée de l’étude.
Cette note sera reprise si besoin en tenant compte des remarques du maître d’ouvrage, qui
seront transmises au titulaire. Le délai de remise de cette note en édition définitive est fixé à
quinze (15) jours à compter de la date de transmission par le maître d’ouvrages de ses
remarques.

Une fois approuvée par le maître d’ouvrage, la note méthodologique deviendra une pièce
constitutive du marché.

9. PERSONNEL DU CONSULTANT

Le consultant emploiera et fournira le personnel dont la qualification et l'expérience sont


celles que nécessite l'exécution des prestations.

Les noms du personnel de l'équipe du consultant doivent être figurés dans la note sur
l'organisation des études. Toute modification dans la composition de l'équipe devra faire
l'objet d'un accord préalable de l'administration.

L’IC désignera un Ingénieur chef de projet qui le représentera pendant toute la durée des
études auprès de l’administration et participera, à toutes les réunions avec l’administration.

10. DELAIS D'EXECUTION POUR CHAQUE LOT

Il s’agit de deux missions qui seront menées simultanément. Les étapes d’étude font l’objet
de délais d’exécution partiels distincts. Les ordres de service de commencer de chaque étape
d’étude seront également distincts.

4
Les délais prévus pour la réalisation de chaque mission de l’étude se présentent comme
suit :
Délais de
Prestations
réalisation
8 mois
Mission I
Etape 1 : Inventaire et analyse de la PMH existante et l’élaboration d’une base des
6 mois
données SIG
Etape2 : Elaboration d’un plan d’action pour la programmation des projets PMH. 2mois

8 mois
Mission II
Etape 1 : Etat des lieux 3 mois
Etape 2 : Diagnostic des périmètres d’irrigation associés aux barrages sélectionnés 3 mois
Etape 3 : Elaboration d’une base des données évolutive sous le SIG 2 mois

Les délais seront suspendus pendant les périodes de contrôle par l’administration. La durée
de suspension courra depuis la date de réception de ces dossiers jusqu’à la date où
l'administration fera connaître son avis sur ces dossiers.
Les délais afférant à la remise des documents en édition provisoire et les délais de correction
ne sont pas contractuels.

Chaque examen de produits de l’étude, par le maître d’ouvrage, fera l'objet d'un ordre de
service de suspension des études et chaque reprise de produits pour correction fera l'objet
d'un ordre de service de reprise.

Le délai d’examen des produits de l’étude par le maître d’ouvrage ne doit pas dépasser
soixante (60) jours.

Les délais de reprise par l’I.C. pour correction et fourniture des produits en édition définitive
sont inclus dans les délais contractuels de réalisation par mission ou étapes fixés dans le
tableau ci-dessus.

11. Déroulement de l’étude

L’étude doit se dérouler en étroite collaboration avec la Direction de l’Irrigation et de


l’Aménagement de l’Espace Agricole, Maître d’Ouvrage (MO) de cette étude.

La mission 1 de l’étude sera réalisée en 2 étapes, chacune sera validée par le MO en


collaboration étroite avec les représentants des DRA et DPA concernées.

La mission 2 sera réalisée en 3 étapes, chacune sera validée par le MO en collaboration


étroite avec les représentants des DRA et DPA concernées.

Chaque étape fera l’objet d’un produit complet à part entière.

5
L’IC peut travailler simultanément sur plusieurs étapes. Les bases de données de chaque
région seront installées avec le logiciel sur les postes des utilisateurs régionaux. Une
démonstration sera faite par l’IC au profit de ces utilisateurs.

12. Coordination et suivi de l’étude

Un comité constitué des représentants de la DIAEA prendra la charge de pilotage de l’étude.


Un autre comité élargi constitué des membres du comité de pilotage et des représentants
des DRA et DPA sera mis en place pour assurer le suivi de l’exécution de l’étude. Ce comité
sera animé par la Direction de l’Irrigation et de l’Aménagement de l’Espace Agricole.

Les études seront conduites en étroite concertation avec le maître d’ouvrage qui est le seul
habilité à donner des ordres de service et à prononcer les réceptions.

L’I.C, en tout moment de l’étude, devra être soit présent soit représenté par un représentant
en résidence au Maroc et qui sera le correspondant officiel du maître d’ouvrage dans le cadre
du présent marché. Ce représentant prendra part normalement à toutes les réunions de
travail avec le maître d’ouvrage.

6
CHAPITRE III

III- CLAUSES ADMINISTRATIVES ET DIVERSES

13. Références aux textes généraux :

Dans la mesure où les pièces du marché n'y dérogent pas expressément, il est fait
application des textes généraux suivants :

1- Le Décret n° 2-06-388 du 16 Moharrem 1428 (05 Février 2007) fixant les conditions et les
formes de passation des marchés de l’Etat ainsi que certaines dispositions relatives à leur
contrôle et à leur gestion.

2- Le Décret N°2-98-984 du 4 Hijja 1419 (22/03/1999) instituant pour la passation de


certains marchés de services pour le compte de l’Etat, un système d’agrément des personnes
physiques ou morales exécutant des prestations d’études et de maîtrises d’œuvres;

3- Le Décret royal n° 330-66 portant règlement général de la comptabilité publique;

4- Le Décret n° 2-07-1235 du 5 Kaada 1429 (4 Novembre 2008) relatif au contrôle des


dépenses de l’Etat.

5- Le Décret 2.86.99 du 14 Mars 1986 pour l’application de la loi n° 30.85 relative à la taxe
sur la valeur ajoutée promulguée par le Dahir 1.85.347 du 7 Rabia II 1406 (20 Décembre
1985) ;

6- Le Dahir du 28/08/1948 relatif aux nantissements des marchés publics ;

7- Les textes généraux réglementant au Maroc l'emploi de la main-d’œuvre et les salaires ;

8- Les normes en usage au Maroc, ou les normes du pays d'origine des fournitures, ou à
défaut les normes Françaises.

Ainsi que tous les textes réglementaires rendus applicables à la date de l’acte d’engagement.

Le soumissionnaire devra, s’il ne les possède pas, se procurer ces documents. Il ne pourra
en aucun cas, invoquer leur ignorance pour se soustraire aux obligations qui en découlent.

14. Pièces constitutives du Marché :

Le présent marché est constitué des pièces suivantes :

 L’acte d’engagement ;
 Le cahier des prescriptions spéciales (CPS), complété par l’offre technique de
l’attributaire;
 La note méthodologique ;
 Le bordereau des prix - détail Estimatif ;
 Le CCAG – EMO.

7
15. Etablissement Des Décomptes :

Les décomptes provisoires seront établis conformément à l’article 41 du CCAG - EMO.

16. Révision Des Prix :

La révision des prix sera appliquée conformément aux dispositions du décret n° 2-06-388 du
16 Moharrem 1428 (05 Février 2007) fixant les conditions et les formes de passation des
marchés de l’Etat ainsi que certaines dispositions relatives à leur contrôle et à leur gestion.

Le prix du marché sera révisé par application de la formule suivante :

P = P0 (0,15 + 0,85 Ing/Ing0)

Dans laquelle :

P : est le montant hors taxe révisé de la prestation considérée ;


P0 : est le montant initial hors taxe de cette même prestation ;
Ing0 : est l’index d’ingénierie du mois de la date limite de la remise des offres ;
Ing : est l’index d’ingénierie du mois de la date d’exigibilité de la révision.

Le calcul de révision des prix sera effectué à la quatrième décimale la plus voisine du chiffre
exact.

17. Retenue de Garantie :

Par dérogation à l’article 13 du CCAG-EMO, Il n’est pas prévu de retenue de garantie dans le
cadre du présent marché.

18. Frais d’enregistrement et de Timbre :

Tous les frais d’enregistrement et de timbre sont à la charge du titulaire du marché.

19. Nantissement :

Dans l’éventualité d’une affectation en nantissement du marché auquel pourrait donner lieu
le présent Appel d’offres, il est précisé que :

 La liquidation des sommes dues par l’Administration en exécution du Marché sera


opéré par les soins de la Direction de l’Irrigation et de l’Aménagement de l’Espace
Agricole.

 Le fonctionnaire chargé de fournir au titulaire du marché ainsi qu’au bénéficiaire du


nantissement ou subrogation les renseignements et états prévus à l’article 7 du dahir
du 28 Août 1948 est le Directeur de l’Irrigation et de l’Aménagement de l’Espace
Agricole.

 Les paiements prévus au présent marché seront effectués par le Trésorier Ministériel
du Ministère de l’Agriculture et de la pêche Maritime, seul qualifié pour recevoir les
significations des créances du titulaire du marché.

8
En cas de nantissement du marché, la DIAEA délivre sans frais au titulaire sur sa demande
et contre récépissé un exemplaire spécial du marché portant la mention « Exemplaire
unique » et destiné à former titre conformément aux dispositions du dahir du 28 Août 1948
relatif au nantissement des marchés publics. Les frais de timbres de l’exemplaire remis ainsi
que ceux de l’original conservé par l’Administration sont à la charge du titulaire du marché.

20. Domicile du titulaire :

Les notifications du maître d’ouvrage sont valablement faites au domicile élu ou au siège
social du titulaire mentionné dans l’acte d’engagement.

En cas de changement de domicile, le titulaire est tenu d’en aviser le maître d’ouvrage, par
lettre recommandée avec accusé de réception, dans les quinze (15) jours suivant la date
d’intervention de ce changement.

21. Exécution totale ou partielle des prestations :

En cas de non-exécution pour une cause quelconque de tout ou partie des prestations du
présent marché, il ne sera dû aucune indemnité au bureau des études qui sera tenu de
remettre à l’Administration tous plans, pièces écrites ou dossiers déjà établis, ainsi que les
documents qui lui ont été confiés.

22. Litiges ou contestations :

Tous les litiges ou contestations pouvant s’élever entre le Titulaire et l’Administration à


l’occasion de l’exécution du présent marché seront du ressort des tribunaux compétents.

23. Résiliation :

La résiliation sera prononcée dans tous les cas prévus par le CCAG-EMO.

24. Délai de validité des offres :

Par dérogation de l’article 32 du décret 2-06-388 relatif au délai de validité des offres, les
soumissionnaires restent engagés par leurs offres pendant un délai de quatre-vingt-dix (90)
jours à compter de la date d’ouverture des plis.

25. Validité du Marche :

Le présent marché ne sera valable définitif et exécutoire qu’après son visa par le Comptable
public et son approbation par le Ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime ou son
délégué.

26. Ordres de Service :

Conformément à l'article 9 du Cahier des Clauses Administratives Générales applicables aux


marchés de services portant sur les prestations d’études de maîtrise d’œuvre passés pour le
compte de l’état, il sera notifié au titulaire un ordre de service de commencer les prestations.
Dans le cas où le titulaire est représenté par un groupement de bureaux d’études, une
entente doit être instaurée entre les parties intervenantes.

9
Le Maître d’ouvrage ne devra en aucun moment se trouver devant une responsabilité mal
définie, ni subir les conséquences d’un défaut d’entente entre les différents bureaux
d’études.

L’entité désignée comme chef de file du groupement, est seul responsable vis-à-vis du Maître
d’ouvrage. Il assurera seul le suivi de l’expertise et coordonnera sous sa responsabilité
l’exécution sur place des prestations qu’il aura pu confier à ses associés.

Le titulaire ne pourra se prévaloir, soit pour éluder les obligations du marché conséquent,
soit pour élever des réclamations, des difficultés qui pourraient surgir du fait de ses associés.

Le titulaire se conformera strictement aux ordres de service ; lettres et instructions qui lui
sont notifiés par le maître d’ouvrage, ces ordres de service sont obligatoirement écrits.
Comme il doit répondre aux convocations pour se rendre soit dans les bureaux du maître
d’ouvrage soit sur les lieux objet de sa mission toutes les fois qu’il en est requis.

27. Réception du marché:

A l'issue de la procédure de vérification et/ou d'approbation des rapports et documents


prévues à l'article 6 du 2ème chapitre, le Maître d'ouvrage prononce pour chaque étape sa
réception partielle. C'est en conséquence la dernière réception partielle qui tiendra lieu de
réception du marché.

28. Assurances et responsabilités du Bureau des Etudes :

Conformément aux dispositions de l'article 20 du CCAG-EMO tel qu’il a été modifié par le
décret n° 2-05-1434 du 26 Kaada 1426 (28 Décembre 2005), avant tout commencement des
prestations, le titulaire doit adresser au maître d’ouvrage les attestations d’assurance,
délivrées par les établissements agréés à cet effet, justifiant la souscription de l’ensemble
des polices d’assurance nécessaires pour couvrir les risques inhérents à l’exécution du
présent marché.

Le titulaire est, d'une façon générale, responsable de tous les accidents matériels et
corporels pouvant lui être imputés du fait du personnel qu'il emploie, des équipements qu'il
utilise et spécialement des fautes de la part de ses agents, représentants, sous-traitants,
…etc.

Aucun paiement ne sera effectué tant que le titulaire n’aura pas adressé au Maître d’ouvrage
les copies certifiées conformes des polices d’assurance contractées pour la couverture des
risques énumérés ci-dessous, ainsi que les attestations émanant de la Compagnie
d'assurances certifiant que les primes ont bien été réglées:
 Les véhicules automobiles doivent être garantis conformément aux dispositions de
l'Arrêté Viziriel du 12 Chaâbane 1360 (6 septembre 1941) relatif à l'assurance
obligatoire des véhicules automobiles.
 Les accidents du travail survenant au personnel du titulaire doivent être garantis
conformément aux dispositions du dahir n° 1.60.223 du 12 Ramadan 1382 (6 février
1963) portant modification en la forme du dahir du 25 Hijja 1345 (25 juin 1927)
relatif à la réparation des accidents du travail.
Le titulaire est tenu d’informer par écrit le Maître d’ouvrage de tout accident survenu au
cours de l’exécution des prestations.

10
Les garanties des contrats cités ci-dessus doivent être étendues aux sous-traitants, sauf si
les sous-traitants sont déjà couverts pour ces risques. Les contrats propres aux
sous-traitants devront être présentés au Maître d’ouvrage, à sa demande, ainsi qu'une
attestation de validité et de paiement des primes en cours.

29. Notification de l’approbation du marché:

Si la notification de l’approbation du marché n’est pas parvenue au titulaire dans un délai de


quatre-vingt-dix jours (90j) à compter de la date fixée pour l’ouverture des plis, le titulaire
est libre de son engagement vis-à-vis de l’Administration. Toutefois, l’administration peut
demander à l’attributaire la prolongation de son offre conformément à l’article 79 du décret
n°2-06-388 du 5 février 2007.

11
CHAPITRE IV
N°5/13/DIAEA/DA/SAHA
BORDEREAU DES PRIX FORMANT - DETAIL ESTIMATIF

ETUDE D’INVENTAIRE ET DE CARACTERISATION DES PERIMETRES EXISTANTS


DE LA PMH ET IDENTIFICATION DES POSSIBILITES DE L’EXTENSION PAR
L’IRRIGATION DES PERIMETRES ASSOCIES AUX PETITS ET MOYENS BARRAGES
PAR BASSINS HYDRAULIQUES : LOT N°……

N° Désignation des prestations U Prix unitaire (hors Prix total


Prix TVA) en Dhs hors TVA en
En Chiffres En Lettres Dhs
Mission I
1.1 Etape 1 : Inventaire et analyse de F
la PMH existante et l’élaboration
d’une base des données SIG

1.2 Etape 2 : Elaboration d’un plan F


d’action pour une programmation
efficace des projets PMH.

Mission II
2.1 Etape 1 : Etat des lieux F

2.2 Etape 2 : Diagnostic des périmètres F


d’irrigation associés aux barrages
sélectionnés

2.3 Etape 3 : Elaboration d’une base des F


données évolutive sous le SIG

Prix total (hors TVA)

Montant de la TVA (20 %)

Prix Total TTC

Arrêté le montant du présent bordereau des prix – détail estimatif à la somme de : …………DH TTC.

12
Page 23 et dernière
Marché N°…………………………………………….

Passé par appel d’offres ouvert sur offre de prix en vertu des dispositions de l’article : 16 paragraphe 1 alinéa 2 et
l’article 17 paragraphe 3 alinéa 3 du Décret n° 2.06.388 du 16 Moharrem 1428 (05 Février 2007) fixant les
conditions et les formes de passation des marchés de l’Etat ainsi que certaines dispositions relatives à leur
contrôle et à leur gestion.

Objet : ETUDE D’INVENTAIRE ET DE CARACTERISATION DES PERIMETRES EXISTANTS DE LA PMH ET


IDENTIFICATION DES POSSIBILITES DE L’EXTENSION PAR L’IRRIGATION DES PERIMETRES ASSOCIES AUX
PETITS ET MOYENS BARRAGES PAR BASSINS HYDRAULIQUES-LOT N°…….

Pour le montant de: ………………………………………………............................Dhs TTC

LE TITULAIRE DRESSE PAR


(Faire précéder la signature Manuscrite
"Lu et accepté")

A Rabat, Le

A Rabat, Le……………………
A Rabat, le………………………………………

Vu et Vérifié par

A Rabat, Le……………………………

Visé Par : Approuve Par :

A Rabat, le...................................................... A Rabat, le....................................................................

13