Vous êtes sur la page 1sur 13

ModuleModuleModuleModule 3333

ModuleModuleModuleModule 3333 1
ModuleModuleModuleModule 3333 1

1

Les compétences visées

_ Appréhender une entité littéraire sous ses multiples facettes.

_ Maîtriser les outils linguistiques nécessaires à l’étude du texte littéraire.

_ Développer les compétences rédactionnelles de l’élève

_ Développer les compétences communicationnelles de l’élève.

_ À partir de ces compétences on vise essentiellement l’autonomisation de l’élève.

2

Activités

Contenus

Capacités

Lecture

-Le paratexte.

-Elaborer une courte fiche biographique

prendre connaissance du contexte culturel, politique et sociohistorique de l’œuvre.

-

-Analyse de l’incipit :

-

Connaître le

Lecture linéaire. Présentation de la pension et de ses pensionnaires. Extrait 1 : « Du début jusqu

mouvement réaliste.

-

Reconnaître les

personnages et le cadre spatio-temporel de l’histoire.

à….

écrire son nom sur

un monument vierge ».

Langue

-Lexique neutre. Valorisant et dévalorisant.

-Repérer les termes et les expressions qui transmettent une image négative d’un personnage. -Identifier les figures de style permettant d’exprimer l’ironie.

-L’ironie

Activité orale et travaux encadrés

-Recherche documentaire sur le réalisme chez Balzac. -Décrire un lieu.

Amener les élèves à s’exprimer spontanément. -L’emploi des caractérisants.

Production écrite

-Rédiger un texte sur le métier d’écrivain. -Rédaction d’une synthèse de l’incipit.

-Améliorer les capacités rédactionnelles de l’élève.

3

0Activités

Contenus

 

Capacités

Lecture

-

Lecture

-Accéder à une lecture intelligente et compréhensive du texte.

-Dégager le contraste contenu dans les deux extraits.

méthodique Confidence sentimentale entre Goriot et Rastignac Extrait : De « Le père Goriot était sublime …Grand turc » -Lecture sélective

L’agonie du père Goriot et le bal de madame de Beauséant. Extrait 1 De « Il alla s’habiller en faisant les plus tristes …Faire ses adieux à l’une de ses souveraines »

 
 

Extraits2

De « Aucune de ses filles

ne viendrait !

Après

tout

vous êtes innocentes. »

Langue

-Lexique thématique :

 

-Connaître les principaux thèmes de l’œuvre. -Relever et classer les champs lexicaux.

-Assimiler quelques procédés de la description.

-Le pouvoir corrupteur de l’argent -La paternité charnelle -La critique des mœurs -la description :

-Les figures de style. -Le portrait

Activité orale et travaux encadrés

-Débat autour d’un exposé fait par deux ou trois élèves

- Savoir s’exprimer clairement.

- développer les compétences

 

communicationnelles de l’élève.

Discussion autour du thème de l’amitié.

-

Production

-Elaborer un plan de commentaire composé à partir d’un extrait du roman. -Rédaction du commentaire à partir du plan pré-établi.

-Acquérir les outils méthodologiques du commentaire composé. -Vérifier les connaissances des élèves en matière de méthodologie. -Accéder à une lecture profonde et analytique du texte littéraire.

4

Activité

Contenu

Capacités

Lecture

-Lecture méthodique. Extrait : De « Cependant, au moment…jusqu'à la fin » -lecture méthodique de deux poèmes

romantiques. « Le lac »de :

-Dégager les procédés de la tonalité pathétique.

-Assimiler les caractéristiques de la poésie romantique.

Alphonse De Lamartine. « Soleil couchant »de Victor Hugo.

Langue

-La valeur des temps verbaux dans le récit. - La phrase complexe :

-Faire un usage correct des modes et temps verbaux. - Faire la distinction entre la relative et la complétive. +Maîtriser la concordance des temps verbaux dans la complétive.

La subordonnée relative.

Activité orale et travaux encadrés

-Débat portant sur le thème de l’émigration clandestine -Discussion autour d’une séquence filmique :

-Promouvoir l’expression orale de l’apprenant. -Description de la situation de Goriot dans cette séquence.

-Visionner la séquence de l’agonie du père Goriot.

Production écrite

-Elaborer un schéma narratif du roman.

-Appréhender le mécanisme de la structure narrative du récit romanesque. -Acquérir les outils de l’élaboration d’un plan de dissertation.

-élaborer un plan de dissertation portant sur l’impact de l’audio- visuel sur les jeunes.

5

Niveau

: Deuxième année de baccalauréat

Date :

Durée

: 1heure

Heure :

Activité

: Lecture méthodique

Support

: Le poème de Alphonse de Lamartine « Le lac »

Capacité : Amener l’apprenant à connaître quelques spécificités de la poésie

romantique.

Déroulement du cours

Présentation du support :

« Le lac »

Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages, Dans la nuit éternelle emportés sans retour, Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges Jeter l'ancre un seul jour ?

Ô lac ! L’année à peine a fini sa carrière, Et près des flots chéris qu'elle devait revoir, Regarde ! Je viens seul m'asseoir sur cette pierre Où tu la vis s'asseoir !

Tu mugissais ainsi sous ces roches profondes ; Ainsi tu te brisais sur leurs flancs déchirés ; Ainsi le vent jetait l'écume de tes ondes Sur ses pieds adorés.

Un soir, t'en souvient-il ? Nous voguions en silence ; On n'entendait au loin, sur l'onde et sous les cieux, Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence Tes flots harmonieux.

Tout à coup des accents inconnus à la terre Du rivage charmé frappèrent les échos, Le flot fut attentif, et la voix qui m'est chère Laissa tomber ces mots :

« Ô temps, suspends ton vol ! Et vous, heures propices, Suspendez votre cours ! Laissez-nous savourer les rapides délices Des plus beaux de nos jours !

« Assez de malheureux ici-bas vous implorent ;

Coulez, coulez pour eux ; Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ; Oubliez les heureux.

« Mais je demande en vain quelques moments encore, Le temps m'échappe et fuit ;

6

Je dis à cette nuit : « Sois plus lente » ; et l'aurore Va dissiper la nuit.

« Aimons donc, aimons donc ! de l'heure fugitive, Hâtons-nous, jouissons ! L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ; Il coule, et nous passons ! »

Temps jaloux, se peut-il que ces moments d'ivresse, Où l'amour à longs flots nous verse le bonheur, S'envolent loin de nous de la même vitesse Que les jours de malheur ?

Hé quoi ! n'en pourrons-nous fixer au moins la trace ? Quoi ! passés pour jamais ? quoi ! tout entiers perdus ? Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface Ne nous les rendra plus ?

Éternité, néant, passé, sombres abîmes, Que faites-vous des jours que vous engloutissez ? Parlez : nous rendrez vous ces extases sublimes Que vous nous ravissez ?

Ô lac ! Rochers muets ! Grottes ! Forêt obscure ! Vous que le temps épargne ou qu'il peut rajeunir, Gardez de cette nuit, gardez, belle nature, Au moins le souvenir !

Qu'il soit dans ton repos, qu'il soit dans tes orages, Beau lac, et dans l'aspect de tes riants coteaux, Et dans ces noirs sapins, et dans ces rocs sauvages Qui pendent sur tes eaux !

Qu'il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe, Dans les bruits de tes bords par tes bords répétés, Dans l'astre au front d'argent qui blanchit ta surface De ses molles clartés !

Que le vent qui gémit, le roseau qui soupire, Que les parfums légers de ton air embaumé, Que tout ce qu'on entend, l'on voit et l'on respire, Tout dise : « Ils ont aimé ! »

Extrait de Les Méditations poétiques, d’Alphonse LAMARTINE

Identification :

-Auteur -Genre -Date de parution - Conditions de l’écriture

7

Quelques éléments d’identification du poème :

- Les Méditations poétiques est un recueil poétique publié en 1820 qui regroupe 24 poèmes. La publication de ce recueil fut un événement poétique : il est le premier manifeste du romantisme français. Lamartine y transcrit ses états d’âme, ses impressions.

- Le recueil a des aspects classiques : Les poèmes sont des quatrains souvent écrits en alexandrins. Il est aussi novateur par l’évocation de la sensibilité personnelle du poète.

- Lamartine se souvient de la femme aimée, Julie Charles (ou Elvire). Le poète se trouve près d’un lieu qui lui est cher, près d’un lac qui est le témoin de ses amours, et lorsqu’il y revient sans la femme aimée, il subit douloureusement la fuite du temps. Il se rend compte que seule la nature peut conserver la trace des amours vécues, et notamment dans « Le lac ».

_Caractéristiques :

-Versification (La strophe + Le mètre + Système sonore) -Type du poème

_Axes de lecture :

-Dégager les aspects du lyrisme. - Le thème du souvenir cher aux romantiques. -La fuite du temps. -La communion du poète avec la nature.

_Synthèse :

éléments étudiés.

-Amener l’apprenant à élaborer une synthèse à partir des

Exemple de synthèse :

Le poème « le lac » est une réflexion sur le temps en rapport avec un amour qui semble à jamais fini. Il constate amèrement que le passé, fut-il heureux, est passé à jamais, que le temps en a effacé la trace et qu’il ne peut être restitué. La nature qui a été le témoin vivant de la présence du poète a pu garder la trace de ce moment et le restituer au poète. C’est le paysage qui conserve le souvenir, et non l’écriture, et qui peut dire « ils ont aimé ».

8

Niveau

: Terminal lettres

Date :

Durée

: 1heure

Heure :

Activité : Langue

Support : un ensemble de phrases contenant l’hyperbole

Titre

Capacité : Reconnaître et employer l’hyperbole dans des énoncés différents.

: L’hyperbole

Déroulement du cours

Présentation et observation :

- Lecture des phrases -Repérage des mots et des expressions exprimant L’exagération.

Conceptualisation

:

-Amener les élèves à formuler la définition et les Fonctions de l’hyperbole à partir des énoncés Observés.

Appropriation

:

Application des éléments retenus à travers des Exercices.

Réemploi libre

:

-Produire des énoncés contenant l’hyperbole.

9

Date :

Durée : 1 heure Activité : activité orale. Titre : discussion sur l’amitié. Capacités à développer : - Faire réfléchir les élèves sur le thème de l’amitié. -Stimuler leur imagination- les faire discuter convenablement, en groupe, travailler sur leur français oral.

Déroulement de la leçon

Les axes de discussion :

- Définition de l’amitié.

- Les types d’amitiés.

- Les problèmes d’amitié.

- Nos traditions vis à vis de l’amitié.

A- Définition de l’amitié :

Déclencher la discussion en posant des questions :

- que pensez-vous du proverbe qui dit : « L’amitié c’est un seul esprit dans deux corps ». ?

- L’entente miteuse- La générosité réciproque.

- L’amitié : camaraderie, affection, sympathie.

- L’amitié est aussi une relation, un sentiment réciproque d’affection ou de sympathie qui ne se fonde ni sur les liens de sang ni sur l’attrait sexuel.

- Le contraire de ami (ennemi)

- Aimer détester, haïr.

B- Les genres d’amitié :

- amitié durable.

- amitié passagère.

- amitié professionnelle (de classe par exemple, de travail).

- amitié à distance, comme celle qu’on établit sur le net…

C- faire parler les élèves de l’amitié durable.

- comme l’amitié d’enfance. - l’amitié durable naît généralement de la découverte d’affinités ou de points communs. Plus les centres d’intérêt communs sont nombreux, plus l’amitié a des chances de devenir forte.

D- Les amitiés passagères :

- c'est-à-dire qui ne sont pas durables. (S’arrêter un peu sur la signification du mot « passager ». passer – passager – passage.

10

Exemple de ce genre d’amitié : amitié de classe, de l’école ou du lycée.

- qu’est ce qui la distingue de l’amitié durable ?

- L’amitié passagère n’est pas basée sur des liens solides.

E- Les amitiés à distance :

Exemple d’amitié sur internet. Faire parler les élèves des sites d’amitié sur internent, et les faire parler aussi de leurs expériences dans ce domaine… Poser d’autres questions du genre : avez-vous vécu des problèmes d’amitié ? (Problèmes de secrets par exemple).

G- Nos traditions vis-à-vis de l’amitié notamment l’amitié mixte ?

Quelques parents présument qu’il y a quelque chose de négatif dans l’amitié des deux sexes opposés. Quelles sont les idées portées sur ce genre d’amitié ?

- quel est votre avis à l’égard de ces idées ?

- L’amitié pourrait-elle se transformer en amour entre les deux sexes opposés.

- Il faut parfois se méfier.

11

Durée : 1heure. Activité : Production écrite Titre : élaborer le commentaire composé du texte épilogue du « Père Goriot » d’Honoré de Balzac. De : « Il n’ y a point de suite… Jusqu’à la fin de l’œuvre ».

Capacité à développer : - littéraire.

accéder à une compréhension approfondie du texte

- dégager, interpréter et justifier le sens du texte littéraire.

Déroulement de la leçon

Lecture et observation du texte :

Les élèves lisent attentivement le texte

Dégager des pistes de lecture :

Rappeler que l’épilogue d’un roman met fin à une action romanesque, parfois de manière définitive, parfois en laissant une attente non comblée, parfois en donnant

encore au lecteur la possibilité d’imaginer une suite. Lorsque Balzac met fin à l’histoire du Père Goriot, en faisant disparaître son personnage, il place sur le devant de la scène, dans un geste de défi assez théâtral le jeune Rastignac qui prend alors son essor. La conjonction des deux événements, et leurs liens, mort d’un vieil homme d’un côté, entrée en scène d’un jeune ambitieux de l’autre, constituent l’originalité du passage donné ici, qui s’articule autour des deux personnages et de deux thèmes porteurs de symboles, mort et vie, fin et commencement, échec et ambition.

-

Les élèves essaient de penser à des pistes de lecture, des entrées du texte.

- Faire un travail de découpage du texte en unités de sens.

- Dégager des axes de lecture.

- Relever les centres d’intérêt que présente le texte.

Elaborer un plan de commentaire composé de texte :

Essayer de soumettre l’étude du texte à deux approches à savoir :

I-

Questions d’observation

II-

Questions d’analyse

I-

Question d’observation :

a- L’expression de la mort, de la solitude et de la pauvreté.

b- Les oppositions perceptibles dans le texte :

- Oppositions entre les gens.

- Une autre opposition parcourt le texte, entre le jeune homme vivant et le vieil homme mort.

12

II- Questions d’analyse

a- Les caractéristiques de la cérémonie. b- Le sens des oppositions.

c- Enjeux et signification des épilogues.

- une structure significative :

- un épilogue qui est une ouverture.

13