Vous êtes sur la page 1sur 20

Feuille de travail du moniteur Croix-Rouge Natation

Junior
1
Activités de
Techniques et
conditionnement Natation
sécurité aquatique
physique

Moniteur :

ec aide)

jambes,

5 sec (avec aide)


3 sec
alternatif, 5 mètres (av

tre avec battement de

et redressement, 3 sec
Jour/Heure :

tre et redressement,
profonde
mètres

uche et/ou le nez

COMPLET (I)
répétitions
Session :

rnement,
tre, 5 sec
Nage d’endurance, 5

eau peu

mètres
s, 5 sec
lieux

5
Endroit :

Glissements avec retou


Glissement sur le ven
Respiration rythmée,

Glissement sur le ven


Battement de jambes

Nage sur le ventre, 5


Glissement sur le do
Flottaison sur le ven

COMPLET (C) • IN
Expiration par la bo

Flottaison sur le dos


Entrées et sorties en

Immersion de la têt
Familiarisation des

Surveillance

5 mètres
Distance
Nom et présences

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

Nombre recommandé : 1:6 (avec un assistant MSA, augmenter le ratio de 4) Nombre d’inscriptions : Nombre de réussites :
NOTE : Moniteurs — gardez les nageurs actifs et dans l’eau!
Critères de performance
NOTE : Les nageurs feront la démonstration de la technique ou du style de nage
ENTRÉES ET SORTIES EN EAU PEU PROFONDE
NOTE : Le moniteur peut apporter son aide en tenant les mains du nageur.
Croix-Rouge Natation

GLISSEMENT SUR LE VENTRE AVEC BATTEMENT DE JAMBES,


5 MÈTRES
Junior
11
3 fois dans un bloc de leçons. NOTE : Doit parvenir progressivement à le faire sans aide. NOTE : Le moniteur peut aider le nageur au début du glissement.
• S’assure que le moniteur ou un adulte est déjà dans l’eau et prêt à l’aider. • Effectue un glissement sur le ventre avec un battement de jambes alternatif de
ACTIVITÉS DE CONDITIONNEMENT PHYSIQUE • Effectue des entrées et des sorties en eau peu profonde en fonction des lieux où base (mouvement des jambes contraire de haut en bas).
NOTE : Il faut intégrer l’un des éléments ci-dessous à chacune des leçons. il se trouve, p. ex., entrer dans l’eau en marchant, utiliser la rampe, descendre par • Effectue le battement de jambes sur au moins 5 mètres dans une position quasi-
les escaliers ou l’échelle, sauter ou glisser à partir de la position assise au niveau horizontale.
BATTEMENT DE JAMBES ALTERNATIF, 5 MÈTRES (AVEC AIDE) de l’eau. • Allonge les bras au-dessus de la tête et maintient une position hydrodynamique.
NOTE : Le nageur peut recevoir l’aide du moniteur ou utiliser une aide flottante • Fait la démonstration des façons de sortir de l’eau en toute sécurité. • Expire sous l’eau.
(planche, nouille aquatique, etc.).
• Maintient une position quasi-horizontale du corps. IMMERSION DE LA TÊTE FLOTTAISON SUR LE DOS ET REDRESSEMENT, 3 SEC
• Effectue un battement de jambes sur le ventre ou sur le dos ou les deux. NOTE : Cet exercice s’effectue sans lunettes de natation. NOTE : Cet exercice s’effectue sans lunettes de natation.
• Amorce le battement de jambes à partir des hanches. • Immerge complètement la tête pendant au moins 3 secondes. • Adopte une position de flottaison stable sur le dos, les oreilles sous l’eau.
• Bouge les jambes dans un mouvement contraire de haut en bas. • Ouvre les yeux sous l’eau. • Flotte pendant au moins 3 secondes de façon détendue.
• Effectue un redressement aisé pour revenir à la position verticale.
NAGE D’ENDURANCE, 5 MÈTRES EXPIRATION PAR LA BOUCHE ET/OU LE NEZ
NOTE : Encourager le nageur à pratiquer les techniques appropriées, mais ne PAS • Expire et fait des bulles par la bouche et/ou le nez juste sous la surface de l’eau. GLISSEMENT SUR LE DOS, 5 SEC
l’évaluer. • Expire par la bouche et/ou le nez, la tête complètement sous l’eau. NOTE : Le moniteur peut aider le nageur au début du glissement.
• Choisit de nager sur le ventre ou sur le dos. • Glisse sur le dos pendant au moins 5 secondes de façon détendue.
• Effectue n’importe quel mouvement de bras ou de jambes. NATATION • Maintient une position hydrodynamique, les bras et les mains le long du corps.
• Met l’accent sur la bonne position du corps et le battement de jambes alternatif. RESPIRATION RYTHMÉE, 5 RÉPÉTITIONS • Effectue un redressement aisé pour revenir à la position verticale.
• Adopte une position quasi-horizontale sur le ventre ou sur le dos. NOTE : Encourager le nageur à tourner la tête sur le côté lorsqu’il inspire.
• Expire sous l’eau.
GLISSEMENTS AVEC RETOURNEMENT, 5 SEC (AVEC AIDE)
• Expire par la bouche et/ou le nez sous l’eau et inspire par la bouche juste au-
NOTE : Le nageur peut recevoir l’aide du moniteur ou utiliser une aide flottante
• Complète la distance. dessus de l’eau.
(planche, nouille aquatique, etc.).
• A une respiration rythmée et détendue (inspiration et expiration perceptibles et
TECHNIQUES ET SÉCURITÉ AQUATIQUE efficaces à CHAQUE répétition).
• Glisse sur le ventre, le visage sous l’eau, puis se retourne sur le dos et glisse (ou
flotte).
Préparation! Prévention! Survie! • Effectue au moins 5 répétitions dans n’importe quelle position.
• Expire par la bouche et/ou le nez quand son visage est sous l’eau et inspire par la
FAMILIARISATION DES LIEUX FLOTTAISON SUR LE VENTRE ET REDRESSEMENT, 3 SEC bouche quand son visage est hors de l’eau.
• Reconnaît l’eau peu profonde, l’eau profonde, le lieu de rassemblement et les • Répète le glissement, sur le dos et retournement sur le ventre.
NOTE : Cet exercice s’effectue sans lunettes de natation.
dangers particuliers de l’aire de natation. • Glisse de façon hydrodynamique et détendue.
• Adopte une position de flottaison stable sur le ventre, le visage sous l’eau.
• Attend l’autorisation du moniteur avant d’entrer dans l’eau. • Amorce le retournement à partir de la tête et des épaules.
• Flotte pendant au moins 3 secondes de façon détendue.
• Effectue un redressement aisé pour revenir à la position verticale. • Effectue un redressement aisé pour revenir à la position verticale.
SURVEILLANCE

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


• Explique pourquoi la surveillance d’un adulte est importante lorsqu’il est dans
GLISSEMENT SUR LE VENTRE, 5 SEC NAGE SUR LE VENTRE, 5 MÈTRES
l’eau, sur l’eau et près de l’eau. • Nage sur 5 mètres en effectuant n’importe quel mouvement de bras ou de
NOTE : Le moniteur peut aider le nageur au début du glissement.
jambes ou une combinaison de mouvements.
• Glisse sur le ventre pendant au moins 5 secondes de façon détendue, le visage
sous l’eau.
• Maintient une position hydrodynamique, les bras tendus vers l’avant.
• Effectue un redressement aisé pour revenir à la position verticale.
Session :

Endroit :
Moniteur :

Jour/Heure :

Nom et présences

| | | | | | | | | | | | | | | |
| | | | | | | | | | | | | | | |
| | | | | | | | | | | | | | | |
| | | | | | | | | | | | | | | |
| | | | | | | | | | | | | | | |
| | | | | | | | | | | | | | | |
| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |
| | | | | | | | | | | | | | | |
| | | | | | | | | | | | | | | |
Battement de jambes
alternatif, 10 mètres
(avec aide)

Nage d’endurance, 10
mètres
Distance
physique
Activités de
conditionnement

Règles de sécurité des


lieux

SMU/9-1-1

Introduction aux VF
I/gilets de sauvetage

Nombre recommandé : 1:6 (avec un assistant MSA, augmenter le ratio de 4)


Transfert de poids en
eau peu profonde
Activités en eau pro
fonde (avec aide)
Techniques et
sécurité aquatique

Respiration rythmée,
10 répétitions (2 faç
ons)
Glissement sur le ven
alternatif, 10 mètres tre avec battem ent de jambes
Glissement sur le do

Nombre d’inscriptions :
alternatif, 5 mètres s avec battement de jambes
Glissement sur le côt
é avec battement de
alternatif, 5 mètres (av jambes
ec aide)
Feuille de travail du moniteur

Glissement avec retou


jambes alternatif, 5 rnement et battement de
mètres
Nage sur le ventre, 5
mètres
Natation

Nombre de réussites :

COMPLET (C) • IN
COMPLET (I)
Junior
Croix-Rouge Natation
2

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


NOTE : Moniteurs — gardez les nageurs actifs et dans l’eau!
Critères de performance
NOTE : Les nageurs feront la démonstration de la technique ou du style de nage
INTRODUCTION AUX VFI/GILETS DE SAUVETAGE
NOTE : Le moniteur peut apporter son aide.
Croix-Rouge Natation
Junior

GLISSEMENT SUR LE DOS AVEC BATTEMENT DE JAMBES ALTERNATIF,


5 MÈTRES
12
3 fois dans un bloc de leçons. NOTE : Eau peu profonde : niveau d’eau qui ne dépasse pas la hauteur de la NOTE : Le moniteur peut aider le nageur au début du glissement.
poitrine du nageur. • Effectue des glissements sur le dos avec un battement de jambes alternatif de
ACTIVITÉS DE CONDITIONNEMENT PHYSIQUE • Endosse un vêtement de flottaison individuel (VFI)/gilet de sauvetage et attache base (mouvement des jambes contraire de haut en bas).
NOTE : Il faut intégrer l’un des éléments ci-dessous à chacune des leçons. bien toutes les fermetures éclair, les lanières et les boucles. • Effectue le battement de jambes sur au moins 5 mètres dans une position quasi-
• Après avoir endossé un VFI/gilet de sauvetage, se déplace (marche, court, sautille, horizontale.
BATTEMENT DE JAMBES ALTERNATIF, 10 MÈTRES (AVEC AIDE) bat des jambes, etc.) en eau peu profonde. • Maintient une position quasi-horizontale, les bras le long du corps, les mains à la
NOTE : Encourager le nageur à pratiquer les techniques appropriées, mais ne PAS • Après avoir endossé un VFI/gilet de sauvetage, flotte sur le ventre ou sur le dos en hauteur des hanches, et utilise une propulsion efficace.
l’évaluer. eau peu profonde et en eau profonde de façon détendue.
NOTE : Le nageur peut recevoir l’aide du moniteur ou utiliser une aide flottante GLISSEMENT SUR LE CÔTÉ AVEC BATTEMENT DE JAMBES ALTERNATIF,
(planche, nouille aquatique, etc.). TRANSFERT DE POIDS EN EAU PEU PROFONDE 5 MÈTRES (AVEC AIDE)
• Maintient une position quasi-horizontale du corps. • Transfère son poids et expérimente la flottabilité et le centre de gravité, p. ex., en NOTE : Le nageur peut recevoir l’aide du moniteur ou utiliser une aide flottante
• Effectue le battement de jambes alternatif. allant chercher un objet au fond de la piscine, en touchant différentes parties de (planche, nouille aquatique, etc.).
• Effectue le battement de jambes à partir des hanches. son corps lorsqu’il est au fond de l’eau; en se tenant debout sur les mains, en • Glisse sur le côté qu’il préfère, un bras allongé au-dessus de la tête et l’autre le
• Bouge les jambes dans un mouvement contraire de haut en bas. faisant des culbutes, des retournements, etc. long du corps, sans mouvement des mains.
• Complète la distance. • Effectue un battement de jambes alternatif du côté qu’il préfère et glisse sur au
ACTIVITÉS EN EAU PROFONDE (AVEC AIDE)
moins 5 mètres.
NAGE D’ENDURANCE, 10 MÈTRES NOTE : Le moniteur peut apporter son aide.
• Glisse, la tête tournée sur le côté et l’oreille sous l’eau, près de l’épaule.
NOTE : Encourager le nageur à pratiquer les techniques appropriées, mais ne PAS • Si les lieux s’y prêtent, démontre comment entrer dans l’eau profonde en toute
l’évaluer. sécurité (en utilisant l’échelle, en se glissant dans l’eau depuis la position assise, GLISSEMENT AVEC RETOURNEMENT ET BATTEMENT DE JAMBES
• Choisit de nager sur le ventre ou sur le dos dans une position quasi- en effectuant un saut, debout, face à la piscine).
ALTERNATIF, 5 MÈTRES
horizontale. • Expérimente la flottabilité et le déplacement en eau profonde en maintenant une
• Effectue un glissement sur le ventre avec battement de jambes alternatif.
• Effectue n’importe quel mouvement de bras ou de jambes ou les deux. position hydrodynamique (battements de jambes, propulsion avec les bras, sur le
• Se retourne sur le dos et continue le battement de jambes.
• Complète la distance. dos et sur le ventre).
• Répète le glissement, sur le dos vers le ventre avec battement de jambes
• Fait la démonstration de la façon de sortir de l’eau en toute sécurité.
alternatif.
TECHNIQUES ET SÉCURITÉ AQUATIQUE • Amorce le retournement à partir de la tête et des épaules.
Préparation! Prévention! Survie! NATATION
RÈGLES DE SÉCURITÉ DES LIEUX RESPIRATION RYTHMÉE, 10 RÉPÉTITIONS (2 FAÇONS) NAGE SUR LE VENTRE, 5 MÈTRES
• Applique au moins 4 règles de sécurité propres aux lieux. NOTE : Encourager le nageur à tourner la tête sur le côté lorsqu’il inspire. • Nage en gardant le visage dans l’eau.
• Peut énoncer les règles de sécurité élémentaires propres aux lieux et s’y • Expire par la bouche et/ou le nez sous l’eau et inspire par la bouche juste au- • Maintient une position du corps quasi-horizontale.
conformer. dessus de la surface de l’eau. • Effectue le battement de jambes alternatif.
• A une respiration rythmée et détendue (inspiration et expiration perceptibles et • Exécute les battements de jambes à partir des hanches.
SMU/9-1-1

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


efficaces à CHAQUE répétition). • Bouge les jambes dans un mouvement contraire de haut en bas.
• Décrit au moins deux façons d’obtenir de l’aide : appeler un adulte ou un • Effectue 10 répétitions, de 2 façons différentes,, p. ex., en se tenant debout, le • Bouge les bras en mouvement circulaire complet, avec extension devant
sauveteur, aller à un poste de sauveteurs ou de secourisme, communiquer avec visage sous l’eau, en respirant du côté où il est le plus à l’aise ou en battant des la tête.
les services médicaux d’urgence (SMU au 9-1-1 ou un organisme communautaire jambes en s’aidant d’une planche. • Bouge les bras de manière opposée l’un à l’autre.
équivalent). • Il n’est pas nécessaire que les bras soient complètement hors de l’eau.
GLISSEMENT SUR LE VENTRE AVEC BATTEMENT DE JAMBES • Exécute une traction avec les mains plus loin que le nombril.
ALTERNATIF, 10 MÈTRES • Expire sous l’eau.
NOTE : Le moniteur peut aider le nageur au début du glissement.
• Effectue un glissement sur le ventre avec un battement de jambes alternatif de
base (mouvement des jambes contraire de haut en bas).
• Effectue le battement de jambes sur au moins 10 mètres dans une position
quasi-horizontale.
• Maintient une position hydrodynamique, les bras tendus au-dessus de la tête.
• Expire sous l’eau.
Session :

Endroit :
Moniteur :

Jour/Heure :

Nom et présences

| | | | | | | | | | | | | | | |
| | | | | | | | | | | | | | | |
| | | | | | | | | | | | | | | |
| | | | | | | | | | | | | | | |
| | | | | | | | | | | | | | | |
| | | | | | | | | | | | | | | |
| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |
| | | | | | | | | | | | | | | |
| | | | | | | | | | | | | | | |
Battement de jambes
alternatif, 15 mètres

Nage d’endurance, 15
Distance mètres
physique
Activités de
conditionnement

Quand et où nager

VFI/gilets de sauvet
age en eau profonde

Flottaison en eau pro


fonde, 5sec
Saut, changement de
direction et retour séc
en eau profonde uritaire
Maintien à la surfac
e en eau profonde, 20 sec
Plongeon, départ en
Techniques et

position assise, chang


direction et retour séc ement de
uritaire
sécurité aquatique

Respiration rythmée,
15 répétitions
Glissement sur le ven
tre avec battement de
alternatif, 15 mètres jambes
Glissement sur le do
s avec battement de

Nombre recommandé : 1:6 (avec un assistant MSA, augmenter le ratio de 4) Nombre d’inscriptions :
alternatif, 10 mètres jambes
Glissement sur le côt
é avec battement de
alternatif, 10 mètres jambes
Feuille de travail du moniteur

Combinaison de gli
ssements sur le ventre
glissements sur le côt et de
é, 10 mètres (avec aid
e)
Nage sur le ventre, 10
mètres
Natation

Nombre de réussites :

COMPLET (C) • IN
COMPLET (I)
Junior
Croix-Rouge Natation
3

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


NOTE : Moniteurs — gardez les nageurs actifs et dans l’eau!
Critères de performance
NOTE : Les nageurs feront la démonstration de la technique ou du style de nage
VFI/GILETS DE SAUVETAGE EN EAU PROFONDE
• Détermine au moins deux situations où il faut porter des vêtements de flottaison
Croix-Rouge Natation

GLISSEMENT SUR LE VENTRE AVEC BATTEMENT DE JAMBES


ALTERNATIF, 15 MÈTRES
Junior
13
3 fois dans un bloc de leçons. individuels (VFI) ou des gilets de sauvetage, p. ex., lorsque l’on joue près de l’eau • Effectue un glissement sur le ventre avec battement de jambes alternatif
froide, ou en bateau. (mouvement contraire de haut en bas), à fleur d’eau.
• Là où l’installation le permet, porte la taille appropriée de VFI ou de gilet de
ACTIVITÉS DE CONDITIONNEMENT PHYSIQUE sauvetage et fait la démonstration Arrêtez! Regardez! Demandez! avant les entrées
• Effectue un battement de jambes alternatif continu.
• Maintient une position hydrodynamique, les bras au-dessus de la tête.
NOTE : Il faut intégrer l’un des éléments ci-dessous à chacune des leçons. en eau profonde (échelle, entrée en position assise, saut sans élan).
• Explore la flottaison et le mouvement (p. ex., battement, propulsion avec les bras, GLISSEMENT SUR LE DOS AVEC BATTEMENT DE JAMBES ALTERNATIF,
BATTEMENT DE JAMBES ALTERNATIF, 15 MÈTRES sur le dos, sur le ventre). 10 MÈTRES
NOTE : Encourager le nageur à pratiquer les techniques appropriées, mais ne PAS • Bouge dans différentes directions en flottant dans un VFI ou un gilet de sauvetage; • Maintient une position quasi-horizontale sur le dos, les mains à la hauteur des
l’évaluer. change de direction, bouge d’un côté à l’autre, se déplace en cercle, etc. hanches.
• Démontre des sorties sécuritaires de la zone en eau profonde. • Effectue le mouvement alternatif avec les deux jambes, à fleur d’eau, les pieds
NOTE : L’activité peut être exécutée avec ou sans aide (planche, nouille aquatique,
pointés.
etc.). FLOTTAISON EN EAU PROFONDE, 5 SEC • Effectue un battement de jambes continu.
• Maintient une position quasi-horizontale du corps. NOTE : Cette technique est effectuée sans lunettes de natation. • Respire de façon détendue.
• Effectue le battement de jambes alternatif près de la surface. • Flotte de façon détendue en eau profonde pendant au moins
• Effectue le battement de jambes à partir des hanches. 5 secondes sur le ventre, sur le dos ou en position verticale. GLISSEMENT SUR LE CÔTÉ AVEC BATTEMENT DE JAMBES ALTERNATIF,
• Bouge les jambes en un mouvement contraire de haut en bas. • Maintient une position stable en faisant peu ou pas de mouvements de jambes. 10 MÈTRES
• Complète la distance. • Effectue un redressement aisé pour revenir à la position verticale. • Glisse sur le côté qu’il préfère, un bras tendu au-dessus de la tête et l’autre le long
NAGE D’ENDURANCE, 15 MÈTRES du corps, sans mouvement des mains.
SAUT, CHANGEMENT DE DIRECTION ET RETOUR SÉCURITAIRE EN EAU • Effectue un battement de jambes alternatif sur le côté qu’il préfère sur 10 mètres.
NOTE : Encourager le nageur à pratiquer les techniques appropriées, mais ne PAS PROFONDE • Glisse, la tête tournée sur le côté et l’oreille sous l’eau, près de l’épaule.
l’évaluer. NOTE : Cette technique est effectuée sans lunettes de natation.
• Nage sur au moins 15 mètres sans s’arrêter en effectuant n’importe quel • Effectue un saut avant en eau profonde et fait surface en position verticale. COMBINAISON DE GLISSEMENTS SUR LE VENTRE ET DE
mouvement de propulsion ou combinaison de mouvements, y compris • Après avoir fait surface, se tourne dans une direction, puis dans la direction GLISSEMENTS SUR LE CÔTÉ, 10 MÈTRES (AVEC AIDE)
l’utilisation des jambes ou des bras seulement. opposée (rotations complètes). NOTE : Le nageur peut recevoir l’aide du moniteur ou utiliser une aide flottante
• Expire sous l’eau. • S’oriente et revient en lieu sûr.
• Complète la distance. (planche, nouille aquatique, etc.).
• Explique l’importance de connaître cette technique. • Maintient une position hydrodynamique (avec aide).
MAINTIEN À LA SURFACE EN EAU PROFONDE, 20 SEC • Commence en position de glissement sur le ventre.
TECHNIQUES ET SÉCURITÉ AQUATIQUE • Exerce une traction avec le bras dans l’eau pour adopter la position de glissement
• Flotte sur le ventre de façon détendue pendant 5 secondes, puis se retourne et
Préparation! Prévention! Survie! sur le côté.
flotte sur le dos pendant 5 secondes; continue à flotter, nage sur place ou nage
QUAND ET OÙ NAGER debout (ou combine les deux) pendant au moins 10 secondes, de façon • Expire en position de glissement sur le ventre et inspire en position de glissement
• Explique l’importance : sur le côté (du côté qu’il préfère).

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


détendue.
1. de nager avec un partenaire, sous la surveillance d’un adulte. • Effectue un battement de jambes continu en position de glissement sur le
2. d’attendre le moniteur et de l’écouter. PLONGEON, DÉPART EN POSITION ASSISE, CHANGEMENT DE ventre et de glissement sur le côté sur 10 mètres.
3. de respecter les autres nageurs. DIRECTION ET RETOUR SÉCURITAIRE
• Examine les lieux et repère les dangers : eau profonde, dénivellations, échelles, NAGE SUR LE VENTRE, 10 MÈTRES
NOTE : Cette technique est effectuée sans lunettes de natation. • Nage en gardant le visage dans l’eau.
planchers glissants, zones de plongée, sauna, bain tourbillon, courants, vagues,
eau trouble, zone de navigation, etc. NOTE : S’assurer que les installations ont la profondeur et la largeur nécessaires pour • Maintient une position du corps quasi-horizontale.
• Connaît ses capacités. plonger en toute sécurité. • Exécute un battement de jambes alternatif près de la surface de l’eau.
• Comprend l’importance de prévenir quelqu’un de l’endroit où l’on va et de l’heure • S’assoit sur le bord de la piscine. • Exécute les battements de jambes à partir des hanches.
à laquelle on doit revenir. • Allonge les bras au-dessus de la tête, mains jointes. • Bouge les jambes en un mouvement contraire de haut en bas.
• Sait qu’il n’est pas sécuritaire de nager sans l’autorisation et la surveillance d’un • Rentre le menton, se penche en avant pour entrer dans l’eau. • Ramène les bras au-dessus de l’eau.
adulte, seul, par mauvais temps, après une exposition excessive au soleil, par • S’éloigne du bord de la piscine en poussant avec les pieds. • Bouge les bras de manière opposée l’un à l’autre.
temps trop froid, en dehors de la zone de baignade ou trop loin d’un endroit sûr. • Termine en glissant sur le ventre. • Allonge les bras loin devant la tête pour entrer dans l’eau.
• Fait preuve de prudence au cours des activités en eau profonde et peu profonde • Retourne au point d’entrée. • Exécute une traction avec les mains jusqu’aux hanches.
et comprend l’importance d’une telle attitude. • Expire sous l’eau, exécute un retournement sur le côté (position de glissement
sur le côté).
NATATION • Prend une inspiration au besoin, en gardant l’oreille dans l’eau, tourne le
RESPIRATION RYTHMÉE, 15 RÉPÉTITIONS corps et le visage dans l’eau.
• Expire par la bouche et/ou le nez sous l’eau et inspire par la bouche juste au- • Peut arrêter le mouvement des bras jusqu’à 2 secondes.
dessus de la surface de l’eau.
• A une respiration rythmée et détendue (inspiration et expiration perceptibles et
efficaces à CHAQUE répétition).
• Effectue 15 répétitions sur le côté, p. ex., debout le visage sous l’eau, en faisant
un battement de jambes, agrippé au bord de la piscine ou à une planche, ou
en effectuant les mouvements de bras du crawl.
Feuille de travail du moniteur Croix-Rouge Natation
Junior
4
Activités de
Techniques et
conditionnement Natation
sécurité aquatique
physique

ue au crawl)

s, 15 mètres
Moniteur :

-1

te sécurité
15 mètres

d’appeler les SMU/9-1

fonde

profonde, 45 sec

tre et
15 répétitions (spécifiq
Jour/Heure :

roulement des épaule


le – Plongeon en tou
alternatif sur le dos,

dille en eau peu pro

ven
mètres

côté, 15 mètres

COMPLET (I)
le
Session :

sur
Nage d’endurance, 25

nts
e en eau
oux
façon

me
Plongeon, départ à gen
le

sse
Endroit :

Protection personnel

Protection personnel
Battement de jambes

Démonstration de la

Respiration rythmée,

de glissements sur le

Nage sur le dos avec


Introduction à la go

Maintien à la surfac

COMPLET (C) • IN
Combinaison de gli

Crawl, 10 mètres
Distance
Nom et présences

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

Nombre recommandé : 1:6 (avec un assistant MSA, augmenter le ratio de 4) Nombre d’inscriptions : Nombre de réussites :
NOTE : Moniteurs — gardez les nageurs actifs et dans l’eau!
Critères de performance
NOTE : Les nageurs feront la démonstration de la technique ou du style de nage
PROTECTION PERSONNELLE — PLONGEON EN TOUTE SÉCURITÉ
NOTE : S’assurer que les installations ont la profondeur et la largeur nécessaires
Croix-Rouge Natation
Junior

COMBINAISON DE GLISSEMENTS SUR LE VENTRE ET DE GLISSEMENTS


SUR LE CÔTÉ, 15 MÈTRES
14
3 fois dans un bloc de leçons. pour plonger en toute sécurité. • Commence en position hydrodynamique allongée de glissement sur le ventre.
• Le nageur indique 3 choix judicieux à faire lorsque l’on plonge : • Exerce une traction avec le bras dans l’eau pour adopter la position de glissement
ACTIVITÉS DE CONDITIONNEMENT PHYSIQUE 1. Toujours entrer dans l’eau les pieds en premier la première fois ou lorsque sur le côté (celui qu’il préfère).
NOTE : Il faut intégrer l’un des éléments ci-dessous à chacune des leçons. vous entrez dans l’eau froide. • Expire en position de glissement sur le ventre et inspire en position de glissement
2. Suivre toutes les directives qui sont affichées concernant le plongeon. sur le côté.
BATTEMENT DE JAMBES ALTERNATIF SUR LE DOS, 15 MÈTRES 3. Procéder prudemment. • Effectue un battement de jambes continu en position de glissement sur le ventre
NOTE : Encourager le nageur à pratiquer les techniques appropriées, mais ne PAS • Nomme les blessures ou les séquelles potentielles qui résultent d’un plongeon et en position de glissement sur le côté sur 15 mètres.
l’évaluer. dangereux (p. ex., blessure à la tête et à la colonne). • Ramène le bras au-dessus de la surface de l’eau une fois en position de
NOTE : L’activité peut être exécutée avec ou sans aide (planche, nouille aquatique, • Explique la raison pour laquelle les installations sont sécuritaires (ou non) pour le glissement sur le ventre.
etc.). Si le nageur utilise un objet, il doit le tenir sur son ventre. plongeon.
• Maintient une position quasi-horizontale du corps. NAGE SUR LE DOS AVEC ROULEMENT DES ÉPAULES,15 MÈTRES
• Effectue un battement de jambes alternatif à partir des hanches avec les pieds INTRODUCTION À LA GODILLE EN EAU PEU PROFONDE • Maintient une position hydrodynamique quasi-horizontale.
faisant des « bulles » à la surface de l’eau. • Explore comment sentir, manipuler et bouger l’eau à l’aide du mouvement de • Exécute un mouvement de roulis du corps en bloc, d’un côté à l’autre, des
• Complète la distance. godille avec les avant-bras et les mains. épaules jusqu’aux orteils, la tête reste en position neutre (n’oscille pas).
• Met les avant-bras et les mains sous l’eau, les doigts joints, les paumes orientées • Garde les bras le long du corps.
NAGE D’ENDURANCE, 25 MÈTRES vers le bas. • Exécute des battements de jambes alternatifs à partir des hanches, et les pieds
NOTE : Encourager le nageur à pratiquer les techniques appropriées, mais ne PAS • Bouge les paumes (les doigts) dans diverses directions (les paumes vers le haut, forment des « bulles » à la surface de l’eau.
l’évaluer. vers le bas, une vers le haut et l’autre vers le bas). • Respire de façon décontractée.
• Nage sur au moins 25 mètres sans s’arrêter en effectuant n’importe quel • Balance les avant-bras et les mains à l’extérieur et à l’intérieur avec une pression • Ne retient pas sa respiration.
mouvement de propulsion ou combinaison de mouvements, y compris un égale.
mouvement de jambes ou de bras seulement. • Le corps peut être dans différentes positions (debout, flottant, assis ou allongé sur CRAWL, 10 MÈTRES
• Complète la distance. une aide flottante). NOTE : L’accent est mis sur le retour des bras et sur le maintien de la position du
• Le déplacement sur une distance n’est pas obligatoire. corps.
TECHNIQUES ET SÉCURITÉ AQUATIQUE • Maintient une position du corps quasi-horizontale en gardant le visage dans l’eau.
Préparation! Prévention! Survie! PLONGEON, DÉPART À GENOUX • Exécute un mouvement de roulis en bloc avec le corps en position de glissement
• Si les lieux s’y prêtent, effectue un plongeon avant en partant en position sur le côté pour prendre une respiration.
PROTECTION PERSONNELLE agenouillée.
• Le nageur est sensibilisé aux situations dangereuses et apte à les reconnaître; sait • Exécute un battement de jambes alternatif à partir des hanches et près de la
• Tend les bras et les mains au-dessus de la tête; les mains entrent dans l’eau en surface de l’eau.
comment les éviter :
premier, suivies de la tête, puis du corps et des pieds. • Ramène les bras tendus au-dessus de l’eau et loin devant la tête.
1. Sait sur quelle distance il peut nager et être en mesure de revenir en toute
• Garde les mains et les bras tendus au-dessus de la tête tout au long du plongeon • Exécute une traction avec les mains jusqu’aux hanches.
sécurité.
pour se protéger la tête. • Expire sous l’eau.
2. Sait déterminer les distances sûres en évaluant ses capacités en eau peu
• Inspire sur le côté au moins deux fois sur une distance de 10 mètres.

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


profonde, pendant les leçons de natation, etc. MAINTIEN À LA SURFACE EN EAU PROFONDE, 45 SEC • Peut arrêter le mouvement des bras jusqu’à 2 secondes dans la position de
• Nage debout en faisant des grands mouvements de bras et de jambes ou nage
DÉMONSTRATION DE LA FAÇON D’APPELER LES SMU/9-1-1 sur place, de façon détendue.
glissement sur le côté.
• Sait ce que SMU signifie. Simule une conversation téléphonique avec le
• Garde la tête hors de l’eau.
réceptionniste du 9-1-1 (vous!); écoute attentivement, répond lentement aux
questions et raccroche le dernier.
• Décrit au moins 2 situations où des personnes se trouvant à
NATATION
proximité de l’eau pourraient avoir besoin d’aide. RESPIRATION RYTHMÉE, 15 RÉPÉTITIONS (SPÉCIFIQUE AU CRAWL)
• Expire par la bouche et/ou le nez sous l’eau, tourne la tête sur le côté, puis inspire
par la bouche juste au-dessus de la surface de l’eau.
• A une respiration rythmée et détendue (inspiration et expiration perceptibles et
efficaces à CHAQUE répétition).
• Effectue 15 répétitions sur le côté qu’il préfère, p. ex., en se tenant debout le
visage sous l’eau, en faisant un battement de jambes agrippé à une planche, ou
en effectuant les mouvements de bras du crawl.
Feuille de travail du moniteur Croix-Rouge Natation
Junior
5
Activités de
Techniques et
conditionnement Natation
sécurité aquatique
physique

Moniteur :

caucus en eau froide

ons)
Jour/Heure :

position d’arrêt

le dos, 10 mètres
20 répétitions (2 faç
alternatif, 25 mètres

le dos, 5 mètres
igateur prudent
mètres

COMPLET I)
Session :

rientation
sa chaleur
Nage d’endurance, 50

tion du

art en

sur

é sur
Endroit :

Comment être un nav

s
Entrées avec perte d’o

Respiration rythmée,
Godille tête première

Dos crawlé, 15 mètre


Battement de jambes

Comment conserver

Plongeon avant, dép

Coup de pied fouett

COMPLET (C) • IN
Position fœtale/posi

Nage debout, 1 min

Crawl, 15 mètres
Distance
Nom et présences

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

Nombre recommandé : 1:8 (avec un assistant MSA, augmenter le ratio de 4) Nombre d’inscriptions : Nombre de réussites :
NOTE : Moniteurs — gardez les nageurs actifs et dans l’eau!
Critères de performance
NOTE : Les nageurs feront la démonstration de la technique ou du style de nage
• Fait la démonstration d’une position fœtale (1 min) : après avoir endossé un
VFI/gilet de sauvetage, garde les genoux près de la poitrine, les bras serrés contre
CRAWL, 15 MÈTRES
Croix-Rouge Natation
Junior
15
• Maintient une position du corps quasi-horizontale en gardant le visage dans l’eau.
3 fois dans un bloc de leçons. le corps et la tête hors de l’eau (peut être obligé de faire la godille pour garder son • Exécute un mouvement de roulis en bloc avec le corps en position de glissement
équilibre). sur le côté pour prendre une respiration.
ACTIVITÉS DE CONDITIONNEMENT PHYSIQUE • Fait la démonstration de la position du caucus (1 min) : après avoir endossé un • Exécute un battement de jambes alternatif continu à partir des hanches et près de
NOTE : Il faut intégrer l’un des éléments ci-dessous à chacune des leçons. VFI/gilet de sauvetage, se pelotonne contre les autres, poitrines rapprochées, bras la surface de l’eau.
sur les épaules les uns des autres, jambes collées les unes aux autres, la plus • Ramène les bras au-dessus de l’eau de manière alternative et contrôlée.
BATTEMENT DE JAMBES ALTERNATIF, 25 MÈTRES petite personne au milieu du caucus. • Entrent les mains dans l’eau loin devant la tête.
• Maintient une position quasi-horizontale du corps. • Explique la raison pour laquelle le VFI/gilet de sauvetage est essentiel pour réussir • Exécute une traction avec les mains jusqu’aux épaules et prolonge la traction au-
• Effectue un mouvement de battement de jambes alternatif continu à partir des à maintenir la position fœtale dans l’eau. delà des hanches.
hanches près de la surface. • Décrit des situations où la position fœtale et la position du caucus peut être utile. • Expire sous l’eau.
• Complète la distance. • Inspire sur le côté de manière synchronisée, en gardant une oreille dans l’eau.
ENTRÉES AVEC PERTE D’ORIENTATION • Peut arrêter le mouvement des bras jusqu’à 2 secondes dans la position de
NAGE D’ENDURANCE, 50 MÈTRES NOTE : Cet exercice s’effectue sans lunettes de natation.
glissement sur le côté.
NOTE : Encourager le nageur à pratiquer les techniques appropriées, mais ne PAS NOTE : S’assurer que la profondeur et la largeur du site soient sécuritaires.
l’évaluer. NOTE : S’assurer que les entrées s’effectuent à une distance sécuritaire du bord. DOS CRAWLÉ, 15 MÈTRES
• Nage sur au moins 50 mètres sans s’arrêter en effectuant n’importe quel • Pratique la perte d’orientation par le biais d’une variété d’entrées en eau profonde, • Maintient une position hydrodynamique quasi-horizontale.
mouvement de propulsion ou combinaison de mouvements, y compris un p. ex., roulade avant, roulade latérale, saut et rotation d’un saut périlleux. • Exécute un mouvement de roulis du corps en bloc (épaules, hanches et orteils).
mouvement de jambes ou de bras seulement. • Maintient la tête en position neutre et le menton légèrement rentré vers la
• Complète la distance. NAGE DEBOUT, 1 MIN poitrine.
• Nage debout (1 min) : le corps à la verticale et la tête hors de l’eau, effectue
• Exécute des battements de jambes alternatifs à la surface de l’eau.
TECHNIQUES ET SÉCURITÉ AQUATIQUE lentement n’importe quels grands mouvements de bras et de jambes et demeure
• Garde les genoux sous la surface de l’eau.
sur place.
Préparation! Prévention! Survie! • Remonte les bras tendus et élevés au-dessus de l’eau dans un mouvement
• Essaie d’augmenter l’efficacité en réduisant le mouvement.
COMMENT ÊTRE UN NAVIGATEUR PRUDENT alternatif.
• Fait la démonstration de la façon de se préparer avant de monter dans une PLONGEON AVANT, DÉPART EN POSITION D’ARRÊT • Peut arrêter le mouvement des bras pendant une période allant jusqu’à
embarcation. NOTE : S’assurer que les installations ont la profondeur et la largeur nécessaires 2 secondes (un bras devant la tête, un bras près des hanches).
• Choisit et endosse un VFI/gilet de sauvetage approprié; sait pourquoi il doit être pour plonger en toute sécurité. • Pousse avec les bras tendus ou pliés jusqu’aux hanches et vers les jambes.
muni d’un sifflet. • Fait preuve de prudence et explique la raison pour laquelle les installations sont • Respire de façon décontractée.
• Sait qu’il ne faut jamais surcharger une embarcation et qu’il faut toujours sécuritaires (ou non) pour le plongeon. • Ne retient pas sa respiration.
embarquer lentement (une personne à la fois) lorsque l’embarcation est stable, • Si les lieux s’y prêtent, effectue un plongeon avant, à partir de la position d’arrêt.
COUP DE PIED FOUETTÉ SUR LE DOS, 10 MÈTRES
qu’il faut demeurer accroupi et en équilibre, les mains reposant sur un point • Entre dans l’eau, les mains et les bras tendus au-dessus de la tête;
NOTE : La technique appropriée est enseignée et préconisée, mais un léger
d’appui stable. suivent la tête, les épaules, le tronc, les jambes et les pieds.
coup de pied fouetté/battement de jambes en ciseaux est acceptable.
• Fait la démonstration de la façon de rester en sécurité : s’agenouille ou s’assoit au • Garde les mains et les bras tendus au-dessus de la tête tout au long du plongeon
• Maintient une position de glissement sur le dos quasi-horizontale, le visage

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


centre de l’embarcation, près du fond; ne fait pas de mouvements brusques; évite afin de se protéger la tête.
au-dessus de la surface de l’eau en tout temps.
de se pencher par-dessus bord; ne fait pas le fanfaron. • Garde le corps en position parallèle à la surface de l’eau.
• Débarque lentement de l’embarcation lorsqu’elle est stable (une personne à la GODILLE TÊTE PREMIÈRE SUR LE DOS, 5 MÈTRES
NOTE : Un battement de jambes alternatif minimal ou une aide flottante peut être • Ramène les jambes de façon symétrique en pliant les genoux (les genoux
fois), demeure accroupi et en équilibre, les mains reposant sur un point d’appui légèrement écartés) et laisse tomber les talons vers le fond.
stable. utilisé pour soutenir la flottaison.
• Étire le corps, les oreilles dans l’eau et les jambes jointes. • Dirige le mouvement avec les talons en dessinant un cercle (le coup de pied
• Détermine où et à quel moment la navigation est sécuritaire, avec l’autorisation et peut être large ou étroit) et en poussant l’eau avec l’intérieur des pieds.
sous la surveillance d’un adulte. • Plie les mains de façon à ce que les poignets et les paumes s’étirent vers les pieds
et que les doigts soient orientés vers le plafond. • Fléchit les pieds lorsque les talons tombent vers le fond et en effectuant un
COMMENT CONSERVER SA CHALEUR • Garde les doigts joints tournés vers le plafond et juste sous la surface de l’eau. mouvement des jambes.
• Indique les principales zones de perte de chaleur (tête, cou, côtés de la poitrine et • Balance les avant-bras vers l’extérieur et vers l’intérieur avec une pression égale, • Redresse les jambes lorsqu’elles se rejoignent.
aine) et fait la démonstration des façons de conserver sa chaleur en adoptant la tout en gardant la partie supérieure des bras relativement immobile et légèrement • Glisse jusqu’à ce que l’élan diminue (2 à 3 secondes).
position fœtale ou celle du caucus. éloignée du corps.
• Décrit au moins 2 façons de conserver sa chaleur dans une embarcation, p. ex., • Garde les mains à la hauteur des hanches et sous l’eau, alors que le corps bouge
porter un VFI/gilet de sauvetage, rester en sécurité et au sec. doucement, tête première.
• Décrit au moins 2 façons de conserver sa chaleur durant des activités sur la glace,
p.ex., porter un chapeau, porter plusieurs couches de vêtements chauds, connaître NATATION
les prévisions météorologiques.
RESPIRATION RYTHMÉE, 20 RÉPÉTITIONS (2 FAÇONS)
POSITION FŒTALE/POSITION DU CAUCUS EN EAU FROIDE • Expire par la bouche et/ou le nez sous l’eau, puis inspire par la bouche juste au-
• Explique l’utilité de la position fœtale et de la position du caucus (positions qui dessus de la surface de l’eau.
aident à réduire la perte de chaleur). • A une respiration rythmée et détendue (inspiration et expiration perceptibles et
• Précise les conséquences possibles d’une exposition à l’eau froide et la raison efficaces à CHAQUE répétition).
pour laquelle il est essentiel de maintenir la tête et le cou hors de l’eau et de sortir • Effectue 20 répétitions au moins de 2 façons différentes, p. ex., en sautillant en
de l’eau le plus vite possible. eau profonde, en battant des jambes avec l’aide d’une planche, ou en nageant le
• Explique comment exécuter un autosauvetage en eau froide : reprendre le crawl.
contrôle de la respiration, sortir de l’eau ou nager vers un lieu sûr en portant un
VFI/gilet de sauvetage, puis se sécher et se réchauffer.
Feuille de travail du moniteur Croix-Rouge Natation
Junior
6
Activités de
Techniques et
conditionnement Natation
sécurité aquatique
physique

d’une telle situation nageurs en difficulté et simulation


Moniteur :

s
Jour/Heure :

e première, 10 mètre

profonde, 11⁄2 min


mètres

COMPLET (I)
igation
Session :

10 mètres

Nage d’endurance, 75

glace
de nav

dage

mètres
la

Objet à lancer sans cor


Endroit :

s
Battement de dauphin,

Godille sur le dos, têt

Dos crawlé, 25 mètre

COMPLET (C) • IN
Quand et où aller sur
Causes des incidents

Dos élémentaire, 15
Nage debout en eau
Reconnaissance des

Crawl, 25 mètres
Plongeon avant
Temps
Nom et présences

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

Nombre recommandé : 1:8 (avec un assistant MSA, augmenter le ratio de 4) Nombre d’inscriptions : Nombre de réussites :
NOTE : Moniteurs — gardez les nageurs actifs et dans l’eau!
Critères de performance
NOTE : Les nageurs feront la démonstration de la technique ou du style de nage
OBJET À LANCER SANS CORDAGE
NOTE : Les nageurs s’exercent d’abord à lancer un objet vers une cible plutôt que
DOS CRAWLÉ, 25 MÈTRES
Croix-Rouge Natation
Junior

• Maintient une position hydrodynamique quasi-horizontale.


16
3 fois dans un bloc de leçons. vers une personne. • Exécute un mouvement de roulis du corps en bloc (épaules, hanches et orteils).
• Lance un objet à un nageur conscient et en difficulté situé à une distance de 5 à • Maintient la tête en position neutre et le menton légèrement rentré vers la
ACTIVITÉS DE CONDITIONNEMENT PHYSIQUE 10 mètres. poitrine.
NOTE : Il faut intégrer l’un des éléments ci-dessous à chacune des leçons. • Explique les caractéristiques de l’objet à lancer approprié : flottant, accessible, facile • N’oscille pas les hanches.
à lancer, assez lourd pour ne pas être emporté par le vent, permettant de • Exécute des battements de jambes alternatifs à la surface de l’eau et en continu à
BATTEMENT DE DAUPHIN, 10 MÈTRES s’agripper facilement. partir des hanches.
NOTE : Peut être effectué avec ou sans palmes, en nageant à la surface de l’eau • Donne 3 exemples d’objets à lancer appropriés : bouée annulaire (avec ou sans • Garde les genoux sous la surface de l’eau.
ou sous l’eau. cordage), VFI/gilet de sauvetage, planche de flottaison. • Remonte les bras tendus et élevés au-dessus de l’eau dans un mouvement
• Maintient une position du corps hydrodynamique, avec les bras sur le côté du alternatif.
corps. GODILLE SUR LE DOS, TÊTE PREMIÈRE, 10 MÈTRES • Tourne les paumes vers l’extérieur avant qu’elles n’entrent dans l’eau (les petits
• Amorce le battement de dauphin de la tête et effectue un mouvement NOTE : Le nageur peut utiliser un battement de jambes alternatif minimal ou une doigts entrent dans l’eau en premier).
ondulatoire des hanches, des genoux et des pieds. aide flottante pour soutenir la flottaison. • Peut arrêter le mouvement des bras jusqu’à 2 secondes (un bras devant la tête,
• Garde les jambes et les pieds joints. • Étire le corps à la surface, les oreilles sous l’eau et les jambes jointes. un bras près des hanches).
• Contrôle les jambes avec les genoux pendant la phase descendante du battement • Plie les mains de façon à ce que les poignets et les paumes s’étirent vers les pieds • Pousse avec les bras tendus ou pliés jusqu’aux hanches et vers les jambes.
(phase de propulsion). et que les doigts soient orientés vers le plafond. • Respire de façon décontractée.
• Bouge dans un mouvement ondulatoire continu, levant le visage vers l’avant pour • Garde les doigts joints tournés vers le plafond et juste sous la surface de l’eau. • Ne retient pas sa respiration.
respirer. • Balance les avant-bras vers l’extérieur et vers l’intérieur avec une pression égale,
pendant que la partie supérieure des bras est plutôt stable et légèrement écartée DOS ÉLÉMENTAIRE, 15 MÈTRES
NAGE D’ENDURANCE, 75 MÈTRES du corps. NOTE : La technique appropriée est enseignée et préconisée, mais un léger coup
NOTE : Encourager le nageur à pratiquer les techniques appropriées, mais ne PAS • Garde les mains à la hauteur des hanches et sous l’eau, alors que le corps bouge de pied fouetté/battement de jambes en ciseaux est acceptable.
l’évaluer. doucement, tête première. • Maintient une position de glissement sur le dos quasi-horizontale, garde le visage
• Nage sur au moins 75 mètres sans s’arrêter en effectuant n’importe quel au-dessus de la surface de l’eau en tout temps.
mouvement de propulsion ou combinaison de mouvements, y compris un NAGE DEBOUT EN EAU PROFONDE, 11⁄2 MIN • Garde le dos, les hanches et les cuisses presque droits, juste sous la surface de
mouvement de jambes ou de bras seulement. • Nage debout pendant 11⁄2 min, en position verticale. l’eau.
• Complète la distance. • Augmente l’efficacité en réduisant le mouvement. • Ramène les jambes de façon symétrique en pliant les genoux (les genoux
• Explique l’importance de garder la tête hors de l’eau quand on est dans l’eau légèrement écartés) et laisse tomber les talons vers le fond.
TECHNIQUES ET SÉCURITÉ AQUATIQUE froide ou dans une situation critique. • Dirige le mouvement avec les talons en dessinant un cercle (le coup de pied
peut être large ou étroit) et en poussant l’eau avec l’intérieur des pieds.
Préparation! Prévention! Survie! PLONGEON AVANT • Fléchit les pieds lorsque les talons tombent vers le fond et en effectuant le
CAUSES DES INCIDENTS DE NAVIGATION NOTE : S’assurer que les installations ont la profondeur et la largeur nécessaires
mouvement des jambes.
• Décrit 3 choix non judicieux qui sont la cause de noyades et de blessures liées à pour plonger en toute sécurité.
• Redresse les jambes lorsqu’elles se rejoignent.
la navigation, p. ex., boire de l’alcool en navigant (ce qui est illégal dans plusieurs • Fait preuve de prudence et explique la raison pour laquelle les installations sont
• Pointe les orteils pendant le glissement.

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


provinces et territoires), ne pas porter de VFI/gilet de sauvetage à bord d’une sécuritaires (ou non) pour le plongeon.
• Remonte lentement les mains le long du corps.
embarcation, se tenir debout dans l’embarcation, surcharger l’embarcation. • Si les lieux s’y prêtent, effectue un plongeon avant en se propulsant à l’aide des
• Tend les bras vers l’avant près de la tête en pointant les doigts vers l’extérieur
• Identifie la navigation sécuritaire et comment vérifier la météo. deux jambes et plonge juste sous la surface (plongeon à fleur d’eau) de façon
tout en gardant les coudes pliés.
hydrodynamique.
• Pousse avec les mains et les avant-bras vers les pieds pendant le battement
QUAND ET OÙ ALLER SUR LA GLACE • Entre dans l’eau, les mains et les bras tendus devant la tête; suivent la tête, le
de jambes.
• Affirme que la glace doit toujours être vérifiée par un adulte et qu’il faut suivre les tronc, les jambes et les pieds.
• Commence la séquence de mouvements avec les mains, alors que les bras
directives données sur les affiches. • Fait preuve d’une maîtrise totale tout au long du plongeon et garde les mains et
et les jambes se rejoignent pendant la phase de glissement.
• Explique la raison pour laquelle il faut toujours être accompagné d’un partenaire et les bras tendus devant la tête afin de la protéger.
• Glisse jusqu’à ce que l’élan diminue (2 à 3 secondes).
être sous la surveillance d’un adulte.
• Comprend les causes des accidents qui surviennent sur la glace. NATATION
• Comprend que la glace en eau libre (lacs, rivières, etc.) ne peut pas toujours être
considérée complètement sécuritaire.
CRAWL, 25 MÈTRES
• Maintient le corps en position quasi-horizontale en gardant le visage dans l’eau.
• Décrit l’épaisseur de glace uniforme nécessaire à la sûreté de diverses activités
• Exécute un battement de jambes alternatif continu à partir des hanches et près de
(zones de sécurité sur la glace) :
la surface de l’eau.
1. 15 cm pour les activités individuelles ou à deux (marche, patignage)
• Pointe les orteils dans la direction opposée de la tête.
2. 20 cm pour les activités en petits groupes (groupes de patinage)
• Ramène les bras au-dessus de l’eau de manière alternative et contrôlée.
3. 25 cm pour des motoneiges.
• Entrent les mains dans l’eau loin devant la tête, alignées avec les épaules.
• Indique 3 articles qui assurent la sécurité de celui qui se trouve sur la glace, p. ex.,
• Exécute une traction avec les mains jusqu’aux épaules et prolonge la traction au-
vêtements chauds, sifflet, objets à lancer (p. ex., corde), VFI/gilet de sauvetage.
delà des hanches.
RECONNAISSANCE DES NAGEURS EN DIFFICULTÉ ET SIMULATION D’UNE • Inspire sur le côté de manière synchronisée, en gardant une oreille dans l’eau (pas
TELLE SITUATION de temps d’arrêt), expire sous l’eau.
• Sait reconnaître un nageur en difficulté et simuler une situation semblable. • Coordonne la respiration avec le retour alterné des bras au-dessus de l’eau.
• Montre qu’il est capable de reconnaître et de simuler 4 situations de détresse
différentes pour un nageur : faible ou fatigué, ne sait pas nager, blessé et
inconscient.
Feuille de travail du moniteur Croix-Rouge Natation
Junior
7
Activités de
Techniques et
conditionnement Natation
sécurité aquatique
physique

ou sévère des voies res consciente en obstruction légère


Moniteur :

le ventre, 15 mètres
Jour/Heure :

matériel de sauvetage
mètres

sévère des voies

COMPLET (I)
in, 15 mètres
Session :

, 15 mètres
Nage d’endurance, 150

piratoires

dage

mètres

é sur
Objet à lancer avec cor

s
Endroit :

Secourir une personne


Obstruction légère ou

Dos crawlé, 50 mètre

Godille sur le ventre


Battement de dauph

Coup de pied fouett

COMPLET (C) • IN
Dos élémentaire, 25
Objet à tendre avec

Crawl, 50 mètres
respiratoires

Saut d’arrêt
Temps
Nom et présences

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |
Nombre
Nombre recommandé : 1:8 à 10 (avec un assistant MSA, augmenter le ratio de 4) d’inscriptions : Nombre de réussites :
NOTE : Moniteurs — gardez les nageurs actifs et dans l’eau!
Critères de performance
NOTE : Les nageurs feront la démonstration de la technique ou du style de nage
6. Poursuit le cycle de 5 tapes dans le dos et de 5 poussées abdominales jusqu’à
ce que l’objet soit délogé ou que la personne devienne inconsciente.
Croix-Rouge Natation
Junior
17
• Exécute des battements de jambes alternatifs à la surface de l’eau et en continu à
partir des hanches.
3 fois dans un bloc de leçons. • Garde les genoux sous la surface de l’eau.
OBJET À LANCER AVEC CORDAGE • Remonte les bras tendus et élevés au-dessus de l’eau dans un mouvement
ACTIVITÉS DE CONDITIONNEMENT PHYSIQUE • Fait une démonstration : lance un objet avec un cordage à un nageur conscient en
difficulté (simulation) situé à au moins 3 mètres.
alternatif.
• Tourne les paumes vers l’extérieur avant qu’elles n’entrent dans l’eau (les petits
NOTE : Il faut intégrer l’un des éléments ci-dessous à chacune des leçons. 1. Appelle au secours et communique clairement avec le nageur en difficulté doigts entrent dans l’eau en premier).
tout en maintenant un contact visuel.
BATTEMENT DE DAUPHIN, 15 MÈTRES • N’effectue pas de temps d’arrêt avec les bras.
2. Écarte les pieds dans l’axe des épaules, un pied devant l’autre, et cale • Les mains entrent et prennent appui dans l’eau à la position 11 h et 13 h.
NOTE : Peut effectuer le battement sur le ventre, sur le dos et/ou le côté.
l’extrémité du cordage sous son pied avant. • Plie légèrement les coudes lorsque les bras poussent vers les hanches et vers les
• Maintient une position du corps hydrodynamique.
3. Fait face à la personne et lance l’objet. jambes.
• Allonge les bras devant la tête.
4. Se place dans une position stable (s’allonge) avant que la personne • Coordonne le mouvement de rotation avec le retour du bras.
• Amorce le battement de dauphin de la tête et effectue un mouvement
n’attrape l’objet. • Respire de façon décontractée.
ondulatoire des hanches, des genoux et des pieds.
5. Tire doucement la personne en lieu sûr le plus près.
• Garde les jambes et les pieds joints.
• Contrôle les jambes avec les genoux pendant la phase descendante du battement
NOTE : L’objet doit tomber derrière ou à coté de la personne en difficulté, à DOS ÉLÉMENTAIRE, 25 MÈTRES
portée de bras. • Maintient une position de glissement sur le dos quasi-horizontale, garde le visage
(phase de propulsion).
• Explique la raison pour laquelle il ne doit pas se jeter à l’eau durant un sauvetage au-dessus de la surface de l’eau en tout temps.
• Bouge dans un mouvement ondulatoire continu, levant le visage vers l’avant pour
et la raison pour laquelle il faut éviter le contact direct. • Garde le dos, les hanches et les cuisses presque droits, juste sous la surface de
respirer.
l’eau.
• Effectuer un léger mouvement de godille avec les mains pour amorcer la OBJET À TENDRE AVEC MATÉRIEL DE SAUVETAGE • Ramène les jambes de façon symétrique en pliant les genoux (les genoux
respiration est acceptable. • Décrit les caractéristiques d’un objet à tendre approprié : flottant, léger, permettant légèrement écartés) et laisse tomber les talons vers le fond.
de s’agripper facilement. • Dirige le mouvement avec les talons en dessinant un cercle (le coup de pied peut
NAGE D’ENDURANCE, 150 MÈTRES • Donne 4 exemples d’objets à tendre appropriés : planche de flottaison, aviron,
NOTE : Encourager le nageur à pratiquer les techniques appropriées, mais ne PAS être large ou étroit) et en poussant l’eau avec l’intérieur de ses pieds.
bouée annulaire, chambre à air. • Fléchit les pieds lorsque les talons tombent vers le fond en effectuant le
l’évaluer.
• Montre la façon de secourir un nageur en difficulté en lui tendant un objet : mouvement des jambes.
• Nage sur au moins 150 mètres sans s’arrêter en effectuant n’importe quel
1. Adopte une position stable (allongée suivant un certain angle). • Redresse les jambes lorsqu’elles se rejoignent.
mouvement de propulsion ou combinaison de mouvements, y compris un
2. Parle clairement et continuellement à la personne en fixant toujours son • Pointe les orteils pendant le glissement.
mouvement de jambes ou de bras seulement.
regard. • Remonte lentement les mains le long du corps.
• Complète la distance.
3. Tire la personne en lieu sûr le plus près en gardant toujours l’objet entre la • Tend les bras vers l’avant près de la tête en pointant les doigts vers l’extérieur tout
personne et lui.
TECHNIQUES ET SÉCURITÉ AQUATIQUE • Explique la raison pour laquelle il faut éviter de se jeter à l’eau durant un
en gardant les coudes pliés.
• Pousse avec les mains et les avant-bras, paumes orientées vers les pieds, et,
Préparation! Prévention! Survie! sauvetage et d’entrer directement en contact avec la personne en difficulté; d’un large mouvement de godille pousse l’eau vers les pieds.
OBSTRUCTION LÉGÈRE OU SÉVÈRE DES VOIES RESPIRATOIRES reconnaît la nécessité d’une formation complémentaire. • Accélère le mouvement des bras pendant la phase de propulsion.
• Décrit 3 causes possibles d’obstruction, p. ex., gomme, aliments, jouets. • Commence la séquence de mouvements avec les mains, alors que les bras et

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


• Explique l’importance de ne pas manger ou mâcher de la gomme quand on est SAUT D’ARRÊT les jambes terminent le mouvement ensemble pendant la phase de glissement.
dans l’eau. • Fait la démonstration de protection personnelle.
• Glisse jusqu’à ce que l’élan diminue (2 à 3 secondes).
• Décrit 3 causes possibles d’arrêt respiratoire, p. ex., étouffement, noyade, blessure. • Pénètre dans l’eau avec les jambes en position d’arrêt ou de coup de pied
fouetté. GODILLE SUR LE VENTRE, 15 MÈTRES
SECOURIR UNE PERSONNE CONSCIENTE EN OBSTRUCTION LÉGÈRE OU • Se penche légèrement vers l’avant pendant l’entrée afin d’augmenter la résistance NOTE : L’accent est mis sur l’exécution du mouvement de godille fait lors de la
SÉVÈRE DES VOIES RESPIRATOIRES de la surface et presse vers le bas avec les bras tendus. traction de la brasse.
• Reconnaît une personne qui souffre d’obstruction des voies respiratoires. • Garde la tête au-dessus de l’eau en tout temps. • Effectue un mouvement de godille avec les avant-bras et les mains pour se
Vérifier :
déplacer vers l’avant.
• Vérifie la présence potentielle de danger sur les lieux.
• S’il est sécuritaire de le faire, examine la personne.
NATATION • Se penche vers l’avant dans l’eau, les bras allongés en avant, écartés d’une
CRAWL, 50 MÈTRES distance légèrement supérieure à la largeur des épaules.
Appeler :
• Maintient le corps en position quasi-horizontale en gardant le visage dans l’eau. • Fléchit les coudes et effectue un puissant mouvement de godille vers le bas et
• Crie à l’aide.
• Exécute un battement de jambes alternatif continu à partir des hanches et près de sous le menton avec les mains et les avant-bras, puis les balance doucement
Secourir :
la surface de l’eau. vers l’extérieur et vers la surface.
1. Détermine s’il s’agit d’une obstruction légère ou sévère en demandant à la
• Pointe les orteils dans la direction opposée de la tête. • Fléchit les coudes sur les côtés et les maintient légèrement en avant des épaules.
personne « Êtes-vous en train de vous étouffer? » Si la personne peut parler,
tousser ou respirer, il s’agit d’une obstruction légère. • Ramène les bras au-dessus de l’eau de manière alternative et contrôlée. COUP DE PIED FOUETTÉ SUR LE VENTRE, 15 MÈTRES
2. Encourager la personne à continuer de tousser, sans intervenir. L’obstruction • Entrent les mains dans l’eau loin devant la tête, alignées avec les épaules. NOTE : Peut être effectué avec une planche.
peut se dégager d’elle-même. • Exécute une traction avec les mains jusqu’aux épaules et prolonge la traction au- • Étire le corps et allonge les bras au-dessus de la tête.
3. Si la personne est incapable de parler ou de respirer, ou que sa respiration delà des hanches. • Effectue un glissement dans une position quasi-horizontale, le visage sous l’eau.
est sifflante, il s’agit d’une obstruction sévère. Se place debout derrière la • Inspire sur le côté de manière synchronisée, d’un seul côté ou des deux côtés, • Ramène les jambes de façon symétrique en pliant les genoux (les genoux
personne (ou à genoux dans le cas d’un enfant), place un bras en expire sous l’eau. légèrement écartés) et en approchant les talons vers les fesses.
diagonale sur la poitrine de la personne. Penche la personne vers l’avant • Coordonne la respiration avec le retour alterné des bras au-dessus de l’eau. • Dirige le mouvement avec les pieds, en gardant les chevilles légèrement plus
jusqu’à ce que le haut de son corps soit au moins parallèle au sol, puis, à écartées que la largeur des genoux, en dessinant un cercle (le coup de pied
l’aide de la paume de son autre main, donne 5 tapes dans le dos, entre les
DOS CRAWLÉ, 50 MÈTRES
• Maintient une position hydrodynamique quasi-horizontale. peut être large ou étroit).
omoplates. • Exécute un coup de pied fouetté, les pieds fléchis, et reprend la position de
• Exécute un mouvement de roulis du corps en bloc (épaules, hanches et orteils).
4. Si l’objet n’est pas délogé, ferme le poing et le place juste au-dessus du glissement.
• Maintient la tête en position neutre et le menton légèrement rentré vers la
nombril. • Un léger coup de pied en ciseaux est acceptable.
poitrine.
5. Met son autre main sur le poing et effectue des poussées vers l’intérieur et
• N’oscille pas les hanches.
vers le haut, fait 5 poussées abdominales.
Feuille de travail du moniteur Croix-Rouge Natation
Junior
8
Activités de
Techniques et
conditionnement Natation
sécurité aquatique
physique

Moniteur :

Jour/Heure :

position debout
n
tif/nage debout, 3 mi

adulte et enfant
mètres

premiers

COMPLET (I)
Session :

Nage d’endurance, 300

mètres
pieds

au en
e,
Endroit :

s
Respiration artificiell

Dos crawlé, 75 mètre


Plongeon de surface,
Dangers en eau libre

COMPLET (C) • IN
Plongeon à fleur d’e
Coup de pied alterna

Dos élémentaire, 25

Brasse, 15 mètres
Crawl, 75 mètres
Hypothermie
Temps
Nom et présences

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |
Nombre
Nombre recommandé : 1:8 à 10 (avec un assistant MSA, augmenter le ratio de 4) d’inscriptions : Nombre de réussites :
NOTE : Moniteurs — gardez les nageurs actifs et dans l’eau!
Critères de performance
NOTE : Les nageurs feront la démonstration de la technique ou du style de nage
4. Au besoin, fait rouler la personne sur le dos et lui dégage les voies
respiratoires (renversement de la tête et soulèvement du menton).
Croix-Rouge Natation
Junior

• Remonte les bras en les gardant tendus et élevés au-dessus de l’eau dans un
mouvement alternatif.
18
3 fois dans un bloc de leçons. 5. Vérifie si la personne respire (“ Regarder, écouter et sentir ” pendant 5 à • Tourne les paumes vers l’extérieur avant qu’elles n’entrent dans l’eau.
10 secondes). • N’efffectue pas de temps d’arrêt avec les bras.
ACTIVITÉS DE CONDITIONNEMENT PHYSIQUE 6. Si on ne perçoit pas de respiration normale, simule deux souffles de une • Les mains entrent et prennent appui dans l’eau à la position 11 h et 13 h.
NOTE : Il faut intégrer l’un des éléments ci-dessous à chacune des leçons. seconde (place sa bouche autour de celle de la personne et lui pince le nez). • Plie légèrement les coudes lorsque les bras poussent vers les hanches et vers les
7. Pour un adulte : continue la respiration artificielle en donnant un souffle jambes.
COUP DE PIED ALTERNATIF/NAGE DEBOUT, 3 MIN complet toutes les 5 à 6 secondes. • Coordonne le mouvement de rotation avec le retour du bras.
NOTE : Encourager le nageur à pratiquer les techniques appropriées, mais ne PAS 8. Pour un enfant : administre la respiration artificielle comme pour un adulte, • Respire de façon décontractée.
l’évaluer. mais montre la façon de l’adapter à un enfant — (1) dégage délicatement
Coup de pied alternatif les voies respiratoires et donne un souffle toutes les 3 à 5 secondes ou 12 DOS ÉLÉMENTAIRE, 25 MÈTRES
• S’assoit dans l’eau, le dos bien droit. à 20 par minute; (2) insuffle une moins grande quantité d’air, chaque • Maintient une position de glissement sur le dos quasi-horizontale, garde le visage
• Fléchit les jambes de manière à ce que les cuisses soient presque parallèles souffle devrait durer une seconde. au-dessus de la surface de l’eau en tout temps.
à la surface de l’eau. • Garde le dos, les hanches et les cuisses presque droits, juste sous la surface de
• Fait pivoter ses jambes en alternance et en décrivant un cercle. PLONGEON DE SURFACE, PIEDS PREMIERS l’eau.
• Garde les mains et les avant-bras hors de l’eau. • Démontre la protection personnelle en vérifiant la profondeur et la condition de • Ramène les jambes de façon symétrique en pliant les genoux (les genoux
Nage debout l’eau. légèrement écartés) et laisse tomber les talons vers le fond.
• Garde le corps en position verticale. • Exerce une poussée vers le bas avec les bras tout en effectuant n’importe quel • Dirige le mouvement avec les talons en dessinant un cercle (le coup de pied peut
• Garde la tête hors de l’eau. type de battement de jambes puissant (coup de ciseaux, coup de pied fouetté, être large ou étroit) et en poussant l’eau avec l’intérieur des pieds.
• Maximise l’efficacité en minimisant le mouvement. coup de pied alternatif ) pour soulever le corps, puis pousse les bras au-dessus de • Fléchit les pieds lorsque les talons tombent vers le fond en effectuant le
la tête pour favoriser la verticale, jambes jointes. mouvement des jambes.
NAGE D’ENDURANCE, 300 MÈTRES • Une fois la tête immergée, pousse les paumes vers le haut, les bras tendus au- • Exécute un coup de pied fouetté et abaisse les jambes en position de glissement
NOTE : Encourager le nageur à pratiquer les techniques appropriées, mais ne PAS dessus de la tête, pour descendre plus facilement les mains demeurant sous l’eau. avec les jambes et les pieds en position hydrodynamique.
l’évaluer. • Lorsque les lieux s’y prêtent, descend à 2 mètres de profondeur. • Redresse les jambes lorsqu’elles se rejoignent.
• Nage sur au moins 300 mètres sans s’arrêter en effectuant n’importe quel • Pointe les orteils pendant le glissement.
mouvement de propulsion ou combinaison de mouvements, y compris un PLONGEON À FLEUR D’EAU EN POSITION DEBOUT • Remonte lentement les mains le long du corps.
mouvement de jambes ou de bras seulement. NOTE : S’assurer que la profondeur et la largeur du site soient sécuritaires. • Tend les bras vers l’avant près de la tête en pointant les doigts vers l’extérieur tout
• Complète la distance. • Garde la tête haute jusqu’à l’entrée. en gardant les coudes pliés.
• Pénètre dans l’eau de manière hydrodynamique, gardant les bras et les mains • Pousse avec les mains et les avant-bras de manière symétrique, paumes orientées
TECHNIQUES ET SÉCURITÉ AQUATIQUE allongés devant la tête.
• Utilise l’ordre d’entrée approprié : mains, tête, tronc, jambes et pieds.
vers les pieds, et, d’un large mouvement de godille pousse l’eau vers les pieds.
Préparation! Prévention! Survie! • Accélère le mouvement des bras pendant la phase de propulsion.
• Plonge dans une profondeur maximale de 1 mètre. • Garde les mains et les bras le long du corps pendant la phase de glissement.
HYPOTHERMIE • Glisse à la surface, maintenant une position du corps hydrodynamique. • Commence la séquence de mouvements avec les mains, alors que les bras et
• Indique les principales zones de perte de chaleur.
les jambes terminent le mouvement ensemble pendant la phase de glissement.

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


• Donne une définition de base de l’hypothermie : état grave qui se développe NATATION • Glisse jusqu’à ce que l’élan diminue (2 à 3 secondes).
lorsque la température du corps descend trop bas, souvent dû à une exposition
prolongée au froid. CRAWL, 75 MÈTRES BRASSE, 15 MÈTRES
• Décrit 4 signes et symptômes d’hypothermie : varie de gros frissons à l’absence de • Maintient le corps en position quasi-horizontale en gardant le visage dans l’eau.
• Garde le corps et la tête à la surface ou près de la surface de l’eau.
frissons, engourdissement, difficultés d’élocution, comportement inhabituel, • Exécute un battement de jambes alternatif continu à partir des hanches.
• Ramène les jambes de façon symétrique en pliant les genoux (les genoux
manque de coordination, muscles raides, ralentissement de la respiration, perte de • Pousse avec les chevilles à chaque battement de jambes (semblable à un coup
légèrement écartés) et en approchant les talons vers les fesses.
conscience. de pied sur un ballon).
• Dirige le mouvement avec les pieds, en gardant les chevilles légèrement plus
• Décrit 2 situations pouvant entraîner l’hypothermie, p. ex., quand la glace cède • Ramène les bras au-dessus de l’eau de manière alternative et contrôlée.
écartées que les genoux en dessinant un cercle (le coup de pied peut être
sous le poids de la personne ou qu’une embarcation chavire. • Entrent les mains dans l’eau loin devant la tête, alignées avec les épaules.
large ou étroit).
• Connaît les soins de base à donner à une personne souffrant d’hypothermie. • Exécute une traction sous l’eau avec les mains, les coudes pliés.
• Exécute un coup de pied fouetté les pieds fléchis, et reprend la position de
• Ne croise pas les mains sous l’eau à la hauteur de l’axe médian du corps.
glissement.
DANGERS EN EAU LIBRE • Prolonge la traction au-delà des hanches.
• Un léger coup de pied en ciseaux est acceptable.
• Décrit 3 dangers présents en eau libre : eau froide, courants, vagues, courants de • Inspire sur le côté de manière synchronisée, d’un seul côté ou des deux côtés,
• Accélère le mouvement des jambes pendant la phase de propulsion.
fond, variations de la profondeur, dénivellations soudaines, algues, exposition au expire sous l’eau.
• Ramène les bras tendus vers l’avant, les paumes jointes.
soleil ou au froid. • Coordonne la respiration avec le retour alterné des bras au-dessus de l’eau.
• Joint les paumes (tourne les mains pour attaquer l’eau) et tire les mains vers
• Décrit 2 façons de se préparer et d’assurer sa sécurité en eau libre ou près d’une
DOS CRAWLÉ, 75 MÈTRES l’extérieur à une largeur légèrement supérieure à celles des épaules.
étendue d’eau libre, p. ex., la surveillance d’un adulte et la présence d’un
• Maintient une position hydrodynamique quasi-horizontale. • Plie les coudes et exécute un mouvement de balayage vers le bas avec les
partenaire, le port d’un VFI/gilet de sauvetage.
• Exécute un mouvement de roulis du corps en bloc (épaules, hanches et orteils). avant-bras et les mains vers le centre de la poitrine.
RESPIRATION ARTIFICIELLE, ADULTE ET ENFANT • Maintient la tête en position neutre et le menton légèrement rentré vers la • Synchronisation : traction, respiration, coup de pied, glissement.
NOTE : Utiliser des poupées, des mannequins ou des ActarMD, ou encore faire des poitrine. • Commence à expirer pendant la phase de glissement.
simulations avec d’autres participants, sans contact bouche-à-bouche. Recommander • N’oscille pas les hanches. • Glisse jusqu’à ce que le corps soit en position hydrodynamique.
le recours à un dispositif de protection au moment de la démonstration. • Exécute des battements de jambes alternatifs à la surface de l’eau et en continu à
• Montre la façon de donner la respiration artificielle à un adulte et à un enfant : partir des hanches.
1. Vérifie que la personne est à l’abri d’autres dangers et examine les lieux. • Garde les genoux sous la surface de l’eau.
2. S’il n’y a pas de danger, vérifie l’état de conscience de la personne (la • Exécute un mouvement de poussée avec les chevilles à chaque battement de
secoue doucement et crie). jambes (comme pour donner un coup de pied sur un ballon).
3. Si la personne ne réagit pas, crie pour obtenir de l’aide et demande à un
témoin d’appeler les SMU/9-1-1.
Feuille de travail du moniteur Croix-Rouge Natation
Junior
9
Activités de
Techniques et
conditionnement Natation
sécurité aquatique
physique

Moniteur :

tres
de la marinière, 15 mè
Jour/Heure :

piration artificielle
luence par les pairs
3 min

mètres

cédé

COMPLET (I)
première
seulement,
Session :

e la glace a
Nage d’endurance, 400

igation

mètres
tête
res

s
Dos crawlé, 100 mètre
Endroit :

Règlements sur la nav


Choix judicieux et inf
Déplacement, jambes

Autosauvetage lorsqu

Battement de jambes
Plongeon de surface,

COMPLET (C) • IN
Complications de la

Dos élémentaire, 50
Crawl, 100 mètres

Brasse, 25 mètres
Temps
Nom et présences

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |
Nombre
Nombre recommandé : 1:8 à 10 (avec un assistant MSA, augmenter le ratio de 4) d’inscriptions : Nombre de réussites :
NOTE : Moniteurs — gardez les nageurs actifs et dans l’eau!
Critères de performance
NOTE : Les nageurs feront la démonstration de la technique ou du style de nage
AUTOSAUVETAGE LORSQUE LA GLACE A CÉDÉ
• Simule un autosauvetage : ne s’affole pas, crie pour obtenir de l’aide ou utilise un
DOS ÉLÉMENTAIRE, 50 MÈTRES
Croix-Rouge Natation
Junior
19
• Maintient une position de glissement sur le dos quasi-horizontale, garde le visage
3 fois dans un bloc de leçons. sifflet. au-dessus de la surface de l’eau en tout temps.
• Brise la mince couche de glace devant lui et bat des jambes pour flotter sur le • Garde le dos, les hanches et les cuisses presque droits, juste sous la surface de
ACTIVITÉS DE CONDITIONNEMENT PHYSIQUE ventre. l’eau.
NOTE : Il faut intégrer l’un des éléments ci-dessous à chacune des leçons. • Met les bras sur la glace le plus loin possible et continue de battre des jambes. • Ramène les jambes de façon symétrique en pliant les genoux (les genoux
• Se tire sur la glace en battant des jambes et en utilisant des pics à glace légèrement écartés) et laisse tomber les talons vers le fond.
DÉPLACEMENT, JAMBES SEULEMENT, 3 MIN d’autosauvetage. • Dirige le mouvement avec les talons en dessinant un cercle (le coup de pied peut
NOTE : Encourager le nageur à pratiquer les techniques appropriées, mais ne PAS • Reste étendu et roule jusqu’à un endroit sûr. Demande de l’aide et cherche un être large ou étroit) et en poussant l’eau avec l’intérieur des pieds.
l’évaluer. abri et de quoi se réchauffer. • Fléchit les pieds lorsque les talons tombent vers le fond en effectuant le
• Choisit la méthode des jambes seulement (coup de pied alternatif , coup de pied mouvement des jambes.
fouetté, ciseau, dauphin, ou battement de jambes alternatif). PLONGEON DE SURFACE, TÊTE PREMIÈRE • Exécute un coup de pied fouetté avec les pieds et ramène les jambes et les
• Choisit la direction du déplacement (en avant, de côté, à reculons, ou faire des • Démontre la protection personnelle en vérifiant la profondeur et la condition de pieds en position de glissement hydrodynamique.
longueurs). l’eau. • Redresse les jambes lorsqu’elles se rejoignent.
• Effectue un déplacement avec les jambes seulement pendant 3 minutes. • Se plie en deux ou se met en boule pour descendre verticalement en gardant • Pointe les orteils pendant le glissement.
une position hydrodynamique, jambes jointes. • Remonte lentement les mains le long du corps.
NAGE D’ENDURANCE, 400 MÈTRES • Si les lieux s’y prêtent, descend d’une profondeur de 2 mètres. • Tend les bras vers l’avant près de la tête en pointant les doigts vers l’extérieur tout
NOTE : Encourager le nageur à pratiquer les techniques appropriées, mais ne PAS • Retourne à la surface avec le bras étendu au-dessus de la tête. en gardant les coudes pliés.
l’évaluer. • Pousse avec les mains et les avant-bras de manière symétrique, paumes orientées
• Nage sur au moins 400 mètres sans s’arrêter en effectuant n’importe quel NATATION vers les pieds, et, d’un large mouvement de godille pousse l’eau vers les pieds.
mouvement de propulsion ou combinaison de mouvements, y compris un
mouvement de jambes ou de bras seulement.
CRAWL, 100 MÈTRES • Accélère le mouvement des bras pendant la phase de propulsion.
• Maintient le corps en position quasi-horizontale en gardant le visage dans l’eau. • Garde les mains et les bras le long du corps pendant la phase de glissement.
• Complète la distance. • Commence la séquence de mouvements avec les mains, alors que les bras et les
• N’oscille pas les hanches et le corps.
jambes terminent le mouvement ensemble pendant la phase de glissement.
TECHNIQUES ET SÉCURITÉ AQUATIQUE •

Exécute un battement de jambes alternatif continu à partir des hanches.
Pousse avec les chevilles à chaque battement de jambes. • Glisse jusqu’à ce que l’élan diminue. (2 à 3 secondes).
Préparation! Prévention! Survie! • Ramène les bras au-dessus de l’eau de manière alternative et contrôlée.
CHOIX JUDICIEUX ET INFLUENCE PAR LES PAIRS • Entrent les mains dans l’eau loin devant la tête, alignées avec les épaules.
BRASSE, 25 MÈTRES
• Indique 3 choix non judicieux qui augmentent les risques de noyade ou de • Garde le corps et la tête à la surface de l’eau ou près de la surface de l’eau.
• Prend appui dans l’eau avec les mains au point d’extension complète pour
blessures à proximité de l’eau : • Ramène les jambes de façon symétrique en pliant les genoux (les genoux
amorcer le mouvement de traction.
1. Sauter/plonger dans l’eau dangereuse. légèrement écartés) et en approchant les talons vers les fesses.
• Exécute une traction sous l’eau avec les mains, les coudes pliés.
2. Boire de l’alcool. • Dirige le mouvement avec les pieds, en gardant les chevilles légèrement plus
• Ne croise pas les mains sous l’eau au-delà de la ligne médiane du corps
3. Naviguer de façon imprudente. écartées que les genoux en dessinant un cercle (le coup de pied peut être large
• Prolonge la traction au-delà des hanches.
ou étroit).
• Inspire sur le côté de manière synchronisée, d’un seul côté ou des deux côtés,
COMPLICATIONS DE LA RESPIRATION ARTIFICIELLE • Exécute un coup de pied fouetté les pieds fléchis, et reprend la position de

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


expire sous l’eau.
• Fait une simulation de la respiration artificielle donnée à un enfant et à un adulte. glissement.
• Coordonne la respiration avec le retour alterné des bras au-dessus de l’eau.
• Reconnaît 2 types de complication (ventre distendu, vomissements); Montre la • Accélère le mouvement des jambes pendant la phase de propulsion.
façon d’y réagir. DOS CRAWLÉ, 100 MÈTRES • Ramène les bras tendus vers l’avant, les paumes jointes.
1. Ventre distendu : reconnaît la distension et réduit la quantité d’air expulsé • Maintient une position hydrodynamique quasi-horizontale. • Écarte les mains, paumes vers l’extérieur, les bras allongés, dans un mouvement
pendant les insufflations. • Exécute un mouvement de roulis en bloc du corps (épaules, hanches et orteils). continu à une largeur légèrement supérieure à celle des épaules.
2. Vomissements : protège la tête de la victime, la tourne sur le côté, lui essuie • Maintient la tête en position neutre et le menton légèrement rentré vers la • Plie les coudes et exécute un mouvement de balayage vers le bas avec les
la bouche, la remet sur le dos et continue de donner la respiration poitrine. avant-bras et les mains vers les épaules.
artificielle. • N’oscille pas les hanches. • Remonte les paumes jointes sous le menton.
• Exécute des battements de jambes alternatifs à la surface de l’eau et en continu à • Accélère le mouvement des bras pendant la phase de propulsion.
RÈGLEMENTS SUR LA NAVIGATION partir des hanches. • Synchronisation : traction, respiration, coup de pied, glissement.
• La personne • Garde les genoux sous la surface de l’eau. • Commence à expirer pendant la phase de glissement.
1. Établit un plan de route pour la navigation, ce qui comprend le nombre de • Exécute un mouvement de poussée avec les chevilles à chaque battement de • Glisse jusqu’à ce que le corps soit en position hydrodynamique.
personnes à bord, le point d’arrivée, l’heure d’arrivée prévue. jambes.
2. Désigne une personne responsable à qui remettre le plan. • Remonte les bras tendus et élevés au-dessus de l’eau dans un mouvement
BATTEMENT DE JAMBES DE LA MARINIÈRE, 15 MÈTRES
• Le matériel • Aligne le corps et la tête en position horizontale de glissement sur le côté.
alternatif.
1. Définit le matériel obligatoire. • Ramène les jambes lentement et simultanément en tirant les genoux vers la
• Tourne les paumes vers l’extérieur avant qu’elles n’entrent dans l’eau.
2. Indique 3 autres articles de sécurité. poitrine.
• N’effectue pas de temps d’arrêt avec les bras.
3. Décrit les vêtements appropriés. • Tend une jambe vers l’avant, avec le pied fléchi, et une jambe vers l’arrière, avec
• Les mains entrent et prennent appui dans l’eau à la position 11 h et 13 h.
• L’environnement les orteils pointés, semblable à un battement en ciseaux.
• Plie légèrement les coudes en gardant les paumes tournées vers les pieds lorsque
1. Explique l’importance de vérifier les conditions météorologiques et de • Serre les jambes ensemble jusqu’à ce que les chevilles se touchent, les orteils
les bras poussent près des hanches vers les jambes, en conservant les mains et
se familiariser avec la zone de navigation. sont pointés (phase de propulsion).
les avant-bras rigides (comme une pagaie).
2. Sait que les plaisanciers (embarcations à moteur) et les conducteurs • Coordonne le mouvement de rotation avec le retour du bras.
de motos marines sont tenus de détenir un permis de conducteur • Respire de façon décontractée.
d’embarcation de plaisance.
Feuille de travail du moniteur Croix-Rouge Natation
Junior 10
Activités de
Techniques et
conditionnement Natation
sécurité aquatique
physique

Moniteur :

et nage sous l’eau, 2 pieds premiers et tête première,


verticale), 3 × 10 sec
Jour/Heure :

zone sécuritaire
mètres

COMPLET (I)
Session :

Nage d’endurance, 500


in (à la

mètres
mètres
d’une

s
r
Endroit :

Dos crawlé, 100 mètre


Exposition à la chaleu

e,

s
Battement de dauph

COMPLET (C) • IN
Marinière, 25 mètre
Dos élémentaire, 50
Plongeons de surfac
Sauvetage sur glace

Crawl, 100 mètres


Prochaines étapes

Brasse, 50 mètres
Temps
Nom et présences

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |

| | | | | | | | | | | | | | | |
Nombre
Nombre recommandé : 1:8 à 10 (avec un assistant MSA, augmenter le ratio de 4) d’inscriptions : Nombre de réussites :
Critères de performance Croix-Rouge Natation
Junior 10
NOTE : Moniteurs — gardez les nageurs actifs et dans l’eau! PLONGEONS DE SURFACE, PIEDS PREMIERS ET TÊTE PREMIÈRE, ET NAGE SOUS • Fléchit les pieds lorsque les talons tombent vers le fond en effectuant le mouvement des
NOTE : Les nageurs feront la démonstration de la technique ou du style de nage 3 fois dans un L’EAU, 2 MÈTRES jambes.
bloc de leçons. Plongeon de surface, pieds premiers • Exécute un coup de pied fouetté avec les pieds et ramène les jambes et les pieds en position
• Démontre la protection personnelle en vérifiant la profondeur et la condition de l’eau. de glissement hydrodynamique.
ACTIVITÉS DE CONDITIONNEMENT PHYSIQUE • Exerce une poussée vers le bas avec les bras tout en effectuant n’importe quel type de • Redresse les jambes lorsqu’elles se rejoignent.
NOTE : Il faut intégrer l’un des éléments ci-dessous à chacune des leçons. battement de jambes puissant (coup de ciseaux, coup de pied fouetté, coup de pied alternatif) • Pointe les orteils pendant le glissement.
pour soulever le corps, puis pousse les bras au-dessus de la tête pour favoriser la position • Remonte lentement les mains le long du corps.
BATTEMENT DE DAUPHIN (À LA VERTICALE), 3 × 10 SEC verticale, jambes jointes. • Tend les bras vers l’avant près de la tête en pointant les doigts vers l’extérieur tout en gardant les
NOTE : Encourager le nageur à pratiquer les techniques appropriées, mais ne PAS l’évaluer. • Une fois la tête sous l’eau, pousse les paumes vers le haut, les bras allongés au-dessus de la coudes pliés.
• Effectue un battement de jambes de dauphin, avec ou sans aide. tête, pour descendre plus facilement. • Pousse avec les mains et les avant-bras de manière symétrique, paumes orientées vers les
• Fait une pause de 15 secondes après chaque série (de 3 X 10 secondes) de battements, c.-à-d. • Si les lieux s’y prêtent, descend d’une profondeur de 2 mètres. pieds, et, d’un large mouvement de godille pousse l’eau vers les pieds.
battements 10 secondes, pause 15 secondes; battements 10 secondes, pause 15 secondes; • Nage 2 mètres sous l’eau. • Accélère le mouvement des bras pendant la phase de propulsion.
battements 10 secondes, pause 15 secondes. • Retourne à la surface avec le bras étendu au-dessus de la tête. • Garde les mains et les bras le long du corps pendant la phase de glissement.
• Utilise des palmes s’il y en a. Plongeon de surface, tête première • Commence la séquence de mouvements avec les mains, alors que les bras et les jambes
• Démontre la protection personnelle en vérifiant la profondeur et la condition de l’eau. terminent le mouvement ensemble pendant la phase de glissement.
NAGE D’ENDURANCE, 500 MÈTRES • Se plie en deux ou se met en boule pour descendre verticalement en gardant une position • Glisse jusqu’à ce que l’élan diminue (2 à 3 secondes).
NOTE : Encourager le nageur à pratiquer les techniques appropriées, mais ne PAS l’évaluer.
hydrodynamique, jambes jointes.
• Nage sur au moins 500 mètres sans s’arrêter en effectuant n’importe quel mouvement de BRASSE, 50 MÈTRES
• Si les lieux s’y prêtent, descend d’une profondeur de 2 mètres.
propulsion ou combinaison de mouvements, y compris un mouvement de jambes ou de bras • Garde le corps et la tête à la surface ou près de la surface de l’eau.
• Nage 2 mètres sous l’eau.
seulement. • Ramène les jambes de façon symétrique en pliant les genoux (les genoux légèrement écartés)
• Retourne à la surface avec le bras étendu au-dessus de la tête.
• Complète la distance. et en approchant les talons vers les fesses.
• Dirige le mouvement avec les pieds, en gardant les chevilles légèrement plus écartées que les
NATATION
TECHNIQUES ET SÉCURITÉ AQUATIQUE genoux en dessinant un cercle (le coup de pied peut être large ou étroit).

Préparation! Prévention! Survie!


CRAWL, 100 MÈTRES • Exécute un coup de pied fouetté les pieds fléchis, et reprend la position de glissement.
• Maintient le corps en position quasi-horizontale. • Accélère le mouvement des jambes pendant la phase de propulsion.
EXPOSITION À LA CHALEUR • N’oscille pas les hanches et le corps. • Ramène les bras tendus vers l’avant, les paumes jointes.
• Décrit les dangers ou les conséquences possibles de l’exposition à la chaleur ou au soleil, • Écarte les mains, paumes vers l’extérieur, les bras allongés, dans un mouvement continu et
• Exécute un battement de jambes alternatif continu à partir des hanches.
notamment l’épuisement par la chaleur, le coup de chaleur, les coups de soleil, le cancer de la légèrement plus large que les épaules.
• Pousse avec les chevilles à chaque battement de jambes.
peau. • Plie les coudes et exécute un mouvement de balayage vers le bas avec les avant-bras et les
• Ramène les bras au-dessus de l’eau de manière alternative et contrôlée.
• Décrit des moyens de réduire les risques d’exposition à la chaleur : rester très peu de temps mains vers les épaules.
• Entrent les mains dans l’eau loin devant la tête, alignées avec les épaules.
dans le bain tourbillon ou le sauna (sous la surveillance d’un adulte), boire beaucoup d’eau • Remonte les paumes jointes sous le menton.
• Prend appui dans l’eau avec les mains au point d’extension complète pour amorcer le
fraîche, porter un chapeau ou des vêtements protecteurs, appliquer à plusieurs reprises un • Accélère le mouvement des bras pendant la phase de propulsion.
mouvement de traction.
écran solaire hydrofuge (FPS 30 ou plus élevé). • Synchronisation : traction, respiration, coup de pied, glissement.
• Exécute une traction du bras plié à la hauteur des épaules.
• Sait qu’en été on doit se couvrir le torse, porter un chapeau à large bord et des lunettes de soleil • Commence à expirer pendant la phase de glissement.
• Prolonge la traction au-delà des hanches.
et s’enduire d’écran solaire (FPS 30 ou plus élevé) s’il y a lieu.

Tous droits réservés © La Société canadienne de la Croix-Rouge, 2010


• Inspire sur le côté de manière synchronisée, d’un seul côté ou des deux côtés, expire sous l’eau. • Glisse jusqu’à ce que le corps soit en position hydrodynamique.
• Coordonne la respiration avec le retour alterné des bras au-dessus de l’eau.
SAUVETAGE SUR GLACE D‘UNE ZONE SÉCURITAIRE MARINIÈRE, 25 MÈTRES
• Mentionne qu’il faut rapidement évaluer la situation, appeler au secours et demander à
DOS CRAWLÉ, 100 MÈTRES • Aligne le corps et la tête en position horizontale de glissement sur le côté.
quelqu’un d’appeler les SMU/9-1-1.
• Maintient une position du corps hydrodynamique quasi-horizontale. • Ramène les jambes lentement et simultanément en tirant les genoux vers la poitrine.
• Explique la raison pour laquelle il est TOUJOURS préférable de porter secours à la personne à
• Exécute un mouvement de roulis en bloc du corps (épaules, hanches, et orteils). • Tend une jambe vers l’avant, avec le pied fléchi, et une jambe vers l’arrière, avec les orteils
partir du rivage ou de la terre ferme.
• Maintient la tête en position neutre et le menton légèrement rentré vers la poitrine. pointés, semblable à un battement en ciseaux.
• Indique 4 objets qui pourraient être des objets efficaces à lancer ou à tendre, p. ex., échelle,
• N’oscille pas les hanches. • Serre les jambes ensemble jusqu’à ce que les chevilles se touchent, les orteils sont pointés
bâton de hockey, corde, VFI/gilet de sauvetage, perche, branche d’arbre solide.
• Exécute des battements de jambes alternatifs à la surface de l’eau et en continu à partir des (phase de propulsion).
• Souligne l’importance de s’ancrer solidement sur la berge avant de tenter un sauvetage.
hanches. • Ramène le bras de poussée pour qu’il croise le bras de traction à la hauteur de la poitrine.
• Montre la façon de guider une personne et de lui parler durant un autosauvetage.
• Garde les genoux sous la surface de l’eau. • Ramène le bras de traction, qui dirige le mouvement, en position de glissement sur le côté.
• Explique qu’il faut aider la personne à se réchauffer et à se sécher et qu’il faut appeler les
• Exécute un mouvement de poussée avec les chevilles à chaque battement de jambes. • Ramène le bras de traction vers la poitrine en position de glissement sur le côté.
SMU/9-1-1 en cas d’hypothermie.
• Remonte les bras tendus et élevés au-dessus de l’eau dans un mouvement alternatif. • Pousse l’eau vers les pieds avec le bras de poussée, pour terminer en position de glissement
• Explique la raison pour laquelle il faut éviter de se jeter à l’eau durant un sauvetage et d’entrer
• Tourne les paumes vers l’extérieur avant qu’elles n’entrent dans l’eau. sur le côté. (NOTE : les mains se joignent et s’éloignent en même temps).
directement en contact avec la personne en difficulté; reconnaît la nécessité d’une formation
• N’effectue pas de temps d’arrêt avec les bras. • Commence le mouvement de traction avec le bras qui dirige le mouvement tout en
supplémentaire.
• Les mains entrent dans l’eau et prennent appui à la position 11 h et 13 h. remontant le bras de poussée sur la poitrine et en ramenant les jambes en position latérale
• Explique la façon de lancer ou de tendre un objet, au besoin, depuis une « zone sécuritaire » sur
• Plie légèrement les coudes en gardant les paumes tournées vers les pieds lorsque les bras de récupération.
la glace : il faut s’ancrer solidement sur la berge, ramper lentement en s’assurant de la solidité
poussent près des hanches vers les jambes, en conservant les mains et les avant-bras rigides • Exécute une poussée en position de glissement sur le côté, ramène le bras de traction, qui
de la glace devant soi, demeurer le plus loin possible de l’endroit où la glace a cédé, lancer ou
(comme une pagaie). dirige le mouvement, vers l’avant et serre les jambes pour exécuter un mouvement de
tendre l’objet après s’être allongé, tirer la personne en lieu sûr et rouler sur soi-même jusqu’à la
• Coordonne le mouvement de roulis avec le retour du bras. propulsion.
terre ferme.
• Respire de façon décontractée.
PROCHAINES ÉTAPES DOS ÉLÉMENTAIRE, 50 MÈTRES
• Décrit des façons de poursuivre sa formation et de continuer à participer à diverses activités
• Maintient une position de glissement sur le dos quasi-horizontale, garde le visage au-dessus de
aquatiques tout en s’amusant, p. ex., le water-polo, la nage synchronisée, la nage de
la surface de l’eau en tout temps.
compétition, la plongée sous-marine, le canotage, la voile, le cours de moniteur de sécurité
• Garde le dos, les hanches et les cuisses presque droits, juste sous la surface de l’eau.
aquatique, et les cours de secourisme, de la Croix-Rouge canadienne et les cours de sauvetage.
• Ramène les jambes de façon symétrique en pliant les genoux (les genoux légèrement écartés)
et laisse tomber les talons vers le fond.
• Dirige le mouvement avec les talons en dessinant un cercle (le coup de pied peut être large ou
étroit) et en poussant l’eau avec l’intérieur des pieds.