Vous êtes sur la page 1sur 4

La Vache est le nom vernaculaire donné

la femelle mammifère domestique de l'espèce Bos taurus,


un ruminant appartenant à la famille des bovidés, généralement porteur
de cornes sur le front. Les individus mâles sont appelés taureaux et les
jeunes,veaux1. Une génisse ou vachette, appelée aussi taure au Québec,
est une vache qui n'a pas vêlé. Le mot vache vient dulatin vacca de même
sens.
Le poids moyen d'une vache adulte varie en fonction de la race de 500 à
900 kg. Elle est plus petite que le taureau.
Alors que les taureaux sont destinés principalement à la boucherie et
rarement à la reproduction, les vaches sont le plus souvent destinées à
assurer le renouvellement du troupeau ou la production de lait. La vache
est élevée soit pour son lait(races de vaches laitières), soit pour la
production de viande (races à viande ou « allaitantes »), soit pour les deux
(races mixtes).
Comme tous les mammifères, une vache ne peut donner du lait qu'à partir
du moment où elle a mis bas4. Avant d'avoir eu son premier veau, la jeune
femelle est appelée génisse.
Les vaches laitières en fin de vie sont normalement mises à
l'engraissement et envoyées à l'abattoir (vaches de réforme). Elles
fournissent en France l'essentiel de ce qui est commercialisé sous la
dénomination « viande de bœuf ». La France comptait 18,9 millions de
vaches en 20065.
En Inde, une grande partie de la population considère traditionnellement les
vaches comme des animaux sacrés. Elles sont libres de se promener dans
les rues et jusque sur les autoroutes. Elles ne sont pas destinées à être
mangées mais fournissent le lait nécessaire aux rituels religieux.
Le barattage de la mer de lait est un des mythes de
la cosmogonie indienne.
La vache Audhumla est un mythe cosmogonique de la mythologie
scandinave.
La sourate Al-Baqara (en arabe: ‫سورة البقرة‬, Sūratu al-Baqarah, « La vache »)
est la deuxième et la plus longue sourate du Coran. Le nom de
« sourate de la vache » fait référence à un différend entre Moïse et
les Israélites à propos d'une vache qu'ils doivent sacrifier afin de connaître
le meurtrier d'un homme tué. Ne pas confondre avec l'incident biblique où
Moïse interdit d'adorer le veau d'or.
La Torah fait référence au rite de la Vache rousse6.
Une vache laitière est une vache élevée pour produire du lait destiné à la
consommation humaine. Les vaches laitières produisent des veaux,
des génisses pour le renouvellement des troupeaux et de la viande (vaches
de réforme). Certaines race de vaches, dites mixtes, peuvent être élevées
aussi bien pour le lait que pour la viande.
L'élevage français représente en valeur près de 35 % de la production
agricole nationale, et plus de 16 % de l'économie de l'élevage européen.
Comptant 199 000 élevages d'herbivores, l'ensemble des acteurs des
filières animales, impliqués "de la fourche à la fourchette", représente une
part beaucoup plus importante de la population active.
Exploitant environ 50 % des 28,8 millions d'hectares de surface agricole
(SAU) du territoire français, cet élevage se situe essentiellement dans le
Grand-Ouest, le Massif central et ses bordures, ainsi qu'à l'Est du pays et
en région Midi-Pyrénées. Cet élevage français a aussi la particularité d'être
très diversifié. La grande variété des reliefs, des climats et des sols
explique pour une part cette diversité. L'autre part relève des cultures et
traditions régionales associées aux populations. Tout ceci a eu pour effet
l'apparition d'une mosaïque de mini-régions nommées terroirs et la
sélection par les éleveurs d'une multitude de races pour valoriser ces
milieux.
La vache laitière est un animal polygastrique, c'est-à-dire qu'elle possède
plusieurs estomacs (rumen, réseau, feuillet,caillette). Par conséquent la
vache est un ruminant. Son alimentation est donc basée sur ces
particularités anatomiques et biologiques.
À l'état naturel une vache se nourrit principalement d'herbes. Mais
aujourd'hui, les besoins mondiaux en produits laitiers ayant augmenté,
l'élevage laitier a dû adapter l'alimentation des vaches pour y faire face.
Aujourd'hui, dans la majeure partie des élevages, l'alimentation change en
fonction de la saison. En effet l'herbe ayant une croissance faible en hiver,
cela rend l'alimentation des vaches impossible, les éleveurs ont donc
recours à des aliments récoltés à la belle saison et conservés pour l'hiver,
appelés plus communément fourrages, comme du foin, de l'ensilage de
maïs, de l'ensilage d'herbe ou de la paille. Par conséquent l'alimentation de
la vache (la ration) est basée sur un ou plusieurs fourrages qui apportent la
cellulose dont la vache à besoin pour produire son énergie, grâce aux
micro-organismes présents dans son rumen qui dégradent la cellulose et la
rendent assimilable pour la vache.
En résumé l'alimentation de base de la vache laitière est basé sur l'herbe à
la belle saison et le reste de l'année sur une ration composée de fourrage et
d'aliments apportant de la protéine nécessaire au bien-être de la vache. Et
tout au long de l'année la vache sera complémentée en minéraux et
vitamines pour lui garantir bien-être et bonne santé.
Le lion (Panthera leo) est une espèce de mammifères carnivores de
la famille des félidés. La femelle du lion est lalionne, son petit est
le lionceau. Le mâle adulte, aisément reconnaissable à son
importante crinière, accuse une masse moyenne qui peut être variable
selon les zones géographiques où il se trouve, allant de 180 kg pour les
lions de Kruger à 230 kg pour les lions de Transvaal. Certains spécimens
très rares peuvent dépasser exceptionnellement 250 kg. Un mâle adulte se
nourrit de 7 kg de viande chaque jour contre 5 kg chez la femelle. Le lion
est un animal grégaire, c'est-à-dire qu'il vit en larges groupes familiaux,
contrairement aux autres félins. Son espérance de vie, à l'état sauvage, est
comprise entre 7 et 12 ans pour le mâle et 14 à 20 ans pour la femelle,
mais il dépasse fréquemment les 30 ans en captivité.
Le lion mâle ne chasse qu'occasionnellement, il est chargé de combattre
les intrusions sur le territoire et les menaces contre la troupe. Le lion rugit. Il
n'existe plus à l'état sauvage que 16 500 à 30 000 individus dans
lasavane africaine, répartis en une dizaine de sous-espèces et environ 300
au parc national de Gir Forest dans le nord-ouest de l'Inde. Il est surnommé
« le roi des animaux » car sa crinière lui donne un aspect semblable
au Soleil, qui apparaît comme « le roi des astres ». Entre 1993 et 2017, leur
population a baissé de 43 %1.
Le lion est le deuxième plus grand félidé, après le tigre, et ainsi le plus
grand carnivore d'Afrique. Un mâle mesure de 172 à250 centimètres de
long2 du bout du museau à la base de la queue et possède une queue d’en
moyenne 90 centimètres3. Les mâles atteignent une masse comprise entre
145 et 225 kilogrammes à l'âge adulte3. Les femelles adultes mesurent de
158 à 192 centimètres2 sans la queue et possède une queue mesurant
environ 85 cm. Elles pèsent entre 83 et 168 kg3 et ont une corpulence en
moyenne 20 à 50 % moins importante que celle d'un mâle4.
La taille au garrot peut varier de 100–128 cm2 (en moyenne, 123 cm pour
les mâles et 107 cm pour les femelles3). Les plus grands mâles pouvant
exceptionnellement atteindre une taille à l'épaule de 1,50 m5.[réf. nécessaire] Ils
peuvent ainsi avoir une taille à l'épaule de 30 cm plus importante que celle
des tigres mais sont moins longs que ces derniers. Si une taille de 189–
300 cm6 du bout du museau à la base de la queue a souvent été évoqué
pour le tigre, il est admis que le tigre est au maximum de 30 cm plus long
que le lion soit une longueur de 2,80 m7 du bout du museau à la base de la
queue. Les plus grands lions vivent dans le sud de l’Afrique, les plus petits
en Asie. Le record du monde dans la vie sauvage est détenu par un lion du
Transvaal de 313 kg8. Les lions en captivité ont tendance à être plus gros
que les lions vivant dans la nature, dans certains cas, les lions ont atteint en
captivité un poids de 375 kg, notamment le célèbre lion à crinière noire
« Simba » du zoo de Colchester en Angleterre dont la masse a été
reconnue par le Livre Guinness des records9,10.
Le lion est probablement l'un des Félins les plus connus avec le tigre. Le
mâle se distingue par son abondante crinière qui lui valu d'être appelé le «
roi des animaux ». Le corps de l'animal est long et trapu, et repose sur des
pattes épaisses et puissantes. Le pelage assez court, est
ordinairementcouleur sable, chamoisé, jaunâtre ou ocre. Le dessous est
plus clair, presque blanc chez la femelle. La tête, large, est ornée d'oreilles
rondes au revers noir. Chez les mâles la crinière est d'une teinte plus
soutenue : brun foncé, fauve ou noire. Une crinière longue et foncée est
signe de bonne santé et de puissance au combat. Il semblerait que la taille
de la crinière dépende étroitement de la nutrition et du statut hormonal du
félin. La queue se termine par un long pinceau noir. Comme chez les tigres,
certains spécimens atteints de leucistisme arborent un pelage blanchâtre.
Dans les temps historiques, le lion a évolué sur le plus vaste territoire
jamais donné pour un Félin. Il vivait sur la presque totalité du continent
africain depuis le massif de l'Atlas jusqu'à la Province du Cap, de l'Europe
du Sud, du Proche et du Moyen Orient, jusqu'à l'Inde. De nos jours, on ne
le trouve plus qu'en Afrique subsaharienne et dans la réserve de Gir, dans
l'état du Gujarat en Inde. Le félin fréquente principalement les savanes
(Kenya, Tanzanie...), mais occupe également les forêts sèches et les zones
semi-arides. On pensait qu'il ne pouvait survivre dans les déserts, mais il
existe une population dans celui du Namib. Il est totalement absent des
zones de forêts tropicales.
À l'inverse des autres fauves qui sont solitaires hors des périodes de
reproduction, le lion vit en groupes constituant des unités sociales
permanentes. Ces bandes sont constituées d'un mâle dominant, de
plusieurs femelles apparentées entre elles et de jeunes mâles. Les fauves
communiquent entre eux à l'aide de sons qui vont du ronronnement au
rugissement et à l'aide d'attitudes corporelles qui déterminent l'humeur, de
l'affection à la colère.
Le lion consacre le plus clair de son temps à l'inactivité et ne chasse qu'à
l'obscurité ou aux heures fraîches du matin. La grande majorité des prises
sont assurées par les lionnes. En effet, les mâles étant plus lourds et moins
rapides, s'avèrent moins efficaces. Les traques se pratiquent à l'affût
lorsqu'un félin chasse seul, et par encerclement quand elles agissent en
groupe. Le mâle ne participe que pour les proies les plus imposantes :
buffles, éléphants pré-adultes... Habituellement leur rôle est d'assurer la
protection de la troupe des autres lions. La puissance musculaire des
fauves est impressionnante. Pour rattraper sa proie, une lionne est capable
de faire des bonds de près de 12 mètres de longueur et 4 mètres en
hauteur.

Vous aimerez peut-être aussi