Vous êtes sur la page 1sur 26

SYNTEC-INGÉNIERIE

Fédération des professionnels de l’ingénierie

MISSIONS

Copyright Syntec Ingénierie - Cité des Sciences - Ingénieur : Félix Chamayou ; Architecte : Adrien Fainsilber
d’ASSISTANCE
à la MAÎTRISE
d’OUVRAGE
© 01 41 10 44 44

La Fédération des Professionnels de l’Ingénierie


GUIDE D’APPLICATION
Edition octobre 2005

3, rue Léon Bonnat - 75016 Paris - Tél : 01 44 30 49 60


www.syntec-ingenierie.fr
E-mail : contact@syntec-ingenierie.fr
COMPOSITION DU GROUPE DE TRAVAIL SOMMAIRE

0. PREAMBULE p4 4.3 Reconnaissances professionnel-


les diverses (dont OPQIBI)
0.1 Origine du développement des
missions d’AMO
0.2 Des besoins dans le public
5. LES MISSIONS d’AMO DANS LES
comme dans le privé
MONTAGES SPECIFIQUES p15
5.1 Introduction
Alain THIRION COTEBA – PRÉSIDENT DU GROUPE DU TRAVAIL 1. OBJET DE CE GUIDE : p6 5.2 Concours d’architecture et
d’ingénierie
1.1 Pour qui ?
Eric DESPLANCHES OTH 5.3 Marché de définition
1.2 Réflexions communes entre
l’ingénierie publique et l’ingénierie 5.4 Marché en «conception – réalisation»
François DI CONSTANZO TECHICATOME privée
5.5 Partenariats Public – Privé (PPP)
1.3 Les capacités de réponse de
Michel DURET EGIS l’ingénierie privée
6. PARTICULARITES PAR DOMAINE p21
Jean FELIX SYNTEC-INGÉNIERIE 6.1 Projets d’aménagements et
2. L’INGENIERIE PRIVEE ET L’AMO p7
d’infrastructures
2.1 L’ingénierie dans l’économie
Maxime MAZLOUM SYNTEC-INGÉNIERIE 6.2 Projets de bâtiments
française
6.3 Projets à caractère industriel
2.2 Compétences et expériences
Serge MEASSO INGEROP
dans l’AMO3

François MELONIO COTEBA 7. ANNEXES p25


3. RAPPEL DES NOTIONS PRINCIPALES p9 7.1 Fiches par type de mission
Jean MOTTAZ OTH / OPQIBI 3.1 Notion de projet 7.2 Qualifications d’assistance à maî-
tre d’ouvrage délivrées par
3.2 Rappel du rôle et des responsabi-
l’OPQIBI
Alain de PENFENTENYO SCETAUROUTE lités des acteurs

4. LES MISSIONS d’AMO DANS


LES MONTAGES CLASSIQUES p13
4.1 Tableaux de synthèse
4.2 Types de missions

2 3
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
0. PREAMBULE 0. PREAMBULE

0.1 Origine du développement des du maître d’ouvrage. 0.2 Des besoins dans le public comme De nouveaux modes de contractualisation
missions d’AMO dans le privé Les nouveaux types de contractualisation,
Cette complexité justifie que tout responsa-
tels que le partenariat public/privé (PPP
Un constat : Tous les responsables des ble de projet s’appuie sur des compétences Ce guide répond indifféremment aux atten- ou CPE) s’inscrivent également dans ce
opérations de construction, maîtres nombreuses et variées apportant soit leur tes des maîtres d’ouvrage publics et/ou guide. Les particularismes de tous ces cas
d’ouvrage en particulier, sont soumis à une expertise, soit leur capacité de manage- privés. Dans les deux cas, les missions de figure sont abordés dans le chapitre 5.
complexité croissante due en particulier à : ment de projet. Pour le responsable de d’assistance à maîtrise d’ouvrage et de
projet, le problème se pose bien ainsi : maîtrise d’oeuvre ont des rôles nécessai- L’impact de l’Europe
• la multiplication des intervenants, d’une part, créer des équipes dont le seul Enfin, on doit noter que les pratiques
res clairement différenciés.
• une technicité et des performances objectif sera de mieux travailler ensemble européennes, notamment les pratiques
(missions à caractère «transversal») et Les marchés publics ne se distingueront anglo-saxonnes, en termes de «project
accrues,
d’autre part, pouvoir s’appuyer sur des des marchés privés que par le cadre de la management» ne peuvent être ignorées.
• la prise en compte du coût global, expertises ayant une connaissance pointue loi sur la maîtrise d’ouvrage publique (loi Elles auront à moyen terme un impact sur
(missions à caractère «spécialisé») dans MOP du 12 juillet 85) qui codifie le nos propres pratiques.
• une durée de projet réduite,
un domaine spécifique afin de concevoir contenu des missions et précise les obli-
• une attention accrue à la sécurité et à la le meilleur ouvrage. gations et les responsabilités de chacun.
qualité,
On distinguera clairement les éléments de Une professionnalisation des maîtres
• une meilleure prise en compte de la mission spécifiques de maîtrise d’ouvrage d’ouvrages publics.
concertation entre l’ensemble des acteurs des éléments de mission spécifiques de la Le nouveau Code des Marchés Publics
partie prenante et avec les usagers, maîtrise d’oeuvre : insiste notamment sur la nécessité de la
• l’inscription des projets dans un cadre de Le maître d’ouvrage s’appuiera d’abord sur définition précise des besoins par le maître
développement durable (environnement, la maîtrise d’oeuvre dont le rôle est de d’ouvrage. Il prévoit des procédures adap-
impact social, contraintes économiques). traduire son besoin conceptuellement et tées et négociées pour les marchés pas-
d’assurer la réalisation conformément à la sés en dessous des seuils. Ceci conduit à
C’est dans ce cadre que les maîtres d’ou- une plus grande responsabilité des ache-
vrage doivent assurer la «maîtrise du conception.
teurs publics et à d’éventuelles nécessités
projet», c'est-à-dire obtenir un ouvrage Mais pour assurer ses propres missions, le d’assistance, dans la mesure où le maître
conforme aux besoins et aux objectifs de maître d’ouvrage doit mettre en oeuvre d’ouvrage ne dispose pas en propre des
délais, de coûts et de qualité. Leur rôle est d’autres compétences. Ces compétences, il moyens et des compétences nécessaires.
donc essentiel. en disposera ou pas. Dans ce cas, se A ce facteur, se rajoute celui de la décen-
Maîtriser le projet, c’est d’abord agir pour justifie l’assistance de compétences tralisation qui conduit à reporter sur les
minimiser les risques : or, le premier risque externes, d’où l’émergence de l’«assis- régions des responsabilités et des mis-
vient des interactions entre les acteurs. tance à maîtrise d’ouvrage». sions initialement centralisées en posant
«Comme dans un orchestre, ils doivent Dans ce contexte, le maître d’ouvrage est quelquefois le problème des disponibilités
jouer ensemble la même partition et au alors confronté à de nombreuses de compétences et moyens locaux.
même tempo». Assurer la maîtrise de l’ou- interrogations sur les assistances qu’il peut Même si la notion «d’assistance à maître
vrage est donc devenu un travail de «chef trouver : interrogations en termes de défi- d’ouvrage» (AMO) n’est pas exprimée
d’orchestre» qui doit diriger un nombre d’ac- nitions, en termes de solutions (qui peut explicitement dans la loi MOP, elle l’est
teurs de plus en plus grand, avec des faire ?), en termes de responsabilités, en implicitement. Par exemple, la mission de
«partitions» de plus en plus complexes. De termes de qualifications. «programmation» confiée à une société
fait, même si les rapports sont basés sur extérieure est clairement une mission
des relations contractuelles, une part C’est pour répondre à ces interrogations de
la maîtrise d’ouvrage que ce guide a été d’assistance au maître d’ouvrage, puisque
importante est nécessairement donnée à le maître d’ouvrage a la responsabilité de
la relation humaine : esprit d’équipe, rédigé.
définir son programme.
acceptation de la diversité des modes de
pensées, métissage des compétences De la même manière, les missions de
sont requis pour mener à bien tout projet. «conduite d’opération» ou de «mandat»
Dans le même temps, le champ des projets (ouvertes aujourd’hui aux secteurs public
s’est élargi des enjeux de qualité, de et privé) sont aussi des missions
santé, de bien-être social, de développe- d’assistance.
ment durable. Tout cela rend les missions
plus difficiles et souligne le rôle complexe

4 5
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
1. OBJET DE CE GUIDE 2. L’INGENIERIE PRIVEE ET L’AMO

1.1 Pour qui ? • des coûts, 2.1 L’ingénierie dans l’économie fran- • d’assistances diverses spécialisées
çaise • d’assistance générale à la gestion et au
Ce guide s’adresse aux donneurs d’ordre, • des délais, management de projet auprès du maître
directeurs d’investissement, et maîtres Les sociétés d’ingénierie privée en France d’ouvrage.
• de la qualité,
d’ouvrage publics et/ou privés, qui, dans Réduire le rôle de l’ingénierie française à Il est tout à fait étrange de remarquer que
le cadre de leurs missions, recherchent • de l’environnement, un rôle de sociétés d’études techniques ce terme de «management de projet» n’est
une assistance pour consolider leur rôle. Il est depuis longtemps une vision erronée. indiqué nulle part dans la loi MOP. Il est
• de l’organisation,
s’adresse aussi aux autres acteurs de Les sociétés d’ingénierie, dont les principa- sans doute sous-entendu, mais les acteurs
l’acte de construire et notamment l’ingénie- • etc. les sont regroupées au sein de Syntec- de la maîtrise d’ouvrage et de la maîtrise
rie privée. Comme nous le verrons ci-après, Ingénierie, sont reconnues dans leur capa- d’œuvre sont plus décrits comme des
Ce guide ne traite donc pas du tout des
cette assistance peut prendre différentes cité de maîtrise d’oeuvre, c'est-à-dire dans acteurs devant répondre à des actions
réponses de l’ingénierie dans les missions
formes, qu’il s’agisse d’assistance géné- leurs capacités de concevoir et de faire séquentielles. Or, l’essentiel de la difficulté
normalisées de maîtrise d’œuvre car ce
rale ou d’assistance spécialisée. réaliser les ouvrages les plus complexes. est bien dans le «travailler ensemble».
n’est pas le sujet. Il vise à clarifier le
contenu des missions d’assistance à maî- Réduire le rôle de l’ingénierie française à Quelques repères
1.2 Réflexions communes entre l’ingé-
tre d’ouvrage (AMO). un rôle de maîtrise d’oeuvre est à nouveau L’ingénierie représente en France l’emploi
nierie publique et l’ingénierie privée une vision restrictive. En effet, en intégrant d’environ 180.000 personnes, majoritaire-
La préoccupation qui se dégage de ce des talents variés, en associant des spé- ment des ingénieurs, dont 100.000 dans le
guide prolonge une préoccupation plus cialistes (juristes, économistes, spécialistes domaine de la construction au sens large.
générale de l’ingénierie publique et de en environnement, etc.) et des généralistes, Les sociétés d’ingénierie, seules ou en
l’ingénierie privée. Des réflexions commu- de nombreuses sociétés d’ingénierie ont partenariat avec les 40.000 autres
nes ont été développées en commun entre depuis longtemps démontré aussi leur professionnels du secteur, tels que les
le Ministère de l’Equipement au nom de capacité de prendre en charge le manage- architectes, les économistes et géomètres,
l’ingénierie publique et Syntec-Ingénierie ment des projets. étudient, conçoivent et font réaliser chaque
au nom de l’ingénierie privée. Les maîtres d’ouvrage peuvent trouver année en France près de 130 milliards
toute l’assistance qu’ils recherchent et d’euros de travaux et d’équipements pour
Elles ont abouti à la rédaction d’un assurer ainsi la maîtrise de leurs projets des bâtiments (tertiaires, logements ou
document de référence commun sur ce dans tous leurs aspects. industriels…), des aménagements (ouvrages
sujet, intitulé : «Missions d’assistance à De fait, de nombreuses sociétés d’ingénie- ou systèmes de transport, eau, assainisse-
décideur et à maître d’ouvrage. rie ont la capacité de conduire aussi bien ment …) et des unités de type industriel
Terminologie et repères de pratiques». des missions : (centrales énergétiques, incinérations des ordu-
Le présent guide d’application développe • d’études, res, ou unités de production …).
• de maîtrise d’oeuvre,
le savoir-faire de l’ingénierie privée,
s’inscrit dans cette réflexion à laquelle
Syntec-Ingénierie a contribué, et la
prolonge par des exemples concrets et Un marché intérieur de l'ordre de 12 Mds d'euros de prestations
des cas spécifiques. de service liées à la construction et aux aménagements
(estimation Syntec-Ingénierie - 2003) 4.2
1.3 Les capacités de réponses de Unités
industrielles
l’ingénierie privée 4,2 Md €
pm pm
L’ingénierie privée est surtout identifiée
dans la sphère de la maîtrise d’œuvre. Or, Infrastructures
la diversité de ses compétences et sa 0.3 1.3 Transports
0.2 Eau Assainissement
capacité à manager des projets complexes 1,8 Md €
lui permettent d’apporter des réponses
également dans la sphère de la maîtrise
d’ouvrage.
3.3 Bâtiments
Ce guide présente les réponses de l’ingé- Logements
0.4 2.4 Tertiaires
nierie privée dans ce domaine. Depuis Industriels
6,1 Md €
longtemps, l’ingénierie a la capacité de
conforter le maître d’ouvrage bien au-delà 742 A 742 B 742 C
Services Métreurs géomètres Ingénierie,
de son expertise technique, qu’il s’agisse d'architectures 0,6 Md € études techniques
de la maîtrise : 3,6 Md € 7,9 Md €

6 7
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
2. L’INGENIERIE PRIVEE ET L’AMO 3. RAPPEL DES NOTIONS PRINCIPALES

Ces 180.000 professionnels fournissent cha- • habitat collectif et individuel, 3.1 Notion de projet Nota : la définition du «projet», tel que
que année près de 12 milliards d’euros de • centres commerciaux. défini par la norme AFNOR (norme X 50-
prestations de services de toute nature pour Au préalable, il nous paraît utile de clarifier 105) s’adapte surtout à la période qui va
les besoins de la construction ou des aména- ■ Les projets à caractère industriel le terme même de «projet», ce terme «de la décision de faire jusqu’à la
gements, des études amont et de l’AMO, au • installations de production et de pouvant être entendu de manières diver- livraison».
suivi de l’exploitation ou de l’entretien en pas- distribution énergétique, ses. Durant cette période, un projet couvre l’en-
sant par les missions de maîtrise d’oeuvre. • unités de production, de transformation et Tout projet suit un processus d’actions semble des actions à entreprendre pour
2.2 Compétences et expériences dans d’équipement, dont on peut reconnaître trois phases obtenir un objet précis, répondant à la
l’AMO • bâtiments de logistique, principales : satisfaction d’un besoin dans le cadre d’un
coût et d’une durée convenables.
L’ingénierie privée dispose de compétences et • centres de recherche et de développement, ■ Une phase amont qui va de l’émergence
d’expériences permettant d’apporter aux don- du besoin, jusqu’à la «décision de faire». 3.2 Rappel du rôle et des responsabili-
• traitement des eaux usées et assainisse-
neurs d’ordre, aux maîtres d’ouvrage et aux ment : stations d’épuration, réseau d’éva- Durant cette période, un projet couvre l’en- tés des acteurs
exploitants les assistances nécessaires : cuation, semble des actions à entreprendre pour
Les rôles et les responsabilités des acteurs
• dans différents domaines d’intervention, • traitement des déchets : tri sélectif, collecte, justifier la réponse à un besoin qui se tra-
varient selon les montages.
traitement et recyclage, duira ultérieurement soit par un objet pré-
• à toutes les étapes d’un projet, cis, soit par la décision de ne rien faire : Nous rappelons que pour tout projet de
• traitement des risques naturels.
• en réponse aux besoins identifiés, construction, dans un montage classique,
b) Des compétences aux différentes • l’expression du besoin,
a) Des compétences par domaine on s’appuie sur les «sphères» d’acteurs
étapes d’un projet • la justification de ce besoin, suivants :
d’intervention
L’ingénierie dispose de compétences • des scénarios de solutions à ce besoin, • «client» : «investisseur», «utilisateur»,
Les compétences de l’ingénierie couvrent l’ensem-
permettant de couvrir les besoins aux différen- «exploitant»,
ble des domaines d’intervention et notamment : • l’étude de faisabilité de ces solutions,
tes phases d’un projet :
• «maître de projet» : selon les phases :
■ Les projets d’aménagements et d’infra- • le choix d’une solution et la décision de
■ Phase amont précédant la décision d’enga- «donneur d’ordre» et «maîtrise d’ouvrage»
structures faire.
ger une réalisation (décision de faire) et (et qui intègre les assistants au maître
• aménagements urbains, conduisant à des missions ■ Une phase de conception et de réalisa- d’ouvrage),
• aménagements territoriaux et locaux, pré-opérationnelles «d’assistance au don- tion qui débute à la décision de faire, • «maîtres d’oeuvre» : «concepteurs archi
neur d’ordre», intégrant :
• réseaux de transport urbains et interurbains, tecturaux et techniques», «maîtres d’oeu
■ Phase projet avec un maître d’ouvrage identifié et • la définition de l’objet (programme), vre d’exécution» et OPC,
• infrastructures et ouvrages d’art dans les
domaines routier, ferroviaire, aérien, naviga- orientant vers des missions éventuelles «d’assis- • «maîtres constructeurs» : «entrepreneurs».
• le choix des concepteurs,
tion fluviale et portuaire, tance opérationnelle» au stade de la programma-
tion, de la conception et de la réalisation, • sa conception (études fonctionnelles, Nous distinguerons :
• déplacements : études de mobilité, plan de
déplacement, équipements associés, architecturales et techniques),
■ Phase aval conduisant à des missions d’as- • dans le chapitre 4 les missions d’AMO
• réseaux d’alimentation (eau, électricité, télé- sistance à l’exploitation – maintenance de • son coût, dans les montages classiques,
phone) et d’évacuation (eaux usées et plu- l’ouvrage réalisé.
viales), • le choix des réalisateurs, • dans le chapitre 5 les missions d’AMO
c) Des compétences adaptées aux besoins dans des montages plus particuliers tels
• réseaux de transmission d’information (TIC), • sa mise en oeuvre (réalisation) jusqu’à sa que, par exemple, les partenariats public
• réseaux d’eau potable : captage, L’ingénierie est en mesure de répondre à deux livraison. – privé.
approvisionnement et unités de traitement. types de besoins exprimés par le donneur d’or- ■ Une phase d’exploitation et de mainte-
dre, par le maître d’ouvrage ou par l’exploitant : Ces acteurs ont des missions particulières
■ Les projets de bâtiments nance, y compris la mise en place de aux différentes phases du projet :
• bâtiments publics, administratifs et de bureaux, ■ Des besoins à caractère transversal condui- programmes de maintenance et d’exploita-
sant à des prestations générales comme la tion courante et la mise en exploitation (en En phase amont, le «maître du projet» est
• établissements de santé, particulier pour les ouvrages intégrant des un «donneur d’ordre».
conduite d’opération ou le management de
• établissements d’enseignement, projet par exemple, process à optimiser). Celui-ci peut avoir besoin d’être éclairé
• centres culturels, de spectacle et ■ Des besoins à caractère spécialisé Dans ce document, nous entendons la dans ses réflexions sous tous les aspects
d’exposition, notion de projet sur l’ensemble de ces d’expression du besoin, d’impact, de faisa-
orientant vers des expertises et assistances
• bâtiments sportifs et parcs de loisirs, spécifiques comme l’administratif, l’économie du phases. bilité, de décision économique, sociale ou
projet, la technique, l’environnement … environnementale, et, en dernier ressort,
• hôtels,
afin de l’aider dans sa décision de faire.

8 9
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
3. RAPPEL DES NOTIONS PRINCIPALES 3. RAPPEL DES NOTIONS PRINCIPALES

C’est pourquoi il a la possibilité de • identifier et analyser les risques pour Il s’appuiera en premier lieu sur les acteurs de la maîtrise d’oeuvre et ceux de la construction :
s’appuyer sur des «assistants donneurs les maîtriser
d’ordre» dont l’objet est d’apporter les
• sélectionner les acteurs chargés de SPHERE MAÎTRISE D'OUVRAGE
conseils, expertises dont il manque.
concevoir et réaliser
■ En phase de conception et de
• coordonner les différents intervenants,
MAITRE D’OUVRAGE
réalisation, le «maître du projet» est le
gérer les interfaces et les conflits et ASSISTANTS MOA
«maître d’ouvrage».
Nous rappelons que tout maître d’ouvrage
• manager les contrats (et leurs Définition du projet / référentiel
évolutions)
(MOA) a pour mission : Faisabilité opérationnelle du projet
• de définir un projet répondant aux
• gérer les comptes financiers associés Programme
besoins, aux objectifs et aux contraintes • assurer la communication du projet Enveloppe Financière
d’un client (interne et externe)
• d’obtenir un ouvrage dans le cadre de • s’appuyer sur un système de «gestion du Management de projet
ces objectifs. projet» (éléments de décision) :
Direction de projet (décisions), Conduite
Cette mission se traduit par des «actions de • assurance qualité Choix du processus de réalisation
base» : SPHERE MAÎTRISE D'OEUVRE
• maîtrise des délais Choix maîtrise d’œuvre
• traduire les objectifs dans le cadre d’un
référentiel :
• maîtrise des coûts Choix entrepreneurs MAITRISE D’ŒUVRE
• mesure des performances Contractualisation architecturale et technique
• programme
• tableaux de bord Approbation des avant-projets
• coût
Management des contrats Conception
• délais Communication de projet Etude d’Esquisse
• qualité Réception des ouvrages Etude d’Avant Projet Sommaire
• arrêter l’enveloppe financière et assurer
Etude d’Avant Projet Définitif
le financement Etude de Projet
Gestion de projet (éléments de décisions) SPHERE DES ENTREPRENEURS
• définir le processus de réalisation
Mise en place du système de gestion Exécution
• définir le calendrier général Gestion de l’information ENTREPRENEURS
Assistance pour le passation des
• choisir les maîtres d’œuvre et les Gestion des délais contrats de travaux
entrepreneurs Conception
Gestion des modifications (configuration) Etude d’exécution (et de synthèse) Etude d’Exécution et de Synthèse
• conclure les contrats Gestion des coûts Direction de l’exécution des contrats trx
• approuver les avant-projets et d’une Assurance qualité Assistance au MO pour la réception
manière générale tous les dossiers Réalisation
HQE
d’études Méthodes constructives
Tableau de bord Ordonnance, pilotage, coordination
• réceptionner les ouvrages Construction
Mais, au-delà de ces actions de base, le
maître d’ouvrage doit assurer la «maîtrise Gestion de projet (éléments de décision) Gestion de projet (éléments de décision)
de son projet», c'est-à-dire «manager le Gestion des délais Gestion des délais
projet», terme qui intègre deux aspects :
Gestion des modifications (configuration) Gestion des modifications (configuration)
• assurer la «direction de projet» (décisions) : Gestion des coûts Gestion des coûts
• définir et mettre en place une Assurance qualité Assurance qualité
organisation appropriée
HQE HQE
• élaborer un programme d’actions

10 11
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
3. RAPPEL DES NOTIONS PRINCIPALES 4. LES MISSIONS D’AMO DANS LES MONTAGES CLASSIQUES

Les éléments de décision, il les trouve Nota : il est important de ne pas 4.1 Tableaux de synthèse
d’abord grâce au travail de la maîtrise confondre les termes de «gestion de pro-
d’œuvre de conception et de réalisation jet» et de «management de projet». Ils Dans le tableau ci-après nous résumons les principales missions possibles d’AMO à
dont la mission est de : contribuent à tous les aspects de la maî- toutes les phases d’un projet.
trise du projet.
■ traduire au mieux le projet en termes

conceptuels, - Le «management de projet» a pour objet


l’organisation et la direction de projet pour MISSIONS de MAITRISE DES PROJETS et des OUVRAGES
■ d’assurer sa réalisation, en assurer la maîtrise sur la base de la
DONNEURS D’ORDRE ET MAITRES D’OUVRAGE ASSISTANCE (potentielles)
■d’apporter les informations de gestion de gestion de projet et sur la base d’une ana- GENERALE SPECIALISEES
projet : lyse des risques. La complexité du projet
est source de risque. Manager le projet,
• suivi du réalisé, c’est bien agir pour minimiser les risques. DONNEUR D’ORDRE
- définir la finalité du projet (besoins)
• comparaison du réel avec le prévu. - La «gestion de projet» a pour objet d’ap- - justifier le projet
- études prospectives, objectifs

PHASES EN AMAONT
Pour assurer correctement ses propres porter tous les éléments d’aide à la - planification stratégique

Assistance générale
décision. - montage financier de l’opération
tâches, le maître d’ouvrage n’est pas - scénarios de réalisation
sensé avoir toutes les compétences dans Ces éléments d’aide à la décision seront - études de faisabilité, études d’impact
- enquêtes d’utilité publique
tous ces aspects ou bien disposer de tous centrés principalement sur le système de - pré-programmation
gestion (méthodes et outils) permettant de : - synthèses (techniques, économiques, sociaux, …)
les moyens nécessaires. - décision de faire
- définir une stratégie d’action
C’est pourquoi il a parfois la nécessité de • traduire les objectifs dans le cadre d’un - choisir le processus de réalisation
référentiel (programme, coût, délai, - désigner le MO du projet
s’appuyer sur des «assistants à maître
d’ouvrage» dont l’objet est de l’éclairer et qualité), DECISION DE FAIRE
l’assister. Cette assistance peut être : • mesurer la réalité de l’avancement du
projet, MAITRE D’OUVRAGE
- à caractère «spécialisé» : Définition du projet / référentiel
Faisabilité opérationnelle du projet
• élaboration du programme, • mesurer les écarts entre le référentiel (ce Programme
qui est prévu) et le réalisé, Enveloppe Financière

PHASES DE CONCEPTION ET DE REALISATION


• planification générale, Management de projet
• projeter ces écarts à fin de projet
• expertise financière et économique, Direction de projet (décisions), Conduite

MAITRISE D’OUVRAGE DELEGUEE


(«si on continue comme ça…»). Choix du processus de réalisation
Choix Maîtrise d’œuvre
• expertise technique, ■ En phase d’exploitation et de

ASSISTANCE GENERALE MO
Choix Entrepreneurs

CONDUITE D’OPERATION
Contractualisation
• expertise administrative, contractuelle maintenance, l’ouvrage livré passe entre Approbation des avant-projets

MANDAT
les mains de l’exploitant ou de l’utilisateur. Management des contrats
ou juridique, Communication de projet
Dans ce cadre nouveau, une assistance Réception des ouvrages
• expertise développement durable, peut être également nécessaire : Gestion de projet
HQE, Mise en place du système de gestion
• soit pour définir le programme d’exploita- Gestion de l’information
•etc. tion et de maintenance, Gestion des délais
Gestion des modifications (configuration)
Gestion des coûts
- à caractère «transversal» : • soit pour assurer la mise en marche, Assurance qualité
HQE
Les missions à caractère transversal • soit pour assurer l’exploitation et la main- Tableau de bord
consistent à assister le MOA pour tout ou tenance.
partie de la gestion et/ou le management Marchés Publics Marchés Privés
LIVRAISON
de projet Nota : bien entendu, cette phase doit être
appréhendée dès la phase de conception.
• maîtrise des risques, MISE EN EXPLOITATION

• conduite d’opération,
PHASE D’EXPLOITATION
EXPLOITANT
(Recherche d’un fonctionnement efficient)
• gestion de projet, Mise en exploitation
Plans de maintenance
• voire management de projet (manda- Exploitation / Maintenance
tement ou délégation), «project mana- Gestion de patrimoine
gement» à l’international.

12 13
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
4. LES MISSIONS D’AMO DANS LES MONTAGES CLASSIQUES 5. LES MISSIONS D’AMO DANS LES MONTAGES SPECIFIQUES

4.2 Types de missions termes de : «maîtrise d’ouvrage déléguée» 5.1 Introduction • analyser les besoins du client,
(MOD) ou de «project management». En fait les
Nous présentons, en annexe 1, un certain Au préalable, il est nécessaire de resituer • en déduire, selon leur exhaustivité, s’ils
maîtres d’ouvrage privés ont toute liberté pour
nombre de fiches, non limitatives, présentant les deux principales options qui s’offrent permettent l’établissement d’un
confier des missions et des délégations très
différents types de missions d’AMO générales au «client», une fois que la décision de programme,
larges.
(caractère transversal) ou spécialisées. faire est prise : • valider les options prises jusqu’au jour de
AMO spécialisées
AMO à caractère transversal 1- «je m’adjoins une maîtrise d’oeuvre son intervention.
On ne différencie pas le cadre des mis-
sions que le projet soit «public» ou «privé». indépendamment des autres choix» La consultation de maîtres d’œuvre
Les missions à caractère transversal consis-
tent à assister le maître d’ouvrage dans les 2- «je finance tout ou partie de mon concerne tous les domaines de la
4.3 Reconnaissances professionnelles construction. Toutefois il existe quelques
différents aspects de la «maîtrise du projet» : ouvrage».
diverses (dont OPQIBI) particularités où il est demandé aux
• maîtrise de l’information et de la Lorsque l’on croise ces deux options, on concurrents une réelle prestation de
communication, Les missions d’AMO reposent sur l’établis- obtient quatre possibilités :
sement d’un climat de confiance entre le maîtrise d’oeuvre en sus de la proposition
• maîtrise des contrats, maître d’ouvrage et son «assistant». financière. Il s’agit :

• maîtrise des coûts, Pour conforter le maître d’ouvrage, différentes Le donneur d’ordre : Types de montages • des «concours d’architecture et d’ingénierie»,
Comment je réalise ? je m’adjoins je ne m’adjoins pas
garanties de professionnalisme sont apportées une maîtrise une maîtrise • des «marchés de définition».
• maîtrise de la configuration du projet d’oeuvre d’oeuvre
par les différents prestataires d’ingénierie :
(maîtrise des modifications), Je monte des
contrats globaux 5.2 Concours d’architecture et d’ingé-
• au plan de la déontologie et de l’éthique Comment je finance?
• maîtrise de l’environnement : car un projet ne je finance
nierie
s’arrête pas aux limites de l’ouvrage. • au plan des compétences et des tout ou partie Cas traditonnel Contrats de :
qualifications professionnelles de mon ouvrage Conception - Réalisation 5.2.1 Principaux domaines concernés
Elles sont d’une étendue extrêmement
je ne finance pas Contrats de : Ils sont pratiqués essentiellement dans le
variable selon les cas : Compétences et qualifications professionnelles mon ouvrage Cas particulier Partenariat Public
Privé domaine du bâtiment. Pour l’industrie les
- pour les marchés «publics», l’assistance Concessions, BEH, … consultations plus légères sont possibles.
Le maître d’ouvrage doit pouvoir vérifier le
est normalisée :
niveau de professionnalisme des presta- 5.2.2 Principe
• en termes de définitions : «mandatement» taires à partir de différentes caractéristi-
La décision de s’adjoindre un concepteur, Il s’agit, sur la base d’un programme, de
et «conduite d’opération» (le nom de «maî- ques, touchant en particulier :
dès la décision de faire, oriente de façon choisir une équipe constituée de maîtrise
trise d’ouvrage déléguée» est prohibé)
• L’organisation : l’identification et la clarté de la importante les missions futures des éven- d’oeuvre (architecte + ingénieurs) sur la
• en termes de contenu de missions et structure, l’existence d’un système d’assurance tuels AMO. base d’une proposition comprenant soit
de responsabilités : qualité, les conditions d’assurance responsabi- une esquisse soit un avant-projet et une
Comme dans le cadre de marchés privés,
lité civile professionnelle … offre technique et financière établie sur la
■ le «conducteur d’opération» a une mis- aucune règle précise n’est applicable, les
sion définie par les textes. Il doit au MOA • Les compétences et moyens : domaines différentes actions envisageables dans le base d’un programme.
une «assistance générale à caractère d’intervention reconnus, profil des interve- cadre de mission en marchés privés sont 5.2.3 Description des missions d’AMO
administratif, financier et technique» nants (formation et expérience) clarté et souvent calquées sur celles envisagées
étendue des méthodes de travail, dans le cadre de mission en marchés Si les besoins émis par le client sont suffi-
■ le «mandataire» se voit confier des samment exhaustifs et clairs, une AMO
moyens humains et matériels. publics.
tâches de conduite de projet sans programmatrice pourra être missionnée
que le MOA abandonne ses respon- • Les références : variété des interventions Dans ces conditions, une première mission dans le cadre d’une mission traditionnelle
sabilités contrairement à la pratique réalisées, proximité de contenu ou d’objet d’AMO pourra donc consister à assister et d’établissement de programme déjà
de MOD en marchés privés. Il se dis- avec l’assistance à réaliser, attestations conseiller le maître de l’ouvrage dans le évoquée ci-avant. Elle sera évidemment
tingue du conducteur d’opération par ou possibilité de contact avec les maîtres choix et le contrôle de son maître d’oeuvre. retenue suite à une consultation orches-
son autorisation à signer des contrats d’ouvrages ayant eu recours au trée.
Ici, encore, deux possibilités se présentent
et gérer les comptes. prestataire.
au choix du maître de l’ouvrage, nécessitant Une fois le programme clairement établi, le
• ces missions sont maintenant accessi- La reconnaissance de ces aptitudes peut être donc des actions différentes des AMO : maître d’ouvrage pourra le valider, ainsi
bles (de par la loi) à l’ingénierie privée. confortée par la justification des qualifications que ses impacts de coûts et de délai. Dans
Lors du choix de la maîtrise d’œuvre, la
professionnelles délivrées par un organisme le cas d’incompatibilité, il sera nécessaire
- pour les marchés «privés» : on retrouve mission de l’AMO est de permettre au
agréé : l’OPQIBI. d’assister le maître de l’ouvrage pour sa
les mêmes types d’assistance générale. maître de l’ouvrage de se donner les
Nous avons joint en annexe 2, un tableau des nouvelle recherche de financement, pour
Cependant, cette assistance peut aller jusqu’à moyens optima pour opérer le choix
qualifications OPQIBI actuelles dans le domaine l’éventuelle redéfinition des besoins, etc.
une délégation complète. On emploie alors les adapté. Il peut ou il doit :
de l’AMO.

14 15
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
5. LES MISSIONS D’AMO DANS LES MONTAGES SPECIFIQUES 5. LES MISSIONS D’AMO DANS LES MONTAGES SPECIFIQUES

Le MOA s’appuie éventuellement sur son • Décret n° 93-1268 du 29 novembre • organiser et conduire la phase d’avant- 5.3.4 Contexte réglementaire
AMO pour appréhender ensuite la com- 1993 relatif aux missions de maîtrise projet sommaire des trois équipes,
plexité de l’ouvrage et définir la nature de d’œuvre confiées par des maîtres Il est identique à celui énuméré en 5.2.4,
• analyser et retenir l’équipe lauréate une complété par un fascicule de la Mission
l’appel à candidature à maîtres d’oeuvre : d’ouvrage publics à des prestataires de
fois l’avant-projet rendu. interministérielle pour la qualité des
droit privé,
• équipe constituée et définition a minima constructions publiques «La procédure des
Cette procédure permet, entre autres, le dia-
des composantes de l’équipe, • Décret n°93-1269 du 29 novembre marchés de définition».
logue maître d’ouvrage/maître d’œuvre,
1993 relatif au concours d’architecture et
• constitution a posteriori des équipes, sur l’optimisation programme/projet/coût, etc … 5.4 Marché en «conception-réalisation»
d’ingénierie organisés par les maîtres
la base d’appels à candidature séparés
d’ouvrage publics, 5.3.3 Description des missions d’AMO 5.4.1 Principe
par techniques,
• Arrêté précisant les modalités techniques Une fois cette procédure retenue, différents Le client et/ou maître de l’ouvrage ayant
• etc…
d’exécution des éléments de mission de AMO peuvent être retenus selon les décidé de garder le financement principal
L’AMO : maîtrise d’œuvre confiées par des maîtres missions traditionnelles décrites dans les du projet, cette procédure, essentiellement
d’ouvrage publics à des prestataires de chapitres précédents telles : mise en œuvre dans le cadre de marchés
- participera au dépouillement des can-
droit privé, publics, ne doit être utilisée de façon opti-
didatures, en donnant son avis sur les • programmation partielle,
capacités des différentes propositions, • Code des marchés publics, male que pour la réalisation de projets
• toutes les missions transversales et tech- dont le programme est clair, simple et non
- établira et/ou participera à l’élabora- • Directive n°92/50/CEE du 18 juin 1992 niques similaires à celles développées évolutif et ce, dans des délais souvent
tion de l’appel d’offres de maîtrise portant coordination des procédures de ci-avant pour le concours, raccourcis.
d’œuvre (règlement, composition jury, passation des marchés publics de
délais, organisation matérielle ...). services modifiée par la directive • conduite d’opérations, Il s’agit d’attribuer un marché de travaux
Il pourra même faire intervenir des AMO n°97/52/CE du 13 octobre 1997, • missions transversales et/ou techniques portant sur la livraison d’un projet «clefs en
techniques pour faire analyser les similaires à celles envisagées dans les main», dont le prix est fixé au moment du
propositions selon la complexité du
5.3 «Marché de définition» choix.
phases conception.
programme. Ces AMO techniques 5.3.1 Principaux domaines concernés Ce contrat est passé à un groupement
apporteront leur avis sur la validité des • mais de plus en plus les maîtres d’ou-
vrage peuvent s’adjoindre un AMO pour composé d’un maître d’œuvre, concepteur,
offres de maîtrise d’oeuvre eu égard à Ils sont pratiqués dans le domaine du
assurer le processus dans un souci et d’une entreprise générale constructrice,
l’enveloppe budgétaire, les délais et bâtiment et de l’infrastructure.
d’éthique et de coordination des équipes suite à une mise en compétition prenant la
les techniques proposées …, 5.3.2 Principe forme d’un concours, dont les critères sont
en liste :
• conseillera le maître de l’ouvrage lors du à la fois la qualité de conception de l’ou-
Le principe essentiel de la procédure dite pendant la phase dite «ouverte» (équi-
choix définitif (lauréat, infructueux à négo- ■ vrage et les critères traditionnels de l’appel
«des marchés de définition» est la pes en travail simultané et séparé)
cier …), d’offres.
progression, en parallèle, de la mise au
• enfin analysera l’offre financière du lau- point du programme et de la recherche des • bilan des contraintes architecturales Ainsi le mandataire du groupement,
réat et participera à la négociation, et options spatiales. Elle s’adapte particuliè- et techniques, l’entreprise, s’engage, sur la base d’un
validera le marché de maîtrise d’œuvre rement à des opérations pour lesquelles la programme et du projet élaboré jusqu’à
• cadre de programme,
conclu. démarche programmatique et formalisation une phase APS par le maître d’œuvre, à le
spatiale sont indissociablement liées, par • réflexion architecturale et technique, réaliser dans le cadre d’un forfait et d’un
Dans le cadre de cette démarche, on exemple des opérations complexes délai. L’offre peut aussi être étendue
constate le besoin potentiel des deux • dossier de recadrage.
d’aménagement urbain ou de réhabilita- au-delà de la simple construction à la
types d’AMO, les transversaux et les spéci- tion avec changement d’usage. ■ pendant la phase dite «individuelle» : maintenance et à l’entretien.
fiques.
Cette procédure consiste à : • bilan programme et architectural, Cette procédure a pour objectif de garantir
Une fois la maîtrise d’œuvre désignée, les un coût et un délai très en amont du
missions AMO sont celles rencontrées • établir un programme succinct, • périmètre de maîtrise d’oeuvre, projet, et s’applique tout particulièrement
dans les cas traditionnels et décrites • retenir un nombre restreint d’équipes lorsque «des motifs d’ordre technique ren-
• évaluation économique.
auparavant (chapitre 4). pluridisciplinaires, intégrant généralement dent nécessaire l’association de
en sus des équipes de maîtrise d’œuvre, ■ choix du maître d’oeuvre, l’entrepreneur aux études de l’ouvrage».
5.2.4 Contexte réglementaire
des programmistes et des experts selon ■ finalisation du contrat.
• Loi n°85-704 du 12 juillet 1985 relative à Cependant, comme la maîtrise d’œuvre se
les spécificités du programme,
la maîtrise d’ouvrage publique et à ses trouve dans le groupement constructeur, il
rapports avec la maîtrise d’œuvre privée, • analyser leur proposition financière d’éta- est indispensable que la maîtrise
blissement d’un avant-projet sommaire, d’ouvrage, si elle n’est pas compétente,

16 17
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
5. LES MISSIONS D’AMO DANS LES MONTAGES SPECIFIQUES 5. LES MISSIONS D’AMO DANS LES MONTAGES SPECIFIQUES

s’entoure de tous les savoirs pour vérifier ouvrage d’art en site urbain, • l’intérêt pour la personne publique est • l’exploitation innovante.
la bonne exécution du contrat eu égard la d’apporter à la collectivité une bonne
• équipements d’environnement : ■ Assurer une démarche précise
qualité, les coûts et les délais. qualité au meilleur coût pour la satisfac-
incinérateur d’ordures ménagères,
tion des citoyens et usagers, • en établissant l’évaluation préalable. Elle
5.4.2 Description des missions d’AMO • la culture : exemple du Grand Palais, doit permettre d’établir l’intérêt de recourir
• l’intérêt pour l’opérateur privé est d’obtenir
Dans ce contexte de «conception - réalisation» à un contrat de partenariat : solution
• l’enseignement : universités. un profit proportionnel à l’engagement
toutes les missions d’AMO traditionnelles alternative moins coûteuse et plus
des capitaux investis, à sa compétence et
évoquées dans les chapitres précédents • la santé : hôpitaux, avantageuse,
à sa prise de risque. Nota : ces contrats se
peuvent être confiées, qu’elles soient tech- distinguent des contrats de concession dans
• la justice : prisons, palais de justice, • en contractant selon les procédures du
niques ou transversales. lesquels l’opérateur privé est rémunéré par «dialogue compétitif» qui doit être le mode
• la sécurité intérieure : gendarmerie et l’utilisateur (exemple : péage). De fait le risque
Toutefois, il est fortement recommandé au de passation usuel des contrats.
police, est différent.
maître de l’ouvrage de s’entourer de toutes
Ainsi, outre les missions traditionnelles, ces
les compétences nécessaires, car le rôle • technologies de l’information et de la
5.5.3 Description des missions d’AMO nouvelles missions nécessitent une réelle
du maître d’œuvre est restreint et, de ce fait, communication.
expertise en matière juridique, financière,
ne peut lui garantir dans les mêmes Dans ce contexte, la personne publique se
5.5.2 Principe comptable et technique. Elles doivent
conditions qualité, coût et délais. trouve dans une situation nouvelle qui
produire obligatoirement (logique de
Le partenariat public privé vise à assurer la nécessite diverses nouvelles assistances.
L’AMO devra, après analyse et classifica- résultat) :
fourniture de biens ou services à caractère Les nouveaux AMO pourront ainsi aider le
tion des critères du client l’orienter vers le
public. Dans le cadre d’une nouvelle loi, maître de l’ouvrage pour : ■ Dans le cadre de la préparation et de la
choix d’AMO transversaux et/ou
l’autorité publique peut recourir à des gestion du dialogue compétitif :
techniques selon les priorités retenues. ■ Justifier l’intérêt général
prestataires privés pour assurer la concep- • cadre de présentation du projet,
5.4.3 Contexte réglementaire tion, la réalisation, la transformation, l’ex- Analyser :
ploitation et le financement d’équipements • mode fonctionnement,
Il est identique à celui décrit en 5.2.4 • les besoins à satisfaire,
publics, ou la gestion et financement de • conformité au programme,
complété du décret n° 93-1270 du 29
services, ou une combinaison de ces • les objectifs,
novembre 1993, ayant pour objet de • analyse économique
différents services pour son compte et
préciser les conditions d’application. • les niveaux de performance.
sous son contrôle.
- analyse financière :
5.5 Partenariats Public – Privé (PPP) ■ Justifier l’économie du projet
Il peut s’agir aussi de l’externalisation de
- analyse comparative des coûts :
5.5.1 Principaux domaines concernés services gérés dans un cadre public dont, Le contrat étant un contrat de longue
pour des raisons d’efficacité, on souhaite- durée, analyser l’économie à long terme et • Les coûts directs : coûts constructifs
L’ampleur et les modalités de l’implication rait voir confier la gestion au secteur privé. assurer le suivi sur la durée. (montage, conception, construction),
du privé dépendent fondamentalement Seules sont exclues (du moins en France)
des caractéristiques des projets. Les ■ Justifier de ce mode de contractualisation • Les coûts indirects : gestion,
les missions du coeur même du service
quatre facteurs principaux sont : contrôle, fiscalité, etc.
public. Le contrat étant une réponse à des situa-
• l’importance des infrastructures (considé- tions complexes, confirmer l’inadéquation - analyse économique sur la durée du
Il s’agit de «contrats de partenariat public -
rable dans les domaines des transports, des formules traditionnelles en mettant en projet :
privé». Ces contrats sont des contrats
des télécommunications, l’électricité, l’eau, exergue les avantages du contrat de par-
globaux par lesquels une personne publi- • analyse qualitative :
l’assainissement, l’éclairage public), tenariat. Il pourra établir :
que ou une personne privée chargée
- détermination des limites de prestations,
• le degré de technicité (important dans le d’une mission de service public associe un • l’étalement de la charge,
domaine de la santé, des transports et tiers privé : - l’analyse des hypothèses du groupement
• la préservation de la liberté de la privé,
des télécoms), • Soit au financement, à la conception la personne publique,
• la facilité de recouvrement du coût du réalisation ou la transformation et l’exploi- - définition des compétences et critères
tation ou la maintenance d’équipements • le partage des risques, de sélection,
service : est-il tarifable ?
publics ? • le rapprochement des concepteurs et des utilisateurs,
• le caractère local ou national. - l’appréciation du montage :
• Soit au financement, à la conception et à • le respect des délais et des coûts,
Dans ce contexte, on trouve donc principa- la mise en oeuvre d’une opération de
• garanties techniques,
lement : prestation de services. • la qualité de gestion, • garanties financières.
• les infrastructures de transport : TGV, Ainsi : • le recours à des solutions innovantes, - qualité de service,
autoroute urbaine, ligne de tramway,

18 19
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
5. LES MISSIONS D’AMO DANS LES MONTAGES SPECIFIQUES 6. PARTICULARITES PAR DOMAINE

• analyse contractuelle, - dans les DSP, le privé est rémunéré 6.1 Projets d’aménagements et d’infra- urbains et territoriaux.
essentiellement par la vente du structures
• analyse des risques Dans ce cadre, au-delà des missions clas-
service. (Les concessions sont rémuné-
Le domaine des aménagements et siques d’AMO : assistance pré-opération-
• risques de conception, rées en fonction du nombre d’usagers)
infrastructures est très large : nelle, programmation, AMO technique,
• risques de développement et de • Nouveau code des marchés publics du conduite d’opération, management de pro-
construction, 7 mars 2001. ■ Projets d’aménagements : jet, ces projets réclament des études
• projets d’aménagements urbains spécifiques qui sont aussi du ressort de
• risques de performances, • Loi n° 2003-591 du 2 juillet 2003
l’ingénierie :
habilitant le gouvernement à simplifier le • projets d’aménagements locaux
• risques d’exploitation, droit : permet au gouvernement de ■ études de définition et de faisabilité,
• risques de déchéance et de fin de modifier la loi MOP et de créer de nouvel- • projets d’aménagements territoriaux
■ assistance à la concertation,
contrat, les formes de «contrat de partenariat
public-privé» (art. 6). ■ tracés, insertion dans le territoire, localisation,
• risques technologiques et d’obsoles- ■ Projets d’infrastructures :
cence, • Ordonnance concernant les PPP adoptée ■ impacts en termes de :
par le conseil des ministres le 16 juin • réseaux de transports urbains et
• risque de démantèlement ou de 2004. interurbains • environnement,
réaffectation,
• Décrets • infrastructures et ouvrages d’art dans • trafic,
• risques financiers, les domaines routier, ferroviaire,
• Des guides : • intégration,
• risques environnementaux, aérien, navigation fluviale et portuaire,
- au Ministère des finances : «guide des • risques,
• risques légaux ou réglementaires. • déplacements : études de mobilité,
bonnes pratiques», • sécurité.
plan de déplacement, équipements
• analyse technique des candidatures, - à l’IGD pour les praticiens. associés, ■ modélisation : trafic/recettes/coûts,
• finalisation du contrat. • réseaux d’alimentation (eau, électri- ■ montages institutionnels et
5.5.4 Contexte réglementaire cité, téléphone) et d’évacuation (eaux financiers/mise en concession,
usées et pluviales),
• Loi maîtrise d’ouvrage publique et à ses ■ études socio-économiques,
• réseaux de transmission d’information
rapports avec la maîtrise d’oeuvre privée ■ études environnementales et développe-
(TIC),
(Loi MOP). ment durable,
• opérations concernant la voirie, les
• Loi Sapin du 29 janvier 1993 sur la études géotechniques,
trottoirs, les aires de stationnement, ■
délégation de service public.
• réseaux d’eau potable : captage, ■ études hydrologiques,
• Avis du comité économique et social sur
approvisionnement et unités de études réglementaires,
le «renforcement du droit des ■
traitement.
concessions et des contrats de
■ plans de déplacements urbains,
Partenariat Publics - Privés 2001». Journal Ces projets se caractérisent par :
Officiel des Communautés Européennes ■ plans de transports et de circulation,
du 16 janvier 2001. • un espace vaste (notamment pour les
projets linéaires), ■ ingénierie de transports.
• Loi MURCEF du 11 décembre 2001 sur la
définition de la notion de délégation de • une construction conçue au temps Actuellement, et en fonction de l’organisa-
service public.. présent qui engage un long avenir tion des maîtres d’ouvrage, tout ou partie
(souvent plus de 50 ou 100 ans), de ces missions est fréquemment confié
Nota : il y a une différence entre séparément :
«Partenariat Public Privé» (PPP) et déléga- • une forte évolution de l’intervention de la
tion de service public (DSP) : puissance publique (décentralisation, ■ soit dans le cadre de contrats spécifi-
ouverture à la concurrence), ques,
- dans les PPP, on ne délègue pas le
service public lui-même, mais des • une nouvelle approche des engage- ■ soit directement rattaché en complément
missions qui ne sont pas au cœur du ments financiers (concessions, PPP). des contrats de maîtrise d’oeuvre. Notons
service public. que dans le vocabulaire actuel du
Tous ces domaines ont, de plus, des
Ministère de l’Equipement, les missions
incidences en termes d’aménagements
amont (études préliminaires, avants-pro-

20 21
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
6. PARTICULARITES PAR DOMAINE 6. PARTICULARITES PAR DOMAINE

jets) sont qualifiées d’AMO lorsqu’elles ne de bureaux, • optimisation des surfaces, • de la maîtrise de l’ensemble des risques
sont pas partie d’une maîtrise d’oeuvre inhérents.
• les établissements de santé (hôpitaux, • coût global.
globale. Dans le contexte actuel où les
cliniques, etc.), Au-delà des missions classiques d’AMO
conception-construction et autres PPP se La culture du domaine (par exemple
s’appliquant à toutes les catégories
développent, il est souhaitable qu’une • les établissements d’enseignement, hospitalier) et la connaissance d’ouvrages
d’ouvrages, on peut identifier les missions
AMO plus forte se mette en place en équivalents déjà en exploitation sont une
• les centres culturels, de spectacle et spécifiques suivantes :
intégrant, au-delà des missions citées, un vraie plus-value.
d’exposition,
contenu plus technique de maîtrise du • pré-opérationnelles spécifiques au
La culture, les moyens et l'organisation de
projet. • les bâtiments sportifs et parcs de produit industriel envisagé : étude de
la maîtrise d'ouvrage induisent des géo-
loisirs, marché, étude de coût et de rentabilité,
La réponse à la problématique de ces mis- métries variées de mission, du soutien
faisabilité technique, …
sions est : • les hôtels, ponctuel à la délégation ou au mandat.
Enfin le mode de réalisation conduit les • assistance à l’expression du besoin :
■ une attention particulière : • l’habitat collectif et individuel,
ingénieurs à s'associer à des juristes, à rédaction du cahier des charges
• à la concertation, compte tenu de la • les centres commerciaux. des financiers, ... pour garantir la bonne fonctionnel de l’ouvrage,
multiplication des acteurs et des réalisation du projet et protéger le maître
Il s’agit tout autant de constructions neu- • assistance à la définition du process et
conflits potentiels, de l'ouvrage.
ves que de rénovations lourdes. Celles-ci des moyens nécessaires à son maintien
• à la communication auprès du public sont souvent combinées sur des sites, 6.3 Projets à caractère industriel en conditions opérationnelles :
qui ne perçoit pas toujours les enjeux, voire des patrimoines, ce qui constitue en
Le domaine des projets industriels com- ■ définition et conception des chaînes
soi une problématique particulière qui
• à l’animation du débat public, prend essentiellement : de production, de fabrication, des
apporte sont lot de complexité.
postes d’expérimentation,
• au développement durable : • les installations de production et de
Les projets de bâtiments s'inscrivent dans
distribution d’énergie, ■ définition des contraintes pour la
- expertise scientifique, une durée, comportant plusieurs
conception des bâtiments, des
"époques" : • les unités de production, de transforma-
- étude socio-économique et besoins nécessaires,
tion,
environnementale, • prise de décision
■ définition des moyens et procédés de
• les unités de fabrication d’équipements, maintien en condition opérationnelle du
- gestion des risques environne- • faisabilité
mentaux, • les unités de traitement (air, eau, process (éléments du soutien,
• conception procédés de maintenance spécifiques …)
déchets,…),
- management environnemental.
• réalisation • assistance à la maîtrise des coûts,
• les bâtiments à caractère logistique,
■ une prise en compte de l’évolution :
• mise en service risques et opportunités :
et par extension les installations de
• scénarios de prévisions,
• exploitation maintenance recherche et d’essais, qui présentent de ■ contraintes d’intégration environne-
• coût global, fortes similitudes, même si elles ne sont mentale et leur respect,
• rénovation restructuration
pas à caractère strictement industriel.
• analyse de la valeur. ■ dispositions relatives, selon les cas,
• démolition aux risques d’explosion, de
Ces types d’opérations se distinguent des
■ une assistance à une maîtrise d’ouvrage contamination, de pollution,
Chaque strate peut générer des natures opérations de bâtiment et d’infrastructure
souvent nouvelle et sans moyen propre
variées d'intervention de conseil, par l’importance :
compte tenu de la décentralisation, ■ maîtrise des coûts intégrant évidem-
d'assistance administrative, fonctionnelle, ment ceux relatifs à la production
• du choix initial du produit industriel, de
■ une assistance à la recherche de organisationnelle, technique, économique proprement dite et aux bâtiments ou
l’opportunité de la demande, de sa
nouvelles ressources de financement ou juridique, de programmation, de ouvrages nécessaires,
faisabilité et rentabilité de production,
management, ...
• faisabilité de partenariat public-privé, expertise et conseil.
• de la conception d’ensemble du process ■
On doit noter que le rôle de l’AMO peut être
• délégation de service public. industriel. C’est bien évidemment la
particulièrement important en phase amont. ■ etc…
conception des chaînes de fabrication,
6.2 Projets de bâtiments En effet, c’est là que le maître d’ouvrage
des modes de production qui • assistance à la conduite du projet (ex. :
doit optimiser son ouvrage :
Le domaine des projets de bâtiments se conditionnent la conception générale de secrétariat technique et gestion
caractérise par une très grande diversité, il • optimisation des fonctions (pro- l’unité industrielle, documentaire du projet, management de
couvre une large palette d'ouvrages : gramme), la qualité, planification…),
• du choix des partenaires industriels impli-
• les bâtiments tertiaires administratifs et • organisation des espaces, qués dans le projet, • gestion des interfaces techniques entre

22 23
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
6. PARTICULARITES PAR DOMAINE ANNEXE 7.1
Fiches descriptives de missions d’AMO

industriels titulaires de lots du projet, NOTA : Cette liste est indicative et 2.1 Les missions d’AMO spécialisées en
• analyse de la valeur et optimisation de la très limitée. Elle permet simplement phases conception / construction
conception (performances, sûreté/sécu-
rité, soutien logistique intégré, sûreté de
d’illustrer le sujet. Elle sera enrichie
Fiche 2.1.a : Programmation fonctionnelle
fonctionnement, fiabilité, maintenance, dans une version ultérieure. et technique
disponibilité, propreté, topométrie, études
particulières …), 1 En amont de la décision de faire Fiche 2.1.b : Assistance financière et éco-
• expertises techniques dans les domaines
nomie du projet
liés au procédé,
• développement, déploiement, mise en 1.1 Les missions d’AMO spécialisées en
Fiche 2.1.c : Assistance planification stratégique
oeuvre de méthodes et outils d’ingénierie amont
(ex. : maquette numérique, SGDT, GED,
gestion de configuration …), Fiche 2.1.d : Assistance administrative et
Fiche 1.1.a : Conseil et assistance à
juridique
• mise à disposition de moyens spécifi- l’expression des besoins
ques (ex. : plateau technique intégré,
réseau informatique, locaux et logistique Fiche 2.1.e : Assistance technique
Fiche 1.1.b : Etudes prospectives – Etudes
associée, moyens de reprographie …),
stratégiques Fiche 2.1.f : Assistance développement
• établissement des dossiers de consulta-
tion des entreprises (DCE), durable / HQE
Fiche 1.1.c : Assistance au montage
• surveillance des réalisations et du juridique de l’opération
chantier de montage,
2.2 Les missions d’AMO générales en pha-
• assistance à la coordination du chantier Fiche 1.1.d : Assistance au montage finan- ses conception / construction
(équivalent de l’OPC du bâtiment),
cier de l’opération
• assistance au montage des équipements, Marchés publics :
aux essais (ex. : intégration, mise en Fiche 1.1.e : Etudes de faisabilité
service …) et à la réception de
l’installaion,
Fiche 1.1.f : Etudes d’impact Fiche 2.2.a : Conduite d’opération
• etc…
Fiche1.1.h : Etude de coût global Fiche 2.2.b : Mandat

Fiche 1.1.i : Rédaction d’un cahier des


charges d’exigences perfor- Marchés privés :
mancielles
Fiche 2.2.c : MOD - Project manager

1.2 Les missions d’AMO générales en amont Fiche : APP

Fiche 1.2.a : Etudes de définition Fiche 2.2.d : Conception-réalisation

2 Les missions pendant les phases


conception-construction

24 25
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO

Fiche 1.1.a - Conseil et assistance à l'expression des besoins Fiche 1.1.b - Etudes prospectives - études stratégiques

Etendue de la mission : Spécialisée Etendue de la mission : Spécialisée


Secteur ou domaine : Tous Secteur ou domaine : Bâtiment, Industrie
Stade concerné : Amont Stade concerné : Amont
Type de Maîtrise d’Ouvrage : Publique et Privée Type de Maîtrise d’Ouvrage : Publique et Privée

Objectifs de la mission : Objectifs de la mission :


Assister le donneur d’ordre à exprimer ses besoins en termes : objectifs, contraintes et envi- Resituer le projet dans une perspective stratégique
ronnement du projet, fonctions, dimensionnement, évolution dans le temps. Déterminer les projets à lancer en fonction de la politique du client, de l’évolution de
l’environnement : marché, concurrence, etc.

Contenu indicatif de la mission : Contenu indicatif de la mission :


Audit, analyse de l'organisation et bilan de l'existant Audit, analyse et bilan de l'existant : fonctionnel, urbanistique, architectural, technique, éco-
nomique, socio-économique, démographique, réglementaire, …
Analyse du besoin
Etude des besoins, études prospectives, détermination d'un objectif qualitatif et quantitatif
Expression du besoin :
Etude de solutions, scénarios, mise en coincidence existant/besoins : fonctionnel, techni-
Pré-programme
que, économique, montages
Scénarios
Approfondissement d'une solution, formalisation
Pré-évaluation

Observations : Observations :
Exemples dans le public : projet médical, projet de service, … Comprend selon situation, étude/recherche de site, étude de potentiel, aspects fonciers, …

26 27
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO

Fiche 1.1.c - Assistance au montage juridique de l’opération Fiche 1.1.d - Assistance au montage financier de l’opération

Etendue de la mission : Spécialisée Etendue de la mission : Spécialisée


Secteur ou domaine : Tous Secteur ou domaine : Tous
Stade concerné : Amont Stade concerné : Amont
Type de Maîtrise d’Ouvrage : Publique et Privée Type de Maîtrise d’Ouvrage : Publique et Privée

Objectifs de la mission : Objectifs de la mission :

Rechercher, définir un montage, décliner les documents contractuels et suivre leur exécution. Définir et élaborer un montage financier, décliner les modes opératoires induits

Contenu indicatif de la mission : Contenu indicatif de la mission :


Analyse des besoins, de l'organisation, des contraintes administratives et juridiques Evaluation des capacités d'investissement
Etablissement d'une évaluation des solutions offertes Mise en coincidence de l'investissement, des indicateurs et des solutions potentielles,
établissement de simulations économiques et financières, rédaction d'un CC d'exigences
Rédaction des pièces contractuelles régissant les différents contrats : pièces de consultation,
AE, CCAP, CCTP, conventions, … Assistance lors de la consultation des établissements financiers
Suivi financier

Observations : Observations :
Comprend aussi le cas échéant des études de fiscalité, …

28 29
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO

Fiche 1.1.e - Etudes de faisabilité Fiche 1.1.f - Etude de coût global

Etendue de la mission : Spécialisée Etendue de la mission : Spécialisée


Secteur ou domaine : Tous Secteur ou domaine : Tous
Stade concerné : Amont Stade concerné : Amont
Type de Maîtrise d’Ouvrage : Publique et Privée Type de Maîtrise d’Ouvrage : Publique et Privée

Objectifs de la mission : Objectifs de la mission :


Vérifier et préciser l'existence d'une solution adaptée, préciser les conditions de réalisation Préciser le coût «total» d'un projet, investissement + exploitation + maintenance
Etude mono ou multi technique : architecturale, technique, administrative, économique, …

Contenu indicatif de la mission : Contenu indicatif de la mission :


Recueil et expression du besoin Recueil des données d'entrée (qualitatif et quantitatif) et paramètres économiques
Audit et analyse de l'existant, diagnostic, détermination des champs de contraintes,
évaluation des compléments d'études, … Définition d'un document de formulation des hypothèses retenues, des choix de durabilité,
de durée de vie, de mode d'exploitation, …
Scénarios de faisabilité ou approfondissement d'un scénario préférentiel : technique,
architectural, urbanistique, économique, réglementaire Simulations permettant de préciser le budget global : investissement, coût d'entretien et de
maintenance sur une durée déterminée
Recommandations
Cahier des charges de consultation
Formalisation de la solution
Analyse de projets, suivi de conception ou réalisation

Observations : Observations :

30 31
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO

Fiche 1.2.a - Etudes de définition Fiche 2.1.a - Elaboration du programme fonctionnel et technique

Etendue de la mission : Générale Etendue de la mission : Spécialisée

Secteur ou domaine : Bâtiment, Industrie Secteur ou domaine : Bâtiment, Industrie

Stade concerné : Amont Stade concerné : Conception à Réalisation

Type de Maîtrise d’Ouvrage : Publique Type de Maîtrise d’Ouvrage : Publique et Privée

Objectifs de la mission : Objectifs de la mission :


Établissement du programme général de la globalité d'une opération (ouvrage ou système)
Préciser et optimiser les conditions de réalisation d'un ouvrage
et exprimant les buts, objectifs, directives et attentes du donneur d'ordre, fonctionnalités à
assurer, besoins à satisfaire, performances à atteindre, contraintes à prendre en compte,
impératifs de délai et de coûts (investissement, exploitation).

Contenu indicatif de la mission : Contenu indicatif de la mission :


Audit, analyse et bilan de l'existant : fonctionnel, urbanistique, architectural, technique, éco- Recueil des données
nomique, réglementaire
Cadrage des objectifs et des contraintes
Etude des besoins, détermination d'un objectif qualitatif et quantitatif
Elaboration d'un pré-programme
Etude de solutions, scénarios : fonctionnel, technique, économique, montages
Etude de scénarios
Choix d'une solution et formulation d'une esquisse architecturale et technique
Rédaction du programme
Suivi du déroulement de la procédure
Aide au choix de concepteurs, Assistance au suivi en études

Observations : Observations :
Procédure spécifique du CMP, associant souvent programmation et conception. Concept Peut être appliqué dans différents cas ou modes de réalisations (classique, conception-réa-
transposable lisation, …). Peut comporter un volet HQE

32 33
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO

Fiche 2.1.b - Assistance financière et économique du projet Fiche 2.1.c - Assistance planification stratégique

Etendue de la mission : Spécialisée Etendue de la mission : Spécialisée


Secteur ou domaine : Tous Secteur ou domaine : Tous
Stade concerné : Conception à réalisation Stade concerné : Conception à Réalisation
Type de Maîtrise d’Ouvrage : Publique et Privée Type de Maîtrise d’Ouvrage : Publique et Privée

Objectifs de la mission : Objectifs de la mission :

Assistance à caractère économique ou financier. Aide à la définition des conditions Préciser les conditions de réalisation d'un ouvrage :
économiques de réalisation, aide au suivi opérationnel organisation, détermination des intervenants principaux, phasage, dates clés, contraintes
(administratives, techniques, etc.), planification générale

Contenu indicatif de la mission :


Définition du budget : postes, paramètres, conditions économiques et aléas, … Contenu indicatif de la mission :

Recherche de montages, simulations Analyse des contraintes, tâches critiques, jalons

Comparaison économique de projets Recherche de montages, simulations, élaboration d'un planning directeur général

Suivi de réalisation, contrôle des coûts, … Comparaison de projets


Assistance lors du suivi, évaluation, anticipation, mise à jour, actions correctives

Observations : Observations :

Peut-être étendue adaptée aux différents cas ou modes de réalisations (classique, concep- Mission disjointe de celle de l'OPC qui est une mission de maîtrise d’oeuvre
tion-réalisation, …)

34 35
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO

Fiche 2.1.d - Assistance administrative et juridique Fiche 2.1.e - Assistance technique

Etendue de la mission : Spécialisée Etendue de la mission : Spécialisée

Secteur ou domaine : Tous Secteur ou domaine : Tous

Stade concerné : Conception à Réalisation Stade concerné : Conception à Réalisation

Type de Maîtrise d’Ouvrage : Publique et Privée Type de Maîtrise d’Ouvrage : Publique et Privée

Objectifs de la mission : Objectifs de la mission :


Analyse et conseils concernant les spécificités techniques d’une opération et les documents élabo-
Dans le prolongement de la mission 1.1.c, suivi des contrats
rés par le maître d’ouvrage (programme, …) et/ou les prestataires en phase projet et/ou travaux
(maîtrise d’œuvre, autres prestataires, …) et/ou les entreprises. Assistance pour les prises de
décision. Assistance à caractère technique et économique mono ou multi technique

Contenu indicatif de la mission : Contenu indicatif de la mission :


Assistance lors du choix des prestataires, assistance à la mise au point des contrats et à Etablissement ou analyse des prescriptions du programme technique, aide à la décision du
leur passation maître d'ouvrage
Suivi de réalisation des contrats avec assistance à la négociation et finalisation des Analyse des propositions des concurrents en compétition, rapports d'audit et assistance à
avenants éventuels la sélection et au choix
Assistance pour la bonne fin des contrats, réception, DGD Suivi et analyse des productions de la maîtrise d'œuvre, rapports d'audit et assistance à la
validation des études
Assistance lors des contentieux
Suivi de réalisation, constats de bonne exécution technique des prestations jusqu'à la
livraison et au bon achèvement des ouvrages
Assistance lors de modifications

Observations : Observations :
Cette mission ne se substitue pas aux missions de la maîtrise d’oeuvre

36 37
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO

Fiche 2.1.f - Assistance développement durable / HQE Fiche 2.2.a - Conduite d'opération

Etendue de la mission : Spécialisée Etendue de la mission : Générale

Secteur ou domaine : Tous Secteur ou domaine : Tous

Stade concerné : Conception à Réalisation Stade concerné : Conception à Réalisation

Type de Maîtrise d’Ouvrage : Publique et Privée Type de Maîtrise d’Ouvrage : Publique

Objectifs de la mission : Objectifs de la mission :

Assistance centrée : soit sur le développement durable (approche environnementale, sociale Assistance générale à caractère administratif, technique et financier
et économique), soit sur une démarche HQE en vue éventuellement d'une certification

Contenu indicatif de la mission : Contenu indicatif de la mission :


Identification des objectifs de développement durable : intégration environnementale, évo- Regroupement des éléments du programme et participation éventuelle à son élaboration.
lutivité-pérennité, sécurité, santé, confort, éco-gestion, éco-construction, coût global, etc, … Définition des moyens nécessaires. Organisation et animation des relations entre intervenants.
Intégration de ces objectifs dans le programme. Détermination de l’enveloppe financière prévisionnelle. Analyse des coûts réels et des écarts,
recherche et application des moyens correctifs.
Évaluation des incidences économiques en termes de coût global Validation des choix de partis et des phases d’études.
Identification des objectifs de développement durable : intégration environnementale, évolu- Participation à la préparation des dossiers de demande de financement et d'autorisations
tivité-pérennité, sécurité, santé, confort, éco-gestion, éco-construction, coût global, etc, … administratives.
Élaboration et suivi d’un planning directeur général et anticipation des actions correctives.
Vérification de leur intégration dans le programme. Choix des modes de dévolution des marchés. Assistance à leur passation et à leur suivi.
Définition et organisation du système de management «Développement durable» du projet Assistance pour le suivi des travaux et les opérations de réception.
avec l’ensemble des acteurs (maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre et entrepreneurs). Assistance lors de la réalisation, y compris réception levées de réserves et parfait achèvement

Identification des compétences et de l’organisation de la maîtrise d’œuvre pour le respect


des objectifs.
Contrôle du respect des objectifs lors de la conception et de la réalisation.

Observations : Observations :
Exemples dans le public : projet médical, projet de service, … Notion typiquement publique assez voisine de la mission 2.1.b+2.1.d+2.1.e. Peut comporter
la participation au programme (2.1.a)

38 39
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO

Fiche 2.2.b - Mandat Fiche 2.2.c - MOD - Project manager

Etendue de la mission : Générale Etendue de la mission : Générale


Secteur ou domaine : Tous Secteur ou domaine : Tous
Stade concerné : Conception à Réalisation Stade concerné : Conception à Réalisation
Type de Maîtrise d’Ouvrage : Publique Type de Maîtrise d’Ouvrage : Privée

Objectifs de la mission : Objectifs de la mission :

Mission 2.2.a doublée d'une responsabilité de signature des marchés et d'un mandat pour Assurer la gestion et la direction du projet
paiement des prestataires

Contenu indicatif de la mission : Contenu indicatif de la mission :


Gestion de projet - Fourniture à la Direction de projet ou directement au maître d’ouvrage des éléments de
Se reporter à la définition de la loi MOP. jugement permettant les décisions en termes : de qualité du projet et de ses performances, de coûts et de
respect des engagements financiers, de délais et de respect du calendrier prévisionnel, de gestion des
contrats des intervenants. Définition et mise en place d'un référentiel et établissement de tableaux de bord
périodiques permettant : la traduction et le suivi des objectifs, l'identification des écarts et indicateurs d'alerte,
de faire apporter les mesures correctives.
Direction de projet - Regroupement des objectifs et contraintes du maître d’ouvrage en termes de délais, de
coût et de qualité.
Mise en place d’un schéma organisationnel définissant les intervenants nécessaires, les compétences, les
moyens et les ressources nécessaires, les modalités de choix et désignation des intervenants, les principes
de relations et communication entre eux, les modalités et nature des échanges et leur traçabilité, les modali-
tés de communication externe,
Établissement et mise en œuvre d’un programme d’actions ; animation des équipes correspondantes.
Décisions ou aide aux décisions concernant les contrats des intervenants : consultation, choix, passation,
respect des objectifs, incidence des modifications éventuelles.
Évaluation et matrise périodique et finale du projet. Projection des risques potentiels et définition des
mesures correctives.

Observations : Observations :

40 41
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO Fiche descriptive d’une mission ou d’un élément de mission AMO

Fiche - APP Fiche 2.2.d - Conception-réalisation

Etendue de la mission : Générale Etendue de la mission : Générale


Secteur ou domaine : Tous Secteur ou domaine : Tous
Stade concerné : Conception à Réalisation Stade concerné : Conception à Réalisation
Type de Matrise d’Ouvrage : Publique et Privée Type de Maîtrise d’Ouvrage : Publique et Privée

Objectifs de la mission : Objectifs de la mission :


Mission technique, juridique ou économique d'aide au choix d'un groupement prestataire Mission d'AMO complète étendue à certaines prestations généralement dues par la MOE
en vue de la passation d'un contrat global (conception, réalisation, exploitation, mainte-
nance, financement)

Contenu indicatif de la mission : Contenu indicatif de la mission :


Aide à la définition de la procédure et des pièces de consultation liées : programme, Idem (2.1.b, c, d, e) étendue au visa, au suivi de conformité de réalisation, à l'assistance à la
budget, projet de bail, prescriptions réception, missions que la maîtrise d'œuvre, liée au groupement ne peut assurer en pleine
indépendance
Aide à la sélection et au choix des concurrents puis suivi du dialogue compétitif jusqu'à la
mise au point et la signature du bail
Aide au suivi du bon déroulement du bail, gestion de la mise en service, contrôle de la
prestation, aide lors de modifications

Observations : Observations :
Concerne les nouveaux montages «PPP», peut concerner le privé, mission pouvant compor-
ter ou non la partie exploitation (ex. : du CPI)

42 43
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
ANNEXE 7.2 - Qualifications d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) délivrées par QUALIFICATIONS OPQIBI
l’OPQIBI(l’organisme de qualification de l’ingénierie)

■ Missions à caractère transversal : ■ Missions à caractère transversal : Critères complémentaires spécifiques :


- Critère complémentaire «moyens
• AMO globale pré-opérationnelle, 0108 : AMO globale pré-opérationnelle
humains» :
• Programmation Études prospectives en termes de besoins, Posséder au moins un programmateur à
d’aspects socio-économiques, de scéna- vocation technique.
- Programmation générale,
rios envisageables,
- Critère complémentaire «références» :
- Programmation technique détaillée, Études de faisabilité et d’impact des
solutions possibles, Les fiches doivent être existentielles et non
- Programmation en développement durable. Pré-programmations générales, des fiches techniques descriptives.
correspondantes,
• Management de projet Études économiques et financières, 0203 : Programmation en développement
Démarches d'information auprès des admi- durable
- Gestion de projet, nistrations. Identification des objectifs de développe-
- Direction de projet, ment durable : intégration environnemen-
Programmation tale, évolutivité-pérennité, sécurité, santé,
- Direction multi-projets. 0201 : Programmation générale confort, éco-gestion, éco-construction, coût
global, etc, …
• Conduite d’opération. Établissement du programme général de la
globalité d'une opération (ouvrage ou sys- Intégration de ces objectifs dans le pro-
■ Missions à caractère spécialisé : tème) et exprimant les buts, objectifs, direc- gramme.
tives et attentes du donneur d'ordre, fonc- Évaluation des incidences économiques
• AMO en administratif et juridique, tionnalités à assurer, besoins à satisfaire, en termes de coût global.
performances à atteindre, contraintes à
• AMO en finance et économie, prendre en compte, impératifs de délai et Management de Projet
de coûts (investissement, exploitation).
• AMO en technique, 0401 : Gestion de projet
Critères complémentaires spécifiques :
• AMO en exploitation et maintenance, Fourniture à la direction de projet ou
- Critère complémentaire «moyens directement au maître d’ouvrage des
• AMO en développement durable, humains» : éléments de jugement permettant les
Posséder au moins un programmateur décisions en termes :
• AMO en planification stratégique.
généraliste. - de qualité du projet et de ses performances,
- Critère complémentaire «références» : - de coûts et de respect des engagements
Les esquisses, schémas généraux ou étu- financiers,
des de faisabilité technique ne peuvent - de délais et de respect du calendrier pré-
constituer des références de visionnel,
programmation générale, sauf si leur but
est d’orienter le choix du donneur d’ordres - de gestion des contrats des intervenants.
entre plusieurs formules. Définition et mise en place d'un référentiel
0202 : Programmation technique détaillée et établissement de tableaux de bord
périodiques permettant :
Complément de la programmation géné-
rale se poursuivant au-delà du - la traduction et le suivi des objectifs,
programme général et ayant pour objet de - l'identification des écarts et indicateurs
définir, à un niveau beaucoup plus d'alerte,
détaillé, les dispositifs, les équipements et
les contraintes techniques auxquels - de faire apporter les mesures correctives.
l’ouvrage ou le système doit répondre.

44 45
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
QUALIFICATIONS OPQIBI QUALIFICATIONS OPQIBI

0402 : Direction de projet organisations communs aux différents pro- ■ Missions à caractère spécialisé : du projet avec l’ensemble des acteurs
jets, (maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre et
Regroupement des objectifs et contraintes
0101 : AMO en administratif et juridique entrepreneurs).
du maître d’ouvrage en termes de délais, - le contrôle du respect des objectifs
de coût et de qualité. précédents, la gestion des conflits et les Organisation et animation des relations Identification des compétences et de
décisions correspondantes. avec les administrations, les organismes l’organisation de la maîtrise d’œuvre pour
Mise en place d’un schéma organisation-
publics, les notaires, les experts, les le respect des objectifs.
nel définissant : Conduite d’opération huissiers, les avocats, les assureurs, les
Contrôle du respect des objectifs lors de la
- les intervenants nécessaires, courtiers…
0109 : Conduite d'opération conception et de la réalisation.
- les compétences, les moyens et les 0102 : AMO en finance et économie
Regroupement des éléments du 0107 : AMO en planification stratégique
ressources nécessaires, programme et participation éventuelle à Organisation et animation des relations
son élaboration. Élaboration d’un planning directeur
- les modalités de choix et désignation des avec les organismes financiers, recherche
servant de cadre à l’ensemble des acteurs
intervenants, de subventions, identification et estimation
Définition des moyens nécessaires. de l’opération.
de l'ensemble des frais et des incidences
- les principes de relations et communica- Organisation et animation des relations
fiscales, établissement du budget prévi- Prise en compte des objectifs du ou des
tion entre eux, entre intervenants.
sionnel et du planning des engagements, maître(s) d’ouvrage. Appréciation et
- les modalités et nature des échanges et Détermination de l’enveloppe financière suivi des dépenses, analyse des écarts, intégration de l’ensemble des contraintes
leur traçabilité, prévisionnelle. Analyse des coûts réels et recherche et application des moyens cor- de l’opération.
des écarts, recherche et application des rectifs.
- les modalités de communication externe, moyens correctifs. Identification des tâches critiques,
0103 : AMO en technique définition des étapes clés et des points de
Établissement et mise en œuvre d’un Participation à la préparation des dossiers passage déterminants.
programme d’actions ; animation des équi- Analyse et conseils concernant les
de demande de financement et
pes correspondantes. spécificités techniques d’une opération et Évaluation et suivi de ce planning
d'autorisations administratives.
les documents élaborés par le maître d’ou- directeur tout au long du projet avec
Décisions ou aide aux décisions concer- Élaboration et suivi d’un planning vrage (programme, …) et/ou les propositions par anticipation des actions
nant les contrats des intervenants : consul- directeur général et anticipation des prestataires en phase projet et/ou correctives.
tation, choix, passation, respect des objec- actions correctives. travaux (maîtrise d’œuvre, autres prestataires,
tifs, incidence des modifications éventuel- …) et/ou les entreprises.
les. Choix des modes de dévolution des
Assistance pour les prises de décision.
marchés. Assistance à leur passation et à
Évaluation et maîtrise périodique et finale leur suivi. 0104 : AMO en exploitation et
du projet. maintenance
Validation du choix des parties et des pha-
Projection des risques potentiels et ses d’études. Estimation du coût global comparatif de dif-
définition des mesures correctives. férentes solutions techniques, définition
Assistance pour le suivi des travaux et les
des structures d'exploitation et de
opérations de réception.
maintenance à mettre en place, établisse-
0403 : Direction multi-projets ment des dossiers de consultation,
Mission transversale de direction de assistance à la passation des contrats et à
plusieurs projets avec des maîtres la mise en service du projet.
d’ouvrage distincts, ou de plusieurs projets 0106 : AMO en développement durable
sur des sites distincts et comprenant :
Identification des objectifs de développe-
- le regroupement des objectifs communs à ment durable : intégration environnemen-
chaque projet en termes de délais, de per- tale, évolutivité-pérennité, sécurité, santé,
formances, de coûts et l’établissement d’un confort, éco-gestion, éco-construction, coût
référentiel correspondant, global, etc, …
- la mise en place d’un schéma Vérification de leur intégration dans le pro-
organisationnel et de communication entre gramme.
les décideurs de chaque projet (maîtres
d’ouvrage, directeurs de projets), Définition et organisation du système de
management «Développement durable»
- l’optimisation des moyens, contraintes ou

46 47
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
NOTES NOTES

48 49
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005 Syntec-Ingénierie / Octobre 2005
NOTES

50
Syntec-Ingénierie / Octobre 2005