Vous êtes sur la page 1sur 96

Février 2018 - n° 515 20 e

FUSIONS
TOO BIG
OR NOT TOO BIG ?
Jeudi 22 mars 2018
Paris
tre place
Réservez vo 5 édition
e

5e FORUM DES ACHETEURS PUBLICS


Le rendez-vous incontournable pour préparer
vos échéances de 2018 !

AVEC LA PARTICIPATION EXCEPTIONNELLE DE

Laure BÉDIER Luc CHAPERON Céline FAIVRE


Directrice des affaires juridiques Directeur général des services Directrice des affaires juridiques
MINISTÈRES ÉCONOMIQUES DÉPARTEMENT et de la commande publique
ET FINANCIERS DU LOIRET RÉGION BRETAGNE

AU PROGRAMME DE LA JOURNÉE :
• Dématérialisation, DUME, données essentielles... : les clés pour répondre à vos obligations
de 2018
• Quelle organisation de la fonction achat pour accompagner les mutations de la
commande publique
• Achat local et responsable : outils, bonnes pratiques et retours d’expériences

Avec le soutien de :

Programme complet et inscriptions sur conferences.lagazettedescommunes.com


Contact : Elvire ROULET • e-mail : elvire.roulet@infopro-digital.com • tél. : +33 (0)1 77 92 93 36
édito

Après Notre-Dame-des-Landes,
où atterrirons-nous ?
O
n pourra penser deux choses (ou ont permis tous les commentaires sur le mode
© v. vincenzo

davantage) de la décision du gouverne- « oui mais les principaux concernés ont voté
ment de mettre fin au projet d’aéroport pour (ou contre) ». Je considère que donner la
de Notre-Dame-des-Landes. En l’état de ma parole aux citoyens sur des projets les concer-
Nicolas Braemer, connaissance du dossier, je ne saurais dire quels nant est essentiel, y compris par référendum.
nicolas.braemer
@lettreducadre.fr arguments en faveur de la création d’un nouvel Mais l’utilisation de cet outil comme « voie de
Rédacteur en chef
aéroport ou de l’extension des structures secours » est une erreur, surtout quand on ne
existante était la bonne option, si tant est qu’il y suit pas le verdict populaire. Vraiment, notre
ait une option incontestable. Mais le fiasco de démocratie a besoin de nouvelles pratiques qui,
Notre-Dame-des-Landes appelle plusieurs soit dit en passant, permettraient d’éviter ce
remarques. D’abord, il souligne les limites de la genre de situations. Enfin, je pense que la vraie
Beaucoup démocratie locale. Tant vantée par ceux qui en question est celle de notre modèle de dévelop-
d’entre nous vivent et la font vivre, la décentralisation n’a pas pement. Un penseur essentiel comme Bruno
réponse à tout. Un projet quasi unanimement Latour nous a récemment bien mis devant
vont devoir soutenu par des élus locaux qui ont globale- l’inéluctable : alors qu’il est devenu évident que
renoncer ment réussi le pari du développement du notre modèle de développement est incapable
à bien des territoire n’est pas forcément viable du point de
vue démocratique et environnemental. Les yeux
d’assurer la survie de la planète et de ce et ceux
qui la peuplent, une partie encore majoritaire de
avantages rivés sur leur territoire, sur l’emploi, sur le la classe dirigeante s’avère incapable de
que leur dynamisme, sur la réussite, parce qu’ils ont été s’orienter vers un système qui conjure l’explo-
choisis pour ça, les élus peuvent aussi foncer sion des inégalités, la dérégulation financière et
avait apportés tête baissée dans des projets insoutenables. On capitalistique, et la dégradation du climat.
le « développe- se répète dans ces pages, mais une démocratie Bruno Latour souligne bien qu’il va falloir
ment locale davantage dotée de contre-pouvoirs atterrir quelque part et, donc, qu’il faut savoir
n’aurait peut-être pas abouti à cette impasse. comment s’orienter. Ce nouveau modèle de vie
économique ». Ensuite, il y a la question de l’usage du référen- entre humains est à inventer et c’est une tâche
dum. Utilisé par le précédent gouvernement ardue, qui implique que beaucoup d’entre nous
dans une tentative désespérée de clore le vont devoir renoncer à bien des avantages que
dossier, on voit bien les effets pervers qu’il a leur avait apportés le « développement écono-
eus. Les gens ont voté pour le projet, mais la mique ». Sans doute qu’un aéroport local en fait
participation a été suffisamment modeste pour partie. Mais personne ne peut désormais
affaiblir le scrutin et les résultats par communes s’exonérer de cette réflexion. u

Mensuel édité Principal actionnaire : Info Services Holding. EMPLOI ET ANNONCES CLASSéES (01 79 06 …) :
par TERRITORIAL, Présidente et directrice de publication : Isabelle André Directeur commercial : Clément Supplice (73.65).
SAS au capital Éditrice déléguée : Marie-Claire Vinel-Negrello Directeur des opérations : ­Christian Fehr (73.71).
Rédaction Equipe commerciale (73.33) : Anne Vignier, Guillaume Lebre
de 1 259 907 euros
Directeur des rédactions : Guillaume Doyen Directrices de clientèles : Laurence Leroy (73.68),
Siège social : Antony Parc 2 – 10 place du Mira Marchard (73.69) - Fax : 01 79 06 79 87
Général de Gaulle – La Croix de Berny – BP Rédacteur en chef : Nicolas Braemer (06 08 51 18 63)
nicolas.braemer@lettreducadre.fr PUBLICITÉ (01 79 06 …) :
20 156 – 92186 ANTONY CEDEX. Bureaux :
Assistante de rédaction : Aurélie Niemaz (04 76 93 12 32) Directeur commercial : Jean-François Goasguen (70.91).
Espace Cévé, 58, cours Becquart Castelbon, Équipe commerciale : Anne-Marie Roux (70.86), Emilie Vaneme
38 500 Voiron RCS NANTERRE 404 926 958 Réalisation
Rédacteur en chef technique : Laurent Brugièregarde. (70.88), Gérald Glondu (70.89), Nelly Huet (70.92).
- N° SIRET : 404 926 958 00020 - Code APE : Publicité internet : Véronique Célisse (94.96).
Secrétaire de rédaction :
5813Z - N° TVA intracommunautaire : Annie Lozac’h-Menez. Chargée d’études marketing : Coralie Bonaime (74.49)
FR 28 404 926 958 Rédacteur graphiste : Karine Colnel. Assistance : Dominique Macquat (70.87)
Site internet : www.lettreducadre.fr Webdesigner : Jenny Buttigieg. Exécution technique : Anna Da Silva (71.82)
e-mail : info@territorial.fr Responsable fabrication : Hervé Charras pub.collectivites@groupemoniteur.fr
ISSN : 1165-9394. Commission paritaire : 0914 T 85317. Dépôt diffusion abonnements : abonnement@territorial.fr
légal : à parution. RIB : CIC Crédit Industriel et Commercial Directeur de la diffusion :
- Code banque : 30066 - Code guichet : 10949 N° compte :
Guillaume de Corbière.
00020062001 - Clé RIB : 26 - IBAN : FR76 3006 6109 4900
0200 6200 126 - BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP -
Responsable de diffusion : Valérie Friedel.
N° SIRET : 404 926 958 00020 - Code APE : 5813Z Impression : Imprimerie de Champagne, ZI les Franchises - 52200 Langres
Origine du papier : Allemagne - Certification : PEFC - Impact sur l’eau (P tot) : 0,016 kg/tonne
Ce papier provient de forêts gérées durablement et ne contient pas de fibres recyclées.

La Lettre du cadre territorial • février 2018 3


sommaire
contributeurs

Ils ont participé à ce numéro…


La Lettre du cadre, c’est avant tout les territoriaux et des experts qui parlent aux territoriaux,
sans langue de bois ni artifice. Voici les professionnels qui ont participé à notre aventure
ce mois-ci.

Aissia Kerkoub-Türk, François Deschamps, Annie Letty Keribin,


directrice générale adjointe des services consultant sur les politiques culturelles, directrice générale adjointe du centre
aissia.kerkoub-türk@annemasse.fr ancien président de la Fédération nationale de gestion du Finistère
des associations de directeurs d’affaires AKeribin@cdg29.bzh
culturelles (Fnadac)
fr.deschamps@free.fr

François Taquet, Floriane Tabarly, Éric Landot,


professeur de droit social (IESEG, SKEMA BS), avocate cabinet Itinéraires avocat au Barreau de Paris
avocat spécialiste en droit du travail f.tabarly@itineraires-avocats.com eric.landot@ladot-avocats.net
et protection sociale, directeur scientifique
du réseau d’avocats Gesica
francois-taquet@orange.fr

et aussi…

Denis Courtois, denis-courtois@orange.fr Joël Clerembaux, consultant, formateur collectivités territoriales


Bruno Cohen-Bacrie, directeur de la communication - cohenbac@free.fr joel.clerembaux@wanadoo.fr
Stéphane Menu, journaliste - stephane.menu@orange.fr Pierre Larroumec, magistrat - pierre.larroumec@orange.fr
Youen Grall, chargé d’innovation à la Mission animation, coordination Philippe Nikonoff, philippenikonoff33@gmail.com
et innovation du conseil départemental du Finistère - youen.grall@finistere.fr Séverine Cattiaux, journaliste - severine@cattiaux.com
Véronique Le Roux, conseil départemental du Finistère, direction générale Marjolaine Koch, journaliste - marjolaine.koch@googlemail.com
des services, accompagnement managérial - veronique.leroux@finistere.fr Julien Damon, professeur associé à Sciences Po, enseignant à HEC
Maurice Thévenet, délégué général de la Fnege, professeur à Essec Business julien.damon@orange.fr
School - maurice.thevenet@gmail.com Joël Munsch, directeur général des services adjoint - joel.munsch@orange.fr
Pauline Armand, avocate, cabinet Itinéraires - p.armand@itineraires-avocats.com
Michaël Verne, avocat associé, cabinet Itinéraires avocats
m.verne@itineraires-avocats.com
Étienne Colson, avocat au Barreau de Lille - contact@colson-avocat.fr Illustrateurs
Meggane Bonato, avocate cabinet Itinéraire - m.bonato@itineraires-avocats.com Aurel, aurel.cartoon@gmail.com Cambon, mcambon2@wanadoo.fr
Éric Lanzarone, avocat au Barreau de Marseille, chargé d’enseignement Frédérique Bertrand, Djivanides, jpdjiva@gmail.com
à l’Université bertrandfrede@gmail.com Vaïnui De Castelbajac,
Jean-Baptiste Ollier, avocat spécialiste en droit public au cabinet Itinéraires Denis Pessin, dpess@yahoo.fr vcastelbajac@gmail.com
jb.ollier@itineraires-avocats.com Lasserpe, lasserpe@wanadoo.fr Nini Lacaille, ninilacaille@gmail.com

4 La Lettre du cadre territorial • février 2018


sommaire

3 Éditorial - Après Notre-Dame-des-Landes, où atterrirons-nous ?


6 actualité
6 EXPRESS - Toute l’actualité des collectivités locales
11 on dessine pour vous - Le riche tissu associatif français
12 ENTRETIEN avec Christophe Ramaux - « On n’améliorera pas le service
public en stigmatisant les fonctionnaires »
14 EXPRESS - Toute l’actualité des collectivités locales
15 DÉCENTRALISATION - L’actu de la réforme territoriale
16 C UMUL UN JOUR… - Comment « rester » maire quand on a été élu député
17 EXPRESS - Toute l’actualité des collectivités locales
19 Sur lettreducadre.fr - Toute l’actualité du site de La Lettre
20 e n vogue - Évaluation des politiques publiques : la « dictature de la preuve » ?
22 EXPRESS - Toute l’actualité des collectivités locales
23 Regards croisés - La rédaction de La Lettre du cadre commente
à la une l’actualité territoriale
Too big or not too big. . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 33 management
Autant de nouvelles procédures
que de nouvelles collectivités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26 33 chronique - Les leçons managériales du rap français
Quel modèle intercommunal pour demain ?. . . . . . . . . 28 34 s upermanager - La banalité du quotidien managérial
L’œil de la territoriale - « On a capitalisé 38 E XPÉRIENCE - Le Codev ? Un puissant outil de changement !
sur l’expérience de la mutualisation ». . . . . . . . . . . . . . . 30
42 ENTRETIEN avec Daniel Feisthammel - « Pour les femmes, le triple plafond
de verre managérial doit sauter »
42 56
45 ressources humaines
45 chronique - Se conformer ou agir : un paradoxe surmontable en 2018 ?
46 DÉONTOLOGIE - Comment remplir dans les règles la déclaration de situation
patrimoniale
50 cotisations - Comment se déroule un contrôle Urssaf
dans une collectivité territoriale
Les femmes managent Gemapi : ce qui change
mieux avant l’application 54 MOBILITÉ - Anne-Typhaine Gruat & Lionel Aboudaram
Le panier de l’aménageur
50 72 55 juridique
55 chronique - Pour des entreprises publiques locales… et responsables
56 Gemapi - Le législateur rebat les cartes à quelques jours de l’échéance légale
60 ACCÈS AU SERVICE PUBLIC - Le député, le maire et la cantine : « dura lex sed lex »
64 URBANISME - Le certificat d’urbanisme, un outil de « cristallisation »
des règles d’urbanisme
Préparez-vous L’interco culturelle
au contrôle Urssaf avance 68 questions/réponses

69 finances
abonnements 78 69 chronique - Départements : le chant du cygne ?
1 an soit 10 numéros
70 STRATÉGIE - Le maire, le consultant et la grenouille timide
Tél. : 04 76 65 93 78 -
Fax : 04 76 05 01 63
• Prix au numéro : 20 e
72 CULTURE
• Prix abonnement 72 TERRITOIRES - Que peut apporter l’intercommunalité culturelle ?
+ newsletter :
- 199 e / an Le municipalisme 74 prospective
(villes + 1000 hab.) au secours de
- 136 e / an la démocratie locale 74 pratiques d’avenir - Quel avenir pour les zones commerciales ?
(villes - 1000 hab.) 76 ç a se passe ailleurs - Cornouailles : Work 50 +, aide au retour à l’emploi
• Abonnement personnel +
des seniors
newsletter : 109 e / an ou 91
prélèvement automatique men- 78 ENTRETIEN avec Jonathan Durand Folco : Le municipalisme, nouvelle voie
suel : 9,10 e / mois (sur 12 mois) La Revue de presse
de la démocratie locale ?
de Territorial
Encart broché : 83 À LIRE - Villes et vies optimisées
JE Télétravail 267529 aux abonnés
et aux prospects
84 offres d’emploi
La Lettre du cadre territorial • février 2018 5
Actualité

il a dit
Vite on aime
Bientôt les élections ! « François Bayrou peut
Le mandat de ces élus n’étant plus
que de quatre ans, les élections redevenir ministre parce an
is-CC BY-SA
Anna Muzychuk

A. K ntok
professionnelles (CAP, CTP) auront lieu
que c’est François Bayrou. » La troisième joueuse

o
le 6 décembre 2018 prochain.
mondiale d’échecs a préféré
Jacqueline Gourault

©
perdre ses deux titres de
com’à l’ancienne championne du monde plutôt
que d’aller à Ryad, participer à
Et une page de pub, pas si déjà vu un championnat mondial « roi
une ! Transports Salmane » et de subir les interdits
Le monde HLM s’était fendu de en commun gratuits imposés aux femmes en Arabie
saoudite.
quelques placards publicitaires à
grande échelle dans les quotidiens
à Paris pour les plus
nationaux et régionaux pour dénoncer de 65 ans
« l’agression » dont il s’estimait victime. Si la mesure n’est pas en soi une on n’aime pas
Bien que le retour sur investissement nouveauté, pas plus que ne l’est le fait
n’ait pas été à la hauteur des moyens qu’elle soit soumise à des conditions Lactalis
mis en jeu, les départements de de revenus (2 200 euros par mois), L’accident industriel, ça
la couronne parisienne dans leur l’argumentation de la maire de Paris peut arriver. Mais quand
ensemble ont choisi, eux aussi, l’est un peu plus : « Car ce sont des on comprendra, surtout
d’exprimer leur inquiétude à la veille gens très actifs, justifie ainsi Anne dans des secteurs sensibles
des arbitrages sur le Grand Paris Hidalgo. Ils s’occupent pour un certain comme l’agroalimentaire
où ils sont menacés de disparition. nombre d’entre eux de leurs familles, ou le médicament, que les
« Quel Grand Paris pour que les parfois de leurs parents très âgés, de entreprises ont des obligations de
habitants aient toujours la parole ? », leurs enfants et petits-enfants. Ils sont transparence et doivent rendre
est le slogan choisi, beaucoup moins aussi très présents dans le bénévolat. des comptes sur leurs pratiques,
« punchy » que celui du monde Ce sont eux qu’on trouve dans les on aura franchi un grand pas
HLM : « Avec vous, solidaires et pour associations pour le soutien scolaire démocratique !
longtemps ». L’efficacité sera mesurée ou l’accompagnement. Ils ont besoin
sous peu. de cette mobilité ». A Mathieu Gallet
S
© CC BY-

Le patron de Radio France


a été condamné à un an
vu sur twitter
d’emprisonnement avec
sursis pour avoir versé près de
#foutagedeG 400 000 euros à des sociétés
Ben oui, c’est simple : si la police découpe vos tentes, portez plainte
de conseil sans respecter les
auprès de la police.
règles de mise en concurrence.
Les marchés publics ? « Pas
sa culture ». On imagine ce
qu’entendraient des élus ou des
fonctionnaires plaidant leur
bonne foi avec cette légèreté.

2,7 
millions
c’est le nombre de « fans »,
que compte la page Facebook
du musée du Louvre, ce qui le place
en tête de ce type d’institution
dans le monde.

6 La Lettre du cadre territorial • février 2018


Actualité

ECHAPPEMENTS

La Lettre du cadre territorial • février 2018 7


Actualité

RGPP : LE RETOUR ASSOCIATIONS D’UTILITÉ PRIVÉE


CAP 22 : attention
voilà des économies ! Tracfin s’intéresse aux collectivités
T
Pour « moderniser l’action publique », racfin, la cellule française de une personnalité politiquement
suffit-il de changer de sigle lutte contre le blanchiment des exposée » (dénommée PPE). Dans le
(après la fameuse RGPP) pour que capitaux et le financement du dernier, elles figurent dans au
l’administration d’État fournisse son terrorisme, a présenté son rapport chapitre dénommé « Les manque-
contingent d’économies à l’horizon d’analyse (en décembre 2017, ments au devoir de probité de la part
2022 ? Les premières esquisses de
consultable sur le site du ministère de personnes exerçant une fonction
ce plan d’action ont, semble-t-il, été
des Finances). Comme chaque année, publique ». Mais les raisons
trouvées un peu faiblardes par le
Premier ministre qui attend davantage il identifie les tendances et les sujets demeurent identiques : les fraudeurs
d’audace… sans forcément être très émergents en matière de blanchiment utilisent souvent le lien associatif qui
révolutionnaires (l’alignement de de capitaux et de financement du permet à l’élu, mais aussi au fonc-
l’organisation des ministères sur terrorisme. Dans le précédent rapport, tionnaire, de trouver un support
les nouvelles régions en est un bon les collectivités locales apparaissaient facile pour encaisser subventions et
exemple). Mais, déjà, les idées qui au chapitre qui traitait de la « dons » d’entreprises reconnais-
« fuitent » dans les couloirs font « Corruption et trafic d’influence par santes. L’activité associative est
réagir. Ainsi Médiapart se fait-il l’écho, modeste mais les dirigeants sont
dans une de ses premières éditions
fortement indemnisés pour leurs
de janvier, d’une révolte naissante au
« efforts ». Les associations
ministère de la Culture… consécutive à
la proposition de réduire de 10 à 20 % culturelles sont souvent utilisées
la collecte annuelle des archives afin pour ces usages mais aussi le
d’économiser 7 millions d’euros en CCAS et des associations
5 ans. Qualifiée par le journaliste de d’insertion… comme
« rare mélange de brutalité comptable semblent l’indiquer deux
et de stupidité », cette proposition cas « pratiques »
« révolutionnaire » illustre bien les exposés par la
difficultés que va rencontrer la mise cellule, dont l’un
en œuvre du programme à venir. évoque très
clairement un
directeur
en chiffres territorial d’un
CCAS d’une grande

40 ans
métropole régio-
nale. u

C’est l’âge de la plus


vieille centrale
ESPOIR
nucléaire française.
Fessenheim a été mise en Vers un non-cumul des mandats dans le temps
service le 1er janvier 1978, pour certains élus locaux ?
sur les bords du Rhin, La « refonte » de la démocratie française devrait être un sujet du premier semestre
face à l’Allemagne. 2018. Proportionnelle, réduction du nombre de parlementaires, et non-cumul des
mandats dans le temps font partie des sujets sur lesquels travaillent des groupes de
parlementaires en charge de faire des suggestions. Pour le non-cumul dans le temps,
les élus locaux pourraient être concernés. Un rapport d’étape accessible sur le site
de l’Assemblée nationale (« Pour une nouvelle Assemblée nationale ») aborde ainsi le
sujet : « Il ne paraît pas nécessaire de prévoir une telle limitation pour tous les mandats
locaux, compte tenu des difficultés qui existent parfois à trouver des candidats pour
exercer de telles charges. Il conviendrait de cibler les mandats les plus importants
pour lesquels le risque de création de « potentats locaux » est le plus sensible. Il est
ainsi proposé de l’appliquer aux exécutifs locaux de collectivités de 10 000 habitants
et plus ainsi qu’aux présidences des établissements de coopération intercommunale
regroupant le même nombre d’habitants ». Ben voilà, « yapuka ».

8 La Lettre du cadre territorial • février 2018


Actualité

il a dit
INTERRUPTUS
Tempête dans un verre d’eau ? « Il n’y aura pas de nouvel impôt

V
ingt-quatre communes de la dans le quinquennat, je m’y engage. »
couronne parisienne ont Bruno Le Maire
entériné leur mise en retrait du
syndicat des eaux d’Ile-de-France
(Sedif), le plus important de France OUPS
géré par Véolia depuis 100 ans. Élections : le Conseil
Ce retrait (provisoire ?) a été rendu constitutionnel pratique
possible par la loi Notre, qui rem-
le droit à l’erreur !

© Marytog — stock.adobe.com
place les anciennes intercommunali-
Voici la seule chose qu’il faudrait retenir
tés par des établissements publics
des annulations des élections législatives
territoriaux (EPT), nécessitant un vote
par le Conseil constitutionnel : si une
sur l’adhésion formelle de celles-ci erreur ou un abus a été constaté pendant
aux syndicats. Toutefois, une conven- la tenue du scrutin ou dans les derniers
tion de deux ans a été mise en place instants de la campagne officielle, il
avec le gestionnaire actuel pour sera évalué à l’aune des résultats. Si ces
laisser le temps aux communes le choix du retrait dans la perspective derniers sont serrés, ils seront annulés.
concernées d’opter pour une gestion de créer une régie. Alors que, dans les Sinon, ils seront promulgués et les fautifs
en régie ou un retour vers le syndicat. autres EPT, plusieurs communes ont réprimandés. La lecture des jugements
Sur les trois EPT concernés, seul un souhaité adhérer à nouveau immédia- du Conseil est fort intéressante (y
d’entre eux (Est Ensemble) a vu tement au Sedif. Autant dire, que l’on compris en cas de non-annulation) car
trop de pratiques « locales » faisant
l’ensemble des communes exprimer n’a pas fini de parler de ce dossier. u
fi des procédures officielles existent
encore et pourraient entraîner des
annulations dans les années à venir.
TOUT LE MONDE EN PROFITE
Formation des élus : tout va bien !
F
rance Inter a consacré un « long « astucieuses » qui permettent à des

© ggfoto — stock.adobe.com
format » à la formation des élus élus d’échanger sur leur pratique
(samedi 9 janvier, www.francein- culturelle le temps d’un festival à
ter.fr/emissions/secrets-d-info) dans Avignon. Alors que la réforme de
lequel les « révélations » au grand la formation professionnelle des
public n’ont pas forcément surpris salariés du privé a eu pour objet de
les praticiens des collectivités locales. faire aussi la chasse à ce type de
Il ressort de ce reportage que les pratiques qui permettaient de POUDRE D’OS
différents instituts de formation financer certaines associations du Lendemain de réveillon
qui dépendent des multiples partis secteur privé, les élus interrogés dans Deux communautés de communes de
politiques ont en effet tendance à être ce reportage n’ont pas eu l’air de Vendée (Pays de Retz et Les Herbiers)
choisis en priorité par les élus qui en s’offusquer de ces habitudes. Certains se sont lancées dans le recyclage des
sont membres. Ces centres de (notamment Philippe Laurent) coquilles d’huîtres et de coquillage.
formation n’hésitent pas à payer, par déclarant même que le montant des Cette activité « saisonnière » s’est
exemple, au prix fort leur participa- dépenses en jeu n’était pas élevé ! achevée le 18 janvier. Depuis les
tion à des grands-messes de ces partis Heureusement, il existe un organisme déchetteries des différents sites
(universités d’été par exemple) qui habilite ce type de structures. vendéens, les coquilles sont centralisées
chez un recycleur qui devra d’abord les
et à proposer nombre de formations Niché au sein du ministère de
hygiéniser puis, après quelques mois, les
qualifiantes (prise de parole en l’Intérieur, il comprend de nombreux
broyer pour en faire un amendement à
public…) la veille de consultations représentants des élus dont certains long terme pour les sols agricoles qui
électorales… le tout payé sans dispensaient, par le passé, des s’enrichiront de calcaire et de potassium.
rechigner par les collectivités, formations dans ces organismes. Un recyclage pas vraiment rentable, mais
dont c’est une dépense obligatoire. C’est dire s’ils connaissent bien au coût moins élevé que le stockage en
Sans compter quelques propositions le sujet. u déchets ultimes.

La Lettre du cadre territorial • février 2018 9


Le site é ol e po r offrir

+ Accessible
consultable sur
+ Réactif
des articles mis à jour
smartphone et tablette quotidiennement

+ Complet + Attractif
• tous les articles du magazine • navigation claire et rapide
• la version feuilletable • moteur de recherche
sur ordinateur : performant
réservée aux abonnés

RENDEZ-VOUS SUR
www.associationmodeemploi.fr
Actualité

on dessine pour vous

LE RICHE TISSU ASSOCIATIF FRANÇAIS

1,3
MILLIONS BÉNÉVOLES OU SALARIÉS ?

NOMBRE D’ASSOCIATIONS EN FRANCE DES ASSOCIATIONS


12 % SEULEMENT ONT
LA MAISON DES SALARIÉS…
DES ASSOCIATIONS
100

83 %
SPORTS 80 …PARMI ELLES :

307 500
60

40

30 %
27 %
24 %
14 %

14 %
20

12 %

6%
4%
LOISIRS, DIVERTISSEMENTS, VIE SOCIALE 281 300 0

HEURES DE TRAVAIL
4%
RÉMUNÉRÉES 3%
4%
3%

Hébergement social
ou médico-social 7%
CULTURE, SPECTACLES ET ACTIVITÉS ARTISTIQUES
34 %
12 %
237 100

10 %
23 %
Gestion
de services
économiques et
développement local
DÉFENSE DE CAUSES, DE DROITS, D'INTÉRÊTS
217 100

2% 14 %
4%

5%
26 %
2%
ACTION SOCIALE, ACTION HUMANITAIRE OU CARITATIVE
17 % 16 %
97 100

infographie : Jenny BUTTIGIEG - territorial

HEURES
14 %
DE BÉNÉVOLAT
78 200

ENSEIGNEMENT, FORMATION ET RECHERCHE NON MÉDICALE


STRUCTURE DES RESSOURCES COURANTES
42 800

SANTÉ Associations Associations non


employeuses : employeuses :
36 000

GESTION DE SERVICES ÉCONOMIQUES ET DÉVELOPPEMENT LOCAL 94 MILLIARDS € 10 MILLIARDS €

HÉBERGEMENT SOCIAL OU MÉDICO-SOCIAL 5 100

La Lettre du cadre territorial • février 2018 11


interview
Actualité

Christophe
Ramaux
Économiste français,
Christophe Ramaux est
maître de conférences
à l’Université Paris 1,
chercheur au Centre
d’économie de la
Sorbonne. Ses recherches
portent sur l’État social,
la protection sociale,
la politique économique,
l’emploi et la précarité.
Il est membre du collectif
des « Économistes
atterrés ».
DR

fonction publique

« On n’améliorera pas le service


public en stigmatisant
les fonctionnaires »
Membre du collectif des Économistes atterrés, l’économiste Christophe Ramaux défend
régulièrement la fonction publique, selon lui génératrice de richesses et indispensable vecteur
de cohésion sociale. Un discours tonique dans un contexte propice au déploiement
du fonctionnaire bashing.
Propos recueillis par Stéphane Menu

O
n a besoin de plus de fonctionnaires, en France, 360 milliards provenaient des
dites-vous. Or, peu de partis dits administrations publiques. C’est la part du PIB
« de gouvernement » partagent ce point que l’on nomme « non-marchand » mais qu’il
de vue. Pourquoi ? faut pourtant bien prendre en compte.
Il y a cette idée reçue, ancrée dans l’opinion Nous devons expliquer à la population que le
publique, selon laquelle les fonctionnaires sont fait de marcher sur un trottoir ou d’entrer
improductifs. Or, cela est faux, ils sont dans un commissariat ou une bibliothèque
productifs : en 2016, en effet, sur un produit municipale n’est pas gratuit. L’accès est gratuit,
intérieur brut (PIB) de 2 200 milliards d’euros mais il faut bien payer le service et cela

12 La Lettre du cadre territorial • février 2018


se fait par l’impôt versé par la population. lorsque celles de santé augmentent ? Nous
Nous vivons dans une société mixte, où les avons besoin de plus en plus de personnels
activités publiques et privées coexistent et dans les hôpitaux, dans les établissements
s’enrichissent mutuellement. Il faut juste publics hébergeant des personnes âgées et
trouver un point d’équilibre, ce qui est l’objet dépendantes (Ehpad), d’enseignants, en
de débats légitimes. Je ne suis pas pour un pays particulier dans le primaire, dans la police, etc.
qui compterait 90 % de fonctionnaires, Dans le secteur de l’eau, des entreprises ont
comme c’était le cas à Cuba jadis où même construit des rentes avec un service rendu
les coiffeurs avaient le statut de fonctionnaire. souvent moins bon et plus cher que dans des
Le plus important est de s’interroger sur les villes où le service est assuré en régie publique.
avantages comparés du privé et du public. Paris a re-municipalisé l’eau et le bilan est très
Qu’est-ce qui est le plus juste et le plus efficace bon tant au niveau des prix, puisque ces
dans tel ou tel domaine ? Il ne faut pas hésiter derniers ont baissé, que de la qualité.
à se poser la question, à briser le tabou, On peut prendre également l’exemple du
pour faire avancer le débat. Et l’on se rendra secteur ferroviaire : à Londres, la délégation
compte que le service public est souvent moins Le service public au privé a fait flamber les prix pour un service
cher : il n’y a pas d’actionnaires à rémunérer est souvent rendu déplorable. Les partenariats public-privé
et les cadres y sont moins bien payés que moins cher : (PPP) s’avèrent souvent des gouffres financiers
dans le privé (moins 1 000 euros par mois il n’y a pas pour les collectivités publiques à long terme.
en moyenne). Leur seule justification est qu’ils permettent
Mais réhabiliter le travail productif des
d’actionnaires aux collectivités de ne pas s’endetter :
fonctionnaires suppose bien sûr aussi de à rémunérer et mais cette justification n’est pas recevable
toujours chercher à améliorer leur motivation, les cadres y sont puisque le public peut s’endetter à un taux
la qualité du service rendu. moins bien payés moindre que le privé.
que dans le privé
C’est-à-dire ? Peut-on s’interroger malgré tout sur les doublons
Il y a bien toujours lieu d’améliorer les services liés aux réformes territoriales mal menées,
publics, de mieux mobiliser les agents… sur un service public de proximité parfois mal
Mais cela ne se fera jamais en stigmatisant pensé à l’échelle des territoires ?
le sens même de leur travail. Dans le public, Il y a sans doute beaucoup de choses à
comme dans le privé, on ne s’investit bien améliorer dans l’organisation de la fonction
que si l’on est respecté, reconnu. Il faut aussi publique de proximité. Mais je reproche aux
rappeler que la dépense publique (qui s’élevait gouvernants la stigmatisation permanente
à 1 257 milliards en 2016) ne sert pas d’abord des fonctionnaires que les Français finissent
à payer des fonctionnaires. Elle est en effet par intégrer comme une évidence.
majoritairement constituée de prestations Il faudrait au contraire expliquer le rôle
sociales : retraites (environ 300 milliards), incontournable des personnels dans les
santé, allocations familiales, chômage, cantines, des agents du nettoiement, des
RSA, etc. Ces prestations soutiennent animateurs sportifs, etc. On ne parle pas assez
massivement la consommation des ménages de la fonction publique comme d’un vecteur
et donc, par ricochet, la production du privé. évident de création de cohésion sociale.
De même, c’est grâce à la Sécurité sociale C’est bien dommage. u
que les professions libérales médicales peuvent
exercer leur métier. La dépense publique
n’est donc pas le mal absolu que décrivent
certains. Elle est utile y compris pour le privé.

Selon vous, recruter 100 000 fonctionnaires


sur le web
de plus représenterait 4,5 millions d’euros.
Et vous évoquez, en l’occurrence, davantage Réagissez sur :
un investissement humain qu’une dépense… Twitter : @Lettre_du_cadre
Pourquoi se réjouir lorsque les dépenses Facebook : lalettreducadre
d’automobiles augmentent et se désoler Google + : http://bit.ly/18KEnJ4

La Lettre du cadre territorial • février 2018 13


Actualité

il a dit
EAU TIÈDE

« Le ministère, ça m’enferme. Catégorie A :


Je ne suis pas extrêmement un rapport, sinon rien !

L
heureux. Je ne suis pas e Conseil supérieur de
malheureux, mais c’est la FPT a – de sa propre
un moment de ma vie. » initiative – produit un
rapport particulièrement docu-
Gérald Darmanin menté sur la catégorie A de la FPT
qui donne de bonnes informations
sur ce sujet. Après ces redécouvertes,
IDéES NEUVES… OU PAS
des propositions de réforme arrivent.
Plan d’action Enfin, il s’agit plutôt d’évolution,
pour la croissance : voire de suggestions souvent faites
les collectivités au conditionnel… histoire peut-
aussi concernées être de ne pas choquer tous
Le ministre Bruno Le Maire a les contributeurs de ce rapport
annoncé une loi Pacte et a mis que sont les syndicats et
en ligne et en consultation 31 certaines organisations profes-
propositions sur un site dédié sionnelles (mais pas toutes !)
(www.pacte-entreprises.gouv.fr) a qui l’on a réservé quelques
dont certaines impacteront dizaines de pages. u
directement les collectivités locales.
Nous en avons retenu trois :
- imposer à la puissance publique de GRATOS
La solution miracle
régler 20 % de sa commande, au
lieu de 5 % aujourd’hui, au moment

pour les zones blanches


de la signature du contrat avec des
PME ;
- alléger les seuils, notamment
sociaux et fiscaux, hors code du
travail, dont le versement transport
avec un gel pendant trois ans du

© Monique Pouzet — stock.adobe.com


franchissement du seuil ;
- ouvrir le collège et le lycée à la
connaissance des entreprises avec
comme idées développées sur
le site : « A cette fin, l’Éducation
nationale et tous les acteurs
compétents, notamment les
collectivités locales, se doteraient
d’actions (jeux de simulation,

G
projet entrepreneurial fictif ou réel)
destinées à faire vivre aux élèves râce à un effort « colossal » gendarme des télécommunications,
des expériences entrepreneuriales de trois milliards d’euros l’Arcep, et sans un centime d’impôt
grâce auxquelles les élèves et la construction de 15 000 supplémentaire. Mais avec quelques
développeraient leur capacité à pylônes (au moins) supplémentaires, petites concessions de rien du tout,
concrétiser une idée, à conduire les quatre grands opérateurs de comme le report de l’imposition des
un projet collectif ».
téléphonie mobile ont signé un réseaux câblés de quelques années
La concertation donne pour
l’instant des résultats favorables à accord d’éradication des zones (un produit qui vient dans les caisses
90 % a minima. Seule la dernière blanches sous trois ans, a indiqué le des collectivités) et l’abandon de la
proposition voit le monde secrétaire d’État, Julien Denormandie, mise aux enchères du renouvelle-
enseignant exprimer son scepticisme au Journal du Dimanche. Le tout, ment à venir de fréquences. Simple
sur le sujet. sous le regard très attentif du comme un coup de fil. u

14 La Lettre du cadre territorial • février 2018


Actualité

décentralisation

cadeaux en chiffres

Taxe d’habitation :
la réduction n’attend pas ! 50 C’est le
nombre de préfets qui

L
es contribuables ayant opté a interrogé l’un des rapporteurs ont été nommés ou qui ont
pour la mensualisation de (Alain Richard) en charge de faire changé d’affectation depuis
la taxe d’habitation ont reçu des propositions à ce sujet, il n’y l’élection d’Emmanuel
début janvier un avis leur offrant aurait pas de nouvel impôt local Macron. Sur la même
la possibilité de diminuer leurs mais « cette piste sera étudiée car période, François Hollande
prélèvements s’ils étaient concer- une part très représentative des en avait changé 68.
nés par la réforme. Un simulateur élus le demande »… Pour compen- Sur ces 50 représentants
permet ainsi de le vérifier en ser ces 8 milliards (une bagatelle), de l’État, 15 préfètes ont
fonction de leur revenu fiscal de une petite fraction des impôts été promues, pour 8
référence. Les heureux bénéfi- nationaux (IR, TVA… mais pas sous François Hollande.
ciaires peuvent ainsi, dès à présent, CSG) serait envisagée comme cela
moduler à la baisse leurs prélève- vient d’être le cas pour les régions
ils ont dit
ments. Pour la suite, la ministre en qui ont récupéré cette année un
charge du sujet s’est emmêlée les peu de TVA. Ces impôts n’ont
pinceaux en annonçant d’abord guère de lien avec les territoires (ce Bruno Le Maire
que cette taxe serait remplacée par qui plaît peu aux élus) mais sont « Le président a indiqué
un nouvel impôt… avant de très dynamiques. L’affectation du il y a quelques mois
rétropédaler dans la journée en FB et du FNB au seul bloc commu- qu’on pouvait envisager

A
BY-S
d’affecter une part des
déclarant que, finalement, une nal et un impôt « social » (le retour

CC
recettes déjà existantes,

©
réforme globale de la fiscalité locale de la CSG ?) aux départements (qui
par exemple une part de
(plus juste) allait avoir lieu ! décidément ne vont bientôt plus la CSG, aux collectivités.
Ce qui, il est vrai, est très différent ! faire que cela) seraient aussi C’est une piste. »
D’après le quotidien Les Échos, qui envisagés. Le tout pour 2020. u
François Bayrou
« Il faut un nouveau

A
DEF-CC BY-S
Retour en seine contrat national entre
La Seine d’il y a 50 ans l’État et les pouvoirs
locaux. Une des

ME
Un rapport « confidentiel » écrit par trois préfets a suscité quelques émois
faiblesses de la France
©
entre Noël et le Jour de l’An à une période où les médias raffolent de sujets
est son jacobinisme. »
qui sortent un peu de l’ordinaire. Le Père Noël avait ainsi dans sa hotte un
rapport préconisant la disparition des trois départements contigus à Paris. Patrick Devedjian
uyen-CC BY-
Immédiatement accusés de « reconstitution de Seine dissoute » par les présidents « Le projet de suppression L.
Ng SA

des conseils départementaux concernés, ce rapport n’a toujours pas été rendu
-
M

des départements de
©

public mais a contribué au lancement du grand chamboule-tout qui s’annonce petite couronne conserve
pour le Grand Paris. Le département de la Seine a été supprimé dans sa forme les préfectures et les
d’alors le 1er janvier 1968 (voir cartes du site Wikipédia à ce sujet). sous-préfectures. C’est à
ça qu’apparaît
la mauvaise foi. »
vu sur twitter
Stéphane Troussel
#joyeuxnoël CC
BY-S
A

Tout pour ceux « Avec les présidents l-


se

du Val-de-Marne et
r a r d T r ou s

qui on déjà
beaucoup… des Hauts-de-Seine,
nous défendons une

métropole des projets, et


©

pas un Grand Paris techno


qui affaiblira les quartiers
populaires et augmentera
les inégalités. »

La Lettre du cadre territorial • février 2018 15


Actualité

CUMUL UN JOUR…
Comment « rester » maire
quand on a été élu député
La fin du cumul des mandats aura au moins mis
en valeur l’énergie et l’inventivité de nos élus.
Il faut en effet de la force et de la détermination
pour ne pas disparaître du paysage local quand
on a été un maire tout-puissant. Du coup, l’art
du partir sans partir, de ne jamais laisser la place,
a atteint des sommets.
Par Denis Courtois

I
l est difficile de couper le cordon de la qualité d’accueil que l’on disposez dans votre ville. On conseil-
avec une mairie dont on a long- réserve aux habitants en mairie. lera moins le titre de « conseiller
temps été le maire depuis l’inter- 2 — Partagez vos précieux collaborateurs délégué » (surtout sans indemnités)
diction faite aux parlementaires de de cabinet en mairie avec l’Assemblée à certains grands projets du mandat,
cumuler les deux fonctions. Afin de nationale. En atténuant vos charges et ou la présidence d’une association
limiter ce traumatisme, nous vous celles de la mairie, vous êtes ainsi « paramunicipale » créée fraîchement
livrons quelques idées, mises en mieux à même de connaître les de manière opportune pour promou-
pratique ici et là, que nous avons dossiers essentiels de votre circons- voir la ville avec des moyens finan-
recueillies depuis quelques cription et de les soutenir au plus ciers trop apparents.
semaines. haut niveau. 6 — Vous pourrez, en dernier recours,
Elles concernent beaucoup d’élus 3 — Gardez une place visible lors des laisser votre place à… votre épouse.
car seuls 21 parlementaires sur les conseils municipaux. Le choix du jour Cela aura le mérite de témoigner du
137 concernés ne sont pas restés du conseil sera d’ailleurs modifié courage de cette dernière à assumer
simples conseillers municipaux. pour que vous puissiez être toujours toutes les critiques et remarques
Rester conseiller municipal, c’est le présent ces soirs-là et non à l’Assem- (fréquentes par les temps qui courent)
minimum dans une vie politique blée nationale (notamment pour les désobligeantes et pas forcément
française, mais ce n’est pas suffisant questions orales). Il faudra également méritées sur son éventuelle
en soi, voire même pénible (qui a trouver une table plus grande pour légitimité.
envie d’assister au théâtre d’un que vous puissiez siéger en bonne 7 — Enfin, il ne faut pas oublier internet
conseil municipal sur lequel on n’a place à côté de vos ex-adjoints pour et les réseaux sociaux : si vous consul-
plus prise quand on a tout dirigé ?). être toujours là sur les photos. tez le site d’une des grandes villes
Voici donc quelques mesures, simples 4 — À propos de photos, votre présence de la région parisienne concernée
à mettre en œuvre pour la plupart, et dans le bulletin municipal doit être par ce sujet, vous pourrez trouver
qui permettons d’atténuer le trauma- maintenue, notamment aux côtés du l’organigramme du conseil et la photo
tisme et de garder des repères dans maire actuel lors des inaugurations de l’ancien maire planant au-dessus
une vie bien bouleversée par ces et visites de chantiers… voire même de celui-ci tel un ange gardien.
nouvelles et injustes contraintes. dans les éditoriaux dont rien n’em- N’hésitez pas à nous faire part des
1 — Gardez votre bureau en mairie, pêche qu’ils soient cosignés. initiatives que vous aurez pu consta-
et plus particulièrement celui utilisé 5 — Trouvez un titre pour vos fonctions, ter dans les mairies concernées et
quand vous étiez maire. Cela évitera, c’est aussi intéressant. Si celui de maire nous pourrons ainsi en faire bénéfi-
d’ailleurs à votre premier adjoint honoraire n’est pas très sexy cier tous nos lecteurs. u
(qui est devenu maire) du temps et un peu contraint (on ne peut le
perdu dans un déménagement. Bien décerner qu’après 18 ans de bons et
sur le web
sûr, vous paierez une petite location loyaux services), celui de président
à la ville que vous ferez connaître de la majorité municipale en jette Réagissez sur :
au conseil municipal. Vos électeurs davantage. Il permet de signer lettres, Twitter : @Lettre_du_cadre
trouveront ainsi facilement le lieu éditoriaux, contributions… et de Facebook : lalettreducadre
de votre permanence et bénéficieront toujours montrer le poids dont vous Google + : http://bit.ly/18KEnJ4

16 La Lettre du cadre territorial • février 2018


Actualité

il a dit
VASES COMMUNIQUANTS
80 km/h sur les départementales : « Un sénateur, ça coûte
mais qui tombe dans le panneau ? 4,25 e par an et par Français.
C’est moins cher qu’un député. »

P
armi les « bons » arguments
pour dénigrer cette disposition Gérard Larcher
prise par le Premier ministre, on
relèvera la position du président de HI HI
l’ADF demandant une aide de l’État L’indemnité des élus
pour changer les 20 000 panneaux
augmentée de 40 % !

© Lozz - stock.adobe.com
(décompte proposé par ce président)
Sur proposition d’un sénateur,
dont le coût avoisinerait 6 millions
l’Assemblée nationale (avec
d’euros, soit 60 000 euros par
l’accord du gouvernement) a fait
département ! Formulée avant la sienne cette proposition d’avoir
conférence de presse d’Édouard la possibilité d’augmenter les
Philippe, la demande a été prise en indemnités des présidents de conseils
compte immédiatement par ce départementaux, régionaux et de
dernier qui a déclaré qu’il la financera toujours si simple ! Personne n’a collectivités de plus de 100 000
par le « fonds radar », c’est-à-dire cependant fait de remarques sur les habitants… au regard de leurs charges !
grâce aux amendes des automobi- mesures concernant l’alcool au volant Une disposition très appréciée par les
listes qui auront dépassé ladite menaçant le développement de la élus des collectivités non concernées
limitation de vitesse. Si tout était filière viticole. u qui « mouillent souvent autant la
chemise » avec moins de moyens
humains à leur disposition. Qu’ils se
rassurent, cette possibilité ne peut
être mise en place que dans le cadre
de l’enveloppe globale affectée à ces
indemnités. C’est-à-dire qu’en cours
de mandat, il faudra demander aux
autres bénéficiaires de diminuer leurs
indemnités… eu égard sans doute
au travail moins important qu’ils
fourniraient. Ce sera sans doute
© Olivier Tuff — stock.adobe.com

la meilleure blague de 2017.

en chiffres

10 000
C’est le nombre
d’affections
IMPUNITÉ
psychiques qui ont été
Villes sans HLM : il faut retirer le pouvoir reconnues comme des
de sanction aux préfets accidents du travail (AT) par
Comme chaque année, la Fondation Emmaüs a publié son palmarès sur le respect des l’assurance maladie sur les
communes de leurs obligations en matière de construction de logements sociaux. 626 000 AT recensés en 2016.
Depuis le vote de la loi Alur en décembre 2000, 528 villes sur les 1 152 concernées L’expression « affections
n’ont pas atteint leurs objectifs triennaux de construction, dont 281 n’ont même pas psychiques » recouvre
atteint la moitié. 67 se sont tellement royalement moquées de leurs obligations que notamment les troubles
leur résultat égale zéro. Mais la Fondation Emmaüs note surtout que, sur ces 528 villes
anxieux, les troubles du
dans l’illégalité, seules 266 ont fait l’objet d’un constat de carence par le préfet de leur
département. D’où cette proposition : « Il serait préférable que les préfets de région
sommeil, la dépression,
soient en charge du contrôle de la loi SRU, tant les préfets des départements sont les états de stress post-
proches des maires ». traumatique…

La Lettre du cadre territorial • février 2018 17


Actualité

elle a dit
PAS DE SUR-MESURE

« J’ai un point commun avec Conseil constitutionnel : un avis


Macron, celui des gens qui bossent, mesuré sur la loi de finances !

L
qui maîtrisent leurs sujets a première loi de finances du
et ne font pas d’embrouilles. » président Macron a été validée dans
Ségolène Royal l’allégresse entre Noël et le Jour de
l’an. Enfin presque ! Car les « sages » ont
assorti la réforme de la taxe d’habitation
CHANTIER PERMANENT d’une réserve importante. Validée pour
Grand Paris : un an seulement, elle devrait conduire
l’avènement du couple le gouvernement à présenter une réforme
régions-intercos ? d’ensemble de la fiscalité locale afin de
préserver l’autonomie des collectivités
L’Assemblée des communautés de
locales qui pourraient ne plus rentrer
France a détaillé ses priorités pour
2018 et le renforcement du partenariat dans les clous de la loi dès… 2019, le
avec l’ARF (les régions de France) en poids de l’État dans le financement de
fait partie. Dans la mise en œuvre ces collectivités devenant trop lourd.
des politiques publiques, le « couple Par ailleurs, il n’y aura pas d’exception
interco-régions » pourrait aussi être lyonnaise : la métropole ne bénéficiera
le grand vainqueur en Île-de-France : pas de financements dévolus précédem-
la métropole disparaissant, les trois ment à d’autres collectivités comme le
départements vidés progressivement gouvernement a tenté, au dernier moment,
de leurs compétences, le tout au de l’inclure dans la loi de finances.
profit des 11 EPCI existants. La région,
Les sages ont-ils voulu dire au
en tant que coordinateur, en serait
ministre de l’Intérieur qu’il devait
renforcée, d’autant que ses conseillers
exerceraient aussi des compétences aussi respecter la loi ? u
départementales dès 2021 (date des
prochaines départementales). Une
révision constitutionnelle à laquelle la
JEU DE RÔLE
présidente de région (Valérie Pécresse)
et le président du Sénat (Gérard
Apprentissage : je claque la porte,
Larcher) ne sont pas opposés. Cette
évolution trouverait bien sa place dans
je reviens, je reclaque…

D
la révision à venir et pourrait aider à
ifficile de suivre les allers-
faire passer d’autres sujets.
retours des régions dans les

© flairimages — stock.adobe.com
discussions avec l’État sur
en chiffres

13
l’apprentissage. Après avoir coupé les
ponts, elles reviennent à la table des
discussions et en sortent contentes,
milliards d’euros. même s’il semble qu’elles seront les
C’est le « dérapage », estimé grandes perdantes de la future loi.
par la Cour des comptes, Elles auraient, en effet, perdu le
du coût de construction du management de la compétence
Grand Paris Express. Estimé apprentissage au profit des branches défavorisées et un droit de veto si un
à son lancement en 2013 à professionnelles qui statueraient sur CFA concurrençait un lycée profes-
25,5 milliards « seulement », l’opportunité ou non d’ouvrir des sionnel. C’est, en tout cas, ce qu’a
le coût des nouvelles lignes CFA en fonction des besoins des compris Hervé Morin, le président de
de métro automatique d’Île- entreprises. Seul lot de consolation Régions de France (ex-ARF). Comme
de-France pourrait atteindre pour les régions, une modulation tout n’est pas encore définitif, une
à 38,5 milliards, selon la rue plus favorable des financements pour nouvelle sortie fracassante n’est pas
Cambon. favoriser les zones rurales et/ou impossible. u

18 La Lettre du cadre territorial • février 2018


actualité

la lettre du cadre.fr

PURE WEB
EN EXCLU SUR www.lettreducadre.fr
Plusieurs fois par semaine, nous publions des articles « pure Web » (pour les néophytes :
que vous ne pourrez pas lire dans La Lettre « papier », mais uniquement sur notre site).
Voici un échantillon des publications.

les DOSSIERS LE SONDAGE DU MOIS

Hackatons, workshops,
Régulièrement, nous soumettons
des questions d’actualité à nos lecteurs.
Ce mois-ci, votre avis sur davantage

incubateurs… voyage dans


de souplesse dans les gestion RH
des collectivités ?
www.lettreducadre.fr/15865
la fonction publique qui innove TARTUFFE

L
En novembre dernier, le président de
oin de l’image d’Épinal d’une fonction publique engoncée dans la République affichait sa volonté de
« libéraliser la gestion des personnels
ses habitudes et son confort, il existe aujourd’hui un fort courant territoriaux ». Plus récemment, c’est au
d’innovation. Grâce aux fab labs et à tous les outils qu’ils permettent tour de celui qui fait désormais office de
secrétaire d’État à la Fonction publique,
de mettre en place (hackatons, workshops, incubateurs…), les agents Olivier Dussopt, de se satisfaire des
peuvent s’engager dans des démarches nouvelles d’enrichissement « respirations » de la gestion RH dans les
collectivités. Alors, faut-il aller plus loin ?
de leurs pratiques professionnelles, de création de nouveaux instruments La volonté d’imposer aux élus la maîtrise
de services publics. Plongée dans cette fonction publique qui innove. de leur masse salariale peut-elle s’échanger
contre davantage de souplesse de gestion ?
Cela peut-il se faire au dépend du statut ?
Et vous, qu’en pensez vous ?
Votez et commentez !

BEST OF
NOS TOP DU TOP
On ne le savait pas vraiment en les publiant,
mais ces articles ont fait un tabac. Parce qu’ils
collent à l’actualité ou parce qu’ils répondent à
© Jr Casas - stock.adobe.com

des questions essentielles pour nos lecteurs, ils


figurent régulièrement dans le petit club de ceux
qui font le plus d’audience depuis que nous les
avons mis en ligne. Alors profitez-en.

1 Modifier l’affectation ou les missions


d’un agent : comment éviter
les contentieux
www.lettreducadre.fr/10139

2 Rapprochement familial :
une priorité toute relative
Au sommaire de ce dossier, vous pourrez notamment lire  :
www.lettreducadre.fr/10294
- L’innovation publique au service de la décomplexification
- Innovation territoriale : la France, terre de fab labs ? 3 Pourquoi Céline Alvarez n’a-t-elle
- L’innovation dans la gendarmerie : un modèle réplicable ? pas réussi son expérience à l’école ?
www.lettreducadre.fr/10202
- Innovation territoriale : se situer loin des règles et coutumes d’usages
pour innover à l’extérieur 4 Passer du public au privé,
- MindLab, l’un des plus anciens laboratoires d’innovation au monde mission impossible?
www.lettreducadre.fr/7923
www.lettreducadre.fr/dossiers/hackatons-workshops-incubateurs-voyage-dans-la-
fonction-publique-qui-innove 5 Loi Alur : le PUP nouveau est arrivé !
www.lettreducadre.fr/10410
LA LETTRE DU CADRE EN APPLI

Vous en avez rêvé, on l’a fait. Une appli La Lettre du cadre, avec plein de cadeaux à gagner ! Non, on plaisante, pas des
cadeaux, mais tous les numéros de La Lettre à consulter sur smartphone et tablette. Et en avant-première, avant la sortie
de La Lettre papier. Il vous suffira pour cela de créer votre compte avec votre numéro d’abonné.
À télécharger sur App store ou Google play

La Lettre du cadre territorial • février 2018 19


Actualité

en vogue
Évaluation des politiques
publiques : la « dictature
de la preuve » ?
Y a-t-il encore à dire sur l’évaluation
des politiques publiques ? Étant donné
l’évolution des finances locales, regarder
de plus près l’efficacité des actions menées
risque en tout cas de devenir davantage
la norme. Reste à trouver des méthodes
qui permettent de relever réellement
l’enjeu. Et l’observation des récentes
propositions en la matière laisse pour
le moins perplexe.
Par Denis Courtois

«L’
efficacité et l’efficience
des interventions
publiques sont un enjeu
majeur dans la plupart des grandes
démocraties, où un niveau élevé des
dépenses publiques se conjugue à un
certain désenchantement à l’égard des
institutions et de l’action publique », mettre en œuvre cette évaluation. moyens pour amener « la preuve » au
peut-on lire dans l’introduction de Des outils existent sur le sujet (1), cœur de l’action publique, le gouver-
l’un des documents de travail produit mais la culture de l’évaluation est nement britannique a soutenu ces
par France Stratégie, qui mène un encore difficile à installer, d’autant dernières années le développement
important travail de réflexion sur la que le temps de l’évaluation n’est pas de structures dédiées au transfert de
question. Les collectivités locales sont toujours compatible avec celui des la connaissance : les What Works
concernées au premier rang – quelle décideurs (2). Centres. Dans des domaines aussi
que soit leur taille, comme on le verra Face à ce temps trop long de l’évalua- divers que l’éducation des enfants
dans les exemples ci-dessous – par ces tion pourtant fort utile (voir ci-des- défavorisés, la prévention précoce ou
évaluations qui peuvent les aider à sous), les décideurs souhaitent mettre le développement économique local,
conforter ou à abandonner leurs en place des « choses » qui marchent les interventions étudiées portent
actions. et dont les effets positifs ont été d’abord sur des pratiques de terrain.
mesurés même à court terme. C’est la La mise à disposition sous des formes
La démarche dominante « dictature » de la preuve. didactiques des résultats de diffé-
demeure l’évaluation rentes interventions permettent de
des « politiques publiques » Une politique publique comparer leurs effets et leurs coûts.
L’évaluation porte principalement sur fondée sur la preuve Et elles se rendent rapidement utiles
la pertinence, la cohérence et la mise L’Ansa (Agence nouvelle pour les pour les décideurs politiques et les
en œuvre des politiques. Elle se fait solidarités actives) a publié en mars professionnels.
donc a posteriori et c’est aux déci- 2017 un rapport sur ce sujet intitulé C’est, tout simplement direz-vous,
deurs de vérifier et d’évaluer la « What Works Centres britanniques : une forme de benchmarking, de
pertinence des mesures prises quels enseignements pour des recueil des bonnes à idées, de guide
par rapport à des objectifs fixés. politiques fondées sur la preuve en des bonnes pratiques… à la diffé-
Il importe évidemment que ces France ? » (3) après une enquête sur rence qu’elles sont évaluées par des
derniers soient fixés à l’avance… et les pratiques anglo-saxonnes. Partant organismes indépendants qui sont
que des moyens le soient aussi pour du principe qu’il faut du temps et des souvent mandatés pour former les

20 La Lettre du cadre territorial • février 2018


Actualité

professionnels concernés à la mise en entrés pour la première fois en 6e en janvier 2018 — a néanmoins un titre
place de ces nouvelles façons d’agir. 2007 (chiffres fournis par MENESR- assez clair qui, sans une lecture
La transplantation en France de cette DEPP, le service statistiques du attentive, pourrait être utilisé à
façon de faire est loin d’être acquise ministère de l’Éducation nationale). mauvais escient.
tant les pratiques évaluatives se Cette enquête suit le parcours d’un
bornent au constat et à des préconisa- échantillon de 35 000 élèves pour Le rapport annuel
tions qui n’apportent pas la preuve de lesquels on dispose de mesures de sur la protection de l’enfance
leur efficacité potentielle. La demande performances en 6e et en 3e, croisées de l’Onpe
existe tant du point de vue des avec de nombreuses informations sur L’Observatoire national de la protec-
bénéficiaires (ou non) d’une politique, la situation de l’élève et de sa famille. tion de l’enfance (Onpe), créé en
que des décideurs qui veulent agir de Si la description de la méthode et de 2004, présente pour la première fois
plus en plus rapidement et ne plus l’échantillon étaient nécessaires, le cette année (et en janvier) des
engager des budgets – parfois consé- reste du rapport est… consternant, statistiques de l’année n-1 (2016)
quents – dans des politiques aux sauf pour les passionnés de mathé- rendant ainsi l’outil plus réactif.
résultats inconnus. Les évaluations de matiques, de statistiques et de Alimenté par les observatoires
différentes politiques rendues en ce randomisation. Près de 50 pages départementaux aujourd’hui en place
début d’année montrent certes concernent ainsi la méthode utilisée (au nombre de 73, avec 18 observa-
l’ampleur du chemin à parcourir, mais et l’étude conclut qu’on ne peut pas toires départementaux « en construc-
aussi quelques percées. affirmer que ces dispositifs amé- tion » et 9 départements qui n’ont pas
liorent le taux de réussite scolaire des encore prévu d’en créer un !), ce
Quand la scolarisation des enfants sans pour autant dire le rapport copieux de groupement
enfants de moins de deux ans contraire ! Et, bien sûr, aucune d’intérêt public (entre l’ADF et l’État)
n’a pas les effets attendus proposition pour « améliorer » le est une mine de renseignements sur
Le titre du rapport de l’Ansa est dispositif. les 300 000 mineurs accompagnés
alléchant pour un texte concernant notamment par les missions de l’aide
au premier chef les collectivités. Ces Un sujet franco-belge ! sociale à l’enfance (ASE).
dernières ont en effet souvent (et pas Seuls deux éléments factuels vous Avec, chaque année, un ou des focus
que pour des raisons financières) donneront quelques sujets de sur les dispositifs de détection ou de
préféré développer l’entrée en conversation : suivi de ces jeunes, il est aussi un
maternelle dès l’âge de deux ans, -une mise en perspective au niveau outil d’information sur les rencontres
plutôt que de financer des solutions européen et mondial qui peut être professionnelles organisées à ce sujet.
diverses d’accueil des deux-trois ans particulièrement décoiffante : « La Le recensement (sous forme de fiches
dans le secteur de la petite enfance. France est, avec la Belgique, le seul très détaillées (4)) des pratiques de
L’argument d’une meilleure réussite pays du monde à scolariser les prévention, de dépistage, de prise en
scolaire quelquefois utilisé en cas de enfants aussi tôt. En Europe, la charge médico-sociales et judiciaires
scolarisation précoce qui était une plupart des enfants de trois ans sont dont les résultats ont été jugés
affirmation jusqu’alors non démon- gardés dans des structures d’accueil concluants est disponible sur le site.
trée, peut donc désormais se confron- privées et, en particulier, par leurs Mais – à la différence des What
ter à cette première évaluation. grands-mères », nous dit d’emblée Works Centres – des missions
ce rapport qui ne pourra donc pas d’accompagnement à la mise en place
s’appuyer sur des évaluations ne sont pas pour autant proposées car
Le reste du rapport est… menées dans d’autres pays ; ce n’est pas prévu par les statuts de
consternant, sauf pour les -le taux de « préscolarisation » des
enfants est en baisse en France sur
cette structure. Il est donc possible en
France, y compris sur des sujets
passionnés de mathématiques une longue période, variable selon difficiles, d’avoir une politique
et de statistiques. les régions et sans doute plus d’évaluation qui permet d’orienter
important en milieu urbain. Enfin, il vos actions professionnelles. u
est en moyenne de 11 %. (1) Comment évaluer l’impact des politiques publiques ? Un
Plus de dix ans de recul auront été Même si des réserves (encore guide à l’usage des décideurs et praticiens (Rozenn Desplatz
et Marc Ferracci, 2016) — www.strategie.gouv.fr/
nécessaires pour tenter d’évaluer ce d’usage ?) sont exprimées (« l’opinion publications/evaluer-limpact-politiques-publiques
dispositif, ce que l’on comprend bien. des experts qui ont réalisé le rapport (2) Voir prochain article de La Lettre du cadre à ce sujet.
(3) www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/
Pour y parvenir, le rapport a exploité les engagent mais pas celle du files/ansa_rapportwwc_2017_vf.pdf
les données d’un panel d’élèves gouvernement »), le rapport – sorti en (4) www.onpe.gouv.fr/dispositifs

La Lettre du cadre territorial • février 2018 21


Actualité

10 MILLIARDS PREMIÈRE DIVISION


Grand plan
d’investissement : Transparence publique :
un ex-DGS
aux commandes
il y a les pros et les amateurs !
Doté de 57 milliards d’euros
d’ici à 2022 (dont 10 au profit
des collectivités), le Grand plan
d’investissement doit, selon un
communiqué de Matignon du 3 janvier,
« répondre à quatre défis majeurs de la

© emanelda - stock.adobe.com
France : l’accélération de la transition
écologique, l’édification d’une société
de compétences pour faciliter
l’accès à l’emploi, l’ancrage de la
compétitivité de notre économie sur
l’innovation et enfin la construction
de l’État de l’âge du numérique, qui

L
contribuera à baisser structurellement
la dépense publique ». Son secrétaire e sponsor maillot du XV de Sports avait transmis des éléments
général sera Guillaume Boudy qui, France jusqu’en 2023 a été d’information à la justice qui saura
après son entrée à la Cour des désigné début janvier par la FFR. sans doute en faire bon usage. Un
compte, a fait plusieurs passages en Il s’agit du groupe de Mohed Altrad, autre ancien ministre, David Douillet,
collectivités, notamment comme DGA propriétaire du club de Montpellier, est aussi renvoyé en justice par la
du département de la Savoie et DGS pour une somme dépassant les Haute autorité pour la transparence
de la région Auvergne-Rhône-Alpes
30 millions d’euros. L’existence d’un de la vie publique (HATVP) pour qui
de janvier 2016 à septembre 2017.
contrat privé entre le président de la « il existe en l’état un doute sérieux
FFR, Bernard Laporte, et ce groupe, quant à l’exhaustivité, l’exactitude et
en chiffres avait été révélée en août et il avait été la sincérité de cette déclaration,

6
suspendu dans la foulée. Le président du fait de l’omission d’une partie
a d’ailleurs déclaré lors de cette substantielle du patrimoine » notam-
annonce qu’il ferait tout pour ment quant à l’évaluation de sa
milliards d’euros
« garantir le sentiment d’impartia- société d’import-export de produits
Ce sont les recettes
lité » après les recommandations du sportifs. Du coté des « amateurs », on
supplémentaires
comité d’éthique et de déontologie du notera (le 15 janvier) la condamnation
(dont 4 de recettes fiscales)
rugby français (eh oui, ça existe !), qui à un an de sursis à 20 000 euros
non prévues avec lesquelles
avait réclamé la mise en place de d’amendes de l’ex-PDG de l’INA
l’État a fini l’année 2017.
« garde-fous » pour éviter tout – Mathieu Gallet – pour un marché
Mais avant de se réjouir,
favoritisme. Mais comme ce comité de conseil de 298 000 euros passé
il faut attendre de savoir si
« atteste l’existence de situation(s) sans mise en concurrence (seuil de
Eurostat, l’institut européen
similaire(s) dans d’autres disciplines 200 000 euros pour un appel d’offres
de la statistique, réintègre
et l’absence de conflit d’intérêts », européen) et un autre de 130 000
dans les comptes de la
selon Bernard Laporte, tout est de communication sans concurrence
nation les 2,5 milliards
parfait. En décembre, le ministère des également. u
d’euros injectés par l’État
dans NewCo, la société issue
de la restructuration d’Areva, BONNE CAUSE
et les 10 milliards d’euros Maximilien au service des clauses sociales des marchés
que l’État doit rembourser Le GIP Maximilien, qui dispose sur son site d’un certain nombre d’éléments permettant
aux entreprises après que d’activer les clauses sociales des marchés (www.maximilien.fr), lance un observatoire
le Conseil constitutionnel des clauses sociales en 2018. Celui-ci devrait lui permettre d’analyser, d’une part, la
a invalidé la taxe à 3 % progression des clauses sociales dans les marchés publics franciliens suivant différents
sur les dividendes. critères (nombre d’heures d’insertion, type de marchés, modalités juridiques…) et, d’autre
part, de mesurer leur impact au regard de ces données. Ce GIP fédère 170 personnes
publiques de la région parisienne parmi les plus gros pourvoyeurs de marchés.

22 La Lettre du cadre territorial • février 2018


Regards croisés

Tous les mois, au hasard de lectures, de rencontres, de conversations,


Nicolas Braemer, rédacteur en chef, et la rédaction de La Lettre du
cadre réagissent et commentent l’actualité territoriale.

v. vincenzo
Bonne nouvelle ?
Depuis quelques années, il n’est pas un colloque,
séminaire, assemblée générale d’associations
ou de syndicats professionnels dans la FPT
(et évidemment ailleurs) qui n’ait pas son atelier À l’envers
consacré au management responsable, à la confiance, Discussion désespérée avec une DG d’Ile-de-France à la veille
à la bienveillance. Et nous nous faisions récemment des probables annonces du président de la République sur
la remarque avec des territoriaux, avec lesquels je le Grand Paris. « Décidément, rien de change, me dit-elle.
travaille régulièrement sur ces sujets, que, la plupart Rien, parce que c’est le président de la République qui décide
du temps, les femmes étaient largement majoritaires, royalement et que la concertation avec les élus est, au fond, si
voire seules, à participer à ces ateliers. Et que nous tant est qu’il y en ait, là pour amuser la galerie. Au grand jamais
ne savions pas si l’absence quasi totale des hommes il ne s’agit de co-construire avec les partenaires un dispositif
était une bonne nouvelle. Il y a deux manières de voir institutionnel partagé par tous. Particulièrement quand on parle
les choses : soit cela révèle que le sujet est en réalité de décentralisation, c’est inacceptable. Rien non plus parce que
encore tellement marginal dans les collectivités que le projet politique est toujours axé sur « comment on réduit
ça ne coûte rien aux hommes de s’en désintéresser ; le millefeuille » et jamais comment on rend un meilleur service
soit, de manière plus optimiste, on pense au contraire public aux habitants ». Nous nous disons pourtant que, pour
que c’est un sujet d’avenir, que les femmes, meilleures chacune des grandes compétences essentielles à la vie des
manageuses et plus avisées, l’ont bien compris, Franciliens que sont l’éducation, les transports, l’action sociale,
et qu’une fois de plus, il y a là un signe que les le plus intelligent serait quand même de partir de l’usager et
hommes sont à la traîne. Je préfère cette version-là. de se pencher sérieusement sur ses besoins. Pour voir, ensuite,
D’autant que je noircis un peu le tableau du manque quel acteur ou quel groupe d’acteurs peuvent rendre au mieux
d’implication des hommes. Heureusement. ce service. Démarche assez incompatible avec l’exercice royal
de la présidence sous la Ve République.

Bonjour la GPEC
Vive réaction d’un DGA RH à propos de la première rupture Les absents du Grand Paris
conventionnelle collective actuellement en cours chez Les critiques des territoriaux montent aussi sur deux
Peugeot. « C’est quand même hallucinant, me dit-il : si j’ai bien sujets grands absents des débats sur le Grand Paris.
compris, on se sépare de 1 200 employés dont on explique que Le premier concerne les inégalités persistantes entre
leur métier n’est plus utile à l’entreprise car les méthodes et les territoires du Grand Paris. Un territorial exerçant
technologies évoluent et, en même temps, on assure qu’on va sur le territoire de la communauté d’agglomération
embaucher 1 400 personnes en CDI car on a besoin de nouvelles de Plaine Commune, autour de Saint-Denis, me faisait
qualifications pour produire les voitures de demain. D’une part, d’ailleurs remarquer le développement économique
si ça consiste à virer les « obsolètes » pour embaucher des assez impressionnant qui est à l’œuvre sur ce
« modernes », c’est le degré zéro de la GPEC. D’autre part, territoire depuis plusieurs années. Les couloirs de
on sait qui sont ces obsolètes : les salariés souvent les plus âgés, Bercy doivent largement autant, si ce n’est davantage,
les moins qualifiés, les moins aptes à trouver un nouveau travail au travail des élus locaux et à leur projet de territoire
et à évoluer grâce à de nouvelles formations. J’imagine que qu’à l’action correctrice de l’État. Deuxième grand
les syndicats ont négocié des garanties pour la reconversion absent : la démocratie locale. Depuis la création de la
des ces 1 200 personnes, mais au-delà du strict accord Peugeot, métropole du Grand Paris, il n’est jamais venu à l’idée
quel message de société passe-t-on si les entreprises se de l’État –ou si cette idée est venue, ça n’est pas allé
débarrassent du peu de responsabilité sociale qu’elles ont pour très loin – qu’on puisse accorder aux habitants le droit
mettre au ban de la société des pans entiers du salariat ? d’y désigner ses représentants au suffrage universel
Dans notre marché du travail dont les seniors sont si gravement direct.
exclus, c’est socialement totalement irresponsable ». Ben voilà.

La Lettre du cadre territorial • février 2018 23


Dossier

FUSIONS

Too big
or not too big
dossier réalisé par Éric Landot, avocat au barreau de Paris
témoignages recueillis par Marjolaine Koch

« Big is beautiful », Autant de nouvelles Quel modèle


et après ? procédures que intercommunal
La « grossophilie administrative »
de ces dernières décennies a
de nouvelles collectivités pour demain ?
produit un phénomène massif Pour gérer les communautés L’heure est à la diversité pour
de création de communautés XXL, élargies, les élus et l’administration les intercos. Les grands
de communes nouvelles aux vastes ont mis au point une grande changements institutionnels
territoires, de régions mariées variété d’outils. Ces nouvelles de ces dernières années vont
de gré ou de force. modalités de gouvernance doivent continuer à produire leurs effets.
permettre de répondre Demain, nous aurons en face
aux différentes situations créées de nous quatre grands types
par la fusion. de territoires.

à la Une

L
es chiffres 2018 tardent à sortir mais, devient plus hétérogène et un brin moins
même en s’arrêtant à 2017, le phénomène légitime à vouloir remplacer, sur son territoire,
frappe par sa massivité : au 1er janvier 2017, le département…
on recensait 1 266 établissements publics de
coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité Sept ans de plus
propre sur le territoire français. Parmi ceux-ci, Il faut mesurer l’évolution du nombre d’EPCI à
on dénombre 14 métropoles, 15 communautés fiscalité propre que cela traduit en sept petites
urbaines, 219 communautés d’agglomération et années. Le nombre d’EPCI à fiscalité propre a,
1 018 communautés de communes. en gros, été divisé par deux (de 2 611 en 2010 à
Ces chiffres ont peu bougé en 2018 à un 1 266 en 2017, ce chiffre ayant un peu baissé
immense détail près : sept nouvelles métropoles ensuite au 1er janvier 2018). Et encore, en 2010,
ont été créées (Dijon, Orléans, Saint-Etienne, on recensait bien plus de 7 millions de nos
Toulon, Clermont-Ferrand, Metz et Tours) compatriotes « hors intercommunalité à
conduisant à une dilution de cette catégorie fiscalité propre »… pour 23 000 à ce jour. Les
juridique vers des grosses agglomérations à intercommunalités sont donc devenues
faible effet d’entraînement sur leur lointaine massives et, parfois, XXL. Avec de fortes
périphérie. Pourquoi pas, mais la catégorie variations cependant. u

Île-de-France : un chantier inachevé


L’Île-de-France fait l’objet d’un traitement à part. En 2010, l’obligation de mariages intercommunaux ne touchait pas la première
couronne francilienne. En 2014, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a créé la métropole du Grand Paris subdivisée en grands
« établissements publics territoriaux » d’au moins 300 000 habitants, cernés de grands EPCI à fiscalité propre d’au moins 200 000
habitants (avec des dérogations…) sur le périmètre de l’unité urbaine parisienne. Le système, complexe, mal financé, fonctionne fort
mal. Et le gouvernement est à la peine pour proposer une nouvelle architecture à cet ensemble composite, le tout sous pression de
nombreux acteurs puissants dans ce dossier. Paris brûle-t-il ?

24 La Lettre du cadre territorial • février 2018


Illustrations — © julien tromeur — stock.adobe.com
14 219 1 018
métropoles Communautés Communautés
d’agglo. de communes

2 18 342
– de 300 000 habitants – de 50 000 habitants – de 15 000 habitants

12 110 451
+ de 300 000 habitants
> de 50 000 à 100 000 habitants > de 15 000 à 30 000 habitants

85 176
> de 100 000 à 300 000 habitants > de 30 000 à 50 000 habitants

6 47
+ de 300 000 habitants > de 50 000 à 100 000 habitants
Les EPCI en 2017
2
+ de 100 000 habitants

La Lettre du cadre territorial • février 2018 25


à la Une

BIODIVERSITÉ

Autant de nouvelles
procédures que de nouvelles
collectivités
Pour gérer les communautés élargies, les élus et l’administration ont mis au point une grande variété
d’outils. En fonction des enjeux locaux, on essayera ainsi de fluidifier les relations avec les élus, d’assurer
une meilleure représentation des communes ou de conjurer les risques de technocratie. Petit inventaire
des solutions mises en place à travers la France.

C
omment s’adapter à cette nouvelle Selon l’adage anglo-saxon bien connu
configuration ? En tout premier lieu, on « act local, think global ».
assiste à de grandes variétés de montages
en matière de gouvernance. Comités consultatifs ouverts
Pour les mêmes raisons, nombre de territoires
« Act local, think global » ont remplacé leurs commissions par des
Par exemple à Carcassonne ou, dans un tout comités consultatifs ouverts à des conseillers
premier temps, Dreux, ont expérimenté des municipaux non-élus communautaires.
assemblées territoriales consultatives combi- En effet, il s’agit :
nées à une territorialisation des effectifs. - de prendre en compte le fait que de nom-
Cette solution, aux risques centrifuges réels, breuses communes ont un ou deux délégués
permet pourtant, pour certaines compétences qui ne peuvent siéger partout ;
(sous réserve d’une réelle identification - de combler le fossé entre communes et
budgétaire), d’agir localement pour des communautés en multipliant les personnes
questions de proximité. qui, au sein du conseil municipal, sauront ce

Christophe Rivenq, DG d’Alès Agglomération et de la ville d’Alès Stéphane Cadoret, DGS de Saint-Jean-de-Braye
« Un long travail préparatoire » « Avoir une vision très précise
« En 2017, nous avons organisé plus de des activités de chacun »
170 réunions avec les élus, les directeurs
« Au moment d’une fusion, il est important
généraux et les secrétaires de mairie,
d’avoir une vision très précise des activités
pour venir à bout de cette fusion. Elles
ont servi à mettre en place de nombreux de chacun. Nous avons pris deux mois
modes de gouvernance et une organisation pour analyser et lister les activités des
DR

transversale. Il y a eu des bureaux préparatoires, des comités 22 communes. Puis, nous avons placé les
DR

des maires, des commissions de travail, des speed dating curseurs pour savoir quelle compétence
permettant à chaque maire de rencontrer les directeurs des revenait à qui. En parallèle, nous avons associé les experts pour
différentes collectivités et de régler des problématiques, un travailler en coconstruction. Il était important de connaître le
travail mené également avec les anciens DG pour régler et mode opératoire sur chaque territoire et d’y associer les agents
anticiper certains problèmes. Le travail préparatoire était très de terrain. Enfin, nous avons fait attention à ne pas constituer
important mais, aujourd’hui, cela nous permet de faire un peu d’équipe supplémentaire de managers. Il y a des managers
moins d’administratif et, enfin, un peu plus de mise en œuvre matriciels avec des pôles de responsabilité qui ont une vision
du projet de territoire. » claire des compétences métropolitaines et communales. »

26 La Lettre du cadre territorial • février 2018


qui « se passe à la communauté » et pourront
en relayer l’information.
Cela dit, le risque des commissions ou comités
pléthoriques, de vexation des maires (qui,
du coup, voient leurs adjoints parfois mieux
informés qu’eux…) ou d’alourdissement
des procédures ne se révèlent pas être, à
l’usage, des défauts à sous-estimer…

Simple et efficace
Plus simple et plus efficace, pour éviter les
critiques faciles des communes et les vexations
inutiles, et pour fluidifier, aussi, les relations, - un « club des DG » qui peut se réunir très
nombre de communautés et de métropoles souvent pour aborder de nombreux points de
mettent en place :  la gestion locale en concertation (exemple de
- des référents administratifs de la communauté la communauté du Bassin de Thau) ou piloter
dans les communes. Ils interviennent dans le collectivement les projets intercommunaux
cas où, par exemple, un usager signale un à retrouver avec des résultats, en matière d’efficacité et de
problème auprès de sa commune. Un des sur le web consensus, qui peuvent être bluffants (citons
représentants de cette dernière doit bien l’exemple de la communauté de communes
Un serial killer
connaître l’organigramme de la communauté a liquidé 30 % Pays des Achards, en Vendée).
de commune, ou un de ses interlocuteurs, des syndicats
pour faire vite le lien. Pour cela, ce représen- intercommunaux Proximité « anti-techno »
tant doit donc aussi être associé à certaines
en 10 ans La plupart des communautés se sont aussi
réunions. dotées, pour rassurer les communes et garantir
- Des informations des maires (SMS bien un bon sens de proximité « anti-techno », de
souvent) sur les programmes de travaux ou comités ou conseils des maires. Une telle
autres (surtout pas d’informations noyées institution :
dans de longs comptes rendus que nul ne lit. La diversité - peut parfois être un gadget pour faire joli une
On peut, ici, citer les évolutions à Bar-le-Duc intercommunale fois par an ;
par exemple). en quatre grands - ou se révéler très bloquante et lourde si le
- une réunion annuelle de tous les élus du types de territoires conseil des maires doit être consulté avant
territoire pour faire le point sur les projets toute réunion du bureau comme cela s’est vu
communautaires, faire remonter des Lire aussi : dans certains endroits ;
demandes… et surtout pour casser le mythe « Un serial-killer - voire être une instance au pouvoir réel mais
facile et répandu d’une communauté distante a liquidé 30 % subtil si, par exemple, elle peut s’auto-saisir
des syndicats
et « techno ». intercommunaux
Après les fusions, de certains sujets et si elle est consultée
- Des outils d’information à la population en
de 10 ans ».
nouvelles rarement, mais obligatoirement, lors
combinant bulletins intercommunaux et organisations
www. ???????? de grands débats comme le débat
communaux en un seul support (comme locales d’orientation budgétaire et les projets
à Alès-en-Cévennes…) ; de délégation de service public…
- Des outils de mutualisation par territoire Il en résulte une grande variété d’outils, de
(grand classique) qui peuvent même combiner rapports centre-périphérie, de vécus et de
mutualisation par territoire et mutualisation degrés divers dans les sentiments d’appropria-
entre communes (projets à Orléans en tion des outils intercommunaux pour les élus
ce sens). et les cadres de l’échelon municipal… u

La Lettre du cadre territorial • février 2018 27


à la Une

PARTIE à 4

QUEL MODÈLE INTERCOMMUNAL


POUR DEMAIN ?
La longue étape de la construction intercommunale étant finie, on passe à autre chose.
Demain, nous aurons en face de nous quatre grands types de territoires : ceux qui survivront trouveront
un juste équilibre entre la place des villes-centres et une gestion des compétences à proximité
des territoires, voire assumées par les communes elles-mêmes.

L
a France, qui voue un culte à l’égalitarisme et aux compétences évanescentes. Ce modèle
juridique, repose en réalité sur des servait autrefois d’outil de redistribution
fondements géographiques et affectifs fort financière par d’amples fonds de concours.
variés. L’identité psychologique de proximité Ce modèle se meurt. Il n’est plus financé.
n’est pas la même en terre de bocage,
à l’habitat dispersé, ou dans les zones où,
Les modèles Les compétences intercommunales ne peuvent
plus être « pour de faux ». Mais il finit toujours
de toute éternité, les habitants ont dû se 1 et 2 ont par se trouver un pilote content de prendre en
regrouper en bourgs et cités en raison du mal à main ce bolide qui dormait au fond d’un
des pratiques agricoles et des spécificités garage…
hydrauliques. Cette diversité se rejoue,
naviguer
se réinvente, avec les communautés XXL ces temps-ci. 2) Très intégré, mais très centralisé
et autres métropoles, d’une part, et les com- Pas assez Le modèle de l’EPCI à fiscalité propre très
munes nouvelles d’autre part. Esquissons intégré, mais très centralisé, si possible autour
une typologie en quatre chapitres.
de DGF. de la ville-centre (la communauté « donjon de
Pas assez la ville-centre ») perd du terrain lui aussi.
1) Fini les mariages blanc de consensus Avec les grands élargissements de ces dernières
Un modèle disparaît peu à peu, celui de la années, nombre de communautés ou de
communauté dit « mariage blanc », qu’on et de projets. métropoles autrefois bâties sur ce modèle se
retrouve souvent en zone rurale ou dans la sont réellement ouvertes à leur périphérie,
région parisienne, avec une dotation globale de à la variété de leurs territoires, avec des actions
fonctionnement (DGF) qui diminue fortement de plus en plus territorialisées.

28 La Lettre du cadre territorial • février 2018


3) Priorité implication de chacun… Or les navigateurs
à la territorialisation sont fatigués. On leur a fait avaler des fusions,
Ce qui nous conduit au troisième modèle : des mutualisations, des transferts de compé-
celui de l’administration intercommunale très tences. Au moment, maintenant, de naviguer
intégrée, mais très territorialisée dans son par gros temps, de colmater les voies d’eau, de
action, ses centres techniques, ses commis- resserrer les rangs dans les équipages… se
sions, pour répondre à un territoire vaste et, ressent une grosse fatigue. Certains se cabrent.
parfois, diversifié. Ce modèle peut même se D’autres réalisent que ce mandat n’aura été que
réinventer avec une mise en réseau des agents « techno », au fil des copils, sans avoir le temps
communaux/intercommunaux mutualisés qui de réaliser des projets ni de voir la population.
restent physiquement en poste dans diverses Or, voici, déjà, que la vigie annonce, à l’hori-
communes, l’intranet et les discussions en zon, les municipales de 2020… u
visioconférence pouvant avoir du bon. Ce
modèle correspond, peu ou prou, à l’image du
bon élève vu par les administrations centrales.
Christophe Rivenq, DG d’Alès Agglomération et de la ville d’Alès
De fait, ce mode de coopération combine de
nombreuses vertus s’il sait gérer la diversité de « Des problèmes terre à terre,
son territoire sans sombrer ni dans l’autorita- pour lesquels rien n’a été prévu »
risme ni, inversement, dans la lourdeur. « Nous venions à peine d’achever une première fusion, ce qui
nous a permis d’anticiper les problèmes les plus terre à terre,
4) Le modèle de demain ? pour lesquels rien n’était prévu par les services de l’État.
Et apparaît de plus en plus un ultime modèle, Par exemple, une fusion demande de changer l’ensemble
plus novateur : celui d’une communauté de des cartes grises des véhicules, mais aussi les assurances,
grande taille, mais qui décide, finalement, de c’est complexe et cher. Un agent dédié à ces questions a
s’en tenir aux compétences stratégiques, quitte donc pris ses fonctions au sein de la direction ressources.
à confier à nouveau aux communes certaines Les communautés de communes devaient recenser tous
autres compétences (art. L.5214-16-1, L.5216- leurs véhicules, mais aussi enregistrer un certain nombre de
documents (relatifs au patrimoine, sujet au même problème)
7-1 du CGCT, etc.) parce que ces communautés
afin que cet agent puisse procéder aux changements
sont composées de très grandes communes
administratifs que la fusion impose. »
nouvelles qui, elles, sont légitimes pour porter
les compétences de proximité.
Ce modèle a, lui aussi, de nombreuses vertus. Stéphane Cadoret, DGS de Saint-Jean-de-Braye
Mais il ne correspond pas aux optimisations
maximales de la DGF.
« La gouvernance est toujours
Et c’est bien regrettable… exercée localement »
« La métropole d’Orléans compte 22 communes et est
Les navigateurs sont fatigués constituée de 5 pôles territoriaux. Il n’y a pas une « super
En conclusion, les modèles 1 et 2 ont du mal structure » qui prend le pouvoir, la gouvernance est toujours
à naviguer ces temps-ci. Pas assez de DGF. exercée localement, en alliant coopération et transfert de
compétence. La coopération volontaire entre les communes
Pas assez de consensus et de projets.
est un axe que l’on développe depuis 2014. Par exemple, ce
Les modèles 3 et 4 prennent parfaitement, eux,
mois-ci, deux communes fusionnent leur régie de l’eau. Ailleurs
le vent des réformes actuelles. Ils tiennent dans l’agglomération, trois communes ont créé un relais
plutôt moins mal que d’autres par les grands d’assistantes maternelles intercommunal. À Saint-Jean-de-Bray,
creux financiers qu’il leur faut affronter. Mais nous mettons notre bureau d’études à la disposition d’une
ces modèles requièrent un très grand savoir- autre commune. Les coopérations émergent et vont grossir au
faire technique et politique, une forte fil du temps. »

La Lettre du cadre territorial • février 2018 29


à la Une

l’œil de la territoriale
© Sète agglopole

« On a capitalisé sur l’expérience


méditerranée

Isabelle Baldino,
de la mutualisation »

L
DRH de Sète agglopôle
Méditerranée mutualisée a fusion de votre agglomération a été quels étaient nos leviers, nos outils pour que
ville de Sète et plusieurs
autres communes avancée de trois ans sur votre calendrier cela se passe le mieux possible. Aujourd’hui, il
initial. Quelles étapes avez-vous franchies n’y a pas de problème de gouvernance et le
durant cette première année ? climat social est bon.
Nous avons couru après le temps que nous
n’avions pas. La décision officielle est arrivée Avez-vous le sentiment que certains sujets
mi-2016 et les six mois avant la date de sont laissés de côté pour l’instant ?
la fusion n’ont pas pu être consacrés à sa Nous avons encore des difficultés sur la
préparation : il fallait continuer d’avancer sur manière dont l’agglo intervient pour les
les chantiers initiés (équipements structurants communes. La culture des deux précédentes
et mutualisation des services). Nous nous intercos n’était pas la même, notamment sur la
sommes arrêtés à un état des lieux, les déci- question du poids financier des compétences
sions essentielles étant conditionnées à la exercées au profit des communes. Aujourd’hui,
gouvernance. Une fois le président élu, nos on connaît des fonctionnements disparates qui
Nos premiers premiers chantiers ont concerné le déploiement méritent échanges, dialogue et positionnement
chantiers des logiciels finances et RH pour assurer une pour l’avenir dans le cadre des futurs transferts
ont concerné continuité de fonctionnement et de paie. de compétences, d’équipements et d’actions
Au 1er mai, nous avons repositionné géographi- mutualisées. Tout le monde y travaille, avec, en
le déploiement quement les acteurs et l’organisation. Nous tête, les contraintes actuelles liées à la raréfac-
des logiciels avons également organisé des élections des tion des ressources et l’amputation de dotations
finances et RH représentants du personnel même si nous importantes pour l’agglopôle, qui conditionnent
pour assurer une avancions sans ces instances au départ. nécessairement ses capacités d’investissement.
continuité de Les six mois suivants ont été consacrés à une
harmonisation des règles et des procédures au Votre collectivité fonctionne avec un « club
fonctionnement. niveau des services et des ressources humaines. des DG ». Quel est son fonctionnement ?
L’état des lieux avait été confié à un cabinet, il L’initiative date de 2014 avec la nouvelle
nous restait à tout remettre à plat et à expliquer gouvernance. Nous avons souhaité associer
aux agents le pourquoi de ces recalages tous les DG du territoire autour du projet de
réglementaires. Les règles de temps de travail mutualisation. Le DGS a convié et réuni tous
ont été posées, le régime indemnitaire et la les 15 jours les DGS et DGA pour discuter des
politique d’action sociale ont été refondus, et projets. Les thèmes des réunions peuvent être
un plan de déplacement administratif et un fixés par l’agglo ou à l’initiative de chaque
volet bien-être au travail ont été mis en œuvre. commune. L’objectif, initialement, était que
les communes se réapproprient l’outil de
Quel bilan tirez-vous de cette première année ? l’agglomération. Ces réunions servent à donner
Elle a été bénéfique, nous y sommes arrivés et il beaucoup d’informations sur son fonctionne-
n’y a pas eu d’interruption de service public. ment et les outils à disposition, à collecter les
Tout le monde, personnel et élus, a fait en sorte points de vue sur les projets en cours…
que cela fonctionne. Cette fusion est intervenue Désormais, les réunions ont lieu tous les mois.
alors même que nous terminions une année C’est un excellent point de rendez-vous pour
complexe avec la mutualisation faite, elle aussi, parvenir à faire du sur-mesure, à répondre aux
dans certains secteurs, à marche forcée. Mais besoins des communes dans un souci d’effica-
l’avantage est qu’on a pu capitaliser sur cité, de performance et de partage du savoir-
l’expérience de la mutualisation. On savait faire. u

30 La Lettre du cadre territorial • février 2018


NOTEZ DANS VOTRE AGENDA
les prochaines dates 2018
dédiées aux collectivités locales
LES ÉVÉNEMENTS

CONFÉRENCES OBSERVATOIRE DES COÛTS 2e édition

DU SERVICE PUBLIC
FORUM ACHETEURS PUBLICS 5e édition Mardi 4 décembre 2018
Jeudi 22 mars 2018

COLLOQUE 15 ANS À NE PAS MANQUER

DE DECENTRALISATION TROPHÉES
Mercredi 28 mars 2018
TROPHÉES DE LA PARTICIPATION 3e édition

ET DE LA CONCERTATION
ASSISES DE LA DÉMATÉRIALISATION NOUVEAU
Septembre 2018
Mardi 29 mai 2018
TROPHéES DES CENTRES VILLES 3e édition
Forum Villes et Territoires Intelligents ET CŒURS DE MÉTROPOLES
Jeudi 7 juin 2018 Novembre 2018
MATINEE GRAND PARIS 4e édition
PRIX TERRITORIAUX GAZETTE-GMF 19e édition
Jeudi 21 juin 2018 Novembre 2018
RDV DES FINANCES LOCALES NOUVEAU
FORMAT ! TROPHéES DE L’INGéNIERIE 2e édition
Mardi 26 juin 2018 4e édition TERRITORIALE
Novembre 2018
INNOVA’TER, LE RENDEZ-VOUS 2e édition

DE L’INNOVATION TERRITORIALE
Mardi 25 septembre 2018
ET TOUJOURS…
LES éTATS GÉNÉRAUX DE LA SÉCURITÉ 3e édition

LOCALE LES RENCONTRES DU CLUB FINANCES


Jeudi 8 novembre 2018 Mars / Juin / Octobre / Décembre

FORUM NUMéRIQUE NOUVEAU


FORMAT ! LES RENCONTRES DU CLUB RH
DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4e édition
Mars / Juin / Octobre / Novembre /
Jeudi 15 novembre 2018 Décembre

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter Elvire ROULET


elvire.roulet@infopro-digital.com - +33 (0)1 77 92 93 36
Abonnez-vous

Nouvelle rubrique 100% numérique dédiée au management

?
Pour quoi Pour apporter des réponses concrètes aux
problématiques managériales rencontrées par les
cadres territoriaux.

Comment ? Des formats variés avec des tests, des vidéos,


des moocs, des guides pratiques :
chaque jour un nouvel outil à votre disposition.

Votre abonnement,
c’est aussi :

Le mensuel aux formats


papier et numérique

Bulletin d’abonnement à retourner à Territorial - 58 Cours Becquart-Castelbon - CS 40215 - 38516 VOIRON Cedex - Tél. : 04 76 65 93 78 - Fax : 04 76 05 01 63
+ Les services numériques :
le site internet et la newsletter
hebdomadaire

Oui, je souhaite m’abonner à La Lettre du cadre territorial pour un an Nom : ................................................................. Prénom : ...................................................................
(soit 10 numéros), profiter des services en ligne inclus et du nouveau contenu

PZ169685
Collectivité : .................................................................................................................................................
managérial en ligne
Cocher la (ou les) case(s) correspondante(s) Fonction : ......................................................................................................................................................
n Abonnement personnel (chèque joint) : 109 e TTC/an Adresse : .......................................................................................................................................................
n Offre spéciale « petites collectivités » moins de 1 000 hab. : 136 e TTC/an Code postal : ............................... Commune : ...............................................................................
n Collectivités de plus de 1 000 hab. et sociétés privées : 199 e TTC/an Téléphone : ........................................... Télécopie : ........................................................................
E-mail (obligatoire pour le suivi de dossier) : ..............................................................................................

Participation aux frais d’expédition en sus pour les DOM-TOM et l’étranger : 13 e par an SiSivous
voussouhaitez
souhaitez recevoir vos
vos abonnements
abonnementsààdomicile
domicile: :
Adresse personnelle : ...................................................................................................................................................................................
Règlement par chèque bancaire à la commande ou mandat administratif après réception de la facture, à
l’ordre de Territorial. RIB : CIC Crédit Industriel et Commercial - Code banque : 30066 - Code guichet : 10949 Code postal : ............................................. Commune : ................................................................................................................
N° compte : 00020062001 - Clé RIB : 26 - IBAN : FR76 3006 6109 4900 0200 6200 126 - BIC (Bank Identifier
Code) : CMCIFRPP - N° SIRET : 404 926 958 00020 - Code APE : 5813Z

Offre valable jusqu’au 31/10/2018


Management
www.lettreducadre.fr/management

CHRONIQUE

Les leçons managériales du rap français


Aissia Kerkoub-Türk, aissia.kerkoub-türk@annemasse.fr soudés » (Le Rat Luciano). Leçon de management
directrice générale adjointe des services numéro 3 : le collectif est une richesse qu’il faut savoir
ville d’Annemasse exploiter.
DR

Le rap, c’est la débrouillardise musicale, c’est construire à

C
royez-le ou pas, le rap nous donne souvent une partir de rien ou de pas grand-chose. Voilà un « business
leçon de vie. De courage, de solidarité, de fierté, de model » efficient : partir de peu pour arriver à une culture
débrouillardise… Bref, il nous enseigne un certain musicale nouvelle. Leçon de management numéro 4 : les
nombre de valeurs qui pourraient être utilisées avec ressources, notamment financières, ne conditionnent ni la
avantage par les managers pour mener à bien leurs tâches. réussite, ni l’innovation.
S’inspirer de ces « chanteurs » vulgaires, violents, mal
éduqués dans le management de nos organisations ? Fierté d’appartenance
Soyons fous, en commençant par mettre de côté nos Le rap, c’est la fierté d’appartenance. « Je garde la fierté au
préjugés. « Hein, la vie de rêve, on te dit quoi il faut sang » chante Kheops. « Non, ma différence n’est pas un
penser, ou quoi écrire, quoi faire, être le mouton, tu défaut » […] J’n’oublie pas d’où j’viens » (Team BS). Leçon
aimes ? », une réplique de Scarface, présente dans de de management numéro 5 : la fierté d’appartenance à une
nombreux textes de rap français. organisation est un gage de
Le rap, c’est la contestation, c’est productivité individuelle et
s’exprimer à contre-courant. collective.
« J’ne suis pas un leader, simple- Le rap, c’est un système de
ment le haut-parleur d’une communication, un langage
génération révoltée prête à tout commun marqueur d’une
ébranler » chante NTM. Fabe est identité, porteur de valeurs.
© Cristian Borquez-CC BY-SA

« l’impertinent, celui qui écrit « On parle cet argot issu des
une lettre au président ». Leçon marges des trottoirs […]
de management numéro 1 : osons Dans un artifice de mots,
agir à contre-courant, quitte à légèrement colorés […]
remettre en cause le système Je loue ma cité et sa mixité
établi, croyons aux utopies. linguistique » (IAM).
Leçon de management
Y croire malgré les obstacles numéro 6 : l’ancrage d’une culture managériale dans une
Le rap, c’est y croire malgré les obstacles et les conditions organisation passe aussi par un langage commun. Le rap
sociales de départ. Même si « personne ne joue avec les parle avec les tripes, avec authenticité et c’est comme cela
mêmes cartes » (IAM), on peut aller loin. La preuve en est qu’il emporte l’adhésion. « Je suis français. Ils veulent pas
nombre de rappeurs dont le capital culturel, social, que Marianne soit ma fiancée. Peut-être parce qu’ils me
financier ne prédestinait pas à une ascension profession- trouvent trop foncé » (Black M). Leçon de management
nelle fulgurante. Leçon de management numéro 2 : le numéro 7 : c’est en parlant avec ses tripes, et pas seule-
dépassement de soi, la rage de vaincre dans un monde ment avec raison, que l’on suscite l’adhésion d’une
d’incertitudes conduit toujours aux résultats escomptés. équipe. Ce n’est pas là une vision angélique du rap
Le rap, c’est la vie en bande, la solidarité du groupe. français, mais laissons la critique négative à d’autres, elle
« Tous soudés » […] Pour aller loin, faut qu’on soit tous est déjà bien trop présente. u

La Lettre du cadre territorial • février 2018 33


Management

supermanager

La banalité du quotidien managérial


Tout le monde n’est pas Churchill en
1940. Vous faire rêver en vous demandant
d’inspirer votre management des
grands gestes d’hommes et de femmes
exceptionnels, dans des circonstances
qui le sont tout autant, risque de n’avoir
qu’un effet : rendre le décalage avec
votre quotidien encore plus dur. Il existe
pourtant des méthodes pour être bien dans
son corps et sa tête de « manager normal ».
Par Maurice Thévenet

L’
apprentissage du management au respect et l’auteur de tirer des conditions artificielles d’un exercice
paraît souvent vain ou leçons universelles que le lecteur pratiqué en laboratoire qui ne
déconnecté : ceux qui ne sont moyen est bien en peine de pouvoir ressemble que de loin à l’expérience
pas déjà blasés se laissent fasciner par appliquer. On se tourne ensuite vers quotidienne du travail d’équipe.
les théories ou les modèles, sans les situations critiques exception-
parvenir à réellement les utiliser nelles censées aussi révéler les
ou à les appliquer à la réalité de leur caractéristiques d’un leadership à À force de voir des séries, on
quotidien. Plusieurs raisons peuvent succès : avions en perdition sous les en oublie que la vraie vie n’est
l’expliquer : l’impertinence des
conseils, la vanité du sujet ou,
commandes d’un pilote héroïque,
navettes spatiales confrontées aux
pas qu’une suite d’événements
peut-être, le mauvais calibrage des problèmes techniques, expéditions exceptionnels.
questions posées. Si les questions dans des régions inhospitalières ou
sont mauvaises, les réponses risquent bateaux à la dérive dans les mers du Car la clé est bien là, le management
de l’être aussi. Comme toujours dans Sud. Mais il n’est pas toujours aisé partage avec le couple ce point
les conseils, la qualité des questions d’en tirer des leçons pour motiver commun d’exiger des parties en
fait beaucoup pour la pertinence des l’équipe de comptables en retard pour présence la dure réalité de la banalité
réponses. la campagne budgétaire. du quotidien quand les personnages
n’ont rien d’exceptionnel, pas plus
Personnages et situations Reste la dure réalité que les situations ou les conditions
exceptionnelles du quotidien d’exercice des trente-cinq heures
Ainsi on cherche à s’inspirer des Il reste alors aux animateurs fatigués hebdomadaires. Dans certains
qualités de managers exceptionnels : de formations managériales à secteurs comme celui de la distribu-
hommes politiques célèbres, géné- imaginer des situations pédagogiques tion, on cherche à rester sur la vague
raux invincibles, capitaines d’équipes artificielles censées révéler les secrets de l’exceptionnel en organisant des
sportives aux multiples trophées. du management : pendant des événements, en sautant de challenges
Il existe même une collection décennies, on a démontré aux en anniversaires, en passant par la
d’ouvrages aux États-Unis qui stagiaires médusés que le travail rentrée des classes et les fêtes de
présentent le leadership selon des collectif était bien plus efficace, Noël. Mais tous les secteurs d’activité
personnages célèbres de l’Histoire, de comme le montrait l’exercice consis- ne disposent pas de cette opportunité
Gengis Khan à Ramsès 2 et de tant à classer par ordre d’importance et le quotidien du travail, c’est
Bismarck à Jules César, en passant une liste d’objets à emmener sur la souvent de la répétition, les petites
par Buddha et Jésus-Christ. lune. On oubliait simplement de faire affaires, la routine, la monotonie, la
Évidemment, leur renommée pousse réfléchir les stagiaires sur les vie en quelque sorte : à force de voir

34 La Lettre du cadre territorial • février 2018


à faire à éviter
humains sont suffisamment mysté-
-P enser à célébrer régulièrement - Imaginer qu’un ensemble de règles rieux pour qu’une journée de
(même quand il n’y a pas de de plus en plus formalisées, des relations ne ressemble jamais
chèques-cadeau à la clé) contrats et des processus vont suffire totalement à la précédente. Investir
- Accepter que l’institution existe à faire exister une organisation dans le potentiel des relations
en dehors de ceux - Chercher à tout prix à créer de
humaines, c’est donc le moyen aussi
qui y contribuent aujourd’hui l’exceptionnel au risque du factice
-S avoir goûter ce que chaque - Arrêter les traditions parce que
de faire vivre le quotidien. Ces
événement peut avoir de quelques grincheux en critiquent relations sont fragiles et imprévi-
spécifique les modalités sibles, elles requièrent une attention
permanente. Dans les relations,
il n’existe jamais vraiment de
des séries, on en oublie que la vraie quelque chose qui se situe en dehors monotonie et les risques de dérapage
vie n’est pas qu’une suite d’événe- de ce quotidien, ressortissant à un sont si importants tout comme les
ments exceptionnels dans des autre ordre ? Dans la vie familiale ou opportunités de moments heureux.
circonstances exceptionnelles. politique, ces références communes
paraissent assez évidentes.
Du rythme et des références Le travail est avant tout une
Pour aborder cette difficile banalité
Les sociétés humaines expérience relationnelle,
du quotidien, il faut en revenir à la
tradition et chercher comment les ont toujours vécu cette un « travail-avec ».
sociétés humaines, depuis toujours,
ont vécu cette quotidienneté, en
quotidienneté en n’essayant Le quatrième « R » est moins évident,
n’essayant pas de la supprimer mais pas de la supprimer et en il concerne la règle. Dans les textes
en apprenant à vivre avec. apprenant à vivre avec. les plus anciens, on nous décrit – et
Le premier « R » est celui du rythme. j’imagine que l’on était plus économe
Les hommes ont le plus souvent de ses écrits à l’époque – le fonction-
scandé leur existence selon un Il pourrait en être de même dans une nement des sociétés humaines en
rythme bien précis. Pour les paysans, organisation, pour autant que le précisant les règles qui les faisaient
c’était celui de la nature et les management ne considère pas que les fonctionner. Toute société a besoin de
saisons ; chez les moines, c’était la objectifs prescrits comme les proces- règles et donc d’un système pour les
liturgie des heures et les trois temps sus en place ne suffisent pas à faire faire appliquer ou en sanctionner la
du travail, de l’étude et de la prière. fonctionner une organisation méca- violation. La règle est un impératif ;
Si la vie est comme la musique, elle a niste. Ces références existent dans elle est aussi un moyen de faire vivre
donc besoin de scander le temps, de toute organisation, même si elles sont le quotidien, elle traite des errements
créer des répétitions, des fêtes, des le plus souvent occultées, même si les possibles de la vie collective ; sa
moments de repos et de ressource- acteurs en place, dirigeants, salariés, violation oblige à s’interroger sur les
ment. Le dispositif budgétaire, les syndicats ont l’orgueil de penser qu’ils raisons, à comprendre les causes, à
règles de comptabilité imposent ce sont eux-mêmes l’organisation. Encore gérer les conséquences. Le seul risque
rythme mais rien n’empêche de faut-il régulièrement les rappeler, les dans le quotidien, c’est d’idolâtrer ces
compléter avec des moments de mettre en scène, leur faire honneur. règles, d’imaginer que le fonctionne-
rassemblement à certaines occasions, ment et la vie de l’organisation
pas uniquement festives ou amicales, La règle reste essentielle peuvent se résumer à ces règles. Ou
mais professionnelles aussi : dans le Le troisième « R » est celui de la pire, imaginer que l’on peut s’en
bâtiment, le démarrage ou la fin d’un relation. Le travail est avant tout une défaire dès qu’elles deviennent
chantier étaient des moments de expérience relationnelle, un « travail- difficiles, en oubliant quelles réfé-
rencontre forts, on peut en inventer avec ». Cette dimension relationnelle rences elles sont censées renforcer.
dans tous les secteurs. est le plus souvent exclue aussi bien Travailler sur le rythme, les réfé-
Le deuxième « R » est celui de la des définitions de fonction que des rences, les relations et les règles ne
référence commune, où qu’elle se questionnaires des enquêtes de fait sans doute pas une présentation
situe, dans une vision, une stratégie, satisfaction. C’est souvent grâce ou à alléchante pour une convention
les traits d’une culture ou d’une cause des relations humaines que la annuelle, mais ce peut être un point
valeur. Comment aborder le quotidien journée de travail vaut ou non le de réflexion pour un manager qui a
sans une référence permanente à réveille-matin. Les comportements conservé le goût d’apprendre. u

La Lettre du cadre territorial • février 2018 35


E=mc2 c’est quoi ?
Une nouvelle offre éditoriale de La Lettre du cadre
axée sur le management territorial. Des tests, des vidéos,
des moocs, des guides pratiques :
chaque jour un nouvel outil à votre disposition.
Notre objectif : aller droit au but.
Voici un échantillon des publications du mois :
http://www.lettreducadre.fr/rubriques/management/

Quel membre de la Justice


League est votre DG ?
www.lettreducadre.fr/15347

« Batman, le chevalier noir :


à force de volonté et
d’abnégation, avec patience
et méthode, il s’est hissé à
son objectif en passant une
à une les haies qui étaient
dressées sur son chemin ».

VIDÉO

Mieux comprendre
les styles de leadership
www.lettreducadre.fr/15605
« Comprendre les styles de leadership, cela
permet de mieux comprendre ses propres forces,
c’est aussi vous permettre d’identifier les leaders
de votre équipe. »
La bonne formule managériale

Comment les entreprises


affrontent le management
à distance
www.lettreducadre.fr/15599

« Devenu incontournable dans les


organisations, le management à
distance, notamment des fonctions
supports, nécessite une approche
particulière du pilotage et de
l’animation. »

TEST

Quel est votre style EXPÉRIENCE


de management ?
Châlons-en-Champagne
www.lettreducadre.fr/15467
allie reclassement
et bien-être au travail
www.lettreducadre.fr/15688

Pour mieux les manager,


sachez reconnaître vos élus
www.lettreducadre.fr/15428
« Vous devez vous adapter ON A TESTÉ
à des fonctionnements d’élus très POUR VOUS
différents. Chaque profil d’élu a Le top
des caractéristiques qui peuvent des To Do List
devenir des forces ou des faiblesses www.lettreducadre.fr/15388
en fonction des comportements
qu’il génère. »
Management

EXPÉRIENCE

Le Codev ? Un puissant outil


de changement !
Comment est vécue la mise en place d’un Codev dans les collectivités ? Après avoir expliqué
dans notre précédent numéro comment fonctionnait un Codev et les conditions de sa réussite,
nous donnons maintenant la parole aux territoriaux qui ont vécu cette expérience, et aux élus,
sur les raisons qui les amènent à vouloir favoriser ces nouvelles pratiques.
Par Véronique Le Roux - Témoignages recueillis par Youen Grall

L
es groupes de Codev (1), ou L’analyse de la problématique par
codéveloppement, avec facilita- les « consultants » et le « client » suit
tion interne, ont été mis en place
Plus les rencontres sont les étapes logiques d’un processus
au conseil départemental du Finistère fréquentes, plus grands sont de résolution de problèmes, mais
début 2017.
Internaliser ce type de formation,
les impacts sur la pratique. l’interrogation de la pratique profes-
sionnelle du « client » est d’un autre
alternative et innovante, destinée aux ordre : les « consultants » participent
managers de la collectivité constitue Le « client » est au centre à la réflexion qu’un acteur mène sur
l’une des nombreuses réponses aux L’objet d’étude du groupe est… le sa pratique.
enjeux exprimés par les élus, appe- « client ». Le « client » dans son rôle,
lant de leurs vœux « des méthodes de son contexte organisationnel, engagé Un incontournable dans
management renouvelées faisant une dans la situation particulière pour les situations à risques
large place au mode coopératif, à la laquelle il consulte. Question rythme et durée…
responsabilisation et au décloisonne- Autrement dit, le « client » est au Plus les rencontres sont fréquentes,
ment, à l’information partagée, aux centre. Il n’y a pas d’échanges entre plus grands sont les impacts sur
retours rapides depuis le terrain, au « consultants ». la pratique. Le rythme peut varier
droit à l’expérimentation et à
l’erreur ».
Témoignages croisés
Développer la culture
du partage, de l’écoute, Le Codéveloppement,
de la coopération
Car le Codev n’est « rien d’autre que
vu par ceux qui le pratiquent…
ça  » :
- un processus de changement et de « Au-delà des liens illusoires,
développement des personnes et, faire vraiment connaissance »
par systémie, des organisations ; « Faire partie d’un groupe de pairs permet avant tout de faire « vraiment »
- une culture du partage, de l’écoute, connaissance. De collègues juxtaposés en réunions répétitives, mais créant
de la coopération, du droit à l’erreur. finalement un lien illusoire, nous pouvons saisir une chance de devenir des
L’objectif du Codev n’est pas de homologues à l’écoute, compréhensifs, solidaires et bienveillants, qui ne
résoudre le problème du « client », cohabiteront plus jamais dans l’indifférence. Évidemment, c’est, au-delà
comme s’il s’agissait de réparer une de la rencontre humaine, un enrichissement personnel et professionnel.
machine défectueuse. Le Codev a C’est aussi une manière, en aidant et en étant aidé, de construire son estime de soi.
Quant à l’originalité d’une animation interne, c’est la mise en valeur d’un savoir-
pour but d’aider le collègue-client à
faire associé à une mobilisation de la collectivité, au travers d’un agent qui « veille »
mieux comprendre pour mieux agir,
sur notre développement personnel et diffuse, au-delà du moment privilégié que
à apprendre (en même temps que représente chacune des séances, une attention toute particulière à notre bien-être.
les collègues « consultants »), à partir Chapeau bas. »
de ce qu’il expose et de ce qu’il reçoit Isabelle Huillet, directrice
lors de la phase de consultation.

38 La Lettre du cadre territorial • février 2018


application des plans d’action
décidés en fin de consultation,
la tenue d’un journal de bord
(papier, pas d’ordinateur)…

Ouvrir le regard
Ouvrir le regard, apprendre à penser
autrement, pour travailler mieux,
plus efficacement et surtout, préser-
ver sa qualité de vie au travail et celle
des autres…
de quinze jours à un mois, voire un devenant parfois un incontour- Tout un programme… en six étapes,
peu plus. La durée habituelle d’une nable concernant les situations à sur une demi-journée par mois,
rencontre est d’une demi-journée. risques, ou préoccupantes. autant de fois que de participants,
Mais le processus, s’engage sur la afin de permettre à chacun de tester
durée et certains groupes perdurent Mettre en pratique, la position « client ». u
plusieurs années. Ce mode de entre les rencontres (1) Derrière le terme de « codéveloppement » se cachent une
fonctionnement, participatif, collabo- Les participants doivent investir infinité de méthodes. Celle à laquelle il est fait référence ici,
utilisée au conseil départemental du Finistère comme
ratif, ancré sur la bienveillance et du temps et de l’énergie, entre les formation « alternative » destinée aux cadres en situation de
s’appuyant sur la puissance de rencontres. Réfléchir sur sa pratique management, est une méthode déposée, dite « Champagne
et Payette » du nom des deux Canadiens qui l’ont mise en
l’intelligence collective en action, exige de l’observation, la mise en place dans les années quatre-vingt à Montréal.

« S’arrêter pour réfléchir au conseil départemental du Finistère, comme un enjeu de


coopération et de développement managérial. L’apprentissage
sur nos pratiques » entre pairs est une vraie richesse. À nous de nous organiser
« C’est rassurant d’échanger entre pairs sur le travail et de se pour permettre aux cadres de dégager du temps dans leurs
rendre compte que nous avons tous, peu ou prou, les mêmes emplois du temps afin de s’y inscrire ! »
difficultés. Nous avons tenté l’expérience au niveau de la Carole Tilly Robert, DGA Ressources
direction générale, avec le DG comme premier client !
Ce n’est pas un exercice simple de réunir trois DGA et le
DGS, avec un DGS client, capable de questionner un mode
de fonctionnement en place et de demander au collectif de « Chacun peut y trouver
s’exprimer sur des difficultés et pistes d’amélioration. des réponses dans son quotidien
Le Codev fait bien la part des choses entre ce qui questionne
l’individu et ce que l’on « est » en tant que manager. Le cadre
professionnel »
posé (confidentialité, bienveillance, « parler vrai ») permet de « Le Codev est une formation alternative qui répond
se livrer en « sécurité » à l’exercice. S’arrêter pour réfléchir sur davantage à mes besoins que la formation classique. Ce qui
nos pratiques, les confronter à celles des autres, permet de m’a surpris, c’est la convergence des problématiques vécues,
découvrir des choses intéressantes… quels que soient les métiers et les domaines d’activité.
C’est aussi un exercice qui permet de dédramatiser. Chacun Chacun peut y trouver des réponses dans son quotidien
retrouve chez l’autre beaucoup de ses propres difficultés professionnel. La manière de dialoguer entre pairs est
managériales. Cela crée le sentiment partagé que finalement, vraiment très riche, et, à titre personnel, les Codev sont une
chacun a bien le droit d’expérimenter, de se tromper. C’est un occasion pour moi de prendre du recul par rapport à mon
vrai enjeu de culture managériale aujourd’hui. Le Codev est quotidien. »
considéré comme un temps de formation, identifié chez nous, Bruno Le Men, chargé de mission
>>>

La Lettre du cadre territorial • février 2018 39


management
Le Codev ? Un puissant outil de changement !

L’œil de l’élue

« Résoudre des difficultés ensemble


© CD29 – B Galeron

et trouver des solutions avec l’aide


des autres »
Nathalie Sarrabezolles,
présidente du conseil
départemental Pourquoi soutenez-vous la démarche du Codev parfaits, ni les uns ni les autres, agents, élus,
du Finistère
en interne depuis l’origine ? citoyens… En être conscient, c’est se per-
Je soutiens cette démarche parce que c’est une mettre de continuer à avancer, dans l’intérêt
initiative qui va dans le bon sens. Au conseil général.
départemental, comme dans toute autre
collectivité, l’approche de la nouveauté, du Comment avez-vous connu la méthode ?
changement, est contrastée. Chacun est plus ou J’ai eu l’occasion de connaître dans mon
moins allant, plus ou moins à l’aise en la entourage une autre méthode, proche du
matière. Or les collectivités doivent évoluer Codev, qui est celle du « mentoring » et qui m’a
pour toujours être à l’initiative face aux naturellement fait penser au codéveloppement.
politiques publiques à mener. Cette méthode tend également vers la
« Il est Ainsi, notre collectivité est expérimentée, mais recherche de solutions en dehors d’une ligne
nécessaire doit en parallèle se questionner sur ses pra- hiérarchique classique, grâce aux échanges et
tiques. Il était important de trouver, en interne, aux apprentissages dans lesquels une personne
que les des savoir-faire, des compétences, pour d’expérience, le mentor, offre son aide et
participants stimuler l’initiative dans le travail des agents, propose des solutions au travers de son
adoptent pour les motiver et les soutenir au quotidien expérience et expertise à l’autre personne, le
dans la conduite des missions de service mentoré, qui souhaite développer ses compé-
une position public, pour partager l’information. tences ou ses connaissances, son savoir-faire,
ouverte, non Nous avons porté l’ambition, avec les élus de la parfois son savoir être. Je crois en cette capa-
jugeante. » majorité départementale, de la coconstruction
de nos politiques publiques avec les
cité, entre pairs, en groupe restreint, empreints
de bienveillance, de s’élever toutes et tous dans
Finistériens, avec nos partenaires, avec le tous ces domaines.
monde associatif… L’ambition de la transpa- Bien évidemment, toute la difficulté du Codev
rence. L’ambition du soutien aux initiatives réside dans le portage de cette méthode en
locales. Nous avons progressivement amplifié interne, qui nécessite une régulation de
ce mouvement, initié il y a plusieurs années, et l’animation par un formateur ou une formatrice
il était important d’accentuer la formation des spécialisé(e). Il faut en effet créer les conditions
cadres sur ces nouvelles constructions de des échanges. Il est nécessaire que les partici-
politiques publiques ; c’est pourquoi j’ai décidé pants adoptent une position ouverte, non
de soutenir la mise en place du Codev en jugeante. Ce n’est pas simple à créer et c’est
interne, car il y contribue activement. pourtant l’une des conditions précieuses de
Résoudre des difficultés ensemble et trouver réussite. C’est pourquoi il est important que le
des solutions avec l’aide des autres, avec ses Codev s’inscrive dans « le temps long » pour
pairs, évoquer de manière horizontale ses permettre de faire évoluer les postures des
difficultés, qu’elles soient managériales, participants lors des allers-retours entre les
relationnelles, organisationnelles, émotion- séances de Codev et les temps de travail.
nelles, professionnelles ou techniques… et
sortir du quotidien pour évoquer des problé- Aucun d’entre nous n’est parfait !
matiques que les autres rencontrent. Tous ces Et je pense que c’est heureux, car ce sont nos
éléments permettent d’être dans une dyna- différences, nos marges de progrès, qui font la
mique positive et porteuse de sens. Il est richesse de nos sociétés, de nos collectifs. Je
rassurant, également, de voir que d’autres suis certaine que les élus pourraient également
éprouvent des difficultés auxquelles nous tirer bénéfice de cette méthode. C’est probable-
sommes aussi confrontés. Il faut être confiants ment une proposition que je ferai à mes
et humbles tout à la fois : nous ne sommes pas collègues. u

40 La Lettre du cadre territorial • février 2018


Collection
DOSSIERS D’EXPERTS

Créer une dynamique de territoire


Solutions nouvelles, participatives et durables
Par André Jaunay, administrateur territorial et innovateur

Les profondes transformations que nous vivons


invitent à repenser les méthodes de développement
des territoires, en misant davantage sur l'ensemble
des parties prenantes, de la société civile aux habitants.
Cet ouvrage présente ces évolutions avec les exemples
les plus significatifs et les principes et modalités
de l'action territoriale nouvelle. La nouvelle finance,
le numérique, l'innovation sociale, les approches
systémiques et durables, la transformation des
organisations, les concertations, l'entrepreneuriat...
sont et seront les leviers de ce renouvellement.

Connaître et maîtriser les nouveaux leviers


du développement territorial

Devenir un élément clé de la dynamique


territoriale

Innover en vous inspirant de nombreux cas


réels

Réf. DE 829 Nos engagements Commande Contact


Parution janvier 2018 • Envoi en colissimo suivi • Courrier : • Tél. : 04 76 65 87 17
• Version papier : • Commande expédiée sous 48 h Territorial Editions (du lundi au vendredi
62 € ttc • Paiement en ligne sécurisé CS 40215 de 9 h à 12 h et
• Version numérique (pdf) : • Possibilités de paiement : 38516 Voiron Cedex de 13 h 30 à 17 h 30)
50 € ttc (à commander sur - réservé aux administrations • Fax : 04 76 05 01 63 • SAV : service-client-
www.lagazetteboutique.fr) et collectivités : mandat • Email : vpc@territorial.fr editions@territorial.fr
TVA en vigueur administratif • Web : www.lagazetteboutique.fr • Rejoignez-nous sur
- pour les particuliers : facebook.com/
carte bancaire, chèque… territorial.editions

www.territorial-editions.fr
Management
L’ENTRETIEN

Daniel
Feisthammel
conseille les organisations
dans les domaines
de la pédagogie,
du management,
de la stratégie et de
l’organisation depuis
1989. Il est auteur de
plusieurs autres ouvrages
sur le management, la
performance, l’autorité,
les compétences et
les comportements
professionnels.
à lire : Le management par
les femmes, une autre culture
de la réussite et de l’autorité,
Lignes de repères, 2017.
Le précédent : Coups de pied
aux cultes du management.
Antidotes aux croyances
nocives sur l’exercice de
l’autorité (2012, Afnor).
DR

BIEN MEILLEURES

« Pour les femmes, le triple plafond


de verre managérial doit sauter »
Fortes de leurs capacités humaines, sociales, responsables, pédagogiques et professionnelles,
les femmes, nous dit Daniel Feisthammel, sont des « manageures » formidables, bien plus à leur
place dans les organisations de travail que les « hommes suffisants » qui les dominent presque
tout le temps.
Propos recueillis par Bruno Cohen-Bacrie

P
ouvez-vous nous dire comment vous prennent très rarement des notes, les femmes
est venue l’idée de cet angle « original » presque systématiquement. Plus impliquées, en
sur le management ? Vous évoquez un posture d’apprenantes, elles se remettent en
ouvrage d’abord destiné aux femmes ? question et s’efforcent d’intégrer les éléments
L’état général des pratiques de management est acquis dans leurs pratiques. Elles s’y révèlent
plutôt affligeant. Depuis trente ans, j’essaie d’en logiquement bien meilleures. Leur humilité en
comprendre les ressorts. J’ai pu constater que la matière fait leur force sur le fond et leur
le taux de « mauvais manageurs » est nettement faiblesse dans la course aux postes d’autorité.
plus élevé parmi les hommes que parmi les Ce livre était le moyen à ma portée pour
femmes aux commandes. Un détail signifiant contribuer à leur promotion : les aider à
a particulièrement attiré mon attention : en décrypter ce qui, dans leur personnalité et leur
formation au management, les hommes culture sociale, leur confère une valeur et

42 La Lettre du cadre territorial • février 2018


un potentiel en management supérieurs. Elles Conseils pour accéder aux commandes
pourront y trouver des repères et des ressorts Voici, en quelques titres, les facteurs que j’ai repérés dont le cumul favorise
de valorisation pour affronter la concurrence l’accès des femmes aux commandes. Sous réserve d’une hiérarchie pas trop
en étant mieux équipées et plus assertives. misogyne évidemment.
• Maintenez-vous au plus niveau de compétence et d’expertise
Vous pointez une discrimination inepte • Ayez une connaissance approfondie des dossiers
au détriment des femmes et du management… • Développez des compétences « périphériques » à votre activité
C’est clair, l’accès aux responsabilités leur est • Montrez votre compétence managériale en formalisant votre action et
votre pilotage
barré par des convictions antédiluviennes selon
• Garantissez la qualité de votre pratique de management
lesquelles la fonction de chef serait « naturelle- • Soyez inoxydable, préservez votre affect et gardez vos distances.
ment » dévolue aux hommes. Il y a quelque • Soyez égale avec tout le monde et soignez votre éthique
70 000 ans, la force physique prévalait pour • Préservez votre espace-temps personnel.
accéder au pouvoir. Il fallait obéir à celui qui Excluez l’activisme : il est contre-productif
pouvait s’imposer par la violence. Mais, que • Prenez en charge la résolution des « irritants ».
diable, le management n’a plus rien à voir avec • Produisez des idées et des solutions. Soyez la solution.
l’emprise d’un grand mâle concupiscent • Prenez la plume. Écrivez, rédigez, formulez pour vos hiérarchies.
vociférant sur une troupe de babouins dans • Portez sans ambiguïté les positions des dirigeants
les forêts primaires ! Ceux qui justifient • Créez de l’organisation, des automatismes, de l’autonomie
pour vos collaborateurs
l’exclusion des femmes des postes de responsa-
• Faites-vous respecter. Confrontez fermement les conduites déplacées.
bilité en sont restés là. Ils confondent autorité
• Affichez vos ambitions. Soyez inscrite pour la course afin d’être à l’arrivée.
et prise de dominance. Or celle-ci n’a aucune • Ayez une politique de progression ouverte. Acceptez les propositions.
utilité en management. Pire, elle est hautement
toxique pour les organisations et néfaste pour
la performance. C’est aussi pourquoi j’ai écrit ce Pourtant, je le prouve, la « femme impliquée »
livre en décortiquant les attendus et les clés de est meilleure manageure que les légions
l’efficacité d’un management moderne. Dans d’« hommes suffisants » dont l’ego nourrit au
toutes ses dimensions, les manageures sont Ceux qui quotidien les incuries, les faillites, les guerres
généralement spontanément plus pertinentes. justifient et les désordres.

Vous soulignez, avec une jolie formule, que


l’exclusion Que préconisez-vous pour « faire bouger
le plafond de verre à briser est à triple vitrage ? des femmes les lignes » dans les organisations ?
La première barrière, la plus triviale, est celle des postes de Un chapitre fait l’inventaire des neuf entraves
du sexe en lui-même. Être femme suffit à la majeures à la promotion des femmes dans les
disqualifier. Mais l’empêchement ne s’arrête responsabilité organisations. Des préconisations spécifiques
pas là. Il est doublé par une représentation confondent y répondent. Mais il n’y aura pas d’évolution
convenue des « qualités » requises pour une
prise d’autorité, un modèle du chef idéal tel
autorité sensible sans la mise en œuvre dans chaque
structure d’une véritable politique de manage-
qu’il faudrait savoir se montrer dur, « viril » et et prise de ment audacieuse et rigoureuse, couvrant la
savoir faire peur pour être un « bon chef ». dominance. totalité du processus de management : le
Un mec quoi ! Ce fond d’archétype contribue recrutement, les carrières, la promotion, le
à discréditer les candidates qui, justement à modèle hiérarchique, les pratiques, l’éthique et
cause de leurs capacités humaines, sociales, l’évaluation. Sans nécessairement passer par
responsables, pédagogiques et professionnelles, des quotas. Surtout, la politique de manage-
feraient des manageures formidables. On leur ment doit impérativement comporter un volet
préfère souvent, pour leur allure altière, des spécifique destiné à sécuriser la promotion des
types arrogants, suffisants, va-t-en-guerre qui femmes. La démarche ne peut aboutir si elle est
feront d’inénarrables dégâts. C’est le monde à traitée comme un simple projet « RH » parmi
sur le web
l’envers. Il y a enfin une entrave plus perverse : d’autres dont on connaît le faible impact à
au nom de la sacro-sainte égalité, les femmes Retrouvez terme. Face à la profondeur des résistances,
l’intégralité de
ne pourraient pas être meilleures que les cet article sur elle mérite un pilotage au plus haut niveau
hommes ! Peut-être l’une ou l’autre pourrait http:// de la gouvernance et une inscription de ses
égaler les moins brillants, mais les dépasser, www.lettreducadre.fr/ avancées consolidée dans l’identité de la
15798
« vous n’y pensez pas », sacrilège ! société et « l’ADN » de ses institutions. u

La Lettre du cadre territorial • février 2018 43


LES FORMATIONS En partenariat avec

Executive MBA
Management public
S’approprier les grands défis de la sphère locale
pour mieux décider demain

POUR QUOI ?
• Acquérir une culture globale de la FPT
et identifier les principaux enjeux des TÉMOIGNAGES
POUR QUI ? services « À l’issue de cette formation, j’ai pu
• Cadres du • Avoir une vision claire des évolutions appréhender avec plus de précision les
secteur privé à venir des collectivités locales pour difficultés et les besoins des collectivités
en lien avec anticiper les futurs chantiers territoriales et donc devenir pour elles un
les collectivités • S’outiller de méthodologies efficaces, acteur plus constructif et pertinent. »
locales délivrées par des experts reconnus Philippe S, Président du CNPG

• Dirigeants • Mettre directement en application les « Cette formation a été un élément


et cadres du connaissances et les pratiques enseignées déterminant dans mon intégration au sein
secteur public • Etre affilié au réseau de diplômés d’un grand groupe de transport public qui
• Élus locaux Sciences Po et enrichir votre réseau intervient notamment en DSP pour les
professionnel collectivités locales en France. »
• Cadres en Cédric B, Président chez Smart IS
reconversion Consultant en transformation digitale
professionnelle

POUR EN SAVOIR PLUS


• Dossier d’inscription : 01 79 06 74 14
• Programme détaillé à télécharger sur :
formations.lagazettedescommunes.com

ƒ 12 MOIS ƒ 270 H D’ENSEIGNEMENT ƒ 3 JOURS PAR MOIS EN MOYENNE À PARIS OU RENNES ƒ


Compatible avec la poursuite de votre activité professionnelle
Ressources humaines
www.lettreducadre.fr/ressources humaines

chronique

Se conformer ou agir :
un paradoxe surmontable en 2018 ?
gestion des personnels territoriaux » : prenons-les au mot
Annie Letty Keribin, akeribin@cdg29.bzh et osons nous émanciper ! La météo RH FPT nous
directrice générale adjointe du centre de gestion
du Finistère annonce plusieurs coups de vent en 2018 : vigilance
orange, jaune ou rouge pour la modernisation de la
DR

rémunération (gestion différenciée, révision des

E
n ce début d’année 2018, presque tous les praticiens primes… le régime indemnitaire – Rifseep – aurait-il du
du droit et du statut plaident pour une accalmie de la plomb dans l’aile ?), le financement du compte personnel
circularisation ambiante qui, décomplexée par d’activité, les conditions de vie au travail, le maintien
l’urgence, méprise la sacro-sainte hiérarchie des normes, dans l’emploi, le reclassement et le congé de reconver-
crée du droit à outrance, au risque d’insécuriser les actes sion… Nous avons, là, de vrais sujets cruciaux pour
pris par ceux qui les respectent religieusement ! lesquels notre hétérogénéité est à prendre en compte : en
effet, au-delà de l’arsenal statutaire indispensable, des
Si on faisait confiance à notre intelligence ? dispositifs comme le compte personnel d’activité ou le
L’asphyxie est imminente : remontons un instant à la congé de reclassement ne seront efficaces et ouverts à
surface oxygéner nos méninges et posons-nous la ques- tous les agents, sans discrimination, qu’en mutualisant
tion de notre responsabilité dans cet état de fait. Car, sous leur financement à un niveau adapté, à l’instar de
prétexte d’égalité de traitement, d’uniformité mais aussi, l’ANFH pour la fonction publique hospitalière, et du
avouons-le, pour se déresponsabiliser, nous sommes Fongecif pour le secteur privé. Faire porter au seul
avides de décrets détaillant les procédures d’instructions, employeur, quels que soit sa taille et ses moyens, le coût
de process stricts… pour tout de suite les critiquer dès des bilans de compétences, des frais pédagogiques, de
lors qu’ils ne nous permettent pas de faire ce que nous déplacement et de prise en charge de l’agent pendant
souhaitons. Soyons réalistes ! Tout ne peut ni ne doit venir cette période de formation les vouent à l’échec et, à
du sommet, d’où l’angle de vue est forcément limité. terme, à un surcoût social et financier (arrêts longue
Aussi, agissons en faisant confiance à notre intelligence et durée…).
au bon sens de terrain (pragmatisme, réactivité face aux Ainsi, le centre de gestion du Finistère a proposé sa
éléments pour reprendre le vent et ne pas chavirer) : les candidature, dans le cadre des projets à présenter à la
parapluies sont inefficaces en cas de fortes bourrasques ! conférence nationale de territoires, à une expérimentation
Pourquoi n’osons-nous pas nous affranchir de directives de cette mutualisation, via une participation raisonnable
inadaptées ou, tout simplement, innover ? Est-ce la peur des employeurs, et une contribution de la Caisse des
de l’échec ? de s’exposer ? Il est vrai que ne pas essayer dépôts (plus d’agents reclassés font moins de pensionnés
prive du risque de perdre mais aussi de… gagner et, donc, en invalidité…) : sera-t-il entendu ?
de progresser ! Bref, mon vœu (ou ma résolution) 2018 se résume à ce
conseil optimiste que l’avenir ne se subit pas mais se
Osons nous émanciper ! prépare en agissant : résistons, prouvons qu’on existe.
Pourtant, nous y sommes encouragés : Olivier Dussopt, Avec nos organisations syndicales, nos instances, nos
secrétaire d’État, note que les « respirations » envisagées élus, osons, expérimentons et, surtout, donnons du sens
pour la fonction publique d’État sont souvent déjà mises et de l’espoir en leur avenir aux milliers d’agents territo-
en œuvre » et le président de la République, devant les riaux. À nous de jouer pour assurer la continuité d’un
maires en congrès, a déclaré « vouloir libéraliser la service public local de proximité réactif et agile. u

La Lettre du cadre territorial • février 2018 45


Ressources humaines

DÉONTOLOGIE

Comment remplir dans les règles la


déclaration de situation patrimoniale
C’est une nouveauté de la loi Déontologie, les DGS et DGA des plus grosses collectivités sont
soumis à l’obligation de déclarer leur patrimoine et de souscrire à une déclaration d’intérêt. La
déclaration de situation patrimoniale vise notamment à permettre à la Haute autorité pour la
transparence de la vie publique de pouvoir procéder aux vérifications nécessaires avant la prise
de fonction et après le départ de l’agent. Voilà comment procéder pour rester dans les clous.
Par Pauline Armand & Michaël Verne

L
a loi du 20 avril 2016, dite « loi
Déontologie » a introduit dans la
loi du 13 juillet 1983 deux
nouveaux articles imposant aux
agents occupant des postes à respon-
sabilité une obligation de déclaration
de situation patrimoniale, d’une part,
et une obligation de déclaration
d’intérêts, d’autre part. Si ces deux
nouvelles obligations visent le même
objet (s’assurer de la probité des
agents publics occupant des postes
à responsabilité), leur régime diffère,
dans la mesure notamment où
l’obligation de déclaration d’intérêts
(traitée dans un prochain article)
conditionne l’accès à un emploi à
responsabilité, tandis que l’obligation
de déclaration de situation patrimo-
niale (traitée dans cet article) doit
seulement être accomplie après la
nomination dans cet emploi.

La déclaration de situation
patrimoniale
• Les personnes concernées
Seuls les agents occupant certains
postes à responsabilité sont concer-
nés par l’obligation de déclaration
de situation patrimoniale.
Plus précisément, sont concernées les des établissements publics de exclusivement de collectivités
personnes titulaires ou contractuelles coopération intercommunale à territoriales et de groupements de
occupant les emplois : fiscalité propre de plus de 150 000 collectivités assimilés (2) à une
- de directeur général des services des habitants et établissements publics commune de plus de 150 000
régions, des départements ainsi que de coopération intercommunale habitants ; des conseils de territoire
des communes assimilés (1) à des communes de de la métropole d’Aix-Marseille
de plus de 150 000 habitants ; plus de 150 000 habitants ; des assimilés (3) à une commune de
- de directeur général ou de directeur syndicats mixtes constitués plus de 150 000 habitants ;

46 La Lettre du cadre territorial • février 2018


ce qu’il faut faire
10 000 euros, le montant des espèces
Déclaration, mode d’emploi détenues, à la date du fait générateur
de la déclaration, lorsqu’il est
1 Avant la nomination dans un emploi à responsabilité supérieur à 10 000 euros, les biens
s’assurer que la nomination dans cet emploi n’est pas subordonnée à la mobiliers, immobiliers et les comptes
transmission d’une déclaration d’intérêts. détenus à l’étranger ainsi que les
2 Après la nomination dans un emploi à responsabilité éléments du passif, y compris les
- pour l’agent, s’assurer que l’emploi sur lequel il a été nommé n’est pas dettes de nature fiscale.
au nombre de ceux qui doivent donner lieu à déclaration de situation
patrimoniale et ne pas oublier, pendant toute la durée de l’occupation du
poste, de procéder à des déclarations (de situation patrimoniale et d’intérêts) Toute modification substantielle
complémentaires en cas de modification substantielle de sa situation ;
- pour l’autorité hiérarchique, s’assurer de l’absence de conflits d’intérêts entre
de la situation patrimoniale
l’agent et les missions et fonctions qui lui seront confiées et, en cas de doute, donne lieu, dans un délai de
saisir la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.
deux mois, à une déclaration
dans les mêmes formes.
du Centre national de la fonction de la loi n° 2013-907 du 11 octobre
publique territoriale ; des centres 2013 relative à la transparence de la
interdépartementaux vie publique. Les biens sont évalués à la date du
de gestion des départements des fait générateur, c’est-à-dire à la date
Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint- • Le contenu de la déclaration initiale de la nomination dans les fonctions
Denis et du Val-de-Marne ainsi que La déclaration de situation patrimo- au titre desquelles la déclaration est
des départements de l’Essonne, niale contient notamment les élé- effectuée, sauf pour les agents qui
du Val-d’Oise et des Yvelines, des ments d’identification du déclarant étaient déjà en fonction à la date
centres de gestion assimilés (4) à (nom, prénom, date de naissance ; d’entrée en vigueur du décret du
une commune de plus de 150 000 régime matrimonial ; adresse ; 28 décembre 2016 (soit le 1er février),
habitants ; des caisses de crédit fonctions au titre desquelles la dont les biens sont évalués à la date
municipal d’une commune de plus déclaration est effectuée ; etc.) ; les du dépôt de la déclaration.
de 150 000 habitants ; éléments d’informations concernant
- au sein de la ville de Paris, de les immeubles bâtis et non bâtis Le destinataire de
secrétaire général, secrétaire général (adresse, nature, superficie, valeur la déclaration de situation
adjoint, directeur général et direc- vénale, à la date du fait générateur patrimoniale
teur ainsi que de directeur du centre de la déclaration etc.) ; les éléments La déclaration est adressée par voie
d’action sociale et du crédit d’informations concernant les parts électronique au président de la Haute
municipal. de sociétés civiles immobilières et les autorité pour la transparence de la vie
autres valeurs mobilières non cotées publique. Elle doit être adressée dans
en Bourse (dénomination de la un délai de deux mois suivant la
Les biens sont évalués société ; pourcentage du capital nomination dans les fonctions. Les
à la date de la nomination dans détenu et valeur vénale totale, à la agents, qui étaient en fonction au
date du fait générateur de la déclara- moment de l’entrée en vigueur du
les fonctions au titre desquelles tion, des parts détenues etc.) ; les décret du 28 décembre 2016, dispo-
la déclaration est effectuée. éléments d’informations concernant saient à titre dérogatoire d’un délai de
les instruments financiers, les six mois (soit jusqu’au 1er août) pour
assurances vie, les comptes bancaires transmettre leur déclaration.
Certains collaborateurs de cabinet courants et les produits d’épargne, les Toute modification substantielle de la
(directeurs, directeurs adjoints ou biens mobiliers divers, lorsque leur situation patrimoniale du fonction-
chefs de cabinet) sont également valeur unitaire est égale ou supérieure naire donne lieu, dans un délai de
soumis, selon la nature et la taille de à 10 000 euros, les véhicules à moteur, deux mois, à une déclaration dans les
la collectivité dont ils relèvent, à une les fonds de commerce, les clientèles, mêmes formes.
obligation de déclaration de situation les charges et les offices, les autres Une nouvelle déclaration doit
patrimoniale et de déclaration biens, dont les comptes courants de également être adressée dans un délai
d’intérêts, mais ils relèvent, pour leur société ou les stock-options, d’une de deux mois suivant la cessation
part, des dispositions de l’article 11 valeur unitaire supérieure ou égale à de fonctions. Cette déclaration >>>

La Lettre du cadre territorial • février 2018 47


Ressources humaines
Comment remplir dans les règles la déclaration de situation patrimoniale

>>> de situation patrimoniale comporte que les explications lui soient l’administration fiscale sont déliés
une récapitulation de l’ensemble des transmises dans un délai d’un mois à du secret professionnel à l’égard des
revenus perçus par l’agent et, le cas compter de cette injonction. La Haute membres et des rapporteurs de la
échéant, par la communauté depuis autorité peut également demander Haute autorité au titre des vérifica-
le début de l’exercice des fonctions communication des déclarations tions et contrôles qu’ils mettent en
ainsi qu’une présentation des d’impôt sur le revenu et d’impôt sur la œuvre dans ce cadre.
événements majeurs ayant affecté la fortune souscrites par le fonctionnaire,
composition du patrimoine depuis la et, si elle l’estime utile, celles sous- Le caractère confidentiel
précédente déclaration. crites par le conjoint séparé de biens, de la déclaration de situation
La Haute autorité apprécie, dans un le partenaire lié par un pacte civil de patrimoniale
délai de six mois à compter de la solidarité ou le concubin du fonction- La déclaration de situation patrimo-
réception de la déclaration, la naire. À défaut de communication de niale n’est ni versée au dossier du
variation de la situation patrimoniale ces déclarations dans un délai de deux fonctionnaire, ni communicable aux
de l’intéressé, en comparant la mois, elle peut demander copie de ces tiers et elle n’est pas communiquée à
déclaration de situation patrimoniale mêmes déclarations à l’administration l’autorité de nomination ou à l’auto-
transmise à la suite de sa nomination fiscale, qui les lui transmet dans les rité hiérarchique, comme c’est le cas
et, d’autre part, la déclaration de trente jours. pour la déclaration d’intérêts.
situation patrimoniale transmise dans Et le fait de publier ou de divulguer,
les deux mois qui suivent la cessation de quelque manière que ce soit, tout
de ses fonctions. La déclaration de situation ou partie des déclarations, des
Lorsque les évolutions patrimoniales patrimoniale n’est ni versée informations ou des observations
constatées n’appellent pas d’observa-
tion ou lorsqu’elles sont justifiées, la
au dossier du fonctionnaire, contenues dans ces déclarations, est
puni d’un an d’emprisonnement et de
Haute Autorité en informe l’intéressé. ni communicable aux tiers. 45 000 euros d’amende, en application
de l’article 226-1 du code pénal qui
Les pouvoirs de la Haute La Haute autorité peut également réprime les atteintes à la vie privée.
autorité pour la transparence demander à l’administration fiscale
de la vie publique d’exercer le droit de communication La durée de conservation
La Haute autorité peut solliciter du dont elle dispose, en vue de recueil- de la déclaration
fonctionnaire la communication de lir toutes informations utiles à La Haute autorité pour la transpa-
toute explication nécessaire à l’exer- l’accomplissement de sa mission de rence de la vie publique conserve les
cice de sa mission de contrôle des contrôle. Ces informations sont déclarations de situation patrimoniale
déclarations de situation patrimoniale. transmises à la Haute autorité dans jusqu’à l’expiration d’un délai de cinq
En cas de déclaration incomplète ou les soixante jours suivant sa ans à compter de la fin des fonctions
lorsqu’il n’a pas été donné suite à une demande. Elle peut également ou du mandat au titre desquels elles
demande d’explication adressée par la demander à l’administration fiscale ont été déposées. u
Haute Autorité, elle peut adresser à de mettre en œuvre les procédures
(1) Dans les conditions prévues par le décret n° 87-1101
l’intéressé une injonction tendant à ce d’assistance administrative interna- du 30 décembre 1987.
que la déclaration soit complétée ou tionale. À cette fin, les agents de (2) ibid. (3) ibid. (4) ibid

48 La Lettre du cadre territorial • février 2018


Top recrutement
Le salon emploi des cadres ÉRATEU
ÉL

R
ACC
cherchez
100%
Vous

RE
DE I

È
CARR

Vous trouvez...
+ 30 000 postes
Bac +2 et plus

22
mars Espace

2018
conseils

Espace Grande Arche


de la Défense
9 h 30 - 17 h 30

Inscription gratuite sur www.salon.emploi-pro.fr

organisé par sous le patronage du en partenariat avec

Association loi 1901


Ressources humaines

cotisations

Comment se déroule un contrôle Urssaf


dans une collectivité territoriale
Au même titre que les entreprises, les collectivités peuvent faire l’objet de contrôle de l’Urssaf.
Charges d’animateurs des centres de loisirs non conformes, cadeaux faits aux agents partant
à la retraite… les irrégularités, des plus importantes aux plus anecdotiques, peuvent provoquer
des redressements allant jusqu’à des centaines de milliers d’euros. C’est dire l’importance
du sujet pour ceux qui penseraient encore que les collectivités territoriales bénéficient
d’une impunité en matière de contrôle Urssaf.
Par François Taquet

L
es 22 Urssaf régionales dili-
gentent chaque année 80 000
contrôles (contre 50 000 pour le
fisc). Une entreprise est contrôlée en
moyenne tous les 4 ans. 67 % des
entreprises contrôlées sont redres-
sées, ce qui montre que l’on peut être
de bonne foi et redressé ! Notons que,
selon l’article L.243-7 du code de la
Sécurité sociale, le contrôle concerne
les cotisants, personnes privées ou
publiques, y compris les services de
l’État autres que ceux contrôlés par la
Cour des comptes, ainsi que toute
personne qui verse des cotisations ou
contributions auprès des Urssaf…

Avant le contrôle, vous êtes


prévenu par un avis
Suivant l’article R.243-59 du code de
la Sécurité sociale, tout contrôle est
précédé de l’envoi par l’organisme
chargé du recouvrement des cotisa-
tions d’un avis adressé au cotisant, au Très souvent cependant, pour des le contrôle effectué par l’Urssaf », dès
moins quinze jours avant la date de la raisons pratiques, les organismes de lors que la date de début de la
première visite de l’agent chargé du recouvrement indiquent dans cet avis vérification n’a pas été respectée par
contrôle, sauf en cas de travail la liste des documents à préparer l’organisme (5).
dissimulé. Il s’agit d’une formalité pour la vérification.
substantielle en l’absence de laquelle Attention ! En cas de litige, c’est à Les différents types
la procédure de contrôle serait l’Urssaf d’apporter la preuve de de contrôles
empreinte de nullité. l’envoi de ce document (2). En Il existe plusieurs types de contrôles :
Les textes ne donnent que peu de l’absence de mention de la Charte, la - le contrôle sur pièces pour les
précisions sur le contenu de l’avis, procédure de contrôle serait nulle (3) entités occupant moins de onze
hormis la date de la première visite, et il serait impossible de se faire salariés au 31 décembre de l’année
la possibilité de se faire assister d’un assister d’un conseil (4). Selon la qui précède celle de l’avis de
conseil et l’adresse électronique de la Cour de cassation, une cour d’appel contrôle. Il pourra être opéré dans
« Charte du cotisant contrôlé » (1). peut « décider à bon droit d’annuler les locaux des organismes à partir

50 La Lettre du cadre territorial • février 2018


des éléments dont ils disposent et Les contrôles en chiffres
de ceux demandés pour ledit Les Unions de cotisations de Sécurité sociale et d’allocations familiales sont des
contrôle. L’article R.243-59-3 prévoit organismes privés assurant la gestion d’un service public. Elles sont chargées du
que la procédure de contrôle sur recouvrement des cotisations, contributions, forfait social, de la CSG et de la CRDS.
pièces doit être réalisée dans le En outre, elles vérifient la bonne application des dispositions du code de la Sécurité
respect des garanties offertes au sociale.
Savez-vous que les Urssaf encaissent chaque année environs 486 milliards d’euros
cotisant par l’article R.243-59
(dont 96 milliards de CSG) ? À titre de comparaison, la TVA rapporte à l’État
s’appliquant au contrôle sur place ; 193 milliards d’euros, l’impôt sur le revenu, 77 milliards d’euros et l’impôt sur les
- le contrôle par échantillonnage et sociétés, 58 milliards d’euros. C’est dire la place prépondérante de ces organismes qui
extrapolation. La loi ne définit pas encaissent plus que le Trésor public.
les termes utilisés. Dans ces condi- Et ce n’est pas fini : la loi de financement pour 2018 a prévu que les cotisations
tions, il faut s’en remettre au recouvrées par le RSI (15,8 milliards d’euros de cotisations encaissées) le seraient
dictionnaire. L’échantillonnage est progressivement par les Urssaf. De même, s’agissant des artistes auteurs, le
« une sélection d’une partie dans un recouvrement des cotisations des organismes agréés sera transféré à l’Urssaf du
tout ». Quant à l’extrapolation, elle Limousin. Enfin, désormais, les Urssaf seront habilitées dans le cadre de leurs contrôles
est la conséquence de la méthode à vérifier l’assiette, le taux et le calcul des cotisations d’assurance-chômage et d’AGS
(ce qui était déjà le cas), ainsi que les cotisations destinées au financement des
d’échantillonnage, soit le fait de
régimes de retraite complémentaire obligatoires pour le compte des institutions
« tirer une conclusion générale à
gestionnaires de ces régimes, et les cotisations destinées au financement des régimes
partir de données partielles ». Cette spéciaux de Sécurité sociale (ce qui est nouveau).
procédure est utilisée pour les très
grosses entités dès lors que l’entre-
prise y consent (6) et suivant un de laisser se réaliser le contrôle, production de tout document qu’ils
processus en plusieurs étapes qui l’Urssaf pourrait mettre en œuvre jugent nécessaire à leur mission de
respecte la procédure contradictoire ; deux mesures redoutables : l’obstacle à contrôle. Afin de gagner du temps,
contrôle et la taxation forfaitaire. l’agent chargé du contrôle peut même
Suivant l’article R.243-59-2 al. 2, la demander que les documents à
Il est patent que l’entité personne contrôlée est tenue de consulter lui soient présentés selon
contrôlée ne saurait refuser mettre à disposition des agents un classement nécessaire au contrôle
un contrôle, dès lors que chargés du contrôle tout document et
de permettre l’accès à tout support
dont il aura au préalable informé la
personne contrôlée. Il s’agit ici d’une
le système est déclaratif. d’information qui leur sont demandés mesure ayant pour objet de faciliter
par ces agents comme nécessaires à le travail des organismes de recouvre-
- le contrôle sur place. Il s’agit de la l’exercice du contrôle. Ainsi l’em- ment. En cas de litige, il appartien-
procédure la plus couramment ployeur sera-t-il dans l’obligation de drait aux tribunaux de caractériser
utilisée, qui se déroule dans les présenter le livre de paie, les conven- la « nécessité » de ce classement.
locaux de l’entreprise, et suivant un tions collectives et accords de
processus et des garanties définies salaires, le double de la déclaration … et garanties des cotisants
par l’article R.243-59 du code de la annuelle des données sociales, dont En fait, ces pouvoirs exorbitants des
Sécurité sociale. Pour des raisons de l’original est pourtant en possession agents de contrôle ne semblent
simplicité et d’efficacité, nous de l’Urssaf, les pièces comptables, le connaître que quelques limites. Tout
n’envisagerons que ce type de registre unique du personnel, tout d’abord, la formulation « est tenue de
vérification. document susceptible de faire mettre à disposition », prévue par
connaître les éléments de rémunéra- l’article R.243-59-2 al. 2, implique que
Pendant le contrôle : droits tion des salariés et ce, même s’il s’agit les cotisants montrent volontairement
des inspecteurs… de documents tenus de la propre aux agents les documents permettant
Comme nous l’avons mentionné, ce initiative de l’employeur, sans aucune de vérifier les déclarations. A contra-
contrôle sur place est logiquement obligation de sa part… rio, ils ne sauraient contraindre un
effectué dans les locaux de l’entre- Toutefois, cette liste n’est pas exhaus- salarié, en l’absence du dirigeant, à
prise. Il est patent que l’entité contrô- tive. En effet, l’administration, se ouvrir les tiroirs et les armoires des
lée ne saurait refuser un contrôle, dès conformant aux termes de l’article bureaux (7). Le contrôle nécessite
lors que le système est déclaratif. R.243-59 du code de la Sécurité donc la collaboration du cotisant.
L’inspecteur doit toutefois présenter sa sociale, a estimé que les inspecteurs En l’absence de celle-ci et donc de
carte d’identité professionnelle. Faute du recouvrement pouvaient exiger la base de vérification, l’inspecteur >>>
La Lettre du cadre territorial • février 2018 51
Ressources humaines
Comment se déroule un contrôle Urssaf dans une collectivité territoriale

devra recourir à la taxation forfaitaire. En l’absence de réponse de la


Ensuite, il est clair que l’agent ne personne contrôlée dans le délai de
saurait réclamer des documents qui À la demande de l’inspecteur, quinze jours, l’inspecteur peut
ne seraient pas nécessaires à sa le cotisant doit même mettre procéder aux opérations de contrôle
mission. Dans ce dernier cas, le par la mise en place de traitements
cotisant serait en droit d’en refuser la
à disposition un utilisateur automatisés sur le matériel de la
présentation. Il s’agit ici, tout habilité pour réaliser les personne contrôlée.
simplement, d’une lecture à contrario opérations sur son matériel. Attention ! Cette « présentation » des
de l’article R.243-59 II al. 2 du code documents doit se faire sur place. En
de la Sécurité sociale. d’autres termes, l’inspecteur serait-il
À compter de la date de réception de en droit d’emporter des documents
Le contrôle des documents la demande de l’agent chargé du ou de demander l’envoi de docu-
dématérialisés contrôle, la personne contrôlée ments par mail ? La réponse à cette
Lorsque les documents et les données dispose de quinze jours pour question semble négative car, d’une
nécessaires à l’agent chargé du s’opposer par écrit à la mise en part, il s’agit d’un contrôle « sur
contrôle sont dématérialisés, il peut, œuvre de traitements automatisés place » et non « sur pièces ». Et,
après avoir informé la personne sur son matériel. Elle doit alors d’autre part, parce que les documents
contrôlée par écrit, procéder aux proposer : ainsi obtenus risquent pour le moins
opérations de contrôle par la mise en - de lui mettre à disposition les copies de ne pas faire l’objet de discussion,
œuvre de traitements automatisés en des documents, des données et des violant ainsi le principe du respect de
ayant recours au matériel informa- traitements nécessaires à l’exercice la procédure contradictoire. On est
tique utilisé par la personne contrôlée. du contrôle. Ces copies sont faites cependant surpris que ce thème ne
À la demande de l’agent chargé du sur fichier informatique répondant fasse pas l’objet de davantage de
contrôle, la personne contrôlée met à aux normes définies par l’agent recours devant les tribunaux.
disposition un utilisateur habilité pour chargé du contrôle permettant les En outre, les documents doivent être
réaliser les opérations sur son traitements automatisés et sont demandés au cotisant et non à des
matériel. Pratiquement, l’inspecteur détruites avant l’engagement de la tiers (8).
n’est pas obligé de recueillir le mise en recouvrement ;
consentement du cotisant. Il doit - de réaliser lui-même tout ou partie Le droit d’interroger
l’informer par écrit de son intention. des traitements automatisés selon les salariés
À la demande de l’inspecteur, le les instructions données par Les inspecteurs peuvent également
cotisant doit même mettre à disposi- l’inspecteur (traitements à réaliser, interroger les personnes rémunérées,
tion un utilisateur habilité pour délais accordés pour les effectuer, notamment pour connaître leurs nom
réaliser les opérations sur son normes des fichiers des résultats et adresse ainsi que la nature des
matériel. attendus). activités exercées et le montant des

Récapitulatif

Les inspecteurs du recouvrement peuvent… Observations

pénétrer dans l’entreprise après envoi d’un avis de passage 15 jours avant la date de la première visite sauf le cas de travail dissimulé

se faire communiquer tout document nécessaire à l’exercice du contrôle, effectuer la vérification


qu’il s’agisse de documents obligatoires
sans la présence du cotisant
ou tenus par l’employeur de sa propre
diligenter le contrôle sans limitation de durée (sauf pour les entreprises de moins de 10 salariés : initiative
3 mois éventuellement renouvelables)
demander que les documents à consulter soient présentés selon un classement nécessaire sauf le cas de travail dissimulé
au contrôle dont l’inspecteur aura au préalable informé la personne contrôlée où l’interrogatoire peut être effectué

interroger le personnel de l’entreprise sur son lieu de travail en dehors de l’entreprise

52 La Lettre du cadre territorial • février 2018


ce qu’il faut faire
quel que lieu que ce soit » (en
Quelques questions général, les locaux de l’Urssaf) et avec
son consentement, tout employeur ou
que vous devez vous poser… son représentant et toute personne
1 Quelle a été la durée du contrôle ? rémunérée, ayant été rémunérée ou
Le contrôle Urssaf visant une entreprise de moins de dix salariés ne peut présumée être ou avoir été rémunérée
s’étendre sur plus de trois mois, période comprise entre le début effectif par l’employeur ou par un travailleur
du contrôle et la lettre d’observations. indépendant, afin de connaître la
2 Où s’est déroulé le contrôle (expert-comptable, nature des activités de cette per-
employeur) ? sonne, ses conditions d’emploi et le
Quel formalisme pour la lettre d’avis de contrôle : faculté d’assistance montant des rémunérations s’y
essentiellement (Cass. civ. 2°, 10 octobre 2013, pourvoi n° 12-26586, 18 septembre rapportant, y compris les avantages
2014, pourvoi n° 13-17084). Le contrôle a-t-il commencé à la date indiquée en nature. Toutefois, s’agissant du
sur l’avis de contrôle (Cass. civ. 2°, 12 juillet 2012, pourvoi n° 11-22895 : la cour contrôle Urssaf, l’article R.243-59-2
d’appel a « décidé à bon droit d’annuler le contrôle effectué par l’Urssaf », dès al. 5 va plus loin que ces dispositions,
lors que la date de début de la vérification n’a pas été respectée) ? en précisant que « la signature du
S’il y a plusieurs inspecteurs, ont-ils tous signé la lettre d’observations ? procès-verbal d’audition par la
(si plusieurs inspecteurs du recouvrement interviennent, ils doivent tous signer
personne entendue vaut consente-
la lettre d’observations : Cass. civ. 2° ch, 6 novembre 2014, pourvoi n° 13-23990).
ment de sa part à l’audition ».
3 Y a-t-il eu emporté de documents ?
La cour d’appel de Caen a annulé un contrôle suite à un emporté de documents
La durée du contrôle
sans l’autorisation du cotisant et sans que la liste des pièces emportées n’ait été
L’article L.243-13 précise que les
dressée (Caen, Chambre sociale 2, 1er février 2013, RG n° 10/01822). On relèvera
également un arrêt de la chambre sociale de la Cour de cassation contrôles visant les entreprises
(Cass civ.2°, 11 juillet 2013, pourvoi n° 12-17940), ladite chambre sociale cassant versant des rémunérations à moins de
la décision des juges du fond qui n’avaient pas recherché s’il y avait eu emport dix salariés ou les travailleurs
de documents ? indépendants ne peuvent s’étendre
L’inspecteur a-t-il demandé un envoi de pièces (un inspecteur ne peut sur une période supérieure à trois
s’adresser directement au tiers expert-comptable sans accord de l’employeur : mois, comprise entre le début effectif
Cass. civ. 2°, 20 mars 2008, pourvoi n° 07-12797) ? du contrôle et la lettre d’observations.
La lettre d’observations est-elle suffisamment motivée ? La réponse aux Ce délai peut être prorogé une fois à
observations traite-t-elle de tous les points indiqués et est-elle suffisamment la demande de l’entreprise contrôlée
circonstanciée ?
ou du contrôleur. La prorogation est
de droit. Par exception, cette limite
rémunérations y afférentes, y compris l’Urssaf ne sont autorisés à entendre du temps de contrôle ne s’applique
les avantages en nature. Il a été noté que les salariés eux-mêmes, dans pas lorsqu’il est établi pendant cette
que le temps passé à répondre à ces l’entreprise ou sur les lieux du travail. période : une situation de travail
questions ne pouvait pas être rému- dissimulé, d’obstacle à contrôle,
néré. La jurisprudence a d’ailleurs d’abus de droit ainsi que le constat de
souligné que l’absence du cotisant Les agents de contrôle de comptabilité insuffisante ou de
lors de l’audition des salariés ne l’URSSAF ne sont autorisés documentation inexploitable. u
rendait pas la procédure irrégulière. à entendre que les salariés (1) www.urssaf.fr/portail/files/live/sites/urssaf/files/
documents/Charte_du_cotisant_controle.pdf
Cependant, la Cour de cassation a
tenu à marquer les limites de cette
eux-mêmes, dans l’entreprise (2) Paris, Pôle 6, chambre 12, 28 avril 2014, RG n° 13/08188.
(3) Cass civ. 2°, 18 septembre 2014, pourvoi n° 13-17084.

disposition en soulignant que l’article ou sur les lieux du travail. (4) Versailles, chambre 5, 28 août 2014, RG n° 13/00517.
(5) Cass civ. 2°, 12 juillet 2012, pourvoi n° 11-22895.
R.243-59 du code de la Sécurité (6) Code de la Sécurité sociale, art. R.243-59-2.
(7) Cass. soc. 28 novembre 1991, Bull, civ, V, n ° 548 V. dans
sociale, conférant aux agents de On sait, toutefois, que ces disposi- le même sens : Cass. soc. 5 décembre 1991 pourvoi
contrôle des pouvoirs d’investigation, tions de l’article R.243-59-2 al. 4 du n° 89-17754.
(8) Doivent donc être annulés les redressements effectués
était d’application stricte. C’est ainsi Code de la sécurité sociale ont paru sur la base de renseignements sollicités directement auprès
que lesdits agents outrepasseraient difficilement compatibles avec une de tiers (V. ainsi : Paris, Pôle 6- Ch 12, 4 février 2016. RG
n° 13/02512 dans le cas de contrats demandés directement
leurs droits en interrogeant les lutte efficace contre le travail dissi- au cabinet d’expertise comptable chargé de la comptabilité,
conjoints des salariés à leur domicile. mulé. C’est pourquoi l’article L.8271- ou encore Douai. Ch soc. 31 janvier 2013, pourvoi
n° 10/02416 dans le cas d’informations sollicitées auprès
La Cour de cassation a rappelé ce 6-1 du code du travail précise que les d’un tiers, sans même que les documents correspondants
principe : les agents de contrôle de agents sont habilités à entendre « en aient été demandés à l’employeur).

La Lettre du cadre territorial • février 2018 53


Ressources humaines

Mobilité
Les mouvements du mois dans les collectivités
en vue en vue
Djamel Aït-Ouali, est devenu directeur
général des services de la communauté
Anne-Typhaine Gruat d’agglomération de la Porte de Hainaut. Il
Lionel Aboudaram était, depuis janvier 2016, directeur général
© S. de Bourgies

adjoint dans cette interco.


Le panier dait-ouali@agglo-porteduhainaut.fr

de l’aménageur
DR

François Villette, quitte la ville

A
de Plan-de-Cuques (13) et son
nne-Typhaine Gruat dirige le « Ce livre apporte des éclairages et poste de DGS pour prendre les
planning stratégique de des exemples qui illustrent leur mêmes fonctions à Roquebrune-

DR
l’agence de communication ancrage sociétal et les ressorts de sur-Argens. Après des études de droit
et de science politique à l’Université de
Matador depuis quatre ans. Son leur réussite. » Montpellier, il est lauréat du concours des
expérience de 10 ans en conseil en Lionel Aboudaram exprime sa IRA en 2002. Il rejoint en 2003 le ministère
communication s’appuie sur un vision : « Si on trouve son bonheur de l’Éducation nationale jusqu’en 2005. Il
parcours académique atypique : dans un lieu, on y reviendra. C’est quitte ensuite la fonction publique d’État
pour rejoindre la ville d’Aix-en-Provence
diplômée de l’Edhec, elle a enchaîné aussi simple que cela ». Anne-
(13) en qualité de juriste expert spécialisé
avec une formation en arts gra- Typhaine Gruat précise : « Les lieux en marchés publics jusqu’en 2009. Il fait
phiques (ECV Paris). Passionnée par sont aussi confrontés à de nouveaux un bref passage au conseil départemental
la ville, elle met au service des lieux challenges. À l’échelle individuelle, des Hauts-de-Seine (92) en tant que
sa vision stratégique et son exigence les choix de lieux d’habitation, chef de service des marchés publics des
travaux, puis rejoint en 2010 le conseil
créative. Lionel Aboudaram a de travail, de loisirs, de shopping,
départemental de la Corse-du-Sud (2A)
racheté l’agence en 2014, après de vacances sont démultipliés par comme chef du service ressources et
avoir exercé sa carrière auprès de rapport au passé ». Leur approche moyens du pôle patrimoine, transformé
grands acteurs du marketing, de la nouvelle et structurée répond en en direction stratégique en 2011. Il est
communication et des médias. cinq chapitres aux questions rappelé sur le continent en 2013 par la ville
de Saint-Ouen (93), en situation financière
Ensemble, ils ont cosigné « Au suivantes : « Mixité – Quelle
très dégradée, pour créer une direction
bonheur des lieux » (Kawa éditions, diversité d’usages un lieu peut-il des achats. Il y est ensuite nommé DGA du
2017). Cet ouvrage, développé sous proposer à un visiteur pour renou- pôle ressources et modernisation de l’action
la forme d’un traité amusant et veler sa venue ? Mutabilité – publique créé afin de piloter l’effort global
inspirant, fourmille d’idées, de cas Comment faire évoluer un lieu et sa de rationalisation financière de la ville et
éviter une mise sous tutelle.
pratiques, de schémas clairs et programmation dans le temps ?
fvillette@mairie-roquebrune-argens.fr
pédagogiques et donne la parole à Mobilité – Comment mieux connec-
de nombreux experts. « À l’origine ter le visiteur à un lieu, avant, Marc Thébault, est le nouveau
du livre, expliquent-ils, il y a une pendant et après sa venue ? Marque responsable mission attractivité
méthode de travail propre à – Comment transcender la marque à la direction des relations
institutionnelles et territoriales
DR

l’agence, baptisée les « 5M ». Nous dans le lieu et lui apporter une de la communauté urbaine de Caen-la-Mer.
l’avons construite il y a près de valeur ajoutée ? Myplace – Comment Il quitte ainsi le poste de directeur de la
deux ans. Elle nous sert pour fédérer une communauté autour communication qu’il occupait depuis janvier
répondre de manière exhaustive et d’un lieu ? » Autant de questions 2005 dans la même collectivité, après
innovante aux problématiques de auxquelles cet ouvrage propose des avoir exercé six ans à Saint-Étienne (mairie
et agglomération) et huit ans à Issy-les-
nos clients. réponses. u Moulineaux.
Nous avons décidé de la partager m.thebault@caenlamer.fr
avec un public bien plus large ».
« Les lieux concernent tout le sur le web
monde, ils structurent le monde de
demain et doivent répondre aux Anne-Typhaine Gruat faites-le savoir !
Lionel Aboudaram Adressez-nous un mail avec
enjeux technologiques, écologiques Au bonheur vos coordonnées et la description
et démographiques », résume des lieux de vos nouvelles fonctions à :
Anne-Typhaine Gruat. Kawa éditions, 2017 mobilite-emploi@territorial.fr

54 La Lettre du cadre territorial • février 2018


Juridique
www.lettreducadre.fr/juridique

chronique en bref

Pour des entreprises publiques


INTERCO
Communes nouvelles :
locales… et responsables la suppression des communes
déléguées est licite
Dans le cadre de la création de com-
Par Étienne Colson
munes nouvelles, la création des

P
communes déléguées reprenant le nom
our la Cour des comptes, les d’entreprises publiques locales. et les limites territoriales des anciennes
instruments essentiels que sont Quatorze pages que l’on voudrait communes dont la commune nouvelle
pour les collectivités territo- édifiantes pour les tenants d’un est issue est autorisée. L’article L.2113-10
riales les entreprises publiques keynésianisme local vêtu de lin blanc du code général des collectivités terri-
locales sont insuffisamment maîtri- et de probité candide. toriales dispose que le conseil municipal
sés. Au législateur de reprendre la La Cour y déplore l’opacité des de la commune nouvelle peut décider la
main pour y apporter les ajustements relations « in house » entre les suppression des communes déléguées,
nécessaires. actionnaires publics locaux et leurs dans un délai qu’il détermine. Le ministre
« […] Le cadre légal des entreprises entreprises intégrées, la « faiblesse de l’Intérieur précise qu’il doit être effec-
tivement entendu que cette disposition
publiques locales ne paraît plus des fonds propres des EPL (en charge
législative ne permet que la suppression
adapté […]. Les mécanismes actuels d’opérations d’aménagement) au de l’ensemble des communes déléguées.
de contrôle, de regard des risques QE n° 01334, JO Sénat, 23 novembre 2017.
transparence et qu’elles sont
d’évaluation de La Cour déplore l’endettement amenées à POLICE/SÉCURITÉ
leur contribution abyssal des EPL, qui devient celui prendre », leur Les véhicules laissés sans
à l’action endettement
publique territo-
des collectivités actionnaires. abyssal devenant
droit dans les lieux non
riale […] ne celui des collecti-
ouverts à la circulation
permettent plus de s’assurer que vités actionnaires. Plus loin, la rue
publique peuvent être mis
la création, la pérennisation et le Cambon pointe « des logiques de en fourrière
développement des entreprises complémentarité d’activité purement La procédure applicable aux véhicules
publiques locales répondent à des financières, parfois au préjudice laissés sans droit dans des lieux non
objectifs d’efficacité et d’efficience. direct des intérêts des usagers des ouverts à la circulation publique, lieux
où ne s’appliquent ni le code de la
Ils ne donnent plus la garantie qu’ils services publics locaux », l’absence
route, ni les pouvoirs de police du
préservent les intérêts des contri- « d’information des assemblées maire, est codifiée aux articles R.325
buables et des usagers des services délibérantes locales […] sur les 47 à R.325-52 du code de la route. Ces
publics locaux et qu’ils assurent aux salaires, primes et avantages octroyés véhicules peuvent faire l’objet d’une
citoyens une participation transpa- aux mandataires sociaux d’une EPL et décision de mise en fourrière, sur
rente des élus à leur gestion. » C’est de ses filiales directes et indirectes », demande du maître des lieux adressée
en ces termes que, le 15 juin 2017, la sans rien dire, s’agissant des SEML, à l’officier de police judiciaire territo-
Cour des comptes concluait un référé « d’une mixité de l’actionnariat très rialement compétent. Le ministre de
intitulé « Les insuffisances du cadre relative », l’actionnariat privé se la Justice précise que la mise en four-
juridique et comptable applicable aux bornant souvent… à d’autres SEML. rière du véhicule peut être prescrite,
y compris lorsque son propriétaire n’a
entreprises publiques locales (EPL) ». Le 21 septembre 2017, Édouard
pu être identifié.
Quatorze pages destinées au Premier Philippe a répondu à la Cour. Il
QE n° 443, JO Assemblée nationale,
ministre, issues d’un contrôle opéré « partage l’essentiel de ces constats ». 31 octobre 2017.
depuis 2015 sur une cinquante Nous sommes rassurés. u

La Lettre du cadre territorial • février 2018 55


Juridique

Gemapi

Le législateur rebat les cartes à


quelques jours de l’échéance légale
Par un ultime aménagement adopté à la veille de l’application de la compétence Gemapi, le
législateur a décidé, fin 2017, d’atténuer les dispositions de la loi sur la compétence eau. Il
autorise notamment l’intervention des départements et régions et assouplit largement les
modalités de transfert.
Par Floriane Tabarly & Meggane Bonato

L
a veille du transfert de plein droit
de la compétence gestion des
milieux aquatiques et de la
prévention des inondations (Gemapi)
aux établissements publics de
coopération intercommunale (EPCI) à
fiscalité propre, le législateur est venu
modifier et compléter le régime
juridique applicable. Il répond ainsi
aux attentes et inquiétudes exprimées
par les acteurs locaux par l’adoption
de la loi n° 2017-1838 du 30 décembre
2017 relative à l’exercice des compé-
tences des collectivités territoriales

© savoieleysse - stock.adobe.com
dans le domaine de la Gemapi.
Outre la possibilité d’intervention,
conditionnée mais effective, des
départements et des régions dans ce
domaine de compétence, ce dispositif,
dont on peut néanmoins regretter le
caractère tardif (à l’instar du dispositif
posé par la loi Montagne II pour le
tourisme, fin 2016), déroge au droit
commun pour s’adapter à la réalité de Dans le cadre de la loi Maptam,
l’exercice de cette compétence, et le législateur a ainsi créé cette
faciliter les modalités de transfert des nouvelle compétence, à savoir la Ces dispositions ouvrent
EPCI aux structures syndicales. Gemapi, qu’il a attribuée, de manière aux régions la possibilité de
exclusive et obligatoire, aux com-
Le retour possible munes et à leurs EPCI
contribuer au financement
des actions départementales à fiscalité propre. des projets « Gemapiens »
et régionales Par ailleurs, la loi avait également présentant un intérêt régional.
Préalablement à l’entrée en vigueur organisé la possibilité, pour ces
de la loi n° 2014-58 du 27 janvier entités, de transférer ou déléguer
2014 de modernisation de l’action cette nouvelle compétence à un Le caractère exclusif de la compé-
publique territoriale et d’affirmation syndicat mixte (transfert unique- tence Gemapi, instauré par la loi
des métropoles, dite loi Maptam, tous ment), un syndicat établissement Maptam, excluait à terme toute
les échelons de collectivités pou- public d’aménagement et de gestion intervention des départements et
vaient se saisir de missions ayant trait de l’eau (Epage) ou un syndicat des régions dans le domaine de la
à la gestion des milieux aquatiques établissement public territorial Gemapi. La loi Maptam avait cepen-
ou à la prévention des inondations. de bassin (EPTB). dant organisé une période transitoire

56 La Lettre du cadre territorial • février 2018


ce qu’il faut savoir
des moyens suffisants, une assistance Pour mémoire, un syndicat mixte
Taxe Gemapi : une possibilité technique dans les domaines de la ouvert peut être composé, sous
d’institution prorogée protection de la ressource en eau, réserve de comprendre au moins une
au 15 février 2018 de la restauration et de l’entretien collectivité territoriale ou un groupe-
des milieux aquatiques mais, surtout, ment de ces collectivités, d’institu-
Notons, s’agissant du financement
de la compétence Gemapi, que
et c’est l’ajout de ce texte, de la tions d’utilité commune
le législateur a prévu que les EPCI prévention des inondations. interrégionales, de régions, d’ententes
qui exercent cette compétence au ou d’institutions interdépartemen-
1er janvier 2018, et qui n’auraient Une limitation de tales, de départements, d’EPCI, de
pas précédemment institué la taxe responsabilité renforcée communes, de la métropole de Lyon,
Gemapi, peuvent décider de son s’agissant des ouvrages de syndicats mixtes fermés, de
institution pour l’année 2018, jusqu’au La loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010 chambres de commerce et d’industrie
15 février 2018 (article 53 de la loi dite Grenelle II, qui a introduit dans territoriales, d’agriculture, de métiers
n° 2017-1775 du 28 décembre 2017 de le code de l’environnement l’article et d’autres établissements publics.
finances rectificative pour 2017).
L.562-8-1, modifié par la loi Maptam, Cette exclusion était particulièrement
vise notamment à exonérer de leur bloquante, en matière de Gemapi,
de transfert, fixant l’incompétence responsabilité, sous certaines dans la mesure où de nombreux
de ces collectivités, au plus tard au conditions, les gestionnaires ayant syndicats mixtes, compétents dans ce
1er janvier 2020. Cette restriction, très correctement entretenu leurs domaine, comprenaient notamment
critiquée par les acteurs locaux en ouvrages de prévention des inonda- des départements et/ou des régions.
raison du poids de ces collectivités tions. Cependant, cette limitation Ils constituaient ainsi, par nature,
dans les structures syndicales était conditionnée à l’obtention des des syndicats mixtes ouverts.
compétentes, est aujourd’hui large- autorisations environnementales, Or, le dispositif instauré par la loi
ment atténuée par le nouveau ce qui a fait naître un doute, auprès Maptam et la loi n° 2015-991 du
dispositif ainsi institué. des acteurs locaux, quant à la 7 août 2015 portant nouvelle organi-
En effet, modifiant le I de l’article 59 responsabilité encourue par les sation territoriale de la République
de la loi Maptam, ce texte prévoit autorités compétentes, dans la dite Notre, à travers notamment la
désormais la possibilité pour les période transitoire, courant entre reconnaissance de structures syndi-
départements et les régions, qui l’effectivité de la mise à disposition cales labellisées Epage ou EPTB,
exercent au 1er janvier 2018 (et non et leur autorisation par le préfet. tendait à favoriser une complémenta-
plus au 27 janvier 2014) des missions Confirmant l’exonération de respon- rité de ces entités, par l’adhésion des
relevant des items de la compétence sabilité précédemment établie, Epage aux EPTB. Cependant, la
Gemapi, de poursuivre leur action le législateur l’étend désormais plupart des Epage et EPTB existants
au-delà de la date du 1er janvier 2020. également à la période transitoire étant juridiquement constitués sous
Une telle intervention nécessitera la de transfert des ouvrages, en limitant la forme de syndicats mixtes ouverts,
conclusion préalable d’une conven- la responsabilité de la structure cette adhésion était proscrite.
tion, entre bénéficiaire de la mise à disposition
ces collectivités et les EPCI à fiscalité de l’ouvrage, le temps que les
propre compétents, fixant notamment décisions soient prises et les Le législateur affirme
les missions mises en œuvre par demandes d’autorisation déposées, désormais explicitement le
chaque entité et les modalités dès lors que l’ouvrage serait correcte-
financières afférentes. Ces disposi- ment entretenu.
caractère pleinement sécable
tions ouvrent également aux régions de la compétence Gemapi.
la possibilité de contribuer au Un régime dérogatoire
financement des projets au dispositif de droit
« Gemapiens », présentant un intérêt commun pour les structures Face à ces difficultés juridico-maté-
régional, que ceux-ci soient portés syndicales rielles, le législateur a donc, à travers
par les communes, leurs EPCI L’adhésion d’un syndicat mixte à un la présente loi relative à l’exercice des
à fiscalité propre ou les structures autre syndicat mixte est strictement compétences des collectivités territo-
syndicales. encadrée et, en vertu du régime de riales dans le domaine de la Gemapi,
Enfin, les départements mettront droit commun, un syndicat mixte dit institué une dérogation permettant,
à disposition, par convention, des ouvert ne peut pas adhérer à un autre aux syndicats mixtes ouverts, d’adhé-
communes et EPCI ne disposant pas syndicat mixte ouvert. rer à une structure de même nature. >>>

La Lettre du cadre territorial • février 2018 57


JURIDIQUE
Gemapi : le législateur rebat les cartes à quelques jours de l’échéance légale

ce qu’il faut retenir


>>> Cette dérogation est cependant
strictement conditionnée. Outre le fait 1 L’action des départements et des régions, relevant de la compétence Gemapi,
que de tels syndicats doivent exercer pourra être poursuivie, au-delà de la date du 1er janvier 2020, par convention
au moins l’une des missions Gemapi, conclue avec les EPCI.
il doit être noté que cette dérogation 2 La limitation de responsabilité, précédemment établie, est désormais
n’est permise, au profit des syndicats étendue à la période transitoire de transfert des ouvrages s’écoulant entre
de droit commun, c’est-à-dire ne l’effectivité de la mise à disposition et leur autorisation par le préfet.
bénéficiant pas de la reconnaissance 3 Par dérogation au droit commun et sous réserve de certaines conditions, un
Epage ou EPTB, qu’à titre transitoire, syndicat mixte ouvert pourra adhérer à un autre syndicat mixte ouvert.
jusqu’au 31 décembre 2019. La sécabilité interne de la compétence Gemapi est désormais pleinement
À compter du 1er janvier 2020, cette reconnue par la loi.
dérogation ne pourra donc être utilisée 4 La délégation de la compétence Gemapi est autorisée envers tout syndicat,
que par des syndicats mixtes ouverts à titre transitoire.
labellisés Epage, souhaitant adhérer 5 Taxe Gemapi : les EPCI ont finalement jusqu’au 15 février 2018 (lire encadré
à un syndicat mixte ouvert labellisé p.57).
EPTB. En toute hypothèse, une telle
adhésion sera soumise à l’accord du
préfet coordonnateur de bassin. confier de telles missions à plusieurs tion avant cette date, tout ou partie
syndicats situés sur des parties de ces missions qu’ils ne détenaient
Des modalités de dévolution différentes de leur périmètre. pas encore juridiquement, à un ou
largement assouplies plusieurs syndicats, sur tout ou partie
Mettant fin à de nombreux débats, de leur territoire, par une simple
le législateur affirme désormais La délégation de la compétence délibération qui ne prenait effet qu’au
explicitement le caractère pleinement Gemapi est désormais ouverte, 1er janvier 2018. Créée pour rassurer
sécable de la compétence Gemapi. les EPCI, cette disposition devait
En effet, si le transfert et la délégation
à titre transitoire, jusqu’au néanmoins être peu utilisée, eu égard
précédemment organisés, de « tout 31 décembre 2019, à toute au délai fixé et à la date de publica-
ou partie » des missions relevant de structure syndicale. tion de la présente loi.
la compétence Gemapi allaient en ce
sens, un réel doute subsistait quant De possibles évolutions
à la possibilité de ne confier que Par ailleurs, alors que la délégation Pour compléter ce dispositif, le
certaines missions au sein d’un de la compétence Gemapi n’était gouvernement devra, dans le courant
même item de l’article L.211-7 ou, juridiquement admise qu’au profit du premier semestre 2018, remettre
à l’inverse, sur la nécessité de confier de syndicats mixtes labellisés Epage au Parlement deux rapports analy-
l’ensemble des missions attachées ou EPTB, elle est désormais ouverte, sant, notamment, la possibilité
à un même item, les services de l’État à titre transitoire, jusqu’au d’affectation d’une partie du produit
opérant une interprétation particuliè- 31 décembre 2019, à toute structure de la taxe Gemapi à des opérations de
rement restrictive de ces syndicale. Une telle disposition maîtrise des eaux pluviales et de
dispositions. permettra donc, au moins dans un ruissellement, aux fins de prévention
Un tel doute est aujourd’hui écarté, premier temps, aux entités syndicales des inondations.
la sécabilité interne étant désormais non encore reconnues Epage ou EPTB, En outre, lors des débats parlemen-
expressément reconnue. Les EPCI de bénéficier de ce mode de dévolu- taires, l’intégration des compétences
compétents pourront ainsi confier, tion plus souple qu’un transfert, de la relatives à la maîtrise des eaux
par transfert ou par délégation, toutes part des EPCI. Il doit d’ailleurs être pluviales et de ruissellement et la
les missions relevant des items 1°, 2°, noté que ces dispositions s’appliquent lutte contre l’érosion des sols, au sein
5° et/ou 8° de l’article L.211-7 du code également aux établissements publics même de la compétence Gemapi, a
de l’environnement, au profit territoriaux de la métropole du Grand été largement envisagée, mais rejetée
de syndicats de communes ou Paris. Enfin, dans un souci de en raison de l’impossibilité matérielle
de syndicats mixtes, ou une partie simplifier les contraintes des EPCI, à laquelle auraient dû faire face les
de celles-ci et ce, en totalité ou qui devaient faire face au transfert de EPCI dont le transfert de la compé-
partiellement. Ils pourront, en outre, plein droit de la compétence Gemapi tence Gemapi doit intervenir de plein
réaliser ce transfert sur tout ou partie au 1er janvier 2018, le législateur leur droit quelques jours après
de leur territoire et, par conséquent, permettait de transférer, par anticipa- la promulgation de cette loi. u

58 La Lettre du cadre territorial • février 2018


LES FORMATIONS

FORMATIONS 2018
Management public
Ressources humaines
Gestion technique

DIPLÔMANTES
Gestion et finances locales
Numérique et smart city

CERTIFIANTES
Marketing et
développement territorial
Relation usagers
Gouvernance locale et
administration générale INTER / INTRA
Marchés publics
Action sociale CLASSES VIRTUELLES

VOTRE CATALOGUE 2018


EST DISPONIBLE !
formations.lagazettedescommunes.com
Juridique

ACCÈS AU SERVICE PUBLIC

Le député, le maire et la cantine :


« dura lex sed lex »
Comme l’avait voulu
le législateur dans la loi
Égalité et citoyenneté de
2017, l’accès à la cantine
scolaire constituerait-il un
« droit absolu » qui ferait
fi de toutes les difficultés
financières et logistiques des
collectivités ? Une récente

© www.isselee.com - stock.adobe.com
affaire « Besançon » nous en
dit long sur les difficultés
d’application d’une loi, la
fameuse « confrontation
avec le réel », pourtant riche
en louables intentions.
Par Éric Lanzarone & Hamdi Bachtli

«J e préfère manger à la cantine/


Avec les copains et les
copines » (1) et même si la
qualité des repas « riz collant et
aboutir à l’adoption de la loi Égalité et
citoyenneté en date du 27 janvier
2017, destinée à mettre fin aux refus
opposés des maires d’inscrire un
la loi sûrement épatante, s’en
désolidarise au moment où il faut
précisément lui donner sens ?
Nul ne sait si, aujourd’hui, les
semblant de blanquette, coquillettes élève à la cantine. nouvelles incompatibilités parlemen-
et viande suspecte » n’a pas laissé à taires/maire accentueront ce hia-
l’endroit de nombreux anciens Des élus juges et parties tus (5), mais avouons qu’on marche
usagers de souvenirs indélébiles, en Le débat aurait pu en rester là, mais parfois sur la tête, puisque les
revanche, chacun de nous, à travers c’était sans compter les velléités partisans du cumul député-maire à la
une discussion, un regard échangé, d’une maman d’un élève de CE1 française invoquaient précisément ce
un mot, a été marqué indéfectible- éconduite, à l’origine de la question nécessaire lien étroit entre local et
ment par la fameuse cantoche. de savoir si un maire peut refuser le national pour éviter d’être décon-
Victimes de son succès, certaines droit d’inscrire un enfant du primaire necté. Sic.
municipalités, confrontées aux à la cantine pour absence de place.
difficultés matérielles d’accueillir Saisi du refus du maire de Besançon
tous les enfants, en ont limité l’accès d’inscrire un élève à la cantine Si la collectivité décide
ici ou là pour cause de chômage de scolaire, le tribunal administratif de de mettre en place une
l’un des parents. De sorte que bon Besançon a répondu par la néga-
nombre de ces élèves du primaire tive (3). Aussitôt, les élus locaux s’en
restauration scolaire, les
n’ont pas toujours été bien dans leur inquiètent. Il s’est pourtant simple- grands principes du service
assiette et ce, au grand dam de leurs ment agi d’appliquer les nouvelles public s’imposeront à elle.
parents. Émue et sensibilisée par le dispositions votées parfois par
rapport du Défenseur des droits (2), ceux-là même qui aujourd’hui les
la représentation nationale s’est donc fustigent (4)… Que dire alors quand Mais voilà, brandi comme un
tout naturellement saisie de la l’édile local en question, qui faisait étendard, le cumul révèle des écueils.
question dès 2015 pour finalement chorus avec la majorité pour trouver Comprenne donc qui pourra…

60 La Lettre du cadre territorial • février 2018


Des députés-maires votent une loi au regard de l’accès à un service scolaire (12). Toutefois, ce critère de
rendant l’inscription à la cantine public. Néanmoins, les différences de capacité physique ne peut suffire à
obligatoire et de retour dans leurs traitement entre les usagers doivent lui seul à justifier les restrictions
circonscriptions, ces derniers si être justifiées par une différence de d’accès à la cantine scolaire, sauf s’il
fervents défenseurs se retrouvent situation objective, ou par une est lié à un accès par stricte admis-
comme des contempteurs naïfs quant nécessité d’intérêt général en lien sion chronologique des élèves. Une
à la portée de la loi. avec les conditions d’exploitation du telle position du Conseil d’État ne
service (7). méconnaîtrait pas le principe
Un service public local d’égalité des élèves puisque les élèves
et facultatif non inscrits faute de places dispo-
En primaire, 53 000 établissements A été jugé discriminatoire le nibles se trouveraient dans la même
scolaires servent environ 400 mil- critère donnant priorité d’accès situation que les élèves des écoles
lions de repas (6) soit deux fois plus situées dans des communes dépour-
que dans les années soixante-dix.
aux enfants dont les deux vues de tout service public de
Rien de plus normal dans un contexte parents travaillent. restauration scolaire.
de paupérisation des familles, pour Mais les nouvelles dispositions
lesquelles le repas de midi à la La jurisprudence administrative a introduites par l’article L.131-13 du
cantine représente encore et bien ainsi censuré certains critères relatifs code de l’éducation issu de l’ar-
souvent le seul repas complet et à la limitation d’accès au service de la ticle 186 de la loi n° 2017-86 du
équilibré de la journée et un lieu restauration scolaire : 27 janvier 2017 relative à l’égalité et à
fondamental de commensalité. - la situation professionnelle des la citoyenneté changent-elles la
parents est sans rapport avec l’objet donne ? Le droit à la cantine consti-
du service : a ainsi été jugé discrimi- tue-t-il désormais un droit absolu qui
Le principe d’égalité interdit natoire le critère donnant priorité ne peut souffrir d’aucune restriction ?
de traiter différemment d’accès aux enfants dont les deux Telle était au fond la question
des usagers placés dans parents travaillent (8) ;
- l’âge des enfants (9) : est discrimina-
soumise au TA de Besançon. Mme G. a
sollicité l’inscription de son fils à la
une situation comparable. toire la restriction aux enfants de cantine de l’école Paul Bert sise sur la
moins de 4 ans alors que la com- commune de Besançon, laquelle a cru
Le service de restauration scolaire est mune n’établissait pas que la bon de rejeter sa demande en raison
aujourd’hui, eu égard à sa finalité cantine n’était pas équipée, pour d’un manque de places disponibles,
sociale et à son mode de fonctionne- accueillir ces jeunes enfants ; motif pris de ce que l’article 10 du
ment, un service public administratif, - le lieu de résidence de la famille : la règlement des accueils périscolaires
lequel revêt, en revanche, un carac- commune ne saurait réserver l’accès de la ville de Besançon fixe une
tère purement facultatif de sorte que au service de restauration aux seuls restriction à l’accueil des enfants à la
la commune n’a ainsi aucune élèves résidant sur le territoire de la cantine, fondée sur un nombre limité
obligation d’en ériger un. Pour autant, commune où se situe l’école (10). de places, et énumère des critères
si cette dernière décide de mettre en Dans le même sens, a été jugé illégal pour départager les demandes
place un tel service, alors, les grands un règlement intérieur réservant d’inscription à la cantine en fonction
principes du service public (égalité l’accès aux enfants dont les deux de ce nombre limité de places.
continuité adaptation et neutralité) parents travaillent ou suivent une Mme G. a donc demandé au tribunal
s’imposeront à elle. formation et qui résident à plus d’un administratif de Besançon d’annuler
kilomètre de l’école (11). la décision du maire de Besançon
Ce que l’on sait : fondée sur un règlement qui mécon-
pas de restriction en fonction Un droit absolu selon la loi naît l’article L.131-13 du code de
de la situation familiale Égalité et citoyenneté ? l’éducation. Aux termes de cet article
On sait que le principe d’égalité Le Conseil d’État a jugé, à l’aune des L.131-13 : « l’inscription à la cantine
interdit de traiter différemment des anciennes dispositions, que la des écoles primaires, lorsque ce
usagers placés dans une situation capacité d’accueil des cantines ou le service existe, est un droit pour tous
comparable, bien qu’il ne s’oppose manque de personnel d’encadrement, les enfants scolarisés. Il ne peut être
pas à ce qu’une commune réserve un constituent des critères « en rapport établi aucune discrimination selon
traitement différent à des usagers avec l’objet du service », susceptibles leur situation ou celle de leur
placés dans une situation différente de restreindre l’accès à la restauration famille ». >>>

La Lettre du cadre territorial • février 2018 61


JURIDIQUE
Le député, le maire et la cantine : « dura lex sed lex »

>>> Une interprétation éclairées par les travaux parlemen- trouvées en réduisant d’autres
téléologique des textes taires « impliquent que les personnes budgets, en améliorant notamment
Si la première phrase de cet article publiques ayant choisi de créer un les achats, en plus de lutter contre le
apparaît comme créant un droit service de restauration scolaire pour gaspillage alimentaire (16).
absolu à l’accès à la cantine, sans les écoles primaires dont elles ont la Bien entendu, certaines municipalités
limite possible, dès lors que le service charge sont tenues de garantir à hésiteront alors à mettre en place un
de cantine scolaire existe, la chaque élève le droit d’y être inscrit ». tel service, pourtant si fondamental.
deuxième­phrase, en revanche, sème De sorte que ces dernières « doivent Et nul doute alors que le débat
le doute puisqu’il pourrait se déduire, adapter et proportionner le service à renaîtra sur une question encore plus
qu’en réalité, l’appréciation d’une cette fin et ne peuvent, au motif du large et épineuse : serait-ce une
inscription à la cantine pourrait se manque de places disponibles, dystopie que d’ériger la cantoche en
fonder sur d’autres critères que celui refuser d’y inscrire un élève qui en service public obligatoire ?
relevant de la situation propre de fait la demande ».Le juge consacre Voilà un sujet important pour la
l’élève ou de sa situation familiale. ainsi un droit absolu d’accès à la République en marche. u
Mais suivre ce raisonnement cantine, et censure donc les restric- (1) Chanson de Georges Larriaga, chantée par Carlos.
reviendrait à introduire des critères tions du maire en raison du manque (2) Rapport du Défenseur des droits en date du 28 mars
2013. (3) Tribunal administratif de Besançon, 7 décembre
de sélection suivant la capacité de places disponibles. 2017, req. n° 1701724. (4) En 2012, 476 députés sur 577
(82 %) et 267 sénateurs sur 348 (77 %) exerçaient au moins
d’accueil et in fine à restreindre un autre mandat électif. Ces parlementaires étaient le plus
l’accès à la cantine. Devant l’ambi- Une décision difficile souvent à la tête d’un exécutif local : 261 députés (45 %) et
166 sénateurs (48 %) étaient soit maire, soit président de
guïté du texte, et en application de la à appliquer dans un contexte conseil général, soit président de conseil régional. En 2013,
jurisprudence constante du Conseil de réductions budgétaires ? 228 députés étaient maires et en 2017 avant l’élection
présidentielle, 175 députés l’étaient encore. Ces députés ont
d’État (13), le juge administratif s’est Le propos n’est pas ici de nier les donc voté la loi sur les « cantines ». (5) Les nouvelles
dispositions de la loi n° 2014-125 et la loi n° 2014-126
donc livré à une interprétation difficultés financières des communes du 14 février 2014 sont entrées en vigueur à des dates
téléologique, en puisant dans les eu égard à la baisse des dotations de différentes selon les parlementaires concernés. L’interdiction
du cumul de mandats s’applique à tout parlementaire
débats parlementaires le sens et la l’État, contribuant à la raréfaction des à compter du premier renouvellement de l’assemblée à
laquelle il appartient suivant le 31 mars 2017, soit depuis
portée exacte de la loi (14). services de proximité sur tout le juillet 2017 pour les députés. (6) Source : http://www.
territoire. Mais la loi date de jan- cantinescolaire.net (7) CE, 9 mars 1951, Société des concerts
du conservatoire, Conseil constitutionnel, DC, n° 2015-477
vier 2017, et les conséquences
Le juge consacre ainsi un droit auraient pu très largement être
QPC du 31 juillet 2015. (8) TA Marseille, 24 novembre 2000,
FCPE et MM. D. M. et G, n° 96-4439 ; et CE, ord. réf.,
23 octobre 2009, « FCPE du Rhône et Mme P », n° 329076,
absolu d’accès à la cantine, anticipées. Les députés étaient-ils à TA Versailles 13 juin 2012, n° 1202932. (9) TA Versailles,
3 mai 2002, M. et Mme H, n° 985889. (10) CE Sect., 13 mai
ce point absents pour expliquer alors
et censure les restrictions aux édiles locaux les conséquences
1994, Commune de Dreux, n° 116549. (11) TA Grenoble,
13 juin 2002, Mme E, n° 014609. (12) CE, 27 février 1981, G et

du maire en raison du manque de la loi ? On m’avait pourtant dit que


autre, n° 21987 et 21988 CE Ordonnance, 25 octobre 2002,
Mme Renault, n° 251161. (13) CE, 188685, 27 octobre 1999,

de places disponibles. le député-maire était une solution… commune de Houdan, CE, 234415, 30 décembre 2002, Ordre
des avocats à la Cour de Paris, CE, 235869, 12 février 2003,
la courroie de transmission entre le Forte, CE, 235646, 14 janvier 2004, Couderc ; CE, 346683,
30 janvier 2013, Société Ambulances de France. (14) M.
national et le local. Razzy Hammadi déclare au cours de la première séance de
Au demeurant, il n’est d’ailleurs pas l’Assemblée nationale du 22 novembre 2016 que « le retour
du texte à l’Assemblée nationale constitue pour tous les
inutile de souligner à l’instar de
Mme le Rapporteur (15) que le texte de
Les députés étaient-ils à ce enfants de France le droit absolu à l’école primaire d’être
inscrit à la cantine ». Lors de la première séance de

l’article L.131-13 du code de l’éduca- point absents pour expliquer l’Assemblée nationale du 23 novembre 2016. Mme Marie-
Anne Chapdelaine déclare : « Nous en avons longuement

alors aux édiles locaux les


débattu en commission, à deux reprises, lors de chaque
tion issu de l’article 186 de la loi lecture. Je serai claire : tous les enfants ont le droit d’aller
n° 2017-86 du 27 janvier 2017 relative à la cantine ! S’il ne devait rester qu’un seul budget, ce serait

à l’égalité et à la citoyenneté est inséré conséquences de la loi ? celui-là ! On ne peut pas négocier avec la nourriture des
enfants ». (15) Conclusion de Mme Isabelle Marion. (16)
dans le code de l’éducation en toute « Il faut savoir que chaque année, 150 000 tonnes de
nourriture sont jetées dans les cantines », Dans une cantine
fin du chapitre 1 « L’obligation La situation n’est pour autant pas si distribuant 600 repas, cela représente une perte financière
de 22 500 euros par an », Manifeste contre le gaspillage,
scolaire », du titre iii « L’obligation catastrophique et des mesures de bon 2015, Arash Derambarsh, Avocat.
scolaire, la gratuité, l’accueil des sens peuvent rapidement être mises
élèves des écoles maternelles et en place (un meilleur aménagement sur le web
élémentaires », du livre premier du mobilier, l’installation d’un
« principes généraux de l’éducation ». self-service pour gagner en espace et Réagissez sur :
De tout ceci, le juge a donc déduit en rotation, un nombre plus impor- Twitter : @Lettre_du_cadre
Facebook : lalettreducadre
que les dispositions de l’article tant de services). Bien entendu, des
Google+ : http://bit.ly/18KEnJ4
L.131-13 du code de l’éducation recherches d’économies devront être

62 La Lettre du cadre territorial • février 2018


Collection
DOSSIERS D’EXPERTS

Financement de l'action publique


Mobiliser et explorer des ressources alternatives

Par Pierre-Manuel Cloix , avocat à la cour, spécialiste en droit public, cabinet Cloix & Mendès-Gil,
Solmaz Ranjineh, avocat à la cour, spécialiste en droit public, cabinet Cloix & Mendès-Gil et
Anne Lise Rodier, experte de l'ingénierie financière du secteur public local, directrice associée d'ADEXEL

Dans un contexte de contrainte toujours plus forte


pour les finances locales, quelles sont les marges
de manoeuvre de l'action publique ? Illustré de retours
d'expérience et de projets de collectivités, ce guide
offre une approche très concrète des ressources
financières autres que la fiscalité et la tarification
des services publics : financement participatif,
valorisation patrimoniale, nouveaux modèles
économiques. Il permettra au lecteur d'évaluer
ses propres marges de manoeuvre.

Des solutions pour repenser les modes


de financement des politiques publiques
locales

Illustré d'exemples et de retours


d'expérience, ce guide explicite
clairement le cadre juridique et apporte
de nombreuses réponses aux questions
des responsables politiques et techniques
des collectivités.

Réf. DE 827 Nos engagements Commande Contact


Parution décembre 2017 • Envoi en colissimo suivi • Courrier : • Tél. : 04 76 65 87 17
• Version papier : • Commande expédiée sous 48 h Territorial Editions (du lundi au vendredi
62 € ttc • Paiement en ligne sécurisé CS 40215 de 9 h à 12 h et
• Version numérique (pdf) : • Possibilités de paiement : 38516 Voiron Cedex de 13 h 30 à 17 h 30)
50 € ttc (à commander sur - réservé aux administrations • Fax : 04 76 05 01 63 • SAV : service-client-
www.lagazetteboutique.fr) et collectivités : mandat • Email : vpc@territorial.fr editions@territorial.fr
TVA en vigueur administratif • Web : www.lagazetteboutique.fr • Rejoignez-nous sur
- pour les particuliers : facebook.com/
carte bancaire, chèque… territorial.editions

www.territorial-editions.fr
Juridique

URBANISME

Le certificat d’urbanisme, un outil


de « cristallisation » des règles
d’urbanisme
Le Conseil d’État vient de clarifier
l’état du droit et de consacrer
explicitement que tous les types
de certificat d’urbanisme, outil
essentiel de sécurisation des
règles d’urbanisme, ont pour
effet de « cristalliser » les règles
d’urbanisme pendant dix-huit
mois. Le certificat apporte donc
une garantie temporaire contre
une évolution défavorable des
règles d’urbanisme. Avantage
supplémentaire : le PLU fait partie
de l’état des règles d’urbanisme
« cristallisé » par le certificat
d’urbanisme. Avec des exceptions
toutefois, concernant le sursis à
statuer.
Par Jean-Baptiste Ollier

T
rès apprécié des praticiens, le – Le CU « opérationnel »,
certificat d’urbanisme est un ou de type « b »
outil qui permet d’obtenir une
Le code de l’urbanisme prévoit En plus des informations précé-
information exhaustive sur les règles que le silence gardé à l’issue dentes, il permet d’interroger l’admi-
d’urbanisme applicables à un terrain
et, le cas échéant, sur la faisabilité
du délai d’instruction, vaut nistration sur la « faisabilité » d’un
projet, à un stade où celui-ci n’est que
d’une opération. De plus et surtout, délivrance d’un CU tacite. sommairement défini (la demande
sa délivrance apporte une sécurisa- devant préciser la nature de l’opéra-
tion juridique, puisqu’il a pour effet – Le CU « informatif », ou de type « a » tion envisagée, sa localisation
de « stabiliser » pendant dix-huit Il a pour objet d’apporter une simple approximative et la destination des
mois les règles d’urbanisme oppo- information, à son demandeur, sur bâtiments). Prévu au b) de l’article
sables. La jurisprudence vient l’état des règles d’urbanisme en L.410-1 du code de l’urbanisme,
d’apporter d’utiles précisions sur vigueur. Prévu au a) de l’article le CU opérationnel doit alors indiquer
cette « cristallisation » induite par le L.410-1 du code de l’urbanisme, si le terrain peut être utilisé pour la
certificat d’urbanisme. le CU informatif doit indiquer réalisation de l’opération décrite,
les dispositions d’urbanisme, ainsi que l’état des équipements
Les différents types les limitations administratives au publics existants ou prévus. Saisie
de certificats d’urbanisme droit de propriété et la liste des taxes d’une telle demande, l’autorité
Le code de l’urbanisme consacre et participations d’urbanisme compétente pourra soit délivrer un
deux catégories distinctes de certifi- applicables au terrain objet CU positif, soit au contraire délivrer
cats d’urbanisme (CU) : de la demande. un CU négatif, en indiquant alors

64 La Lettre du cadre territorial • février 2018


ce qu’il faut faire
de taxe d’aménagement applicable,
Comment « cristalliser » en sécurité et donc de se prémunir contre une
éventuelle augmentation de taux
Tous les types de certificat d’urbanisme ont pour effet de « cristalliser »
pendant 18 mois les règles d’urbanisme opposables : CU exprès ou tacite, de taxe d’aménagement.
CU informatif, CU opérationnel positif ou négatif. Le CU apporte donc une garantie
temporaire, de 18 mois, contre une
1 Le certificat d’urbanisme doit systématiquement mentionner si un sursis
à statuer serait, ou non, opposable au projet. évolution défavorable des règles
d’urbanisme. Mais cette « cristallisa-
2 L’omission d’une telle mention, ou une mention erronée sur l’opposabilité
tion » ne fait pas obstacle à une
d’un sursis à statuer, peut être un motif d’illégalité du certificat d’urbanisme,
voire une faute susceptible d’engager la responsabilité de l’administration. application de règles postérieures au
CU, si ces règles sont plus favorables
3 Une mention erronée du certificat d’urbanisme n’empêche cependant pas
de surseoir à statuer sur une demande ultérieure de permis de construire. ou permissives.
4 Si les conditions d’un sursis à statuer sont réunies à la date de délivrance du
La « cristallisation »
CU, cela rend applicables les règles issues du nouveau PLU, que celui-ci entre
en vigueur pendant le délai de « cristallisation » induit par le CU, ou ensuite par tous les types de CU
pendant le délai du sursis à statuer qui serait opposé. Le Conseil d’État vient de clarifier
l’état du droit et de consacrer
explicitement que tous les types de
explicitement les motifs pour lesquels droit de propriété tels qu’ils existaient certificats d’urbanisme ont pour effet
l’opération ne peut être réalisée (1). à la date du certificat ne peuvent être de « cristalliser » les règles d’urba-
En outre, l’article R.410-12 du code remis en cause à l’exception des nisme pendant 18 mois, comme
de l’urbanisme prévoit que le silence dispositions qui ont pour objet la prévu par l’article L.410-1 du code
gardé à l’issue du délai d’instruc- préservation de la sécurité ou de la de l’urbanisme.
tion (2), vaut délivrance d’un CU salubrité publique ». De sorte, toute
tacite, lequel aura alors la « cristalli- demande d’autorisation d’urbanisme
sation » pour seul effet. Prudence (permis de construire, permis La cour administrative d’appel
toutefois, dans ce cas, puisque d’aménager, déclaration préalable) avait considéré, à tort, qu’un
l’article R.410-18 prévoit que le délai qui sera déposée dans ce délai de
de « cristallisation » de 18 mois court 18 mois à compter de la délivrance
CU négatif ne conférerait aucun
à compter de la date d’acquisition du du CU, sera en droit de bénéficier droit à son titulaire.
certificat d’urbanisme tacite (c’est-à- des règles d’urbanisme en vigueur
dire à l’expiration du délai d’instruc- à la date du CU.
tion), et cela quand bien même un Par une première décision en date du
certificat d’urbanisme exprès serait 11 octobre 2017 (3), le Conseil d’État
ultérieurement délivré. Cette « cristallisation » ne fait l’a expressément confirmé à propos

La « cristallisation »
pas obstacle à une application des CU informatifs. Par une seconde
décision du 18 décembre 2017 (4),
des droits par le CU de règles postérieures au CU une semblable confirmation est
Un intérêt majeur du CU est de plus favorables ou permissives. intervenue pour les CU opérationnels
conférer une garantie de « stabilisa- négatifs. Dans cette affaire, la cour
tion », pendant 18 mois, des règles administrative d’appel avait consi-
d’urbanisme applicables sur le terrain Cela permet donc d’échapper à déré, à tort, qu’un CU négatif ne
concerné par le certificat. L’article l’application d’éventuelles règles conférerait aucun droit à son titu-
L.410-1 du code de l’urbanisme d’urbanisme plus contraignantes, qui laire : le Conseil d’État n’est pas de cet
indique en ce sens que « lorsqu’une auraient pu intervenir depuis la date avis et a posé le principe selon lequel
demande d’autorisation ou une d’octroi du CU. À noter que la « les dispositions de l’article L.410-1
déclaration préalable est déposée « cristallisation » opérée par le CU du code de l’urbanisme ont pour effet
dans le délai de 18 mois à compter a également pour effet de conserver, de garantir à la personne à laquelle a
de la délivrance d’un certificat pendant le même délai de 18 mois, été délivré un certificat d’urbanisme,
d’urbanisme, les dispositions le bénéfice du régime des taxes et quel que soit son contenu, un droit
d’urbanisme, le régime des taxes et participations d’urbanisme en à voir sa demande de permis de
participations d’urbanisme ainsi que vigueur à la date du CU ; cela permet construire déposée durant les
les limitations administratives au notamment de « cristalliser » le taux dix-huit mois qui suivent, examinée >>>

La Lettre du cadre territorial • février 2018 65


JURIDIQUE
Le certificat d’urbanisme, un outil de « cristallisation » des règles d’urbanisme

>>> au regard des dispositions d’urba- construire, d’aménager ou déclaration sursis à statuer seront « cristallisées »,
nisme applicables à la date de ce préalable) (5). Pour cela, il appartient à la date de l’édiction du certificat.
certificat ». à l’autorité instructrice de la demande En d’autres termes, l’état d’avance-
de CU d’examiner si, à la date du ment du projet PLU fait partie de
La « cristallisation » des certificat à intervenir, les conditions l’état des règles d’urbanisme « cristal-
droits et le sursis à statuer d’un sursis à statuer sont réunies, lisé » par le CU.
Ces deux jurisprudences du Conseil ou non. Par conséquent, si une demande
d’État précisent également l’articula- de permis de construire est déposée
tion entre, d’une part, la « cristallisa- dans la période de 18 mois de validité
tion » des règles d’urbanisme induite C’est à la date du CU qu’il du CU, l’opposabilité d’un sursis à
par tout CU, et d’autre part la convient de se placer pour statuer s’appréciera au regard des
possibilité d’opposer un sursis à circonstances de fait et de droit telles
statuer.
déterminer si le projet que « cristallisées », c’est-à-dire telles
Pour rappel, le sursis à statuer est un en cause est de nature qu’existant à la date du certificat
outil juridique qui permet de différer à compromettre le futur PLU. d’urbanisme. Et il ne sera pas
la prise de décision sur une demande possible, au stade du permis de
d’autorisation d’urbanisme, au regard construire, de prétendre surseoir à
d’un événement futur. Il s’agit, dans En effet, c’est à la date du CU qu’il statuer en se basant sur des éléments
son principe codifié à l’article L.424-1 convient de se placer pour déterminer qui seraient postérieurs au CU, et cela
du code de l’urbanisme, d’une si, oui ou non, le projet en cause est de quand bien la formalisation du PLU
application par anticipation d’un nature à compromettre le futur PLU. aurait grandement avancé
contexte de fait et de droit futur, qui Et c’est donc à la date du certificat entre-temps.
s’opposerait à ce que l’autorisation d’urbanisme que doit être pris en
d’urbanisme soit immédiatement compte l’état d’avancement du futur
accordée. Le plus souvent, il s’agit PLU ; la jurisprudence retenant que, Le certificat d’urbanisme
du sursis à statuer sur les demandes pour qu’un sursis à statuer puisse être garantit que la demande
d’urbanisme de nature à compro- opposé à une demande d’autorisation
mettre ou rendre plus onéreuse d’urbanisme, les intentions des
de permis de construire sera
l’exécution d’un futur PLU en cours auteurs du futur PLU doivent avoir instruite au regard des règles
d’élaboration ou de révision, prévu à atteint un degré de précision suffi- d’urbanisme applicables
l’article L.153-11 du code de l’urba- sant (6) (projet de PLU arrêté, formali-
nisme. Le principe est que, lorsqu’un sation d’un projet de règlement ou de à la date du certificat.
projet de futur PLU est suffisamment zonage, projet de délimitation de
engagé, il est possible de surseoir à servitudes d’urbanisme telles qu’em- Dans ces conditions, le bénéficiaire
statuer (et donc de différer la prise de placements réservés ou espaces boisés d’un certificat d’urbanisme dispose
décision définitive), pour une période classés, etc.). d’une garantie à ce que sa demande
maximale de deux ans, sur tout projet Cette règle est impérative : le fait de de permis de construire, déposée
de construction ou d’aménagement ne pas mentionner la possibilité d’un pendant la période de « cristallisa-
qui en remettrait en cause la bonne sursis, ou d’apporter une mention tion » de 18 mois induite par le CU,
réalisation. erronée sur l’opposabilité d’un sursis, soit instruite au regard des règles
À cet égard, comme indiqué par serait une cause d’illégalité du d’urbanisme applicables à la date du
l’article L.410-1 du code de l’urba- certificat d’urbanisme (et le cas certificat, y compris pour l’opposabi-
nisme, le CU doit mentionner échéant une faute de nature à engager lité d’un sursis à statuer. À cet égard,
expressément si un « sursis à statuer la responsabilité de l’administration). pour donner son plein effet à cette
serait opposable à une déclaration Et cela tant pour les CU informatifs, cristallisation, le Conseil d’État
préalable ou à une demande de que pour les CU opérationnels, qu’ils considère que, dans tous les cas, le
permis ». En clair, le CU (qu’il soit soient d’ailleurs positifs ou négatifs. titulaire d’un certificat d’urbanisme
informatif ou opérationnel, positif ou a un droit garanti « à voir toute
négatif) doit informer le demandeur Le CU « cristallise » l’état demande d’autorisation ou de
si un sursis à statuer serait opposable, d’avancement du projet déclaration préalable déposée dans
ou non, dans l’hypothèse où il de PLU le délai indiqué examinée au regard
déposerait une demande d’autorisa- Par l’effet du certificat d’urbanisme, des règles d’urbanisme applicables à
tion d’urbanisme (permis de les conditions d’appréciation du la date de la délivrance du certificat ;

66 La Lettre du cadre territorial • février 2018


que, parmi ces règles, figure la pleinement applicable, s’il est entré approuvé sont applicables à la
possibilité, lorsqu’est remplie, à la en vigueur à l’expiration du délai demande de permis de construire ou
date de délivrance du certificat, l’une de sursis à statuer. à la déclaration préalable. En d’autres
des conditions énumérées à l’article termes, l’intervention d’un nouveau
L.111-7 du code l’urbanisme [actuel PLU restera opposable à une
L.424-1], d’opposer un sursis à Le nouveau PLU restera demande d’autorisation d’urbanisme
statuer à une déclaration préalable opposable, si, à la date déposée pendant la période de
ou à une demande de permis » (7). « cristallisation » induite par un CU,
de délivrance du CU, dès lors que les conditions d’un
L’entrée en vigueur les conditions d’un sursis sursis à statuer étaient réunies à la
d’un nouveau PLU à statuer sont réunies. date du CU, c’est-à-dire dès lors que
Comme on l’a vu, le principe même de le projet de ce nouveau PLU était
la « cristallisation » est d’échapper à suffisamment avancé à la date
l’application d’une évolution défavo- Le Conseil d’État a ensuite précisé, de délivrance du CU. u
rable des règles d’urbanisme, issue dans son arrêt du 18 décembre 2017, (1) Art. R.410-14 du code de l’urbanisme. (2) Le délai
d’instruction est de 1 mois pour le CU informatif (art.
notamment d’un nouveau PLU. Mais les conditions d’instruction d’un R.410-9 C. urb.) et de 2 mois pour le CU opérationnel
cela ne sera pas valable, et le nouveau permis de construire, déposé à la (art. R.410-10 C. urb.) (3) CE, 11 octobre 2017, n° 401878.
(4) CE, 18 décembre 2017, n° 80438.
PLU restera opposable, si, à la date de suite d’un CU, lorsqu’un nouveau (5) Mais le CU n’étant pas une autorisation d’urbanisme,
délivrance du CU, les conditions d’un PLU est approuvé pendant le délai il n’est pas question de surseoir à statuer sur la demande
de CU elle-même : CE, 28 janvier 1981, n° 17245.
sursis à statuer sont réunies. de « cristallisation » de 18 mois. Cette (6) CE, 22 avril 1992, Cne de Tournes, n° 88418.
En effet, dans son arrêt du 11 octobre jurisprudence précise que, lorsque le (7) CE, 3 avril 2014, Cne de Langolen, n° 362735.

2017, le Conseil d’État a confirmé projet de PLU en cours d’élaboration


que lorsqu’un CU a été délivré, et aurait justifié, à la date de délivrance
qu’ensuite un sursis à statuer a été du certificat d’urbanisme, que soit
valablement opposé à la demande opposé un sursis à statuer à une sur le web
de permis de construire présentée par demande de permis ou à une
le bénéficiaire de ce CU (parce que déclaration préalable, et que ce Réagissez sur :
le projet de nouveau PLU avait atteint nouveau PLU entre en vigueur dans Twitter : @Lettre_du_cadre
Facebook : lalettreducadre
un avancement suffisant à la date le délai du certificat, alors les
Google+ : http://bit.ly/18KEnJ4
du CU), ce nouveau PLU sera dispositions issues du nouveau PLU

Diriger un service urbanisme et aménagement


Un guide pour accompagner au quotidien les actions du directeur
du service urbanisme et aménagement

Ce classeur couvre l’ensemble des missions de management et d’expertise d’un directeur


de l’urbanisme et de l’aménagement d’une ville moyenne. Il présente les règles générales
d’aménagement du territoire et l’urbanisme réglementaire, puis les fonctions liées à la
composition urbaine, à l’urbanisme opérationnel et commercial, au logement social, aux
déplacements urbains, aux espaces publics, etc. Il présente l’ensemble des opérateurs,
acteurs et partenaires de l’interface qui se présente à tous les intervenants de l’acte
d’aménagement ou de construction. Cet ouvrage, à la fois réglementaire et concret, est
un véritable outil pour renseigner et orienter les actions d’un directeur de l’urbanisme
et de l’aménagement.
Sous la direction de Reynald Bavay, Directeur d’études, Agence de développement
et d’urbanisme de l’agglomération strasbourgeoise

Édition 2016 • Collection Dossier d’experts (DE) • Réf. DE616

Version papier Version Ebook*


62 5 50 5

www.territorial-editions.fr

La Lettre du cadre territorial • février 2018 67


Juridique

questions-réponses

FISCALITÉ
Dégrèvements de taxe d’habitation : les collectivités
seront-elles libres de fixer leur taux en 2018 ?
L’article 3 du projet de loi de finances pour 2018
oui
instaure, à compter des impositions de 2018, un nouveau
dégrèvement qui permet à environ 80 % des foyers d’être
dispensés du paiement de la taxe d’habitation au titre de leur

© illustrez-vous - stock.adobe.com
résidence principale d’ici 2020 : l’État prend en charge le coût des
dégrèvements sur la base des taux et des abattements en vigueur
pour les impositions de 2017. Les éventuelles augmentations
de taux ou diminutions d’abattements sont supportées par
les contribuables. Le ministre de l’Économie et des Finances
ajoute que les collectivités demeurent ainsi libres de fixer leur
taux d’imposition ainsi que leurs quotités d’abattements dans
les limites déterminées par la loi : de la sorte, elles perçoivent
l’intégralité du produit qu’elles décident de voter.
Question écrite n° 00823, Journal officiel Sénat, 23 novembre 2017.
PATRIMOINE
La vente d’un terrain communal peut-elle
ÉLUS être réservée à un habitant de la commune ?
Les indemnités perçues par les membres La vente par une commune de terrains communaux
du CESE sont-elles prises en compte non constructibles, qui relèvent de son domaine privé, doit
pour le plafonnement ? se faire selon les règles en vigueur. La Cour de justice de l’Union
Le code général des collectivités territoriales européenne a eu à se prononcer sur une problématique similaire
non (article L.2123-20 pour les communes)
au travers de ses décisions C-197/11 et C-203/11 du 8 mai 2013. Le
précise les fonctions électives dont le montant total ministre de l’Intérieur rappelle que le juge européen a considéré
de rémunérations et d’indemnités de fonction est qu’une disposition qui subordonne l’acquisition de terrains ou
plafonné. Le montant total de rémunérations et constructions à la démonstration, par l’acquéreur, d’un lien suffisant
d’indemnités de fonction est défini comme la somme avec la commune était contraire au droit de l’Union européenne.
des indemnités de fonction perçues au titre des QE n° 01108, Journal officiel Sénat, 12 octobre 2017.
mandats. Le ministre de l’Intérieur expose que
la qualité de membre du Conseil économique, social
et environnemental (CESE) ne relève pas du champ
ÉDUCATION
de ces dispositions qui visent des mandats exercés Affaires scolaires : le fonds de soutien
en tant qu’élu. est-il versé aux communes ayant adopté
QE n° 01137, Journal officiel Sénat, 19 octobre 2017. la semaine de quatre jours ?
Le décret n° 2017-1108 du 27 juin 2017
non relatif aux dérogations à l’organisation
INTERCO
de la semaine scolaire dans les écoles maternelles
Fusion d’EPCI : les emplois vacants sont-ils
et élémentaires publiques rend possible, pour les
« transférés » ?
communes et conseils d’école qui le souhaitent, la
L’ensemble des personnels des établissements publics mise en place d’une semaine scolaire de quatre jours.
non de coopération intercommunale est réputé relever de
La réglementation ne change pas pour les communes
l’établissement public issu de la fusion dans les conditions de conservant une organisation du temps scolaire sur neuf
statut et d’emploi qui sont les siennes. La fusion n’emporte pas demi-journées ou sur huit demi-journées dont cinq
transfert des emplois, qu’ils soient pourvus ou vacants, mais matinées : elles continuent de percevoir le fonds de
transfert des agents dans l’EPCI issu de la fusion. Le ministre soutien. Le ministre de l’Éducation nationale précise
de l’Intérieur précise que, par conséquent, les emplois vacants qu’en revanche, pour les communes ayant adopté une
dans les EPCI fusionnés ne deviennent pas des emplois vacants organisation du temps scolaire sur quatre jours, le
dans l’EPCI issu de la fusion à qui il appartient d’adopter, par bénéfice du fonds de soutien n’est pas maintenu.
délibération, un nouveau tableau des emplois. QE n° 00329, Journal officiel Sénat, 2 novembre 2017.
QE n° 01140, Journal officiel Sénat, 19 octobre 2017.

68 La Lettre du cadre territorial • février 2018


Finances
www.lettreducadre.fr/Finances

chronique en bref

Départements : le chant du cygne ? FINI


Le Conseil constitutionnel
Nicolas Braemer
valide la fin de la TH

E
st-ce le chant du cygne ? champ des variables d’ajustement, Le Conseil constitutionnel a validé une
Dépenses, recettes, investisse- dont la dotation de compensation de mesure phare du chapitre local du projet
ments… tout semble à la baisse la réforme de la taxe professionnelle de loi de finances : le dégrèvement pro-
dans les départements. Peut-être (DCRTP). Résultats : estimées à gressif de la taxe d’habitation en faveur
faut-il y voir une raison de la mau- 9 milliards d’euros, les dépenses de 80 % des ménages. À l’origine de la
vaise humeur affichée par les élus départementales d’investissement saisine du Conseil, les députés et les sé-
départementaux vis-à-vis du gouver- hors remboursements de la dette nateurs invoquaient une méconnaissance
nement, mais les années écoulées ne baissent de 1,9 %, poursuivant un du principe d’égalité devant les charges
publiques. Les juges constitutionnels ont
les ont pas gâtés. mouvement entamé en 2010. La
au contraire jugé que le gouvernement
Selon une étude de La Banque Banque postale note bien que « la avait fondé son dispositif sur un « critère
postale (1), en 2017, les dépenses tendance serait quasiment identique objectif et rationnel » : le plafond de
totales hors dette des départements entre les dépenses d’équipement et revenu en fonction du quotient familial.
ont diminué de 2 %. S’il faut y voir les subventions versées ». Les sages ont cependant mis un bémol,
essentiellement le résultat du Si les investissements des départe- ils se laissent le soin de « réexaminer ces
transfert de la compétence transports ments étaient autofinancés en 2017, questions en fonction notamment de la
vers les régions, il faut aussi mettre ce les emprunts diminueraient de façon façon dont sera traitée la situation des
constat en regard d’une autre baisse : notable (- 15 %, 2,4 milliards). contribuables restant assujettis à la taxe
celle des dotations en provenance de Seule note d’optimisme : avec des d’habitation dans le cadre d’une réforme
annoncée de la fiscalité locale ».
l’État. C’est évidemment la consé- remboursements de 3,1 milliards, les
quence de la ponction opérée sur la départements se désendetteraient
dotation globale de fonctionnement pour la deuxième année consécutive
ÇA VA ALLER
(DGF) au titre de la contribution au (à hauteur de 0,7 milliard d’euros
redressement des finances publiques. après un peu plus de 0,3 milliard en Dussopt veut rassurer
Les compensations d’exonération 2016). L’encours de dette s’établirait à Le nouveau secrétaire d’État à la Fonc-
fiscale diminuent également, plu- 33,0 milliards d’euros fin 2017. u tion publique est venu rendre visite
aux « élus de l’Association des petites
sieurs d’entre elles entrant dans le (1) Note de conjoncture 2017 sur les finances locales.
villes de France, dont il assurait encore
L’investissement départemental et son financement récemment la présidence. Concernant
la fin de la taxe d’habitation pour tous
MILLIONS Variation de la dette Épargne brute corrigée le cas échéant du désendettement Subventions et participations
16
D’EUROS Dépenses d’investissement (hors remboursements de la dette)
les ménages en 2020, Olivier Dussopt
14 COURANTS
estime que « notre système de dota-
© La Banque Postale Collectivités locales

12 tions et de péréquations a trouvé ses


10
limites. À l’issue des trois ans qui vont
voir disparaître la taxe d’habitation,
8
il faudra trouver un nouveau modèle
6
de financement ». Il a ajouté : « si nous
4 n’avions pas cette échéance, il aurait
2 été plus confortable de reporter cette
0 réforme de la fiscalité locale plutôt
-2 que de s’y attaquer. C’est pourtant
1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
prévision ce que nous allons faire ».
L’écart entre la courbe et les histogrammes correspond à la variation du fond de roulement

La Lettre du cadre territorial • février 2018 69


Finances

STRATÉGIE

Le maire, le consultant
et la grenouille timide
Que se passe-t-il quand un
maire veut absolument mener
à bien un projet qui lui tient à
cœur alors que tout le monde
est d’accord sur, au mieux,
l’inutilité dudit projet, au
pire, sur le danger technique,
financier ou environnemental
qu’il représente ? On touche
alors à l’essence du rôle des
différents intervenants,
consultants ou cadres
territoriaux. Ou comment
éviter que les élus n’en fassent
qu’à leur tête.

© freshidea — stock.adobe.com
Par Philippe Nikonoff

L’
histoire. Nous sommes
vingt-trois autour de la table
pour la présentation des
conclusions de l’étude sur le projet
de zone d’activité, mais le maire n’est
pas là. C’est dommage, l’exercice est
aussi intéressant que délicat : Bien entendu, une telle conclusion ne sont les seuls sons audibles dans
expliquer, sans froisser l’ego, que le s’énonce pas brutalement à un élu cette grande salle qui ressemble de
projet n’est pas solide. Minoritaire sur dont c’était le projet : la responsabilité plus en plus à un catafalque et de
la question, notre maire a fait classer d’un consultant qui fait éthiquement moins en moins à un lieu d’échange
« Natura 2000 » le petit bois qu’il son travail est de dire ce qu’il pense, et d’affinement d’une analyse.
prévoit désormais de transformer en mais il y a une façon de présenter les Les analyses ne sont pas discutées, on
zone d’activité. Celui-ci est limi- choses… Il faut être audible et cela laisse le consultant terminer. Stupeur,
trophe de la commune la plus riche demande un peu de temps et il ne dit pas que l’élu a raison !
de la communauté et sert de lieu de d’échange direct en face-à-face avec
promenade des CSP +++ habitués l’élu. Jusque-là, et depuis vingt-cinq Le silence puis le coassement
aux recours juridiques lorsque ans, cela s’était bien passé et tous de la grenouille (timide) !
quelque chose leur disconvient. sans exception avaient compris que Le consultant découvre que les
Cerise sur le gâteau, la communauté si le consultant prenait le risque de équipes ont peur des réactions de
est gérée avec les alliés verts de « déplaire », c’est qu’il était certain l’élu et que le problème est général :
monsieur le maire et il n’est pas de son analyse. Paradoxalement, cela il n’est pas d’usage que des consul-
certain qu’ils apprécient l’idée… rassure nombre d’élus qu’on ne leur tants contredisent un projet. Alors ?
Bref, un projet qui n’a ni validité dise pas « amen ». Il n’y avait donc Alors, un des participants propose
économique (il n’y a pas de demande aucune raison que cela se passe mal. une étude environnementale, il existe
pour une zone « ravitaillée par les C’est parti pour la présentation aux peut-être un endémique (1) ? Les
corbeaux »), ni cohérence urbaine, services ! Rapidement, les grince- directives européennes permettraient
politique ou environnementale. ments de chaises (ou de dents ?) de ne pas réaliser la zone projetée.

70 La Lettre du cadre territorial • février 2018


d’exécuter sa commande et non d’y contre-pouvoir. Mais n’est pas
apporter ce qui est l’essence même Montesquieu qui veut et nombre
Les élus « veulent » et il de leur travail : la légitimité tech- d’élus semblent avoir des difficultés
faudrait habiller leur demande nique. Un maire, président ou à accepter les limitations. En particu-
vice-président d’établissement public lier lorsqu’elles viennent des services,
de légitimité, même si les de coopération intercommunale considérés alors de plus en plus
techniciens pensent que le peut-il se penser juriste/démographe/ comme des exécutants et non comme
projet n’est pas solide ? sociologue/économiste/fiscaliste/ des fonctionnaires coauteurs des
géographe/écologue/urbaniste/DRH ? politiques publiques. Le consultant
devient alors le recours, ce qui
• Bonne nouvelle pour le consultant, Il y a quelque chose permet de faire entendre à l’élu
il semble que tout le monde soit qui cloche une complexité qu’il ne voulait pas
d’accord sur l’inutilité du projet. Si tel est le cas, quelque chose cloche, forcément entendre jusque-là.
• Mauvaise nouvelle pour la démo- et c’est très grave. Un élu n’est pas un Les choses se compliquent si on
cratie et les fonds publics, il ne faut technicien. Même si, dans sa vie demande au consultant de tenir
pas le dire, même en prenant des professionnelle, il exerce comme le discours attendu par l’élu et non
gants. juriste, économiste, fiscaliste ou de présenter une analyse objective.
Quelques mois après, la grenouille écologue, il n’est pas là pour exercer Dès lors, les cadres sont soit en
timide apporte la solution car une sa technique mais pour mener à bien, situation de renoncement (l’élu
étude montre qu’elle se reproduit dans la mesure du possible, le projet devient de fait une sorte de chef de
dans ce petit bois et il n’est donc politique pour lequel il a été élu. Mais service qui attend seulement de
possible d’y créer la zone industrielle ce projet doit se confronter à la l’obéissance et jamais des
envisagée. réalité, à la faisabilité mais également propositions/initiatives), soit en
à l’efficacité de l’action et de la situation de contournement (chercher
La grenouille donne dépense. Les services sont là pour une grenouille qui pourrait amener
une leçon, mais quelle est cela et ils ne peuvent pas être l’arrêt d’un projet mais sans pouvoir
la morale de l’histoire ? seulement les exécutants d’une dire les vraies raisons de l’arrêt). Le
Ce qui est frappant, c’est la paralysie décision politique. Leur responsabi- contournement est une prise de risque
des services. En effet, dans la mesure lité et leur devoir de fonctionnaire est de la part du cadre, au nom de
où ils ne peuvent pas amener un de vérifier si la décision est conforme l’intérêt général et c’est tout à son
point de vue critique sur la proposi- à la légalité. honneur. Et pourtant, dans la durée,
tion d’un élu, ils sont de fait dépossé- on ne peut se satisfaire qu’une zone
dés d’une partie de leur légitimité, industrielle ne se fasse pas grâce à une
ce qui pose deux questions : La solution est dans le retour grenouille, alors qu’il y a à la fois une
1 - Est-ce un épiphénomène ? Un aux fondamentaux : l’élu grenouille et un projet inutile. La
climat local qui rendrait timides les solution est dans le retour aux
grenouilles et les cadres ? Ou bien_
prend la décision finale quelle fondamentaux : l’élu prend la décision
plus inquiétant_ s’agit-il d’une dérive que soit l’analyse faite par les finale quelle que soit l’analyse faite
dans les rapports entre élus et services ou le consultant. par les services ou le consultant. Mais
services ? Les élus « veulent » et il s’il se « couvre » en faisant pression
faudrait habiller leur demande de sur les services pour que les écrits
légitimité, même si les techniciens Doivent-ils également pouvoir donner techniques soient conformes à ce qu’il
pensent que le projet n’est pas solide ? leur sentiment sur l’utilité, l’efficacité a décidé, rien ne va plus. Et chez
La réponse est chez les lecteurs de ce ou le coût du projet ? En principe oui, vous ? u
papier, à eux de dire s’ils vivent les mais chacun sait que ce retour est (1) En biologie, une espèce endémique est spécifique à une
région bien délimitée, et elle n’est trouvée nulle part ailleurs
mêmes choses ou bien s’ils peuvent difficile parce que mal vécu. Comme dans le monde.
encore dire que, techniquement, telle un psychanalyste qu’il faut payer
ou telle proposition n’est pas bonne et pour que la séance soit profitable, on sur le web
doit être revue/modifiée voire peut alors recourir à des consultants
abandonnée. pour dire (parfois) ce que les services Réagissez sur :
2 - Pourquoi et pour quelle raison un ont déjà tenté d’expliquer… Twitter : @Lettre_du_cadre
Facebook : lalettreducadre
élu pourrait-il croire qu’il est omnis- De plus, dans un monde idéal, l’élu
Google + : http://bit.ly/18KEnJ4
cient et demander aux cadres locaux accepte et même souhaite un

La Lettre du cadre territorial • février 2018 71


CULTURE

TERRITOIRES

Que peut apporter


l’intercommunalité culturelle ?
La tendance est lente, mais régulière, vers la prise de compétence « culture » des
intercommunalités, bien qu’elle ne soit pas obligatoire. Il s’agit avant tout d’un choix politique,
influencé par des choix économiques et/ou de réputation. Dans cette nouvelle donne,
l’importance des réseaux d’élus et de techniciens est un outil précieux pour avancer vers des
politiques culturelles plus intégrées et de nouvelles relations d’action, au service d’un meilleur
accès des habitants du territoire à la culture.
Par François Deschamps

L
a politique culturelle locale
est-elle un service public de
proximité, devant rester attaché
à la commune ? Ou bien, présentant
un intérêt commun pour l’ensemble
des habitants d’un même territoire et
favorisant son attractivité, a-t-elle
vocation à être pilotée à l’échelle
intercommunale ? Il n’y a pas de
réponse unique à cette question,
un certain nombre d’équipements

© charlotte henard-CC BY-SA


culturels ayant un rôle de proximité,
tout en attirant des publics plus
lointains. Le choix de transférer ou
non la compétence culture est guidé
par des considérations d’ordre
politique : le refus de transférer, pour
garder au sein de la commune un
événement ou équipement qui - parfois, il s’agira des grands équipe- que les municipalités souhaitent
renvoie une image valorisante pour le ments et seulement d’eux, notam- souvent garder dans leur giron.
maire ; la volonté de transférer pour ment dans l’un ou plusieurs des La gouvernance se traduit de ce fait
favoriser une solidarité territoriale domaines que sont l’enseignement par des organigrammes différents :
dans la politique culturelle, voire artistique, la lecture publique et le ici, un directeur des Affaires cultu-
plus prosaïquement pour répartir les spectacle vivant ; relles (DAC) à l’échelle de l’interco
lourdes charges financières de tel ou - parfois il s’agira de tous les équipe- (collaborant avec des responsables
tel équipement à l’échelle ments culturels, mais sans que culturels communaux) ; ailleurs, un
intercommunale. d’autres initiatives puissent être DAC mutualisé intercommunalité/
prises (conséquence d’une applica- commune-centre.
tion littérale de la loi qui ne parle
Les dépenses culturelles que de gestion d’équipements) ; Une évolution inéluctable
intercommunales ont progressé - parfois enfin, il s’agit de la politique On constate une tendance lente mais
culturelle dans son ensemble, y régulière dans la prise de compétence
de 26 % entre 2010 et 2014. compris ce qui relève des politiques « culture » des intercommunalités,
de subvention aux associations, bien qu’elle ne soit pas obligatoire. Si
Les compétences culturelles transfé- d’appels à projets, d’aide à la l’on s’en tient aux budgets, en 2014,
rées sont donc très différentes d’un création, d’éducation artistique et 77 % des dépenses culturelles des
endroit à l’autre : culturelle… autant de domaines collectivités provenaient du « bloc

72 La Lettre du cadre territorial • février 2018


local » : 5,8 milliards d’euros pour les progressivement, au sein de ces permettent de mieux se connaître, de
communes (133 euros par habitant), réseaux. On peut ainsi : confronter des points de vue pour
et 1,7 milliard d’euros pour les - décentraliser et décloisonner les rechercher les solutions les plus
intercommunalités (40 euros/ services de tel ou tel équipement efficientes, une fois dépassées les
habitant). Cela peut sembler peu, rayonnant (création d’une antenne craintes, soit de « se faire manger »
alors qu’on estime que 80 % des de l’école d’art pour les pratiques s’agissant des communes périphé-
structures intercommunales inter- artistiques amateur dans l’une des riques et des équipements de
viennent d’une façon ou d’une autre communes ; extension d’un festival proximité, soit de « se voir affaiblis »
dans le secteur culturel (elles le font hors-les-murs dans différentes s’agissant de la ville-centre et des
parfois même sans avoir transféré la communes) ; équipements rayonnants.
compétence, en créant des espaces de - mettre à niveau telle commune
dialogue entre les communes dans tel ayant un retard par rapport aux
ou tel domaine culturel). autres (commune n’ayant pas de L’intercommunalité ne
Ces derniers temps, en tout cas, les service culturel, pas de média- crée pas automatiquement
dépenses culturelles intercommu- thèque, ou bien encore une média-
nales progressent : + 26 % thèque gérée par des bénévoles) ;
d’économies, mais elle peut
entre 2010 et 2014, alors que les - harmoniser les horaires d’ouverture augmenter le niveau de service
dépenses culturelles globales des (complémentarité des lieux), les pour les habitants.
collectivités restaient relativement tarifs (parfois créer un « pass-
stables (+ 1 %) durant cette période. culture »), ou encore les dispositifs
Parallèlement, le phénomène de d’éducation artistique et culturelle ; Enfin, les Drac, ainsi que de nom-
fusion de communes s’accélère, - mutualiser les compétences (un seul breuses régions et départements, ont
impliquant là aussi des évolutions webmaster pour l’ensemble des réaffirmé l’intercommunalité comme
vers des politiques culturelles plus médiathèques), l’action culturelle la base de leurs partenariats. Ainsi les
harmonisées. (animations et expositions tour- groupements de communes peuvent,
nantes) dans les médiathèques, par convention, bénéficier de
Les réseaux, vecteurs de la musée, CCSTI ; des temps forts subventions qui parfois ne sont plus
dynamique intercommunale comme des Journées du patrimoine attribuées qu’à cette échelle.
En soi, un équipement culturel, en communes ; ou encore les ressources
termes de finances, de RH ou (l’ouverture du centre documentaire Et les habitants ?
d’entretien de son patrimoine, n’a pas du principal conservatoire aux Les personnes habitant un « bassin de
plus d’intérêt à être géré par une autres écoles de musique), l’infor- vie » ont en général une demande de
commune que par un groupement de mation culturelle ou la logistique simplification et de proximité, qu’il
communes. L’intercommunalité ne des événements (prêt de salles, s’agisse de la localisation de certaines
crée pas automatiquement, du moins matériels de scène) ; manifestations culturelles, des
rapidement, d’économies. Elle peut - créer  un service de prêt de livres horaires d’ouverture ou des tarifs, ou
en revanche augmenter le niveau de inter-médiathèques, des ressources encore des modes de subventionne-
service pour les habitants (dans le cas numériques communes, un projet ment s’agissant des associations. Ils
par exemple de la création d’un de création artistique commune à n’en sont pas moins attachés à leur
service de prêt de livres/CD/DVD plusieurs équipements, un temps « identité », d’où la nécessité d’être
entre médiathèques, avec transport fort de diffusion « jeune public » attentif à la notion de diversité
vers celle qui est la plus proche de (cinéma, spectacle) dans les culturelle, en sachant préserver des
l’usager qui en a fait la demande par différentes communes ; un média- traditions et des spécificités locales
internet). La construction de réseaux bus ou un projet innovant de nouvel dans telle ou telle commune
élus/techniciens, indispensables pour événement ou équipement lié à une (exemples : une manifestation
parvenir à l’harmonisation des thématique portée fortement par les patrimoniale locale, un fonds dédié à
différentes politiques sectorielles, est élus du territoire. telle communauté linguistique dans
fondatrice de nouvelles relations, L’essentiel réside souvent autant dans une médiathèque…). Car ce sont bien
ainsi que de progression dans un la démarche que dans les résultats. La les objectifs et les valeurs du projet
accès plus juste des habitants d’un mise en réseau des élus délégués à la culturel territorial qui doivent guider
même territoire aux services cultu- culture et des directeurs d’équipe- le travail à faire, au-delà du mode
rels. Prenons quelques exemples de ments, l’association à différents de gestion, qu’il soit communal
projets pouvant être élaborés, stades des habitants concernés ou intercommunal. u

La Lettre du cadre territorial • février 2018 73


Prospective

pratiques d’avenir

Quel avenir pour les zones commerciales ?


« La France moche » défigurée
par les zones commerciales
en périphérie des villes
est-elle en sursis ? Alors que
les promoteurs commerciaux
poursuivent l’aménagement
de ces zones en promettant
des « expériences nouvelles »
aux consommateurs,
des élus tentent de penser
différemment. Mais ils restent
dépendants de règles et d’une
vision de l’urbanisme qui n’ont
pas évolué avec la réalité.
Par Séverine Cattiaux

Q u’elles soient en périphérie


ou en entrée de ville,
les zones commerciales
des agglomérations n’ont cessé
de s’étendre en France. Selon le
dernier bilan de la Fédération pour
l’urbanisme et le développement du
commerce spécialisé (Procos), au 1er De moratoire général, il n’y aura seront-elles bientôt du passé ? Ce
janvier 2017, 5 millions de m2 de point. En revanche, en décembre devrait l’être pour les métropoles de
grands projets à construire étaient dernier, le ministère de la Cohésion Montpellier (avec le centre commer-
encore au programme pour les mois à des territoires a lancé le plan national cial Ode à la Mer) ou de Strasbourg
venir, dont 89 % des surfaces situées « Action cœur de ville » pour les (avec le projet Vendenheim), où se
en périphérie. villes moyennes, où il n’est question déroulent les deux plus grosses
« Les permis de construire retrouvent du sort des zones commerciales opérations de requalification du tissu
leur niveau de 2014 », indique la périphériques qu’en creux seulement. commercial en entrée de ville de
fédération. Néanmoins, le marché France… De telles opérations
de l’immobilier de commerce est bien Vers des projets requièrent énormément de moyens et
mature et « poursuit son repli amorcé multifonctionnels se comptent sur les doigts de la main,
depuis 2009 au vu de l’évolution qui coûtent cher comme en conviennent les experts du
du stock de surfaces commerciales « Pour nous, l’urbanisme commercial secteur. Dans les deux cas, la foncière
projetées à 5 ans par les promoteurs ». « à la française » pose question et d’immobilier commercial Frey, en
Une décélération loin de rassurer nécessite une réforme beaucoup plus copilotage étroit avec les collectivités,
l’association d’élus Centre-ville en complète qui reste à faire », analyse est à la manœuvre, aménageant et
mouvement, qui exhortait l’État en Pierre Narring, coordinateur du remaniant les anciennes zones
septembre 2017 à prononcer un rapport « Inscrire les dynamiques commerciales vouées à disparaître en
moratoire national sur la création et commerciales dans la ville durable » transférant les commerces dans de
l’extension des zones commerciales. (mars 2017) pour le compte du nouvelles structures dernier cri,
En jeu : la dévitalisation commerciale Conseil général de l’environnement et répondant aux envies des consomma-
des centres-villes en France qui du développement durable (CGEDD). teurs et exigences environnemen-
affichent des taux de vacances Les « routes du meuble » à perte tales : espaces verts, cheminements
préoccupants jusqu’à 25 %. de vue, en guide de périphérie, piéton, infrastructures pour les

74 La Lettre du cadre territorial • février 2018


transports collectifs, énergies renou- rythme, le temps de faire le point… les élus doivent se prononcer lors des
velables, bâtiments esthétiques, Ainsi Bourges a-t-elle décidé, en commissions départementales
connectés et modulaires. Des lieux octobre 2017, d’un moratoire sur la d’aménagement commercial (CDAC).
de shopping ? Pas seulement : des construction de nouvelles zones, Nous allons pouvoir à présent donner
commerces qui offrent une « expé- espérant ainsi enrayer l’hémorragie un avis plus cohérent ».
rience nouvelle » aux consomma- de son commerce en centre-ville (15
teurs, à base de temps de loisir en à 20 % de vacance). Une mesure Les élus ont besoin d’études
famille, de restauration… et qui symbolique car le maire ne peut rien d’impacts indépendantes
s’intègrent aussi dans les retails parks faire seul, les projets commerciaux Pour les auteurs du rapport du
(centre commercial à ciel ouvert avec continuant à s’implanter sur les CGEDD, certains travers de
parking commun à tous les points de communes voisines. Angers Loire l’urbanisme commercial doivent être
vente) à la pointe, avec des services, Métropole a pourtant obtenu un corrigés, sans quoi les élus tomberont
des bureaux et des logements… consensus de tous les élus en gelant, toujours dans les mêmes pièges. Les
« L’ère est à la multifonctionnalité, en 2014, dans le cadre de l’élaboration CDAC, où siègent davantage d’élus
commente Gontran Thüring, délégué de son plan local d’urbanisme depuis la loi Pinel, sont visiblement
général du Conseil national des intercommunal, l’extension de trop laxistes. « Elles acceptent 90 %
centres commerciaux (CNCC). Un certaines zones commerciales. des projets, quand bien même la
certain nombre de projets de ce genre récente la loi Pinel a donné des
vont sortir partout en France, car on critères plus précis qu’avant », note
commence à avoir des centres Difficile pour les élus de tirer Pierre Narring, coordinateur du
commerciaux âgés, la durée de vie un trait sur des centaines rapport. Les commissions sont trop
d’un centre étant de 30 ans ». proches du terrain et n’ont pas le recul
Emmanuel Le Roch, délégué général
d’emplois qui accompagneront nécessaire, en déduisent les rappor-
de Procos, confirme : « C’est une l’ouverture de nouvelles teurs du CGEDD. « C’est pour cela que
tendance forte pour consommer le surfaces commerciales. nous proposons de mettre en place
moins d’espace agricole. Mais ce n’est des commissions à l’échelle régionale
pas aussi simple que cela ». Et qui permettront d’avoir plus de recul
d’expliquer : « Ces programmes mixtes La région avignonnaise a aussi pour examiner les projets ». Difficile
sont plus chers et génèrent des obtenu un avis commun sur l’avenir aussi pour les élus de tirer un trait sur
nuisances pour les potentiels habi- de ses zones commerciales. Trois ans des centaines d’emplois qui accompa-
tants. Si le concept est bien accepté après le moratoire décidé en solo par gneront l’ouverture de nouvelles
dans le tissu dense où les besoins de la ville d’Avignon, frappée de plein surfaces commerciales. « Quand on dit
logements sont importants, c’est fouet par la dévitalisation du centre- emplois, de quels emplois parle-t-on ?
moins vrai pour les villes de taille ville, c’est à l’échelle du Scot (qui interroge le coordinateur. Qualifiés et
moyenne, à moins d’avoir des implique quatre établissements pérennes, ou pas ? Et quels seront
logements de très bonne qualité ». publics de coopération intercommu- les emplois supprimés dans d’autres
nale, trente-quatre communes et centres-villes ou pôles commerciaux
Du moratoire au document 310 000 habitants) que les communes existants ?  »
de planification ont décidé d’une ligne de conduite. Parmi ses recommandations, le
« On est une industrie lente, dans un En novembre dernier, elles ont signé CGEDD propose de rendre obligatoires
monde qui va de plus en plus vite, on une charte d’urbanisme commercial des études d’impacts indépendantes
ne peut plus se permettre d’avoir des en attendant d’élaborer un document sur les grands projets commerciaux,
cycles longs car le retail bouge très d’aménagement artisanal et commer- afin d’éclairer la décision des élus et
vite », prévient Gontran Thüring, qui cial (DAAC). « Nous avons dans la des commissions. « On dispose de ce
plaide pour l’accélération du proces- région l’une des plus grandes zones système en matière d’environnement,
sus d’autorisation d’aménagement commerciales de France, sur les on peut l’adapter aux projets commer-
commercial et pour empêcher les communes de Pontet et de Sorgues : ciaux ». Quid du financement de ces
recours abusifs qui retardent les la zone Avignon Nord », rappelle le études ? « Les maîtres d’ouvrages
opérations… Mais tandis que directeur du Scot Bassin de vie n’auront pas de mal à l’assurer au lieu
l’urbanisme commercial semble Avignon Alain Farjon, qui salue une de dépenser des sommes considé-
courir après les tendances des avancée importante : « On a beaucoup rables pour les recours qui se font
consommateurs, certains territoires de demandes d’extension de entre les projets des uns et des
veulent au contraire ralentir la moyennes et de grandes surfaces, et autres », conclut le CGEDD. u

La Lettre du cadre territorial • février 2018 75


Prospective

ça se passe ailleurs

Cornouailles : Work 50 +, aide


au retour à l’emploi des seniors
Dans les Cornouailles, plus d’un tiers de la population active a plus de 50 ans. Et dans les rangs,
on compte de nombreux chômeurs. Comment aider cette population à retrouver un emploi,
alors que les personnes se sentent souvent dépassées par l’évolution du marché du travail ?
Pour les y aider, depuis bientôt dix ans, une série d’actions a été imaginée par les services
locaux.
Par Marjolaine Koch

L
es statistiques parlent d’elles- Ce projet, baptisé « Cornwall Works Aider à se projeter
mêmes : dans les années à venir, 50 + », vise les 11 600 chômeurs de dans un nouvel emploi
dans cette région de Grande- plus de 50 ans de la région, qui La première phase du projet a consisté
Bretagne comme dans la plupart des représentent 40 % du nombre total de à diagnostiquer les services déjà
pays européens, le nombre de chômeurs. existants : les cartographier, lister les
personnes en recherche d’emploi et Des recherches menées par ailleurs succès, mais aussi étudier ce qui se fait
ayant plus de 50 ans va augmenter. avaient déjà démontré des caractéris- ailleurs. Une visite a ainsi été program-
L’âge de départ en retraite reculant, tiques communes aux chercheurs mée dans le Finistère, dont la situation
comment aider cette population à d’emploi de cette tranche d’âge : ils est proche de celle des Cornouailles,
retrouver un emploi, alors que les vivent plus mal cette période pour étudier les solutions mises en
personnes se perçoivent souvent d’inactivité qui peut s’allonger, leurs place. Un chercheur finlandais
comme dépassées par l’évolution du qualifications ne sont parfois pas spécialisé dans le chômage des plus de
marché du travail, et pas vraiment mises à jour, ils manquent de 50 ans, Paivi Tahkokallio, a également
accueillies à bras ouverts par les confiance, n’ont pas rédigé de CV, ni été invité à partager ses recherches.
recruteurs ? procédé à des entretiens d’embauche Quatre sites ont été retenus pour leur
depuis des années, ils ne se sentent fort taux de chômage sur cette tranche
pas attendus sur le marché de d’âge : commence alors une phase de
Les 11 600 chômeurs de l’emploi et certains, usés par leurs découverte associant cette fois des
plus de 50 ans de la région précédents postes, présentent des groupes d’utilisateurs et des fournis-
représentent 40 % du nombre problèmes de santé qui les rendent
hostiles à retrouver un emploi
seurs de service que sont amenés à
rencontrer les chômeurs dans leurs
total de chômeurs. similaire. Enfin, certaines personnes, démarches. Les processus, mais aussi
à l’aube de la retraite, seraient plus les manques dans ceux-là sont
C’est en partant de ce constat qu’un enclines à opter pour un temps décortiqués. Une liste des enjeux les
travail de fond est né au sein du partiel ou des modèles de travail plus plus importants est établie, qui servira
Design Council en 2009. flexibles. de feuille de route pour les actions à
mener.

Les bénéfices tirés du programme


Dans leur rapport final, en 2013, les acteurs du programme Cornwall Work Sondés, les répondants sont
50 + soulignent notamment les liens que leur ont permis de créer ce projet entre tous
les acteurs du territoire. « Des réseaux nouveaux et approfondis, des partenariats et
principalement motivés
des relations qui dépassent les organisations clé travaillant dans cette sphère, et qui par l’envie d’aider, de travailler
ont servi de catalyseurs pour de nouveaux développements », écrivent-ils. « Ce rôle
de catalyseur intervient aussi dans les compétences qui sont apparues à la suite des
à l’extérieur, d’être libres
projets et activités développés. […] De cette manière, les débouchés positifs et les et sans stress.
effets produits sont à la fois opérationnels et stratégiques. » Même si déjà, à l’issue du
programme, les membres s’inquiétaient de la pérennité de leurs actions dans le temps,
ils notaient l’influence favorable sur le réseau de soutien aux chômeurs. Ils notaient Prenant conscience de la difficulté de
également l’intérêt de mener une étude, à plus long terme, sur les résultats de ces certains à se projeter dans un nouvel
changements dans les processus d’accompagnement. emploi, et surtout à valoriser leurs

76 La Lettre du cadre territorial • février 2018


uns pour inspirer et encourager
les autres à reprendre confiance,
en réorientant leur carrière ou en
démarrant leur propre activité
entrepreneuriale ;

Le mentorat 50+50 permet


aux personnes qui ont retrouvé
un emploi d’appuyer celles
qui sont en recherche.

©WavebreakMediaMicro - stock.adobe.com
• enfin, « High Street Huer » est sans
doute le plus inattendu. En
Cornouailles, le « huer » est le
pêcheur des hauts-fonds. Dans ce
programme, il est celui qui va
faciliter l’orientation vers les
Shaw Trust
services de l’emploi des plus de
Un site de référencement des bonnes pratiques : le protocole d’aide aux 50 ans perdus dans les méandres de
chômeurs de plus de 50 ans est désormais hébergé par le site de l’association l’administration. Et ces « huers »
d’aide au retour à l’emploi Shaw Trust. Complet et très synthétique à la fois, il ont des profils surprenants : ils sont
permet à toutes les personnes concernées, gratuitement, de trouver des clés pour
pharmaciens, libraires, coiffeurs ou
accompagner cette population dans le retour à l’emploi. Étape après étape, le site
propose de passer en revue les actions que peut mener une personne en recherche buralistes… engagés volontaires, ils
d’emploi, et les méthodes pour l’aider à tomber les barrières qu’elle se met souvent identifient les personnes qui
seule (« Je n’ai pas de réseau, cela fait trop longtemps que je n’ai pas contacté telle pourraient bénéficier des services
personne… »). Des études de cas et des listes d’arguments sont référencées, ainsi d’aide à l’emploi ou de santé, et
que des propositions de mise en situation. Enfin, des propositions de moments
engagent le dialogue avec eux pour
d’échanges sont décrites, avec des thématiques à étudier en commun, afin de
libérer la parole, dynamiser les personnes et susciter l’entraide. les informer des services existants.
Si leur interlocuteur l’accepte, ils
peuvent transmettre leurs coordon-
compétences, une série d’actions est médiateurs. Les équipes constituées nées aux services concernés pour
proposée pour libérer la parole et réfléchissent autour de plusieurs que ceux-ci viennent à leur
encourager les conversations. pôles, et élaborent une liste de rencontre, puisqu’eux-mêmes ont
Un « arbre des talents » voit fleurir solutions : des difficultés à franchir ce pas.
sur ses branches les compétences • l’accueil-maison, qui consiste à En mettant en place ces actions, les
de chacun, invité à les partager en encourager les seniors à ouvrir leur services se sont rendu compte du
les y accrochant. Un sondage sur maison et interagir avec la commu- désir d’entraide qui existait au niveau
« le travail de vos rêves » surprend nauté pour réduire l’isolement ; des communautés locales. Soutenu
également ses organisateurs : les • l’échange de compétences grâce par le Fonds social européen, le
répondants disent vouloir être à l’élaboration d’un annuaire de programme s’est achevé en 2013.
fermier ou aide-soignant, et sont contacts entre les membres, pour Les améliorations apportées sont
principalement motivés par l’envie qu’ils s’aident et échangent en désormais intégrées dans les services,
d’aider, de travailler à l’extérieur, pratiquant la formation et l’appren- et certaines actions portées par des
d’être libres et sans stress. tissage mutuels ; associations reconnues d’utilité
Des demandes, pour la plupart, • le mentorat 50+50, où les per- publique. u
réalisables. sonnes qui ont retrouvé un emploi
appuient celles qui sont en sur le web
Élaborer des solutions recherche ;
par le co-design • la plateforme des compétences, Réagissez sur le fil !
Partagez votre expérience et donnez
Enfin, une réunion de co-design qui permet de mettre en rapport votre avis sur Twitter : @Lettre_du_cadre
est organisée avec conseillers et les expériences et les projets des

La Lettre du cadre territorial • février 2018 77


Prospective

entretien

Le municipalisme,
nouvelle voie
de la démocratie locale ?
Face au chômage endémique, à la crise de légitimité
des élus, et pour favoriser l’avènement d’une société
écologique post-croissance, des villes espagnoles, dites
« rebelles », essayent une autre voie : le municipalisme.
Ce système politique, dirigé par une assemblée de
citoyens dans un esprit de démocratie directe, est-
il un feu de paille ? Au contraire, un processus de
transformation plus vaste, selon l’expert québécois
Jonathan Durand Folco, auteur de l’essai « À nous la
ville », traité de municipalisme.
Propos recueillis par Séverine Cattiaux

Q u’est-ce que l’essence du municipalisme ?


Le municipalisme est un projet politique
visant la démocratisation des com-
munes ou des municipalités, et donc la
transformer la société en profondeur sont
souvent accompagnés de grandes crises qui
exacerbent les inégalités, l’insécurité, les
tensions sociales, et donc le besoin partagé de
réappropriation collective des institutions développer des alternatives globales. Cela dit,
locales par les habitants. Mais le municipa- le municipalisme n’est pas pour autant
lisme ne se réduit pas à injecter une petite dose condamné à des expériences éphémères ou
de participation citoyenne à l’échelle locale, car isolées. Par exemple, le mouvement zapatiste
son objectif est bien de transformer la société. au Chiapas (Mexique) représente une expé-
Alors que la gauche politique a presque rience municipaliste qui dure depuis plus de
toujours orienté ses actions autour de la prise vingt ans, avec des assemblées communales et
du pouvoir d’État, la tradition municipaliste, des conseils de bon gouvernement qui repré-
qui a emprunté des formes variées à travers sentent un véritable système de démocratie
l’histoire, cherche plutôt un changement « par radicale à l’échelle locale et régionale. Il y a
le bas » en combinant un ensemble de straté- également l’exemple du village Marinaleda en
gies : réformes radicales, nouvelles pratiques de Andalousie, où 3 000 habitants expérimentent
démocratie radicale, soutien actif des initiatives une expérience d’autogestion à grande échelle
citoyennes et des alternatives solidaires, depuis 1979. Certes, c’est sans doute dans les
cogestion des biens communs, etc. « mairies du changement » en Espagne et dans
la région du Rojava en Syrie que nous pouvons
On observe que le municipalisme survient lors de observer les manifestations les plus visibles et
crises, que ses apparitions sont parfois fugaces, percutantes de la nouvelle vague municipaliste,
que d’autres perdurent. Qu’en est-il aujourd’hui ? mais c’est un mouvement émergent qui
En effet, les épisodes historiques qui ont vu s’organise présentement dans les quatre coins
naître des mouvements populaires visant à du monde. Même au Québec, les dernières

78 La Lettre du cadre territorial • février 2018


Jonathan
Durand Folco Grenoble, la ville « municipaliste »
est docteur en philosophie
de l’Université Laval et « rebelle » de l’Hexagone ?
et professeur à l’École Du 9 au 11 juin dernier, Barcelone a organisé l’événement « Fearless Cities »,
d’innovation sociale les villes sans peur, sous-titré « un sommet international municipaliste ».
de l’Université Saint- Ce rendez-vous a attiré élus et militants de 180 communes à travers le
Paul d’Ottawa. Sa thèse monde, venus de villes espagnoles bien entendu (Madrid, Cadix, Saragosse,
s’intitule « L’écologie Valence…), mais aussi d’Europe (Grèce, Allemagne, Belgique, etc.), du Moyen
Orient (Kurdistan), des États-Unis (Berkeley, Philadelphie), d’Amérique du
politique de la ville :
Sud (Argentine, Brésil, Chili). Côté français, Grenoble était présente et son
vers une démocratie
maire Éric Piolle est intervenu lors du congrès. L’édile inscrit sa vision de la
urbaine, délibérative et
politique dans la mouvance municipaliste. Dans une interview accordée aux
écologique ». Auteur organisateurs de l’événement, l’écologiste affirme s’inspirer de l’expérience
de nombreux articles, il des villes municipalistes espagnoles : « Nous avons été élus en 2014, et toute
anime le blog Ekopolitica. la vague des villes espagnoles [en 2015, NDLR] a donné du cœur, du corps
Dans son premier essai, à l’expérience grenobloise… donc nous échangeons [avec elles ndlr] sur la
« À nous la ville ! Traité démocratie locale, les réfugiés, les traités transatlantiques, la transition
de municipalisme », il se écologique ». La définition du municipalisme pour le maire Europe-Écolo-
penche sur le renouveau gie-les Verts (EELV) de Grenoble ? « La cohérence de l’action dans la gestion
du municipalisme, un des biens communs ». Pour le côté rebelle, la municipalité est attaquée au
projet politique dont tribunal pour son dispositif de « votation citoyenne », qu’elle n’a appliqué
les origines remontent qu’une seule fois, et dont les résultats n’ont eu aucune conséquence sur les
au XIXe siècle, et dans décisions des élus. Une rébellion somme toute bien policée.
lequel il pose les jalons
d’une nouvelle stratégie
politique pour la ville,
économiques, politiques et juridiques que les
espace qu’il faut se
grandes villes comme Barcelone et Madrid ne
réapproprier de façon
contrôlent pas, et ce, sans compter l’importante
urgente.
crise en Catalogne avec le mouvement indépen-
dantiste qui complexifie énormément le jeu
élections municipales de novembre 2017 ont politique et les alliances possibles.
mis au pouvoir la première mairesse de
Montréal, Valérie Plante, qui fut élue avec un Les budgets participatifs recueillent un assez bon
programme clairement écologiste et progres- succès dans les villes, dans le monde et en France
siste. Nous sommes loin du mouvement — les prémices d’un futur basculement vers
révolutionnaire zapatiste, mais le municipa- le municipalisme ?
lisme emprunte différentes voies en fonction À mon sens, le budget participatif doit être
des contextes locaux et des cultures nationales. Le budget considéré comme un outil de démocratisation,
participatif jumelé à une série d’autres réformes démocra-
Quels sont les changements apportés par
le municipalisme à l’œuvre dans les villes
doit être tiques importantes, mais pas comme une fin en
soi. De plus, il faut se méfier des instrumentali-
espagnoles Madrid, Barcelone, Cadix ? considéré sations potentielles de ce dispositif, que l’on
Évidemment, il est encore tôt pour savoir si comme donne aux citoyens pour qu’ils votent sur une
cette expérience va durer et pourra porter tous plateforme numérique pour quelques projets
ses fruits, mais il est déjà possible de voir
un outil de sympathiques, pendant que les grandes
plusieurs changements sur le terrain : poli- démocratisa- décisions qui ont un impact direct sur la vie
tiques de lutte contre l’embourgeoisement et le tion, pas comme des gens (comme les grands projets de rénova-
tourisme de masse pour favoriser l’accès au tion urbaine) restent la prérogative exclusive
logement, solidarité active avec les réfugiés une fin en soi. des élus.
(ville refuge), promotion de l’économie sociale
et solidaire, développement de plateformes Avez-vous perçu des frémissements de municipa-
numériques de démocratie participative, lisme en France et, si oui, dans quelles villes,
législation pour la reconnaissance des biens ou dans d’autres pays en Europe, ailleurs ?
communs, etc. Cependant, il y a toujours Lors de ma dernière visite en France, j’ai eu la
l’austérité, la dette et plusieurs leviers chance de participer à un colloque à la Cité du »>

La Lettre du cadre territorial • février 2018 79


Prospective

entretien

d’espaces et d’immeubles vacants (l’expérience


des Grands voisins à Paris), la création d’une
réserve foncière pour le logement abordable et
coopératif, le financement massif du logement
social (expérience de Vienne la rouge en
Autriche, de 1918 à 1934), l’ajout de clauses
pour des entreprises locales et responsables
dans l’octroi des contrats publics, la remunici-
palisation des services publics (eau, transports,
électricité), voire la création d’entreprises
municipales de développement immobilier et
de télécommunications comme certaines villes
aux États-Unis.
Par exemple, dans la ville de Jackson au
Mississippi, les élections municipales de 2013
ont mené au pouvoir Chokwe Lumumba, un
maire noir socialiste issu du Malcolm X
Grassroots Movement, qui soutient simultané-
ment des assemblées populaires actives et un
projet de démocratie économique basé sur les
»> design de Saint-Étienne dans le cadre de la coopératives autogérées et l’autodétermination
semaine de l’innovation publique, où il y avait des communautés locales. Si nous regardons la
une foule de personnes engagées dans des Corporation de Mondragon au Pays basque
projets de communs urbains, de tiers lieux, de (plus grand groupe coopératif au monde), ou
design participatif, et d’autres initiatives encore les innovations de la ville de Séoul
citoyennes qui contribuent à la démocratisation
Face au (Corée du Sud) pour accroître le rayonnement
des milieux de vie. J’ai également eu la chance danger de de l’économie sociale, il y a bien des synergies
de rencontrer l’équipe de la mairie de Grenoble, l’opportunisme qui peuvent se développer entre les mairies du
de même que des groupes citoyens forts changement et la démocratie économique.
engagés du quartier de la Villeneuve, une les expériences
véritable utopie urbaine. J’ai pu constater qu’il municipalistes Pourquoi le municipalisme conduirait-il vers
y a eu dans cette ville une expérience munici-
paliste dans les années 1960 et 1970, avec la
ont presque une société plus juste ? N’est-il pas faillible,
propice aux opportunistes, aux dérives ?
coalition de gauche d’Hubert Dubedout et les toutes Il faut bien sûr des garde-fous, car la « démo-
groupes d’action municipale (GAM). instauré des cratie directe », considérée isolément et sans
Aujourd’hui encore, certaines coalitions tenir compte des exigences de justice sociale,
progressistes sont au pouvoir à Saillans,
mécanismes peut parfois conduire à des décisions malheu-
Grenoble, Paris, Rennes, mais cela n’a pas la stricts de reuses, surtout pour les groupes minoritaires.
même ampleur ni la même coordination que contrôle Enfin, l’opportunisme est un danger inhérent à
les « mairies du changement » en Espagne. toute forme d’action politique, de gauche
Heureusement, mon petit doigt me dit que les démocratique. comme de droite, et c’est pourquoi les expé-
prochaines élections municipales en France riences municipalistes ont presque toutes
pourraient potentiellement changer le paysage instauré des mécanismes stricts de contrôle
politique par l’émergence d’une foule d’initia- démocratique : abolition des privilèges des élus
tives municipalistes. (limitation des salaires et des dépenses),
transparence radicale des décisions, de l’agenda
Le « municipalisme » est-il sérieusement opérant, de rendez-vous et de la déclaration de revenus,
face au rouleau compresseur libéral ? redevabilité devant des assemblées citoyennes,
Les villes peuvent jouer un rôle actif dans la révocabilité, limitation du nombre de mandats
démocratisation de l’économie, que ce soit par consécutifs (à trois, deux, ou encore un seul
le financement de projets économiques mandat (!) pour les Candidatura d’unitat
alternatifs ou d’utilité publique, le partage popular en Catalogne). u

80 La Lettre du cadre territorial • février 2018


Journée Jeudi 29 mars 2018 - Paris
d’étude

m
uzzbones ock.adobe.co
Travail à distance et Télétravail

- st
De la nécessité fonctionnelle

©© f
à la stratégie concertée
8 h 30 - 12 h 45
• Ouverture de la journée - Qu’en est-il du côté des DSI : retour d’expérience
➧➧Hélène GUILLET, DGS, Commune de Vertoux et Secrétaire générale adjointe, ➧➧Bruno GARGUET-DUPORT, DSI, Communauté d’Agglomération
SNDGCT* du Pays Voironnais et ville de Voiron et Président, Coter Numérique
➧➧Représentant de la Région Île-de-France
• Travail à distance ou télétravail : comment faire évo-
luer les notions de temps et de lieu de travail
14 h - 17 h
- Quelle définition et interaction entre travail à distance et télétravail
- Où en est-on dans la fonction publique et dans les collectivités début 2018 • Comment les encadrants et les télétravailleurs
➧➧Pascal RASSAT, Consultant formateur spécialisé, Cabinet Citica de la FPT vivent le télétravail
- Retours d’expériences : comment s’organise le travail des encadrants
• Territoires plus vastes, équipes multisites : et des télétravailleurs en télétravail et quel impact y-a-t-il sur leur poste
comment manager collaborateurs et équipes dis- ➧➧Encadrants et agents en télétravail, Ville de Paris
tantes ➧➧Représentant de la Région Île-de-France
- Analyse des évolutions organisationnelles qui poussent à développer télétravail
et travail à distance : retours d’expériences • Le point sur les coûts et bénéfices des projets
- Quels nouveaux lieux de travail : les tiers-lieux publics et privés, le travail de travail à distance et de télétravail
en multisites décentralisés, le partage de bureaux entre collectivités, le domicile,
les formes de lieux innovants - Quels sont les coûts induits du travail à distance et du télétravail
➧➧Véronique FRANCK-MANFREDO, Chef de la mission des temps, Ville de Paris - Qu’existe-t-il comme indicateurs de coûts de déploiement du travail
à distance et du télétravail
➧➧Georges PASTORET, Responsable mission diversité, Conseil départemental
de l’Hérault - Comment intégrer le retour sur investissement du déploiement
d’un projet de travail distant
➧➧Cédric PHILIBERT, Directeur des ressources humaines et Emily BATAILLE,
Chef de service de l’administration du personnel, Conseil départemental du Val-d’Oise ➧➧Véronique FRANCK-MANFREDO, Chef de la mission des temps, Ville de Paris
➧➧Bruno GARGUET-DUPORT, DSI, Communauté d’Agglomération du Pays Voironnais
et ville de Voiron et Président, Coter Numérique
• Quelles solutions pour réorganiser ses process
➧➧Georges PASTORET, Responsable mission diversité, Conseil départemental
- Comment faire évoluer ses habitudes de travail pour s’adapter au télétravail de l’Hérault
et au travail à distance
➧➧Cédric PHILIBERT, Directeur des ressources humaines et Emily BATAILLE,
- Quelle innovation sur les modes de travail peut-on introduire en collectivités : Chef de service de l’administration du personnel, Conseil départemental du Val-d’Oise
un lieu, une tâche ? Le décalage des horaires en télétravail, le nouveau cycle
➧➧Représentants de l’Eurométropole de Strasbourg
des réunions, la communication d’équipes distantes
et de la Région Île-de-France
- Retours d’expériences en collectivités
➧➧Emmanuel GROS, DGS, Ville de Saint-Nazaire, Conseiller technique du Président, • Table ronde de clôture : quels retours de terrain
SNDGCT
➧➧Représentants de l’Eurométropole de Strasbourg
des télétravailleurs et des encadrants en régions
et de la Région Île-de-France - Avantages/inconvénients observés suite à la mise en place du télétravail
en collectivité
• Comment gérer techniquement la distance - Débats autour des bonnes pratiques et des écueils à éviter : échanges
avec la salle
- Panorama des meilleures méthodes et outils pour travailler, se réunir ➧➧Échanges et débats entre les intervenants et la salle
ou communiquer à distance
- La dématérialisation à l’épreuve du travail distance
- Comment élaborer son schéma de fonctionnement technique multisites Journée animée par Pascal RASSAT,
et télétravail Consultant formateur spécialisé, Citica
*Syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales

PROGRAMME ET Inscription en ligne sur :


Avec le soutien de :
conferences.lagazettedescommunes.com
Rubrique « Conférences », journée d’étude
« Travail à distance et Télétravail»
ou au verso
Journée jeudi 29 mars 2018 - paris
d’étude

Travail à distance et Télétravail


De la nécessité fonctionnelle à la stratégie concertée

bulletin d’inscription Ma commande


 ollectivités locales :
C
Collectivité/organisme................................................................. 490 € HT (588 € TTC)
.......................................................................................................
 ntreprises publiques
E
Adresse........................................................................................... et privées, établissements
....................................................................................................... publics : 590 € HT (708 € TTC)
Code postal.......................... Ville.................................................... Total : ............................................ € HT*

Participant * Ce montant comprend l’ensemble des prestations :


accueil café, déjeuner, conférences-débats,
documents et traitement de l’inscription.
Monsieur Madame
Nom................................................................................................ Informations inscriptions multiples,
rendez-vous sur :
Prénom...........................................................................................

JE_TEL_290318
conferences.lagazettedescommunes.com
Rubrique «Conférences»,
Fonction.......................................................................................... journée d’étude « Travail à distance et Télétravail »,
Tél................................................................................................... onglet «Informations et tarifs»

E-mail *............................................................................................
(*Indispensable pour l’envoi de la confirmation d’inscription)

Nombre de places limité, bulletin
Règlement (1) : à retourner avant le 23/03/2018
- Par email :
mandat administratif chèque joint (2) penelope.vincent@infopro-digital.com
Adresse de facturation.....................................................................
- Par courrier à :
....................................................................................................... Pénélope Vincent / Territorial
Antony Parc II
Service interlocuteur........................................................................ 10, place du Général de Gaulle
BP 20156 - 92186 Antony Cedex
Code postal.......................... Ville....................................................
- Par Fax au 01 77 92 98 17
(1) Une facture sera envoyée à l’adresse complétée ci-dessus.
(2) Le règlement par chèque est obligatoire pour les inscriptions à titre personnel.
Les Journées d’étude sont organisées par la société TERRITO-
Règlement par chèque bancaire à l’inscription à l’ordre de Territorial RIAL S.A.S., un organisme de formation déclaré sous le n° d’activité
ou par mandat administratif aux coordonnées bancaires ci-dessous : 82  38040 55 38. Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l’Etat
TERRITORIAL SAS - RIB : CIC Crédit Industriel et Commercial - Code Banque : 30066 - Code guichet : et ce en vertu de l’article L.6352-12 du code du travail. Tarifs valables
jusqu’à la date des événements. TVA : 20%. Les informations à ca-
10949 - Compte n° 00020062001 - Clé RIB : 26 - IBAN : FR76 30066109 4900 0200 6200 126 - Bank
ractère personnel recueillies ci-dessus par la société TERRITORIAL
identification code (BIC) : CMCIFRPP - N° SIRET : 404 926 958 00020 - Code APE : 5813Z S.A.S., société par actions simplifiées au capital de 1 259 907 euros.
Siège social : Antony Parc 2 - 10 place du Général de Gaulle - La Croix
de Berny - BP 20 156 - 92186 ANTONY CEDEX, immatriculée au RCS
Date : Cachet et signature : NANTERRE sous le numéro 404 926 958 font l’objet d’un traitement
informatique. Elles sont nécessaires à notre société pour traiter votre
commande, et sont enregistrées dans notre fichier de clients. TERRI-
TORIAL S.A.S. pourra envoyer des communications relatives à nos
activités.Conformément à la loi informatique et liberté du 6 août 2004
(art.34 et s.). Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de
modification et de suppression sur l’ensemble des données qui vous
concernent. Pour exercer ces droits, vous pouvez écrire à : cnil.evene-
ments@infopro-digital.com. Retrouvez l’intégralité des moda-
lités d’inscription et conditions générales de vente sur http://
evenements.infopro-digital.com/gazette-des-communes/cgv

Infos pratiques :
La journée se déroulera dans Paris intramuros. Le lieu exact vous sera précisé lors de l’envoi de votre convocation. Il sera aisément accessible en
transports en commun.
Pour toute autre information : Elvire ROULET – Tél. : 01 77 92 93 36 – elvire.roulet@infopro-digital.com
Prospective

À LIRE

Villes et vies optimisées


Le quotidien et l’avenir urbains captivent. À travers le déluge des données et des idées, mais loin
du pédantisme des techno-prophètes, un ouvrage anglo-saxon séduisant balise les chemins ouverts
par la digitalisation de nos existences.
Par Julien Damon

Carlo Ratti, Matthew Claudel de la mobilité, dans des véhicules et consommation s’améliorent. Tous
The City of Tomorrow. autonomes, seront dédiés à des les fluides et flux des villes sont
Sensors, Networks,
Hackers, and the Future activités professionnelles ou potentiellement mieux managés.
of Urban Life, ludiques. La ville de demain, qui ne repose pas
Yale University Plus généralement, nous interfaçons simplement sur une batterie d’algo-
Press, 2016, 180 pages.
déjà (le verbe existe), chaque jour rithmes, propose une vie enrichie,
davantage, avec la ville, ses équipe- plus intense. Avant d’être une

A
rchitecte italien, diplômé des ments, et, essentiellement, ses expérience technologique, la ville
Ponts et Chaussées, Carlo Ratti habitants. L’homme et la ville, tous intelligente s’incarne par des
est entrepreneur et professeur les deux aidés par les robots, expériences civiques. Des innova-
au MIT. Il y dirige le « MIT Senseable deviennent plus symbiotiques, tions, développées d’abord locale-
City Lab » qui traite de la digitalisa- c’est-à-dire non pas fusionnels, mais ment, par des sortes de « hackers
tion accélérée de nos modes de vie. complémentaires. Nous devons, de civiques », bouleversent la gestion
Dans un livre vif et ramassé, cosigné la sorte, apprendre à ne plus vivre urbaine traditionnelle.
avec l’un de ses étudiants, Carlo Ratti dans une maison, mais à vivre avec Le propos ne verse ni dans l’apologie
ne se pâme pas devant tout ce que une maison. béate d’une utopie technologique
peuvent faire nos smartphones. magique, ni dans la condamnation
Ceux-ci mettent effectivement toute Villes intelligentes inquiète d’un Big Brother à visage
la ville à disposition dans notre pour vies intelligentes californien. Reste peut-être la
poche. Un mot-clé : optimisation. Les question des inégalités. Ratti, qui
nouvelles relations humaines/ habite dans les avions, traverse en
La révolution a déjà numériques libèrent du temps et de permanence le monde entier. Il sait
commencé l’espace pour les gens. L’utilisation que Delhi n’est ni Turin, ni Paris. Il
La révolution numérique apparaît, plus collaborative et plus intensive sait aussi que le digital ne permet
en fait, déjà bien avancée. Dans de des ressources nourrit de larges pas seulement d’optimiser les
très nombreux domaines. Les économies, en rapprochant mieux ressources des villes riches. La smart
émeutes, par exemple, ne se vivent offres et demandes. En matière city, si l’expression a un sens, ne
et ne se traitent plus de la même énergétique, production, distribution relève pas uniquement du bobo-
façon. Celles de Londres, en 2011, gadget. Aussi, il aurait pu insister
ont été baptisées « émeutes extraits sur la question des inégalités.
Blackberry » en raison du rôle Le monde urbain connaît sa « datafi-
capital joué par les réseaux sociaux,
dans l’organisation des émeutiers
mais aussi ensuite dans la mobilisa-
tion des habitants pour nettoyer. Au
«  Sur une planète toujours
davantage urbaine, les villes
intéressent. Elles inquiètent,
attirent et fascinent tout à la
fois. »
cation » (comme certains l’écrivent).
Il connaît aussi sa bidonvillisation.
Ratti, en tout cas, met l’accent, avec
brio, sur ce que doit être vraiment,
titre des mobilités, demain ressem- « Pour lutter contre la congestion, en toutes circonstances, la ville
blera peu aux déplacements des villes reposant plus sur le intelligente. C’est une ville qui doit
contraints d’hier. Pourquoi, en effet, silicium que sur l’asphalte sauront faciliter les comportements intelli-
se déplacer vers son bureau quand bien mieux faire. » gents. Le clou s’enfonce aisément :
son bureau s’est déjà déplacé chez « Nous sommes appelés à être « Il ne peut y avoir de ville intelli-
soi ? Pour autant, il demeurera les architectes du futur, et non gente sans citoyens intelligents ».
ses victimes. »
toujours important de se rencontrer, Ce n’est pas affaire de QI et d’infras-
(Buckminster Fuller, 1969)
de se mettre en relation. Les temps tructures lourdes mais d’usages. u

La Lettre du cadre territorial • février 2018 83


OFFRES D’EMPLOI

OFFRES
OFFRES D’EMPLOI
D’EMPLOI
www.lettreducadre.fr/Ressources humaines

LA LETTRE DU CADRE - SERVICE OFFRES D’EMPLOI


Tél. : 01 79 06 73 33 • Fax : 01 79 06 79 87
recrutement.gazette@infopro-digital.com www.territorial-recrutement.fr

recrute par voie statutaire, à défaut par voie contractuelle


POUR SA DIRECTION DES AFFAIRES FINANCIÈRES :

UN DIRECTEUR (H/F)
Station classée de tourisme 12 250 habitants
surclassée 20 000 à 40 000 habitants
recrute

(CADRE D’EMPLOIS DES ATTACHÉS TERRITORIAUX) son Responsable des


La Communauté d’Agglomération Epernay, Coteaux et Plaine de Champagne a mis en place depuis
affaires juridiques h/f
(Attaché ou Attaché Principal)
2014 des services communs, en particulier avec la Ville d’Epernay.
Missions principales : Cadre rattaché(e) à la Direction
Sous l’autorité hiérarchique du Directeur Géné- correspondants financiers répartis au sein des générale des services, vous assurez la plénitude des
ral Délégué des Services Ressources et Prospec- services. Vous coordonnez, en transversalité, fonctions juridiques au sein de la Commune :
• Conseil aux élus et services, expertise juridique
tive et sous l’autorité fonctionnelle de la des projets structurants pour la collectivité, tels • Analyse et rédaction d’actes et de contrats • Montage
Directrice Générale des Services de la commune- que la mise en œuvre opérationnelle de la d’opérations et de procédures (DSP, Domanialité
centre, vous gérez la Direction des Affaires dématérialisation de la chaîne comptable. publique, urbanisme…) • Elaboration de contrats
Financières de la Communauté d’Agglomération, Titulaire d’un Master II droit, économie, gestion ou
et de marchés publics (DCE Assurances, études,
prestations de service…) • Conseil sur le choix des
de la Ville d’Epernay et des établissements équivalent, vous êtes doté d’une excellente procédures • Instruction des dossiers contentieux,
annexes (8 collectivités - 21 budgets – de l’ordre connaissance du fonctionnement des collectivités rédaction de requêtes ou de mémoires en défense,
de 122 M € en fonctionnement). territoriales, d’une parfaite maîtrise des savoir-faire représentation de la Commune devant les tribunaux,
suivi des relations avec les avocats en charge de
En qualité de Directeur des Affaires Financières, techniques requis pour ce poste, et maîtrisez les la défense des intérêts de la collectivité, le cas
à la tête d’une équipe mutualisée, vous partici- règles budgétaires et comptables de la comptabi- échéant • Gestion et renouvellement des marchés
pez à la définition et à la mise en œuvre de la lité publique ainsi que les techniques d’analyse d’assurance et supervision de la gestion des sinistres
• Gestion du patrimoine privé de la Commune
stratégie budgétaire et financière des collectivi- financière. Vous pouvez mettre en avant une (conventions d’occupation, baux…) • Veille juridique.
tés et établissements. Vous êtes, à ce titre, expérience similaire significative vous ayant per-
Profil : • Formation supérieure en droit public
chargé de la programmation, de la mise en mis de développer vos capacités de management, (niveau Bac +5) • Expérience confirmée dans le domaine
œuvre et du suivi de la politique, dans un de conseil et de négociation. Rigoureux, vous du droit public, de la commande publique, et du droit des
contexte budgétaire et financier contraint. Vous démontrez des qualités organisationnelles et collectivités territoriales • Très bonnes connaissances de
réalisez la préparation budgétaire et contrôlez maîtrisez les outils informatiques (bureautique et l’environnement général des collectivités territoriales et
de leurs groupements • Capacité d’analyse, de synthèse
sa bonne exécution. Vous êtes, par ailleurs, logiciels spécifiques du type CIRIL). Doté d’un bon et d’évaluation du risque juridique, aptitude à analyser des
garant de la fiabilité et de la sécurité des pro- relationnel, vous appréciez le travail en transver- situations et à proposer des solutions opérationnelles,
cédures budgétaires, de préparation, d’exécu- salité et collaboratif. Vous êtes autonome et vous qualités rédactionnelles et organisationnelles, maîtrise
tion et de contrôle du budget de l’administration. savez faire preuve de diplomatie, de réactivité et de l’outil informatique (Word, Excel, Outlook, utilisation
de bases de données juridiques : Lexisnexis, Dalloz)
Vous réalisez des analyses financières et fiscales de pédagogie. • Autonomie, capacité à travailler en transversalité,
prospectives et proposez des stratégies de La fréquence des déplacements implique d’être rigueur, sens de l’organisation et gestion de l’urgence,
pilotage. Vous assurez la gestion de la dette et titulaire du permis B.
réactivité, sens de la confidentialité.
418344-DJ

de la trésorerie. Vous opérez le pilotage de la Rémunération :


fonction financière déconcentrée auprès des Rémunération statutaire, régime indemnitaire, Statutaire + IFSE + NBI + Prime de fin d’année.
services. Manager expérimenté, vous animez et CNAS et participation à la garantie maintien
de salaire. Poste à pourvoir en avril 2018
coordonnez l’action de l’équipe de 11 per-
Candidatures à adresser avant le 15 février 2018
sonnes placées sous votre autorité, en vous Poste à pourvoir immédiatement. (lettre de motivation, photo, CV) :
appuyant sur 2 adjointes et un réseau de - Par Courrier à : Monsieur le Maire
Hôtel de Ville Place d’Estienne d’Orves
83270 SAINT CYR SUR MER
> Merci d’adresser avant le 1er mars 2018, votre candidature avec un CV à : Monsieur le Président, - Par Mail à : mairie@saintcyrsurmer.fr
Direction des Ressources Humaines, Hôtel de Communauté, Place du 13ème Régiment de Génie, Renseignements auprès de Madame Anne FORISSIER,
BP 80526, 51331 Epernay cedex, ou par voie électronique: recrutement@epernay-agglo.fr Directeur Général des Services, au 04 94 26 72 00

84 La Lettre du Cadre • février 2018

PaLdC515.indd 84 31/01/2018 12:09


OFFRES D’EMPLOI

La CCHF regroupe 40 communes, 53 386 habitants. Elle est composée


de 186 agents. Au cœur de la Flandre entre la métropole lilloise et le
bassin industriel du dunkerquois, à la limite de la Belgique et du Pas de
Calais, la communauté de communes des Hauts de Flandre, située en
secteur à dominante rurale, est issue de la fusion de 4 communautés
recrute par voie statutaire ou contractuelle de communes.
Recrute dans la perspective d'une vacance de poste
Un Directeur Général
des Services h/f Un Directeur Général des Services h/f
Cadre d'emploi des Attachés Missions : • Collaborateur direct du Président, vous l'accompagnez dans la mise en œuvre de son projet de renforcer l'attractivité
du territoire de la CCHF dans le respect des valeurs de solidarité entre les communes, d'égalité et de dialogue • Vous êtes chargé
La CCBD réunit 9 250 habitants et 20 communes. Elle emploie de la mise en œuvre, de la coordination et de l'animation de l'ensemble des projets • Vous assurez en relation avec les 61
50 agents permanents. Son territoire est situé à 20 mn de délégués des 40 communes, conseil et assistance et vous préparez et mettez en œuvre les décisions de la communauté de
Gap chef-lieu du Département des Hautes Alpes, à 1h30 de communes • Vous coordonnez l'équipe de direction générale, la préparation et le suivi des différentes instances communautaires
Grenoble, 2h30 de Marseille.
(conseil communautaire et commissions), vous assistez l'autorité territoriale pour la définition des orientations stratégiques et
Site web : www.ccbd.fr vous assurez et coordonnez la mise en œuvre et le suivi des décisions et de l'ensemble des dossiers de la communauté de
Missions : Collaborateur direct du Président et des vice- communes • Vous élaborez et mettez en œuvre la stratégie financière et budgétaire de la communauté de communes dans un
présidents : • Vous participez à la définition du projet global contexte financier contraint • Vous organisez un management fondé sur la motivation, l'écoute, la reconnaissance de l'engagement
de l'EPCI et à sa stratégie de mise en œuvre • Vous assurez
la direction et la coordination de services en collaboration
personnel des agents, et vous coordonnez l'action des services répartis sur plusieurs sites.
avec une DGA • Vous préparez, participez aux instances Profil recherché et conditions de recrutement :
communautaires et mettez en œuvre les décisions • Vous Directeur territorial ou ingénieur en chef, ingénieur en chef hors classe ou ingénieur général territorial, titulaire d'un diplôme
élaborez et contrôlez les actes administratifs et les budgets M4
et M49 • Vous accompagnez les projets d'investissement et
de l'enseignement supérieur, vous détenez une expérience confirmée dans un emploi de direction d'une collectivité territoriale
optimisez les financements • Vous assurez les liens relationnels ou établissement public de plus de 40 000 habitants.
avec les communes membres, les partenaires locaux et Le poste est à pourvoir par voie de détachement sur un emploi fonctionnel de la fonction publique territoriale. Il est ouvert aux
institutionnels. agents de catégorie A, titulaires au moins du grade de directeur territorial ou ingénieur principal ou aux fonctionnaires de l'Etat
Profil : • Aptitude au management, au travail en équipe et à la titulaires d'un grade équivalent.
communication • Formation supérieure • Maîtrise des finances
publiques, statut FPT et connaissances juridiques • Qualités
Conditions de travail : Lieu d'affectation : siège de l'EPCI : 468 rue de la Couronne de Bierne 59380 BERGUES / Temps
relationnelles et rédactionnelles • Maîtrise de l'outil informatique complet 35h avec contraintes horaires.
• Disponibilité, rigueur et sens de l'organisation • Expérience Positionnement du poste : Rattachement hiérarchique au Président. Encadrement de 186 agents (Catégories A B C).
418301-MB

dans un poste similaire vivement souhaitée.


Réunions auxquelles participe le Directeur Général des Services (H/F) : conseil communautaire, commissions, bureau, exécutif,
Poste à temps complet à pouvoir groupes de travail, réunions extérieures, toutes réunions utiles souhaitées par le Président.
au plus tard le 1er avril 2018.
Avantages : Régime indemnitaire - NBI - Comité National des Œuvres Sociales, Participation mutuelle et maintien de salaire.

418962-AG
Rémunération statutaire + Régime indemnitaire + NBI.
Candidature (lettre de motivation et CV) à adresser dès que Les candidatures sont à adresser par lettre manuscrite accompagnée d'un CV à :
possible à : Monsieur le Président de la CC Buëch Dévoluy - Monsieur le Président de la Communauté de Communes des Hauts de Flandre
3 Bis Rue du Jeu de Paume - 05400 VEYNES ou par mail à : 468 rue de la Couronne de Bierne - 59380 BERGUES
accueil@ccbd.fr - Téléphone : 04 92 58 02 42

>ĞĠƉĂƌƚĞŵĞŶƚĚĞůĂ^ĞŝŶĞͲDĂƌŝƟŵĞƌĞĐƌƵƚĞƐŽŶͬƐĂ
La Communauté
de Communes
du Pays de Lunel
Directeur-trice de l’Action Sociale
49 100 habitants et de l’Insertion
recrute par voie statutaire Cadre d’emplois des attachés territoriaux (directeur ou attaché hors classe)
ou contractuelle
ou des administrateurs territoriaux
Un Directeur Général h / f Sous la responsabilité directe du Directeur Général Adjoint en charge des solidarités, vous
Cadre A
ƉĂƌƟĐŝƉĞnjăůĂĚĠĮŶŝƟŽŶĚĞƐŽƌŝĞŶƚĂƟŽŶƐĞŶŵĂƟğƌĞĚĞƉŽůŝƟƋƵĞƐƐŽĐŝĂůĞƐĞƚĂƵƉŝůŽƚĂŐĞĚĞƐ
Missions :
En relation étroite avec le Président, le 1er Vice-Président, ĚŝƐƉŽƐŝƟĨƐĚ͛ŝŶƐĞƌƟŽŶ͕Ě͛ĂŝĚĞƐĞƚĚ͛ĂĐĐŽŵƉĂŐŶĞŵĞŶƚƐŽĐŝĂů;Z^͕ĂŝĚĞƐĮŶĂŶĐŝğƌĞƐ͕&:Ϳ͘
vous dirigez les services en cohérence avec les orientations
définies par l’Autorité territoriale. Vous :  Êtes force de ĐĞƟƚƌĞ͕ǀŽƵƐĚĞǀĞnj͗ͻĐŽŶĚƵŝƌĞůĂƉŽůŝƟƋƵĞƐŽĐŝĂůĞĞƚƐŽŶĠǀĂůƵĂƟŽŶͻƉŝůŽƚĞƌůĞƐĚŝƐƉŽƐŝƟĨƐ
proposition et d’aide à la définition du projet global de la Ě͛ŝŶƐĞƌƟŽŶ;ƉĂĐƚĞƚĞƌƌŝƚŽƌŝĂůĚ͛ŝŶƐĞƌƟŽŶ͕WƌŽŐƌĂŵŵĞĠƉĂƌƚĞŵĞŶƚĂůĚ͛ŝŶƐĞƌƟŽŶͿĞƚůĞƵƌŵŝƐĞ
collectivité et sa stratégie  Pilotez et animez l’équipe de
direction. Vous supervisez le management des services ĞŶƈƵǀƌĞǀŝĂůĞ&^ĞƚůĞĐŽŶǀĞŶƟŽŶŶĞŵĞŶƚĂǀĞĐůĞƐŽƌŐĂŶŝƐŵĞƐͻƉƌŽĐĠĚĞƌĂƵŵĂŶĂŐĞŵĞŶƚ
(160 agents) et conduisez le dialogue social  Supervisez la
préparation, l’exécution et le suivi du budget global de la
ŽƉĠƌĂƟŽŶŶĞůĚĞůĂĚŝƌĞĐƟŽŶ;ϲϯĂŐĞŶƚƐͿͻƉĂƌƟĐŝƉĞƌăůĂĚĠĮŶŝƟŽŶ͕ĂƵƐƵŝǀŝĚĞƐĂŵŝƐĞĞŶƈƵǀƌĞ͕
collectivité  Représentez la collectivité et renforcez les ăůĂƐƵƌǀĞŝůůĂŶĐĞĚĞƐĂĐŽŚĠƌĞŶĐĞĞƚăů͛ĠǀĂůƵĂƟŽŶĚĞůĂƉŽůŝƟƋƵĞƐŽĐŝĂůĞƐƵƌůĞƐϱhŶŝƚĠƐdĞƌƌŝ-
partenariats avec l’ensemble des acteurs du territoire
 Assurez une veille règlementaire afin de sécuriser les actes ƚŽƌŝĂůĞƐĚ͛ĂĐƟŽŶƐŽĐŝĂůĞͻŽƌŐĂŶŝƐĞƌůĞƐƵŝǀŝĞƚůĞƉŝůŽƚĂŐĞĚĞƐĂĐƟǀŝƚĠƐĚĞůĂŝƌĞĐƟŽŶͻĂƐƐƵƌĞƌ
juridiques de la collectivité. Vous garantissez le respect des ůĂŐĞƐƟŽŶĂĚŵŝŶŝƐƚƌĂƟǀĞ͕ĮŶĂŶĐŝğƌĞ;ƵĚŐĞƚсϮϳϬŵŝůůŝŽŶƐĚ͛ĞƵƌŽƐͿĞƚĚĞƐƌĞƐƐŽƵƌĐĞƐŚƵŵĂŝŶĞƐ
règles d’éthique et de déontologie  Supervisez
spécifiquement certains services de la collectivité (CIAS, Aire ĚĞůĂŝƌĞĐƟŽŶ͘
d’accueil des Gens du Voyage…).
sŽƵƐŵĂŠƚƌŝƐĞnjůĞƐĚŝƐƉŽƐŝƟĨƐĞƚůĂƌĠŐůĞŵĞŶƚĂƟŽŶĞŶŵĂƟğƌĞĚ͛ŝŶƐĞƌƟŽŶĞƚũƵƐƟĮĞnjĚ͛ƵŶĞĞdžƉĠ-
Profil :  Formation supérieure et expérience avérée dans le
domaine des collectivités  Capacité à instaurer des relations ƌŝĞŶĐĞĂǀĠƌĠĞĞŶƚĞƌŵĞƐĚĞĐŽŶĚƵŝƚĞĚĞƉƌŽũĞƚƐĞƚĚ͛ĞŶĐĂĚƌĞŵĞŶƚĚ͛ĠƋƵŝƉĞƐ͘sŽƵƐĂǀĞnjƵŶĞ
de confiance avec ses interlocuteurs  Force de proposition ĨŽƌƚĞĐĂƉĂĐŝƚĠăƉĂƌƟĐŝƉĞƌĂƵdžƌĠŇĞdžŝŽŶƐƐƚƌĂƚĠŐŝƋƵĞƐ͘
auprès des élus (assistance, conseil, formalisation d’études et
rapports d’aide à la décision)  Gestion, encadrement des
services  Autonome et grande flexibilité horaire.
ZĞĐƌƵƚĞŵĞŶƚ͗^ĞůŽŶĐŽŶĚŝƟŽŶƐƐƚĂƚƵƚĂŝƌĞƐ

POSTE À TEMPS COMPLET À POURVOIR


AU 1ER JUILLET 2018 ĚƌĞƐƐĞƌůĞƩƌĞĚĞŵŽƟǀĂƟŽŶ͕sĚĠƚĂŝůůĠ͕ϯĚĞƌŶŝğƌĞƐĮĐŚĞƐĚ͛ĠǀĂůƵĂƟŽŶĞƚĐŽƉŝĞ
418610-MB

Les candidatures manuscrites et signées sont à adresser ĚƵĚŝƉůƀŵĞůĞƉůƵƐĠůĞǀĠ͕ƐŽƵƐƌĠĨ͘sWͲϯϵϯͲϭϳă͗D͘ůĞWƌĠƐŝĚĞŶƚĚƵĠƉĂƌƚĞŵĞŶƚĚĞůĂ


avant le 26 février 2018 à : M. Le Président, DRH, ^ĞŝŶĞͲDĂƌŝƟŵĞͲZ,ͲŝƌĞĐƟŽŶĂĚũŽŝŶƚĞZĞĐƌƵƚĞŵĞŶƚ&ŽƌŵĂƟŽŶĞƚDŽďŝůŝƚĠƐͲ
152 Chemin des Merles, ZAE Luneland, CS90229, ^ĞƌǀŝĐĞĐĐŽŵƉĂŐŶĞŵĞŶƚĞƚYƵĂůŝƚĠĚƵZĞĐƌƵƚĞŵĞŶƚ͕,ƀƚĞůĚƵĠƉĂƌƚĞŵĞŶƚ͕YƵĂŝ:ĞĂŶDŽƵůŝŶ͕
34400 LUNEL. ϳϲϭϬϭZKhEĞĚĞdžϭŽƵƉĂƌŵĂŝůăĚĞƉŽƐĞͲĐǀ͘ĚƌŚΛƐĞŝŶĞŵĂƌŝƟŵĞ͘Ĩƌ
ǁǁǁ͘ƐĞŝŶĞŵĂƌŝƟŵĞ͘ŶĞƚ
La Lettre du Cadre • février 2018 85

PaLdC515.indd 85 31/01/2018 12:09


OFFRES D’EMPLOI

Le Parc
Naturel
La ville de Morangis (91 - Essonne) - (13 000 habitants) est une ville au dynamisme économique important. Situé à
16 km au Sud de Paris, elle est intégrée à la Métropole du Grand Paris et fait partie de l'EPT 12, Grand Orly Seine Régional
Bièvres. de Camargue
La ville de Morangis (91 - Essonne) recrute
Le Syndicat mixte du
son-sa Directeur-trice des FINANCES, Référent-e de pôle h / f RE C RU T E
Parc naturel régional
de Camargue
Attaché-e, Attaché-e Principal-e, cadre B possible - réf. DIRFI/MOR/02/2018
Placé-e sous l'autorité directe du Maire, également vice-président de l'EPT12 et conseiller communautaire du Grand Paris, vous aurez à : un Directeur(trice) adjoint
VOS MISSIONS : • Piloter le service finances avec l'élaboration / execution du budget (21 M€ Fonct & 5 M€ Invest), • Coordonner les services suivants :
guichet unique (mis en place à la rentrée scolaire 2018/2019), secrétariat général dont conseil municipal, informatique, urbanisme, affaires générales /
en charge des Finances et
état civil / accueil / cimetière • Avoir un rôle de conseil, d'alerte, d'expertise • Participer à la direction collégiale et aux réflexions stratégiques et
transversales • Piloter les dossiers juridiques confiés à différents services • Faire le lien avec les acteurs institutionnels (Trésorerie, banques…)
des Ressources h / f
par voie statutaire (cadre d’emplois des
VOTRE PROFIL : • Formation supérieure en finance • Titulaire du grade d'attaché ou attaché principal (catégorie A), catégorie B possible • Expérience

409584-CHM
attachés territoriaux)
pertinente dans le domaine des finances en collectivité territoriale • Expérience et capacités en management • Connaissances de base des différents
secteurs qui lui seront rattachés • Force de proposition, capacités organisationnelles, relationnelles, autonomie, adaptabilité POSTE À TEMPS COMPLET
RÉMUNÉRATION : statutaire et régime indemnitaire. À POURVOIR DÈS QUE POSSIBLE
AVANTAGES : véhicule de service, CNAS, participation mutuelle. Missions principales : Adjoint(e) au directeur, vous êtes
responsable du pôle « Administration générale ». Membre de
MERCI DE TRANSMETTRE VOTRE CANDIDATURE l’équipe de direction, vous contribuez à la stratégie globale de
(LETTRE DE MOTIVATION + CV) SOUS LA RÉFÉRENCE DU POSTE la structure et assurez la coordination et le contrôle des
À CANDIDATURE@SAVOIRSPUBLICS.FR WWW.SAVOIRSPUBLICS.FR fonctions administratives, financières et juridiques de la
structure. Dans ce cadre, vous assurez les activités principales
suivantes : • Vous dirigez les activités du pôle « Administration
générale » constitué de 6 agents. • Vous élaborez le budget et
assurez le suivi de l’exécution. • Vous veillez à la bonne
application des procédures financières et comptables. • Vous
êtes l’interlocuteur des partenaires financiers. • Vous
coordonnez la préparation des réunions statutaires et
participez aux travaux des instances de décisions et de
consultation du Parc • Vous supervisez la gestion des
ressources humaines. Vous préparez et suivez les procédures
Ain - 4 700 habitants de recrutement, d’évaluation et de formation des personnels
Ville de DOUCHY LES MINES (NORD) en fort développement à 25 kilomètres Profil : • De formation supérieure (Bac +4/5) en droit public et/
11 000 habitants au Nord de Lyon ou gestion administrative et financière des collectivités, avec
Membre de la Communauté d’Agglomération une expérience significative sur un poste similaire, vous
de la Porte du Hainaut Recrute au 1er avril 2018, disposez d’une solide culture administrative, juridique,
par voie statutaire ou contractuelle financière et territoriale complétée par de réelles compétences
recrute en management public territorial stratégique et opérationnel.

son Directeur de cabinet h/f Son Directeur Général Force de proposition, vous avez la capacité à appréhender les
enjeux politiques liés à votre fonction.
• Poste à temps complet • Poste basé au Mas du Pont de
Service : Cabinet du Maire
Catégorie : A des Services h/f Rousty, 13200 ARLES • Rémunération statutaire + Régime
Indemnitaire + Prime annuelle mensualisée • Avantages
sociaux : Participation Mutuelle et Maintien de Salaire + CNAS
Filière : Spécifique Cadres d’emploi d’attaché ou ingénieur territorial
Cadre emplois : Collaborateurs de cabinet Candidature (CV + lettre de motivation) à adresser au plus
Sous l’autorité du Maire et du Conseil municipal, vous mettrez tard le 09/02/2018
Missions : • Placé(e) directement sous l’autorité du Maire, en œuvre les différentes politiques publiques décidées, - par courrier à : Monsieur le Président - Syndicat Mixte de
vous assurerez l’ensemble de la gestion du cabinet du Maire. dirigerez et coordonnerez l’ensemble des services gestion du Parc naturel régional de Camargue - Mas du
A ce titre, vous exercerez entre autres les missions suivantes : municipaux, avec les moyens financiers, humains et matériels. Pont de Rousty - 13200 Arles
• Animer l’équipe du Cabinet • Participer à l’élaboration et à - par mail à : administration@parc-camargue.fr
la mise en œuvre de la stratégie politique du groupe Missions : - Assister le Maire et les élus dans la définition des Personne à contacter pour tout renseignement
majoritaire du Conseil Municipal • En collaboration avec la orientations stratégiques du territoire et les décliner en actions complémentaire : Sonia AYME, Tél : 04.90.97.10.40
Direction Générale et en lien avec le service communication, opérationnelles, être force de proposition auprès de l’exécutif administration@parc-camargue.fr 418696-DJ
participer au pilotage et à la mise en œuvre d’une stratégie - Piloter les projets structurants et organisationnels, rédiger des
d'information et de communication, utilisant les méthodes, documents d’aide à la décision - Préparer et suivre le Conseil,
techniques et outils modernes ainsi qu’à l’organisation ainsi que certaines commissions municipales - Animer et
d’évènements (manifestations exceptionnelles, cérémonies…) fédérer l’équipe d’encadrement et manager les services (60
• Identifier les situations à enjeux et conseiller le Maire personnes) - Superviser la préparation, l’exécution et le suivi L’INFORMATION AU QUOTIDIEN
• Assurer l’interface entre les élus et la population des budgets, dans un esprit de stratégie financière
pluriannuelle et d’optimisation de la ressource et de la
SUR UN TON DIFFÉRENT !
• Superviser la gestion de l’agenda du maire • Assurer le suivi
du courrier du maire, de la distribution à la gestion des dépense - Représenter la commune auprès de tous les acteurs
réponses • Préparer notes, discours, fonds de dossier pour le et partenaires extérieurs - Assurer une veille juridique et
réglementaire afin de sécuriser les actes municipaux. Un outil prati
pratique
tique et str
stratégique
t até
tégique
i qui balaye
maire • Suppléer le Maire lors de ses permanences
• Représenter le Maire lors de réunions partenariales. Profil : - Maîtrise de la règlementation juridique et des
l’ensemble des questions managériales et décrypte
marchés publics - Bonne connaissance du statut et des l’actualité sur un ton impertinent, engagé et incisif.
Profil recherché : • Formation supérieure en droit et/ou sciences
politiques • Connaissance approfondie du fonctionnement des finances publiques - Formé à la gestion et conduite de projets
Collectivités Territoriales et de leur environnement • Attrait pour - Expérience reconnue de management et de conduite du Votre mensuel au formats
l'action politique et sens de l’intérêt général • Excellentes qualités changement - Sens du service public et de l’intérêt général
rédactionnelles • Rigueur d'analyse et esprit de synthèse • Très - Excellentes qualités rédactionnelles et maîtrise de l’outil papier et numérique pour
bon sens relationnel et qualités d’écoute • Diplomate et qualités informatique - Autonomie et esprit d’initiative, rigueur et approfondir votre expertise
organisation - Bon relationnel et sens du contact avec

+
de négociation mais également de fermeté • Disponibilité et
réactivité • Aptitude au travail en équipe • Obligation de l’ensemble de ses interlocuteurs.
discrétion et de confidentialité. Conditions : Rémunération statutaire, régime indemnitaire,
commune adhérente au CNAS, chèques déjeuner,
Poste à pourvoir le : 1er février 2018 participation mutuelle.
418490-OH

Type d’emploi : Emploi permanent


Type de recrutement : agent contractuel de droit public Contact : Lionel LE DOUCE, Directeur Général des Services,
Temps de travail : Temps complet au 04 74 08 95 24 ou dgs@reyrieux.fr Les services en lignes inclus :
(la fiche de poste détaillée est disponible sur demande).
Rémunération : Statutaire contenus réservés à fortes
co
Adresser votre candidature à : Monsieur le Maire, Poste à temps complet (35 heures)
valeurs ajoutée,
Maire de DOUCHY LES MINES, Place Paul Eluard,
59282 DOUCHY LES MINES Adresser les candidatures (lettre de motivation manuscrite, ne
newsletter hebdomadaire
ou dga.douchy@orange.fr CV détaillé, photo) avant le 15 février 2018 à : et alertes mails
M. le Maire - 105, Grande Rue - 01600 REYRIEUX
417714-DJ

86 La Lettre du Cadre • février 2018

PaLdC515.indd 86 31/01/2018 12:09


OFFRES D’EMPLOI

Recrute

La commune de Roissy-en-France (Val d’Oise) Directeur Général Adjoint


(surclassée à 10 000 à 20 000 habitants)
Commune située à 20km de Paris au cœur
des Services h/f
d’un secteur économique dynamique Cadre d’emplois des attachés territoriaux, attaché principal, Ingénieur
et desservi par un réseau aéroportuaire,
autoroutier et ferroviaire exceptionnel. 23 000 habitants, 650 agents
Station touristique de villégiature Commune de la Seine-Saint-Denis, Le DGA en charge des directions des services à la population (éducation et temps de
mention tourisme d’affaire - 14 404 habitants à proximité immédiate de Paris l’enfant, action sociale et prévention, jeunesse et sport, action culturelle, citoyenneté et
Membre de l’Etablissement Public vie associative), sous l’autorité du DGS et par délégation :
Recrute Territorial Est Ensemble
Missions :
Son Directeur Général
Bénéficiant d’un réseau dense
de transport (métro ligne 11, • Participe au processus de décision et à la définition de la politique stratégique de la

des Services h/f périphérique, accès aux principales collectivité et des politiques publiques sectorielles
autoroutes) • Dirige les directions placées sous sa responsabilité
• Favorise le travail en transversalité de ses services et directions
(Grade d’Attaché ou Attaché principal)
• Participe à la mise en œuvre des orientations stratégiques
Détachement possible sur emploi fonctionnel • Etabli des échanges réguliers et des interfaces avec les élus en charge des domaines
relevant de son périmètre
Missions : • Collaborateur direct du Maire et
• Coopère avec les différents organismes concernés par la délégation
conseiller des Elus, vous participez à la préparation,
la mise en œuvre et le suivi des orientations et des Connaissances et compétences requises :
décisions municipales, dans le respect du cadre • Expérience et connaissances approfondies de l’organisation et du fonctionnement
réglementaire • Vous accompagnez les Elus dans des collectivités locales et du statut de la Fonction Publique Territoriale.
l’élaboration des projets et assistez l’autorité • Bonnes connaissances en droit public et notamment en matière de management,
territoriale dans leur montage juridique et financier conduite de projets et de gestion budgétaire.
• Vous assurez la gestion administrative et • Savoir piloter des projets et des équipes dans une démarche de transversalité et de
financière de la commune • Vous êtes chargé complémentarité, avec une recherche de rationalisation et d’optimisation.
de gérer les ressources humaines (190 agents), • Faculté à anticiper et à définir des stratégies.
d’optimiser l’ensemble des moyens nécessaires à
la mise en œuvre des actions smunicipales et de Pour ce poste vous bénéficierez de la rémunération statutaire, d’un 13ème mois, de 36
proposer des évolutions dans l’organisation et les jours de congés et 11 RTT, de possibilités étendues de formation ainsi que de divers
procédures • Vous intervenez également dans les avantages sociaux (prévoyance, mutuelle, cos, etc.).
partenariats avec la Communauté d’Agglomération Le profil de poste détaillé est consultable sur le site de la ville : www.ville-leslilas.fr
et l’Office de Tourisme classé catégorie I.
Profil : • Une expérience dans un poste similaire est Nous vous remercions de bien vouloir adresser, votre lettre de motivation
souhaitée • Vous maîtrisez les ressources humaines, accompagnée d’un CV détaillé à :
les finances locales, les marchés publics et disposez Monsieur le Maire - direction des ressources humaines
d’une bonne connaissance juridique permettant d’en 96, rue de Paris - 93260 Les Lilas
assurer la veille • Vous êtes capable de mobiliser et ou par courrier électronique : recrutement@leslilas.fr
de fédérer une équipe et possédez une aptitude au 418583-CHM
pilotage de projets • Disponible et rigoureux, vous
avez en outre de bonnes capacités relationnelles.
Rémunération statutaire, régime indemnitaire et
prime de fin d’année. Logement de fonction.
418510-AG

Essonne - 5 000 habitants


Poste à pourvoir au 1er avril 2018.
Membre de la Communauté
Merci d’adresser votre CV accompagné d’Agglomération Versailles
d’une lettre de motivation manuscrite, Grand Parc - A 12 kms de Paris
avant le 1er mars 2018, à :
Monsieur le Maire Recrute
Mairie de Roissy-en-France
40, avenue Charles de Gaulle
95700 Roissy-en-France Un Directeur Général des Services h/f
Collaborateur direct du Maire et interface des élus, il anime une équipe de plus de 100 collaborateurs
et pilote le management stratégique et opérationnel des projets. Il favorise la transversalité et la
coordination des projets importants. Il s’assure de la bonne exécution des réalisations de la mandature
et conforte un fonctionnement transversal et en mode projet des services. Il conforte la stratégie
financière passant par l’optimisation du fonctionnement, la recherche de financements et de subventions
extérieures, la bonne maitrise des dépenses et la mise en place d’outils de gestion et d’aide à la
décision.
Les missions principales sont : • Impulser et superviser la mise en œuvre des orientations de la munici-
palité. • Accompagner le Maire dans les processus décisionnels. • Mettre en place des indicateurs de
suivi des activités. • Conseiller et alerter sur les risques techniques et juridiques. • Organiser les
conseils municipaux. • Coordonner et piloter l’ensemble des services : - Piloter l’équipe des chefs de
Votre solution de recrutement services. - Favoriser un management transversal reposant sur la gestion en « mode projet ». • Impulser
une politique RH tournée vers l’efficience organisationnelle, l’élévation des qualifications individuelles
et le bien-être au travail.

Pour diffuser vos offres d’emploi, Profil :Le DGS recherché dispose d’une première expérience en direction générale. C’est un manager
territorial, force de propositions, d’initiative et de réactivité. Il dispose d’un esprit de synthèse et de
contactez notre équipe dédiée : fortes capacités managériales et d’animation d’équipes. Rigoureux, il a un sens éprouvé du reporting,
de la transversalité et de l’impulsion.
01 79 06 73 33 Conditions de travail : • Temps complet. • Rémunération en fonction du profil (Prime de fin d’année
+ Régime indemnitaire, CNAS).
recrutement.gazette@
Poste à pourvoir dès que possible
infopro-digital.com
418701-OH

Merci d’adresser votre candidature (CV et lettre de motivation) à :


Madame le Maire, Hôtel de Ville, Place de la Maire - 91570 Bièvres
ou par e-mail : recrutement@bievres.fr
Renseignements : Delphine LEROY

La Lettre du Cadre • février 2018 87

PaLdC515.indd 87 31/01/2018 12:09


OFFRES D’EMPLOI

Un Directeur Général des Services Techniques h/f


Cadre d'emploi d'ingénieurs principaux / ingénieurs en chef / administrateurs
Sous l'autorité du Directeur Général des Services, vous aurez sous votre responsabilité :
la planiÄcation, la coordination, l'animation, le pilotage et la gestion de l'ensemble des
Provence Alpes moyens techniques de l'agglomération concernant le traitement des déchets, la voirie,
Agglomeration l'éclairage public, les espaces naturels et chemins de randonnée, le transport scolaire,
urbain et interurbain, le suivi des installations techniques et de l'ensemble des bâtiments
Située dans le département de la CAPAA.
des Alpes de Haute La mission comprend la gestion de plus de 200 agents.
64 communes, 98 000 habitants
Provence, à Digne les Bains, Missions : - Contribuer à l'amélioration du traitement des déchets. Développer la politique
" Zéro Déchets, Zéro Gaspi " du territoire. Travailler sur la réduction drastique du volume de
déchets traité par la collectivité - Participer au décloisonnement des services et à l'instauration recrute
Recrute d'une culture de la transversalité et du mode de projet - Engager une dynamique de
par voie statutaire ou à défaut
fonctionnement qui permette une montée en compétences de vos collaborateurs - Un/une Directeur/trice
Promouvoir et intégrer les outils de concertation aÄn de répondre aux exigences de la
contractuelle population et des directions utilisatrices de la collectivité.. des ¿nances, de la prospective
ProÄl : - Formation supérieure (Bac + 5, ingénieur ou équivalent) - Vous conjuguez une et du contrôle de gestion (h/f)
expérience réussie sur un poste de direction générale de services techniques et de solides
compétences managériales notamment pour le traitement des dechets - Manageur hors-pair, Cadre d’emploi des attachés
Adresser les candidatures fédérateur, communiquant, vous savez optimiser une organisation aÄn de répondre le plus Rattaché à l’équipe de direction générale
efÄcacement possible à la demande des élus et des habitants - Vous avez également su
(CV + LM) au plus tard le démontrer une réelle compréhension et une prise en compte des principes de la gouvernance Missions :
28 février 2018 à : des élus - Vous faites par ailleurs preuve d'ouverture d'esprit et avez été en mesure de • Piloter la création d’une direction des ¿nances, de la
Provence Alpes développer de réelles appétences en matière de dialogue, de négociation et de concertation.
prospective et du contrôle de gestion adaptée aux
Agglomeration Rémunération : - Cadre fonctionnel des DGST collectivité de plus de 40 000 ha enjeux et objectifs de Dinan Agglomération • Piloter
- Rémunération statutaire + régime indemnitaire. l’élaboration et l’exécution des budgets, les analyses
4 Rue Klein ¿nancières et ¿scales rétrospectives et prospectives
04000 DIGNE LES BAINS Poste à pourvoir : le 1er mai 2018 417992-GM • Repositionner la construction budgétaire au sein
d’une prospective financière et fiscale consolidée
• Piloter les études ¿nancières et ¿scales (transferts de
charges, CIID, observatoire ¿scal) • Piloter, mettre en
VILLE DE œuvre et évaluer le pacte financier et fiscal de
solidarité de la communauté d’agglomération
BERRE L’ETANG • Conduire un processus d’optimisation des moyens
La ville d’Aubusson 14000 Habitants
(dématérialisation, diminution du nombre de régies,
recrute environ (Bouches du Rhône)
diminution du nombre de factures) et de la dépense
recrute par voie publique (favoriser une culture de contrôle de gestion
statutaire ou contractuelle et d’évaluation au sein des services).
Un Directeur de la Stratégie Numérique, Pro¿l :
SON/SA DIRECTEURTRICE Événementielle et de Communication (h/f) • Expérience réussie en collectivité dans le domaine
GÉNÉRALE DES SERVICES des finances et de la prospective • Maîtrise des
Cadre d’emplois des Attachés Territoriaux
mécanismes de Àux ¿nanciers entre communes et
Grade(s) recherché(s) : attaché / attaché principal Filière administrative
EPCI • Maîtrise des applications métiers (¿nances,
MISSIONS : Placé sous l’autorité directe du Coordonnateur prospective, gestion de la dette de la trésorerie) et des
Sous-préfecture de la Creuse, disposant d’importants équipements
Général des Services, vous proposerez une stratégie processus de dématérialisation • Qualités managé-
culturels, sanitaires, sportifs, scolaire et économiques, Aubusson
globale d’accompagnement des mutations économiques riales et relationnelles • Disposer d’un sens politique et
(3 704 habitants) est une ville commerçante qui affirme toute sa
et sociologiques de la ville pour faire comprendre les de qualités pédagogiques.
vocation touristique, autour de l’art de la Tapisserie. La Cité de la
enjeux à la population et susciter son adhésion.
Tapisserie, qui a ouvert ses portes en juillet 2016, a ainsi accueilli
près de 60 000 visiteurs dès sa première année d’exploitation.
Encadrant les agents du pôle communication et du pôle Poste à pourvoir le 1er avril 2018
web, vous assurerez des missions de communication,
OVNÏSJRVFT FU ÏWÏOFNFOUJFMMFT  t "TTVSFS MB DPODFQUJPO Adresser lettre de candidature manuscrite et CV
Missions : Sous l’autorité du Maire, le (la) Directeur(trice) avant le 27/02/18 à M. le Président
de la stratégie d’image de la commune à partir des axes
général(e) des services assurera le fonctionnement général de Dinan Agglomération, 2 Bd Simone Veil,
TUSVDUVSBOUTEVQSPKFUNVOJDJQBMt$PPSEPOOFSMFTNPZFOT
la commune (60 agents environ) et mettra en œuvre, sous les CS 56357, 22106 DINAN cedex
EF DPNNVOJDBUJPO FYJTUBOUT t &UVEJFS MPQQPSUVOJUÏ EVO

419205-OH
directives des élus, les politiques décidées par le conseil municipal. ou par mail : recrutement@dinan-agglomeration.fr
marché public de produits de communication, de la
Le (la) Directeur(trice) général(e) des services est également mis conception stratégique à la distribution des produits,
à disposition du Centre communal d’action sociale (CCAS - 3 QPSUBOUTVSUPVTMFTNÏEJBTt%ÏWFMPQQFSMFTSFMBUJPOTBWFD Contact : Arnaud LECOURT, Directeur Général des
BHFOUT
FUFOBTTVSFMFEJSFDUJPOr$POTFJMFUBTTJTUBODFBVYÊMVT MFT NÏEJBT t 1SPQPTFS VOF TUSBUÏHJF HMPCBMF FO NBUJÒSF Services a.lecourt@dinan-agglomeration.fr
dans la définition des orientations stratégiques de la Commune de démarche numérique et de nouvelles technologies
FU EV $$"4  FU MFVS NJTF FO ’VWSF r -JFO BWFD MFT QBSUFOBJSFT t1SPQPTFSMFEÏWFMPQQFNFOUEFTFSWJDFTFUÏRVJQFNFOUT
institutionnels, économiques et associatifs de la Ville, en publics ou privés répondant aux attentes de la population
QBSUJDVMJFSMJOUFSDPNNVOBMJUÊr.BOBHFNFOUFUDPPSEJOBUJPOEFT t "UUJSFS EFT QPSUFVST EF QSPKFUT EBOT DFT EPNBJOFT
services de la Commune et du CCAS répartis au sein des différents (fablab, espaces de coworking, grande école du
TFSWJDFTr1SÊQBSBUJPOFUNJTFFO’VWSFEFTEÊDJTJPOTNVOJDJQBMFT numérique…) et faciliter leur installation sur la commune
(préparation, suivi et mise en œuvre des Conseils municipaux, t 'BWPSJTFS MÏWPMVUJPO DPODSÒUF EF #FSSF M&UBOH WFST MB
organisation et suivi des commissions communales, rédaction des jWJMMFDPOOFDUÏFxt"TTVSFSMFTFOTFUMBDPIÏSFODFEV
EÊMJCÊSBUJPOTFUD
r1SÊQBSBUJPOFUNJTFFO’VWSFEFTEÊDJTJPOT programme des événements municipaux au regard des Réglementation,
EV $POTFJM EBENJOJTUSBUJPO EV $$"4 r 4ÊDVSJTBUJPO KVSJEJRVF BYFT TUSBUÏHJRVFT EF MB QPMJUJRVF NVOJDJQBMF t "TTVSFS
EFTBDUFTFUQSPDÊEVSFTEFMBDPNNVOFr&MBCPSBUJPOEFTCVEHFUT la coordination des jumelages en vue de favoriser les état civil, environnement…
communaux en lien avec le service finances, suivi et pilotage échanges. restez alerté et informé
de leur exécution (budget principal et budgets annexes pour la
PROFIL ET COMPÉTENCES : t %F GPSNBUJPO TVQÏSJFVSF
$PNNVOFCVEHFUEV$$"4
r.POUBHFFUTVJWJEFTEPTTJFSTEF
EBOT MF EPNBJOF EF MB DPNNVOJDBUJPO EJQMÙNF EF UZQF Tous les mois, 6 fiches qui répondent
TVCWFOUJPOT EJOWFTUJTTFNFOU r &MBCPSBUJPO FU TVJWJ EFT NBSDIÊT aux questions d’actualité et de fond
Master), vous justifiez d’une expérience confirmée sur
QVCMJDT QSÊQBSBUJPO  QBTTBUJPO  FYÊDVUJPO
 r 7FJMMF KVSJEJRVF FU sur les sujets du quotidien, et en permanence
un poste similaire et maitrisez l’ensemble des enjeux
règlementaire. l’accès à plus de 850 fiches en ligne.
MJÏT Ë MB DPNNVOJDBUJPO QVCMJRVF t 7PVT EJTQPTF[ EF
Profil :r'PSNBUJPO#BD PVr&YQÊSJFODFEBOTVOQPTUFTJNJMBJSF qualités rédactionnelles, relationnelles et faite preuve de
TPVIBJUÊF r .BÏUSJTF EFT JOTUBODFT EÊDJTJPOOFMMFT EFT DPMMFDUJWJUÊT EJTDSÏUJPOQSPGFTTJPOOFMMFt%JTQPOJCMF PSHBOJTÏFUSPNQV
territoriales, du développement local et des politiques publiques locales au management, vous avez des aptitudes au travail en
r&YQÊSJFODFTJHOJêDBUJWFEFEJSFDUJPOFUEFNBOBHFNFOUEÊRVJQFT équipe et en partenariat avec les services municipaux
r $BQBDJUÊT SÊEBDUJPOOFMMFT  EF TZOUIÍTF  EBSCJUSBHF r 4FOT EFT organisateurs ou facilitateurs d’événements sur la ville
responsabilités et du service public. t"DFUJUSF WPVTQSPQPTFSF[EFTBDUJPOTEFSBUJPOBMJTBUJPO
et de coordination du fonctionnement de ces différents
3ÊNVOÊSBUJPO4UBUVUBJSF 3ÊHJNFJOEFNOJUBJSF acteurs.

1PTUFÆQPVSWPJSMF RÉMUNÉRATION : Statutaire + régime indemnitaire +


13ème mois.
Candidatures à adresser à Monsieur le Maire
418722-DJ

KVTRVBVGÊWSJFSÆMBESFTTF POSTE À POURVOIR : DANS LES PLUS BREFS DÉLAIS.


)ÔUFMEF7JMMF(SBOEF3VF"VCVTTPO Adresser lettre de motivation + photo + CV avant le
Ou par mail à : rh@ville-aubusson.fr 2 mars 2018 à : Monsieur Maire de Berre-l’Étang - Hôtel
EF7JMMF1MBDF+FBO.PVMJO#1#&33&
Renseignements : rh@ville-aubusson.fr L’ÉTANG Cedex 418732-JH Abonnez-vous sur www.territorial.fr
i i lf

88 La Lettre du Cadre • février 2018

PaLdC515.indd 88 31/01/2018 12:09


OFFRES D’EMPLOI

Antony séduit ceux qui la découvrent, par la qualité de vie de la province à côté de Paris : des
• espaces verts, des maisons individuelles, de nombreux services publics, des animations pour
tous les âges, des associations très actives, une vie culturelle riche et accessible à tous...

Le Conseil Départemental du Gard recrute pour sa Direction des Ressources humaines


Recrute
par voie statutaire ou contractuelle :
Pour la Direction de la Communication
UN CHARGE DE RECRUTEMENT ET DE MOBILITE H/F
(CADRE D’EMPLOIS DES ATTACHÉS TERRITORIAUX)
Un Social Media Manager (f/h)
Dans le cadre de la réorganisation de sa Direction des ressources humaines, la ville d’Antony
Cadre d’emploi Attaché / Rédacteur territorial recrute un(e) chargé(e) de recrutement et de mobilité. Intégré(e) au service Recrutement,
- filière administrative (A, B+) Optimisation des Ressources et des Compétences, il participe au développement d’une
Cadre d’emploi Ingénieur / Technicien principal politique performante de gestion des ressources humaines visant l’anticipation des besoins de
- filière technique (A, B+) la collectivité et le développement individuel des agents (1 000 agents Ville et CCAS
Missions : Au sein du service « Médias départementaux «, vous - 1 400 paies).
serez chargé de promouvoir les actions de la collectivité sur les Description de la mission : Sous l’autorité du responsable, vous accompagnez et
réseaux sociaux : - Vous contribuerez à la mise en œuvre de la conseillez les services opérationnels dans l’ensemble des opérations de recrutement ainsi que
stratégie digitale, produirez des contenus, traiterez les les agents dans leurs souhaits de mobilité. Vous participez aux différents projets du service.
messages des internautes (et en serez le modérateur),
développerez l’audience, susciterez l’engagement et la • Accompagnement des services dans l’expression et l’analyse de leurs besoins • Rédaction
participation sur les réseaux sociaux en diffusant des contenus des descriptions de poste • Elaboration d’une campagne de recherche des profils (médias de
adaptés aux différents publics et en animant les communautés, diffusion, etc...) et publication des postes • Gestion et analyse des candidatures • Organisation
générerez du trafic sur le site gard.fr et ses satellites, créerez et des entretiens et jurys de recrutement • Participation et conduite d’entretiens de recrutement
diffuserez des campagnes digitales, piloterez les indicateurs de avec les services opérationnels • Accompagnement et conseils auprès des agents dans le
performance, pratiquerez une veille et un suivi (benchmark), cadre de la mobilité (aide à la rédaction d’un CV…) en étroite relation avec le pôle formation
analyserez l’e-réputation du Département et veillerez à la • Alimentation et suivi des tableaux de gestion de l’activité du recrutement • Participation au
collecte et l’exploitation des data. renforcement et au développement des relations avec les différents réseaux de ressources
Profil : - Diplômé de l’Université ou d’une école de (salons, écoles, associations d’élèves, pôle emploi, missions locales, prestataires du secteur
communication. - Expérience confirmée de community privé, etc…)
management acquise au sein d’une collectivité ou d’une
Description du profil : • Diplôme de niveau Bac + 3 minimum en ressources humaines
entreprise. - Autonome, créatif et rigoureux, vous êtes doté de Hauts-de-Seine • 62 000 habitants • Expérience confirmée sur un poste similaire • Connaissance du statut de la fonction publique
sérieuses qualités rédactionnelles. A 20 mn du centre de Paris (RER B territoriale appréciée • Maîtrise des techniques d’entretien et des outils de recrutement
Poste à temps complet en résidence administrative à Nîmes et C), proximité de l’aéroport d’Orly,
gare TGV proche Qualités requises : • Aisance relationnelle et capacité à développer des réseaux
Profils de poste consultables en intégralité sur www.gard.fr professionnels • Capacité de travail en autonomie • Adaptabilité et réactivité • Capacité à
Les candidatures (lettre de motivation, CV, dernier arrêté de Adresser lettre de motivation ravailler en équipe et en transversalité • Rigueur

418284-MB
418559 - OH

situation administrative et /ou copie de réussite au concours) et curriculum vitae récent Condition de recrutement :
sont à adresser avant le 23/02/18 à : à l’attention de Monsieur Le Maire Recrutement selon conditions statutaires, régime indemnitaire, prime annuelle et CNAS
Monsieur Le Président du Conseil Départemental via le formulaire ci-dessous
Service Formation Mobilité Recrutement avant le 28 février 2018 : Poste à temps complet (35h) et à pourvoir dès que possible
03 rue Guillemette - 30044 Nimes Cedex 09 https://antony.gestmax.fr/apply/870/24
Ou par mail à : emploi-drh@gard.fr

La commune de SCAER
La Communauté de (Finistère)
Communes du Pithiverais recrute 5 526 habitants
(Loiret) par voie statutaire ou
Recrute
à défaut, contractuelle
recrute par voie statutaire ou contractuelle
son Directeur Général
un Directeur Général
des Services h/f
Un Directeur des Services (h/f) Attaché
Cadre d'emploi des Ingénieurs Territoriaux
des Finances h / f Titulaire ou Contractuel
Missions : Collaborateur/trice direct(e) du Président, des
Collaborateur direct du Maire, vous participez, grâce à votre
expertise, à la mise en œuvre des projets communaux et à la vie
institutionnelle de la Commune.
Cadre d’emploi des attachés territoriaux Vice-présidents et des élus. - Encadrement et coordination Vous assurez le pilotage stratégique et organisationnel des services
en favorisant la transversalité et la coopération entre eux.
des services. - Préparation, mise en œuvre et suivi des
Poste à pourvoir décisions du syndicat. - Supervision de l'activité budgétaire MISSION :
et financière du syndicat. - Proposition des orientations Sous la responsabilité du Maire et interlocuteur privilégié des élus,
dès maintenant budgétaires du Syndicat. - Relations avec les différents vous serez chargé de mettre en œuvre les orientations politiques
417529-GM

partenaires du Syndicat. publiques définies par l'autorité territoriale et de veiller au bon


fonctionnement des services. A ce titre, vous assurez : • Le
Profil / Compétences : - Expérience exigée dans un poste
Profil disponible sur similaire. - Compétences en finances publiques et mana-
conseil et l'assistance aux élus • La mise en œuvre des projets
communaux et intercommunaux • L'élaboration et la gestion
gement des collectivités locales. - Bonne connaissance du
le site www.ccdp.fr fonctionnement des collectivités locales. - Aptitudes à
financière des budgets en collaboration avec le service finance
• Le montage et suivi des dossiers de subventions d'investisse-
l'encadrement, l'organisation et la coordination d'équipes. ment • Le contrôle et suivi des marchés publics, tant au niveau
- Bonnes capacités rédactionnelles. - Rigueur, discrétion, de la préparation que de la passation et de l'exécution • La veille
Candidature avec CV et lettre de disponibilité, sens des responsabilités. juridique et réglementaire.
motivation à adresser Rémunération : Statutaire et régime indemnitaire, PROFIL :
avant le 19 janvier 2018 à : Chèques Déjeuner, CNAS. Temps de travail : 100%. De formation supérieure, vous justifiez idéalement d'une pre-
mière expérience réussie sur un poste similaire. Doté d'un bon
Monsieur le Président Poste à pourvoir au 1er juin 2018 relationnel, vos capacités managériales sont avérées. Disponible,
réactif et rigoureux, vous savez gérer les priorités et êtes force
Direction des Ressources Humaines Adresser lettre de candidature manuscrite et de proposition.
53 faubourg d’Orléans CV détaillé à : M. le Président du Siam
418332-MB

Rémunération statutaire, régime indemnitaire, CNAS.


13, avenue de la Courtillière - 77400 Saint-Thibault-des-Vignes
45300 PITHIVIERS par mail : mh.melo@siam77.fr Poste à pourvoir à compter du 1er mars 2018
ou Date limite de réception des candidatures : Adresser les candidatures (CV + lettre de motivation) à :
28 février 2018 Monsieur le Maire - 2 place de la Libération
stephanie.tardivel@ccdp-pithiviers.fr 418258-OH 29390 SCAER ou par mail : personnel@ville-scaer.fr

La Lettre du Cadre • février 2018 89

PaLdC515.indd 89 31/01/2018 12:09


les iMmanquables

Ce que vous auriez pu lire


dans ce numéro
Quenelles en boîte
Cantine obligatoire
P. 60
Sans fin Permafrost
Le cumul Comment
après le cumul geler ses sols

© IDN - stock.adobe.com
P. 16 P. 64

Alerte rouge Cornwall


22, V’la l’Urssaf !
P. 50 Objectifs vieux
Bon sens P. 74

Municipalisme

© oneinchpunch - stock.adobe.com
mode d’emploi
P. 78

le mois prochain

« Après la fusion,
toujours En route vers
la fusion » l’agriculture urbaine
P. 24 À lire le 1er mars 2018
© seralex - stock.adobe.com

90 La Lettre du cadre territorial • février 2018


La Revue de presse Chers lecteurs, chaque mois, nous vous proposons un supplément
de 4 pages, composé d’articles sélectionnés dans les autres titres
de Territorial du Groupe Territorial. Notre objectif : vous être toujours plus utile,
en vous faisant découvrir la richesse de tous nos magazines.

Initiatives

Blois fait un schéma directeur


patrimonial de ses écoles
Confrontée au vieillissement de ses écoles, la ville s’est besoin rapidement d’une école
dotée d’un schéma directeur de son patrimoine scolaire, supplémentaire, et que c’est dans le
quartier le plus défavorisé qu’il
qui démontre la nécessité de concentrer une partie des convenait de la construire. Avec près
investissements à venir dans le quartier le plus défavorisé. de 20 000 habitants (sur 47 000), la
Par Christine Berkovicius zone nord concentre déjà la moitié de
la surface utile des écoles, mais c’est là

C
omment gérer son patrimoine et c’est en cela qu’elle est très que la pression démographique est la
scolaire ? À Blois, la réflexion a pertinente », relève le directeur plus forte. Les effectifs ont progressé
démarré par une approche général adjoint du patrimoine, de 20 % depuis six ans et le « déficit »
classique visant la réduction des Bertrand Bouchard. en termes de surface est d’au moins
consommations d’énergies, avant de Le travail s’est fait en plusieurs 1 000  m2. Le schéma a également
glisser vers une réflexion plus globale phases. Les experts ont d’abord établi, démontré qu’au plan financier, il est
pour tenter de mieux répondre aux pour chacune des 38 écoles, un préférable de faire du neuf avec un
nécessités éducatives. « carnet de santé » qui fait l’état des million d’euros d’économies à la clé.
lieux et résume les travaux néces- Résultat, les écoles Mandela et
Faire les bons choix saires. Cette photographie a été Croix-Chevalier seront détruites et
« Notre patrimoine est vieillissant. complétée par un diagnostic fonction- reconstruites, avec 22 classes au lieu
L’école la plus récente remonte à une nel et financier qui a pris en compte la de 16, pour un montant d’environ
dizaine d’années, et le gros de nos carte scolaire et le plan d’urbanisme. 10 millions d’euros. « Cela nous a
établissements, antérieur aux années Enfin, toutes ces données ont été vraiment aidés à décider de lancer le
quatre-vingt, ne répond plus aux compilées, pour aboutir, mi-2017, au projet et à arbitrer par rapport aux
normes actuelles de l’Éducation schéma directeur patrimonial, assorti demandes d’autres quartiers, qui
nationale », explique Jérôme Boujot, d’une série de priorités et d’un plan apparaissent du coup moins priori-
adjoint en charge des affaires sco- d’investissement par quartier de plus taires », se félicite Jérôme Boujot. La
laires. « En plus, la démographie a de 30 millions d’euros sur dix ans. ville va maintenant mettre les
évolué. Il nous faut déterminer où bouchées doubles. La consultation
construire des mètres carrés supplé- Pression démographique pour le choix d’un programmiste est
mentaires, où en supprimer, arbitrer Le grand apport de ce schéma, c’est lancée, et la première pierre devrait
entre rénovation et reconstruction, etc. d’avoir démontré que Blois avait être posée dans deux ans. u
Pour faire les bons choix, nous avons
opté pour l’élaboration d’un schéma Arnaud Combaluzier, urbaniste, cabinet Co-S
directeur patrimonial des écoles ».
Pour rédiger ce document, la ville a Des bâtiments moins chers et plus satisfaisants
missionné un groupement réunissant Pour l’instant, ce mode de gestion d’un patrimoine immobilier est
la Socotec et le cabinet Co-S, une encore réservé aux initiés, mais les acteurs publics sont de plus en
plus nombreux à s’emparer de ces notions de pilotage global et
© Cabinet Co-S

agence parisienne spécialisée dans


d’approche à long terme. En intervenant très en amont des projets,
l’assistance à maîtrise d’ouvrage.
on peut faire baisser le risque d’engager une opération qui ne
« Leur démarche a consisté à croiser servirait à rien, et démontrer, comme nous l’avons fait à Blois,
un diagnostic bâtimentaire classique où et comment l’argent public sera le mieux investi, et en toute équité.
sur la vétusté, l’amiante, etc. avec une En réfléchissant de façon intelligente, on arrive finalement à avoir des bâtiments
approche dynamique et sociologique, qui coûtent moins cher et qui sont plus satisfaisants sur le plan fonctionnel.

Article extrait de la revue • Acteurs de la vie scolaire • numéro 93 91


La Revue de presse de Territorial

ENJEUX

Développement local : sortir


des visions purement techniques
On s’intéresse beaucoup aux villes moyennes, centres bourgs ou espaces ruraux qui connaissent
aujourd’hui une déprise. Envisager un avenir positif pour ces espaces urbains est un enjeu
important. Les recettes habituelles sont-elles encore pertinentes ?
Par Jean-Claude Galléty, urbaniste

F
orce est de constater que nombre face à la révolution économique de Les recettes traditionnelles – comme
de bourgs – en zone rurale voire la grande distribution. La révolution injecter du financement pour la
même parfois urbaine — suivante de l’e-commerce et du réhabilitation des logements et
subissent de plein fouet la déprise. « drive », en phase de développe- embellir l’espace public –, si elles
Le premier facteur est lié au fait que ment, ne va pas arranger les choses. sont utiles, ne sont plus suffisantes.
ces collectivités sont souvent en De plus, dans les centres, se pose L’enjeu est aujourd’hui de remettre à
dehors des grands flux – écono- la question de la difficulté d’accès, jour le logiciel d’analyse pour ce type
miques, de transport, etc. –, et hors d’une offre insuffisante de stationne- de centralité en déprise.
de l’influence des villes qui réus- ment, d’une visibilité médiocre et
sissent ce que l’on appelle la « métro- d’un manque d’ancrage sur les grands Analyser le territoire concret
polisation », c’est-à-dire leur insertion flux de circulation. Sans compter que Pour les techniciens territoriaux, et
dans l’économie globale. Mais ce n’est les politiques publiques ont souvent spécialement ceux du bloc commu-
pas suffisant pour expliquer le repli amplifié les choses : combien de nal, l’enjeu est de dépasser le regard
de leurs centres. Nombre de ménages services comme des maisons de strictement technique ou théorique
d’actifs avec enfants n’y habitent plus retraite ou des Ephad, des centres des politiques convenues, pour aller
car ces centres ne correspondent plus culturels, des centres sociaux, voire vers une vision pragmatique, plus
à leurs attentes en termes de mode des mairies ou des services publics transversale, en utilisant ce que les
de vie. Ceux-ci cherchent la faible d’État sont allés s’implanter en dehors sciences humaines nous révèlent sur
densité, le rapport à la nature, du centre ? Ne nous faisons pas les évolutions de la sociologie des
l’ensoleillement, un habitat qui offre d’illusions. On ne reviendra pas modes de vie et des comportements,
des espaces complémentaires pour au bourg ou au village d’hier. Les des mutations de l’économie, du rôle
des activités annexes comme le évolutions dans les modes de vie de la mobilité et ce que le temps long
jardinage, le bricolage, etc., et qui et de consommation, les mutations nous enseigne. Ne faut-il pas doréna-
permet une jonction directe avec de l’économie produisent aussi vant porter un autre regard ? L’action
la voiture. Le commerce artisanal a des changements profonds dans locale est soumise aux injonctions
perdu nombre de parts de marché le rapport à l’espace. ministérielles, traduites en normes et
recommandations ; elles sont souvent
Des actions audacieuses peu adaptées aux réalités de ces
Au Puy-en-Velay, la partie la plus ancienne de la ville est un espace médiéval resserré territoires, et qui ont parfois des effets
et marginalisé. La collectivité a entrepris de réaliser des curetages afin d’aérer le tissu. contre-productifs.
Ce qui a permis de redonner des aménités aux logements qui les bordent tout en Par exemple, le bourg de Lesparre-­
réintroduisant des espaces végétalisés ou de stationnement dans un quartier voué Médoc (Gironde) a une fonction
à la désertification. La petite commune de Saint-Jeoire-Prieuré en Savoie était quant de centralité : son centre-ville est
à elle traversée par la grande nationale qui dessert toute la vallée. La rue étroite constitué de deux rues commer-
subissait un tel trafic que la quasi-totalité des habitants avaient quitté le centre-bourg. çantes. La rue principale a été
Une opération vigoureuse de démolition d’un côté de la rue a permis d’éloigner piétonnisée en référence à son passé
la voie des autres façades conservées, de créer des espaces verts en zone tampon
historique, alors que la rue secon-
et d’engager ensuite une politique de restauration de l’habitat du centre. Ainsi, c’est en
daire, plus large, a été laissée acces-
prenant des décisions audacieuses, en accord avec les attentes contemporaines,
que l’on parvient à inverser des tendances. En France le terme « curetage urbain » sible aux voitures avec une offre
ne doit plus être considéré comme un gros mot ! de stationnement. Beaucoup de

92 Article extrait de la revue • Techni.Cités • numéro 309


La Revue de presse de Territorial

ruraux, en Haute-Loire, où les


commerces se regroupent en petites
polarités le long de la RN 88 à la
sortie des villages en s’organisant
pour développer une offre de
stationnement en accord avec
© Maren Winter-AdobeStock

les pratiques de consommation.


Dans nombre de localités semblables,
on voit se réaliser des petits pôles de
services : le médecin, l’infirmière,
le pharmacien, voire le kiné qui se
regroupent en sortie de bourg selon
les mêmes modalités. Les agents
commerces de la rue historique sont éclairer les décideurs locaux. L’enjeu des collectivités doivent prendre acte
aujourd’hui fermés alors que ceux aujourd’hui, pour ces corps profes- de ces nouvelles pratiques et savoir
de la rue « ouverte » ont résisté. sionnels, est de sortir du regard les accompagner.
Ce qui apparaissait comme une strictement technique, conformiste,
bonne solution de baisse de la voire technocratique, pour embrasser La ressource, c’est aussi
présence automobile a contribué une vision d’ensemble qui permette les autres
à réduire l’accessibilité de cette rue de se projeter dans le futur. Souvent, Certes, pour les techniciens territo-
et à l’éloigner des flux. il s’agit de se repositionner par riaux, il est parfois plus difficile
À Lyon (Rhône), dans l’écoquartier rapport aux doxas officielles en de se faire entendre dans les petites
de Confluence, des immeubles très vigueur sur la ville, afin de coller collectivités que dans les grandes,
performants au plan énergétique, aux réalités et aux évolutions tant la remise en question des
mais hauts et rapprochés, ont été de la société. La survie de certains systèmes traditionnels est parfois
construits au nom de la densification. territoires est à ce prix. taboue ou le technicien cantonné
En cœur d’îlot, des rues étroites Agir pour les territoires, c’est donc à un rôle d’exécutant. Ils doivent
empêchent le soleil de pénétrer et comprendre les attentes sociales en s’appuyer sur des études générales
imposent parfois une promiscuité termes de mode de vie. L’attractivité pour nourrir leur argumentaire.
non souhaitée. Aujourd’hui, ces de l’habitat des quartiers anciens ne Par exemple, s’agissant de l’économie
logements ne répondent pas aux peut être envisagée que si ce milieu commerciale, les travaux de la
attentes de vie de leurs habitants et offre des façades ouvertes à la Fédération du commerce spécialisé
certains sont déjà dans une stratégie lumière, garantit le desserrement (Procos) apportent des éclairages
de déménagement. Il conviendrait urbain, propose à proximité des constructifs sur les actions envisa-
donc de veiller à ce que la perfor- espaces végétalisés. Nos voisins geables. Ils doivent aussi chercher
mance énergétique et l’injonction germaniques l’ont compris depuis des alliés : la discussion avec des
pour la densité ne se réalisent pas longtemps et ménagent dans les panels d’acteurs économiques du
au détriment des modes de vie. centralités des espaces de respiration territoire peut aussi être pourvoyeuse
Et c’est là que l’on va attendre des entre les constructions. d’enseignement. Le rôle des techni-
cadres techniques un vrai raisonne- Agir pour les territoires, c’est aussi ciens, c’est aussi de la provoquer.
ment sur le territoire concret. être à l’écoute des mutations écono- L’enjeu pour ces territoires qui restent
Les agents des collectivités doivent miques qui font que l’entreprise ne en marge des grandes dynamiques,
aujourd’hui inscrire leur action dans peut s’inscrire dans un territoire sans c’est bien de changer les bases du
une vision pratique, renouvelée, être en connexion efficace avec les raisonnement. C’est aussi considérer
savoir dépasser les frontières discipli- flux du système global, et donc des qu’on n’y arrivera pas tout seul et que
naires afin de s’appuyer sur les moyens de transport. C’est com- des coopérations doivent s’initier
mutations pour nourrir leurs actions. prendre comment l’activité commer- entre collectivités, avec les intercom-
ciale a besoin de visibilité, d’être munalités, entre techniciens de bords
Être force de questionnement articulée sur les flux de circulation, différents, avec les chambres syndi-
dans la stratégie territoriale d’avoir à proximité du stationnement cales, avec les organismes de déve-
N’oublions pas que les agents des qui offre des commodités au chaland. loppement pour penser ensemble
collectivités sont aussi là pour Nous avons en tête des bourgs le développement. u

Article extrait de la revue • Techni.Cités • numéro 309 93


La Revue de presse de Territorial

Gestion

Montreuil évalue
sa politique sportive
La direction des sports de Montreuil (Seine-Saint-
Denis) s’est lancée dans une opération d’évaluation

© Jean-Luc Tabuteau
de sa politique. Les équipements, leur mise à
disposition ainsi que les pratiques associatives
sont passés au crible.
Par David Picot

D
e quelle façon l’argent de la au sein de la collectivité. C’est Puis d’en décliner « un diagramme
ville est-il investi en matière important, car trop souvent, nous logique d’impact avec les objectifs de
sportive ? La question est facile mettons en place des actions sans réalisation, les dispositifs mis en
à poser. La réponse, plus compliquée vraiment les évaluer a posteriori. place, les effets attendus et l’impact
à obtenir… La mairie de Montreuil Dans un contexte financier contraint, escompté », enchaîne Mathieu
s’y emploie à travers une démarche ce type de démarche a aussi toute Bourgouin.
d’évaluation de sa politique sportive, sa place ».
lancée à la mi-2017. Barrières discriminantes
Base de données Illustration avec la pratique féminine.
Contexte financier La méthode repose sur la construc- « L’encourager (objectif) », glisse le
« Nous ciblons le quartier de Bel Air tion d’une base de données. C’est-à- technicien « passe par la mise à
qui concentre un grand nombre dire « un outil de contrôle dans disposition de créneaux supplémen-
d’équipements », souligne Mathieu lequel nous identifions l’ensemble de taires, mais aussi par des formations
Bourgouin, le directeur des sports, nos équipements, leur utilisa- dirigeantes (dispositifs) dans le but
pilote de l’opération. En poste tion, etc. L’objectif est de tout d’augmenter la part des femmes dans
depuis trois ans, il vient justement valoriser : RH, communication, les associations (résultat escompté).
de réaliser un Master de gestion fourniture de matériel aux associa- Et d’envisager une féminisation
publique. « J’ai profité de la formation tions, mise à disposition des équipe- des équipements de proximité (effet
pour initier la démarche d’évaluation ments, fluides consommés… ». escompté), ce qui permet d’aller
L’idée ? « Identifier où vont les à l’encontre des barrières discrimi-
investissements : par secteur géogra- nantes à la pratique (impact
Quelques chiffres phique, par discipline sportive, par escompté) ».
équipement… ».
Montreuil comptabilise plus de 13 800
licenciés (chiffre de 2015) – soit une
Les associations
augmentation de + 9 % en six ans – Diagramme d’impact participent
dans 75 associations sportives. Le service a également épluché Pour un premier bilan, la direction
Ces dernières proposant une différents documents tel que le plan des sports vise fin 2018-début 2019.
cinquantaine de disciplines. La ville stratégique local, l’analyse des « Les associations sportives parti-
dispose de 142 équipements sportifs besoins sociaux et la note sur la cipent aussi à la démarche à travers
soit un taux d’équipement de 13,8 pour politique sectorielle de l’élu, Anne- une instance d’évaluation – qui
10 000 habitants contre 14,8 à l’échelle Marie Heugas, l’adjointe aux sports. comprend également la direction
du département, 24 pour l’Ile-de- De quoi prioriser quelques évalua- de la citoyenneté, celle de la santé et
France et 53 pour la France. tions : la pratique féminine, des habitants du quartier. « Nous ne
Le budget de fonctionnement du
le sport-santé, la réappropriation sommes pas sur du contrôle ou
service des sports est de 1,012 million
de l’espace urbain par des pratiques de l’audit », rassure le technicien.
d’euros (subventions incluses).
à faible contrainte, etc. « L’évaluation ne juge pas ». u

94 Article extrait de la revue • Acteurs du sport • numéro 195


Toute la Gazette - Pour tous vos agents
En accès numérique illimité

EXCLU
SIVITÉ
PACK
INFO

La Gazette numérique L’accès


feuilletable pour tous déverrouillé
vos agents, accessible aux contenus
4 SERVICES depuis un ordinateur Gazette sur
ou une tablette www.lagazette.fr
PERSONNALISÉS
POUR VOTRE Une centaine Une gestion
COLLECTIVITÉ de flux RSS per-
sonnalisables
simplifiée
de vos
pour votre abonnements
intranet papier

Demandez votre devis personnalisé sur


www.packinfo-gazette.fr
S
LES FORMATION

Management public
FORMATIONS 2018CAUX
POUR LES ÉLUS LO
Ressources humaines
Gestion technique
locales
Gestion et finances
city
Numérique et smart
Marketing et

PRÉSENTIEL
rial
développement territo
Relation usagers

ES
CLASSES VIRTUELL
et
Gouvernance localeale
administration génér
Marchés publics
socia le
.com

Action
Joachi
©Joa m Martin
cchim
him Mar ckk.aadob
artin - stock.
ock e.co
e.c
obbe.

edescommunes.com
formations.lagazett

Élus locaux,
votre temps est précieux

Découvrez facilement et rapidement notre offre de formation


dédiée aux élus locaux en téléchargeant notre nouveau catalogue
ou sur formations.lagazettedescommunes.com – rubrique Elus