Vous êtes sur la page 1sur 27

Lexique et sémantique

Séance 1 : Formation et composition des mots


Objectifs :Développer des capacités de maîtrise du système
d’évolution et de composition du lexique.
Découvrir : 1- évolution des mots.
2- dérivation, composition, abréviation.
Retenir : Tableaux des préfixes et suffixes.
Agir : Exercices et corrigés.
Séance 2 : La lexicologie
Objectifs :Développer des capacités de maîtrise de la formation
des mots.
Découvrir : Les mots et leurs familles.
Retenir : Base et famille lexicale.
Agir : Exercices et corrigés.
Séance 3 : La préfixation
Objectifs : Développer des capacités de maîtrise de la composition
des mots par préfixation.
Découvrir : La préfixation.
Retenir : - Les différents préfixes.
- La classe grammaticale des préfixes.
Agir : Exercices de formation par préfixation.
Séance 4 : La suffixation
Objectifs : Développer des capacités de maîtrise de la composition
des mots par suffixation.
Découvrir : Les différents suffixes qui interviennent dans
composition des mots
Retenir : - Suffixation et classe grammaticale.
- Suffixation et production de phrases de différents types.
Agir :Exercices de nominalisation à bases différentes
Plan de la séance

• Séance 1 : La formation et la composition des


mots

• Séance 2 : La lexicologie

• Séance 3 : La préfixation

• Séance 4 : La suffixation
• La formation et la composition des mots :

Le fond primitif de la langue française est issu du latin populaire


(…).

Aux éléments et termes linguistiques relatifs aux différentes guerres


et invasions multiples « sont venus s'ajouter au cours des siècles, des apports
linguistiques (vocabulaire) dont l"origine géographique et la richesse
varient selon les circonstances historiques, et dont les plus importants sont
ceux des emprunts au latin ».

(…) Ce mouvement d'emprunts se développa, dans la première


moitié du 16ème siècle grâce aussi à l'influence du grec.

(…) Le vocabulaire français compte également une grande quantité


de termes issus des langues étrangères au gré des influences économiques et
culturelles qui se sont exercées sur la communauté française.

(…) Tous les mots d’emprunt ont adapté leur phonétique, leur
structure morphologique et même leur sens au système du français.

Larousse étymologique, p. 7
Dérivation, composition, abréviation, transformation
analogique :
o La langue a aussi ses ressources propres : la dérivation, la
composition, l’abréviation, la transformation analogique.

1. Les dérivés sont formés soit à l’aide de préfixes, soit à l’aide de


suffixes.

On peut distinguer des suffixes primitifs remontant au latin populaire (-


eau, -aison, -âtre), et des suffixes d’emprunt, tirés du grec (-isme, -ose) et
d’autres langues, italien, allemand, provençal.

La dérivation n’a jamais cessé de se manifester avec le développement


des vocabulaires techniques et scientifiques (suffixes : -isme, -iste, -iser, -isation,
etc.).
Origine des mots français
Découvrons :
• La lexicologie :

Les mots et leur famille

Lisons :
On construit des phrases avec des mots. L’ensemble des mots s’appelle
le vocabulaire ou le lexique (le terme de vocabulaire désigne
conventionnellement un domaine du lexique qui se prête à un inventaire et à une
description).

Ex :
Le vocabulaire de l’aviation, vocabulaire de la politique, vocabulaire de
l’enseignement, etc.
L’étude scientifique du vocabulaire est appelée LEXICOLOGIE.

La LEXICOGRAPHIE est la technique de la confection des


dictionnaires. Elle est apparue bien avant la lexicologie, laquelle est une science
récente.

L’étude de l’unité lexicale (mot isolé) n’est pas privilégiée. L’analyse


du vocabulaire est une partie de l’analyse du discours (des énoncés, messages,
textes, conversations).
Il serait très difficile d’apprendre tous les mots de la langue française, si
ces mots étaient entièrement différents. Heureusement, certains se ressemble et
forment des familles par la forme (sa) et le sens (sé).
Le lexique est formé de mots simples d’une part, de dérivés et de
composés d’autre part.

Les mots composés sont formés de plusieurs mots, les dérivés sont
formés d’un mot appelé base et d’affixes (préfixes, suffixes).

Une base, ses dérivés et ses composés forment une famille lexicale.
Ex 1 :

Poison : mot ou monème de base

Empoisonnement préfixe : em-


de "poison"
Les dérivés

suffixe : -ement

Contrepoison préfixe : contre

Ex 2 :

Gémir : monème de base


de "gémir"
Dérivés

Gémissant (te) : suffixe : issant


Gémissement : suffixe : -ssement)

Ex 3 :
Poursuivez vous Docile
même l'étude Docilement
lexicale des Dolicité
mots ci-contre Indocile
Indocilité
Ex 4 : Même exercice
- Rouge
- Rougeaud (de)
- Rouge-gorge
- Rougeole
- Rougissant (te)
- Rougeoyant (te)

Un dérivé contient un mot (base) et un préfixe ou/et suffixe.

Découvrez :

Les radicaux et leur famille


:
- Qu’est ce qu’un radical ?

On appelle radical une des formes de la racine d’un mot.

Ex :
« Venir » : racine / ven /.
La racine / ven / est la source de deux radicaux qui sont :
ven- et vien-

Les mêmes radicaux deviennent, grâce à l’adjonction de préfixes et/ou


de suffixes des mots ou monèmes composant le lexique.
Les familles lexicales ont un radical commun.
Ex :
Ecole (mot base) : écolier, auto-école, navire-école.
Scol (radical) : scolaire, scolariser, scolarisation, scolarité,
scolastique, parascolaire, périscolaire, préscolaire.

Agissons :

1. Retrouvez les mots qui ont le même radical que les mots suivants et
appartenant à la même famille ; indiquez le sens du radical selon le modèle :
Apprécier : radical préc- = « prix » ; famille : appréciation,
appréciable, inappréciable, déprécier, dépréciatif, précieux, précieusement.
Certifier, doctrine, ludique, nutritif, optimiste, hippique, polygame,
virilité.

2. En vous aidant du dictionnaire, regroupez, parmi les mots suivants, ceux


qui appartiennent à la même famille lexicale (base et radical doivent avoir le
même sens et la même forme). Soulignez la partie commune.
Allonger, évaluer, éviter, intemporel, intermédiaire, ligneux, linéaire,
longévité, longtemps, médiane, médicament, médiéval, médire, temporiser.

3. Même exercice :

Armateur, armature, bibelot, biberon, boisson, chirurgical, clameur,


congratulation, destitution, gratin, imbiber, imbuvable, immature, ingrat,
innocent, innocuité, manivelle, manoir, prématuré, proclamation, restituer,
rémanence.
• La préfixation :
Observons :

1. La classe grammaticale :

« La production agricole se développe beaucoup moins rapidement dans


le tiers-monde, où sévissent la sous-alimentation et la malnutrition, que dans les
pays riches ».
Dans cette phrase, on reconnaît des dérivés suffixés :
- production
- rapidement
- sous-alimentation
- malnutrition
Parmi ces dérivés, on découvre que deux mots sont également préfixés :

Ex :
Sous–alimentation.

Mal–nutrition.
Notez que la préfixation ne modifie pas la classe grammaticale du mot
de base.
alimentation (nom)
sous-alimentation (nom)
préfixe
Ex : nutrition (nom)
malnutrition (nom)
préfixe

Quand on ajoute un préfixe, le nom reste un nom.

Observons cependant les dérivés suffixés suivants :

rapide (adj. qualificatif)


rapidement (adverbe)
suffixe
Ex : produire (verbe)
production (nom) suffixe
Nous notons que les dérivés suffixés changent de classe grammaticale
par rapport au mot de base. (« rapidement » est un adverbe dérivé de l’adjectif
rapide et « production » est un dérivé du verbe produire).

2. Les préfixes nominaux :


Ils servent à former des noms ou des adjectifs.
Ils sont nombreux et variés.

Ils peuvent exprimer :


• l’antériorité : avant- ; anti- ; anté- ; pré- ; pro-
• la postériorité : arrière- ; après- ; post- ; rétro-
• divers aspects : ampli- ; circ- (autour de) ; contre- ; contra- ; anti-
(opposé) ; para- (contre, presque) ; dia- (à travers) ; sur- (au dessus
de) ; trans- ; épi- ; super- ; sus-.

4. Les préfixes verbaux :


Ils servent à former des verbes.
Ex : - sur- (surchauffer).
- sous- (sous-estimer).
- entre- (entrevoir).
- re- (répétitif : repeindre).
- dé- ou des- (cesser : décacheter)

Agissez :

1. A l’aide des préfixes : sur-, anti-, contre-, extra-, pré-, sous- et des mots
suivants, formez des mots connus que vous emploierez dans une courte phrase :
attaque, rouille, charge, poison, gelé, brouillard, ordinaire, lavage, aigu, exposé,
existant, lucide.

2. Comment appelle-t-on : un insecte sans ailes ; un sel sans eau ; une masse
sans forme ; une lettre sans nom d’auteur ; un chanteur qui a une extinction de
voix ; une syllabe non accentuée, une personne qui ne sait pas lire ; un homme
sans patrie ?

3. Transformez les adjectifs suivants en adjectifs à valeur élevée en leur


ajoutant le préfixe adéquat : hyper- ; sur- ; archi- ; extra- ; super- ; ultra- : un
acteur connu ; du beurre fin ; une salle comble ; une voiture économique ; un
produit nettoyant ; une installation moderne ; un train bondé ; un magasin chic ;
un raisonnement faux ; un homme nerveux ; une région peuplée.
4. Transformez les phrases suivantes en introduisant le présentatif : « c’est » et
en formant un mot préfixé à partir du verbe souligné

Ex :
On ne peut pénétrer dans cette forêt c’est une forêt impénétrable.

Le bateau ne peut chavirer, ne peut être submergé ; on ne peut accéder à


cette plage ; il est impossible d’exploiter cette mine ; cet ami ne pourrait être
remplacé ; on ne peut pas lire cette lettre ; on ne peut manger cette viande ; on ne
peut résoudre ce problème ; on ne peut traduire cette plaisanterie ; on ne peut
expliquer ce phénomène.
• La suffixation :

Grâce à la suffixation, un enrichissement lexical, une certaine rigueur et


des précisions ont pu être introduites en langue française.
Il existe plusieurs catégories de suffixes assurant un certain nombre de
transformations grammaticales et lexicales.

Il s’agit des différentes nominalisations à base verbale et à base


adjectivale, des noms d’agent, des verbes dérivés, d’adverbialisation (adverbes
dérivés) et d’adjectivation (adjectifs dérivés) rendus possibles grâce à l’emploi
d’un certain nombre de suffixes.

• A base verbale :

ª Masculin :
- âge le lavage (verbe laver).
- ment le détournement (verbe détourner).

ª Féminin :
- tion la destruction (verbe détruire).
- sion l’érosion ((verbe éroder).
- ure l’ouverture (verbe ouvrir).
- ade la promenade (promener).

• A base adjectivale :

ª Masculin :
- at un anonymat (adj. anonymat).
- isme le socialisme (adj. socialiste).
ª Féminin :
- té / ité la bonté (adj. bon).
- eur la pâleur (adj. pâle).
- ise la franchise(franc).
- ence la violence (adj. violent).
- ance l’abondance (adj. abondant).
- esse la largesse (adj. large).
- ude la promptitude (adj. prompt).
Agissez :

1. Trouvez le nom qui correspond au verbe dans les phrases suivantes :

Ex :
Elle range ses affaires : le rangement des affaires.

1. Les enfants s’amusent. Les voyageurs arrivent. La voiture ralentit. Cessez de


ricaner ! Les magasins vont ouvrir. Elle le connaît. Il l’agace. Elle s’est vengée.
On a découpé des journaux. Les prix montent. N’oubliez pas. Je vais agrandir
cette photo. Il m’a remercié. Faites nettoyer ce tapis. L’échelle est inclinée. Il a
répété la même chose. Le seau contient 6 litres. On a construit une école. Il faut
les comparer. Le livre va paraître. Les manières ont évolué.

2. Distinguez dans les phrases qui suivent, les noms qui expriment une action
(nominalisation à base verbale) et les noms qui indiquent une chose concrète
(résultat de l’action).
1 L’abattage des boeufs est soumis à une réglementation. En nous promenant en
forêt, nous passons près d’un abattis d’arbres. 2 La cassure de ce vase se voit,
bien qu’il soit recollé. Il existe une assurance contre la casse des objets précieux.
3 L’entrée du parc est fermée après 20 heures. L’entrée du parc est interdite à
certaines heures. 4 Le dépôt d’une somme d’argent sur un livret d’épargne est
une opération très simple. Un dépôt s’est formé dans la bouteille. 5 Le pont est
une très belle construction. La construction de ce barrage a été très rapide. 6
Personne n’a voulu se charger de l’édition de ce manuscrit de roman. Cette note
de l’auteur figure seulement dans la première édition de ses œuvres. 7 Un
éboulis barre la route. L’éboulement de ces roches s’est produit hier soir. 8 On
ne mange pas les épluchures de pommes de terre. Elle a passé deux heures à
l’épluchage des pommes de terres. 9 Le prolongement de cette route n’est pas
encore goudronné. La prolongation de son congé lui a permis de se remettre
complètement.

3. Pour chacun des verbes suivants, cherchez deux dérivés (nom d’agent ou
nom d’instrument) et employez-les dans des phrases. Les suffixes utilisés sont :
-eur ; -oir(e) ; -ail.

Passer, arroser, baigner, manger, gouverner, plonger, bouillir, semer,


écumer, planter.

4. Nominalisez les adjectifs suivants et employez les dans des phrases : Un


garçon poli. Un produit toxique. Des propos vulgaires. Une attitude passive. Une
voiture sûre. Un comportement singulier. Un esprit vif. Des nuages opaques. Un
chef d’état cruel. Une nuit claire. Un crime monstrueux.
5. Reliez par une flèche chaque adjectif au nom auquel il correspond :

urbain campagne
avunculaire ville
vernale lac
septentrional oncle
gigantesque cheval
rural nord
occidental ouest
champêtre été
équestre champ
lacustre printemps
estival géant

6. Dans le portrait suivant, vous remplacerez les groupes soulignés par des
adjectifs dérivés :
Il a de la barbe, de la moustache, beaucoup de cheveux, du ventre ; il a
le visage plein de boutons, le nez en pointe, un profil de cheval, un regard de
moquerie, un accent des faubourgs. Il porte des vêtements pleins de pièces, ses
chaussures ont des trous. Son budget serait toujours en déficit. Il supporte sa
condition car il est plein de flegme.

7. Remplacez chaque fois que possible le groupe formé par un nom et un adjectif
par un groupe comprenant un verbe et un adverbe en -ment de même sens que
l’adjectif et employez ce groupe dans une phrase, selon l’exemple :

Un travail lent Tu travailles lentement pour terminer en temps voulu.

Un sourire timide. Une obéissance aveugle. Des pleurs bruyants. Une


conclusion brève. Une description vague. Une participation active.. Une élection
massive. Une interruption momentanée. Un passage brusque. Une conduite
imprudente. Une réponse hardie. Une accusation perfide.

8. Quels verbes dérivés de l’adjectif signifient : rendre acide, fertile, ample,


automatique, féminin, raide, imperméable, solide, soluble, mensuel, régional,
coupable, sonore, tiède, épais, urbain, standard.

9. Cherchez les dérivés verbaux des noms suivants et intégrez les dans une
phrase : fruit, vitre, pasteur, miniature, tyran, paix, moteur, dieu, valeur, vapeur,
morceau, colonie, étincelle, agression, tapis, remède, dédain, moulin.