Vous êtes sur la page 1sur 15

INTRODUCTION A LA CAO

SUR LE LOGICIEL ABAQUS

Département Génie Mécanique


DOCUMENT PPÉDAGOGIQUE

Roue réalisée sur ABAQUS

Dr. Hassane MOUSTABCHIR


Pr. Ahmed ELKHALFI
E-mail : moustab@msem.univ-montp2.fr
aelkhalfi@gmail.com

Avril 2009

Faculté des Sciences Université Montpellier II


& Techniques Fès

1
Sommaire
SOMMAIRE ............................................................................................................................. 2
INTRODUCTION .................................................................................................................... 3
PRESENTATION DU LOGICIEL ABAQUS....................................................................... 4
1. LES LOGICIELS SUR LE MARCHE. ..................................................................................... 4
2. LES CARACTERISTIQUES DU LOGICIEL ABAQUS ............................................................ 4
3. BASES DE L’INTERFACE D’ABAQUS .............................................................................. 5
Organisation de l’interface ................................................................................................ 5
Les touches de la souris ..................................................................................................... 5
Manipulation de la vue affichée ......................................................................................... 5
4. PRESENTATION DU LOGICIEL ABAQUS CAE. ................................................................ 6
Les Modules........................................................................................................................ 6
L’arbre du modèle .............................................................................................................. 7
PREMIERE APPROCHE DE CAO ...................................................................................... 8
1. COMMENCER AVEC ABAQUS. ....................................................................................... 8
Créer un objet..................................................................................................................... 8
Créer un matériau .............................................................................................................. 9
Définir et affecter les propriétés de section ..................................................................... 10
Assembler le Modèle. ....................................................................................................... 10
Définir les pas d’analyse. ................................................................................................. 11
Appliquer une condition limite et un chargement pour le modèle. .................................. 12
Mailler le modèle ............................................................................................................. 13
Créer et soumettre un travail d’analyse........................................................................... 15
Visualiser les résultats de notre analyse .......................................................................... 16
2. UN PEU PLUS LOIN DANS LA CAO ................................................................................. 17
Créer le gond.................................................................................................................... 17
Affecter les propriétés de section au gond ....................................................................... 22
Créer et Modifier la seconde partie du gond ................................................................... 22
Créer la goupille .............................................................................................................. 23
Assembler le modèle ......................................................................................................... 23
Définir les pas d’analyse .................................................................................................. 28
Créer des surfaces utilisées pour définir les interactions de contact .............................. 29
Définir les contacts entre les régions du modèle ............................................................. 31
Appliquer des conditions limites et les chargements ....................................................... 32
Mailler l’assemblage ........................................................................................................ 34
Créer et soumettre un travail ........................................................................................... 39
Visualiser les résultats de l’analyse ................................................................................. 39
METHODOLOGIE ............................................................................................................... 40
VOTRE TRAVAIL AVEC ABAQUS. ................................................................................. 41
REFERENCES. ...................................................................................................................... 42
BIBLIOGRAPHIE ................................................................................................................. 43

2
INTRODUCTION
L’enseignement de ce cours se déroulera en 2 parties. La première consistant en une prise en
main encadrée du logiciel, ses possibilités, son fonctionnement, son utilisation dans le monde
professionnel… La seconde partie sera un projet en groupe permettant aux élèves de
découvrir de façon personnel la conception assistée par ordinateur, ses subtilités et aussi –
parfois, souvent- ses difficultés lorsque le logiciel n’en fait qu’à sa tête et ne suit pas vos
envies.

Les différentes notions abordées au cours de ces séances doivent inviter les étudiants à faire
des liens avec les apports théoriques reçus dans les autres cours. Le logiciel peut apparaître
comme une boîte noire fournissant des résultats à des questions posées. L’intérêt pour les
étudiants sera de chercher sans cesse à comprendre le comment de la modélisation qui se
cache derrière les calculs.

Mes attentes sur ce cours vous concernant seront une certaine « maîtrise » du logiciel, ce qui
signifie que vous soyez capable si l’on vous demande de démarrer un projet sous cet outil
dans le monde de l’entreprise. Mais bien entendu ceci ne sera qu’une base et à vous de faire -
suivant ce que vous voulez faire ensuite de votre diplôme- les efforts nécessaires à vos envies
et besoins.

Le plus important ici est de vous donner une culture ingénieur du projet, c’est à dire d’être
capable d’obtenir des résultats à partir d’une problématique mais aussi d’être capable de les
analyser de façon pertinente et de les présenter de façon claire, simple et compréhensible pour
les personnes le nécessitant.

3
Présentation du logiciel ABAQUS.

1. Les Logiciels sur le marché.

Il faut savoir que les logiciels de conception et de calculs assistés par ordinateur sont
très nombreux sur le marché. Les plus utilisés sont Nastran, Catia, ABAQUS et SolidWorks.
Tous ces logiciels effectuent les mêmes tâches, c’est à dire qu’ils génèrent des structures, ses
caractéristiques et celles du problème étudié (par exemple une table avec 8 pieds de
différentes longueurs en liège et devant soutenir une charge de 2T en son centre), ensuite ils
calculent le devenir de cette structure (déformations, ruptures, plastification…) et enfin ils
permettent de traiter ces résultats afin d’en sortir des données utilisables et exploitables.
La plupart des entreprises utilisent un assortiment de ces logiciels qui sont plus ou
moins performants dans l’une ou l’autre de ces tâches, par exemple, dessiner avec Catia,
calculer avec ABAQUS et faire du post traitement avec Nastran. Il vous sera donc
certainement demandé dans le monde de l’entreprise une maîtrise de plusieurs de ces outils,
d’où l’intérêt de commencer avec ABAQUS. Si vous voulez plus d’informations sur les
différents logiciels de CAO/DAO allez voir les références partie 1.

2. Les caractéristiques du logiciel ABAQUS

ABAQUS a été développé par Hibbit, Karlsson & Sorensen (HKS) (devenue ABAQUS, Inc
depuis) depuis 30 ans et le début de la théorie des éléments finis et a été amélioré au fur et à
mesure pour intégrer toutes les nouveautés de la théorie et des besoins de l’entreprise, jusqu’à
ce que l’entreprise soit rachetée par Dassault industries en Octobre de l’année 2005 (donc si
ça vous intéresse vous savez où aller frapper).
ABAQUS est avant tout un logiciel de simulation par éléments finis de problèmes très variés
en mécanique. Il est connu et répandu, en particulier pour ses traitements performants de
problèmes non-linéaires.
Le cœur du logiciel ABAQUS est donc ce qu’on pourrait appeler son "moteur de calcul". À
partir d’un fichier de données (caractérisé par le suffixe .inp), qui décrit l’ensemble du
problème mécanique, le logiciel analyse les données, effectue les simulations demandées et
fournit les résultats dans un fichier .odb.
Deux tâches restent à accomplir : générer le fichier de données (cela s’appelle aussi effectuer
le prétraitement), et exploiter les résultats contenus dans le fichier .odb (ou post traitement).
La structure du fichier de données peut se révéler rapidement complexe : elle doit contenir
toutes les définitions géométriques, les descriptions des maillages, des matériaux, des
chargements, etc…, suivant une syntaxe précise. Il faut savoir que le pré traitement et le post
traitement peuvent être effectués par d’autres logiciels. ABAQUS propose le module
ABAQUS CAE, interface graphique qui permet de gérer l’ensemble des opérations liées à la
modélisation :

La génération du fichier de données,


Le lancement du calcul proprement dit,
L’exploitation des résultats.

4
3. Bases de l’interface d’ABAQUS

Organisation de l’interface

On retrouve dans l’interface les éléments essentiels suivants :


La fenêtre d’affichage graphique
Une première barre de menus en haut : ces menus sont relatifs au module dans lequel on se
trouve
Une deuxième barre horizontale d’outils : y sont disposées les icônes correspondant
aux commandes les plus courantes, c’est-à-dire les commandes d’ouverture et de
sauvegarde de fichiers, et les commandes réglant l’affichage des vues (perspective,
ombrage, zoom, rotations, etc.)
Une troisième barre de menus déroulant permettant d’accéder aux autres modules, ou de
sélectionner le modèle ou la pièce sur lesquels on souhaite travailler.
Plus important :
On dispose à gauche d’une colonne d’icônes permettant d’accéder aux outils disponibles à
l’intérieur du module dans lequel on se trouve.
ATTENTION : les icônes comportant une petite flèche en bas à droite ( ) cachent
d’autres icônes ! Il faut maintenir enfoncée la touche M1 de la souris sur ces icônes
pour voir apparaître les icônes cachées et pouvoir sélectionner les outils correspondants.
L’espace juste sous la fenêtre d’affichage graphique est celui dans lequel ABAQUS vous
parle : les messages affichés à cet endroit sont faits pour vous guider dans l’action que vous
avez entreprise. Lisez-les, suivez-les attentivement, ils vous seront d’une grande aide.
Enfin, une fenêtre en-dessous sur fond blanc est utilisée pour afficher des messages
informatifs : réponses à des questions posées, avertissements liés à des problèmes rencontrés,
etc.

Les touches de la souris


La souris comporte trois touches, classiquement appelées M1, M2 et M3, de gauche à droite.
Chacune à un mode de fonctionnement particulier dans ABAQUS/CAE :
La touche M1 sert à sélectionner (classique),
La touche M2 sert en général à confirmer pour quitter une action : elle peut être
une alternative pratique pour répondre "OK" à une question. Cliquer sur M2 revient
donc la plupart du temps à valider une action, ou à quitter une procédure.
La touche M3 permet de faire apparaître des menus contextuels relatifs à l’action en cours.
En particulier, elle permet bien souvent de faire un pas en arrière dans l’action entreprise.

Manipulation de la vue affichée

Trois raccourcis bien pratiques pour manipuler la vue affichée à l’aide de la souris :
"Ctrl + Alt + souris/M1" : rotation de la vue,
"Ctrl + Alt + souris/M2" : translation de la vue,
"Ctrl + Alt + souris/M3" : zoom avant/arrière.

5
4. Présentation du logiciel ABAQUS CAE.

Les Modules.

ABAQUS CAE est divisé en unités fonctionnelles appelées modules. Chaque module contient
les outils qui sont propres à une partie de la tâche de modélisation.

Le module « PART ».
Le module Part permet de créer tous les objets géométriques nécessaires à notre problème,
soit en les dessinant dans ABAQUS CAE, soit en les important d’un logiciel de dessin tiers.

Le module « PROPERTY ».
Le module Property permet, comme son nom l’indique, de définir toutes les propriétés d’un
objet géométrique ou d’un partie de ces objets.

Le module « ASSEMBLY ».
Ce module permet d’assembler les différents objets géométriques créés dans un même repère
de coordonnées global. Un modèle ABAQUS contient un seul assemblage.

Le module « STEP ».
Ce module permet de définir toutes les étapes et les requêtes pour le post traitement, c’est à
dire le moment (temps) à partir duquel une force est appliquée et jusqu’à quand, il est aussi
possible de créer des forces ou des conditions limites qui s’activent à des moments donnés.

Le module « INTERACTION ».
Grâce ce module, il est possible de spécifier toutes les interactions entre les différentes parties
et régions du modèle, qu’elles soient mécaniques, thermiques ou autres. Il faut savoir
qu’ABAQUS ne prend en compte que les interactions explicitement définies, la proximité
géométrique n’étant pas suffisante.

Le module « LOAD » .
Le module Load permet de spécifier tous les chargements, conditions limites et champs. Il
faut savoir que les chargements et le conditions limites sont dépendants des steps, par
exemple une force est appliquée au step 1 mais inactive au step 2.

Le module « MESH » .
Ce module contient tous les outils nécessaires pour générer un maillage élément fini sur un
assemblage.

Le module « JOB ».
Une fois que toutes les tâches de définition du modèle ont été réalisées, il faut utiliser le
module Job pour analyser ce modèle. ABAQUS va alors réaliser tous les calculs nécessaires
et en tirer des résultats.

Le module « VISUALIZATION ».
Ce module permet de visualiser le modèle et les résultats, les courbes de charges, les
déformations…
6
Le module « SKETCH ».
Ce module permet de créer des formes bidimensionnelles qui ne sont pas associés à un objet.
Il peut être utilisé pour des extrusions par exemple.

L’arbre du modèle
L’arbre donne une description visuelle de la hiérarchie des objets du modèle. Tous les objets sont
indiqués par de petites icônes avec en parenthèses le nombre de ces objets. L’ordre de l’arbre
reflète l’ordre classique d’élaboration du modèle. A partir de cet arbre il est possible de retrouver
la plupart des fonctionnalités de la barre de menu principale. Par exemple, double cliquer sur Part
permet de créer une nouvelle Part comme sélectionner Part -> Create dans la barre de menu.

7
Première approche de CAO

1. Commencer avec ABAQUS.


Nous allons tout d’abord commencer avec un petit tutorial simple afin de se familiariser avec
le logiciel.

Buts de cet exercice :


Créer un objet simple
Créer un matériau
Définir et affecter les propriétés de section
Assembler le modèle
Définir des pas d’analyse
Appliquer des conditions limites et des chargements sur le modèle
Mailler le modèle
Créer et soumettre un travail d’analyse
Visualiser les résultats

Ce premier exemple se fera sous la forme d’une poutre encastrée :

Créer un objet.
Dans ABAQUS, pour créer un objet 3D, il est nécessaire de créer tout d’abord le profil de
l’objet. Ensuite ce profil générera l’objet 3D par extrusion, révolution ou balayage (on crée un
profil puis un chemin sur lequel propager ce profil.

1. Ouvrir la boîte de dialogue créer un objet. Pour cela double-cliquer sur l’onglet PART
dans l’arbre.
Dans la boîte de dialogue, il nous faut aussi définir l’approximative taille du dessin, s’il
s’agit d’un objet 3D, 2D ou 1D et certaines caractéristiques :
Objet Deformable : objet qui peut être soumis à des forces (pression, thermique ou
électrique.
Objet Discrete rigid : objet rigide qui ne peut pas être soumis à des chargements mais
qui peut être de n’importe quelle forme. Utilisé pour les contacts.
Objet Analytical rigid : Similaire aux objets Discrete rigid car rigide mais ne peut
être constitué que de formes simples.

8
2. Ici nous voulons créer une poutre déformable, nous allons choisir objet 3D par
extrusion, de taille approximative 300, et deformable. Nommons le Poutre.

Lorsque l’objet est défini, ABAQUS entre automatiquement dans la table à dessin (sketcher).

3. Nous voulons créer une poutre de section rectangulaire, choisissons l’onglet rectangle
et définissons notre section.

Pour créer une forme, il existe deux possibilités : soit entrer les coordonnées des points ou les
longueurs dans la bande de dialogue en bas de l’interface, soit cliquer sur des points
directement sur le dessin. On utilisera l’un ou l’autre suivant nos besoins.

4. Placer un coin du rectangle aux coordonnées (-100,-10) par l’une ou l’autre méthode
et le coin opposé à (100,10). Appuyez sur M2 pour désélectionner l’outil rectangle.

Il vous sera souvent demander dans ABAQUS de valider votre travail ou vos choix, dans ce
cas, il vous faut cliquer sur M2 ou alors sur Done dans la bande de dialogue. Ce bouton sert
aussi à désélectionner les outils lorsque vous n’en avez plus besoin. En effet, par défaut
ABAQUS garde en actif le dernier outil utilisé.

Votre rectangle est alors créé. Il est possible de l’effacer si vous vous êtes trompés grâce à la
gomme que je vous laisserais chercher si besoin.

5. Lorsque votre profil est bon, appuyez sur Done ou M2 pour faire apparaître la boîte de
dialogue Edit Base Extrusion qui permet de donner les caractéristiques de
l’extrusion. Dans le champ Depht (profondeur) entrez 25.0.

Votre pièce principale est créée. Vous pouvez la sauvegarder maintenant.

Créer un matériau
Après avoir créer notre pièce, il faut définir le matériau dont est fait cette pièce. Dans
ABAQUS, il n’existe pas de base de données de matériau, il faut donc créer nos matériaux
nous même.

Dans notre cas nous voulons que notre poutre soit en acier, nous allons créer le matériau acier.

1. Double cliquez sur Materials pour ouvrir Edit Material. Nommez le matériau Acier.

2. Ensuite, il va falloir donner les caractéristiques de notre matériau. Vous pouvez


regarder toutes les caractéristiques que nous pouvons donner
(plasticité, conductivité…). Sélectionnez Mechanical -> Elasticity-> Elastic. Vous
pouvez alors entre les propriétés d’élasticité du matériau, ici le module d’Young et le
coefficient de Poisson, respectivement à 209 000 et à 0.3.

3. Cliquez sur OK pour valider votre matériau.

9
Définir et affecter les propriétés de section

Les propriétés des objets (Parts) sont définies au travers de sections. Un objet peut comporter
une ou plusieurs sections qui vont définir le matériau affecté au solide. Pour notre poutre,
nous allons créer une section homogène solide que nous allons ensuite affecter à notre poutre.
Cette section contiendra une référence au matériau que nous avons créé.

1. Double cliquez sur Sections dans l’arbre afin de créer une section.

2. Dans la boîte de dialogue Create Section, nommez la section : SectionPoutre. Elle


devra être de catégorie solide et de type homogène (ceci étant les paramètres par
défaut, vous n’avez qu’à appuyer sur Continue).

3. Dans la fenêtre qui s’ouvre alors, sélectionnez Acier comme matériau et acceptez la
valeur 1 pour Plane stress/strain thickness. Cliquez sur OK pour valider.

4. Ensuite, il faut affecter la section à notre poutre. Pour cela, dans l’arbre ouvrez
l’arborescence du Part en cliquant sur « + » puis celle de la Poutre. Double-cliquez
sur Section Assignement. Des instructions sont alors données dans la bande de
dialogue. Sélectionnez la poutre en cliquant sur n’importe quelle partie de la poutre.
Validez votre choix (M2 ou Done).

5. La boîte de dialogue Edit Section Assignement s’ouvre alors, choisissez


SectionPoutre puis acceptez (OK) et fermez la boîte de dialogue.

Lorsque vous avez affecté une section à un objet, ABAQUS colorie l’objet en bleu pour
signifier qu’il est défini. De plus, le matériau défini dans la section est affecté à l’objet.

Assembler le Modèle.
Chaque objet que vous créez est orienté dans son propre repère d’orientation. Même si un
modèle peut contenir plusieurs objets, il ne peut contenir qu’un seul assemblage. Le module
Assembly permet donc de créer des instances et de positionner ces instances dans un repère
global les unes par rapport aux autres. Une instance peut être indépendante ou dépendante.
Les instances indépendantes sont maillées individuellement alors que les dépendantes sont
maillées en association avec le maillage de la pièce originale.

1. Dans l’arbre, développez l’icône Assembly et double cliquez sur Instances


pour ouvrir l’outil Create Instance.

2. Choisissez Poutre puis OK.

ABAQUS crée alors une instance à partir de la poutre. Dans cet exemple, il y a une seule
instance à créer qui définit l’assemblage.

10
Définir les pas d’analyse.
Une fois que l’objet est créé, il faut définir les analyses à effectuer. Dans ce tutorial nous
allons définir deux pas :
Un pas initial dans lequel seront appliquées les conditions limite
Un pas général, statique dans lequel on appliquera une force de pression sur la
poutre.

1. Double cliquez sur Steps pour créer un pas d’analyse. Nommer ce pas Chargement.
Choisir un pas Static, General et Continue. Apparaît alors la boîte de dialogue Edit
Step.

2. Faites un petit tour dans les différents menus, dans Basic-> Description entrez
Chargement sur le dessus de la poutre. Ensuite validez par OK.

Quand on lance le travail, ABAQUS écrit les résultats dans un fichier de sortie. Pour chaque
pas créé, vous pouvez utiliser le Field Output Requests Manager et le History Output
Requests Manager pour faire ce qui suit :
Sélectionner la région pour laquelle ABAQUS va générer les données
Sélectionner les variables à écrire dans le fichier de sortie
Et choisir toutes sortes de paramètres pour générer des données de sortie.

Dans ce tutorial, il sera seulement nécessaire de regarder ces options et d’accepter les valeurs
par défaut.

3. Dans l’arbre, M3 sur Field Output Requests et sélectionnez Manager. Dans cette
fenêtre, il vous est possible de vérifier les différentes options pour tous les pas
d’analyse.

4. Pour accéder à plus d’options, cliquez sur Edit, une boîte de dialogue apparaît alors
dans laquelle il est possible de choisir toutes les variables possibles que vous puissiez
vouloir visualiser.

Ici il n’y a rien de spécial à faire mais il vous est utile de savoir comment accéder à ses
données. Pour chaque action possible, vous pouvez revoir les différentes options que vous
avez choisies grâce au Manager et les modifier si besoin est.

11
Appliquer une condition limite et un chargement pour le modèle.

Toutes les conditions sont dépendantes du pas d’analyse, c’est-à-dire qu’elles s’activeront à
un pas donné et qu’elles dureront jusqu’à un autre pas.

1. Dans l’arbre double cliquez sur BCs pour ouvrir la boîte de création de condition
limite. Nommez la Fixe. Dans la liste des Steps, choisissez Initial pour définir le
pas où la condition sera active.

2. Dans la liste des catégories choisissez Mechanical et dans Types for Selected
Step, choisissez Symmetry/Antisymetry/Encastre et enfin Continue.

3. Il faut maintenant choisir la face à fixer, ici nous voulons choisir la face gauche de
la poutre, il suffit de cliquer dessus :

Il est possible de changer le mode de sélection en allant dans les options de sélection, je vous
laisserai le soin de choisir votre mode de sélection préféré grâce à l’icône .

4. Validez votre choix (bouton M2 ou Done). La boîte de dialogue Edit Boundary


Conditions apparaît alors.

5. Dans cette boîte, cliquez sur Encastre, en effet nous voulons que la poutre soit
encastrée, puis OK pour accepter.

La condition limite est créée. Pour visualiser tout ça, aller dans le Boundary Condition
Manager, on voit que la condition limite est créée dans le pas initial puis est propagée dans le
pas suivant.

Occupons nous du chargement. Nous voulons une force de pression sur le dessus de la poutre.

6. Dans un premier temps, double cliquez sur Loads pour créer un chargement.
Nommez le Pression. Choisissez le pas SectionPoutre comme pas de création du
chargement.

7. Dans le menu Category, sélectionnez Mechanical et dans le Types for Selected


12
Step, choisissez Pressure et enfin Continue.

Il est possible de choisir un nombre important de types de chargements différents,


à vous de définir vos besoins afin de pouvoir choisir le type de chargement.

8. Il vous faut choisir la face sur laquelle appliquer la force, en l’occurrence la face
de dessus :

9. Validez vos choix et la boîte de dialogue Edit Load apparaît.

10. Dans cette boîte entrez une magnitude de 0.5. Acceptez Amplitude puis OK pour
créer le chargement

Vous pouvez examiner le Load Manager pour vérifier les options.


Maintenant que les chargements et les conditions limites sont créés, il faut mailler notre
modèle.

Mailler le modèle
A ce stade vous allez générer le maillage élément fini. Il est possible de choisir la technique de
maillage, le type d’éléments et leur forme.
Il faut savoir que dans le module Mesh, ABAQUS montre s’il est possible ou non de mailler
notre pièce. Si la pièce est en vert, pas de problèmes, sinon, il y aura quelques ajustements à
faire, mais cela nous le verrons un peu plus tard, dans le tutorial suivant.

Tout d’abord nous allons choisir la technique de maillage :

1. Dans le modèle sous Parts, Poutre, double cliquez sur Mesh pour atteindre le
module de maillage. Dans la barre de menu, allez dans Mesh->Controls. Les
couleurs permettent de voir quelle technique ABAQUS va utiliser pour mailler
chaque région.

2. Choisissez des mailles Hex (hexaédrique) et une technique Structured.

Il existe 3 techniques de maillage dans ABAQUS :


Le maillage Structured, méthode qui utilise un maillage par défaut de pièces de
13
topologie particulière (ex : cube, pavé, sphère…).

Le maillage Swept permet de mailler un côté ou une surface puis de copier ce maillage le
long d’un chemin, c’est-à-dire balayer (sweep) le modèle avec un maillage de base.
Le maillage Free est le maillage le plus souple, en effet il permet de mailler notre
modèle de la manière que l’on veut.

3. Cliquez sur OK pour valider vos choix.

Puis le type d’éléments :

4. Dans la barre de menu, sélectionnez Mesh->Element Type pour ouvrir la boîte de


dialogue. Dans cette boîte, choisissez Standard pour la bibliothèque d’éléments,
Linear comme ordre géométrique et 3D Stress comme famille d’éléments.

5. Dans la partie du dessous, visitez un peu les différents types de mailles Hex pour
hexaédriques, Wedge pour triangulaires, Tet pour tétraédriques. Nous voulons des
mailles Hex et dans la page, choisissez Incompatible mode dans la liste Element
Controls.

ABAQUS va choisir le type de mailles C3D8I et donner quelques informations dans le bas de la
boîte de dialogue. Dans ABAQUS il existe un nombre important de types de mailles
possibles :

De plus chaque type de maille peut se diviser en plusieurs sous types, certains pour l’analyse
des efforts, d’autres de chaleur ou acoustique…

14
6. Et enfin validez avec OK.

Les éléments seront alors choisis, il suffira alors de créer le maillage.


Pour créer le maillage il faut tout d’abord choisir le nombre de nœuds sur chaque arrête puis
mailler réellement la pièce.

7. Dans la barre de menu, choisissez Seed->Part. Dans Global Seed, vous allez
choisir la taille approximative des éléments ici 10.0 puis OK.

ABAQUS va alors donner comme taille de maille pour tout l’objet la taille 10, mais il est
possible de choisir le nombre ou la taille de mailles individuellement sur chaque arrête.

8. Sélectionnez Mesh->Part pour mailler la pièce et cliquez sur Yes pour valider. Le
résultat sera alors comme suit :

Votre objet est donc maillé.

Créer et soumettre un travail d’analyse

Une fois que toutes les analyses ont été créées il faut créer et soumettre le travail :

1. Double cliquez sur Jobs pour ouvrir la boîte de dialogue Create Job et créer un
nouveau travail. Nommez le Deformation. Ensuite Continue pour créer le travail.
L’Edit Job apparaît alors, et dans Description, notez Tutorial de la poutre.

Il est possible de choisir plusieurs paramètres et options pour le travail :


Full Analysis : Faire une analyse complète (option par défaut).
Data Check : Vérifier que le modèle est consistant.
Continue Analysis : Continuer le modèle après une vérification.
Restart : Lancer un job qui est la continuation d’une analyse précédente du modèle.

2. Cliquez OK pour valider.


15