Vous êtes sur la page 1sur 56

AUTOROUTE A9 – PERPIGNAN NORD – ESPAGNE setec international

ELARGISSEMENT A 2X3 VOIES setec TPI

DOSSIER DE CONSULTATION
DES ENTREPRISES
Section : Perpignan Nord / Perpignan Sud
Elargissement des Ouvrages d'Art

A3.5 - Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)


Livret F - Drainage - Assainissement
Phase
Date : Elément de mission Code section Localisation Lot de travaux Emetteur
étude
Numéro Indice

Mars 2009 DC E 0 1 2 4 8 0 OA - S T C 2 0 2 0 1 1 B
Echelle : A4

5, chemin des Gorges de Cabriès


SETEC International
13127 VITROLLES
SETEC TPI Tél : 04 42 89 92 72 – Fax : 04 42 89 93 20
A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

LIVRET F : DRAINAGE - ASSAINISSEMENT

SOMMAIRE

F1. QUALITE .......................................................................................................................... 4


F1.1 Principes généraux ............................................................................... 4
F1.2 PMQ Drainage - Assainissement .......................................................... 4
F1.3 Points critiques et points d'arrêt ............................................................ 4
F2. ENVIRONNEMENT........................................................................................................... 7

F3. ETUDES D'EXECUTION .................................................................................................. 8

F4. DOSSIER DES OUVRAGES EXECUTES........................................................................ 9

F5. PRESCRIPTIONS GENERALES ................................................................................... 10


F5.1 Généralités .......................................................................................... 10
F5.2 Provenance et qualité des matériaux .................................................. 10
F5.3 Mode d'exécution ................................................................................ 13
F5.4 Contrôles ............................................................................................. 17
F6. COLLECTEURS, DRAINS ET OUVRAGES ANNEXES ................................................ 18
F6.1 Généralités .......................................................................................... 18
F6.2 Provenance et qualité des matériaux .................................................. 18
F6.3 Mode d'exécution ................................................................................ 18
F6.4 Contrôles ............................................................................................. 18
F7. FOSSES - CUNETTES ................................................................................................... 18
F7.1 Généralités .......................................................................................... 18
F7.2 Provenance et qualité des matériaux .................................................. 18
F7.3 Mode d'exécution ................................................................................ 18
F7.4 Contrôles ............................................................................................. 18
F8. BOURRELETS - DESCENTES D'EAU .......................................................................... 18
F8.1 Généralités .......................................................................................... 18
F8.2 Provenance et qualité des matériaux .................................................. 18
F8.3 Mode d'exécution ................................................................................ 18
F8.4 Contrôles ............................................................................................. 18

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 1/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F9. ENROCHEMENTS.......................................................................................................... 18
F9.1 Généralités .......................................................................................... 18
F9.2 Provenance et qualité des matériaux .................................................. 18
F9.3 Mise en Oeuvre des enrochements .................................................... 18
F9.4 Contrôles ............................................................................................. 18
F10. OUVRAGES DE PROTECTION DES EAUX.................................................................. 18
F10.1 Généralités .......................................................................................... 18
F10.2 Mode d'exécution des bassins provisoires de décantation des eaux de
ruissellement du chantier .................................................................... 18
F11. EQUIPEMENTS DIVERS................................................................................................ 18
F11.1 Généralités .......................................................................................... 18
F11.2 Provenance et qualité des matériaux .................................................. 18
F11.3 Mode d'exécution ................................................................................ 18
F11.4 Contrôles ............................................................................................. 18
F12. RECALIBRAGE ET CURAGE .................................................................................. 18
F12.1 Prescriptions générales....................................................................... 18
F12.2 Mode d'exécution ................................................................................ 18

ANNEXE : Tableau récapitulatif des bétons et mortiers à mettre en oeuvre dans le cadre
de travaux de drainage - Assainissement

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 2/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

LIVRET F : DRAINAGE - ASSAINISSEMENT

Dans le présent livret, et à défaut de précisions complémentaires, le terme "Entrepreneur" ou


"Entreprise" désigne l'Entreprise ou le groupement d'entreprises titulaire du marché pour
l'exécution des prestations correspondantes.

De même en cas de renvoi à des paragraphes d'autres pièces du marché, le terme


"Entrepreneur" ou "Entreprise" éventuellement utilisé dans ces paragraphes désigne, à défaut
de précision complémentaire, l'Entreprise ou le groupement d'entreprises titulaire du marché
pour l'exécution des prestations correspondantes.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 3/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F1. QUALITE

F1.1 Principes généraux

Les dispositions générales appliquées en matière de qualité sont décrites dans l'Article A8 du
livret A du CCTP et dans la Notice de Management de la Qualité.

F1.2 PMQ Drainage - Assainissement

Le PMQ Drainage - Assainissement sera organisé selon les chapitres suivants :

- Assainissement provisoire,
- Les fouilles,
- Les fournitures (collecteurs, bétons, remblais, etc…),
- Les ouvrages linéaires enterrés (collecteurs, drains, etc…),
- Les ouvrages superficiels (radier béton, enrochements, etc…),
- Les ouvrages ponctuels préfabriqués (regards, puisards, etc…),
- Les ouvrages ponctuels bétonnés (regards, puisard, ouvrages de raccordements, etc…),
- Les ouvrages linéaires de surface (caniveaux, cunettes, etc....),
- Les déblais et remblais,
- Les essais d'étanchéité,

F1.3 Points critiques et points d'arrêt

Le Plan de Management de la Qualité précisera les points critiques et points d'arrêt. Il


intégrera au minimum les points définis dans les tableaux ci-après.

La levée des points critiques par le contrôle interne impliquera, le cas échéant, une
intervention du laboratoire du groupement.

Les délais de préavis pour les points d'arrêt sont valables pour le contrôle externe et pour le
Maître d'Oeuvre.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 4/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

Points critiques Points critiques Points d'arrêt


Délai de
levés par le levés par le levés par le
Tâches préavis en jours
Contrôle Contrôle Maître
ouvrés
Interne Externe d'Oeuvre
- Documents d'exécution : Voir article
y visa du Maître d'Oeuvre X X X A10 du livret A
- Demande d’agrément des matériaux et
fournitures X X X 10 j
- Réception de matériaux et fournitures :
y qualité X X
- Reconnaissance géotechnique supplé- X X
mentaire éventuelle
- Implantation et piquetage du tracé avec
analyse des interférences éventuelles
avec le piquetage des réseaux existants X X
- Mise en place de la signalisation des X
fouilles à ouvrir
- Exécution des fouilles :
y implantation X
y compactage fond de fouille X X
y blindage de fouille pour tranchée de X X
hauteur H>1,30 m
y épuisement - rabattement X
- Mise en place des éléments
préfabriqués : (buse, dalot, ouvrage
voûte, regard, tête...),
y exécution du lit de pose : contrôle Fil X
d'eau et compactage
y Mise en oeuvre des éléments X
y Contrôle des Fils d'eau et compactage X X
y Etanchéité de l'ouvrage X X
- Remblaiement des fouilles / contrôle
nature des matériaux, géométrie et
compactage
y Bloc technique X X
y Partie située au-dessus du bloc X
technique (y compris cavaliers de
protection éventuel)
y Reconstitution de chaussées X X
- Mise en place d'ouvrage hydraulique par
fonçage
y contrôle des fournitures X X X
y contrôle topographique du fil d'eau X X X

- Pose des drains :


y Mise en place géotextile et exécution X
du lit de pose
y Positionnement des drains - contrôle fil X X
d'eau
y Mise en œuvre matériau drainant X X
tassé et fermeture par géotextile en
recouvrement
y Remblais au-dessus de la chaussette : X
contrôle nature matériau et
compactage,
y Mise en place signalisation de la X
tranchée.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 5/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

Points critiques Points critiques Points d'arrêt


Délai de
levés par le levés par le levés par le
Tâches préavis en
Contrôle Contrôle Maître
jours ouvrés
Interne Externe d'Oeuvre
- Réalisation des Fossés et cunettes :
y Implantation X 2j
y Exécution forme fossé X
y Si mise en place argile et/ou
Géomembrane et/ou terre végétale X X
et/ou enrochements (contrôle qualité,
épaisseur)
y Si mise en place béton extrudé
contrôle formule, slump, air occlus, X X
épaisseur, géométrie
y Si mise en place éléments préfabriqués
:
y béton de propreté X
y pose éléments et blocage X
y remblaiement soigné X
Réalisation caniveaux béton, bourrelets,
descentes d'eau :
- Implantation X 2j
- Compactage assise X
- Eléments préfabriqués :
y béton de propreté X
y pose éléments et blocage X
y remblaiement soigné X
- Eléments coulés en place :
y Contrôle formule, slump, air occlus, X X
épaisseur géométrie
Eléments coulés en place ( têtes, regards et
massifs divers) :
- Compactage sol de fondation X X
- Béton de propreté X
- Réception coffrage / ferraillage X X X 2j
- Autorisation de remblaiement 7 jours X X X 1j
après le bétonnage
- Etanchéité X X
- Enrochements :
y Implantation X
y Compactage fond de fouille X
y Exécution du lit de pose X
y Exécution du matériau drainant X
y Mise en œuvre des blocs X X
y Mise en œuvre béton X X X 2j
Essais d'étanchéité et d'écoulement
- Conformité à l'article VI.1.5 du fascicule X X X 5j
70 du CCTG

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 6/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F2. ENVIRONNEMENT

Les dispositions adaptées vis à vis du respect de l'environnement devront respecter les
recommandations ainsi que les spécifications détaillées de la Notice de Respect de
l'Environnement et de l'article A9 du livret A du CCTP.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 7/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F3. ETUDES D'EXECUTION

Les dispositions générales appliquées en matière de plans d'exécution et des notes de calcul
sont décrites dans l'article A10 du livret A du CCTP.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 8/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F4. DOSSIER DES OUVRAGES EXECUTES

Le descriptif des pièces relatives aux ouvrages exécutés est fourni dans l'article A12 du livret
A du CCTP.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 9/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F5. PRESCRIPTIONS GENERALES

F5.1 Généralités

Les travaux objet du présent livret du CCTP sont à la charge de l'Entrepreneur.


Tous les matériaux entrant dans la constitution des ouvrages de drainage et d'assainissement
seront fournis par l'Entrepreneur à l'exception des matériaux de remblai et de la terre végétale,
qui proviendront éventuellement du site. Tous les matériaux devront faire l'objet de
propositions d'agrément par l'Entrepreneur au Maître d'Oeuvre. L'Entrepreneur sera tenu de
justifier à tout moment la provenance des matériaux au moyen de lettres de voiture signées
du fournisseur ou par toute autre pièce en tenant lieu.
L'Entrepreneur prendra toutes les précautions nécessaires pour qu'aucun dommage ne soit
causé aux réseaux souterrains existants de toute nature. Il devra éventuellement prendre
toutes les mesures nécessaires pour le soutien de ces canalisations et conduites.

Les épuisements de toute nature, quel que soit l'afflux d'eau pendant la pose de canalisation,
sont à la charge de l'Entrepreneur.

Les prescriptions des guides techniques du SETRA - "Remblayage de Tranchées" et -


"Réhabilitation des remblais et des couches de forme" (dans leur dernière édition connue)
seront appliquées, sauf celles qui seraient en contradiction avec des recommandations
spécifiques définies dans ce livret.

F5.2 Provenance et qualité des matériaux

F5.2.1 Généralités

Les matériaux à mettre en œuvre seront systématiquement soumis à l'approbation du Maître


d'Oeuvre. Pour ce faire, l'Entrepreneur présentera au Maître d'Oeuvre les fiches techniques,
certificat de conformité aux normes, et résultats d'essais complémentaires qui pourraient
s'avérer nécessaires. De façon générale, il appartiendra à l'Entrepreneur, et à ses frais de
justifier que les matériaux qu'il souhaite mettre en œuvre ont les qualités requises pour leurs
emplois.

Les éléments présentant des épaufrures, fissures, écrasement, ovalisation ou autres défauts
seront évacués et/ou démolis sans délais par les soins de l'Entrepreneur, à ses frais.

F5.2.2 Ouvrages en béton préfabriqués en usine


La nature et la qualité des bétons des éléments préfabriqués sont décrites dans le tableau
récapitulatif fourni en annexe du présent livret. Elles devront être conformes au fascicule 65
du CCTG et à la norme NF EN 206-1 (février 2002).

Les éléments préfabriqués proviendront obligatoirement d'usines agréées (agrément


ministériel dans le cas des buses et dalots) et seront soumis à l'agrément du Maître d'Oeuvre.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 10/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

Chaque élément de collecteur (buse, dalot), tête de collecteur, regard, portera une marque
indélébile qui indiquera :
- le nom du fabricant ou de l'usine,
- la série des éléments,
- la date de fabrication,
- la date à partir de laquelle il peut être mis en oeuvre (28 jours minimum après la date de
fabrication).

De façon générale, l'Entrepreneur fournira, chaque fois qu'il en existe, des produits porteurs
de la marque NF, de l'agrément SP ou d'un certificat de qualité attribué par un organisme
agréé par le Ministère de l'Industrie. A défaut, les matériaux et produits non normalisés feront
si possible l'objet d'un avis technique favorable délivré par la Commission Interministérielle.

F5.2.3 Ouvrages coulés en place


Seront éventuellement concernés par ces spécifications, les ouvrages suivants :
- dalots (de dimensions supérieures à 3,00 m x 3,00 m),
- têtes de dalots ou de collecteurs, regards, puisards et autres dispositifs de raccordement,
- enrobage de buses béton, PVC, fonte,
- liaisonnement des enrochements par un béton,
- maçonneries diverses,
- caniveaux, fossés,
- etc.

La nature et la qualité des bétons et mortiers sont décrites dans le tableau fourni en annexe
de ce livret. Les prescriptions relatives aux caractéristiques techniques des bétons et des
divers composants employés sont similaires à celles décrites dans le livret E du CCTP
(chapitre E.7). On veillera notamment à prendre en compte les exigences en matière de :
- parements ordinaires pour les faces cachées, côté remblais des ouvrages,
- parements fins pour les faces vues et/ou à l'intérieur des ouvrages,
- prévention vis à vis du gel,
- prévention vis à vis de l'alcali-réaction,
- prévention vis-à-vis de l'agressivité des eaux.

Pour les ouvrages hydrauliques en maçonnerie, le mortier qui sera mis en oeuvre est défini
dans le tableau fourni en annexe de ce livret. Le calibre des moellons sera adapté à
l'épaisseur des ouvrages concernés. Les moellons pourront provenir des démolitions de murs
en pierres sèches, de carrière ou de lit de cours d'eau. La résistance à l'usure et à l'action de
l'eau de ces blocs sera identique à celle des enrochements (cf. Article F9 de ce livret).

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 11/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F5.2.4 Matériaux de remblais et d’assise

Les prescriptions des guides techniques du SETRA – « Remblayage de Tranchées » et –


« Réhabilitation des remblais et des couches de forme » (dans leur dernière édition connue)
seront appliquées, sauf celles qui seraient en contradiction avec des recommandations
spécifiques définies dans ce présent CCTP.

Le tableau ci-dessous définit la qualité des matériaux de remblais entrant dans la construction
des ouvrages de drainage et d'assainissement.(Les catégories fournies sont conformes à la
norme NF P 18-545).

Domaine d'utilisation Qualité des matériaux

Lit de pose des canalisations et drains, et Sable 0/4, passant à 80 µm< 5 % ;


d'enrobage des canalisations PVC Code a
Lit de pose en terrain aquifère Cf. article 5.7.3.1 du fascicule 70 du CCTG
(matériau de granularité comprise entre 5 et
30 mm)
Matériaux drainants pour drains Granulat 4/63 - Code D
Matériaux drainants divers Grave 0/63 grenue issue du concassage de
Cavaliers éventuels et remblais au-dessus du roches massives
bloc technique ou du remblai de protection GNT 0/63 au sens de la norme NF EN 13285
Remblaiement autour des regards, puisards - Code E b
et ouvrages de raccordement
Assise pour ouvrages divers
Remblais technique et remblais de protection Grave 0/31,5 grenue issue du concassage de
des buses béton et PVC roches. GNT 0/31,5 au sens de la norme
Fondation artificielle et remblais des buses NF EN 13285- Code D b
métalliques
Remblais d'assise et de protection des dalots GNT 0/50 conforme aux spécifications du
CCTP - livret D
Matériaux de substitution du TN purgé GNT 0/300

L'identification de la nature et la détermination des caractéristiques des matériaux sont à la


charge de l'Entrepreneur et seront réalisés conformément aux normes en vigueur.

Les matériaux utilisés pour les remblayages proviendront du site après extraction ou seront
l’objet d’une fourniture extérieure.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 12/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F5.3 Mode d'exécution

F5.3.1 Fouilles en tranchée et déblais en petite masse

Le présent article s’applique à tous les travaux de fouille et déblais en petite masse réalisés
dans le domaine de l’assainissement et notamment :
- l'exécution de tranchée pour la pose de collecteurs drainants enterrés,
- l’exécution de fouilles et de purges pour la pose d’ouvrages hydrauliques divers,
- l’exécution de fouilles ou déblais pour une dérivation de cours d’eau ou un reprofilage de
fossé.

L’exécution des tranchées drainantes et de certaines purges nécessite la pose d’un géotextile
anticontaminant avant remblaiement. Le chapitre 6.3.4 présente les dispositions nécessaires à
la réalisation de ces travaux.

F5.3.1.1 Prescriptions communes

Les fouilles ne pourront démarrer qu'après décapage du terrain naturel, exécution du


piquetage spécial (voir article A7 du livret A du CCTP) et analyse des interférences
éventuelles avec les ouvrages existants et ceux à réaliser dans le cadre des travaux.

L'emplacement des fouilles des canalisations ainsi que celles des dérivations doit être
matérialisé de façon continue sur le terrain avant exécution. Le contrôle externe réceptionnera
l'implantation.

Les fouilles sont ouvertes de l'aval vers l'amont. Le sol de fondation est réglé de façon à
permettre l'exécution du lit de pose et assurer, en permanence, l'évacuation des eaux. Toute
constatation de désorganisation du terrain causée par le matériel d'exécution à proximité des
ouvrages doit être immédiatement signalée au Maître d'Oeuvre.

L'utilisation d'engins de forte puissance ne doit pas mettre en cause la stabilité des ouvrages
aux abords de la zone de déblai.

Les matériaux extraits seront suivant leur nature et après l'accord du Maître d'Oeuvre,
évacués en dépôt (provisoire ou définitif), ou réutilisés en remblais courant dans les conditions
définies dans le livret D.

- Mise en sécurité

L'entrepreneur doit prendre toutes les précautions en vue d'éviter les éboulements, les
affouillements sous chaussée et assurer la sécurité du personnel et des usagers,
conformément aux prescriptions du fascicule 70 du CCTG et à la réglementation du travail.

Il procédera à ce titre, si nécessaire, au talutage des parois selon un angle compatible avec la
nature du terrain et les surcharges éventuelles ou au blindage des parois verticales par tous
les moyens adaptés à la nature du sol. Dans le cas de fouilles d'une profondeur supérieure à
4 m, l'entrepreneur devra réaliser des préfouilles dont le mode d'exécution devra être soumis
au Maître d'Oeuvre.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 13/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

- Epuisement - Rabattement

Les fonds de fouilles seront maintenus en permanence à sec par gravité ou pompage
éventuel, conformément aux prescriptions du fascicule 70 du CCTG. Tout rejet direct d'eau
chargée sans dispositif de traitement (décanteur, filtre à paille ou autres) agréé par le Maître
d'Oeuvre sera proscrit.

Est considéré comme épuisement, l'évacuation par pompage direct en fond de fouille, équipé
d'un puisard, des eaux souterraines afin de permettre l'avancement et la bonne exécution des
travaux. En cas de venues d'eau, l'entrepreneur doit procéder à sa charge à leur évacuation.

En fonction de la granulométrie, l'entrepreneur prévoira éventuellement la mise en place d'un


filtre type géotextile, au niveau du puisard, pour éviter l'entraînement des éléments fins du sol.

Dans tous les cas, l’Entrepreneur prendra toutes les mesures provisoires ou définitives pour
éviter des répercutions négatives sur le milieu naturel.

S'il apparaît au cours des travaux que les dispositifs adoptés pour les épuisements doivent
être renforcés pour répondre à leur objectif, l'entrepreneur doit s'il y a urgence, prendre les
mesures nécessaires et en rendre compte au Maître d'oeuvre ou, s'il n'y a pas urgence, les lui
soumettre avant exécution.

- Purges et matériaux de substitution :

L'entrepreneur est tenu de procéder à l'enlèvement et à la purge de tous les éléments,


poches ou lentilles susceptibles de provoquer des désordres dans l'ouvrage, et au
comblement des vides ainsi créés par un matériau de substitution dont les prescriptions
sont définies dans le livret D. Il préviendra préalablement le Maître d'Oeuvre qui vérifiera la
nécessité de la purge et définira son épaisseur.

- Compactage du fond de fouilles

Les fonds de fouilles seront énergiquement compactés afin d'obtenir une densité
supérieure à 95 % de l'Optimum Protor Normal.

F5.3.1.2 Nature des fouilles et prescriptions spécifiques

- Fouilles en terrain de toute nature des déblais

Sont considérées comme fouilles en terrain de toute nature, toutes les parties de fouille
nécessitant pas le recours à des techniques spéciales (engins de déroctage, BRH et
autres).

Les blocs rocheux éventuellement rencontrés dans les fouilles seront dégagés par
fractionnement au brise roche hydraulique ou extraits par d'autres techniques. Pour chaque
cas, la technique sera soumise à l'agrément du Maître d'Oeuvre.

Les techniques et matériels employés seront soumis à l'accord préalable du Maître d'Oeuvre
qui constatera sur place la nature des terrains rencontrés.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 14/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

- Fouilles en terrain nécessitant l’emploi à des techniques spéciales

Cette catégorie regroupe toutes les parties de fouille nécessitant l’emploi du brise roche
hydraulique, d’un outil spécial correspondent ou de l’explosif. Pour information, on considère
que ce type de technique n’est requis que pour des terrains de type rocheux dont le coefficient
de fragmentation FR est inférieur ou égal à 7.

Les fouilles nécessitant l’emploi de l’explosif seront réalisées conformément aux prescriptions
du livret D.

- Fouilles manuelles

Cette catégorie regroupe toutes les parties de fouille nécessitant le déblaiement sans le
recours aux engins mécanisés, à proximité immédiate d'ouvrages existants, comme par
exemple :

. remise au fil d'eau d'un fossé en terre existant,


. dégagement d'un ouvrage pour raccordement, ...

F5.3.1.3 Démolition des chaussées

Les chaussées seront préalablement découpées en fonction des travaux à réaliser aux
largeurs définies dans le fascicule 70 du CCTG.

Les produits seront évacués à la décharge.

F5.3.2 Remblayage

F5.3.2.1 Description

Le présent article s’applique aux travaux de remblayage réalisés dans le domaine de


l’assainissement et notamment :
- les lits de pose et l’assise des divers ouvrages hydrauliques,
- le remblayage de tranchées par matériaux drainants,
- les cavaliers de protection au-dessus des divers ouvrages hydrauliques,
- les remblais techniques pour protéger les divers ouvrages hydrauliques (cf. plans types),
- les remblais de substitution après purge du terrain naturel.

La réalisation de ces travaux s’accompagne parfois, notamment en cas de remblaiements de


purges ou de tranchées drainantes, par la pose d’un géotextile anticontaminant qui évite la
remontée des fines par capillarité.

F5.3.2.2 Prescriptions communes

Sauf avis contraire exprimé dans le livret F, le mode d’exécution des remblayages réalisés sur
chantier devra être conforme aux prescriptions du fascicule 70.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 15/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F5.3.2.3 Remblai de substitution de purge

Le matériau de substitution sera mis en place et compacté en lieu et place du TN purgé sur un
géotextile anticontaminant dont les caractéristiques sont définies dans le livret D.

Les objectifs de portance après compactage du matériau de substitution doivent être


équivalents à ceux définis pour la réception du fonds de fouille.

F5.3.3 Ouvrages coulés en place

F5.3.3.1 Sol de fondation

Le sol de fondation est le sol support de l'ouvrage plus une zone entourant le sol support, à
définir pour chaque ouvrage (de l'ordre de 2 m de chaque côté), et à soumettre au visa du
Maître d'Oeuvre.

Il peut être en déblai ou en remblai.

Il sera purgé si nécessaire selon les prescriptions du paragraphe F5.3.1.1 du chapitre F5.3 du
présent livret.

L'Entrepreneur doit signaler au Maître d'Oeuvre toute baisse de portance avant la pose.

Le Maître d'Oeuvre se réserve le droit de faire procéder à tout moment à des essais de
portance. Ces essais seront aux frais et à la charge de l'Entrepreneur.

F5.3.3.2 Béton de propreté, béton, armature et coffrage

L'Entrepreneur soumettra à l'agrément du Maître d'Oeuvre, les plans de coffrage et de


ferraillage des divers ouvrages à réaliser. Il devra également fournir les documents relatifs au
projet des ouvrages provisoires, conformément aux spécifications des articles 41 à 48 et de
l'annexe technique A1 du fascicule 65A du CCTG.

Les prescriptions relatives aux tâches suivantes sont identiques à celles du livret E :

- Coffrage et ouvrages provisoires autres que les coffrages,


- Mise en oeuvre des armatures pour béton armé,
- Mise en oeuvre des bétons (propreté, structure).

Le mode d’exécution pour chaque ouvrage coulé en place ou préfabriqué sera décrit dans les
chapitres relatifs à l’ouvrage.

F5.3.3.3 Revêtement en béton

Les carrefours hydrauliques à l'amont et à l'aval des collecteurs transversaux pourront être
revêtus en béton selon les prescriptions du Maître d'Oeuvre. Les parties revêtues des fossés
pourront être bloquées à l'amont et à l'aval par des moellons (Dmin 150 mm - Dmax 300 mm)
sur une épaisseur de 0,45 m et une longueur définie sur les plans particuliers.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 16/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F5.3.4 Démolition

Les travaux d'élargissement de l'autoroute A9 nécessitent la démolition de dispositifs


hydrauliques divers. Il peut s'agir :

- d'ouvrages hydrauliques (buse, dalot, drain),


- d'ouvrages de raccordement (puisard, regard, descente d'eau, …),
- d'ouvrages linéaires en béton (caniveau, fossé revêtu en béton, bourrelet, …).

Les prescriptions liées à ces travaux sont présentées dans le livret C (article 10).

F5.4 Contrôles

F5.4.1 Contrôle des fouilles en tranchée, déblais en petite masse et de leur


remblaiement

Le tableau ci-dessous récapitule les tolérances affectées à l'exécution des fouilles :

Tolérance Altimétrique Planimétrique


Tâche
Exécution des fouilles ± 3 cm Axe ± 5 cm
Largeur tranchée ± 5 cm

Aucune rétention d'eau ne devra être constatée au fond de fouille.

Si le compactage du fond de fouille ne respecte pas les contraintes fixées au chapitre 5.3.1.1,
l’Entrepreneur procédera à une substitution sur une profondeur à définir avec le Maître
d’Oeuvre en vue d’obtenir les critères de fond de fouille requis.

L’objectif de densification de tout remblaiement de fouille (remblai de protection, remblai


courant, …) est de type q4.

L'objectif de densification en partie supérieure de remblai est de type q3 pour obtenir une
portance équivalente ou supérieure à la plate-forme dans laquelle est réalisée la tranchée.

Les objectifs de densification sont déterminés pour un fort trafic interurbain.

Le contrôle de compactage sera fait au pénétro-densitographe type PG 1000 ou au


pénétromètre dynamique léger fonctionnant à énergie variable type PANDA.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 17/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F5.4.2 Contrôle des ouvrages coulés en place

Le bétonnage de ces ouvrages fera l'objet d'un point d'arrêt levé par le Maître d'Oeuvre qui
vérifiera la conformité du coffrage / ferraillage mis en place.

La qualité du béton sera validée par les épreuves de contrôle décrites dans le livret E ; le
nombre de prélèvements à effectuer pour les différents lots d'emploi est fixé, soit par le
nombre de prélèvements (décrits ci-après) soit par le nombre de bétonnières portées
supposées de 6 m3 :

Liste récapitulative des lots d'emploi

y Regard, puisard, ouvrage de jonction pour chaque phase de bétonnage : 1 prélèvement,

y Partie de tête de collecteur coulée en une seule phase : 1 prélèvement,

y Fossés et cunettes revêtus en béton (tous les 25 m) 1 prélèvement.

Pour l'acceptation des parements (teinte, texture et forme), le Maître d'Oeuvre appliquera les
critères correspondants précisés dans le livret E.

Les tolérances d'exécution des ouvrages en béton extrudé seront conformes à celles
indiquées dans les paragraphes F7.4 et F8.4 de ce livret.

Les tolérances d'exécution des ouvrages coulés en place seront conformes à celles indiquées
en F8.4.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 18/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F6. COLLECTEURS, DRAINS ET OUVRAGES ANNEXES

F6.1 Généralités

Le chapitre définit les prescriptions de réalisation des différents composants des ouvrages
hydrauliques transversaux et longitudinaux, ainsi que leurs ouvrages de raccordement.
- collecteurs (buses béton, PVC, fonte),
- drains,
- regards - puisards,
- têtes de collecteurs.

Les travaux concernant les collecteurs sont de différentes natures :


- les prolongements des ouvrages existants,
- la mise en place dans le perré des ouvrages d'art de collecteur longitudinaux à la plate-
forme autoroutière,
- la mise en place de collecteur par fonçage sous voirie de communication,
- protection des têtes et collecteurs existants.
Le calage de ces ouvrages permettra d’assurer la continuité de l’écoulement des eaux de
ruissellement.

F6.2 Provenance et qualité des matériaux

Les collecteurs circulaires en béton armé, en PVC et les drains sont généralement des
éléments préfabriqués de dimensions variables assemblés sur site.

Les ouvrages de raccordement sont généralement en béton armé. Ils sont coulés en place ou
préfabriqués.

F6.2.1 Résistance aux charges

Les ouvrages devront faire l'objet de notes de calcul justifiant leur résistance aux charges de
remblais, conformément aux prescriptions :

- du fascicule 70 du CCTG (novembre 2003),


- des articles 4, 5, 8, 9 et 10 du fascicule 61 - Titre II du CPS et ses dernières mises à jour
pour les ouvrages métalliques éventuels,

complétées par les charges d'exploitation relatives au convoi militaire M120 sur l'autoroute et
ses accès.

En phase chantier, l'Entrepreneur devra prendre à sa charge les dispositions nécessaires vis-
à-vis des charges de type chantier lourdes.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 19/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F6.2.2 Collecteurs circulaires en béton Armé :

y Les tuyaux seront conformes aux prescriptions et spécifications du fascicule 70 du


CCTG, titulaires de la marque NF de l'agrément SP ou d'un certificat de qualité attribué
par un organisme agréé par le Ministère de l'industrie.

Les collecteurs devront faire l'objet d'une note de calcul justifiant les résistances aux
charges définies à l'article F 6.2.1.

y La résistance, l'étanchéité et la qualité des productions devront être conformes au cadre


fixé par l'agrément ministériel SP.

y Chaque tuyau préfabriqué sera conforme aux spécifications présentées à l’article F5.2.2.

y Tout élément qui sera livré sur le chantier non conforme ou en mauvais état
(imperfections, épaufrures, blessures, fêlures) sera évacué sans délai par les soins de
l'entrepreneur et à ses frais.

y Les séries utilisées seront les suivantes :


. série 135 A minimum dans les cas courants, enrobée de béton lorsque le
recouvrement est insuffisant,
. séries renforcées dans les cas particuliers : grande hauteur de remblais ;
(l'Entrepreneur devra soumettre à l'agrément du Maître d'Oeuvre la note de calcul
justifiant le choix d'une série, ou l'enrobage d'un tuyau),
. séries Ame tôle pour les grandes hauteurs de remblais lorsque les séries renforcées
ne peuvent répondre aux surcharges requises.

y Les coupes ne sont pas autorisées sur le chantier.

F6.2.3 Collecteurs PVC

Les collecteurs PVC sont mis en place de façon définitive ou provisoire avant l'élargissement
de la section courante :
- en prolongement d'ouvrage existant,
- en raccordement provisoire des caniveaux corniches vers les regards de branchement ou
vers les descentes d'eau existantes ou mises en place provisoirement.

Les collecteurs PVC seront circulaires en polychlorure de vinyle rigide non plastifié du type
trois couche lisse intérieurement et extérieurement. Ils seront au moins de la série CR8. Ils
seront fournis avec joint bloqué en élastomère.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 20/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F6.2.4 Collecteurs fonte

Les collecteurs de série fonte ductile centrifugée sont utilisés sous circulation lourde pour de
faible hauteur de recouvrement. Ils seront de série renforcée conformes aux prescriptions des
normes NF-EN 598, NF-EN 545.
Ces collecteurs devront faire l'objet de note de calcul justifiant les résistances aux charges
définies à l'article F5.2.1.
L'intérieur des tuyaux sera en mortier de ciment alumineux, protégé au droit des
emboîtements par de la peinture époxy.
L'extérieur des tuyaux sera revêtu par une couche de zinc métallique complétée par une
peinture de couleur BRUN, ROUGE ou GRIS.
Les emboîtements, les jonctions et les éléments de raccord seront recouverts de peinture
époxy et conformes à la norme NF-EN 598 et aux normes NF-EN 681-1 et NF-EN 476.

F6.2.5 Drains PVC

Les tuyaux drainants seront en polychlorure de vinyle non plastifiés à cunette plate ou
arrondie pour drainage sous chaussées et circulaires à double paroi pour les autres types de
drainage (ouvrages,…). Ils seront conformes à la norme NF ENV 1401-3. L'intérieur des
tuyaux sera lisse et non ondulé. Le diamètre minimum nominal sera de 200 mm en rive de
chaussée.

Ils seront en matière plastique rigide de la série assainissement sous pression et conformes à
la norme en vigueur. Les tuyaux seront manchonnés et collés.

La résistance à l'écrasement des tuyaux drainants sous chaussées sera telle qu'enterrés à
0,80 m de profondeur, ils puissent sans aucun dommage résister aux charges définies à
l'article F6.2.1 du présent livret.

L'Entrepreneur soumettra à l'agrément du Maître d'Oeuvre les différents types de collecteurs


drainants à mettre en œuvre.

F6.2.6 Collecteurs mis en place par fonçage

La traversée sera réutilisée par une buse adaptée en béton armé ou en acier,

Les tuyaux sont sans collet et peuvent être pourvus de trous destinés à l'injection de produit
lubrifiant.

L'entrepreneur doit fournir des documents précisant la nature des tuyaux, la classe de
résistance, le type de joint, les dimensions et la forme de la section d'écoulement.

F6.2.7 Matériaux de remblais et d'assise

Voir prescriptions générales au chapitre F5.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 21/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F6.2.8 Têtes de collecteurs

Les différents types de tête de collecteur à mettre en oeuvre sont les suivantes :
- tête simple, double ou triple avec murs droits ou murs en aile,
- tête simple pont,
- tête de sécurité,
- tête biseautée.

Elles seront conformes aux plans types, en béton armé, coulées sur place ou préfabriquées.

Lorsque les collecteurs sont longitudinaux à une infrastructure routière, les têtes sont
biseautées et équipées de barreaux transversaux résistants à des charges de 250 KN. Cet
équipement sera de préférence préfabriqué en usine.

Les têtes biseautées seront coupées en usine, en tenant compte de la pente du talus et du
biais de l'ouvrage.

F6.2.9 Ouvrages annexes

Les ouvrages annexes tels que regards de visite, puisard, regard à drain, regard de
branchement, regard de jonction seront conformes aux spécifications et aux normes définies
dans l'article 5.

Les dimensions de ces ouvrages annexes seront conformes aux plans types. Ils seront en
béton armé, préfabriqués en usine ou coulés en place.

Les différents types d'ouvrage annexe à mettre en œuvre sont les suivants :
- regards de visite circulaires ou carrés surmontés soit de tampons (étanches ou non), soit
de grilles circulaires ou carrées,
- regards carrés non visitables surmontés soit de tampons (étanches ou non), soit de grilles,
- puisards surmontés de caillebotis, soit de grilles.

Les spécificités des dispositifs de fermeture et de couverture sont précisées au chapitre F11.

Tous les regards visitables dont la profondeur au fil d'eau est supérieure à 1,20 m seront
munis d'échelons. Ils comporteront une canne de manœuvre. Les échelons et les cannes
seront en acier galvanisé ou fonte ductile et proviendront d'usines agréées par le Maître
d'Oeuvre.

Sous les emprises des plates-formes des chaussées et en attente de leur réalisation, des
dispositifs seront mis en place pour protéger les ouvrages et éviter les accidents. Ces
dispositifs sont à la charge du présent marché.

Les rehausses de ces regards devront comporter des réservations pour les raccordements
définitifs des réseaux de surface pour l'assainissement.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 22/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F6.2.10 Géotextiles

Les géotextiles employés devront être certifiés par l’ASQUAL et posséder les caractéristiques
suivant les types définis dans le livret D pour les différents types d’ouvrages.

F6.3 Mode d'exécution

Sauf avis contraire précisé dans cet article, le mode d’exécution des fouilles et des
remblayages réalisé sur chantier sera conforme aux prescriptions du fascicule 70.

Pour les buses béton, PVC et fonte : le lit de pose, l'assise et la protection, le bloc technique,
le remblai au-dessus et le cavalier éventuel seront réalisés conformément aux largeurs
définies sur le plan type,

F6.3.1 Fouilles en tranchées et déblais en petite masse

- Voir les prescriptions générales au chapitre F5.

F6.3.2 Lit de pose / Fondation artificielle

(i) Collecteurs Béton et PVC

La réalisation du lit de pose sera effectuée conformément au chapitre 5.7.3.1 du fascicule 70


du CCTG (y compris prescription pour lit de pose en terrain aquifère) avec la précision
suivante : l'épaisseur du lit de pose est égale au minimum à 0,10 m plus surépaisseurs dues
aux collets des canalisations.

En cas de risque d'entraînement de fines issues du sol environnant, il sera nécessaire


d'envelopper le lit de pose par un filtre géotextile dont la mise en œuvre est précisée au
chapitre 6.3.4.

Le fond de la fouille devra être maintenu hors d'eau.

(ii) Collecteurs fonte

La réalisation de la fouille (largeur, hauteur, pente, ...) et la réalisation du lit de pose seront
conformes aux prescriptions du fascicule 70 ; l'épaisseur du lit de pose sera au minimum
égale à 10 cm plus surépaisseurs dues aux collets des emboîtements.

Pour cela, les canalisations porteront sur le corps et non sur le joint.

Le fond de la fouille devra être maintenu hors d'eau.

(iii) Drain PVC

Le drain est posé sur un lit de pose en sable de 0,05 ou 0,10 m suivant le diamètre du drain et
calé par les biais d'un berceau en sable propre jusqu'à un niveau des fentes ou des
ouvertures moins 0,10 m (10 centimètres). Afin d'éviter tout déplacement lors du remblaiement
en grave, on calera de plus le drain par des cavaliers.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 23/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F6.3.3 Mise en place des collecteurs, drains, ouvrages annexes ; Remblais


correspondants

L'Entrepreneur soumet au Maître d'Oeuvre les dispositions qu'il compte prendre afin de
permettre :

- l'approvisionnement et le déversement des matériaux dans la tranchée,

- le réglage par couches tenant compte des blindages et de leurs étais,

- la remontée des blindages coordonnée avec la mise en place des couches de matériaux et
de leur compactage,

- le compactage des matériaux en recherchant la qualité remblais courants sauf sous la


couche de forme où le compactage doit avoir la qualité du remblai de PST. A ce titre, il
proposera l'épaisseur maximale des couches élémentaires à obtenir, fonction du matériel
prévu, pour chaque nature de matériau à mettre en œuvre,

- la qualité du compactage du remblai de protection doit permettre de satisfaire aux objectifs


définis dans les chapitres 5.3 et 5.4.

Dans le cas d'ouvrage en traversée de chaussée circulée, l'Entrepreneur soumettra au Maître


d'Oeuvre les méthodes d'exécution par demi-chaussée, le planning, les dispositifs de sécurité
et de déviations provisoires. Ces travaux pourront être réalisés de nuit sous réserve
d'acceptation par le concessionnaire des dispositions de phasage envisagées et devraient
permettre la réouverture de la chaussée dès la fin des travaux de nuit.

(i) Collecteurs béton armé

Le bloc de remblais constituant l'assise est défini sur les coupes types.

Une fois la buse mise en place sur le lit de pose, le vide laissé entre celui-ci et la génératrice
supérieure extérieure de la canalisation est comblé par du matériaux d'assise et compacté à
l'aide des perches jusqu'au diamètre horizontal de la buse.

Dans les sections où il existe une circulation d'eaux internes, les risques d'entraînement du lit
de pose et des fines du terrain adjacent sont neutralisés par la mise en place, tous les 10 à 15
mètres d'un berceau en béton sous un élément de canalisation.

Des dispositions spéciales doivent être prises lorsqu'un risque de tassement induit par le
remblai de recouvrement ou le remblai de protection provisoire peut avoir lieu.

Aucune coupe de buse (mise à la longueur, biseautage) ne devra être effectuée sur le
chantier. L'Entrepreneur fera son affaire de l'ajustement des ouvrages aux longueurs
théoriques, soit par coupe en usine, soit par le choix de longueurs d'éléments adéquates. Les
différences en plus ou moins sur les longueurs théoriques seront l'objet d'un rattrapage sur la
géométrie des têtes ou les pentes des terres.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 24/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

La pose de buses en béton, s'effectuera conformément aux principes définis sur les plans
types. Cette pose comportera les opérations suivantes :

. implantation par l'Entrepreneur des cotes fil d'eau intermédiaires (tous les 10 mètres),

. les canalisations sont alignées, l'extrémité mâle orientée vers l'aval, suivant le profil en
long prévu avec une tolérance en tous points de 1 cm en altitude, sous réserve que
dans tous les cas, l'écoulement soit assuré,

. juste avant l'emboîtement des tuyaux, l'extérieur des joints souples et l'intérieur de
l'about femelle sont badigeonnés avec un savon spécial non caustique,

. l'Entrepreneur doit soumettre à l'approbation du Maître d'Oeuvre le dispositif qu'il compte


utiliser pour exercer l'effort d'emboîtement à la mise à joint. Cet effort ne doit pas
excéder l'effort préconisé par le fabricant.

La manutention et la pose des tuyaux devront bien évidemment respecter les


recommandations du fabricant.

Le remblai de protection sera compacté ; La distance minimale à respecter entre la


canalisation et la partie active du compacteur sera conforme aux recommandations du
paragraphe II.2 du "Guide Technique de Remblayage des Tranchées" du SETRA.

Le compactage des matériaux du bloc technique et du remblai supérieur devra assurer la


qualité remblais courants (cf. F6.4) sauf sous chaussée ou le compactage doit avoir la qualité
remblais supérieurs sur les 60 cm supérieurs (cf. F5.4 et F6.4).

Dans le cas soumis à l'accord du Maître d'Oeuvre où le recouvrement de 80 centimètres au-


dessus d'une buse de série 135A ne peut être assuré par le remblai de la tranchée ou un
cavalier, l'Entrepreneur devra enrober les buses de béton ou réaliser une voûte ou dalle de
protection au dessus des buses (cf. spécifications du paragraphe F6.2.1). Les dispositions à
adopter seront alors soumises à l'agrément du Maître d'Oeuvre ainsi que le délai de
durcissement du béton qui devra être compatible avec le passage des engins de chantier. Ce
délai ne sera pas inférieur à 7 jours.

Dans le cas où les canalisations sont susceptibles de subir les effets d'un tassement (liés, par
exemple à une forte hauteur de remblai), l'Entrepreneur procèdera soit à une purge et à une
substitution permettant de supprimer les risques de tassement, soit, après soumission d'une
note de calcul justificative à l'agrément du Maître d'Oeuvre, mettra en oeuvre la contre-flèche
nécessaire avec éventuellement un lit de pose adapté aux conditions de reprise des effets, et
suivant les prescriptions du fabricant relatives à l'écart angulaire entre éléments contigus.

Enfin, l'Entrepreneur proposera à l'approbation du Maître d'oeuvre les dispositions qu'il


compte prendre pour calepiner les sections busées soumises à leurs extrémités à des
contraintes de raccordement à des ouvrages hydrauliques (entre deux regards de visite par
exemple).

L'Entrepreneur pourra proposer au Maître d'Oeuvre de mettre en oeuvre des séries renforcées
ou des dispositifs de renforcement dans des zones où il souhaite utiliser du matériel lourd.
Les dispositifs sont à la charge de l'Entrepreneur.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 25/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

(ii) Collecteurs PVC

Les collecteurs PVC devront être mis en œuvre conformément aux prescriptions du
fascicule 70 du CCTG et aux recommandations du fabricant :
- L'épaisseur du lit de pose est de 10 (dix) centimètres dans le cas d'un sol normal et de 15
(quinze) centimètres en cas de sol dur ou rocheux.
- En cas de venues d'eaux importantes, un drainage du fond de la tranchée, et latéral à la
conduite, peut s'avérer nécessaire,
- Une réservation doit être prévue au niveau des jointures des tubes afin d'y placer les
tulipes,
- Il est indispensable de maintenir les tubes livrés sous palette dans leur conditionnement
initial, jusqu'au bardage le long de la fouille,
- Chaque élément doit être descendu sans heurt dans la tranchée, présenté dans l'axe de
l'élément précédemment posé, emboîté, réaligné éventuellement puis calé. La canalisation
ne doit pas présenter de flèche notable. La rectitude de l'ensemble de la canalisation peut
être améliorée par un calage provisoire au moyen de coins de bois ou de cavaliers de
terre. Ce maintien provisoire est ensuite remplacé par le calage définitif du remblai. A
chaque arrêt de travail, les extrémités des tubes sont obturées provisoirement à l'aide de
bouchons,
- La pente doit être régulière entre deux regards,
- Le remblai directement en contact avec la canalisation jusqu'à une hauteur uniforme de 10
(dix) centimètres au-dessus de sa génératrice supérieure, doit être constitué du même
matériau que celui du lit de pose,
Pour des matériaux calibrés, sables, tout venant, graves de 0/15, etc…, l'emploi d'engins
de compactage ne s'avère pas nécessaire. Par contre, si les matériaux utilisés sont issus
de déblais expurgés, ils nécessitent la mise en œuvre de moyens de compactage agissant
par couche successive d'une épaisseur maximale de 30 (trente) centimètres.
Le compactage doit être réalisé exclusivement sur les parties latérales de la tranchée,
hors de la zone occupée par le tube. Afin d'éviter une décompression de la zone
d'enrobage, il convient de ne constituer celle-ci qu'après relevage partiel des blindages
éventuels,
- L'exécution du remblai proprement dit peut comporter la réutilisation des déblais
d'extraction de la fouille après agrément du Maître d'œuvre. Ceux-ci devront être expurgés
des éléments de dimensions supérieures à 10 (dix) centimètres, des débris végétaux et/ou
animaux, des vestiges de maçonnerie, de tout élément pouvant porter atteinte à la
canalisation ainsi qu'à la qualité du compactage. Le remblai proprement dit est réalisé par
couches successives et régulières de 20 (vingt) centimètres, légèrement damées au jet de
pelle d'abord, par des moyens mécaniques ensuite,
- un enrobage béton pourra être réalisé dans le cas de voisinage avec une paroi clouée, soit
en cas de pose avec hauteur de recouvrement très faible.

Aucune coupe de collecteur PVC ne devra être effectuée sur le chantier. L'Entrepreneur fera
son affaire de l'ajustement des ouvrages aux longueurs théoriques. La découpe sera faite à
l'aide d'un coupe tube ou d'une meule de chantier.
L'extrémité du tube coupé doit ensuite chanfreiner à 15 (quinze) degrés à l'aide d'une râpe ou
d'une chanfreineuse. Le chanfrein doit respecter les cotes dépendant du diamètre du tube et
prescrites par le fournisseur. Le tube ainsi préparé sera alors assemblé à un tube élément de
canalisation comme le serait un tube neuf.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 26/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

(iii) Collecteurs fonte

Le bloc de remblais constituant l'assise est défini sur les coupes types.

Une fois la buse mise en place sur le lit de pose, la tranchée sera comblée par du béton,
conformément au plan type, jusqu'au niveau supérieur de la couche de forme.
Des dispositions spéciales doivent être prises lorsqu'un risque de tassement induit par le
remblai de recouvrement peut avoir lieu.

Aucune coupe de buse (mise à la longueur, biseautage) ne devra être effectuée sur le
chantier. L'Entrepreneur fera son affaire de l'ajustement des ouvrages aux longueurs
théoriques, soit par coupe en usine, soit par le choix de longueurs d'éléments adéquates. Les
différences en plus ou moins sur les longueurs théoriques seront l'objet d'un rattrapage sur la
géométrie des têtes ou les pentes de terres.

Toutes les opérations préparatoires liées à ces coupes en usine ou à la manutention sur le
chantier : ébavurage, réfection du revêtement extérieur, soudure, réfection du mortier intérieur,
désovalisation, ..., seront effectuées conformément aux prescriptions du fabricant.

La pose des collecteurs en fonte ductile, s'effectuera conformément aux principes définis sur
les plans types. Cette pose comportera les opérations suivantes :
- implantation par l'Entrepreneur des cotes fil d'eau intermédiaires (tous les 10 mètres),
- les canalisations sont alignées, l'extrémité mâle orientée vers l'aval, suivant le profil en
long prévu avec une tolérance en tous points de 1 cm en altitude, sous réserve que dans
tous les cas, l'écoulement soit rassuré,
- juste avant l'emboîtement des tuyaux, l'extérieur des joints souples et l'intérieur de l'about
femelle sont badigeonnés avec une pâte lubrifiante spéciale non caustique,
- l'Entrepreneur doit soumettre à l'approbation du Maître d'Œuvre le dispositif qu'il compte
utiliser pour exercer l'effort d'emboîtement à la mise à joint. Cet effort ne doit pas excéder
l'effort préconisé par le fabricant.

La manutention et la pose des tuyaux devront bien évidemment respecter les


recommandations du fabricant.

Le remblai de protection sera compacté ; la distance minimale à respecter entre la


canalisation et la partie active du compacteur sera conforme aux recommandations du
paragraphe II.2 du "Guide Technique de Remblayage des Tranchées" du SETRA.

Le compactage des matériaux du bloc technique et du remblai supérieur devra assurer la


qualité remblais courants (Cf. F6.4).

Dans le cas où le sol présenterait un risque de corrosivité élevé ou de courants vagabonds,


les canalisations seraient manchonnées par un film polyéthylène basse densité, au moment
de la pose, conformément à la norme ISO 8180.

Dans le cas où les canalisations sont susceptibles de subir les effets d'un tassement (liés, par
exemple à une forte hauteur de remblai), l'Entrepreneur procèdera, soit à une purge et à une
substitution permettant de supprimer les risques de tassement, soit, après soumission d'une
note de calcul justificative à l'agrément du Maître d'Œuvre, mettra en œuvre la contre-flèche
nécessaire avec éventuellement un lit de pose adapté aux conditions de reprise des effets, et
suivant les prescriptions du fabricant relatives à l'écart angulaire entre éléments contigus.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 27/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

Enfin, l'Entrepreneur proposera à l'approbation du Maître d'Œuvre les dispositions qu'il compte
prendre pour calepiner les sections busées soumises à leurs extrémités à des contraintes de
raccordement à des ouvrages hydrauliques (entre deux regards de visite par exemple).

(iv) Collecteurs mis en place par fonçage

La mise en œuvre de la canalisation par fonçage sous autoroute ou rétablissement de


communication se fera sous circulation.

• Description des travaux :

Le fonçage comporte :
- les tassements pour l'exécution des puits (fossés) de travail et de récupération jusqu'à la
profondeur nécessaire, y compris les blindages nécessaires, le maintien à sec du fond de
la fouille, le stockage et/ou le chargement des déblais, y compris les matériaux d'apport si
nécessaire,
- l'installation des dispositifs d'appuis et de poussée, les stations intermédiaires éventuelles
et le démontage de ces dispositifs après achèvement des travaux,
- la fourniture, la mise en oeuvre des tuyaux, la confection des joints et l'évacuation des
matériaux excavés,
- l'injection éventuelle d'un produit lubrifiant pour réduire la friction entre les tuyaux et le
terrain,
- la démolition des constructions en avant du front de travail et l'excavation des matériaux
restant,
- la remise en état du site à l'issue des travaux,
- la réfection éventuelle de la structure de chaussée endommagée,
- toutes sujétions nécessaires à la bonne exécution.

Les documents fournis par l'Entrepreneur doivent comporter des données sur les essais
géotechniques et préciser si le fonçage est exécuté dans la nappe aquifère.

En fonction de l'étude géotechnique et des zones d'emprises réservées pour les puits (fossé),
l'Entrepreneur joint à son offre une description complète de ses moyens d'exécution, y
compris :
- l'emplacement et les dimensions des puits (fossé) de travail et de récupération,
- la poussée admissible sur les tuyaux,
- les vérins hydrauliques pour la station principale, les stations intermédiaires et le guidage,
- le procédé d'injection entre le terrain et la canalisation,
- la façon de connecter les conduits et chambres de visite sur les tuyaux foncés,
- les détails d'exécution des joints,
- la description de l'injection du produit lubrifiant,
- la classe de résistance des tuyaux.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 28/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

Si les moyens d'exécution choisis par l'Entrepreneur nécessitent une section plus grande que
celle définie dans les documents fournis, une autre classe de résistance, un autre matériau
et/ou un autre type de joint, ces modifications sont soumises à l'accord du Maître d'œuvre et
réalisées sans supplément de prix.

La trousse coupante est conçue de manière à empêcher tout éboulement ou venue d'eau. Elle
est réglable à l'aide d'un système de guidage.

L'Entrepreneur utilise une méthode de fonçage qui permette de maîtriser les tassements
absolus et de maîtriser au maximum la pente de l'ouvrage fixée par les plans d'exécution.

Tous les dommages provoqués aux constructions souterraines et de surface (y compris le


revêtement routier) par suite de fonçage sont réparés par et aux frais de l'Entrepreneur et par
ses soins.

La réfection éventuelle de la structure de la chaussée sera conforme aux prescriptions


correspondantes définies dans le livret G.

Les joints sont tels qu'ils résistent aux différentes sollicitations d'exécution et d'exploitation.

En cas de nécessité, les tuyaux sont pourvus d'ouvertures pour l'injection afin de lubrifier
l'espace compris entre le sol et la paroi extérieure des tuyaux à l'aide d'une vase thixotropique
ou équivalente, afin de réduire le frottement entre le tuyau et le sol, et de limiter la force du
fonçage.

Après le fonçage, il convient de procéder à la stabilisation de la boue thixotropique ou


équivalente par l'injection de mortier et au remplissage des cavités restantes.

A la fin du fonçage, les trous d'injection sont obturés par un matériau à soumettre à
l'approbation du Maître d'Oeuvre, de manière à assurer l'étanchéité de l'ensemble.

Après exécution des puits (fossé) de départ et avant le démarrage du fonçage, les fournitures,
les alignements et le niveau du dispositif de forage sont contrôlés par le Maître d'Oeuvre.

Les profils, niveaux, alignements et paramètres de forage sont vérifiés en continu et inscrits
quotidiennement au journal des travaux. Toute anomalie susceptible d'entraîner un problème
d'exécution est signalée au Maître d'Oeuvre, et les mesures à prendre sont définies d'un
commun accord.
Les vérifications suivantes sont à effectuer par l'Entrepreneur. Elles sont communiquées au
Maître d'Oeuvre :
- les vérifications portant sur le rabattement de la nappe (éventuellement),
- les vérifications portant sur les tassements,
- le relevé du tracé et des niveaux de fonçage, effectué avec une précision minimale de 10
mm dans un système d'axes indépendant du mur de pression de fonçage et des tuyaux.
Les résultats de la vérification sont représentés sur une vue en plan et un profil en long,
- les relevés automatiques et continus des pressions de fonçage des vérins principaux et
des vérins de la station intermédiaire de fonçage, traduits sur un graphique (temps -
pression de fonçage).

Ces prestations constituent une charge d'entreprise.

Le mode de réalisation est conforme au bordereau des prix unitaires (prix F).

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 29/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

Enfin, l'Entrepreneur proposera à l'approbation du Maître d'Oeuvre, les dispositions qu'il


compte prendre pour la réalisation du fonçage ainsi qu'une note de calcul de faisabilité
justifiant la technique de fonçage choisie.

(v) Drains

Sauf dispositions spéciales définies par le Maître d'Oeuvre (recouvrement du drain sous arase
Terrassement suffisamment importante), les drains latéraux de plate-forme sont mis en oeuvre
après exécution de la couche de forme.
Les drains sont posés de l'aval vers l'amont, la tranchée étant ouverte entre deux exutoires
successifs sauf s'ils accompagnent une autre canalisation.
Le géotextile qui tapisse le fond et les parois de la tranchée n'est mis en oeuvre que si la
tranchée et ses abords immédiats sont exempts de boue ou de fines en suspension dans
l'eau.
Une fois la buse mise en place sur le lit de pose, la tranchée est ensuite remblayée avec le
matériau drainant requis correctement tassé jusqu'au niveau défini par les plans types.
Le déversement du matériau drainant dans les zones de recouvrement de géotextile ne doit
pas soulever le lé supérieur.
Le recouvrement du drain par le matériau drainant n'est en aucun cas inférieur à cinquante
centimètres (50 cm).
Le géotextile sera rabattu avec un recouvrement des deux pans de géotextile de vingt
centimètres (20 cm) au minimum ou, le cas échéant, avec couture des deux pans.

La partie supérieure de la tranchée est remblayée et compactée, conformément aux plans


types, avec des matériaux drainants, comme une tranchée de canalisation béton ou PVC (cf.
ci-avant).

(vi) Traversée sous chaussée existante

La pose des collecteurs sous chaussée existante de rétablissement de communication


s'effectuera en tranchée conformément aux spécifications du fascicule 70 du CCTG et aux
prescriptions définies dans le livret G.

L'Entrepreneur soumettra à l'agrément du Maître d'Oeuvre, le planning d'exécution des


travaux phasés, ainsi que les plans de signalisation provisoire.

(vii) Ouvrages annexes : Regards, têtes de collecteurs, puisards ou raccordements


particuliers

- La préparation du sol de fondation et du lit de pose sera conforme aux prescriptions


correspondantes reportées dans les paragraphes F6.3.1 et F6.3.2.

Par sol de fondation, on entend le sol support de l'ouvrage qu'il soit en déblai ou en remblai
sur une largeur :

- en déblai de la largeur de la tranchée,

- en remblai de 1 m plus 3,3 fois le diamètre, en mètre, pour les buses ou 1 m plus la largeur
de l'ouvrage pour les autres ouvrages.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 30/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

Le compactage des remblais autour des regards, têtes de buses, puisards ou ouvrages de
jonction devra assurer la qualité remblais courants sauf sous chaussée où le compactage doit
avoir la qualité remblais supérieurs sur les 60 cm supérieurs (cf. F6.4).

‰ Têtes de buses

Les têtes seront posées, ou construites :


- après les buses,
- conformément aux plans types.

La liaison avec le collecteur sera soignée et étanche.

‰ Pose ou construction des regards visitables ou non visitables, puisards

Ils seront en béton du type préfabriqué ou coulé en place, conformément aux dimensions
définies sur les plans types.

Le radier sera réalisé en béton mis en œuvre conformément aux prescriptions générales.

Les éléments de regard préfabriqué seront assemblés par un joint au mortier, à emboîtement
à mi épaisseur ou par joint caoutchouc.

Des réservations seront prévues en attente des raccordements des ouvrages de surface
réalisés ultérieurement.

Hors emprises des plates-formes des chaussées, les regards et puisards seront réalisés dans
leur totalité jusqu'à la cote finie.

Sous les emprises des plates-formes des chaussées, les puisards et certains regards (type
RAV, CUN, …) seront réalisés dans leur totalité jusqu'à la cote finie sinon, les regards seront
construits jusqu'à 5 cm minimum au-dessus de l'arase supérieure de la couche de forme, et
obturés provisoirement par un tampon en bois, avec géotextile sous tampon débordant d'au
moins 20 cm du tampon. Ils seront signalés en permanence pendant les travaux : toute
circulation y étant interdite.

Lors de la réalisation de la chaussée, le dispositif de couronnement des regards sera réglé


10 cm sous le niveau de la chaussée finie pour permettre la mise en œuvre correcte des
couches de roulement. Les derniers éléments de rehausse, de hauteurs appropriées à cette
mise à niveau, ne sont mis en œuvre qu'après réalisation de la couche de roulement.

Le cadre tampon est définitivement scellé et calé, après une découpe soignée du revêtement
de la chaussée, par du mortier normalisé à retrait compensé, dont les caractéristiques sont
définies dans le tableau fourni en annexe de ce livret.

Le mortier sera protégé par un produit de cure et on empêchera toute circulation pendant un
délai minimal de 48 heures.

Lorsque la profondeur sera supérieure à 1,20 m, les regards seront munis d'échelons et de
canne de manœuvre en acier galvanisé.

Les dispositions du paragraphe 5.7.4 du fascicule 70 du CCTG qui ne seraient pas en


contradiction avec celles décrites ci-dessus sont applicables.
L'entreprise doit réaliser l'implantation des regards de drains ou de collecteurs avec un
espacement maximum entre regards de 80 m. Le projet d'implantation sera soumis à
l'agrément du Maître d'Oeuvre.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 31/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

‰ Rehausse de regards existants

Ces prestations concernent les travaux de rehausse (mise à la cote) des regards existants,
notamment dans la BAU.

La rehausse devra intégrer si nécessaire, les réservations (1 ou plusieurs) pour le


raccordement du collecteur de surface dans le regard.

Les raccordements des ouvrages de surface de l'assainissement comprennent l'ensemble des


prestations telles que :
- la découpe éventuelle de la chaussée,
- le descellement du cadre,
- la mise en place des rehausses,
- le jointement de l'ouvrage dans le regard,
- le comblement de la fouille par du matériau en GNT 0/31,5,
- le scellement du cadre et la mise en place du tampon existant ou à fournir.

‰ Regards existants à démolir

Ces prestations concernent les travaux relatifs à la démolition éventuelle de certains regards
existants.

Préalablement l'Entrepreneur devra s'assurer après enquête sur le réseau, de l'opportunité de


la démolition du regard. Cette décision appartiendra au Maître d'Oeuvre. Dans le cas
contraire, le regard sera rehaussé dans les conditions définies ci-avant.

Les prestations de démolition du regard comprennent la découpe éventuelle de la chaussée,


la démolition du regard, la mise en décharge des matériaux quelque soit les matériaux.

‰ Raccordements entre buse PVC et autres ouvrages

Les raccordements aux caniveaux et aux cunettes en béton, reprofilés ou non ou aux regards
Type RFx.xx, seront conformes aux plans types et respecteront les consignes du fabricant de
collecteurs PVC;

‰ Raccordements entre buse fonte et autres ouvrages

- Dans le cas éventuel de raccordement de canalisations métalliques de matériaux différents


(acier/fonte par exemple), il sera interposé entre les deux matériaux un joint diélectrique
complet isolant entre brides comprenant :
. une rondelle isolante centrale en toile bakélisée, nylon ou équivalent,
. les joints d'étanchéité en Klinger-Oilit, Nitrile ou équivalent,
. la boulonnerie avec ses canons et rondelles isolantes en toile bakélisée, nylon ou
équivalent.

- Les raccordements aux caniveaux et aux cunettes en béton, reprofilés ou non ou aux
regards puisards de faible profondeur, seront conformes aux plans types et respecteront
les consignes du fabricant de collecteurs en fonte ductile.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 32/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F6.3.4 Mise en oeuvre des géotextiles

La mise en œuvre des géotextiles sera conforme aux normes en vigueur (NF G 38.060 et
selon utilisation NFG 38.061, NF G 38.063) et aux recommandations établies par le Comité
Français des Géotextiles et Géomembranes.

(i) Stockage et manutention

Les géotextiles seront conditionnés en éléments facilement manutentionnables soit


manuellement, soit à l’aide d’engins de chantier courants.

Lorsqu’ils sont conditionnés en rouleaux, les géotextiles seront enroulés sur un mandrin
suffisamment résistant pour assurer la manutention de la totalité du rouleau.

Lorsqu’ils sont conditionnés sous une autre forme (palette, paquet, panneaux...), les
conditions de leur manutention seront précisées sur une fiche technique ou notice
accompagnant le bon de livraison.

Les rouleaux de géotextiles seront stockés sur chantier sur une aire aplanie et parfaitement
drainée relativement rigide pour ne pas entraîner des déformations importantes des rouleaux.
Ils devront être protégés du rayonnement solaire. Cette protection sera assurée par une
enveloppe opaque.

L’Entrepreneur s’assurera que les rouleaux de géotextiles sont stockés de manière à éviter
toute imbibition prolongée qui rendrait leur manutention moins aisée et pourrait, en cas de gel
conduire à un déroulement ou à une mise en place difficile.

Le Maître d’Oeuvre exigera en cas de stockage défectueux d’un rouleau, l’élimination des
parties détériorées ou ne pouvant plus assurer la fonction recherchée (en cas d’absence ou
détérioration de la protection opaque par exemple, les 2 ou 3 premières spires du rouleau
seront éliminées).

(ii) Préparation du sol

La surface du sol destinée à recevoir le géotextile devra être aplanie et débarrassée de tous
les éléments contondants apparaissant en surface (souches, éléments rocailleux de toute
nature avec arêtes vives, déchets solides...). Lorsque le géotextile sera posé directement sur
le sol naturel, la végétation herbacée pourra être conservée à l’exception des arbres ou
arbustes qui devront être arrachés.

(iii) Pose

Avant exécution des travaux, l’Entrepreneur soumettra à l’acceptation du Maître d’Oeuvre un


plan de pose (calepinage) des nappes définissant la disposition relative des bandes de
géotextiles, leur implantation et orientation et leur ordre de mise en place fixant le sens de
superposition en fonction du sens de déversement des matériaux de recouvrement.

Les géotextiles seront posés manuellement par déroulement dans le cas des rouleaux ou par
déploiement dans le cas des autres formes de conditionnement (panneaux), la pose devant se
faire conformément au plan de calepinage.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 33/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

Pour les géotextiles assurant un rôle de renforcement, l’orientation des nappes et leur
anisotropie mécanique devra être conforme avec la direction des sollicitations exercées sur le
géotextile. Le marquage du géotextile garantit à cet effet sa bonne utilisation.

D’une manière générale, la pose des nappes de géotextile sera réalisée avec le minimum
d’avance sur la mise en œuvre du matériau de recouvrement afin de limiter les éventuels
déplacements des nappes par l’action du vent. Des dispositions seront prises pour assurer un
ancrage de chaque nappe sur le sol immédiatement après la pose (lestage avec blocs,
matériaux divers) à l’exclusion de l’épinglage qui risque de provoquer des amorces de rupture
du géotextile.

(iv) Assemblage

L’assemblage des géotextiles assurant des rôles de séparation, de drainage et de filtration, se


fera par recouvrement d’une nappe sur l’autre sur une largeur minimale de 0,30 m pour un sol
de portance moyenne. A la demande du Maître d’Oeuvre, cette largeur de recouvrement
pourra être augmentée en fonction de la déformabilité du sol support, de la fonction du
géotextile et de l’importance des sollicitations qu’il subit.

Pour les géotextiles assurant un rôle de renforcement, l’assemblage pourra s’effectuer par
recouvrement tel qu’indiqué ci-dessus à condition que les efforts ne s’exercent pas
perpendiculairement aux bords des nappes. Dans le cas contraire, l’assemblage sera réalisé
par couture en usine ou sur chantier. Un chevauchement minimum de 0,20 m devra être
respecté pour réaliser cette couture qui ne devra pas introduire une diminution des
caractéristiques fonctionnelles du géotextile.

La couture sera réalisée conformément à la norme NF EN ISO 10321.

D’autres modes d’assemblages (agrafage, bande auto-agrippante) ne seront autorisés


qu’après acceptation par le Maître d’Oeuvre.

(v) Circulation des engins

Toute circulation d’engins ou camions directement sur le géotextile est interdite.

Toute détérioration de nappe due au non-respect de cette prescription entraînera son


enlèvement et son remplacement, à la charge de l’Entrepreneur.

(vi) Mise en œuvre des matériaux de recouvrement

Le matériau de recouvrement (hors terre végétale) sera mis en œuvre à l’avancement, les
engins d’approvisionnement circulant sur la couche mise en œuvre et dont l’épaisseur
minimale sera au moins de 0,40 m.

Dans tous les cas, le sens de déversement et de réglage du matériau de recouvrement devra
être en accord avec celui de la superposition des nappes défini dans le plan de pose.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 34/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

(vii) Contrôle des prescriptions


Le contrôle des prescriptions se fera conformément à la norme NF G 38.060.

Les caractéristiques des géotextiles fournis doivent être conformes aux spécifications du
présent CCTP.

Les rouleaux (ou autre forme de conditionnement) de géotextiles livrés sur chantier seront
soumis à l’acceptation du Maître d’Oeuvre.

Le contrôle des géotextiles livrés sur chantier comprendra :

- l’identification du produit : l’acceptation sera prononcée après simple vérification de la


concordance des spécifications du présent CCTP et des valeurs des caractéristiques
portées sur le certificat de qualification,

- le contrôle des caractéristiques.

Le Maître d’Oeuvre procédera au contrôle des caractéristiques des géotextiles suivant la


fréquence d’essais définie dans la note d’information du SETRA N° 33 de janvier 88.
Les essais porteront sur les vérifications des spécifications du présent CCTP. Les essais
seront réalisés, aux frais de l’Entrepreneur par un laboratoire agréé R.N.E. accepté par le
Maître d’Oeuvre.

Si les résultats des contrôles des caractéristiques ne confirment pas les valeurs annoncées
par le producteur sur la fiche technique du produit, les géotextiles seront refusés et évacués
du chantier.

F6.3.5 Protection des ouvrages existants

Certains ouvrages existant interfèrent avec la zone des travaux. Ceux-ci peuvent nécessiter
des protections spécifiques vis-à-vis :

- Des risques d'endommagement de l'ouvrage,


- Des risques de sécurité des personnels de chantier.

Il peut s'agir de drain, de collecteur, de tête de collecteur, de regard, de puisard, de fosse de


raccordement entre ouvrage hydraulique.

Les protections à prévoir peuvent, en fonction des contraintes de chantier, être de nature à
limiter l'accès à l'ouvrage, soit à permettre le passage des engins de chantier. Il peut s'agir de
clôture provisoire, SMV, d'éléments de blindage, de plaque en acier…

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 35/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F6.4 Contrôles

Le tableau ci-dessous récapitule les tolérances affectées aux différentes tâches liées à la mise
en place de collecteurs et drains :

Critère de tolérance
Altimétrie Planimétrique Compacité Divers
Nature des Tâches
Écart annulaire entre 2
- Pose des buses BA + 1 cm + 5 cm éléments selon normes
fabricant
Écart annulaire entre 2
- Pose tuyaux PVC
+ 1 cm + 5 cm éléments selon normes
(collecteurs et drains)
fabricant
- Pose de regards et tête de Entre 2 éléments :
+ 1 cm + 5 cm
collecteurs + 2 mm (pour regards)
- Exécution des remblais Conforme au §5.4.1 du CGTC

(i) Insuffisance de compactage

Le Maître d'œuvre se réserve le droit à tout moment de faire procéder à des essais de
portance. En cas d'insuffisance de compactage et notamment si des réserves ont été émises
par le Maître d'Oeuvre ou si les résultats des contrôles ne sont pas satisfaisants,
l'Entrepreneur doit procéder à ses frais à :

- une reprise de compactage si le défaut constaté porte sur la dernière couche,


- l'enlèvement des matériaux sous-compactés et leur mise en œuvre correcte si le défaut
constaté ne porte pas que sur la dernière couche,
- l'arrosage, l'aération, la mise en cordon ou toute autre mesure de son choix pour obtenir
une teneur en eau compatible avec la mise en œuvre si l'état des matériaux au moment de
la reprise de compactage ou de leur mise en œuvre ne permet par leur réemploi.

Dans le cas contraire, il doit évacuer les matériaux et les remplacer par d'autres.

Les frais entraînés par ces opérations sont entièrement à la charge de l'Entrepreneur, y
compris les incidences financières diverses qu'elles peuvent avoir sur le mouvement des
terres (augmentation des volumes d'emprunts pour substitution de matériaux sous-compactés,
augmentation du volume mis en dépôt, etc...), ou le respect des délais.

(ii) Contrôles sur les ouvrages hydrauliques enterrés

Les essais d'étanchéité et d'écoulement du réseau d'assainissement seront réalisés


conformément à l'article VI.1.5 du fascicule 70 du CCTG.

(iii) Contrôle sur les géotextiles

Les actions de contrôle sur les produits livrés devront être menées conformément à la norme
NF G 3806. Elles seront conformes aux prescriptions définies dans le livret D du CCTP.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 36/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

(iv) Contrôle et tolérance des collecteurs mis en place par fonçage

• Tolérances verticales par rapport au tracé :

- Les tolérances sont admises jusqu'à une valeur de 5% du diamètre intérieur,


- Une réduction de prix est appliquée pour chacune des longueurs où l'écart par rapport à
l'axe théorique du fonçage est supérieur à 5% du diamètre intérieur du tuyau. De plus,
pour les conduites gravitaires, toutes les contre-pentes sont éliminées à la charge de
l’entreprise avec un béton de remplissage à résistance égale contre les agressions
chimiques et mécaniques. Après durcissement du béton de remplissage, les extrémités
sont parachevées avec un béton à base de ciment.
- Les ouvrages dont l'usage hydraulique en fonctionnement gravitaire n'est plus garanti
sont refusés. Ils sont remis en conformité par et aux frais de l'Entrepreneur.

• Tolérances horizontales au tracé :

La tolérance horizontale maximale est de 50% (valeur limite) du diamètre intérieur du fonçage
du tuyau. Dans le cas d'écart plus importants, une réduction de prix est appliquée.

(v) Contrôle sur les réseaux enterrés

Les essais d’étanchéité et d’écoulement du réseau d’assainissement seront réalisés


conformément aux articles 6.1.3 et 6.1.4 du fascicule 70 du CCTG.

La fréquence du contrôle est fixée à 10 % du linéaire des collecteurs de plate-forme et 100 %


du linéaire sous chaussée.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 37/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F7. FOSSES - CUNETTES

F7.1 Généralités

On distingue :

9 les fossés trapézoïdaux en terre ensemencés FV,


9 les fossés trapézoïdaux en béton type FB,

9 les fossés cunettes en béton type CB,


9 fossés triangulaires en terre ensemencés type FTV,

conformément aux plans types.

F7.2 Provenance et qualité des matériaux

• Béton pour ouvrages coulés en place : voir tableau de l'annexe de ce livret.

• Ensemencement :

Les spécifications concernant les produits d'ensemencement sont définies dans le livret D.

• Protection contre l'érosion :


L'ensemencement doit suivre immédiatement la mise en oeuvre du fossé.

Si celui-ci n'était pas réalisé dans ces conditions de délai d'exécution du fait de l'Entrepreneur,
les frais de remise en état (Cf. ci-dessus) seraient à la charge de l'Entrepreneur. Dans le cas
contraire, la remise en état éventuelle serait rémunérée à l'Entrepreneur après contrôle
contradictoire avec le Maître d'Oeuvre.

• Enrochements :

Les dispositions seront conformes à celles définies à l'article F9 du présent livret.

• Géotextile :

Le géotextile doit satisfaire aux exigences suivantes :


9 certification : le géotextile est un produit certifié dans le cadre de la certification
ASQUAL des géotextiles ; les caractéristiques requises pour ce type d'ouvrage sont
définies dans le livret D.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 38/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F7.3 Mode d'exécution

y Généralités :
Le phasage de la réalisation des fossés et cunettes doit tenir compte des impératifs
d'assainissement du chantier. L'Entrepreneur doit soumettre au visa du Maître d'Oeuvre les
modalités de construction et le moment de réalisation de ces ouvrages.

Les raccordements des fossés sur des talwegs marqués s'effectueront suivant un angle de 45
degrés dans le sens de l'écoulement.

Sauf indication contraire ou impossibilité, le bord des fossés longitudinaux est implanté suivant
le plan type.

L'Entrepreneur réalisera les terrassements nécessaires pour assurer les pentes longitudinales
imposées pour le bon écoulement des eaux de ruissellement. A ce titre, il procédera aux
éventuels remodelages nécessaires pour assurer l'écoulement continu (fossés en remblais)
vers un exutoire.

• Fossés et cunettes en terre ensemencés


Ces ouvrages sont réalisés aux altitudes définitives des fils d'eau. Leurs dimensions sont
identiques à celles des fossés ou cunettes enherbés finis. L'ensemencement éventuel sera
réalisé conformément aux prescriptions du Livret D du CCTP.

y Fossés terre en enrochements


Ces ouvrages trapézoïdaux sont réalisés au fil d'eau définitif. Le fond et les berges sont
tapissés d'enrochements liés au béton de blocométrie 150/300 sur géotextile de type 1 afin de
pouvoir résister à l'érosion.

• Fossés et cunettes bétonnés


Ces ouvrages seront de préférence coulés en place à l'aide, éventuellement, d'un coffrage
glissant.

Dans certains cas, ils pourront être préfabriqués. L'Entrepreneur doit soumettre au visa du
Maître d'Oeuvre les caractéristiques des modèles sélectionnés pour approbation avant la
pose. Un béton de propreté de 5 cm d'épaisseur minimum sera mis en oeuvre avant la pose
des éléments préfabriqués.

Les prescriptions relatives à la mise en oeuvre du béton, des armatures, des coffrages et du
mortier sont définies au chapitre F5 du présent livret. Le parement des faces vues sera
soigné.

La mise à niveau éventuellement nécessaire des cunettes sera réalisée par de la GNT 0/31.5
et/ou du béton de blocage.

• Carrefours hydrauliques
Certains carrefours hydrauliques, notamment ceux situés à l’amont et à l’aval des collecteurs
transversaux, sont revêtus en béton ou enrochés selon les prescriptions du Maître d’Oeuvre.

Dans le cas de revêtement en béton, comme pour toute transition béton-terre, des
enrochements devront être implantés à l’aval du carrefour hydraulique. L’implantation réalisée
devra être conforme aux plans types.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 39/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F7.4 Contrôles

Les tolérances d'exécution sont reportées dans le tableau suivant :

Tolérances
Altimétrie Planimétrie
Type d'ouvrage
Fossés et cunettes en terre ou + 5 cm + 10 cm
enherbés
+ 10 cm
Fossés et cunettes bétonnés + 5 cm pour fouille Terrassement

+ 2 cm pour béton revêtement + 5 cm béton revêtement

Dans le cas de revêtement par des enrochements, les tolérances figurent à l'article F9.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 40/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F8. BOURRELETS - DESCENTES D'EAU

F8.1 Généralités

Le présent chapitre traite notamment :

(i) des bourrelets provisoires ou définitifs :


- bourrelets provisoires en enrobés sur les déviations provisoires de chaussée,
- bourrelets définitifs en béton coulés en place ou préfabriqués.

(ii) des descentes d'eau en tuile béton, à bêche, préfabriquées. Celles-ci seront de
deux types :
- petit modèle,
- grand modèle,
conformément aux plans types.

F8.2 Provenance et qualité des matériaux

F8.2.1 Bétons

Voir le tableau fourni en annexe de ce livret pour la nature des différents bétons à mettre en
oeuvre.

Dans le cas d'ouvrage coulés en place, l'ensemble des caractéristiques de ces bétons devront
être conformes aux spécifications du chapitre 5 de ce livret.

Dans le cas d'ouvrages préfabriqués, lorsque leur stabilité ne nécessitera pas de ferraillage,
ils respecteront les prescriptions de la norme en vigueur.

F8.2.2 Autres constituants


Certains bourrelets provisoires seront à réaliser en enrobé ou matériaux équivalents dont les
caractéristiques seront à proposer à l'agrément du Maître d'Oeuvre.

F8.3 Mode d'exécution

F8.3.1 Ouvrages préfabriqués


(i) Bourrelets
Les ouvrages seront joints au mortier. L'Entrepreneur veillera à la qualité de réalisation du
joint.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 41/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

(ii) Descentes d'eau


Les descentes d'eau seront mis en place dans les conditions suivantes :
- le talus de terrassement devra être réglé à son profil final,
- la terre végétale sera mise en place sur le talus,
- les tuiles seront posées avec recouvrement sur un béton de propreté d'au moins 10 cm
d'épaisseur.

L'alignement devra être rigoureusement assuré et en aucun cas les tuiles ne devront faire
saillie de la terre végétale. Pour la réalisation des descentes d'eau multiples, l'Entrepreneur
prendra toutes les dispositions permettant la confection d'un joint en béton entre les files de
descentes d'eau.

F8.3.2 Raccordement aux ouvrages d'évacuation

Le raccordement entre les descentes d'eau existantes ou provisoires et les dispositifs de


recueil des eaux de la plate-forme provisoire (SMV, bourrelet, forme en béton, regard de
branchement, buse PVC) devront faire l'objet d'une attention particulière au niveau de leur
raccord.

F8.4 Contrôles

Les différentes tolérances à respecter sont résumées dans le tableau ci-dessous :

Altimétrie Planimétrie

Bourrelet + 1 cm + 1 cm

Raccordement entre 2 éléments de même nature + 2 mm + 4 mm

Descente d'eau + 0 cm Axe + 5 cm par rapport


- 2 cm à l'axe théorique

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 42/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F9. ENROCHEMENTS

F9.1 Généralités

Ce chapitre décrit les procédures de mise en œuvre des différents types d'enrochement à
réaliser dans les cadres suivants :
- protection de la plate-forme contre les divers écoulements avoisinants,
- protection du fond et/ou des berges des cours d'eau dérivés ou rétablis et des ouvrages
de drainage projetés,
- massifs hydrauliques maçonnés divers,
- protection du milieu naturel aux points de rejets (raquettes de diffusion, …).

Le présent chapitre s’applique aux enrochements libres et aux enrochements liés avec du
béton.

La pose d’enrochement nécessite au préalable la pose d’un géotextile anticontaminant dont la


mise en œuvre est définie au chapitre F6.3.4.

F9.2 Provenance et qualité des matériaux

F9.2.1 Enrochements

Les matériaux seront fournis par l'Entrepreneur après agrément du Maître d'Oeuvre.

La qualité des matériaux devra répondre aux normes en vigueur.

L'Entrepreneur aura à sa charge les essais permettant d'attester la conformité de la fourniture


aux spécifications données ci-après.

(i) Qualité des enrochements

Les matériaux utilisés devront être de roche saine, non gélive et de porosité inférieure à 2 %
(selon la norme NF EN 1097-5). La roche sera réputée non gélive si la porosité (norme NF EN
1097-5) est inférieure à 2 %. Si la porosité est comprise entre 2 et 5 %, une vérification de non
gélivité sera faite. Les blocs ne pouvant être testés directement, l'essai (norme NF EN 1367-1)
sera alors effectué sur des éprouvettes cylindriques ou prismatiques.

Leur résistance mécanique doit permettre d'éviter la fragmentation lors du transport, de la


mise en place et des déplacements sous l'effet des courants.

Les blocs seront propres sans inclusion de terre ou de matières organiques.

La masse volumique réelle de la roche sera supérieure à 2,6 tonnes/m³ (norme NF EN 1097-5).
La résistance à l'usure et à l'action de l'eau mesurée par l'essai DEVAL en présence d'eau et
exprimée en micro-Deval (MDE) sera inférieure à 20.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 43/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

La continuité (degré de fissuration) sera mesurée par l'Indice de Continuité (norme


NFP 18.556) qui devra être supérieur à 70.

Leur résistance à l'abrasion devra correspondre à un Los Angeles inférieur à 25.

(ii) Blocométrie

Le respect du poids moyen est une contrainte essentielle tant en ce qui concerne
l'approvisionnement que la pose.

Le poids moyen est défini en classant par poids croissants les blocs de l'échantillon ; il
correspond au poids du bloc représentatif de la moitié de l'échantillon pesé (P50).

Le fuseau granulométrique est défini par le P50, et par le P15 et le P85 liés de la façon
suivante :

P15 0,4 x P50


P85 2,5 x P50

Aucun bloc ne devra être inférieur au poids minimum (P15) et aucun bloc ne devra être
supérieur au poids maximum (P85).

Enrochements :
150 / 300
P50 = 14 kg soit d50 = 0,22 m
P15 = 6 kg
P85 = 35 kg
200 / 400 300 / 600 400 / 800 600 / 1200
P50 = 34 kg P50 = 100 kg P50 = 260 kg P50 = 740 kg
P15 = 14 kg P15 = 40 kg P15 = 104 kg P15 = 296 kg
P85 = 85 kg P85 = 250 kg P85 = 650 kg P85 = 1850 kg

(iii) Grandeurs dimensionnelles

Les enrochements seront à angles marqués, de forme voisine du tétraèdre. Les plaques ou
cubes de formes beaucoup plus défavorables seront rejetées. Bien que les forces exercées
par le courant sur les enrochements à angles marqués soient supérieures, à poids égal, à
celles exercées sur un enrochement rond, du type galet, le blocage des enrochements entre
eux par les arêtes reste prépondérant.

Les dimensions des enrochements du perré et du sabot devront satisfaire les règles suivantes :

L+G L
2E <3 et E < 3

avec . L : la plus grande dimension (longueur)


. G : la plus grande dimension mesurable perpendiculaire à la direction L
. E : la plus grande dimension perpendiculaire au plan LG

Les pierres et blocs dont les dimensions caractéristiques ne rentrent pas dans les limites de
tolérances sont éliminés avant la mise en place.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 44/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F9.2.2 Géotextile

Du géotextile sera utilisé pour assurer la fonction de filtre ou d'anti-contaminant,


conformément aux plans types. Ces produits seront choisis par l'Entrepreneur et agréés par le
Maître d'Oeuvre.

Les caractéristiques du géotextile sont définies dans le livret D.

F9.3 Mise en Oeuvre des enrochements

F9.3.1 Livraison des enrochements, accès, stockage (cas d'une livraison des blocs
par le Maître d'Ouvrage)

Les enrochements seront livrés sur dépôt provisoire dans la limite d'emprise des travaux à
une distance inférieure à 400 m de leur zone d'utilisation. Ils seront stockés de manière à ne
pas créer un barrage ou un épis en cas de crue.

L'Entrepreneur est censé avoir intégré dans son prix l'aménagement des accès au droit de la
plate-forme de stockage pour faciliter l'évolution des camions de transport ainsi que toute
signalisation adéquate conforme à la législation en ce qui concerne les problèmes de
circulation des véhicules et de protection du personnel de chantier.

F9.3.2 Transport et mise en oeuvre

F9.3.2.1 Transport

Le transport sera effectué par camions équipés d'une benne type enrochements.

Aucune surcharge ne sera tolérée par rapport au poids total en charge autorisé du véhicule.

F9.3.2.2 Fouilles et préparation du talus

Le talus devra être au préalable compacté et réglé suivant la pente projetée. Il devra présenter
une surface unie de portance régulière et minutieusement débarrassée des corps étrangers et
de toute matière organique. La tolérance de planéité ne devra pas excéder 3 cm.

Pour les protections nécessitant la mise en place d'un sabot, la fouille correspondante sera
réalisée avec une pente côté lit majeur de 1H/1V.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 45/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F9.3.3 Pose des enrochements

Après mise en place et réglage du géotextile éventuel (selon les plans types), la mise en
oeuvre des enrochements doit être réalisée du bas vers le haut et de l'aval vers l'amont. Elle
devra se faire bloc par bloc à l'aide d'une pelle hydraulique. Les enrochements seront montés
par lits horizontaux. La mise en oeuvre par déversement à partir de la crête du talus ou par
poussage aux engins est interdite.

Les blocs de différentes tailles devront être répartis de façon homogène. Il est nécessaire pour
cela de disposer sur le chantier d'une réserve suffisante pour permettre au conducteur le choix
du bloc de forme et de poids adapté à chaque position.

Les blocs devront être serrés au maximum à la mise en place. Il est interdit de caler les blocs
avec des petits blocs hors blocométrie, qui jouent ultérieurement le rôle de leviers facilitant
l'expulsion et l'entraînement des enrochements.

Le sabot sera réalisé dans une fouille mise hors d'eau, par drainage gravitaire ou pompage,
ou comportant au maximum 1 m d'eau.

Dans le cas des protections linéaires, il est nécessaire de mener le chantier en continu à
l'avancement pour éviter le comblement partiel des fouilles par éboulement. Des gabarits en
bois correspondant au profil de la protection pourront être placés à cet effet tous les 10 m pour
guider la mise en œuvre des enrochements.

Aucun espace entre les blocs supérieur à 1,5 fois la taille du bloc de poids P15 ne sera toléré
dans le massif d'enrochements constitué.

La mise en place de petits blocs couvrant les enrochements en partie ou en totalité est
prohibée ; le Maître d'Oeuvre exigera le dégagement de ces éléments pour contrôle de la
blocométrie.

Les blocs devront être sélectionnés pour placer en surface (au contact de l'écoulement) les
blocs de forme plutôt allongée, et derrière ou en dessous, les blocs de forme plutôt sphérique
ou cubique.

Les blocs se protègent mutuellement en s'appuyant sur les blocs en aval et, s'il y a un
mouvement, (tassement, contraintes hydrauliques), ont tendance à s'enfoncer dans la
protection et non pas à être éjectés.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 46/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F9.3.4 Liaisonnement et jointoiement des enrochements (éventuel)

- Le liaisonnement consiste à bétonner les vides entre enrochement au moyen de béton dont
les caractéristiques sont définies dans le tableau fourni en annexe de ce livret.

- Le béton aura une consistance plastique : l'affaissement mesuré au cône d'"Abrams" sera
de l'ordre de 9 à 12 cm. Ce béton et ses constituants seront conformes aux stipulations du
fascicule 65A du CCTG.

- Le béton sera mis en oeuvre au moyen de vibreurs et devra assurer le remplissage complet
des vides.

- La surface finie ne doit pas être lisse, les enrochements resteront saillants.

F9.4 Contrôles

F9.4.1 Contrôle des livraisons et de la pose des enrochements libres ou liés

La tolérance de planéité des talus et fouilles sera comprise entre 0 et 10 cm.

Le contrôle de la blocométrie et des tolérances dimensionnelles se fera de la manière


suivante : méthode approchée de vérification par mesure des trois principales dimensions.

Les critères morphologiques, définis précédemment devront être satisfaits,

A l'arrivée sur le site, le dépôt sera contrôlé avant réutilisation, pour déceler et écarter tout
bloc qui aura subi pendant le chargement, le transport ou au déchargement un éclatement
suffisamment important pour que ce bloc n'entre plus dans les normes de blocométrie, formes
ou gammes de poids requises par le projet.

Une tolérance de 10 % en poids est acceptée pour le poids minimal et le poids maximal.

La tolérance sur les cotes figurant aux profils du projet est de ± 0,25 m.

F9.4.2 Contrôle sur les géotextiles

Les actions de contrôle sur les produits livrés devront être menées conformément à la norme
en vigueur.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 47/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F10. OUVRAGES DE PROTECTION DES EAUX

F10.1 Généralités

Afin de limiter les impacts quantitatifs et qualitatifs des rejets sur les milieux aquatiques, les
eaux de ruissellement provenant de surfaces décapées lors des travaux sont collectées par
un réseau de collecte provisoire (existant ou à créer) vers des dispositifs de protection des
eaux, adaptés à la sensibilité des milieux naturels situés en aval et destinés à accueillir ces
rejets.

Les valeurs seuils à respecter sur les eaux rejetées dépendent de la sensibilité des secteurs.
Celles-ci sont présentées dans la Notice de Respect de l'Environnement.

Deux types de dispositif de protection des eaux sont mis en place en aval du réseau de
collecte provisoire :
- en dehors des zones de sensibilité forte, les fossés de décantation provisoires (voir plan
de principe PT025) assurent par décantation avant rejet, un abattement de la pollution
chronique issue du chantier et un stockage d'une éventuelle pollution accidentelle,
- en zone de sensibilité forte, les dispositifs de protection des eaux sont imperméabilisés et
adaptés aux contraintes fortes sur les rejets,

L'attention de l'Entrepreneur est attirée sur la gestion de ces dispositifs compte tenu de la
sensibilité particulièrement forte de certain milieu récepteur et de l'impératif de respect des
objectifs de qualité des eaux rejetées.

F10.2 Mode d'exécution des dispositifs de protection des eaux provisoires

Les dispositifs seront conçus, dimensionnés et implantés de manière à respecter les


prescriptions définies dans la Notice de Respect de l'Environnement, qui tiennent compte de
la sensibilité des milieux traversés.

Ils seront implantés au niveau des zones de rejet des eaux du chantier vers le milieu naturel.

L'Entrepreneur soumettra à l'approbation du Maître d'Oeuvre, le projet d'un dimensionnement


et d'implantation des dispositifs de protection des eaux en fonction du phasage des travaux.

F10.2.1 Dispositifs de protection des eaux provisoires en dehors des zones à forte
sensibilité

Ces dispositifs ont pour fonction la rétention et la décantation des eaux de ruissellement
provenant des surfaces décapées et ce, tout au long du chantier.

Il s’agit de fossé de décantation. Le volume utile qui correspond au volume stocké et de


décantation devra être proportionnel à la surface décapée, suivant le critère de 200 m3 par
hectare décapé.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 48/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

Ces fossés de décantation feront l'objet d'un entretien rigoureux consistant à maintenir le
volume utile par curage, par remplacement régulier ou modification du complexe filtrant, et à
consolider les berges, si nécessaire.

Des mesures complémentaires seront assurées autant que de besoin sous la forme de fossés
complémentaires filtrants (fossés équipés de bottes de paille par exemple, ou autre dispositif
filtrant) implantés en amont et à l'aval des fossés de décantation.

F10.2.2 Dispositifs de protection des eaux provisoires en zone de sensibilité forte

Les zones de sensibilité forte vis-à-vis des eaux de ruissellement sont localisées dans la
Notice de Respect de l'Environnement.

Les dispositifs de protection des eaux sont imperméabilisés et doivent présenter des
caractéristiques techniques permettant de respecter sur les effluents avant rejet, les valeurs
seuils suivantes :

- MES < 25 mg/l,


- DBO5 < 20 mg/l en pleine charge,
- DBO5 < 10 mg/l en moyenne sur 24 heures,
- DCO < 50 mg/l en pleine charge,
- DCO < 30 mg/l en moyenne sur 24 heures,
- hydrocarbures < 1 mg/l,
- pH compris entre 6,5 et 8,5 unités pH,
- température présentant un écart < à + 1° centigrade par rapport à la température du
milieu récepteur,
- conductivité inférieure à 3 000 μS/cm à 20°C.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 49/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F11. EQUIPEMENTS DIVERS

F11.1 Généralités

Ce chapitre précise les caractéristiques des équipements suivants :

- Dispositifs de fermeture des regards (grilles, tampons),

F11.2 Provenance et qualité des matériaux

F11.2.1 Dispositifs de fermeture et couverture

Ils seront conformes aux normes en vigueur et aux spécifications du fascicule 70 du CCTG.

Ils seront en fonte ductile, acier galvanisé ou en béton armé et devront résister, conformément
à la norme NF EN 124, aux charges minimums suivantes :

- 400 kN (D400) sous circulation aires de stationnement PL et VL,


- 250 kN (C250) bas bordure de trottoir (bande de 0,5 m), haut bordure de trottoir (bande
de 0,2 m),
- 125 kN (B125) trottoirs, zones piétonnes,
- 15 kN (A15) zones utilisées exclusivement par des piétons et des cyclistes.

Les dispositifs en fonte sous circulation devront être verrouillables. Les grilles en acier
galvanisé seront équipées d'un système d'attache anti-soulèvement.

Chaque élément fourni doit comporter une marque dans la masse indiquant sa résistance et le
label de qualité.

Les grilles à caillebotis seront en acier de type minimum E24.2 galvanisé à chaud. Ce
traitement de surface sera conforme aux normes françaises en vigueur, NF EN 250 14713 et
A35.503 notamment.

Les dallettes en béton seront ajourées avec une surface d'avalement des eaux maximale
autorisée par la résistance mécanique imposée.

Les tampons étanches comporteront un joint élastomère ou similaire solidaire du tampon


destiné à assurer l’étanchéité.

Tout élément qui sera livré sur le chantier non conforme ou en mauvais état sera évacué sans
délai par les soins de l'Entrepreneur et à ses frais.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 50/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F11.3 Mode d'exécution

F11.3.1 Dispositifs de fermeture et couverture

Les dispositifs de fermeture seront posés conformément au fascicule 70 du CCTG et aux


prescriptions des fabricants.

Le plus grand soin doit être apporté dans la pose du cadre support :

- le calage du cadre doit être parfait, sans porte à faux. Le recours à des cales de fortune
est formellement interdit. Aucun jeu ne doit exister avant scellement du cadre.
- la fixation du cadre sur la dalle est réalisée à l'aide de dispositifs prévus sur le cadre et
conformément aux instructions du fabricant,
- après fixation et réglage du cadre, il est procédé au scellement de celui-ci sur la dalle à
l'aide d'un mortier de ciment dont le dosage a été agréé par le Maître d'Oeuvre (> 350 kg).
Le scellement pourra être réalisé au ciment prompt,
- le système d'attache anti-soulèvement des grilles sera exécuté conformément aux
instructions du fabricant.
- les dispositifs de fermeture (dallette béton, grille,...) devront être calés au niveau de
l'arase supérieure du caniveau en U. Les dispositifs ne devront être en aucun cas en
saillie.

Dans le cas où les tampons sont réglés à - 0,10 m de la côte finie, on réalisera leur scellement
provisoire.

F11.4 Contrôles

La tolérance de nivellement sur les dispositifs de fermeture et couverture est de + 1 cm sauf


pour les dispositifs de fermeture de caniveaux en U où la tolérance est de + 0/- 0,5 cm.

On vérifiera le bon fonctionnement du système de verrouillage des dispositifs de fermeture


sous circulation.

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 51/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

F12. RECALIBRAGE ET CURAGE

F12.1 Prescriptions générales

Le curage et/ou le recalibrage des ouvrages existants sont destinés à assurer de meilleures
conditions hydrauliques d'évacuation des eaux de drainage et d'assainissement.

F12.2 Mode d'exécution

F12.2.1 Nettoyage,curage et reprofilage des collecteurs, drains, regards et fossées


existants

Ces travaux concernent l'enlèvement et l'évacuation en dépôt, ou en décharge des matériaux


de toute nature obstruant les fossés et canaux divers conformément aux indications fournies
par le Maître d'Oeuvre.

Dans le cas d'un simple curage, on rétablira les profils en travers initiaux. Dans le cas d'un
reprofilage, ceux-ci seront modifiés selon la géométrie définie par le Maître d'Oeuvre.

Les fils d'eau existants devront être respectés ou faire l'objet d'un reprofilage défini par le
Maître d'Oeuvre. On veillera à se raccorder en pente régulière aux fils d'eau des ouvrages
neufs.

Les fossés bétonnés devront être curés et nettoyés avec le plus grand soin. Les regards et
canalisations seront débouchés.

L'Entrepreneur aura à sa charge la remise en état, dans les règles de l'art, de tout ouvrage
endommagé ou détruit durant l'exécution des travaux.

La méthode d'exécution de ces travaux sera soumise à l'agrément du Maître d'Oeuvre.

Dressé par le Maître d’Oeuvre : Lu et accepté par l'Entrepreneur soussigné :

SETEC International,
5, Chemin des Gorges de Cabriès
13127 Vitrolles

A ……………………………….., le……………………

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 52/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

ANNEXE :
Tableau récapitulatif des bétons et mortiers à mettre en oeuvre
dans le cadre de travaux de drainage - Assainissement

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 53/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

ANNEXE : TABLEAU RECAPITULATIF DES BETONS ET MORTIERS A METTRE EN


OEUVRE DANS LE CADRE DE TRAVAUX DE DRAINAGE – ASSAINISSEMENT
Teneur Caractéristiques
minimale en complémentaires
Classe de Diamètre
liant
Classe résistance à Classe de max. D des
Utilisations équivalent Rapport
d'exposition la chlorures granulats
vis-à-vis de la eau/ciment Divers
compression (mm)
durabilité (1) maximal
(2)
Béton de propreté 250
Béton de calage, de
remplissage, béton de
XF1 C30/37 330 Cl 1,0 25 0,50
blocage de caniveaux ou de
bordures de trottoir

Enrobage de canalisations
XC2+XF1 C30/37 330 Cl 0,40 25 0,50
Buses et réseaux

Liaisonnement
enrochements XF1 C30/37 330 Cl 1,0 25 0,50

Massifs divers non


XF1 C30/37 330 Cl 0,40 25 0,50
répertoriés
Ouvrages coulés en place ou
préfabriqués : collecteurs,
dalots, têtes, regards, etc.
Berceau ou voûte de buse
Ou selon
Fossé, caniveaux bétonnés norme NF
en dehors de la plate-forme. applicable
XC4+XF1 C30/37 330 Cl 0,40 25 0,50
pour les
Raccordement de descente
produits
d'eau, bourrelets en béton,
préfabriqués
ouvrages divers des bassins
et fossés de traitement,
cunettes bétonnées, fossés
et caniveaux bétonnés situés
sur la plate-forme

Seuil XC2+XF1 C30/37 300 CI 0.40 25 0,55

(1) Les additions en substitution de ciment ne sont admises que pour les parties d'ouvrage où la nature du ciment
n'est pas imposée. Il est alors rappelé que dans ce cas, le ciment utilisé doit être un ciment CEM I. La nature
et la quantité maximale de ces additions sont données dans le tableau NA.F.1 de la norme NF EN 206-1.
Pour les bétons G et G+S, il convient en outre de tenir compte des restrictions complémentaires données
dans le document intitulé "Recommandations pour la durabilité des bétons durcis soumis au gel" édité par le
LCPC en décembre 2003.
(2) Les teneurs minimales en liant équivalent étant définies pour Dmax=20 mm, la quantité de liant équivalent à
ajouter ou à déduire en pourcentage de la valeur indiquée en fonction de la dimension nominale supérieure du
plus gros granulat exprimée en mm est +10% pour D<12,5 mm, +7,5% pour D=14 mm, +5% pour D=16 mm, -
2,5% pour D=22,4 mm et -5% pour D=25 mm.

Remarque : L’ensemble des bétons doivent respecter la norme NF EN 206-1 (5 février 2002), il s’agit de bétons à
propriétés spécifiées (BPS).

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 54/55


A9 - Section Perpignan Nord/Perpignan Sud - Elargissement des OA
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)
LIVRET F : ASSAINISSEMENT

Diamètre max. D des Dosage en ciment


Mortiers Classe Nature du ciment
granulats (mm) (kg/m3)

Ragréage, calage et (*) CEM I/PM


M35/45 2 mm
scellements ≤ 3 cm
3 cm ≤ Calage et scellements (*) CEM I/PM
M35/45 6mm
≤ 5 cm

5 cm ≤ Calage et scellements (*) ou 500 CEM I/PM


≤ 10 cm M35/45 10 mm
Légende :

(*) Mortier industriel prédosé à retrait compensé


X0 = Classe d’exposition pour absence de risque de corrosion et d’attaque
XC = Classe d’exposition pour le risque de la corrosion par carbonatation
XF = Classe d’exposition pour l’attaque gel/dégel avec ou sans agent de déverglaçage (XF4 ou XF3).
Cl = Classe de chlorure (basée sur la teneur maximale en Cl- rapportée à la masse de ciment).
S = Classe de consistance selon l’affaissement

Dressé par le Maître d’Oeuvre : Lu et accepté par l'Entrepreneur soussigné :

SETEC International,
5, Chemin des Gorges de Cabriès
13127 Vitrolles

T:\Doss-Pro\Sect1\OA\Dce\P-ecr-C\Word\A03-Cctp\Livret F\CCTP_Livret-F.doc 55/55

Vous aimerez peut-être aussi