Vous êtes sur la page 1sur 2

Chapitre 4 : Les interactions individu-organisation

L’organisation est un groupe humain. Chaque individu à des caractéristiques propres.


Au-delà des différences il faut organiser son groupe et son fonctionnement dans l’intérêt de
‘organisation elle-même, de la performance et de la pérennité.

I) Des cultures au service d’une culture commune : la culture de l’organisation


Les salariés ont biens une culture nationale. Cela va conditionner leur
comportement, leur communication.
Bien souvent plusieurs nationalité, plusieurs origine. Ce qui rend plus difficile la
mise en cohésion, la communication.
C’est la culture de l’entreprise qui va fédérer des personnes différentes.

A) Définition
La culture est un ensemble de valeurs, de norme qui conditionne les
comportements du membre d’un groupe. Ces comportements ne sont pas
spontanée ils sont standardisée il respecte des code culturel.
La culture peut être celles d’un pays d’une organisation.
Les valeurs sont des cadeaux.
Des principes moraux qui donnent de grandes orientations à l’action du
groupe. Exemple : En France, l’égalité des citoyens. Chez Toyota c’est la
qualité totale.
Les normes sont des règles à respecter par l’individu pour maintenir sont
intégrations dans un groupe Exemple : politesse ; les lois ; les règlements
intérieur.
Les rituels sont des façons habituelles de se comporté Exemple : rituelles de
salutations, de remerciement…
Il varie d’un pays à un autre où d’une organisation à l’autre. Les codes sont des
signes dont la signification est partagée par un groupe. Exemple :code
vestimentaire pour les cadres (costume cravate).

B) Le rôle de la culture
La culture d’un pays ou d’une organisation permet de maintenir ses membres
unis : chacun va se retrouver autour des valeurs et chacun va se comporter de
la même façon. On agit plus selon ses attentions mais selon les normes. Ceci
favorise la performance de l’entreprise c’est plus difficile lorsque les groupes
sont multiculturels. Les différences culturelles peuvent être un atout.
Exemples : L’entreprise qui exporte

II) Les conceptions des acteurs influencent leur comportement


A) Définitions
Les représentations sont des connaissances non prouvées élaborée et partagée
par un groupe social. Elles permettent aux individus de donner un sens à une
réalité Exemples : Les chefs sont vus comme autoritaire aimant commandé.
L’attribution c’est le fait d’expliquer un évènement ou un phénomène par une
cause ou des raisons particulières.
C’est une interprétation, une explication très subjectives selon les personnes
Exemple : J’ai raté le bac je n’ai pas eu de chance. Les stéréotypes sont des
images réductrices et caricatural c’est une formes de représentation Exemples :
un handicapé est moins performant au travail, les seniors sont toujours malade.
Les stéréotypes génèrent parfois des ségrégations.
B) L’impact de ces conceptions sur le fonctionnement de l’organisation
Nos conception influence aussi notre comportement aux travaux (peuvent
naître alors des malentendus, des incompréhensions)
Des détériorations diverses, des conflits, détérioration de l’ambiance.
Globalement la performance de l’entreprise est menacée. Souvent les
entreprises font des actions de communication pour insister, les salariés à se
comporté de façon personnel.

Vous aimerez peut-être aussi