Vous êtes sur la page 1sur 45

Préface p.

CONTRIBUTION A L’EMPLOI DES INVESTISSEMENTS


ETRANGERS EN FRANCE : BILAN 2008
Les résultats du bilan 2008 : projets et emplois p.10

Régions d’origine : l’Europe au premier rang p.12

Secteurs d’activités : augmentation du secteur manufacturier p.14

Analyse par fonction p.16

Analyse par type d’opération p.18

Analyse par région d’accueil p. 20

Cas particulier : les investissements de pérennisation p. 24

MONOGRAPHIES PAR PAYS D’ORIGINE


Allemagne p.28 Chine p.32 Etats-Unis p.36 Pays-Bas p.40

Bilan 2008 Autriche p.29 Corée p.33 Inde p.37 Royaume-Uni p.41

Belgique p.30 Danemark p.34 Italie p.38 Suède p.42

Contribution à l’emploi Canada p.31 Espagne p.35 Japon p.39 Suisse p.43

des investissements AMELIORER L’ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES


L’attractivité des territoires renforcée p. 46

Carte des pôles de compétitivité en France


étrangers en France Le crédit d’impôt recherche p. 50

Cas pratique et comparaisons internationales


A propos de l’attractivité de la France p. 52

L’AFII, SES OBJECTIFS ET SES MOYENS


Une ambition mobilisatrice p. 56

Une étroite coopération avec les partenaires p. 58

L’AFII au contact des investisseurs p. 60

ANNEXE A
Le contexte international et les perspectives économiques p. 64

ANNEXE B
Les critères de prise en compte des projets p. 68

Les nomenclatures du bilan p. 70

Diversité statistique sur l’investissement étranger en France p. 72


Contribution à l’emploi
des investissements
étrangers en France
Bilan 2008
Æ Les coûts d’implantation
en France sont les plus
compétitifs d’Europe. Ç
HdjgXZ/XdbeZi^i^kZVaiZgcVi^kZh'%%-!@EB<
7>A6C6CCJ:A'%%-

L’
année 2008 est une année en demi-teinte pour l’investis-
sement international. La crise économique génère, certes,
incertitude et attentisme, mais aussi opportunités et mou-
vement pour un grand nombre d’entreprises.
Les estimations sur l’évolution des IDE publiées au début de
l’année par la Cnuced rendent compte d’une baisse des IDE dans
le monde de 21% l’année dernière, l’Europe enregistrant une chute
de plus d’un tiers.
Dans le même temps, ces chiffres attestent que la France, en dépit
d’un recul par rapport à 2007 (de 158 à 114 milliards de dollars), tire
96K>96EE>6 son épingle du jeu, confortant sa place dans le peloton de tête.
6bWVhhVYZjgYZaZ\jZ
Résistant mieux que le Royaume-Uni, les Pays-Bas ou l’Allemagne,
Vjm^ckZhi^hhZbZcih
elle passe ainsi au premier rang des pays d’accueil de l’investis-
^ciZgcVi^dcVjm!
sement étranger en Europe, ex-aequo avec le Royaume-Uni.
EgZh^YZciYZaÉ6;>>
Sa « part de marché » en Europe se renforce : la France a accueilli,
en 2008, 20,5% des IDE qui se sont dirigés vers l’Union européenne,
contre 19,6% en 2007 et 14% en 2006.
Contrairement à la Cnuced et aux banques centrales qui
comptabilisent l’ensemble des IDE, qu’ils soient créateurs d’emploi
ou purement financiers, l’AFII et les Agences régionales de
développement recensent les nouveaux projets d’investissement
étrangers porteurs d’emploi.
Le nombre de ces projets a augmenté en France en dépit de la
crise, passant de 624 en 2007 à 641 en 2008, et celui des emplois
créés ou maintenus par ces investissements nouveaux avoisine
32 000 en 2008. Ce dernier chiffre est en baisse par rapport à 2007,
mais il reste très supérieur à la contribution annuelle des inves-
tissements étrangers à l’emploi enregistrée de 2001 à 2005.
Ces résultats doivent beaucoup à la poursuite active des réformes
engagées depuis deux ans en France, comme à l’action résolue
des autorités françaises pour conforter les institutions financières
et soutenir l’économie, au travers, notamment, de la relance des
investissements.
Qu’elles visent la compétitivité ou l’innovation, la flexibilité du
marché du travail, la réforme de la place financière de Paris ou
l’accueil en France des dirigeants et salariés d’entreprises étrangères,
ces réformes améliorent l’environnement qu’offre notre pays aux
investisseurs, tout comme l’image de notre pays à l’étranger.
La Loi de modernisation de l’économie et les mesures spécifiques
qu’elle intègre pour soutenir l’attractivité de la France ont renforcé
cette dynamique, à un moment où la concurrence devrait se faire
plus vive entre territoires européens pour attirer investissements
et emplois.

* 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ
CONTRIBUTION A L’EMPLOI DES
INVESTISSEMENTS ETRANGERS
EN FRANCE : BILAN 2008
p. 10 Les résultats du bilan 2008 : projets et emplois

p. 12 Régions d’origine : l’Europe au premier rang

p. 14 Secteurs d’activités : augmentation du secteur manufacturier

p. 16 Analyse par fonction

p. 18 Analyse par type d’opération

p. 20 Analyse par région d’accueil

p. 24 Cas particulier : les investissements de pérennisation

p. 26 Monographies par pays d’origine


1 7>A6C6CCJ:A'%%- 7>A6C6CCJ:A'%%-
1

Allemagne : 4 725 emplois - 110,5 projets

Italie : 3 600 emplois - 155 projets

Résultats 2008
Espagne : 2 132 emplois - 42 projets

Pays-Bas : 2 095 emplois - 23 projets

Bilan France
Royaume-Uni : 1 984 emplois - 53 projets

USA: 6 111 emplois - 120,5 projets Suisse : 1 495 emplois - 31 projets

Canada : 729 emplois - 18 projets Belgique : 1 261 emplois - 32 projets

Nombre de projets et d’emplois créés


Brésil, Mexique, Bermudes : 35 emplois - 4 projets

Suède : 1 204 emplois - 21 projets


AMERIQUE : 6 875 EMPLOIS - 142,5 PROJETS
ou maintenus par région d’accueil
Luxembourg, Autriche, Grèce, Finlande, Irlande, Danemark,
Islande, République Tchèque, Russie, Portugal, Norvège,
Pologne : 2691 emplois - 49 projets

et pays d’origine EUROPE : 21 187 EMPLOIS - 416,5 PROJETS


Australie : 147 emplois - 5 projets

OCEANIE

En dépit de la crise financière, l’année 2008


se caractérise par une augmentation du nombre
de projets et une relative stabilité du nombre d’emplois
d’origine étrangère créés par rapport à 2007.
L’année 2008 occupe ainsi la 4ème place en termes
d’emplois créés et la 3ème place en termes de projets
depuis l’élaboration du bilan sur les
Hong Kong : 1 145 emplois - 6 projets
investissements étrangers en France en 1993. Japon : 1 138 emplois - 34 projets
Inde : 370 emplois - 10 projets
Chine : 210 emplois - 11 projets
Corée du sud, Malaisie, Taïwan, Pakistan, Viêt Nam : 330 emplois - 9 projets

ASIE : 3 193 EMPLOIS - 70 PROJETS


Qatar : 200 emplois - 1 projet

641 projets Emirats Arabes Unis, Israël : 95 emplois - 4 projets

MOYEN ORIENT : 295 EMPLOIS - 5 PROJETS

AUTRES : 235 EMPLOIS - 2 PROJETS*

31 932 emplois
*issus d’un consortium d’actionnaires

DecXh[ZÊ[cfbe_iYhƒƒiekcW_dj[dkifWhhƒ]_ed

-%%% (*%% &%%% '%% G‚jc^dc/&'%<jVYZadjeZ/-%BVgi^c^fjZ/&%

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ - . 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ
1 7>A6C6CCJ:A'%%- 7>A6C6CCJ:A'%%-
1

Les résultats du bilan 2008:


Keiretsu Forum est le plus grand réseau mondial
de « business angels », avec 850 investisseurs
accrédités dans dix-sept « chapters » sur trois
continents. Keiretsu Forum a ouvert un nouveau

projets et emplois I6>AA:BDN:CC:9:HEGD?:IH9É>BEA6CI6I>DC


:C;G6C8:&..("'%%-
80
71
75
71
bureau à Paris en octobre 2008, créant dix
emplois.

Pourquoi avez-vous choisi d’installer un bureau


70
65 67 66
63
en France, et en particulier à Paris ?

E
n dépit de la crise financière, l’année 2008 Une relative stabilité par rapport 60 57
52
60
55 La France est un acteur clé en Europe, et Paris
50 51 50 est au cœur des activités financières et d’inves-
enregistre une augmentation du nombre 50 46 46
tissement. Paris bénéficie d’une position géos-
de projets, accompagnée d’une baisse du à 2007 : 641 projets ont permis 40 tratégique privilégiée, à proximité de Bruxelles
du nombre d’emplois créés ou maintenus par 30 et du Luxembourg et à un peu plus de deux
heures de Londres grâce à une infrastructure
l’investissement étranger par rapport à 2007 : la création ou le maintien de 20
efficace (Eurostar).
641 projets ont permis la création ou le maintien 10 En outre, la France a incroyablement changé au
de 31 932 emplois. 31 932 emplois. 0
1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
cours des dernières années et est devenue beau-
coup plus accueillante pour les entreprises. On
sent une volonté d’encourager les investisse-
Le nombre d’emplois créés ou maintenus diminue ments en France, en particulier sur le plan fiscal
et de l’emploi. Les exonérations d’impôt sur le
en 2008 de 7,5 % par rapport à 2007. Il s’agit La répartition du nombre d’emplois créés ou
revenu et de charges sociales pour les heures
néanmoins du 4ème meilleur résultat depuis la Une taille moyenne des projets maintenus par taille de projet en 2008 montre supplémentaires ont fortement contribué à
création du bilan en 1993. L’année 2006 avait été une une prépondérance des projets de 200 à 499 supprimer les barrières pour faciliter l’accès aux
en légère baisse nouvelles entreprises qui veulent s’installer en
année record avec près de 40 000 emplois créés. emplois (26 % des emplois créés ou maintenus). France.
Le nombre de projets d’investissement étrangers Le nombre moyen d’emplois créés ou maintenus Les projets de taille moyenne (100 à 499 emplois) En outre, la politique des pôles de compétitivité
annoncés en 2008 progresse en revanche de par projet, de l’ordre de 50 en 2008, est en légère représentent 43 % des emplois créés ou main- en France est très intéressante. Cette structure
aide les jeunes entreprises à se développer et
2,7 % par rapport à 2007. C’est le 3ème meilleur baisse par rapport au niveau atteint en 2007 tenus en 2008, contre près de la moitié en 2007. offre des opportunités d’investissement.
résultat depuis 1993, après ceux des années (55 emplois par projet). Il est proche de la En revanche, les projets de petite taille (moins Pour ce qui est des critères plus intangibles,
2005 et 2006. moyenne observée sur la période 2000-2007, de de 100 emplois) contribuent davantage à la Paris est une ville internationale et nombreux
sont ceux qui peuvent faire des affaires en anglais
De manière générale, cette évolution correspond à l’ordre de 51 emplois par projet, et confirme la création ou au maintien d’emplois puisqu’ils et en français.
celle observée en Europe de l’Ouest par les consul- baisse de la taille moyenne des projets depuis totalisent 47 % des emplois créés ou maintenus
tants indépendants, qui relèvent une augmentation 2000. Le chiffre moyen était, sur la période 1993- en 2008, contre 38 % en 2007. Il en va de même Avez-vous bénéficié d’aides publiques ?
du nombre de projets étrangers physiques sur la 1999, de 67 emplois par projet. La part croissante pour les projets de grande taille (500 à 999 Oui, l’Agence régionale de développement de
période 2000-2008 et une diminution du nombre des projets dans le secteur tertiaire, de plus petite emplois), qui représentent 9,7 % des emplois Paris Ile-de-France nous a apporté son soutien
en termes d’aide financière et de « networking ».
d’emplois créés depuis 2006 (pour une présentation taille que les projets de production manu- créés ou maintenus, contre 3,9 % en 2007. L’agence Invest in France aux USA nous a parlé
de la méthodologie utilisée et du contexte inter- facturière en moyenne, explique largement cette L’année 2008 se caractérise enfin par l’absence de la carte « compétences et talents ». Ce permis
national, voir les annexes A et B de ce rapport). évolution. de projets de plus de 1 000 emplois. de séjour et de travail est renouvelable tous les
trois ans et la procédure n’est pas très compli-
quée. C’est une idée fabuleuse pour faciliter la
venue d’investisseurs étrangers en France.
:KDAJI>DC9JCDB7G:9É:BEAD>H8G::H :KDAJI>DC9JCDB7G:9:EGD?:IH G:E6GI>I>DC9:H:BEAD>H8G::HE6GI6>AA:
DJB6>CI:CJH:C;G6C8:&..("'%%- :IG6C<:GH:C;G6C8:&..("'%%- 9:EGD?:I:C'%%-ZcedjgXZciV\Z
Quelles sont vos attentes ?
700
45 000
650 665 641 Un succès fou ! Plus sérieusement, nous espérons
624
40 000
39 998
583 '& une croissance lente mais constante et nous avons
600
563 558 '& de bonnes raisons d’y croire. La France offre de
35 359 34 517 547
35 000
31 726
31 932 < '% réelles opportunités et notre expérience jusqu’à
500
29 411 29 578 30 146 445 447 présent nous a laissé voir que les nouvelles
30 000
27 335
438
'- '%|).
25 480 sociétés françaises sont très innovantes et créa-
24 212 400
25 000 22 814 22 861 350 362 *%|.. tives. Nous espérons jouer un rôle clé dans le
(,
20 000
19 818 développement et la réussite de ces jeunes
300 270 &%%|&..
15 425
17 122
240
264 entreprises en leur apportant notre aide.
15 000
200 '%%|)..
10 000
(& *%%Zieajh H]ZaaZn7Vnh!
5 000
100 8d"EgZh^YZci!@Z^gZihj;dgjbEVg^h
'-
0 0
1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ &% && 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ


1 BILAN ANNUEL 2008 BILAN ANNUEL 2008
1

Régions d’origine : EMPLOIS CREES PAR REGION D’ORIGINE (2007-2008)

l’Europe au premier rang Amérique


du Nord
2007

6 473
2008

6 840
Différence 2007 (%)

367 18,8
2008 (%)

21,49
Quelques exemples : Meryl Fiber Srl reprend la

L
es entreprises européennes sont à l’origine Les entreprises européennes Asie 4 665 3 488 -1 177 13,5 10,9
filiale française de Nylstar et Lamato, fabricant
d’une part dominante des investissements Autres 107 407 300 0,3 1,39 de fibres et de fils synthétiques pour le textile,
internationaux en Europe. Ceci s’explique à maintiennent en 2008 Europe 23 272 21 197 -2 075 67,4 66,4 à Saint-Laurent-Blangy dans le Nord-Pas-de-
la fois par le poids globalement important de ces Total 34 517 31 932 -2 585 100 100 Calais (400 emplois maintenus) ; la fonderie de
sociétés dans l’économie mondiale et par la priorité leur première position Metaltemple en Savoie est reprise par B4 Italia
accordée à leur région d’origine dans leur stratégie (307 emplois maintenus). Parmi les projets
d’internationalisation. en termes d’emplois. LES PRINCIPAUX PAYS D’ORIGINE
d’extension, Iveco développe son site de
Cette prééminence des investisseurs européens Bourbon-Lancy en Bourgogne, permettant la
Les quinze premiers pays d’origine des investissements
s’observe également en France. En 2008, leurs projets création de 200 emplois.
étrangers en France (nombre d’emplois créés ou
ont généré 66,4 % des créations d’emplois d’origine
maintenus, 2007-2008)
étrangère. En France, alors que les entreprises nord- Les créations d’emplois d’origine espagnole ont
américaines sont à l’origine de 21,4 % d’entre eux Si l’on considère les pays d’origine, les Etats- 2007 2008 Différence 2007 (%) 2008 (%) augmenté de près de 60 % par rapport à 2007,
et les entreprises asiatiques de 10,9 % (contre 62,3 %, Unis conservent en 2008 leur position de Etats-Unis 5 768 6 111 343 16,7 19,1 représentant ainsi 6,7 % du total des créations
27,6 % et 8,8 % respectivement sur la période 1993- premier investisseur en France. Les projets Allemagne 3 848 4 725 877 11,1 14,8 d’emplois d’origine étrangère en 2008. A noter
2007). portés par des entreprises américaines ont un projet significatif d’extension : les Aciéries
Italie 1 919 3 600 1 681 5,6 11,3
permis la création ou le maintien de plus de de l’Atlantique, qui appartiennent au groupe
Espagne 1 336 2 132 796 3,9 6,7
REPARTITION DES INVESTISSEMENTS 6 000 emplois (+ 6 % par rapport à 2007). La part Celsa, prévoient l’installation de deux laminoirs
Pays-Bas 3 368 2 095 -1 273 9,8 6,6
ETRANGERS EN FRANCE PAR REGION D’ORIGINE des investissements en provenance des Etats- sur la zone industrialo-portuaire de Bayonne-
Royaume-Uni 3 699 1 984 -1 715 10,7 6
Unis est en hausse par rapport à l’année Tarnos (450 emplois créés). Prosegur ouvre une
1,3 % Suisse 934 1 495 561 2,7 4,7
10,9 % dernière, passant de 16,7 % en 2007 à 19,1 % en filiale parisienne de surveillance et de gardiennage
Europe Belgique 1 223 1 261 38 3,5 3,9
2008. Le secteur manufacturier ne représente au Plessis-Robinson (200 emplois créés).
Suède 4 131 1214 -2 917 12 3,8
Amérique du Nord plus que 32,7 % des créations d’emplois générées
par des entreprises américaines en 2008. Les Hong Kong 465 1 145 680 1 3,6 Avec 2 095 emplois en 2008, les Pays-Bas se
Asie investissements les plus importants en termes Japon 1 899 1 138 -761 5,5 3,6 maintiennent au 5e rang des pays d’origine des
21,4 %
d’emplois créés ont été réalisés dans les services. Luxembourg 132 948 816 0,4 3 investissements étrangers en France. Les
Autres
La part des activités tertiaires atteint 67,3 % en Canada 690 729 39 2 2,3 créations d’emplois d’origine néerlandaise
66,4 % Autriche 502 680 178 1,5 2,1
2008, contre 53 % en 2006. représentent 6,6 % des créations d’emplois liées
Inde 528 370 -158 1,5 1,2 à des projets d’investissement d’origine
L’Allemagne se classe cette année en deuxième Autres 4 075 2 305 -1 770 11,8 7,2 étrangère, contre 9,8 % en 2007. Elles ont ainsi
Une légère progression nord-américaine position des pays d’origine des investissements Total 34 517 31 932 -2 585 100 100 baissé de 37,8 % en un an. Deux grands projets
et une diminution asiatique étrangers en France. Elle gagne ainsi une place néerlandais en 2008 : l’extension de Century
par rapport à l’année dernière, avec 4 725 Audit KPMG à La Défense (770 emplois) ; reprise
En 2008, les créations d’emplois d’origine nord- emplois créés (+ 22,8 %). Elle enregistre douze Les créations d’emplois d’origine italienne ont par Nimbus et Varova du fabricant de confiseries
américaine sont en légère hausse (+ 5,7 %) par projets créateurs de plus de 100 emplois, augmenté de plus de 87 % entre 2007 et 2008. Lamy Lutti à Bondues dans le Nord-Pas-de-
rapport à 2007, passant de 6 473 en 2007 à 6 840. notamment : T-Systems, filiale de la Deutsche Avec 3 600 emplois créés ou maintenus l’année Calais (530 emplois maintenus).
En revanche, les créations d’emplois liées à des Bank, crée à Paris-La Défense un centre de dernière, elles représentent plus de 11 % du
projets d’investissement d’origine asiatique compétences dédié à la publication dynamique total des emplois liés aux investissements Les créations d’emplois d’origine suédoise et
diminuent de 25,2 %, avec 3 488 emplois créés ou intégrant les solutions Quark (300 emplois étrangers. Ces résultats s’expliquent par britannique ont fortement diminué en 2008,
maintenus, contre 4 665 en 2007. La part des créés) ; Wepa reprend l’entreprise Dalle Hygiène l’importante contribution des reprises de sites tandis que celles d’origine suisse et luxem-
entreprises asiatiques dans les créations d’emplois à Bousbecque dans le Nord-Pas-de-Calais, en difficulté : ce type d’opération correspond à bourgeoise ont progressé. Les investissements
avait sensiblement progressé de 2006 à 2007, fabricant de produits d’hygiène à base de papier plus de 56 % des emplois créés en France en belges et canadiens, quant à eux, sont restés
passant de 7,2 % à 13,5 %. (270 emplois maintenus). 2008 par des projets d’entreprises italiennes. stables en termes d’emplois créés cette année.

Contribution a l’emploi des investissements etrangers en France 12 13 Contribution a l’emploi des investissements etrangers en France
1 BILAN ANNUEL 2008 BILAN ANNUEL 2008
1
EMPLOIS CREES ET MAINTENUS PAR SECTEUR D’ACTIVITE

2007 2008

Secteurs d’activités :
SECTEURS D'ACTIVITE 2007 2008 Différence (%) (%)
Agroalimentaire, agriculture et pêche 2 326 2 127 -199 6,7 6,7
Ameublement et équipement du foyer 1 525 2 265 740 4,4 7,1

augmentation du secteur Chimie, plasturgie


Composants électroniques
Constructeurs automobiles et équipementiers
1 880
435
4 215
1 247
120
2 420
-633
-315
-1 795
5,4
1,3
12,2
3,9
0,4
7,6

manufacturier Electronique grand public


Energie, autres services concédés
Equipements électriques, électroniques, informatiques
276
853
1 207
384
1 267
1 157
108
414
-50
0,8
2,5
3,5
1,2
4
3,6
Equipements médico-chirurgicaux, diagnostics et dispositifs médicaux 262 225 -37 0,8 0,7

L
a part du secteur manufacturier dans les L’année 2008 est marquée par Machines et équipements mécaniques 1 885 935 -950 5,5 2,9
créations d’emplois d’origine étrangère Matériels aéronautiques, navals et ferroviaires 838 1 822 984 2,4 5,7
en France avait décrû de manière quasi une légère hausse des créations Médicaments et biotechnologies appliquées 854 1 618 764 2,5 5,1
continue sur la période 1995-2004. Après s’être Métaux, travail des métaux, recyclage 2 458 2 896 438 7,1 9,1
légèrement redressée en 2005-2006, elle a connu d’emplois dans le secteur Parfums, cosmétiques 144 75 -69 0,4 0,2
un repli en 2007 suivi d’une légère hausse en 2008. Textile, habillement 233 1 634 1 401 0,7 5,1
Les créations d’emplois d’origine étrangère manufacturier : 21 892 contre Verre, céramique, minéraux, bois, papier, édition 1 503 1 700 197 4,4 5,3
dans l’industrie passent de 20 894 à 21 892 entre
Total manufacturier 20 894 21 892 998 60,5 68,6
2007 et 2008, soit une augmentation de 4,89 % sur 20 894 en 2007. Autres activités de services, commerciales ou financières 4 509 4 432 -77 13,1 13,9
la période.
Conseil, ingénierie et services opérationnels aux entreprises 3 609 2 396 -1 213 10,5 7,5
dans le Nord-Pas-de-Calais, pour la fabrication
Ce dynamisme retrouvé s’explique notamment et la livraison de véhicules (213 emplois créés) ; Logiciels et prestations informatiques 1 469 1 497 28 4,3 4,7
par la plus grande part d’emplois créés par des et de l’Américain Jet Aviation à Saint-Louis, en Opérateurs télécoms et fournisseurs d'accès internet 415 670 255 1,2 2,1
opérations de site en difficulté dans trois secteurs Alsace, pour l’aménagement intérieur de l’Airbus Transport, stockage, BTP 3 621 1 045 -2 576 10,5 3,3
manufacturiers : « métaux, travail des métaux, A380 (200 emplois créés). Total services 13 623 10 040 -3 583 39,5 31,4
recyclage » ; « ameublement et équipement du Total 34 517 31 932 -2 585 100 100
foyer » ; « verre, céramique, minéraux, bois, papier,
REPARTITION DES EMPLOIS CREES
édition ». En 2008, 55,3 % des emplois maintenus
ENTRE LE MANUFACTURIER ET LES SERVICES
suite à la reprise d’un site en difficulté sont issus
(en pourcentage 2008) Le fournisseur allemand de centrales solaires pho-
de ces trois secteurs d’activité. services commerciaux et financiers. L’année
tovoltaïques au sol et filiale de Q-Cells SE, Q-Cells
31,4 % 2008 est marquée par une diminution de plus
international France SAS, ouvre un bureau com-
La progression du secteur manufacturier dans la mercial à Saint-Priest. Le leader mondial des cellules
de 71 % du nombre d’emplois créés dans le
contribution aux créations d’emplois est également Activités de services photovoltaïques et fabricant de modules photo- secteur « transport, stockage et BTP » par rapport
imputable à la hausse significative des créations voltaïques de technologie couche mince prévoit à 2007. Par ailleurs, les créations d’emplois
Activités manufacturières
d’emplois dans : de recruter 30 personnes. d’origine étrangère dans le secteur du conseil,
- le secteur du « textile, habillement », pour S’implanter en France est devenu pour nous de l’ingénierie et des services opérationnels aux
68,6 %
lequel les créations d’emplois liées aux
investissements étrangers ont été multipliées
par sept entre 2007 et 2008. A titre d’exemple,
les projets d’extension de New Look à Thiais en
Repli des activités de services
“ une évidence dans la mesure où nous souhaitions
être au plus près de nos clients et partenaires, le choix
de la région lyonnaise s’est ensuite imposé naturellement.
Lyon et Rhône-Alpes occupent une place de tout premier
entreprises ont baissé de plus de 33 % l’année
dernière.

Le secteur des autres activités de services,


Ile-de-France (200 emplois créés) et du fabricant Le nombre d’emplois créés par des activités plan dans l’industrie photovoltaïque et se trouvent à commerciales ou financières, reste le secteur
suisse de bas médicaux de compression Ganzoni de services a baissé de 26,3 % de 2007 à 2008. équidistance des centres financiers et des implantations le plus créateur d’emplois d’origine étrangère.
à Saint-Just-Saint-Rambert dans la Loire (115 La part des services dans la totalité des de nos prochaines centrales.” Parmi les opérations importantes de 2008 : la
emplois créés) ; créations d’emplois d’origine étrangère est construction d’un hôtel Peninsula à Paris par
- le secteur des matériels aéronautiques, passée de 39,5 % à 31,4 % sur la période. Ce The Hongkong and Shanghai Hotels Ltd (600
navals et ferroviaires, où le nombre des emplois repli des activités de services en 2008 fait suite Gauthier Fannonel, emplois créés) ; l’extension des métiers d’audit
a augmenté de plus de 100 % par rapport à 2007. à la progression de l’année 2007, essentiellement responsable de PriceWaterhouseCoopers à Neuilly-sur-
du photovoltaïque
A titre d’exemple, projet de Bombardier à Crespin, imputable aux secteurs des transports et des en France.
Seine (370 emplois créés).

Contribution a l’emploi des investissements etrangers en France 14 15 Contribution a l’emploi des investissements etrangers en France
1 7>A6C6CCJ:A'%%- 7>A6C6CCJ:A'%%-
1

G:E6GI>I>DC9:H:BEAD>H8G::HE6G;DC8I>DC

Analyse par fonction


Une bonne résistance de la fonction
!'%%-
« production » depuis 2005
La tendance à la baisse de la part relative de la 7jgZVjXdbbZgX^VadjYZa^V^hdc
fonction « production » s’est interrompue en 8ZcigZYZG9

P
our mener à bien leurs activités, les entre- Une bonne résistance de la fonction 2005. Depuis 2007, le net recul des créations 8ZcigZYÉVeeZahZihZgk^XZhZca^\cZ
prises s’appuient sur plusieurs types de d’emplois dans les « fonctions tertiaires d’appui » 9^hig^Wji^dc!ad\^hi^fjZ!XdcY^i^dccZbZci

fonctions : production, R&D, services admi- « production » dans les créations (-17,5 % de 2007 à 2008) contribue mécani- Ed^ciYZkZciZ
EgZhiVi^dchYZhZgk^XZh
nistratifs et quartiers généraux, logistique et quement à l’augmentation de la part de la
distribution, centres d’appels et de téléservices, d’emplois en 2008. « production ». En 2008, les créations d’emplois
EgdYjXi^dc$g‚Va^hVi^dc$VhhZbWaV\Z
HZgk^XZVYb^c^higVi^[^ciZgcZdjfjVgi^Zg\‚c‚gVaZmXajh^[
etc. Dans les secteurs manufacturiers, le poids dans la fonction « production » ont augmenté
IgV^iZbZci$kVadg^hVi^dcYZhY‚X]Zih
du « tertiaire d’appui » tend à s’accroître au détri- de 5,8 %. La diminution des créations d’emplois
ment de l’activité de production stricto sensu. Il - l’évolution naturelle du marché : alors que les dans les « fonctions tertiaires d’appui » est, quant * '
est important de comptabiliser ces fonctions activités de R&D et de gestion des entreprises à elle, particulièrement visible dans les fonctions ''
dans une nomenclature spécifique, leurs critères étaient encore, il y a quelques années, très « distribution, logistique, conditionnement » )
de localisation différant sensiblement de ceux centrées sur leur pays d’origine, elles ont connu (-2 225 emplois) et « prestations de services » (-539 '
*/
relatifs aux secteurs d’activité. une internationalisation accélérée. emplois). -
- un mouvement de spécialisation de l’ensemble
*
Une progression tendancielle des pays d’Europe de l’Ouest, dont la France,
dans l’accueil de ces activités.
du « tertiaire d’appui » (&

La progression de la part des « fonctions tertiai- Parmi les projets les plus notables concernant
res d’appui » au détriment de la fonction « pro- la fonction « tertiaire d’appui » décidés en 2008 : La société allemande Rottendorf fabrique des médicaments pour le compte de nombreuses
duction » dans la création des emplois a consti- l’extension de KPMG Century Audit à La Défense entreprises pharmaceutiques. La direction du groupe a décidé de retenir le site de Valenciennes
pour un projet d’investissement total de plus de 7 millions d’euros, qui s’accompagnera de la création
tué l’une des évolutions les plus marquantes (770 emplois créés) ; la création d’un hôtel de
de plus de 50 emplois.
de l’investissement étranger en France au cours luxe Peninsula par The Hongkong and Shanghai
des dernières années. Alors qu’elles représen- Hotels Ltd à Paris (600 emplois créés) ; Pouvez-vous présenter le groupe Rottendorf ? Quelles sont les raisons qui ont conduit
taient moins de 10 % des créations d’emplois l’extension des activités d’audit, de conseil et Créé en 1928 à Berlin et implanté à Ennigerloh depuis votre groupe à concentrer son développement
en 1994, leur part s’est en effet progressivement de services aux entreprises ainsi que des 1949, le groupe Rottendorf est spécialisé dans la sous- en région Nord-Pas-de-Calais ?
traitance pharmaceutique. Le groupe couvre une large La décision est avant tout stratégique et s’inscrit
accrue, pour atteindre 50,8 % en 2008. Symé- métiers juridiques de PriceWaterhouseCoopers gamme de services : approvisionnement en matières dans une logique de renforcement de notre position
triquement, alors que la production représen- France à Neuilly-sur-Seine en Ile-de-France premières, développement de produits (galénique, sur le marché français. Depuis le rachat, nous avons
tait encore en 1994 près de 90 % des créations (800 emplois créés) ; la création par T-Systems, analytique), contrôle qualité, fabrication, conditionne- trouvé en région Nord-Pas-de-Calais les conditions
ment, validation des procédés, fabrication de lots pour favorables à notre développement. Notre métier de
d’emplois, sa part a progressivement baissé filiale de la Deutsche Bank, d’un centre de essais cliniques. Le CA réalisé en 2008 s’élève à 95 M€, sous-traitant pharmaceutique impose naturellement
pour atteindre 49,2 % en 2008. compétences dédié à la publication dynamique avec un effectif de plus de 900 salariés au sein des la maîtrise de savoir-faire et d’expertises techniques
Cette poussée des fonctions tertiaires résulte intégrant les solutions Quark, Paris La Défense différents sites du groupe en Allemagne et en France. pointus (qualité, sécurité, traçabilité…). Sur cet
aspect essentiel, nos collaborateurs nous apportent
de deux facteurs distincts : (300 emplois créés). entière satisfaction. Par ailleurs, la position géogra-
En quelques mots, pouvez-vous nous présenter
le site de Valenciennes ? phique du site de Valenciennes, proche de notre
maison-mère, nous permet de répondre favorable-
Unique implantation du groupe en France, le site de
ment aux exigences de notre clientèle en termes de
G:E6GI>I>DC9:H:BEAD>H8G::HE6G;DC8I>DC'%%,"'%%- Valenciennes a été repris au laboratoire américain
logistique. Ces deux raisons principales ont conduit
Abbott en 2003. Cette acquisition s’est inscrite dans
INE:9:;DC8I>DC '%%, '%%- 9^[[‚gZcXZ '%%, '%%- la direction du groupe à retenir le site de Valencien-
une logique de renforcement des positions du groupe
nes pour l’accueil d’un programme d’augmentation
7jgZVjXdbbZgX^VadjYZa^V^hdc (,,% ()-+ "'-) &%!. &%!. sur le marché pharmaceutique français – second mar-
des capacités de production. Ce projet porte sur un
8ZcigZYZG9 &&+, -%) "(+( (!) '!* ché européen après l’Allemagne. Depuis 2003, notre
investissement total de plus de 7 millions d’euros
8ZcigZYVeeZaZihZgk^XZhZca^\cZ *** (.% "&+* &!+ &!' effectif a quadruplé (passant de 50 à 200 collaborateurs).
et s’accompagnera de la création de plus de
Le chiffre d’affaires a plus que doublé sur la même
9^hig^Wji^dc!ad\^hi^fjZ!XdcY^i^dccZbZci )(+% '&(* "'''* &'!+ +!, 50 emplois à durée indéterminée. Pour la réalisation
période, avec un développement de productions et de
Ed^ciYZkZciZ &%.* &(-% '-* (!' )!( de ce projet, je tiens à souligner l’accompagnement
services à plus forte valeur ajoutée. Nous avons, grâce
EgZhiVi^dchYZhZgk^XZh +-', +'-- "*(. &.!- &.!, des acteurs publics locaux, régionaux et nationaux
à la confiance renouvelée de groupes pharmaceutiques
dont nous avons bénéficié.
EgdYjXi^dc$g‚Va^hVi^dc$VhhZbWaV\Z &)-() &*+., -+( )( ).!' majeurs –Abbott, Biogaran, Mylan, Sandoz… – renforcé
HZgk^XZVYb^c^higVi^[^ciZgcZdjfjVgi^Zg\‚c‚gVaZmXajh^[ &,+. &(,' "(., *!& )!( considérablement nos capacités de production et de
conditionnement. Ainsi, le site valenciennois aura 7ZgcVgYFj‚Vj!
IgV^iZbZci$kVadg^hVi^dcYZhY‚X]Zih &)% (-% ')% %!) &!' produit près de 38 millions d’unités en 2008. 9^gZXiZjg\ZcZgVa!GdiiZcYdg[E]VgbVH6H
IdiVa ()*&, (&.(' "'*-* &%% &%%

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ &+ &, 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ


1 BILAN ANNUEL 2008 BILAN ANNUEL 2008
1

Analyse par type EMPLOIS CREES OU MAINTENUS PAR TYPE


D’OPERATION (%, 2008)
LE CAS DES « BUSINESS OPPORTUNITIES »
L’AFII comptabilise non seulement les projets

d’opération
permettant la création d’emplois mais aussi
ceux qui maintiennent des emplois qui étaient
menacés de disparition ; c’est le cas des projets
1,4 %
de reprise de site en difficulté.
Création
Extension L’Agence peut être saisie par une entreprise
23,3 %
implantée en France, ou un de ses établissements,

L’
accroissement de la présence étrangère L’année 2008 se caractérise Reprise
qui chercherait un repreneur. La « business
dans un pays peut se faire selon plusieurs 36 %
Reprise- opportunity » est un mandat confié par le
extension
modalités : création d’un nouveau site, par la progression des extensions représentant d’une entreprise en difficulté ou
dont la fragilité est avérée, pour chercher un
extension d’un site existant, reprise d’un site en investisseur étranger. Les reprises de site en
difficulté, partenariat, acquisition, etc. Seules de sites, signe de la confiance 39 %
difficulté ont représenté plus de 23 % des
créations d’emplois d’origine étrangère en
certaines de ces opérations conduisent à la création 2008.
ou au maintien d’emplois, critère retenu par l’AFII accordée par les investisseurs Exemples d’opération de reprise (Luxembourg) :
et les agences régionales de développement pour GMS Investments a annoncé la reprise du
le recensement des nouveaux projets et la étrangers à notre pays. Une stabilité de la part représentée fabricant de canapés Capdevielle à Hagetmau
en Aquitaine (700 emplois maintenus) ; Nimbus
réalisation du bilan annuel. par les créations de site et Varova reprennent le fabricant de confiseries
Ce dernier prend en compte les projets d’investis- Lamy Lutti à Bondues dans le Nord-Pas-de-Calais
sement étranger conduisant à la création d’un d’emplois liées à des opérations d’extension. La contribution des opérations de création de site (530 emplois maintenus) ; Meryl Fiber Srl reprend
la filiale française de Nylstar et Lamato à Saint-
site nouveau ou à l’extension d’un site existant. Parmi les opérations réalisées en 2008 : dans reste stable par rapport à 2007, représentant 36 % Laurent-Blangy dans le Nord-Pas-de-Calais,
Dans le cas d’acquisitions, il ne retient que celles le secteur tertiaire, les extensions décidées par des créations d’emplois en 2008. Le flux d’emplois fabrication de fibres et de fils synthétiques pour
concernant les reprises de sites en difficulté, différentes sociétés de consulting et de services issus de ce type d’opération a légèrement diminué le textile (400 emplois maintenus) ; reprise de
la cristallerie Lalique par le Suisse Art & Fragrance
permettant de maintenir des emplois menacés, aux entreprises (KPMG, PriceWaterhouseCoopers, (-618 emplois). Exemples de projets de création en Alsace (262 emplois maintenus).
et celles qui conduisent à créer de nouveaux Telindus, Manpower, Linklaters, A.T. Kearney, de nouveaux sites en 2008 : la société Tempo du
emplois dans l’entreprise (les « reprises- etc.) ; dans l’industrie : l’extension des Aciéries groupe hongkongais Norstar a décidé de créer un
extensions »), seuls les emplois liés à l’extension de l’Atlantique du groupe Celsa, avec centre de logistique et d’assemblage de pièces de
étant alors comptabilisés dans le bilan (cf. l’installation de deux laminoirs sur la zone rechange pour l’automobile à Mondeville en
l’annexe A pour la méthodologie). Cette approche industrialo-portuaire de Bayonne-Tarnos (450 Basse-Normandie (500 emplois créés) ; Ikea va Toyo Ink Manufacturing Co Ltd a décidé de
conduit aux résultats suivants. emplois créés), l’extension de Janssen-Cilag du ouvrir un nouveau magasin près de Caen (230 transférer sur le site de Oissel en Seine-Maritime
l’ensemble de ses activités R&D sur les
groupe Johnson & Johnson à Val-de-Reuil dans emplois créés) ; la société allemande Festo a
pigments à usage des industries électroniques
Une progression des extensions de site l’Eure (234 emplois créés), celles de Bombardier annoncé l’implantation d’une usine d’injection de la couleur, auparavant assurées au Japon.
à Crespin dans le Nord-Pas-de-Calais (213 de plastique et de caoutchouc pour la fabrication Ce projet concerne une dizaine de nouveaux
Signe de confiance des investisseurs étrangers emplois créés), de Jet Aviation à Saint-Louis en de joints techniques pour vérins à Woustviller, en emplois et un investissement de recherche
déjà installés en France, 39 % des créations Alsace (200 emplois créés), d’Iveco à Bourbon- Lorraine (210 emplois créés). d’environ 10 millions d’euros sur 5 ans.
d’emplois sont issues, en 2008, de projets Lancy en Bourgogne (200 emplois créés) et C’est là que nous avons réalisé notre
d’extension, contre 30,9 % en 2007. Cela
représente une hausse de 16,7 % des créations

TYPE D’OPERATION 2007


d’Amac Aerospace en Alsace (200 emplois
créés).

2008 Différence 2007 (%) 2008 (%)


Une légère baisse des reprises
de site en difficulté
Les reprises de site en difficulté avaient enregistré
“ première implantation en 1992 […].
Nous sommes très honorés et reconnaissants
de recevoir ce prix de l’investissement japonais
en France. Nous sommes très heureux que nos
une très forte progression en 2007. Les créations produits aient aussi bien été accueillis en France
Création 12 177 11 559 -618 35,3 36 d’emplois liées à ces reprises représentaient alors […]. Nous voulons continuer à contribuer autant
28 % des créations d’emplois d’origine étrangère. que possible aux relations franco-japonaises.”
Extension 10 681 12 464 1 783 30,9 39
En 2008, les créations d’emplois ont diminué de
Reprise 9 667 7 452 -2 215 28 23,3 22,9 %, mais la contribution de ce type d’opération
reste importante : elles représentent encore près
Reprise-extension 1 992 457 -1 535 5,8 1,4 M. Sakuma,
de 23 % des maintiens d’emplois d’origine President & CEO
étrangère, contre 20 % en 2006 et seulement 15 % de Toyo Ink
Total 34 517 31 932 -2 585 100 100
en 2005.

Contribution a l’emploi des investissements etrangers en France 18 19


1 7>A6C6CCJ:A'%%- 7>A6C6CCJ:A'%%-
1

Analyse par région d’accueil traitement des déchets ménagers par tri- La société Camaris, filiale d’Arvato Services et
compostage, par méthanisation ou par du groupe Bertelsmann, ouvre un centre d’appels

L
es régions sont très actives en matière de Quatre régions accueillent incinération, prévoit de recruter cent personnes téléphoniques à Saint-Omer dans le Nord-Pas-
développement économique ainsi que de à l’ horizon de trois ans. de-Calais avec, à la clé, le recrutement annoncé
formation professionnelle. Elles sont, avec plus de 50 % des emplois d’origine C’est un nouveau projet dans le secteur de l’énergie de 250 personnes.
les départements, les métropoles et certains pour l’Ile-de-France, qui reste cette année en tête Le Nord-Pas-de-Calais a attiré 3 159 emplois
acteurs comme les pôles de compétitivité, les étrangère créés en France en 2008. des régions d’accueil en termes d’emplois créés. d’origine étrangère en 2008, soit 12,4 % de plus
interlocuteurs privilégiés de l’AFII pour En 2008, le nombre de projets d’investissement qu’en 2007. La région accueille des activités de
l’identification, l’accompagnement et l’accueil Exemples de projets d’investissement réalisés étrangers y a augmenté de 14,3 % par rapport production, de réalisation et d’assemblage, ainsi
des projets. Chaque région dispose de spécificités dans les quatre régions qui accueillent plus de à 2007, ce qui correspond au 2e meilleur résultat que de logistique.
et de compétences mises en avant pour attirer 50 % des emplois d’origine étrangère : depuis l’année record de 2006. Le nombre Sur la période 2000-2008, elle a accueilli près
les projets d’investissement étrangers. Les d’emplois créés a néanmoins baissé de 20,2 % de 11 % des créations d’emplois d’origine
régions qui ont accueilli le plus d’emplois liés Urbaser Environment crée une usine de pour atteindre 8 300. étrangère étrangère en France issues d’activités
à des investissements étrangers en 2008 sont traitement et de valorisation des résidus urbains De 2000 à 2008, la région Ile-de-France a accueilli de production.
l’Ile-de-France (26 %), la région Rhône-Alpes à Romainville en Ile-de-France. Cette société plus du tiers des créations d’emplois générées Exemples de projets d’investissement étrangers
(11,2 %) et le Nord-Pas-de-Calais (9,9 %). espagnole, spécialisée dans le domaine du par des investissements étrangers en France dans en Nord-Pas-de-Calais annoncés en 2008 : reprise
les fonctions tertiaires (bureaux commerciaux, de Lamy Lutti par Nimbus & Varova à Bondues
prestations de services, centre de R&D, quartiers dans le Nord ; fabrication et commercialisation
:BEAD>H8G::HDJB6>CI:CJHE6GG:<>DC'%%,"'%%-
généraux et services administratifs internes, de confiseries (530 emplois maintenus) ; reprise
G:<>DC9688J:>A '%%, '%%- 9^[[‚gZcXZ '%%, '%%- logistique, etc.). de Nylstar par Meryl Fiber à Saint-Laurent-
Blangy, fabrication de fibres et de fils synthétiques
>aZ"YZ";gVcXZ &%(.- -(%% "'%.- (%!& '+ Cellseed, société japonaise de biotechnologie (320 emplois maintenus) ; extension de
G]cZ"6aeZh )++% (*-+ "&%,) &(!* &&!' spécialisée dans l’ingénierie des tissus cellulaires, Bombardier à Crespin, infrastructure de transport
CdgY"EVh"YZ"8VaV^h '-&% (&*. (). -!& .!. s’implante à Lyon. Cette filiale assurera à court (213 emplois) ; ouverture d’un centre de
B^Y^"Eng‚c‚Zh '%*) ')'& (+, +!% ,!+ terme le suivi des essais cliniques de produits distribution par Lidl à Cambrai (190 emplois).
6fj^iV^cZ &)., ''.% ,.( )!( ,!' médicaux du domaine de l’ophtalmologie et, à
8ZcigZ &%+' &+.( +(& (!& *!( moyen et long termes, la production de bio- Le canadien Etops crée un centre international
=VjiZ"CdgbVcY^Z &'-- &+-) (.+ (!, *!( produits pour le marché européen. Dix emplois d’expertise dans le domaine de la formation
sont annoncés pour ce projet d’investissement aéronautique. Le siège France s’implante à
AdggV^cZ .-' &',& '-. '!- )
étranger. Toulouse. Création de 70 emplois.
6ahVXZ ,.& &')( )*' '!( (!.
La région Rhône-Alpes se maintient au second En Midi-Pyrénées, les créations d’emplois
7VhhZ"CdgbVcY^Z )-* &%)* *+% &!) (!(
rang des régions d’accueil pour les emplois liés d’origine étrangère s’élèvent à 2 421 en 2008.
EgdkZcXZ"6aeZh"8iZ"Y6ojg &+%) .'+ "+,- )!+ '!. à des projets d’origine étrangère. Elle attire en Elles retrouvent un niveau proche de ceux
AVc\jZYdX"Gdjhh^aadc (-' ,*% (+- &!& '!( 2008 plus de 11 % des emplois créés. Le nombre atteints en 2005 et 2006. La région accueille des
8]VbeV\cZ"6gYZccZ &)*% ,(% ",'% )!' '!( de projets a augmenté de 17,6 %, pour atteindre activités intensives en innovation : de 2000 à
;gVcX]Z"8dbi‚ -*& +%& "'*% '!* &!. 106 en 2008. La région accueille un large spectre 2008, le secteur des matériels aéronautiques,
EVnh"YZ"aV"Ad^gZ .(- *%) ")() '!, &!+ d’activités, allant du manufacturier traditionnel navals et ferroviaires représente 26,6 % des
7djg\d\cZ -.% ).% ")%% '!+ &!* aux industries de pointe et aux services. créations d’emplois d’origine étrangère dans
E^XVgY^Z .-) )*& "*(( '!. &!) Exemples de projets d’investissement étrangers cette région.
7gZiV\cZ ,(% (&* ")&* '!& & en Rhône-Alpes annoncés en 2008 : reprise de Exemples de projets d’investissement étrangers
9db"Idb % '&% '&% % & Rencast par Zen Spa à Thonon-les-Bains, Reyrieux en Midi-Pyrénées annoncés en 2008 : ouverture
et Bron, fonderie (452 emplois maintenus) ; de KFC à Balma, restauration rapide spécialisée
A^bdjh^c ,% &., &', %!' %!+
extension d’Ugitech à Ugine, sidérurgie (150 dans la volaille (220 emplois) ; Cegelec, du groupe
Ed^idj"8]VgZciZh *&. *+ ")+( &!* %!'
emplois) ; extension de Ganzoni à Saint-Just- Qatari Diar, prévoit de recruter 200 personnes à
6jkZg\cZ ,' &% "+' %!' %!%(
Saint-Rambert, fabrication de bas médicaux de Toulouse, conception, installation et maintenance
IdiVa ()*&, (&.(' "'*-* &%% &%% compression (115 emplois). de systèmes électriques et d’éco-énergie (200

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ '% '& 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ


1 7>A6C6CCJ:A'%%- 7>A6C6CCJ:A'%%-
1

G:E6GI>I>DC9JCDB7G:9É:BEAD>H8G::H
emplois) ; reprise de Microcast par Consolidated La SSII indienne Wipro Technologies ouvre
à Rennes, en Bretagne, un centre de DJB6>CI:CJHE6GG:<>DC
Precision Products à Lourdes, fonderie de métaux
légers (155 emplois maintenus). développement. La société prévoit de
recruter 65 ingénieurs informaticiens.

Æ
Les flux de création d’emplois rapportés à la C’est une nouvelle étape de notre
population active fournissent une mesure de développement en France, où Wipro
l’attractivité de chaque région française. En possède maintenant quatre entités régio-
prenant en compte cet indicateur, les régions nales permettant de créer un réel contact
Emplois créées ou maintenus
ayant enregistré les meilleures performances en direct avec nos clients. Nous souhaitons
pour 1 000 actifs (population 2007)
2008 sont la Haute-Normandie, le Nord-Pas-de- être le plus proche possible de nos clients
Calais, Midi-Pyrénées, l’Aquitaine et la Basse- et investir dans des centres de développe- >2
Normandie. ment en France. Notre excellence opéra-
tionnelle est une priorité ! Nous avons trouvé 1.5 - 2
en Bretagne, à Rennes – site d’excellence
:BEAD>H8G::HDJB6>CI:CJH 0.5 - 1.5
dans les TIC – des clients, des compétences,
E6GAÉ>CK:HI>HH:B:CI:IG6C<:G
des partenaires, un accompagnement < 0.5
EDJG&%%%68I>;H!E6GG:<>DC!:C'%%-
projet avec l’AFII, l’Agence économique de
:bead^hXg‚‚hdjbV^ciZcjh Bretagne et Idea 35… Bref, les conditions Nombre d’emplois créés ou maintenus
G:<>DC9688J:>A edjg&%%%VXi^[h idéales pour poursuivre notre croissance par région en 2008
=VjiZ"CdgbVcY^Z '!) en France.”
1 000 Réunion 120
CdgY"EVh"YZ"8VaV^h '!' 8 000
3 500 200 Guadeloupe 80
B^Y^"Eng‚c‚Zh '!' 8]g^hide]ZBVgi^cda^! Martinique 10
9^gZXiZjg\ZcZgVa
6fj^iV^cZ &!. YZL^egd;gVcXZ

7VhhZ"CdgbVcY^Z &!-
8ZcigZ &!,
6ahVXZ &!, G:E6GI>I>DC9JCDB7G:9:EGD?:IH
AdggV^cZ &!* E6GG:<>DC
>aZ"YZ";gVcXZ &!*
G]cZ"6aeZh &!) Microsoft crée un pôle européen de R&D focalisé
sur la recherche internet à Issy-les-Moulineaux, en
8]VbeV\cZ"6gYZccZ &!) Île-de-France : 100 emplois sont annoncés pour ce
;gVcX]Z"8dbi‚ &!( projet d’investissement américain.

Æ
AVc\jZYdX"Gdjhh^aadc %!- Si Microsoft a choisi la France pour implanter
une partie de son Centre de technologie
7djg\d\cZ %!-
de recherche, c’est principalement en raison de
A^bdjh^c %!, la disponibilité des plus grands talents du secteur
E^XVgY^Z %!, et des meilleures universités, ainsi que de la
maturité du marché de la recherche. A cela s’est
EgdkZcXZ"6aeZh"8iZ"Y6ojg %!*
ajouté un autre facteur essentiel : l’important crédit
EVnh"YZ"aV"Ad^gZ %!) d’impôt associé à nos investissements de R&D.”
9db"Idb %!(-
7gZiV\cZ %!( Nombre de projets
?dgY^G^WVh!
9^gZXiZjg\ZcZgVa par région en 2008
Ed^idj"8]VgZciZh %!&
X]Vg\ZYZaV Réunion 1
208
6jkZg\cZ % iZX]cdad\^ZYZ 107 Guadeloupe 1
gZX]ZgX]Z 32 1 Martinique 1
8dghZ %

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ '' '( 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ


1 7>A6C6CCJ:A'%%- 7>A6C6CCJ:A'%%-
1

Cas particulier : cet investissement en France intervient à l’issue


d’une mise en compétition de plusieurs sites
étrangers au sein du groupe Pfizer.
compte une centaine de personnes. L’entreprise
a récemment fait l’objet de deux plans sociaux.
Les pouvoirs publics se sont mobilisés et ont

les investissements « La politique industrielle volontaire du gouvernement


français avec qui nous sommes en contact depuis
décidé de soutenir un investissement immobilier
déterminant pour ancrer localement le
développement de l’activité. RKW Saint Frères

de pérennisation plusieurs mois a été un élément décisif dans le choix


de Pfizer d’investir en France. Cette politique constitue
une illustration de l’importance stratégique qu’attache
Emballages va entreprendre une réhabilitation
de ses bâtiments visant à simplifier les flux de
production et de matières et à créer de nouveaux
le gouvernement français au secteur industriel de la espaces de travail. Cette très forte mobilisation

L
es investissements de pérennisation Sauvegarder les emplois d’un site santé », souligne Louis Couillard, Président de nationale, régionale et locale a permis la
permettent de « conforter » un site et de Pfizer France. sauvegarde de 100 emplois.
sauvegarder les emplois qui auraient pu menacé de fermeture à terme :
disparaître du fait d’une réorientation de la La filiale du groupe Grimaldi, Cycleurope, est une SAS, entreprise spécialisée dans la fabrication
stratégie interne de l’investisseur. un enjeu de taille. société spécialisée dans l’assemblage et la de tubes en plastique pour sanitaires, est une
commercialisation de cycles. Elle emploie un peu filiale du groupe belge Aliaxis. Elle crée un
Le site peut, en particulier, être mis en concurrence moins de 1 900 personnes sur cinq sites de nouveau site à Frontonas, en Isère, qui devrait
avec un autre site alternatif dans un autre pays. projets peuvent être décisives pour conserver production (France, Italie, Suède et Danemark). accueillir, dès 2010, les 200 salariés du groupe
L’ investissement ne se traduit pas par une prise en France les implantations concernées. Les cycles sont distribués sous différentes actuellement répartis sur les deux sites de
de participation étrangère et ne génère pas de marques (Gitane, Bianchi, Oxygene…) auprès d’un Saint-Laurent-de-Mure (Rhône) et de Vasselin
création d’emplois nouveaux. Aussi, les emplois En 2008, l’AFII a recensé 12 projets de pérennisa- réseau de détaillants spécialistes et de la grande (Isère). SAS avait envisagé de délocaliser ses
que l’investissement de pérennisation permet tion qui ont permis de sauvegarder 2 734 emplois, distribution généraliste ou spécialisée. activités en Europe de l’Est.
de conserver dans l’implantation française ne soit 2,8 % de plus qu’en 2007, mais 20,3 % de Fin 2006, la société a connu de grandes difficultés. Aux côtés de l’Agence d’étude et de promotion
sont-ils pas pris en compte dans le bilan annuel moins qu’en 2006. Les pérennisations concernent, Une restructuration de grande ampleur a été de l’Isère (AEPI), la Communauté de communes
de l’AFII. pour la majorité, des activités de production. conduite, avec mise en place d’un plan social. de l’Isle Crémieu s’est mobilisée pour convaincre
Elles se concentrent en 2008 sur les activités La société a décidé de réinvestir sur son site de l’entreprise de s’installer sur son territoire. Le
Les pérennisations font partie intégrante de la pro- suivantes : « chimie, plasturgie », « constructeurs Romilly-sur-Seine, en Champagne-Ardenne, et rapprochement des deux sites à Frontonas a
blématique de l’attractivité, ces investissements automobiles et équipementiers » et « métaux, d’en réorganiser les activités. Le site de Romilly permis de pérenniser 250 emplois.
représentent un enjeu de taille dans un contexte travail des métaux, recyclage ». s’est spécialisé dans les vélos haut de gamme
de restructuration des réseaux de production. vendus par des détaillants. Dans le cadre de la réorganisation de ses activités
La mobilisation de l’Agence et celle des parte- Le premier investisseur mondial en recherche dans le monde, l’équipementier automobile
naires territoriaux pour la réalisation de ces biomédicale, Pfizer, investit 130 millions Ce projet de pérennisation s’est accompagné Federal Mogul a décidé de réorienter son site
d’euros sur son site d’Amboise en région d’une mobilisation importante de l’AFII et des de Saint-Priest en Rhône-Alpes sur la production
Centre. Cet investissement permet de pérenniser partenaires territoriaux, permettant la sauvegarde de joints de haute technologie et de renforcer
:KDAJI>DC9JCDB7G:9É:BEAD>HE:G:CC>H:H
le site menacé de fermeture et de sauvegarder de 260 emplois. Le groupe est convaincu de la les activités de R&D sur ces produits innovants.
'%%)"'%%-
700 emplois. Il donne des perspectives d’avenir qualité du travail effectué à Romilly et souhaite L’usine de Saint-Priest produit aujourd’hui
4 000
3 669 à ce site confronté à des pertes d’activités dues en faire un centre d’excellence. L’entreprise a des joints d’étanchéité, notamment des joints
3 500 3 452 à l’échéance des brevets de plusieurs notamment gagné le marché des vélos électriques de culasse, en « fibre » et en « élastomère » qui
3 150
médicaments importants. La production de de La Poste. sont soumis à une forte concurrence. Ce
3 000
2 659 2 734 Viagra était notamment menacée, car le brevet projet de pérennisation permet de sauvegarder
2 500
correspondant tombe dans le domaine public RKW Saint Frères Emballages est une filiale 70 emplois.
2 000 en 2011. du groupe RKW, leader européen dans la
transformation de films polyéthylène et
1 500
Avec cet investissement, Pfizer annonce la polypropylène. Le groupe allemand emploie
1 000
création d’une plateforme technologique aujourd’hui plus de 2 500 employés dans le
500 spécialisée dans la formulation et la fabrication monde. La société, basée à Ville le Marclet près
de médicaments inhalés pour le traitement des d’Amiens, est spécialisée dans l’extrusion et
0
2004 2005 2006 2007 2008 maladies respiratoires. La décision de réaliser l’impression de films pour emballage. Elle

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ ') '* 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ


MONOGRAPHIES
PAR PAYS D’ORIGINE
p. 28 Allemagne p. 29 Autriche p. 30 Belgique

p. 31 Canada p. 32 Chine p. 33 Corée

p. 34 Danemark p. 35 Espagne p. 36 Etats-Unis

p. 37 Inde p. 38 Italie p. 39 Japon

p. 40 Pays-Bas p. 41 Royaume-Uni p. 42 Suède

p. 43 Suisse
Les données présentées dans cette note en termes de nombre de projets et d’emplois créés
sont issues des rapports annuels sur les investissements étrangers en France réalisés par
l’AFII depuis 1993.
1 A:H>CK:HI>HH:B:CIH:IG6C<:GH:C;G6C8: A:H>CK:HI>HH:B:CIH:IG6C<:GH:C;G6C8:
1

6aaZbV\cZ 6jig^X]Z
L’Allemagne est le 1er partenaire économique de la France. Une présence longtemps L’Autriche maintient sa place de 15e pays investisseur en France en 2008 et affiche
industrielle se diversifie aujourd’hui dans le domaine des services aux entreprises son meilleur résultat depuis 2000, avec 680 emplois créés.
et à la personne.
une prépondérance des opérations de création, qui
;>8=:9É>9:CI>I:'%%-
Sur la période 2000-2008, le secteur automobile ont représenté près de 55 % des implantations
;>8=:9É>9:CI>I:'%%- :chidX`/
arrive en tête, représentant 18 % des emplois créés t/PNCSFEJNQMBOUBUJPOTFO'SBODF285 autrichiennes en France sur la période 2000-2008.
:chidX`/
t/PNCSFEJNQMBOUBUJPOTFO'SBODF2 981 en France par des entreprises allemandes. t/PNCSFEFTBMBSJÏT19 696 Ce type d’opération ne représente que 40 % des
t/PNCSFEFTBMBSJÏT319 653 t4UPDLE*%&FO'SBODFBV2,53 Md€ projets d’investissement autrichiens en 2008,
t4UPDLE*%&FO'SBODFBV63,8 Md€ :cÓjm/ contre respectivement 30 % pour les extensions
IneZYÉ^beaVciVi^dc /PNCSFEFQSPKFUT10
:cÓjm/ et les reprises de site en difficulté. A noter, cette
/PNCSFEFQSPKFUT111 /PNCSFEFNQMPJT 680
Les investissements allemands se concentrent sur des année l’importance des reprises : 3 projets ont
/PNCSFEFNQMPJT 4 725
opérations de création et d’extension d’entreprise. permis le maintien de 350 emplois.
En 2008, les créations représentent 52 % des projets AVegZhZcXZVjig^X]^ZccZ
AVegZhZcXZVaaZbVcYZZc;gVcXZ et près de 48 % des emplois générés. Les extensions Zc;gVcXZ
AdXVa^hVi^dcgZ\^dcVaZ
(et reprises-extensions) représentent 40 %, des
L’Autriche maintien sa place de quinzième pays
L’Allemagne est le premier investisseur européen en projets et 33 % des emplois allemands créés en Historiquement, les implantations autrichiennes
investisseur en France en 2008 : 10 projets ont
France, et le deuxième après les Etats-Unis. On France. Sur la période 2000-2008, plus de 50 % des se concentraient en Alsace. Cette tendance a
entraîné la création ou le maintien de 680 emplois.
estime aujourd’hui à plus de 2 900 le nombre emplois créés sont issus d’opérations d’extension évolué assez nettement au cours des dernières
L’investissement autrichien en France est assez
d’entreprises allemandes présentes sur le territoire (et de reprise-extension). L’analyse des implan- années.
récent. De 1993 à 2005, le nombre d’opérations
national, à l’origine de près de 320 000 emplois. tations 2008 confirme le maintien d’une part En 2008, la région Rhône-Alpes arrive en tête en
était de l’ordre de 4 implantations en moyenne
Cette présence parfois séculaire s’est surtout importante de projets industriels (52,7 % des termes de projets (3), devant l’Alsace et l’Aquitaine,
annuelle. Depuis 2006, il se rapproche de 15.
développée à partir des années soixante, via des emplois créés), devant les bureaux commerciaux qui ont chacune attiré 2 projets. L’Aquitaine
La France est la seconde destination des étudiants
investissements industriels. Elle se prolonge et de liaison (12,3 %) et la distribution, la logistique représente cette année 36,8 % des emplois
autrichiens après l’Espagne et devant les Etats-
aujourd’hui dans le domaine des services aux et le conditionnement (11,9 %). autrichiens créés en France, une contribution
Unis.
entreprises comme aux particuliers. Les principaux essentiellement imputable à la reprise de la
grands groupes allemands sont tous présents, et le fonderie Messier par Ventana, dans les Pyrénées-
AdXVa^hVi^dcgZ\^dcVaZ
« Mittelstand » (groupes familiaux de taille moyenne) HZXiZjgh Atlantiques.
y est de plus en plus actif. Figurent dans l’ordre : le Nord-Pas-de-Calais (19,9 %
Sur la période 2000-2008, le secteur automobile,
Les Allemands représentent 15,8 % des arrivées de des emplois allemands créés en France), l’Ile-de-
les machines et équipements mécaniques, les
touristes étrangers en France et sont les premiers France (16,2 %) et la Lorraine (14 %). Bien que la :kdaji^dcYZh^ckZhi^hhZbZcih
métaux, le BTP, la plasturgie, le bois figurent
clients du tourisme international dans notre pays part des investissements transfrontaliers tende à Vjig^X]^ZchYZej^h'%%%
parmi les secteurs les plus dynamiques. En
en termes de recettes. Près de 150 000 Allemands diminuer, l’Alsace et la Lorraine représentent près
parallèle, une forte poussée s’observe dans les Depuis 2000, 62 projets d’investissement
résident en France. de 19 % des emplois créés par des investissements
secteurs innovants tels que les énergies autrichiens ont contribué à la création ou au
allemands en 2008.
HZXiZjgh renouvelables et les TIC. A noter, en 2008, la maintien de 2 976 emplois en France.
place du secteur de l’énergie, avec deux projets
En 2008, les quatre secteurs d’investissement
:kdaji^dcYZh^ckZhi^hhZbZcih :c'%%-
VaaZbVcYhYZej^h'%%% et 150 emplois créés.
allemand les plus représentés en France sont les 10 projets ont généré la création ou le maintien
activités de services, commerciales ou financières Depuis 2000, 906 projets d’investissement allemands de 680 emplois.
(13,6 % des emplois créés) ; la construction et ont contribué à la création ou au maintien de 44 869 IneZYÉ^beaVciVi^dc
équipements automobiles (10,5 % des emplois emplois en France.
créés) ; le secteur « Verre, céramique, minéraux, La relative nouveauté des implantations autri-
:c'%%- chiennes en France impliquait en toute logique
bois, papier, édition » (10,5 %) ; les opérateurs
télécoms et fournisseurs d’accès internet 111 projets ont généré la création ou le maintien
(7,2 %). de 4 725 emplois.

FJ:AFJ:H"JCH9:HEG>C8>E6JM>CK:HI>HH:B:CIH6AA:B6C9H6CCDC8:H:C;G6C8::C'%%-/ FJ:AFJ:H"JCH9:HEG>C8>E6JM>CK:HI>HH:B:CIH6JIG>8=>:CH6CCDC8:H:C;G6C8::C'%%-/
t5TZTUFNT'SBODF4"4o%FVUTDIF5FMFLPN"(ocréation d’un centre d’expertise pour la diffusion des logiciels – 300 emplois Reprise de la fonderie Messier par 7FOUBOB #FUFJMJHVOHTHFTFMMTIBGU – 230 emplois maintenus – Arudy, Aquitaine t1PXFP
– La Défense, Ile-de-France t$BNBSJT4"3-o#FSUFMTNBOO"(ocentre de relations clients – 250 emplois – Longuenesse, Nord- 4FSWJDFTo7FSCVOE"(FU&DPmO-UE- fourniture de solutions et services dans les domaines énergétiques (photovoltaïque,
Pas-de-Calais t8FQB 1BQJFSGBCSJL 1 ,SFOHFM (.#) o production de produits d’hygiène à base de papier – 270 emplois pompes à chaleurs, chaudière à condensation..) – création – 100 emplois – Toulouse, Midi-Pyrénées t3FE#VMM(NC)- boissons
maintenus – Bousbecque, Nord-Pas-de-Calais t'FTUP"(ousine d’injection de plastique et de caoutchouc pour la fabrication non alcoolisées – création – service administratif interne ou quartier général exclusif - 80 emplois – Paris tReprise de Lejaby
de joints techniques pour vérins – 210 emplois – Woustviller, Nord-Pas-de-Calais t-JEM%JFOTUMFJTUVOH(NC) – grande distribution par1BMNFST5FYUJM"(- fabrication de sous-vêtements – 120 emplois maintenus sur deux sites en Rhône-Alpes (Bellegarde-sur-
– 190 emplois – Cambrai, Nord-Pas-de-Calais. Valserine dans l’Ain et Le Teil en Ardèche).

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ '- '. 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ


1 A:H>CK:HI>HH:B:CIH:IG6C<:GH:C;G6C8: A:H>CK:HI>HH:B:CIH:IG6C<:GH:C;G6C8:
1

7Za\^fjZ 8VcVYV
Les investissements croisés entre la France et la Belgique se sont développés à l’image de Les liens économiques entre le Canada et la France se sont intensifiés et les investissements
relations industrielles et commerciales particulièrement intenses. Les investissements belges canadiens en France tiennent une place croissante en France.
ont contribué entre 2000 et 2008 à la création de 12 280 emplois en France.

IneZYÉ^beaVciVi^dc IneZYÉ^beaVciVi^dc
;>8=:9É>9:CI>I:'%%- ;>8=:9É>9:CI>I:'%%-
:chidX`/ Les investissements belges se concentrent sur des :chidX`/ Les investissements canadiens se concentrent sur
t/PNCSFEJNQMBOUBUJPOTFO'SBODF3 127 t/PNCSFEJNQMBOUBUJPOTFO'SBODF264
opérations de création et d’extension d’entreprises. des opérations de création et d’extension d’entre-
t/PNCSFEFTBMBSJÏT198 157 t/PNCSFEFTBMBSJÏT30 000
t4UPDLE*%&FO'SBODFBV65, 099 Md€
Pour la période 2000-2008, 39,1 % des emplois belges t4UPDLE*%&FO'SBODFBV5,108 Md€ prises. De 2000 à 2008, les extensions (et reprises-
:cÓjm/
créés sont issus de créations, 41,8 % d’extensions :cÓjm/ extensions) représentent près de 56,4 % des
/PNCSFEFQSPKFUT32 (et reprises-extensions), et 19 % de reprises de site /PNCSFEFQSPKFUT18 emplois canadiens créés en France et les créations
/PNCSFEFNQMPJT 1 261 en difficulté. En 2008, les reprises de site en difficulté /PNCSFEFNQMPJT 729
37 %.
représentent 27,4 % des emplois, belges, créés en
Sur la période 2000-2008, les emplois créés par les
France, contre 42,5 % pour les extensions et 30,1 % AVegZhZcXZXVcVY^ZccZ investissements canadiens sont le fait majoritai-
AVegZhZcXZWZa\ZZc;gVcXZ pour les créations. La fonction « production, réali- Zc;gVcXZ
rement des activités de production/fabrication/
sation, assemblage » représente près de 52,8 % des
On recense plus de 3 000 filiales d’entreprises Plus de 260 sociétés canadiennes emploient environ réalisation (près de 60 %) et de centres d’appels &
emplois belges créés en France (41,4 % des projets).
belges en France, grands groupes tels que Solvay, 30 000 salariés en France. Avec 18 projets annoncés services en ligne (10,4 %).
Parmi les services, les bureaux commerciaux et de
Barco, Katoen Natie, Recticel, Lotus Bakeries, en 2008 et la création de plus de 700 emplois, le
liaison arrivent en tête (22,6 % des emplois créés),
Bekaert, ou entreprises à capitaux familiaux tels Canada se situe au 14e rang des pays d’origine des
suivis du traitement et de la valorisation des déchets AdXVa^hVi^dcgZ\^dcVaZ
que Vandemoortele et Qualiphar. Ces entreprises flux d’investissements étrangers en France, après
(9,9 % des emplois créés). Parmi les grands sites
une année 2006 qui l’avait vu prendre la 9e place en Sur la même période, quatre régions et les Dom-
emploient en France plus de 198 000 personnes, manufacturiers, l’usine de Solvay (chimie) à Tavaux,
termes de créations d’emplois (1 359 emplois créés).
dont plus de 190 000 dans l’industrie manufacturière. dans le Jura. Parmi les grandes plateformes logis- Tom accueillent près de 50 % des emplois créés par
Le Canada reste un pays dynamique pour les
Dans le même temps, figurent parmi les actionnaires tiques, celle de Katoen Natie (Saint- Martin-de-Crau, les investissements canadiens : Dom-Tom (14,3 %),
investissements étrangers en France.
de groupes français : Le Havre, Marseille, Farebersviller). Ile-de-France (11,6 %), Lorraine (11,5 %) et Poitou-
- le groupe Albert Frère pour Suez, Total, Lafarge, Charentes (11,3 %).
Imeris et Pernod Ricard. AdXVa^hVi^dcgZ\^dcVaZ HZXiZjgh En 2008, le Nord-Pas-de-Calais (29,2 %), les Dom-
- la holding Sofina pour Suez et Danone. Sur la période 2000-2008, deux secteurs d’activité Tom (16,5 %), Rhône-Alpes (15,5 %) et Midi-
En 2008, l’Ile-de-France (25,4 %), le Nord-Pas-de-
- le groupe Ackermans van Haaren pour Flo et Calais (17 %) et le Languedoc-Roussillon (10,4 %) ont été particulièrement générateurs d’emplois : Pyrénées (15 %) accueillent ensemble 76 % des
Euro Media. accueillent ensemble plus de 50 % des emplois créés les secteurs des « métaux, travail des métaux et emplois créés par des investisseurs canadiens en
par des investisseurs belges en France. Dans la recyclage » et des « équipements électriques, élec- France.
période 2000-2008, plus de 34 % des implantations troniques, informatiques et médicaux », qui repré-
HZXiZjgh sentent respectivement 16,4 % et 13,3 % des
sont concentrées sur trois régions : Nord-Pas-de-
Les entreprises belges sont très présentes en France Calais, Champagne-Ardenne et Lorraine. emplois créés par les investissements canadiens :kdaji^dcYZh^ckZhi^hhZbZcih
dans les secteurs suivants : chimie, plasturgie, sur la période. XVcVY^ZchYZej^h'%%%
santé, industrie agroalimentaire, logistique, indus- Classement par secteurs en 2008 : les matériels
aéronautiques, navals et ferroviaires (38,8 % des Depuis 2000, 131 projets d’investissement
tries manufacturières traditionnelles, services, :kdaji^dcYZh^ckZhi^hhZbZcih canadiens ont contribué à la création ou au
emplois créés) ; les opérateurs télécoms et
médias et TIC. WZa\ZhYZej^h'%%% maintien de 7 812 emplois en France.
fournisseurs d’accès internet (16,5 %) ; les autres
Classement sectoriel en 2008 : la chimie et la
Depuis 2000, 325 projets d’investissement belges ont activités de services, commerciales ou financières :c'%%-
plasturgie (24,2 %) ; le conseil, ingénierie et services (9,3 %) ; les logiciels et prestations informatiques
contribué à la création ou au maintien de 12 280
opérationnels aux entreprises (17 %) ; le verre, (8,6 %). Ces quatre secteurs regroupent près de Les investissements canadiens se stabilisent en
emplois en France.
céramique, minéraux, bois, papier, édition (16,3 %) ; 75 % des emplois canadiens créés en France. 2008 : ils ont généré 729 emplois, pour 18 projets.
l’agroalimentaire, l’agriculture et la pêche (12,4 %). :c'%%-
Ces quatre secteurs regroupent près de 70 % des En 2008, 32 projets ont généré 1 261 emplois, créés
emplois belges créés en France. ou maintenus.

FJ:AFJ:H"JCH9:HEG>C8>E6JM>CK:HI>HH:B:CIH86C69>:CH6CCDC8:H:C;G6C8::C'%%-/
FJ:AFJ:H"JCH9:HEG>C8>E6JM>CK:HI>HH:B:CIH7:A<:H6CCDC8:H:C;G6C8::C'%%-/
t#PNCBSEJFS*OD - infrastructure de transport – extension – 213 emplois – Crespin, Nord-Pas-de-Calais t*OUFSDBCMF – TIC – création
t5FMJOEVT#FMHBDPN4"- TIC - extension - 200 emplois - Les Ulis, IMFEF'SBODFt3FQSJTFQBS71,d’Ondulys Lille- fabrication de carton – 120 emplois – Le Port, La Réuniont&UPQTo.FDIUSPOJY4ZTUFNTFU$BJTTFEFEÏQÙUTEV2VÏCFDDFOUSFJOUFSOBUJPOBMEFYQFSUJTF
ondulé en plaques et transformation en emballages - 150 emplois maintenus - #JMMZ#FSDMBV /PSE1BTEF$BMBJTt1SPmMT4ZTUÒNFT – dans le domaine de la formation aéronautique – création – 70 emplois – Toulouse, Midi-Pyrénées t1MBOÒUF;FUB - conseil en
Aliplast - extrusion d’aluminium pour fabrication de profilés pour huisseries – extension – 85 emplois – Baillargues, Languedoc-Roussillon systèmes et logiciels informatiques – création – 40 emplois - 4FZTTJOFU1BSJTFU 3IÙOF"MQFTt.BHFMBO"WJBUJPO4FSWJDFT - centre
t/JEBQMBTU)POFZDPNCTo&UFY(SPVQNBUÏSJBVYQPVSMFCÉUJNFOUoDSÏBUJPO – 40 emplois –4BJOU1SJFTUo3IÙOF"MQFT de formation pour pilotes de gros porteurs – création – 40 emplois créés – Vitrolles, Bouches-du-Rhône.

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ (% (& 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ


1 A:H>CK:HI>HH:B:CIH:IG6C<:GH:C;G6C8: A:H>CK:HI>HH:B:CIH:IG6C<:GH:C;G6C8:
1

8]^cZ 8dgZZ
Une présence encore limitée, mais un nombre croissant de projets font de la Chine un La Corée du Sud est un investisseur récent en France, les premières opérations significatives
partenaire dynamique en matière d’investissement. remontant à la fin des années 1980. Une trentaine d’entreprises coréennes sont aujourd’hui
implantées en France.

IneZYÉ^beaVciVi^dc projets et 40,5 % des emplois créés. A noter qu’on


;>8=:9É>9:CI>I:'%%- ;>8=:9É>9:CI>Iw'%%-
ne dénombre aucune reprise de site en difficulté
:chidX`/ L’investissement par des entreprises chinoises et :chidX`/
t/PNCSFEJNQMBOUBUJPOTFO'SBODF t/PNCSFEJNQMBOUBUJPOTFO'SBODF30 sur la période. Trois fonctions regroupent plus de
une centaine d’entreprises recensées à ce jour
hongkongaises a beaucoup évolué, depuis quelques
t/PNCSFEFTBMBSJÏT3 521 90 % des emplois coréens créés en France de 2000
t/PNCSFEFTBMBSJÏT8 037 années, vers des projets de plus grande ampleur, t4UPDLE*%&FO'SBODFBV 
t4UPDLE*%&FO'SBODFBV1,4 Md€ souvent par le biais du rachat d’unités de production 516 millions de dollars
à 2008 : « production, réalisation, assemblage »
:cÓjm/ en France. En 2008, la majorité des emplois créés :cÓjm/ (36,3 %) ; « bureau commercial ou de liaison »
/PNCSFEFQSPKFUT17 vient pourtant de créations, avec un projet important /PNCSFEFQSPKFUT3 (29,4 %) ; « centre de R&D » (25 %).
/PNCSFEFNQMPJT 1 355 /PNCSFEFNQMPJT82
à Paris dans l’hôtellerie de luxe, Peninsula. Les
prestations de services prédominent et assurent, en AdXVa^hVi^dcgZ\^dcVaZ
2008, environ 44,3 % des emplois chinois créés en
France.
AVegZhZcXZXdgZZccZZc;gVcXZ Sur la période 2000-2008, l’Ile-de-France accueille
AVegZhZcXZX]^cd^hZZc;gVcXZ Le stock des investissements directs coréens en 61,2 % des emplois créés en France par des
Le nombre d’emplois créés par les investissements France (516 millions de dollars d’IDE fin 2007, selon entreprises coréennes. Viennent ensuite la région
AdXVa^hVi^dcg‚\^dcVaZ
chinois était, il y a peu de temps, encore très Korea Export-Import Bank) demeure assez faible, Centre (19,7 %) et la Bretagne (6,2 %).
faible, la présence chinoise étant pour l’essentiel Les entreprises chinoises implantées en France ont plaçant la France au 25e rang des pays destinataires
des bureaux de représentation ou de liaison. privilégié jusqu’à présent l’Ile-de-France et la région des investissements coréens (6e pays destinataire :kdaji^dcYZh^ckZhi^hhZbZcih
Cette situation évolue rapidement. Les entreprises Rhône-Alpes. Beaucoup d’entreprises chinoises sont européen derrière les Pays-Bas, la Grande-Bretagne, XdgZZchYZej^h'%%%
de Chine continentale et Hong Kong ont généré regroupées en région parisienne au travers de leurs l’Allemagne, la Pologne et la Slovaquie). La France a Depuis 2000, 27 projets d’investissement coréens
1 355 emplois en France en 2008, contre 1 622 en centres stratégiques décisionnels : Huawei, ZTE et été particulièrement concernée par la contraction ont contribué à la création ou au maintien de 964
2006 et 627 en 2005. La nature des investissements Lenovo. Plusieurs rachats d’usine ont eu lieu dans des investissements coréens en Europe après la crise emplois en France. Depuis 2002, les PME coréennes
chinois a changé : les firmes chinoises se déve- le Rhône et l’Isère, en particulier ceux de Bluestar. asiatique : la fermeture en 2002-2003 des trois usines les plus tournées vers l’international, tous secteurs
lop pent en France par croissance externe, à françaises de Daewoo, qui employaient 1 300 salariés
:kdaji^dcYZh^ckZhi^hhZbZcih confondus, se sont dirigées vers la France.
travers l’acquisition d’entreprises ou la création en Lorraine, en est l’illustration.
de centres de recherche. On estime à environ X]^cd^hYZej^h'%%% Un renforcement de la présence des entreprises
8 000 le nombre de salariés travaillant pour des Depuis 2000, 85 projets d’investissement chinois coréennes est toutefois perceptible depuis 2002, Les principaux projets ont été :
sociétés chinoises et hongkongaises en France et hongkongais ont contribué à la création ou au notamment avec les projets d’AmorePacific (cosmé- En 2002 : la reprise-extension de l’entreprise
en 2008. maintien de 6 559 emplois en France. Les inves- tiques) et de LG Electronics (téléphonie mobile). La française Corail par YG-1, société coréenne spécia-
tissements chinois se développent notamment participation de la Corée au projet Iter est à relever. lisée dans la machine-outil – 48 emplois créés et
dans les domaines de l’électronique et des équi- 52 emplois maintenus – Villenoy, Seine-et-Marne.
HZXiZjgh
pements télécom. A noter, le développement des
HZXiZjgh En 2004 : la création d’une unité de production de
Le nombre de projets d’investissement enregistrés compagnies aériennes chinoises (Air China, China
en 2008 est assez faible. Les emplois créés ou parfum par Amore Pacific et création d’un centre de
Eastern, China Southern) et des logisticiens sur Sur la période 2000-2008, quatre secteurs d’activités
maintenus se situent principalement dans les R&D de télécommunication mobile par LG Electronics
les aéroports de Paris, en particulier Cosco. China sont particulièrement générateurs d’emplois :
services hôteliers et de la construction automobile. Shipping, le deuxième armateur du pays, s’est à Villepinte, Ile-de-France.
l’électronique grand public (22,8 %) ; les parfums
Sur la période 2000-2008, le secteur « chimie, installé au Havre et à Marseille en 2006. et cosmétiques (17,1 %) ; les équipements En 2005 : les projets de Pantech, Medison, VK et
plasturgie » arrive en tête avec 41,4 % des emplois électriques, électroniques, informatiques (14,2 %) ; Samsung Electronics dans l’électronique/
chinois créés en France (31,2 %), en raison du les machines et équipements mécaniques informatique.
rachat de capacités de production importantes :c'%%-
(11,4 %). En 2006 : cinq projets nouveaux génèrent 160
par le groupe Bluestar, l’un des principaux acteurs 17 projets ont généré la création ou le maintien de
emplois.
de la chimie en Chine. 1 355 emplois.
IneZYÉ^beaVciVi^dc
Sur la période 2000-2008, les créations représentent :c'%%-
74 % des projets d’implantation coréens en France,
3 projets ont assuré la création de 82 emplois.
et près de 60 % des emplois créés. Les extensions
FJ:AFJ:H"JCH9:HEG>C8>E6JM>CK:HI>HH:B:CIH8=>CD>H6CCDC8:H:C;G6C8::C'%%-/
(et reprises-extensions) représentent 25,9 % des *Source : Korea Import-Export Bank
t5IF)POHLPOHBOE4IBOHIBJ)PUFMT-UE- Hôtel de luxe – création – 600 emplois – Paris, IMFEF'SBODFt5FNQP/PSTUBS'PVOEFST
(SPVQ-UE )POH,POH
- centre de logistique et d’assemblage de pièces de rechange pour l’automobile – création – 500
emplois – .POEFWJMMF #BTTF/PSNBOEJFt3FQSJTFEFTGPOEFSJFTFUBUFMJFSTEF4BJOU4BUVSQBS)FCFJ*)POHZF.BDIJOFSZ$P -UE 9:JM:M:BEA:H9:EGD?:IH8DG::CH6CCDC8:H:C;G6C8::C'%%-/
– 83 emplois maintenus, 4BJOU4BUVS $FOUSFt$414&VSPQFBO&OFSHZ4BWJOHTo$IJOB4VQFS1PXFS4BWJOH)PMEJOH - Fournisseur t-(&MFDUSPOJDT – direction régionale dédiée à la climatisation – création – 12 emplois – Bruguières, Midi-Pyrénées.
de solutions d’économie d’énergie pour les enterprises – création – 15 emplois –/FVJMMZTVS4FJOF Ile-de-France. t&8PP5FDIOPMPHZ$P-UE– équipement médical pour les cliniques dentaires – création – 10 emplois – Paris.

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ (' (( 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ


1 A:H>CK:HI>HH:B:CIH:IG6C<:GH:C;G6C8: A:H>CK:HI>HH:B:CIH:IG6C<:GH:C;G6C8:
1

9VcZbVg` :heV\cZ
Le Danemark est le 7ème pays investisseur en France, principalement dans les secteurs des services Depuis 2004, l’Espagne compte parmi les neuf premiers pays investisseurs étrangers en France.
aux entreprises, de l’immobilier et des industries manufacturières. Plus de 1 411 entreprises y emploient près de 61 000 personnes.

IneZYÉ^beaVciVi^dc IneZYÉ^beaVciVi^dc
;>8=:9É>9:CI>I:'%%- ;>8=:9É>9:CI>I:'%%-
:chidX`/ Durant la période 2000-2008, les opérations de création :chidX`/ Durant la période 2000-2008, 64 % des projets
t/PNCSFEJNQMBOUBUJPOTFO'SBODF503 t/PNCSFEJNQMBOUBUJPOTFO'SBODF1 411
et d’extension (et reprise-extension) correspondent espagnols recensés correspondent à des créations
t/PNCSFEFTBMBSJÏT66 247 t/PNCSFEFTBMBSJÏT60 826
t4UPDLE*%&FO'SBODFFO4,382 Md€ respectivement à 50,8 % et à 47,7 % des projets danois t4UPDLE*%&FO'SBODFBV24,051 Md€ et 27,8 % à des extensions (et reprises-extensions).
:cÓjm/ en France. Une seule reprise de site en difficulté a :cÓjm/ En 2008, sur 42 projets recensés, 34 correspondent
/PNCSFEFQSPKFUT4 été recensée depuis 2000. En 2008, les entreprises
/PNCSFEFNQMPJT 120
/PNCSFEFQSPKFUT42 à des créations, génératrices de 54,4 % des emplois
danoises ont réalisé 4 projets d’investissements /PNCSFEFNQMPJT 2 132 espagnols créés en France.
dont 3 créations (105 emplois) et 1 extension (15 Sur la période 2000-2008, les investissements
emplois). Sur la période 2000-2008, les emplois espagnols se concentrent majoritairement dans les
AVegZhZcXZYVcd^hZZc;gVcXZ AVegZhZcXZZheV\cdaZZc;gVcXZ
créés par les investissements danois se concentrent activités de production, réalisation, assemblage
L’investissement danois décroît depuis l’année 2003, majoritairement dans les activités de production, Les investisseurs espagnols augmentent depuis 2004 ; (56,7 %) ; les prestations de services (15,6 %) et la
point haut avec 645 emplois créés ou maintenus. réalisation, assemblage (41,2 %), les prestations l’Espagne se situe depuis 4 ans parmi les neufs distribution, la logistique et le conditionnement
2008 n’inverse pas cette tendance. Pour autant, de de services (18,2 %) et dans la distribution, la premiers investisseurs étrangers en France, et parmi (12,7 %). L’analyse des implantations 2008 confirme
nombreuses entreprises danoises sont présentes logistique et le conditionnement (17,8 %). les six premiers européens. La présence espagnole le maintien d’une part importante de projets
en France via des structures commerciales ou de se renforce en France (rachats de Gecina par industriels (41,4 % des emplois créés), devant les
production. Parmi les principales figurent : ISS, avec AdXVa^hVi^dcgZ\^dcVaZ Metrovacesa, alliance Abertis/Sanef, offre de rachat fonctions tertiaires d’appui.
plus de 42 000 employés (premier employeur de Sacyr sur Eiffage, etc.). Aujourd’hui, 1 411
Toutes les régions françaises sont concernées par
étranger sur le territoire national) ; Danfoss, avec entreprises espagnoles emploient près de 61 000
l’investissement danois. Depuis 2000, deux régions AdXVa^hVi^dcgZ\^dcVaZ
1 100 personnes ; et Velux, avec plus de 1 000 personnes sur le territoire national.
accueillent plus de 40 % des emplois créés par les
personnes. investissements danois : l’Ile-de-France (22,7 %) Quatre régions accueillent plus de 70 % des emplois
et la région Centre (18,8 %). HZXiZjgh espagnols créés en France : l’Aquitaine (35,5 %),
l’Ile-de-France (19,9 %), la Haute-Normandie
HZXiZjgh Sur la période 2000-2008, trois secteurs d’activité (12,6 %), Midi-Pyrénées (7,7 %). La région Provence-
Pour la période 2000-2008, trois secteurs d’activités :kdaji^dcYZh^ckZhi^hhZbZcih sont particulièrement générateurs d’emplois : Alpes-Côte-d’Azur constitue depuis deux ans une
YVcd^hYZej^h'%%% « constructeurs automobiles et équipementiers » nouvelle destination des investissements
ont été particulièrement générateurs d’emplois :
(16,7 % des emplois espagnols créés en France), espagnols.
les secteurs des « médicaments et biotechnologies Depuis 2000, 65 projets d’investissement danois
ont contribué à la création ou au maintien de 3 131 « métaux, travail des métaux et recyclage » (14,8 %)
appliquées » (27,8 % des emplois créés), « conseil,
emplois en France. et « verre, céramique, minéraux, bois, papier,
ingénierie et services opérationnels aux entreprises »
édition » (10 %). :kdaji^dcYZh^ckZhi^hhZbZcih
(16,4 %), et « transport, stockage, BTP » (12,1 %). Ils
Classement sectoriel en 2008 : quatre secteurs ZheV\cdahYZej^h'%%%
représentent près de 60 % des emplois créés par :c'%%- regroupent près de 80 % des emplois espagnols
les investissements danois sur la période. Depuis 2000, 180 projets d’investissement
Le nombre d’emplois créés ou maintenus est au créés en France : activités de services, commerciales
Sur quatre projets d’implantation danois en France espagnols ont contribué à la création ou au
niveau de celui observé en 1993. Le nombre de projets ou financières (29,5 %) ; les métaux, travail des
en 2008, deux concernent le secteur des logiciels danois chute lui aussi, passant de 11 projets en 2005 maintien de 9 297 emplois en France.
métaux et recyclage (28,6 % des emplois créés) ;
et prestations informatiques. à 6 projets en 2007, pour atteindre 4 projets en 2008. le secteur « verre, céramique, minéraux, bois, Zc'%%-
papier, édition » (11,3 %) ; l’énergie et autres services En 2008, 42 projets d´investissement ont généré
concédés (9,9 %). près de 2 132 emplois, créés ou maintenus.

A:H>CK:HI>HH:B:CIH96CD>H6CCDC8:H:C;G6C8::C'%%-/ FJ:AFJ:H"JCH9:HEG>C8>E6JM>CK:HI>HH:B:CIH:HE6<CDAH6CCDC8:H:C;G6C8::C'%%-/
t//&1IBSNBQMBO'SBODF/PWP/PSEJTL"4conseils et services d’ingénierie dans les sciences de la vie – création – 50 emplois t"DJÏSJFTEFM"UMBOUJRVFo-BNJOBDJPOFT"SSFHVJ– extension – 450 emplois – 5BSOPT "RVJUBJOFt3FQSJTFEF0UPSCartonnerie de
– Lyon t4JNDPSQ - conception et vente de solutions et logiciels dédiés aux institutions financières – création – 40 emplois – Paris Rouen par 1BQFMFTZ$BSUPOFT&VSPQBD- fabrication de papier pour ondulé léger – 231 emplois maintenus - 4BJOU3PNBJOEV
t.JMFTUPOF4ZTUFNT"4 - développement de logiciels pour plateformes ouvertes pour contrôler la surveillance vidéo via des Rouvray, Haute-Normandie t1SPTFHVS– surveillance et gardiennage - création – 200 emplois - Le-Plessis-Robinson, Ile-de-France
réseaux IP – création – 15 emplois - Boulogne-Billancourt, Ile-de-France t%ZSVQo.POCFSH5IPSTFO - fabrication de produits t6SCBTFS&OWJSPOOFNFOUo"DUJWJEBEFTEF$POTUSVDDJPOZ4FSWJDJPT "$4
5SBJUFNFOUEFTEÏDIFUToDSÏBUJPO– 100 emplois –
de traitement et vernis pour le bois – extension – 15 emplois – Albi, Midi-Pyrénées. Romainville, Ile-de-France.

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ () (* 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ
1 LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS EN FRANCE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS EN FRANCE
1

Etats-Unis Inde
Premier pays investisseur en France, à la fois en nombre d’emplois créés ou maintenus et Une présence des entreprises indiennes encore limitée, à l’origine de plus de 6 000 emplois.
en nombre de projets. Depuis 1993, plus de 108 000 emplois ont été créés en France par
des sociétés à capitaux américains, soit près de 25 % des emplois issus d’investissements
FICHE D’IDENTITE 2008
étrangers en France.
En stock :
• Nombre d’implantations en France : 50
Type d’implantation • Nombre de salariés : 6 073 Type d’implantation
FICHE D’IDENTITE 2008
• Stock d’IDE en France au 31/12/2006 :
En stock : Les opérations de création sont majoritaires si l’on 147 millions d’euros De 2000 à 2008, les opérations de création représentent
• Nombre d’implantations en France : 3 786
considère le nombre de projets (54,6 %). Pour le 70,3 % des projets indiens en France, contre 24,3 %
• Nombre de salariés : 749 500 En flux :
• Stock d’IDE en France au 31/12/2006 : 65,557 Md€
nombre d’emplois, les extensions (et reprises- Nombre de projets : 10 pour les extensions (et reprises-extensions). Les
En flux :
extensions) occupent la première place, avec 51 % Nombre d’emplois : 370
reprises de site en difficulté représentent 5,4 % des
Nombre de projets : 121 des emplois issus d’investissements américains sur projets indiens développés en France sur la période.
Nombre d’emplois : 6 111 la période 2000-2008. En 2008, les créations et les
Les bureaux commerciaux ou de liaison représentent
extensions ont représenté plus de 90 % des
36,5 % des emplois indiens créés en France de 2000
La presence americaine implantations, en termes de nombre de projets ou
à 2008. Sur la période, viennent ensuite la production,
en France d’emplois créés. Depuis plusieurs années, on constate La presence indienne
un glissement des créations d’emplois des fonctions en France la réalisation et l’assemblage (26,8 % des emplois
Plus de 3 700 entreprises américaines présentes créés) et les prestations de services (18,7 %). La France
« production/réalisation » vers les « fonctions tertiaires
en France emploient environ 750 000 salariés, dont La France est une destination nouvelle en Europe est un territoire privilégié pour l’implantation de
d’appui ». Pour la première fois, en 2007, les activités
46 % travaillent dans l’industrie manufacturière. pour les entreprises et investisseurs indiens. 50 bureaux de représentation dans les nouvelles
de production sont dépassées par les fonctions de
63 000 salariés sont employés dans des activités entreprises emploient dans notre pays plus de
service en termes de créations d’emplois. En 2008, technologies et de centres de R&D, comme en
de type commercial, 21 000 personnes dans des 6 000 personnes. Les investissements indiens ont
la fonction de prestation de services (2 124 emplois témoignent les récents investissements de Wipro
centres de recherche. Avec 121 projets annoncés généré 370 emplois en 2008, en baisse de 30 % par
créés ou maintenus ) dépasse à elle seule la fonction Ltd, Ranbaxy et Span Diagnostics.
en 2008 et 6 111 emplois créés, les Etats-Unis se rapport à 2007.
production (1 996 emplois).
situent en tête des pays d’origine des flux En 2008, l’Inde est le 15ème pays d’origine des
d’investissements étrangers en France. investissements étrangers en France, pour les Localisation regionale
Toutefois, en particulier du fait de la crise financière
Localisation regionale emplois créés ou maintenus.
Les entreprises indiennes sont majoritairement
des « subprimes » à l’été 2007 et du ralentissement En 2008, les premières régions destinataires des
concentrées dans la région Ile-de-France. Les
économique qui frappe les Etats-Unis depuis lors, investissements américains sont, en termes Secteurs
investissements indiens tendent à se déplacer vers
les investissements américains sont en baisse par d’emplois créés, l’Ile-de-France (39,5 % des
Sur la période 2000-2008, figurent dans l’ordre : les le Sud de la France, notamment en région Rhône-
rapport à 2006. Cette baisse touche principalement emplois), Centre (12,5 %), suivies des régions Midi-
logiciels et prestations informatiques (41,6 % des Alpes et à Sophia-Antipolis.
les projets manufacturiers. Pyrénées (11,6 %) et Haute-Normandie (10,5 %).
emplois indiens créés ou maintenus en France) ;
les équipements électriques, électroniques, Evolution des investissements
Secteurs informatiques (13,6 %) ; les matériels aéronautiques, indiens depuis 2000
Evolution des investissements
americains depuis 2000 navals et ferroviaires (12,5 %). Ils représentent à
Les secteurs industriels traditionnels sont de Depuis 2000, 37 projets d’investissement indiens
eux trois plus de 67 % des emplois indiens créés
moins en moins créateurs d’emplois, contrairement Sur la période 2000-2008, on recense 1 340 projets ont contribué à la création ou au maintien de 2 008
en France.
aux secteurs de haute technologie et aux activités d’investissement américains, assurant la création emplois en France.
Sur la période 2000-2008, les logiciels et prestations
de services. A noter la forte baisse du secteur ou le maintien de 72 103 emplois.
informatiques arrivent largement en tête en En 2008
automobile à partir de 2007 (4 projets et 188
termes de projets, puisqu’ils représentent plus de
emplois en 2007, 2 projets et 130 emplois en 2008, En 2008 En 2008, 10 projets ont généré la création ou le
40 % des implantations indiennes en France.
contre 10 projets et 2 684 emplois en 2006), Avec 121 projets aboutis en 2008 et la création ou maintien de 370 emplois.
illustration des difficultés importantes des le maintien de 6 111 emplois, les Etats-Unis se
constructeurs automobiles américains et de leurs situent une nouvelle fois en tête des pays d’origine
équipementiers. des flux d’IDE en France.

QUELQUES-UNS DES PRINCIPAUX INVESTISSEMENTS AMERICAINS ANNONCÉS EN FRANCE EN 2008 : QUELQUES-UNS DES INVESTISSEMENTS INDIENS ANNONCES EN FRANCE EN 2008 :
• PriceWaterhouseCoopers France - autres activités de services, commerciales ou financières – extension – 800 emplois – Neuilly- • Wipro Limited - agence de développement informatique – création – 35 emplois – Rennes, Bretagne • Mindtree Limited – SSII
sur-Seine, Ile-de-France • Reprise de Techni Bureau par Gill Industries - fabrication de meubles métalliques – 240 emplois – création - 50 emplois - Puteaux, Ile-de-France • Infosys Technologies Ltd - prestation de services informatiques – création – 40
maintenus – Eu, Haute-Normandie • Janssen Cilag – Johnson & Johnson – médicaments, produits OTC – extension – 234 emplois emplois – Blagnac, Midi-Pyrénées • Veeda Clinical Research Limited – essais cliniques – reprise-extension – 30 emplois, Montreuil,
- Val-de- Reuil, Haute-Normandie. Ile-de-France.

Contribution a l’emploi des investissements etrangers en France 36 37 Contribution a l’emploi des investissements etrangers en France
1 A:H>CK:HI>HH:B:CIH:IG6C<:GH:C;G6C8: A:H>CK:HI>HH:B:CIH:IG6C<:GH:C;G6C8:
1

>iVa^Z ?Vedc
Grâce à des projets d’investissements en très forte hausse, l’Italie passe, en 2008, La France est la 2ème destination des investissements japonais en Europe.
du 6ème au 3ème rang des pays investisseurs en France. Près de 450 entreprises y emploient environ 57 000 personnes.

;>8=:9É>9:CI>I:'%%-
IneZYÉ^beaVciVi^dc
:chidX`/
Les reprises représentent 32 % des emplois créés
L’année 2008 est marquée par l’importance des ;>8=:9É>9:CI>I:'%%-
t/PNCSFEJNQMBOUBUJPOTFO'SBODF1 626 :chidX`/
(9 % des projets) et les créations 25 % des emplois
t/PNCSFEFTBMBSJÏT102 534 opérations de reprise d’entreprise en difficulté, qui
t/PNCSFEJNQMBOUBUJPOTFO'SBODF600 créés. En 2008, près de 62 % des projets d’implan-
t4UPDLE*%&FO'SBODFBV24,2 Md€ ont représenté plus de 56 % des emplois italiens t/PNCSFEFTBMBSJÏT57 000 tation japonais en France concernent des créations
:cÓjm/ créés ou maintenus en France. Les extensions ont t4UPDLE*%&FO'SBODFBV7,448 Md€
/PNCSFEFQSPKFUT55
d’entreprises.
représenté 30,5 % des emplois créés, et les opérations :cÓjm/
/PNCSFEFNQMPJT 3 600 /PNCSFEFQSPKFUT33 L’année 2008 confirme les données observées sur
de création 13,1 %. L’année 2008 confirme la
/PNCSFEFNQMPJT 1 128 la période 2000-2008 : les extensions (et reprises-
prédominance de la fonction production observée
extensions) représentent près de 60 % des emplois
sur la période 2000-2008 qui représente plus de
AVegZhZcXZ^iVa^ZccZZc;gVcXZ japonais créés en France.
80 % des emplois italiens créés en France. Viennent
La France est depuis de nombreuses années le 2e
AVegZhZcXZ_VedcV^hZZc;gVcXZ L’analyse des implantations par fonction montre
ensuite les points de vente (6,4 % des emplois
pays d’accueil des IDE italiens à l’étranger (après Avec 33 projets aboutis en 2008 et la création de l’importance de la production, qui représente en
italiens créés en 2008).
les Pays-Bas), devant les Etats-Unis et le Royaume- plus de 1 100 emplois, le Japon se place au 12e rang 2008 plus de 36 % des projets et 64 % des emplois
Uni, avec un stock de 24,2 Md€ fin 2006. des pays créateurs d’emplois d’origine étrangère créés, devant les fonctions tertiaires d’appui.
Les implantations d’entreprises italiennes sont
AdXVa^hVi^dcgZ\^dcVaZ
en France, après une année 2007 qui l’avait vu
nombreuses : plus de 1 600, employant plus de Les entreprises italiennes sont présentes sur regagner le 7e rang. Le nombre de projets (33) est AdXVa^hVi^dcgZ\^dcVaZ
100 000 personnes. l’ensemble du territoire français, avec toutefois une stable, tandis que le nombre d’emplois créés chute
A noter le dynamisme des grands groupes italiens concentration dans le quart nord-ouest de la France de près de 41 % par rapport à 2007. En nombre de projets comme en nombre d’emplois,
qui développent fortement leur présence en France : (IDF, NPC, Normandie, Picardie), qui regroupe 50 % les implantations se concentrent en 2008 dans
Mondadori dans l’édition (rachat d’Emap France) ; des implantations, et dans la région Rhône-Alpes, quelques régions : Ile-de-France (30,9 %), Nord-
HZXiZjgh
le groupe Borletti dans la distribution (rachat du qui a attiré 24 % des projets italiens et 30 % des Pas-de-Calais (21,4 %), Rhône-Alpes (16,8 %),
Printemps et importants travaux de rénovation) ; emplois créés en 2008. A noter l’implantation sur Les implantations en France reflètent les points Picardie (10 %), Pays-de-la-Loire (8,9 %).
Autogrill dans la restauration (Carrousel du tout le territoire français du groupe Autogrill, avec forts de l’économie japonaise, avec le secteur de
Louvre). plus de 100 implantations, assurant 3 400 emplois. la construction automobile et des équipementiers :kdaji^dcYZh^ckZhi^hhZbZcih
(41 % des emplois japonais créés en France), puis _VedcV^hYZej^h'%%%
HZXiZjgh :kdaji^dcYZh^ckZhi^hhZbZcih celui des machines et équipements mécaniques
Entre 2000 et 2008, les entreprises japonaises ont
^iVa^ZchYZej^h'%%% (21 %), médicaments et biotechnologies appliquées
Sur la période 2000-2008, deux secteurs d’activité généré 250 projets d’investissements et créé plus
(9 % des emplois créés). Viennent ensuite la chimie
Depuis 2000, 317 projets d’investissement italiens de 12 200 emplois.
sont particulièrement générateurs d’emplois : et la plasturgie (7,5 %), enfin le textile et
« métaux, travail des métaux, recyclage » (18,8 % ont contribué à la création ou au maintien de 17 119
l’habillement (5,3 % des emplois créés).
des emplois italiens créés en France) et emplois en France.
:c'%%-
« constructeurs automobiles et équipementiers » :c'%%- IneZYÉ^beaVciVi^dc Après avoir progressé de plus de 100 % entre 2006
(18,2 %). Les résultats de l’année 2008 sont en très forte
Figurent dans l’ordre, pour l’année 2008 : les Les investissements japonais se concentrent sur et 2007, les emplois générés par les investissements
hausse : 3 600 emplois créés ou maintenus contre
métaux, travail des métaux et recyclage (37,4 % 1 919 emplois en 2007. Ce résultat exceptionnel des opérations d’extension, qui représentent en japonais ont diminué de 41 % entre 2007 et 2008,
des emplois italiens créés en France) ; textile et s’explique par l’intérêt des chefs d’entreprise 2008 43% des emplois japonais créés en France passant de 1 899 à 1 128. 33 projets japonais ont
habillement (14,4 %) ; le secteur « verre, céramique, italiens pour le rachat d’entreprises en diffi- pour 29,4 % des projets d’implantation japonais. été enregistrés en 2008.
minéraux, bois, papier, édition » (12,3 %) ; les culté, et par le dynamisme des PME du Nord de
constructeurs automobiles et équipementiers l’Italie fortement attirées par le potentiel du mar-
(8,7 %). ché français et la qualité de ses infrastructures.

FJ:AFJ:H"JCH9:HEG>C8>E6JM>CK:HI>HH:B:CIH?6EDC6>H6CCDC8:H:C;G6C8::C'%%-/
t3FQSJTFEF4JFUP par 5PZPUB#PTIPLV$PSQPSBUJPO – assemblage de sièges automobiles – 241 emplois maintenus – 4PNBJO 
/PSE1BTEF$BMBJT t /5/5SBOTNJTTJPOT &VSPQF o /5/ $PSQPSBUJPO - fabrication d’autres équipements automobiles –
FJ:AFJ:H"JCH9:HEG>C8>E6JM>CK:HI>HH:B:CIH>I6A>:CH6CCDC8:H:C;G6C8::C'%%-/ extension – 100 emplois –"MMPOOFT 1BZTEFMB-PJSFt3FQSJTFEF4FUGPSHFFYUSVTJPO par /5/$PSQPSBUJPO - forge, estampage,
matriçage – 93 emplois maintenus – $SÏ[BODZ 1JDBSEJFt4ZTNFY'SBODF4"44ZTNFY$PSQPSBUJPO - Activités commerciales
t3FQSJTFEF3FODBTUpar ;FO4QB – fonderie – 904 emplois maintenus en Francet3FQSJTFEF/ZMTUBSpar .FSZM'JCFS4SM- fabrication des réactifs médicaux – extension – 80 emplois – Villepinte, IMFEF'SBODF t%BJLJO"JSDPOEJUJPOJOH 'SBODF 4"4 o%BJLJO
de fibres et de fils synthétiques et textiles – 320 emplois maintenus -4BJOU-BVSFOU#MBOHZ /PSE1BTEF$BMBJTt*WFDP'SBODFo *OEVTUSJFT- vente de systèmes et équipements de climatisation et chauffage pour application résidentielle, commerciale
(JPWBOOJ"HOFMMJ– fabrication de moteurs de poids lourds - extension – 200 emplois - #PVSCPO-BODZo#PVSHPHOFt7FSSFSJFT et industrielle – extension – 79 emplois créés – Nanterre, Ile-de-France.
#SPTTFTo.BS[PUUP- production de flacons pour parfums – extension – 165 emplois - Vieux-Rouen-sur-Bresle, Haute-Normandie.

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ (- (. 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ
1 A:H>CK:HI>HH:B:CIH:IG6C<:GH:C;G6C8: A:H>CK:HI>HH:B:CIH:IG6C<:GH:C;G6C8:
1

EVnh"7Vh GdnVjbZ"Jc^
Les Pays-Bas maintiennent en 2008 leur place de 5ème investisseur étranger en France : Plus de 2 300 entreprises britanniques sont présentes en France ; 53 nouveaux projets
23 projets nouveaux sont porteurs de plus de 2 000 emplois. ont été enregistrés en 2008.

IneZYÉ^beaVciVi^dc
;>8=:9É>9:CI>I:'%%-
:chidX`/ L’année 2008 se caractérise par l’importance des de ces dernières années ont été marqués par un
t/PNCSFEJNQMBOUBUJPOTFO'SBODF2 392 ;>8=:9É>9:CI>I:'%%-
t/PNCSFEFTBMBSJÏT401 600 extensions (et reprises-extensions), qui représentent renforcement des opérations de reprise : Unilog par
:chidX`/
t4UPDLE*%&FO'SBODFBV87,401 Md€ près de 45 % des emplois néerlandais créés en t/PNCSFEJNQMBOUBUJPOTFO'SBODFplus de 2 300 LogicaCMG, CCF par HSBC, Castorama par Kingfisher,
:cÓjm/ France, contre 30 % pour les créations et 25 % pour t/PNCSFEFTBMBSJÏTplus de 263 000 etc. En 2008, les extensions (et reprises-extensions)
/PNCSFEFQSPKFUT23 t4UPDLE*%&FO'SBODFBV92,7 Md€ ont représenté 55,6 % des emplois « britanniques »
les reprises de site en difficulté. Les opérations de
/PNCSFEFNQMPJT 2 095 :cÓjm/ créés en France, les créations 36,7 %, et les reprises
création représentent, par contre, 65,2 % du nombre /PNCSFEFQSPKFUTDPODFSOÏT53
/PNCSFEFNQMPJTDPODFSOÏT 1 984 de société en difficulté 7,7 %.
des projets d’investissement néerlandais en 2008.
Les services l’emportent sur les fonctions de pro-
AVegZhZcXZcZZgaVcYV^hZ Une seule opération de reprise de site en difficulté
duction : en 2008, 81,7 % des emplois britanniques
Zc;gVcXZ a été recensée cette année (contre 13 en 2007). AVegZhZcXZWg^iVcc^fjZZc;gVcXZ créés en France sont issus des activités de services.
En 2008, près de 66 % des emplois néerlandais La fonction de « production, réalisation, assem-
Le nombre d’emplois néerlandais créés ou Après deux années exeptionnelles où les
créés en France sont issus des activités de services. blage » ne représente que 18,3 % des emplois créés,
maintenus en France a augmenté de 2003 à 2007. investissements économiques ont représenté en
Les Pays-Bas maintiennent en 2008 leur place de La fonction de « production, réalisation, assem- contre 22,4 % pour les bureaux commerciaux et
moyenne 10 % des créations d’emplois d’origine
cinquième investisseur étranger en France, mais blage » représente 34,1 % des emplois créés, contre étrangère, ils ont retrouvé en 2008 le niveau moyen 20,1 % pour les prestations de services.
le nombre d’emplois créés par des entreprises 45,3 % pour les prestations de services. atteint sur la période 2000-2005, avec 53 projets
d’origine néerlandaise a diminué de près de 38 % et près de 2 000 emplois créés ou maintenus. AdXVa^hVi^dcgZ\^dcVaZ
de 2007 à 2008.
AdXVa^hVi^dcgZ\^dcVaZ Les entreprises britanniques sont présentes sur
La constitution du groupe EADS en 2000, dont le HZXiZjgh l’ensemble du territoire français, avec toutefois une
siège social est domicilié aux Pays-Bas, a contribué En 2008, l’Ile-de-France concentre 50 % des emplois
Sur la période 2000-2008, trois secteurs regroupent concentration sur deux axes principaux : l’axe Nord-
à l’augmentation du poids de l’implantation « néerlandais créés en France (contre près de 80 %
près de 50 % des emplois créés par des investisseurs Ouest (Nord-Pas-de-Calais, Haute-Normandie, Ile-
néerlandaise » dans l’industrie française. en 2007). Viennent ensuite le Nord-Pas-de-Calais
britanniques : « autres activités de services, de- France, Centre, Pays-de-la-Loire, Bretagne) et l’axe
La France reste pour les Néerlandais la première (28,4 %) et Rhône-Alpes (6,4 %).
commerciales ou financières » (19,3 %), « conseil, Rhin-Rhône (Alsace, Bourgogne, Rhône-Alpes,
destination de vacances, avec près de 3 millions
ingénierie et services opérationnels aux Paca).
de vacanciers en moyenne par an ; 100 000
entreprises » (17,5 %), « équipements électriques, En 2008, l’Ile-de-France concentre 50,5 % des créations
Néerlandais disposent d’une résidence secondaire :kdaji^dcYZh^ckZhi^hhZbZcih électroniques, informatiques, médicaux » d’emplois britanniques en France. Viennent ensuite
en France. cZZgaVcYV^hYZej^h'%%% (11,2 %). Midi-Pyrénées (10,1 %) et Rhône-Alpes (7,1 %).
Sur la période 2000-2008, on recense 216 projets Classement sectoriel en 2008 : « logiciels et
HZXiZjgh d’investissement néerlandais, assurant la création prestations informatiques, conseil, ingénierie et :kdaji^dcYZh^ckZhi^hhZbZcih
ou le maintien de 13 541 emplois. services opérationnels aux entreprises » (15,8 %) ; Wg^iVcc^fjZhYZej^h'%%%
Sont représentés : le conseil, l’ingénierie et les
services opérationnels aux entreprises (40,3 % des « équipements électriques, électroniques, Depuis 2000, 487 projets d’investissement britan-
emplois créés) ; l’agroalimentaire, l’agriculture et informatiques » (15,1 %) ; « autres activités de niques ont contribué à la création ou au maintien
:c'%%- services, commerciales ou financières » (14,7 %). de 23 019 emplois en France.
la pêche (32,7 %) ; le textile et l’habillement (7,2 %).
Les deux premiers secteurs représentent 73 % des Avec 23 projets aboutis en 2008 et la création de
:c'%%-
emplois néerlandais créés en France cette 2 095 emplois, les Pays-Bas se positionnent au 5e rang IneZYÉ^beaVciVi^dc Les investissements britanniques ont permis la
année. des investisseurs étrangers en France. La plupart des groupes britanniques ont une création ou le maintien de près de 2 000 emplois
présence historique en France. Les investissements pour 53 projets.

FJ:AFJ:H"JCH9:HEG>C8>E6JM>CK:HI>HH:B:CIHC::GA6C96>H6CCDC8:H:C;G6C8::C'%%-/
t$FOUVSZ"VEJU$PSQ,1.(– extension – 770 emplois – La Défense, IMFEF'SBODFt3FQSJTFEF-FBG'SBODF (Lamy Lutti) par FJ:AFJ:H"JCH9:HEG>C8>E6JM>CK:HI>HH:B:CIH7G>I6CC>FJ:H6CCDC8:H:C;G6C8:/
/JNCVT7BSPWB - fabrication et commercialisation de confiseries – 530 emplois maintenus – Bondues, Nord-Pas-de-Calais t$PNQVUBDFOUFS1MD- distribution de services informatiques – extension – 270 emplois -3PJTTZ$IBSMFTEF(BVMMF Ile-de-France
t/FYUJSB0OF&YQFSUT"#/".30)PMEJOHo44**oDSÏBUJPO – 100 emplois – 4BJOU%FOJT IMFEF'SBODFt*OUFSYJPO'SBODF*/( t/FX-PPL(SPVQ - commerce de vêtements – extension – 200 emplois – Thiais, IMFEF'SBODFt3FQSJTFEF.FDBQMBTU par
(SPFQ/7 datacenter dédié à la haute densité – création – 70 emplois – Aubervilliers, IMFEF'SBODFt)BOT"OEFST'SBODF #PXEFO - fabrication de pièces plastiques pour l’industrie automobile oFNQMPJTNBJOUFOVTt Reims, Champagne-Ardenne
o 0QUJDIBJOT #7 - centre de logistique et de meulage de verres optiques – création – 70 emplois – Reims, Champagne- t5IF4BHF(SPVQ- édition de logiciels de gestion et de relations clients – extension – 80 emplois –.ÏSJHOBD "RVJUBJOFt
Ardenne. -JOLMBUFST – avocats d’affaires – extension – 60 emplois - Paris.

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ )% )& 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ


1 A:H>CK:HI>HH:B:CIH:IG6C<:GH:C;G6C8: A:H>CK:HI>HH:B:CIH:IG6C<:GH:C;G6C8:
1

HjZYZ Hj^hhZ
Près de 300 entreprises suédoises assurent 90 000 emplois ; baisse du nombre de projets en 2008. Avec près de 1 500 emplois créés ou maintenus (+ 60 % par rapport à 2007), la Suisse
se place en 2008 au 7ème rang des pays d’origine des investissements étrangers en France.

projets et 40,3 % des emplois créés par des


;>8=:9É>9:CI>I:'%%-
entreprises suédoises en France. Les extensions IneZYÉ^beaVciVi^dc
:chidX`/ ;>8=:9É>9:CI>I:'%%-
t/PNCSFEJNQMBOUBUJPOTFO'SBODF700 représentent 42,9 % des projets et près de 47 %
:chidX`/ Sur la période 2000-2008, les investissements suis-
t/PNCSFEFTBMBSJÏT90 000 des emplois. A noter l’absence de reprise-extension t/PNCSFEJNQMBOUBUJPOTFO'SBODF1 601
t4UPDLE*%&FO'SBODFBV5,128 Md€ cette année. t/PNCSFEFTBMBSJÏT285 002
ses se concentrent sur des opérations de création
:cÓjm/
Alors que les fonctions tertiaires d’appui prenaient t4UPDLE*%&FO'SBODFBV33,3 Md€ et d’extension d’entreprises. Les extensions (et
/PNCSFEFQSPKFUT22 reprises-extensions) représentent 52,4 % des em-
le devant avec 70 % des emplois créés en 2007 :cÓjm/
/PNCSFEFNQMPJT 1 214 /PNCSFEFQSPKFUT31
(56 % en 2006), ce sont les fonctions de production plois créés en France par des entreprises suisse
/PNCSFEFNQMPJT 1 495
sur la période.
qui dominent en 2008 (près de 57 % des emplois
Pendant la même période, les emplois créés par
AVegZhZcXZhjZYd^hZZc;gVcXZ suédois créés en France). Parmi les activités de
services, les points de vente arrivent en tête avec
AVegZhZcXZhj^hhZZc;gVcXZ les investissements suisses se concentrent
La Suède occupe depuis 2004 le rang de quatrième majoritairement dans les activités de production/
37,4 % des emplois créés. 31 projets d’investissement devant générer près
investisseur étranger en France. 2007 avait été une fabrication/réalisation (55,6 %) et de prestations
de 1 500 emplois nouveaux ont été comptabilisés
année historique pour la Suède en termes de de services (17,9 %).
en 2008 ; en termes d’emplois, il s’agit du second
création ou de maintien d’emplois, puisqu’elle AdXVa^hVi^dcgZ\^dcVaZ
meilleur résultat depuis 2000.
s’était placée au deuxième rang des investisseurs
Les entreprises suédoises sont implantées dans AdXVa^hVi^dcgZ\^dcVaZ
étrangers en France, dépassant pour la première
toutes les régions, avec un léger tropisme pour les
fois la barre de 4 000 emplois. 2008 se caractérise HZXiZjgh Sur la période 2000-2008, trois régions accueillent
par une forte baisse des créations d’emplois régions septentrionales. En 2008, la région Haute-
Sur la période 2000-2008, ressort l’hétérogénéité plus de 58 % des emplois créés par les investisse-
d’origine suédoise : 22 projets ont permis la Normandie concentre près de 32 % des emplois
des secteurs d’activités couverts par les ments suisses : Alsace (26,4 %), Rhône-Alpes
création ou le maintien de 1 214 emplois. suédois créés en France, devant la région Rhône-
investissements suisses en France. Aucun secteur (19,4 %) et Ile-de-France (12,6 %). En 2008, l’Alsace
Alpes (16,2 %) et la Basse-Normandie (13,3 %).
ne représente plus de 11 % des emplois suisses et la région Rhône-Alpes arrivent en tête des ré-
HZXiZjgh créés en France sur la période. Les quatre secteurs gions d’accueil des investissements suisses en
d’activité qui arrivent en tête sont : « matériels France : elles représentent à elles deux plus de
Figurent dans l’ordre, pour l’année 2008 : :kdaji^dcYZh^ckZhi^hhZbZcih aéronautiques, navals et ferroviaires » (9,5 %) ; 60 % des emplois suisses créés en France.
l’ameublement et équipement du foyer (45,3 % hj‚Yd^hYZej^h'%%% « autres activités de services, commerciales ou
des emplois créés) ; les constructeurs automobiles
Durant la période 2000-2008, 210 projets financières » (8,6 %) ; « verre, céramique, minéraux,
et équipementiers (29 %) ; les machines et
d’investissement suédois ont contribué à la bois, papier, édition » (8 %) ; « équipements
équipements mécaniques (7,5 %) ; la chimie et la :kdaji^dcYZh^ckZhi^hhZbZcih
création ou au maintien de 18 000 emplois en électriques, électroniques, informatiques » hj^hhZhYZej^h'%%%
plasturgie (6,6 %).
France. (7,9 %).
Ces quatre secteurs regroupent plus de 88 % des
En 2008, quatre secteurs représentent près de 60 % Depuis 2000, 237 projets d’investissement suisses
emplois suédois créés en France. A noter la
:c'%%- des emplois suisses créés en France : « matériels ont contribué à la création ou au maintien de
faiblesse des investissements dans les technologies
aéronautiques, navals et ferroviaires » (23,4 %) ; 10 297 emplois en France.
de l’information. L’année 2008 est marquée par une baisse
« verre, céramique, minéraux, bois, papier, édition »
significative du nombre de projets d’investissement :c'%%-
IneZYÉ^beaVciVi^dc (18,5 %) ; « métaux, travail des métaux, recyclage »
suédois en France. Le nombre d’emplois créés ou
(10 %) ; « Energie, autres services concédés » Les investissements suisses ont généré près de
On observe depuis 2007 un faible nombre d’opérations maintenus grâce à des investisseurs d’origine (8 %). 1 495 emplois pour 31 projets.
de reprise de site en difficulté, comparativement aux suédoise a chuté de 70 % de 2007 à 2008. Cette
années antérieures (un seul projet comptabilisé année enregistre la plus forte baisse du nombre
en 2008). Les créations représentent 52,4 % des d’emplois créés depuis 2003.

FJ:AFJ:H"JCH9:HEG>C8>E6JM>CK:HI>HH:B:CIHHJ:9D>H6CCDC8:H:C;G6C8::C'%%-/ FJ:AFJ:H"JCH9:HEG>C8>E6JM>CK:HI>HH:B:CIHHJ>HH:H6CCDC8:H:C;G6C8::C'%%-/
t *,&" *OUFSOBUJPOBM - meubles, literie et aménagement de la maison – création – 230 emplois - Fleury-sur-Orne, Haute- t 3FQSJTF EF -BMJRVF par"SU  'SBHSBODF - fabrication de verre creux – 262 emplois maintenus - Wingen-sur-Moder,
Normandiet3FOBVMU5SVDLT4"47PMWP"#- fabrication de cabines pour poids lourds – extension – 160 emplois - Blainville-sur- "MTBDFt"."$"FSPTQBDF - maintenance et aménagement d’avions privés et d’affaires – extension – 200 emplois -
Orne, Basse-NormandietReprise de &.5$PNQPTBOUT par "VUPMJW - production et assemblage de composants pour ceintures 4BJOU-PVJT "MTBDFt6HJUFDIo4DINPM[VOE#JDLFOCBDI"( – sidérurgie – extension – 150 emplois – Ugine, Rhône-Alpes
de sécurité et airbags – 154 emplois maintenus –$BVEFCFDMFT&MCFVG )BVUF/PSNBOEJFt*,&"*OUFSOBUJPOBM - meubles, literie t -JFCIFSS*OUFSOBUJPOBM - fourniture de systèmes complets pour avionneurs, pour la climatisation des cabines ou le
et aménagement de la maison – extension – 120 emplois – Montpellier, Languedoc-Roussillont*,&"*OUFSOBUJPOBM- meubles, refroidissement des instruments de bord – extension – 150 emplois –5PVMPVTF .JEJ1ZSÏOÏFTt(BO[POJ$JF- Fabrication
literie et aménagement de la maison – extension – 100 emplois – Bordeaux, Aquitaine. de bas médicaux de compression – extension -115 emplois - 4BJOU+VTU4BJOU3BNCFSU 3IÙOF"MQFT

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ )' )( 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ


AMELIORER L’ENVIRONNEMENT
DES AFFAIRES
p. 46 L’attractivité des territoires renforcée

Carte des pôles de compétitivité en France

p. 50 Le crédit d’impôt recherche

Cas pratique et comparaisons internationales

p. 52 A propos de l’attractivité de la France


2 7>A6C6CCJ:A'%%-

La panoplie des contrats de travail s’enrichit avec - pour les contribuables assujettis à l’impôt de

L’attractivité la création du contrat à « objectif défini », d’une


durée de 18 à 36 mois, à destination des ingénieurs
et des cadres.
solidarité sur la fortune : possibilité de déduire
du montant de cet impôt 75 % des sommes
investies dans des PME, dans la limite de

des territoires La durée maximale des périodes d’essai est


allongée de 2 mois. Elle peut être portée à 4 mois
50 000 euros ; abattement de 30 % sur la valeur
de leur résidence principale ;

renforcée
pour les ouvriers et les employés, et à 8 mois pour - création des « fonds de dotation » : cet outil de
les cadres. financement, qui permet à des organisations
« France is on the move », titrait le FMI d’intérêt général à but non lucratif (universités,
Enfin, un nouveau mode de rupture du contrat
hôpitaux, musées…) de disposer de fonds leur
dans son rapport de novembre 2007 de travail est institué : la rupture conventionnelle,
assurant une part importante de leur budget, est

D
epuis deux ans, nombre de facteurs décidée d’un commun accord entre l’employeur
inspiré des « endowment funds » américains et
déterminants de l’activité économique pour rendre compte du rythme et le salarié. Elle bénéficie d’une procédure
doté d’un dispositif fiscal attractif (réduction
font l’objet de réformes importantes simplifiée. Les conditions de la rupture et l’indemnité
d’impôt sur le revenu égale à 66 % des versements
contribuant à améliorer l’environnement des af- des réformes en France. sont définies par la convention. L’indemnité est
effectués au fonds et, pour l’impôt sur les sociétés,
faires : le droit du travail, la fiscalité, le droit des exonérée d’impôt et de cotisations sociales égale à 60 %).
entreprises, l’innovation ou encore l’immigration (dans la limite de deux années de rémunération)
et le salarié a droit aux allocations chômage. La fiscalité écologique incitative s’étoffe dans
économique. Ces réformes s’accompagnent d’un les domaines du logement, de l’agriculture, de
Le droit du travail assoupli et enrichi
soutien fort à l’esprit d’entreprise, notamment la filière bois, des déchets et de l’énergie.
grâce à la mise en place d’un statut simplifié de Les heures supplémentaires sont défiscalisées La fiscalité adaptée et allégée,
depuis le 1er octobre 2007. La sécurité juridique est renforcée par la
l’entrepreneur individuel. et le droit financier modernisé
L’employeur et les syndicats disposent d’une création d’un rescrit fiscal général assorti d’un
Le droit du travail a été rendu plus flexible: liberté plus grande liberté pour déterminer le temps de Le taux maximum d’imposition sur le revenu délai de réponse de 3 mois, l’extension du rescrit
de travailler davantage, plus d’autonomie dans travail au niveau de l’entreprise. Ils peuvent, par a été réduit à 40 %. Tous les résidents peuvent social et l’instauration d’un rescrit pour les aides
l’entreprise pour l’aménagement du temps de travail, simple accord d’entreprise – l’autorisation de bénéficier du « bouclier fiscal » : les impôts au maintien et à la sauvegarde de l’emploi.
plus de démocratie sociale dans l’entreprise. l’inspecteur du travail n’est plus requise, – fixer directs qu’ils acquittent – nationaux et locaux,
Un crédit d’impôt pour les productions cinéma-
les règles en matière de contingent d’heures CSG et CRDS inclus – ne peuvent dépasser la
La fiscalité a été allégée tant pour les personnes tographiques et audiovisuelles internationales
supplémentaires, de dépassement du contingent moitié de leurs revenus annuels.
physiques, et notamment pour les impatriés, tournées en France a été institué par la loi de
dont le régime fiscal a été encore amélioré, que fixé et les contreparties en repos pour les salariés. Le crédit d’impôt recherche français est le plus finances pour 2009 : il accorde aux entreprises de
pour les entreprises, dont les nouveaux investis- Quant au plafond des heures supplémentaires, incitatif de l’OCDE : il porte sur 30 % des production étrangères un abattement fiscal de
auparavant fixé par la loi à 220 heures par an, il est dépenses de R&D engagées au cours de l’année, 20 % sur l’ impôt sur les sociétés, plafonné à 4 M€,
sements sont exonérés de taxe professionnelle
maintenant déterminé par accord collectif (dans les plafonnées à 100 millions d’euros. Pour les pour les dépenses de production en France (au
jusqu’au 31 décembre 2009.
limites des règles communautaires, 48 heures entreprises utilisant pour la 1re fois le crédit minimum 1 million d’euros, 5 jours de tournage).
Le droit des entreprises a été simplifié et adapté. par semaine notamment). Enfin, pour les cadres, d’impôt ou ne l’ayant pas utilisé au cours des Les films doivent comporter des éléments ratta-
la durée de travail annuelle maximale fixée par cinq années précédentes, l’aide fiscale est chés à la culture, au patrimoine ou au territoire
La modernisation en cours des règles relatives
accord d’entreprise ou de branche, est maintenant calculée sur 50 % des dépenses la première français.
à la gestion d’actifs financiers devrait renforcer
de 235 jours au lieu de 218 jours par an. année et 40 % la deuxième.
la place financière de Paris et rendre l’environ- La loi de modernisation économique (LME) du
nement juridique français encore plus attractif, Tous les investissements nouveaux réalisés 4 août 2008 modernise en profondeur le droit
pour les gestionnaires comme pour les inves- jusqu’au 31 décembre 2009 bénéficient d’une financier français, afin de maintenir un
tisseurs et les épargnants. exonération complète de taxe professionnelle. environnement juridique attractif pour les

Æ
D’après notre expérience,
D’autres impôts ont été supprimés : entreprises comme pour les investisseurs et les
Le soutien apporté à l’innovation s’est traduit la France met tout en œuvre
pour que vous obteniez extrême- - l’impôt de Bourse, qui concernait tous les épargnants (ménages, entreprises françaises
par de nombreuses mesures : amélioration du
ment facilement un bon rendement opérateurs financiers ; ou étrangères actrices de l’industrie financière).
crédit d’impôt recherche, simplification du
sur l’investissement.” Les réformes de la place financière française
système des brevets, généralisation du très - l’imposition forfaitaire annuelle ;
portent notamment sur l’accès à la cotation en
haut débit. - et la taxation des plus-values sur les ventes bourse, le droit des titres, les rachats d’actions, la
De nouveaux champs ont été ouverts à l’investis- d’actions pour les titres détenus pendant huit transparence des marchés financiers, les
Bdc^XV
sement privé, tels que les aéroports et les ports. 7ZaigVbZii^
ans. instruments financiers, les infrastructures de
L’investissement a été facilité dans l’hôtellerie 9^gZXiZjg! De nouvelles réductions d’impôt ont également marché ou encore l’élaboration des normes
8ZcigZYZ
et les supermarchés. gZX]ZgX]Z
été mises en place : comptables.
MZgdm
8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ )+ ),
7>A6C6CCJ:A'%%-
2

Droit des affaires et concurrence Conseil de la concurrence. La liberté tarifaire


confortée entre fournisseurs et distributeurs a été
instaurée et les durées des opérations promo-
Les sociétés en amorçage bénéficient d’un tionnelles et des soldes ont été étendues.
cadre fiscal plus favorable : les sociétés de
De nouveaux domaines ont été ouverts à
capitaux créées depuis moins de 5 ans peuvent
l’investissement privé : les aéroports, dont la
imputer leurs déficits sur leur revenu imposable
gestion peut être confiée à des entreprises, les
dans le cadre de l’impôt sur le revenu.
ports, dont les activités de manutention ont été
Les instruments de capital risque sont transférées aux opérateurs privés par la loi du
modernisés, avec la création d’une nouvelle 4 juillet 2008, les universités, via les fondations
catégorie de fonds commun de placement à qu’elles peuvent mettre en place. L’investissement
risques, très compétitive par rapport aux limited a par ailleurs été facilité dans l’hôtellerie et les
partnerships étrangers, dans laquelle les règles supermarchés. Ainsi, la liberté d’installation de
d’investissement, d’engagement et de rachat ces derniers est totale pour une grande surface
des parts relèvent du seul règlement du allant jusqu’à 1 000 m2, et non plus 300 m2 ; il
fonds. n’est plus besoin de prouver un besoin
économique ou une demande du marché pour
Le droit des sociétés par actions simplifiées obtenir une autorisation d’exploitation, et la
et des sociétés anonymes a été simplifié. Pour procédure devant les commissions départe-
les SA, les règles de détention d’actions et mentales d’équipement commercial a été
d’attribution d’options sont allégées. simplifiée et accélérée. Enfin, le recours au contrat
de partenariat a été élargi : il permet à une
Les PME font désormais l’objet d’un traitement
entreprise de se voir confier par une collectivité
préférentiel dans les marchés publics.
publique la mission de financer, concevoir,
Une Autorité de la concurrence a été créée, construire, maintenir et gérer des ouvrages, des
dotée de pouvoirs plus étendus que l’ancien équipements et des services publics.

8dbhidX`
LA FRANCE, UN PAYS QUI SE REFORME
Selon l’étude « Doing Business » de la Banque mondiale, les réformes des réglementations des affaires ont atteint
8ZaaHZZY!jcZhiVgi"je_VedcV^hZYZW^diZX]cdad\^Z
un nombre record cette année : 239 réformes adoptées entre juin 2007 et juin 2008 dans 113 pays pour faciliter heZX^Va^hZZYVchaVi]ZgVe^ZXZaajaV^gZ
la pratique des affaires. La France se classe au 31e rang mondial pour la « facilité à faire des affaires » en 2008.
Elle occupe le 11e rang européen devant le Portugal, l’Espagne, le Luxembourg, l’Italie et la Grèce.

8
ette entreprise fournit des traitements aux de biothérapie pour les greffes de feuillet épithélial
La France gagne 24 places dans le domaine du paiement des impôts, 4 places dans celui du commerce
transfrontalier et 2 places pour l’exécution des contrats. De nombreuses réformes ont été mises en œuvre patients qui souffrent de certaines pathologies de muqueuse buccale l’ont décidée à créer dans
pour améliorer l’attractivité fiscale de la France. A titre d’exemple, le crédit d’impôt recherche y est le plus actuellement sans solution thérapeutique. cette ville une filiale R&D dans la biotechnologie.
incitatif de l’Union européenne.
Les produits de CellSeed améliorent la qualité de vie Le rôle de cette filiale sera double : à court terme,
La France est bien classée en matière de création d’entreprise, d’octroi de permis de construire, de com- des patients grâce à des innovations technologiques assurer le suivi des essais cliniques de produits
merce transfrontalier et d’exécution des contrats :
dans la culture de cellules destinées à la reconstruction médicaux dans le domaine de l’ophtalmologie ;
- création d’entreprise : 14e place mondiale. La France occupe la 1re place ex aequo avec l’Irlande en matière de de tissus, en particulier dans le domaine des pathologies à moyen et long terme, fabriquer des bioproduits à
capital minimum nécessaire au démarrage d’une activité industrielle ou commerciale. Cinq procédures suffisent,
quand il en faut six aux Etats-Unis et aux Pays-Bas et quinze en Grèce. L’Allemagne et les Pays-Bas sont classés, de l’œil. destination des patients français et européens.
dans ce domaine, respectivement à la 102e et à la 21e place ; Start-up créée en 2001 avec 40 personnes, CellSeed Pourquoi la France ?
- octroi de permis de construire : 18e place mondiale. Il faut 137 jours en France pour obtenir un permis est la première entreprise japonaise de biotechnologie CellSeed a choisi de s’implanter en France pour quatre
de construire, contre 230 aux Pays-Bas et 328 au Portugal ; (en dehors des entreprises pharmaceutiques/chimiques) raisons principales :
- commerce transfrontalier : 22e place mondiale. Deux documents sont nécessaires à l’export contre quatre à s’installer en France. tMB RVBMJUÏ EFT QMBUFGPSNFT EFTTBJT DMJOJRVFT FO
aux Etats-Unis et sept en Nouvelle-Zélande. La France occupe la 1re place mondiale pour le faible nombre CellSeed envisageait initialement de réaliser des France ;
de documents nécessaires à l’export et à l’import ; essais cliniques au Japon, mais le succès de ceux tMBUSBOTQBSFODFFONBUJÒSFEFSÏHMFNFOUBUJPO
- exécution des contrats : 10e place mondiale. La France occupe le 2e rang européen pour le temps nécessaire qu’elle a conduits avec la Banque de tissus et de tMÏUIJRVF FU MB DVMUVSF GSBOÎBJTF EBOT MB SFMBUJPO
à l’exécution des contrats (331 jours), derrière le Luxembourg. cellules de Lyon, et sa collaboration fructueuse avec avec les patients ;
les Hospices civils de Lyon pour développer un essai tMBEJTQPOJbilité des experts rencontrés en région.

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ
2 7>A6C6CCJ:A'%%-

L’immigration économique d’origine ; exonération de 50 % des revenus


Enfin,une dizaine de pôles de recherche et Le système des brevets simplifié : après la
encouragée passifs de source étrangère (revenus de capitaux
d’enseignement supérieur (PRES) ont été constitués réduction de 25 à 30 % du coût des brevets en 2007,
mobiliers, plus-values de cession de valeurs
Les impatriés exerçant une activité professionnelle pour gagner en efficacité et mieux prendre place la loi de modernisation économique du 4 août 2008
mobilières par exemple) ; exonération de l’impôt
en France bénéficient d’un régime fiscal parmi dans la compétition scientifique internationale. a rendu le brevet plus simple à déposer (la remise
de solidarité sur la fortune sur les biens situés
les plus favorables d’Europe. Ils peuvent opter Ainsi, Paris Tech réunit 10 écoles d’ingénieurs, dont de la description permet l’attribution d’une date
hors de France, pendant 5 ans.
pour l’un des dispositifs suivants : l’Ecole polytechnique, l’Ecole nationale des ponts de dépôt), plus simple à défendre (le recours en
Par ailleurs, la loi de modernisation de l’économie et chaussées, l’Ecole nationale supérieure de contrefaçon est élargi) et plus simple à gérer
1) une exonération d’impôt sur le revenu pour
a introduit un nouveau motif d’obtention de la chimie de Paris et l’Ecole nationale supérieure des (les droits des titulaires de brevets sont mieux
une part de leur rémunération totale, pouvant
carte de résident de 10 ans : la « contribution mines de Paris. garantis).
aller jusqu’à 50 % de cette rémunération. Cette
économique exceptionnelle », pour encourager Les pôles de compétitivité confortés. Plus de
exonération s’applique à la « prime d’impatriation »
l’installation en France de cadres étrangers de 2 000 projets ont été lancés entre 2005 et 2008
(supplément de rémunération lié à l’exercice de
haut niveau. Ce nouveau titre de séjour vient par les entreprises membres des 71 pôles, pour L’ATTRACTIVITE EN CHIFFRES
leur activité professionnelle sur le territoire
s’ajouter à deux titres existants très attractifs : un montant total de plus de 4 milliards d’euros, r%SPJUEVUSBWBJMBTTPVQMJ20 000 ruptures conven-
national), ainsi qu’à la rémunération des fonctions tionnelles de CDI homologuées en 5 mois, soit
exercées à l’étranger ; - la carte « compétences et talents » de 3 ans, avec le soutien de près de 2 milliards d’aides 5 % du total des sorties de CDI.
renouvelable, qui est destinée aux porteurs de publiques. Ces projets impliquent plus de 10 000 r*ODJUBUJPOTàTDBMFT 840 tournages de films
2) une exonération complète de la prime d’im-
projets et qui accorde à leur famille une carte chercheurs appartenant à des organismes accueillis à Paris en 2008 (+ 10 % par rapport à
patriation et une exonération de la rémunéra- 2007), dont 20 long-métrages étrangers, forte
de séjour donnant accès au marché du travail ; privés ou publics et plus de 5 000 entreprises,
tion du temps passé à l’étranger dans la limite progression à prévoir grâce au nouveau crédit
dont 80 % de PME. Près de 500 établissements d’impôt.
de 20 % de la rémunération imposable. - la carte de séjour temporaire « salariés en
liés à des groupes étrangers sont déjà partenaires r'POETEJOWFTUJTTFNFOU : plus de 260 sociétés
mission », qui facilite les transferts de
Ce régime fiscal, déjà accordé aux personnes des pôles français et participent activement à de gestion et 900 sociétés et fonds d’investisse-
compétences au sein d’un même groupe et ment (fonds communs de placement à risque,
employées dans le même groupe avant leur des projets de recherche.
propose les mêmes avantages pour la famille fonds communs de placement dans l’innovation,
arrivée en France, a été étendu aux salariés et Les partenariats public-privé en matière de fonds d’investissements de proximité, limited
aux non-salariés faisant l’objet d’un recrutement accompagnante.
R&D se développent rapidement, en lien notam- partnership, fonds de fonds, sociétés de capital
direct à l’étranger. Par ailleurs, l’information risque) présents en Ile-de-France.
ment avec les pôles de compétitivité, au travers
fiscale à la personne est en cours d’amélioration, r"DDVFJMEFTÊUVEJBOUTÊUSBOHFST : la France, 4e
La recherche et l’innovation stimulées des 33 instituts Carnot. Ces derniers mènent une pays d’accueil de l’OCDE avec 261 000 étudiants
avec l’ouverture d’un guichet à distance politique volontariste en matière de recherche étrangers en 2007. La Chine, 2e nationalité
spécialement dédié au traitement des demandes La réforme des universités. La loi sur les libertés étrangère, avec près de 22 500 étudiants chinois
partenariale avec les entreprises :
des contribuables étrangers. et responsabilités des universités du 10 août en 2007.
- 12 800 permanents de la recherche ;
2007 réforme l’organisation et le fonctionnement r3FDIFSDIFFUJOOPWBUJPOTUJNVMÊFTla France,
Option n° 1 — Pour un cadre expatrié en France - 6 500 doctorants ; 5e mondial et 2e en Europe pour le nombre de
des universités pour les rendre plus réactives,
dont la rémunération s’élève à 150 000 € (dont - 12 % des effectifs de la recherche publique ; brevets internationaux en 2007. Le montant
plus attractives et plus ouvertes au monde de du CIR est passé de 1,4 Mds € en 2006 à environ
70 000 € de prime d’impatriation et 35 000 € pour - 45 % de la recherche partenariale française
l’entreprise : elles prennent en main leur budget, 3 Mds € en 2008.
les missions à l’étranger) : l’option n°1 aboutit à au profit des entreprises ;
leur politique de ressources humaines et leur
une exonération de 75 000 € (50 % de 150 000) ; - 1 300 M€ de budget annuel ;
patrimoine immobilier. Elles peuvent recruter
l’option n°2, plus favorable, permet une - 470 M€ de recettes sur des projets de
plus rapidement, créer de nouvelles formations,
exonération de 86 000 € : 70 000 + 20 % de la recherche partenariale avec les entreprises.
nouer des partenariats et drainer des fonds
rémunération imposable, soit 80 000 € (150 000 – Parmi leurs domaines d’expertise :
grâce aux fondations universitaires qu’elles
70 000). - chimie, environnement et
mettent en place. Cette réforme s’accompagne

Æ
Option n° 2 — Pour un cadre expatrié en France développement durable (CED2) La plupart des industries du
d’un effort financier de 5 Mds€ sur cinq ans
dont la rémunération s’élève à 150 000 € (dont - énergies du futur XXIe siècle requerront une
visant à améliorer les conditions de vie et de bonne dose de créativité. Or, les
30 000 € de prime d’impatriation et 50 000 € au - énergie et systèmes de propulsion (ESP)
travail de la communauté universitaire et à Français possèdent cette créativité.
titre des missions à l’étranger) : l’option n°1, la - institut d’électronique, de microélectronique
renforcer les formations. L’investissement en Il faut faire appel à eux !”
plus favorable, aboutit à une exonération de et de nanotechnologie (IEMN)
faveur des étudiants sera porté de 7 000 euros par
75 000 € ; l’option n°2 permet une exonération - exploration et exploitation durable des
an et par étudiant à 10 000 euros d’ici 2012.
de 54 000 € (30 000 € + 20 % de la rémunération ressources océaniques minérales et
En outre, le plan « Campus » consacre un effort
imposable, soit 24 000 €). énergétiques (Ifremer-Edrome) ;gZYijgcZg
financier de 5 Mds€ pour rénover l’immobilier 9^gZXiZjg\ZcZgVa!
- logiciels et systèmes intelligents (LSI)
Les impatriés bénéficient, en outre, des avantages universitaire et redynamiser les campus existants, <ZconbZ;gVcXZ
- ingénierie des systèmes aérospatiaux
fiscaux suivants : possibilité de déduction des afin de fédérer les grands campus et d’accroître
(Onera-Isa)
cotisations versées aux régimes sociaux du pays leur visibilité internationale.
- technologies et innovation pour l’entreprise (TIE)

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ )- ).
7>A6C6CCJ:A'%%-
2

Les pôles de compétitivité


en France
Maud (Matériaux à usage domestique)

Industries du commerce
BOULOGNE-SUR-MER Nutrition Santé Longévité
Filière halieutique UP-TEXT (Textiles techniques)
produits aquatiques ARQUES LILLE i-Trans
VALENCIENNES

LE HAVRE Industries et
Novalog Agro-ressources
Images et réseaux TES Mov’eo
(Transactions électroniques ROUEN METZ
LANNION CAEN LAON Mipi
sécurisées) (Matériaux innovants
Pôle mer Bretagne Finance innovation
MONDEVILLE et produits intelligents)
BREST Cap Digital Paris Région
Valorial Filière équine System@tic Paris Région STRASBOURG
(l'aliment de demain) Medicen Paris Région Logiciels libres Alsace Biovalley
Cosmétic Valley Advancity
RENNES CHARTRES Fibres
Astech (Aéronautique/espace)
PARIS EPINAL
Automobile haut de gamme Végépolys
Elastopole ORLEANS Véhicules du futur
EMC2 (Industrie du caoutchouc) Pôle nucléaire Bourgogne
ANGERS MONTBELIARD
Génie civil Ouest TOURS Vitagora (Goût et nutrition) Microtechniques
Atlantic Biothérapies S2E2
Pôle Enfant DIJON BESANÇON
NANTES (Sciences et systèmes
CHOLET
de l'énergie électrique)
Plastipolis
OYONNAX
MTA (Mobilité et transports avancés) Imaginove
POITIERS Céréales vallée Lyon Urban Truck&Bus 2015
CHAPPES Techtera Arve-Industries (Décolletage)
(Textiles techniques) ANNECY
CLERMONT-FERRAND
InnoViandes Lyon,biopôles (Santé) Minalogic (Nanotechnologies et logiciels embarqué)
Elopsys (Micro-ondes) Axelera (Chimie et environnemt)
Céramique
HdjgXZ/9<8>HZm9<:$9>68I_Vck^Zg'%%.

Xylofutur LYON Tenerrdis (Énergies renouvelables)


Prod’Innov LIMOGES Sporaltec (Sport et loisirs) GRENOBLE
Route des lasers Viameca (Mécanique générale)
SAINT-ÉTIENNE

6;>>
BORDEAUX Pôle européen d'innovation
fruits et légumes Solutions
AVIGNON Communicantes
Trimatec (Tricastin Marcoule technologies)
Capénergies
Sécurisées AZcoZ9g^kZHnhiZbh!gZc[dgXZbZciYZhVXi^k^iZhYZ
Aerospace Valley PONT-SAINT-ESPRIT SOPHIA
(Aéronautique, espace et systèmes embarqués) Gestion des risques
ST-PAUL-LEZ-DURANCE
ANTIPOLIS-ROUSSET egdYjXi^dcZi^beaVciVi^dcYÉjcXZcigZad\^hi^fjZ
Cancer-Bio-Santé Q@limed et vulnérabilité
Agrimip Innovation (Agroalimentaire) (Agroalimentaire) des territoires Pass (Parfums, arômes,
senteurs, saveurs)
TOULOUSE MONTPELLIER AIX-EN-PROVENCE GRASSE

8
Derbi Optitec Pôle mer PACA e groupe allemand est spécialisé dans la a également été choisi pour implanter un centre
(Développement des énergies (Optique, photonique) TOULON
Orphème fabrication de systèmes d’entraînement et logistique destiné à l’expédition des produits de la
renouvelables bâtiment-industrie) PERPIGNAN
(Pathologies émergentes d’automatisation. LDS a créé en 2001 la
et maladies orphelines) marque Lenze vers l’Europe de l’Ouest.
Pegase LDS GmbH, principale filiale du groupe dédiée aux
(Aéronautique/espace) Pourquoi la France ?
Pôles mondiaux (ou à « vocation mondiale ») MARSEILLE activités de production en électronique, en moteurs
Lenze Drive Systems a choisi la France, et plus particu-
et en motoréducteurs.
Autres pôles lièrement la région Nord-Pas-de-Calais, en raison de
Technologies Santé tropicale
En 2004, Lenze Drive Systems s’installe dans la
écoefficientes Qualitroptic la qualité du réseau d’infrastructures de transport et
Pôles multirégionaux (Lyonbiopôles) zone industrielle de Ruitz, à proximité de Béthune.
(Capénergies) (Agronutrition en milieu tropical) de la proximité avec l’Europe occidentale, principal
Depuis lors, l’activité du site industriel n’a cessé
Volet thématique adossé d’augmenter, pour atteindre, en 2007/2008, un débouché de l’entreprise.
GUYANE
à un pôle existant GUADELOUPE SAINT-DENIS DE LA REUNION Ont compté également la qualité du bassin d’emploi
chiffre d’affaires de 14,7 millions d’euros. L’année
dernière, le groupe a décidé de développer ce site au niveau local et un régime d’aides favorable au
afin d’y produire des motoréducteurs. Le site de Ruitz démarrage d’activités.

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ
2 7>A6C6CCJ:A'%%-

Le crédit d’impôt recherche,


rLe plafond du CIR à 16 millions d’euros est Un soutien renforcé
supprimé. Une nouvelle limite, moins péna-
Le montant du CIR est passé de 1,4 milliard
lisante, est introduite : au-delà de 100 millions
d’euros au titre de 2006 à environ 3 milliards

dispositif « phare »
d’euros, les dépenses sont éligibles au crédit au titre de 2008. Ce doublement témoigne du
d’impôt au taux minoré de 5 %. soutien public apporté à l’économie de la
r%FQVJTMFer janvier 2008, le CIR est calculé sur connaissance.

pour encourager le montant (« part en volume ») des dépenses


de R&D et ne tient plus compte de l’évolution
des dépenses (« part en accroissement »).
Les bénéficiaires du CIR

l’innovation
En 2007, plus de 8 000 entreprises ont souscrit
rLe taux de la part en volume du CIR est relevé une déclaration de crédit d’impôt au titre de leurs
à 30 % des dépenses de R&D pour une dépenses de R&D de l’année 2006, et près de 6 000
Les incitations fiscales sont devenues en ont été bénéficiaires, pour un montant total
1re tranche jusqu’à 100 millions d’euros, au
de 1,5 milliard d’euros (soit une augmentation de

E
n France, le crédit d’impôt recherche (CIR) un instrument central des politiques lieu de 10 %.
52 % par rapport à 2005). 82 % des entreprises
a fait l’objet d’une réforme de grande enver- r6OF jQSJNF Æ MFOUSÊFv FTU SÊTFSWÊF BVY bénéficiaires ont un effectif de moins de 250
gure, qui s’inscrit dans le cadre européen publiques en faveur de la recherche entreprises qui bénéficient du CIR pour la salariés et utilisent près de 43 % du montant
de la « stratégie de Lisbonne » (la société de la 1re fois, ou qui n’en ont pas profité au cours total du CIR. Celui-ci est donc particulièrement
connaissance) et de « l’objectif de Barcelone » et de l’innovation. 20 pays membres des 5 dernières années. Cette prime consiste favorable aux petites et moyennes entreprises
(3 % du Pib consacré à la R&D). Cette réforme (PME), d’autant plus que, pour une grande majo-
en un taux du crédit d’impôt de 50 % la
majeure renforce l’attractivité du pays pour les de l’OCDE disposaient d’un crédit 1re année, et de 40 % la seconde. rité d’entre elles, la totalité de leurs dépenses sont
entreprises désireuses d’accroître leur effort de prises en compte (jusqu’à 100 millions d’euros
recherche & développement. d’impôt recherche en 2007, contre r"DPNQUFSEVer mars 2008, le délai de réponse par an). Les bénéficiaires relèvent, pour 60 %
de l’administration à un rescrit fiscal est d’entre eux, du secteur des services (notamment
Un champ d’application étendu 12 pays en 1995. ramené à 3 mois, au lieu de 6 auparavant. commerces et conseil aux entreprises) et, pour
35 %, de l’industrie (notamment électronique et
Le crédit d’impôt recherche est une mesure r%FQVJT MF er janvier 2008, les entreprises
r-FSFTDSJUàTDBMQFSNFUÆMFOUSFQSJTFEPCUFOJSFO aéronautique). Le CIR finance d’abord les dépen-
d’allégement de l’impôt sur les sociétés (IS) trois mois un avis du ministère de l’Enseignement bénéficiaires du CIR ont la possibilité d’inter-
ses du personnel de recherche, qui représentent
basée sur les dépenses de R&D engagées par supérieur et de la Recherche sur l’éligibilité de roger l’administration sur l’exactitude de leurs 48% des dépenses déclarées. Une entreprise sur
les entreprises implantées en France, sans ses travaux de R&D, avant le démarrage des dépenses éligibles au titre du CIR. En cas trois bénéficiaires du crédit d’impôt est localisée
distinction de secteur ou de taille. projets. A défaut de réponse de l’administration, d’erreurs, d’omissions ou d’inexactitudes, en Ile-de-France. Les régions Rhône-Alpes et
r5PVUFTMFTFOUSFQSJTFTJOEVTUSJFMMFT DPNNFSDJBMFT l’avis est réputé favorable. A compter de 2010, les l’entreprise sera invitée à régulariser sa Paca concentrent 20 % des bénéficiaires de
ou agricoles, ainsi que les associations régies entreprises pourront saisir directement le situation sans aucune pénalité. l’incitation fiscale.
par la loi de 1901 (sous certaines conditions) ministère de la Recherche ou Oséo Innovation,
peuvent bénéficier du CIR. sans passer par l’administration fiscale.
r-BCTFODFEFTÊMFDUJWJUÊTFDUPSJFMMFEV$*3MVJ
r-FDSÊEJUEJNQÔUFTUJNQVUÊTVSMJNQÔUTVS
permet de toucher un large spectre d’activités,

HdjgXZ/b^c^hiƒgZYZaÉ:chZ^\cZbZcihje‚g^ZjgZiYZaVGZX]ZgX]Z
:KDAJI>DC9JCDB7G:9:9:8A6G6CIH :KDAJI>DC9JBDCI6CI9J8>G
les sociétés (IS) à payer chaque année ou
des nouveaux secteurs innovants aux industries
remboursé au terme d’une période de trois
traditionnelles, telles que la pharmacie ou 8 500
ans. Pour certaines PME innovantes (jeunes
l’automobile, habituellement peu ciblées par 3000

entreprises innovantes, « gazelles » ou nouvelles 8 000


les subventions à la R&D. 2500
entreprises), le crédit d’impôt est remboursé 7 500

dès la fin de la 1re année (si l’entreprise ne l’a 7 000 2000

pas déjà imputé sur son IS). 6 500


La réforme du CIR : ce qui change pour 1500

r-FTEÊQFOTFTSFUFOVFTTPOUDFMMFTSFMBUJWFTBVY 6 000
les dépenses de R&D engagées en 2008 1000
moyens humains et matériels affectés à la R&D 5 500

au sein de l’entreprise, à la recherche sous- La réforme de 2008 renforce l’aspect incitatif 5 000
500

traitée, à la veille technologique ainsi qu’à la du crédit impôt recherche, simplifie sa gestion 0 0
2003 2004 2005 2006-2007 2003 2004 2005 2006 2007-2008
prise et à la défense de brevets. et accroît sa sécurité juridique.

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ *% *&
7>A6C6CCJ:A'%%-
2

Cas pratique et comparaisons


internationales Benchmark sur les dispositifs d’incitation
fiscale à la R&D : la France en tête
r4BMBJSFTFUDIBSHFTTPDJBMFTEFTEPDUFVST :
500 000 € des pays de l’OCDE
r4BMBJSFTFUDIBSHFTTPDJBMFTEFTBVUSFT De plus en plus de pays mettent en place un
chercheurs : 3 000 000 € dispositif d’incitation fiscale à la R&D. La nature
r%ÊQFOTFTEFTPVTUSBJUBODF des avantages fiscaux proposés varie selon le pays,
– facturées par des sociétés du groupe mais ils consistent souvent en un amortissement
agréees (MESR) : 1 000 000 € immédiat des dépenses courantes de R&D et en
– facturées par des organismes publics des crédits d’impôt ou des mécanismes de
de recherche : 800 000 € surcharge à l’impôt sur les sociétés, comme au
r"NPSUJTTFNFOUTNBUÊSJFMTBGGFDUÊT Royaume-Uni. La carte suivante présente une

BVjY9ZaVÓdiiZ$Od`degdYjXi^dch"6gX]^iZXiZh/6gfj^iZXidc^XVZi7g^YdiL^aaZgkVa
à la R&D : 50 000 € estimation des montants du CIR ou d’un avantage
r%ÊQFOTFTEJWFSTFT30 000 € fiscal équivalent, dont pourrait bénéficier
rSoit un total de charges directes de R&D l’entreprise selon les dispositifs d’incitation fiscale
de 5 380 000 €. en vigueur dans les pays concernés. Ce comparatif
ne tient pas compte des subventions à la R&D
 '%%- '%%. '%&%
autres que fiscales dans les pays représentés.
IdiVaYZX]Vg\ZhY^gZXiZh Zoom sur quelques pays de l’OCDE en 2008
*(-%%%%å *(-%%%%å *(-%%%%å
YZG9
Exemple de calcul pour une grande entreprise ayant
HVaV^gZhZiX]Vg\ZhhdX^VaZh engagé en 2008 des dépenses de R&D pour un total de
YZhYdXiZjgheg^hZcXdbeiZ
&%%%%%% &%%%%%% *%%%%% 10 M€, incluant des dépenses de personnels affectés à
|]VjiZjgYZ'%%eZcYVci
')bd^h la R&D, de fonctionnement et de sous-traitance ; on
HVaV^gZhZiX]Vg\ZhhdX^VaZh suppose que l’entreprise doit s’acquitter d’un impôt sur
(%%%%%% (%%%%%% (%%%%%%
YZhVjigZhX]ZgX]Zjgh les sociétés de 2 M€ au titre de l’exercice 2008 et qu’elle
9‚eZchZhYZhdjh"igV^iVcXZ bénéficie du CIR pour la 1re fois.
[VXijg‚ZheVgYZhhdX^‚i‚h &%%%%%% &%%%%%% &%%%%%%
Yj\gdjeZ
9‚eZchZhYZhdjh"igV^iVcXZ B^Xgdhd[i!\ZVciVbZg^XV^cYZaÉ^c[dgbVi^fjZ
[VXijg‚ZheVgYZhdg\Vc^hbZh Incitation fiscale à la R&D
ejWa^XhYZgZX]ZgX]Zeg^hZh &+%%%%% &+%%%%% &+%%%%%

B
icrosoft emploie aujourd’hui 1 400 personnes tF GGFDUVFS EFT SFDIFSDIFT QMVT QFSUJOFOUFT FO
ZcXdbeiZedjgaZYdjWaZ 2,1 millions
Très incitatif Peu incitatif
YZaZjgbdciVci Canada en France. Dans l’Hexagone, on compte déjà articulant le mécanisme de recherche autour
États-Unis
10 sites, dont 4 en Ile-de-France.Au printemps des spécificités linguistiques et en utilisant
9‚eZchZhYZ[dcXi^dccZbZci 2009, les sites franciliens seront réunis dans un seul et
‚kVaj‚Zh[dg[V^iV^gZbZci|,* des développeurs européens connaissant les
YZhY‚eZchZhYZeZghdccZaZi ('*%%%% ('*%%%% '+'*%%%
1,2 million
même bâtiment, à Issy-les-Moulineaux, au sein du pôle marchés locaux ;
'%%edjgaZhY‚eZchZhYZ high tech Arc-de-Seine. Le bâtiment, surnommé Eos,
YdXiZjgeZcYVci')bd^h tSFOESF MFYQÏSJFODF EF SFDIFSDIF EJOGPSNBUJPO
Irlande
Royaume-Uni
bénéficiera des dernières techniques de construction
plus riche, plus personnelle et plus dynamique
6bdgi^hhZbZcihbVi‚g^Zah Belgique*
pour l’isolation thermique et l’isolation phonique.
*%%%% *%%%% *%%%% 2 millions
en introduisant des fonctionnalités qui vont bien
V[[ZXi‚h|aVG9 0,75 million
1,35 million
0
Allemagne

9‚eZchZhY^kZghZh (%%%% (%%%% (%%%% Pourquoi la France ? au-delà de l’affichage de dix liens. Par exemple :
France
Autriche Le président de Microsoft, Steve Ballmer, a annoncé, en images, vidéos, sons et services liés à la localisation
7VhZidiVaZ‚a^\^WaZVj8>G ..(%%%%æ ..(%%%%æ --%*%%%æ 5 millions
2,5 millions octobre 2008, la création d’un Centre technologique géographique de l’utilisateur ;
IVjm *% )% (% européen, consacré au moteur de recherche « Live
BdciVciYjXg‚Y^iY¼^bei ).+*%%%æ (.,'%%%æ '+)&*%%æ Espagne** tJOOPWFSEBOTMFTNPEÒMFTEFQVCMJDJUÏVUJMJTÏTQBS
Search », mobilisant une centaine de personnes.
gZX]ZgX]ZViig^Wj‚ 0,9 million les sites de recherche.
La mission de ce centre situé à Issy-les-Moulineaux
*Docteur : personne titulaire d’un doctorat ou d’un diplôme équivalent, ayant
un premier contrat de travail à durée indéterminée dans une entreprise dont
sera d’innover en termes de recherche sur internet Ce centre européen sera également déployé dans
l’effectif salarié ne doit pas être inférieur à celui de l’année précédente. * En Belgique, il y a un crédit d’impôt recherche égal à 13,5% des seules dans trois directions : deux autres villes : Londres et Munich.
dépenses d’investissement ; dépenses activées car le crédit d’impôt est
calculé sur les dépenses d’investissement.
** En Espagne, le crédit d’impôt ne peut pas excéder 45% de l’IS à payer.
2 7>A6C6CCJ:A'%%- 7>A6C6CCJ:A'%%-
2

A propos de l’attractivité <:CONB:


B#;gZYIjgcZg!K^XZ"egZh^YZciY^gZXiZjg!
9^gZXiZjg\ZcZgVaYZ<ZconbZ;gVcXZ
;:9:M
B#I^b=dgidc"BVhi^c!9^gZXiZjg\ZcZgVa
YZhkZciZh

de la France Æ Æ
L’atout majeur de ces pôles de compétitivité Nous nous sommes engagés et avons
est que tous les partenaires, tous les acteurs participé à la création d’une association
de l’industrie de la santé y travaillent ensemble : baptisée Carex, qui a pour but de promouvoir le
les instituts de recherche, les hôpitaux, les industriels transfert de fret des avions sur le réseau ferroviaire
;A:M>7>A>I:9JI:BEH9:IG6K6>A 8G:9>I9É>BEDIG:8=:G8=:8>G européen. Nous poursuivons ainsi le processus
et les autorités sanitaires, locaux comme régionaux
B6IIHDC?68@ B>8GDHD;I mais aussi nationaux. Ce concept offre un de réduction de notre impact sur l’environnement
B#E^ZggZ6c]djgn!K^XZ"egZh^YZciY^gZXiZjg!
GZhedchVWaZV[[V^gZh!:jgdeZ
B#?dgY^G^WVh!9^gZXiZjg\ZcZgVaX]Vg\Z
YZaViZX]cdad\^ZYZgZX]ZgX]Z
potentiel considérable. Ç en travaillant main dans la main avec les autorités
locales autour de l’aéroport pour réduire égale-

Æ Æ
J’ai convaincu le comité américain de
choisir la France également en raison de
Si Microsoft a choisi la France pour implanter
une partie de son Centre de technologie A686GI:9:H:?DJG
ment cet impact au minimum. Ç
sa nouvelle réglementation sur le temps de travail, de recherche, c’est principalement en raison de »8DBE:I:C8:H:II6A:CIH¼ <:CONB:
qui en fait l’un des pays les plus productifs. Ç la disponibilité des plus grands talents du secteur
et des meilleures universités, ainsi que de la maturité
I67>D B#;gZYIjgcZg!K^XZ"egZh^YZciY^gZXiZjg!
9^gZXiZjg\ZcZgVaYZ<ZconbZ;gVcXZ
B#NVhjnj`^IV`^oVlV!9^gZXiZjg
=N6II>CI:GC6I>DC6A=DI:AH

Æ
du marché de la recherche. A cela s’est ajouté un Je pense que tout le monde connaît la

Æ
6C9G:HDGIH Tabio travaille dans l’univers de la mode, où
autre facteur essentiel : l’important crédit d’impôt sensibilité française en matière de normes
B#B^X]Za?Vjha^c!K^XZ"egZh^YZcigZ\^dcVa il est toujours primordial de saisir le moment
associé à nos investissements de R&D. Ç écologiques ou environnementales. Dans notre

Æ
La loi sur les heures supplémentaires adéquat et de respecter le bon timing. Lorsque j’ai cas, la rencontre est très positive. En effet, une
est très utile pour l’hôtellerie. Elle donne 8=>:H><GDJE voulu venir à Paris, j’ai découvert qu’il fallait un long personne a dit que la biotechnologie a pour but
à l’employé l’opportunité de gagner un peu B#EVdad9Z6c\Za^!EgZh^YZci!;gVcXZ moment, six mois environ, pour obtenir un permis de de sauver des vies et une autre a ajouté qu’elle

Æ Ç
plus en travaillant un peu plus, et à l’employeur La France nous a accordé un crédit d’impôt travail. Mais en contactant l’Agence française pour a pour but de sauver la planète.
celle d’utiliser la capacité de ses ressources recherche en 2006 et 2007. Je tiens à les investissements internationaux (AFII), j’ai appris
humaines. Ç souligner que l’existence d’un crédit d’impôt qu’il suffisait d’une semaine pour obtenir la carte de
recherche nous incite fortement à accroître nos séjour « compétences et talents » et j’ai donc pu venir B:HH6<:H6JM>CK:HI>HH:JGH
;:9:M
B#I^b=dgidc"BVhi^c!
efforts de R&D en France. Ç ici, à Paris, une semaine plus tard. Ç ;:9:M
9^gZXiZjg\ZcZgVaYZhkZciZh

Æ
ID:>6C>B6I>DC Fedex a choisi d’investir en France en raison

Æ
Nous avons déjà bénéficié, ici en France, B#@Vc_^@VoV]VnV!9^gZXiZjgYZaÉZmead^iVi^dc
EDA:H9:8DBE:I>I>K>I: de son infrastructure de transport sans
de la nouvelle réglementation adoptée

Æ
:H< Lorsque je viens en France, la difficulté équivalent en Europe ainsi que de sa position
par le gouvernement sur la flexibilité du temps de
travail. Grâce à elle, nos activités peuvent
B#Da^kZgCVhh!9^gZXiZjg\ZcZgVa!:H<;gVcXZ consiste à faire renouveler chaque année
mon visa. Maintenant, grâce au gouvernement
géographique centrale sur ce continent. Ç

Æ
Le gouvernement français a introduit un
fonctionner 365 jours par an, 7 j/7 et 24 h/24. Ces français, on peut demander une carte de séjour B>8GDHD;I
grand nombre de nouvelles lois relatives

Æ
nouvelles lois nous permettront de poursuivre sur valable trois ans. Non seulement ces trois années Parmi tous les pays où Microsoft a envisagé
aux questions environnementales. Nous avons
cette voie, afin de rester compétitifs pour nos nous laissent suffisamment de temps pour appren- d’investir, la France a été l’un des rares
constaté un impact considérable sur le marché
clients et d’offrir à ces derniers le service qu’ils dre le français, mais ce nouveau système nous candidats retenus et nous sommes convaincus
de l’automobile. Actuellement, il existe un système
attendent d’une entreprise comme FedEx. C’est de bonus écologique pour les voitures les moins donne la possibilité de faire venir nos familles plus qu’investir en France était la bonne décision. Ç
indéniablement un point positif. Ç polluantes. Ces dispositifs encouragent le lance- facilement. C’est un système idéal pour aider les
ID:>6C>B6I>DC
ment d’innovations sur le marché. Ç investisseurs à s’installer en France. Ç

Æ
@:>G:IHJ;DGJBE6G>H Après une telle expérience, vous ne pourrez
M:GDM
BaaZH]ZaaZn7Vnh!8d"egZh^YZciZ
EDA>I>FJ::CK>GDCC:B:CI6A:
peut-être pas rentrer dans votre pays ! Ç

Æ
BbZBdc^XV7ZaigVbZii^!9^gZXig^XZ!8ZcigZYZ
Ces dernières années, la France a profon-
gZX]ZgX]ZYZMZgdm :H<
dément changé, devenant bien plus

Æ
L’une des raisons qui nous a incités à B#Da^kZgCVhh!9^gZXiZjg\ZcZgVa!:H<;gVcXZ
accueillante pour les affaires. Le pays fait de larges

Æ
investir en Europe, et plus particulièrement Le gouvernement français a introduit un
et perceptibles efforts, en particulier en matière grand nombre de nouvelles lois relatives
en France et dans la recherche, est que Xerox
de fiscalité et d’emploi, afin d’encourager les voulait tirer parti de tout le savoir qui s’y trouve. Il aux questions environnementales. Nous avons
investissements sur son territoire. Les exonérations existe une possibilité très attrayante de le faire : constaté un impact considérable sur le marché
d’impôt et de charges sociales sur les heures en participant à l’un de ces pôles de compétitivité, de l’automobile. Actuellement, il existe un système
supplémentaires ont en grande partie éliminé un en association avec de nombreuses entreprises de bonus écologique pour les voitures les moins
obstacle sur le parcours des nouvelles sociétés et industries de différents domaines qui travaillent polluantes. Ces dispositifs encouragent le lance-
qui souhaitent s’implanter en France. Ç ensemble et échangent leur savoir. Ç ment d’innovations sur le marché. Ç
8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ *' *( 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ
L’AFII, SES OBJECTIFS ET SES MOYENS

p. 56 Une ambition mobilisatrice

p. 58 Une étroite coopération avec les partenaires

p. 60 L’AFII au contact des investisseurs


3 7>A6C6CCJ:A'%%- 7>A6C6CCJ:A'%%-
3

Æ
La France a incroyablement changé au cours des dernières années et est

Une ambition mobilisatrice


devenue beaucoup plus accueillante pour les entreprises. On sent une
volonté d’encourager les investissements en France, en particulier sur le plan fiscal
et de l’emploi. Les exonérations d’impôt sur le revenu et de charges sociales pour
les heures supplémentaires ont fortement contribué à supprimer les barrières
pour faciliter l’accès aux nouvelles entreprises qui veulent s’installer en France.

L’
"'** DSÊÊFFOEBOTMFDBESFEFMBMPJ -"'** DFTPOUQMVTEFDPMMBCPSBUFVST L’agence nous a parlé de la carte « compétences et talents ». Ce permis de séjour
sur les nouvelles régulations économi- et de travail est renouvelable tous les trois ans et la procédure n’est pas très H]ZaaZn7Vnh!
RVFT UÊNPJHOFEFMBWPMPOUÊEPVWFSUVSF mobilisés autour d’un objectif commun : compliquée. C’est une idée fabuleuse pour faciliter la venue d’investisseurs
8d"EgZh^YZci!
@Z^gZihj;dgjb
EFMB'SBODFBVYJOWFTUJTTFVSTJOUFSOBUJPOBVY  étrangers en France. ” EVg^h
en offrant à ces derniers une structure dédiée faire de la France le premier pays
au soutien et à l’accompagnement de leurs pro-
Proposer au gouvernement des
jets. L’agence informe et aide les investisseurs d’accueil des investissements LES ORIENTATIONS STRATEGIQUES DE L’AFII
mesures pour renforcer l’attractivité
ÊUSBOHFST QSPQPTFBVHPVWFSOFNFOUEFTNFTV r-"'**BEÊDJEÊEFEJSJHFS FO EFTPO
res pour renforcer l’attractivité du « site France » internationaux en Europe. de la France activité sur 15 segments prioritaires définis en
et contribue à l’amélioration de l’image écono- A l’écoute des entreprises étrangères, l’AFII liaison étroite avec les agences de promotion
régionale et les autorités de tutelle de l’AFII en
mique de notre pays dans le monde. identifie les problèmes que ces investisseurs fonction de trois critères : le dynamisme de ces
rencontrent en France. Elle communique de TFDUFVST MFTBUPVUTEPOUEJTQPTFOPUSFQBZTFU
façon régulière des propositions de modification l’impact structurant des projets. Les activités
Les actions de prospection liées à l’environnement et aux énergies renou-
législative ou réglementaire, pour examen avec velables tiennent une place importante (cinq
et d’accompagnement
les ministères concernés. Les décisions sont des quinze segments).
Favoriser l’implantation en région de projets créa- Une fois le projet mis en exploitation, elle mène ensuite arrêtées par le Premier ministre. Depuis -FTRVJO[FTFHNFOUTQSJPSJUBJSFTQPVSMBOOÊFTPOU
- Conception et développement de matériels et
teurs d’emplois durables est le cœur de métier une activité de suivi destinée à anticiper et aider 2003, plus d’une centaine de mesures ont été logiciels d’électronique embarquée pour systèmes
de l’AFII. Attirer un investisseur sur le territoire à résoudre les difficultés éventuelles, à s’assu- annoncées, qui s’articulent autour de quatre et réseaux télécoms sans fil et internet ;
national nécessite d’aller à sa rencontre pour rer de la satisfaction de l’investisseur, à détec- axes : améliorer l’environnement économique - Nouvelles énergies ;
- Bioproduction (applications industrielles des biotech-
comprendre ses attentes, déceler ses besoins et ter l’existence de nouveaux projets et à faciliter et fiscal des entreprises ; améliorer la fiscalité OPMPHJFT FTTFOUJFMMFNFOUFOQIBSNBDJF

s’imprégner de sa culture. L’AFII couvre toutes leur réalisation en France. Cette mission de des personnes physiques ; faire de la recherche - Essais cliniques (Phases I à IV) ;
les étapes de la décision d’investissement, de suivi est aujourd’hui considérée comme l’une et développement une priorité ; améliorer et %JBHOPTUJDTNÊEJDBVYUFTUT ÊRVJQFNFOUT 
instruments ;
l’approche du marché à la réalisation concrète des priorités de l’Agence. encourager l’accueil des étudiants étrangers. - Technologies d’animation appliquées aux jeux vidéos
de l’opération. Les services que l’agence délivre et à la modélisation ;
A:EGD8:HHJH8DHE: - Outsourcing de fonctions tertiaires ;
sont personnalisés, gratuits et confidentiels. Contribuer à l’amélioration de l’image éco- - Valorisation non alimentaire des produits agricoles ;
En 2008, les 90 chargés d’affaires de l’AFII ont - Micro et nanoélectronique ;
nomique de notre pays dans le monde
réalisé 7 200 rendez-vous, occasions d’informer - Nouvelle motorisation pour matériels de transport ;
HdjgXZh 7VhZYZYdcc‚ZhH>CE6 9^[[jh^dc - Recyclage des déchets ;
et d’écouter les dirigeants d’entreprises étran- Si l’AFII participe activement à l’élaboration de - Efficience énergétique dans l’habitat ;
gères. Une fois identifiés, les projets sont trans- mesures concrètes en faveur de l’attractivité de la *OOPWBUJPOTEBOTMFTOBOPNBUÊSJBVY PQUJNJTBUJPO
mis aux partenaires territoriaux afin qu’ils 7jgZVjm France, elle travaille plus largement à promouvoir des matériaux existants ;
>;6 - R&D sur la réduction des pollutions industrielles ;
formulent une offre par l’intermédiaire du co- KVa^YVi^dc la France à l’étranger. Elle s’est vu confier une cam-
9^[[jh^dc - Equipementiers et services Iter.
eVgaZ 7VhZYZ
mité d’orientation des projets (COSPE). 8DHE:/ Ydcc‚Zh
YZhegd_Zih pagne internationale d’image en faveur de l’attrac- r"MJTTVFEFTBSÊPSHBOJTBUJPOFO M"HFODF
6;>>EVg^h Vjm
L’AFII intervient ensuite en liaison avec l’ensemble Xg^iƒgZh eVgiV\‚Z tivité économique de la France, lancée par le Premier a recentré son action sur la prospection et l’ac-
eVgiZcV^gZh compagnement des investisseurs à l’étranger.
des partenaires concernés, dans le processus YZ[dgbZ H>CE6 ministre en juin 2004. Cette campagne a été menée
iZgg^idg^Vjm Elle a donc renforcé les liens avec le réseau in-
EVgiZcV^gZh ZiYZ[dcY
destiné à convaincre l’investisseur étranger de iZgg^idg^Vjm dans cinq pays cibles : Etats-Unis, Royaume-Uni, ternational des missions économiques avec
s’implanter en France. Les équipes AFII centra- Allemagne, Chine et Japon. L’AFII a développé des Ubifrance et avec les territoires français. Elle a
amélioré son organisation opérationnelle en
lisent toutes les informations juridiques et partenariats avec des organismes locaux et continué BEPQUBOUVOPSHBOJHSBNNFBMMÊHÊ EFTPCKFDUJGT
techniques indispensables à la bonne conduite Le COSPE fait redescendre l’information aux à établir des relations de long terme avec les inves- JOEJWJEVFMTQPVSMFTDIBSHÊTEBGGBJSFT VOSFO
du projet et recensent, pour l’investisseur, tous partenaires régionaux, afin qu’ils puissent pro- tisseurs et prescripteurs d’opinion. Les actions de forcement des procédures de suivi et d’évaluation
de la satisfaction de ses « clients ».
les dispositifs de soutien financier. Elles poser une offre à l’investisseur étranger, dès lors communication de l’AFII visent à substituer l’ima-
"WFDMBDFSUJàDBUJPO*TP M"'**TFTUÊHBMFNFOU
l’accompagnent dans toutes ses démarches qu’un projet détecté peut s’insérer dans le tissu ge d’une France ouverte, moderne et performante engagée dans une démarche d’entreprise éco et
administratives, facilitent le contact avec les industriel local. Le COSPE étudie la liste des à celle d’un pays complexe et suradministré. socioresponsable.
autorités locales et veillent à l’amélioration des nouveaux projets et diffuse aux régions, chaque
conditions d’accueil. semaine, une synthèse des projets.

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ *+ *, 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ
3 7>A6C6CCJ:A'%%-

- enfin, une concertation pour la définition des de l’Industrie et de l’Emploi (MEIE), ainsi que

Une étroite coopération stratégies et des programmes de prospection.


L’AFII a contractualisé, au travers de conventions,
ses relations de partenariat avec les organismes
les missions économiques – sont impliquées
dans la politique d’attraction des investissements
étrangers.

avec les partenaires chargés de la promotion économique des


régions (convention avec la Corse en cours de
signature).
L’AFII a signé une convention de partenariat avec
la Direction générale du Trésor et de la politique
économique (DGTPE). Les missions économiques
qui composent le réseau international du MEIE vien-

E
n France, comme dans les autres pays Un partenariat fort entre tous Des entreprises partenaires nent en appui de l’AFII dans certains pays où celle-ci
d’Europe, l’attraction des investissements n’est pas représentée. Ce partenariat permet:
étrangers mobilise une grande diversité les acteurs de l’attractivité Le « Club AFII » rassemble des entreprises françaises - le détachement dans les bureaux de personnels
d’acteurs. C’est pourquoi l’AFII s’appuie sur un désireuses de participer à l’accompagnement des de la DGTPE ;
réseau de partenaires au niveau local et national, de la France. investisseurs étrangers qui s’implantent en France. - le rattachement de certains bureaux AFII aux
public et privé. Ses membres sont des acteurs présents à tous les missions économiques à l’étranger ;
stades de l’investissement : sociétés de conseil, - la délégation à certaines missions économiques
Des partenaires territoriaux banques et assurances, sociétés d’ingénierie et de l’activité de prospection dans les pays où
les grandes entreprises disposant de structures de bureaux d’étude, aménageurs et promoteurs l’AFII n’est pas présente.
L’AFII forme avec les agences territoriales de revitalisation des sites. immobiliers, sociétés de reconversion, cabinets de
développement économique un réseau dédié à Cette coopération se traduit notamment par : recrutement et de ressources humaines, prestataires Dans le cadre du développement des synergies
l’accueil des entreprises étrangères en France. Les - l’existence d’une procédure d’information commune de services externalisés, etc. Ils participent aux avec Ubifrance – l’Agence française pour le
régions disposent de compétences en matière de sur les projets d’investissement (COSPE) ; opérations de prospection montées par l’AFII ou à développement international des entreprises –
développement économique et de formation - le lancement d’actions concertées, sous forme l’élaboration des offres territoriales. l’AFII a signé avec cet organisme une conven-
professionnelle. Les départements sont compé- de missions ciblées et de partenariats de long tion prévoyant, notamment, la diffusion de
tents pour l’aménagement de leurs territoires. terme ; communiqués, ainsi que l’échange de données
Le réseau associe des métropoles urbaines et - la mutualisation des moyens d’analyse et
Des partenaires institutionnels et l’organisation de voyages de presse sectorielle
d’autres acteurs, tels les pôles de compétitivité, et d’intelligence économique sur les marchés ; Plusieurs administrations d’Etat – au premier et professionnelle.
rang desquelles la Délégation interministérielle
à l’aménagement et à la compétitivité des L’AFII collabore également étroitement avec
territoires (Diact), le ministère de l’Economie, les structures administratives impliquées dans
l’anticipation des risques de fermeture et de
délocalisation, dans la participation au renouvel-

Æ
Il a fallu seulement deux ans pour la mise
lement du tissu industriel des territoires fragiles
en production des premiers panneaux
(pôle « mutations économiques » de la Diact,
Unilin. Le délai d’implantation a été relativement
pôle interministériel de prospective et d’anti-
Martinique court, compte tenu des délais nécessaires pour
cipation des mutations économiques de la
les demandes de subvention, les demandes
Direction générale de la compétitivité, de l’in-
d’assistance, la mise en place des fondations et
dustrie et des services, Comité interministériel
la construction de l’unité de production. Toutes
Guadeloupe ces étapes ont été rendues possibles grâce au
de restructurations industrielles de la DGTPE) ;
soutien du conseil général des Ardennes, de la et dans la prospection d’entreprises à l’étranger
région et de la communauté de Bazeilles, tous au titre des pôles de compétitivité (rapproche-
convaincus des avantages de l’implantation, et ment avec les structures de gouvernance des
Guyane
qui n’ont pas été déçus. ” pôles).

Enfin, l’AFII est ouverte à la coopération avec


ses homologues internationaux : participation
La Réunion aux activités du WAIPA (World Association of
Investment Promotion Agencies) ; publication
6aZhhVcYgdeVaZgbd!
Y^gZXiZjg\ZcZgVa! avec « Germany Trade and Invest » du « Tableau
jc^a^c de bord de l’attractivité de l’Europe ».
ADEC

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ *- *. 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ
L’AFII au contact
des investisseurs
DPMMBCPSBUFVST QPJOUTEFDPOUBDU
L’AFII est présente dans la plupart des grandes
capitales économiques du monde.
%BOTQMVTJFVSTBVUSFTWJMMFTPVQBZT MFTNJTTJPOT
économiques françaises jouent un rôle actif
de démarchage auprès des firmes susceptibles
d’investir en France.


3 BILAN ANNUEL 2008

EUROPE IFA ITALIE IFA TAIWAN MOYEN-ORIENT


Milan Taipei IFA ISRAEL
AFII FRANCE
Hervé Pottier Emmanuel Ly-Batallan
Tel Aviv
Paris
Directeur Directeur Dominique Klein
David Appia Directeur
Via Cusani, 10 Bank Tower #1401,
Président I-20121 Milano 7, rue Havakuk - 63505 Tel Aviv
77, boulevard Saint Jacques No 205 TunHwa North Rd. +972 (0) 3 546 65 35
+39 02 72 02 25 43 tel-aviv@missioneco.org
75680 Paris cedex 14 Po-Box 118-1361
italy@investinfrance.org www.investinfrance.org
+33 1 44 87 17 17 105 Taipei
www.investinfrance.org/italy
info@investinfrance.org +886 2 2713 3552 IFA EMIRATS ARABES UNIS
www.investinfrance.org/france taiwan@investinfrance.org Abu Dhabi
IFA PAYS NORDIQUES
IFA PAYS GERMANIQUES www.investinfrance.org/taiwan Pierre Mourlevat
Stockholm
Directeur
Düsseldorf Gilles Debuire Hamdan Street, Al Masaood
IFA COREE
Didier Boulogne Directeur
Séoul
Tower, Suite 1103
PO Box 4036 Abu Dhabi
Düsseld
Directeur Kungsgatan 58
Franzosische Bostchaft S- 11122 Stockholm Antoine Chéry
+971 (0)2 633 50 57 Amsterd
abudhabi@missioneco.org
königsalee 53 - 55 +46 8 545 850 40 Directeur www.investinfrance.org
Toronto Lond
D-40212 Düsseldorf www.investinfrance.org/ Samheug Bldg, 8th FI
+49 211 54 22 67 0 nordic-countries 705-9 Yeoksam -Dong, AMERIQUE DU NORD
germany@investinfrance.org nordiccountries@investinfrance.org
Kangnam-Ku IFA AMERIQUE DU NORD Bruxe
www.investinfrance.org/ 135-711 Seoul New York
germany IFA RUSSIE
+822 564 0419 Olivier Cormier
P
IFA BENELUX
Moscou korea@investinfrance.org Directeur Amérique du Nord Chicago
Philippe Baudry www.investinfrance.org/korea +12127579340
Bruxelles
Directeur Valérie Buchalet
San Francisco
Directeur Bruxelles Bolchaïa Iakimanka 45 IFA JAPON Directeur
475, avenue Louise 119049 Moscou Tokyo 810 Seventh Avenue New York
B-1050 Bruxelles Tel. : +7 (495) 937 24 00 Suite 3800 Mad
Christophe Grignon
+32 2 646 59 40 philippe.baudry@missioneco.org New York, NY 10019
Directeur us@investinfrance.org
belux@investinfrance.org www.investinfrance.org
www.investinfrance.org/belux Masonic 39 MT bldg. 12F www.investinfrance.org/ Mi
2-4-5, Azabudai, Minato-ku northamerica
Amsterdam
106-0041 Tokyo
Frédérique Lefevre Chicago
Directeur
+81 3 5733 8200
japan@investinfrance.org
Jean-Pierre Novak Mexico
Stadionweg 137 ASIE www.investinfrance.org/japan
Directeur
1077 SL Amsterdam 205 North Michigan Avenue
IFA CHINE Suite 3750
+31 20 662 20 39 IFA SINGAPOUR
Shanghai Chicago, IL 60601
www.investinfrance.org/ne/ +13126281054
Pascal Gondrand
Singapour
us@investinfrance.org
IFA ESPAGNE Directeur Jean-Marie Demange www.investinfrance.org/
Madrid Suite 202, Hai Tong Securities Directeur northamerica
Géraldine Filippi Building Ambassade de France
No 689, Guang Dong Lu 101-103 Cluny Park Road
San Francisco
Directeur
Marqués de la Ensenada, 10 200001 Shanghai 259595 Singapour Caroline Laporte
4ª Planta +86 21 6135 2040 Directeur
+65 68 80 78 78 88 Kearny Street
E-28004 Madrid china@investinfrance.org singapour@missioneco.org suite 700
+34 918 377 850 www.investinfrance.org/china www.investinfrance.org San Francisco, CA 94108
spain@investinfrance.org
www.investinfrance.org/spain Hong Kong IFA INDE
+14157810986 Sao Paolo
us@investinfrance.org
Jean-Claude Bernard New Delhi www.investinfrance.org/
IFA ROYAUME-UNI Directeur northamerica
Londres Admiralty Center, Tower II, Jean Leviol
Directeur Toronto
Philippe Yvergniaux 25 th FI
18 Harcourt Rd 2/50 E Shantipath 20 Queen Street West
Directeur
Chanakyapuri Suite 2004
21 Grosvenor Place GPO Box No 2421 Hong Kong
110 021 New Delhi Toronto, ON M5H 3R3
SW1X 7HU London +85221583761 +1 416 977 12 57
+44 20 7823 0900 hongkong@investinfrance.org +91 11 2419 6300 canada@investinfrance.org
london@investinfrance.org www.investinfrance.org/ india@investinfrance.org www.investinfrance.org/
www.investinfrance.org/uk hongkong www.investinfrance.org/india northamerica

Contribution a l’emploi des investissements etrangers en France 60


BILAN ANNUEL 2008
3

CORRESPONDANTS
IFA
AUSTRALIE
Sydney
Julien Buissart
Adjoint au Chef de Mission
St Martins Tower / Lev. 35
31 Market Street
NSW 2000
SYDNEY - AUSTRALIE
+61 (0)2 9264 2711
Stockholm sydney@missioneco.org
Moscou
Moscou
Mosco
Mosc
oscou
ou Julien.buissart@investinfrance.org

Düsseldorf BRESIL
Amsterdam
Sao Paulo
Londres Marc Cagnard
Rua Marina Cintra, 94
Bruxelles Jardim Europa
01446-060
SAO PAULO -SP
Paris BRESIL
Istanbul +55 11 30 87 31 04
Séoul marc.cagnard@investinfrance.org

Tel Aviv Tokyo MEXIQUE


Abu Dhabi New Delhi
Mexico
Madrid
Maurice Croci
Shanghai La Fontaine 32
Milan Taipei
Col. Polanco
11560
MEXICO -D.F.
Hong Kong MEXIQUE
Tél : (00 52) (55) 91 71 98 89
maurice.croci@investinfrance.org

TURQUIE
Istanbul
Anselme Imbert
Singapour B.P. 46
Odakule Is Merkezi Kat. 10
34430 BEYOGLU
ISTANBUL
TURQUIE
Tél : (+90 212) 243 53 38
anselme.imbert@investinfrance.org

AFRIQUE DU SUD
lo Johannesburg
Sydney Johannesburg
Christophe Bezou
Augusta House - Inanda Greens Business
Park - 54, Wierda Road West - Wierda
Valley / SANDTON
2196
P.O. Box 651048 - 2010 BENMORE /
JOHANNESBURG
AFRIQUE DU SUD
Tél : +27 11 303 71 50
christophe.bezou@investinfrance.org

61 Contribution a l’emploi des investissements etrangers en France


ANNEXE A
p. 64 Le contexte international et les perspectives économiques

ANNEXE B
p. 68 Les critères de prise en compte des projets

p. 70 Les nomenclatures du bilan

p. 72 Diversité statistique sur l’investissement étranger en France


6CC:M:6 6CC:M:6

4 7>A6C6CCJ:A'%%- 7>A6C6CCJ:A'%%-
4

Le contexte international :KDAJI>DC9:H;AJM9É>9::CIG6CIH


:C;G6C8:'%%%"'%%,
:KDAJI>DC9:H;AJM9É>9::CIG6CIH
:C:JGDE:'%%%"'%%,

et les perspectives 180 000


900 000
848 527

économiques
157 970 800 000
160 000
724 803
700 000
140 000

600 000 599 327


120 000

HdjgXZ/8cjXZY!WVhZYZYdcc‚Zh>9:

HdjgXZ/8cjXZY!WVhZYZYdcc‚Zh>9:
505 473
100 000 500 000

L’
économie mondiale a connu entre 2004 Des prévisions de flux 80 000
84 951
78 154 400 000
395 109

et 2007 une période active en matière 316 624

d’investissement internationaux
60 000 300 000 279 790
50 477
d’investissement international. Après la 43 252
49 035
42 498 218 737
40 000 200 000
chute observée en 2000-2003, les flux 32 560

d’investissement directs (IDE) ont repris leur revues à la baisse en 2008 20 000 100 000

progression à un rythme soutenu et atteint en 0 0

2007 un record historique de 1 833 milliards de dans un contexte de crise. 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007

dollars (source Cnuced).


D’après le Fonds monétaire international (FMI), Malgré la crise financière, les entrées d’IDE ont
la croissance de l’économie mondiale ne devrait continué de progresser, en 2007, dans les pays A6;G6C8:!(ZE6NH9É688J:>AEDJGA:H;AJM9É>9::C'%%,Zcb^aa^VgYhYZYdaaVgh
être que de 0,5 % en 2009, taux le plus faible développés, les pays en développement et les
depuis la Seconde Guerre mondiale. La crise pays en transition. Les entrées d’IDE dans les 233
224
financière a atteint l’économie réelle, provo- pays développés ont atteint 1 248 milliards de
dollars. Les Etats-Unis (233 milliards USD) 200
quant un net recul de la production et du
restaient en 2007 le premier pays destinataire
commerce mondial. Les pays en développement 158

HdjgXZ/8cjXZY!LdgaY>ckZhibZciGZedgi'%%-
d’IDE, suivis du Royaume-Uni (224 milliards USD),
et émergents sont également affectés : leur 150
de la France (158 milliards USD), du Canada
croissance pourrait n’être que de 3 à 4 % en
(109 milliards USD) et des Pays-Bas (99,4).
2009, contre 6,25 % en 2008. 99.8
L’Union européenne était la première région 100
Comme le souligne l’étude récente de la Cnuced 83.5
d’accueil, attirant près des 2/3 du total des
(« Assessing the impact of the current financial 60
entrées d’IDE dirigés vers les pays développés, 52.5 51
and economic crisis on global FDI flows », 50 40.2
et 46 % des flux d’IDE mondiaux (contre 42,5 %
janvier 2009), les entreprises, confrontées à une 22.5
en 2006) (Cnuced, World Investment Report
croissance ralentie et à un climat d’incertitude,
2008). 0
pourraient réduire leur effort d’investissement États-Unis Royaume-Uni France Pays-Bas Chine Hong Kong Russie Allemagne Italie Japon

international ; dans le même temps, la crise D’après les premières estimations de la Cnuced,
pourrait, souligne le rapport, ouvrir des pour 2008, les flux d’IDE dans le monde devraient
opportunités en matière de rachat d’entreprises atteindre 1 400 milliards de dollars, en recul de pays exportateurs de pétrole, ou le développe- La France confirmerait sa place dans le peloton
et d’acquisitions. 21 % par rapport à l’année précédente. Ils devraient ment rapide de nouvelles activités, par exemple de tête des pays d’accueil des IDE au plan mondial,
baisser d’environ 33 % par rapport à 2007 dans dans le domaine des énergies renouvelables, au deuxième rang après les Etats-Unis (au 3e
Prévisions à la baisse pour les flux d’IDE les pays développés. Le montant des fusions- devraient permettre à terme une reprise des flux derrière la Chine si on la considère avec Hong-
acquisitions internationales dans ces pays devrait d’investissement internationaux. Kong), ex-æquo avec le Royaume-Uni, et, à la pre-
en 2008, après une année 2007 record
baisser dans une même proportion en 2008. mière place, avec le Royaume-Uni en Europe.
Après trois années consécutives de croissance, Selon les estimations de la Cnuced, les flux
les entrées mondiales d’IDE ont encore augmenté La Cnuced souligne que des facteurs positifs, d’IDE entrant en France seraient restés à un Sa part dans le montant global des IDE entrants
en 2007 (de 30 %), pour s’élever à 1 833 milliards tels que les restructurations industrielles, la niveau élevé en 2008, leur montant atteignant au sein de l’Union européenne continuerait de
de dollars, très au-delà du pic atteint en 2000 disponibilité de ressources financières relative- 114,3 milliards de dollars, contre 158 milliards progresser, représentant 20,5 % en 2008, contre
(1 395 milliards de dollars). ment importantes dans les pays émergents et les de dollars en 2007. 19,6 % en 2007 et 14 % en 2006.

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ +) +* 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ
6CC:M:6 6CC:M:6

4 7>A6C6CCJ:A'%%- 7>A6C6CCJ:A'%%-
4

Evolution des projets d’investissement ;AJM9É>9:EGDK:C6CI9:;DC9H


A:HK>C<IEG:B>:GH;DC9HHDJK:G6>CH:C'%%,
physiques en Europe et en France HDJK:G6>CH!&.-,"'%%,
EVnh ;dcYhhdjkZgV^ch :cXdjghZhi^b‚Zc 9ViZYZXg‚Vi^dc
Les projets physiques, dits « greenfield », consti- 12 000 b^aa^VgYhYZYdaaVgh
tuent, aux côtés des fusions-acquisitions, la 2e :b^gVih6gVWZhJc^h 6Wj9]VW^>ckZhibZci6ji]dg^in *%%"-,* &.,+
composante des flux d’investissements interna- Cdgkƒ\Z <dkZgcbZciEZch^dc;jcY"<adWVa (,( &..%
10 000
H^c\Vedjg <dkZgcbZcid[H^c\VedgZ>ckZhibZci8dgedgVi^dc ((% &.-&
tionaux. Selon le baromètre 2008 de l’attracti-
6gVW^ZhVdjY^iZ HVjY^6gVW^VBdcZiVgn6ji]dg^in[dgZ^\c]daY^c\h (', &.*'
vité d’Ernst & Young, l’Europe a attiré 3 712 EVnh"7Vh Hi^X]i^c\EZch^dZc[dcYh67E (&+ &.''
projets d’investissement étrangers en 2007, en 8 000
8]^cZ HiViZ6Yb^c^higVi^dcd[;dgZ^\c:mX]Vc\ZH6;: (&&!+ &..,
hausse de 5 % par rapport à 2006. Le nombre @dlZ‰i @jlV^i>ckZhibZci6ji]dg^in '*% &.*(
d’emplois créés associés a cependant diminué :iVih"Jc^h 8Va^[dgc^VEjWa^X:beadnZZh¼GZi^gZbZciHnhiZb '(, &.('
6 000
de 18 %, pour atteindre 176 551. La France main- 8]^cZ 8]^cV>ckZhibZci8dgedgVi^dc '%% '%%,
tient en 2007 sa 2e place européenne derrière le =dc\@dc\!8]^cZ =dc\@dc\BdcZiVgn6ji]dg^in·:mX]Vc\Z;jcY &+( &..(
H^c\Vedjg IZbVhZ`=daY^c\h &+% &.,)

HdjgXZ/8cjXZY!LdgaY>ckZhibZciGZedgi'%%-
Royaume-Uni pour l’accueil des implantations 4 000
8VcVYV 8V^hhZYZY‚eiZieaVXZbZciYZFj‚WZX &*, &.+*
internationales.
;‚Y‚gVi^dcYZGjhh^Z D^aVcY<Vh;jcY &*, '%%)
De manière générale, on observe en Europe et en 8]^cZ 8ZcigVa=j^_^c>ckZhibZci8dgedgVi^dc &%% '%%(
2 000
France une augmentation du nombre de projets :b^gVih6gVWZhJc^h >ckZhibZci8dgedgVi^dcd[9jWV^ -' '%%+
étrangers physiques sur la période 2000-2007 et 6jhigVa^Z FjZZchaVcY>ckZhibZci8dgedgVi^dc +* &..'
une diminution du nombre d’emplois créés de- 0 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
6jhigVa^Z 6jhigVa^Vc<dkZgcbZci;jijgZ;jcY +& '%%+
puis 2006. Cette tendance s’explique notamment FViVg FViVg>ckZhibZci6ji]dg^in +% '%%*
HdjgXZ/8cjXZY!LdgaY>ckZhibZciGZedgi'%%-/IgVchcVi^dcVa8dgedgVi^dchVcY

par la baisse des investissements industriels en i]Z^c[gVhigjXijgZ8]VaaZc\Z# ;gVcXZ EZch^dcGZhZgkZ;jcY *& '%%&
AnW^Z GZhZgkZ;jcY *% &.-&
Europe occidentale, principalement dans les sec-
teurs de la logistique, de l’automobile, de l’industrie
pharmaceutique et des équipements industriels. En 2007, les fonds souverains ont investi 67 mil- essentiellement entre novembre 2007 et janvier
La France, 2ème place en Europe
La transition vers le tertiaire, avec des projets à pour l’accueil des projets étrangers
liards de dollars dans des sociétés occidentales. 2008. Près de la moitié de ces participations ont
plus forte valeur ajoutée mais moins créateurs Le baromètre 2008 Ernst & Young de l’attracti- Depuis mai 2007, ils ont acquis pour environ été prises par les deux fonds singapouriens GIC
d’emplois, est engagée. L’Europe centrale et orien- vité européenne classe la France au 2ème rang 65 milliards de dollars de participations dans des et Temasek (Le rôle des fonds souverains, Rapport
pour l’accueil des projets étrangers, derrière le
tale concentre de son côté 58 % des emplois créés Royaume-Uni. La France se place au 5ème rang banques et institutions financières occidentales, d’information n°336, Sénat, mai 2008).
en Europe en 2007, dont 85 % sont issus des unités du « top 20 » européen en termes d’emplois
de production et de logistique (source créés. Par ailleurs, la France confirme sa tran- EG>C8>E6A:HEG>H:H9:E6GI>8>E6I>DC9:;DC9HHDJK:G6>CH96CH9:H:CIG:EG>H:HD88>9:CI6A:H
sition vers les activités tertiaires : elle accueille
Ernst & Young). 23 % des emplois créés par les activités de 9:EJ>HB6>'%%,
service en Europe.
9ViZ :cigZeg^hZ ;dcYhhdjkZgV^cEVnh >ckZhi^hhZbZciZcb^aa^VgYh EVgiYjXVe^iVa
Les fonds souverains, La France, 2ème destination européenne %'$%*$%, =H78 >899jWV‰ &!' C#9#
des centres de décision et centres de R&D %+$'%%, 7aVX`hidcZ 8>88]^cZ ( .!.
de nouveaux acteurs La France est la 2ème destination européenne %*$%,$%, :69H >899jWV‰ C#9# (!&
des centres de décision et centres de R&D,
Les fonds souverains sont des acteurs directs de derrière le Royaume-Uni (Ernst & Young, Ba- '($%,$%, 7VgXaVnh IZbVhZ`H^c\Vedjg &!) '
l’investissement international. Les flux d’IDE romètre 2008 de l’attractivité du site France). '($%,$%, 8]^cV9kei7Vc` ( )!(
Ces deux activités à forte valeur ajoutée sont '%$%.$%, 8VganaZ BjWVYVaV6Wj9]VW^ &!(* ,!*
qu’ils génèrent ont globalement augmenté sur la à l’origine de 21 % du total des implantations C#9# AV\VgYƒgZ F>6FViVg C#9# *!&
période 1987-2007, pour atteindre 10 milliards de en Europe. L’Ile-de-France est 1re pour l’instal- '%$%.$%, AdcYdcHidX`:mX]Vc\Z 9>;89jWV‰ &!+* '%
dollars en 2007, soit 0,2 % du total des actifs gérés lation de centres de R&D et 2ème pour les quar-
tiers généraux européens (Paris-Ile-de-France (%$&&$%, 6abVi^hh^Y‚gjg\^Z >899jWV‰ &!' bV_dg^iV^gZ
par ces fonds et 0,6 % des flux d’IDE mondiaux. Capitale Economique/Ernst & Young, Implan- '+$&&$%, 8^i^\gdje 69>66Wj9]VW^ ,!* )!.
L’évaluation du montant global des encours tations internationales en 2007 dans les prin- &*$%&$%- <>8H^c\Vedjg +!- (!,
cipales métropoles européennes). &*$%&$%- @>6@dlZ‰i ,!, )!&
gérés par les fonds souverains s’inscrivait, début

HdjgXZh/;B>!>ckZhidgH^\]i!AZh:X]dh
2008, dans une fourchette comprise entre 2 500 Des investisseurs étrangers confiants &%$&'$%, J7H <>8H^c\Vedjg &&!* .!*Zc'%&%
dans l’avenir de la France &.$&'$%, Bdg\VcHiVcaZn 8>88]^cZ * .!.
et 3 500 milliards de dollars. Selon des estima- La France enregistre un signe de confiance des '+$&'$%, HiVcYVgY8]VgiZgZY IZbVhZ`H^c\Vedjg &!) &-
tions réalisées par Morgan Stanley en mai 2007, investisseurs installés sur son territoire en 2007 : C#9# K^kZcY^ 69>66Wj9]VW^ C#9# (
ces actifs pourraient s’élever à 8 000 milliards 63 % des créations d’emplois sont issues de
projets d’extension, contre 38 % pour la moyen- %)$%)$%- IdiVa H6;:8]^cZ '!, &!+
de dollars en 2011, et 12 000 milliards de dollars ne européenne (Ernst & Young, Baromètre 2008 &'$'%%, BZgg^aaAncX] @>88dg‚Z ( '
en 2015 (Le rôle des fonds souverains, Rapport de l’attractivité du site France). ')$&'$%, IZbVhZ`H^c\Vedjg *!( (!,
d’information n° 336, Sénat, mai 2008). &*$%&$%- @>6@dlZ‰i +!+ )!-

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ ++ +, 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ
6CC:M:7 6CC:M:7

4 7>A6C6CCJ:A'%%- 7>A6C6CCJ:A'%%-
4

Recueil et validation des données d’un regroupement ou d’une restructuration

Critères de prise en compte Le recensement des projets et la comptabilisation


des emplois associés font l’objet d’un travail de
coordination entre l’AFII Paris, les bureaux à
des activités de cette même entreprise ayant
entraîné des suppressions d’emplois sur les
sites d’origine ;

des projets l’étranger et les partenaires territoriaux.


La compilation des données collectées par l’AFII
en vue de l’établissement final du bilan donne
- les investissements purement financiers, les
opérations boursières et les franchises quand
le franchisé est français ;
lieu à un processus de validation croisée avec - les représentations diplomatiques, sauf si

E
laboré depuis 1993, le « bilan AFII » a pour Le bilan des investissements étrangers les agences régionales de développement et les elles présentent un caractère internationalement
but de recenser les projets d’investissement partenaires en charge de l’aménagement du mobile (siège social d’une organisation inter-
d’origine étrangère créateurs d’emplois en France : un outil spécifique d’analyse territoire. nationale par exemple).
durables. Il repose sur des annonces de projets
et comptabilise le nombre d’emplois associés. des projets d’investissement étrangers Ne sont pas pris en compte
Il fournit des statistiques détaillées par secteur dans le bilan :
d’activité, type d’opération et de fonction, pays et de leur contribution à l’emploi.
d’origine et région d’accueil. Il ne fournit pas - les emplois intérimaires et saisonniers ;
le montant des investissements concernés, - les emplois apportés à un site par transfert
cette donnée n’étant pas toujours disponible. - les reprises-extensions correspondent à des d’activité d’une entreprise à l’intérieur du
emplois créés suite à l’acquisition d’une entreprise territoire français, du fait d’une réorganisation,
française, qui n’est pas en difficulté, par un investisseur
Quatre types d’investissement
étranger. Les emplois comptabilisés dans le bilan
retenus au bilan sont ceux relatifs à la seule extension. 8DBE6G6>HDC9:H8G>I:G:H9:8DBEI67>A>H6I>DC9:H>CK:HI>HH:B:CIH:IG6C<:GH9:EJ>HB6>'%%,
- les créations correspondent à des emplois Ex : une entreprise étrangère acquiert une entreprise 6;>> J@I> :gchiNdjc\ 7VcfjZYZ;gVcXZ
implantée en France. Elle investit 100 millions d’euros IneZY¼de‚gVi^dc
créés sur un nouveau site ;
8g‚Vi^dc M M M M
Ex. : un industriel étranger crée en France une usine et recrute 30 personnes supplémentaires.
:miZch^dc M M M M
de tréfilerie et recrute 30 personnes. GZeg^hZ"ZmiZch^dc M M M
La définition des investissements GZeg^hZYZh^iZZcY^[ÄXjai‚ M M M
- les extensions correspondent à des emplois créés
6Xfj^h^i^dch!?KZi[jh^dch M M
sur un site déjà occupé par l’entreprise ; d’origine étrangère Egd_Zihg‚Va^h‚hZi Egd_ZihVjY‚bVggV\ZYZaZjg
Ex. : une entreprise étrangère est implantée depuis 6jXjcZbead^
IneZY¼Zbead^hXg‚‚h 6ccdcXZhYZegd_ZihZiY¼Zbead^h|(Vch VccdcXZhY¼Zbead^h e]VhZde‚gVi^dccZaaZ XdbeiVW^a^h‚
plusieurs années en France et souhaite y développer La nationalité d’un investissement est déterminée |(Vch ZiVccdcXZhY¼Zbead^h

ses activités. Elle investit 100 millions d’euros et à partir de celle de la société mère. L’investissement Gƒ\aZ\‚c‚gVaZ/&%Zbead^h
:mXZei^dch/
recrute 30 personnes supplémentaires. est réputé d’origine étrangère s’il émane d’une HZj^aYZXdbeiVW^a^hVi^dc "YƒhaZ&ZgZbead^edjgaZhegd_Zih|[dgiZkVaZjgV_dji‚Z 6jXjcZbead^
9ƒhaZ&ZgZbead^ 9ƒhaZ&ZgZbead^
société détenue à plus de 50 % par des capitaux YZhZbead^h gZX]ZgX]ZZi$djaZhegZb^ƒgZh^beaVciVi^dchZc:jgdeZ0 XdbeiVW^a^h‚
- les reprises correspondent à des emplois "|eVgi^gYZ*%Zbead^h|a¼‚X]ZadccVi^dcVaVkZXjc
étrangers. b^c^bjbYZ&%Zbead^heVgh^iZedjgaZhed^cihYZkZciZ
maintenus suite à l’acquisition d’une société en
Dans le cas d’une répartition distincte du capital,
difficulté par un investisseur étranger. Les difficultés :cfj„iZhjgaVeZgXZei^dcYZ
de l’entreprise doivent être juridiquement avérées les emplois sont attribués à chaque pays au a¼ViigVXi^k^i‚YZaV;gVcXZ
G‚Va^hVi^dcY¼jcZZcfj„iZ g‚Va^h‚ZVjegƒhY¼Zck^gdc
– procédure de dépôt de bilan ou de redressement prorata de la part de ses ressortissants. Dans le
'%%^ckZhi^hhZjgh‚igVc\Zgh
judiciaire devant le tribunal de commerce. Si cas d’un capital émietté :
- si plus de 50 % du capital est détenu par des 6eVgi^gYjbdbZcid‘
l’entreprise a changé de propriétaire dans les trois Eg^hZZcXdbeiZYZhed^cih HZj^ab^c^bVaYZ*%Zbead^h|a¼‚X]Zadc jccdbWgZh^\c^ÄXVi^[
actionnaires d’un même pays, les emplois sont M
années précédentes, le projet n’est pas retenu afin YZkZciZ cVi^dcVa!VkZXVjbd^ch&%Zbead^heVgh^iZ YZbead^hZiYZh^iZh
attribués à ce dernier ; hdciXg‚‚h
d’éviter des comptabilisations successives de
rachat d’une même entreprise ; - dans le cas opposé, l’origine d’un investissement
Ex : une entreprise implantée en France connaît depuis est définie en fonction de l’actionnaire majoritaire, Eg^hZZcXdbeiZYZhÅjm M
ÄcVcX^ZghZiY¼ZcXdjgh
plusieurs mois de sérieuses difficultés et doit déposer des membres du conseil (« board members ») et
le bilan. Un investisseur étranger rachète l’entreprise du centre de décision. Par exception, dans le cas
en difficulté et conserve la totalité ou une partie du d’une « JV mixte franco-étrangère », les emplois Eg^hZZcXdbeiZYZhigVch[ZgihYZ M
personnel employé. Il investit 100 millions d’euros et correspondants sont décomptés au prorata de la [dcYhZiYZhY‚h^ckZhi^hhZbZcih

maintient 30 emplois. participation étrangère dans l’investissement.

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ +- +. 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ
6CC:M:7 6CC:M:7

4 7>A6C6CCJ:A'%%- 7>A6C6CCJ:A'%%-
4

Les nomenclatures
du bilan de fonctions telles que les prestations de
services, les bureaux commerciaux ou de liaison,
la distribution et la logistique, les centres de
&
'
8ZcigZYZgZX]ZgX]ZY‚kZadeeZbZci
HZgk^XZVYb^c^higVi^[^ciZgcZdjfjVgi^Zg\‚c‚gVaZmXajh^[
( EgdYjXi^dc$G‚Va^hVi^dc$6hhZbWaV\Z
R&D, les points de vente, etc. Une nomenclature
Les classifications sont conçues pour refléter les caractéristiques spécifique est prévue dans le bilan pour classer ) EgZhiVi^dchYZhZgk^XZh
les projets selon le type de fonction qu’ils * 7jgZVjXdbbZgX^VadjYZa^V^hdc
du marché de l’investissement international. contribuent à remplir. Celle-ci a été enrichie + 9^hig^Wji^dc$Ad\^hi^fjZ$8dcY^i^dccZbZci
depuis trois ans par l’adjonction d’une nouvelle , 8ZcigZY¼VeeZahhZgk^XZhZca^\cZ
catégorie, les points de vente, pour mieux rendre

L
- IgV^iZbZci$KVadg^hVi^dcYZhY‚X]Zih
a classification par secteur d’activité s’appuie internationaux. Les projets sont classés selon la compte de la place prise par le commerce dans
sur une nomenclature à vingt-et-un postes nature du bien ou du service qu’ils contribuent l’activité économique actuelle. . Ed^ciYZkZciZ
compatible avec celle de l’Insee (NAF 700 et à concevoir, à produire ou à distribuer. Cette
nomenclature économique de synthèse), adaptée nomenclature évolue progressivement en fonction
à la réalité du marché des investissements des nouvelles tendances du marché.
C6IJG:9:H;DC8I>DCH
8A6HH>;>86I>DCE6GH:8I:JG9¼68I>K>I: Les types d’opération
;dcXi^dceg^cX^eVaZYZa‚iVWa^hhZbZci 9‚Äc^i^dc
& 6\gdVa^bZciV^gZ!V\g^XjaijgZZie„X]Z Un projet peut être réalisé selon différentes
' IZmi^aZ!]VW^aaZbZci modalités, qu’il s’agisse d’une création de site,
d’une extension de site, de la reprise d’une H^iZVnVciedjgb^hh^dca¼VkVcXZbZciYZhXdccV^hhVcXZhhX^Zci^ÄfjZh!
( B‚Y^XVbZcihZiW^diZX]cdad\^ZhVeea^fj‚Zh 8ZcigZYZgZX]ZgX]ZY‚kZadeeZbZci
entreprise française en difficulté ou d’une aVb^hZVjed^cidja¼VYVeiVi^dcYZcdjkZaaZhiZX]cdad\^ZhdjegdYj^ih#
) EVg[jbh!Xdhb‚i^fjZh extension suite à un rachat (reprise-extension).
* 6bZjWaZbZci‚fj^eZbZciYj[dnZg Les projets industriels qui permettent de JcfjVgi^Zg\‚c‚gVaF<ZhijcXZcigZYZY‚X^h^dcbdcY^Vadjg‚\^dcVaYZ
« conforter » un site et de sauvegarder les emplois a¼ZcigZeg^hZ#JchZgk^XZVYb^c^higVi^[^ciZgcZeVg[d^h‚\VaZbZciVeeZa‚XZcigZ
+ :aZXigdc^fjZ\gVcYejWa^X 8ZcigZVYb^c^higVi^[^ciZgcZdjfjVgi^Zg\‚c‚gVaZmXajh^[ YZhZgk^XZheVgiV\‚hdj8HEZhijch^iZVjidcdbZX]Vg\‚YZbZcZg|W^Zc
qui auraient disparu à terme (pérennisation) ne jcZVXi^k^i‚YZhjeedgiVYb^c^higVi^[^ciZgcZ|a¼ZcigZeg^hZXdbeiVW^a^i‚!
, 8dchigjXiZjghVjidbdW^aZhZi‚fj^eZbZci^Zgh sont pas repris dans les statistiques globales des ig‚hdgZg^Z!ZiX##
- BVi‚g^ZahV‚gdcVji^fjZh!cVkVahZi[Zggdk^V^gZh projets créateurs d’emplois du bilan.
H^iZY‚Y^‚|aV[VWg^XVi^dce]nh^fjZY¼jcW^Zc
. BVX]^cZhZi‚fj^eZbZcihb‚XVc^fjZh EgdYjXi^dc$G‚Va^hVi^dc$6hhZbWaV\Z
& 8g‚Vi^dc djYVchXZgiV^chXVh!Y¼jchZgk^XZ#
&% 8dbedhVcih‚aZXigdc^fjZh ' :miZch^dc
EgZhiVi^dchYZhZgk^XZh H^iZVnVciedjgb^hh^dcaV[djgc^ijgZYZhZgk^XZhbVgX]VcYhVjXa^Zci#
&& :fj^eZbZcih‚aZXig^fjZh!‚aZXigdc^fjZh!^c[dgbVi^fjZh ( GZeg^hZY¼ZcigZeg^hZ[gVcV^hZZcY^[ÄXjai‚
&' :fj^eZbZcihb‚Y^Xd"X]^gjg\^XVjm!Y^V\cdhi^XhZiY^hedh^i^[hb‚Y^XVjm ) GZeg^hZ"ZmiZch^dc H^iZVnVciedjgb^hh^dceg^cX^eVaZaVgZeg‚hZciVi^dcYZa¼ZcigZeg^hZZiaZ
7jgZVjXdbbZgX^VadjYZa^V^hdc
&( KZggZ!X‚gVb^fjZ!b^c‚gVjm!Wd^h!eVe^Zg!‚Y^i^dc XdciVXiVkZXaVXa^ZciƒaZ]dghkZciZY^gZXiZ#
* E‚gZcc^hVi^dc
&) 8]^b^Z!eaVhijg\^Z
9^hig^Wji^dc$Ad\^hi^fjZ$8dcY^i^dccZbZci H^iZXdcig^WjVci|a¼VX]Zb^cZbZciZiVjhidX`V\ZYZhegdYj^ih#
&* B‚iVjm!igVkV^aYZhb‚iVjm!gZXnXaV\Z
Les types de fonction
&+ IgVchedgi!hidX`V\Z!W}i^bZciZiigVkVjmejWa^Xh H^iZhe‚X^Va^h‚d‘hdcigZ\gdje‚hYZhbdnZcheZgbZiiVciYZ[djgc^gYZh
8ZcigZYVeeZahhZgk^XZhZca^\cZ hdaji^dcheZghdccVa^h‚ZhVjXdchdbbViZjgÄcVa!|igVkZghjcZgZaVi^dc|
&, De‚gViZjghi‚a‚XdbhZi[djgc^hhZjghY¼VXXƒh|^ciZgcZi Pour mener à bien leurs activités, les entreprises
Y^hiVcXZ#
recourent à plusieurs types de fonction :
&- Ad\^X^ZahZiegZhiVi^dch^c[dgbVi^fjZh
production de biens et de services, R&D, services
&. 8dchZ^a!^c\‚c^Zg^ZZihZgk^XZhde‚gVi^dccZahVjmZcigZeg^hZh administratifs et quartiers généraux, logistique IgV^iZbZci$KVadg^hVi^dcYZhY‚X]Zih H^iZYZgZigV^iZbZciYZhbVi‚g^ZahjhV\‚hZiY‚X]Zih#
'% 6jigZhVXi^k^i‚hYZhZgk^XZh!XdbbZgX^VaZhdjÄcVcX^ƒgZh et distribution, centres d’appel et de téléservices,
etc. De la production se distinguent les fonctions Ed^ciYZkZciZ H^iZY‚Y^‚|aVkZciZYZhegdYj^ihZihZgk^XZhVjXa^Zci#
'& :cZg\^Z
tertiaires d’appui, qui regroupent un ensemble

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ ,% ,& 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ


6CC:M:7 6CC:M:7

4 7>A6C6CCJ:A'%%- 7>A6C6CCJ:A'%%-
4

Diversité statistique sur Cette statistique, cependant, est peu adaptée à BDCI6CI9:H68FJ>H>I>DCH9É:CIG:EG>H:H

l’investissement étranger la mesure des flux d’investissements physiques,


directement créateurs d’emplois et de capacités
productives, pour trois raisons principales :
;G6Cv6>H:HE6G9:H;>GB:H:IG6C<:G:H

70 000

en France L’hétérogénéité des données


1) elle intègre d’autres opérations que l’investis-
sement physique (acquisitions, rapatriement de
bénéfices, transferts de trésorerie) ;
60 000

50 000

disponibles sur l’investissement


40 000

HdjgXZ/I]dbhdcÒcVcX^Va
2) elle ne rend pas compte de certains investis-

L’
30 000
analyse des investissements étrangers sements physiques qui sont financés non par des
constitue un domaine relativement étranger en France est parfois flux d’IDE mais par d’autres sources (levées de 20 000

nouveau. Mal couvert par les données fonds sur les marchés locaux notamment) ; 10 000
statistiques traditionnelles, elle fait l’objet source de confusion. 3) cette statistique exclusivement financière ne
0
d’approches très hétérogènes. On peut distinguer permet pas de mesurer les créations d’emplois 2005 2006 2007 2008

en la matière quatre principaux types de source : ou de capacités productives liées aux opérations
les statistiques d’investissement direct (flux et Contrairement aux investissements de concernées. Données sur la présence étrangère
stocks) ; les données sur les fusions-acquisitions portefeuille, les IDE impliquent une prise de en France
internationales ; les données sur les investis- contrôle de la part de la firme étrangère. Le seuil Données sur les investissements
sements physiques d’origine étrangère ; enfin, à partir duquel le contrôle s’exerce est arbitraire. Le Sessi (Service statistique de la Direction
physiques d’origine étrangère
les données sur la présence étrangère dans Le FMI retient 10 %. générale de la compétitivité, de l’industrie et
l’économie nationale. Produites dans notre pays par la Banque de Pour disposer d’un outil mieux adapté à leurs des services) publie chaque année depuis 1993
France, ces données prennent deux formes : besoins, les agences de promotion de l’investissement une étude statistique sur la présence étrangère
Les statistiques d’investissement direct 1) les statistiques dites de « flux », qui retracent les et les consultants en implantation, comme IBM/ dans l’industrie française. Ce document fournit
transferts de capitaux propres entre la maison- PLI ou FDI Market, ont mis au point un système des données sur la part des firmes étrangères
La statistique la plus communément utilisée mère et sa filiale française ; alternatif de mesure. Celui-ci repose sur le recen- dans l’emploi, la production, les exportations,
pour mesurer les flux d’investissement 2) les statistiques dites de « stocks », qui retracent sement, grâce à des outils de veille économique, l’investissement, globalement et par secteur,
internationaux est une donnée financière issue le montant cumulé des actifs possédés par les des projets d’investissement internationaux région d’implantation et pays d’origine.
des balances des paiements, rendant compte des firmes étrangères dans notre pays. annoncés. C’est sur une méthodologie de ce type L’Insee a plus récemment généralisé cette
« investissements directs étrangers » (IDE). Les données harmonisées produites par différents que s’appuie également le bilan des investissements approche à l’ensemble de l’économie française,
Selon la définition de l’OCDE : « L’IDE est une organismes internationaux (Eurostat, OCDE, étrangers en France publié par l’AFII. avec cependant des décompositions moins
activité par laquelle un investisseur résidant dans un Cnuced, FMI et Banque mondiale notamment) poussées.
pays obtient un intérêt durable et une influence permettent des comparaisons avec les autres Des données du même type sont produites à L’OCDE a par ailleurs mené à bien un travail
significative dans la gestion d’une entité résidant dans pays d’accueil. l’étranger par certaines agences de promotion d’homogénéisation des données nationales
un autre pays. Cette opération peut consister à créer homologues de l’AFII, comme UK Trade & Invest- permettant des comparaisons internationales
une entreprise entièrement nouvelle (investissement ment (UKTI) au Royaume-Uni ou Tzechinvest en dans ce domaine.
de création) ou, plus généralement, à modifier le statut A:H;AJM8GD>H:H9É>9::CIG:A6;G6C8: République tchèque. Cependant, les différences de
de propriété des entreprises existantes (par le biais de :IA:HE6NH:IG6C<:GHZcb^aa^dchYÉZjgdh champs et de méthodes de comptabilisation ren-
fusions et d’acquisitions). Sont également définis dent ces données difficilement comparables. L’OCDE et le Fonds monétaire international
(FMI) sont les dépositaires des définitions
comme des investissements directs étrangers d’autres 100
10 000
internationales de l’investissement direct
types de transaction financière entre des entreprises 50 0000
Données sur les acquisitions-fusions étranger. Ils collectent des statistiques de
apparentées, notamment le réinvestissement des 0 l’investissement international.
internationales L’OCDE publie des rapports sur les tendances
bénéfices de l’entreprise ayant obtenu l’IDE, ou d’autres – 50 0000
et l’évolution récente de l’investissement direct
HdjgXZ/7VcfjZYZ;gVcXZ

transferts en capital. » Ces données incluent – 10


100 000 Produites essentiellement par des consultants étranger en s’appuyant sur ces statistiques.
également les transferts de trésorerie entre la privés (ex : Thomson Financial), elles permettent Selon la dernière lettre d’information sur
Étrangers en France
– 150
15 000 l’investissement de l’OCDE (novembre 2008),
maison mère et sa filiale française, ainsi que les de retracer les prises de contrôle d’entreprises les flux d’IDE entrants dans le monde devraient
– 20
200 000
achats de biens immobiliers par les entreprises Français à l’étranger par des firmes étrangères et les montants baisser de 13 % de 2007 à 2008.
– 25
250 000
et les ménages non résidents. 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 financiers correspondants.

8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ ,' ,( 8dcig^Wji^dcVa¼Zbead^YZh^ckZhi^hhZbZcihZigVc\ZghZc;gVcXZ


BÊ7<??h[c[hY_[bÊ[di[cXb[Z[i[ifWhj[dW_h[i[j"fWhj_Ykb_„h[c[dj"b[iW][dY[ihƒ]_edWb[iZ[Zƒl[beff[c[dj$

:_h[Yj[khZ[bWfkXb_YWj_ed09Vk^Y6ee^V!Eg‚h^YZci#HƒZWYjh_Y[[dY^[\0?ja^Z8VccZhVc!9^gZXiZjgYZaVEgdbdi^dc#
HƒWb_iWj_edZkX_bWd[jhƒZWYj_ed08dchiVcXZ6gcVjY!X]Vg\‚ZYÉVcVanhZh‚Xdcdb^fjZh#9eehZ_dWj_edƒZ_jeh_Wb[0
6aZmVcYgV8]VWji!8dbbjc^XVi^dc#9edjh_Xkj[khi0HVgV]7dcn!8VgdaBVgiZVj#

9edY[fj_ed"hƒWb_iWj_ed0 V\ZcXZ5he]ZgZejWa^fjZ#[gÄ>beg^b‚hjgeVe^ZggZXnXa‚ÄbVgh'%%.
C O N T R I B U T I O N A L’ E M P LO I D E S I N V E S T I S S E M E N T S E T R A N G E R S E N F R A N C E : B I L A N 2 0 0 8
Contribution à l’emploi des investissements étrangers en France : bilan 2008. L’Agence française pour les investissements internationaux
(AFII) est l’agence nationale chargée de la promotion, de la prospection et de l’accueil des investissements internationaux en France.
Elle est l’organisme de référence sur l’attractivité et l’image de la France. L’AFII s’appuie sur un réseau international, national et territorial.
Elle travaille en partenariat étroit avec les agences régionales de développement économique pour apporter les meilleures opportunités
d’affaires et un service personnalisé aux investisseurs.

investinfrance.org