Vous êtes sur la page 1sur 15

Guide Sarking DIVISION INSULATION

uTHERMsarking / renoTOIThpu

www.unilininsulation.com
Sommaire

2 Présentation

« Le développement durable est un mode de développement ­­ 3 Sommaire
Définition du concept Sarking
qui répond aux besoins des générations du présent sans 4

5 Avantages
compromettre la capacité des générations futures à répondre - Le système SARKING
- Economie d’énergie
aux leurs. » 7 Gamme produits
Nations–Unies, commission Brundtland, 1987 - UTHERM SARKING
- UTHERM SARKING PLUS
- RENOTOIT HPU
- RENOTOIT PLUS HPU

10 Marquage & certification


12 Applications
- Domaine d’emploi
- Type de pose
- Climat de plaine
- Climat de montagne

18 Mise en œuvre & fixation


- Tableaux de densité
- Principe d’utilisation

4
2 La Réglementation Thermique 2012
- Ce qu’il faut savoir

25 Le crédit d’impôt

26 L’Environnement

Emission de polluants volatils


27
(COV)

2 3
Définition du concept SARKING Avantages

Le système SARKING est un procédé d’isolation thermique par l’extérieur (ITE) de toitures inclinées.
Ce concept est caractérisé par la pose de panneaux isolants rigides au-­dessus des chevrons ou fermettes. Le système SARKING
• Assure une isolation thermique continue sans pont thermique et contribue à l’étanchéité à l’air de la toiture.

5 • Protège la charpente thermiquement et contre l’humidité.


• Permet de gagner du volume sous les combles, donc de la surface habitable.
• Permet, en rénovation, dans le cas de combles aménagés, d’isoler la toiture sans toucher à la finition intérieure.
4
3

2 Epaisseur d’isolant pour obtenir un R = 6

Technique originaire des


1
Etats-­Unis, pour la réfection 250
et l’isolation des toitures par LM
FB
l’extérieur, par un apport de 225
panneaux bois agglomérés,
osb … ou d’une volige et 200 PSE
d’un isolant en mousse rigide PSX
directement fixé sur 175
le chevronnage.
150 PU

228 mm
225 mm
140 mm

180 mm

192 mm
125
100

le

ois
an

ud

ra
en

eb
éth

xtr


xp

mi
ee

sd
ur

ee
oly

ine
èn

re
en

Fib
tyr
eP

La
tyr
lys
ss

lys
ou

Po

Po
M
Ce procédé consiste à mettre en place sur la charpente les éléments suivants :
Les points forts de la méthode sarking en polyuréthane
1 Platelage éventuel *(finition intérieure, sécurité incendie, support d’écran …) • Isolant de faible épaisseur
• Durabilité assurée, pas de tassement dans le temps
2 Isolation thermique en continue - UTHERM SARKING / RENOTOIT HPU
• Facilité de mise en œuvre / maniabilité
3 Contrelattes au droit des chevrons
• Mise en valeur de la charpente

4 Réseau de liteaux • Gain de volume / surface


• Pas d’intervention à l’intérieur du bâtiment (avantage en rénovation)
5 Couverture en petits ou grands éléments
• Procédé possible également en climat de montagne, (altitude › à 900m)

* En l’absence de platelage, la finition intérieure se fera sous les chevrons

4 5
Avantages Gamme produits

Economie d’énergie : performance de la toiture Les plaques isolantes


• Isolation thermique : le système SARKING, répond aux exigences de la réglementation thermique existante et à venir,
il contribue aux objectifs globaux du Grenelle de l’Environnement :
uTHERMsarking uTHERMsarking plus
- la réduction des consommations d’énergie de 38 % et des émissions de gaz à effet de serre de 50 % d’ici 2020.
- la construction de tous les nouveaux bâtiments “basse consommation” (BBC) dès 2013 et à partir de 2020, La plaque isolante UTHERM SARKING est en mousse rigide de polyuréthane, de type PIR, expansée avec un gaz ne
des bâtiments à “énergie positive” (BEPOS) : (une maison, un immeuble produiront chacun plus d’énergie qu’ils contenant aucun CFC, HCFC ou HFC.
n’en consommeront). La plaque est parementée deux faces avec un revêtement souple multicouche, étanche à l’air, de couleur brune. Les plaques
de dimensions 1200 mm x 2400 mm, sont usinées (rainure - languette) sur leurs quatre côtés.

• Etanchéité à l’air : l’étanchéité à l’air ou perméabilité à l’air d’une construction caractérise tout défaut d’étanchéité
La plaque isolante UTHERM SARKING PLUS intègre en plus un écran de sous-toiture HPV (Hautement Perméant à
non lié à un système de ventilation. L’étanchéité à l’air de la toiture est une exigence essentielle. Le système UTHERM
la Vapeur d’eau), permettant de réaliser en une opération la mise en place de l’isolant et celle de l’écran pour parfaire
SARKING participe activement à supprimer les courants d’air dans la toiture et réduit sensiblement la consommation
l’étanchéité à l’eau et l’air du complexe ainsi réalisé.
énergétique due aux pertes par ventilation non contrôlées.
Le jointoiement des lès de l’écran se réalise facilement avec des recouvrements intégrés auto-adhésifs, ne nécessitant
aucune bande complémentaire.

• Etanchéité à l’eau : l’étanchéité à l’eau est une des exigences essentielles d’une toiture. Elle est réalisée par la
couverture, éventuellement complétée par la sous-­toiture.
Gamme sarking (λ 0.023 W/m.K sur la totalité des épaisseurs)

Air renouvelé Référence commerciale Résistance Dimensions Poids/ Plaques/ Surface/ Colis/ Surface/
(= 20 %) Epaisseur
UTHERM SARKING Thermique Hors tout plaque Colis Colis Palette Palette
Il est impératif d’isoler l’enveloppe extérieure (mm)
UTHERM SARKING PLUS (m².K/W) (mm x mm) (kg) (*) (U) (m²) (U) (m²)
du bâtiment. La réglementation nous impose
un renforcement des performances thermiques SARKING PIR K FRA R 2,60 60 TG 60 2,60 1200 x 2400 6,05 6 17,28 7 120,96
dans le bâtiment, dès le 1er janvier 2013, la
Toiture RT 2012 est applicable aux bâtiments neufs SARKING PIR K FRA R 3,00 70 TG 70 3,00 1200 x 2400 7,06 5 14,40 7 100,80
(= 30 %) résidentiels. La consommation maximale
d’énergie primaire est de 50 kW hep/m²/an SARKING PIR K FRA R 3,55 82 TG 82 3,55 1200 x 2400 8,27 4 11,52 7 80,64
(valeur modulée en fonction des zones climatiques)
SARKING PIR K FRA R 4,30 100 TG 100 4,30 1200 x 2400 10,08 3 8,64 8 69,12
Cela concerne l’ensemble du parc immobilier
existant en France métropolitaine, excepté SARKING PIR K FRA R 5,20 120 TG 120 5,20 1200 x 2400 12,10 3 8,64 7 60,48
les bâtiments provisoires, à usage de culte,
SARKING PIR K FRA R 6,05 140 TG 140 6,05 1200 x 2400 14,11 3 8,64 6 51,84
monuments historiques, agricoles ou
industriels. SARKING PIR K FRA R 6,95 160 TG 160 6,95 1200 x 2400 16,13 2 5,76 7 40,32
Murs
(= 25 %)
Depuis le 1 novembre 2007, la réglementation
er
(*)Poids Colis : 25 à 36 kg – poids palette : 230 à 260 kg – hauteur colis : 300 à 360 mm – Hauteur Palette : 2300 à 2520 mm
thermique exige que lorsque des travaux
d’isolation sont réalisés dans les bâtiments
Baies et vitrages
(= 13 %) existants (installation ou remplacement),
ils correspondent à un niveau minimal de
Ponts thermiques
(= 5 %)
performance thermique.
uTHERMsarking uTHERMsarking plus
i Le système Sarking en lui-­même ne
demande pas d’entretien particulier; la
couverture, les gouttières et les raccords feront
l’objet des dispositions prévues par le Guide
Sols pratique pour l’entretien des bâtiments.
(= 7 %)

6 7
Gamme produits
ELA U
U V
NO PONIB 2013
E EN
DIS MBRE
E
SEPT

Usinage des plaques UTHERM SARKING


Le panneau sandwich renoTOIThpu
Les plaques planes UTHERM SARKING, sont rainées - ­bouvetées sur les 4 rives. Les dimensions de l’usinage sont
différentes en fonction de l’épaisseur de la plaque. Le panneau RENOTOIT HPU est un élément sandwich isolant autoporteur composé de deux parements rigides en panneaux
de particules hydrofuges de 3 mm et d’un isolant en mousse de polyuréthane, expansée avec un gaz ne contenant aucun CFC,
HCFC ou HFC.
New SARKING : Rainure – Languette de 80 à 180 mm Les panneaux RENOTOIT HPU ont une largeur de 600 mm et présentent un joint longitudinal en partie haute, à combler à la bombe
de mousse polyuréthane, lors de leur mise en œuvre, pour éviter les ponts thermiques et parfaire l’étanchéité à l’air et à l’eau.

a 40mm (+0 - 1) g 40mm (+1 - 0)


b 26mm (+0 - 1) h 26mm (+1 - 0) RENOTOIT HPU NL
c Variable en fonction de l’épaisseur spécifications
d 20mm (+0 - 1) j 20mm (+1 - 0) épaisseur épaisseur parement parement
R isolant Uc poids largeur longueur (1)
type isolant totale interieur exterieur
e 8mm (+0 - 1)
m²K/W W/m²K mm mm kg/m² mm mm mm m
f 13,9mm (+0 - 1) renotoit HPU 60 2,50 0,36 58 64 6 3 3 600 2,00 à 8,00
renotoit HPU 70 3,00 0,31 69 75 7 3 3 600 2,00 à 8,00
renotoit HPU 80 3,50 0,27 81 87 7 3 3 600 2,00 à 8,00
renotoit HPU 90 4,00 0,24 92 98 7 3 3 600 2,00 à 8,00
renotoit HPU 105 4,50 0,21 104 110 8 3 3 600 2,00 à 8,00
Composition & Caractéristiques des plaques UTHERM SARKING & UTHERM SARKING PLUS renotoit HPU 115 5,00 0,19 115 121 8 3 3 600 2,00 à 8,00
Les plaques isolantes UTHERM SARKING sont en mousse de polyuréthane rigide, de type PIR, expansée avec un gaz renotoit HPU 125 5,50 0,17 127 133 8 3 3 600 2,00 à 8,00
sans CFC, HCFC ni HFC. renotoit HPU 140 6,00 0,16 138 144 9 3 3 600 2,00 à 8,00

Conductivité thermique (λ) 0.023 W/m.K 3

Masse volume du polyuréthane 31 kg/m 3

Parements multicouche étanche “Kraft-­PE-­Alu” – grammage > 200 g/m² 3

Classe de compressibilité C
600
Contrainte de compression à 10 % ≥ 180 kPa
Résistance critique à la compression Rcs = 120 kPa
Variation dimensionnelle résiduelle à 20° après stabilisation à 80°C < 0.025mm/m Le panneau sandwich renoTOITplus hpu
Variation dimensionnelle résiduelle sur panneaux entiers < 0,5 %
Usinage des rives sur les 4 faces Rainé-­Bouveté Le panneau RENOTOIT PLUS HPU a les mêmes caractéristiques que le RENOTOIT HPU, seul le parement formant plafond
Dimensions de la plaque 1200 mm x 2400 mm est modifié en panneau de fibres “médium” (MDF) hydrofuge de 12 mm (3 finitions au choix: brut, pré-enduit, decor-blanc).

UTHERM SARKING PLUS RENOTOIT PLUS HPU


Caractéristiques de l’écran : spécifications
épaisseur épaisseur parement
R isolant Uc poids
Composants Masse (g/m²) type isolant totale interieur
Non tissé Polypropylène, bleu, avec structure superficielle pointillée 70 m²K/W W/m²K mm mm kg/m² mm
renotoit plus HPU 90 4,00 0,23 92 107 12 12
Feuille Polypropylène 38
renotoit plus HPU 105 4,50 0,21 104 119 13 12
Non tissé Polypropylène, anthracite, avec structure superficielle pointillée 60 renotoit plus HPU 115 5,00 0,19 115 130 13 12
Total 168 renotoit plus HPU 125 5,50 0,17 127 142 14 12
Epaisseur 0,4 mm renotoit plus HPU 140 6,00 0,16 138 153 14 12
(1)
nombre pair de panneaux par longueur
Classement E.S.T E1 Sd1 Tr2
3
E : caractérise la résistance au passage de l’eau de l’écran sous toiture EPAISSEUR
ISOLANT
S : caractérise la perméance à la vapeur d’eau de l’écran de sous toiture (valeur Sd) (voir tableau)
12
T : caractérise la résistance mécanique de l’écran de sous toiture et correspond à un couplage de la résistance en
traction avant et après vieillissement et de la résistance à la déchirure au clou. 600

i Le RENOTOIT HPU est toujours non latté, compte tenu de sa mise en œuvre parallèlement à l’égout.
8 9
Marquage & certification

Toute notre gamme SARKING est sous certification ACERMI avec profil d’Usage ISOLE certifié.

Ce certificat atteste que ce produit et le système qualité mis en œuvre pour sa fabrication font respectivement l’objet
d’essais de conformité et d’audits périodiques avec prélèvements d’échantillons pour essais, suivant les spécifications
• L’étiquette sur chaque colis, mentionne :

- La référence certifiée SARKING PIR K FRA.


uTHERMsarking
définies par le Règlement Technique. - L’épaisseur en gros caractères (pour gerbage).
- Le logo ACERMI avec N° et Profil d’Usage Certifié.
- La Conductivité Thermique égale à 0,023 W/m.K
Association pour la Certification des Matériaux Isolants - La Résistance Thermique selon épaisseur
- Le Marquage CE et l’identification de l’usine.
- Les dimensions, le conditionnement et la surface.

Référence commerciale : SARKING PIR K FRA • Le marquage sur chaque plaque, comporte :
Certificat ACERMI N° 11/121/688
Conductivité thermique certifiée : 0.023 W/ (m.K) - L’épaisseur, la date et le code de production
Réaction au feu : EUROCLASSE F

Marquage CE Réglementaire conforme à la norme NF EN 13165

Le marquage CE est obligatoire pour la mise sur le marché et la libre circulation en Europe des
produits isolants. Il garantit aux consommateurs que nos produits sont en conformité avec les
exigences essentielles des produits de construction en Europe :

• Résistance mécanique et stabilité


• Sécurité en cas d’incendie
• Hygiène, santé et environnement
• Sécurité d’utilisation
• Isolation thermique et Economie d’énergie
• Protection contre le bruit

Les panneaux RENOTOIT HPU et RENOTOIT PLUS HPU, supports de couverture sont
marqués CE sur la base de notre Agrément Technique Européen ETA-­10/0019, issu du guide
EOTA 019.
Zone Verte Excell est une procédure de qualification des produits de construction et de décoration
L’ATE est obligatoire en Europe, il est délivré par un organisme habilité, sur des critères permettant d’identifier et de promouvoir des produits à faibles émissions chimiques.
de compétence et d’indépendance. Il permet d’affirmer l’aptitude à l’usage d’un produit Les isolants constitutifs des plaques Utherm Sarking, Utherm Sarking plus, Renotoit
non couvert par les normes européennes harmonisées, en vue du marquage CE, essentiel HPU et renotoit plus HPU bénéficient d’une attestation Zone Verte Excell.
et obligatoire notamment dans le cadre des marchés publics.

10 11
Applications

Domaine d’emploi renoTOIThpu renoTOITplus hpu


Le SARKING est destiné à l’isolation thermique de toitures en pente “par l’extérieur”.
Ce système permet d’assurer une isolation continue sans pont thermique, de contribuer à l’étanchéité à l’air de la toiture,
et de gagner du volume sous les combles.

Le SARKING peut être utilisé en construction neuve ou en rénovation, avec ou sans support continu, dans tous les
bâtiments y compris les Etablissement Recevant du Public (ERP).

uTHERMsarking / uTHERMsarking plus Rénotoit hpu


pose sur support continu
Rénotoit plus hpu
pose sur chevron

Rénotoit hpu
pose sur chevrons
(complément d’isolation)

Le procédé SARKING/renotoit HPU peut être utilisé en construction ou en rénovation en France métropolitaine dans
les cas suivants:

Bâtiment d’habitation : Equipements éducatifs ou sociaux : Locaux industriels et commerciaux :


Pose sur isolation existante Pose sur support continu

maisons individuelles ou bâtiments locaux sportifs ou scolaires, foyers ateliers, magasins, bureaux, …
collectifs à combles aménageables ou sociaux, centres culturels ou salles
habitables, à plafonds rampants polyvalentes

Le procédé SARKING est destiné à la réalisation des


couvertures en petits éléments discontinus, ainsi qu’à la L’emploi de cette technique est réservé aux locaux à hygrométrie faible et moyenne à l’exclusion des locaux à forte
réalisation de couvertures en grands éléments, en plaques hygrométrie ou très forte hygrométrie.
nervurées et en feuilles ou longues feuilles métalliques.
• Local à faible hygrométrie : W/n ≤ 2.5 g/m3
Ce procédé est également destiné à la réalisation de
• Local à moyenne hygrométrie : 2.5 < W/n ≤ 5 g/m3
couvertures traditionnelles (lauzes, bardeaux en bois etc.),
dont la mise en œuvre relève de la tradition et du savoir-­ W = quantité de vapeur produite à l’intérieur d’un local par heure en g/m3
Ecran + pare-vapeur (conseillé avec Utherm Sarking plus) faire régional. n = taux horaire de renouvellement de l’air

12 13
Applications

i
La nature et les caractéristiques des supports continus formant plafond sont fonction de la destination du Avec ou sans écran de sous toiture et pare-vapeur
bâtiment et répondent notamment à des critères :
• mécaniques (dimensionnement et écartement des chevrons)
• de sécurité en cas d’incendie
• esthétiques

Dans la cadre de la sécurité incendie : pour les bâtiments d’habitation, il faudra respecter le
“guide de l’isolation par l’intérieur des bâtiments d’habitation du point de vue des risques en
cas d’incendie” (Cahier CSTB 3231 juin 2000).
• A titre d’exemple un parement plafond en plaque de plâtre de type “BA13” ou en panneau de
particules de 12 mm répond aux exigences de ce guide.

Pour les Etablissements Recevant du Public (ERP), les panneaux plafond formant écran ont un classement de
réaction au feu M1 et ont les épaisseurs minimales définie dans l’article AM8, Arrêté du 6 octobre 2004.
• A titre d’exemple un parement plafond en plaque de plâtre de 18 mm ou en panneau de particules de
32 mm répond à cette réglementation.
Pose sans écran Pose avec écran et pare-vapeur (conseillé avec
Utherm Sarking plus)

Type de pose

Simple couche ou double couches


i En climat de plaine, lorsque requis, un écran de sous-­toiture HPV peut être installé sur l’isolant. En climat de
montagne, il est nécessaire d’interposer un pare-­vapeur et une étanchéité complémentaire.
L’Utherm sarking peut être utilisé sans restriction en une ou deux couches à joints croisés jusqu’à 240 mm d’épaisseur
totale. Les plaques sont emboitées avec leur usinage “rainures-­languettes”.

Le pare-­vapeur doit être un écran indépendant et continu de perméance inférieure ou égale à


i 0,001 g/(m².h.mmHg). Il doit être résistant à la manipulation, et bénéficier d’un Avis Technique ou d’un
Cahier des Charges approuvé par un bureau de contrôle. Cet écran doit être constitué d’une feuille de bitume
élastomère SBS armée d’une armature en voile de verre posée sur le plafond afin d’assurer la fonction pare-­vapeur
(Sd ≥ 63 m). Il peut être constitué d’un autre système équivalent visé par un Cahier des Charges de la membrane
d’étanchéité choisie, avec la définition du critère Sd nécessaire.

Préconisation :

• toiture de faible pente – cf. annexe DTU 40.21


• tuile de rénovation
• accidents de toiture
• monuments historiques
Pose simple lit Pose double lits croisés • zones géographiques particulières
• neige poudreuse fréquente

14 15
Applications

Climat de plaine Sans isolant existant

Le climat de plaine est défini en fonction de l’altitude; il s’applique pour tous les bâtiments construits à une altitude
inférieure ou égale à 900 m.
uTHERMsarking renoTOIThpu

Avec isolant existant

uTHERMsarking renoTOIThpu

Le procédé SARKING/RENOTOIT HPU sur support continu, sans écran de sous toiture.

Climat de montagne
Le climat de montagne est défini par une altitude supérieure à 900 m. Des spécificités de conception et de mise en œuvre sont
imposées par un enneigement important, de fortes charges et de fortes variations de température en surface de la couverture.

continu avec ou sans voligeage Le “Guide des couvertures en climat de montagne”, (Cahier du CSTB 2267-1 de septembre 1988), fait actuellement référence.

UTHERM SARKING pose “simple ventilation” :


Compatibilité de deux isolants :
laine minérale + UTHERM SARKING / RENOTOIT HPU Dans les cas les plus fréquents, pour la pose à une
altitude inférieure à 2000 m, nous préconisons cette
Règles : pose, avec étanchéité complémentaire simple ou
L’épaisseur de la mousse PU doit être supérieure ou égale renforcée.
à l’épaisseur de la laine minérale mise en œuvre.
ep. PU ≥ ep. LM Cf. notre Enquête de Technique Nouvelle
N° CT090013 – Alpes Contrôles.

Situation: pose de plaques isolantes UTHERM SARKING sur une


laine minérale existante (neuve ou ancienne).
NB: le respect de ces épaisseurs évitera tous les désordres liés au
“Point de rosé” – (condensation) dans le complexe isolant. UTHERM SARKING pose “double ventilation” :

Pour les altitudes supérieures à 2000 m, notamment


dans les conditions climatiques spécifiques du
massif alpin, il faudra se conformer à la pose “double
ventilation”, relevant du “guide des couvertures en climat
Rappel:
de montagne”.

Notamment dans la rénovation, lorsque le plafond existant est conservé et qu’il n’est pas prévu de support continu Cf. cahier du CSTB 2267-1.
pour l’isolant; il est impératif de s’assurer de la conformité de l’épaisseur du plafond à la réglementation applicable
au bâtiment. (cf. p 14)

16 17
Mise en œuvre & fixation

Pose du support continu (éventuelle)


Il est fixé ou cloué sur les appuis :

• Contreplaqué, panneau de particules ou OSB fixés conformément aux


règles les concernant.
• Bois massifs : cloués sur chaque appui.
• pose parallèle à l’égout, perpendiculairement aux chevrons,
sur 3 appuis minimum,
• petits côtés des panneaux supportés (ajuster au besoin
la longueur des panneaux),
• calage des panneaux entre eux,
• clouage ou vissage sur chaque appui à l’aide de
2 fixations en partie courante et 3 fixations en
extrémité.

Le repérage des appuis est effectué au cordeau à tracer.

Pose du pare-vapeur (éventuelle)


Les lés sont posés horizontalement,
parallèlement a l’égout a larges recouvrements
(10 cm minimum), conformément aux
prescriptions du fabricant. Le pare-vapeur
Sécurité est fixé à l’écran rigide au moyen de clous
spéciaux a tête large ou par des agrafes
Les précautions à prendre sont les mêmes que celles nécessaires à la réalisation des travaux de charpente et de (excepté dans le bois massif) a raison d’une
couverture (échelle à tasseaux, filet de protection, rambardes, EPI …) fixation en tête de recouvrement au droit de
chaque chevron. Les joints transversaux et
Charpente longitudinaux sont soudés ou auto collés.
Le pare-vapeur doit être relevé sur toutes
Conformément au DTU 31.1 la charpente est constituée de pannes et de chevrons (largeur minimale nominale de 80 mm) les émergences et traversées. Il est prolongé
dimensionnés et positionnés en fonction du type de couverture et des charges climatiques. jusqu’a l’égout.
L’entraxe maximal des chevrons, autorisé pour la technique SARKING est de 90 cm.
Le système SARKING ne participe pas au contreventement de la toiture.

18 19
Mise en œuvre & fixation

Pose de la plaque isolante UTHERM SARKING Pose des contre-liteaux


L’isolant est posé en un ou deux lits (jusqu’à 240 mm d’épaisseur maximale), décalés perpendiculairement ou/et Les bois doivent être conformes à l’annexe 1 du Cahier du CSTB 1990 “Dimensionnement des bois supports de
parallèlement à la ligne d’égout. couvertures en petits éléments, liteaux et voliges”.

La hauteur des contre-liteaux dépend de l’épaisseur de la lame d’air nécessaire à la ventilation de la sous-face de la
Les premières plaques isolantes UTHERM SARKING seront
couverture. L’épaisseur des contre-liteaux est au minimum de 27 mm en cas de couverture sur support discontinu pour
bloquées en bas de pente par des cales d’épaisseur égale à
couverture en petits éléments (tuiles, ardoises, lauzes) et de 40 à 60 mm en cas de couverture sur support en bois
celle des chevrons ou par un système de fourrure et butée
continu (bardeaux par exemple) ou couvertures en grands éléments.
(lambourde) fixé sur les chevrons par clouage (3 clous
minimum par chevron).
La largeur d’appui du contre-liteau doit respecter les règles de
charpente bois concernant le clouage ou le vissage elle varie entre
Les plaques isolantes UTHERM SARKING sont mises en
40 et 140 mm, en fonction de la pente, du type de toiture et des
œuvre à joints croisés, le grand côté parallèle à l’égout.
surcharges climatiques attendues.
Les plaques sont rainées-bouvetées pour permettre une
Les contre-liteaux seront en bois traité, sec et de durabilité
jonction correcte et assurer une isolation continue.
suffisante pour la classe d’emploi 2 définie dans la norme NF
EN 335-2.
Lorsque la pose se fait en deux couches, il faudra décaler les
joints pour parfaire l’étanchéité à l’air du système.
Les contre-liteaux sont fixés au moyen de pointes ou
Au niveau des rives, prévoir un joint d’étanchéité en mousse
de vis. Le diamètre des fixations sera adapté aux
souple entre l’isolant et la rive.
sections de bois.
Les pointes sont lisses ou torsadées, en acier
En rive latérale, les plaques isolantes seront arrêtées par
galvanisé ou en acier inoxydable conformes à la
une fourrure en bois de section adaptée.
norme NF EN 10320-1.
Les vis doivent être à tête fraisée et conformes
aux normes NF E25-604 et NF E25-601.

Pose de panneau RENOTOIT HPU


Les panneaux sont posés à joints croisés,
perpendiculairement ou/et parallèlement à la ligne Le pré-perçage des tasseaux est recommandé avec un diamètre inférieur d’au moins 2 mm au diamètre nominal des
d’égout. Les panneaux RENOTOIT HPU sont fixés fixations utilisées.
par pointes torsadées ou vis (charpentes bois), par
vis auto taraudeuse (charpentes métalliques), à Eléments de fixation :
raison de 2 fixations par panneau et par appui –
la longueur de la fixation est déterminée en fonction Les plaques isolantes UTHERM SARKING/SARKING PLUS peuvent être fixées par pointes ou vis.
de l’épaisseur de l’isolant.
• Pointes annelées galvanisées à chaud conforme à la norme NF EN 10230-1, de diamètre 6 mm à tête plate de diamètre
La largeur minimale d’appui des extrémités 10 mm, de longueur jusqu’à 240 mm.
des panneaux RENOTOIT HPU est de 40 mm • Vis SFS INTEC WFC-T, de diamètre 8 mm, simple filetage, à tête plate de diamètre 14 mm, empreinte étoilée,
(charpentes bois) et de 30 mm (charpentes de longueur jusqu’à 260 mm ou vis de performance et dimension équivalentes.
métalliques). La largeur des appuis intermédiaires • Vis SFS INTEC TWIN UD, de diamètre 7 mm, double filetage, à tête plate de diamètre 12 mm,
est de 65 mm. empreinte étoilée, fixée avec guide de perforation à 30° par rapport à la perpendiculaire, de longueur jusqu’à 440 mm
Le traitement des joints est assuré par la pose de la ou vis de performance et dimension équivalentes.
bande auto-adhésive UNITAPE. • La longueur minimale de la fixation sera égale à :
Epaisseur du tasseau trapézoïdal + épaisseur globale de l’isolation + épaisseur du plafond + 6 cm
Les panneaux doivent être stockés à plat et à l’abri (pointes) ou 5 cm (vis) de pénétration dans l’ossature (au minimum)
des intempéries. Le déballage des piles ne se fera
qu’au moment de la mise en œuvre. NB: Cahier des charges disponible sur demande

20 21
Mise en œuvre & fixation

uTHERMsarking / uTHERMsarking plus Tab : 3 - Densité de fixations (par m²) – SFS intec TWIN UD-7xL toutes longueurs – Effort de cisaillement admissible : Fv,adm = 117 daN

Couverture Charges de neige extrême au sol en daN/m² (Pne) + poids propre de la couverture en daN/m² (Pc)
Densité de fixation = nombre de fixation par m² Pente Angle 100 150 200 250 300 350 400 500 600 700 800 900 1000 1100 1200
Le nombre de fixation au m² varie en fonction de différents paramètres : (%) (°)
5 3 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2
• types de fixation : pointes annelées ou vis
25 14 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 3 3 3
• pente du toit
• charges de neige extrême au sol (suivant réglementation en vigueur) 30 17 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 3 3 3 3
• poids propre de la couverture 35 19 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 3 3 3 3 4
• entraxe des chevrons supports 40 22 2 2 2 2 2 2 2 2 2 3 3 3 3 4 4
50 27 2 2 2 2 2 2 2 2 3 3 3 4 4 4 5

Tableau de densité pour les trois types de fixation


60 31 2 2 2 2 2 2 2 2 3 3 4 4 4 5 5
70 35 2 2 2 2 2 2 2 3 3 3 4 4 5 5 5
80 39 2 2 2 2 2 2 2 3 3 4 4 4 5 5 6
Tab : 1 - Densité de fixations (par m²) – Pointes annelées toutes longueurs – Efforts cisaillement admissible : F v,adm = 29 daN
100 45 2 2 2 2 2 2 2 3 3 4 4 5 5 5 6
Couverture Charges de neige extrême au sol en daN/m² (Pne) + poids propre de la couverture en daN/m² (Pc) 120 50 2 2 2 2 2 2 2 3 3 4 4 4 5 5 6
140 54 2 2 2 2 2 2 2 3 3 4 4 4 5 5 6
Pente Angle 100 150 200 250 300 350 400 500 600 700 800 900 1000 1100 1200
(%) (°) 160 58 2 2 2 2 2 2 2 3 3 3 4 4 5 5 5
173 60 2 2 2 2 2 2 2 3 3 3 4 4 5 5 5
5 3 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 3
25 14 2 2 2 3 3 3 4 5 5 6 7 8 9 9 10
30 17 2 2 2 3 3 4 4 5 6 7 8 9 10 11 12 La densité de fixation a une incidence directe sur la distance entre les fixations en fonction de l’entraxe des chevrons.
35 19 2 2 3 3 4 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13
Tableau de synthèse : distance en cm
40 22 2 2 3 4 4 5 5 7 8 9 10 11 13 14 15
50 27 2 3 3 4 5 6 6 8 9 10 12 13 15 16 17 Entraxe entre chevrons en cm Entraxe entre chevrons en cm
60 31 2 3 4 5 5 6 7 8 10 11 13 14 16 17 19 N 30 40 50 60 70 80 90 N 30 40 50 60 70 80 90
70 35 2 3 4 5 6 6 7 9 11 12 14 15 17 19 20 2 50 50 50 50 50 50 50 13 26 19 15 13 11 10 9
80 39 2 3 4 5 6 7 8 9 11 13 14 16 18 19 21 3 50 50 50 50 48 42 37 14 24 18 14 12 10 9 8
100 45 3 4 5 5 6 7 8 10 11 13 15 17 18 20 22 4 50 50 50 42 36 31 28 15 22 17 13 11 10 8 7
120 50 3 4 5 6 6 7 8 10 12 13 15 17 18 20 22 5 50 50 40 33 29 25 22 16 21 16 13 10 9 8 7
140 54 3 4 5 6 6 7 8 10 11 13 15 16 18 20 21 6 50 42 33 28 24 21 19 17 20 15 12 10 8 7 7
160 58 3 4 5 6 6 7 8 9 11 13 14 16 17 19 20 7 48 36 29 24 20 18 16 18 19 14 11 9 8 7 6
173 60 3 4 5 6 6 7 8 9 11 12 14 15 17 18 20 8 42 31 25 21 18 16 14 19 18 13 11 9 8 7 6
9 37 28 22 19 16 14 12 20 17 13 10 8 7 6 6
Tab : 2 - Densité de fixations (par m²) – Vis SFS intec WFC-T-8xL - longueur maxi 260 mm – Effort de cisaillement admissible : Fv,adm = 35 daN 10 33 25 20 17 14 13 11 21 16 12 10 8 7 6 5
11 30 23 18 15 13 11 10 22 15 11 9 8 6 6 5
Couverture Charges de neige extrême au sol en daN/m² (Pne) + poids propre de la couverture en daN/m² (Pc)
12 28 21 17 14 12 10 9
Pente Angle 100 150 200 250 300 350 400 500 600 700 800 900 1000 1100 1200
(%) (°)
5
25
3
14
2
2
2
2
2
2
2
2
2
3
2
3
2
3
2
4
2
5
2
5
2
6
2
7
2
7
2
8
2
9
Principe d’utilisation des tableaux de densité.
30 17 2 2 2 3 3 3 4 5 5 6 7 8 9 9 10 1. Sélection de la charge en daN/m² (neige extrême au sol suivant la réglementation en vigueur + poids
35 19 2 2 2 3 3 4 4 5 6 7 8 8 9 10 11 propre de la couverture)
40 22 2 2 3 3 4 4 5 6 7 8 9 9 10 11 12 2. Sélection de la pente
50 27 2 2 3 4 4 5 5 6 8 9 10 11 12 13 14 3. Choisir le tableau en fonction du type de fixation et déterminer la densité de fixations par m² (N)
60 31 2 3 3 4 4 5 6 7 8 10 11 12 13 15 16 4. Reporter N dans les tableaux de synthèse et trouver la distance entre fixation
70 35 2 3 3 4 5 5 6 7 9 10 12 13 14 16 17
80 39 2 3 4 4 5 6 6 8 9 11 12 13 15 16 18
100 45 2 3 4 5 5 6 7 8 10 11 12 14 15 17 18 Exemple d’application : pose avec Vis SFS intec WFC-T
120 50 2 3 4 5 5 6 7 8 10 11 12 14 15 174 18 1. Charge de neige extrême + Poids propre de la couverture : 150 daN/m²
140 54 2 3 4 5 5 6 7 8 10 11 12 14 15 16 18 2. Pente du toit : 70%
160 58 2 3 4 5 5 6 7 8 9 11 12 13 14 16 17 3. Densité donnée dans le tableau de synthèse : N = 3, report de cette valeur avec un entraxe entre les chevrons
173 60 2 3 4 5 5 6 7 8 9 10 12 13 14 15 16 de 50 cm
4. Distance entre fixation trouvée : d = 50 cm

22 23
La Réglementation Thermique 2012 Le crédit d’impôt

Les contribuables domiciliés en France peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt relatif à l’acquisition et à la pose d’isolation
thermique des parois opaques.

Le Qui - Quoi - Où - Combien - Comment, permet d’appréhender au mieux cette mesure fiscale.

Les textes de loi peuvent évoluer, être modifiés ou changer. Les mesures indiquées ci-dessous doivent être vérifiées lors
du choix des matériaux pour une obtention de crédit d’impôt.

QUI ?

Les propriétaires, locataires, occupants à titre gratuit, peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt sur le revenu au
titre des dépenses effectivement supportées pour l’amélioration de la qualité environnementale de leur habitation
principale.
Les bailleurs de logements achevés depuis plus de deux ans, dont ils sont propriétaires et qu’ils s’engagent à louer
nus à usage d’habitation principale, pour une durée minimale de cinq ans, à des personnes autres que leur conjoint
ou membre de leur foyer fiscal.

1 / Une isolation maximale du bâti. QUOI ?


2 / Une consommation énergétique minimale du bâtiment.
Les planchers bas sur sous-sol, sur vide sanitaire ou sur passage ouvert, murs en façade ou en pignon, possédant
3 / La favorisation du confort des occupants. une résistance thermique R supérieure ou égale à 3 m² Kelvin par Watt = m².K/W
Les Toitures terrasses possédant un R supérieur ou égal à 4.5 m².K/W
UNILIN permet aujourd’hui de répondre à toutes les exigences de la RT 2012 : Les Planchers de combles perdus possédant un R supérieur ou égal à 7 m².K/W
En isolant toute l’enveloppe du bâtiment, UNILIN propose une solution globale. Les Rampants de toiture et plafonds de combles possédant un R supérieur ou égal à 6 m².K/W
L’ isolation des murs, du sol, des toits en pente et des toitures terrasses permet de répondre à la nécessité d’isolation
optimale du bâti.

OU ?
Ce qui change : Ce qui ne change pas :
Dans les logements anciens
• Exigences de performances globales = • Le respect des exigences des performances Pour les matériaux d’isolation thermique de parois opaques, le crédit d’impôt s’applique aux dépenses afférentes à
à 50 kWh ep /m²/an globales une construction achevée depuis plus de deux ans, payées entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2012, au titre
• Exigence d’une efficacité énergétique minimale • Le respect des exigences minimales de moyens de l’acquisition et de la pose.
du bâtiment pour le chauffage, le refroidissement • Les 6 usages énergétiques :
et l’éclairage artificiel. - Chauffage
• Suppression des valeurs garde fous Up - Climatisation
• Obligation d’avoir recours à des énergies - Production COMBIEN ?
renouvelables - ECS (eau chaude sanitaire)
- Eclairage 18 % des dépenses (dans la limite d’un plafond de dépense fixé à 150 € TTC par m2 de parois isolées par l’extérieur)
- Auxiliaires Dans le cas de l’acquisition, le crédit d’impôt est égal à 18 % du montant de l’achat des matériaux d’isolation
thermique.
Dans le cas de la pose, le crédit d’impôt est égal à 18 % du montant des travaux.
Domaine d’application :
• A tous les permis de construire déposés depuis le 28 octobre 2011 pour :
- les bâtiments neufs à usage de bureaux ou d’enseignement
- les établissements d’accueil de la petite enfance COMMENT ?
- les bâtiments à usage d’habitation construits en zone ANRU (Agence National pour la Rénovation Urbaine)
Il faut reporter le montant TTC sur la déclaration d’impôts au chapitre “charges ouvrant droit à réduction ou
• A tous les permis de construire déposés à partir du 1 janvier 2013 : crédit d’impôt”, déduction des aides qui ont été perçues. Joindre les factures des artisans, mentionnant les
- pour les autres bâtiments neufs à usage d’habitation caractéristiques et performances des matériaux utilisés.

24 25
L’Environnement Emission de polluants volatils (COV)

Mieux on isole, moins on consomme d’énergie, moins on émet de CO².


Etiquetage règlementaire
L’isolation en polyuréthane : l’isolation idéale pour construire de
En application du décret n° 2011.321 du 23 mars 2011 et de l’Arrêté du 19 avril 2011 relatif à l’étiquetage des
manière durable. produits de construction sur leur émission de polluants volatils, les produits isolants en mousse de polyuréthane
nse à la p de la société UNILIN ont obtenus la classe A + (très faibles émissions).
pe l

lin

an
PE Cette réglementation concerne les produits suivants utilisés à l’intérieur des bâtiments :
LIN NSE

Uni

è
I L’isolation en polyuréthane contribue à réduire sensiblement la consommation d’énergie en • revêtements de sol, mur ou plafond

te
N respectant l’environnement. De plus l’isolation en polyuréthane ne contient aucun gaz toxique • cloisons et faux-plafonds
A
U

et se révèle totalement exempte de CFC, de HCFC et HFC. • produits d’isolation


• portes et fenêtres
Elle n’est pas nocive pour l’environnement. • Produits destinés à la pose des produits mentionnés ci-dessus

Le polyuréthane est totalement inodore et ne produit pas de gaz. Il ne se dessèche pas, ne Présentation de l’étiquette établi par l’arrêté :
LA s’effrite pas, il ne devient jamais un milieu de culture ou prolifèrent les insectes et les rongeurs. • elle comporte une lettre représentant le classement obtenu
PLANETE nse à la p • elle respecte des règles précises sur la forme qui sont détaillées
pe l dans l’Arrêté
lin

an
Uni

Une quantité
N REd’énergie
SPE très limitée est consacrée à la fabrication d’isolation en polyuréthane. ète
N ILI CT
• 87 % du pétrole est transformé en carburant (énergie)
E
U

• Seulement 0,1 % du pétrole est utilisé pour la fabrication des polyuréthanes

L’E T
N VI M 87 %
RONNE Extraction du pétrole
100 % Carburants d’énergie

9 % Production
des produits
chimiques

4 % Production 63 %
30 %
des matières Récupération
Recyclage
synthétiques énergetique

Fin de cycle
1 baril de pétrole investi dans l’isolation PU de vie
permet d’économiser environ 100 barils
7%
Déversement
Transformation controlé
des matières
synthétiques

Cycle de vie : le Recyclage

Le recyclage thermique d’un m3 de polyuréthane fournit 215 KWh d’énergie. Certificat disponible
Suffisamment pour allumer une lampe économique de 5 W pendant 43 000 heures sur demande.

26 27
2319 -05/2013 - dessins non contractuelle

Unilin Systems SAS


Tour de bureaux de Rosny 2 - Avenue du Général de Gaulle - 93118 Rosny-sous-Bois Cedex
Tél. Service commercial : 01 48 94 96 86 - Fax : 01 48 94 11 01
www.unilininsulation.com - e-mail : info.insulation.fr@unilin.com