Vous êtes sur la page 1sur 2

Obj.

2 Technologie de groupe
Codification des pièces
1- Introduction

Les contraintes modernes, diverses et variées qui pèsent sur les systèmes de production (zéro
stock/délai/défaut, diversité des pièces, inconstance des séries) ont amené les services de production à
repenser la façon d’organiser celles-ci afin de gagner en productivité et rentabilité.
Les productions sont maintenant exécutées le plus possible en Ilot de fabrication qui est une
organisation de moyens de production adaptée au plus prés aux besoins d’un ensemble défini de pièces que
l’on nomme Famille de pièces.
Ainsi toute pièce s’apparentant à la famille pourra être produite sur l’îlot avec une rentabilité
maximale

2- Codification d’une pièce

Ranger les différentes pièces à produire en famille est donc le premier problème à résoudre pour
mettre en place cette méthode. Le moyen que l’on utilise est la codification des pièces.
Le code numérique obtenu identifie en quelque sorte chaque pièce (/ DDP ).Il est alors possible, en
comparant ces codes de ranger dans la même catégorie (famille) des pièces qui auraient des codes identiques
(ou tout au moins assez proches). Bien sûr toutes ne le pourront pas.
Différents systèmes de codification existent. Nous utiliserons celui proposé par le CETIM.(voir doc.
distribués)

Prenons l’exemple d’une entreprise désireuse de réorganiser sa production :


Elle devra mener la démarche suivante Pièces
« orphelines »
MO Hors îlots

Codifier toutes Analyser Organiser


les pièces Comparer l’atelier de
les codes production
Ensemble des DDP
des pièces Produites
Codes de toutes
les pièces Pièces rangées en Ilots de
différentes familles
Fabrications
constitués

3- Système de codification utilisé (Présentation des documents 0 à 13 du code CETIM)

Le document (0) présente le code CETIM concernant le Groupe N°1 :Les pièces de révolutions.
(Il existe un autre groupe relatif aux pièces prismatiques. Les études que nous ferons cette année en Technologie
de groupe ne concerneront que le groupe 1.)
La pièce est codée sur 13 rangs.
Chacun de ces rangs évalue une caractéristique de la pièce.
Pour un rang donné, un ensemble précis de critères permet de coder celui-ci. (voir feuilles 1 à 13)
Chaque critère de rang peut prendre les valeurs 0 à 9.

4- Exemple de codage d’une pièce.

(Voir document page suivante)