Vous êtes sur la page 1sur 52
Cour d'Appel de Paris Tribunal de Grande Instance de Paris Jugement du ODF2018 16e chambre corvectionnelle 1 NY minute I N° parquet L7H To00854 JUGEMENT CORRECTIONNEL A Maudicnee publique du Tribunal Correetionnel de Pans le QUATORZE FEVRIER, DEUX MILLE DIX-(IUIT. Compose de President Mache PREVOST-DESPREZ Isabelle, premier vie agjoint, président Assesseurs Madame DE-RIDDER Fréderique. viee-président, Monsieur GENEST Révin, juge. Assists de Madame areffidte, tn présence de Monsicur LE BRIS Nicolas, substitut, Aux audiences des 24, 25, 26, 29, 30, 31 janvier 2018 et 01, 02,05, 06 et 07 fevrier 2018 13 heures 30, le Tribunal ayant été composé de Président Medame PREVOST-DESPREZ Isabelle, premier vice-president adjoint. Madanie DE-RIDDER Fridérique, vi Monsicur GENES Kevin, -uge, de Monsieur LE BRIS Nicolis, substitit 6 appelse alfaire Page 1144 Prévenu Nom AIT BOULAHCEN Youssef devenu Youssel ug Je 25 juin 1992.4 CLICHY (Houts-De-Seine! de AIT ROLILAHCEN Mohamed ct de DADHDI Mina Nationalit : _frangaise ef marocaine Situation familiale * edlibataire Situation professionnelle ambulancier Antéoédents judieiaires : BI NEANT. Demeurant Situat‘on pénale : placé sous contréle judiciaire Placement sous contréte judiciaire en date du | 6!03!2017 Maintien sous con:r6le judiciaire en date dv 06,09/2017 Mainuen sons comtrale judiciaire en date du 30/10/2017 Mainticn sous coutrdte juiciaire vn date dui 219122017 comparant assist? de Maitee NOGUERAS Xavier, avecat au barceau de PARIS (D1252). commis dolfice, ef de Maitre LASTELLE Flerian, ayeeat au barreau de PARIS (A39), commis doifice, (conclusions cerites aux fins dlimecevabilise des constitutions de parties civiles a Tendroit de Youssef deposies Ie 1770 1/2018) Prévenu du chef de: NON DENONCLATION DE CRIME TERRORIST Prévena Nom : SOUMAH Mohamed aé le 12 décembre 1989 4 CLICHY (Hauts-De-Seine) de SOLMAH Djibril ot de ABELLI Bvelyne Nationalité ; fare: Situation familiale - eélitataire Situation professionnelle ; sans profession Antécédents judiciaires dja candanng ‘Demeurant : Chez MSOUMAH Djibril Page 46/144 Situation pénale : détenu prévenu pour cotte cause a la Maison df Arrét de Rouen N° éerou . 78932 Mandat de dépat a date du 05/1201 Maintion en detention 2rovisoire en date du 0609/2017 Maintien en détention pravisire en date du 31/10/2017 et prolongation de la detention provisoire & compter du 6/71/2017 a @ heure pour une duree de 2 Maintien en détentioa provisaire en date du 21/12/2017 et prolongation de la deter tion provisoire a compter du 6/01/2018 40 heure pour une durée de 2 mois comparant assisté de Meitre DUBS Julien, avoeat au barreau de CRETEIL (PC374). commis office, de Maitre RICAUD Anne-Helene, avocat et de Maitre CLOT Nicclas, avacar. {evnctusions éerites aux fins de relaxe deposées le 31/01/2018) Prévenu du chef di SOUSTRACTION A LARRESTATION QU AUX RECHERCHES D'AUTEUR OU COMPLICE DACIE DE TERRORISME PUN] D’AU MOINS 10) ANS D'EMPRISONNEMENT EN RECIDIVE, Prévenu Nom : BENDAQUD Jawad ne Ie 30 gofit 1986 & EPINAY SUR SEINE (Seine-Saint-Denis) de BENDAOLD Mohamed et de EL MAACHI Amina Nationalité . _Frangrise Situation familiale : cél-bataine Situation professionnelle : préparatcur de commande Antécédents judiciaires : dejé condamns Demeurant Mandat de dépét & durée déterininge en date du 24/11/2015 Mandat de depot en date du 27/21/20 Maintien en détention pravisoire en date du 06/09/2017 Maintien ev détention provisoire en date du 30/10/2017 et prolongation de la detention provisoire 4 compter du 61/2017 a fiheure pour une durée de 2 mois Mainzien en detention provisoine on date di 21/12/2017 et prolongation de le detention provisoire & campter du 6/01/2018 4.0 keure pour tine durée de comparant sassisté de Maitre NOGLERAS Navies, avocat au barreau de PARIS (1232), commis doflice, et de Maite CULLIN Mariz-Pompei, avoeat ati barreau de PARIS ). commise dottice, (conchstons éerites en réponse dépostes 4 Faudience le 3 1/01/2018), Prévenu du chef de : SULSTRACTION A L'ARRESTATION OU AUX RECHERCHES DYAUTFUR OU COMPLICE DACTE DE TERRORISME PUNI D'AU MOINS 10 ANS DIEMPRISONNEMENT EN RECIDIYE Page 47/144 Vaffaire a été appelke A audionee dar = 30/1/2017 et renvayge au 21 ch = 21/12/2018 e€ reavoyse aus audiences J ot 01, 02, 15, 06, U7 et L4 fevrier 2018 emibre 2017, s 24, 25 26, 24 30, 31 janvier 2018 Lors des audiences des 24. 25. 26, 28. 30, 31 janvier 2018 et 01, 02, 05. 06,07 ot M4 fevrier 2018, les débats qui ont eu licu dans la salle d'audience de Ia 16! léme Chambre Nobjet dune retransmission andiavisuclle sn direct dis 2 autros salles adience cu Tribu: re cea, DEBATS Audience du 24 janvier 2018 a 13 heures 30 : A Papel de la cause, Ia présideme a constaté la présence et Fideatite de AIT BOULAHCEN Youssef devenu Youssef, BENDAOLD Jawad ot SOUMAH Mobemed ct a donne connaissance de Vacte qui a saisi ke Widunal La présidente a informé les prévenus de leur droit, au cours des débats, de faire dos declarations, de répondre aux quiest.ons qui leur sont pesées ou dle se taire, La présidemte a relevé une erreur matériclle dans la prévention concemant BENDAOUD Jawad ct SOUMAH Mohamed, les fails poursuivis ayant cw lieu on 2015 ef non en 2016. Maitre HOLLEAUX Georges. avncat, a ot entendu au scutien des conclusions de requalification des faits de recel de terroristes on recel de terroristes constcutif dacte tion des acticles 434-6, 421-". 421-7 du Code penal de serrorisme en appl Mafire CHRISTIDIS Héldra, avocat. a été entendue au sovticn des conclusions de requalification des Suits de reve: de terroristes en rece! de terroristes constitutil dcte le terrorism en application des articles 434-6, 421-1, 121-3 du Code pénal, Maitre REINHART Jean, avocat, a été entendlu au soutien des conclusions de ion des faits de reeet Ge terroristes en rycel ue Lerroristes const-tutif d'acte 446, 421-1, 421-3 du Code penal requalifiea de terrorisme en application des articles catend on ses réquisitions sur la requalitication des faits de de torrorisino on appheation Le ministére public « 6 recel de terrorists en roeel de tervoristes comstiuuit¢ des articles 434-6, 42 du Cade peal Maitre NOGLERAS Xavier, avocal, st Maitre DUBS Julien, avocat, ont été entendus cn leurs observations sur la requalification des faits de recel de terroristes en recel de terroristes constitut:fdlacte de terrorisime en gpplication dos articles 454-6, 421-1. 421+ 3 du Code pénal La président a instruit Vafaire, imterrogé les prSvexus présen's sur les faits et regu ‘curs declarations, Madame areffier. a cenu note du deroulement des débats. Page 48/144 A 20 heures 31), la présidente a ordanré la suspension Audience du 25 janvier 2018 4 13 heures 30: Le Tribunal, dans la mnie composition qu’a audience prévédente, assisté des memes greffiers, a repris séance en présence du angie substitut du Procuteur dela Republique La peésidomte @ poursuivi Instruction de Faffaire, imtermogs les prévenns présents sur les fhits ot regu leurs déclasations. La présidente a sejeté la demande faite par Maitre HOLLEAUX Georges. avocat. et itre NOGUERAS Xavier, avccat, de diffusion decoutes telephoniques telles wseres un co'e DS6S5 du dossier Madame wreffier, a ten note dit déroulement des debts in des débats, A 19 heures 30, la presidente a ordonné la suspe! Audience du 26 jan 8. 13 heures 30 (6 des mémes wede Is Le Tribunal. dans la miéme composition qu’ Yaudieave préssdente, ass ureffiers, a repris sane en présonee du mame substitut du Proc Republique. La présidente, aprés avoir constati l'intégrité des scell’s CORB/GRAVIEIGIET et CORB/GRAV/E23. a ouvert lesdits seellés et a procédé 4 leur présentation La presidente a poursuivd Hnssuetion de Vaffune, intestoge les prévenus presents sur its ct regu leurs déelaration les Madame trefficr, « tem note du déroulement des débats. A 18 heures 50, La présideute © ordunné la suspension des débats, es scellés ayant été reconstitucs du 29 018 A 13 heures 30 sist Le Tribunal, chuas fa méme composition qu’ Maurie msémes greffiers, a sepris séance en présence du méne substitut du Procareur dela Republique La présidente a poursuivi instruction de Vaftaire. interroge les préverus presents sur les fants et regu leurs declarations, Madame greffier, a temu nowe du déroulement des débats ésidents a ordonné Ja suspension des débars, Page 49 / 144 plaidirie Maitre CULLIN Mei plaidoirie Pompei, conscil de BENDAOUD Jawad. a été entendue en sa Les prévenus ont eu la parole en dernier greffler, a tena aote du déroulement des débats Pais a Vissus des dSbets tenus & audience publique du 07 f€vrier 2018, le cibunal a infarmé les parties peésentes an régnbérement représentées que le jugement serait prononoé le 14 février 2018 4 16 heures 00 Acette date, yidant son delibére conformément A Ia loi, le Tribunal a statué en ces termes Les prévenus ont été renvoyés devant Je tribunal correetionnel par ordonnanes de Monsieur TEISSIER Christophe. juge dinstruction, Madame POUN Nathalie, juge instruction, Monsieur HERBAUT Jean-Marc, juge dinsuction, Mensieur DE PAS, David. jnge dinstruction, Madame COUZY Isabelle, Mcusicur CHOQUET Claude. juge d'ivstruction, rendue le 6 septembre 2017 AIT BOLLAHCEN Youssef devenu Youss conseils «Mani fey vivant! » (D723, D726) Abdelhamid ABAAOUD expliquait a sa cousine quil evait besoin d'un endroxt pour se sucher durant deux jours et qu'elle allait recevoir 5.040 € pour leur acheter deux: costumes et deus paires d2 chaussures (D723), Ml sétait vanté evant fe témoin et Hasna davoir participé aux attentats (D72/3. D72/5) Il lect avait également indigué que dauties attentets seiaient commis ex France. nvtammnent pendant les fetes ce fin anne (D723, D724) De retocr & Pappartement, Hasna AIT BOULALICEN avait passe iouie la nuit & appeler ses eontacts pour trouver une planque pour un « consin ci biee! » (D725 Les investigations permettaiont de corroborer ev réeit et de contirmer le passage des Atcrroristes dans fe buisson de la rue des bergeries Leexploitation de la ligne 05.34.31.83.03 d'llasna AIT BOULATICEN et du téphone LG 3 essoeig a cette ligne (CORB/APTE/E3} permettait de reconstituer ses schanges du dimancite 15 novembre 2015 avec Mohamed BELKAID alias Samir BOUZID. membre de ta cellule terroriste, rests on Belgique, Ce demier a été te par la potice belge lors de Massaut de ‘a planque de Forest le 15 mars 2016, Moharied BELKAID wes pout ces appels : 32.466,28.20.67 ot 32.485.76,30.28 utilisair eu hi = 20h 20> ler appel de Mohamed BELKAID vers Hasna AIT BOULAFICEN (2676744), = Wh 34 sil lui adressait le SMS suivant: « rue de le Rergerie an nivean ch rond. powt parking devant société (DIA286!4), TL faut relever que la ville n'stait pas précisée et que cela avait été donc indiqué lors de la discussion au téléphone. = Bins 21 hy 34 ot 21h 50: Hasna AIT BOULAHICEN bomart a Aubervillicrs, prés de a nue des beruertes. A 21430, eho quitiatt les Incuy pour rentrer chez sa colocatanre 1 Sree a Draney (93) (D735!) = 2228» Mohamed BELKAID ivi adressait le message suivant © gannd vous aller Page 60 ! 144 ldcbas. sovee iiseres, s ne fut pos y aller om kammis » ( DIA2B6IS) La présence d’Abdel Hamid ABAAOUD tans les buissons de ta rue des bergeries était canfiimée par les constations ultsricures effectuées sur piace (D2354). Le sol entrée de sefuge de droite était jonché d'emballages et houteilles vides (AUB-UUL, AUB-003. AUB-04, AL-R-18}, um margeau de coque de télephone ot unt emballage vide de carte SIM (AUB-062), «ny pile 9v (AUB-096) ot une autce pile Sy cntour dadhésif gris avec un fil clectrique (AUB-007) Des traces, papillaires et ADN, d'Abdel Hamid ABAAQUD Staient découvertes sur les deux piles (AUB-C06 et AUB-097) (D906U, D8062) Youssef AIT BOULAHCEN 2) Un appel immédiatement répereu Llesploitatioa des lignes d'Hasna AIT BOULALICEN (06.34 31.83.03 lione associge deux téléphoues ) et de Yousse? AT BOULAHICEN (lune SFR, O6.24.74.91.51 of ligne Iycamobile 07.53 18.18.47) pormettait de reconstituer ainsi leurs écharges dans Ia so.tée du dimanche [3 novembre 2013 + 20 b 24 scil 4 umutes apres avoir regu Tappel de Mohamed BELKAID ; elle le comactait sur sa ligne 06.21.74.91.51 (appel d') minus et 7s) (D26767/3) ; = 21 LD: depuis ss figne 06.24.74.91.51, af hui demandait par message eli qué est duns ies rte ?»: (1126749;54) h 58; alors quielle bernait pris ce la plangue, elle contactait son fre 06.24.74.91 31) (appel de 20 seconds) (D26767/4) 7 21 h Somni7s ; elle te prévenait par message sur le 06 2474 91.81: « Hamlet if est dans.d » suivi de « fey » (DL2864, DIA2K6L3) = 21h S8mn19s - depuis su ligne 06.24.74 91.51, il la: communiquait maumnéro de soa aute bygne’ « 07,59.18.15.47 » (D14286i13) = 21h 59mn55s elle lappelait sur sa figae 07.53.18,13.47 fappel de 2 minutes 42 seconds) soit 34 s aprés le coatac! lui indiquant de changer de ligne (D26767/4) ~ 22 b 04: depuis sa ligne 16,24.74.91 51. il lu: envoyait le message suivant: «eine Headresso» (D 1428613} = 22h C8. elle lai repondait: « jar pus de batterie, Fens me eherehow Comme ga on Fe monte et Phe danne tout Fadresse » (DLA286/13). = 22h U1: soit 3 minutes apres elle tui transtercit sur sa ligne 6 24.74 91.51 te message de Moliamed BELKAID avee Ladresse de la plangue: «+ rriveaar du rond point devant parking société » (D14286i13) + 22h 14: elle Ie contactait sur sa ligne (7.$3.18.13, secondes) (D26767!4) bh 36: depuis sit ligne 06.24.74.01.31, il Int adres blague sur ce portable. je de souers 6 meanen fa Sieve dite queigine chove appelie sur Fanire portable (D26740/33) «22h 34: depuis sa ligne 96.24 74.91.51, il lui adressaut le message suivant: « enivade aivesse cle kr ont es» (D26749156). Ce message mot a mel dailleurs la thése selon tequelle le preven aurait bloqué sa secur sur ee portuble poisqu'l attend une reponse h 06 4 23 h 40: elle Fappolai: & trois reprises sur le 07 53.18.1547 (23806 : 23 svcondes, 23426 ° 5 sevonces, 23h40: | minute 1M). De son cété, il Fappelait A 23h36 te périvule, SMS (267674) « cst au Cigue SMS le 2 de fer Bergerie si (appel de 1 minute ot 41 ait le message suivant : aye se He esl dhrétique He Jui adressa (CORBIAPTSiE2) Page 61 / 144 Lespleitation du tskyphone ARCHOS et de Ja SIM asse fHasna AIT BOULAHCEN, retiouvés dans les décombres de la rue du Cortillon, apportait les éléments suivants Lreyploitation de la carte SIM apportait les élements suivants (D26749) + Fichiers audios - découverte d'un messas: une soeur: « omers, Salon Aieykoua, de 12 parle comme 6a p éseam. He, il ya mon consin, if est arrive diy fest ef tat ef musk. 1 i-c¢ gue tu pera: Theherger oiez tot fn) H dort avec un dihadiste. esst important, wi re plait ma soeur », Ce message avait vraisemblablement ste adresse par une application de messagerie audio enregistré per une femme, adressé ree git’ a pas lore dehors = MMS — ce dossier wn fichier audio enregistré par Hasna AIT BOULAHCEN : « Sai Youssef c'est important Réponds ta. ¥ et fe cousin di bled Ia, te cousin dle hr Belgique. Sort pote kt. i m'o eppelé. Done. ye pari pres eau véléphone (..) Ca fant der jours i dart an pare, Ha dit si ne pers Phéberger on tw vais avee int Cest ie pose’ a Hamid it mor, je snis chez Soraya (...) Done vas rappeliec mot s'il w plait, Clest smparsont. Depuls tout é Pheure, ga meppelte de ta Belgique » (D267494), Il faut done telever em paralléle avec les autses messages retrouvés que ce MMS s‘inserit forcement dans la péricde de temps on HASNA est toujours chez sa co-locataire et quelle essaic de trouver un abri peur Hamnicl ABAAOUD afin de le soustraire aux recherches des forees de Vordre. Ce MMS a Vevidence est adresse & Youssef son fiére ke dimanche soir alors qu'elle ne réussit pas Ale joindre 1a AIT BOULATICEN se souyenait i! une conversation entre Hasna et Youssef AIT BOULAHCEN devenu: le dimanche soir alors quielles ctaicat en train de rentror 4 Draney de retour de ta planque des cerroristes, Hasna AIT BOULAHCEN lui avait demande: « i peux verr dans combien de femps ? Th pens hil nonver qielgue part ot aller ? Ty vas hn donner combien Elle se souvenail quiclle wavaic pas amété dappeler son frere et que ce dernier voulant Vadlress de Ie cache @'Abdel Hamid ABAAOUD (D3883; Lars de son audition comme témoin, Youssef AIT BOULAHCEN explisnait que sa sceur s'eait réjouie des attentats et qu’elle tenait régulierement des propos pro-Dacch 20, D2822, D2446) Le samedi 11 ou Ix dimanche 13 novembre, sa secur lui avait demande sil ponvait beberger un am: dz son cousin qui veaait de Serie + « part errene elle mer envoné Fedresse of xe irowant Cindividu girlie venta que fhederge meus ial effce ce n asadresse » (D820, D2822), Pais, it changeait de version en indiquant que cette edresse correspendait 4 celle de sa steun. il voulait en effet la voir pour la raisonner I indiquait enfin ew ur lui avait envoys dows adresses : celle ofl se trowvait son cousin et la sienne (D2846/5). D ailleurs, la colocataire dH; Seige UF fe re Hoe NOMVIERS pis dle lors de ses auditions de garde & wie et devant le juge dinstruetion, Youssef AIT BOULAHCEN canniit los explications suivamtes qu'il maintenait a Paudience I confirma:t que sa steur iui avait adressé un message WhatsApp Je 13 ou le 1 novembre 2015 pour se rjouir des attentats. Il Ini aurait ieprache su réaction, Cet échange n'a pas été retrouvé sur le Wlephone ce Hasna AIT BOULAHCEN T avait ensuite bloqué s28 messages sur cette application et sur I m 2678917) (D26789/3, Le dimanche 1S novembre, en soirée, i! avait regu un appel gui qualifiant de «bizarte> Page 62/144 dllasna. Ul s'était demande si elle Sait « bourrée ». Sur le contenu, elle lui avait dit west-ce que si un four fe cousin if esi fa, tw serats prét a Phéherger 7» AT lui aurait répondu quielle stait + matace dans da ite » et quelle allai: cxuser des soucis & leur mere : « enstlie, etle a parlé dime comsine. C'est Hii que je me sti dit elfe est Bourré » (D76785/3) Toulefois, YousseP AIT BOULAHCEN lui avait répondu qu'il voulait la Voir on indiguan: » «fe vonlens fa menire en garde ef Favertir de san danger st vraiment fe cousin dbidel Hamicl ABAAOUD eri présent » Par ailleurs. ine voulkit pes avvir ecite conversation an télephone (D25789'3 2678044}. Il précisait ensuite: we re saraiy pay vf elle fatsait allusion aw cousin ABAAQUD» (D26789/4)} Devant le juge diinstruetion, ifr rel SMS, est assez contin. me parkant a'r réfingié. gut vera usin et qu'il faucvait hebergers. W lui avait pondu qu il wféta t pas chez hn, que sa mere étai, malade et curls ne soulaient beberger personne (268588), Confonté av fait que cest Ini gui avait demands adresse sa sceur (message de 22h04), et quévidemment cetle adresse ne lui avait done pas ée envoyse par erreur i fepondait na avoic demande son adresse a elle. et non celle du cousin (D26789!S 1D26780/6, D2678910). Tl ajoutait : « site deem npetee au he et je hu at demands de mvavayer adresse ot ele diair censée éfre fit Hamid. oe qui eife parte. » 1 psstendait ne pas 9/5. D26789:6, D268) jondait «ye meray avoir regu ui cousin ou Fami dua fe thi ai stemanlé aussi gi de sa réponse sus Hamid (92678 avent I maintenait devant te juge instruction et A Faudienee que son intention état tuniquement de localiser sa sceu pour éclaireir fa situation (D26858/10). Interrozé sur lo SMS she 22h08 adress smi Ha ligne 06.24.74. 1.51 ( vieiy me chereier sf comnts et on part) il ropandait ne pas Vavoir regu car il avait blogue la reception de messages émanrant de sa scenr (D2680954) Inierrogé: sur sa ligne Lycamodile 07.53,18,15.17, Youssef ATT BOULAHCEN repondait avoir donnée a si sur car sL oraignait de reccvoir des contenus radieanx via kes applications de son i phone (D26789/7. D26809/4, D26868/10). Conftemté aus 21 contacts télsphoniques (voix ct SMS) éshangeés, via cette ligne Lycamobile, avee sa sxur entre les 15 21859) et 16 novembre 2015 (ODbd7) soit en 211 48. il pretendait ne 4 il ne sen fe overt pas se souvenir exaetement du contenu de leurs chan: pivlé d'un individ qui revenait dle Spric. Mais & ancur moment ge 0 an quid vagissait Abdel Hamid ABAAOUD». Sa scour lui avait également dit que ade cous on Ja cousine » était dans un buisson (D26789/8, D25749/9}. Stag:ssant des appels de 21h59, 22h14 et 23hM0. il prétendait que ees eppels avaient été pris par sa maze (D268119/5, D268A8/9). II disail ne pas se souvenir des sepl SMS, indiquant quill Sfauissait pestdtre de messages vides pour quill la rappelle, Quant aut message audie découvert dans le (ekiphore Archos de sa sneur, il disaie ne jantais favour entendu (D26868"11), 3) La volonté de Youssef AIT BOULAICEN d'aller sur Ia planque AIT BOULAHICEN (06.34,31.83.03) ot de Nott 47) permettait de reconstituer ainsi leurs éehat DLS (D4G129 , 267674) es lignes ¢'Hasna AIT BOULAHCEN (07.53,18.15 dans la nuit du dimanche 13 au luce 16 novembr 00 bITa Ok24, Youssef AIT BOULAHCEN tontait de joindre sa seeur a > Page 63) 144 reprises mais tembait a cl répondeur: = G0h24: il lui acressair fe SMS suivant: « Poti je stay = DOh4S: Hasna AIT BOULAHCEN le rappelait (12 seconces), ww tos Lors de son audition de tSmoin, Youssef AIT BOULAHCEN expliquailt s'8tre rendu a Drancy Ie dimancke soir pour voir sa scour Alors qu'il évait arrivé sur place, nlavait pas réponda a ses appels Tl etait done reniné chez. lui, Elle Yavait rappel moment-li mais il lui avait répondy d'effacer son numéro et de ne plus l'appeler. 1 pistemlait ne plus avou eu de nouvelles de sa sccur a comptor du dimanche soir (D2826, D2822) La porquisition du 13 mars 2017 au domveile de Youssef AIT BOULAHCEN 4 Piorrefitte-surSeine (93) permettait de saisir un PC Micrasoft (VAB/GAV/PERQISEPT) (D26773) Liexploisation de cet ordinatsur (D- 26804) permettait de retrouver en mail du 19 novembre 2018 adresse un journabste de VAEP + « cimannche 1Y fem readite te 15 elie mva appelee ponr gue Fautle ini parte Eile em ressentent ome. Jy suas aller ea pos alory jai aitendt ypeler et ai tot de voiture et lavsgue fe sms seviver sur place elle ne repande elle we suite décrocher en dui lisuit ale ne plus mappeler suite di Hnconvément que movant ceusse joveis fait fe déplacement pour rrent. Canchusian > mereredi enuitin Falluane ane t64€ wf Fappnencls qu'elle se donne fe aiorts (DIAN, D284), Lors de ses auditions de garde A vue et devant Je juge dinstruetion, Youssef AIT BOULAHCEN donnait les explicatians suivantes 1 canirmait sre rendu a Draney’ dans la nuit (D26789!3}. Con‘ronte & la FADET de sa ligne Lyeamobile, il reconnaissait que ce déplacement avait eu lieu vers OURIS. Son but etait de raisonner sa scour (D26S58i11), Curieusement, if avait pris une brique de lait ot un paquet de biscuits. P prétendait quil ne voulait pas arriver les mains vides et contesiait toute intention ce ravitailler les terroristes (D26789/9. D267S9/10 D26868/12}, Une fois sur place. il avait centé de la jcindre 44 reprises, on vain, 1 Stait done reparti chez lui (D26789/8, D26X68/2), Une fois chez lui, sa sous Lavait rappelé, Comme il était énervé, il lei avais demand de ne plus Lappeler. Cette conversation ctait la demniére ave sa steur Elle avast essays de le jorndre lund) et mardi mais 1! n'avait jamais répondu (D267894, D2578919). La colocalaire dHasna AIT BOULAHCEN se souvenait que Youssel AIT BOULAHCEN avait tenté de verir chez elle A Draney, En effet. Hasna AIT BOULAHCEN lui avait expliqué yue ce desnier était ven, quill avait ettendu 29 minutes au pisd de Mimmeuble et quill avait essayé de appeler, en vain, Tl etait ensuite roparti ct avait adressé un SMS a sa scvur lui reprochant de s'Stre « toute de ser gitenle » et Lut demandant de ne plus lappeler (D3#83:2) Interrogé sur sa connaissance de Ia présence dAbde! Hamid ABAAOUD en France, Youssef AIT BOULAHCEN répondait s'en étre seulement douté « ee erate pas six Par moi, dams ma Wie. eetass smprubeble qu'il 267807. D: it quil ignorait la présence Abdel Hamid ABAAOL D en Fiance (D268025) et_ maintenait cette position lors de Finterragateire de premiere cemparution (D26845). N'etant pas siirdu séricux ées propos de sa steur il avait dée.dé de ne pas prévenir la police + ge ine me base jamais sur des suspicions an dex doutes. Cest des régles qu'on apprend dans fa religion. » ( D26788#7), Cette pesition hasardeuse était maintenue a audience par le prévem, nt référence a leur cousin ABAAOUD Page 64/144 4) La réception d'un message code fai Le lundi 16 novembre 2015. Hasna AIT BOULAHICEN é:ait manifestement pactic voir Abdel Hamid ABAAQUD dans sa plangue. En effec. sa liga 83.03 avait borné it proximité de le ruc des bergeries 4 Aubervillicrs de 14452 a 16h35 (D4079/4. 1D26748/2), Diaprés sa colocataire. lle était partie aver des vietuailles pour les terroristes (bouteills dau et raguct de yteaux) (D389) A 15h57. elle consaciait Youssef AIT BOLLAHCEN sur sa ligne 06.24. 74.91.51 pour le prévenir qu'elle avait sw Abdal Hamid ABAAOUD st quil allait bientét maurir. Elle ail un langage codé : «fe Mal wu, id vest fH ut sero. Iva disparafire. H va biewot monrir & cause dle son cancers (DIA286/4 ot /S, DI428612). Ce langage codé lairemen: référence & Fimminence dua nouveau projet terronsste foments Hamid ABAAOUD et Chakib AKROUH et de feur souhait dle conmetire cux-aussi une action kamikaze. A cet égard, il convient de préciser que les constatations realisées dans le squat de la sue Corbillon ont permis de retrouver des armes néeessaires Ja commission d'un neuyel attentat, Interrogé sur ce message, Youssef AIT BOULAHCEN répondait ne pas Vavoir regu «air il avait blequé la ligne de sa sceur sur san télephone (D26789'6, D26868/12). Ceci ressort de sos progres assertions forcement sujettes 4 caution dans la mesure ow le prévenu a jet la puce du télephane Lycamobile entierement dédié aur éehanges avec sa scour ot a procédé a un nettovage important des contenus des deux téléphones. Ainsi, il a &é impossible de véritior Ia réalit? de cc dlocage sur le tlgphone en question ot le tit qutil Wait pas rege ce message partcaliérement incriminant. iclles_des terroristes et Pintérét_de pour les theses diihadistes, Yousse? AIT BOULAHCEN se présertait comme un -musulman lambda, non radicalisé (D267804) Lanalyse de sox gasseport Prong faisuit spparaitre : un visa entrée en Mavricanie & compter di 29 mars 2014. un visa du 22 juin 2015 pour le petit palerinawe en Arahic Saoudite (D26777), Hl faut relever que le prévenu Giait titulaire dun passeport mmarozain et d'un passeport frangais tous deux delvrss en 2014. Plusiowis éléments de la procédure permettaient d'établir sa radicalisation religicuse et son attrait pour les theses djihadistes 15 au domicile de la famille AIT BOULALICEN au penmetiant la sarsi¢ ees abjets suivants La perquisiticn du 19 novembre = Téléphone Iphowe 4 (YABV6). En garde 4 vue. il déelarait que ce t$kiphone etait sie (D26805/3) < interragé sur la orésence de photographies é'Abdel Hamid ABAAOUD, il changeait de version, indquant ne pas avoir utilisé ce téléphone, et ajoutant quil avait certainement te ulilisé par sa secur Hasna (1268054) = Telephone I phone 6 (YAH). L'exploitation taisait apparaftre de la documentation diihadiste pro-Etat Islamique et antisemite Par aillours, Muuisateur dv téigphone avait manifestement fait en sorte deffacer une partie da contenu (D6IS341. DL675:/8). IL Feconaissait dovant les enqudteurs avoir téléchargé les fichiers suivants + La pestenrarien de Califat chronique & che manda srongens ¢b908 gostry », I prscisait ne pas kes avoir lus (D26805 17) te eroisinle annonceée », « Histoire de la Spie Devant te juge d'instruction et a audience. fe prévenuexpliquait que In plupart des phoiograpies fei avaient été adressées par sa soour Hasna . il admotait voir pu Page 65 (144 consul:er des sites salafistes, dars un but d'information (D26868'3), = Ordinatewr Microsaft (VABIN), Liexploiration fiisait apparaitre des fichiers de Vassociation Ana-Mustim. une photographic du dyitaciste Adrien GUIHAL. un fichier issu du magazine Inspire sur l'appropciation des biens des mézréamts, un photomontage représentent Abdel Hamid ABAAQUD ot Hasna AIT BOULAHCEN, divers documen:s de propayende djihadiste (D26765}. Devant les ong il indiquait evoir ecouté quelques cours d'Ara-Muslim sur Interne: sang toutetors en parlayer les ides. II prétendait :gnorer le contenu. pourtant clairement djhadiste, d hiers audios « Le sens du Taghcut » et © [res beaw nashoed pour fe sheikh Khalid Rachie» (D26805/8) ant du decument PDF sur la ghanima, il disait Yavois regu mais ne pas favoit ht e se souvenait Frat Islam:qus dans sen disque dur. ‘oudinarcur (D26868/3) Slagissant duu phocomontagy, il reconnaissait avoir pout-ttre pris ées photographics de Ie chaine BFMTV pendant lassavt mais niait avoir fait le photomontage (D26805:9) Le minsstére peblic produisait 4 audience lors de ses requisitions ce photomontays montrant notamment ABAAQUD avee an drapeau de PEI et un couteas ensanglanté Re maniére certaine, ce photamontaye était un hommage & ABAAOUD et a Hi AIT BOLLAHCEN as devor enregistré des photographies de xscluait pas quuun tiers se soit servi de son Par ailleurs, les écoutes t8lephoricues apportsient kes Sléments suivants = 22 décembre 2015: évoquant les saises opérdes par les eaquétewrs lors de la quisition, i les insullail en ees formes ces cients onais, 2 wespeerent en ces jens » (D26819/3) = 10 janvier 2016 SMS ecu de sa sceur Marion Av fa religion de merde » (D26S19/5), mime si Jiscuss.on en indiquant s “étre emporse jeailisé Fin dune +12 janvier 2016. aprés aveir regu un z yun Tien vers une vidéo montrant ales Imam et: Marseillaise, il repondaiy 4 ometicur. « PTDRR Younamarre » (D268194 = 27 janvier 2016 il adtsssait ke SMS suivant gui eégae au pays de Charlie, LOL vai envie de vit an Malt » (D2681978 31 juillet 206 rception dun message de Mansour ainsi redige < » Pielrn fort comme tes sotion de Dave es prercin cans te r@te exploitation da telephone Sony recrouv$ dans sa fouille. YABSGAV/TOUILLE!01) (D26798) 1 février 2917 - il se langait dans un disecurs contre Phomoseswaité et concluait : « ut deur conp set) St Dac ky! Hs Fes jetiont d’en hat des tonrs » (D26827/2), Interragé sue eette écoute, i ndait qu'il Sagissait d'une plaisanterie (D268684). 1 Hammbiance et voir uns ann) avec qui g grav fabond gis un divigeant mo! > comae ils fort Dune fagen windrale, Vattitude de Youssef AIT BOULAHCEN le mereredi 18 novembre 2013 demonerait ce ce dernier avait purfaitemen: conscience davorr commis Pint tion de nuu-dénaneiation de crime. L avait ou connaissance de la présence de sa secur dans la chaine d'info, j'at reconnn ta voix deme Interrogé sur la Fagen con plangue. i réponcait. sector Jian cit oer mre qu'Hhasne vweoant she mowrir fou simplement. Aux igs, tes dais ctsatenn gn! y en o eutaujne kamiboze dime femme, Mei, 3 a ert Str fe eanyys ee sais dt eet wa seer» (D25789%3} vayannt snr Page 66 / 144 Son reflewe avait eté de jeter In carte SIM 67 43.18.15.47 associge au Samsung dans les terlettes (D26789/8, D2GK68'14}. Ce tlsphone ne contenait presque plus de donnces + ni repertoire, ni journal dappel, mi vido, ni photographie. Seul le SMS du 16 novembre 2015 8 00h21 stait découvert « on fe suis 43 »(D4512) sant de sa ligne 06.24 7461.51. les enquétours le confrontareat au fait que ka factaration faisait apparsitre de nombreux SMS et communications DATA jusqu'au 19 novembre 2015 mais que, lors de analyse du tééphone, acun de ees changes était retrouvgé, Questionné sur le fait de savoir sil avail supprims des données campromettantes. il sépondait ne pas en avoir souvenir (D26805/8) Youssef {AIT BOULAHCEN) est préveny du ehef de non dénonciation dun crime, evee cette cireonstance que ce crinw cunsistait en un acte de terrorisme. En effet, la chaine des appels intercepts met en évidence une (otale interaction entre sce qui est demandlé ou les informations qu: sent données par Mohamed BELKAID a Hasna AIT BOULAHCEN ct Ia xipercussion qu'on fait cette demicre a son trove Youssef Ainst seulement quatre minutes apres avoir été avisée de la présence d'un individu en hen avec oe ui se passe 6 ha 8613 ¢..) unc bonne sisprise » selon un tervoriste se trouvan: en Belgique, dans sa eachette d'Aubervilliess. Hasnz AIT BOULAHCEN appelait son ‘ere, Mest évident que ve premier contact vise & le prévenir de la présence de cerroristes eu lion avec les arfentats du 13 novembre er France davtant que moins ce 30 minuses plus tard elle tut donnait cette prévision "Humic if est davis 1° puis « fes oI faut rappeler qu‘ co moment Ii Hasta AIT BOULAHCEN vient de rencontrer ABAAOLD en compagnie de sa colocataire et que ce derniee leur a expliqué 3 toutes deux qu'il avait participé aus attentats dit 13 novembre et quis allaient hn meme et Vaucre terroriste en cammettre d'autres. ABAAOUD precisait méme guiune vague attentats allais avoir lieu sur Paris e: sa région Or, 6 mautes aprés. Ja réaction de Youssef (ALT BOULAHCEN) était denvoyer un SMS pour demander a sa secur Fadresse de la cachetle, SMS auquel Hasna AIT BOULAHCEN. dejerrait cn tui trunsmettant effeetivement i 22h11 ‘adresse de Ia rue des Bergeries, II ressort de Vimprscision du SMS que le frre et la stcur aviient échangé sur la localisation de la plangue des tertoristes Dans te méme trait de temps ct dlaction vers OOh1S, Youssof (AIT BOULACHEN) se présentait au domicile temporaire de sa socur avee Tévidente intention, compte tenu de ce qu'il venait d'apprendre. duu minimum aider son cousin Hamid. puisqu'l! arrivait avec une brigue de iait et ur: paquet de gitemy. A Peudienge, il exphiquait cunune & Tinstruction que ¢’était une cuestion de politesse car quand en Gtait invité on amenait quelque chose, Or, fe prévemt n’était pas du tous invité au domicile de ia co-lvcutaire de HASNA mais devait en ralite se rencre avec elle 2 | cache des deus terraristes ains: qu'il ressort du SMS de HASNA. Ainst Youssaf (AIT BOULACHEN} serait parfatement que sen cousin, tun _des autours aes auiontats chi 13 novembre 2015, était toujoss impliqué dans ur Projet visamt & commetize des attentats dautant qu'dl Gait systématiquememt présente dans les médias comme Tun des djihadistes les plus violents de MEtat tslamique et toujours pret a frapper de figon indistinete les "meeréants". Aisi, sa presence