Vous êtes sur la page 1sur 2

Examen management stratégique Binkour/Daoudi 2016 Q9.

les stratégie fonctionnelles vise à définir les plans


SESSION ORDINAIRE d’actions qui contribuent à atteindre les objectifs :
Cocher la ou les deux bonnes réponses A- D’affaires d’une entreprise.
Q1. Le management est l’art ou la maniéré de B- Des unités d’affaires d’une entreprise.
conduire une organisation, pour cela la notion de C- Personnels de dirigeants.
management ; D- Des concurrents indirects.

A- Est étroitement liée à celle de la décision et de Q10. La compétitivité d’une entreprise désigne la
contrôle. capacité à :
B- Est simplement la d définition des mécanismes A- Diviser les acheteurs en groupes.
de coordination. B- Se développer par apport aux concurrents.
C- Englobe direction et gestion. C- Créer la valeur et conserver la clientèle.
D- Fait référence que sur l’animation des hommes. D- Gérer l’incertitude et les turbulences.
Q2. La définition de la mission d’une organisation se Q11. Un DAS est un ensemble homogène des biens ou
réalise dans le cadre du processu : des services qui utilisent :
A- Finalisation. A- Une seule chaine de valeur.
B- Organisation. B- Plusieurs chaines de valeurs.
C- Animation. C- Une même combinaison des facteurs clé de
D- Contrôle. succès.
Q3. Le management stratégique concerne : D- Des combinaisons différentes des facteurs clé de
succès.
A- La détermination du périmètre d’activité dd
l’organisation. Q12. Une entreprise peut avoir :
B- La détermination des mécanismes de division de A- Plusieurs segments stratégiques.
travail. B- Plusieurs segments marketings
C- L’organisation des décisions les plus courantes. C- Des segments stratégiques et marketings
D- La création de valeur au-delà des couts identiques.
difficilement imitable. D- Toutes les réponses sont justes.
Q4. La décision stratégique se caractérise par : Q13. Le diagnostic stratégique externe d’une entreprise
A- La délimitation de problème à résoudre. consiste a à déterminer :
B- L’importance de la pluralité des variables qui A- Son pouvoir faire.
entrent en jeu. B- Son savoir-faire.
C- La disponibilité de l’information nécessaire. C- Son vouloir faire.
D- L’identification, aisé des relations de cause à D- Ses facteurs clé de succès.
effet.
Q14. L’analyse de l’environnement générale fait
Q5. Une décision tactique ou administrative porte prévenir :
généralement sur :
A- La structure des couts au sein de l’organisation.
A- Le lancement d’une nouvelle activité. B- Les facteurs favorables au succès de la stratégie.
B- L’orientation générale d’une entreprise. C- Les influences sur l’avenir d’un produit ou d’un
C- L’organisation d’un département d’une marché.
entreprise. D- Les sources internes de la création de valeur.
D- La gestion des ressources.
Q15- pour connaitre l’attrait du secteur et les obstacles
Q6.les décisions stratégiques, tactiques et à la production de profits, la stratégie doit mener une
opérationnelles sont : analyse des :
A- irréversibles. A- Cinq forces concurrentielles.
B- Interdépendantes. B- Ressources de l’entreprise.
C- Complexes C- Compétences de l’entreprise.
D- Complémentaires. D- Interaction entre les fonctions de l’entreprise.
Q7. La stratégie est contrainte par :

A- Les environnements. Q16. L’analyse de la chaine de valeur met en évidence


B- Les ressources de l’organisation. les sources internes de valeur permettant de satisfaire :
C- Les attentes des différentes parties prenantes.
D- Toutes les réponses sont justes A- Les salariés.
B- Les clients.
Q8.pour une entreprise diversifié. Le rachat de l’activité C- Les fournisseurs.
d’un concurrent rentre dans le cadre de : D- Les concurrents directs.
A- sa stratégie générale.
B- Sa stratégie concurrentielle.
C- Son management opérationnel.
D- Son management stratégique.
Q17. Dans le cadre de l’analyse de la chaine de valeur, 1AC 2A 3AD 4B 5CD 6BD 7D 8AD 9B 10BC 11AC
si une activité n’est pas stratégique et non créatrice de 12AB 13BD 14BC 15A 16B 17C 18AD 19AD 20BC
valeur alors l’entreprise doit : 21C 22A 23B 24BD 25AD
A- Conserver cette activité.
B- Renforcer cette activité.
C- L’externaliser.
D- Changer le secteur.

Q18. Les ressources intangibles ne comprennent pas :

A- Les ressources humaines.


B- Les ressources technologiques.
C- Les ressources organisationnelles.
D- Les ressources financières.

Q19.la performance de l’entreprise est liée à :

A- La quantité disponible des ressources.


B- La qualité des ressources disponibles.
C- L’utilisation que l’on fait d’une ressource.
D- La combinaison des ressources disponibles dans
l’entreprise.

Q20. La capacité stratégique d’une entreprise réussite à


l’association :

A- Des forces et des faiblesses.


B- Des opportunités et des menaces.
C- Des compétences clé et des ressources
stratégiques.
D- Des compétences clés et des ressources
nécessaires.

Q21.en phase de lancement d’un produit l’effort de


l’entreprise doit porter sur :

A- La protection du produit.
B- L’augmentation des ventes.
C- La réalisation d’un profit unitaire maximum.
D- Le remplacement du produit.

Q22. Le système de distribution pour une entreprise est


un facteur clé de succès pour le produit ou l’activité qui
est en phase :

A- Lancement.
B- Croissance.
C- Maturité.
D- Déclin.

Q23. En phase de maturité d’un produit ou d’une


activité les liquidités sont :

A- Equilibrées.
B- En excédent.
C- En croissance.
D- Négatives.

Q24. Dans la matrice du BCG une activité « dilemme »


correspond à une activité qui :

A- Génère des liquidités.


B- Nécessite des liquidités.
C- Est presque en phase de déclin.
D- Est appelée à devenir vedette.

Q25. Dans le cadre de la matrice du BCG l’effort de


l’entreprise doit être plutôt :

A- De maintenir les activités « vache à lait »


B- De maintenir sans investissement les activités
« vedette »
C- D’investir dans ses activités vaches à lait
D- d’abandonner les activités « poids morts »