Vous êtes sur la page 1sur 3

LES ZONES METROPOLITAINES DE L'UNION EUROPEENNE DANS LE CONTEXTE DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Résumée

Dans le contexte du procès de l'intégration dans l'UE, le développement régional et l'aménagement du territoire deviennent des domaines d’intérêt de plus en plus importants et plus attrayants. Si le développement régional a toujours représenté une politique traditionnelle de l'UE, au cours des dernières années, l'aménagement du territoire s’est imposé, comme un sujet d'intérêt communautaire. Les politiques de développement spatial et régional dans l'UE font l'objet de débats soutenus, qui durent depuis déjà trois décennies, dans le sens d’une meilleure harmonisation et corrélation. Des documents récemment adoptées au cours des dernières années, comme le « The European Spatial Development Perspective (ESDP) (de Potsdam, 1999), ou les documents sur « Une politique de cohésion pour soutenir la croissance et l’emploi - Orientations stratégiques communautaires 2007- 2013 » (Bruxelles, 2005), ont confirmé la nécessité et officialisée ce lien. La Roumanie, comme membre aujourd'hui de l'UE, se retrouve engagée dans un ample et difficile processus de construction et de rétablissement législatif et institutionnel. Actuellement, l’aménagement du territoire et le développement régional sont à la recherche d’un chemin optimal par rapport a son avenir européen. La création relativement récente (avril 2007), du Ministère du Développement, des Travaux Publiques et du Logement (MDLPL), qui va rassembler sous la même « couverture » le développement régional et l'aménagement du territoire avec l’urbanisme est un signal majeur en regard le futur commun de ces deux domaines. L’approfondissement de ces domaines est donc d'intérêt actuellement, dans la définition et la mise en œuvre du nouveau Concept National de Développement Spatial de la Roumanie (CNDSR). L'évolution de la société contemporaine est caractérisée par une croissance accélérée de l'urbanisation, phénomène marqué d’une multitude de conflits liés, principalement, de l'écart entre la croissance démographique et les limites physiques de l’encadrement bâti. Le développement urbain a représenté un processus continu de transformation de l'environnement urbain qui a connu des dimensions importantes particulièrement dans la seconde moitié du XX siècle. Dans le contexte de l'élargissement du phénomène de la mondialisation, le rôle des villes dans l'économie mondiale devient de plus important, l’accroissement de la compétitivité et de la qualité de

vie constituant des objectifs majeurs de la politique économique aux niveaux local et national. Ces préoccupations se retrouvent dans la sphère du management et de la stratégie urbaine étant intégrées dans les objectifs généraux de développement socio-économique inscrit dans la dynamique urbaine. Dans le cadre des processus qui donnent du contenu a la gestion urbaine, l’élaboration de certains stratégies de développement réside dans la nécessité d'assurer une évolution cohérente et unitaire de l’ensemble économique dans les états nationaux, a l’utilisation responsable des ressources naturelles, matérielles et humaines en corrélation avec les besoins de la société, mais également a l’adaptation aux évolutions du contexte de l'économie mondiale dynamique et compétitive. Compte tenu des mutations technologiques, la croissance démographique et lie de celle-ci, la concentration urbaine a l’échelle mondiale, la problématique de la gestion urbaine perçoit des nouvelles dimensions pendant que le l’aménagement des areas urbaines peut contribuer d’une manière significative aux créations des areas urbaines durables et équilibrées du point de vue économique, sociale, culturelle et territorial. Par conséquent, la connaissance de la ville comme un complexe corps vivant, avec ses propres mécanismes de développement, devient un impératif de l’évolution de la société dans son ensemble et a l’aménagement du territoire européen. Il est donc nécessaire à effectuer une évaluation des possibilités d’harmonisation des relations existantes entre la ville, et les zones avoisinantes, d’une part, aussi que la mise en valeur du cadre naturel et historique, contribuant ainsi au développement équilibré économique, social et culturel des communautés locales tout en éclairant leurs interconnexions avec les espaces européennes extérieures. Toutefois, se pose la question de la préservation et la conservation pour les générations futures du patrimoine naturel et bâti, réalisant un équilibre entre les coûts générés par une telle approche et les bénéfices découlant de l'activité touristique. Dans le contexte de l’intensification des inquiétudes de tous ceux impliqués dans la gestion urbaine dans le sens de pourvoir un milieu de vie adéquate pour les habitants, la planification détient un rôle central dans la stratégie urbaine et dans une stratégie européenne de l'aménagement du territoire. La constitution des aires métropolitaines répond à une besoin ou opportunité déterminé par l'évolution organique des établissements. Le processus d'urbanisation sur le territoire européen a engendré au développement de l'interdépendance métropoles avec les villes situés dans leur zone d'influence, formant déjà réalités des métropolitaines, primaire, même s'ils ne sont pas nommés des zones métropolitaines qui fonctionnent pratiquement comme des zones unitaires, relativement indépendantes.

Beaucoup des problèmes stratégiques de l’aménagement urbaine au niveau européen ne peuvent pas être traitées qu’au niveau des zones métropolitaines, ce que facilite le développement de la production, les échanges et la consommation de marchandises au niveau de l'Europe, afin d’enlever les entraves dues au localisme excessif qu’au centralisme a niveau national. Il s’agit, en essence, de la formation des zones métropolitaines comme pôles et régions de croissance ou de développement au niveau de l''Europe, cloisonnées dans le cadre de stratégies nationales, mais aussi transnationale. Les aires métropolitaines peuvent donc devenir des têtes de ponts bénéficiant des nouveaux moyens de communication et les relations commerciales, pour les échanges de marchandises et de services, de « savoir-faire » comme centres de la circulation des capitaux et comme destinations pour le tourisme et des acheteurs. Le développement des zones métropolitaines facilite l'aménagement intégré du territoire au niveau régional afin, de réduire les déséquilibres entre le centre et les aires limitrophes, provoquées par la dispersion dans le plan de la structure démographique, social et économique des déséquilibres liés aux transports en commun, le financement des infrastructures, des réserves des espaces habitables et commerciales, l’éradication ou la réduction de ces déséquilibres va conduire à une amélioration de la qualité de vie de la population. La mise en œuvre des politiques de développement et d’aménagement du territoire à travers une gestion efficace et performante, dans laquelle le fondement des politiques de développement doit tenir compte de la demande du marché, mais aussi d'autres exigences liés des exigence d’une densité supportable, les infrastructures techniques et sociales (services), l'offre près des logements, l'emplacement des zones de loisirs. La réalisation de ces politique de développement est généralement réalisée par le biais d'une coopération des localités dans les domaines de l’aménagement du territoire, des logements, l'infrastructure, le développement économique, la protection de l'environnement, l'utilisation des ressources humaines, etc. Les plus performantes actions sont généralement celles lies au transport en commun, l'approvisionnement en eau, le traitement des déchets et la mise en œuvre de projets d'investissement qui ont des résultats immédiats, visibles, mesurables et quantifiables, qui augmentent de plus en plus niveau de la qualité de vie pour tout citoyen européen.

Diplômé études approfondi, Tudor JEMNA ID