Vous êtes sur la page 1sur 32

CHAPITRE III Etude des planchers

Introduction

Les planchers choisis dans cette étude sont des planchers à corps creux de (16+ 4) cm
avec une dalle de compression et des planchers en dalle pleine ayant 12 cm d’épaisseur.

Le calcul effectué dans ce chapitre consiste à évaluer les moments fléchissant et les
efforts tranchants sollicitant les poutrelles afin de déterminer le ferraillage nécessaire à adopter
dans les sections d’aciers longitudinaux et transversaux.

III.1.Plancher à corps creux

Pour assurer une bonne isolation thermique et phonique entre les étages courants et la
terrasse, on utilise des planchers à corps creux.

III.1.1.Etude des poutrelles


III.1.1.1.Les types des poutrelles : On distingue trois types de poutrelles :

Type 1 : Poutrelles à 4 travées :

A B C D E
4,70 1,85 2,00 3,70
Type 2 : Poutrelles à 3 travées :

A B C D
4,70 4,15 3,70

Type 3 : Poutrelles à 1 travée :

A B
4,10

 Terrasse :

Type 1 : Poutrelles à 4 travées :

A B C D E
4,70 1,85 2,00 3,70

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 20


CHAPITRE III Etude des planchers

Type 2 : Poutrelles à 3 travées :

A B C D
4,70 4,15 3,70

Type 3 : Poutrelles à 1 travée :

A B
4,10

III.1.1.2.Méthode de calcul des poutrelles :

Le calcul des poutrelles peut se faire par deux méthodes :

1. La méthode forfaitaire
2. La méthode de trois moments
3. La méthode forfaitaire
L’application de la méthode forfaitaire pour les calculs des sollicitations nécessite la
vérification des conditions suivantes :

 la charge d’exploitation Q ≤ max (2G ; 5kN) ;


 fissuration non préjudiciable
 les moments d'inertie des sections transversales sont les mêmes dans les
différentes travées en continuité ;
 les portées successives sont dans un rapport compris entre 0,8 et 1,25

0,8 ≤ ≤ 1,25

 Exemple de calcul par la méthode forfaitaire :


Plancher étage courant : poutrelle type (01)

- Q = 3,50 ≤ max (2×5,08 ; 5kN) = 10,16 kN⟹ Condition vérifiée.


- fissuration non préjudiciable ⟹ Condition vérifiée.
- les moments d'inertie des sections transversales sont les mêmes dans les déférents travers en
continuité⟹ Condition vérifiée.
- les portées successives sont dans un rapport compris entre 0,8 et 1,25
,
0,8 ≤ ,
= 2,54 ; 2,54 ≥ 1,25⟹ Condition non vérifiée.

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 21


CHAPITRE III Etude des planchers

La 4ème condition de la méthode forfaitaire n'est pas vérifiée donc le calcul se fait par la méthode
des trois moments.

4. La méthode de trois moments


C'est une méthode basée sur la résolution d'un système d’équations, afin d'obtenir les
moments en appuis ensuite en travées

+ 2( + ) + =− ( + )
4
Avec :

MA, MB et MC : Les moments en appuis;

Li, Li+1 : Les travées de la poutre

III.1.1.2.1. Calcul des sollicitations


Tab. (III-1) : Calcul des sollicitations de l'étage courant et de la terrasse

G Q Combinaisons fondamental Largeur Q(kN/m)


NIVEAU
(kN/m²) (kN/m²) E.L.U E.L.S (m) E.L.U E.L.S
Etage 4,29
6,16 1,00 9,82 7,16 0,60 5,89
courant

Terrasse 5,08 3,50 12,11 8,58 0,60 7,27 5,15

Remarque : Pour le calcul, on va étudier en détail le 1er type de poutrelle. Les résultats des

autres types sont donnés dans un tableau récapitulatif.

 E.L.U.R :

= 7,27 /

²
. 7,27 × 4,70²
⎧ = = = 20,07 .
⎪ 8 8
⎪ . ² 7,27 × 1,85²
⎪ = = = 3,11 .
8 8
⎨ . ² 7,27 × 2,00²
= = = 3,63 .
⎪ 8 8

⎪ . ² 7,27 × 3,70²
⎩ = = = 12,44 .
8 8

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 22


CHAPITRE III Etude des planchers

Moments en appuis :

 Appui A
= − 0,4 . = − 8,03 .
 Appui B
7,27
4,70 + 2(1,85 + 4,70) + 1,85 =− (1,85 + 4,70 )
4

 Appui C
7,27
1,85 + 2(2,00 + 1,85) + 2,00 =− (2,00 + 1,85 )
4
 Appui D
7,27
2,00 + 2(3,70 + 2,00) + 3,70 =− (3,70 + 2,00 )
4
 Appui E
= − 0,4 . = − 4,98 .

13,1 + 1,85 = − 162,47 = − 12 ,65 .


1,85 + 7,7 + 2 = − 26, 05 ⟹
2 + 11,4 = − 88,17 = 1,74 .

Moment en kN.m et effort en kN = − 8,04 .

8,03 12,65 1,74 8,04 4,98

4,70 1,85 2,00 3,70


17,08 6,72 7,27 13,45

0,98 5,89 3,15 0,83

16,10 18,06 12,61 0,83 4,12 10,42 14,28 12,62

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 23


CHAPITRE III Etude des planchers

Moments en travée :

Travée AB :

T ( ) = 16,10 – 7,27. 8,03 kN.m


7,27 kN.m
T(x) M (x)
T ( ) = 16,10 – 7,27. = 0⟹ = 2,21 m
² x
M ( ) = − 8,03 + 16,10. – 7,27.
2
16,10 kN
M = 9,79 .

Travée BC :

T ( ) = 12,61 – 7,27.
12, 65 kN.m
7,27 kN.m
T ( ) = 12,61– 7,27. = 0⟹ = 1,73 m T(x) M (x)
²
M ( ) = − 12,65 + 12,61. – 7,27. x
2
M = −1,71 . 12,61 kN

Travée CD :

T ( ) = 4,12 – 7,27. 1,74 kN.m


7,27 kN.m
T ( ) = 4,12 – 7,27. = 0⟹ = 0,57 m T(x) M (x)

² x
M ( ) = − 1,74 + 4,12. – 7,27.
2
M = −0,57 . 4,12 kN

Travée DE :

T ( ) = 14,28 – 7,27.

8,4 kN.m
T ( ) = 14,28 – 7,27. = 0⟹ = 1,96 m 7,27 kN.m
T(x) M (x)
²
M ( ) = − 8,04 + 14,28. – 7,27. x
2

M = 5,98 . 14,28 kN

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 24


CHAPITRE III Etude des planchers

1,74
12,65
8,03 1,71 8,04 4,98
0,57

5,98
9,79

Fig. (III-1) : Diagramme des moments fléchissant à L'E.L.U.R (kN.m)

16,10 12,61 14,28


4,12

0,83 10,42 12,62


18,06

Fig. (III-2) : Diagramme des efforts tranchants à L'E.L.U.R (kN)

 Etage courant :
Tab. (III-2) : Diagramme des moments fléchissant et des efforts tranchants type 1

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 25


CHAPITRE III Etude des planchers

Tab. (III-3) : Diagramme des moments fléchissant et des efforts tranchants type 2

Tab. (III-4) : Diagramme des moments fléchissant et des efforts tranchants type 3

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 26


CHAPITRE III Etude des planchers

 Terrasse :
Tab. (III-5) : Diagramme des moments fléchissant et des efforts tranchants type 1

Tab. (III-6) : Diagramme des moments fléchissant et des efforts tranchants type 2

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 27


CHAPITRE III Etude des planchers

Tab. (III-7) : Diagramme des moments fléchissant et des efforts tranchants type 3

Tab. (III-7) : Tableau récapitulatif des sollicitations des différents types de poutrelles

Sollicitations
E.L.U.R E.L.S

Plancher Type de poutrelle


(kN.m) (kN.m) (kN) (kN.m) (kN.m)
Type 1 7,96 -10,25 14,63 7,18 - 7,46
Etage courant

Type 2 9,14 -13,68 10,79 6,57 -9,72

Type 3 7,43 - 4,95 12,07 5,41 - 3,60

Type 1 9,79 -12,56 18,06 7,49 - 9,04


Terrasse

Type 2 9,32 13,68 18,28 6,91 -9,02

Type 3 9,16 - 6,11 14,90 6,50 - 4,32

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 28


CHAPITRE III Etude des planchers

III.1.2.Calcul du ferraillage des poutrelles

Pour chaque plancher, on prendra la sollicitation la plus défavorable.

Bloc A :
III.1.2.1.Terrasse : on prend la poutrelle de type 1 :
Armatures longitudinales :
b = 60
a- En travée :

h0 = 4
a.1- E.L.U.R:M = 9,79 kN. m

La section T sollicitée à la flexion simple. b1= 25

h = 20
- Calcul le moment de la table :

Calcul du ferraillage des poutrelles

M = b. h . σ . (d − ) b0 = 10
Fig. (III-3) : Dimensions de la
0,85. f section en T
σ = ⟹σ = 14,166 MPa
θ. γ

= , 9. ℎ = 0,9 × 20 ⟹ = 18 cm

M = 60 × 4 × 14,166 × (18 − 2) × 10 ⟹M = 54,40 .


M >M ⟹L'axe neutre est dans la table de compression donc le calcul se ramène au calcul
d'une section rectangulaire (b×h) = (60×20) cm²

9,79 × 10
= = ⟹ = 0,035
b. d . 60 × 18 × 14,166

≤ = 0,186 ⟹On est en pivot A ; pas d’armatures comprimées avec : = ; =0

= 348 ; = 0,045 ; = 0,982

9,79 × 10
= = = 1,59 cm
σ . β. d 348 × 0,982 × 18
a.2- E.L.S :M = 7,49 .

Fissuration non préjudiciable ⟹ calcul des armatures à L'E.L.S.


- Moment de la table

b. h² d−
M = .σ
30 (d − h )

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 29


CHAPITRE III Etude des planchers

2
⎧ = 266.67
⎪ 3
1 = 1,6
= min ∶
⎨ = 200 = 2,1
2

⎩ 110 = 201,63

⇒ = 201,63 MPa.

60 × 4 18 −
M = × 201,633
30 (18 − 4)

M = 7,68 KN. m
M <M ⟹ L'axe neutre se trouve dans la table de compression ; le calcul se fait pour une
section rectangulaire (b×h) = (60×20) cm²
7,49 × 10
= = = 1,911 × 10
b. d . σ 60 × 18 × 201,63
= 1 + 30. = 1 + 30 × 1,783 × 10 = 1,057
cos = = 1,053 = 0,919
= cos = cos 0,924⟹ = 23,10°
22,48
= 1 + 2√ . cos(240 + 3) = 1 + 2 1,053. cos 240 + ⟹ = 0,219
3
15 (1 − ) 15 (1 − 0,214)
= = ⟹ = 53,24
0,214
σ 201,63
= = ⟹ = 3,79
54,96
= 0,6. = 0,6 × 25 ⟹ = 15

≤ ⟹ =0 =1− ⟹ = 0,927
3
M 7,49 × 10
= = ⟹ = 2,23 cm²
σ. . 201,63 × 0,927 × 18

a.3- Condition de non fragilité :


f
A = 0,23 × b × d ×
f
f = 0,6 + 0,06 f = 0,6 + 0,06 .25 = 2,1 MPa

,
A = 0,23 × 60 × 18 × ⟹A = 1,3 cm

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 30


CHAPITRE III Etude des planchers

a.4- Armature finale :

= max ( ; ;A )⟹ = ,

a.5- Choix de la section appliquée :

= = ,

b- En appui :
b.1- E.L.U.RM = −12,56 kN. m

Le moment est négatif, la table est dans la zone tendue ; le calcul sera fait pour une section
rectangulaire (b0×h) = (10×20) cm².

12,56 × 10
= = ⟹ = 0,274
b. d . 10 × 18 × 14,166

400
ℇ = = ⟹ ℇ = 1,739 × 10
. 1,15 × 2 × 10
= 3,5⁄(3,5 + 1000ℇ ) = 3,5⁄(3,5 + 1000 × 1,739 × 10 ) ⟹ = 0,668
= 0,8. (1 − 0,4. ) = 0,8 × 0,668(1 − 0,4 × 0,668) ⟹ = 0,392

= 0,298 ≤ = 0,392 ⇒pas d’armatures comprimées avec: = ; =0

= 348 ; = 0,455 ; = 0,818.

12,56 × 10
= = = 2,45
σ . β. d 348 × 0,818 × 18

b.2- E.L.S :M = − 9,04 .

Le moment est négatif, la table est dans la zone tendue ; le calcul sera fait pour une section
rectangulaire (b0×h) = (10×20) cm².

Fissuration non préjudiciable ⟹ calcul des armatures à L'E.L.S.

= 2,306 × 10 ; = 1,069 ; cos = 0,904 ; = 25,24° ; = 0,238 ; = 47,69


= 4,23 ≤ ⟹ =0 = 0,921

M 9,04 × 10
= = ⟹ = 2,70 cm²
σ. . 201,63 × 0,921 × 18

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 31


CHAPITRE III Etude des planchers

b.3- Condition de non fragilité :

A = 1,3

b.4- Armature finale :

= max ( ; ;A )⟹ = ,

b.5- Choix de la section appliquée :

= = ,

Ferraillage de la dalle de compression :

Les hourdis coulés en place doivent comporter un quadrillage de barres dont les dimensions des
mailles ne doivent pas dépasser, d’après les règles (B.A.E.L91) :

 20cm (5 p.m) pour les armatures perpendiculaires aux nervures.


 33cm (3 p.m) pour les armatures parallèles aux nervures.

Les sections de ces armatures doivent satisfaire les conditions suivantes :



Lorsque Ln50cm on a :  = etA// en cm²/ml et fe en MPa
.
Lorsque50 ≤Ln80cm on a :  = en (cm²/m)

Les armatures parallèles aux nervures, doivent avoir une section A// cm²/ml

Avec :
Fe : nuance d’acier (treillis soudés) Ø < 6 mm  Fe = 235MPa
Ln : distance entre axes des nervures.

Armatures perpendiculaires aux nervures :


.
On a : 50 ≤Ln80cm, Ln =60cm A≥
. ×
On prendra Φ=6mm fe= 235MPa  A≥ = = 1,02 cm2/ml

4 Φ6/ ml  A=1,13 cm²/ ml


Armatures parallèles aux nervures :
,
A//  A /2  A//  = 0,56 cm2/ml  2Φ6/ ml  A//=0,57cm²/ ml
Choix : on adoptera un TSΦ6 de maille égale à 15 cm suivant les deux sens.

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 32


CHAPITRE III Etude des planchers

St St/2

TSØ6

St/2

St

Fig. (III-4) : Disposition constructive des armatures de la dalle de compression

III.1.2.2.Etage courant : on prend la poutrelle de type 1 :


Armatures longitudinales :
a- En travée :
a.1- E.L.U.R :M = 7,96 kN. m

La section T sollicitée à la flexion simple.

- Calcul du moment de la table :


h
M = b. h . σ . (d − )
2
M = 54,40 .
M >M ⟹L'axe neutre est dans la table de compression donc le calcul se ramène au calcul
d'une section rectangulaire (b×h) = (60×20) cm²

7,96 × 10
= = ⟹ = 0,029
b. d . 60 × 18 × 14,166

≤ = 0,186 ⟹On est en pivot A ; pas d’armatures comprimées avec : = ; =0

= 348 ; = 0,036 ; = 0,985

7,96 × 10
= = = 1,29
σ . β. d 348 × 0,985 × 18

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 33


CHAPITRE III Etude des planchers

a.2- E.L.S : M = 7,18 .

Fissuration non préjudiciable, il suffira de vérifier seulement la contrainte du béton : <

 Position de l’axe neutre :


bh 60 × 4
S = − 15A(d − y) = − 15 × 1,29 × (18 − 4)
2 2

S = 209,1 > 0 ⟹L'axe neutre sera dans la table de compression ; le calcule sera fait pour
une section rectangulaire (b×h) = (60×20) cm².
 Moment statique au niveau de l’axe neutre :
by 60 ×
S = − 15A(d − y) = − 15 × 1,29 × (18 − )
2 2
S = 30 + 19,35 − 348,3 ⟹ = 3,10
 Moment d’inertie au niveau de l’axe neutre :
× ,
I = + 15A(d − y ) = + 15 × 1,29 (18 − 3,10) ⟹I = 4891,71 cm

 Calcule deσ :

M 7,18 × 10
= ×y= × 3,10 = 4,55 MPa
I 4891,71
= 0,6 =15 MPa.

On a : < ⟹l’armature calculée à l’E.L.U.R convient.

a.3- Condition de non fragilité :

A = 1,3

a.4- Armature finale :

= max ( ; ;A )⟹ = ,

a.5- Choix de la section appliquée :

= = ,

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 34


CHAPITRE III Etude des planchers

b- En appui :
b.6- E.L.U.R M = −10,25 kN. m

Le moment est négatif, la table est dans la zone tendue ; le calcul sera fait pour une section
rectangulaire (b0×h) = (10×20) cm².

10,25 × 10
= = ⟹ = 0,298
b. d . 10 × 18 × 14,166

400
ℇ = = ⟹ ℇ = 1,739 × 10
. 1,15 × 2 × 10
= 3,5⁄(3,5 + 1000ℇ ) = 3,5⁄(3,5 + 1000 × 1,739 × 10 ) ⟹ = 0,668

= 0,8. (1 − 0,4. ) = 0,8 × 0,668(1 − 0,4 × 0,668) ⟹ = 0,392

= 0,298 ≤ = 0,392 ⇒pas d’armatures comprimées avec : = ; =0

= 348 ; = 0,455 ; = 0,818.

10,25 × 10
= = = 2,00
σ . β. d 348 × 0,818 × 18

b.7- E.L.S :M = −7,46 .

Fissuration non préjudiciable, il suffira de vérifier seulement la contrainte du béton : <

Le moment est négatif, le calcul sera fait pour une section rectangulaire (b0×h) = (10×20) cm².

 Position de l’axe neutre :


= 7,82
 Moment d’inertie au niveau de l’axe neutre :
I = 4703,01 cm
 Calcule de σ :
M 7,46 × 10
= ×y= × 7,82 = 11,93 MPa
I 4703,01
= 0,6 =15 MPa.

On a : < ⟹l’armature calculée à l’E.L.U.R convient.

b.8- Condition de non fragilité :A = 0,22

b.9- Armature finale : = max ( ;A )⟹ = ,

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 35


CHAPITRE III Etude des planchers

b.10- Choix de la section appliquée : = = ,

Tab. (III-8) : Tableau récapitulatif de ferraillage des poutrelles

Armatures Armatures
Armatures calculées
max. choisies
Plancher
Au Aser Amin Amax Aa
(cm²) (cm²) (cm²) (cm²) (cm²)

travée 1,59 2,23 1,30 2,23 3T10=2,36


Terrasse

appui 2,45 2,70 0,22 2,70 3T12=3,39

travée 1,29 / 1,30 1,30 3T10=2,36


courant
Étage

appui 2,00 / 0,22 2,00 2T12=2,36

III.1.3.Calcul de l'effort tranchant de terrasse type 1


a. Vérification des armatures transversales :

Pour vérifier si les armatures transversales sont perpendiculaire à la ligne moyenne il faut que :

Fissuration peu nuisible : = min(0, 2 γ


; 5MPa ) = 3,33 MPa

= = 18,28
18,28 × 10
= = = 1,015
× 10 × 18 × 100
< ⟹ 1,015 < 3,33 ⟹On peut utiliser des armatures transversales droites ( = 90°)

b. Les armatures transversales :

⎧ − 0,3 × ∗ × K ×
⎪0,9 × (cos + sin )


⎪ max( 2 ; 0,4 )

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 36
CHAPITRE III Etude des planchers

.
. =1
é .

∗ ∗
= min( ; 3,33) ⟹ = 2,1 et = 90° cos 90 + sin 90 = 1

, × × × , , × , × × ,
≥ , ×( )
= , ×
⟹ ≥ 0,020 cm
10 1,015
≥ max( ; 0,4 )= max( ; 0,4 ) = max(0,021 ; 0,017 )
2 235 2
⟹ ≥ 0,021

≥ max ; = max{0,020; 0,021} ⟹ ≥ 0,021

c. Diamètre des armatures transversales :


h b 200 100
ϕ ≤ min ϕ ; ; = min 12; ; = min(12 ; 5,71 ; 10) ⟹ ϕ ≤ 5,71
35 10 35 10
Soit : ϕ = 6
A = 2 ϕ 6 = 0,57
d. Calcul de l'espacement St :
≤ min( 0,9 × ; 40 )⟹ ≤ min( 16,2 ; 40 )⟹ ≤ 16,2
≥ 0,021 etA = 2 ϕ 6 = 0,57
0,57
≤ = 22,8
0,021
≤ min ( ; )⟹ ≤ 16,2
Soit : St = 15 cm

e. Vérification des armatures aux voisinages des appuis :


e.1.Appui intermédiaire :
e.1.1.Vérification des armatures longitudinales :

= − 10,25 . et = 13,05
, ×
+ , ×
Pour un appui ou M ≠ 0⟹ 13,05 − , × ,
= −50,221 < 0

Aucune vérification à faire concernant les armatures longitudinales.

e.1.2.Vérification de la compression du béton :

≤ 0,4 × × ×

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 37


CHAPITRE III Etude des planchers

a = min (à ; 0,9×d) avec à = La- 2 – c et (La: la largeur de la poutre)

ϕ = 1,2
1
= max =1
= 2,5

=3
à = 30 – 2 – 3 = 25 cm
a= min (25 ; 16,2) ⟹ a = 16,2 cm

25
≤ 0,4 × 10 × 16,2 × ⟹ = 13,05 ≤ 108
1,5

e.2.Appui de rive :
e.2.1. Vérification des armatures longitudinales :
= − 6,50 . et = 14,63
,
+ , ×
Pour un appui ou M ≠ 0⟹14,63 − , × ,
= −25,49 < 0

Aucune vérification à faire concernant les armatures longitudinales.

e.2.2. Vérification de la compression du béton :

≤ 0,4 × × ×
25
≤ 0,4 × 10 × 16,2 × ⟹ = 14,63 ≤ 108
1,5
f. Calcul d'ancrage des armatures :
f.1. Ancrage droit :
f.1.1. Longueur de scellement droit :

Les barres rectilignes de diamètre ϕ et de limite élastique fe sont ancrées sur


Une longueur de scellement droit (Ls)
= ×
4
Avec
: Contrainte limite d'adhérence ;
²
= 0,6 × ×
²
: Coefficient de scellement des barres égale à 1,5 en général pour les aciers H.A.

= 0,6 × 1,5 × 2,1 = 2,84


1,2 400
= × = × = 42,25 > = 30
4 4 2,84

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 38


CHAPITRE III Etude des planchers

On utilisera donc un ancrage courbe (crochet à 45°).

f.2. Ancrage courbe :


f.2.1. Crochet de 45° :
+ 2,56 × ≥ − 3,92 ×
Pour que cet ancrage soit assuré ; on doit avoir
≥5 . .
≥ 5 × 1,2 Alors : =6

=6× = 6 × 1,2 = 7,2

≥ 42,25 − 3,92 × 6 − 2,56 × 7,2 ⟹ ≥ 0,298


,
= + + ⟹ = 0,298 + 6 + = 6,9
On a :
é = − ⟹ é = 30 − 3 = 27

é > ⟹ 27 > 6,9

⟹ On peut utiliser l'ancrage courbe (crochet à 45°).

Les sollicitations dans les poutrelles :

Nous présentons dans le tableau suivant le récapitulatif des sollicitations aux états limite
et service des poutrelles des planchers à corps creux dans les blocs A, B, C et D.
Nous avons constaté que les sollicitations sont proches dans les blocs A, C et D mais
différents de celles dans le bloc B.
Par conséquent, nous avons effectué 2 calculs de ferraillage :
- Un calcul identique pour les blocs A, C et D
- Un calcul différent pour le bloc B qui est le plus défavorable.

Tab.(III.9):Tableau récapitulatif des sollicitations dans les poutrelles

M en kN.m Sollicitations
T en kN E.L.U.R E.L.S
Plancher
BLOC A 9,79 - 13,68 18,28 7,49 - 9,72
BLOC B 13,76 - 19,72 22,02 10,54 - 14,11
BLOC C 8,47 - 11,50 16,70 6,01 - 6,87
BLOC D 8,47 - 9,49 16,16 6,01 - 6,70

Les ferraillages dans les poutrelles :

Nous présentons dans le tableau suivant le récapitulatif des ferraillages aux états limite et
service des poutrelles des planchers à corps creux dans les blocs A, B, C et D.

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 39


CHAPITRE III Etude des planchers

D'après les sollicitations données par le tableau précédent nous avons opté, pour des
raisons économiques et pratiques, pour les choix suivants :
- Un calcul de ferraillage identique pour les blocs A, C et D (les sollicitations sont très
proches)
- Un calcul de ferraillage différent pour le bloc B qui est le plus défavorable (les
sollicitations sont plus importantes que celles des autres blocs).

Bloc B :
Armatures longitudinales :
c- En travée :
a.1- E.L.U.R:M = 13,76 kN. m

La section T sollicitée à la flexion simple.


- Calcul du moment de la table :
M = 54,40 .
M >M ⟹L'axe neutre est dans la table de compression donc le calcul se ramène au calcul
d'une section rectangulaire (b×h) = (60×20) cm²

= 0,050; = 0,064 ; = 0,974 ; = 2,25 cm

a.2- E.L.S :M = 10,54 .

Fissuration non préjudiciable ⟹ calcul des armatures à L'E.L.S.


- Moment de la table
M = 7,68 kN. m
M <M ⟹L'axe neutre se trouve dans la table de compression ; le calcul se fait pour une
section rectangulaire (b×h) = (60×20) cm²
= 2,689 × 10 ; = 1,081 ; cos = 0,890 ; = 27,11° ; = 0,256 ; = 43,56 ;

= 4,63 ≤ ⟹ =0 = 0,915 ; = 3,18 cm²

a.3- Condition de non fragilité :

A = 1,3 cm

a.4- Armature finale :

= max ( ; ;A )⟹ = ,

a.5- Choix de la section appliquée :

= = ,
BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 40
CHAPITRE III Etude des planchers

d- En appui :
b.1- E.L.U.RM = −19,72 kN. m

Le moment est négatif, la table est dans la zone tendue ; le calcul sera fait pour une section
rectangulaire (b0×h) = (10×20) cm².

, ×
= . .
= × × ,
⟹ = 0,430

400
ℇ = = ⟹ ℇ = 1,739 × 10
. 1,15 × 2 × 10
= 3,5⁄(3,5 + 1000ℇ ) = 3,5⁄(3,5 + 1000 × 1,739 × 10 ) ⟹ = 0,668

= 0,8. (1 − 0,4. ) = 0,8 × 0,668(1 − 0,4 × 0,668) ⟹ = 0,392


≤ ; = . b. d . = 18035,14 ; = 0,733 ; = = = 348 ;

18035,14
= = = 3,92
σ. .d 348 × 0,733 × 18

= − = 1684,86 ; = A′ = σ . ′ = 0,34 cm ;

= + = 4,26 cm² ; ′= ′

b.2- E.L.S :M = − 14,11 .

Le moment est négatif, la table est dans la zone tendue; le calcul sera fait pour une section
rectangulaire (b0×h) = (10×20) cm².

Fissuration peu nuisible ⟹ calcul des armatures à L'E.L.S.

= 3,600 × 10 ; = 1,108 ; cos = 0,857 ; = 30,97° ; = 0,291 ; = 36,52



= 5,52 ≤ ⟹ =0 = 0,903
= 4,31 cm²
b.3- Condition de non fragilité :

A = 0,22

b.4- Armature finale :

= max ( ; ;A )⟹ = ,

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 41


CHAPITRE III Etude des planchers

b.5- Choix de la section appliquée :

= = ,

Tab. (III.10): Tableau récapitulatif de ferraillage des poutrelles


Armatures Armatures
Armatures calculées
max. choisies
BLOCS
Au Aser Amin Amax Aa
(cm²) (cm²) (cm²) (cm²) (cm²)
travée 1,59 2,23 1,30 2,23 2T12=2,26
BLOC A
appuis 2,45 2,70 0,22 2,70 3T12=3,39
travée 2,25 3,18 1,30 3,18 3T12=3,39
Terrasse

BLOC B
appuis 4,58 4,31 0,22 4,58 3T14=4,62
travée 1,11 1,47 1,30 1,47 2T12=2,26
BLOC C
appuis 1,35 1,65 0,22 1,65 3T12=3,39
travée 1,37 1,77 1,30 1,77 2T12=2,26
BLOC D
appuis 1,72 1,98 0,22 1,98 3T12=3,39

III.2 Plancher à dalle pleine :


Définition :
La dalle pleine du plancher de rez-de-chaussée et le premier étage a une épaisseur de 10
cm, une charge permanente de 5,31 kN/m2 et une charge d'exploitation de 1,5 kN/m2

III.2.1. Méthode de calcul :


Le calcul est mené sur une bande de 1m de largeur perpendiculaire aux lignes d'appuis à
l'E.L.U.R et l'E.L.S à la manière d'une poutre.

III.2.2.Détermination des sollicitations :


Le panneau le plus sollicité est un panneau continu de dimensions :
3,70

ℓ = 3,70

ℓ = 4,70
4,70

Fig. (III-5) : Dimensions d'une dalle pleine

Le panneau ayant une petite portée ℓ et supportant une charge uniformément répartie q, les
moments flexions par unité de longueur, au centre de la plaque (méthode Ritz-Galerkin), valent :

 Dans le sens de la petite portée : M = .q .ℓ


 Dans le sens de la grande portée : M = .M

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 42


CHAPITRE III Etude des planchers

En prenant comme valeur du coefficient de Poisson γ du béton, conformément au règlement de


B.A.E.L. :

 à l’E.L.U. (béton non fissurée) ⟹γ = 0 ;


 à l’E.L.S. (béton fissurée) ⟹ γ = 0,2.

Les valeurs numériques des coefficients μx et μy est extrait de l’abaque J.P. Mougin :

Tableau (III-11) : Les valeurs des coefficients μx et μy

ℓ ELU ⟹ γ = 0 ELS ⟹ γ = 0,2


α=

μx μy μx μy

0,78 0,0584 0,5608 0,0650 0,6841


0,89 0,0466 0,7635 0,0537 0,8358
1 0,036 1 0,0441 1

 Combinaisons fondamentales

Tab. (III-12) : Tableau récapitulatif de descente des charges;

E.L.U E.L.S
qu = (1.35G+1.5Q).1m qser= (G+Q).1m
qu= 8,74 kN/m qser= 6,31 kN/m

Les moments se résument comme suit :


0,4 M0

3,70
0,85 M0
4,7

0,4 M0

0,4 M0 0,4 M0

0,85 M0

Fig. (III-6) : Schéma statique de la dalle pleine.

 Les moments adoptés pour le calcul aux états limites sont :

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 43


CHAPITRE III Etude des planchers

Tableau (III-13) : Tableau récapitulatif des moments aux états limites

Panneaux Moments ELU (kN.m) ELS (kN.m)

Mx = 6,99 5,61
My = 3,92 3,84
Mt x = 5,94 4,77
1 Mt y = 3,33 3,26
Ma x = 2,78 2,25
Ma y = 1,57 1,64
Mx = 5,57 4,64
My = 4,25 3,88
Mt x = 4,73 3,94
2 Mt y = 3,61 3,29
Ma x = 2,24 1,86
Ma y = 1,70 1,55
Mx = 4,31 3,81
My = 4,31 3,81
3 Mt x = 3,66 3,24
Max=May= 1,72 1,52
Mt y = 3,66 3,24
III.2.3.Ferraillage de la dalle pleine :
Armatures longitudinales :

Sens Lx :
a. En travée :
a.1-E.L.U.R. = 5,94 .

d = 0,9h = 9 cm

5,94 × 10
= = = 0,052
b. d . 100 × 9 × 14,166

≤ = 0,186 ⇒On est en pivot A ; pas d’armatures comprimées avec : =

′ , ×
= 0; = 348 ; = 0,067; = 0,97.A = σ .β.
= × , ×
= 1,95 cm ⁄ml

a.2-ELS

M = 4,77 .

 Position de l’axe neutre :

by
S= − 15A(d − y) = 050y + 29,25y − 263,25 = 0 ⇒ y = 2,02 cm.
2

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 44


CHAPITRE III Etude des planchers

 Moment d’inertie au niveau de l’axe neutre :

by
I = + 15A(d − y )
3
100 × 2,02
I = + 15 × 1,95(9 − 2,02)
3
I = 1699,82 cm
, ×
σ = ×y = ,
× 2,02 = 5,67 MPa.
σ = 0,6f =15 MPa.

On a : σ <σ ⇔ l’armature calculée à l’E.L.U convient.

a.3-Armatures minimales :

A = 0,23. b. d.

2,1
A = 0,23 × 100 × 9 × = 1,09 cm /ml.
400

A = max (A ;A ) = 1,95 cm ⁄ml

A = 3T10/ml = 2,36 cm /

b. En appuis :
b.1-ELU : = 2,78 .

d = 0,9h = 9 cm

2,78 × 10
= = = 0,024
b. d . 100 × 9 × 14,166

≤ = 0,186 ⇒On est en pivot A ; pas d’armatures comprimées avec : =


= 0; = 348 ; = 0,0304 ; = 0,988.

2,78 × 10
A = = = 0,898 cm ⁄ml
σ . β. d 348 × 0,988 × 9
b.2-ELS : M = 2,25 kN.m
 Position de l’axe neutre :

by
S= − 15A(d − y) = 050y + 13,47y − 121,23 = 0 ⇒ y = 1,43 cm.
2

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 45


CHAPITRE III Etude des planchers

 Moment d’inertie au niveau de l’axe neutre :

by
I = + 15A(d − y )
3
100 × 1,43
I = + 15 × 4,71 (9 − 1,43)
3
I = 4146,065 cm
M 2,25 × 10
σ = ×y= × 3,717 = 0,776 MPa
I 4146,065

σ = 0,6f =15 MPa.


On a : σ < σ ⇔l’armature calculée à l’E.L.U.R convient.

b.3-Armatures minimales :

A = 0,23. b. d.

2,1
A = 0,23 × 100 × 9 × = 1,087 cm /ml.
400
b.4-Armatures finales :
A = max (A ;A ) = 1,087 cm ⁄ml
A = 4T8/ml = 2,01 cm /
Sens Ly :
a. En travée :
a.1-ELU : = 3,33 .
d = 0,9h = 9 cm
3,33 × 10
= = = 0,029
b. d . 100 × 9 × 14,166
≤ = 0,186 ⇒On est en pivot A ; pas d’armatures comprimées avec : =


= 0; = 348 ; = 0,037 ; = 0,985.

3,33 × 10
A = = = 1,08 cm ⁄ml
σ . β. d 348 × 0,985 × 9
a.2-ELS :M = 3,264 .
 Position de l’axe neutre :
by
S= − 15A(d − y) = 0
2
50y + 16,2y − 145,8 = 0
⇒ y = 1,55 cm.

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 46


CHAPITRE III Etude des planchers

 Moment d’inertie au niveau de l’axe neutre :

by
I = + 15A(d − y )
3
100 × 1,55
I = + 15 × 1,08(9 − 1,55)
3
I = 1023,27 cm
, ×
σ = ×y = ,
× 2,02 = 4,944 MPa.
σ = 0,6f =15 MPa.

On a : σ <σ ⇔ l’armature calculée à l’E.L.U convient.

a.3-Armatures minimales :

A = 1,087 cm /ml.
0.012
a.4- Armatures finales :
0.108

A = max (A ;A ) = 1,09 cm ⁄ml

1.00m
A = 4T8/ml = 2,01 cm /

Fig. (III-6) : Schéma simplifié de la dalle pleine

b. En appuis :
b.1-ELU : = 1,57 .

d = 0,9h =9 cm
1,57 × 10
= = = 0,014
b. d . 100 × 9 × 14,166

≤ = 0,186 ⇒On est en pivot A ; pas d’armatures comprimées avec : =



= 0; = 348 ; = 0,018; = 0,993.
1,57 × 10
A = = = 0,50 cm ⁄ml
σ . β. d 348 × 0,993 × 9
b.2- Armatures minimales :
A = 1,087 cm /ml.
b.3- Armatures finales :

A = max (A ;A ) = 1,087 cm ⁄ml

A = 4T8/ml = 2,01 cm /

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 47


CHAPITRE III Etude des planchers

III.2.4.Vérification de l’effort tranchant :


Sens x :
q = 8,74 kN⁄ml
q .ℓ 8,74 × 3,70
T= = = 16,169 kN
2 2
T 16,169 × 10 ⎫
= = = 0,179 ⎪
b. d. 100 100 × 9 × 100
f ⟹ < pas de reprise de bétonnage
= 0,07 × = 1,166 ⎬
γ ⎪

Les dispositions constructives sont supposées respectées ⟹ Il n’y a pas lieu de prévoir des
armatures transversales.

Sens y :
q = 8,74 kN⁄ml
q .ℓ 8,74 × 4,7
T= = = 20,54 kN
2 2
T 20,54 × 10 ⎫
= = = 0,23 ⎪
b. d. 100 100 × 9 × 100
f ⟹ < pas de reprise de bétonnage
= 0,07 × = 1,166 ⎬
γ ⎪

Les dispositions constructives sont supposées respectées ⟹ Il n’y a pas lieu de prévoir des
armatures transversales.
III.2.5.Vérification de la flèche :

Selon BAEL91 la vérification de la flèche n’est pas nécessaire si les conditions suivantes sont
vérifiées :

h 1 10
⎧ ≥ ⟹ = 0,027 < 0,0625 … … … … … . .
⎪ l 16 370

h M

⎨ l 10M

⎪ A 1

⎩ db 16

La 1ere condition n’est pas vérifiée, le calcul de la flèche est nécessaire.

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 48


CHAPITRE III Etude des planchers

III.2.6.Evaluation de la flèche
a. Charge à considérer :
 Charge permanente avant mise en place des cloisons :

Ji = p Avecp = 2,5 kN poids propre du dalle pleine Ji = 2,5kN

 Charge permanente avant mise en place des cloisons et pose des revêtements
gi = Ji + R
C = 0,75 kN poids propre des cloisons.
R = 1,56 kN Revetement .
gi = 4,81 kN
L’ensemble de charges permanentes et l'exploitation :
pi = gi + qi
qi = 4,81 + 1,5
qi = 6,31 kN

b. Moment correspondant :
Mji = 0,75 × ji × L = 0,75 × 2,5 × 3,7 = 25,67 kN
Mgi = 0,75 × gi × L = 0,75 × 4,81 × 3,7 = 49,39 kN
Mpi = 0,75 × gi × L = 0,75 × 6,31 × 3,7 = 64,79 kN
c. Axe neutre :
by2
S= − 15A(d − y) = 0
2
S = 50y2 − 15 × 2,01(9 − y) = 0
50y2 + 30,15y − 271,35 = 0
⇒ y = 2,05 cm.

d. Calcul des contrant de différentes phases :


M y 2,05
σS = avec z = d − = 9 − = 8,32 Cm
A×Z 3 3
25,67
[σS ]ji = = 1,535 MPa
2,01 × 8,32
49,39
[σS ]gi = = 2,95 MPa
2,01 × 8,32
64,79
[σS ]pi = = 3,87 MPa
2,01 × 8,32

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 49


CHAPITRE III Etude des planchers

e. Moment d’inertie :
 Position de centre gravité :
b0 h2
2
− 15A(d − y)
VG’ =
(b0 × ℎ) + (15 × )
100×102
2
− 15 × 2,01 × (9 − 10)
VG’ = = 4,88
(100 × 10) + (15 × 2,01)
VG = ℎ − VG’
VG = 10 − 4,88 = 5,12
100 × 103 10
Ib = + 100 × 10 × (4,88 − )2 × 15 × 2,01 × (9 − 4,88)2
12 2
Ib = 15702,94 cm4
f. Etat fissuré :
A
φ= avec φ pourcentage d′armatures
b0 × d
2,01
φ= = 0,0022
100 × 9
 déformations instantanées :
0,05 × ft28 0,05 × 2,1
λi = b0
= 100 ⟹ λi = 10,5
(2 + 3 × b ) × φ (2 + 3 × 100) × 0,002

 déformations différées :
λv = 0,4 × λi ⟹ λv = 4,2
g. Calcul du coefficient μ :
1,75 × ft28
μ = max 1 − ;0
4 × φ × σs + ft28
1,75 × 2,1
μji = max 1 − ;0 = 0
4 × 0,002 × 1,535 + 2,1
1,75 × 2,1
μgi = max 1 − ;0 = 0
4 × 0,002 × 2,95 + 2,1
1,75 × 2,1
μpi = max 1 − ;0 = 0
4 × 0,002 × 3,87 + 2,1

h. Calcul du Moment d'inertie fictif :


1,1 × I0
If = ; I : Moment d′ inertiede la section totale homogénéisée.
1+λ×μ 0
1,1 × 15702,94 4
Iji = = 17273,23
1 + 10,5 × 0

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 50


CHAPITRE III Etude des planchers

1,1 × 15702,94 4
Igi = = 17273,23
1 + 10,5 × 0
1,1 × 15702,94 4
Igi = = 17273,23
1 + 4,2 × 0
1,1 × 15702,94 4
Iji = = 17273,23
1 + 10,5 × 0
III.2.7.Calcul de la flèche :
1 1
Module de déformation différée Ev = 3700 × fcj 3
= 3700 × fcj 3

= 10818,87 MPa
1 1
Module de déformation instantanéesEv = 11000 × fcj = 11000 × fcj
3 3

= 32164,2 MPa
∆ft = fgv − fji + fpi − fgi
Mt × L2
fI =
10 × Ei × Ifi
Mt × L2
fv =
10 × Ev × Ifv
25,67 × 3,72
fji = = 0,006 cm
10 × 32164,2 × 17273,23
49,39 × 3,72
fgi = = 0,013 cm
10 × 32164,2 × 17273,23
49,39 × 3,72
fgv = = 0,038 cm
10 × 10818,87 × 17273,23
64,79 × 3,72
fpi = = 0,017 cm
10 × 32164,2 × 17273,23
 La flèche totale :
∆ft = 0,038 − 0,006 + 0,017 − 0,013 = 0,036 cm

 La flèche admissible :
Lmax
L ≤ 500 cm
500 max
Lmax
0,5 + L > 500
1000 max

L 370
fadm = = = 0,74cm ⟹ ∆ft < fadm … … … … . . CV
500 500

Conclusion :
Dans ce chapitre nous avons étudié, calculé et ferraillé les planchers à corps-creux et la
dalle pleine.
Nous présentons dans le 4ème chapitre l’étude et le ferraillage des éléments non
structuraux (escaliers, acrotère... etc.).

BOUKHARS & BENMOULOUD, PFE Master2, 2015/2016 51