Vous êtes sur la page 1sur 4

A

C
T
Céramiques de bâtiment U
A
Carreaux et produits sanitaires L
par Henri LE DOUSSAL I
Ingénieur de l’École nationale supérieure de céramiques industrielles
Chef du département Études à la Société française de céramique S
A
1. Classement UPEC..................................................................................... Fiche C 940 - 1 T
1.1 Classement U (résistance à l’abrasion) ...................................................... — 1
1.2 Classement P (résistance mécanique)........................................................
1.2.1Classement P3


1
1
I
1.2.2Classement P4
1.3 Avantages du classement UPEC.................................................................


1
2 O
Pour en savoir plus ........................................................................................ Doc. C 940
N
epuis la parution de l’article « Céramiques de bâtiment », en 1995, un cer-
D tain nombre de modifications dues à la normalisation internationale sont
apparues. Elles concernent le classement UPEC. Certaines de ces normes ISO
10545 (cf. Doc. C 940) sont encore en cours d’étude et peuvent être légèrement
différentes des normes européennes correspondantes.

— avoir une force de rupture à la flexion > 600 N ;


1. Classement UPEC — satisfaire avec succès à un essai de choc léger pour les car-
reaux émaillés. Cet essai consiste à mesurer les fissures engendrées
par la chute d’une bille de 90 g d’une hauteur de 1 m sur un échan-
tillon de carreau de 75 ´ 75 mm collé sur une maquette béton.
1.1 Classement U (résistance à l’abrasion)

■ Carreaux émaillés 1.2.2 Classement P4


Les carreaux à contrôler sont usés pendant des temps de plus en
plus longs, de façon à obtenir une série d’échantillons dont l’usure ■ Sont classés P4 les carreaux répondant aux exigences
est progressive (150, 300, 450, 600, 750, 900, 1 200, 1 500 et 12 000 suivantes :
cycles plus la résistance aux taches pour ces derniers). — épaisseur minimale : 7 mm ;
Le présent tableau 1 donne la nouvelle classification des carreaux — dimension minimale : 100 ´ 100 mm ;
vis-à-vis de leur comportement à l’usure. — dimension maximale : 333 ´ 333 mm ;
— être classés U4 ;
— avoir une contrainte de rupture R > 27 N/mm2 pour les car-
reaux pressés et R > 23 N/mm2 pour les carreaux étirés ;
1.2 Classement P (résistance mécanique) — avoir une force de rupture à la flexion
• F > 1 500 N pour des carreaux carrés d’une surface
S > 100 cm2 ;
1.2.1 Classement P3 • F > 1 200 N pour des carreaux rectangulaires d’une surface
S > 200 cm2 ;
■ Carreaux émaillés • F > 1 000 N pour des carreaux rectangulaires d’une surface
Sont classés P3 les carreaux émaillés répondant simultanément S < 200 cm2 ;
aux quatre exigences suivantes : — satisfaire avec succès à un essai de roulage.
— être conformes aux normes ; Pour cet essai de roulage, les roues de plastique sont remplacées
— être classés U3 ; par un seul galet métallique supportant une charge de 30 kg. Outre

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. - © Techniques de l’Ingénieur, traité Construction Fiche C 940 - 1
A CÉRAMIQUES DE BÂTIMENT _____________________________________________________________________________________________________________
C
T l’effet de roulage, des chocs sont engendrés par deux lames d’acier 1.3 Avantages du classement UPEC
U placées sur le parcours du galet (durée : 4 h, distance parcourue :
14 km).

A ■ Sont classés P4S les carreaux classés P4 et répondant aux exi-


gences complémentaires suivantes :
Ils apparaissent immédiatement. En effet, il suffira de choisir des
matériaux dont les caractéristiques de classement UPEC répondent
au moins aux exigences d’un local défini.
— épaisseur nominale : > 11 mm ;
L — longueur nominale du plus grand côté : 250 mm ;
— surface < 400 cm2 ;
Exemple :
— force de rupture à la flexion F > 1 500 N ; — cuisine de maison individuelle ......................... U2S P2 E2 C2
I — satisfaire avec succès à un essai de choc lourd. Cet essai con-
siste à mesurer la longueur des fissures engendrées par la chute
— salle d’eau .......................................................
— séjour ...............................................................
U2 P2 E2 C1
U2S P2 E1 C0

S d’une bille de 510 g d’une hauteur de 80 cm sur un carreau entier


collé sur une maquette béton.
— balcon ou loggia ...............................................
— grande surface..................................................
U3 P3 E3 C2
U4 P4S E3 C2

A
T Tableau 1 – Classification des carreaux vis-à-vis de leur comportement à l’usure
Carreaux non émaillés Carreaux émaillés
I Sévérité d’usage Classe U Longueur Nombre de cycles
Groupe PEI

O d’empreinte , (mm) d’usure n

5
légère U1 n < 150 I
N Privatif normale
élevée
U2
U2S
50 < , < 65
40 < , < 50
150 < n < 600
600 < n < 1 500
II
III

légère U2 40 < , < 50

5
600 < n < 1 500 III
normale U3 32 < , < 40
Collectif n > 1 500 IV
élevée U3S
n > 12 000 (1) V
élevée U4 , < 32
(1) Produit non taché après l’essai de résistance aux taches

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Fiche C 940 - 2 est strictement interdite. - © Techniques de l’Ingénieur, traité Construction
P
O
U
Céramiques de bâtiment R
Carreaux et produits sanitaires E
par Henri LE DOUSSAL
N
Ingénieur de l’École nationale supérieure de céramiques industrielles
Chef du département Études à la société française de céramique

S
Normalisation
A
Association française de normalisation (AFNOR) NF P 61-510 (EN 122)11-1991Carreaux et dalles céramiques. Détermination de
V
■ Carreaux céramiques
Normes de base
la résistance chimique. Carreaux et dalles
émaillés.
NF P 61-511 (EN 154)11-1991Carreaux et dalles céramiques. Détermination de
O
NF P 61-101 (EN 87)11-1991Carreaux et dalles céramiques pour sols et murs.
Définitions, classification, caractéristiques
et marquage.
la résistance à l’abrasion. Carreaux et dal-
les émaillés. I
Produits
NF P 61-401 (EN 121)12-1991Carreaux et dalles céramiques étirés, à faible
NF P 61-512 (EN 155)11-1991Carreaux et dalles céramiques. Détermination de
la dilatation conventionnelle à l’humidité à
l’eau bouillante. Carreaux et dalles non
R
absorption d’eau E ≤ 3 % (groupe A1). émaillés.
NF P 61-402 (EN 186)1-1992Carreaux et dalles céramiques, étirés, à absorp- NF P 61-513 (EN 202)11-1991Carreaux et dalles céramiques. Détermination de
tion d’eau 3 < E ≤ 6 % (groupe A2a). la résistance au gel.
NF P 61-403 (EN 187)12-1991Carreaux et dalles céramiques étirés, à absorp-
tion d’eau 6 < E ≤ 10 % (groupe A2b).
NF P 61-514 (EN 163)11-1991Carreaux et dalles céramiques. Échantillonnage
et conditions de réception.
P
NF P 61-404 (EN 188)12-1991Carreaux et dalles céramiques étirés, à absorp-
tion d’eau E > 10 % (groupe A3). ■ Équipements sanitaires
Appareils
L
NF P 61-405 (EN 176)11-1991Carreaux et dalles céramiques pressés à sec à
faible absorption d’eau E ≤ 3 % (groupe B1).
NF P 61-406 (EN 177)12-1991Carreaux et dalles céramiques pressés à sec à
NF D 11-101 7-1987 Lavabos en céramique sanitaire.
NF D 11-103 (EN 32)9-1988Lavabos suspendus. Cotes de raccordement.
U
absorption d’eau 3 < E ≤ 6 % (groupe B2a).
NF P 61-407 (EN 178)12-1991Carreaux et dalles céramiques pressés à sec à
NF D 11-104 (EN 31)9-1988Lavabos. Cotes de raccordement.
NF D 11-107 5-1987 Bidets en céramique sanitaire.
S
absorption d’eau 6 < E ≤ 10 % (groupe B2b).
NF D 11-109 (EN 36)9-1988Bidets suspendus à alimentation par surverse.
NF P 61-408 (EN 159)12-1991Carreaux et dalles céramiques pressés à sec à Cotes de raccordement.
absorption d’eau E > 10 % (groupe B3).
NF D 11-110 (EN 35)9-1988Bidets sur pied à alimentation par surverse. Cotes
Méthodes d’essais de raccordement.
NF P 61-501 (EN 98)11-1991Carreaux et dalles céramiques. Détermination des
NF D 11-112 5-1987 Baignoire métallique rectangulaire encastrable.
caractéristiques dimensionnelles et aspect
de surface. NF D 11-114 (EN 80)2-1979Urinoirs muraux sans siphon incorporé. Cotes de
raccordement.
NF P 61-502 (EN 99)11-1991Carreaux et dalles céramiques. Détermination de
l’absorption d’eau. NF D 11-115 7-1979 Urinoirs muraux. Cotes d’encombrement.
NF P 61-503 (EN 100)11-1991Carreaux et dalles céramiques. Détermination de NF D 11-116 3-1950 Bacs profonds en céramique.
la résistance à la flexion.
NF D 11-117 (EN 111)6-1989Lave-mains suspendus. Cotes de raccordement.
NF P 61-504 (EN 101)11-1991Carreaux et dalles céramiques. Détermination de
NF D 11-201 8-1984 Lavabos. Conditions de montage et d’installation pour
la dureté superficielle suivant l’échelle de
l’insertion des personnes handicapées.
Mohs.
NF D 12-101 5-1987 Cuvette de WC en céramique sanitaire.
NF P 61-505 (EN 102)11-1991Carreaux et dalles céramiques. Détermination de
la résistance à l’abrasion profonde. Car- NF D 12-104 (EN 34)9-1992Cuvette de WC suspendue à chasse directe et réser-
reaux non émaillés. voir attenant. Cotes de raccordement.
NF P 61-506 (EN 103)11-1991Carreaux et dalles céramiques. Détermination de NF D 12-105 (EN 33)9-1979Cuvette de WC sur pied à chasse directe et réser-
la dilatation thermique linéique. voir attenant. Cotes de raccordement.
NF P 61-507 (EN 104)11-1991Carreaux et dalles céramiques. Détermination de NF D 12-106 (EN 37)9-1979Cuvette de WC sur pied à chasse directe et alimen-
la résistance au choc thermique. tation indépendante. Cotes de raccorde-
ment.
NF P 61-508 (EN 105)11-1991Carreaux et dalles céramiques. Détermination de
la résistance au tressaillage. Carreaux et NF D 12-107 (EN 38)9-1992Cuvette de WC suspendue à chasse directe et ali-
dalles émaillés. mentation indépendante. Cotes de raccor-
dement.
NF P 61-509 (EN 106)11-1991Carreaux et dalles céramiques. Détermination de
la résistance chimique. Carreaux non Méthodes d’essais
émaillés. NF D 12-201 5-1984 Cuvette de WC. Aptitude à l’emploi.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Construction Doc. C 940 − 1
P CÉRAMIQUES DE BÂTIMENT _____________________________________________________________________________________________________________
O
U NF D 14-501 12-1985Appareils sanitaires. Résistance des surfaces émaillées à ISO 10545-141995Carreaux et dalles céramiques. Partie 14 : Détermination de la

R l’abrasion.
NF D 14-502 6-1973 Appareils sanitaires. Essai de résistance aux chocs.
résistance aux taches.

ISO 10545-151995Carreaux et dalles céramiques. Partie 15 : Détermination de la


NF D 14-503 12-1985Appareils sanitaires. Résistance des surfaces émaillées aux
teneur en plomb et en cadmium dégagés par les car-
chocs thermiques.
reaux émaillés.

E NF D 14-504 12-1985Appareils sanitaires. Résistance des appareils aux charges


statiques.
NF D 14-505 5-1987 Appareils sanitaires. Contrôle de l’aspect des surfaces
ISO 10545-16 Carreaux et dalles céramiques. Partie 16 : Détermination des
petites différences de couleur (en cours d’étude).

N émaillées.
NF D 14-506 12-1985Appareils sanitaires. Résistance des surfaces émaillées aux
ISO 10545-17 Carreaux et dalles céramiques. Partie 17 : Détermination du
acides à température ambiante. coefficient de frottement (en cours d’étude).

NF D 14-507 12-1985Appareils sanitaires. Résistance des surfaces émaillées aux


Documents techniques unifiés (DTU)
alcalins à chaud.
S NF D 14-508 12-1985Appareils sanitaires. Résistance des surfaces émaillées aux
agents chimiques domestiques et aux
DTU 52.1 10-1985Revêtements de sols scellés.

A taches.
NF D 14-509 12-1985Appareils sanitaires. Contrôle de la continuité de la couche
DTU 55 4-1961 Revêtements muraux scellés destinés aux locaux d’habita-
tion, bureaux et établissements d’enseignement.
d’émail.
V NF D 14-510 5-1987 Appareils sanitaires. Contrôle dimensionnel.
Avis techniques du Centre scientifique et technique
du bâtiment (CSTB)

O NF D 14-512 9-1986 Appareils sanitaires. Contrôle de l’étanchéité et de la


masse d’eau absorbée par la céramique sani-
taire.
Cahier 255-4 12-1984Cahier des prescriptions techniques d’exécution des revê-
tements muraux intérieurs collés au moyen d’adhésifs

I International Organization
for Standardization (ISO)
sans ciment.

Cahier 255-5 12-1984Cahier des prescriptions techniques d’exécution des revê-


R ISO 10545-1 1995Carreaux et dalles céramiques. Partie 1 : Échantillonnage et
conditions de réception.
ISO 10545-2 1995Carreaux et dalles céramiques. Partie 2 : Détermination des
tements muraux intérieurs collés au moyen de ciments-
colles à base de caséine.
caractéristiques dimensionnelles et de la qualité de sur-
face. Cahier 1356 12-1975Conditions générales de mise en œuvre des revêtements
muraux céramiques intérieurs sur supports en pan-
P ISO 10545-3 1995Carreaux et dalles céramiques. Partie 3 : Détermination de
l’absorption d’eau, de la porosité ouverte, de la densité
relative apparente et de la masse volumique globale.
neaux dérivés du bois.

L ISO 10545-4 1994Carreaux et dalles céramiques. Partie 4 : Détermination de la


résistance à la flexion et de la force de rupture.
Cahier 1504 5-1978 Revêtements de sol minces. Notice sur le classement UPEC
et classement UPEC des locaux.

U ISO 10545-5 1996Carreaux et dalles céramiques. Partie 5 : Détermination de la


résistance au choc par mesurage du coefficient de resti-
tution.
Cahier 1905 12-1983Revêtements de sol céramiques. Notice sur le classement
UPEC. Classement UPEC des locaux et méthodes de
classement des carreaux.
S ISO 10545-6 1995Carreaux et dalles céramiques. Partie 6 : Détermination de la
résistance à l’abrasion profonde pour les carreaux non Cahier 1928 5-1984 Revêtements de sol des carreaux à liant ciment. Notice sur
émaillés. le classement UPEC. Classement UPEC des locaux et
ISO 10545-7 1996Carreaux et dalles céramiques. Partie 7 : Détermination de la méthodes de classement des carreaux.
résistance à l’abrasion de surface pour les carreaux et
dalles émaillés. Cahier 1958 11-1984Classement UPEC des carreaux céramiques (2e série arrê-
ISO 10545-8 1994Carreaux et dalles céramiques. Partie 8 : Détermination de la tée au 30 juin 1984).
dilatation linéique d’origine thermique.
ISO 10545-9 1994Carreaux et dalles céramiques. Partie 9 : Détermination de la Cahier 2234 4-1988Cahier des prescriptions techniques d’exécution des revête-
résistance aux chocs thermiques. ments muraux extérieurs collés au moyen de mortiers-
colles.
ISO 10545-101995Carreaux et dalles céramiques. Partie 10 : Détermination de la
dilatation à l’humidité.
Cahier 2235 4-1988Cahier des prescriptions techniques d’exécution des revête-
ISO 10545-111994Carreaux et dalles céramiques. Partie 11 : Détermination de la ments muraux intérieurs collés au moyen de mortiers-
résistance au tressaillage pour les carreaux émaillés. colles.
ISO 10545-121995Carreaux et dalles céramiques. Partie 12 : Détermination de la
résistance au gel. Cahier 2478 3-1991Cahier des prescriptions techniques d’exécution des revête-
ISO 10545-131995Carreaux et dalles céramiques. Partie 13 : Détermination de la ments de sol intérieur et extérieur en carreaux cérami-
résistance chimique. ques ou analogues collés au moyen de mortiers-colles.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


Doc. C 940 − 2 est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Construction

Vous aimerez peut-être aussi