Vous êtes sur la page 1sur 13

Après moi le déluge

Un livre dont nous recommandons la lecture, qui parle d'une entreprise


américaine : Monsanto.

Le Monde selon Monsanto


Marie-Monique Robin
2008

Extraits :

"Les PCB, ou polychlorobiphényles, sont des dérivés chimiques chlorés qui


incarnent la grande aventure industrielle de la fin du XIXe siècle. C'est en
perfectionnant les techniques de raffinage du pétrole brut, pour en extraire
l'essence nécessaire à l'industrie automobile naissante, que des chimistes
identifient les qualités du benzène, un hydrocarbure qui sera largement utilisé
comme solvant pour la synthèse chimique de médicaments, de plastiques ou
de colorants. Dans les laboratoires de la chimie conquérante, les apprentis
sorciers s'emploient à le mélanger avec du chlore et obtiennent un nouveau
produit qui se révèle présenter une stabilité thermique et une résistance au
feu remarquables. Les PCB sont nés et, pendant cinquante ans, ils
coloniseront la planète : ils serviront de liquides réfrigérants dans les
transformateurs électriques et les appareils hydrauliques industriels, mais
aussi de lubrifiants dans des applications aussi variées que les plastiques, les
peintures, l'encre ou le papier."

[...]

"Monsanto, la petite société, montée grâce à un emprunt personnel de 5 000


dollars, fabrique d'abord de la saccharine, le premier édulcorant de synthèse
qu'elle vend alors exclusivement à une autre entreprise montante de Géorgie :
Coca-Cola. En 1918, Monsanto effectue sa première acquisition, en rachetant
une société de l'Illinois qui fabrique de l'acide sulfurique."

[...]

"Dans les années 1940 elle devient l'un des grands fabricants mondiaux de
caoutchouc, puis de fibres synthétiques, comme le polystyrène, mais aussi de
phosphates, tout en confortant son monopole sur le marché international des
PCB."

[...]

"«Nous avons tous des PCB dans le corps», me dit le professeur David
Carpenter, qui dirige l'Institut pour la santé et l'environnement à l'Université
d'Albany, dans l'État de New York. «Ils appartiennent à une catégorie de
douze polluants chimiques très dangereux, appelés "polluants organiques
persistants" (POP), car malheureusement ils résistent aux dégradations
biologiques naturelles en s'accumulant dans les tissus vivants tout au long de
la chaîne alimentaire. Les PCB ont contaminé la planète entière de l'Arctique
à l'Antarctique, et une exposition régulière peut conduire à des cancers,
notamment du foie, du pancréas, des intestins, du sein, des poumons et du
cerveau, à des maladies cardiovasculaires, de l'hypertension, du diabète, une
réduction des défenses immunitaires, des dysfonctionnements de la thyroïde
et des hormones sexuelles, des troubles de la reproduction ainsi qu'à des
atteintes neurologiques graves, car certains PCB appartiennent à la famille
des dioxines...»"

[...]

"«Les PCB sont très difficiles à détruire. Le seul moyen, c'est de les brûler à de
très hautes températures dans des incinérateurs spécialisés capables aussi de
traiter la dioxine que provoque leur combustion.»

[...]

"D'après les estimations concordantes, 1,5 millions de tonnes de PCB de


tonnes de PCB ont été produites de 1929 à 1989, dont une partie importante
aurait fini dans l'environnement."

[...]

"«En fait, la poignée de multinationales qui dominent le marché des engrais


et des pesticides chimiques ont fait fortune pendant la guerre. Ce sont les
mêmes qui contrôlent aujourd'hui la biotechnologie et les semences, et donc
la production d'aliments.» Ainsi, pendant la Grande Guerre, DuPont (qui
deviendra l'un des plus grands semenciers du monde) fournit les Alliés en
poudre à canon et explosifs. À la même époque, Hoechst (qui fusionnera en
1999 avec le Français Rhône-Poulenc pour donner Aventis, un géant de la
biotechnologie) approvisionna l'armée allemande en explosifs et gaz
moutarde. Le même Hoechst forma, en 1925, avec BASF et Bayer, IG Farben,
le plus conglomérat chimique du monde, qui produisit le gaz Zyklon (utiliser
dans les camps de la mort pour exterminer les juifs). Quand à Monsanto,
créée au début du siècle pour produire de la saccharine, elle multiplia ses
profits par cent pendant la Première Guerre mondiale en vendant des
produits chimiques utilisés dans la fabrication d'explosifs ou de gaz de
combat."

[...]

"Dès 1944, Monsanto se lance dans la production à grande échelle de DDT, à


un moment où ses liens avec les stratèges du Pentagone sont devenus
extrêmement privilégiés."

[...]

"Le 13 janvier 1962, un appareil Fairchild C-123 de l'US Air Force quitte la
base militaire de Ta Son Nhut, avec une cargaison de plus de huit cents litres
d'agent violet. De ce jour à 1971, on estime que 80 millions de litres de
défoliants ont été déversés sur 3,3 millions d'hectares de forêts et de terres
vietnamiennes. Plus de 3 000 villages ont été contaminés et 60 % des
défoliants utilisés étaient de l'agent orange, représentant l'équivalent de
quatre cents kilos de dioxine pure. Or, selon une étude de l'université
Columbia (New York) publiée en 2003, la dissolution de 80 grammes de
dioxine dans un réseau d'eau potable pourrait éliminer une ville de 8 millions
d'habitants..."

[...]
José Bové

"Si comme Rex, vous détestez les mauvaises herbes dans votre jardin, voici
Roundup, le premier désherbant biodégradable. Il détruit les mauvaises
herbes de l'intérieur jusqu'aux racines et ne pollue ni la terre ni l'os de Rex."

[...]

"Le processus d'homologation constitue une véritable imposture :


contrairement à ce que les autorités réglementaires voudraient faire croire, il
repose en fait entièrement sur le bon vouloir des entreprises chimiques qui
fournissent les données des études qu'elles sont censées avoir réalisées pour
prouver l'innocuité de leurs produits."

[...]

"Nous avons placé les cellules (ndlr : de placenta humain et d'embryon) dans
des solutions de Roundup, en variant la concentration du produit, de la plus
infime, c'est-à-dire 0,001 %, jusqu'aux doses qu'on utilise en agriculture, à
savoir le Roundup dilué à 1 % ou 2 %, me répond biologiste. Nous avons aussi
varié le taux d'exposition, pour déterminer à quel moment l'herbicide
produisait un effet sur ce que nous appelons la "respiration des cellules", qui
conditionne leur production d'hormones sexuelles. Nous avons constaté qu'à
des taux qui sont admis par la réglementation comme des niveaux de résidus
acceptables sur les produits alimentaires comme les plantes transgéniques, le
Roundup tuait littéralement les cellules de placenta humain, en quelques
heures, et de manière encore plus sensible, les cellules issues d'embryons
humains."
Jean Gabin

[...]

"Quand on utilise une concentration encore plus faible, en diluant le produit


acheté dans le magasin 10 000 ou même 100 000 fois, on constate qu'il ne tue
plus les cellules mais bloque leur production d'hormones sexuelles, ce qui est
aussi très grave, car c'est grâce à ces hormones que le fœtus peut développer
ses os ou former son futur système de reproduction. On peut donc en
conclure que le Roundup est aussi un perturbateur endocrinien."

[...]

"Le problème c'est que les pouvoirs publics n'ont pas du tout envie de savoir.
Dans mon cas, j'ai dû trouver des financements privés, notamment de la
fondation pour une terre humaine, mais quel jeune scientifique va se lancer
dans une telle aventure, en sachant qu'il va se mettre à dos ses tutelles
institutionnelles ?"

[...]

"En ce qui concerne la rBGH (ndlr : hormone transgénique de Monsanto à


destination des vaches), le dossier est tout simplement accablant : «nous
savons depuis plusieurs décennies qu'un taux élevé d'IGF1 dans l'organisme
peut entraîner une maladie qu'on appelle l'acromégalie ou le gigantisme. Ces
malades ont une espérance de vie très courte et, en général, ils meurent
autour de trente ans d'un cancer."

[...]

"Le taux de cancer du sein chez les femmes américaines de plus de cinquante
ans a augmenté de 55,3 % entre 1994, l'année où la rBGH a été mise sur le
marché, et 2002. De même, une étude conduite par le docteur Gary Steinman
a montré que les Américaines qui consomment quotidiennement des produits
laitiers ont cinq fois plus de chance de donner naissance à des jumeaux."

[...]

"La rBGH est une véritable drogue, répond le vieux routier de l'activisme
paysan. Quand les vaches arrêtent d'être piquées, elles sont en manque et
s'effondre littéralement. C'est ce qu'on appelle le "crack de la vache."
[...]

"Les biologistes moléculaires sont bien placés pour savoir que les organismes
végétaux possèdent des mécanismes de défense chargés de repousser les
corps étrangers qui tentent de les pénétrer par effraction."

[...]

"La cassette génétique du soja Roundup ready (ndlr : OGM) est


complètement artificielle, note le biologiste japonais Mashara Kawata, de
l'université de Nagoya, elle n'a jamais existé dans le royaume naturel de la vie
et aucune évolution naturelle n'aurait pu la produire."

[...]

"Aujourd'hui, le canon à gènes est l'outil d'insertion le plus utilisé par les
«artilleurs» du génie génétique. Le principe : on fixe les constructions
génétiques sur des boulets microscopiques en or ou en tungstène, puis on les
bombarde dans une culture de cellules embryonnaires."

[...]

À l'époque George Bush (père) est le vice-président de Ronald Reagan, élu en


novembre 1980 et réélu quatre ans plus tard. Le mot d'ordre de ce duo
républicain de choc, c'est la «déréglementation», censée «libérer les forces du
marché» en réduisant «l'hydre étatique».

[...]

"La santé des consommateurs américains est soumise à la bonne volonté des
entreprises biotech qui sont habilitées à décider, en dehors de tout contrôle
gouvernemental, si leurs produits OGM sont sûrs."

[...]
"Fondé en 1978 par des majors de l'industrie agroalimentaire (la fondation
Heinz, Coca-Cola, Pepsi-Cola, General Foods, Kraft (qui appartient à Philip
Morris) et Procter & Gamble) L'ILSI se présente comme une «organisation
non gouvernementale» qui réunit un «réseau internationale de scientifiques
dédiées à faire progresser les connaissances scientifiques pour les décideurs
de la santé publique», ainsi que le proclame son site. Comme le révélera en
2003 le quotidien britannique "The Guardian", l'organisme est très bien
introduit auprès de l'OMS."

[...]

"Prenez l'administration de Georges W. Bush : quatre ministères importants


sont tenus par des proches de Monsanto, soit qu'ils aient reçu des subsides de
la firme, soit qu'ils aient travaillé directement pour elle."

[...]
André Malraux

"Pour être honnête, l'Europe ne vaut guère mieux : d'après une information
publiée par Pesticides News en septembre 1999, en réponse à l'importation du
soja transgénique américain, la Commission européenne a multiplié par deux
cent le taux de résidus de glyphosate autorisé."

[...]

"Les pommes de terre transgéniques provoquaient des effets inattendus sur


les organismes des rats. D'abord les rats des groupes expérimentaux
présentaient des cerveaux, des foies et des testicules moins développés que
ceux du groupe contrôle, ainsi que des tissus atrophiés, notamment dans le
pancréas et l'intestin."
[...]

"The Lancet, l'un des magazines scientifiques les plus prestigieux du monde,
décide de sortir de sa réserve : «les gouvernements n'auraient jamais dû
autoriser ces produits (OGM) sans avoir exigé des tests rigoureux sur leurs
effets sanitaires."

[...]

"En deux ans, Robert Shapiro a dépensé plus de huit milliards de dollars et
fait de Monsanto la deuxième firme semencière du monde."

[...]

"Dès 1982, s'appuyant sur la jurisprudence américaine, l'Office européen des


brevets de Munich accordait des brevets sur des micro-organismes, puis sur
des plantes (1985), des animaux (1988) et des embryons humains (2000)."

[...]

"Les producteurs américains ont cultivé les plantes transgéniques en toute


confiance, avec la conviction qu'elles étaient inoffensives et qu'ils seraient
récompensés pour leurs efforts. Au lieu de cela, ils ont été induits en erreur
par les multinationales des semences et de la chimie."

[...]

"Avant l'arrivée du soja RR, l'Argentine consommait une moyenne annuelle


d'un million de litres de glyphosate (ndlr : pesticides). En 2005 nous sommes
passés à 150 millions de de litres ! Monsanto ne nie pas qu'il y ait un
problème de résistance et annonce un nouvel herbicide plus puissant, avec
une nouvelle génération d'OGM, mais on ne sort pas du cercle vicieux !"

[...]
"Nous sommes inquiets aussi des effets que peuvent avoir les résidus de
Roundup qu'ingèrent les consommateurs de soja (ndlr : en Argentine), car on
sait que certains surfactants sont des perturbateurs endocriniens."

[...]

"La semaine dernière, explique la directrice, ils ont épandu du roundup juste
avant la pluie. Puis il a fait un grand soleil qui a provoqué une évaporation. De
nombreux élèves se sont mis à vomir et se sont plaints de maux de tête."

[...]

"Nous avons tout perdu, explique Felipe. Le Manioc, les patates douces et le
coton a été ravagés. Les poules et les canards sont morts, les truies ont avortés
et celles qui ont pu mettre bas ont eu des porcelets rachitiques."

[...]

"À supposer que les petits paysans puissent un jour récupérer ces terres,
celles-ci seront tellement contaminées par les produits chimiques qu'il faudra
attendre des années avant de retrouver la qualité initiale des sols."

[...]

"De fait, Monsanto contrôle aujourd'hui la politique agroalimentaire et


commerciale du Brésil, du Paraguay, de l'Argentine, de la Bolivie et bientôt de
l'Uruguay; et son pouvoir dépasse largement celui des gouvernements
nationaux."

Rédigé par Franck

Vous aimerez peut-être aussi